Travailler autrement Dossier : Environnement de travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travailler autrement Dossier : Environnement de travail"

Transcription

1 Gestion de l immobilier d entreprise, de son aménagement et des services supports BELGIQUE-BELGIE P.P - P.B EUPEN 1 BC Business Interactive Media sprl - Profacility magazine n 21 Trimestriel d information Janvier - Février - Mars 2009 Edition francophone 6,50 EUR Bureau de dépôt : Eupen 1 P Pro-FM Case study : Bethaniëhuis Zoersel, lauréat des Facility Awards 2008 Pro-Real Estate La situation de l immobilier belge Pro-Building L open space et son langage Pro-Services Championnes de l accueil! Travailler autrement Dossier : Environnement de travail

2

3 Une publication de Business Interactive Media sprl Avenue Louise, Bruxelles Tél.+32(0) Fax +32(0) Directeur de la publication : Didier VAN DEN EYNDE Diffusion par abonnement et mailings ciblés ex (une édition en français + une édition en néerlandais) REDACTION Rédacteur en chef : Patrick BARTHOLOME Journalistes : Eduard CODDÉ, Edward ADRIAENSENS, Tim HARRUP, Philip WILLAERT, Michaël VANDAMME, Axelle DEMOULIN Traduction : Simone BOGMAN, Michel BUCKINX, Jan GORIS Adressez vos communiqués de presse à (FR) (NL) PUBLICITE & MARKETING Key Account Manager: Sigrid NAUWELAERTS Marketing : Didier VAN DEN EYNDE Tarifs publicitaires disponibles sur PRODUCTION MMM Business Media Responsable production : Sonia COUNET Layout : Stéphane ANDRY, Laurent GOOR Impression : Van Der Poorten ABONNEMENTS 3 magazines par an + le Guide Profacility 1 an - 42 Eur - 2 ans 68 Eur Abonnez-vous en ligne sur Paiement de votre abonnement par virement bancaire au compte KBC au nom de Business Interactive Media sprl Indiquez comme communication pour le paiement : abo + votre nom Votre abonnement prendra cours dès réception de votre paiement contact : Profacility est le partenaire média de Editeur responsable : Didier VAN DEN EYNDE, Avenue Louise, Bruxelles Travailler autrement, s équiper autrement «Comment faire autrement?» C est la réflexion à laquelle Profacility vous invite dans le dossier «Environnement de travail». La révolution IT, le choc de la crise de l énergie et enfin l ouragan financier ont fini d emporter nos anciennes références. Il faut s organiser autrement pour travailler, tout le monde en convient. Les modèles classiques sont rejetés en bloc. De nombreuses voies innovantes sont explorées Et comme toutes les révolutions engendrent leurs excès, certains vont jusqu à évoquer un concept de lieu de travail qui serait «a place to work, live, and relax». C est, au mieux, une douce utopie et au pire, une complète hypocrisie. Organisons d abord l environnement de travail pour sa fonction première, travailler. Plus agréablement, soit. Mais gardons-nous aussi un espace-temps pour une seconde vie, celle où l on se sent vivre d une autre façon. Et ne mélangeons pas tout. Profacility et son équipe rédactionnelle et commerciale s adaptent également : depuis le 1 er janvier, notre implantation est délocalisée et multiple, et nos contenus rédactionnels débordent des limites physiques du magazine que vous tenez en mains. Considérez-le d abord comme une clef vers plus d information. En prolongation du sommaire, nous vous proposons désormais des documents de référence, des articles supplémentaires publiés uniquement en ligne sur profacility.be, et enfin une sélection thématique parmi les centaines d articles qui se sont accumulés dans notre bibliothèque numérique. Sous différentes formes, nous vous proposerons aussi 12 rendez-vous par an (magazines, newsletters). Bref, il s agit de mieux exploiter les ressources existantes. N est-ce pas ce que l évolution générale du monde nous invite à faire? Patrick Bartholomé De nombreuses voies innovantes sont explorées. Droits de reproduction (textes, publicités, illustrations) réservés pour tous pays. Les documents reçus ne sont pas rendus et leur envoi implique l'accord de leur auteur pour leur libre publication. Profacility Magazine mars

4 40 Pro-FM mars 2009 Pro-Real Estate 06 Facility Awards Bethaniëhuis Zoersel Facility Management Project of the Year Facility Awards Best starters of the year Case study Microsoft : étude de cas 20 Immobilier Les nouvelles du secteur 22 Market European cities monitor Bruxelles limite la casse 25 Market Attendre et guetter les opportunités 16 Case study Créez un poste de travail agréable 18 News People on the move 19 Agenda Les principaux rendez-vous du Facility Management 4 Profacility Magazine mars 2009

5 Téléchargez des documents de référence en rapport avec les articles publiés dans ce numéro sur Retrouvez tous les articles parus précédemment sur Toute l actualité sur Pro-Building Pro-Services 29 Dossier Environnement de travail Ambitionner un lieu de travail plus efficace 44 Equipements Les dernières nouveautés 46 Fournisseurs L actualité des prestataires 47 Soft Services Premier contact 49 Sécurité Habiter dans des bureaux vides Dossier Ambitionner un lieu de travail plus efficace 30 [Space Management] Workplace Innovation 32 [Mobilier] L open space et son langage 35 [Ergonomie] Ergonomie en fonction de l organisation 38 [Case studies] La mobilité commande l ICT 40 [Showroom] Villages de bureaux, un pari sur l avenir? ON-LINE [Workplace design] Aménagement de l espace et bien-être intérieur 30-42

6 Pro-FM [ Facility Awards] Facility management : pro Le Facility Award 2008 a été décerné mi-décembre à la société Vanhout de Geel pour la transformation du couvent Bethaniënhuis à Zoersel en maison communale. Tous les services communaux y ont été installés avec un nouvel aménagement de l espace et de l organisation. Michaël Joris de Vanhout nous sert de guide. Sur le plan, on distingue encore nettement les contours de la vieille chapelle et du couvent. La société Vanhout avait du pain sur la planche avec la construction de la maison communale et l intégration des services communaux, y compris le CPAS. C est pourquoi différents acteurs ont été impliqués dans le projet : la société de consulting Deloitte, Cenergie pour l aspect construction durable, Cipal pour l informatique, Bulo pour le concept de bureau, Cegelec pour les services techniques et Dexia pour le financement. Les architectes Driesen, Meersman et Thomaes ont dessiné les plans du bâtiment. Mais le partenaire le plus important fut naturellement la commune de Zoersel elle-même. Le projet est à ce point particulier qu il a déjà décroché plusieurs prix. Ce sont surtout l intégration du CPAS, le financement mixte (PPP), l attention portée à la durabilité et l application d une plate-forme ICT centrale qui ont suscité beaucoup d intérêt. «Sur le plan, on distingue encore nettement les contours de la vieille chapelle et du couvent», entame Michaël Joris. A l avant droit se trouve la réception. L espace avant gauche est conçu comme salle d attente avec coin détente. A l arrière droit le guichet du service population et à l arrière gauche celui des services fonciers. Ces bureaux traitent 90 % de toutes les affaires. Pour celles qui demandent plus de temps, un savoir spécifique ou de la discrétion, il est possible de mobiliser les bureaux de couleur rouge qui entourent à moitié le patio. Le CPAS se trouve dans la partie rouge, à droite, dans la mesure où l on considère que ce service se charge aussi d affaires relatives Profacility Magazine mars 2009

7 ject of the year La façade avant de la maison communale de Zoersel. L escalier à droite mène à l entrée principale. 2. Une salle de réunion. Le même mobilier blanc, sobre, se retrouve partout dans le bâtiment. 3. La salle du conseil où ont lieu les mariages. Les sœurs du couvent avaient divisé cet espace en 2 niveaux. «Après suppression du sol intermédiaire, cet espace a retrouvé sa noblesse et est devenu le lieu idéal pour les réunions du conseil et les mariages.» Les fentes entre les panneaux blancs ont une fonction acoustique et servent aussi à l apport d air.luchtaanvoer. 4. La visite se termine dans l ex-chapelle. Celle-ci est aménagée en espace multifonctionnel pour congrès, représentations ou fêtes. Joris trouve ce lieu superbe : «La société Vanhout a récemment tenu dans cette salle une fête du personnel pour plus de 300 personnes». Au moyen de matériaux spéciaux placés au plafond et le long des murs, les propriétés acoustiques de la salle peuvent être adaptées. La chapelle est pourvue d un accès séparé et de ses propres toilettes. La sacristie à l arrière droit sert de coulisses et de cuisine. 5. Le portique entre le couloir du couvent et le patio du côté de la salle du conseil. 6. Le patio couvert à l endroit de l ex-jardin du couvent remplit une fonction cruciale dans la nouvelle maison communale. Michaël Joris est quasiment intarissable sur ce lieu. «Tandis que le jardin du couvent constituait une barrière entre les différentes ailes du bâtiment, le patio relie entre eux tous les espaces qui l entourent. Les panneaux colorés dans le toit en dent de scie jettent des taches variables sur le sol. Les panneaux sont réalisés dans les couleurs caractéristiques des anciens châssis de fenêtre. Pour les effets de couleurs aussi, on s est basé sur ces tons, par exemple au niveau de l éclairage au néon sous les bornes. Les châssis de fenêtre entre le vieux jardin et le couloir du couvent sont en partie supprimés. Les ouvertures donnant sur les espaces situés à l arrière créent une impression de transparence et favorisent la circulation de l air.» Profacility Magazine mars

8 [ Facility Awards] Huit nominés, un vainqueur Le 17 décembre dernier s est tenu à Bruxelles les Facility Awards annuels de l IFMA. Ils couronnent des projets qui contribuent à une meilleure gestion des bâtiments, des environnements de travail et du service facilitaire. Vanhout Facilities de Geel a décroché le 1 er prix. Le SPF Sécurité Sociale a terminé 2 e avec son projet visant à dépoussiérer l image du ministère et à devenir un employeur attractif grâce à une nouvelle organisation de travail. Telenet empoche le 3 e prix avec un projet pour la construction d un nouveau siège. Les autres nominés étaient le SPF Economie, l UZ Leuven, le CPAS de Waregem et le projet pour handicapés t Waskotje de l organisme de Flandre occidentale Dominiek Savio. Ce dernier a remporté le prix du public La salle du conseil est équipée d écrans extensibles, d équipements pour conférences et d un système vocal. 8. La cage d escalier dans le couloir du couvent. On a conservé, là où c était possible, les matériaux originaux : non seulement les châssis de fenêtre mais aussi les carrelages muraux et de sol, les escaliers et rampes en granite. Ils rappellent au visiteur l histoire du lieu. 9. A l avant de la chapelle, sous le jubé, se trouve le foyer avec une mini-cuisine. Cet espace convient aux réceptions et petites cérémonies officielles. Si besoin, le foyer peut être séparé de la chapelle au moyen de cloisons mobiles. A l avant du bâtiment se trouvent encore un certain nombre d espaces plus petits qui sont à la disposition des associations culturelles locales. Le chauffage et le verrouillage des portes sont programmés sur base d arrangements avec les utilisateurs. 8 Profacility Magazine mars 2009 à la personne. Le bloc jaune abrite la police. M. Joris confirme l impression que cette zone est un peu séparée des autres services communaux. «C est une prescription légale», explique-t-il. «Nous avons cependant trouvé une astuce et les visiteurs peuvent, pendant les heures de bureau, se rendre à la police en traversant le patio central.» L espace rectangulaire entre la police et les services administratifs, c est la salle du conseil. Des grilles ont été installées entre la partie rouge du couloir du couvent et l espace public bleu-vert à l avant. Après les heures de bureau, ces grilles se ferment automatiquement. On évite ainsi que les personnes non autorisées puissent entrer dans la partie administrative du bâtiment en dehors des heures de bureau cependant que la partie publique du bâtiment est encore ouverte. Tous les ordinateurs des services communaux de Zoersel s appuient sur un seul serveur. Plusieurs supports et le service technique qui se trouve ailleurs dans la commune sont reliés au réseau par un câble en fibre de verre. Chaque fonctionnaire peut se manifester où qu il se trouve. Le travail à domicile est également possible. Le profil personnel détermine les fichiers que le fonctionnaire peut consulter ou modifier. Le système de téléphone est adapté au desk sharing. Les fonctionnaires passent d un bureau à l autre en gardant leur numéro de téléphone. Système d aération avancé La maison communale de Zoersel est par ailleurs équipée d un système d aération très avancé. En raison de considérations économiques et de bien-être, il n y a pas d air conditionné. L aération du bâtiment est réglée par une ventilation naturelle. Un détecteur de CO 2 détermine le besoin d air frais. L air est acheminé et évacué par le biais de fenêtres commandées par des capteurs et de gaines de ventilation. En cas de vagues de chaleur, de grandes quantités d air nocturne frais sont injectées dans le bâtiment de manière à ce que les murs épais rendent suffisamment de fraîcheur en journée. Les courants d air en journée sont soigneusement comptés afin qu ils ne soient pas ressentis comme gênants. «Mais», indique M. Joris, «comme le montre la littérature professionnelle, un pourcentage de plaintes de 15 % doit être considéré comme inévitable et acceptable. Les souhaits individuels en matière de climat ne peuvent être honorés». La maison communale porte le prestigieux label EPB (EnergiePrestaties Binnenklimaat ou Prestations énergétiques et climat intérieur) et les autorités flamandes ont élevé le bâtiment au rang de modèle pour les autres bâtiments publics. C est en partie pour cette raison que la maison communale fait l objet de beaucoup de visites d étude. Edward ADRIAENSENS

9

10 1 er prix 2008 Van Hout facilities 2 ème prix 2008 Service Public Fédéral Sécurité Sociale 3 ème prix 2008 Telenet Prix du public 2008 Institut Dominiek Savio Mettez en valeur vos projets facilitaires! Votre entreprise, où l un de vos clients, finalise-t-il ou implémente-t-il un projet lié à son organisation facilitaire, à l aménagement des bâtiments et environnements de travail, à la gestion performante des services facilitaires, à l environnement ou à la mobilité? Oui? Alors mettez ce savoir faire du Facility management en lumière, présentez votre projet à l élection du Facility management Project Un évènement organisé par : Mieux faire connaître le Facility Management en Belgique, valoriser la profession et ses bonnes pratiques, tels sont les objectifs des Facility Awards. Après avoir couronné en 2008 les réalisations de Vanhout Facilities, du Service Public Fédéral Sécurité Sociale, de Telenet et de l institut Dominiek Savio, la 5 ème édition des Facility Awards mettra à nouveau en lumière les meilleurs projets facilitaires. Les projets finalistes seront élus par un jury représentatif du monde du Facility Management. Ils feront l actualité du FM en Belgique grâce à un reportage publié dans le magazine des Facility Awards ; largement diffusé via les fédérations professionnelles et les médias Profacility. Lors d une soirée prestigieuse à Bruxelles le 25 février 2010, les trois meilleurs projets recevront des mains du jury l oscar du Facility management. Le public y élira aussi son favori en décernant le Prix du Public à l un des projets finalistes. Un petit déjeuner d information aura lieu le mardi 28 avril 2009 à Bruxelles chez Ernst & Young. Nous vous y invitons cordialement. Inscrivez-vous en ligne sur IFMA corporate partners Media Partner

11 Pro-FM [ Facility Awards] Best starters of the year L IFMA et les deux formations FM belges ont décerné à Stijn Peeters et Katrien De Poorter l award «Best Starters Project of the Year 2008». S. Peeters a lancé le «property management dashboard» qui clarifie la relation locataire gestionnaire immobilier. K. De Poorter a analysé l évolution vers le desk sharing au sein de La Poste. Moins de coûts, plus de rendement Stijn Peeters pense que PMD permet de mieux maîtriser les coûts d exploitation des bâtiments Segro et que cela profite au service à la clientèle. PMD arme donc Segro contre le malaise sur le marché immobilier. Le même esprit anime le mémoire de Katrien De Poorter. La libéralisation du marché postal européen en 2011 pousse La Poste à optimaliser l environnement de travail du personnel. Le bien-être du personnel, la motivation et, par conséquent, la productivité s amélioreront tandis que les coûts d exploitation (location, chauffage, entretien, etc.) doivent baisser. «Devoir renoncer à certains acquis se heurte à de la résistance» Stijn Peeters est manager dans le service clientèle de Segro. L expansion rapide de cet investisseur immobilier anglais lui a donné l idée de standardiser la gestion immobilière sur le continent européen. C est ainsi qu est né son mémoire «Property Management Dashboard», PMD. S. Peeters est parti du postulat que les enquêtes de satisfaction de la clientèle offrent trop peu d assise. Avec PMD, un gestionnaire immobilier peut confronter objectivement l opinion du client à la qualité du service. Tout est exprimé en grandeurs mesurables. Les chiffres aboutissent à un index pondéral dans lequel la qualité de l entretien ou la durabilité notamment sont reprises. Le RICS Code of Practice permet de comparer plusieurs bâtiments entre eux. Le rapport entre les coûts d entretien et de réparation constitue un repère connu. Une norme de est appliquée en Amérique pour les bâtiments de moins de 5 ans. L Europe tend vers un rapport Quoi qu il en soit, la gestion immobilière avec PMD devient un exercice d équilibre constant dans lequel des notions fluctuantes influenceront l index pondéral. Entre-temps, Segro a commencé à introduire PMD. A partir de 2011, il devra être opérationnel sur tout le continent. Katrien De Poorter, Haute Ecole de la Province de Liège et Stijn Peeters, Institut Kaho St Lieven. Vers un nouvel environnement pour La Poste Katrien De Poorter est account manager RH pour la division FM de La Poste. Elle s est retrouvée au cœur du petit monde du FM lorsqu elle devenue membre du groupe d orientation qui doit préparer les changements profonds dans l environnement de travail des services centraux. Dans son mémoire «La Poste, Working Tomorrow», elle analyse ce processus. La Poste vise une utilisation plus efficace de l espace et une optimalisation de l environnement de travail. Le personnel devra pour cela échanger ses bureaux fixes contre un desk sharing. Un premier projet pilote avec 151 collaborateurs de la division FM a montré que le fait de renoncer à certains acquis se heurte à une résistance. La participation à des groupes de travail constitue un moyen éprouvé pour mener le personnel dans la direction voulue. C est ainsi que les collaborateurs sont eux-mêmes arrivés à la conclusion inéluctable qu avec le desk sharing aucun effet personnel ne peut traîner sur le bureau. Mais le desk sharing ne représente peut-être pas encore un aboutissement dans la recherche de superficies de bureaux plus petites et l augmentation de la motivation des collaborateurs. Le télétravail constituera sans doute la prochaine étape. La collaboration entre les RH et le FM montrera là aussi toute son utilité. Edward ADRIAENSENS Profacility Magazine mars

12 Pro-FM [ Case study] Microsoft : étude de cas Le «Dinner 4 Facility Management» organisé par l IFMA a été l occasion de découvrir l un des projets les plus ambitieux que l on puisse mettre sur pied au sein du secteur, à savoir : réorganiser la gestion des infrastructures d un géant mondial, Microsoft. Mike Liddle, ancien Président de l IFMA Europe, membre du Comité de direction de l IFMA Consultants Council dans le monde et cofondateur de la Corporate FM Alliance, a expliqué la manière dont sa société et ses partenaires ont pris à bras le corps cette tâche titanesque. Les «Dinner 4 FM» de l IFMA, des occasions de rencontres conviviales et instructives entre facility managers belges. Le projet visait à mettre au point une troisième génération de gestion des infrastructures pour Microsoft, a expliqué Mike Liddle, ajoutant que l opération consistait notamment à passer de solutions individuelles à un package complet. Pourtant, d emblée, la Corporate FM Alliance a décidé de ne pas opter pour une approche européenne pour les fournisseurs tout simplement parce qu aucune société n est en mesure de satisfaire tous les besoins du géant américain. Rien que pour un seul État comme le Royaume- Uni, Microsoft dispose d une superficie de m 2 répartie sur cinq bâtiments. Les défis Le tout premier objectif consistait à définir certaines normes qui permettraient d aligner les bureaux Microsoft de n importe quel pays avec tous les autres. Il s agissait donc de réduire le nombre de fournisseurs de services de gestion des infrastructures et d accroître la satisfaction client. Autre besoin identifié : fournir une assistance quotidienne pour les bureaux Microsoft dans le pays concerné. Ensuite, même si ce n était pas en soi un objectif prioritaire, il y aurait aussi une réduction anticipée des coûts opérationnels. Enfin, parmi les autres volets du projet, épinglons également la création d un service d assistance, la gestion des sous-contractants et la fourniture de services à un niveau acceptable. Externaliser le plus possible «Un des principaux défis auxquels nous avons été confrontés», a encore expliqué Mike Liddle, «c est la croissance annuelle de 12-15% enregistrée par Microsoft, qui est tout sauf facile à gérer Nous nous sommes donc attelés non seulement à harmoniser et à normaliser les processus, mais aussi à externaliser tout ce qu il était possible d externaliser. Ce que voulait Microsoft, c était de nous voir venir avec une solu- 12 Profacility Magazine mars 2009

13 Éléments essentiels «L externalisation englobe un certain nombre d éléments essentiels. Tout d abord, il y a la confiance. Le client doit vous faire confiance. Ensuite, il y a l expérience, qui constitue le meilleur gage de qualité. Et surtout, n oubliez pas de faire preuve d une grande écoute nous n avons qu une bouche, mais nous avons deux oreilles Il est important de se rappeler que l on ne peut pas imposer ses idées. Soyez disposé à faire fi des règles que vous connaissez et à repartir d un autre pied. Bref : écoutez, analysez et cherchez à comprendre, cernez les desiderata du client. Par ailleurs, veillez à externaliser absolument tous les éléments qui ne font pas partie de votre activité phare. J irais même jusqu à dire que les banques, par exemple, ne devraient pas se charger elles-mêmes de leur propre sécurité ; elles devraient la confier à une société externe» Mike Liddle Mike Liddle, ancien Président de l IFMA Europe, a expliqué la manière dont son entreprise a pris à bras le corps une tâche titanesque. tion et de rien ne laisser au hasard. Comme la société n était pas sûre de tout ce dont elle disposait déjà, nous avons donc eu carte blanche». Résultat : nous avons immédiatement identifié certains domaines d activité sur lesquels nous pourrions travailler. Tout d abord, c était l opportunité rêvée de renforcer la plateforme des fournisseurs, aussi bien au niveau national qu au niveau régional. Nous avons donc placé les fournisseurs existants face à un défi, ce qui nous a permis d identifier les fournisseurs locaux les plus adéquats. L externalisation professionnelle, l application d un nouveau modèle spécifique aux fournisseurs et la possibilité de permettre au responsable local des infrastructures de Microsoft de se concentrer sur les questions stratégiques plutôt que sur les questions tactiques entraîneraient, d une part, une augmentation de la satisfaction client et, d autre part, une réduction des coûts. Naturellement, il était essentiel d identifier et de quantifier convenablement les besoins afin de permettre aux fournisseurs du marché de bien cerner les attentes et de jouer pleinement leur rôle. Demande d info et de proposition chiffrée «Pour savoir ce que les différents fournisseurs pouvaient exactement proposer, nous avons décidé de demander des informations à cinq ou six fournisseurs pour chacun des domaines d activité», a encore commenté Mike Liddle. Le type d information que nous avons demandée à chacun d eux? S ils disposaient de bons antécédents et d une bonne réputation, s ils pouvaient se targuer d une situation financière stable, s ils avaient la capacité opérationnelle d exécuter les tâches requises et en plus de tout cela, si leur fonctionnement correspondait à la culture de Microsoft, et si les personnes actives au sein de leur entreprise étaient les bonnes personnes pour le bon poste. Et Mike Liddle d ajouter : «Après la demande d information, nous avons élaboré une demande de proposition chiffrée. Nous ne voulions pas seulement savoir ce qu ils pouvaient faire pour satisfaire les besoins spécifiques de Microsoft ; nous voulions également connaître leurs marges bénéficiaires, la manière dont ils avaient acquis leurs ressources financières, le pourcentage qu ils accordaient à la formation, aux outils logiciels, etc. Microsoft a de très hautes attentes, vous savez». Il était essentiel que la demande de proposition chiffrée soit accompagnée de tous les éléments nécessaires au fournisseur potentiel pour qu il puisse se forger une idée précise de la situation actuelle. Car plus les informations de base sont claires et précises, plus cela évite de devoir peaufiner les choses pendant la phase de négociation. La demande de proposition chiffrée, c était le moment idéal pour placer le fournisseur potentiel face à un défi, pour poser des questions. À ce propos, nous avons pensé qu il serait injuste Profacility Magazine mars

14 [ Case study] de demander à un trop grand nombre de fournisseurs potentiels de participer au processus de demande de proposition chiffrée, donc nous avons limité ce nombre à quatre ou cinq. Les détails contractuels Une fois les fournisseurs sélectionnés, toute l attention s est alors portée sur les procédures opérationnelles. D un point de vue financier, l idée était d avoir une communauté d envies et d intérêts entre Microsoft et le fournisseur choisi. Il y aurait des clauses de pénalité en cas de non-atteinte des objectifs convenus, mais ces objectifs devraient être atteignables. «Atteindre 95% en gestion des infrastructures, c est faisable et cela peut constituer un objectif ; atteindre 100%, c est impossible», a renchéri Mike Liddle. Afin d évaluer la performance, le client et les fournisseurs disposent d un tableau de bord qu ils sont chargés de remplir. Idéalement, à la fin de la période concernée, ces tableaux de bord sont censés correspondre l un à l autre. Le modèle financier sélectionné a été divisé en quatre volets principaux : tout d abord, les coûts salariaux directs et les frais généraux, ainsi que les coûts liés à la sous-traitance, ces deux types de coûts représentant les coûts fixes. Ensuite, les coûts liés aux travaux complémentaires réalisés en dehors et en sus du contrat (troisième volet) ; enfin, la marge bénéficiaire (quatrième volet), composée d une partie qualifiée à risque et non à risque selon les tableaux de bord précités. Une bonne relation indispensable Il est d emblée apparu comme une évidence que la réussite de tout ce processus dépendrait entièrement de la relation mise en place entre Microsoft et la Corporate FM Alliance. «Nous devions nous fondre dans la culture de Microsoft, et nous avons été traités comme des initiés», a encore expliqué Mike Liddle. «Ils ne voulaient pas un fournisseur de services de gestion des infrastructures ; ils voulaient un partenaire, quelqu un avec lequel ils seraient heureux de travailler. Il fallait jouer son rôle et adopter une attitude je peux le faire. Cette relation impliquait non seulement une notion de respect pour le personnel en place et l ensemble des filiales, mais également un partage d expériences». Et chacune des parties a été en mesure d apporter ses propres avantages au partenariat. La Corporate FM Alliance a apporté son expérience et sa connaissance du réseau, le tout à un niveau international, et le géant mondial Microsoft a amené ses propres logiciels, qui ont été intégrés dans le processus. Ils disposaient déjà d outils d évaluation de la performance extrêmement efficaces. Accepter la diversité La notion de «taille unique» étant totalement impossible à appliquer dans le cadre d une entreprise de cette envergure, il s est donc agi tout au long du processus de viser l harmonisation plutôt que la normalisation. Il est important de charger des managers locaux de gérer le processus dans chaque pays et de disposer d effectifs multilingues là où leur présence est nécessaire, et il est capital de comprendre que tout le monde est différent. L objectif était donc de respecter cette diversité, de renforcer l attention et le respect entre les différentes parties et de conforter les similarités. Tim HARRUP 14 Profacility Magazine mars 2009

15 Publi-Reportage [easyfairs ] Direct et efficace Après un lancement réussi de BUILDINGS OF BELGIUM en 2008, l organisateur easyfairs opte cette année pour une nouvelle formule, totalement en phase avec la situation actuelle du marché. Des exposants correspondant parfaitement à la cible, des contacts directs et une efficacité maximale pour le visiteur, voilà ce qui caractérise l événement. Informations pratiques Date: 27 & 28/05/2009 Lieu : Tour & Taxis Avenue du Port 86c Bruxelles Heures d ouverture : De 10 à 20h le 27 mai De 10 à 18h le 28 mai Sites web : BUILDINGS OF BELGIUM: FACILITY SERVICES: Efficace en termes de temps et de coûts Tour & Taxis est maintenu comme lieu d accueil du salon qui se déroulera cette année les 27 et 28 mai. Le 1er volet se concentre sur le hard facility management pour l immobilier résidentiel et commercial. Rénovation, maintenance et gestion sont les piliers de la manifestation BUILDINGS OF BELGIUM. Contrairement à ce qui se passe au niveau de la résidence particulière, la rénovation de grands projets semble être un domaine encore assez spécialisé. Nous disposons d un important patrimoine immobilier recelant un grand potentiel, y compris en termes de réaffectation. Chez les fournisseurs de services et les gestionnaires, l accent est placé sur les logiciels de contrôle, l automatisation et l économie d énergie. Les exposants de BUILDINGS OF BELGIUM visent les Asset Managers, Property Managers, Syndics, Building Managers, Communes et Pouvoirs publics, Architectes, Bureaux d études et Entreprises de construction. Le 2 e volet réunit tous les acteurs du secteur soft facility services. Quelque 70 exposants y présenteront leurs services L organisateur de salon easyfairs prône les salons professionnels axés sur la vente constituant une plate-forme marketing importante en période économique difficile. Réunir l offre et la demande efficacement en termes de coûts, tel est le crédo. Il s agit d une formule all-in au lieu de l habituel location de stands vides. De ce fait, le prix d un stand correspond au coût total de la participation et l exposant peut très simplement calculer le return on investment. A noter aussi que chaque participant dispose de la même superficie de manière à exclure la surenchère bien connue au niveau des stands. La croissance d easyfairs prouve que la formule fait mouche : pendant 4 ans d affilée, une croissance annuelle moyenne de près de 6 % a été notée. L organisateur de salon va même lancer de nouveaux événements dans l année qui vient. aux Facility Managers, Gestionnaires de bâtiments, Responsables d achat et Directeurs techniques qui seront invités pour une visite. Au sein des PME, la gestion de bâtiments et leur fonctionnement sont le plus souvent confiés à une seule personne. Dans les entreprises plus grandes, les 2 compétences sont séparées. La décision de procéder à cette même distinction au niveau du salon et d offrir une véritable plate-forme aux soft facility services est le résultat d une étude auprès des visiteurs et conduira à un flux de visiteurs plus concentré. Familier et neuf BUILDINGS OF BELGIUM et FACILITY SERVICES constituent un événement bref mais intense qui attire, sur à peine 2 jours, des visiteurs ciblés. Une visite de 3 à 4 heures suffit pour un aperçu complet. Les nouveautés 2009 : l adjonction d une nocturne en plus de la division en 2 salons parallèles. Pendant la 1 re journée, les portes resteront ouvertes jusqu à 20h. Cette nouveauté permet aussi de combiner une visite au salon à la participation au programme périphérique. Outre le salon double BUILDINGS OF BELGIUM et FACILITY SERVICES, easyfairs prévoit en effet un programme périphérique passionnant né d une collaboration avec IFMA, BVA, ORI, Conféderation Construction et VIB. Un programme de séminaires très prometteur est assuré par IFMA. Tour & Taxis est maintenu comme lieu d accueil du salon qui se déroulera cette année les 27 et 28 mai.

16 Pro-FM [ Case study] Créez un poste de travail Voilà ce que devrait être, pour Billy Davidson, Global Property Director chez Vodafone Europe, l objectif de tout Facility Manager. Comment? En cherchant l harmonie entre le Facility Management hard et soft, déterminant dans la conservation du personnel. «Celui qui se sent bien à son poste, fournit aussi un bon travail» 16 Profacility Magazine mars 2009 Billy Davidson définit le Facility Management comme l intégration des processus au sein d une entreprise avec pour objectif d assurer les critères de qualité convenus pour l entretien et le développement du bâtiment dans l intérêt des activités primaires. Le FM hard concerne le bâtiment lui-même, son entretien, la sécurité. Le FM soft représente le service aux utilisateurs du bâtiment avec, e.a., le cleaning et le catering. L interaction des deux est plus important que ce que l on pense généralement. Lorsque la machine à café est vide, le mécontentement naît au sein du personnel et c est souvent plus grave que lorsque quelque chose cloche au bâtiment lui-même», constate Billy Davidson par expérience. Il utilise la notion de Intelligent Client Function (ICF) pour le contrôle et la stimulation des fournisseurs et du service. «Le Facility Manager doit considérer le bâtiment dans son ensemble. C est davantage qu un prix de location et un coût de fonctionnement ; il s agit d une contribution essentielle à l atmosphère de travail.» En offrant au personnel le meilleur environnement de travail possible, non seulement le lien avec la société se renforce, mais il pourra aussi mieux se concentrer sur les activités proprement dites. Créer un environnement de travail sûr et efficace pour le personnel fait également partie des responsabilités de l entreprise tout comme l établissement d une car policy ayant un impact écologique minimal. «Celui qui se sent bien à son poste, fournit aussi un bon travail», conclut Billy Davidson. Réussir sa tâche de Fleet Manager se reflète dans le nombre minimal de plaintes provenant des utilisateurs du bâtiment sur des choses qui ne fonctionnent pas comme elles devraient. Harmonie entre FM hard et soft Billy Davidson plaide pour des partenariats avec des fournisseurs de services parce que ceci est plus efficace et plus économique. S il faut à chaque fois sélectionner et mettre au courant de nouveaux fournisseurs, et leur accorder une certaine période d adaptation, cela coûte cher. Mais il ne s agit pas seulement d économiser des coûts. Une relation de partenariat avec les fournisseurs accroît aussi leur connaissance du bâtiment dans lequel ils travaillent, et leur permet d effectuer les tâches assignées plus rapidement, plus efficacement et mieux.

17 agréable En offrant au personnel le meilleur environnement de travail possible, il pourra mieux se concentrer sur les activités proprement dites. Billy Davidson, Global Property Director chez Vodafone Europe Vodafone est parti de rien, sans le moindre client. Aujourd hui, la société de télécoms est active dans 52 pays et compte 252 millions de clients. Dans chaque pays, les bâtiments sont gérés comme une donnée locale. Ceci est dû aux coûts très divers qui ne sont, de plus, pas en relation directe avec le chiffre d affaires ou le potentiel client. C est ainsi que l Inde est le plus grand marché pour Vodafone, mais certainement pas le plus cher. L Allemagne est pointé comme le plus cher ; l Albanie et Malte sont les moins chers. Chez Vodafone, le coût facility représente 15 % des coûts totaux. Ce pourcentage monterait à ± 20 % si la société possédait davantage de bâtiments, qui sont actuellement surtout loués. La location des bâtiments concernés représente 60 % du total. Le bien-être des utilisateurs (le personnel) est une priorité et la productivité ainsi que la loyauté qui en découlent représentent une valeur plus grande que l économie réalisable par la négociation avec les fournisseurs de services. Il objecte aussi que c est surtout le FM hard qui est largement aux mains des techniciens, des gens qui se soucient trop peu de l environnement de travail et n attachent pas un grand intérêt au service. Cela ne signifie pas qu il n est pas critique vis-à-vis des fournisseurs. C est ainsi que pour Billy Davidson, un seul fournisseur de services ne peut jamais avoir toutes les connaissances nécessaires en interne et c est pourquoi un partenariat et un contact direct avec les divers fournisseurs sont d une grande importance. Le contact direct est nécessaire, car bien plus efficace que l échange d s. Le fournisseur a-t-il bien compris ce que l on attend de lui? Dans un contact face-to-face, cela se voit directement ; via mail, il faut deviner. Une tâche importante est assignée au helpdesk et ce dernier doit ne faire qu un dans le cadre du FM hard et soft. Ce n est que lorsque toutes les plaintes passent par un seul helpdesk que le Facility Manager peut être sûr de l enregistrement, du suivi et du contrôle. Le helpdesk sait aussi précisément quel fournisseur est responsable de quelle pièce et peut ainsi réagir de la manière la plus efficace et gérer un système de monitoring étanche. Les prestations des fournisseurs doivent être contrôlées et évaluées pour en retirer quelque chose et réorienter la collaboration. Une amélioration continuelle issue de la pratique constitue un objectif important pour une harmonie réussie entre FM hard et soft. En outre, Billy Davidson plaide pour ne pas sous-traiter les problèmes à un prestataire de services, mais pour d abord les connaître soi-même, les analyser en profondeur et trouver des solutions qui dépassent le seul fait d économiser quelques coûts. Rendement et contrôle de qualité Son approche de certains prestataires de service, comme par exemple le veilleur de nuit, est très remarquable. Dans une situation classique, la vigilance de nuit ne fonctionne que sur une ronde convenue, avec éventuellement des points de contrôle définis. Billy Davidson, quant à lui, fait appel au veilleur de nuit pour des tâches complémentaires relatives au FM soft. Il s occupe ainsi de recharger les imprimantes en papier, ce qui soulage le personnel, pendant la journée, de tâches supplémentaires et rend le travail du veilleur de nuit plus varié. Le stock de papier remis dans les imprimantes représente un excellent moyen pour contrôler si la ronde a effectivement eu lieu. De plus, c est ressenti comme un service agréable envers les employés de bureau. Autre possibilité : permettre au veilleur de nuit de réaliser certains tests sur des installations et effectuer ainsi un entretien préventif, de manière à éviter les ruptures de travail pendant les heures de bureau. Conclusion L harmonie entre le Facility Management hard et soft consiste à développer une vision basée sur un certain service level agreement qui doit être inscrit dans le contrat avec les prestataires de service. Le développement d un modèle de service clairement défini constitue la base. Il convient d analyser en profondeur quel niveau de qualité de service on attend pour les différents postes de travail. Il est important d y impliquer chacun au maximum. L harmonisation du FM hard et soft est la seule possibilité d arriver à une efficacité maximale en termes de coûts, car elle favorise la synergie entre les diverses tâches. De plus, le overhead pour la gestion reste limité, dans la mesure où le dédoublement des tâches sur les 2 disciplines est exclu. Les visiteurs et les utilisateurs d un bâtiment ressentent la totalité du Facility Management hard et soft ou idéalement n en remarquent rien si tout se déroule sans heurts. Eduard CODDÉ Profacility Magazine mars

18 Pro-FM [Poeple on the move] Carrières, mouvements, promotions Cette nouvelle rubrique vous donne des «nouvelles du front»! N hésitez pas à nous faire parvenir des informations sur votre actualité professionnelle à Deux nouveaux consultants pour D&C Services Deux nouveaux consultants, Lys Van Laere et Hans Raemdonck, ont récemment rejoint l équipe de D&C Services, société spécialisée dans le space-, project- et movemanagement. Lys Van Laere (26) a une formation d architecte d intérieur et a travaillé ces dernières années pour Bulo, fabricant spécialisé dans l aménagement de bureau. Hans Raemdonck (29) a une formation de Bachelor Facility Management au Kaho Sint-Niklaas. Malgré la crise, D&C connaît une forte croissance de sa clientèle. Ce qui explique cet élargissement de l équipe. (MB) Dirk Vandueren nouveau FM manager pour la Province du Limbourg Dirk Vandueren est, depuis le 5 janvier dernier, le nouveau Facility Manager au sein de la maison provinciale de Hasselt. Il fait partie de la nouvelle équipe de direction et va guider le facility management au travers de tous les rouages de l organisation. D. Vandueren peut s appuyer sur une longue carrière dans le facility management. C est ainsi qu il a exercé une série de fonctions dirigeantes, notamment chez Creyf s, Sabena et Faceo Belgium. Il a aussi travaillé en tant que consultant indépendant pour les Hôpitaux Universitaires de Louvain. D. Vandueren compte élaborer pour l été un plan visant à organiser définitivement les services. Jean Morren est le nouveau Sourcing Manager General Expenses d Axa L un des grands projets auxquels a participé Jean Morren dans sa carrière est le parachèvement et le démarrage opérationnel du nouvel aéroport de Bruxelles National. Lys Van Laere (26) est architecte d intérieur et Hans Raemdonck (29) Bachelor Facility Management. 18 Profacility Magazine mars 2009 C est au sein du département Sourcing Supply & Development que Jean Morren exerce ses nouvelles responsabilités depuis le 1er février Il est désormais chargé des achats pour tout ce qui a trait à l activité du bancassureur, notamment les facilities, le fleet, les bâtiments mais aussi le marketing, les services de training et l équipement des sièges d exploitation, etc., à l exception de l IT, de la consultance et des produits d assurance et financier. Jean Morren a été actif pendant l essentiel de sa carrière dans le secteur du FM, notamment à la Sabena, chez KPN Orange, comme responsable FM pour Proximus et en tant que directeur auprès du groupe Bopro. Jean Morren est marié, père d une fille de 24 ans et passionné de Ballroom dancing, sport qu il exerce jusqu à trois fois par semaine et ce depuis maintenant 7 années avec son épouse Sonia. Jean est également membre du conseil d administration de l IFMA. Pendant 6 ans, il en a été le responsable des finances et depuis peu il a remplacé Yves Van Hooland en tant que secrétaire de l association.

19 Events 31/3 Congress : Winning the energy efficiency battle - DatacenterToday Conference & Expo Business Faculty, Bruxelles easyfairs Buildings of Belgium 2009 & easyfairs Facility Services 2009 [ 27 & 28/05 ] easyfairs Buildings of Belgium est un événement spécialement dédié à la rénovation, à la gestion et à la maintenance de bâtiments résidentiels et commerciaux existants. easyfairs Facility Services est le nouvel événement professionnel qui s adresse spécifiquement aux produits et services techniques. En collaboration avec l IFMA et la Vereniging voor Inkoop en Bedrijfslogistiek (VIB). Tours & Taxis, Bruxelles 31/3>2/4 Salon de l'environnement de travail (SISEG) Paris Expo, Porte de Versailles 5>7/5 Realty Forum International de l Immobilier. Tour & Taxis, Bruxelles Training 29/4 17 e Facility Night - Séminaires informels et forum de rencontre à l attention de des Facility Managers. Technopolis, Malines Pour sa 2 e édition, Buildings of Belgium présente une formule dédoublée avec «Facility Services». AGENDA COMPLET SUR

20 Pro-Real Estate [Immobilier] Immobel s installe au Regency Office Situé en face du Palais de Justice, sur la Place Poelaert, au n 58 de la Rue de la Régence, cet immeuble neuf d aspect classique est depuis mars le nouveau siège d Immobel. D un surface hors sol de m², il est dû à Vizzion Architects - Entrepreneur general : CFE - Louis De Waele. La nouvelle construction impose un effet de porte monumentale et crée une nouvelle perspective pour l artère historique traversant le coeur de Bruxelles. Situé à l entrée de la rue de la Régence, face au Palais de Justice, Regency Office fait partie d un vaste projet de réhabilitation de cette entrée historique de la ville. (photo : Jean-François De Witte). Les critères écologiques dominent les MIPIM Awards 2009 «Les écuries de la chasse royale» à Bruxelles, ASSAR Architects- Promoteur : Royal Hunt Properties sa. (photo Marc Detiffe) Le Jury des MIPIM Awards, présidé par Peter Goodacre, Président de RICS UK s'est réuni le 23 janvier à Paris pour sélectionner les projets en lice pour les MIPIM Awards Ils récompensent des projets immobiliers présentant une architecture hors du commun et des techniques innovantes dans cinq catégories : 'Centres d'affaires', 'Immeubles de bureaux rénovés', 'Immeubles d'habitation', 'Hôtels et centres touristiques' et 'Constructions écologiques'. La majorité des projets soumis à la compétition se sont distingués par les efforts visibles des architectes et concepteurs à accroître l'efficacité énergétique des bâtiments et à réduire les consommations (eau, déchets). Parmi les 15 nominés, dans la catégorie «immeubles de bureaux renovés», un projet belge : «Les écuries de la chasse royale». Les gagnants des MIPIM Awards seront élus par les professionnels de l'immobilier présents au MIPIM à Cannes le 12 mars, au moment où Profacility magazine sera sous presse. Nous reviendrons en détails sur ce projet dans un prochain numéro. Construction passive pour un centre de formation DTZ a organisé pour son client FBZ-FSE Electriciens (Fonds de sécurité d existence du secteur des électriciens), un concours pour la construction de son centre de formations. C est le projet de bâtiment passif de l architecte Sebastian Moreno Vacca (A2M) qui a remporté le prix. Il est connu comme l auteur notamment du premier bâtiment scolaire passif en Région Wallonne, l IPFC de Nivelles et le premier immeuble de bureau passif de Bruxelles pour CIT Blaton, le CPAS de Forest, un patrimoine de bureau basse énergie, un éco quartier à Mons de 20 logements passifs et 325 logements basse énergie Il est également le premier architecte à s être lancé dans une construction passive en Région bruxelloise. Le prix de l énergie du futur bâtiment FBZ-FSE est estimé à 2 par mois. Malgré une construction entièrement passive, son prix ne dépasse pas les 1156 euros par m², et ce, grâce aux primes de la Région bruxelloise. La demande de permis de bâtir a été déposée à la Région bruxelloise. Sebastian Moreno Vacca est l un des fondateurs de PMP asbl (Passiefhuis platform - Plateforme maison passive). HAtric ouvre un bâtiment architectural à Hasselt Le concept repose sur 3 piliers : émotion, économie et écologie. Le nouveau bâtiment de HAtric situé Eurostraat à Hasselt a été officiellement inauguré la semaine passée. Holistic Architecture 50 / 5 a conçu le bâtiment qui relie le lieu, les personnes et la nature entre eux selon la philosophie holistique tandis que Bouwgroep Eijssen s est chargé de la réalisation. Le concept repose sur 3 piliers : émotion, économie et écologie. Le bâtiment consomme 4 fois moins d énergie qu un bâtiment de bureau standard. Le renouvellement d air/heure représente un 10e de celui des bâtiments existants et tant les murs que les sols ou le toit sont isolés de façon optimale pour une perte d énergie minimum. Des mesures comme un vitrage limité côté sud et un film pare-soleil empêchent la surchauffe en été. (SB) 20 Profacility Magazine mars 2009

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Nouveau site Nouvelles offres... s étend sur l Hexagone! Contact presse : Jean-Marc FERNANDEZ Tel : 04 72 40 09 09 E-Mail : jean-marc@privateimmo.com

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Service Logistique. 1 Service Logistique

Service Logistique. 1 Service Logistique Service Logistique 1 Service Logistique Service Logistique 2 1 PRÉSENTATION A. Missions Directie Generaal 1) Soutien 2) Innovation et changement Le service Logistique offre un soutien logistique aux directions

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Bienvenue chez Private Estate Life

Bienvenue chez Private Estate Life Bienvenue chez Private Estate Life Introduction à Private Estate Life La compagnie Private Estate Life est une compagnie d assurance-vie établie à Luxembourg depuis 1991 dont l objectif est de devenir

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

We lock your IT business

We lock your IT business Accelerating Your Success We lock your IT business Financement IT pour vous et votre client finance solutions Un travail sur mesure pour chaque projet Dans le climat économique actuel très difficile, il

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Évaluations statistiques

Évaluations statistiques 1 / 20 Évaluations statistiques Statistiques annuelles 2010, analyses pour l'ensemble de la Suisse Informations et formulaires de demande: www.leprogrammebatiments.ch 2 / 20 18.03.2011 Centre national

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM

Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo. Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Dossier de Presse Mars 2015 Bruynzeel dévoile les solutions d agencement de demain sur Bureaux Expo Solution d Agencement Mobile Multifonctions Spacefulness TM Parc des Forges - Green Access H21 13 rue

Plus en détail

Heist-op-den-Berg dispose d un vaste. Établir des référentiels de coûts pour professionnaliser la gestion des bâtiments / BENCHMARK

Heist-op-den-Berg dispose d un vaste. Établir des référentiels de coûts pour professionnaliser la gestion des bâtiments / BENCHMARK Établir des référentiels de coûts pour professionnaliser la gestion des bâtiments La commune de Heist-op-den-Berg compte 42.000 habitants et connaît une croissance annuelle considérable de sa population.

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les CeLLuLes Brevets Protégez et valorisez vos inventions Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les Cellules Brevets Protégez et valorisez

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

EXPOSANTS & PARTENAIRES

EXPOSANTS & PARTENAIRES EXPOSANTS & PARTENAIRES construire & rénover CONSOMMATION MINIMUM CONFORT MAXIMUM TOUR & TAXIS BRUXELLES 12 13 14 SEP 14 Journée réservée aux professionnels toutes les infos sur PASSIVEHOUSE.BE À PROPOS

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

Travaillez en réseau avec BIM4You

Travaillez en réseau avec BIM4You Travaillez en réseau avec BIM4You La solution 5D intégrale devient une réalité. www.bim4you.eu BIM4You Une planification fiable à chaque phase de projet BIM4You Plus qu une planification et une construction

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve.

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Etre propriétaire est un rêve aussi vieux que le monde. Acquérir un logement, ce

Plus en détail

Le guide du Webinaire

Le guide du Webinaire Le guide du Webinaire P A N O R A M A C O N C E P T : p a n o r a m a c o n c e p t @ f r e e. f r Page 1 S ommaire 1. Qu est-ce qu un Webinaire? 2. Webinaire ou visio-conférence? 3. Quand et pourquoi

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage DÉFENSE ET SÉCURITÉ Un bon ordonnancement mène à la réussite Qu elles soient de terre, marines ou aériennes, les forces armées d aujourd

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo)

Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo) www.besafe.be Eeklo Les écoles pour les jeunes - les jeunes pour les écoles (projet JoJo) Mons - Projet Bien-être à l école 1 Eeklo Les écoles pour les jeunes les jeunes pour les écoles (projet JoJo) SPF

Plus en détail

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE Introduction En 2013, le gouvernement bruxellois se montrait fier de son plan ambitieux (selon lui) de construction de logements sociaux à Bruxelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT BEAULIEU LAUSANNE TABLE DES MATIÈRES 1. MISSION & OBJECTIFS 2. CIBLES 3. PARTENAIRES 4. WISE EN BREF 5. EXPOSANTS 6. COMITE DE PILOTAGE

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

La marque media de référence de L ÉQUIPEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES

La marque media de référence de L ÉQUIPEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES CONTEXTE LRDCL PRINT WEB NLT PRIX EXPERTISE DÉCISION ÉQUIPEMENT La marque media de référence de L ÉQUIPEMENT DES COLLECTIVITÉS LOCALES Analyser les enjeux, faire les bons choix, anticiper l avenir. Accompagner

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

CA Oblicore Guarantee On Demand

CA Oblicore Guarantee On Demand FICHE PRODUIT : CA Oblicore Guarantee on Demand CA Oblicore Guarantee On Demand agility made possible CA Oblicore Guarantee On Demand est une solution de SaaS (Software-as-a-Service) extensible pour la

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Bien louer : un vrai métier

Bien louer : un vrai métier Bien louer : un vrai métier Fi Vakantiehuizen Paasheuvelweg 35 NL-1105 BG AMSTERDAM PAYS BAS Tél. : +31 20 428 59 99 Fax : +31 20 428 50 33 info@fi.nl www.fi.nl Vous envisagez de louer votre maison par

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half International est le leader mondial du recrutement spécialisé. Nous possédons l expérience et les contacts nécessaires

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 302 questionnaires collectés / 39 questions Résultats en % des exprimés À votre écoute pour progresser! 1. Le contexte de l étude

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011 Petit rappel historique : Originaire de Meung sur Loire voilà 3 générations que l entreprise VIGERY est attachée à la construction, la rénovation, le bâtiment en général et les travaux publics. En premier

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

TREMBLAY, SMITH, TREMBLAY et associés

TREMBLAY, SMITH, TREMBLAY et associés TREMBLAY, SMITH, TREMBLAY et associés Cas produit par Robert M. Vigneault Introduction Ce cas repose sur la future implantation d un progiciel de gestion intégré (PGI) dans un grand cabinet de professionnels

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Wallonia Export-Invest Fair

Wallonia Export-Invest Fair 5 et 6 décembre Palais des congrès - Liège Wallonia Export-Invest Fair 1 re édition du Salon du commerce international www.wallonia-export-invest-fair.be En 2 jours, disposez d opportunités ciblées et

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Tournant énergétique indispensable, défis immenses

Tournant énergétique indispensable, défis immenses Communiqué de presse Position des Académies suisses à l approvisionnement suisse en électricité Tournant énergétique indispensable, défis immenses Berne/Zurich, 9 août 2012. La transition vers des énergies

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Un Facility Management global dans toute la Suisse

Un Facility Management global dans toute la Suisse 6.030.2 06.10 visu l TREOS est un prestataire de FM leader dans son domaine, offrant des prestations à l échelle nationale. Qu il s agisse de gestion de projet ou de Facility Management technique, infrastructurel

Plus en détail

Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal

Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Devenir partenaire X2com! Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Pionnier en X2com X2com fournit des services télécom professionnels aux entreprises et aux institutions. L organisation

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Personne à contacter : Françoise LE GUERN

Personne à contacter : Françoise LE GUERN Mairie de Guingamp 1 place du Champ-au-Roy BP 50543 22205 GUINGAMP cédex Tél : 02 96 40 64 40 Fax : 02 96 44 40 67 Email : mairie@ville-guingamp.com Personne à contacter : Françoise LE GUERN SOMMAIRE 1

Plus en détail

HPCBIG DATASIMULATION

HPCBIG DATASIMULATION INNOVATION BY SIMULATION SIMULER POUR INNOVER le rendez-vous international The international meeting HPCBIG DATASIMULATION 23 & 24 juin/june 2015 ECOLE POLYTECHNIQUE PALAISEAU - FRANCE www.teratec.eu DOSSIER

Plus en détail

«Mieux vaut être malin et renoncer au dépôt de garantie en espèces!»

«Mieux vaut être malin et renoncer au dépôt de garantie en espèces!» «Mieux vaut être malin et renoncer au dépôt de garantie en espèces!» Je me réjouis, en ma qualité de fondateur d EuroKaution, de vous présenter une entreprise, qui a repris une vieille idée pour en faire

Plus en détail

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter Centre d Affaires ASSISTANCE accueil@.com jdslink Relation client Gestion commerciale Communication visuelle Création Visuelle Site Internet E-mailing Référencement Assistance administrative Vous avez

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

En tant que (expert-) comptable

En tant que (expert-) comptable En tant que (expert-) comptable Doc-it-Easy Doc-it-Easy optez pour une collaboration intelligente avec votre client Doc-it-Easy Contenu Introduction Les PME et les entrepreneurs veulent des conseils stratégiques...

Plus en détail

FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires

FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires FrankiNorte Bordeaux FRANKINORTE présente avec son partenaire français FRANCE CONSULTING et en collaboration avec la Chambre de

Plus en détail

Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access

Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access Fonction RH : les résultats de l enquête de HR Access Par M. Tiss 19/06/2014 à 11h25 Après une première édition réussie et riche d enseignements en 2012, HR Access Solutions, expert international de services

Plus en détail

REF : 03082015 VILLE : Reims. T1 28 M 2 Avenue de Laon Reims 51100 INVESTISSEMENT POSSIBLE À PARTIR DE : 5 290

REF : 03082015 VILLE : Reims. T1 28 M 2 Avenue de Laon Reims 51100 INVESTISSEMENT POSSIBLE À PARTIR DE : 5 290 REF : 03082015 VILLE : Reims T1 28 M 2 Avenue de Laon Reims 51100 INVESTISSEMENT POSSIBLE À PARTIR DE : 5 290 CARACTÉRISTIQUES DU BIEN T2 28 M 2 REF 03082015 Type de bien... T2 Neuf / Ancien... Ancien

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Résumé et conclusions

Résumé et conclusions Résumé et conclusions La première étude sur la performance de la prospection IKO System a réalisé, en septembre 2014, la première étude à grande échelle pour comprendre comment les entreprises françaises

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE: ENAT

APPEL A CANDIDATURE: ENAT APPEL A CANDIDATURE: ENAT Congrès international sur le tourisme pour tous. Organisé par la fondation ONCE. Soutenu par la Commission Européenne. 21 23 Novembre, 2007 MARINA D OR Région de Valencia, Espagne

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk

Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique. www.ccfgb.co.uk Une équipe dynamique à votre service Une offre sur mesure pour vous accompagner sur le marché britannique www.ccfgb.co.uk POURQUOI LE ROYAUME-UNI? Marché de proximité de plus de 61 millions de consommateurs

Plus en détail

REF : 090415 VILLE : Nantes

REF : 090415 VILLE : Nantes REF : 090415 VILLE : Nantes T2 31 M 2 36 rue de Sainte Luce, 44 000 Nantes INVESTISSEMENT POSSIBLE À PARTIR DE : 4 830 CARACTÉRISTIQUES DU BIEN T2 31 M 2 REF 090315 Type de bien... T2 Neuf / Ancien...

Plus en détail

CLASSEEXPORT 18+19 LYON2014 CLASSEEXPORT 2+3 WALLONIE2014 NOVEMBRE DÉCEMBRE. salon.classe-export.com SALONS. Salon du Transport International Multim

CLASSEEXPORT 18+19 LYON2014 CLASSEEXPORT 2+3 WALLONIE2014 NOVEMBRE DÉCEMBRE. salon.classe-export.com SALONS. Salon du Transport International Multim SALONS CLASSEEXPORT 18+19 LYON2014 salon.classe-export.com CLASSEEXPORT 2+3 WALLONIE2014 NOVEMBRE DÉCEMBRE Liège www.wallonia-export-invest-fair.be www.salon-stimmed.com STIMMED11+12 JUIN MARSEIL Salon

Plus en détail

La communication interne se professionnalise mais il reste de nombreux horizons à explorer

La communication interne se professionnalise mais il reste de nombreux horizons à explorer Communiqué de presse La communication interne se professionnalise mais il reste de nombreux horizons à explorer Bruxelles, le 6 décembre 2012 Qui gère la communication interne en entreprise, quels sont

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

Cycle de formation de base 2015 PASSONS ENSEMBLE UN MARCHÉ PUBLIC, DU BESOIN À LA CONCRÉTISATION

Cycle de formation de base 2015 PASSONS ENSEMBLE UN MARCHÉ PUBLIC, DU BESOIN À LA CONCRÉTISATION Cycle de formation de base 2015 PASSONS ENSEMBLE UN MARCHÉ PUBLIC, DU BESOIN À LA CONCRÉTISATION PASSATION, ATTRIBUTION ET EXÉCUTION Premier trimestre 2015 (janvier mars) Les mardis : GENVAL Martin s Château

Plus en détail

Invest your knowledge

Invest your knowledge Invest your knowledge Une solution complète de webcasting Klewel propose une solution complète de webcasting (diffusion sur le web) incorporant une station d enregistrement audiovisuel associée à une plateforme

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail