SIMULATION DES AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIMULATION DES AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE"

Transcription

1 Simulation SIMULATION AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE Michel VISONNEAU et Emmanuel GUILMINEAU Laboratoire de Mécanique des Fluides CNRS UMR 6598, Ecole Centrale de Nantes Nantes, FRANCE GDR Contrôle des Décollements Polytech Orléans, 2009

2 Comme les voitures deviennent de plus en plus légères pour réduire leur consommation de carburant, la stabilité devient plus sensible aux forces aérodynamiques. Et un véhicule sur la route est soumis à un écoulement turbulent non-uniforme. = Effets de vent latéral Les recherches sur le vent latéral ont principalement été conduites sur les trains et les camions, qui sont très sensibles au vent latéral en raison de leur grande surface latérale. Pour les voitures, ce domaine est très récent. = Modèle Simulation

3 Les simulations numériques sont maintenant intégrées dans l industrie. Mais pour les effets de vent latéral avec un grand angle de dérapage, les simulations RANS sont déficientes. Par exemple pour un angle de dérapage de 30 avec le modèle de turbulence EARSM : Simulation & F. Chometon, Journal of Fluids Engineering, = Simulations

4 Simulation d écoulement avec ISIS-CFD Simulation numérique d écoulements turbulents et incompressibles Simulation Géométries complexes (maillage non-structuré) Plusieurs modèles pour la turbulence Surface libre ou écoulements cavitants (capture d interface) DTMB libre Raffinement/déraffinement automatique de Drague maillage S60 + Houle avec ses appendices Fortement couplé avec la loi de Newton Calcul du mouvement d un ou plusieurs corps solides ou déformables dans un fluide Déplacement d un requin Code diffusé par NUMECA Int. sous le nom de FINE/Marine

5 Ecoulements visqueux incompressibles Phases non-miscibles Equations de Navier-Stokes en moyenne de Reynolds Discrétisation volumes finis totalement implicite Volume de controle de forme arbitraire Second ordre en espace et en temps Algorithme de type SIMPLE : Equation de pression Solveurs GMRES/CGSTAB + ILU(k) Version parallèle (MPI) Modèles de turbulence 1 Eq : Spalart-Allmaras 2 Eqs: K-ε, K-ω Wilcox/Menter, EARSM, ARSM 7 Eqs: R ij ω LES : D.E.S Simulation

6 -SST Equation pour K (ρk ) t + (ρu jk ) x j = P k β K ω + [ (µ + σ K µ t ) K ] x j x j Terme de destruction du modèle original (K-ω SST) : Terme de destruction : E = β K ω = ε E = β K ω F Simulation Fonction : avec F = max C = 0.78 L t = ( ) Lt C (1 F SST ),1 K β ω = 2 x + 2 y + 2 z

7 -SST Choix de la fonction F SST : F SST = 0 ou F 1 ou F 2 Simulation F SST = 0 = Modèle original (Strelets) noté -SST F SST = F1 F SST = F2 = Fonction du modèle K-ω SST noté -SST-F1 = Fonction du modèle K-ω SST noté -SST-F2

8 Simulation ECOULEMENT AUTOUR DU MODELE DE WILLY

9 Modèle Willy (http://www.cnam.fr/laboaero/willy) Simulation Longueur du modèle L = 675 mm Hauteur du modèle H = 192 mm Largeur du modèle W = 240 mm Garde au sol G = 29 mm 4 pieds (f) φ 1 = 20 mm Cylindre central (c) φ 2 = 40 mm (pour protéger les tubes de pression dans les expériences) & F. Chometon, Journal of Fluids Engineering, 2009.

10 Orientation du modèle Définitions Simulation Sol fixe Vitesse amont: V 0 = 20 m/s: = Re L = = Re H = Angle de dérapage β : >0 si le coté droit du modèle est le coté au vent

11 Etude de maillage pour β = 10 Maillage généré par Hexpress TM Domaine de calcul : [4 L; 5.5 L] [-1.5 L; 1.5 L] [-G; 1.5 L] Vue de coté Vue de dessus Simulation y = mm pour le modèle (y + = 0.5) (bas Reynolds) y = 0.6 mm pour le sol (fonction de paroi) Nombre de points Maillage 1 Maillage 2 Maillage 3 du maillage sur le modèle sur le sol

12 Pression de paroi et coeffecient de trainée pour β=10 Coefficient de pression le long de la courbe (Pt) Simulation Coefficient de trainée Maillage 1 Maillage 2 Maillage 3 Cx Simulations pour les autres angles utilisent la taille du maillage 2

13 Maillage Simulation Caractéristiques du maillage y x (sur le culot) (près des pieds) z (sur le culot) (près des pieds)

14 Informations numériques Modèle -SST Simulations instationnaires Pas de temps : t = s 20 itérations non-linéaires / pas de temps Nombre de pas de temps pour le moyennage entre et Zone RANSE Modèle de Willy : 20 cellules Sol de la soufflerie : 3-5 celluless Simulation Autres simulations Comparaison avec des résultats obtenus avec le modèle de turbulence EARSM (maillage points)

15 Angle de dérapage : β = 0 Coefficient de pression totale à Xo/L = 0.60 EARSM -SST Expérience Simulation Lignes de courant dans le plan de symétrie EARSM -SST Expérience (Gohlke et al, 2007) L R 0.49 L 0.44 L 0.4 L

16 Angle de dérapage : β = 10 Slice at X/L = Simulation Z [mm] V2 V Y [mm] Iso-surface de la composante U -SST : Pression

17 Angle de dérapage : β = 20 Slice at X/L = Simulation Z [mm] V3 V Y [mm] Iso-surface de la composante U

18 Angle de dérapage : β = 30 Slice at X/L = Simulation Z [mm] V Y [mm] Iso-surface de la composante U

19 Angle de dérapage : β = 30 Coefficient de pression totale à Xo/L = 0.55 EARSM -SST Expérience 250 Cpi: Cpi: Cpi: Simulation Zo [mm] Zo [mm] Zo [mm] Yo [mm] Yo [mm] Yo [mm] -SST : Pression totale Coefficient de pression totale à Z = mm EARSM -SST Expérience

20 Coefficient de pression Courbe (A) β=10 β=20 Simulation Cp 1.0 EASM Experiments Cp 1.0 EASM Experiments X [mm] X [mm] β= EASM Experiments 0.5 Cp X [mm]

21 Coefficient de pression Z = 50 mm β=10 β= EASM EASM -0.2 Experiments -0.2 Experiments Simulation Cp -0.4 Cp Y [mm] Y [mm] β= EASM Experiments -0.3 Cp Y [mm]

22 Forces Trainée Experiments EASM -SST Force latérale Simulation Cx Yaw angle β Cy Moment de dérapage Experiments EASM -SST Yaw angle β CN Experiments EASM -SST Yaw angle β

23 Simulation ECOULEMENT AUTOUR DU MODELE DE AHMED

24 Modèle Ahmed Simulation Longueur du modèle L = 1044 mm Hauteur du modèle H = 288 mm Largeur du modèle W = 388 mm Garde au sol G = 50 mm 4 pieds (f) φ 1 = 30 mm Angle de la lunette arrière α = 25 Conditions expérimental Vitesse incidente V 0 = 40 m/s = Re L = ou Re H =

25 Maillage Maillage généré par Hexpress TM Domaine de calcul : [2 L; 5 L] [-0.9 L; 0.9 L] [0; 1.34 L] Recommendation du workshop ERCOFTAC 2002 y = 2.7 mm (fonction de paroi) = Maillage 1 y = mm (bas Reynolds) = Maillage 2 Nombre de points Maillage 1 Maillage 2 du maillage sur le modèle sur le sol Simulation

26 Maillage Comparaison des deux maillages au niveau du toit Simulation Caractéristiques du maillage 2 y + : 0.75 x + : 250, sur la lunette et près des pieds z + : 180, sur la lunette et 250 près des pieds

27 Informations numériques Modèles : -SST, -SST-F2 Simulations instationnaires Pas de temps : t = s 20 itérations non-linéaires / pas de temps Nombre de pas de temps pour le moyennage entre et Simulation

28 Lignes de courant dans le plan de symétrie Maillage 1 EARSM -SST -SST-F2 Simulation Maillage 2 EARSM -SST -SST-F2

29 Profils de vitesse sur la lunette arrière Maillage 1 Maillage 2 Simulation

30 Vitesse à X = 0 mm Maillage 1 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

31 Vitesse à X = 0 mm Maillage 2 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

32 Vitesse à X = 80 mm Maillage 1 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

33 Vitesse à X = 80 mm Maillage 2 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

34 Vitesse à X = 200 mm Maillage 1 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

35 Vitesse à X = 200 mm Maillage 2 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

36 Vitesse à X = 500 mm Maillage 1 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

37 Vitesse à X = 500 mm Maillage 2 EARSM -SST Simulation -SST-F2 Expérience

38 Coefficient de pression sur le culot à Y = 0 mm Maillage 1 Maillage 2 Simulation

39 Coefficient de pression sur le culot à Y = 180 mm Maillage 1 Maillage 2 Simulation

40 Coefficient de pression sur la lunette arrière à Y = 0 mm Maillage 1 Maillage 2 Simulation sur la lunette arrière à Y = 180 mm Maillage 1 Maillage 2

41 Forces Coefficient de trainée (Cx) EARSM -SST -SST-F2 Maillage Maillage Expérience Simulation Coefficient de portance (Cz) EARSM -SST -SST-F2 Maillage Maillage

42 & Perspectives Présentation de calculs par une approche de l écoulement Modèle de Willy Pour les angles de dérapage modérés : résultats -SST similaires à ceux obtenus par RANS Pour les angles de dérapage importants : résultats -SST en meilleur accord avec les données expérimentales que les résultats obtenus par RANS Modèle de Ahmed avec incidence de lunette arrière 25 dépendants du modèle de turbulence choisi Bulle de décollement sur la lunette arrière non prédite Sillage correctement prédit avec le modèle -SST et un maillage bas-reynolds Evolution de la pression correctement prédite par -SST avec un maillage bas-reynolds mais pas les niveaux Simulation

Le corps d Ahmed : de la simulation vers le contrôle

Le corps d Ahmed : de la simulation vers le contrôle Le corps d Ahmed : de la simulation vers le contrôle Emmanuel GUILMINEAU Equipe Modélisation Numérique Laboratoire de Mécanique des Fluides-CNRS UMR 6598 Ecole Centrale de Nantes, Nantes, FRANCE GRD des

Plus en détail

Effet de vent latéral sur un modèle simplifié de voiture par une méthode DES

Effet de vent latéral sur un modèle simplifié de voiture par une méthode DES 19 ème Congrès Français de Mécanique Marseille, 24-28 août 29 Effet de vent latéral sur un modèle simplifié de voiture par une méthode DES E. GUILMINEAU, O. CHIKHAOUI, G.B. DENG, M. VISONNEAU Laboratoire

Plus en détail

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile V.G. Chapin,, S. Jamme (ENSICA) B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Aérodynamique du voilier Analyser & optimiser les performances

Plus en détail

Simulations instationnaires: Effet de modèle (Cµ variable, schéma en temps)

Simulations instationnaires: Effet de modèle (Cµ variable, schéma en temps) Simulations instationnaires: Effet de modèle (Cµ variable, schéma en temps) Gabriel PETIT Thèse CIFRE Directeur de thèse: Azeddine KOURTA (IMFT) Tuteurs industriels: Jean-Pierre ROSENBLUM (DASSAULT) Jean-Claude

Plus en détail

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant Présentateur Date 1 Qu'est-ce que SolidWorks Flow Simulation? SolidWorks Flow Simulation est un logiciel d'analyse des écoulements de fluide et du

Plus en détail

NUMECA et son bureau d études NUMFLO, spécialisé dans la simulation numérique des effets du vent 06-11-2013

NUMECA et son bureau d études NUMFLO, spécialisé dans la simulation numérique des effets du vent 06-11-2013 Propositio n NUMECA et son bureau d études NUMFLO, spécialisé dans la simulation numérique des effets du vent Guillaume Terlinden Sales Engineer, NUMECA Virginie Barbieux Head of Consulting Group, NUMFLO

Plus en détail

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD»

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» «Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» Par Nicolas COSTE, Société OPTIFLOW - 11/12/2002 OPTIFLOW: Bureau d études et de recherches en Mécanique des Fluides Créée en 1998 par un ensemble

Plus en détail

Contrôle de l écoulement autour d une géométrie simplifiée de véhicule par déflecteur

Contrôle de l écoulement autour d une géométrie simplifiée de véhicule par déflecteur Contrôle de l écoulement autour d une géométrie simplifiée de véhicule par déflecteur Grégoire Fourrié, Laurent Keirsbulck, Larbi Labraga IUT GMP Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis Laboratoire

Plus en détail

Résumé. Summary A. LEROYER, P. QUEUTEY ET M. VISONNEAU

Résumé. Summary A. LEROYER, P. QUEUTEY ET M. VISONNEAU COUPLAGE ÉCOULEMENT/MOUVEMENT AU SEIN D UN SOLVEUR RANSE : APPLICATIONS À L HYDRODYNAMIQUE NAVALE FLOW/MOTION COUPLING IN A RANSE SOLVEUR : APPLICATIONS TO SHIP HYDRODYNAMICS A. LEROYER, P. QUEUTEY ET

Plus en détail

Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals

Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals Projet Optiperf : les ressources du calcul parallèle à destination des architectes navals Pierre-Michel Guilcher, Olivier Payen, Aurélien Drouet, Erwan Jacquin Plan de l exposé Contexte général Définition

Plus en détail

Les outils de conception. 1. Comparaison aérodynamique aéronautique/automobile 2. Les outils expérimentaux 3. Les outils numériques

Les outils de conception. 1. Comparaison aérodynamique aéronautique/automobile 2. Les outils expérimentaux 3. Les outils numériques Les outils de conception 1 1. Comparaison aérodynamique aéronautique/automobile 2. Les outils expérimentaux 3. Les outils numériques Aérodynamique automobile/aéronautique 2 L Aérodynamique automobile est

Plus en détail

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES Julien Schaguene, Olivier Bertrand, Eric David Sogreah Consultants

Plus en détail

Aérodynamique Numérique

Aérodynamique Numérique Aérodynamique Numérique Dominique BLANC Rodolphe GOURSEAU 16 mars 2005 TABLE DES MATIÈRES ii Table des matières Introduction iii 1 Maillage non structuré 1 1.1 Préparation du maillage.....................

Plus en détail

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT olivier.boiron@centrale-marseille.fr Septembre 2015 3A FETES Introduction à l'utilisation du logiciel de simulation numérique

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

Mécanique des Fluides

Mécanique des Fluides Mécanique des Fluides Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr MKFLU - MI4 1 Plan général 1. Rappels 2. Quelques solutions analytiques 3. Notion de turbulence 4. Aérothermique 5. Interaction fluide-structure

Plus en détail

«Détermination des Pertes de Charge d un Diaphragme de Cheminée d équilibre par Simulations Numériques»

«Détermination des Pertes de Charge d un Diaphragme de Cheminée d équilibre par Simulations Numériques» EPFL Lausanne ANSYS Conference & 9 ème Forum CADFEM 1 septembre 01 «Détermination des Pertes de Charge d un Diaphragme de Cheminée d équilibre par Simulations Numériques» Christophe NICOLET 1 Sébastien

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Parmi le large éventail des codes de calcul de l écoulement connus on peut citer : C3D, N3S, Fluent, CFX, Numeca, Star-CD, etc

Parmi le large éventail des codes de calcul de l écoulement connus on peut citer : C3D, N3S, Fluent, CFX, Numeca, Star-CD, etc Chapitre 5 Modélisation numérique 5.1. Introduction Depuis quelques années, l accroissement de la puissance des ordinateurs a permis de conduire des calculs tridimensionnels de l écoulement en turbomachines,

Plus en détail

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre 1 Démarche générale Avec Gambit Création d une géométrie Maillage Définition des conditions aux limites Avec Fluent 3D Choix des équations

Plus en détail

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude.

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Objectifs du Chapitre Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Adil Ridha (Université de Caen) Analyse Dimensionnelle et Similitude 2009-2010 1 / 31

Plus en détail

La méthode Chimère : Une méthode de maillages recouvrants

La méthode Chimère : Une méthode de maillages recouvrants La méthode Chimère : Une méthode de maillages recouvrants Les différentes topologies possibles avec la méthode Chimère et ses différentes utilisations Les techniques Chimère de base Les contraintes sur

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

Club_Saturne 2007. Analyse d incertitudes avec Mercure_Saturne pour la modélisation de la dispersion atmosphérique. Emmanuel Demaël, Damien Bilbault

Club_Saturne 2007. Analyse d incertitudes avec Mercure_Saturne pour la modélisation de la dispersion atmosphérique. Emmanuel Demaël, Damien Bilbault Club_Saturne 2007 Analyse d incertitudes avec Mercure_Saturne pour la modélisation de la dispersion atmosphérique Emmanuel Demaël, Damien Bilbault 27 novembre 2007 Introduction Contexte : Objectifs : Répondre

Plus en détail

Simulation numérique d'un écoulement autour d'un profil d'aile muni d'un volet poreux.

Simulation numérique d'un écoulement autour d'un profil d'aile muni d'un volet poreux. ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Simulation numérique d'un écoulement autour d'un profil d'aile muni d'un volet poreux. C. HAFIEN a, A. BOUREHLA b, T. LILI a a. Laboratoire de

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Etude aérodynamique du nouveau véhicule Eco-marathon ECAM

Etude aérodynamique du nouveau véhicule Eco-marathon ECAM Etude aérodynamique du nouveau véhicule Eco-marathon ECAM Ing. S. Vandenbussche Prof. Dr Ir L. Bricteux ECAM Bruxelles Prof. Dr Ir J. van Beeck Von Karman institute Cet article traite de l étude et de

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements. Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free.

MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements. Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free. MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free.fr Partie 2 Visualisation des écoulements Visualisation pariétale Structure

Plus en détail

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants.

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Aurélie FASQUELLE 1* 1 JEUMONT Electric 367, rue de l Industrie BP 219 59572 Jeumont Cedex * (auteur correspondant

Plus en détail

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref TP N 2 : MECANIQUE DES FLUIDES Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps d ref avec corps la masse volumique du corps considéré et ref

Plus en détail

Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013)

Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013) Projets de stages et de travaux de fin d études en Energie et Bâtiments à Cenaero (2012-2013) Cenaero (http ://www.cenaero.be) est un centre de recherche appliqué dédicacé à la modélisation et la simulation

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN 28 JANVIER 2013 1 SIMULATION TORPILLE SOUS-MARINE 2 1. Introduction On a choisi d étudier la torpille chinoise ET36,

Plus en détail

CONTRIBUTION À L ÉTUDE DE L ÉCOULEMENT TRIDIMENSIONNEL TURBULENT AUTOUR D UN PROFIL ET À TRAVERS UNE SÉRIE D AUBES FIXES

CONTRIBUTION À L ÉTUDE DE L ÉCOULEMENT TRIDIMENSIONNEL TURBULENT AUTOUR D UN PROFIL ET À TRAVERS UNE SÉRIE D AUBES FIXES CONTRIBUTION À L ÉTUDE DE L ÉCOULEMENT TRIDIMENSIONNEL TURBULENT AUTOUR D UN PROFIL ET À TRAVERS UNE SÉRIE D AUBES FIXES Karima HEGUEHOUG ep BENKARA-MOSTEFA, Zoubir NEMOUCHI, Farid GACI ) LABORATOIRE D

Plus en détail

BUREAU D ÉTUDES INDUSTRIEL CONTROLE ACTIF DU DECOLLEMENT DE LA COUCHE LIMITE SUR UN PROFIL SUBSONIQUE

BUREAU D ÉTUDES INDUSTRIEL CONTROLE ACTIF DU DECOLLEMENT DE LA COUCHE LIMITE SUR UN PROFIL SUBSONIQUE LOGEAIS Matthieu CASTILLO Mario BEAUGENDRE Gabriel BUREAU D ÉTUDES INDUSTRIEL CONTROLE ACTIF DU DECOLLEMENT DE LA COUCHE LIMITE SUR UN PROFIL SUBSONIQUE TABLE DES MATIÈRES Introduction...4 I. Contexte

Plus en détail

1 - DEBITMETRE A ORGANE DEPRIMOGENE

1 - DEBITMETRE A ORGANE DEPRIMOGENE 1 - DEBITMETRE A ORGANE DEPRIMOGENE Il s agit de créer au sein de la canalisation une restriction localisée de la section (ou constriction) qui engendrera une différence de pression statique dont la mesure

Plus en détail

Écoulements internes et calcule de h et de température

Écoulements internes et calcule de h et de température Objectifs Écoulements internes et calcule de h et de température Objectifs Mettre en évidence les différences entre écoulements externes et internes Calcul de h local et moyen Calcul de température locale

Plus en détail

PROFIL D AILE, PORTANCE ET TRAINEE

PROFIL D AILE, PORTANCE ET TRAINEE PROFIL D AILE, PORTANCE ET TRAINEE 9 Une aile se désigne par son profil. De ce profil découle la portance (Rz) et la traînée (Rx), mais aussi la finesse de l aile et quelques autres paramètres dont nous

Plus en détail

MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures

MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures &217(186 'HVFULSWLRQGXPRXYHPHQWGXQIOXLGH Notion d'écoulement. Equation de conservation des débits. &RQVHUYDWLRQGHOpQHUJLHPpFDQLTXHGDQVXQ

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL. MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL MEC4125A Laboratoires de Génie Mécanique SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE Jérôme NOËL 1328624 Jean-Baptiste LEPRETRE 1536884 AUTOMNE 2010 Table des matières Introduction 3 1 Présentation

Plus en détail

Une approche pour un contrôle non-linéaire temps réel

Une approche pour un contrôle non-linéaire temps réel Une approche pour un contrôle non-linéaire temps réel L. Mathelin 1 L. Pastur 1,2 O. Le Maître 1 1 LIMSI - CNRS Orsay 2 Université Paris-Sud 11 Orsay GdR Contrôle des décollements 25 Nov. 2009 Orléans

Plus en détail

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation

Le turbo met les gaz. Les turbines en équation Le turbo met les gaz Les turbines en équation KWOK-KAI SO, BENT PHILLIPSEN, MAGNUS FISCHER La mécanique des fluides numérique CFD (Computational Fluid Dynamics) est aujourd hui un outil abouti de conception

Plus en détail

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t page 1 Problème 1 : Auget mobile (6 points) Un jet d eau, ayant une vitesse V 1 frappe un auget à une hauteur y 1 comme indiqué sur la figure 1. On considère que le jet incident a un diamètre D et que

Plus en détail

Numéro d avril 1958! JLB-Michelet

Numéro d avril 1958! JLB-Michelet Numéro d avril 1958! 1 Un peu d histoire 1480 : Léonard de Vinci Vis aérienne 1754 : Lomonossov rotors coaxiaux contrarotatifs, mise en évidence de la force de sustentation 2 1862 : Ponton d Amécourt Inventeur

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE D UN NAVIRE AMARRE NUMERICAL SIMULATION OF A MOORED SHIP

SIMULATION NUMERIQUE D UN NAVIRE AMARRE NUMERICAL SIMULATION OF A MOORED SHIP SIMULATION NUMERIQUE D UN NAVIRE AMARRE NUMERICAL SIMULATION OF A MOORED SHIP E. GUILMINEAU*, A. LEROYER*, M. VISONNEAU*, M. NACIRI**, E. ORY** * Equipe Modéliation Numérique, Laboratoire de Mécanique

Plus en détail

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Titre : WTNP128 - Essai de fendage par coin du béton sous [...] Date : 02/03/2011 Page : 1/14 WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Résumé : Le test présenté ici permet de vérifier

Plus en détail

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132

Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs. p. 129 à 132 Modélisation & simulation des groupes motopropulseurs ff p. 129 à 132 Fondamentaux Peut être organisé en intra-entreprise Introduction à la modélisation & la simulation des GMP & du contrôle 5 Jours

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Analyse physique et modélisation d écoulements instationnaires turbulents autour de profils oscillants et d éoliennes

Analyse physique et modélisation d écoulements instationnaires turbulents autour de profils oscillants et d éoliennes N d ordre : 2540 THESE présentée pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE École doctorale : Mécanique, Energétique, Génie civil et Procédés Spécialité : Dynamique

Plus en détail

Simulation de l écoulement turbulent dans les aspirateurs de turbines hydrauliques : Impact des paramètres de modélisation

Simulation de l écoulement turbulent dans les aspirateurs de turbines hydrauliques : Impact des paramètres de modélisation FÉLIX-ANTOINE PAYETTE Simulation de l écoulement turbulent dans les aspirateurs de turbines hydrauliques : Impact des paramètres de modélisation Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de

Plus en détail

Études et recherches. L effet de bâtiments en amont et en aval sur la dispersion des effluents RAPPORT R-852

Études et recherches. L effet de bâtiments en amont et en aval sur la dispersion des effluents RAPPORT R-852 Prévention des risques chimiques et biologiques Études et recherches RAPPORT R-852 L effet de bâtiments en amont et en aval sur la dispersion des effluents Une approche axée sur la mécanique des fluides

Plus en détail

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles. BODIF, F. DNNE,.K. BENKL niversité des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Rapport du projet CFD 2010

Rapport du projet CFD 2010 ISAE-ENSICA Rapport du projet CFD 2010 Notice explicative des différents calculs effectués sous Fluent, Xfoil et Javafoil Tanguy Kervern 19/02/2010 Comparaison des performances de différents logiciels

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

à froid en moteur Diesel

à froid en moteur Diesel Le démarrage d à froid en moteur Diesel Directrice de thèse : Christine Mounaim-Rousselle LME) Encadrants : Fabrice Foucher (LME) Bertrand Barbeau (PSA) Benoit Jeanne (PSA) Célia vergnes Journées François

Plus en détail

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux Thème : REX des incidents et des dysfonctionnements des barrages vannés EXPLOITATION DES BARRAGES VANNES RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LE CALCUL DE LA DÉBITANCE DES BARRAGES ÉTUDES SUR MODÈLES PHYSIQUES ET MODÈLES

Plus en détail

OPENFOAM. Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent

OPENFOAM. Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent OPENFOAM Ecoulements conduites cylindriques Laminaire Turbulent Tutorials crées par Rajesh Bhaskaran sous fluent et adaptés par Bence Somogyi sous OF. Cas Laminaire Conduite de 20 cm de diamètre et 8 mètres

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

4.5 Coefficients de pression et de forces. 4.5.1 Ecoulement de l air autour d une construction

4.5 Coefficients de pression et de forces. 4.5.1 Ecoulement de l air autour d une construction 4.5 Coefficients de pression et de forces Pour les bâtiments, il convient de déterminer les coefficients de pressions extérieure et intérieure. Les coefficients de pression extérieure permettent de calculer

Plus en détail

INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering

INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering Hoffmann Sébastien Septembre 2012 1. Introduction De nombreuses contraintes sont apparues ces dernières années. Les

Plus en détail

Etablissement de cartes de vent sur le pourtour méditerranéen par simulation numérique

Etablissement de cartes de vent sur le pourtour méditerranéen par simulation numérique Etablissement de cartes de vent sur le pourtour méditerranéen par simulation numérique Etude réalisée en 2003 pour le compte de l Office National des Forêts Eric Delboulbé, Docteur en Mécanique des Fluides

Plus en détail

Mathématiques et Océanographie

Mathématiques et Océanographie Mathématiques et Océanographie Anne-Laure Dalibard Département de mathématiques et applications École normale supérieure 20 avril 2011 Journées Académiques de l IREM de Nantes Plan Présentation rapide

Plus en détail

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée Projet: initiation à Gambit et Fluent - Master 1 Le projet peut être réalisé soit individuellement ou en binôme. 1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine January 25, 2011 Ce n est le bon chemin que si la flèche vise le coeur, R.Hauser Intéraction Pastille/Gaine Fonctionnement

Plus en détail

Les liaisons au sol. Première STI Page 1 version 10-06

Les liaisons au sol. Première STI Page 1 version 10-06 Les liaisons au sol Première STI Page 1 version 10-06 1-Généralités 1.1-Définition d un train roulant Ensemble des éléments qui permettent au conducteur de définir dans les meilleures conditions la trajectoire

Plus en détail

HYDRODYNAMIQUE. 1.1 Mouvement d'un fluide, écoulement stationnaire et laminaire

HYDRODYNAMIQUE. 1.1 Mouvement d'un fluide, écoulement stationnaire et laminaire MHd 1 HYDRODYNAMIQUE 1 THEORIE 1.1 Mouvement d'un fluide, écoulement stationnaire et laminaire L'écoulement d un fluide est défini si, à un instant t, on donne en tout point x de l espace: v (x,t) la vitesse

Plus en détail

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique SimHydro 2010, Day 2, Session 2: Complementarity of physical and mathmatical models Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique Complementarity

Plus en détail

Motorisation hybride Toyota Prius

Motorisation hybride Toyota Prius Motorisation hybride Toyota Prius Modélisation phénomènes physiques : Coefficient d adhérence : f : coefficient d adhérence φ = arctan f φ = φ s limite adhérence φ < φ s adhérence φ > φ s glissement Plus

Plus en détail

Comparaison de schémas implicites et explicites, centrés et décentrés en maillage mobile pour la simulation d écoulements compressés

Comparaison de schémas implicites et explicites, centrés et décentrés en maillage mobile pour la simulation d écoulements compressés Introduction Numérique Tourbillon Compression Conclusion Comparaison de schémas implicites et explicites, centrés et décentrés en maillage mobile pour la simulation d écoulements compressés Marc Buffat

Plus en détail

Modélisation. et simulation. des groupes

Modélisation. et simulation. des groupes 128 Moteurs - Lubrifiants - 2014 ALIMENTATION EN AIR, COMBUSTION ET DÉPOLLUTION CONCEPTION DE LA BASE ÉVOLUTION DES Modélisation CONTRÔLE et simulation PHYSICO-CHIMIE DES LUBRIFIANTS ET THÉORIE DE LA des

Plus en détail

Introduction au maillage pour le calcul scientifique

Introduction au maillage pour le calcul scientifique Introduction au maillage pour le calcul scientifique CEA DAM Île-de-France, Bruyères-le-Châtel franck.ledoux@cea.fr Présentation adaptée du tutorial de Steve Owen, Sandia National Laboratories, Albuquerque,

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : DA SILVA Prénom : ARTHUR Section : 60. sciences et procédés biologiques et industriels

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : DA SILVA Prénom : ARTHUR Section : 60. sciences et procédés biologiques et industriels Notice biographique Repères biographiques communs Nom : DA SILVA Prénom : ARTHUR Section : 60 Corps : MCF Equipe de recherche Grade : MCF laboratoire DRIVE équipe EPEE Ecole doctorale sciences et procédés

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

Étude numérique du débit d air éjecté par une denture droite d engrenage en vue d une modélisation des pertes par ventilation

Étude numérique du débit d air éjecté par une denture droite d engrenage en vue d une modélisation des pertes par ventilation Étude numérique du débit d air éjecté par une denture droite d engrenage en vue d une modélisation des pertes par ventilation Y. Marchesse a, C. Changenet a, F. Ville b, P. Velex b a. Laboratoire d Énergétique,

Plus en détail

Conception de carène

Conception de carène Conception de carène Etude de l avant projet d un voilier de 10 mètres & FILS S.A 9 décembre 2011 RENCONTRE MATHS ET VOILE 1 INTRODUCTION Etat de l art : Les différentes formes de carène Les différents

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

Interaction Fluide-Structure pour les corps élancés

Interaction Fluide-Structure pour les corps élancés Interaction Fluide-Structure pour les corps élancés DE NAYER GUILLAUME a, LEROYER ALBAN a, VISONNEAU MICHEL a, BOYER FRÉDÉRIC b a: Laboratoire de Mécanique des Fluides (LMF) UMR-CNRS 698, Ecole Centrale

Plus en détail

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés P. J. COBELLI a, P. PETITJEANS a, A. MAUREL b, V. PAGNEUX b,c a. Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes, UMR CNRS 7636 Ecole

Plus en détail

L ENS Cachan voit grand avec le mur d images SHIVA

L ENS Cachan voit grand avec le mur d images SHIVA L ENS Cachan voit grand avec le mur d images SHIVA L École Normale Supérieure de Cachan s est dotée d un dispositif immersif 3D stéréoscopique nommé SHIVA, acronyme de SHared Interaction & Visualization

Plus en détail

LANIERE EXPERIMENTALE 2~ année 1" cycle

LANIERE EXPERIMENTALE 2~ année 1 cycle LANIERE EXPERIMENTALE 2~ année 1" cycle I J.R BRQSSARD I si CAHIER ;t;;af f ^NlQME * I INTERACTION VEHICULE -ATMMOSPHERE Voir aussi cahiers 2-3 Mécaniquf : JP BROSSARD Voir aussi cahier 4 Construction

Plus en détail

Licence L3 de Mécanique Université Paris-Sud 11. Livret des sujets. TP Fluent

Licence L3 de Mécanique Université Paris-Sud 11. Livret des sujets. TP Fluent Licence L3 de Mécanique Université Paris-Sud 11 Livret des sujets TP Fluent Contents 1 T.P. 1 : Écoulements plans 1 1.1 But du T.P................................. 1 1.2 Notion d établissement..........................

Plus en détail

Simulation numérique en thermo-hydraulique : modèles et applications

Simulation numérique en thermo-hydraulique : modèles et applications Simulation numérique en thermo-hydraulique : modèles et applications Marc MEDALE EPUM, Dpt Mécanique - Énergétique UMR 6595 CNRS - Université de Provence Technopôle de Château Gombert, Marseille Marc.Medale@polytech.univ-mrs.fr

Plus en détail

Utilisation de l environnement d optimisation DAKOTA

Utilisation de l environnement d optimisation DAKOTA UTC, ESI 50 Utilisation de l environnement d optimisation DAKOTA Rajan Filomeno Coelho Laboratoire de Mécanique Roberval, UTC CNRS, UMR 6253 Université de Technologie de Compiègne rfilomen@utc.fr http://www.utc.fr/~rfilomen/esi50/

Plus en détail

EXTENSION DE LA NORME NF ISO 4359 AUX CANAUX JAUGEURS VENTURI À SECTION EXPONENTIELLE

EXTENSION DE LA NORME NF ISO 4359 AUX CANAUX JAUGEURS VENTURI À SECTION EXPONENTIELLE EXTENSION DE LA NORME NF ISO 4359 AUX CANAUX JAUGEURS VENTURI À SECTION EXPONENTIELLE Extension of the French Standard NF ISO 4359 to exponential-shaped Venturi flumes Matthieu Dufresne, José Vazquez,

Plus en détail

Simulation numérique d une écoulement au-dessus d une rampe à l aide de la méthode des frontières immergées

Simulation numérique d une écoulement au-dessus d une rampe à l aide de la méthode des frontières immergées Simulation numérique d une écoulement au-dessus d une rampe à l aide de la métode des frontières immergées S. Pellerin a,b, W. Daussin a,b a. LIMSI-CNRS - U.P.R. 3251, BP 133, 91403 Orsa Céde b. Université

Plus en détail

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E)

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E) S y s t è m e s f ix e s d a s p e r s io n d e a u : S im u la t io n s n u m é r iq u e s e t e x p é r im e n t a t io n à é c h e lle r é d u it e X. P o n t ic q (C ETU P ô le V E) L e s é t u d e

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Optimisation des performances d échangeurs de chaleur.

Optimisation des performances d échangeurs de chaleur. Journée d étude SFT 16/03/2011 Echangeurs thermiques et multi-fonctionnels : enjeux, applications et axes de recherche Optimisation des performances d échangeurs de chaleur. École des Mines de DOUAI 941

Plus en détail

BALAI D ESSUIE-GLACE

BALAI D ESSUIE-GLACE BALAI D ESSUIE-GLACE I- PRESENTATION I-1-MISE EN SITUATION: Pour nettoyer correctement le pare-brise d un véhicule, le balai d essuie-glace doit rester en contact permanent avec la glace. A grande vitesse,

Plus en détail

Suite à des expériences de traction de modèles de coques sur la rivière Dart en Angleterre, Un premier bassin des carènes est construit à Torquay.

Suite à des expériences de traction de modèles de coques sur la rivière Dart en Angleterre, Un premier bassin des carènes est construit à Torquay. Historique des Bassins de carène Les tests en bassin de carènes ont été initiés dès la fin du 19ème siècle. L histoire des bassins de carènes est intimement liée à celle de William Froude (1810-1879).

Plus en détail

Transition de phase et métastabilité

Transition de phase et métastabilité Transition de phase et métastabilité F. James, H. Mathis Laboratoire de Mathématiques Jean Leray, Université de Nantes 8-9 septembre 2014 MODTERCOM Hélène Mathis (LMJL, Université de Nantes) Transition

Plus en détail

Modélisation Physique et Numérique : TD02

Modélisation Physique et Numérique : TD02 Modélisation Physique et Numérique : TD0 Introduction Vos rapports doivent être envoyer, de préférence en format pdf, par email à vilotte@ipgp.ussieu.fr ou pfavre@ipgp.ussieu.fr. Les groupes ne doivent

Plus en détail

MODELISATION DE L ECOULEMENT D AIR AUTOUR D UN PROFIL DE PALE D EOLIENNE

MODELISATION DE L ECOULEMENT D AIR AUTOUR D UN PROFIL DE PALE D EOLIENNE MODELISATION DE L ECOULEMENT D AIR AUTOUR D UN PROFIL DE PALE D EOLIENNE PHASE 1 : Domaine de calcul et Maillage Rapport interne Laboratoire de Recherche en Énergie Éolienne LREE-05 Décembre 2008 Thierry

Plus en détail

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Stéphane GIBOUT 1, Erwin FRANQUET 1, William MARÉCHAL 1, Jean-Pierre BÉDÉCARRATS 1, Jean-Pierre DUMAS 1 1 Univ. Pau & Pays Adour, LaTEP-EA

Plus en détail