Banques de vaccins vétérinaires en Afrique*

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Banques de vaccins vétérinaires en Afrique*"

Transcription

1 Rev. sci. tech. ff int. Epiz., 985, 4 (2), Banqu de vaccins vétérinair en Afrique* Y. CHENEAU** Plusieurs group de pays ont établi ou étudient la mise en place de banqu de vaccins vétérinair dans le monde. C't ainsi que le Canada, l Etats-Unis d'amérique et le Mexique ont décidé de constituer une banque de vaccin antiaphteux pour disposer, en cas d'urgence, d'un stock de vaccin leur permettant d'intervenir rapidement. Dans le même prit, plusieurs pays d'europe ont entrepris d'établir également une banque de vaccin antiaphteux. En Asie, l'aphca cherche à obtenir d laboratoir de la Région qu'ils consentent à tenir en réserve une certaine quantité de vaccins pour l mettre gratuitement à la disposition d Pays Membr, en cas de boin urgent. La Commission régionale de l'.i.e. pour l'afrique n'a pas défini son concept d banqu de vaccins. Ce sujet ne saurait cependant être abordé sans une idée claire d possibilités de production de vaccins par l laboratoir du Continent africain. C't pourquoi le Bureau Central de l'.i.e. a timé indispensable de procéder à une enquête afin de déterminer le potentiel de fabrication et de constitution de réserv de vaccin en Afrique. L vaccins aviair avaient déjà fait l'objet d'une enquête semblable à l'occasion de la 5 e Conférence de la Commission régionale de l'.i.e. pour l'afrique, tenue à Nairobi en janvier 983. RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE Sur 38 pays consultés, 23 ont répondu au qutionnaire qui leur avait été adrsé. Vingt d'entre eux produisent un ou plusieurs vaccins. Il s'agit d pays suivants : Algérie,, Botswana, Cameroun, Côte d'ivoire, Ethiopie, Kenya, Lotho, Madagascar, Mali, Maroc, Mozambique, Niger,,, Somalie, Soudan, Tchad, Zaïre, Zambie. Le Tableau I récapitule l typ de vaccins produits par l 22 laboratoir existants, la capacité de production de c laboratoir, le nombre de dos produit en 983, le nombre de dos exporté et le coût par dose en 984. * Rapport présenté à la 6 e Conférence de la Commission Régionale de l'.i.e. pour l'afrique, Harare, janvier 985. ** ffice International d Epizooti, 2, rue de Prony, 7507 Paris, France.

2 360 DISCUSSIN. Taux de réponse Vingt-trois répons ont été obtenu à partir d 38 qutionnair expédiés aux Pays Membr : sur c 23 répons, 3 provenaient de pays n'ayant pas de laboratoire de production de vaccin (Bénin, Congo, Zimbabwe). Certains pays, qui possèdent d laboratoir, n'ont pas répondu au qutionnaire : Egypte, Guinée, Tunisie. 2. Capacité - Spécialisation d laboratoir n peut classer l laboratoir selon leur spécialisation, et l'importance de leur catalogue de vaccins : a) La capacité de production par pays se répartit ainsi : seul vaccin produit : Botswana : un d deux laboratoir actuellement en Afrique à produire du vaccin antiaphteux. Il fabriquera bientôt du vaccin antiboviptique. Kenya : le Vaccine Production Laboratory produit uniquement d vaccins antiaphteux. Lotho : vaccin contre la maladie de Newcastle (La Sota). 2 à 5 vaccins : Algérie, Côte d'ivoire, Kenya (Muguga), Mali, Maroc, Zaïre, Zambie. 6 à 0 vaccins : Cameroun, Ethiopie, Madagascar, Niger, Somalie, Soudan, Tchad. à 5 vaccins :, Kenya (Kabete), Mozambique,. plus de 6 vaccins :. b) Un laboratoire fabrique à la fois d vaccins à usage humain et à usage vétérinaire : Institut Pasteur d'algérie. c) Un laboratoire commence la production de vaccins : Cameroun. d) L capacités de production sont très divers : certains laboratoir étant capabl d'exporter et d'augmenter leurs productions, d'autr de produire d quantités suffisant pour leur pays, et d'autr enfin d quantités insuffisant. e) L vaccins ci-après ne sont produits en Afrique que par un laboratoire : dermatose nodulaire : Kenya (Kabete) fièvre de la Vallée du Rift :»» fièvre catarrhale du mouton :»» ecthyma contagieux :»» variole du dindon :»» pte porcine classique : Madagascar maladie de Tchen :»

3 pasteurellose porcine : anatoxine botulinique : salmonellose d veaux : Pleuropneumonie caprine : 36 Madagascar Somalie f) D'autr vaccins sont actuellement produits par plusieurs laboratoir : charbon symptomatique : charbon bactéridien : pte bovine : péripneumonie contagieuse bovine : septicémie hémorragique : maladie de Newcastle : rage : clavelée : 4 laboratoir 3 laboratoir laboratoir laboratoir 0 laboratoir 9 laboratoir 6 laboratoir 6 laboratoir La liste d laboratoir producteurs de vaccins vétérinair en Afrique figure en Annexe III. 3. Difficultés La principale difficulté rencontrée par de nombreux laboratoir africains, réside en la non-disponibilité de devis ; cette contrainte affecte le fonctionnement d laboratoir, qui ne peuvent acheter facilement à l'étranger le matériel et l pièc de rechange dont ils ont boin, de même que l matièr premièr (produits chimiqu et biologiqu, flacons...). Ceci entraîne d ruptur de stocks, d pann, et un défaut dans la maintenance d installations. La deuxième difficulté signalée provient de l'absence ou de la modicité du fonds de roulement nécsaire à la bonne marche du laboratoire. Cette contrainte t liée, le plus souvent, au statut du laboratoire, qui ne jouit pas toujours de l'autonomie administrative et financière. Certains laboratoir souffrent de problèm d'approvisionnement en eau et/ou en électricité (, Kenya, Mali). D'autr ont d installations inadapté ou insuffisant (Zambie, Soudan, Mozambique, ). D problèm de formation et de spécialisation du personnel existent (cas du Niger et du Soudan). (Voir la liste détaillée en Annexe I). 4. Projets La plupart d laboratoir ont fait un gros effort d'équipement au cours d tout dernièr anné, et certains l poursuivent dans le but d'augmenter leurs capacités de production, ou de diversifier cell-ci, ou enfin de mieux contrôler la qualité. (Voir la liste détaillée en Annexe II).

4 TABLEAU I Production et exportation de vaccins vétérinair par l pays africains suorreajasqo Type de vaccin Pays Capacité de production (en milliers) de dos produit (en milliers) 983 de dos exporté (en milliers ou %) (moy. 82/83/84) Prix** par dose en 984 EUEMSJg Vaccin antiaphteux %* valence : SATi, SAT 2, SAT 3 dos 0,35 US $ * Dos exporté en 984 monovalent Kenya : 8,4 % valence :,30 KS 0, A, C, SATi, SAT 2 (Vaccine) (dos 82:23,8 % 2 valenc : 2,23 KS Production monovalent) 83 : 5,2 % 3 valenc : 3,7 KS Laboratory) 4 valenc : 4,02 KS Pte bovine Botswana (projet) * * Début de production : mi 985 Cameroun * 20 F CFA Mise en service octobre 984. * 20 millions de dos prévu en 84/85. Ethiopie * 0,06 Birr * Dos exporté en 984. Kenya : ,085 KS (Muguga) 82 : : Mali 5 à F CFA ViD d ZI % 9 Kl î 000 9»8'N e : quantité exportée négligeable 0 : pas de production, pas d'exportation ** Valeurs d monnai africain exprimé en dollars U.S. en fin de tableau. - : pas d'information communiquée

5 363 Prix** par dose en Kobos bservations * Exportation en uganda (982). * Production en 983. * Production en 984. * Production prévue de dos en 84/85. * Dos exporté en 984. Vaccin liquide, non lyophilisé. * Souche T ** Souche KH3J F CFA 0,04 US $ 2 Piastr 4 F CFA 2 Kwanzas 20 F CFA 0,08 Birr 0,65 KS 5 F CFA 5 F CFA 3 Kobos - 5 F CFA n ) TABLEAU I (suite de dos de dos produit exporté (en milliers) (en milliers ou %) 983 (moy. 82/83/84) <o S ' * 04 ( n 020 : cri i * oo 53,6 I * * : r- o CS CS t CS m oo oo oo N I * 88* 82** 67** i Capacité de production (en milliers) Pays Type de vaccin Pte bovine (suite) Somalie Soudan Tchad Cameroun Ethiopie Kenya (Muguga) Mali Niger Somalie 0 à * 450** eu 3 -Si Péripneumonie contag bovine

6 364 bservations en iction prévue de 2 :,5 mil: lions de dof îformation. -ö. Dé marrage de la prod luction action en 984 CS # * oo P-. * * -a ri Pr< Prix** par dose en F CFA 5 Piastr 30 F CFA 0,0 Birr 8 F CFA 7 F CFA 6,5 F CFA 0,34 Dinar 0,06 Birr o o ai '3 de dos exporté miliiers ou %) uy. 82/ 83/ 84) o o TABLEAU de dos produit (en milliers) 983 * " * o-- -X * i C C C T C C Capac de produc (en mill ' >n CS m CS Ci m oí -C te) à 2 ( te) à 2 ( C Pays Tchad Soudan Camerour Ethiopie te) à 2 ( Niger Tchad Somalie Kenya (Kabete) Kenya (KZ Type de vaccin ibe Kenya (KA ibe Algérie Ethiopie Kenya (Kabe CU <*} Péripneumonie contagieu bovine (suite) Vaccin mixte PB/PPCB Pleuropneumonie caprine Dermatose nodulaire contagieuse Fièvre de la Vallée du Ri ton Fièvre catarrhale du mou Clavelée

7 > suo bservati * Mise en service en novt imbr * Polyvalent (sérotyp ** Monovalent (S2 type S Prix** par dose en 984 * Coût d'une injection * Production en 982 2,5 F CFA 0,03 Birr 700 F CFA* 350 F CFA** 0 Piastr 70 Fmg 65 Fmg* 0,25 Kwanza 0,25 Kwanza 0,03 Birr (suite n 3) de dos exporté ;n milliers ou [moy. 82/83/í CS I 0,960*,44** <o o - TABLEAU de dos produit (en milliers) 983 # 423,760 CP 32,60 377, * 2 095* m r- I I I icité ction lliers) Capí d< produ (en mi CZ3 g g #! m CZ> >n in io :cin ique Pays et type de vaccin Maroc Somalie Ethiopie Soudan Madagascar Madagascar La Sota Hitchner Côte d'ivoire La Sota ; va( Ethiopie Hitchner Bl Kenya (Kabete) Fi Bl Komarov >e de eu "3 63 "3 " -eu eu ée (s Clavel tu P-I i» ine ( porc Pei >chei weai :Te :Ne -o ai Malad dad S

8 366 en eu doi ervations bs l luction en 9Í luction prévuí ; de 3 mil lions de o i/-t PU Cu * -* oo Prix** par dose en 984,0 Maloti o o *0 \ G un <X> <L>,3 US S/000 doi Kobo,5 Kobos IV D i F CFA i F CFA,6 F CFA 2,5 F CFA l Kwanza 5 F CFA ) (suite n 4) i t LEAV TAB) de dos exporté :n milliers ou % mnv 82/83/84) de dos produit (en milliers) 983 * ci C rs t-- ^í- 0> c*~t - i CA oo en c*- iv-i un!?i m r- > i '' ^j- -^i- oo oo w-i i < l * M --er m ité ion iers) o <L> â s " <y~i - i m Un un Cap; d produ (en mi Pays et type de vaccin l Lotho La Soîa Maroc CS ' la Sota Mozambique Iff Soîa/ Komarov HBl Komarov La Sota HBl La Sota Virus Guinée Newcastle/ Variole Newcastle/Variole "a Çt. S" o -SC Cameroun a > pe de H (su ite) eu Ne* veast eu Maladie t eu S )oni Fièvre ch

9 367 bservations * Dos exporté en 984. * Production en 984 co ÇU TABLEAU I (suite n 5) Prix** de dos de dos par dose produit exporté en 984 (en milliers) (en milliers ou %) 983 (moy. 82/83/84) 0, Birr * Fmg Fmg 3 Fmg 47,9-3 F CFA - 333,39 US S/00 do F CFA e 2 Kobos ,5 F CFA ,5 F CFA Piastr 00 5,44 F CFA 405* 0 4 Zair Capacité de production (en milliers) un m Pays et type de vaccin Ethiopie Madagascar Ch. bacter. et sympt. Charbons et colibacillose Charbon équin et caprin Mali Mozambique Niger Bovins Equins Somalie Soudan Tchad o> a tsi Type de vaccin Fièvre charbonneuse (suite)

10 368 bservations TABLEAU I (suite n 6) Prix** de dos de dos par dose produit exporté en 984 (en milliers) (en milliers ou %) 983 (moy. 82/83/84) 245 0,6 Kwanza * - 5 F CFA , Birr * Production prévue de 3 millions de dos pour 84/85. Voir fièvre charbonneuse. * Production en ,5 0 3 F CFA ,4 US S/00 dos F CFA e 2 Kobos F CFA I 227 % 8 Piastr 2 76* 500 3,2 F CFA 27-4 Zair Ngwee Capacité de production (en milliers) o bi u- CS Type de vaccin Charbon symptomatique Pays Cameroun Ethiopie Madagascar Mali Mozambique Niger Somalie Soudan Tchad zarre Zambie

11 M 369 Prix** par dose en 984 bservations 7,40 Dinars Dinars 0,23 US $ 00 Kobos 50 Kobos 500 F CFA 35 Zair 6 Kwanzas 0,056 US $ 20 Zair 20 Ngwee [ (suite n 7) de dos exporté (en milliers ou %) (moy. 82/83/84) o C ' lr- -,606 3,39 co o TABLEAU de dos produit (en milliers) l ,364 CS i CT\ i m 0,320 3, ,860 90,720 Pays Capacité et type de de vaccin production (en milliers) Algérie Humain 000 Vétérinaire Kenya (Kabete) 250 <Z> C ^ 3 S b > ctf =3 3 SECS; S Flury HEP 200 Flury LEP 50 Flury HEP 0 Flury LEP 0 Zaïre Flury HEP 30 Flury LEP 30 Type de vaccin Rage 50 Mozambique 700 Zaire 60 Zambie 200 Brucellose bovine

12 370 Prix** par dose en 984 3,60 Kwanzas 5 F CFA 0, Birr bservations * Production en 982 * Production prévue de 3 millions de dos en 3 F CFA 5 F CFA 84/85. * Production en Kobos 4 F CFA * Production en Piastr 23,68 F CFA 20 Ngwee 3,60 Kwanzas 2,5 F CFA 5 Fmg TABLEAU I (suite n 8) de dos de dos produit exporté (en milliers) (en milliers ou %) 983 (moy. 82/83/84) 9,380* 0 * 245, CS ,3 % m # t o> o es un m # Cr> un m Capacité de production (en milliers) <o o m un Type de vaccin Septicémie hémorragique Entérotoxémi Pasteurellose porcine Pays Cameroun Ethiopie Mali Niger Somalie Soudan Tchad Zambie Maroc Madagascar

13 37 _ ervat o a\ G eu luction Í : Beaudf Proc )uchs H- * < > Proc luction en 9Í Prix** par dose en 984 3,60 Kwanzas 63 F CFA 0,25 Kwanza,45 US S/00 do 2 Kobos 3,6 F CFA 3,6 F CFA 0,25 Kwanza Q D " 2 Kobos 2 Kobos [ (suite n 9) de dos exporté [en milliers ou (moy. 82/83/Í C m m o CTN oo TABLEAU ] de dos produit (en milliers) 983,300* [ 'r ï -sí ,540* 49, s -Il Capac de (en mill un -CS m -cd un un Pays et type de vaccin X S 3 et ï»- "3 f) Kenya (K, ibe o eu? "eu* ibe Kenya (KÎ Mozambique * -S3 Lyophil Phénolè Kenya (KE ibe B Kenya (Kabe Type de i lue Salmoi Mozambk Liquide Lyophil îellose d Anatoxine botuli Ecthyn îa contagi Variok : aviaire Variole du dinde Typhoi se aviaire

14 372 (KS) - inégal : «s M M C bsmi irions 0 et fin) BLEAU I (suite n )mbre Prix** dos par dose lorté en 984 iers ou %) 82/83/84) Kenya : : : ' 20 Ngwf 3,3 ShiU 74 Kobos 3 < H Ne de dos de produit exp [en milliers) (en mill 983 (moy. Capacité de production (en milliers) Pays et type d'antigène Type de vaccin 87 3,6 F CFA CS Typhose aviaire (suite) e 2 Kobos 38 3,6 F CFA m Choléra aviaire Côte d'ivoire Maladie de Gumboro e 2 Kobos 0 Kwanza 0 Kwanza 35,020 7,520 Tuberculine MAM Tub. aviaire Antigèn et allergèn 0,8 US S/00 dos PPD 0,8 US $/00 dos PPD 0 gratuit 0 gratuit 290,500 3,880 34,96 80 "~ IN - i I/I Mozambique Tuberculine MAM Tub. aviaire Salmon, aviair Brucellose r US dans l mo lunai d pays africains (en septembre 983) ;urs du dollai Valí : : 400,5 CFA - Ethiopie : 2,05 Birrs - : : 7,85 Dirhams - Niger : 400,5 CFA - CFA - Zaïre : 26,7 Zair - Zambie : 'oun, Côte d'ivoire F maliens - Maroc i - Tchad : 400,5 igola : 30,2 Kwanzas - Camei scar : 425,2 Fmg - Mali : 80,0 Shillings - Soudan : 76 Piastre; Algérie : 4,92 Dinars - Ai Lotho :,0 Loti - Madaga: 400,5 CFA - Somalie : 5,6 Í

15 373 CNCLUSIN Si d problèm subsistent, principalement dus à la situation économique générale, on peut constater une très nette amélioration dans de nombreux pays, qui deviennent autosuffisants en vaccins vétérinair. La coopération interafricaine devrait permettre de résoudre l difficultés rencontré par certains pays, notamment dans l'optique de l'éradication continentale d grand maladi contagieus du bétail. * * * Annexe PRINCIPALES DIFFICULTÉS ET CNTRAINTES RENCNTRÉES Néant. Algérie Equipement, approvisionnement en eau et énergie électrique. Bénin Pas de laboratoire de production de vaccins. Néant. Botswana Cameroun Laboratoire opérationnel en 984. Débouchés limités pour vaccins contre la pte et la péripneumonie bovin. Congo Pas de laboratoire de production de vaccins. Ethiopie Approvisionnement en matériel et équipement technique, en produits biologiqu et chimiqu, et en pièc détaché. Kenya Kabete : Administrativ : manque de fonds. Equipements vétust, nécsitant d réparations constant, approvisionnement en eau. Muguga : néant. Vaccine Production Laboratory (Gouvernement kenyan et Fondation Wellcome) : néant.

16 374 - Lotho us difficultés (sans précisions). Madagascar Approvisionnement en matériel de conditionnement et en matièr premièr. Mali Capacité d lyophilisateurs. Manque de hott à flux laminaire, de répartiteurs et de capsulateurs automatiqu ; insuffisance de ballons pour la production de vaccins liquid. Manque d'eau courante pendant certain périod. Maroc Productions à démarrer. Prix de revient à fixer. Mozambique Vaccins viraux : limit de la capacité de production atteint (équipement et personnel). Délais d'importation du matériel (pour raisons varié). Proximité d unités de diagnostic. Vaccins bactériens : approvisionnement en matièr premièr. Capacité de stérilisation limitée. Mauvaise qualité d révisions et réparation du matériel. Mauvaise qualité d animaux d'expérience, manque d'aliments pour animaux. Niger Insuffisance de personnel spécialisé et de personnel d'entretien. Formation insuffisante d'une partie du personnel. Une partie du gros matériel (autoclav) usagée et non remplacée. Statuts définitifs non encore arrêtés. Budget de fonctionnement insuffisant. Manque de devis pour achat de produits chimiqu, d'équipement et de pièc détaché. Insuffisance d'équipement (lyophilisateur, autoclav, chambr de congélation et autr matériels). Somalie Requiert le remplacement d'un générateur, d'un lyophilisateur, d'un autoclave et d'étuv. Soudan Manque de devis pour l'importation d'équipement, de pièc détaché et de verrerie. Budget insuffisant pour le paiement d heur supplémentair. Insuffisance de moyens de transport et de communication. Insuffisance de formations à moyen terme, d'échang d'expérienc, de séminair et de conférenc.

17 375 Tchad Un seul lyophilisateur disponible. Circuits électriqu vétustés. Chambr froid de faible capacité. Zaïre Manque de publicité pour l produits, défauts de commercialisation, unité de lyophilisation vétusté. Fourniture d'oeufs irrégulière, et lenteur d'exécution d command de produits et matièr premièr. Pann d'électricité, d'eau et de l'autoclave. Zambie Inadaptation d installations. Défaut de maintenance d équipements. Devis pour importation d milieux de culture. Zimbabwe Pas de laboratoire de production de vaccins. Annexe II PRÉVISINS D'AMÉLIRATIN - PRJETS Algérie Production d'un vaccin vétérinaire inactivé contre la rage et d'un vaccin sur culture cellulaire (usage humain). Augmentation d productions de vaccins et d'antigèn (projet PNUD). Bénin Projet d'un laboratoire de diagnostics vétérinair (qui pourrait ultérieurement se diversifier). Production de 20 x 0 6 Botswana dos/an de vaccin contre la pte bovine. Cameroun Doublement de la capacité de production. Congo Production de vaccins aviair et autr produits biologiqu (d'ici 986).

18 376 Ethiopie Améliorer le laboratoire «fièvre aphteuse». Créer d unités de production de vaccin antirabique et d'œufs SPF. Installer un lyophilisateur de grande capacité. Améliorer le système de conditionnement. Kenya Kabete : construction d'un réservoir d'eau. Muguga : augmenter la production de vaccin contre la pte bovine par l'utilisation d'un lyophilisateur moderne. Produire du vaccin antipéripneumonique lyophilisé. Vaccine Production Laboratory : néant. Lotho Production de vaccin antirabique inactivé. Madagascar Production d'anatoxin purifié et lyophilisé de Clostridium Production de vaccin antisuiptique sur cellul. chauvoei. Mali Augmentation de la production pour la campagne panafricaine contre PB et PPCB (projet de fourniture par la FA); Contrôle d vaccins (projet USAID). Ravitaillement permanent en eau. Construction d'un laboratoire de diagnostic et d'une salle de haute sécurité. Maroc Diversification de la fabrication de vaccins : rage, charbons bactéridien et symptomatique, brucellose, grippe équine ; et d'antigèn : tuberculine, malléine. Mozambique Construction d'une nouvelle unité de production de vaccins viraux envisagée (financement : Banque Africaine de Développement - 986). Niger Aménagement d'un service de contrôle. Séparation d unités de production, de diagnostic et de recherche. Modernisation de l'équipement. Formation et recyclage du personnel. Proposition de vendre l installations de production de vaccins à une S.A.R.L. (Vom Vaccine Company). Autofinancement et financement externe pour accroître la capacité de produc-

19 377 tion par la modernisation d moyens. Recherch pour améliorer la qualité. Somalie Achat de nouveaux équipements. Réparation d bâtiments. Amélioration de l'unité d animaux de laboratoire. Soudan Construction d'une unité de production séparée (984). Installation de trois lyophilisateurs (984). Augmentation d productions d vaccins antibactériens et contre la péripneumonie bovine (Coopération scientifique avec l'université de Göttingen, République Fédérale d'allemagne). Tchad Mise en conformité de l'installation électrique. Construction de deux chambr froid. Achat d'un second lyophilisateur et d'un nouvel incinérateur. Zaïre Acquisition d'un lyophilisateur industriel automatique. Accélération de l'exécution d command. Politique plus dynamique de publicité et de commercialisation. Zambie Production de 7 typ de vaccins vétérinair (projet GTZ/CEE) pour rendre le pays autosuffisant face aux boins en vaccins. * * *

20 378 Annexe III NMS ET ADRESSES DES LABRATIRES PRDUCTEURS DE VACCINS EN AFRIQUE Pays Ville Nom Adrse Algérie Alger Institut Pasteur d'algérie Rue du Dr Laveran, Alger Tél. : , , Tlx : 5375 (DZ) Huambo Instituto de Invtigaçâo Veterinaria Botswana Gaborone Botswana Vaccine Institute Cameroun Garoua Laboratoire National Vétérinaire de Garoua- Boklé Côte d'ivoire Bingerville Laboratoire de Pathologie animale Ethiopie Debre-Zeit National Veterinary Institute Guinée Kindia Institut de Recherch et de Biologie Appliquée (I.R.B.A.N.C.) Kenya Kabete Veterinary Rearch Laboratory Kenya Muguga K.A.R.I., Veterinary Rearch Division Kenya Nairobi Vaccine Production Laboratory Lotho Maseru Animal Disease Laboratory CP. 7, Huambo Tél. : 2693/2694 Tlx : 6009 (UNINVA- AN) Teleg : VETANGL (Huambo) Private Bag 003 Gaborone Tél. : 7 53 Tlx : 2535 (BD) B.P. 503 Garoua Tél. : Tlx : 7653 (ENTRELEC- KN) B.P. 206 Bingerville Tél. : , P.. Box 9 Debre-Zeit Tél. : , , B.P. 46 Kindia P.. Box Kabete Tél. : (Nairobi) Teleg : VETLAB (Kabete) P.. Box 32 Kikuyu Tél. : 2000/206/ 207/2340 (Kikuyu) Teleg : VETRESRG (Kikuyu) P.. Box Nairobi

21 379 Pays Ville Nom Adrse Madagascar Antananarivo Laboratoire Central de l'elevage Mali Bamako Laboratoire Central Vétérinaire Maroc Rabat Laboratoire National de Productions Biologiqu et Pharmaceutiqu «BIPHARMA» Mauritanie Nouakchott Centre National d'elevage et de Recherch Vétérinair Mozambique Maputo Central Veterinary Laboratory of the National Veterinary Institute Niger Niamey Laboratoire Central de l'elevage Vom National Veterinary Rearch Institute Dakar Laboratoire National de l'elevage et de Recherch Vétérinair Somalie Mogadishu Serum and Vaccine Institute Soudan Khartoum Central Veterinary Rearch Laboratory B.P. 4 Antanarivo 0 Tél. : Teleg : LABELVA (Antananarivo) B.P Bamako Tél. : Teleg : LABELEVAGE (Bamako) Km. 2 Route de Casablanca - Rabat B.P. 67 Nouakchott P.. Box 922 Maputo Tél. : Tlx: 6209 (MAGR-M) Teleg : INVET (Maputo) B.P. 485 Niamey Tél. : Teleg : LABELVA (Niamey) P.M.B. via Loss Plateau State VM Teleg : VETFED (Vom) B.P Dakar-Hann Tél. : 2 275/ Teleg : LABELEVAGE (Dakar) P.. Box 99 Mogadishu Tél. : 80656/80657 Teleg : MINLIVESTCK (Mogadishu) P.. Box 8067 El Amarat Tel. : 7430/7467 Teleg : VET LAB (Khartoum)

22 380 Pays Ville Nom Adrse Tchad N'Djamena Laboratoire de Recherch Vétérinair et Zootechniqu de Farcha Zaïre Kinshasa Laboratoire Vétérinaire de Kinshasa B.P. 433 N'Djamena Tél. : 2475/2476 Teleg : LABFARCHA (N'Djamena) B.P Kinshasa I Tél. : 25430/25547/ Zambie Lusaka Central Veterinary P.. Box Lusaka Rearch Institute Tél. : 26 03/2 389 Tlx: (AGRIMI-ZA) Teleg : CHEVET (Lusaka)

LOI 04-009 2004-05-19 PR

LOI 04-009 2004-05-19 PR LOI 04-009 2004-05-19 PR LOI ORGANISANT LA POLICE SANITAIRE ET LA PROPHYLAXIE COLLECTIVE DES MALADIES RÉPUTÉES LÉGALEMENT CONTAGIEUSES DES ANIMAUX SUR LE TERRITOIRE DE LA RÉPUBLIQUE DU TCHAD Table des

Plus en détail

Chapitre 15: ELEVAGE ET PECHE

Chapitre 15: ELEVAGE ET PECHE Chapitre 15: ELEVAGE ET PECHE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 216 II. LISTE DES TABLEAUX... 216 III. PRESENTATION... 217 IV. METHODOLOGIE... 217 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 217 Chapitre 15 : Elevage

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

PROMOUVOIR LE COMMERCE INTERAFRICAIN DES ANIMAUX ET DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE

PROMOUVOIR LE COMMERCE INTERAFRICAIN DES ANIMAUX ET DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE PROMOUVOIR LE COMMERCE INTERAFRICAIN DES ANIMAUX ET DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE Conf. OIE 2013, Mankor A. A. Mankor Consultant 1 Original : français Résumé : Le continent africain produit environ 4

Plus en détail

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 PRÉSENTATION CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 TOURS PRÉLIMINAIRES ER TOUR Equipe Match Equipe Aller Retour Liberia Lesotho 0 0 Kenya Comores 0 Madagascar Ouganda

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

Actualités. EMPRES Bulletin des maladies animales transfrontières 35

Actualités. EMPRES Bulletin des maladies animales transfrontières 35 Juan Lubroth, Chef du Service de la santé animale et Vétérinaire en chef de la FAO Juan Lubroth (DMV, Ph.D., Dipl. ACVPM) est actuellement Vétérinaire en chef de la FAO. Il a auparavant servi pendant sept

Plus en détail

La place de l'afrique dans les échanges internationaux d'animaux et de produits d'origine animale

La place de l'afrique dans les échanges internationaux d'animaux et de produits d'origine animale Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1989, 8 (3), 647-669. La place de l'afrique dans les échanges internationaux d'animaux et de produits d'origine animale M. MANNATHOKO * et L. BLAJAN ** Résumé : Les auteurs,

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique La sous-catégorie Gestion Publique évalue la transparence dans la passation des marchés publics, dans la gestion des entreprises publiques

Plus en détail

Activités des pays africains dans les comités d études de la CEI

Activités des pays africains dans les comités d études de la CEI INTERNATIONAL ELECTROTECHNICAL COMMISSION Activités des pays africains dans les comités d études de la CEI Françoise Rauser Programme des Pays Affiliés à la CEI & Liaisons Internationales La CEI en Afrique:

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Embargo 17 janvier 2013 Rapport des Nations Unies : L économie africaine rebondit en dépit d un ralentissement économique mondial Des liens commerciaux

Plus en détail

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 APPARITION DE LA MALADIE Dans l état actuel de la connaissance du dossier, le virus de la grippe H1N1 qui circule au Mexique se transmet d homme

Plus en détail

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies Superficies cultivées 2002 cultivables Superficie en % des superficies cultivables () () (%) Nord 65 320 000 28 028

Plus en détail

Incidence des maladies aviaires*

Incidence des maladies aviaires* Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1983, 2 (4), 1081-1088 5 e Conférence de la Commission Régionale de l'o.i.e. pour l'afrique Nairobi (Kenya), 18-21 janvier 1983 Incidence des maladies aviaires* Résumé

Plus en détail

Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie. Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou

Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie. Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou Historique Etablissement Public à caractère administratif Création 1973

Plus en détail

Résultats de la 5ième série des enquêtes afrobaromètre Sénégal Troisième Dissémination 04 Octobre 2013. www.afrobarometer.org

Résultats de la 5ième série des enquêtes afrobaromètre Sénégal Troisième Dissémination 04 Octobre 2013. www.afrobarometer.org Résultats de la 5ième série des enquêtes afrobaromètre Sénégal Troisième Dissémination 04 Octobre 2013 www.afrobarometer.org Plan de la présentation 1. Afrobaromètre: qu est-ce que c est? 2. Méhodologie

Plus en détail

LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN?

LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN? LES MEDICAMENTS VETERINAIRES MODERNES REPONDENT-ILS AUX BESOINS DU MARCHE AFRICAIN? Dr Gilbert Magand Session 1 : Situation actuelle et spécificité de la distribution et de l utilisation des médicaments

Plus en détail

Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - Dpt Pasteur - Rage Rue Engeland, 642 1180 Bruxelles Tél. : 02/373.31.56 Fax : 02/373.32.86 E-mail : ileroux@pasteur.

Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - Dpt Pasteur - Rage Rue Engeland, 642 1180 Bruxelles Tél. : 02/373.31.56 Fax : 02/373.32.86 E-mail : ileroux@pasteur. Laboratoire de Référence Coordonnées du Laboratoire de Référence Dr Vét. I. LE ROUX I.S.P. - Dpt Pasteur - Rue Engeland, 642 1180 Bruxelles Tél. : 02/373.31.56 Fax : 02/373.32.86 E-mail : ileroux@pasteur.be

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne EVOLUTION DES PRIX DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT DE 1970 A 1999 SERIE ETUDES N 4 Février 2001 PREFACE La Direction générale d AFRISTAT

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

Annuaire Panafricain de la Santé Animale

Annuaire Panafricain de la Santé Animale Annuaire Panafricain de la Santé Animale 2008 2009 Union Africaine Bureau Interafricain des Ressources Animales Annuaire Panafricain de la Santé Animale 2009 Bureau Interafricain des Ressources Animales

Plus en détail

Dr Yacouba Samaké Représentant régional de l'oie pour l'afrique

Dr Yacouba Samaké Représentant régional de l'oie pour l'afrique 10 èmes RENCONTRES AFRICAINES DE BIOLOGIE TECHNIQUE, Brazzaville, du 13 au 17 mai 2013 Thème de l intervention: l OIE et son réseau de Centres de Référence PLAN DE LA PRESENTATION 1. OIE: CREATION, STRUCTURE,

Plus en détail

K A O L A C K. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kaolack

K A O L A C K. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kaolack K A O L A C K REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

LES MOUVEMENTS TRANSFRONTALIERS D ANIMAUX ET DE PRODUITS D ORIGINE ANIMALE ET LEUR RÔLE DANS L ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES ANIMALES EN AFRIQUE

LES MOUVEMENTS TRANSFRONTALIERS D ANIMAUX ET DE PRODUITS D ORIGINE ANIMALE ET LEUR RÔLE DANS L ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES ANIMALES EN AFRIQUE 2015 Afrique Commission régionale OIE Bouslikhane LES MOUVEMENTS TRANSFRONTALIERS D ANIMAUX ET DE PRODUITS D ORIGINE ANIMALE ET LEUR RÔLE DANS L ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES ANIMALES EN AFRIQUE Mohammed

Plus en détail

EXIGENCES VÉTÉRINAIRES (VÉTÉRINAIRES ET SANITAIRES) COMMUNES pour les marchandises soumises au contrôle (à la surveillance) vétérinaire

EXIGENCES VÉTÉRINAIRES (VÉTÉRINAIRES ET SANITAIRES) COMMUNES pour les marchandises soumises au contrôle (à la surveillance) vétérinaire VALIDÉES Par décision n 317 de la Commission de l Union douanière du 18 juin 2010 EXIGENCES VÉTÉRINAIRES (VÉTÉRINAIRES ET SANITAIRES) COMMUNES pour les marchandises soumises au contrôle (à la surveillance)

Plus en détail

1 DIAPOSITIVE 2 DIAPOSITIVE

1 DIAPOSITIVE 2 DIAPOSITIVE 1 DIAPOSITIVE Monsieur le co-président, mesdames, messieurs, Je suis le LCL Fabrice Delaître chargé de l assistance opérationnelle au sein du CIDHG et c est à ce titre que je vais vous exposer aujourd

Plus en détail

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) Article 1 : NOM REGLEMENT INTERIEUR Article 1.1 : Le nom de l organisation est «l IAALD Groupe Afrique», ci-dessous

Plus en détail

Document d information SOMMAIRE CONTEXTE... 1 3 PROGRÈS RÉALISÉS... 4 15 MESURES PROPOSÉES... 16 17

Document d information SOMMAIRE CONTEXTE... 1 3 PROGRÈS RÉALISÉS... 4 15 MESURES PROPOSÉES... 16 17 6 septembre 2013 COMITÉ RÉGIONAL DE L AFRIQUE ORIGINAL : ANGLAIS Soixante-troisième session Brazzaville, République du Congo, 2 6 septembre 2013 Point 20.4 de l ordre du jour MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION-CADRE

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix 1999 pédiatrie

Plus en détail

Bienvenue dans l hôtellerie africaine du 21ème Siècle INSPIRED HOTELS

Bienvenue dans l hôtellerie africaine du 21ème Siècle INSPIRED HOTELS Bienvenue dans l hôtellerie africaine du 21ème Siècle INSPIRED HOTELS Des Marques hôtelieres et standards de service novateurs 2 DES MARQUES HÔTELIÈRES QUI SONT UNIQUES À PLUSIEURS SENS. MANGALIS HOTEL

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO)

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) MECANISMES DE DEVELOPPEMENT PROPRE (MDP) ETAT ACTUEL TUTELLE INTERNATIONALE

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire FAITS SAILLANTS

Bulletin Climatique Décadaire FAITS SAILLANTS African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 34 Valable du 1 er au 10 Décembre

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Alassane Dolo. Coopération technique et renforcement des capacités sous le TRIP de l OACI

Alassane Dolo. Coopération technique et renforcement des capacités sous le TRIP de l OACI Coopération technique et renforcement des capacités sous le TRIP de l OACI Projet : Renforcement de la sécurité des documents de voyage et de la gestion de l identification dans le Sahel et les États avoisinants

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES. Réunion des cadres -MADR1 Alger, 03/05/2015

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES. Réunion des cadres -MADR1 Alger, 03/05/2015 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES Réunion des cadres -MADR1 Alger, 03/05/2015 2 1 3 Epizootie de Fièvre Aphteuse : Juillet / Septembre 2014 Au total

Plus en détail

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE)

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : 011-551 7700 Fax : 011-551 7844 website : www. africa-union.org VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail La gestion de risques et de crises en assurance agraire Conférence Internationale du 15 mars 2010, Madrid Présentée

Plus en détail

Format de la compétition préliminaire et procédures de tirage au sort

Format de la compétition préliminaire et procédures de tirage au sort CONDITIONS DE BASE Association membre (AM) : 54 Associations membres participantes : 53 Places de qualification : 5 ASSOCIATIONS MEMBRES Algérie Angola Bénin Botswana Burkina Faso Burundi Cameroun Cap-Vert

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

APPENDICE B - APIRG/13 - WP11. Lacunes et Carences dans le domaine ATS/DS

APPENDICE B - APIRG/13 - WP11. Lacunes et Carences dans le domaine ATS/DS APPENDICE B - APIRG/13 - WP11 Lacunes et Carces dans le domaine AT/D du rdu Plan des circuits vocaux directs (D) AT AFI/7 Rec 9/9 Niger Alger/Tripoli 10/2/98 - Mettre un Alger/Niamey 10/2/98 D A améliorer

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

FLUX COMMERCIAUX TRANSFRONTALIERS DE PRODUITS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST

FLUX COMMERCIAUX TRANSFRONTALIERS DE PRODUITS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Bilan des réalisations techniques du premier semestre de 2010

Bilan des réalisations techniques du premier semestre de 2010 Bilan des réalisations techniques du premier semestre de 2010 SANTE ANIMALE 1. Etat sanitaire du cheptel Les maladies déclarées durant le premier semestre de 2010 : Maladie Clavelée ovine Rage canine Tuberculose

Plus en détail

Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique

Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique Pistes pour améliorer les résultats en matière de santé Résultats Résultats de santé Ménages et communautés Comportements

Plus en détail

6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités. Montpellier, 12 et 13 novembre 2012

6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités. Montpellier, 12 et 13 novembre 2012 6 ème réunion du CPC Sous Réseau REPIVET : bilan d activités Montpellier, 12 et 13 novembre 2012 1 1. Volet d épidémiologie sur la grippe aviaire en Tunisie. Projet UTF/TUN/036/TUN Activités réalisées.

Plus en détail

CONFERENCE DES DIRECTEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE REUNION DE SUIVI A LA 2 ème CONFERENCE DES MINISTRES DE LA FONCTION PUBLIQUE

CONFERENCE DES DIRECTEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE REUNION DE SUIVI A LA 2 ème CONFERENCE DES MINISTRES DE LA FONCTION PUBLIQUE African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

S E D H I O U SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013 AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

S E D H I O U SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013 AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE S E D REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des

L éditorial. Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des L éditorial Jean-Pierre ELONG-MBASSI Le secrétariat de CGLU Afrique lance ce premier numéro «L Etat des Finances Locales en Afrique» afin de comparer, pour la première fois, les principaux chiffres et

Plus en détail

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte WP Board 1062/10 17 juin 2010 Original : anglais Projet/Fonds commun F Comité exécutif / Conseil international du Café 21 24 septembre 2010 Londres, Angleterre Amélioration de la transformation et de l

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Le Projet Vaccins Méningite (MVP) est un partenariat entre PATH et l OMS COMMUNIQUE DE PRESSE SOUS EMBARGO JUSQU A 19H00 GMT, 14 NOVEMBRE 2012

Le Projet Vaccins Méningite (MVP) est un partenariat entre PATH et l OMS COMMUNIQUE DE PRESSE SOUS EMBARGO JUSQU A 19H00 GMT, 14 NOVEMBRE 2012 Le Projet Vaccins Méningite (MVP) est un partenariat entre PATH et l OMS COMMUNIQUE DE PRESSE SOUS EMBARGO JUSQU A 19H00 GMT, 14 NOVEMBRE 2012 Note : Des documents de référence, y compris photographies,

Plus en détail

SANOFI. Un leader mondial de la santé centré sur les besoins des patients PRÉSENTATION DU GROUPE 2014

SANOFI. Un leader mondial de la santé centré sur les besoins des patients PRÉSENTATION DU GROUPE 2014 SANOFI Un leader mondial de la santé centré sur les besoins des patients PRÉSENTATION DU GROUPE 2014 NOS PLATEFORMES DE CROISSANCE Marchés Émergents Solutions Diabète Vaccins Santé Grand Public Santé Animale

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

SANOFI PASTEUR, PREMIER FOURNISSEUR MONDIAL DE VACCIN CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE

SANOFI PASTEUR, PREMIER FOURNISSEUR MONDIAL DE VACCIN CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE FAITS ET CHIFFRES SANOFI PASTEUR, PREMIER FOURNISSEUR MONDIAL DE VACCIN CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE LEADER MONDIAL DANS LA PRODUCTION DE VACCIN CONTRE LA GRIPPE La capacité de production annuelle de vaccin

Plus en détail

S. Bourgeat. Topo pour l agreg interne.

S. Bourgeat. Topo pour l agreg interne. 2. Découpages régionaux, nouveaux territoires et aménagement des territoires ( Réflexions appliquées aux sujets de l agrégation) Fichier préparatoire à la séance du 28 Septembre 2006 S. Bourgeat. Topo

Plus en détail

Figure 17 : Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, 1990, 2008 et 2015 (cible)

Figure 17 : Taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, 1990, 2008 et 2015 (cible) Objectif 4 : Réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans Cible 4A Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans L Afrique continue de marquer

Plus en détail

Laboratoires pour les maladies aviaires*

Laboratoires pour les maladies aviaires* Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1983, 2 (4), 1089-1109 5 e Conférence de la Commission Régionale de l'o.i.e. pour l'afrique Nairobi (Kenya), 18-21 janvier 1983 Laboratoires pour les maladies aviaires*

Plus en détail

LA GESTION DES INTERVENTIONS

LA GESTION DES INTERVENTIONS I INTRODUCTION : Une intervention est effectuée à la suite d un évènement prévu ou non. Les conséquences sur la production, la maintenance, l organisation, la sécurité, etc, seront donc différentes. II

Plus en détail

2 avril 2004 Vol. 17 N o 14. Sommaire

2 avril 2004 Vol. 17 N o 14. Sommaire ISSN 1012-5310 2 avril 2004 Vol. 17 N o 14 Sommaire Peste bovine en République Centrafricaine : le Délégué déclare son pays «provisoirement indemne de peste bovine» 97 Influenza aviaire hautement pathogène

Plus en détail

ATELIER REGIONAL SUR ENSEA- ABIDJAN, 24-26 JUIN 2008 RAPPORT GENERAL

ATELIER REGIONAL SUR ENSEA- ABIDJAN, 24-26 JUIN 2008 RAPPORT GENERAL MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE --------------------------------------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA

Plus en détail

Backbones régionales: Disponibilité et Fiabilité/Résilience. Nouvelles Opportunités pour l Afrique

Backbones régionales: Disponibilité et Fiabilité/Résilience. Nouvelles Opportunités pour l Afrique Ministères des Télécommunications, des TIC, des Transports Terrestres et des Transports Ferroviaires, INET ISOC Séminaire Dakar, 3-4 novembre 2009 Backbones régionales: Disponibilité et Fiabilité/Résilience

Plus en détail

Système d'information. Programme de protection animale au Chili«*)

Système d'information. Programme de protection animale au Chili«*) Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1982, 1 (1), 103-109. Système d'information. Programme de protection animale au Chili«*) I. OBJECTIFS 1. Connaître les maladies qui n'ont pas été décelées dans le pays

Plus en détail

Directeur Administratif et Financier

Directeur Administratif et Financier Symposium Régional pour les États africains sur le Financement des Infrastructures des Aéroports et tdes Services de la Navigation Aéi Aérienne EXPERIENCE DE L ASECNA LASECNA Présentée par Mr Ahmed Salem

Plus en détail

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12 Pharmacie galénique 4 ème année pharmacie Chapitre 5 : Les vaccins Page 1 sur 12 Sommaire 1. Définition... 3 2. Classification des vaccins... 3 2.1. Vaccins bactériens... 3 2.2. Les anatoxines bactériennes...

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Transport de l'hydrogène

Transport de l'hydrogène Transport de l'hydrogène Le transport de l'hydrogène dépend de son conditionnement: L'hydrogène peut être liquide à -253 C. Le transport liquide et dépendant d'isolation et de système maintenant de très

Plus en détail

Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1

Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1 Association des Producteurs de Pétrole Africains African Petroleum Producers Association 13/09/2013 1 Sommaire 1. Introduction 2. Brève présentation de l APPA 3. Place de l Afrique dans le contexte pétrolier

Plus en détail

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES ET ZOOSANITAIRES DE LA TRANSHUMANCE

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES ET ZOOSANITAIRES DE LA TRANSHUMANCE IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES ET ZOOSANITAIRES DE LA TRANSHUMANCE F. A. Abiola, A. Teko-Agbo, C. Biaou et M. Niang Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires BP 5 077 Dakar, Sénégal Original :

Plus en détail

AFRICA NOS CORRESPONDANTS AFRICAINS*

AFRICA NOS CORRESPONDANTS AFRICAINS* Afrique du Sud AFRICA NOS CORRESPONDANTS AFRICAINS* ABSA Bank NedBank Standard Bank of South Africa ABSAZAJJ NEDSZAJJ SBZAZAJJ Algérie Angola Bénin Banque de l Agriculture et du Développement Rural Banque

Plus en détail

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire»

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» «Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» Forum agricole et agroalimentaire, 12 février 2015, Albanel PDAA 2013-2018 - MRC DE MARIA-CHAPDELAINE L ABATTOIR COMME

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par B.O. Oramah Vice président (développement commercial et financement de projet d'entreprise) Banque Africaine d'import-export Présenté au séminaire 2014

Plus en détail

Bilan de deux années de production de vaccin de la fièvre aphteuse au Botswana Vaccine Institute

Bilan de deux années de production de vaccin de la fièvre aphteuse au Botswana Vaccine Institute Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1982, 1 (2), 323-336. Bilan de deux années de production de vaccin de la fièvre aphteuse au Botswana Vaccine Institute J.J. GUINET*, J. FALCONER*, D. FARGEAUD**, M. DUPASQUIER**

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics A.1...,a)I PROCES VERBAL N 09/CNCMP/2015 DU 04/03

Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics A.1...,a)I PROCES VERBAL N 09/CNCMP/2015 DU 04/03 Répu~que Islamique de Mauritanie / Honneur - Fraternité - Justice 4ti:.;~I L:-o~~I i.:.;.a a~i J~ - ~~1 -..j;---:;.. Secrétariat Général du Gouvernement Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics

Plus en détail

INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons. I. Objet et domaine d application...

INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons. I. Objet et domaine d application... UMR 15 INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons I-TE-04 Version 11 Du 05/03/2014 Ce document est la propriété du CIRAD, il ne peut être consulté ou

Plus en détail

2. Le projet a commencé en juillet 2004 et s'est terminé en décembre 2007. Les pays participants étaient l'ethiopie et le Rwanda.

2. Le projet a commencé en juillet 2004 et s'est terminé en décembre 2007. Les pays participants étaient l'ethiopie et le Rwanda. ICC 100-4 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 30 avril 2008 Original : anglais F Conseil international

Plus en détail

SREP/SC.13/3 19 avril 2015. Réunion du Sous-comité du SREP Washington Mercredi 13 mai 2015. Point 3 de l'ordre du jour

SREP/SC.13/3 19 avril 2015. Réunion du Sous-comité du SREP Washington Mercredi 13 mai 2015. Point 3 de l'ordre du jour Réunion du Sous-comité du SREP Washington Mercredi 13 mai 2015 SREP/SC.13/3 19 avril 2015 Point 3 de l'ordre du jour RAPPORT D'ACTIVITÉ SEMESTRIEL DU SREP (RÉSUMÉ) DÉCISION PROPOSÉE Ayant examiné le Rapport

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE. Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire. (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015)

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE. Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire. (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015) ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015) 1. Lieu des Réunions BULLETIN D INFORMATION Le Séminaire/Atelier

Plus en détail

(15-3433) Page: 1/7 ASSISTANCE TECHNIQUE AUX PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMUNICATION PRÉSENTÉE PAR LE CANADA

(15-3433) Page: 1/7 ASSISTANCE TECHNIQUE AUX PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMUNICATION PRÉSENTÉE PAR LE CANADA 3 juillet 2015 (15-3433) Page: 1/7 Comité des mesures sanitaires et phytosanitaires Original: anglais ASSISTANCE TECHNIQUE AUX PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMUNICATION PRÉSENTÉE PAR LE CANADA La communication

Plus en détail

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire FITS 2008 Bamako,Mali Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire Problématiques Pourquoi avoir une politique et une stratégie nationale d appui au tourisme

Plus en détail

81 SG/RF PARIS, mai 2013

81 SG/RF PARIS, mai 2013 209 des réunions des Commissions régionales de l OIE organisées pendant la 81 e Session générale Paris, le 27 mai 2013 210 NOTE DU SIÈGE Les éventuels projets de recommandations émanant des Commissions

Plus en détail

SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde.

SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde. SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde Septembre 2015 SNTL Groupe Positionnement stratégique sur le marché Supply Chain

Plus en détail

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement 1 CONDITIONS D ADHESION A L AUA (1) Pour être éligible en qualité de membre

Plus en détail

Cent. vingtième session

Cent. vingtième session Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif ex Cent. vingtième session 120 EX/26 PARIS, le 16 août 1984 Original anglais Point 7.2 de l'ordre du iour txovisoire

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par Mme Kanayo Awani Directrice, Financement du commerce et Agences African Export-Import Bank Présenté au séminaire 2014 sur l affacturage Lusaka, Zambie

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES 1 2 1 Campagne de vaccination La Clavelée Début de campagne : le 01 avril 2013 au niveau des wilayas du grand Sud;

Plus en détail

Croissance et Développement (24h) Philippe Darreau, Université de Limoges

Croissance et Développement (24h) Philippe Darreau, Université de Limoges Introduction Chapitre 1 : La croissance équilibrée 1) Le modèle de Solow (1956) ) Le progrès technique exogène 3) Test empirique du modèle Chapitre : La croissance optimale 1) L épargne exogène et l efficience

Plus en détail

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE 14 ANNEXE IV DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE Je soussigné (e) (1). épouse Professeur des universités - Praticien hospitalier (2) Maître de conférences des universités - Praticien hospitalier (2) En

Plus en détail