Equidés et prairies: un équilibre à trouver. 3 ème journée du réseau Equin Poitou-Charentes Jeudi 21 mars 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Equidés et prairies: un équilibre à trouver. 3 ème journée du réseau Equin Poitou-Charentes Jeudi 21 mars 2013"

Transcription

1 3 ème journée du réseau Equin Poitou-Charentes Jeudi 21 mars 2013 Equidés et prairies: un équilibre à trouver Sabrina PEYRILLE CA16 Le constat Les équidés utilisent en France une partie importante des prairies seuls ou en mixité avec d autres espèces (bovins ou ovins) 70% du rendement d une prairie dépend de la manière dont on l exploite. Les prairies sont utilisées mais mal valorisées par méconnaissance de leur fonctionnement et de leur valeur alimentaire réelle. Selon le type d équidé détenu, l herbe pâturée peut représenter 30 à 100% de l alimentation annuelle Or, les coûts alimentaires des équidés détenus à l herbe peuvent varier de 1 à 5 selon la maîtrise réelle du pâturage 1

2 Valoriser le pâturage des chevaux: qu est-ce que l on y gagne? 1- Améliorer l existant -Réduire le budget alimentation Mieux gérer ses prairies. Comment procéder? 2- Maîtriser le pâturage 3- Renouveler ses prairies pour -Améliorer le bien-être des animaux -Simplifier le travail -Être plus durable 2

3 Est-ce que l herbe pâturée suffit à nourrir mes chevaux? Les chevaux au pâturage Aujourd hui, tous les types de chevaux à l entretien et en croissance peuvent vivre toute l année en prairie. Les chevaux au travail peuvent eux aussi avoir une part d herbe pâturée dans leur ration L alimentation des chevaux en Poitou-Charentes peut être constituée d herbe pâturée en moyenne de fin mars à mi-novembre. Tout est une question de maîtrise du pâturage et de surfaces disponibles: ibl entre 1 et 1.5 UGB/ha soit 1.5 à 2 chevaux/ha A la clé: des économies importantes de foin et d aliments 3

4 Comment associer cheval et pâturage? Comportement du cheval au pâturage 1. Temps de pâturage 14 à 16 h/jour en plusieurs cycles (dont lever du jour et tombée de la nuit) Moins il y a d herbe disponible plus le cheval passe du temps à pâturer 2. Choix alimentaires au pâturage Selon la richesse en protéines digestibles des couverts Certaines espèces sont plus appréciées que d autres 3. Ingestion à l herbe de 1.2 à 3.8 kg MS/100 kg PV selon les chevaux (6 à 19 kg de MS pour un cheval de 500 kg) L ingestion varie en fonction du format, de l âge et des besoins de l équidé 4

5 Couverture des besoins alimentaires au pâturage 1. Evolution de la valeur alimentaire de l herbe au cours de l année 2. Pousse de l herbe en Poitou- Charentes Evolution de la valeur alimentaire de l herbe (Source: «Alimentation du cheval, R.WOLTER, 1992) 5

6 Comprendre la pousse de l herbe et le phénomène de flambée de croissance 6

7 La vitesse de croissance de l herbe Les règles-clés de gestion Pour préserver les réserves des plantes, il faut leur laisser un temps de repos long entre 2 pâturages: 4 à 8 semaines selon les saisons Plus il y a d animaux sur la parcelle, meilleure sera l homogénéité du pâturage et moins il y aura de refus La manière dont on va gérer le pâturage va faire évoluer en positif ou en négatif la flore des prairies. Pâturage ras: sélection des plantes à rosettes et des trèfles Pâturage haut: sélection des graminées fourragères En conclusion: de nombreux paddocks par lots d animaux pour augmenter la qualité et la production d herbe 7

8 Comment faire pâturer mes chevaux plus longtemps sur la même surface? Cas concret étudié : 3 chevaux dont 1 en croissance et 2 à l entretien pâturant 1.65 ha divisés en 7 parcelles. Pluviométrie : 591 mm entre le 01/01/2010 et le 30/11/2010 Zone : Sud de la Vienne sur des terres de brandes, 40 % d argile Très humide l hiver, très séchant l été Entretien : -aucun épandage d engrais -sursemis tous les 5 ans de ray-grass anglais et trèfle blanc -gyrobroyage 1 à 2 fois par an - pas de fauche en foin par manque de surface 8

9 Quelques résultats d analyses d herbe (Source: CA ) Date de prélèvement U.F.C /kg MS M.A.D.C en g/kg MS % C.B Caractéristiques de la parcelle 7 avril avril mai mai Prairie Naturelle : Couvert feuillu à base de Trèfle Blanc, Lotier, Agrostis et Houlque laineuse Prairie Temporaire de Ray-Grass Anglais avec 10% de Trèfle Blanc. 30 jours de repousse après déprimage Mélange de Ray-Grass Anglais, Fétuque Elevée, Lotier, Trèfle Blanc, Agrostis et Houlque Laineuse. 40 jours de repousse Mélange de Ray-Grass Anglais, Fétuque Elevée, Lotier, Trèfle Blanc, Agrostis et Houlque Laineuse. 43 jours de repousse 2 juin Prairie Naturelle : Couvert épié à base de Trèfle Blanc, Lotier, Agrostis et Houlque laineuse 55 jours de repousse. 16 juin Mélange de Ray-Grass Anglais, Trèfle Blanc, Diverses, Agrostis et Houlque Laineuse. 50 jours de repousse Un apport d engrais sur ces parcelles permettrait sans aucun doute d augmenter la production d herbe et de prolonger la saison de pâturage. Les économies réelles? Alimentation d un cheval de 500 kg (moyennes observées couramment) Alimentation de ce même cheval si le pâturage est géré Foin (T brut) 3 T 1.4 T soit 10 kg/jour pendant 4.5 mois Concentrés 1.4 T 360 kg Coût/cheval/an 800 /cheval 300 /cheval Gain: 500 /cheval/an 9

10 MERCI!!! Quand? Comment? Quelles espèces? Quelles variétés? Fertilisation Comment la pâturer au mieux? Gestion des adventices Comment améliorer mes prairies à moindre coût? Et avec peu de matériel? 10

11 Passage de herse à l automne Gestion par gyrobroyage 11

12 Amélioration de prairies: le sursemis -Faire surpâturer la prairie avant le semis. -Éventuellement t passer une herse pour griffer le sol -Semer sur un sol humide et réchauffé -Semer dense (2/3 kg de trèfle et 15 kg de graminées / ha) - Repasser les animaux pour rappuyer les graines ou rouler Sursemis: attention aux conditions climatiques! Sursemis après passage de la herse et du rouleau le 20 mars 2010 La même prairie le 19 mai

13 Semis / Doses de semis Dactyle Fétuque Espèces Implantation des prairies Doses de semis kg / ha 15 / 20 kg / ha Graminées Légumineuses Associations Ray Grass Anglais diploïde Ray Grass Anglais tétraploïde Ray Grass Italien diploïde Ray Grass Italien tétraploïde Luzerne Trèfle Violet diploïde Trèfle Violet tétraploïde RGA + TB Luzerne + Dactyle TV + RGH 20/25kg/ha 25 / 25 / 30 kg / ha 18 / 20 kg / ha 20 / 25 kg / ha 15 / 20 kg /ha 15 / 20 kg / ha 20 / 25 kg / ha 12 / 15 kg / ha + 2 / 3 kg / ha 15 kg / ha + 12 kg / ha 10 kg / ha + 10 kg / ha Ces doses sont suffisantes, les augmenter ne corrigera pas les conditions de semis Les risques du cheval au pâturage 1. Plantes toxiques Exemples: Séneçon de Jacob, porcelle enracinée Trifoliose 2. Maladies métaboliques La fourbure 3. Parasitisme L association bovins-chevaux Les précautions de gestion 13

14 1. Le cas du Séneçon de Jacob Les plantes toxiques 2. La Porcelle enracinée Les plantes toxiques 14

15 La trifoliose Présent surtout sur le trèfle hybride et trèfle incarnat. Intoxication due à une ingestion massive de trèfle pur La maladie d herbe ou «grass sickness» Origine de la maladie pas encore confirmée Supposition d un ergotisme chronique 15

16 La fourbure (Source:Christopher Pollitt/Université du Queensland) 1. Lien entre herbe et fourbure La teneur en fructanes Les fructanes sont: -Des polymères de glucose et de fructose: ce sont des sucres stockés dans la plante en fonction des conditions climatiques -Non digestibles dans le petit intestin (pas d enzymes) -Par contre, fermente rapidement dans le gros intestin Source:Agribrands Purina Canada

17 Les fructanes -Les fructanes s accumulent en général:. Quand il fait chaud le jour, froid la nuit. En condition de sécheresse -Certaines variétés de graminées contiennent plus de fructanes (dactyle) ou moins (fléole) -Plus la T C de l air et du sol est basse plus la teneur en fructanes est élévée -Plus la teneur en protéines, Ca, P, Mg de la plante est élevée moins il y a de fructanes produits. Conséquences des fructanes sur l organisme -La flore du gros intestin ne peut pas transformer de très hautes quantités de fructanes -Les bactéries qui digèrent les hydrates de carbone se multiplient de façon explosive Fabrication d acide lactique et diminution du ph -Les bactéries qui digèrent la cellulose meurent en masse Libération d endotoxines qui endommagent la paroi intestinale -L acide lactique est déversé dans le sang et acidifie l organisme -La chair du pied s infecte = FOURBURE 17

18 Le parasitisme 1. L association bovins-chevaux: limitation de l infestation parasitaire. Chaque espèce mange les refus de l autre. 2. Le temps de repousse entre 2 pâturages: des temps de repos longs entre 2 pâturages permettent de casser certains cycles de parasites 3. Eviter le surpâturage 4. Vermifuger 2 à 3 fois par an. La vérification du niveau d infestation par coprologie est conseillée Les différentes espèces IMPLANTER UNE NOUVELLE PRAIRIE Trèfle incarnat : non météorisant, produit beaucoup de fourrage assez tôt, mais n est pas pérenne, il est plutôt utilisé comme une culture intermédiaire. Utilisable en pâturage ou en fauche, nécessite un ph neutre. Sainfoin : non météorisant, 1 à 2 coupes par an, pérennité de 2 ans. Sèche bien. Sol calcaires.? Lotier : non météorisant, peu productif, s implante lentement, la graine demande à être enterrée. Sol calcaires séchant.? Minette : supporte des sols acides.? 18

Les petites légumineuses

Les petites légumineuses Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Les petites légumineuses Une multitude d espèces pour toutes les situations Profitez de l effet «légumineuse» Pourquoi implanter des légumineuses? - Pour

Plus en détail

LES MELANGES FOURRAGERS

LES MELANGES FOURRAGERS LES MELANGES FOURRAGERS 1 ESPECES ET VARIETES Réglementairement, les espèces du mélange doivent appartenir aux espèces à certification obligatoire parmi les plantes utilisées comme plantes fourragères.

Plus en détail

Semer une prairie avec des espèces adaptées

Semer une prairie avec des espèces adaptées Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Semer une prairie avec des espèces adaptées Semer une prairie : se poser les bonnes questions Plusieurs questions à se poser pour choisir la/les espèce(s)

Plus en détail

L ENTRETIEN DES PRAIRIES

L ENTRETIEN DES PRAIRIES L ENTRETIEN DES PRAIRIES Une prairie bien exploitée, bien entretenue et composée d espèces adaptées aux besoins de votre cheval vous procure un aliment sain et économique. Utiliser efficacement sa prairie

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce que c est? Une prairie temporaire, semée avec au moins 3

Plus en détail

L herbe, pierre angulaire de votre revenu.

L herbe, pierre angulaire de votre revenu. L herbe, pierre angulaire de votre revenu. Produit de qualité: réussite assurée! Graminées et légumineuses pour prairies! Verla-Seeds est active dans le monde des semences et plus particulièrement à vocation

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Élevage 1 er, 2 et 3 octobre 2014 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation P. PELLETIER - ARVALIS P. PELLETIER - ARVALIS Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce

Plus en détail

Un investissement qui rapporte

Un investissement qui rapporte LES SEMENCES POUR PRAIRIE Un investissement qui rapporte Les étapes clés du semis de prairies La filière semences certifiées met à disposition des éleveurs des semences de qualités, contrôlées tout au

Plus en détail

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques Le ray-grass anglais la plante de pâturage des régions océaniques Facile d implantation et d une excellente valeur alimentaire, le ray-grass anglais est la graminée à privilégier dans les zones à pluviométrie

Plus en détail

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce Fiche réalisée par l équipe Productions Végétales Choisir un type de prairie, c est choisir une ou des espèces et une ou des variétés pour trouver

Plus en détail

Prairies : croissance et conduite

Prairies : croissance et conduite Prairies : croissance et conduite 1. La croissance des prairies : comment ça marche? 2. Conduite : choix espèces & variétés N, P, K, ph, entretien Legere 2006 Les principales espèces de graminées Le dactyle

Plus en détail

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation.

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation. Ray-grass Anglais ROSADOT Pâturage Fauche Enrubannage Ensilage Caractéristiques : Type : Demi-tardif Ploïdie : Tétraploïde Départ de végétation : 1 Avril Début d épiaison : 18 Mai Production annuelle :

Plus en détail

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis 18 à 24 mois Diploïde (2n) : 20 à 30 kg/ha Tétraploïde (4n) : 30 à 40 kg/ha Très rapide Photo

Plus en détail

Les légumineuses. Comment ça marche?

Les légumineuses. Comment ça marche? Les légumineuses Comment ça marche? 1 Les légumineuses comment ça fonctionne? La famille des légumineuses se caractérise par la capacité à fixer l azote de l air. Cette fixation est due à la présence de

Plus en détail

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture. 3

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture.  3 LES Trèfle AVANTAGES violet pâture PASTOR A la découverte du trèfle spécial pâture www.semencesdefrance.com 3 SOMMAIRE QUI EST PASTOR? L HISTOIRE DE PASTOR SES AVANTAGES MORPHOLOGIE DE LA PLANTE : ATYPIQUE

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France Association Française pour la Production Fourragère Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France (3 ans et plus) PRÉCONISATIONS AGRONOMIQUES - 2017 - PRÉAMBULE Les mélanges prairiaux, tout

Plus en détail

COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES

COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES COMPOSITION CHIMIQUE ET VALEURS ALIMENTAIRES Janvier 2000 DES PRAIRIES PATUREES Evolution saisonniere de la digestibilité de la matière organique par espèce DIGESTIBILITE DE LA MATIERE ORGANIQUE 77,5 72,5

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Une fertilisation raisonnée améliore la flore des prairies naturelles et soutient la production d une quantité d herbe suffisante sur toute la saison. Les prairies se différencient

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores?

Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores? Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores? Bernadette Julier, Christian Huyghe Utilisation de la ration par

Plus en détail

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Réunion Technique Fourrages, Jeu les Bois le 27/11/14 Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Le ray-grass hybride

Le ray-grass hybride Le ray-grass hybride Préface Le ray-grass hybride est une graminée fourragère qui résulte d un croisement entre un ray-grass anglais et un raygrass d Italie. En fonction de la combinaison des caractères

Plus en détail

DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL

DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET : LE TRIO DE BASE, POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES À DOMINANTE FAUCHE DU NORD DU MASSIF CENTRAL DACTYLE, LUZERNE ET TRÈFLE VIOLET, LE TRIO DE BASE POUR LES PRAIRIES MULTI-ESPÈCES

Plus en détail

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre 2014 Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Diversifiez votre système fourrager! Pourquoi «à redécouvrir»? - Deux espèces qui

Plus en détail

Distribué par. Catalogue semences fourragères

Distribué par. Catalogue semences fourragères Distribué par Catalogue semences fourragères La recherche Heritage Seeds propose une large gamme de semences fourragères permettant aux éleveurs d obtenir des fourrages de haute qualité pour leurs animaux.

Plus en détail

Prairies multi espèces : intérêt pour sécuriser le système fourrager

Prairies multi espèces : intérêt pour sécuriser le système fourrager D D 1 1 Prairies multi espèces : intérêt pour sécuriser le système fourrager Pascale PELLETIER, ARVALIS Institut du végétal Jeu les Bois (36) Tél. 02 54 36 21 68 Fax 02 54 36 25 26 p.pelletier@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Engraissement de vaches de réforme à l herbe

Engraissement de vaches de réforme à l herbe Synthèse de 2 années de suivi en Creuse Engraissement de vaches de réforme à l herbe Sarah BESOMBES, Pascal DEVARS,Marc DUDRUT Nicolas DUPEUX, Hervé FEUGERE, Justine MANDONNET Chambre d Agriculture de

Plus en détail

Efficacité des systèmes pâturants

Efficacité des systèmes pâturants Efficacité des systèmes pâturants Yves Lefrileux 1 -Alain Pommaret 2 1 Institut de l Elevage 2 Ferme expérimentale Caprine du Pradel www.idele.fr 1 des craintes d une baisse de production avec le pâturage.

Plus en détail

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Contexte actuel en production de semences fourragères Une agriculture

Plus en détail

Intérêt des associations d espèces dans un système fourrager

Intérêt des associations d espèces dans un système fourrager Intérêt des associations d espèces dans un système fourrager Journée Fourrages Poitou-Charentes Melle (79) le 29 mai 2012 Pascale PELLETIER Ingénieur régional Fourrages Centre et Limousin ARVALIS - Institut

Plus en détail

Alimenter les chevaux avec de l'herbe et des fourrages. Jumenterie du Pin

Alimenter les chevaux avec de l'herbe et des fourrages. Jumenterie du Pin Alimenter les chevaux avec de l'herbe et des fourrages Jumenterie du Pin Pourquoi nourrir avec des fourrages? Gestion du cheval à l'herbe : Comportement Pâturage continu VS pâturage tournant Consommation

Plus en détail

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux

Forces et faiblesses des intercultures fourragères. Le Centre pilote Fourrages Mieux Forces et faiblesses des intercultures fourragères Toernich, le 12 novembre 2015 Sébastien Crémer, Fourrages Mieux asbl Le Centre pilote Fourrages Mieux Assure la promotion de la conduite optimale des

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Le diagnostic Prairies

Le diagnostic Prairies Intervention SIZUN 2015 Le diagnostic Prairies De l amélioration par les pratiques à la rénovation totale Patrice PIERRE Janvier 2015 Institut de l Elevage 1 Le diagnostic Prairies Espèces de bonne valeur

Plus en détail

ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23

ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23 ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23 Produire plus d herbe Pour sécuriser les marges Produire plus d herbe revient moins cher que d acheter des fourrages et

Plus en détail

Les alternatives offertes par les légumineuses

Les alternatives offertes par les légumineuses Les alternatives offertes par les légumineuses Introduction: L'autonomie alimentaire d'une exploitation est de plus en plus recherchée par les éleveurs au vu des coûts croissants des aliments concentrés.

Plus en détail

CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire

CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire CONSEQUENCES du changement climatique sur la production

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

Le trèfle d Alexandrie

Le trèfle d Alexandrie Le trèfle d Alexandrie Une alternative à l avoine pour l implantation de vos prairies Par France Bélanger, M. Sc., agronome Direction régionale de la Chaudière-Appalaches Ministère de l Agriculture, des

Plus en détail

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal D 1 Le programme d activités Fourrages d ARVALIS Institut du végétal Sabine BATTEGAY, ARVALIS Institut du végétal Rennes (35) Tél. 02 23 48 26 58 Fax 02 23 48 26 56 s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Fonctionnement et intérêt des légumineuses

Fonctionnement et intérêt des légumineuses Fonctionnement et intérêt des légumineuses Bernadette Julier Unité de Recherche Pluridisciplinaire Prairies et Plantes fourragères 86600 Lusignan Fonctionnement et intérêt des légumineuses Présentation

Plus en détail

Contribution d essais analytiques

Contribution d essais analytiques Contribution d essais analytiques sur les prairies multi-espèces à l autonomie fourragère d un système bovin viande naisseur-engraisseur biologique Journée RMT Prairies et Agriculture Biologique Mirecourt

Plus en détail

Gestion du pâturage en élevage allaitant

Gestion du pâturage en élevage allaitant Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Gestion du pâturage en élevage allaitant L autonomie fourragère : clé de voûte du système fourrager Objectif : être autonome en stocks pour l hiver =

Plus en détail

Bandes enherbées. Les règles sont fixées. Conditionnalité des aides ENVIRONNEMENT

Bandes enherbées. Les règles sont fixées. Conditionnalité des aides ENVIRONNEMENT Conditionnalité des aides Pour préserver la qualité de l eau, le ministère de l Agriculture a choisi d imposer le long des cours d eau, et ce dès 2005, des bandes d arrêt d urgence destinées à piéger produits

Plus en détail

Semer des prairies à base de mélanges d espèces et de variétés en agriculture biologique : quelques principes de base

Semer des prairies à base de mélanges d espèces et de variétés en agriculture biologique : quelques principes de base Groupement régional d agriculture Document Biodoc n 6 biologique de Basse-Normandie (GRAB) (nouvelle édition janvier 2005) Association d agriculture écologique de l Orne (AGRECO) Association Nature et

Plus en détail

PÂTURAGE INTENSIF MON EXPÉRIENCE 2011!

PÂTURAGE INTENSIF MON EXPÉRIENCE 2011! PÂTURAGE INTENSIF MON EXPÉRIENCE 2011! Jean-Fran François Cardin Ferme Félicien F Cardin producteur vache-veau veau Saint-Bonaventure Collaboration : Véronique V Poulin, agr.. MAPAQ Janvier 2012 PRÉSENTATION

Plus en détail

L ENTRETIEN DES PRAIRIES. Daniel LECONTE Ingénieur de recherche INRA - Le Pin au Haras

L ENTRETIEN DES PRAIRIES. Daniel LECONTE Ingénieur de recherche INRA - Le Pin au Haras L ENTRETIEN DES PRAIRIES Daniel LECONTE Ingénieur de recherche INRA - Le Pin au Haras 0 L ENTRETIEN DES PRAIRIES Causes de dégradation des prairies Appréciation de la dégradation d une prairie Entretien

Plus en détail

Voici ainsi quelques exemples de pratiques développées par les agriculteurs pour la recherche d une autosuffisance en fourrages.

Voici ainsi quelques exemples de pratiques développées par les agriculteurs pour la recherche d une autosuffisance en fourrages. FICHE n 9 Élevage - alimentation Recherche d autonomie fourragère Introduction En élevage bio, produire suffisamment de fourrages pour le troupeau est difficile, dès lors que les rendements sont plus faibles

Plus en détail

Reconversion d un labour en prairie

Reconversion d un labour en prairie La conversion d une zone humide labourée en prairie permanente nécessite un certain savoir-faire 152 Reconversion d un labour en prairie La présente fiche décrit les itinéraires relatifs à la reconversion

Plus en détail

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON.

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON. Système BREBIS PROLIFIQUE Limousin 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis Dans le cadre du choix d une production de contre saison, ce système implique l utilisation de brebis désaisonnées et prolifiques Il peut

Plus en détail

Pastor: le trèfle violet pour les pâturages bio

Pastor: le trèfle violet pour les pâturages bio Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Forschungsanstalt Agroscope Reckenholz-Tänikon ART Pastor: le trèfle violet pour les pâturages bio Beat Boller, Peter Tanner et Franz Schubiger Grangeneuve,

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses

Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses Atteindre l autonomie fourragère en valorisant des prairies riches en légumineuses P. PELLETIER -ARVALIS Atelier animé par : Pascale PELLETIER, ARVALIS Institut du végétal Claire BRAJOT, Chambre d Agriculture

Plus en détail

L ALIMENTATION DES OVINS

L ALIMENTATION DES OVINS L ALIMENTATION DES OVINS Marc CÔME 7 juillet 2016 1 1 I) Particularités de l espèce ovine 1. Anatomie de l appareil digestif 2. Fonctionnement 3. Capacité d ingestion 4. Besoins alimentaires 5. Apports

Plus en détail

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Ensilage céréales Les implantations Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Betterave Choux fourrager RGI alternatif Sorgho fourr Sorgho sucr Moha Millet perlé fourrager Colza fourrager Radis fourrager

Plus en détail

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche

Plus en détail

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE?

QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? QUELLE PLACE D AVENIR POUR LES LEGUMINEUSES EN WALLONIE? Les légumineuses en Wallonie : Diversité, présent et perspectives économiques et écologiques Ir. Christine CARTRYSSE APPO (Association pour la Promotion

Plus en détail

13 plantes qui servent à nourrir les équidés

13 plantes qui servent à nourrir les équidés 13 plantes qui servent à nourrir les équidés par Isabelle Delhaye-Prat COPYRIGHT : FEDERATION FRANCAISE D EQUITATION 2005 Graminée qui mesure de 50 cm à 1m50. L avoine est bien pourvue en lipides notamment

Plus en détail

EFFETS DES TANINS CONDENSES ET DES PLANTES A TANINS SUR LES STRONGYLOSES GASTRO-INTESTINALES CHEZ LE MOUTON ET LA CHEVRE

EFFETS DES TANINS CONDENSES ET DES PLANTES A TANINS SUR LES STRONGYLOSES GASTRO-INTESTINALES CHEZ LE MOUTON ET LA CHEVRE EFFETS DES TANINS CONDENSES ET DES PLANTES A TANINS SUR LES STRONGYLOSES GASTRO-INTESTINALES CHEZ LE MOUTON ET LA CHEVRE V. PAOLINI, Ph. DORCHIES, H. HOSTE. Unité Mixte Associée 1225 INRA/ENVT «Physiopathologie

Plus en détail

2.3. Lutte chimique. Attention à l asulame sur les dents-de-lion en fleur! Conséquence : pas de traitement en avril-mai!

2.3. Lutte chimique. Attention à l asulame sur les dents-de-lion en fleur! Conséquence : pas de traitement en avril-mai! 2.3. Lutte chimique Attention à l asulame sur les dents-de-lion en fleur! Conséquence : pas de traitement en avril-mai! 2.3. Lutte chimique Synthèse et recommandations Aucun traitement n élimine définitivement

Plus en détail

Partie 6 : Fertilisation organique

Partie 6 : Fertilisation organique Partie 6 : Fertilisation organique I. Composition des engrais organiques A. Généralités et définitions On regroupe sous l appellation engrais organiques : - Les engrais de ferme : fumiers, lisiers, purins

Plus en détail

GUIDE des espèces & variétés FOURRAGERES

GUIDE des espèces & variétés FOURRAGERES GUIDE des espèces & variétés FOURRAGERES BP 50. 69890 La Tour de Salvagny 04 78 48 02 40 04 78 48 00 32 www.grainesloras.com Sommaire - De la recherche au terrain - Choisir les espèces - Le Brôme - Le

Plus en détail

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de :

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de : Réalisé avec le soutien financier de : Rencontre bout de champ levée de culture après couverts végétaux trèfles et luzerne - 18 juin 2014 Couverts de trèfles et luzerne Comparaison de sarrasins (semis

Plus en détail

Seigle Secale cereale L - Poacées

Seigle Secale cereale L - Poacées synthèse Engazonnement hivernal Seigle Secale cereale L - Poacées Caractéristiques du seigle et des associations à base de seigle : Seigle rampant (Poacées 1 ) : système racinaire fasciculé, Pézenas Association

Plus en détail

GUIDE DE SEMENCES 2016

GUIDE DE SEMENCES 2016 GUIDE DE SEMENCES C est avec une très grande fierté que nous vous présentons notre vaste sélection parmi les meilleures variétés et espèces de semences sur le marché. Notre objectif est de rechercher et

Plus en détail

Le pâturage des prairies permanentes

Le pâturage des prairies permanentes Le pâturage des prairies permanentes L objectif d une exploitation rationnelle d une prairie, c est d obtenir un rapport «production secondaire / production primaire» aussi élevé que possible tout en respectant

Plus en détail

Le Ray-grass anglais (Lolium perenne)

Le Ray-grass anglais (Lolium perenne) Le Ray-grass anglais (Lolium perenne) Le ray-grass anglais est l espèce de base de la plupart des mélanges pour gazon. C est l espèce la plus utilisée sur le marché des semences pour mélange gazon. Facile

Plus en détail

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation 24 mars 2015 Mont Laurier André Charest d.t.a. MAPAQ-ESTRIE Objectif =Combler les besoins alimentaires des animaux selon stade production

Plus en détail

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique -

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intervenant : Samuel MAIGNAN Zootechnie : Intérêt nutritionnel de la luzerne déshydratée Intérêt nutritionnel de la luzerne

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Ferme de la Vallée Trans la Forêt Redon Production bovine (Salers) Système herbe, céréales 2012 L HISTORIQUE 1979 1980 1984 1993 1996 1998 2000 2005 2006 2008 Sept. 2011 2012 Exploitation des parents semi

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Notions de sol Bilan humique Cultures et matière organique Approche globale 1 hectare moyen sur 17 cm pèse ± 2 244 tm.

Plus en détail

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Luc DELABY INRA AgroCampus Ouest UMR Pegase 35590 Saint Gilles 11 / 12 / 2015 Qu est ce que l autonomie alimentaire d un élevage? Peut être définie

Plus en détail

Recherche de systèmes fourragers innovants : économie d eau et d énergie, contribution au stockage du carbone.

Recherche de systèmes fourragers innovants : économie d eau et d énergie, contribution au stockage du carbone. Recherche de systèmes fourragers innovants : économie d eau et d énergie, contribution au stockage du carbone. Jean-Claude EMILE et Sandra NOVAK INRA UE Fourrages et Environnement 86600 LUSIGNAN des ressources

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires Pourquoi implanter un couvert? Couverts, intercultures, dérobées, engrais verts, CIPAN Tous ces termes sont proches et se distinguent par la finalité de la couverture végétale mise en place sur la parcelle.

Plus en détail

ACTION 2 Expérimentations

ACTION 2 Expérimentations ACTION 2 Expérimentations METHODOLOGIE ET CONCLUSIONS DU BILAN CARBONE EPL Agro CFPPA de la Meuse, 2013 1. TABLE DES MATIERES 1. TABLE DES MATIERES... 1 2. OBJECTIF... 2 3. DEFINITION DE LA METHODE DE

Plus en détail

L exploitation en quelques chiffres (2011) Assolement. Ha SAU Ha parcours boisés

L exploitation en quelques chiffres (2011) Assolement. Ha SAU Ha parcours boisés Perig et Cathy BELLOIN, éleveurs de chèvres en transformation fromagère à St Jean de Durfort, dans le Vaucluse «Une production de lait basée sur les parcours» «Notre exploitation se situe sur le Plateau

Plus en détail

ANNEXE 7 : FERTILISATION DU TABAC

ANNEXE 7 : FERTILISATION DU TABAC ANNEXE 7 : FERTILISATION DU TABAC Cette fiche a été définie dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates. Elle correspond a une adaptation de la méthode du bilan azote telle que développée

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 EARL le Feuil Isabelle et Pascal VASLET Saint-Etienne en Coglès Redon Production laitière 2014 2011 L HISTORIQUE 1934 1963 1988 1992 1994 1997 2011 2012 2013 20 mai 2013 Location de la ferme du Feuil par

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 4 : Début de traite tardif en période Roquefort Un système traditionnel en zones tardives à potentiel fourrager limité Un peu d histoire

Plus en détail

Présentation du GUIDE REGIONAL AUVERGNE Fertilisation des prairies et cultures fourragères. Salon de l Herbe 02/06/2016 S.

Présentation du GUIDE REGIONAL AUVERGNE Fertilisation des prairies et cultures fourragères. Salon de l Herbe 02/06/2016 S. Présentation du GUIDE REGIONAL AUVERGNE Fertilisation des prairies et cultures fourragères Salon de l Herbe 02/06/2016 S. VIOLLEAU / CA 63 Raisonner la fertilisation des prairies et cultures fourragères

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Redon GAEC de la Porte Saint-Lazare Montfort sur Meu Production laitière Séchage en grange 2013 L HISTORIQUE 1989 1994 Janvier 1999 Janvier 2001 2003 2010 Création du GAEC entre Pierre-Yves et Daniel Denis

Plus en détail

ADULT COMPOSITION : ALIMENT GRANULÉ POUR CHEVAUX ADULTES DE LOISIRS, D INSTRUCTION OU À L ENTRETIEN. CONDITIONNEMENTS DISPONIBLES

ADULT COMPOSITION : ALIMENT GRANULÉ POUR CHEVAUX ADULTES DE LOISIRS, D INSTRUCTION OU À L ENTRETIEN. CONDITIONNEMENTS DISPONIBLES ADULT COMPOSITION : Orge, Luzerne 17 cheval, Paille, Graines de lin extrudées, Tourteau de soja sans OGM*, Phosphate bicalcique, Lithotamne, Oligo-éléments et Vitamines. * Garanti à 99,1% - Céréales d

Plus en détail

Associations, mélanges simples, mélanges complexes : Comment faire le bon choix?

Associations, mélanges simples, mélanges complexes : Comment faire le bon choix? Associations, mélanges simples, mélanges complexes : Comment faire le bon choix? L'intérêt des mélanges complexes ou multi-espèces est un sujet qui interpelle le monde agricole. Certains agriculteurs,

Plus en détail

A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales

A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales Élevage A la recherche de l autonomie alimentaire : les apports de deux fermes expérimentales Par Claire Minost et Laurence Fontaine (ITAB) A l initiative des commissions élevage et grandes cultures de

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

Entretien des prairies : Halte aux idées préconçues!

Entretien des prairies : Halte aux idées préconçues! D 1 Entretien des prairies : Halte aux idées préconçues! Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin avec le soutien financier de : Didier DELEAU, ARVALIS Institut du végétal Saint

Plus en détail

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers Maïs fourrage Document proposé par les s d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Synthèse régionale variétale 2011 Présentation des 5 essais retenus Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF

Plus en détail

FORMATION GESTION DU PATURAGE

FORMATION GESTION DU PATURAGE FORMATION GESTION DU PATURAGE 19-20 DECEMBRE 2011 PATURESENS (JOHN BAILEY) LE CONTEXTE John BAILEY peut être présenté comme un spécialiste du pâturage tournant qui intervient auprès d éleveurs (en France

Plus en détail

Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013

Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013 Réalisé avec le soutien financier de : Destruction mécanique des couverts végétaux hivernaux Synthèse des rencontres bouts de champ 2013 Deux rencontres bouts de champ «destruction de couverts» ont été

Plus en détail

Bovin viande en agriculture biologique

Bovin viande en agriculture biologique Bovin viande en agriculture biologique Guide technique Système d élevage en bio : le système bio idéal SOL PLANTE ANIMAL Ce système permet un bon équilibre entre sol, plante et animal : pérenne du point

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

LES PRAIRIES A - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PRODUCTION... 2. 1. Utilisation... 2. 2. Évolution des surfaces, productions, rendements...

LES PRAIRIES A - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PRODUCTION... 2. 1. Utilisation... 2. 2. Évolution des surfaces, productions, rendements... LES PRAIRIES A - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DE LA PRODUCTION... 2 1. Utilisation... 2 2. Évolution des surfaces, productions, rendements... 2 3. Répartition de la production sur le territoire... 5 B. BOTANIQUE

Plus en détail

CULTURE DE COLZA ASSOCIE. Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza

CULTURE DE COLZA ASSOCIE. Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza CULTURE DE COLZA ASSOCIE Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza Remerciements GAEC DE CHAMP LAURENT Lucien GERBEL Philippe THENON Julien MABILE CHAMP LAURENT 01990 RELEVANT Avec

Plus en détail