Processus d élaboration d un projet de construction. GUIDE SOMMAIRE Document de travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Processus d élaboration d un projet de construction. GUIDE SOMMAIRE Document de travail"

Transcription

1 Processus d élaboration d un projet de construction Document de travail

2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION..3 LES ÉTAPES DE RÉALISATION D UN PROJET.. 4 PHASE DE PLANIFICATION 1. AVANT-PROJET La demande du client L étude d opportunité ÉTUDES DE FAISABILITÉ La programmation des besoins. 6 Les études techniques DÉFINITION DU PROJET...8 Les principales constituantes d un budget de projet..9 PHASE DE RÉALISATION CONCOURS D ARCHITECTURE PLAN ET DEVIS.11 La formation de l équipe des professionnels.11 Les étapes de conception APPEL D OFFRES TRAVAUX LIVRAISON DE L OUVRAGE..14 PHASE D EXPLOITATION EXPLOITATION..15 ANNEXE...16 MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

3 INTRODUCTION Le ministère met à la disposition de sa clientèle le présent guide visant à faciliter la compréhension et le suivi du processus dans lequel s élabore un projet de construction. Ce processus illustre sommairement les phases et les étapes de réalisation d un projet, à compter du dépôt de la demande d aide financière du client jusqu à l exploitation de l ouvrage. Le succès d un projet dépend essentiellement de l énergie qu on lui accorde mais aussi de la rigueur déployée dans l ordonnancement des très nombreuses activités qui s y déroulent. Le présent document ne constitue qu une vulgarisation et la synthèse d un processus beaucoup plus vaste et complexe. Le ministère recommande donc aux organismes qu il soutient de s adjoindre, dès le début des études de faisabilité, les services d un gestionnaire de projet compétent et expérimenté. Ce professionnel de la construction aura comme responsabilité d orchestrer avec rigueur le travail des nombreux intervenants à l intérieur d un cadre budgétaire limité et un échéancier de réalisation serré. Gestion de projets : «La gestion de projet est l application des connaissances, expertises, outils et techniques de planification, d organisation et de contrôle des activités et des ressources dans le but de satisfaire les exigences et les attentes des intervenants ayant un intérêt dans le projet.» Association des ingénieurs-conseils du Québec MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

4 LES ÉTAPES DE RÉALISATION D UN PROJET DE CONSTRUCTION PHASE ÉTAPES PHASE DE PLANIFICATION : 1- Avant-projet 2- Études de faisabilité 3- Définition du projet PHASE DE RÉALISATION : 4- Concours d architecture 5- Plans et devis 6- Appel d offres 7- Travaux 8- Livraison de l ouvrage PHASE D EXPLOITATION : 9- Exploitation NOTE : Voir le diagramme en annexe illustrant les différentes phases et étapes du «Processus d élaboration d un projet de construction». PROJET : «Processus unique qui consiste en un ensemble d activités coordonnées et maîtrisées comportant des dates de début et de fin, entrepris dans le but d atteindre un objectif conforme à des exigences telles que les contraintes de délais, de coûts et de ressources.» ISO 1006 :1997 MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

5 PHASE DE PLANIFICATION La planification du projet constitue la phase la plus importante et la plus déterminante du processus devant conduire à la réalisation d un projet. De cette première phase résulteront les données et les décisions qui encadreront l ensemble des activités liées à la réalisation du projet. ÉTAPE-1 : AVANT-PROJET À cette première étape du processus, le ministère reçoit une demande de la part d un organisme dans le cadre de son programme de soutien financier aux immobilisations à vocation culturelle. Analyse de la demande du client : Cette demande doit être exhaustive, documentée et faire notamment état des éléments suivants : - mise en situation; - identification et conséquences des problèmes rencontrés; - objet de la demande; - programmation culturelle projetée; - plan d affaire et/ou étude de marché; - énoncé sommaire des besoins; - description du projet souhaité, sans esquisse; - critères de localisation; - ordre de grandeur des coûts anticipés; - impacts prévus sur le budget de fonctionnement; - argumentation pertinente; - identification des partenaires financiers; - plan de financement projeté. Étude d opportunité : - admissibilité et recevabilité de la demande; - la pertinence et priorité du projet dans un contexte local, régional ou national; - étude comparative des coûts de réalisation et d entretien de l immeuble; - la capacité du demandeur d assumer la gestion de l équipement et d en assurer la pérennité; - l impact récurant sur le budget d opération de l organisme. DÉCISION : À la suite de son analyse, le ministère informe le demandeur de ses décisions en regard de l admissibilité et de la recevabilité de sa demande ainsi que de la pertinence et de la priorité qu il accorde au projet soumis. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

6 ÉTAPE-2 : ÉTUDES DE FAISABILITÉ Le ministère ayant jugé de la recevabilité de la demande et de la pertinence du projet soumis, le demandeur devient donc promoteur. Il mandatera son gestionnaire de projet afin de planifier et coordonner l ensemble des activités liées à la tenue des études de faisabilité, lesquelles sont essentielles à l atteinte de ses objectifs. La formation d une équipe de professionnels de la construction et de spécialistes du domaine concerné s impose afin de soutenir le promoteur dans l expression de ses besoins ainsi que pour le déroulement des études techniques. Cette étape doit s amorcer en procédant à une recherche empirique pour fin de repérage de quelques projets de référence, de solutions modèles et d intervenants expérimentés. Programmation des besoins - description détaillée des besoins : nature, objectif, fonction, etc.; - superficies et dimensions minimales des locaux (tableau des superficies); - liens fonctionnels et visuels exigés ou souhaités (diagramme fonctionnel); - conditions ambiantes recherchées; - finis spéciaux; - services requis : plomberie, électricité, etc.; - liste du mobilier et des équipements à intégrer à l ouvrage; - liste du mobilier et des équipements admissibles, autre qu intégrés; - toute autre exigence susceptible d influencer le coût du projet; - estimation des superficies nettes majorées de +/- 25% pour les superficies de support : chambres électromécaniques, circulations horizontales et verticales, locaux sanitaires, pertes pour colonnes et murs; - anticipation des coûts vs les superficies au programme; - échéance souhaitée; - analyse des besoins énoncés; - élaboration du programme des besoins; - approbation par le ministère. Études techniques - analyse et évaluation des différentes solutions immobilières offertes: agrandissement ou transformation de l existant, construction neuve, acquisition, location, PPP; - collecte de l information disponible : plans originaux ou transformations, devis, plans de cadastres et topographiques, études diverses, avis de non-conformité, évaluation de la valeur marchande; - organisation de l équipe de professionnels mandatés pour les études; - engagement des professionnels : architecte, ingénieurs, laboratoire, arpenteur, estimateur, scénographe, acousticien, urbaniste, paysagiste, archéologue spécialiste en ascenseurs ou en services alimentaires, : o élaboration des mandats spécifiques; o négociations des honoraires; MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

7 o préparation et signature des contrats; o paiements des honoraires et des dépenses; o réunions de démarrage et de coordination; o analyse des rapports; - études géotechniques et environnementales: zone inondable, hauteur de la nappe phréatique, nature du sous-sol, sa capacité portante et sa caractérisation; - évaluation du potentiel patrimonial et consultation auprès de la CBC; - évaluation de potentiel archéologique et historique du site; - impact urbain : réglementation d urbanisme, circulation, stationnement, transports en commun, environnement bâti, ; - expertises sur le bâtiment et existant : o architecture : toiture, murs, maçonnerie, fenestration, ascenseurs, hauteurs dalle à dalle, services, mise aux normes, installations sanitaires, état de vétusté, ; o structure : type, capacité portante, état général, trame des colonnes, ; o mécanique : chauffage, ventilation, climatisation, plomberie, ; o électricité : entrée, distribution, éclairage, services, câblage informatique et téléphonique, ; o ouvrages spécialisés : scénographie, services alimentaires, ; - relevés et mesurages; - vérification des sources de subventions disponibles notamment en ce qui a trait aux divers programmes d économie d énergie dans les bâtiments neufs ou existants ( OEE, AEE, HQ, etc, ); - identification et évaluation des risques (grille de risques) : o accès au site; o services disponibles; o horaires de travail limités; o travaux dans un édifice occupé; o aire de protection d un bâtiment classé; o services souterrains existants; o zone sismique; o grève, conflit, surchauffe du marché; o environnement sensible; - conditions particulières de mise en œuvre susceptibles d influencer le budget, l échéancier ou d autres paramètres de réalisation; - développement durable, stratégie bioclimatique, certification «LEED». DÉCISION : À la lumière des constatations des professionnels et des recommandations de son gestionnaire de projet, le promoteur évalue la pertinence de poursuivre et compléter la planification du projet. Il informe le ministère du résultat des études et de ses décisions qui en découlent. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

8 ÉTAPE-3 : DÉFINITION DU PROJET Les besoins ayant été entièrement énoncés puis approuvés et les études ayant permis d identifier l ensemble des contraintes et des paramètres de réalisation, le promoteur fait part de ses décisions et de ses directives au gestionnaire du projet ainsi qu à son équipe de professionnels. Ces derniers pourront, au moyen d une modélisation, définir le projet dans ses moindres détails puis en estimer le budget et les délais de réalisation. L ensemble des données relatives au projet sera consigné dans le programme de construction : - modélisation; - définition du projet; - estimation par éléments de construction, Uniformat II* niveau-3, +/-15% : o budget de soumission; o budget de construction; o budget du projet; - montage financier; - mode d exécution des travaux : conventionnel, par phases et/ou par lots, ordonnancement des étapes de réalisation; - scénario et échéancier de réalisation : phases / lots / délais; - élaboration du programme de construction : o programme des besoins; o critères de design; o exigences techniques générales et spécifiques; o paramètres de mise en œuvre; o budget de soumission; o échéancier de réalisation; o rapports pertinents ; - «analyse de la valeur». DÉCISION : Une fois le programme de construction approuvé par le ministère, le promoteur peut entreprendre les préparatifs pour la réalisation du projet. * Uniformat II Le budget doit être monté et présenté conformément à la norme UNIFORMAT-II ASTM-E de niveau 3. Ce mode de classification regroupe les coûts par éléments du bâtiment par opposition au mode Master Format lesquels les regroupe par spécialités de la construction (divisions de 1 à 16). Le mode UNIFORMAT II offre une meilleure compréhension aux décideurs et permet ainsi un contrôle rigoureux du budget tout au long des études préparatoires ainsi que durant l étape de préparation des plans et devis. Il n est cependant pas utilisé par les entrepreneurs qui ont, quant à eux, recours au mode Master Format. Pour cette raison, un logiciel a été mis au point pour faciliter la transition entre les deux modes de classification au moment d aller en appel d offres. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

9 Le tableau qui suit résume les principaux postes budgétaires pour l établissement du budget d un projet. LES CONSTITUANTES PRINCIPALES D UN BUDGET DE PROJET Matériaux et main d oeuvre $ Mobilier intégré $ Équipement spécialisé intégré $ Conditions particulières de mise en œuvre $ Frais généraux de l entrepreneur $ Administration et profit de l entrepreneur $ Taxes applicables $ Contingences d estimation et de design $ Total Budget de soumission : $ Autres frais (permis, déménagements, ) $ Œuvre d art $ Taxes applicables à ce chapitre $ Indexation $ Contingences de construction $ Total Budget de construction :.. $ Coût des études préparatoires $ Coût du concours $ Honoraires professionnels $ Équipement autre qu intégré $ Financement du projet $ Acquisition édifice et/ou terrain $ Financement des acquisitions $ Coûts afférents $ Taxes applicables à ce chapitre $ Inflation $ Contingences de projet $ Total BUDGET DU PROJET :..... $ MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

10 PHASE DE RÉALISATION La phase de planification ayant permis de définir précisément les objectifs, le contenu et les paramètres de réalisation du projet, de confirmer le cadre financier et d obtenir l ensemble des autorisations requises, le donneur d ouvrage amorce le déroulement de la phase de réalisation. Il doit préalablement signer la convention qui le liera au le ministère pour une durée déterminée. ÉTAPE 4 : CONCOURS D ARCHITECTURE À cette première étape de la phase de réalisation, le gestionnaire du projet doit constituer sa nouvelle équipe de professionnels. À cet effet, les règles du ministère en regard de sa participation financière oblige la tenue d un concours pour l engagement de l architecte si le budget de construction est de 2M$ et plus. - engagement du conseiller professionnel; - élaboration du règlement et du programme spécifique au concours; - préparation des documents d appel d offres; - constitution du jury; - formation de la commission technique; - validation du programme et de la réglementation par le MCC et l OAQ; - lancement de l appel de candidatures à l échelle du Québec; - visite des lieux pour les soumissionnaires; - réception des candidatures; - évaluation et choix des finalistes par le jury; - dépôt des prestations; - analyse par la commission technique laquelle fait rapport au jury; - évaluation des prestations par le jury; - Choix du lauréat. DÉCISION : L architecte choisi se verra confié le mandat d élaborer les plans et devis et d assurer les services durant la construction. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

11 ÉTAPE-5 : PLANS ET DEVIS À cette étape, le projet prendra forme avec la conception et l élaboration des plans et devis de construction. Organisation de l équipe des professionnels chargés de la réalisation : - octroi du contrat à l architecte choisi à l issue concours; - engagement des ingénieurs et autres spécialistes : o mandats; o documents d appels d offres; o appels publics de candidatures; o comités de sélection; o négociations des honoraires; o signature des contrats. Activités à chacune des étapes des plans et devis : CONCEPT (plans et devis à +/- 20% d avancement) - réunions de démarrage et de coordination; - validation ou ajustement du concept retenu lors du concours d architecture; - élaboration des concepts en ingénierie et autres; - validation des programmes de subventions applicables; - budget de soumission +/-15% de précision; - intégration des arts à l architecture (début du processus de sélection); - «analyse de la valeur»; - vérification et approbation des concepts en architecture, ingénierie et pour les ouvrages spécialisés. PRÉLIMINAIRES (plans et devis à +/- 60% d avancement) - élaboration des plans et devis préliminaires dans chacune des disciplines; - validation du programme de construction; - validation du budget de soumission, +/-10% de précision; - «analyse de la valeur»; - Vérification et approbation. DÉFINITIFS - élaboration des plans et devis définitifs; - intégration des infrastructures relatives à l œuvre d art; - confirmation du budget de soumission; - validation de l échéancier de construction. DÉCISION : Le budget ayant été confirmé en tenant compte de la conjoncture des marchés et de tous les paramètres susceptibles d influencer le résultat des soumissions, le projet est maintenant prêt pour appel d offres. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

12 Étape-6 : APPELS D OFFRES Préalablement au lancement de l appel d offres, le donneur d ouvrage doit s assurer de la disponibilité du financement conformément à l échéancier de construction. Voici une liste des activités à prévoir au cours de cette étape : - préparation des documents d appel d offres : - instructions aux soumissionnaires; - conditions générales; - contrat type; - impression des plans et devis; - préachats d équipements; - publications : grands quotidiens, journaux spécialisés, SEAO; - visites des soumissionnaires; - réponses aux questions et addenda; - ouverture et analyse des soumissions, procès-verbal. - recommandation. DÉCISION : Le résultat des soumissions est maintenant connu, le donneur d ouvrage décide d adjuger le contrat. Certains ajustements et préparatifs peuvent dès maintenant être effectués: - émission des plans «POUR CONSTRUCTION»; - dépôt de la demande de permis; - réception et analyse de la ventilation détaillée du coût des travaux; - réception de la cédule des travaux de l entrepreneur; - exercice de rationalisation ou d allègement du projet afin de minimiser les dépassements de coûts, le cas échéant; - obtention du financement supplémentaire si requis; - négociations avec le plus bas soumissionnaire; - obtention des cautionnements d exécution et avenants d assurances; - signature du contrat. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

13 Étape-7 : TRAVAUX Le contrat ayant été octroyé au plus bas soumissionnaire conforme par le donneur d ouvrage, le gestionnaire du projet procède à l émission de l avis d exécution à l entrepreneur général. Cet avis met en branle les activités suivantes coordonnées par le gestionnaire du projet : - validation du mandat et du plan de surveillance des consultants; - réunion de démarrage et directives du gestionnaire de projet; - rôles de chacun des intervenants et les canaux de communication; - scénario et échéancier des travaux; - coordination avec les opérations courantes des occupants; - liste et coordonnées des sous-traitants et noms de leurs représentants; - avis d ouverture de chantier, Régie du bâtiment et CSST; - programme de sécurité sur le chantier; - coordination entre les divers intervenants : entrepreneurs, consultants, client, mcc, archéologue, artiste, agent de sécurité; - mise à jour des «plans annotés» par l entrepreneur; - réunions de coordination hebdomadaires ou bimensuelles; - activités de surveillance des professionnels : o conformité aux plans, devis et autres documents contractuels; o conformité aux lois, codes, normes et réglementation en vigueur; o qualité d exécution et respect des règles de l art; o test et performance de l équipement; o cadence des travaux et suivi de l échéancier; o sécurité sur le chantier et les environs; - procédures de changement au contrat : o dépôt de la demande de changement; o soumission de l entrepreneur avec pièces justificatives; o vérification et négociation du prix et de l impact sur l échéancier; o émission de l ordre de changement (avenant au contrat de l entrepreneur) : changement de programme, changement de design, imprévu de chantier ou imprévu de design; - approbation des dessins d atelier, échantillons, tests et expertises; - gestion des paiements des entrepreneurs, consultants et autres fournisseurs de biens ou de services; - gestion des dénonciations de contrats et des quittances; - mises en service des équipements et formation des employés d entretien; - préparation du programme d entretien planifié; - dépôt des garanties et des manuels d opérations; - inspection des consultants pour fin de réception provisoire des travaux : liste des travaux à parachever et des déficiences à corriger et recommandations au donneur d ouvrage; - Émission du certificat de réception provisoire des travaux. DÉCISION : Le donneur d ouvrage a l'obligation de procéder à la réception des travaux exécutés dans le cadre de tout contrat de construction lorsque l ouvrage est prêt pour l usage auquel il est destiné. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

14 Étapes-8 LIVRAISON DE L OUVRAGE Nous avons pris soins de séparer cette étape de la précédente afin d insister sur l importance de bien encadrer les activités de fin de chantier. L étape de la livraison de l ouvrage concerne principalement le suivi de la correction des déficiences et des travaux à parachever. Les activités suivantes y ont cours : - aménagement des locaux; - début des délais de garanties; - correction des déficiences et parachèvement des travaux; - début de l occupation des lieux par les usagers; - demande de réception définitive de l entrepreneur général auprès du donneur d ouvrage; - élaboration des plans «tel que construit» par les professionnels, dans leurs spécialités respectives; - inspection finale des consultants; - recommandation de réception définitive au donneur d ouvrage; - attestation de conformité avec les organismes concernés; - obtention des quittances finales et levée des hypothèques légales, le cas échéant. DÉCISION : Lorsque les travaux sont complétés à 100% et l ensemble des déficiences ont été corrigées à sa satisfaction, le donneur d ouvrage procède à l émission du certificat de réception définitive de travaux. Par cette procédure, il met fin à tout lien contractuel avec l entrepreneur. MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

15 PHASE EXPLOITATION La délivrance du certificat de réception définitive des travaux a mis fin à tout lien contractuel entre le donneur d ouvrage et l entrepreneur. Bien que cette procédure soit obligatoire pour le donneur d ouvrage, elle ne dégage pas l entrepreneur de ses obligations en vertu du code civil, de la validité des garanties ou des malfaçons qui pourraient s avérer avec le temps. Étape-9 EXPLOITATION Le propriétaire a maintenant l obligation, envers le ministère et ses autres partenaires financiers, d assurer la pérennité de l immeuble et des équipements. Par ailleurs, le ministère procède à un suivi post construction relativement à l entente cadre le liant le propriétaire. Certaines vérifications seront effectuées au cours de la durée de cette entente : - y a-il occupation par des tiers d une partie de l immeuble?; - l utilisation est-elle conforme aux ententes?; - l achalandage est-il conforme au plan d affaires?; - le budget de fonctionnement annuel est-il conforme aux clauses du protocole d entente?; - confirmation des assurances sur l immeuble et les équipements; - état du remboursement de la dette; - inspection sommaire annuelle de l état d entretien de l immeuble. Le propriétaire doit de plus assurer la pérennité de l équipement par une saine gestion immobilière : - application des recommandations du programme d entretien planifié; - octroi et suivi des contrats de service; - déroulement des opérations courantes; - rapports de performance; - exécution des travaux d entretien et réparations dans les meilleurs délais; - gestion des garanties. Préparé par : CLAUDE CLOUTIER, architecte Ministère de la Culture et des Communications du Québec Direction des immobilisations 225, Grande-Allée Est, RC-C Québec (Québec) G1R 5G5 Téléphone poste 7092 Télécopieur MCC Direction des immobilisations Claude Cloutier, architecte juin

Processus d élaboration d un projet de construction Guide à l intention des professionnels du ministère, responsables des projets d immobilisation

Processus d élaboration d un projet de construction Guide à l intention des professionnels du ministère, responsables des projets d immobilisation Processus d élaboration d un projet de construction Guide à l intention des professionnels du ministère, responsables des projets d immobilisation Chantier de la salle de spectacle de Rimouski 0 INTRODUCTION

Plus en détail

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles DESCRIPTION DE POSTE I IDENTIFICATION DE L'EMPLOI Titre : Statut : Supérieur immédiat : Direction : technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles

Plus en détail

Examen professionnel de 2013 (IDPX) Distribution des 150 questions notées

Examen professionnel de 2013 (IDPX) Distribution des 150 questions notées Examen professionnel de 2013 (IDPX) Distribution des 150 questions notées EXAMEN PROFESSIONNEL EN DESIGN D INTÉRIEUR (IDPX) PAGE 1 1. Connaissances et compétence en analyse et en synthèse des éléments

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

Mise en service. Formation nationale sur la mise en service, 2006. Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan

Mise en service. Formation nationale sur la mise en service, 2006. Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan Mise en service Formation nationale sur la mise en service, 2006 Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan 1 Portée de l exposé Aperçu sur la mise en service Exigences de mise en service par rapport aux

Plus en détail

Liste de vérification des documents à remettre au Ministère

Liste de vérification des documents à remettre au Ministère Septembre 2013 Outil Liste de vérification des documents à remettre au Ministère 5.3 Financement des améliorations locatives Ce document a été produit grâce à l aide financière du Ministère de la Famille.

Plus en détail

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 Appel d offres aux entrepreneurs PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Certificat de conformité aux plans approuvés Selon le règlement article 11

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Liste de vérification des documents à remettre au Ministère

Liste de vérification des documents à remettre au Ministère Septembre 2013 Outil Liste de vérification des documents à remettre au Ministère 5.2 Financement de l acquisition d une propriété 1 Ce document a été produit grâce à l aide financière du Ministère de la

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, article 120 et article 237] 4.1 Nécessité du permis de construction Tout projet de construction, de transformation,

Plus en détail

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE RELATIVE A LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT UNIVERSITAIRE DEUXIEME TRANCHE DU PÔLE TECHNOLOGIQUE UNIVERSITAIRE DE MANTES-EN-YVELINES ENTRE : L ETAT (Ministère de l Enseignement

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Le rôle du maître d ouvrage.

Le rôle du maître d ouvrage. Le rôle du maître d ouvrage. Le maître d ouvrage peut être défini comme la personne morale ou physique pour laquelle l ouvrage est construit, il en est le responsable principal et, en tant que tel, est

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

demandes de services municipaux règlement sur les ententes relatives aux infrastructures Présentation des travaux Le 11 novembre 2015

demandes de services municipaux règlement sur les ententes relatives aux infrastructures Présentation des travaux Le 11 novembre 2015 demandes de services municipaux règlement sur les ententes relatives aux infrastructures Présentation des travaux Le 11 novembre 2015 Plan de présentation 1. Problématiques 2. Mandat 3. Équipe 4. Divers

Plus en détail

ANNEXE 10 CONTRAT TYPE D UN CHARGÉ DE PROJET

ANNEXE 10 CONTRAT TYPE D UN CHARGÉ DE PROJET ANNEXE 10 CONTRAT TYPE D UN CHARGÉ DE PROJET CONTRAT DE SERVICE CHARGÉ DE PROJET Entente entre le centre de la petite enfance [nom du CPE] [adresse] et [Nom de la personne assumant les responsabilités

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

L appel d offres en RI : Comment gagner? 4 juin 2015

L appel d offres en RI : Comment gagner? 4 juin 2015 ARIHQ L appel d offres en RI : Comment gagner? 4 juin 2015 Congrès ARIQH Mont-Sainte-Anne 0 Le présentateur Bernard Côté, p.g.c.a., M.B.A., SSGB Directeur-conseil, associé, Planification financière et

Plus en détail

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale Chapitre II Documents et plans exigés pour la Préparation d un projet d opération cadastrale 4 il doit apposer le numéro civique déterminé par la Municipalité, sur la façade principale du bâtiment, de

Plus en détail

Réalisation d une station d épuration et de son réseau

Réalisation d une station d épuration et de son réseau Mandat public Annexe Liste des tâches résultant des attributions confiées au mandataire Réalisation d un ouvrage de bâtiment ou d infrastructure Réalisation d une station d épuration et de son réseau Date

Plus en détail

Histoire de projet...

Histoire de projet... Histoire de projet... Sommaire Début de l histoire Une rencontre Des échanges Des propositions Une réflexion confortée Un projet explicité Une relation de confiance La concrétisation d un projet p.05 p.07

Plus en détail

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME (Règlement numéro 8) Remplaçant l ancien règlement numéro 8 et abrogeant le Règlement numéro 6 -

Plus en détail

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-14-174 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour des services

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»),

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux études Conditions et exigences pour les études de besoins et de faisabilité

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

Mai 2014. Outil L ingénierie

Mai 2014. Outil L ingénierie Mai 2014 Outil L ingénierie Ce document a été produit grâce à l aide financière du Ministère de la Famille. Table des matières Les associations... 4 Qu'est- ce que la pratique de l ingénieur?... 4 Qu'est-ce

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : LA RECHERCHE POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS ET COMMANDITES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5355 (15 06 93) Modifiée: CAD-5869 (27 02 96) CAD-5971 (18 06 96) CAD-6138

Plus en détail

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière.

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière. 1 But et responsabilités Ce chapitre décrit les règles qui s appliquent lors de la préparation des demandes budgétaires et du suivi des budgets : a) des projets de réaménagement et de rénovation; b) des

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Veuillez prendre note que pour obtenir ces documents des frais vous seront exigés.

Veuillez prendre note que pour obtenir ces documents des frais vous seront exigés. SERVICES PROFESSIONNELS D UN CABINET D EXPERTS- COMPTABLES POUR LA VÉRIFICATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY POUR LES TROIS ANNÉES FERMES 2015, 2016 ET 2017 SP-15-166 La Ville

Plus en détail

Le Projet des architectes de l APEC

Le Projet des architectes de l APEC Le Projet des architectes de l APEC Entrevue d évaluation pour les architectes de l APEC de l Australie et de la Nouvelle- Zélande Protocoles relatifs au processus de candidature pour un architecte de

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton

Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton o Téléphone au bureau : 514-351-8700 o Pour toute urgence

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE ANNEXE 1 CONTRAT DE MANDAT PUBLIC DE REALISATION D UN POLE DE SANTE LIBERAL AMBULATOIRE À SAINT PIERRE SUR DIVES LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE OCTOBRE 2014 1/11 SOMMAIRE

Plus en détail

DEVENEZ ENTREPRENEUR GRÂCE AU PROGRAMME DE FORMATION DE L APCHQ

DEVENEZ ENTREPRENEUR GRÂCE AU PROGRAMME DE FORMATION DE L APCHQ FORMATION DEVENEZ ENTREPRENEUR GRÂCE AU PROGRAMME DE FORMATION DE L APCHQ HIVER-PRINTEMPS 2014 Exemption des examens de la RBQ Une attestation officielle de réussite vous permettra d être exempté des examens

Plus en détail

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE Direction de la gestion des espaces et des services auxiliaires CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE 1. OBJECTIF Le présent cadre de gestion a pour objet de définir des règles minimales

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Le service de l approvisionnement et les Contrats de construction en milieu institutionnel

Le service de l approvisionnement et les Contrats de construction en milieu institutionnel Colloque en approvisionnement CCSR Le service de l approvisionnement et les Contrats de construction en milieu institutionnel Présenté par : Paul Bourque, consultant en education supérieure 24 septembre

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA SIGNATURE DE CERTAINS DOCUMENTS DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DES INFRASTRUCTURES

RÈGLEMENT SUR LA SIGNATURE DE CERTAINS DOCUMENTS DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DES INFRASTRUCTURES Code RRI-1 Mise à jour : CA 2014-09-11 (SQI-2014-47) RÈGLEMENT SUR LA SIGNATURE DE CERTAINS DOCUMENTS DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DES INFRASTRUCTURES Loi sur la Société québécoise des infrastructures (RLRQ.,

Plus en détail

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport 1035,

Plus en détail

Décret N 2005/0577/PM du 23 février 2005 sur les modalités de réalisation des études d'impact environnemental

Décret N 2005/0577/PM du 23 février 2005 sur les modalités de réalisation des études d'impact environnemental Décret N 2005/0577/PM du 23 février 2005 sur les modalités de réalisation des études d'impact environnemental LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT DECRETE : CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE

Adapter. son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile C EST POSSIBLE Adapter son domicile, c est possible. Vous avez été victime d un accident de la route et vous êtes resté avec une incapacité physique qui vous empêche d accéder à votre

Plus en détail

Nos services. Recherche de terrain Évaluation du potentiel Plan d action stratégique Plan d ensemble Approbation municipale Gestion de projet

Nos services. Recherche de terrain Évaluation du potentiel Plan d action stratégique Plan d ensemble Approbation municipale Gestion de projet Immobilier Immobilier Chez Planéo Conseil, nous planifions de façon stratégique les projets immobiliers, qu ils soient résidentiels, commerciaux, industriels ou multifonctionnels. Notre expertise en urbanisme,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2013-005 R-3828-2012 16 janvier 2013 PRÉSENT : Pierre Méthé Régisseur Société en commandite Gaz Métro Demanderesse Décision Demande de Gaz Métro relative au

Plus en détail

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Division des bâtiments Office de l efficacité énergétique (OEE) Ressources naturelles Canada (RNCan) http://oee.nrcan.gc.ca/commerciaux/appuifinancier/existant/ameliorations/index.cfm?attr=20

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

GUIDE. de formations. www.aemq.com

GUIDE. de formations. www.aemq.com GUIDE de formations www.aemq.com FORMATIONS OFFERTES PAR L AEMQ F1 Notions de base d un ouvrage en maçonnerie F2 Gestion et techniques de mise en place d éléments de maçonnerie (GTMPEM) F3 Notions d entrepreneuriat

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

DP 6.13 Financement des immobilisations : Projets de planification des immobilisations

DP 6.13 Financement des immobilisations : Projets de planification des immobilisations Directives du Programme 20-1 Volume 1 Affaires indiennes et inuit Chapitre 6 Installations fixes et services communautaires DP 6.13 Financement des immobilisations : Projets de planification des immobilisations

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR

RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES RÈGLEMENT NUMÉRO 371 RÈGLEMENT AFIN DE PERMETTRE LA RÉALISATION D ENTENTE AVEC UN PROMOTEUR ATTENDU QUE la municipalité désire se prévaloir

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux

Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux Le 18 novembre 2011 Table des matières Sommaire des recommandations... 3 L Association des ingénieurs-conseils

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Réussir sa demande de permis de construire Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Sommaire Avant-propos... 1 1 Historique du permis de construire... 2 1.1 Esthétisme

Plus en détail

Plan de classification

Plan de classification Plan de classification 1000 Administration et gestion 1100 Documents constitutifs 1110 Historique, mission et mandat Documents relatifs à la définition de la mission de l organisme et des mandats des unités

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Prestations de services relatives aux sites et sols pollués 1 Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Pour les titulaires et les demandeurs de la certification

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT 1. CONTEXTE Dans un souci d équité et de saine gestion des fonds publics, le ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) se doit de recouvrer

Plus en détail

COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES

COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES Énergie, Mines et Ressources Direction de la gestion des terres 300, rue Main, bureau 320 Whitehorse (Yukon) Y1A 2B5 667-5215; téléc. : 667-3214 www.emr.gov.yk.ca COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES

Plus en détail

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Table des matières 1. MISSION DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)... 3 2. OBJECTIFS DU FONDS... 3 3. ENTREPRISES ADMISSIBLES...

Plus en détail

ETUDES D ASSAINISSEMENT

ETUDES D ASSAINISSEMENT REFFOUH Abdelhafid Chef de division des études Direction de l Eau et de l Assainissement Direction Générale des Collectivités Locales Ministère de l Intérieur 10/12/2009 1 ETUDES D ASSAINISSEMENT Etudes

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email...

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Entre les soussignés : LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... Et L ASSISTANT A MAITRISE D OUVRAGE Représenté par :...

Plus en détail

Règlement no 144-2014 02 décembre 2014

Règlement no 144-2014 02 décembre 2014 Règlement no 144-2014 02 décembre 2014 Règlement 144-2014 décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaire et la délégation d autorisation de dépenses 2015 ATTENDU QU en vertu du deuxième alinéa

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau.

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau. DESCRIPTION DE POSTE Titre : Technicienne en administration Numéro : 220 Page : 1 de 4 Supérieur immédiat : Chef du service des ressources financières et informationnelles Poste : Permanent temps complet

Plus en détail

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26)

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26) POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE CONCERNANT LA CONCLUSION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS Loi sur les contrats des organismes publics

Plus en détail

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER 1120-11-05 SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER Révisé en septembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 1. Bon de commande...

Plus en détail

E-01 Règlement relatif à la gestion financière Recueil sur la gouvernance

E-01 Règlement relatif à la gestion financière Recueil sur la gouvernance E-01 Règlement relatif à la gestion financière Anciennement «Règlement relatif à la gestion financière R-2» adopté par le C.A. le 24 avril 1985 Révisé par le C.A. les 11 décembre 2001 et 24 février 2009

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

ANNEXE XII DESCRIPTION DES SYSTÈMES DE GESTION ET DE CONTRÔLE

ANNEXE XII DESCRIPTION DES SYSTÈMES DE GESTION ET DE CONTRÔLE L 371/118 FR Journal officiel de l'union européenne 27.12.2006 ANNEXE XII DESCRIPTION DES SYSTÈMES DE GESTION ET DE CONTRÔLE Modèle de description des systèmes de gestion et de contrôle en vertu de l article

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014 Assurance pour les projets de construction Agenda Assurance chantier Assurance wrap-up Autres assurances Cautionnement

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10

LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10 LES ACHATS ET LOUAGE DE BIENS ET SERVICES Numéro : 1 Date : 2011-05-31 Page : 1 de 10 CHAPITRE I OBJET ET APPLICATION CHAPITRE II DÉFINITIONS 1) L objectif de la présente procédure est d établir les processus

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail