Missions et différentes approches des psychologues en milieu médical et en soins palliatifs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Missions et différentes approches des psychologues en milieu médical et en soins palliatifs"

Transcription

1 1 Missions et différentes approches des psychologues en milieu médical et en soins palliatifs Nena STADELMAIER, Psychologue, Dép CARE, Institut Bergonié Martine LAVAL, Psychologue EMSP CHU Bordeaux DU Soins Palliatifs - 4 Février 2015

2 2 Objectifs du cours Définir le cadre d intervention et appréhender les différentes missions du psychologue, Donner un aperçu des différentes approches utilisées, Préciser les spécificités du psychologue intervenant en soins palliatifs.

3 3 Rappel historique et règles régissant la profession La psychologie devient une discipline universitaire à part entière en 1947 avec la première licence Sur le plan juridique : Protection de l usage du titre de psychologue en 1985 Textes spécifiques à la FPH avec le décret de 1991, puis la circulaire de 1992 et la fiche métier en 2004

4 4 Intégration progressive des psychologues en milieu hospitalier Avant les années 80 Psychologues et psychanalystes exerçaient surtout dans 2 domaines : en psychiatrie et en pédiatrie A partir des années : auprès de malade du sida A partir des années 90 et 2000: en oncologie et dans les services de SP (plans cancer) Autres services de médecine : neuro, pneumo, ORL, HAD Autres établissements médico-sociaux :EHPAD

5 5 Différentes disciplines Spécialisations progressives de la psychologie clinique à l université : gérontologie, neuropsychologie, psychopathologie, psychologie de la santé.

6 6 La Psychologie de la Santé Discipline récente qui s intéresse à la PEC des maladies graves dont le cancer. Elle tente de répondre aux questions : Qui tombe malade et pourquoi? Comment l être humain réagit-il et s ajuste-t-il en cas de maladie? Peut-on prévenir ou promouvoir la santé? Un concept clef: le coping Centré sur les émotions/sur le problème

7 7 Définition et cadre d intervention du psychologue Dans son travail le psychologue est soumis à un code de déontologie spécifique et s appuie sur des théories psychologiques. Les psychologues «étudient, au travers d'une démarche professionnelle propre, les rapports réciproques entre la vie psychique et les comportements individuels et collectifs, afin de promouvoir l'autonomie de la personnalité.» (Code de Déontologie des Psychologues)

8 8 Les différentes missions du psychologue à l hôpital La fonction clinique de soins Evaluation, bilan, dépistage des troubles Aide à la réflexion, aux décisions, conseil Entretien psychologiques de soutien Psychothérapie Prévention

9 9 D autres missions du psychologue Fonctions auprès des équipes Participer à la coordination clinique Favoriser un travail d élaboration des équipes (individuel ou en groupe) Fonction d enseignement, de formation Fonction de recherche

10 10 Différentes approches en psychologie Approche psychodynamique Approche écosystémique Approche cognitivo-comportemental Approche humaniste

11 11 L approche psychodynamique Importance de l apport de la psychanalyse, «une grand partie de la vie mentale est inconsciente». Et d autres modèles théoriques Exemple : théorie de l attachement de Bowlby Centré sur le vécu subjectif. Conflit psychique / Mobilité psychique. Mécanismes de défenses Réf :Gabbard G. Psychothérapie psychodynamique. Les concepts fondamentaux. Elsevier 2010

12 12 «Comprendre la manière de réagir d'un être humain aux prises avec une situation, chercher à établir le sens, la structure, la genèse, déceler les conflits qui la motivent et les démarches qui tendent à résoudre ces conflits, voilà le programme de la psychologie clinique». (Daniel WILDLÖCHER)

13 13 Principes de base de la psychothérapie psychodynamique Le transfert et le contre-transfert sont une source primaire de compréhension. Les symptômes et les comportements ont des multiples fonctions et sont déterminés par des forces complexes et souvent inconscientes.

14 14 L approche systémique L'individu dans son contexte et dans son réseau interactionnel, notamment familial (la «fonction» du symptôme) Logique circulaire (non pas «pourquoi», mais «comment») Application : thérapie familiale systémique ou l intervention systémique

15 15 Exemples de concepts et outils en systémie Exemples de deux concepts : «Le patient désigné» La parentification Exemples de deux outils : Le génogramme L entretien familial systémique

16 16 Approche cognitivo-comportemental Approche qui met l accent sur les comportements et les processus cognitifs en lien avec les émotions Notre rapport au monde et à nous même est guidé par des schémas mentaux inconscients (représentations, croyances) situés dans la mémoire à long terme. Certains sujets ont des schémas qui ne sont pas adaptés et traduisent des perturbations émotionnelles et comportementales.

17 17 Application : Les TCC Objectifs : Déconditionner les pensées et les sentiments négatifs Accroitre les possibilités d autogestion du sujet Techniques comportementales: la désensibilisation, expositions graduées, jeux de rôle Techniques cognitives: prise de conscience, remise en question et substitution des pensées négatives, reconnaissance du lien pensée/affects/comportement

18 18 L approche humaniste : Développement de la psychologie humaniste avec Carl Rogers et Abraham Maslow. Abraham Maslow : La pyramide des besoins ou échelle des besoins. Carl Rogers : Approche centrée sur la personne.

19 19 L approche humaniste Les idées directrices Présence en chacun d une tendance naturelle à grandir psychiquement et de possibilités d épanouissement Centré sur «ici et maintenant» La responsabilité personnelle La phénoménologie de l individu

20 20 L approche humaniste Applications La relation d aide et la psychothérapie centrée sur la personne. Objectifs de développer des capacités de faire des choix personnels, objectif de croissance et d'épanouissement. Les thérapies de conscience psychocorporelles, les thérapies basées sur la pleine conscience

21 «Quand je rencontre un couple ou une famille, mon objectif principal n'est pas tant de comprendre ce qui se passe dans la réalité que d'élaborer une vision des problèmes qui permettent aux personnes avec lesquelles je travaille d'élargir le champs de leurs possibles. C'est grâce aux intersections entre différentes constructions du réel qu'un changement peut survenir. Mon but n'est pas tant de faire apparaître telle ou telle vérité que de favoriser l apparition d autres représentations et vécus du réel, plus souples et plus ouverts. Si la psychothérapie réussit, cela ne prouve en rien que ce que j'ai avancé correspond à une quelconque réalité : mes théorisations ne sont qu'opératoires» (MONY ELKAIM «Si tu m'aimes ne m'aime pas», SEUIL 1989) 21

22 22 Spécificités du contexte de travail du psychologue en Soins Palliatifs Spécificités lié à la structure, Réseau, USP, EMSP, LISP. Pluridisciplinarité au quotidien, consultation en binôme. Diversité des pratiques : entretien individuel, de couple, famille, enfants, suivi de deuil.

23 23 Particularités des suivis psychologiques en soins palliatifs La confrontation à la menace vitale La dépression en fin de vie Contexte : Temporalitééphémère / travail psychique intense/ intensitétransférentielle et niveau archaïque / exige de moduler le cadre thérapeutique «Composer avec»la réalitémédico-biologique et les intrications psycho-somato-existentielle complexes

24 24 FIN Merci de votre attention

Pourquoi ce comportement

Pourquoi ce comportement Introduction à la psychologie!!!?!! Pourquoi ce comportement F.Rosset / Gymnase du Bugnon 1 Tout comportement subit l influence de 3 facteurs Les composantes du facteur Les structures cérébrales Le système

Plus en détail

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV Intervention du 7 mars 2016 Dufeil SOUNGA leybrodneil@yahoo.fr Dufeil SOUNGA Psychologue clinicien Psychologue cognitivo-comportementaliste Psychothérapeutique

Plus en détail

Appréhender le vécu psychologique du patient et de la famille : «la douleur a-t-elle un sens»?

Appréhender le vécu psychologique du patient et de la famille : «la douleur a-t-elle un sens»? Appréhender le vécu psychologique du patient et de la famille : «la douleur a-t-elle un sens»? DU de Soins Palliatifs et d Accompagnement Décembre 2014 Philippe Ceccaldi, psychiatre, Unité 29, CHU Nena

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

Les 3 objectifs de la prise en charge de la personne dépressive

Les 3 objectifs de la prise en charge de la personne dépressive 1 Généralités Les 3 objectifs de la prise en charge de la personne dépressive Amélioration des symptômes et de la qualité de vie Restauration fonctionnelle Prévention des rechutes et des récidives La prise

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR SOINS DE SUPPORT Pour quels patients vulnérables?

HOPITAL DE JOUR SOINS DE SUPPORT Pour quels patients vulnérables? HOPITAL DE JOUR SOINS DE SUPPORT Pour quels patients vulnérables? Dr Anne FOGLIARINI Médecin algologue et Soins palliatifs Centre Antoine Lacassagne - NICE 28 novembre 2014 Je déclare n avoir aucun lien

Plus en détail

THERAPIES CONSEIL. Permanence téléphonique quotidienne 9h 22h 7j / 7.

THERAPIES CONSEIL. Permanence téléphonique quotidienne 9h 22h 7j / 7. Permanence téléphonique quotidienne 9h 22h 7j / 7 Thérapies - Conseil (Association loi 1901) est une équipe de psychologues cliniciens et de psychiatres, psychothérapeutes et psychanalystes, assurant depuis

Plus en détail

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus Famille de métier : Soins Statut (métier/emploi type) : Si emploi type, fiche métier source : PSYCHOMOTRICIEN 1 Objectifs/Résultats attendus Viser à l harmonie des fonctions psychiques et motrices Etablir

Plus en détail

La relation recherche/clinique en psychopathologie. Comparaison des différentes approches psychothérapeutiques

La relation recherche/clinique en psychopathologie. Comparaison des différentes approches psychothérapeutiques La relation recherche/clinique en psychopathologie Comparaison des différentes approches psychothérapeutiques Plan Exposé général Exemples à partir de la perspective humaniste Exemples à partir de la TCC

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

lim Fischer Page I Mardi, 20. mai :56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé

lim Fischer Page I Mardi, 20. mai :56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé lim Fischer Page II Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 lim Fischer Page III Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 P

Plus en détail

Diplôme Universitaire Développement, psychopathologie et soins de l enfant

Diplôme Universitaire Développement, psychopathologie et soins de l enfant 1 Diplôme Universitaire Développement, psychopathologie et soins de l enfant 2012-2013 Présentation générale de la formation : Ce diplôme vise à promouvoir un enseignement de la psychiatrie de l enfant

Plus en détail

Désigne la lutte du moi contre les idées et les affects indésirables i Ensemble d opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modif

Désigne la lutte du moi contre les idées et les affects indésirables i Ensemble d opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modif Mécanismes de défense Concept psychanalytique, «Différents types d opérations dans lesquelles peut se spécifier la défense».(laplanche et Pontalis, 1967) Anna Freud y consacre un ouvrage «le moi et les

Plus en détail

PSYCHOPRATICIEN EN THÉRAPIES BRÈVES

PSYCHOPRATICIEN EN THÉRAPIES BRÈVES PSYCHOPRATICIEN EN THÉRAPIES BRÈVES FORMATION EN 9 MOIS CERTIFICAT DE COMPÉTENCES : Psychopraticien de 3 ème génération SUPSANTE.COM Établissement d enseignement supérieur libre EDITO TYPOLOGIE DE FORMATION

Plus en détail

La musicothérapie Ses dispositifs et enjeux dans le champ de la maladie d Alzheimer

La musicothérapie Ses dispositifs et enjeux dans le champ de la maladie d Alzheimer La musicothérapie Ses dispositifs et enjeux dans le champ de la maladie d Alzheimer Madame Isabelle TARDIEU Musicothérapeute 21 ème Journée Gérontologique Jeudi 17 Octobre 2013 Thème: «L animation du sujet

Plus en détail

Résumé Hassan Rahioui

Résumé Hassan Rahioui Résumé Les mutations sociales actuelles déstabilisent nos modes de relation, si bien que face à des événements stressants, faute d un soutien réel ou supposé, des individus «craquent». Dans ce contexte,

Plus en détail

L accueil du patient: quel regard?

L accueil du patient: quel regard? L accueil du patient: quel regard? Un regard de soi, Un regard sur soi Amandine BOEUR Psychologue Clinique de l Obésité Sommaire Regard de soi - Image corporelle et image de soi Regards théoriques sur

Plus en détail

QUI FAIT QUOI? PSYCHO PSYCHOMOT ANIMATEUR. CRESPIN Cécile

QUI FAIT QUOI? PSYCHO PSYCHOMOT ANIMATEUR. CRESPIN Cécile QUI FAIT QUOI? KINE ERGO ANIMATEUR PSYCHOMOT PSYCHO CRESPIN Cécile DEFINITIONS LE KINESITHERAPEUTE LE KINESITHERAPEUTE -réalise de façon manuelle ou instrumentale des actes à des fins de réeducation. -but:

Plus en détail

Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC)

Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC) Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC) P S Y C H O S U P Cyrille Bouvet Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC) Illustration de couverture Franco Novati

Plus en détail

Les LISP en pédiatrie

Les LISP en pédiatrie Les LISP en pédiatrie Regards et Réflexions du point de vue des ERRSPP F Jounis-Jahan ERRSPP Pays de Loire 1 Organisation palliative en pédiatrie Création de 22 équipes ressources régionales de soins palliatifs

Plus en détail

Prise en charge psychologique du patient blessé médullaire en clinique de réadaptation

Prise en charge psychologique du patient blessé médullaire en clinique de réadaptation Prise en charge psychologique du patient blessé médullaire en clinique de réadaptation Stéphanie Granges Cordonier Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP Sion, janvier 2017 Les deux activités principales

Plus en détail

Siueerpp (2007) Les brumes de la dépression. PUF

Siueerpp (2007) Les brumes de la dépression. PUF Bibliographie Barbier D (2000-2003) La Dépression. Odile Jacob Dayan J (2002) Maman, pourquoi tu pleures? Les désordres émotionnels de la grossesse et de la maternité. Odile Jacob Del Volgo M J (2003)

Plus en détail

UE1 : Traitement TCC des troubles psychotiques

UE1 : Traitement TCC des troubles psychotiques DESCRIPTIF DES UNITES D ENSEIGNEMENT MASTER 2 UE du Semestre 3 UE1 : Traitement TCC des troubles psychotiques 1.Responsable d UE Anna Zinetti-Bertschy Psychologue Courriel : anna.zinetti@gmail.com Tél

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE EN THERAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES

MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE EN THERAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE EN THERAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES Descriptif des Unités d Enseignement UE du Semestre 3 UE1 : Traitement TCC des troubles psychotiques 1.Responsable d UE Anna Zinetti-Bertschy

Plus en détail

MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Psychologie

Plus en détail

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa Pré requis : UE

Plus en détail

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC INTRODUCTION INTRODUCTION En France, les thérapies comportementales et cognitives (TCC) se développent dans les années 1970 Pierre Janet serait à l origine

Plus en détail

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A FICHE METIER PSYCHOLOGUE FONCTION MISSION Le(La) psychologue contribue à la définition et à la mise en œuvre des projets éducatifs et d orientation en articulation avec les autres professionnels de l équipe.

Plus en détail

Etude de dossier. Master 1 Psychologie clinique et psychopathologie 1

Etude de dossier. Master 1 Psychologie clinique et psychopathologie 1 Etude de dossier Katia M BAILARA Master 1 Psychologie clinique et psychopathologie 1 Plan Intérêt de l étude de cas Le recueil d informations Plan de l étude de cas Rédiger un compte rendu M. C, anamnèse

Plus en détail

REFUS SCOLAIRE ANXIEUX. PSYCHOMOTRICITE 2éme Annee PSYCHIATRIE andy paul - interne 05/03/2015

REFUS SCOLAIRE ANXIEUX. PSYCHOMOTRICITE 2éme Annee PSYCHIATRIE andy paul - interne 05/03/2015 REFUS SCOLAIRE ANXIEUX PSYCHOMOTRICITE 2éme Annee PSYCHIATRIE andy paul - interne 05/03/2015 HISTORIQUE 1913 : Jung, «Refus névrotique» d aller à l école. 1932 : Broadwin, variante de l école buissonnière

Plus en détail

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris FÉDÉRER Séminaire LA SHS RECHERCHE : Décisions, normes ET L INNOVATION et éthique dans MÉDICALE le cancer EN CANCÉROLOGIE Illustrations cliniques Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique

Plus en détail

ACTUALISATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE

ACTUALISATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE ACTUALISATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE Certaines situations de soins confrontent les soignants à des difficultés de compréhension ou d interprétation des comportements. Ces difficultés sont parfois associées

Plus en détail

Le psychologue en réanimation

Le psychologue en réanimation Le psychologue en réanimation Actualités en Réanimation 18 Novembre 2016 Cité des Congrès - Lyon Aurélie Frenay Psychologue clinicienne Le psychologue en réanimation Aurélie Frenay Psychologue clinicienne

Plus en détail

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire Les soins palliatifs en Pays de la Loire Etat des lieux de l offre de soins graduée en Pays de la Loire La gradation des prises en charge en soins palliatifs Les unités de soins palliatifs. 2 unités de

Plus en détail

MASTER PSYCHOLOGIE - SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

MASTER PSYCHOLOGIE - SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ MASTER PSYCHOLOGIE - SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : PSYCHOLOGIE Spécialité : PSYCHOLOGIE DE

Plus en détail

TCC appliquée aux lombalgies chroniques

TCC appliquée aux lombalgies chroniques TCC appliquée aux lombalgies chroniques Introduction 1er cause d invalidité chez les moins de 40ans 1ere cause d arrêt de travail Dans la très grande majorité des cas la lombalgie aigue disparaît dans

Plus en détail

Diplôme Universitaire Développement, psychopathologie et soins de l enfant

Diplôme Universitaire Développement, psychopathologie et soins de l enfant Diplôme Universitaire Développement, psychopathologie et soins de l enfant 2014-2015 Présentation générale de la formation : Ce diplôme vise à promouvoir un enseignement de la psychiatrie de l enfant et

Plus en détail

DESCRIPTIF DU CURSUS

DESCRIPTIF DU CURSUS DESCRIPTIF DU CURSUS I- Formation à la Psychothérapie Psychanalytique Public visé : - Etudiants ou praticiens désireux de commencer une formation en psychothérapie psychanalytique - Désireux de compléter

Plus en détail

Le processus de transmission transgénérationnelle. Objets et enjeux de la transmission familiale

Le processus de transmission transgénérationnelle. Objets et enjeux de la transmission familiale Le processus de transmission transgénérationnelle Objets et enjeux de la transmission familiale Conférence du 28 mai 2011 à l ABMP présentée par Fabienne SIMON, psychologue Résumé Nous sommes un maillon

Plus en détail

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques F O R M AT I O N C O N T I N U E U N I V E R S I TA I R E Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques PARIS mercredi 11 > samedi 14 janvier 2017 f o r m a t i

Plus en détail

Et si on parlait d autre chose?

Et si on parlait d autre chose? Des concepts en psychologie de la santé à la création d un outil pédagogique visant le renforcement des stratégies de coping actif des patients atteints de maladie chronique Et si on parlait d autre chose?

Plus en détail

Troubles du comportement : Prise en charge non pharmacologique

Troubles du comportement : Prise en charge non pharmacologique Troubles du comportement : Prise en charge non pharmacologique Thierry Hergueta, psychologue clinicien CMRR Ile de France Sud & Centre de référence "Démences rares" IM2A Laboratoire de Psychopathologie

Plus en détail

PSYCHOTHERAPEUTE? PSYCHIATRE? PSYCHOLOGUE? PSYCHANALYSTE? QUI SONT ILS?...

PSYCHOTHERAPEUTE? PSYCHIATRE? PSYCHOLOGUE? PSYCHANALYSTE? QUI SONT ILS?... Colloque FNAPSY «Psychiatrie et société» mercredi 10 octobre 2007, au Ministère de la Santé (France) PSYCHOTHERAPEUTE? PSYCHIATRE? PSYCHOLOGUE? PSYCHANALYSTE? QUI SONT ILS?... Article de Serge GINGER,

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE, SPÉCIALISATION

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE, SPÉCIALISATION MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE, SPÉCIALISATION PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE

Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE PSYCHOLOGUE UNITE CLINIQUE DE NUTRITION Poste à 50% POLE MEDICO-CHIRURGICAL Pièce jointe : Fiche de Poste Renseignements à : Madame Elisabeth PLANCHE Cadre Supérieur

Plus en détail

Prise en charge pluridisciplinaire à l Unité de Crise Diane Helszajn Kris Van Gerwen

Prise en charge pluridisciplinaire à l Unité de Crise Diane Helszajn Kris Van Gerwen Prise en charge pluridisciplinaire à l Unité de Crise Diane Helszajn Kris Van Gerwen A.Présentation du service : 1. Introduction L approche pluridisciplinaire est le cadre qui garantit le travail de mise

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

ACTUALITES. Art-thérapie ACTUALITES

ACTUALITES. Art-thérapie ACTUALITES ACTUALITES Art-thérapie AFRATAPEM - Ecole d Art-thérapie de Tours Titre «Art-thérapeute» niveau II délivré par l 'Afratapem enregistré dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles par

Plus en détail

Discussion autour d un cas

Discussion autour d un cas Discussion autour d un cas E. Etcheberry, cadre de santé C. Schicklin, psychologue E. Dugaret, médecin USP Annie Enia Cambo-les-bains 1 USP Annie Enia 10 lits d USP (2 secteurs) pour l accueil de patients

Plus en détail

1 an après. Optimiser les LISP la démarche de l ARS Bourgogne COMITE REGIONAL SOINS PALLIATFS BOURGOGNE

1 an après. Optimiser les LISP la démarche de l ARS Bourgogne COMITE REGIONAL SOINS PALLIATFS BOURGOGNE COMITE REGIONAL SOINS PALLIATFS BOURGOGNE 2 ème journée d information et de réflexion sur les LISP 3 février 2015 Optimiser les LISP la démarche de l ARS Bourgogne 1 an après 2 3 Optimiser les LISP en

Plus en détail

QU EST-CE QUE LES PSYCHOSES? CLINIQUE, MODÈLES ET PRISES EN CHARGE

QU EST-CE QUE LES PSYCHOSES? CLINIQUE, MODÈLES ET PRISES EN CHARGE Franck Salomé QU EST-CE QUE LES PSYCHOSES? CLINIQUE, MODÈLES ET PRISES EN CHARGE Conseiller éditorial : Stéphane Rusinek Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-056767-6 SOMMAIRE Avant-propos 9 Introduction 11

Plus en détail

Introduction à la Psychologie

Introduction à la Psychologie Page1 Introduction à la Psychologie Etymologiquement, le mot psychologie vient du grec psukhê (esprit, âme) et logos (connaissance, étude). Ce qui veut dire qu à l origine, la psychologie est l étude de

Plus en détail

4 e journée régionale d éducation thérapeutique du patient 8 décembre Nantes Page 1

4 e journée régionale d éducation thérapeutique du patient 8 décembre Nantes Page 1 4 e journée régionale d éducation thérapeutique du patient 8 décembre 2016 - Nantes Page 1 4 ème journée Régionale d ETP Nantes-Angers Atelier 6 : L observance, un objectif éducatif? Aurélie Meurette Clément

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015

LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 LES SOINS PALLIATIFS Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015 Un peu d histoire En Occident, l accompagnement du mourant est longtemps resté une pratique familiale et/ou une pratique religieuse. Quant à

Plus en détail

TRAITEMENT DES DEPRESSIONS ET DES TROUBLES DE L ANXIETE A LA CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA

TRAITEMENT DES DEPRESSIONS ET DES TROUBLES DE L ANXIETE A LA CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA TRAITEMENT DES DEPRESSIONS ET DES TROUBLES DE L ANXIETE A LA CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA SOMMAIRE 1. Introduction Quelques chiffres 2. Les spécificités de la Clinique genevoise de Montana 3. Les thérapeutes

Plus en détail

L approche psychopathologique

L approche psychopathologique L approche psychopathologique Les troubles qui affectent les patients, les résidents accueillis dans les structures, institutions sociales, médico sociales ou sanitaires sont souvent énigmatiques. Leur

Plus en détail

Définitions Les théories de la personnalité La psychologie clinique contemporaine Les approches béhavioristes L'approche cognitive Théorie humaniste

Définitions Les théories de la personnalité La psychologie clinique contemporaine Les approches béhavioristes L'approche cognitive Théorie humaniste La personnalité Introduction plan Définitions Les théories de la personnalité La psychologie clinique contemporaine Les approches béhavioristes L'approche cognitive Théorie humaniste Origines des différences

Plus en détail

AGRESSIVITE VIEILLISSEMENT SOINS STRESS RELATIONS ET SOINS PSYCHIATRIE GERONTOLOGIE HANDICAP TRAVAIL EN EQUIPE RESSOURCES HUMAINES PATHOLOGIE

AGRESSIVITE VIEILLISSEMENT SOINS STRESS RELATIONS ET SOINS PSYCHIATRIE GERONTOLOGIE HANDICAP TRAVAIL EN EQUIPE RESSOURCES HUMAINES PATHOLOGIE anaphores EFFICACITE PROFESSIONNELLE DOULEUR PATIENT COHESION EDUCATION THERAPEUTIQUE STRESS GERONTOLOGIE VIEILLISSEMENT PSYCHIATRIE A G R E S S I V I T E COMMUNICATION GPEC CONFLIT RELATION D AIDE ENFANTS

Plus en détail

SERVICE DE PSYCHIATRIE ADULTE. SECTION «K. Jaspers» - VOLETS AMBULATOIRE ET HOSPITALIER INVENTAIRE DES GROUPES THERAPEUTIQUES

SERVICE DE PSYCHIATRIE ADULTE. SECTION «K. Jaspers» - VOLETS AMBULATOIRE ET HOSPITALIER INVENTAIRE DES GROUPES THERAPEUTIQUES SERVICE DE PSYCHIATRIE ADULTE SECTION «K. Jaspers» - VOLETS AMBULATOIRE ET HOSPITALIER INVENTAIRE DES GROUPES THERAPEUTIQUES Mise à jour du 19.05.2015 GLOSSAIRE DESCRIPTIFS DETAILLES DES GROUPES 2 5 GROUPE

Plus en détail

DERSCRIPTIF DES UNITES D ENSEIGNEMENT MASTER 2

DERSCRIPTIF DES UNITES D ENSEIGNEMENT MASTER 2 DERSCRIPTIF DES UNITES D ENSEIGNEMENT MASTER 2 Spécialité : Psychologie clinique en Thérapie Comportementale et Cognitive UE du semestre 3 J. Unité d'enseignement : Traitement par thérapies comportementales

Plus en détail

Mécanismes de défense

Mécanismes de défense Mécanismes de défense Concept psychanalytique, «Différents types d opérations dans lesquelles peut se spécifier la défense».(laplanche et Pontalis, 1967) Anna Freud y consacre un ouvrage «le moi et les

Plus en détail

DIPLÔME D'UNIVERSITE DROIT ET CONSOLIDATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE

DIPLÔME D'UNIVERSITE DROIT ET CONSOLIDATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE DIPLÔME D'UNIVERSITE DROIT ET CONSOLIDATION DES SAVOIRS EN PSYCHIATRIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres dipl. nationaux niv. form. bac+3 Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Formation de Thérapie Emotionnelle

Formation de Thérapie Emotionnelle Formation de Thérapie Emotionnelle Qu est-ce que la thérapie émotionnelle? L approche psychosomatique du traitement des émotions ou thérapie émotionnelle (TE) est une synthèse de plusieurs approches thérapeutiques

Plus en détail

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I 2 0 1 7 D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 INTRODUCTION LE SUJET AGE QUI S ALCOOLISE Vulnérabilité du sujet

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Centre de formation et d'application de la sophrologie au coaching et à la psychothérapie analytique Programme de formation Cycle de base : initiation et perfectionnement Cycle supérieur : les deux modules

Plus en détail

A.E.P.I. Association des Equipes de Psychiatrie Infantile de la Région Poitou-Charentes

A.E.P.I. Association des Equipes de Psychiatrie Infantile de la Région Poitou-Charentes A.E.P.I Association des Equipes de Psychiatrie Infantile de la Région Poitou-Charentes ORGANISATION ET PROGRAMME La durée totale de la formation est de 6 jours plein (de 9h à 17h), et 4 demi-journées se

Plus en détail

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes LA PARTICULARITE DE LA RELATION SOIGNANT/SOIGNE UNE SITUATION DE CRISE LES

Plus en détail

L évaluation des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs (EMSP)

L évaluation des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs (EMSP) L évaluation des Equipes Mobiles de Soins Palliatifs (EMSP) Rencontre Qualitefficience 22 octobre 2015 Département Evaluation des Politiques de Santé et des dispositifs (DEPS) Direction Efficience de l

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

LA GESTION DU STRESS. Lundi 9 Octobre 2006

LA GESTION DU STRESS. Lundi 9 Octobre 2006 LA GESTION DU STRESS Lundi 9 Octobre 2006 Déroulement de la rencontre 1 ère partie : Le mécanisme du stress - Facteurs et conséquences 2 ème partie : Les raisons d agir - Les actions préventives 3 ème

Plus en détail

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD RESEAUX et FILIERES DE SOINS Promotion 2015.2018. UE 1.2.S2 DP /AVD 1 Organisation du système de soins Niveau national L Etat finance l offre de soins Réponse aux besoins de santé de la population Couverture

Plus en détail

FORMATIONS

FORMATIONS FORMATIONS 2012 2013 ASPECTS JURIDIQUES NOTIONS DE DROIT PENAL GENERAL** Connaître le système juridique français, l organisation judiciaire et pénitentiaire, le processus pénal (de l infraction pénale

Plus en détail

Trouble bipolaire module 2 Toulouse Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé PARIS

Trouble bipolaire module 2 Toulouse Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé PARIS Trouble bipolaire module 2 Toulouse 2008 Docteur Christine MIRABEL Service du Professeur ROUILLON 100 rue de la Santé 75014 PARIS Partie 1 Les programmes TCC spécifiques au trouble bipolaire TABLEAU COMPARATIF

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

LES ABORDS PSYCHOLOGIQUES DU CANCER DU SEIN

LES ABORDS PSYCHOLOGIQUES DU CANCER DU SEIN LES ABORDS PSYCHOLOGIQUES DU CANCER DU SEIN Valance Ramis - Psychologue Centre hospitalier de Versailles Service de gynécologie L annonce Comment dire le difficile à dire? Comment gérer ses propres émotions

Plus en détail

Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui

Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui Diplôme Universitaire de soins palliatifs CEM/FLM, Lille le 24 janvier 2013 Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui Pr Jacquemin Dominique Centre d éthique médicale

Plus en détail

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND

DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND DEPRESSION DE LA PERSONNE AGEE COLLOQUE DU 26 MAI 2016 DR DURAND MESSAGE N 1 LA DEPRESSION DU SUJET AGEE EST DIFFICILE A REPERER CAR ELLE PEUT SE PRESENTER SOUS DES FORMES DIVERSES ET ATYPIQUES MESSAGE

Plus en détail

Le schéma décisionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute

Le schéma décisionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute Le schéma décionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute 1 Psychiatre? Oui Non sans formation complémentaire Expérience de + de 5 ans? (avec ou sans formation) Oui Non soumise

Plus en détail

1. Introduction. - La thérapie institutionnelle basée sur :

1. Introduction. - La thérapie institutionnelle basée sur : CMS Les Bruyères à Letra : Présentation et évolution du Centre Carole Mazoyer, Directrice du Centre, Malorie Monier et Michèle Munier, Psychologues (février 2008) 1. Introduction But de cette intervention

Plus en détail

La continuité de la relation. dans le champ addictologique. Présentation par Marion Epitalon (psychologue)

La continuité de la relation. dans le champ addictologique. Présentation par Marion Epitalon (psychologue) La continuité de la relation dans le champ addictologique Présentation par Marion Epitalon (psychologue) Plan de la présentation 1. Introduction 2. L apport du psychologue 3. L apport de l équipe au psychologue

Plus en détail

Motivation au changement du patient pour avoir une communication et des objectifs adaptés au patient

Motivation au changement du patient pour avoir une communication et des objectifs adaptés au patient CONTENU DES GROUPES D ENSEIGNEMENT FACULTAIRE (Document élaboré à partir de l article : Attali C, Huez J-F, Valette T & Lehr-Drylewicz. Les grandes familles de situations cliniques. Exercer 2013 24, 165

Plus en détail

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

DIPLOME D UNIVERSITE (D.U.) DE THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES.

DIPLOME D UNIVERSITE (D.U.) DE THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES. DIPLOME D UNIVERSITE (D.U.) DE THERAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES. OUTILS Accessible en : Fomation Initiale et Formation Continue Responsables : G. Iakimova, MCF de Psychologie, Université de Nice

Plus en détail

MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE EN THERAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES

MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE EN THERAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE EN THERAPIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES Descriptif des Unités d Enseignement UE du Semestre 3 UE1 : Traitement TCC des troubles psychotiques 1.Responsable d UE Anna ZINETTI-BERTSCHY

Plus en détail

PENIBILITE, EPUISEMENT PROFESSIONNEL EN REANIMATION. F. FRAISSE SNMRHP (Congrès CRHEUF 2012)

PENIBILITE, EPUISEMENT PROFESSIONNEL EN REANIMATION. F. FRAISSE SNMRHP (Congrès CRHEUF 2012) PENIBILITE, EPUISEMENT PROFESSIONNEL EN REANIMATION F. FRAISSE SNMRHP (Congrès CRHEUF 2012) 1 2 TRAVAIL : UNE CHARGE AFFECTIVE «Derrière le travail, il y a l affirmation de soi» NIETZCHE «Chacun travaille

Plus en détail

université ufr psychologie MAster professionnel recherche Psychologie de l enfant & de l adolescent www. unicaen. fr / psychologie

université ufr psychologie MAster professionnel recherche Psychologie de l enfant & de l adolescent www. unicaen. fr / psychologie ufr psychologie université Caen Normandie MAster professionnel recherche Psychologie du Développement de l enfant & de l adolescent www. unicaen. fr / psychologie MASTER DE PSYCHOLOGIE SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE

Plus en détail

MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE

MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE MASTER 1 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Psychologie : psychopathologie

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Nous allons ainsi d abord définir la crise, puis apporter des éclaircissements aux questions suivantes :

Nous allons ainsi d abord définir la crise, puis apporter des éclaircissements aux questions suivantes : La Crise Dr Anjali Mathur, Dr Carlos Ochoa-Torres, Dr Christine Sarramon- Bacquié, Dr Etienne Very Centre de Thérapie Brève et Service Universitaire des Urgences Psychiatrique CHU Toulouse Purpan Introduction

Plus en détail

St jacut de la Mer Vendredi 3 juin 2016

St jacut de la Mer Vendredi 3 juin 2016 St jacut de la Mer Vendredi 3 juin 2016 Principes généraux en addictologie Dr GUILLERY Xavier Psychiatre Addictologue CHGR de Rennes 1 Objectifs Présenter les grands principes de l addictologie Repérer

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Les stratégies d intervention et les résonnances du soignant face au patient obèse et à sa famille

Les stratégies d intervention et les résonnances du soignant face au patient obèse et à sa famille Symposium de la Division d Endocrinologie, Diabétologie et Obésité pédiatrique DMCP CHUV 2 octobre 2014 Les stratégies d intervention et les résonnances du soignant face au patient obèse et à sa famille

Plus en détail

Jeu de hasard en ligne : Case Study

Jeu de hasard en ligne : Case Study Journée d étude sur les jeux de hasard en ligne Octobre 2013 Jeu de hasard en ligne : Case Study Mélanie Saeremans Clinique Du Jeu et Autres Addictions Comportementales Jeu excessif? - Comportement de

Plus en détail

Master Psychologie Clinique et Psychopathologie Responsable : Catherine BUNGENER

Master Psychologie Clinique et Psychopathologie Responsable : Catherine BUNGENER Master Psychologie Clinique et Psychopathologie Responsable : Catherine BUNGENER M1 Directrice des études : Jaqueline WENDLAND M2PRO Directeur des études : Alberto KONICHECKIS OBJECTIFS Solide formation

Plus en détail

Approche psychologique en Santé sexuelle

Approche psychologique en Santé sexuelle Approche psychologique en Santé sexuelle JOELLE MIGNOT Psychologue sexologue clinicienne Co-directrice du DIU Sexologie Sexualité humaine Université Paris Diderot Rédactrice en chef de la revue Sexualités

Plus en détail

PROGRAMME DES TROUBLES RELATIONNELS ET DÉPENDANCES (de préférence pour des RIV)

PROGRAMME DES TROUBLES RELATIONNELS ET DÉPENDANCES (de préférence pour des RIV) PROGRAMME DES TROUBLES RELATIONNELS ET DÉPENDANCES (de préférence pour des RIV) PRÉAMBULE Les troubles graves de la personnalité associés à des troubles de dépendance compliquent le traitement des troubles

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail