Médias du futur 2017

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médias du futur 2017"

Transcription

1 Médias du futur 2017 Conclusions sur le paysage médiatique, le marketing et la communication

2 Impressum Editeur: publisuisse SA, Berne Projet et rédaction: Reto Burkhalter, Oliver Hofer, Markus Hollenstein, Roland Kopf, publisuisse SA Texte et concept: zehnvier research & strategy Etudes et sondage: Dr. Kerstin Bolliger, Prof. Dr. Clemens Koob, zehnvier research & strategy, Roland Kopf, publisuisse SA Droits d auteur: l utilisation des contenus n est autorisée qu avec indication des sources et mise à disposition d un exemplaire justificatif Conception: Eva Heller, publisuisse SA Traduction: Carole Vildeuil, publisuisse SA Impression: Schwab Druck, Lyss Tirage: 2000 exemplaires en français, 4000 exemplaires en allemand Date de publication: octobre 2011 Adresse: publisuisse, Communication, Giacomettistrasse 15, case postale 610, 3000 Berne 31. Indication complémentaire Pour une meilleure lisibilité, c est la forme masculine qui est en principe utilisée dans l étude. Autrement dit, lorsqu il est fait mention de consommateurs ou d experts, on entend par là bien évidemment aussi les consommatrices et les expertes. Source des photos Gettyimages, Shutterstock

3 4 Médias du futur: aperçu des conclusions 6 Structure de l étude et méthodologie 8 Thèse 1: L évolution des médias atteint les masses 10 Thèse 2: L avenir appartient aux médias électroniques 12 Thèse 3: La fragmentation s accentue, les marques les plus visibles rassemblent 13 Thèse 4: La TV sera toujours un média social qui détend et structure la journée 15 Thèse 5: La TV reste un média important (aussi) pour les jeunes 16 Thèse 6: Le multi-écran se banalise 18 Thèse 7: La télévision se diversifie et devient encore plus intéressante 20 Thèse 8: La TV restera le média le plus utilisé 23 Thèse 9: L avenir est é la radio numérique, sur Internet 24 Thèse 10: Internet est omniprésent 26 Thèse 11: Bien que surestimé en tant que média publicitaire, le média social fait partie du quotidien 29 Thèse 12: Le nouvel Internet: mobile, rapide, simple et local 30 Thèse 13: La pub TV est fortement plébiscitée par les consommateurs 32 Thèse 14: TV et Internet forment le duo gagnant de la communication marketing 34 Thèse 15: Le marché publicitaire poursuit sa croissance, mais c est bien la qualité qui fait la différence 36 Thèse 16: Le marché publicitaire est en pleine mutation, il faut s y préparer 39 Conclusions 40 Quelques pistes de professeur Marcus Schögel pour faire face à la diversité des médias 44 Glossaire: brèves définitions des principaux termes

4 Médias du futur: aperçu des conclusions L évolution des médias atteint les masses: 65% de la population suisse interrogée, de 15 à 59 ans, s intéressent beaucoup aux nouvelles technologies et offres médias. Un phénomène qui va persister. 91% des représentants de la branche publicitaire sont d avis qu un grand nombre de consommateurs acceptera et utilisera de façon intensive les nouvelles possibilités médias. La «diversité médiatique» constitue le scénario le plus vraisemblable du futur. L avenir appartient aux médias électroniques: 71% des experts médias interrogés estiment que dans l utilisation quotidienne, la presse perdra du terrain en faveur des médias électroniques. 28% des consommateurs questionnés pensent que les journaux et magazines traditionnels n auront plus guère d importance en La fragmentation s accentue, les phares persistent: quasiment trois quarts des consommateurs partent du principe que leur comportement média ne va guère se modifier à l avenir. Deux tiers des experts et 63% des représentants de la branche publicitaire sont persuadés que les utilisateurs continueront d orienter leur consommation en fonction des médias les plus visibles. D où l importance croissante des marques de médias. La TV restera un média social qui détend et structure la journée. 58% des participants au sondage en sont convaincus: «Regarder la télé en famille ou avec les amis sera toujours un rituel que j apprécierais.» 76% des experts TV sont certains qu en 2017 la télévision sera très appréciée comme média «lean back» (passif). La TV est un média important (aussi) pour les jeunes: la télévision est appréciée à tout âge, également des jeunes. L investissement média atteint par la télévision est particulièrement élevé chez les moins de trente ans et 67% des sondés âgés de 20 à 29 ans trouvent la télévision importante ou même très importante comme divertissement. Le multi-écran est un phénomène qui se banalise: pour 37% des participants au sondage, de 15 à 59 ans, une utilisation en parallèle est désormais la norme. Ils utilisent Internet plusieurs fois par semaine, si ce n est tous les jours, tout en regardant la télévision. On s attend à une croissance modérée de cette tendance d ici à La TV se diversifie et devient encore plus intéressante: 57% des experts sont d avis que la télévision du futur deviendra encore plus attrayante pour les consommateurs. C est justement Internet qui complétera parfaitement l offre existante, renforçant ainsi l attrait de la télévision. 75% de la population suisse interrogée est de cet avis. La TV restera le média le plus utilisé: 163 minutes, voilà le temps que les Suissesses et les Suisses lui consacreront d ici cinq à six ans (en tenant compte de tous les terminaux et canaux de transmission). Autrement dit, presque deux fois plus qu Internet. L avenir de la radio sera numérique et se fera sur Internet: 26% des consommateurs interviewés écoutent déjà plusieurs fois par semaine, si ce n est tous les jours, la radio sur Internet. En 2017, l écoute sur un poste classique ne représentera plus que 62% de l utilisation radio totale, c est-à-dire un recul de 13% par rapport à l utilisation actuelle.

5 Aperçu des conclusions 4 5 Internet est omniprésent: tout comme le réseau d eau ou d électricité, Internet sera indispensable et omniprésent. Avec en plus une mobilité accrue. 44% des sondés disent vouloir utiliser Internet de plus en plus de façon mobile. On compte sur une croissance de l utilisation mobile d Internet de 23% d ici à Les médias sociaux sont surestimés en tant que médias publicitaires: juste 4% des consommateurs interrogés indiquent être réceptifs aux messages publicitaires lorsqu ils se trouvent sur les réseaux sociaux. Notons que la télévision est ici dix fois plus performante. C est entre autres pour cette raison que 48% des représentants de la branche publicitaire suisse considèrent comme surestimés les effets de la publicité sur les médias sociaux. Le nouvel Internet: mobile, rapide, simple, local. En 2017, 45 à 60% de l utilisation globale d Internet se feront en mobile. La forte expansion des applications pourrait toutefois faire basculer Internet d un média «lean forward» à un média «lean back». La publicité TV est fortement plébiscitée par les consommateurs: à la question de savoir quelle est leur publicité préférée, 66% des Suissesses et Suisses interviewés pensent spontanément à la pub TV. 40% des personnes entre 15 et 59 ans disent tomber sur des produits intéressants en regardant la télévision. La TV et Internet représentent le duo gagnant de la communication marketing: dans l optique de la branche publicitaire, c est la télévision qui permet le mieux de faire grimper la notoriété et d entretenir l image, alors qu Internet est idéal pour déclencher une intention d achat et fidéliser le consommateur. A eux deux, ces médias remplissent à merveille des tâches de communication centrales. Le marché publicitaire poursuit sa progression, mais c est bien la qualité qui fera la différence: environ 60% des représentants de la branche publicitaire comptent, au cours des 5 à 6 prochaines années, sur des investissements en hausse ou en forte hausse. C est surtout dans les secteurs d Internet (95%) et de la télévision (44%) que les investissements devraient augmenter. 78% des annonceurs suisses estiment que la qualité des contacts publicitaires générés gagnera encore en importance. Le marché publicitaire est en pleine mutation, il faut s y préparer: selon la branche publicitaire, les principaux défis résident dans la course au changement, se tenir prêts, investir dans les bonnes technologies et surtout savoir orchestrer les différents médias de façon efficace, tels sont les principaux enjeux.

6 Structure de l étude et méthodologie Comment les médias électroniques vont-ils évoluer dans le futur? Quels progrès technologiques nous accompagneront à l avenir? Quelles seront les répercussions sur le comportement d utilisation des consommateurs et quelles en seront les conséquences pour la branche publicitaire? Autant de questions sur l avenir des médias auxquelles cette brochure s emploie à répondre. publisuisse consacre régulièrement une vaste étude à l avenir des médias électroniques. Les résultats de la toute première enquête, réalisée en 2005, pouvait se résumer par «évolution au lieu de révolution». La deuxième édition, en 2009, a révélé que l évolution des médias se poursuivait et que la télévision marquée par une numérisation croissante avait tendance à se diversifier. En 2011, c est-à-dire six ans après le premier sondage, on constate que la numérisation a clairement atteint le marché de masse et que les nouvelles technologies de l époque sont désormais devenues une évidence pour la plupart des consommateurs. L analyse se focalise cette fois-ci surtout sur la question de savoir comment les différents médias électroniques négocient leur cohabitation actuelle et future, comment les harmoniser au mieux et à quels défis la branche publicitaire doit s attendre. L analyse s est donc portée d une part sur les médias électroniques de masse dans leur ensemble, d autre part sur les différents médias de manière plus approfondie (TV, radio, Internet et plates-formes des médias sociaux). Méthodologie L étude 2011 s articule autour de quatre parties (voir illustration «Méthodes et mix de perspectives»). Elle a débuté par un module d étude qualitatif. Afin de pouvoir faire de solides prévisions sur l utilisation des médias en Suisse, on a demandé à des consommateurs de tenir un journal sous forme de blog. Ils ont été priés d y décrire en détail leur utilisation média et leur comportement en termes d information. Avec jusqu à dix commentaires journaliers, les blogueurs ont donné un bon aperçu de leur quotidien médiatique, offrant ainsi une nouvelle dimension. Les participants au sondage ont été soigneusement sélectionnés, de façon à ce que leur comportement actuel livre des pistes sur les tendances de consommation dans le futur. Ces journaux médias reflètent donc bien l utilisation des médias par les ménages suisses.. Dans un deuxième temps, 116 experts ont été sondés sur l évolution des médias électroniques. 55 d entre eux sont originaires de la Suisse ou travaillent en Suisse et connaissent donc parfaitement ce paysage médiatique.

7 Structure de l étude et méthodologie 6 7 Méthodes et mix de perspectives Experts sondage en ligne n = 116 experts en médias suisses et internationaux Consommateurs journaux médias Rich Diaries via Tumblr 14 jours n = 11 adeptes du multimédia Branche publicitaire sondage en ligne n = 111 représentants D-CH et F-CH annonceurs, agences médias et de publicité Consommateurs sondage en ligne ans D-CH et F-CH n = experts ont une activité internationale et travaillent en Europe (entre autres en Allemagne, en Autriche, au Bénélux, en Grande- Bretagne, en Finlande) et hors d Europe (p. ex. USA, Afrique du Sud, Singapour, Russie ou Chine). Leur avis permet de jeter un coup d œil à l avenir des médias également au-delà des frontières suisses. Pour étayer et approfondir les résultats obtenus, plus de 2000 Suissesses et Suisses ont été interrogés dans une troisième étape. Le sondage est représentatif pour les internautes suisses de 15 à 59 ans. Ce rapport synthétise, en une série de thèses, les conclusions tirées du matériel complexe de données disponibles. L étude «Médias du futur 2011» a finalement été complétée par l opinion de la branche publicitaire suisse. Plus de 100 décideurs, annonceurs ou représentants d agences médias, de création et publicitaires, en Suisse romande et Suisse alémanique, ont été invités à évaluer l avenir des médias et du paysage publicitaire. Toutes les interviews ont été réalisées en ligne au moyen de CAWI (Computer-Assisted Web Interviewing).

8 Les résultats: thèses sur le paysage médiatique, le marketing et la communication Thèse 1: l évolution des médias atteint les masses «L évolution des médias s accélère!», voilà comment les résultats de la précédente étude de 2009 ont été résumés. Deux ans plus tard, on constate que le changement média a atteint les masses dans de nombreux secteurs. Une tendance qui va d ailleurs se poursuivre. 65% «Je m intéresse beaucoup aux nouvelles technologies de divertissement et offres médias.» (Sondage auprès des consommateurs) L étude montre que de nombreux consommateurs disposent aujourd hui d appareils modernes, avec des intentions d acquisition toujours élevées. Ainsi un Suisse interrogé sur deux dispose-t-il déjà d un smartphone (48%), alors que 18% prévoient d en acheter un au cours des douze prochains mois. 34%, c està-dire un bon tiers des participants, disent posséder un enregistreur à disque dur. Ici aussi, l intention d achat chiffrée à 12% reste élevée. Un sondé sur quatre dispose d une radio DAB (24%), 11% planifient d en acquérir une dans les douze prochains mois. Toujours selon l étude, 9% des Suisses possèdent une tablette PC, l intention d achat est chiffrée à 18%, c est-à-dire très similaire à celle des smartphones. La forte attirance pour les nouvelles possibilités médias se reflète aussi par le fait que deux Suisses sur trois disent s intéresser beaucoup aux nouvelles technologies de divertissement et aux offres médias. Ainsi 65% des sondés adhèrent-ils à l affirmation «Je m intéresse beaucoup aux nouvelles technologies de divertissement et offres médias». Selon toute attente, les taux sont même plus élevés chez les hommes (76%) et dans la tranche d âge ans (70%). L intérêt marqué des consommateurs suisses pour tous les sujets et offres relatifs aux médias et au divertissement ne surprend pas non plus les experts de la branche. La grande majorité d entre eux (86%) et des représentants de la branche publicitaire (91%) estiment que les nouvelles possibilités médiatiques seront acceptées et utilisées intensivement par un grand nombre de consommateurs. Les différences de projections concernent surtout l évolution du marché en termes d offre. Afin de présenter l avenir des médias électroniques de façon concrète, différentes évolutions envisageables, fondées sur différents scénarios, ont été synthétisées. Experts et représentants de la branche publicitaire ont pu indiquer lequel des quatre scénarios décrits illustre le mieux le paysage médiatique de Quatre scénarios, avec des différences à deux niveaux, notamment dans le comportement des consommateurs (conservateur ou progressiste) et dans le progrès technologique attendu (évolutif ou révolutionnaire). Tant les experts que les représentants de la branche publicitaire suisse partent du principe que le scénario de 2017 se caractérisera par un comportement extrêmement dynamique des consommateurs. 56% des experts et 63% des représentants de la branche publicitaire tablent sur une dynamique simultanée de l offre, autrement dit sur le scénario «diversité médiatique».

9 Thèse Scénarios du futur Dynamique de l offre, changement technologique élevé 91 modéré Branche publicitaire réservé dynamique Comportement des consommateurs, utilisation des médias Indications en pour-cent, n = 116 experts / n = 111 sondés de la branche publicitaire 30% des experts et 28% des représentants de la branche publicitaire partent du principe qu une sorte de «consolidation médiatique» sera légion. Un scénario qui se distingue également par une forte utilisation de la part des demandeurs, mais sans nouvelles technologies révolutionnaires du côté de l offre. Il s agira plutôt d un développement et d une optimisation des possibilités technologiques actuelles, à des prix avantageux pour le marché de masse. Dans ce scénario de «consolidation médiatique», le marché se révèle dans l ensemble moins dynamique, mais en revanche plus transparent et prévisible. (voir illustration «Scénarios du futur»). 91% des représentants de la branche publicitaire estiment que les nouvelles possibilités médiatiques seront acceptées et utilisées intensivement par un grand nombre de consommateurs.

10 Utilisation média des co Thèse 2: l avenir appartient aux médias électroniques Une des questions les plus intéressantes et les plus controversées dans le contexte des médias du futur est celle de la nouvelle répartition des cartes en termes d importance. Quelle influence la diffusion et l utilisation croissante d Internet va-t-elle avoir sur les médias traditionnels? Internet va-t-il damer le pion à la télévision? Les tablettes et les journaux en ligne annoncent-ils la mort de la presse classique? Du moins en ce qui concerne ce dernier point, c est-à-dire l évolution de la presse et des médias électroniques, les signes avant-coureurs sont clairs. La presse va perdre du terrain au quotidien en faveur des médias électroniques, c est en tout cas ce que 71% des experts interrogés pensent. Plus que les experts internationaux (67%), ce sont surtout les experts suisses qui s attendent à voir la presse reculer (75%). Au vu des résultats du sondage des consommateurs, les articles de presse sont souvent consultés en ligne, avec une tendance à la hausse. 30% des sondés indiquent que les journaux électroniques sont pour eux un média important lorsqu il s agit de s informer de l actualité. Pour 17%, les journaux électroniques sont un bon moyen pour se détendre et se divertir. Un sondé sur deux (49%) part du principe que son utilisation de journaux électroniques va encore nettement augmenter d ici à Plus d un quart des sondés (28%) pensent même que les versions imprimées de journaux et de magazines n auront plus guère d importance dans leur quotidien en Ils privilégieront alors des versions électroniques. La perte du lectorat classique sera-t-elle compensée par le journal électronique? La branche publicitaire se montre plutôt sceptique sur le sujet. Juste 20% des représentants de la branche publicitaire sont d avis que l e-paper (défini dans l étude comme éditions en ligne ou applications) sera en mesure de rattraper les pertes subies par les éditeurs. Cette estimation se poursuit avec la question sur le média majeur. Ici, 73% des représentants d agences confirment que la presse remplit aujourd hui bien à très bien son rôle de média majeur. Seuls 40% des représentants d agences estiment que la presse tiendra toujours la même place en Il n y a donc aucun doute. L avenir appartiendra bel et bien aux médias électroniques. Un rapide coup d œil aux intentions d utilisation futures des consommateurs en témoigne. Tous les médias électroniques peuvent compter sur une utilisation plus intensive, avec en tête Internet (voir illustration «Utilisation média des consommateurs dans le futur»). Internet ne va pas pour autant remplacer les autres médias, mais les compléter. 62% des consommateurs en sont convaincus. Trois quarts des sondés considèrent la télévision et Internet comme de bons compléments (75%). Un sur deux voit la TV sur l ordinateur portable comme un précieux complément à la télévision classique (50%). 68% des consommateurs sont convaincus que la télévision restera un média toujours important pour eux en % des experts estiment que la presse va perdre du terrain au quotidien en faveur des médias électroniques. Je l utiliserai (nettement) plus Je l utiliserai (nettement) moins Indications en pour-cent, n = 2075 consommateurs

11 nsommateurs dans le futur Internet Journal électronique Social Media TV Radio

12 Thèse 3: la fragmentation s accentue, les marques les plus visibles rassemblent Marques les plus visibles La très bonne acceptation des nouvelles offres médias et des nouveaux appareils par les consommateurs, ainsi que la dynamique croissante des offres, occasionneront une fragmentation encore plus marquée du paysage médiatique. 70% des experts en médias en sont persuadés. Les représentants de la Adhésion à l affirmation: «Les consommateurs se référeront de plus en plus aux marques les plus visibles.» Experts 66% Branche publicitaire 63% Indications en pour-cent, n = 116 experts / n = 111 experts de la branche publicitaire. Top 2 Boxes, «j adhère entièrement» / «j adhère» branche publicitaire interrogés partagent cet avis, puisque c est 74% du panel constitué de représentants d agences médias et de publicité, mais aussi d annonceurs, qui table sur une fragmentation plus marquée du paysage médiatique d ici à Qu est-ce que cela signifie pour le paysage publicitaire en Suisse? Pour commencer, les annonceurs auront de plus en plus de mal à cibler leurs messages publicitaires. Dans ce contexte, les marques les plus visibles constitueront de précieux repères pour les activités de communication. Autrement dit, des marques de médias qui génèreront des parts de marché élevées dans leurs secteurs d activité, p. ex. de grandes chaînes radio et TV ou des médias internationaux connus. Deux tiers des experts sondés (parmi les experts suisses ce sont même 71%) et 63% des représentants de la branche publicitaire sont certains que les consommateurs continueront de se référer à ces marques médias (voir illustration «Marques les plus visibles»). Par voie de conséquence, les experts s attendent aussi à ce que les dix plus grandes chaînes TV de Suisse alémanique représenteront encore, dans cinq à six ans, 60% de la durée de vision totale. Cela correspond à un recul de 5% par rapport à la part de marché actuelle avec une augmentation simultanée des chaînes, p. ex. la TV numérique et la web TV. Cette estimation est également étayée par les résultats du sondage réalisé auprès des consommateurs. Ainsi seuls 23% des Suisses pensentils que leur consommation TV se répartira à l avenir sur davantage de chaînes. A l inverse, cela signifie que trois quarts des consommateurs partent du principe que, en dépit d une croissance de l offre, ils suivront à peu près le même nombre de chaînes qu aujourd hui. Somme toute, presque trois quarts des consommateurs partent du principe que leur comportement média ne va pas fondamentalement changer. On peut donc dire que les marques de médias qui comptent aujourd hui continueront à jouer un rôle important, tant pour les consommateurs que pour la branche publicitaire. «J ai confiance en la TV et la radio, mais je privilégie les chaînes de la SSR, au détriment des chaînes privées.» (Citation tirée d un journal média)

13 Thèse 4: la TV sera toujours un média social qui détend et structure la journée La télévision a deux caractéristiques importantes qui la distinguent clairement des autres médias. D une part elle fédère, d un point de vue social et spatial. La TV unit et génère des expériences communes. Autrement dit, le fait d être ensemble le soir devant le poste avec son partenaire ou ses enfants, ou de regarder un match de foot avec ses copains sont des moments privilégiés. La télévision est un média qu on peut partager avec d autres, voilà ce qui la rend si spéciale. «Regarder la télévision en famille ou entre amis sera toujours un rituel que j apprécierais» 56% des ans et 59% des ans interrogés adhèrent à ce propos (voir illustration «Regarder la télévision ensemble en tant que rituel»). l orientation du déroulement de la journée ou de la semaine en fonction du programme TV. Alors que nous sommes entourés durant la journée par des médias «lean forward» (participatif), la télévision marque souvent la transition avec une partie de la journée plus privée et plus détendue. C est dans ce sens que 76% des experts en médias sont sérieusement convaincus de l importance de la TV en tant que média «lean back» (passif) pour les consommateurs également en Thèses 3 et % des experts TV sont convaincus que la TV sera également marquée par des modèles ritualisés (p. ex. émissions favorites). Même si la consommation TV a lieu séparément, l échange sur ce qui a été vu à la télé crée un lien entre les gens. Que ce soit l événement sportif qui tient toute une nation en haleine, le policier du dimanche soir, le débat politique ou les derniers rebondissements de la série fétiche, il y a forcément matière à discussion. Environ 45% des consommateurs disent discuter souvent de ces sujets avec des amis et des connaissances. La télévision ne diffuse pas seulement de l information et du divertissement, elle donne aussi des sujets de discussion. Une deuxième caractéristique de la télévision est sa capacité à générer des modèles récurrents d utilisation et à structurer ainsi le quotidien. C est justement dans une société caractérisée par la multioptionalité, où les frontières professionnelles et privées ont tendance à s estomper, qu il est rassurant d avoir des repères (p. ex. le journal télévisé chaque soir à la même heure et la série favorite tous les lundis). Les emplacements fixes sont une constante dans la dynamique journalière, ressentie comme positive par de nombreux consommateurs. 70% des experts TV estiment donc également que l utilisation TV en dépit des offres à la demande de plus en plus appréciées sera fortement marquée par des modèles ritualisés, comme Regarder la télévision ensemble en tant que rituel «Regarder la télévision en famille ou entre amis sera toujours un rituel que j apprécierais.» ans ans Indications en pour-cent, n = 2075 consommateurs, Top 2 Boxes «j adhère entièrement» / «j adhère» 76% «La télévision en tant que média lean back aura toujours une grande importance pour les consommateurs en 2017.» (Sondage auprès des experts)

14 Découverte de nouveaux produits Pub TV Pub sur Internet Pub dans les journaux Pub extérieure Pub dans les magazines Direct Mail / pub par la poste Pub sur les réseaux sociaux Pub radio Pub dans les jeux / jeux vidéo Pub sur télétexte ,2 16 Indications en pour-cent, n = 2075 consommateurs Réponse à la question: «Comment êtes-vous en premier lieu rendu attentif à des produits ou marques intéressants? Veuillez indiquer la forme publicitaire qui dans ce cas joue pour vous le plus grand rôle.» Importance de la télévision dans le divertissement C est surtout à la TV que les jeunes et les pl et de nouvelles marques Ø ans ans ans ans ans an Indications en pour-cent, n = 2075 consommateurs, Top 2 Boxes «décisif» / «très important» Indications en pour-cent, n = 2075 consommateurs

15 40 Thèse Thèse 5: la TV reste un média important (aussi) pour les jeunes Internet et la télévision sont les deux principaux médias des Suisses entre 15 et 59 ans, tant pour l information que pour le divertissement. L idée préconçue qu Internet est un média pour les jeunes et la télévision un média pour les aînés n est de loin pas confirmée. Au contraire: la télévision est appréciée à tout âge. Pour 56% des sondés, la télévision est un média important à très important, pour 61% il est important ou essentiel pour le divertissement et la détente. Dans la tranche d âge ans, ils sont 62% à apprécier la TV comme moyen de détente, chez les ans 63%, chez les ans un peu moins, c est-à-dire 58%. Ce sont toutefois les ans qui accordent la plus grande importance à la télévision pour le divertissement et la détente, puisqu ils sont 67% à être de cet avis (voir illustration «Importance de la télévision dans le divertissement»). L engagement média ciblé par la télévision est particulièrement élevé dans la tranche d âge inférieure à trente ans: alors qu en moyenne suisse environ 45% des consommateurs disent discuter souvent avec des amis ou des connaissances de ce qu ils ont vu à la télévision, ils sont même 48% chez les ans et 47% chez les ans, c est-à-dire un pourcentage supérieur à la moyenne. Dans l optique de la branche publicitaire, un autre aspect s avère très intéressant en termes d âge, notamment la question de savoir dans quelle mesure les différentes tranches d âge sont également touchées par la publicité à la télévision. Dans le cadre de l étude, les Suisses ont été interrogés sur comment ils sont rendus attentifs aux nouveaux produits et nouvelles marques. Réponse unanime des consommateurs: à la télévision. Lorsqu il s agit d attirer l attention sur d intéressantes marques ou produits, la TV reste imbattable. 40% des sondés indiquent que la télévision est pour eux le principal média publicitaire pour découvrir de nouveaux produits. La publicité sur Internet se place en deuxième position avec 16% de citations, et tout de même 11% des consommateurs citent les journaux dans ce contexte (voir illustration «Découverte de nouveaux produits»). La répartition des âges montre que la télévision se place en première position dans toutes les tranches d âge, même chez les jeunes. Pour 41% des sondés de 15 à 19 ans, la télévision joue un rôle majeur dans la découverte de nouveaux produits, alors que moins de la moitié de ce pourcentage mentionne Internet (15%). Les chiffres sont quasi identiques dans les autres groupes (voir illustration «C est surtout à la TV que les jeunes et les plus âgés découvrent de nouveaux produits et de nouvelles marques»). us âgés découvrent de nouveaux produits Pour ce qui est de l utilisation TV, on distingue certaines différences entre les participants jeunes et plus âgés. Les plus jeunes montrent davantage d intérêt pour la télévision sur Internet ou les médiathèques que les groupescibles plus âgés. La part de consommation TV non linéaire sur la durée d utilisation TV totale est légèrement supérieure chez les groupes-cibles plus jeunes (50%). Chez les plus de 40 ans, elle est de 41% s ans ans découverte de nouveaux produits et marques surtout sur Internet découverte de nouveaux produits et marques surtout à la télévision

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

Utilisation et usage d Internet

Utilisation et usage d Internet 1 résultats Utilisation et usage d Internet Internet s est imposé Quelque soit leur âge ou leur sexe, près de neuf jeunes sur dix déclarent utiliser Internet. Cette imposante proportion indique indubitablement

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

L explosion du marketing multi-écrans

L explosion du marketing multi-écrans Chapitre 6 L explosion du marketing multi-écrans Vérifier la météo sur son smartphone tout en regardant les informations à la télévision dès le matin, puis recevoir une publicité sur son PC du bureau pour

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU

LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU LIVRE BLANC LE CONTENU : LES NOUVELLES REGLES DU JEU Le rôle du journalisme de marque dans les relations publiques 2 Livre White Blanc Paper Le Contenu The New : les Nouvelles Rules of Content Règles Introduction

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Les meilleures offres multimédia pour les familles modernes à des prix imbattables. La meilleure solution pour les plus futés.

Les meilleures offres multimédia pour les familles modernes à des prix imbattables. La meilleure solution pour les plus futés. Les meilleures offres multimédia pour les familles modernes à des prix imbattables. La meilleure solution pour les plus futés. Divertissement sans limite Divertissement familial sans aucune limite! De

Plus en détail

Qui fait quoi sur internet?

Qui fait quoi sur internet? Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2015 8, avril 2015 www.ftu.be/ep Qui fait quoi sur internet? Analyse des inégalités sociales dans l utilisation d internet

Plus en détail

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT Automne 2015 ENCARTS PUBLICITAIRES L étude confirme le fort impact publicitaire. AU FINAL, 90% DES UTILISATEURS ACHÈTENT Les encarts publicitaires dans les journaux et

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible En octobre 2013, BakkerElkhuizen a mené une enquête en ligne parmi les professionnels RH en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas portant

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Next Level 2. avec L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS. 18 Octobre 2012

Next Level 2. avec L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS. 18 Octobre 2012 Next Level 2 L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS avec 18 Octobre 2012 Un marché qui quadruple en 10 ans CA en M 45 000 40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 Consoles

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE PROGRAMME Il y a quelques mois, Facebook annonçait une croissance exceponnelle de ses résultats sur terminaux mobiles, laissant entendre que le réseau social avait enfin compris comment générer des revenus

Plus en détail

Tablettes : Perception & Usages des Français 6 ème édition du Baromètre Semestriel

Tablettes : Perception & Usages des Français 6 ème édition du Baromètre Semestriel Communiqué de presse Septembre 2013 Tablettes : Perception & Usages des Français 6 ème édition du Baromètre Semestriel La tablette : toujours plus complémentaire à la télévision et au smartphone 70% des

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques Le commerce électronique et ses répercussions sur les boutiques Table des matières 2 Introduction 3 4 5 6 Le commerce en ligne gruge une partie des ventes au détail Le furetage en magasin est maintenant

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Notre planète mobile : France

Notre planète mobile : France Notre planète mobile : France Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. En France, le taux de pénétration

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

Observatoire des Réseaux Sociaux

Observatoire des Réseaux Sociaux Réseaux Sociaux Novembre 2012 Connection creates value Note méthodologique L Observatoire des est une enquête quantitative réalisée chaque année depuis l automne 2007 par questionnaire auto-administré

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français

La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français TiVine Technologies La télé, le second écran, et nous Résultat et analyse de l enquête réalisée début 2015 auprès d un panel de téléspectateurs français Mosaïque représentant l icon de l application TiVipedia,

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org

Guide à l intention des parents sur. 2014 ConnectSafely.org Guide à l intention des parents sur 2014 ConnectSafely.org Les adolescents canadiens aiment socialiser en ligne et surtout partager des photos. L étude réalisée par MédiaSmarts en 2014, Jeunes Canadiens

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats?

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Résultats de l enquête Emploi & Réseau ux sociaux Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Contexte et méthodologie Contexte Pourquoi cette enquête? Faire le point

Plus en détail

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse.

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse. Résumé de l étude Les seniors et Internet Pro Senectute Suisse L utilisation des technologies de la communication et de l information (TIC) par les personnes de 65 ans et plus en Suisse en 2015 Institut

Plus en détail

BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS

BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS @ 02/03 BERNARD NOËL Directeur général de Crédit Agricole Cards & Payments Toute période de mutations conjugue des avancées décisives avec des facteurs d incertitude.

Plus en détail

Découvrez le nouveau Windows!

Découvrez le nouveau Windows! Découvrez le nouveau Windows! Votre Windows. Avec le nouveau Windows, soyez encore plus efficace et créatif! Beaucoup plus rapide au démarrage et au quotidien Parce que votre temps est précieux, Windows

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing.

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Internet est la plus grande vitrine imaginable pour présenter et vendre des produits et des services. En permanence

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités acquia.com +33 (0)1 79 97 25 70 +44 (0)1865 520 010 John Eccles House, Robert

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Conférence du 20 nov 2010 Agenda Les enjeux du contenu Définir sa stratégie de contenu marketing Les nouveaux canaux de diffusion Retours d expérience

Plus en détail

Baromobile 2013. Baromobile. Le baromètre de l Internet mobile

Baromobile 2013. Baromobile. Le baromètre de l Internet mobile Baromobile Le baromètre de l Internet mobile Novembre 2013 1 Notre 5 ème vague du Baromobile : des usages renforcés et l émergence des activités simultanées Pour cette 5 ème année consécutive Omnicom Media

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

L arbre de décision d achat des Français

L arbre de décision d achat des Français L arbre de décision d achat des Français Avril 2014 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA Community Management Opportunités pour développer sa visibilité Stéphanie Laporte - OTTA I/Etat des réseaux sociaux et usages pour se développer. Sport et réseaux sociaux : quelques chiffres 35% des supporters

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS INSTALLATION Une équipe d experts informatiques dédiée à votre bien-être numérique. FORMATION MAINTENANCE CATALOGUE DES FORMATIONS Retrouvez tous les avis clients sur bdom.fr B dom est une entreprise de

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

1 /// 9 Les médias solutions

1 /// 9 Les médias solutions 1 /// 9 Les médias solutions 1. les médias la presse écrite le public le divertissement la maison de la presse le bureau de tabac le quotidien le tirage la publication les faits divers la nouvelle locale

Plus en détail

Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse

Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse Table des matières 1. Principaux résultats de l étude 2. Description de l étude 3. Résultats de l étude

Plus en détail

PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans

PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans PRINT, TABLETTES, AUTRES ÉCRANS Les nouveaux usages des moins de 20 ans OBJET DE L ÉTUDE Comportements de consommation DRESSER LE PORTRAIT DES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS Loisirs, styles de vie Équipement

Plus en détail

70% des publicités vidéo in-stream sont visualisées jusqu au bout

70% des publicités vidéo in-stream sont visualisées jusqu au bout 10 choses à savoir sur la publicité vidéo in-stream La publicité vidéo in-stream représente une énorme opportunité pour les annonceurs. En fait, c est l un des segments les plus en vogue de la publicité

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail