Camion banque mobile N 1 de la Proximité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Camion banque mobile N 1 de la Proximité"

Transcription

1 Le bulletin d information de la Caisse d Epargne N 007_ Janvier -Février-Mars 2014 ici 2014 Camion banque mobile N 1 de la Proximité Sommaire SOMMAIRE EDITORIAL / Brèves AMIEF SITA / Nos valeurs Les Valeurs au service de la CNCE Zoom sur Projet GRC Focus La CNCE à ICI 2014: Présentation du Camion Banque Mobile cahier Spécial > Spécial imce p.06 Du 29 janvier au 1er Février 2014, s est déroulé sur l esplanade de l hôtel SOFITEL d Abidjan, le Forum International Investir en Côte d Ivoire LA CAISSE D EPARGNE, Banque de proximité n a pas manqué au rendez-vous. Banque de détail et Développement de l Inclusion financière 07/08 09/10 11/12 13/ dossier spécial IMCE 20 ème anniversaire de l IMCE dossier Présentation de la Carte Bancaire Internationale Perfecta Rencontres de la Direction Générale Signature de la Convention : LA CAISSE D epargne / ANESPLACI NOS DELEGATIONS Présentation et activités des DR de BOUAKE et KORHOGO DETENTE 8 Mars, Journée internationale de la femme à la CNCE L Institut Mondial des Caisses d Epargnes est une institution comprenant 7000 membres à travers le monde entier. p Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 1

2 Editorial LA CAISSE D EPARGNE au Service du Développement L Institut Mondial des Caisses d Epargne (IMCE), un Organisme économique au service de la promotion de l Epargne à travers les continents, nous présente les rôles d exploitation des Caisses d Epargne autour des points suivants : LA CAISSE D EPARGNE, outil d épanouissement des populations L Institut Mondial des Caisses d Epargne, encourage LA CAISSE NATIONALE DES CAISSES D EPARGNE, à développer l inclusion financière, à mobiliser les ressources aux fins de faciliter les financements des projets des populations. La bancarisation de nombreuses populations défavorisées, rurales et urbaines va davantage apporter le mieux-être au sein de ces collectivités humaines. LA CAISSE D ÉPARGNE, véritable Banque de proximité, doit s approprier le crédo de l Institut Mondial des Caisses d Epargne : L épanouissement des économiquement faibles grâce aux financements des projets. LA CAISSE D EPARGNE, outil de développement et de rayonnement au Service de l Etat L Institut Mondial des Caisses d Epargne, invite LA CAISSE NATIONALE DES CAISSES D EPARGNE, Institution à dominante citoyenne et économique à être le véhicule clef de promotion de la culture financière pour NOTRE PAYS. LA CAISSE D EPARGNE doit s ouvrir aux Coopérations internationales pour se développer, bénéficier des technologies de l information, de la communication et des innovations. Grace à la vision de l Institut Mondial des Caisses d Epargne, LA CAISSE NATIONALE DES CAISSES D EPARGNE, deviendra sans nul doute, La Banque de Référence, la Banque de Repère, la Banque Leader, en toile de fond, la meilleure Banque de Détail au Service des populations dans l espace CEDEAO. In fine, LA CAISSE NATIONALE DES CAISSES D EPARGNE, à l horizon 2020, sera un instrument de travail, au bénéfice de l Emergence Economique, Sociale et Culturelle de NOTRE PAYS. Mamah DIABAGATE Directeur Géneral AMIEF Brèves Nouvelle Présidente Houra! Houra! La "quatrième République" de l AMIEF a vu le jour le samedi 1er mars 2014 avec à sa tête, la très dynamique chef du service Communication de notre chère et tendre Institution, LA CAISSE D EPARGNE, à savoir Mlle KOUADIO Estelle. Elle succède à Mme FOFANA Mantinin, chef de l agence de Plateau Dokui, qui après réunion avec le comité AD HOC, lui a passé le flambeau et les lourds dossiers étatiques. Après sa brillante élection, la nouvelle présidente a reçu les chaleureuses félicitations de l assistance (salle de réunion du 7 è étage SMGL) et a dit : «Mon mandat sera un mandat de l émergence car je souhaiterais : Faire connaitre notre amicale au délà de la CNCE. Permettre une autonomie financière des membres de l AMIEF en les accompagnants dans leurs projets.» Félicitations! Nous comptons sur toi pour rendre toutes les femmes de l AMIEF émergentes. SITA 2014 LA CAISSE D EPARGNE présente son offre commerciale aux différents acteurs. Optimiser le tourisme ivoirien et mieux promouvoir les offres touristiques de la Cote d Ivoire, c est cela le sens de la tenue de la 4ème édition du SITA (Salon International du Tourisme d Abidjan) qui s est déroulé du 26 Février au 02 Mars 2014 au Golf Hôtel d Abidjan. Le Salon International du Tourisme d Abidjan, est une plate forme d échange culturelle, sociale et professionnelle pour la valorisation et la promotion du tourisme ivoirien. LA CAISSE D EPARGNE, banque de proximité a participé a cet événement culturel et touristique avec un stand de qualité qui a fait l objet d un "branding" par le service Communication-Marketing. Elle a mis à la disposition de la clientèle et du grand public sa gamme variée et diversifiée de produits. Par ailleurs les rencontres professionnelles (Be to Be) organisées à ce salon international ont permis à l institution d obtenir des opportunités d affaires et des clients pour rehausser son audience et surtout son chiffre d affaire. Les autorités telles que le ministre marocain du tourisme, l ambassadeur du Maroc, le Directeur Général du Port Autonome d Abidjan (PAA), M.HIEN SIE et bien d autres personnalités ont réhaussé cette manifestation culturelle et touristique par leur présence. Un concert a été organisé pour la cérémonie de clôture, le dimanche 02 Mars 2014 sur le site du SITA. Toutes les entreprises culturelles et touristiques agréées sur le site ont été très actives à ce concert de fin d activités du SITA 2014 pour ainsi dire. Vive la 5 è édition prévue en Le bulletin d information de la Caisse d Epargne N 007_ Janvier -Février-Mars 2014 Caiss News est une publication de LA CAISSE D EPARGNE SA au capital de F.CFA RC Abidjan N CC : Q - Entreprise régie par la loi portant réglementation bancaire Abidjan-Plateau, 11 Avenue Joseph Amona, 01 BP 6889 Abidjan 01 - Côte d Ivoire Tél : / Directeur de Publication : Mamah DIABAGATE / Directeur Général Rédacteur en Chef : Awa Coulibaly Agneroh-Nomel / Conseiller DG Secrétaire à la Rédaction : Célestin Kessié / Formation Rédacteurs : Cheick Amed TRAORé / DER, Estelle Kouadio/ Communication, Mariame Koné / DAM-Assurance, M. Moustapha TOURE / Communication. N DA Kouassi Amlan Mireille/ Marketing, Parfait A. Séka A/ Monétique, Armand De Gbaka / DCI, Ladji Emeka K. E. FOFANA / Communication. Participation spéciale de : Thérèse AMICHIA / DER, K. Sialou Martial KOUAKOU /DID, M. TOURE Mamadou / DID Impression : Atlantik Communication Conception graphique et mise en page : Discovery Studio Tirage : exemplaires Distribution : Gratuit 2 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

3 Nos Valeurs Les Valeurs au Service de la Caisse d Epargne Actions à mener Qualités à rechercher Comportements à adopter Innovation Cohésion Proximité Solidarité Engagement Développement - Propositions, échanges, suggestions ou idées nouvelles sont à partager entre les Salariés pour faciliter leur épanouissement personnel et le Développement Professionnel de la Caisse d Epargne. - Esprit d équipe ou de coopération entre les Salariés dans l exercice des activités administratives, professionnelles et commerciales. - L union fait la force, la division rend faible. - Proximité géographique avec l implantation des Services de la Caisse d Epargne sur l étendue du territoire national pour bancariser les populations. - Proximité relationnelle à travers les contacts directs, fréquents et sympathiques des travailleurs de la Caisse d Epargne avec la clientèle pour la convaincre et la fidéliser. - Banque de proximité, la Caisse d Epargne est ouverte à toutes les couches sociales. - Esprit de collaboration entre les Salariés pour exercer efficacement les activités de la Caisse d Epargne. A cœur vaillant et au groupe solidaire, rien d impossible. - Volonté, détermination ou dévouement renouvelé sans cesse par les Salariés pour réaliser les activités de la Caisse d Epargne. - Respect de la parole donnée à la clientèle, gage de confiance dans l action professionnelle et commerciale. - Engagement à faire le travail, engagement à vite faire le travail et engagement à bien faire le travail. - Recherche permanente de croissance des Services ou des Structures de la Caisse d Epargne. - Recherche assidue du bien être de la clientèle grâce à la qualité des prestations et des produits. Retenons nos Valeurs BANQUE Innovante, ancrée sur la Cohésion, le Rapprochement et la Solidarité partagée, La Caisse d Epargne est une Entreprise Engagée dans la voie du Développement durable. Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 3

4 Zoom sur Projet Gestion de la Rélation client (grc) La mise en place de la grc à la cnce : un Big Bang commercial en préparation Pour une meilleure compréhension du projet GRC qui sera bientôt effectif dans notre institution, CAISS NEWS à travers cette entrevue avec M. SIALOU MARTIAL, Sous-Directeur à la Direction des Investissements du Développement (DID) vous présente ledit projet. Entretien avec monsieur sialou QU EST-CE QUE LA GRC? M. SIALOU : La «GRC» ou Gestion de la Relation Client, dénommée dans sa version anglaise «CRM», Customer Relationship Management, est «l ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans le but de les fidéliser en leur offrant le meilleur service». La GRC n est pas à considérer sous le seul angle technique, mais correspond à une véritable stratégie d entreprise qui décide de s orienter «Client». La GRC va de la fiabilisation des données clients, l établissement d une segmentation client jusqu à la mise en œuvre des processus commerciaux qui permettront d accroitre le volume de ventes et la qualité du conseil. POURQUOI LA GRC A LA CNCE? M. SIALOU: Depuis 2011, la CNCE s est lancée dans une stratégie de diversification de la gamme de ses produits, visant à faire de la CNCE une banque commerciale à part entière, professionnelle, de proximité et capable de satisfaire les besoins de sa clientèle. En février 2014, la Direction Générale valide sa stratégie «Client» en déployant la Gestion de la Relation Client. Au cours de ces derniers mois, la diversification de l offre a été complétée par la mise en place de nouveaux canaux de distribution en particulier le CRC, la Banque sur Internet et bientôt le mobile banking Il restait à la CNCE à faire le lien entre : -Le client -Les offres -Les canaux de distribution Cette dynamique commerciale orientée client, ne peut fonctionner efficacement qu avec la mise en œuvre de la Gestion de la Relation Client. La GRC est une démarche complémentaire au déploiement de l outil de gestion «Business Intelligence». La Gestion de la Relation Client va transformer la relation commerciale en passant du RDV «Subi» au RDV «Proactif». Une relation commerciale proactive permet d être à l initiative de sources de contact au travers d informations issues du comportement de nos clients et de la détention de produits. De plus, La GRC permet d améliorer notre dispositif «KYC» (NDLR : KYC = Know Your Customer), par la fiabilisation du fichier commercial renforçant ainsi les dispositifs de contrôle dans la lutte anti blanchiment. Comme vous le constatez, c est un dispositif puissant qui accompagne le «big bang commercial» qui a commencé à prendre forme à la CNCE. BIG BANG COMMERCIAL, LE TERME N EST-IL PAS TROP FORT? M. SIALOU : Non, je ne le pense pas! Il s agit ici d une véritable évolution dans la façon d appréhender le client. Tous les grands acteurs de la place financière sont passés ou vont passer par cette étape. La CNCE a pris ce chemin depuis , marque l accélération par la mise en œuvre opérationnelle de l ensemble du dispositif GRC. La CNCE dispose d atouts incomparables : ses clients, son réseau d agences de proximité et ses collaborateurs. Cette force associée à la GRC doit aboutir à positionner la CNCE comme acteur bancaire majeur en Côte d Ivoire dans les années à venir. A VOUS ENTENDRE, ON N ATTENDAIT QUE LA GRC A LA CNCE POUR VOIR LES PERFORMANCES COMMERCIALES CROITRE M. SIALOU : Comme je vous l ai dit auparavant, la CNCE possède des atouts majeurs. La GRC ne sera qu un des éléments de mise en œuvre opérationnelle de la stratégie client déployée. 4 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

5 Zoom sur Projet Gestion de la Rélation client (grc) QUAND LA GRC SERA-T-ELLE EFFECTIVE A LA CNCE? Une équipe projet, que je salue et félicite au passage pour son dynamisme, a été déployée. L ensemble des métiers est représenté et participe activement à la bonne réalisation des différents chantiers. Cette équipe est renforcée, pour l élaboration de la segmentation client, des collaborateurs de la Société Inbox basée à Paris. Société qui travaille pour des organismes internationaux et en particulier pour l Institut Mondial des Caisses d Epargne. Tous les travaux menés ont pour objectif un déploiement de la Gestion de la Relation client dans le courant du second semestre Mais il ne s agit ici que du point de départ d une longue aventure dans la stratégie de la «Relation Client». La réussite dans la durée ne se fera que grâce à la conduite du changement que nous devrons porter collectivement. VOTRE MOT DE FIN! POUR ETRE PLUS CONCRET, QU APPORTERA LA GRC DANS LE TRA- VAIL QUOTIDIEN DU COMMERCIAL? M. SIALOU : La GRC va permettre au commercial de : vendre plus et mieux, améliorer la pertinence de sa relation client, organiser sa démarche commerciale. Le premier bénéfice pour le commercial repose sur la conservation des informations clients avec le détail de leurs besoins, de leurs attentes en termes de produits et l historique de l ensemble des contacts. Le cap défini par la Direction Générale qui consiste au développement commercial, doit guider toutes nos actions. Ce projet stratégique revêt un enjeu majeur pour les années à venir pour le positionnement de la CNCE sur son marché. Je ne doute pas de la réussite de la Gestion de la Relation Client ici à la CNCE. Le consultant qui nous accompagne a aussi eu la chance de piloter la mise en œuvre de programmes de Relation Client. Il dispose donc d une expertise dans le domaine. En plus, le soutien de la Direction Générale est un élément déterminant dans l orientation prise. La Direction Générale en prenant cette décision donne du sens à l action commerciale. La CNCE a tous les atouts pour réussir. Maintenons le cap vers une CNCE plus forte! Le second bénéfice est le suivi des ventes en cours, des potentiels de ventes, sur lesquels le commercial doit se concentrer. L organisation et la planification des rappels et relances automatiques permettent de ne rien oublier. La GRC permet la visualisation de contacts prioritaires afin de mieux organiser son planning de RDV. Enfin, la GRC permet de piloter l ensemble de son activité commerciale, la gestion de son portefeuille client. AVEZ-VOUS UNE ESTIMATION CHIFFREE DE L IMPACT ATTENDU DE LA GRC SUR LE PNB DE LA CNCE? M. SIALOU : L impact en matière d évolution du PNB se fera sur la durée. Les évolutions enregistrées lors de la mise en œuvre de la GRC dans les banques, montrent que l augmentation du volume de ventes générée par la pro activité et un meilleur suivi de la relation client permettent d espérer une évolution significative du PNB. L accompagnement est le facteur déterminant de la réussite d une stratégie de Gestion de la Relation Client. Il s agit ici de bien former l ensemble des commerciaux dans l appropriation des outils et la mise en œuvre des nouvelles méthodes commerciales. Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 5

6 Focus La CNCE à ICI 2014 / présentation camion banque mobile LA CAISSE D EPARGNE sort le grand jeu avec son Camion Banque Mobile Du 29 janvier au 1er Février 2014, s est déroulé sur l esplanade de l hôtel SOFITEL Ivoire d Abidjan, le Forum International Investir en Côte d Ivoire LA CAISSE D EPARGNE, Banque de proximité n a pas manqué au rendez-vous. A savoir les services de caisse, d ouverture de compte, de transferts...bref tout ce que peut faire une agence de banque. Elle a fait montre de sa volonté de se rapprocher davantage de la population ivoirienne avec le déploiement sur le site du forum, de l une de ses nouvelles innovations : ses Camions Banque mobile. Ces camions possèdent toutes les fonctionnalités d une banque et sont équipés de trois (03) caisses physiques et d un guichet automatique chacun. Grâce à ces Ce sont de véritables agences mobiles connectées par internet directement au système bancaire. Ces agences mobiles, explique Mme Thérèse Amichia, Directeur Adjoint de l Exploitation, et du Réseau, Chargé de la clientèle des Particuliers, sont aussi «un vrai moyen de visibilité pour LA CAISSE D EPARGNE. Dans la mesure où le camion fait la publicité pour elle». Première innovation de taille dans le monde bancaire en Côte d Ivoire, ces camions ont attiré la curiosité de tous les participants au forum, y compris le Premier Ministre DANIEL KABLAN DUNCAN qui a tenu à visiter un des deux camions. Ce forum s est tenu dans un contexte particulièrement favorable de relance économique, accompagnée d une amélioration rapide de l environnement des affaires et de la mise en place d un nouveau code des investissements. camions, LA CAISSE D EPARGNE a accès aux populations des zones reculées et leur offre les services dont elles ont besoin en termes d opérations bancaires. ICI 2014 a été un rendez-vous incontournable pour promouvoir les besoins d investissements considérables du pays auprès de partenaires financiers et industriels venus du monde entier mais aussi, et pour commencer, auprès d investisseurs ivoiriens. 6 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

7 Spécial imce Sous le Patronnage de Monsieur le Premier Ministre, Ministre de l économie, des finances et du budget et sous le Parrainage de Madame le Ministre auprès du Premier ministre chargé de l économie et des finances L Institut Mondial des Caisses d Epargne et LA CAISSE D épargne de Côte d Ivoire ont organisé la Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 7

8 Dossier Spécial imce Banques de Détail et Développement de l Inclusion Financière L Institut Mondial des Caisses d Epargnes est une institution comprenant 7000 membres à travers le monde entier. Sa mission est d aider à la bancarisation des populations défavorisées dont les Caisses d Epargne sont des véhicules clés de l inclusion financière. Le Groupe Régional Afrique de cette Institution lors de sa 19ème rencontre annuelle au Ghana en 2013, a formulé une feuille de route pour accompagner la réforme des Caisses d Epargne et renforcer leur compétitivité dans la région Africaine. Les membres de la Région Ouest Africaine de l IMCE lors de leur rencontre d Abidjan, les 5&6 Septembre 2013 ont émis l idée d une organisation sous régionale couvrant l espace CEDEAO aux fins de favoriser la coopération et le développement de produits communs. Le Directeur Général et le Directeur des Investissements du Développement de la Caisse d Epargne, ont été désignés par leurs pairs respectivement comme Président et Secrétaire Général du groupe régional Afrique de l ouest, avec pour missions : - conduire la réflexion sur la pérennisation et le regroupement des différentes Caisses d Epargne de notre espace monétaire, assurer la croissance et partager les produits et services. Activités de Atelier organisé sur le secteur de la microfinance en Côte d Ivoire (28 et 29 mars Abidjan) Les groupes bancaires régionaux affichent une stratégie de développement plus agressive. Ils multiplient les agences, déploient des services innovants et à bas coût, mieux adaptés aux populations peu bancarisées. Pour permettre aux Caisses d Epargne de se maintenir, différentes solutions semblent s offrir : - améliorer la vision de la place qu accordent les autorités aux Caisses d Epargne Banques publiques et Institutions de Microfinance. - améliorer la rentabilité financière et sociale des Caisses d Epargne - mettre en place des investissements significatifs dans les nouvelles technologies et le marketing, La CNCE a organisé un atelier les 28 et 29 mars 2013 avec pour thème : «Quelle Stratégie de la CNCE dans le Secteur d Intervention de la Microfinance en Côte d IVOIRE?» Cette rencontre a vu la participation de l IMCE, du Ministère de l Economie, des Finances et de nombreuses Institutions. 2- Rencontre du Groupe Ouest Africain de l IMCE sur la Reforme Institutionnelle des Caisses d Epargne organisée les 5 et 6 septembre 2013 à ABIDJAN. Les membres de la région Ouest Africaine de l IMCE ont émis l idée de la création d une structure sous régionale sous le couvert de la CEDEAO en vue de : - partager des expériences techniques - mobiliser des ressources - développer ensemble des produits et des services innovants dans leurs espaces respectifs. 3. Séminaire en Management sur «l alignement des équipes managériales autour de la vision et de la stratégie de l institution» à Abidjan, du 18 au 20 décembre 2013 Ce séminaire a amené les participants à apprendre à poser des actes managériaux, des actes devant garantir le succès de la mise en œuvre des chantiers stratégiques autour des objectifs suivants : Faciliter le processus de transition stratégique d une institution administrative, vers une entreprise commerciale, Renforcer les pratiques managériales, Renforcer la cohésion des équipes, faciliter et accélérer la prise de décision. Au terme de l atelier, les Directeurs sont repartis équipés pour affronter la concurrence que se livrent les banques sur la place Ivoirienne, désireuses toutes de profiter de l embellie de l économie. 8 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

9 Dossier Spécial imce Le Vingtième anniversaire de l IMCE : une extraordinaire occasion de communion Du 26 au 28 février 2014 s est tenu à Abidjan au CRRAE, le 20 ème anniversaire de l IMCE, une manifestation couplée avec la convention de la CNCE pour présenter le parcours de ladite institution et ses perspectives d avenir. Enfin un autre axe stratégique de la CNCE, celui du Développement des produits de bancassurance diversifiés et peu coûteux, pour la couverture de risques temporels et de risques à long terme (assurances vie, retraite) a été présentée, tout comme les innovations apportées pour tenir compte des Évolutions technologiques. De la conférence magistrale du PCA et de la contribution des participants on retiendra le rôle éminemment important des caisses d épargne dans le financement des économies des pays en développement, de leur importance dans l inclusion financière et dans la mobilisation des ressources pour financer l économie des pays en développement. Les cas probants des Caisses d Epargne de France, d Allemagne, d Espagne et des USA sont présentés pour corroborer les assertions faites, apportant ainsi dans ce contexte d interrogations sur la survie des banques publiques, un éclairage nouveau aux décideurs. A cette occasion les différentes Directions opérationnelles de la CNCE ont présentés chacune en ce qui la concerne la banque à la Côte d Ivoire et au Monde entier et montré que la CNCE fait désormais partie des banques de l espace BCEAO avec droit d exercer toutes les activités liées à cette dénomination de banque, comme par exemple : collecter des dépôts du public, assurer des opérations financières pour le compte de ses clients ou pour la banque, et octroyer des crédits à sa clientèle, à toutes les couches de la population et à tous les opérateurs économiques. Les Directions de la CNCE (Exploitation et du Réseau, Monétique, Administration et Marketing, Investissement du Développement), ont présenté leurs produits, leur stratégie et les outils (outils monétique, de banque mobile, de projets de développement), le tout couronnée par une conférence magistrale du PCA de la Caisse d Epargne sur le rôle d une Caisse d Epargne dans le processus de financement des projets de Développement d un Etat. De façon détaillée, on retiendra que la Caisse d Epargne depuis l obtention de son agrément bancaire en 2009 est désormais une banque universelle à part entière. Une banque qui en sa qualité de banque de proximité, se veut le moteur de la bancarisation en Côte d ivoire et ce à travers son réseau d agence de 130 points et ses Véhicules agences mobiles (Vam) pour affirmer davantage sa proximité avec la clientèle, en matière de collecte des ressources, d accélération du processus de bancarisation. On retiendra en outre que la CNCE, banque de proximité a une particularité qui mérite d être signalée, à savoir qu elle accompagne et finance aussi le développement pour assurer à court, moyen et long terme le bien-être des populations. Pour tenir compte dans ce cas spécifique de projets présentant des risques importants, la CNCE intervient par le biais de partenariats avec les faîtières, des complexes agro industriels et des bailleurs intéressés par ces secteurs. Après cette convention, place a été donnée à la célébration du 20ème anniversaire de l IMCE. Ladite rencontre a vu la participation des délégations de plusieurs Pays Africains et Européens dont notamment : l Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, le Ghana, le Burkina Faso, le Sénégal, le Mali, la Belgique, l Espagne, les Comores, le Zimbabwe, la Zambie, le Maroc. IMCE L Institut Mondial des Caisses d Épargne, l IMCE en abrégé est une association Internationale sans but lucratif, régie par les dispositions du Titre III de la loi belge du 27 juin 1921 sur les associations sans but lucratif, les associations internationales sans but lucratif et les fondations. L IMCE représente ses Membres au niveau international et constitue un forum de coopération, à la fois pour ses membres et au sein du secteur bancaire en général. Les activités de l IMCE incluent notamment : -la promotion du rôle clé des Membres de l IMCE pour le soutien au développement économique durable ; -la coopération avec des institutions internationales et régionales, des réseaux et des organisations sur des sujets pertinents pour les Membres, et la promotion des vues des Membres dans ces enceintes; Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 9

10 Dossier Spécial imce Mais avant tout, l un des points les plus importants de la rencontre a consisté à s interroger sur les Politiques et les stratégies pour l inclusion financière à mettre en place et sur l Innovation dans l offre de produits et services pour mieux répondre aux besoins des clients tout en renforçant la part de marché. -L étude des questions impliquant les institutions, caisses et banques d épargne dans le monde, ainsi que les principales évolutions de l industrie financière qui présentent un intérêt particulier pour les Membres ; -la transmission aux Membres, d informations sur les sujets qui les concernent ; -un forum de contacts et d échanges d expériences, et de mécanismes efficaces pour une meilleure coopération entre les Membres. De plus, l IMCE peut exercer, seul ou en collaboration. La rencontre d Abidjan a été l occasion pour tous de saluer l immense tache accomplie par l IMCE depuis le démarrage de ses opérations et de faire le point sur l environnement bancaire en pleine mutation et recomposition dans la zone africaine (Des banques régionales se créent et se développent, les banques postales, les Caisses d épargne et les micro finances également se positionnent) toutes tentent de faire leur mue pour (re)devenir cet outil important de services financiers aux populations défavorisés qu elles étaient par le passé et pour assurer leur viabilité financière et leur pérennité. Ledit anniversaire a été aussi l heure de bilans. En effet plusieurs bilans ont été dressés : Des questions et des débats ont ainsi été conduits sur : les Initiatives politiques et défis réglementaires pour les stratégies d inclusion financière dans le monde, les Meilleures pratiques sur l inclusion financière dans la région africaine, Les multiples canaux de distribution pour d améliorer la qualité de l offre des produits et services à bas prix sur le marché de masse - la technologie stimulant la révolution dans le comportement des clients. Enfin l anniversaire a été l occasion de s interroger sur la Gestion des Risques dans les Caisses d Epargne. Les différents risques et stratégies de réponse dans le développement des activités de la banque de détail ont été passés en revue. Au total, la convention et l anniversaire de l IMCE ont été une excellente opportunité de communion entre les caisses d épargne et les banques de détail de l Afrique en compagnie des fournisseurs de services ou de solutions bancaires et de transfert d argent. Des réflexions ont été conduites sur les outils nouveaux de bancarisation, comme le mobile Banking, tout ceci sans perdre de vue les risques auxquels les Caisses d Epargne et Banques de Détail sont confrontés et doivent faire face. L IMCE est un creuset d opportunités intéressantes pour les Caisses d Epargne, micro finance et banques de détail. - Les réalisations et défis de WSBI dans la Région africaine, - Feuille de route du Groupe régional Afrique, - les enjeux stratégiques de l IMCE (développements récents, priorités et défis intrinsèques à la coopération). 10 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

11 carte bancaire Perfecta Présentation de la Carte Bancaire Prépayée Internationale Perfecta Dossier Après avoir lancé le 17 juin 2013, sa Carte Bancaire Prépayée Régionale LIBERTISS, LA CAISSE D EPARGNE vient de mettre sur le marché sa Carte Bancaire Prépayée Internationale dénommée PERFECTA. PERFECTA est une Carte Bancaire prépayée affiliée au réseau GIM UEMOA et MASTERCARD. Elle est utilisable dans la Zone UEMOA dans les guichets automatiques et TPE du GIM UEMOA, mais aussi partout dans le monde via tous les canaux de paiement et de retrait acceptant MasterCard. PERFECTA permet d éviter les tracasseries liées aux opérations de change d un pays à un autre, d une devise à l autre. Vos retraits et vos paiements s adaptent aux devises du pays visité. Vous réalisez des économies importantes et avez plus de liberté. PERFECTA est une innovation de taille parce qu elle est la première Carte Bancaire internationale émise par LA CAISSE D EPARGNE, mais aussi, parce qu elle est la première Carte Bancaire prépayée s appuyant sur la plateforme du GIM UEMOA et affiliée à un réseau de paiement international qu est MasterCard. Cette carte a été conçue face à la prépondérance des paiements en espèces dans les transactions financières, lors des voyages, face à l insécurité, face à la déperdition liées à l utilisation des espèces et à l inaccessibilité des services financiers à tous. PERFECTA est une carte à puce EMV (hautement sécurisée) disponible immédiatement et prête à l emploi dès délivrance. Toutes les opérations réalisées avec PERFECTA sont à effet immédiat. PERFECTA dispose de plusieurs fonctionnalités qui font d elle une carte parfaite : Rechargeable instantanément (cash à carte via les agences cnce et distributeurs, compte à carte) Transfert de la Carte «PERFECTA» vers une autre Carte «PERFECTA», une Carte «LIBERTISS» et à toute autre carte Prépayée GIM ou GIM-MasterCard sur Internet via https://prepaid.gim-uemoa.net Retrait GAB 24H/24 et 7J/7 (Dans tous les GAB des banques de l UEMOA et partout dans le monde dans les GAB affichant le logo «MasterCard» Retrait Cash Advance Paiement par Carte (dans tous les commerces agréés GIM-UEMOA et/ou affichant le logo MasterCard) Paiement Internet (Paiement Internet sur tous les sites marchands acceptant «GIM-UEMOA» et «MasterCard») Consultation de solde et historique de transactions sur GAB ou internet https:// prepaid.gim-uemoa.net Consultation des transactions sur Internet (https://prepaid.gim-uemoa.net) Alerte mouvement de compte par SMS (Toute opération financière fait l objet d une information par SMS sur le téléphone du client) Elle bénéficie d un fort réseau d acceptation et d utilisation que nous declinons en trois parties : Côte d ivoire, sous région et reste du monde. En Côte d Ivoire, PERFECTA est utilisable : Dans tous les GAB des 19 banques connectées au GIM-UEMOA et les GAB affichant le logo «MasterCard» + de points d acceptation (+600 Guichets automatique, Commerces) Sur Internet pour les opérations de transferts, de consultation et de paiement en ligne avec GIM-Online Sur le volet régional (Bénin, Burkina Faso, Côte d Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) : Dans tous les GAB des 109 banques de l UE- MOA et connectées au GIM-UEMOA et dans tous les GAB affichant le logo «MasterCard» Sur Internet pour les opérations de transferts, de consultation et de paiement en ligne avec GIM-Online et sur tous les sites affichant le logo «MasterCard» Partout dans le monde: Dans tous les GAB affichant le logo «MasterCard» Sur Internet pour les opérations de paiement en ligne sur tous les sites marchands affichant le logo «MasterCard» PERFECTA pour qui? Les particuliers : PERFECTA permet de disposer d une carte conforme à ses besoins d utilisation et ceux de son entourage et facilite les transferts d argent avec des fonds disponibles immédiatement pour le bénéficiaire dans tous les GAB Les entreprises pour les salariés Les entreprises pour les frais de missions : PERFECTA permet d éviter les mouvements de fonds de la banque vers l entreprise et d améliorer la productivité Les voyageurs : PERFECTA permet de sécuriser les ressources, de réduire les frais liés au change de devises, de rendre instantané les envois d argent avec un réseau de GAB fonctionnant 24h/24 et 7J/7 Les administrations : PERFECTA permet de sécuriser les ressources de l état, d automatiser le règlement des dépenses (Etudiants, fonctionnaires, Sécurité sociale, etc.) Les commerçants, les artisans : PERFEC- TA permet de bien conserver ses ressources, d optimiser ses dépenses. Pour se procurer une carte PERFECTA, il faut : Se rendre dans une agence de la CNCE ou dans un point agréé, Remplir une fiche de souscription, Payer le coût de la carte, Le client recevra un code client, un login et un code d identification pour l utilisation de l internet, Effectuer par la suite un rechargement de la carte par versement d espèces, par virement ou tout autre mode désigné, La carte est automatiquement crédité du montant du rechargement et utilisable aussitôt. Nous invitons les institutions, les groupements, les sociétés et les associations à faire de la carte PERFECTA leur instrument de paiement par excellence pour sécuriser leurs fonds et garantir leur traçabilité pour les frais de missions et voyage de leurs collaborateurs. Par ailleurs, la carte PERFECTA de par sa couleur et sa découpe ramène à une barre de chocolat, principal produit du cacao dont la Côte d Ivoire est le premier producteur mondial. A chacun sa PERFECTA pour montrer son appartenance à cette terre de cacao! Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 11

12 Dossier Missions et Rencontres de la Direction Générale Quand la Direction Générale «mouille le maillot»! La CNCE s implique activement dans la démarche clientèle comme semble le montrer la récente visite organisée par le Directeur Général à la tête d une importante délégation composée des directeurs du Patrimoine, de la Monétique ainsi que de l Exploitation et du Réseau. Deux jours durant, cette délégation a rencontré des entreprises, principalement les agro industries et les industries avec lesquelles la CNCE compte nouer des relations d affaires, en l occurrence SIPEF CI, OLAM, SOLIBRA, UTEXI. Ces visites ont permis au Directeur Général et à sa délégation, outre la visite des structures mentionnées plus haut de discuter et découvrir, le personnel, les fournisseurs et les coopératives ou transporteurs affiliés à ces entreprises. Forte donc des réalités observées et des échanges effectués, la Délégation a pu entrevoir les opportunités : d implanter un équipement monétique (GAB) d implanter une agence sur les différents sites afin de rapprocher les services bancaires des clients L objectif est donc clair et M. MAMAH DIABAGATE, Directeur Général de la CNCE, intervenant, n a pas manqué de saisir la balle au vol en expliquant que «la CNCE, banque de proximité est l établissement idéal pour offrir aux populations des services bancaires de proximité et les sites agro industriels en particulier sont des lieux privilégiés pour l installation des agences. 12 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

13 Dossier Missions et Rencontres de la Direction Générale La banque a choisi de ne pas rester dans la manière classique d accompagner ses clients, c est-à-dire une mise en relation au "cas par cas". C est aussi, un axe stratégique permettant à LA CAISSE D EPARGNE de s offrir des opportunités d affaires et de créer des niches de marché pouvant améliorer, voire accroître sa notoriété en terme d image et de positionnement. Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 13

14 Dossier Signature DE LA Convention : la caisse d épargne / ANESPLACI LA CAISSE D EPARGNE au service de l enseignement privé en Côte d Ivoire Le jeudi 20 mars 2014, s est déroulée à la salle de réunion de la Direction Générale de LA CAISSE D EPARGNE sise au Plateau, rue des Banques, à savoir la signature de convention entre ladite institution et l Association des Etablissements Scolaires Privés de Côte d Ivoire (ANESPLACI). Objectifs, rechercher une solution aux retards de paiement des subventions dues aux établissements recevant des élèves affectés, sécuriser les fonds versés dans les écoles et relever le taux de bancarisation des enseignants et des élèves de l intérieur du pays où il n y a pas d agence bancaire». Par la signature de cette convention, le Président de l ANESPLACI, M.Ladji Bakayoko dit Saguidiba, a indiqué que LA CAISSE D EPARGNE va aider les fondateurs d école à régler les difficultés qu ils rencontrent dans le paiement de leurs subventions. Pour sa part, le Directeur Général de LA CAISSE D EPARGNE, a souligné que la signature de cette convention est un pas vers l un des objectifs majeurs de l institution qui est d intervenir dans le secteur éducatif. «La banque va à la rencontre du système éducatif pour s occuper de l ensemble de leurs préoccupations. Nous devons préparer les élèves à la culture financière. L école est présente partout en Côte d Ivoire et la banque veut aller à la rencontre des besoins des enseignants et des fondateurs», a-t-il fait savoir. Présent également à cette signature de convention, le Président du conseil d administration de LA CAISSE D EPARGNE, M. Yao-Kouman Moïse, qui a salué le rôle important que jouent les acteurs de l enseignement privé. 14 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

15 Nos délégations BOUAKE ET KORHOGO Présentation et Activités de la Direction Régionale C est à Bouaké et à Korhogo que votre CAISS NEWS s est posé pour présenter les (deux) 2 Délégations Régionales à travers le récit de Monsieur KANGAH Patrice 1er Responsable des dites Délégations. Quel est le fonctionnement et quelles sont les activités menées? La délégation régionale de Bouake/KORHOGO est organisée de manière suivante : - Un délégué Régional qui "coache" et assiste aussi bien les responsables de services que les chefs d agences dans leurs différentes missions; - Un délégué Régional Adjoint ; - Un service administration et comptabilité qui assure la gestion administrative ( mutation, affectation, intérim ), de la gestion du patrimoine (bâtiment, matériel et mobilier ), de la gestion budgétaire (consolidation et suivi) et de la comptabilisation de toutes les charges des agences et de la DR. Un service Commercial qui assiste au quotidien les agences dans leurs prospections, fait le reporting hebdomadaire. Un service des opérations qui a en charge la gestion des livrets d épargne, des réclamations, des contentieux et des moyens de paiement... Monsieur KANGAH Patrice Délégué Régional de Bouaké et Korhogo Quel est le nombre d agences regroupant la DR BOUAKE et la DR KORHOGO? Les deux délégations dont nous avons en charge la coordination des activités, regroupent, en leur sein vingt neuf (29) agences dont vingt deux (22) agences pour la délégation régionale de BOUAKE et sept (7) agences pour la délégation régionale de KORHOGO. Au niveau de la DR de BOUAKE, les agences sont reparties dans plusieurs régions administratives : Région du BELIER (Toumodi, Tiébissou, Didiévi); Région du GÖH (Bayota, Oumé); Région du GBEKE (Bouaké commerce, marché de Gros, Brobo); Région du HAMBOL (Dabakala, Katiola); Région de l IFOU (M bahiakro, Prikro, Daoukro, Ouéllé) ; Région du N ZI COMOE (Bocanda, Dimbokro, Kouassikouassikro) ; Région de la MARAHOUE (Bouaflé, Gohitafla, Sinfra, Zuénoula) ; le District Autonome de Yamoussoukro (Yamoussoukro). Quant aux sept agences de la DR de KORHOGO, elles sont réparties dans les régions suivantes : Région du BAGOUE (Tengrela) ; Région du KABA- DOUGOU (Odienné, Séguelon) ; Région du PORO (Korhogo), Région du TCHOLOGO (Ferkéssedougou, Kong, Ouangolodougou). Quels sont les statistiques du premier trimestre de l année 2014? Le premier trimestre de l année 2014 s est soldé par une bonne performance. En effet les ouvertures de comptes affichent respectivement un taux de 89,65% pour 711 ouvertures contre 793 au titre des comptes chèques et un taux de 210,61% pour ouvertures de comptes d épargne contre prévus à cet effet ; les souscriptions aux services de la bancassurance se sont établies entre 35% et 77%. Quant à la monétique, les taux de réalisation se sont situés, par types de carte, entre 52% et 113%. La distribution de crédit s est chiffrée à 104%. Ces résultats sont dus entre autres aux actions de prospection menées par nous même, le Délégué Régional Adjoint et le service commercial dans presque toutes les agences. Cependant, il est à noter que quatre agences ont fonctionné avec un seul effectif (le chef d agence) et seize (16) avec un effectif de deux (2). A cet effet, permettez moi de féliciter particulièrement le chef d agence de Gohitafla, Madame Poussy épouse Gbey pour son dynamisme et son dévouement, qui en dépit du manque de moyens matériels (mobilité) et humains (un seul collaborateur) a ouvert, au cours de la période, 213 comptes. Quelles sont les perspectives pour l année 2014 Les perspectives s annoncent très bonnes. Nous Sommes dans une dynamique qui nous permettra d atteindre nos Objectifs en fin d exercice. L accent sera mis sur la formation des chefs d agence, du partage de méthodes et stratégies ; Faire une bonne application et un bon suivi des plans d action des agences. Cependant, pour atteindre ces objectifs il faut que le minimum de trois(3) agents par agence soit admis car à l impossible nul n est tenu. Aussi, voudrions nous, pour une meilleure efficacité que La DR de Bouaké/Korhogo, vue son étendue, soit subdivisée en 2 Délégations. Les derniers mots du Délégué Régional Nous croyons en notre banque, à ses potentialités et même en sa rentabilité. Pour ce faire, il nous faut une équipe forte et à la tâche. Nous allons nous atteler à constituer cette équipe par des propositions de mutation, affectations de certains chefs d agence et agents de guichet pendant les vacances scolaires. Notre dernier mot est cette pensée américaine : «Believe, really believe we can success and we ll success». Janvier - Février - Mars 2014 Caiss News 15

16 Détente 8 Mars, Journée internationale de la femme à la CNCE Mlle Akassi Estelle KOUADIO Présidente de l Amicale des Femme de la CNCE une idée audacieuse germa dans l esprit d une jeune journaliste allemande. Révolutionnaire et socialiste, Clara Zetkin proposa d officialiser le combat des femmes en créant pour elles une journée symbolique. Son objectif? Dénoncer les inégalités entre les sexes et imposer une nouvelle considération de la femme. Validée, la proposition fut adoptée le 8 mars 1910 à Copenhague, lors d une conférence de l Internationale Socialiste des Femmes. Ce premier pas entraina un grand mouvement de réflexion sur la situation des femmes dans la société. De nombreuses manifestations s organisèrent en Europe et dans le monde, pour la lutte des femmes contre les inégalités. En 1977, la Journée Internationale des Droits de la Femme fut officialisée par les Nations Unies. Une femme est l amour, la gloire et l espérance ; Aux enfants qu elle guide, à l homme consolé, Elle élève le cœur et calme la souffrance, Comme un esprit des cieux sur la terre exilé. Citations de Gérard de Nerval Faisons sienne en ce jour dédié à la Femme, cette pensée de Gérard Nerval Une journée pas comme les autres, dédiée à toutes les femmes du monde. Une journée qui célèbre 101 ans de lutte pour l égalité, la justice, la dignité et la considération. Une journée qui salut le combat extraordinaire de femmes ordinaires. Une journée qui rappelle les belles avancées dont nous pouvons être fières. Une journée pour prendre conscience que tout est possible, lorsque l on se mobilise. Une journée qui doit disparaître, le jour où la lutte n aura plus de raisons d être. Un siècle de lutte Pendant des siècles, les femmes ont été considérées comme inférieures à l homme. Moins intelligentes, moins respectables, les femmes sont longtemps restées au foyer, sans droits ni libertés. Après des années de lutte pour la considération des femmes, en 1910, Chaque année, le 08 mars est consacrée à la femme. Cette Journée Internationale est l occasion de faire le point des progrès réalisés pour l égalité entre les sexes grâce à l autonomisation des femmes. Un progrès pour les femmes est assurément un progrès pour tous. Les dirigeants de la planète ont également décidé de favoriser «une meilleure représentation des femmes dans les organes décisionnaires de l État, y compris en veillant à ce que les femmes aient les mêmes chances que les hommes pour ce qui est de participer pleinement à la vie politique». Ainsi, nous apprécions à sa juste valeur la présence des femmes dans les instances de décisions de notre pays aussi bien au niveau de l exécutif qu au niveau du législatif mais également, nous reconnaissons que la femme est au début et au commencement de toutes les activités. Et c est à juste titre que le thème de cette année, «L égalité pour les femmes, c est le progrès pour tous et toutes» a été choisi. Il met l accent sur le rôle primordial des femmes en tant qu agents du développement. En effet, les entreprises qui comptent des femmes parmi leurs dirigeants affichent de meilleurs résultats. Aussi LA CAISSE D EPARGNE, s est-elle engagée à faire de ses vaillantes femmes le fer de lance de son action. C est dans cet esprit que nous retrouvons aujourd hui environ 45% de nos agences est dirigé par de dynamiques et braves femmes. Soit 58 femmes chefs d agences sur tout le réseau qui en compte 129 avec la diaspora. La quasi-totalité de nos chargés clientèle sont des femmes. Elles sont encore plus nombreuses à nos côtés dans les différents services de notre maison. En outre, partout où elles libèrent leur potentiel, le travail est accompli avec brio et élan. Vaillantes et honorables Femmes de LA CAISSE D EPARGNE, vous qui demeurez la cheville ouvrière de notre institution commune, je reste convaincu que vous continuerez à soutenir notre Entreprise et vous souhaite une très belle journée en ce 08 mars Mamah DIABAGATE DIRECTEUR GENERAL 16 Caiss News Janvier - Février - Mars 2014

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 PRÉSENTATION AL BARID BANK Missions et Objectifs Al Barid Bank, filiale bancaire de Barid Al Maghrib (Poste Maroc) a démarré

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA MISSION

COMPTE RENDU DE LA MISSION SOCIETE OUEST AFRICAINE DE CHIMIE Bénin, Burkina Faso, Côte d Ivoire, Guinée(Conakry), Mali, Niger, Sénégal, Togo COMPTE RENDU DE LA MISSION Effectuée en Côte d Ivoire du 21 au 24 Janvier 2015 Dans le

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION CARTE BANCAIRE JONI JONI

NOTE DE PRESENTATION CARTE BANCAIRE JONI JONI NOTE DE PRESENTATION CARTE BANCAIRE JONI JONI DESCRIPTION DU PROJET Dans le cadre du développement des services de la plateforme JONI JONI, nous avons noué un partenariat avec UBA Sénégal en vue de vulgariser

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TERMES DE REFERENCE Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TDR_Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

CONSULTATION POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJETS

CONSULTATION POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJETS TERMES DE REFERENCE CONSULTATION POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJETS Mise en œuvre d un outil Page : 1/8 1. PRESENTATION DU GIM-UEMOA Le Groupement Interbancaire Monétique de l Union

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME Avril 2014 TDR pour l étude de visibilité et de positionnement de la BIDC

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION CABINET COMPTABLE ET DE GESTION Audit Appui - Evaluation en microfinance, - Etude renforcement sectorielle des - Appuis capacités, et Conseils audit, - appuis Ingénierie aux projets/programme informatique

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

RAPPORT GENERAL DE LA JOURNEE NATIONALE DU PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE

RAPPORT GENERAL DE LA JOURNEE NATIONALE DU PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE RAPPORT GENERAL DE LA JOURNEE NATIONALE DU PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE Sous le Haut-patronage de Son Excellence Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Premier Ministre de la République de Côte d Ivoire, s est

Plus en détail

RÉSUMÉ. Particulièrement adaptée à des institutions opérant en front office. Logiciel utilisé essentiellement en Afrique de l Ouest.

RÉSUMÉ. Particulièrement adaptée à des institutions opérant en front office. Logiciel utilisé essentiellement en Afrique de l Ouest. NOM DU PRODUIT PERFECT v6.1 NOM DU FOURNISSEUR CAGECFI Évaluation 2009* Novembre 2009 Évaluations précédentes Sans objet RÉSUMÉ Impression générale Solution intégrant une couverture fonctionnelle complète

Plus en détail

Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur?

Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur? Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur? INTERVENANTS Mardi 9 septembre de 14h à 15h30 Salle Notre Dame des Victoires, Palais Brongniart, Directeur général, SAIF MANKO, Groupe

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. DEUX (02) INGENIEURS IMPLEMENTATION - Chef de Projet Monétique

AVIS DE RECRUTEMENT. DEUX (02) INGENIEURS IMPLEMENTATION - Chef de Projet Monétique Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (+221) 33 869 95 95 Fax : (+221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT DEUX

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous.

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous. Discours du Gouverneur de la Banque centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle célébrant les 30 ans de la Banque centrale des Comores - Excellence Monsieur le Président de l Union des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE La carte Flouss.com

DOSSIER DE PRESSE La carte Flouss.com DOSSIER DE PRESSE La carte Flouss.com - 1 - Lille/Paris, le 5 juin 2007 Sommaire La carte Flouss.com... p. 3 La première carte de transfert d argent depuis la France p. 5 Une carte aux couleurs de Banque

Plus en détail

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Audit Consulting Conseil juridique, fiscal et social Outsourcing Etudes sectorielles Conseil en RH

Plus en détail

APPEL A PROJET MONETIQUE ONG REGINA CAELI «PRESENTATION DU GIM-UEMOA & RÉALITÉS DES TRANSACTIONS ÉLECTRONIQUES AU BÉNIN»

APPEL A PROJET MONETIQUE ONG REGINA CAELI «PRESENTATION DU GIM-UEMOA & RÉALITÉS DES TRANSACTIONS ÉLECTRONIQUES AU BÉNIN» APPEL A PROJET MONETIQUE ONG REGINA CAELI «PRESENTATION DU GIM-UEMOA & RÉALITÉS DES TRANSACTIONS ÉLECTRONIQUES AU BÉNIN» Cotonou Le 25 octobre 2014 PLAN PRESENTATION DU GIM-UEMOA RÔLE & IMPORTANCE DE LA

Plus en détail

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement :

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone franc RÉSUMÉ EXÉCUTIF Naceur Bourenane Saïd

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne)

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne) AGENDA DU GOUVERNEMENT DU CENTRE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE Vendredi 5 septembre 2014 11:26 SEPTEMBRE 5 VENDREDI Pour assurer l efficacité et la synergie des actions du Gouvernement,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

La Société Générale lance le premier service de banque par téléphone

La Société Générale lance le premier service de banque par téléphone DOSSIER DE PRESSE La Société Générale lance le premier service de banque par téléphone CONFÉRENCE DE PRESSE - 13 MARS 2007 Communiqué de Presse - L évènement Fiche Produit SOGETEL - Présentation du service

Plus en détail

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010

Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation pour Salon international des innovations financières Paris 04 Mars 2010 Présentation du Groupe Attijariwafa Bank Couverture géographique de plus en plus large Attijariwafa bank, banque née

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Déjeuner-conférence Une plateforme de paiement pour quel marché? Aspects juridiques. Cathie-Rosalie JOLY

Déjeuner-conférence Une plateforme de paiement pour quel marché? Aspects juridiques. Cathie-Rosalie JOLY Paris, 7 juin 2011 Cabinet Ulys, 33 rue Galilée 75116 Paris Déjeuner-conférence Une plateforme de paiement pour quel marché? Aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris et Docteur

Plus en détail

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com Mobile Banking De la voix aux données Des données aux services transactionnels Services voix Services données Services transactionnels Mobile banking Pourquoi un opéra Marché fortement marqué par le phénomène

Plus en détail

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf.

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf. Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine ASSOCIATION INVESTIR EN ZONE FRANC Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement,

Plus en détail

Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances

Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances Cette contribution porte sur la situation du secteur bancaire et sur les autres

Plus en détail

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique»

«La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» PREMIER FORUM DES AFFAIRES DE LA CEDEAO ACCRA, 21-29 octobre 2007 =========================================== «La situation de l intégration régionale : Le défi de la monnaie unique» Communication du Président

Plus en détail

CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA

CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT

Plus en détail

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 -

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - LA BANQUE POSTALE, UNE BANQUE UNIQUE ET SINGULIERE Un peu d histoire Groupe La Banque Postale UNIQUE POUR RELEVER DES DEFIS MULTIPLES Activités

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

MINISTERE DES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION

MINISTERE DES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION MINISTERE DES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION NOMINATIONS Par décret n 2008-2600 du 11 juillet 2008. Monsieur Slah Salem Laradh, ingénieur principal au ministère des technologies de la communication,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2013/6 Distr. générale 27 mars 2013 Original: français Commission économique pour l Europe Comité du commerce Centre pour la facilitation du

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION CABINET COMPTABLE ET DE GESTION Audit Appui - en Evaluation microfinance, - Etude renforcement sectorielle des - Appuis capacités, et Conseils audit, - Ingénierie appuis aux informatique projets/programme

Plus en détail

SITUATION DES SERVICES FINANCIERS VIA LA TELEPHONIE MOBILE DANS L UEMOA

SITUATION DES SERVICES FINANCIERS VIA LA TELEPHONIE MOBILE DANS L UEMOA SITUATION DES SERVICES FINANCIERS VIA LA TELEPHONIE MOBILE DANS L UEMOA Année 2014 DIRECTION GENERALE DES OPERATIONS ET DES ACTIVITES FIDUCIAIRES Direction des Systèmes et Moyens de Paiement SITUATION

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Dialogue sur le développement du secteur financier au Sénégal 16 avril 2013, BCEAO-Siège DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Présentation :

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l office des Nations Unies à Genève

Monsieur le Directeur Général de l office des Nations Unies à Genève Monsieur le Directeur Général de l office des Nations Unies à Genève Monsieur le Directeur général de l organisation internationale pour les migrations Messieurs les Ministres, Messieurs les délégués,

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique NOTE DE SYNTHÈSE POUR LA CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE AFRICAINE 2013 L INTÉGRATION RÉGIONALE EN AFRIQUE 28-30 octobre 2013 JOHANNESBOURG, AFRIQUE DU SUD Groupe de la Banque africaine de développement Commission

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL BACK OFFICE GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL BACK OFFICE GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Dakar, jeudi 03 mars 2011 OQSF/Sénégal. OQSF/Sénégal

Dakar, jeudi 03 mars 2011 OQSF/Sénégal. OQSF/Sénégal ------------------------------------------ ATELIER OUEST AFRICAIN SUR LA TARIFICATION TRANSPARENTE VUE D ENSEMBLE DE LA MICROFINANCE EN AFRIQUE DE L OUEST Dakar, jeudi 03 mars 2011 OQSF/Sénégal OQSF/Sénégal

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2015 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Guide pratique - BOAD 1 GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité Sommaire Préambule I Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité II La stratégie : définition des messages et des cibles Professionnalisme

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité PROFESSIONNELS Gérez votre activité en toute sérénité Sommaire pages 4/5/6 Gérez votre activité en toute sérénité Nos Conventions à votre service Profitez de la rémunération de votre compte courant, dès

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Secteur Financier Titre du Projet 1 : Mise en œuvre du plan d actions de la Stratégie du Développement du

Plus en détail

Promoting innovative remittance markets and empowering migrant workers and their families

Promoting innovative remittance markets and empowering migrant workers and their families Promoting innovative remittance markets and empowering migrant workers and their families Mécanisme de financement pour l envoi de fonds (FFR) Marché des transferts de fonds au Sénégal Enseignements retirés

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA)

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 251 11 5517700 Fax: 251 11 5 517844 website: www.africa-union.org DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

La gestion des finances publiques est une composante essentielle

La gestion des finances publiques est une composante essentielle L IDA en action Gestion des finances publiques : effectuer un suivi des ressources pour obtenir de meilleurs résultats La gestion des finances publiques est une composante essentielle du processus de développement.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux DOSSIER DE PRESSE Services de change et de gestion des paiements internationaux Janvier 2014 Fiche d identité de FX4Biz Date de création 2012 : FX4Biz Belgique Type de société SA de droit Belge au capital

Plus en détail

PROFIL DE L ENTREPRISE

PROFIL DE L ENTREPRISE PROFIL DE L ENTREPRISE ACT EST UN CABINET DE CONSEIL ET DE FACILITATION À VOCATION PANAFRICAINE Créé en avril 2012, le cabinet ACT est implanté à Dakar, au Sénégal. ACT a composé une équipe d experts confirmés

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil GRANT THORNTON SENEGAL Un acteur majeur de l Audit et du Conseil Grant Thornton Sénégal 2 Qui sommes nous? Grant Thornton, 5 ème groupe d audit et de conseil au monde, est une organisation puissante et

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B L objectif visé en lançant ce nouveau produit dénommé Part sociale d investissement de la Confédération des institutions financières de l Afrique de l Ouest (Psi-Cif) ou Part B est de proposer aux membres

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L AUTORISATION D EXPLOITATION DES SERVICES FINANCIERS POSTAUX

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L AUTORISATION D EXPLOITATION DES SERVICES FINANCIERS POSTAUX AUTORITE DE REGLEMENTATION REPUBLIQUE TOGOLAISE DES SECTEURS DE POSTES ET DE Travail Liberté Patrie TELECOMMUNICATIONS ----------- --------------------- CAHIER DES CHARGES RELATIF A L AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

Session de formation professionnelle en finance islamique

Session de formation professionnelle en finance islamique Session de formation professionnelle en finance islamique 3 journées de workshop intensifs pour aller au cœur des métiers de la «finance islamique» 20, 21 et 22 Novembre 2013 à Dakar Hôtel Radisson Blu

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

RÉSEAU AFRICAIN DE MICROFINANCE (AFMIN)

RÉSEAU AFRICAIN DE MICROFINANCE (AFMIN) RÉSEAU AFRICAIN DE MICROFINANCE (AFMIN) PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DE NORMES ET D INDICATEURS DE PERFORMANCE COMMUNS INDICATEURS DE PERFORMANCE ET DÉFINITIONS CONVENUS OCTOBRE 2002 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES

CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES CONFERENCE INTERAFRICAINE DE LA PREVOYANCE SOCIALE 19 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE TUTELLE DE LA PREVOYANCE SOCIALE Abidjan les 13 et 14 février 2014 -------------------------------

Plus en détail

L AFRIQUE SE FOCALISE SUR L ELECTRIFICATION DES BUREAUX DE POSTE EN VUE DE DYNAMISER LES SERVICES POSTAUX

L AFRIQUE SE FOCALISE SUR L ELECTRIFICATION DES BUREAUX DE POSTE EN VUE DE DYNAMISER LES SERVICES POSTAUX BULLETIN D INFORMATION N 3 www.upap-papu.org L AFRIQUE SE FOCALISE SUR L ELECTRIFICATION DES BUREAUX DE POSTE EN VUE DE DYNAMISER LES SERVICES POSTAUX De gauche à droite: M. Kola Aduloju, Secrétaire général

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

Intergovernmental Working Group of Experts on International Standards of Accounting and Reporting (ISAR) Statement

Intergovernmental Working Group of Experts on International Standards of Accounting and Reporting (ISAR) Statement Intergovernmental Working Group of Experts on International Standards of Accounting and Reporting (ISAR) 30th SESSION 6-8 November 2013 Room XVIII, Palais des Nations, Geneva Wednesday, 6 November 2013

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail