BILAN DE LA SURVEILLANCE DE LA GRIPPE ET DES IRA EN EHPAD SAISON

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN DE LA SURVEILLANCE DE LA GRIPPE ET DES IRA EN EHPAD SAISON"

Transcription

1 BILAN DE LA SURVEILLANCE DE LA GRIPPE ET DES IRA EN EHPAD SAISON Journée de Prévention du risque infectieux en EHPAD, CCLIN/ARLIN Auvergne-Rhône-Alpes, 15 juin 2017 Dr JL Chappert Cellule d intervention en région (Cire) Auvergne-Rhône Alpes - Santé publique France

2 OBJECTIF DE LA SURVEILLANCE LA SURVEILLANCE A POUR OBJECTIFS GÉNÉRAUX : La détection précoce du début de l épidémie La description de l épidémie: Suivi temporo-spatial (dynamique) de l épidémie Suivi de sa gravité et identification des populations à risque Estimation de la morbidité et de la mortalité Identification et suivi de l évolution antigénique et génétique des souches circulantes S appuie sur de nombreux partenaires Coordonnée par la direction des maladies infectieuses de SPFrance Animée et déclinée en Régions par les Cellules d intervention de SPFrance 2

3 SOURCES DE DONNÉES ET MÉTHODES DE DÉTECTION SOURCES DE DONNÉES Ambulatoire : médecins du réseau sentinelle (Inserm), SOS médecins Virologie: Centre National de Référence Hôpital : services d urgence, cas graves de grippe en réanimation Collectivités de personnes âgées : Ehpad Mortalité : mortalité toutes causes confondues (Insee) DONNÉES RECUEILLIES, TRAITÉES, ANALYSÉES POUR PERMETTRE L INTERPRÉTATION DE LA SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE MÉTHODES DE DÉTECTION DES ÉPIDÉMIES A L ÉCHELON RÉGIONAL TESTÉES EN Basées sur 3 méthodes testées chaque semaine 3 sources de données (Sentinelles, SOS, SU) Situation évaluée selon la proportion des méthodes qui détectent un dépassement de seuil ou un changement d état: Absence d épidémie: 0% Pré-épidémie: >=40 % Epidémie: 100 % Résultats statistiques toujours validés au regard de l avis d experts épidémiologistes

4 ÉVOLUTION HEBDOMADAIRE DES NIVEAUX D ALERTE, SEMAINES 48/2017 À 08/2017, FRANCE MÉTROPOLITAINE Source: bulletin hebdomadaire national (lien) 4

5 S40 S43 S46 S49 S52 S03 S06 S09 S12 S15 S18 S21 S24 S27 S30 S33 S36 S39 S42 S45 S48 S51 S01 S04 S07 S10 S13 S16 S19 S22 S25 S28 S31 S34 S37 S40 S43 S46 S49 S52 S03 S06 S09 S12 S15 taux d'incidence INCIDENCE HEBDOMADAIRE DE SYNDROMES GRIPPAUX VUS EN CONSULTATIONS DE MÉDECINE GÉNÉRALE, POUR HAB. AUVERGNE-RHÔNE-ALPES (2014-S40 À ) SOURCE: RÉSEAU SENTINELLE INSERM 1000 Durée 9 semaines à Incidence au pic: 664 consultations/ hab. Pic survenu en semaine Ascension très rapide Période épidémique Taux d'incidence régionale (pour habitants) 5

6 S40 S43 S46 S49 S52 S03 S06 S09 S12 S15 S18 S21 S24 S27 S30 S33 S36 S39 S42 S45 S48 S51 S01 S04 S07 S10 S13 S16 S19 S22 S25 S28 S31 S34 S37 S40 S43 S46 S49 S52 S03 S06 S09 S12 S15 Nombre de cas Pourcentage d'activité NOMBRE HEBDOMADAIRE ET PART D ACTIVITÉ DES SYNDROMES GRIPPAUX DANS LES ASSOCIATIONS SOS MÉDECINS AUVERGNE-RHÔNE-ALPES (2014-S40 À ) SOURCE : OSCOUR, SPFRANCE Part d activité en : 25,2% Part d activité en : 18,6% 25,0% 20,0% ,0% ,0% 400 5,0% ,0% Moins de 15 ans ans 65 ans ou + Période épidémique % d'activité 6

7 S40 S42 S44 S46 S48 S50 S52 S01 S03 S05 S07 S09 S11 S13 S15 S17 S19 S21 S23 S25 S27 S29 S31 S33 S35 S37 S39 S41 S43 S45 S47 S49 S51 S01 S03 S05 S07 S09 S11 S13 S15 Nombre de virus détéctés DISTRIBUTION HEBDOMADAIRE DES VIRUS GRIPPAUX CIRCULANTS, SELON LE TYPE ET LE SOUS-TYPE, EN AMBULATOIRE AUVERGNE-RHÔNE-ALPES (2015-S40 À ) SOURCE :CENTRE NATIONAL DE RÉFÉRENCE DES VIRUS INFLUENZAE (CNR) : AH3N2 domine : co-circulation virus B prédominant (73 %) AH1N1 : 19 % AH3N2 : 1 % 7 % A non sous-typés (RA) : co-circulation A(H3N2) majoritaire : 46 % A(H1N1) : 20 % B : 20 % B A(H1N1)pdm09 A(H3N2) A Non typé Période épidémique 7

8 S40 S43 S46 S49 S52 S03 S06 S09 S12 S15 S18 S21 S24 S27 S30 S33 S36 S39 S42 S45 S48 S51 S01 S04 S07 S10 S13 S16 S19 S22 S25 S28 S31 S34 S37 S40 S43 S46 S49 S52 S03 S06 S09 S12 S15 Nombre de cas Pourcentage d'activité NOMBRE HEBDOMADAIRE ET PART D ACTIVITÉ DES SYNDROMES GRIPPAUX DANS LES SERVICES D'URGENCE AUVERGNE-RHÔNE-ALPES (2014-S40 À ) SOURCE : OSCOUR, SPFRANCE Au pic (S52) : 3,7 % d activité aux urgences : Au pic, activité la plus élevée observée au cours des 7 dernières saisons 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 200 0,5% 0 0,0% Moins de 15 ans ans 65 ans ou plus Période épidémique Pourcentage d'activité 8

9 TAUX D HOSPITALISATION POUR SYNDROME GRIPPAL, GLOBALEMENT ET PAR CLASSES D ÂGE, PAR SAISON AUVERGNE-RHÔNE-ALPES SOURCE : OSCOUR, SPFRANCE Taux d'hospitalisation (n grippes hospitalisées/n passages pour grippe) Moins de 15 ans ans 65 ans ou plus Total Saison % 7% 50% 11% Saison % 7% 51% 8% Saison % 8% 63% 22% 9

10 IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DE GRIPPE SUR LES 65 ANS ET PLUS SAISON AUVERGNE-RHÔNE-ALPES SOURCES: OSCOUR, SOS MÉDECINS, SPFRANCE Part des <15 ans, ans et 65 ans et +, parmi les passages pour grippe vus aux urgences, au cours des 3 dernières saisons (Oct Avril), ARA 100% 12% 6% 27% 80% 35% 40% 60% 36% 40% 20% 48% 60% 37% 0% Saison Saison Saison Moins de 15 ans ans 65 ans ou plus Part des <15 ans, ans et 65 ans et +, parmi les hospitalisations pour grippe après passage aux urgences, au cours des 3 dernières saisons (Oct Avril), ARA 100% 80% 52% 34% 60% 27% 77% 40% 23% 20% 0% 25% 39% 13% 10% Saison Saison Saison Moins de 15 ans ans 65 ans ou plus 10

11 BILAN DE LA SURVEILLANCE DES CAS GRAVES DE GRIPPE AU COURS DE LA SAISON AUVERGNE-RHÔNE-ALPES 333 cas de grippe sévères (versus 192 en ) Virus A (99,7%), pas de virus B, parmi les virus A: AH3N2 prédominant (saison passée A: 52 %, B: 48 %, et parmi A : AH1N1 prédominant) 72 % ont 65 ans et + (41 % la saison passée) 94,6 % des cas présentaient au moins un facteur de risque (78 % saison passée) 56 % vaccinés (19 % saison passée), lorsque statut vaccinal connu SDRA: 51 % (67 % saison passée) 54 (16,2 %) décès (21 % saison passée) 11

12 CARACTÉRISTIQUES DES CAS GROUPÉS D IRA SIGNALÉS PAR LES EHPAD, AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, SEMAINES À épisodes signalés versus 60 en Semaine Nombre hebdomadaire de signalements de cas groupé d'ira en collectivités de PA, , ARA Caractéristiques virologiques Recherches étiologiques 277 / 331 (84%) Grippe confirmée 226 (82%) Grippe A 106 Grippe B 3 VRS confirmé 5 Rhinovirus 2 Caractéristiques épidémiologiques (sur les épisodes avec bilan final: 324) Nombre de résidents malades 7110 Taux d'attaque moyen (résidents) 24,5 % Taux d'attaque moyen (personnels) 5,2% Proportion moyenne d hospitalisation 6,3 % Nombre de décès 266 Létalité moyenne 3,7 % 12

13 RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE DES ÉPISODES D IRA SIGNALÉS À L ARS, SEMAINES À , ARA Ehpad (N) Signalements (n) Taux de signalement Loire % Haute-Savoie % Drôme % Haute-Loire % Rhône (21%) 40% Savoie % Allier % Isère % Ain % Ardèche % Cantal % Puy-de-Dôme %

14 AUTRES INDICATEURS ISSUS DU DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET DE GESTION DES IRA EN COLLECTIVITÉS DE PERSONNES ÂGÉES, AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, SEMAINES À Indicateurs de gestion des épisodes de cas groupés d IRA ( à ) Proportion de foyers avec un délai de mise en place des 1ères mesures de contrôle supérieur à 3 jours Moyenne de la durée des épisodes (jours) si les 1ères mesures de contrôle sont mises en place <3 jours Moyenne de la durée des épisodes (jours) si les 1ères mesures de contrôle sont mises en place >=3 jours 28 % (n=329) 12 (n=231) 16 (n=92) Couverture vaccinale parmi les établissements ayant signalé des épisodes de cas groupés et ayant renseigné cet item en Couverture vaccinale résidents 82% Couverture vaccinale personnels 17% 14

15 IMPACT SUR LA MORTALITÉ TOUTES CAUSES TOUS ÂGES ET CHEZ LES 65 ANS ET PLUS ARA, ETUDE DE LA MORTALITÉ QUELLE QUE SOIT LA CAUSE DE DÉCÈS (INSEE) Sur la période épidémique, surmortalité au moins en partie lié à l épidémie de grippe, sans qu il soit possible d en quantifier la part attribuable EN , ON OBSERVE UNE SURMORTALITÉ: Pendant la période épidémique, entre la semaine et la semaine Tous âges confondus : estimée à 2890 décès Chez les plus de 65 ans : estimée à 2615 décès (90%) EN : Surmortalité tous âges confondus estimée à 2030 décès en RA Surmortalité chez les plus de 75 ans estimée à 1790 décès en RA EN : Pas de surmortalité y compris chez les plus de 75 ans en ARA 15

16 IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DE GRIPPE SUR LA MORTALITÉ AU NIVEAU NATIONAL SOURCE: BULLETIN HEBDOMADAIRE NATIONAL SEMAINE 9, SAISON (LIEN) SPFRANCE A DÉVELOPPÉ UN MODÈLE A L ÉCHELON NATIONAL Pour estimer le nombre de décès attribuables à la grippe parmi les décès toutes causes Prend en compte l activité grippale, d autres facteurs associés à la mortalité (VRS, météorologie..) Estimé à pour la saison grippale IC 95 % [11171; 16944] Dont 91 % sont survenus chez les personnes âgées de 75 ans et plus Comparable à l estimation de la saison On estime que 70 % de l excès observé en peut être attribué à la grippe Pas assez de puissance pour des estimations régionales 16

17 COUVERTURE VACCINALE SELON DÉPARTEMENT, PARMI LES ÉLIGIBLES À LA VACCINATION ET LES 65 ANS ET PLUS, ARA, SOURCE: ASSURANCE MALADIE 2 65 ans et plus TOTAL (65 ans et +; ALD + asthme/bpco) Département CPAM Taux de couverture 1 Taux de couverture CPAM Aurillac 52,5% 50,0% CPAM Clermont-Ferrand 52,1% 49,1% CPAM Moulins 50,8% 48,0% CPAM de l'isère 49,9% 46,1% CPAM Valence 48,7% 45,5% CPAM du Rhône 49,0% 45,2% CPAM de la Loire 46,9% 44,3% CPAM Chambery 46,4% 43,8% CPAM de l'ardèche 45,5% 43,1% CPAM Bourg-en-Bresse 45,7% 42,8% CPAM Le Puy 44,2% 42,1% CPAM Annecy 43,3% 40,4% ARA 48,1% 45,0% France métropolitaine 49,8% 46,0% 1 Taux de couverture au 28/02/2017 (date de liquidation) par CPAM sans la distinction primo ou non primo vacciné 2 Source : DCIR, Régime Général hors SLM (hors MGP, CAMIEG, y compris Banque de France, données ESOPE pour la population invitée) 17

18 PART DE LA GRIPPE POUR 1000 PASSAGES, SEMAINES 49/2017 À 06/2017, PAR RÉGION ET PAR SEMAINE, FRANCE MÉTROPOLITAINE 18

19 CONCLUSION L'ÉPIDÉMIE GRIPPALE EN ARA CARACTÉRISÉE PAR : Survenue précoce, comme sur le reste de la France Durée moyenne (9 semaines) Exclusivement liée au virus A(H3N2) Activité modérée en médecine ambulatoire mais fort impact en milieu hospitalier Sévérité importante chez les personnes âgées ARA une des régions les plus touchées Adéquation souche vaccinale / souche circulante En ARA, la couverture vaccinale est estimée à 45 % au 28/02/2017 (objectif OMS : 75%) Estimations précoces (données jusqu à fin janvier 2017) sur l efficacité vaccinale similaires à celles estimés en et sur le AH3N2: 38 % globalement (Etude I-Move, eurosurveillance : 19

20 MERCI DE VOTRE ATTENTION 20

Grippe. Bilan de la saison 2014-2015 22/05/2015

Grippe. Bilan de la saison 2014-2015 22/05/2015 28 3 32 34 36 38 4 42 44 46 48 5 52 2 4 6 8 1 12 14 Taux d'incidence pour 1 habitants Grippe Bilan de la saison 214-215 22/5/215 L Institut de veille sanitaire, dans le cadre de ses missions de surveillance,

Plus en détail

Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes

Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes C E L L U L E DE L I N S T I T U T DE V E I L L E S A N I T A I R E EN R É G I O N ( C I R E ) R H O N E - A L P E S Surveillance sanitaire en Rhône-Alpes Point de situation n 215/3 du 12 février 215 Page

Plus en détail

Bilan épidémiologique de l épidémie grippale 2014-2015. Isabelle Bonmarin - InVS

Bilan épidémiologique de l épidémie grippale 2014-2015. Isabelle Bonmarin - InVS Bilan épidémiologique de l épidémie grippale 2014-2015 Isabelle Bonmarin - InVS Systèmes de surveillance de la grippe Insee CépiDC Décès Oscour Cas graves Hôpital Virologie : Renal-CNR IRA en collectivités

Plus en détail

Grippe A(H1N1) 2009 : Situation épidémiologique en France Evolutions de surveillance

Grippe A(H1N1) 2009 : Situation épidémiologique en France Evolutions de surveillance Grippe A(H1N1) 2009 : ituation épidémiologique en France Evolutions de surveillance Dr. Loïc Josseran Institut de veille sanitaire, aint-maurice Journée d information des professionnels de l urgence, 30

Plus en détail

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Grippe A/HN Situation actuelle et circuit de prise en charge VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Dynamique de l épidémie pour la semaine du 4 au 20 sept 2009 -En médecine de ville

Plus en détail

Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire

Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire Cellule de l InVS en région (Cire) Pays de la Loire Numéro 15/ - Semaine du 7 au 13 décembre 15 Point de situation régionale au 15 décembre 15 I Situation

Plus en détail

Réseau Sentinelles Dossier Grippe. Saison 2015/2016

Réseau Sentinelles Dossier Grippe. Saison 2015/2016 Réseau Sentinelles Dossier Grippe Saison 2015/2016 1 Les virus de la grippe Les virus de la grippe appartiennent à la famille des Orthomyxoviridae et au genre Influenzavirus. Il en existe trois types :

Plus en détail

Bulletin de veille sanitaire N 10 / Novembre 2015

Bulletin de veille sanitaire N 10 / Novembre 2015 Cire Antilles Guyane Guadeloupe Guyane Martinique Saint-Martin Saint-Barthélemy Bulletin de veille sanitaire N 10 / Novembre 2015 Page 2 Surveillance Bilan de la saison grippale 2014-2015 aux Antilles

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

Surveillance des cas graves de grippe hospitalisés en réanimation en Bourgogne et Franche-Comté, 2014-2015

Surveillance des cas graves de grippe hospitalisés en réanimation en Bourgogne et Franche-Comté, 2014-2015 CELLULE DE L INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE EN REGIONS BOURGOGNE ET FRANCHE-COMTE Bulletin de veille sanitaire N 2015-4/ Cas graves de grippe novembre 2015 Surveillance des cas graves de grippe hospitalisés

Plus en détail

Surveillance des foyers de gastroentérites aigües (Gea) en collectivité de personnes âgées, région Bourgogne

Surveillance des foyers de gastroentérites aigües (Gea) en collectivité de personnes âgées, région Bourgogne Surveillance des foyers de gastroentérites aigües (Gea) en collectivité de personnes âgées, région Bourgogne Saison hivernale 2013-14 Journée régionale des Correspondants en Hygiène des Etablissements

Plus en détail

Surveillance sanitaire en région Centre Val de Loire Point hebdomadaire Période du 25 au 31 janvier 2016 (semaine 04)

Surveillance sanitaire en région Centre Val de Loire Point hebdomadaire Période du 25 au 31 janvier 2016 (semaine 04) CIRE Centre- Val de Loire Surveillance sanitaire en région Centre Val de Loire Point hebdomadaire Période du 25 au 31 janvier 216 (semaine 4) Chaque semaine, la cellule de l Institut de veille sanitaire

Plus en détail

Introduction. Méthodes

Introduction. Méthodes MADIN VAC n 2 Introduction Elise DAUDENS, épidémiologiste à la CIRE Antilles-Guyane La surveillance de la grippe en Martinique poursuit les objectifs suivants : la détection précoce, le suivi de la dynamique

Plus en détail

Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles

Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles CIRE ANTILLES GUYANE Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles ANTILLES Le point épidémiologique N 2 / 21 Martinique Guadeloupe Contexte Le point épidémiologique

Plus en détail

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais

Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Etude d évaluation du dispositif de surveillance, d alerte et de gestion du risque infectieux épidémique en EHPAD dans le Nord-Pas-de-Calais Dr Karine Wyndels, Dr Pascal Chaud Cellule de l InVS en Région

Plus en détail

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme - La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme Données 2012 1 - Données issues des certificats de santé du 8 ème jour 2 -Sommaire p.3 - édito p.4 - Contexte périnatal dans la drôme p.5 - Certificats

Plus en détail

Les Cellules de l InVS en région (CIRE)

Les Cellules de l InVS en région (CIRE) Les Cellules de l InVS en région (CIRE) L Institut ARS de et Veille CIRESanitaire InVS : Etablissement public de l Etat, sous tutelle du ministère de la santé MISSIONS : Loi SP de 2004 la surveillance

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles

Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles Unité mixte de recherche Bilan d activité de l antenne Centre du Réseau Sentinelles Du 1 er mars 2010 au 28 février 2011 UMR S 707 (Unité Mixte de Recherche en Santé) Institut National de la Santé et de

Plus en détail

Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : La mobilisation continue

Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : La mobilisation continue Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : La mobilisation continue Jeudi 16 octobre 2014 ------------------------- Contacts Presse DGS Cnamts InVS ANSM Mission Information et Communication

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à l utilisation du vaccin contre la grippe saisonnière FluarixTetra 23 mai 2014 Le vaccin FluarixTetra (GSK) a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) en France le 19 juin 2013

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Journée EHPAD 14 février 2013 Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France EHPAD Une population exposée Environnement ouvert vers la communauté Risque

Plus en détail

EQUIPES MOBILES D HYGIENE

EQUIPES MOBILES D HYGIENE EQUIPES MOBILES D HYGIENE Maillage régional de l expertise en hygiène pour les EHPAD en Rhône Alpes Point sur la mise en œuvre des EMH 16 12 2014 Lyon Dr Philippe BURLAT 1 HISTORIQUE EMH A partir de 2007:

Plus en détail

Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011

Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011 Association Rivière Rhône- Alpes Journée Technique «Réseaux de mesure» Marie-Hélène FABRY DREAL Rhône-Alpes SPR/HPC/Cellule Hydrométrie 05/07/2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Le chikungunya dans les Antilles

Le chikungunya dans les Antilles C I R E A N T I L L E S G U Y A N E Le chikungunya dans les Antilles ANTILLES GUYANE Le point épidémiologique N 1 / 214 Situation épidémiologique actuelle à Saint Martin Martinique Guadeloupe Surveillance

Plus en détail

Point épidémio hebdomadaire du mercredi 20 janvier 2016

Point épidémio hebdomadaire du mercredi 20 janvier 2016 CIRE ALSACE- CHAMPAGNE- ARDENNE-LORRAINE Surveillance sanitaire en Champagne-Ardenne Point épidémio hebdomadaire du mercredi 20 janvier 2016 Données du 11 au 17 janvier 2016 (semaine 02) Synthèse En semaine

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CUISINE CENTRALE

INAUGURATION DE LA CUISINE CENTRALE INAUGURATION DE LA CUISINE CENTRALE Site de Romans Jeudi 27 janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE Les HOPITAUX Drôme Nord Présentation Nés de la fusion en janvier 2001 du Centre Hospitalier de Romans, et du Centre

Plus en détail

Réseau des acteurs de l habitat en Rhône-Alpes. Le foncier : une problématique à partager

Réseau des acteurs de l habitat en Rhône-Alpes. Le foncier : une problématique à partager Réseau des acteurs de l habitat en Rhône-Alpes Le foncier : une problématique à partager Et en Rhône-Alpes? Quelques éléments d objectivation Retour sur l évolution du prix du foncier Un prix du foncier

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE

RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE RETOUR D EXPÉRIENCE DE LA GESTION D UNE ÉPIDÉMIE DE GRIPPE, DANS QUATRE ÉTABLISSEMENTS DE GÉRIATRIE Guillaume Chapelet Assistant Spécialiste, Médecine Aigue Gériatrique, HGRL Laennec, CHU Nantes Anne Sonnic

Plus en détail

Grippe et Vaccination. Quelques idées reçues (IR) Mythes et réalités. IR 1. Maladie peu fréquente

Grippe et Vaccination. Quelques idées reçues (IR) Mythes et réalités. IR 1. Maladie peu fréquente La vaccination antigrippale des professionnels de santé Quelques chiffres Grippe et Vaccination Mythes et réalités E Seringe Arlin Idf Journée Ehpad 3/04/2014 Quelques idées reçues (IR) IR1. Maladie peu

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

Quelques Caractéristiques Épidémiologiques: Maladie saisonnière : pic hivernal de survenue brutale Propagation rapide d une communauté à une

Quelques Caractéristiques Épidémiologiques: Maladie saisonnière : pic hivernal de survenue brutale Propagation rapide d une communauté à une Les déterminants de la surveillance de la grippe (1) Quelques Caractéristiques Épidémiologiques: Maladie saisonnière : pic hivernal de survenue brutale Propagation rapide d une communauté à une autre.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES

EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES 3 e Rencontre Interrégionale des Coordinations en Soins de Suite et de Réadaptation 9 et 10 octobre 2014

Plus en détail

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 06/08/2014 REFERENCE : MARS 06.08.14-1 OBJET : ACTUALISATION DES INFORMATIONS SUR

Plus en détail

Méthode et exemples d application. Congrès SFSE - Jeudi 15 décembre 2011

Méthode et exemples d application. Congrès SFSE - Jeudi 15 décembre 2011 Exploitation des données de remboursement de médicaments de la Cnam-TS pour l'investigation rétrospective d'épidémie de Gastro-Enterites Aigues d origine hydrique Méthode et exemples d application Congrès

Plus en détail

Urgences hospitalières en Rhône-Alpes :

Urgences hospitalières en Rhône-Alpes : INDICATEURS n 6 Urgences hospitalières en Rhône-Alpes : évolution des activités de 2002 à 2012 Cet état des lieux général présente l activité des Urgences hospitalières en Rhône-Alpes pour la période 2002-2012.

Plus en détail

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014

Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Veille médiatique Bulletin d information hebdomadaire sur l influenza 14 janvier 2014 Nombre d échantillons positifs pour la grippe du virus influenza A H1N1 : Semaine 22 déc.- 28 Semaine 29 déc.-4jan.

Plus en détail

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

Commission Technique Fruits à Noyaux SEFRA 25 novembre 2011

Commission Technique Fruits à Noyaux SEFRA 25 novembre 2011 La maladie de la Sharka Maladie virale touchant les végétaux du genre prunus (PlumPox Virus) pas de méthode de lutte curative (traitement phytosanitaire) possible : arrachage Présente en verger sur pêcher,

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

Le Système d alerte canicule et santé - Sacs 2011. Karine Laaidi, Aymeric Ung 10 mai 2011- Journée SOS Médecins

Le Système d alerte canicule et santé - Sacs 2011. Karine Laaidi, Aymeric Ung 10 mai 2011- Journée SOS Médecins Le Système d alerte canicule et santé - Sacs 2011 Karine Laaidi, Aymeric Ung 10 mai 2011- Journée SOS Médecins 1. Objectifs et principes 2. Les indicateurs d alerte 3. Les indicateurs de suivi d alerte

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccination contre les rotavirus des nourrissons de moins de 6 mois 28 mai 2010 En décembre 2006, le Conseil supérieur d hygiène publique de France (CSHPF) a recommandé, au regard de

Plus en détail

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 399, du 18 août 2015 Synthèse : Objectifs Sommaire

Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 399, du 18 août 2015 Synthèse : Objectifs Sommaire Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 399, du 18 août 2015 Synthèse : L activité globale des associations est en hausse de 5% chez les adultes et stable chez les

Plus en détail

Surveillance sanitaire en région Centre Point hebdomadaire

Surveillance sanitaire en région Centre Point hebdomadaire CIRE CENTRE Surveillance sanitaire en région Centre Point hebdomadaire Période du 30 octobre au 6 novembre 2014 Chaque semaine, la cellule de l Institut de veille sanitaire en région (CIRE) analyse les

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque PRADO, le programme de retour à domicile Insuffisance cardiaque Acteurs locaux CPAM/ELSM de Couverture Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

Surveillance de la grippe en France : données des 3 saisons de 2001 à 2004

Surveillance de la grippe en France : données des 3 saisons de 2001 à 2004 Surveillance de la grippe en France : données des 3 saisons de 2001 à 2004 Sources : données des CNR, du réseau RENAL, du réseau Grog, du réseau SMOG et du réseau européen EISS Synthèse réalisée par Bruno

Plus en détail

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD Dijon, le 8 Octobre 2009 Grippe A / H1N1 v Pr Ch. RABAUD On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE Grippe aviaire (1997) : 407 cas ; 256 décès pas de transmission interhumaine

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE (À MI-TEMPS)

AVIS DE VACANCE DE POSTE (À MI-TEMPS) DROME ARDECHE PREVENTION 9 RUE MELIES 26000 VALENCE TEL : 04 75 43 04 61 E-mail : epare@dapc.fr Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE (À MI-TEMPS) MÉDECIN COORDONNATEUR ADJOINT DU

Plus en détail

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de

Plus en détail

Actions de prévention de la légionellose en EHPAD

Actions de prévention de la légionellose en EHPAD Actions de prévention de la légionellose en EHPAD 16 décembre 2014 Corinne CHANTEPERDRIX DD26 Audrey COMTE DD01 2ème rencontre des Equipes Mobiles d Hygiène - Centre hospitalier Lyon Sud LES MISSIONS DES

Plus en détail

المرصد OBSERVATOIRE NATIONAL DES MALADIES NOUVELLES ET EMERGENTES

المرصد OBSERVATOIRE NATIONAL DES MALADIES NOUVELLES ET EMERGENTES République Tunisienne Ministère de la Santé BULLETIN DE SURVEILLANCE DE LA GRIPPE SAISONNIÈRE EN TUNISIE AU 28 FÉVRIER 2015 Principaux repères La surveillance épidémiologique de la grippe en Tunisie se

Plus en détail

Grippe saisonnière Saison 2013-2014 SOMMAIRE

Grippe saisonnière Saison 2013-2014 SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE 11 octobre 2013 Grippe saisonnière Saison 2013-2014 SOMMAIRE Partie 1 Une priorité de santé publique Partie 2 Bilan de la grippe saisonnière 2012 Eclairage régional Partie 3 Actualités

Plus en détail

Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière

Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière Dossier de presse Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière «Grippe : pour éviter l hospitalisation, passez à la vaccination» Mardi 13 octobre 2015 Contacts presse DGS Cnamts

Plus en détail

Évaluation du dispositif de diagnostic rapide de la grippe dans les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)

Évaluation du dispositif de diagnostic rapide de la grippe dans les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Maladies infectieuses Évaluation du dispositif de diagnostic rapide de la grippe dans les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Provence-Alpes-Côte d Azur Saison grippale

Plus en détail

Journée Régionale Maintien Dans l Emploi 20/03/214

Journée Régionale Maintien Dans l Emploi 20/03/214 La prévention de la désinsertion professionnelle : c est quoi? Une offre de service de proximité mise en place par l Assurance Maladie permettant de détecter et de prendre en charge le plus tôt possible

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CALENDRIER PREVISIONNEL 2014-2015 DES EXAMENS DES CENTRES DE GESTION DE LA REGION AUVERGNE

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CALENDRIER PREVISIONNEL 2014-2015 DES EXAMENS DES CENTRES DE GESTION DE LA REGION AUVERGNE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CALENDRIER PREVISIONNEL 2014-2015 DES EXAMENS DES CENTRES DE GESTION DE LA REGION AUVERGNE CENTRE DE GESTION DE L ALLIER Maison des Communes 4 rue Marie Laurencin 03400 YZEURE

Plus en détail

Transmission nosocomiale des entérovirus :

Transmission nosocomiale des entérovirus : Transmission nosocomiale des entérovirus : Intérêt du diagnostic moléculaire rapide associé au génotypage prospectif Enseignement à propos d une observation Audrey MIRAND EA3843 Laboratoire de Virologie

Plus en détail

Analyse des caractéristiques de la population des saisonniers et des besoins des différents acteurs

Analyse des caractéristiques de la population des saisonniers et des besoins des différents acteurs L ACTIVITÉ SAISONNIÈRE EN RHÔNE-ALPES Analyse des caractéristiques de la population des saisonniers et des besoins des différents acteurs Synthèse de l enquête realisée par Eficeo pour le Fongecif Rhône-Alpes

Plus en détail

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES Unité Mobile de Coordination Adultes des SSR du Bassin de St Etienne CHU HOPITAL NORD BATIMENT B NIVEAU 1 42055 SAINT ETIENNE cedex 2 Tél : 04 77 1 20316 Fax : 04 77 1 27661 Mail : umcssr@chu-st-etienne.fr

Plus en détail

Fiche 2 EQUIPE SPECIALISEE ALZHEIMER A DOMICILE (ESAD) Missions. Structures porteuses. Public cible. Modalités d intervention. Composition de l équipe

Fiche 2 EQUIPE SPECIALISEE ALZHEIMER A DOMICILE (ESAD) Missions. Structures porteuses. Public cible. Modalités d intervention. Composition de l équipe Fiche 2 EQUIPE SPECIALISEE ALZHEIMER A DOMICILE (ESAD) Mesure n 6 du Plan national Alzheimer : Renforcement du soutien à domicile en favorisant l intervention de personnels spécialisés auprès des personnes

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

Le réseau Sentinelles Corse

Le réseau Sentinelles Corse Le réseau Sentinelles Corse Christophe Arena 1 ère 1 JRVS de Corse 15 octobre 2013 Le réseau Sentinelles Réseau d environ 1300 médecins généralistes (2,2% des MG français), volontaires et bénévoles. Répartis

Plus en détail

Suspicion de cas groupés de syndrome de choc toxique en lien avec l utilisation de tampons périodiques, Pays de la Loire, mars 2013

Suspicion de cas groupés de syndrome de choc toxique en lien avec l utilisation de tampons périodiques, Pays de la Loire, mars 2013 Suspicion de cas groupés de syndrome de choc toxique en lien avec l utilisation de tampons périodiques, Pays de la Loire, mars 2013 Delphine BARATAUD 1, Christiane MICHALEVICZ 2, Jean-Michel Liet 3, Nicolas

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010

Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010 Surveillance de la grippe clinique Maroc, Saison 2009-2010 Au Maroc, la surveillance épidémiologique de l infection grippale est assurée par un système «sentinelle» mis en place par le Service de la Surveillance

Plus en détail

Gestion des flux hospitaliers à partir d'un service d'urgence: un problème majeur dans les hôpitaux Marianne SARAZIN

Gestion des flux hospitaliers à partir d'un service d'urgence: un problème majeur dans les hôpitaux Marianne SARAZIN 1 Gestion des flux hospitaliers à partir d'un service d'urgence: un problème majeur dans les hôpitaux Marianne SARAZIN Centre d Ingénierie en Santé SOMMAIRE 2 A. Contexte : l hôpital Organisation structurelle

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES ÉDITION 2012 ACTUALISÉE Économie LA PROPRETÉ EN RHÔNE-ALPES Données économiques générales de la région > Les données Pôle Emploi présentent des établissements, c est-à-dire

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Utilisation des données de l Assurance maladie pour évaluer l impact sanitaire des contaminations fécales de l eau du robinet : forces et limites

Utilisation des données de l Assurance maladie pour évaluer l impact sanitaire des contaminations fécales de l eau du robinet : forces et limites Utilisation des données de l Assurance maladie pour évaluer l impact sanitaire des contaminations fécales de l eau du robinet : forces et limites C. Galey, L. Rambaud, P. Pirard, S. Gora, A. Guillet, Y.

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

Le Bâtiment et les Travaux Publics dans la réforme territoriale : quel avenir pour nos deux secteurs?

Le Bâtiment et les Travaux Publics dans la réforme territoriale : quel avenir pour nos deux secteurs? En partenariat avec Le Bâtiment et les Travaux Publics dans la réforme territoriale : quel avenir pour nos deux secteurs? PROGRAMME 14h30 - Accueil à la Chapelle des Cordeliers 14h45 - Présentation de

Plus en détail

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN R H ÔNE-ALPES L emploi en 2007 Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET CHH IFFRES CLEFS : Plus de 22.300 établissements employeurs en 2007 Plus de 226.000 salariés, dont

Plus en détail

Tableau de bord 2013

Tableau de bord 2013 Indicateurs de l emploi des travailleurs handicapés Actualisation octobre 2013 85,6 Tableau de bord 2013 Statistiques et indicateurs du handicap et de l insertion professionnelle en Rhône-Alpes par l O

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe LE DIABETE SUCRE EST DEFINI EN DEHORS DE TOUT EPISODE DIABETOGENE : 1.26 g/l SOIT 7 mmol/l PREVALENCE DU DIABETE DE TYPE 2 EN FRANCE METROPOLITAINE 3.4 % AGE = 63 ANS HOMMES = 54% 25% > 75 ans OUTRE MER

Plus en détail

UN BILAN ET DES PROPOSITIONS D ACTION

UN BILAN ET DES PROPOSITIONS D ACTION OPTIMISATION DES PARCOURS DE FORMATION POSTGRADUEE EN SUISSE ROMANDE: UN BILAN ET DES PROPOSITIONS D ACTION Prof. PA Michaud 15 septembre 2015 LE BILAN La formation postgraduée.. Une pénurie de médecins

Plus en détail

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN CHARGE EN APA DES AJA JOURNÉE DU 16 JUIN 2014, PARIS SANDRA BINIEK, PROFESSEUR D ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE LEILA GOFTI-LAROCHE, PHARMD, PHD Etablissements de santé

Plus en détail

ATTESTATION DE PARUTION

ATTESTATION DE PARUTION LE PARISIEN PARIS Le 20/12/2013 LE PARISIEN SEINE ET MARNE Le 20/12/2013 LE PARISIEN YVELINES Le 20/12/2013 LE PARISIEN ESSONNE Le 20/12/2013 LE PARISIEN HAUTS DE SEINE Le 20/12/2013 LE PARISIEN SEINE

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Comparaison des performances de méthodes statistiques pour la détection d évènements inhabituels

Comparaison des performances de méthodes statistiques pour la détection d évènements inhabituels Comparaison des performances de méthodes statistiques pour la détection d évènements inhabituels GT «Méthodes Statistiques» : A. Fouillet, F. Golliot, N. Caillère, I. Gaillard, C. Kamali, Y. Le Strat,

Plus en détail

Actualités sur la vaccination grippale

Actualités sur la vaccination grippale Actualités sur la vaccination grippale Dr Christophe TRIVALLE Pôle Vieillissement, Réadaptation et Accompagnement Hôpital Paul Brousse, APHP, Villejuif christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr

Plus en détail

Peut-on réduire l incidence de la gastroentérite et ses conséquences dans les écoles primaires à l aide de solution hydro-alcoolique?

Peut-on réduire l incidence de la gastroentérite et ses conséquences dans les écoles primaires à l aide de solution hydro-alcoolique? Peut-on réduire l incidence de la gastroentérite et ses conséquences dans les écoles primaires à l aide de solution hydro-alcoolique? Service des Maladies Infectieuses; CHR Orléans Unité Inserm U-707,

Plus en détail

La vaccination des personnes âgées

La vaccination des personnes âgées La vaccination des personnes âgées et les recommandations du calendrier vaccinal 2009 concernant les personnels et les résidents des EHPAD. Journée du CCLIN Paris Nord du 6 mai 2009 Dr Albert SCEMAMA Vaccination

Plus en détail

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr?

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr? Le site a reçu 139 646 visites, soit une moyenne de 1 visite par minute pendant toute la saison! Chers participants à GrippeNet.fr, Vous avez été 6 068 à participer à la seconde saison de GrippeNet.fr,

Plus en détail

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir!

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! Dr Anne Guinard, Cire Midi-Pyrénées Rencontre des représentants des usagers et des professionnels de santé de Midi-Pyrénées

Plus en détail

Du 11 au 17 mai 2014 (semaine de déclaration 20) Sommaire global. Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique)

Du 11 au 17 mai 2014 (semaine de déclaration 20) Sommaire global. Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique) Sommaire global Du 11 au 17 mai 2014 (semaine de déclaration 20) Au cours de la semaine 20, l'activité grippale au Canada a continué de baisser, bien que certaines régions aient signalé de légères augmentations

Plus en détail

Références technico économiques sur les points de vente collectifs. INRA Paris, 24 septembre 2009

Références technico économiques sur les points de vente collectifs. INRA Paris, 24 septembre 2009 Références technico économiques sur les points de vente collectifs INRA Paris, 24 septembre 2009 1. Contexte et objectifs CONTEXTE OBJECTIFS Aucune référence existante sur les PVC Une concurrence accrue

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités 1 La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 organisme du régime général de

Plus en détail

La réactivité d une PME, la rigueur d un Groupe

La réactivité d une PME, la rigueur d un Groupe La réactivité d une PME, la rigueur d un Groupe LE GROUPE Le Groupe GETHERM est né de l association de plusieurs sociétés performantes et spécialisées dans les domaine du Génie Climatique et Electrique.

Plus en détail

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free. Les enjeux de la vaccination en EHPAD Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr 11 ème Congrès National des Gériatres et Médecins Coordonnateurs d

Plus en détail

Les personnes âgées en Rhône-Alpes. Évaluation des besoins de prise en charge de la dépendance à l'horizon 2020

Les personnes âgées en Rhône-Alpes. Évaluation des besoins de prise en charge de la dépendance à l'horizon 2020 Les personnes âgées en Rhône-Alpes Évaluation des besoins de prise en charge de la dépendance à l'horizon 2020 Octobre 2005 Les personnes âgées en Rhône-Alpes : Evaluation des besoins de prise en charge

Plus en détail

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène

Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Nouvelle grippe A(H1N1) : actualités et conduite à tenir pour les équipes opérationnelles d'hygiène Bruno Coignard pour les équipes d investigation Grippe A(H1N1) Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice

Plus en détail

À partir d une chute Evaluation des pratiques professionnelles

À partir d une chute Evaluation des pratiques professionnelles À partir d une chute Evaluation des pratiques professionnelles Dr DELMAS Candida Médecin coordonnateur EHPAD USLD EHPAD Résidence Ronzier Joly Journée ARS 29 Novembre 2013 1 Définition EPP Analyse de la

Plus en détail

LANCEMENT DE STATEXPERT RHÔNE-ALPES Le baromètre de l activité des entreprises en Rhône-Alpes

LANCEMENT DE STATEXPERT RHÔNE-ALPES Le baromètre de l activité des entreprises en Rhône-Alpes LANCEMENT DE STATEXPERT RHÔNE-ALPES Le baromètre de l activité des entreprises en Rhône-Alpes Dossier de presse Mercredi 04 novembre 2015 2 Communiqué de presse, Lyon, le 04 novembre 2015 Lancement de

Plus en détail

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements Joseph HAJJAR Valence Décret du 6 mai 1988 Circulaire du 13 octobre 1988 Mise en place du CLIN dans les PH et PSPH Définition de l'infection

Plus en détail