ACTIONS GLOBALES. ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Amélioration de la qualité de vie au travail. Adhésion des salariés au projet d établissement DD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTIONS GLOBALES. ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Amélioration de la qualité de vie au travail. Adhésion des salariés au projet d établissement DD"

Transcription

1 FICHE ACTIONS Association ECHO ACTIONS GLOBALES Démarche de développement durable s appuyant sur des diagnostics (bilan carbone, Opération tri des déchets) intégrée aux orientations du projet d établissement ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Amélioration de la qualité de vie au travail Adhésion des salariés au projet d établissement DD ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Travail sous 3 axes : Recyclage des déchets, diminution des intrants, optimisation des déplacements Adresse : Pavillon Montfort 85 rue Saint-Jacques BP Nantes cedex 2 Téléphone : Site internet : Effectif 574 Cat : GE Activité Traitement de l insuffisance rénale chronique Certification HAS Critère DD : coté en A Personne responsable de la candidature Nom : Julie RODRIGUES DE OLIVEIRA Fonction dans l entreprise : Attachée aux affaires médico-soignantes, en charge du groupe de travail développement durable Date de création : 10/01/2013 Date de mise à jour : 14/02/2013 Version n 02 Rédacteur : TEYSSIER Esther Coordonnées directes (téléphone et mail) : Tel : Mail :

2 Liste et description des différentes actions de l entreprise Mise en place d actions concrètes de réduction des déchets et des intrants : - Achat de vaisselle lavable pour le personnel afin de diminuer la consommation de gobelets en plastique. - Amélioration de la gestion du papier : o diminution de la consommation en paramétrant les imprimantes en R/V et N/B, en utilisant du papier labellisé au grammage moins important : 75 g et 65 g au lieu de 80 g, et en sensibilisant à la réutilisation des feuilles en brouillon. o recyclage du papier dans des Croq feuilles. - Récupération des boitiers en plastique des tampons pour les réutiliser. - Evolution des sets de soins jetables utilisés à chaque séance de dialyse par patient, afin de réduire l emballage : diminution de la taille du sachet, suppression de l étiquette de couleur, etc. - En plus des filières de tris existantes (cartouches et toners, papier, carton), création de nouvelles filières de tri : tri des piles sur tous les sites avec l organisme Screlec, récupération des bouteilles plastique, conserves et canettes sur l un des plus gros sites de soins ( bouteilles consommées en 2011) avec Solution recyclage. Mise en place de la récupération des fournitures de bureau avec Terracycle. o Un site pilote : la Pharmacie à Usage Intérieur (PUI), pour lequel l ensemble des filières de tris est mis en place (piles, papier, carton avec une presse à balle, polystyrène, film plastique d emballage de palettes, déchets ménagers, déchets plastiques, conserves et canettes, cartouches et toners, fournitures de bureau). Mise en place d actions concrètes pour optimiser les déplacements : - Système de visioconférence installé dans une dizaine de sites soit plus d un quart des sites. - Emploi d un prestataire multi services ARENIS : ce prestataire, lors de sa livraison bimensuelle de collations, récupère le papier et les piles collectés pour les centraliser sur Nantes. Il s occupe aussi des opérations de petite maintenance et de nettoyage. Ainsi, cela évite à plusieurs prestataires de faire le déplacement. - Révision des plannings des prestataires venant enlever les déchets : une diminution des passages s imposait suite à la nouvelle gestion des déchets et quantités en jeu. - Formation à l éco-conduite pour 14 professionnels volontaires disposant d un véhicule professionnel. - Plan de déplacement entreprise signé avec la TAN : réduction de 10 % sur les prix, en contre partie l entreprise assure une campagne de communication sur les services de la TAN. Amélioration de la qualité de vie au travail : - Diminution des déplacements des salariés : visioconférence en multisites. - Contrôle de la qualité de l air en mesurant le taux d acide chloridrique dans le cadre des séances de dialyse et du vidage des poches d acide dans les vidoirs. Engagement dans des groupes de travail de développement durable : TRDD 2013/Fiche actions p. 2

3 - Participation à la rédaction d'un guide de réduction des GES pour les établissements de santé avec l'ademe : brainstorming, rédaction de retours d expérience (publié le 8 février 2013). - Membre de C2DS (comité pour le développement durable en santé): création de supports de travail, échanges d expérience. Communication forte aux employés et aux patients : - Participation des sites ECHO au Défi Vélo, initié par Nantes Métropole, pour la seconde année consécutive. - Communication dans le cadre de la semaine nationale du développement durable : location de deux expos auprès d Info énergie, affiches, quizz quotidien sur le bilan Carbone de l entreprise envoyé aux salariés par mail. - Communication autour de la semaine européenne de réduction des déchets : mail quotidien avec une information sous forme : «le saviez vous?». - Articles dans le bulletin mensuel d information pour les salariés et dans l Echo de l ECHO (journal biannuel) pour les patients. - Enquête effectuée auprès des salariés en 2010 et une autre prévue en Intégration dans les appels d offre de la mention : produits éco-labellisés. Contexte et objectifs des actions (Quel est le contexte, la problématique rencontrée? Quels sont les objectifs, les résultats attendus?) L intégration d un nouveau critère «engagement dans le développement durable» parmi les critères de certification de la Haute Autorité de Santé (V2010) ainsi qu une réelle attente des salariés pour améliorer la gestion des déchets a conduit l association ECHO à se lancer dans une démarche de développement durable. Un engagement fort de l équipe dirigeante a permis un démarrage rapide soutenu par de véritables investissements. Les objectifs actuels de cette démarche sont de réduire la quantité de déchets notamment en réduisant la quantité d intrants, de mettre en place un plan de déplacement entreprise durable et d améliorer la gestion des prestataires de transport. Ceci permettra à terme une réduction des coûts liés à la gestion des déchets, une amélioration de la qualité de travail des salariés auprès des patients et une réelle participation à l effort collectif de développement durable. Méthodologie suivie pour la réalisation des actions (Diagnostic initial, audit ou pré-études, mesures préalables effectuées, données de départ) Après avoir fait un pré-diagnostic pour définir des orientations de développement durable dans le projet d établissement, l entreprise a formé un groupe de travail en Juin De Septembre 2011 à Février 2012, le groupe a réalisé un Bilan carbone multicritère avec l aide du cabinet de consulting Altasys. Cette étude a permis de mettre en avant trois axes principaux de dépenses sur lesquels travailler : le transport, les déchets et les intrants. Un plan d actions sur deux ans a été rédigé à partir de ce bilan carbone. Pour compléter ce diagnostic, l association ECHO participe à l opération Tri des déchets, lancée par la CCI (Chambre de Commerce et d Industrie) Nantes- Saint-Nazaire, sur trois sites de l agglomération nantaise. L objectif de cette opération est de mieux connaitre ses déchets pour mieux déterminer les filières de tri. Le cabinet de consulting Indiggo effectue un diagnostic. Le groupe de travail a choisi dix actions à réaliser en 2013, parmi les préconisations faites par Indiggo, qui ont été rajoutées au plan d action. TRDD 2013/Fiche actions p. 3

4 Ressources mobilisées pour la réalisation des actions (Organisation, moyens humains internes et/ou externes, moyens financiers, moyens techniques, recours aux aides extérieures humaines et financières) Le groupe de travail développement durable est constitué de salariés de l ECHO venants de différents corps de métier et de différentes zones géographiques. Cette mixité permet de fournir au groupe une bonne vision de l établissement. Comme indiqué précédemment, l association ECHO a eu recours à deux cabinets de consulting : Altasys pour le Bilan carbone et Indiggo pour l opération tri des déchets. Le Bilan carbone a coûté dont 7000 remboursés par l ADEME au titre d une subvention. L opération tri des déchets coûte 5000 à l établissement. De gros investissements ont été faits notamment dans les systèmes de visioconférence mais ceux-ci devraient être rentables à long terme. Enfin, l association ECHO s appuie sur les réseaux du C2DS et de l ADEME. Ces organisations lient l établissement à d autres organismes de santé ce qui permet des échanges d expérience et la mise en place de fiches pratiques thématiques (cf Guide GES à destination des établissements de santé). Responsables des actions Responsable initiateur des actions : Monsieur Bensadoun, Directeur de l ECHO jusqu en août Responsable de suivi des actions : Madame Rodrigues De Oliveira, Attachée aux Affaires médico-soignantes, en charge du groupe de travail Développement Durable. Echéancier de mise en œuvre des actions (Echéancier prévisionnel et réalisé, durée des études préalables, durée des audits/diagnostics, durée de la mise en place) Début 2010 : Début de la réflexion. Début 2011 : Rédaction du projet d établissement avec mention d une politique développement durable. Juin 2011 : Constitution du groupe de travail. Septembre 2011-Février 2012 : Réalisation du bilan carbone. Février 2012 : Rédaction d un plan d action sur deux ans. Septembre 2012-Septembre 2013 : Opération Tri des déchets. Janvier 2013 : Choix de 10 préconisations à appliquer en Actions prévues : Suppression des bouteilles d eau en plastique à destination du personnel, mise en place d un Plan Déplacement Entreprise dans les autres villes accueillant des structures ECHO, recensement des achats labellisés, enquête auprès du personnel, etc. Mesure des résultats (Tableau de bord avec indicateurs? Lesquels? Fréquence de suivi des indicateurs? Listez les indicateurs de suivi des actions réalisées (ex : % de CO 2 évités, % de kwh économisés, % de femmes dans les instances dirigeantes, kwh/unité de production, % de salariés formés ; quantité de déchets recyclés/quantité totale, ) Qualitativement, le plan d action évoqué précédemment est mis à jour régulièrement avec les actions réalisées, celles en cours, et celles planifiées. Les indicateurs permettant de quantifier les résultats des actions réalisées sont le nombre d intrants économisés qui correspondent aussi aux déchets évités, le poids de déchets recyclés, les litres d essence et les kilomètres économisés. Ils peuvent être calculés par an, par séance de dialyse et/ou par salarié ou patient. TRDD 2013/Fiche actions p. 4

5 Résultats obtenus Résultats quantitatifs (Quelles données mesurables par exemple : quantité de déchets évitées ; quantité d énergie économisée et de CO 2 évités, % de salariés adhérant au covoiturage ; Nombre moyen d heures de formation par an, par salarié et par catégorie professionnelle ) Intrants économisés ou déchets évités : - En 2010, l entreprise a utilisé gobelets en plastique soit 1.59 gobelet /séance de dialyse. Grace à l achat de vaisselle lavable, seulement gobelets ont été distribués en 2012, c'est-à-dire 1.02 gobelet/séance de dialyse. - Une bonne communication et un paramétrage par défaut judicieux des imprimantes a permis de passer de 7.1 feuilles A4 utilisées par séance de dialyse en 2010 contre 5.3 feuilles/dialyse en Durant l année 2012, sur 70 commandes de tampons effectués, 51 n ont nécessité que l achat de la lamelle en caoutchouc personnalisée, grâce au recyclage en interne des boitiers en plastique. - L évolution du set de soin a permis sur les unités utilisées d économiser 256 kg de papier et 750 kg de cartons. En effet, les dimensions plus petites ont conduites à l usage d un nouveau type de carton contenant 50 unités au lieu de 40. Ceci a aussi permis d optimiser le transport. Déchets : - Le système Croq feuilles permet de collecter 350 kg de papier sur la trentaine de structures, à recycler, tous les quinze jours kg de piles ont été collectés sur l ensemble des sites entre août et décembre Transport : - De Janvier à Octobre 2012, ce sont au minimum km qui ont été économisés grâce à l utilisation de la visioconférence, ce qui représente 344 heures de travail salarié épargnées, de la fatigue et un risque d accident de transport. - Après la formation à l éco-conduite, on remarque une certaine baisse de la consommation des véhicules d ECHO : 4001 litres/ véhicule contre 4170 litres/véhicule un an auparavant. Résultats auprès des parties prenantes (Quelles sont les évolutions (de comportement) observées auprès du personnel, des clients, des sous-traitants, des fournisseurs et autres partenaires? Expliquer comment les différentes parties prenantes ont été impliquées à votre démarche, y adhèrent, et comment vous mesurez cette adhésion.) L ECHO implique ses salariés à sa démarche développement durable de nombreuses manières. Au commencement, une enquête a été effectuée en 2010 reflétant une réelle attente des salariés contre le gaspillage et pour le tri des déchets. Une nouvelle enquête sera lancée en 2013 afin de permettre aux salariés d évaluer les actions mises en place. De plus, l entreprise a étendu le Défi vélo à l ensemble de ses centres de dialyse permettant à tous de participer à cette opération. 5 sites ont répondu présent et 24 cyclistes ont parcouru 340 km en une journée ce qui correspond à l économie de 78 kg de CO2. Ensuite, le plan transport entreprise signé avec la TAN incite les salariés à prendre les transports en commun et des vélos sont mis à disposition des employés sur deux des sites nantais. Enfin, le séminaire des responsables de soins s est déroulé dans un TRDD 2013/Fiche actions p. 5

6 nouveau concept d hôtel «Eco-Nuit», certifié éco-label, à Guérande. Dans l ensemble, les salariés s intéressent à cette démarche. Tout d abord, le groupe de travail lui-même est constitué de salariés volontaires que la thématique intéresse. De plus, les membres de ce groupe reçoivent beaucoup de retours positifs par mail ou à l oral notamment sur les mails contenant des quizz ou des informations. L enquête de 2013 devrait permettre une mesure approfondie de leur adhésion. En deuxième lieu, l ECHO participe à de nombreux dialogues avec ses parties prenantes. L ADEME et particulièrement le C2DS mènent des discussions et établissent des pratiques spécifiques aux établissements de santé. D ailleurs, l association ECHO a rédigé 6 retours d expérience dans les fiches thématiques du guide de réduction des gaz à effet de serre édité par l ADEME. L entreprise a aussi lancé une question sur le site de C2DS pour avoir le retour d expérience d autres organismes pour le recyclage des draps à usage unique utilisés pour les soins. Les organismes de la santé comme HAS, l Assurance Maladie associent l entreprise à leurs recherches de solution sur le transport des patients. Et enfin, l entreprise a essayé d impliquer le laboratoire pharmaceutique leur fournissant les poches d acide à usage unique à leur démarche afin qu il adapte ses produits à l usage qui en est fait. Résultats économiques (Les actions ont-elles apportées un gain économique (clients, matière, énergie )? Quels sont les coûts liés à la mise en place de telles actions (étude, achat de matériel, temps passé pour l installation, maintenance)? Quels sont les résultats obtenus (TRB, TRI )? En coût global? Avec prise en compte de la projection des prix des énergies?) L entreprise est en mesure d évaluer certaines économies concernant les intrants et la mise en place de la visioconférence. Mais, les gains obtenus après avoir optimisé les services de transport de déchets, la mise en place du facility management, ainsi que l économie en termes de réductions de déchets, n ont pas encore été calculés. Au niveau des intrants, des économies ont été réalisées : - En ce qui concerne la vaisselle, on peut estimer une économie de TTC pour cette année, moins l investissement de TTC, soit un gain de TTC. - Une économie de TTC a été réalisée sur la consommation de papier A4. - La réutilisation des tampons en interne a permis une réduction des coûts de TTC L investissement effectué pour équiper 10 sites de système de visioconférence a été de TTC. Les économies sur les notes de frais liés aux déplacements des salariés pour des réunions sont de pour cette année, sans compter la rémunération des salariés allant assister aux réunions. De plus, les formations d éco conduite dispensées à un quart des professionnels possédant un véhicule ont couté Reproductibilité des actions (Les actions pourraient-elles être facilement reproduites ailleurs? Pourquoi?) Ces actions sont, en effet, facilement reproductibles. D ailleurs, l ECHO ainsi que les autres organismes de santé échangent leurs expériences personnelles à travers l association C2DS afin d évoluer dans leurs démarches respectives. Les problématiques que rencontrent ECHO sont les mêmes que celles d autres entreprises et plus spécifiquement celles d autres organismes de santé. TRDD 2013/Fiche actions p. 6

7 Forces et faiblesses des actions menées (exprimées par le candidat) (Quelles sont les écueils à éviter et quelles sont les points forts des actions réalisées? Quelles sont les difficultés rencontrées, comment ont-elles été contournées?) Une des forces de l association ECHO est d avoir réalisé des diagnostics lui permettant de dresser un constat de son empreinte énergétique et d établir un plan d actions mis à jour régulièrement. L intégration des parties prenantes à cette démarche est une plus-value, elle permet une réelle dynamique des acteurs : les salariés, les partenaires, l ADEME apportent chacun à la démarche une compétence spécifique qui les fédère. La difficulté de l ECHO est sa particularité d être multi-sites (36 sites de tailles et composition en terme de salariés et nombre de patients différents), ce qui engendre une communication renforcée mais attractive (exemple de la mascotte de l entreprise Izabeille) car des points restent à améliorer comme l acquisition par certains salariés des bons gestes suite à la mise en place de nouvelles filières de tris. Un des points à améliorer également sera la quantification, dans la mesure où les données seront disponibles, des économies réalisées, qu elles soient en monnaie, en énergie, en tonnes de déchets, etc. Engagement du dirigeant Décrivez précisément la stratégie développement durable de l entreprise/organisation et en quoi les actions réalisées sont en cohérence avec cette stratégie. (20 lignes maximum) L ECHO a souhaité se donner les moyens de répondre aux enjeux de notre époque qu ils soient du domaine de la Santé, qui se doit de réaliser des réductions de coûts afin de faire bénéficier à tous d une prise en charge médicale globale dans les meilleures conditions de qualité et de sécurité et de façon pérenne. Dans le domaine de l environnement, bien qu étant un établissement de santé générateur de déchets, de pollution ambiante et consommateur d énergie, l institution se doit de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et de trouver des solutions alternatives suite à la photographie réalisée grâce au Bilan Carbone. Mais aussi, dans le domaine civique, afin de participer à l effort collectif réalisé par les citoyens au quotidien par l adoption de gestes simples que sont le tri des déchets, le recyclage, le don, la promotion de transports alternatifs, l utilisation de produits labellisés et d autres solutions que notre établissement tend à s approprier et à mettre en place avec l adhésion de ses salariés, partenaires et fournisseurs. Afin d y répondre, la Direction a souhaité la mise en place en Juin 2011 d un groupe de réflexion, mais aussi d action, sur les problématiques liées au développement durable dans le domaine spécifique qu est la dialyse. La première étape du Bilan Carbone et la mise en place d un plan d actions à court et moyen terme que se sont appropriés les professionnels de l ECHO, ont permis d enclencher une dynamique irréversible dont on ne peut que se réjouir (et ce dossier nous permet d en faire la synthèse) des nombreuses actions mises en place en l espace de 17 mois par ce groupe de travail, auquel la Direction apporte tout son soutien. TRDD 2013/Fiche actions p. 7

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Améliorer de façon continue les performances environnementales de leurs produits et services

ACTIONS GLOBALES Améliorer de façon continue les performances environnementales de leurs produits et services FICHE ACTION Camping L Océano d Or ACTIONS GLOBALES Améliorer de façon continue les performances environnementales de leurs produits et services ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibiliser et former leurs

Plus en détail

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès ACTIONS GLOBALES Implication dans une démarche de DD et de RSE Doctorante responsable de projet RSE Démarche de Certification ISO 26000 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Intégration des bonnes pratiques environnementale dans le plan de prévention ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Conduite du changement

ACTIONS GLOBALES Intégration des bonnes pratiques environnementale dans le plan de prévention ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Conduite du changement FICHE ACTIONS Clinique de l Anjou ACTIONS GLOBALES Intégration des bonnes pratiques environnementale dans le plan de prévention ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Conduite du changement ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

Plus en détail

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac.

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Mise en ligne sur : www.depac.fr Descriptif : La Politique responsable de la société DEPAC est organisée autour de 4 axes

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

PRESERVER LES ECOSYSTEMES ET LA BIODIVERSITE Action 1 : Sélection de filières respectueuses de l environnement et de la biodiversité

PRESERVER LES ECOSYSTEMES ET LA BIODIVERSITE Action 1 : Sélection de filières respectueuses de l environnement et de la biodiversité Jean-Marie DESOINDRE Responsable SE 05 55 08 30 03 Je soussigné, J-Marie DESOINDRE, autorise les Fabricants de Biscuits et Gâteaux de France à utiliser sur le site Internet www.biscuitsgateaux.com les

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques Choisir son matériel de façon responsable Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd hui le ski vert n existe pas

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S ACTIONS GLOBALES Communication avec l ensemble des salariés via un réseau intranet ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Une démarche de progrès continu validée par les certifications

Plus en détail

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL domino assist m domino missions domino staff sports & métiers domino mode & luxe domino labo & tech domino management domino téléservices domino transports domino polska domino holland hc resources Objet

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement FICHE ACTION n 07 Atlantic Agencement ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Installation d un système d aspiration de poussières de bois dans l atelier, Protection santé, sécurité et conditions de travail ACTIONS

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements

Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre. Plan Déplacements Inter-Etablissements Association des Entreprises de la Chapelle sur Erdre Plan Déplacements Inter-Etablissements En 3 points 1 2 3 Qu est ce qu un PDIE? Quel contexte pour le PDIE? Quelles étapes du PDIE? Qu est ce qu un PDIE?

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

AVEC OZACT, PILOTEZ ET ANIMEZ LE DÉPLOIEMENT DE VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE.

AVEC OZACT, PILOTEZ ET ANIMEZ LE DÉPLOIEMENT DE VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. AVEC OZACT, PILOTEZ ET ANIMEZ LE DÉPLOIEMENT DE VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. POUR OBTENIR DES RÉSULTATS MASSIFS, LA MOBILISATION ET L ANIMATION PÉRENNES DE TOUS LES SALARIÉS CONSTITUENT AUJOURD

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes

EFICAS. Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes EFICAS Energie Fluidique Industrielle, Cours d Audit Systèmes Résumé Ce programme s inscrit dans le cadre de l appel à projets «pour la mise en place de programmes d information, de formation et d innovation

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE 1 CONTEXTE ACTUEL : Le froid représente une part importante

Plus en détail

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial GROUPE LEADER TRAVAIL TEMPORAIRE S.A.S. au capital de 3 983 920 euros - SIREN : 423 856 459 NAF 7010 Z Siège Social : 19 Rue des Alouettes B.P. 80110 95604 Eaubonne Cedex Téléphone : 01.30.10.64.64 Fax

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE

COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE TECHNOPOLE La démarche de la Commission Développement Durable Constats - 80% des entreprises de la zone sont dans le tertiaire produisant essentiellement des déchets

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

d Achat Responsable www.itsgroup.com

d Achat Responsable www.itsgroup.com Charte d Achat Responsable www.itsgroup.com Mot du Président Directeur Général du groupe N otre groupe a su mettre au profit de son organisation les bienfaits d une gouvernance d entreprise sociale et

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie Plan de Déplacements Entreprise Objectifs et Méthodologie PDE Qu est-ce qu un Plan de Déplacement Entreprise Une démarche volontaire mise en place par un employeur pour optimiser les déplacements induits

Plus en détail

ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME-

ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME- LE GROUPE BMCE BANK REDUction de l EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME- Une Démarche Systémique pour une Performance Ecologique LA PREVENTION DE LA POLLUTION GESTION DES SITUATIONS D URGENCE A IMPACT

Plus en détail

ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À

ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. LA CONSULTATION DE CET OUTIL N ÉQUIVAUT EN RIEN À UNE FORMATION EN BONNE ET

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie Date de création : 14/01/2009 ATM Date de mise à jour : 11/03/2010 Version n 03 Rédacteur : Allan LEVASSORT : ZAE de Jumelles «Les Gâts» 49160 LONGUE : 02 41 40 78 00 : 02 41 40 78 02 : sbr@atmhery.com

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE 2 Introduction Fondée en 2005, à Paris, I-TRACING est une société de conseil technique, d ingénierie et de services managés spécialisée dans le domaine

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

2008-2010. S engager vers une démarche ISO 14 001. Maîtriser ses risques au travail. Bénéficier d un réseau régional environnement et sécurité

2008-2010. S engager vers une démarche ISO 14 001. Maîtriser ses risques au travail. Bénéficier d un réseau régional environnement et sécurité 008-010 S engager vers une démarche ISO 14 001 Maîtriser ses risques au travail Bénéficier d un réseau régional environnement et sécurité Un accompagnement pour vous et votre entreprise Une équipe dynamique

Plus en détail

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f.

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f. Le Plan de développement durable (PDD) du Service public de Wallonie (SPW), approuvé par le Comité stratégique fin 2011, représente l implication concrète de l administration face aux nombreux défis actuels

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE SOMMAIRE 1 SOCIAL p. 05 / Emploi p. 06 / Organisation du temps de travail Relations sociales p. 07 / Sécurité et santé au travail Formation des collaborateurs

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Etude et mise en place de l écosystème nécessaire à l introduction de mobilités électriques ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES Etude et mise en place de l écosystème nécessaire à l introduction de mobilités électriques ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS SAS URBANELEC ACTIONS GLOBALES Etude et mise en place de l écosystème nécessaire à l introduction de mobilités électriques ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Pédagogie auprès des salariés et

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

Programme Performance et Maîtrise de l Energie

Programme Performance et Maîtrise de l Energie Programme Performance et Maîtrise de l Energie 1 PERFORMANCE ET MAÎTRISE DE L ENERGIE Des solutions individuelles Visite de sensibilisation Pré-diagnostic / Diagnostic Des échanges d expériences Réunions

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe Évènements sportifs et développement durable : gadget ou impératif tif? Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe ADEME Rhône Alpes L ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie Établissement

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive.

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive. Guide éco-événements Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations SIRTOM DE LA REGION DE BRIVE Tél. 05 55 17 65 10 Fax 05 55 17 65 19 sirtom@ sirtom-brive.fr

Plus en détail

Concours Usages et Bâtiment Efficace Deuxième édition: préparez-vous, inscrivez-vous! Top départ au 1 er juillet 2015

Concours Usages et Bâtiment Efficace Deuxième édition: préparez-vous, inscrivez-vous! Top départ au 1 er juillet 2015 Concours Usages et Bâtiment Efficace Deuxième édition: préparez-vous, inscrivez-vous! Top départ au 1 er juillet 2015 Un concours Avec le haut patronage de Organisé par En partenariat avec Et les partenaires

Plus en détail

Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges

Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges Démarche d éco-achat de Bayard Jeunesse Presse Appel d offres impression Intégration de critères environnementaux dans le cahier des charges L engagement de Bayard Jeunesse en matière de développement

Plus en détail

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin

Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Audit environnemental 2010-2011 du Cégep Marie-Victorin Objectif : Atteindre les objectifs permettant de maintenir la certification Cégep vert niveau Excellence Maintenir le CACE : minimum de quatre rencontres.

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique CONTEXTE Les modes de production durables sont aujourd hui indispensables pour maintenir la compétitivité des entreprises en diminuant leur dépendance

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT

CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT L Université Lille 1 L association nom de l association Conscients de l impact des évènements culturels sur l environnement, la population et l économie de son territoire,

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde De MOBILEO à une politique départementale pro-pde 1 Plan de présentation 1 Emergence de la politique PDE du CG67 2 Réalisations concrètes du PDE Mobiléo 3 Enseignements et réflexions prospectives 2 1 Un

Plus en détail

Conférence de presse SustainSTAR 23/10/2015

Conférence de presse SustainSTAR 23/10/2015 SMOVE - Sustainable Mobility Services La mobilité durable comme levier d une performance durable Agenda SMOVE Qui sommes-nous? Caractéristiques de SMOVE Des exemples concrets ESCEM SUSTAIN TÜV Rheinland

Plus en détail

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS...2 a) PRESENTATION DE L ENTREPRISE...2 b) OBJECTIFS DE CE RAPPORT :...2 c) PERIMETRE DE L ETUDE :...2 2. RESULTAT ET PRECONISATIONS

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001 ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT Vers la certification ISO 14001 20 NOVEMBRE 2013 Démarche ISO 14001 à l ENSAT Qu est ce que l ISO 14001? La norme iso14001 concerne le management environnemental.

Plus en détail

Plan de développement durable

Plan de développement durable Plan de développement durable Projet de service Médiathèque de Monaco Projet de service Plan de Développement durable Médiathèque de Monaco Sous l égide de SAS le Prince Albert II, la Principauté de Monaco

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities Logo de l entreprise Adresse de l organisme 48 rue René Clair 75018 PARIS SIRET 52228673100024 Date création 14/05/2010 Code APE Site internet Personne Contact

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens)

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens) PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014 L essentiel pour bien agir (Citoyens) BOITE A OUTILS CITOYENS En signant la charte d engagement du Plan Climat Energie Territoriale d

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pacte Mondial Communication on Progress 2010 Entreprise : ADP France Date : Janvier 2011 Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pays : France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP)

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP) Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. COMMUNICATION sur le progrès (COP) COMMUNICATION par France Sécurité du 16 mars 2012 au 16 mars 2013 Principes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance

Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance PROJET IMMOBILIER ET RECHERCHE DE LOCAUX DEMENAGEMENT ET INSTALLATION TRAVAUX D AMENAGEMENT ET DE RENOVATION

Plus en détail

Instaurer une démarche de Développement Durable en Santé. Julien COLLET

Instaurer une démarche de Développement Durable en Santé. Julien COLLET Instaurer une démarche de Développement Durable en Santé Julien COLLET Julien COLLET Chargé de communication - H360 Responsable Logistique et Environnement au Pôle Santé Sarthe et Loir à La Flèche (72)

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre de GAMBRO en France

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre de GAMBRO en France GAMBRO Industries ZI de 7, Avenue Lionel Terray 69 883 Cedex Bilan de gaz à effet de serre de GAMBRO en France Installations Classées pour la Protection de l'environnement Bilan Année 2011 (année de référence)

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail