Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE"

Transcription

1 Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec l'aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques construits selon l'approche par les AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME compétences

2 1 ) La matrice des objets de formation La matrice des objets de formation est une grille d analyse du profil de formation et donc des compétences des programmes. Le profil de formation de l'agent /agente en accueil et en tourisme comprend 113 compétences dont 44 sont à maîtriser à la fin du 3 ème degré, les autres sont à exercer. L élaboration de la matrice des objets de formation permet de regrouper un certain nombre de compétences en fonction de leur spécificité. Il est possible dès lors d'obtenir un tableau comportant seulement 22 compétences Comment se construit la matrice des objets de formation? Elle distingue les compétences particulières, générales et le processus de travail. Il s agit donc d envisager l ensemble des compétences du profil de formation et de déterminer à quel groupe de la matrice elles correspondent. Les compétences particulières sont spécifiques du métier. Elles caractérisent la profession. Elles répondent à la question : «Quelles sont les compétences d'un ou d'une employé/e dans une agence de voyages ou dans un office du tourisme?» Elles sont classées dans un ordre chronologique et de difficultés croissantes. La 1 ère compétence particulière est vue en début de 5 ème année, la dernière, en fin de 6 ème année. Les compétences générales sont d ordre juridique, économique, géographique, historique et de communication. Elles sont nécessaires à l apprentissage des compétences particulières en intégrant des savoirs, savoir-faire et attitudes. Le processus de travail est un ensemble de compétences qui témoignent de la qualité du travail lors d une activité Ce tableau, à double entrée, place les compétences particulières en ordonnées. Le processus de travail et les compétences générales sont placés en abscisses.(cf. tableau ci-dessous) - 2 -

3 - 3 -

4 Comment le professeur peut-il utiliser la matrice? L intérêt de cette matrice est de caractériser les liens entre ces différentes compétences. Lorsque le professeur choisit d envisager une compétence avec ses élèves, il commence par regarder dans la matrice les différents liens. Ainsi, pour une compétence envisagée, le professeur aura une vue d ensemble directe des liens et donc des savoirs, savoir-faire et attitudes nécessaires à l apprentissage de cette compétence. Par exemple, si la compétence choisie est la compétence particulière n 5 le professeur verra tout de suite qu il devra établir des liens avec les compétences du processus de travail et les compétences générales n 22,23,24,25,26,27 L explication de l utilisation de ces liens est développée dans le guide pédagogique et dans le carnet de l élève Le type de lien définira les relations entre les différentes compétences. Il y a 4 types de liens : 1) Les représentent un lien fonctionnel d application entre les compétences particulières et le processus de travail. Cela veut donc dire qu à chaque compétence particulière, les compétences du processus de travail seront d application. Pour rappel, le processus de travail représente la qualité de la démarche méthodologique face à l accomplissement d une tâche. C est en général le comportement ou l attitude que vous essayez de développer de manière "rituélique" et répétitive chez l élève face à l accomplissement d un certain nombre de tâches. 2) Les représentent un lien fonctionnel d application entre les compétences particulières et les compétences générales. Ces liens signifient que des contenus et savoir-faire spécifiques appartenant à une compétence générale doivent être vus lors de l apprentissage de la compétence particulière et réciproquement. Dans l approche par les compétences, rappeler des savoirs se fait dans un contexte pertinent d apprentissage. 3) Les représentent l existence d un lien fonctionnel entre les compétences particulières et les compétences générales Ces liens représentent une possibilité offerte à l enseignant d aller plus loin dans le domaine de l acquisition de la compétence. Le champ d application de la compétence peut être augmenté Des compétences peuvent être abordées dans des situations différentes. Cette approche permet d appliquer le principe même de la pédagogie différenciée. Si un élève a été évalué positivement sur son niveau de compétence atteint, le professeur peut lui proposer d autres activités dans le même cadre que la compétence envisagée, mais avec d autres regards formatifs

5 4) Les représentent l existence d un lien fonctionnel entre les compétences particulières et le processus de travail. Ce lien n apparaît que lors de la 1 ère compétence particulière. En effet, cette 1 ère compétence particulière vise à permettre à l élève d appréhender non seulement son futur milieu de travail, mais aussi l ensemble du programme de formation pendant le «3 ème degré». Ainsi, à titre d exemple d activités, l élève rencontrera des responsables du monde du tourisme afin de mieux cerner l horizon du métier : les responsabilités au sein de l agence ou de l'office, les possibilités de progression dans l entreprise, le salaire, les pauses éventuelles, Dans le carnet l élève aura la vue d ensemble des compétences à maîtriser à la fin de sa formation qualifiante. Comment envisager l ensemble des compétences de la matrice des objets de formation dans l organisation scolaire actuelle? Les compétences particulières sont prévues dans les cours d'organisation des entreprises de tourisme, dans les cours d'informatique de gestion (pour les logiciels spécifiques aux agences de voyage) ou/et dans les cours de travaux dirigés en milieu touristique Le tableau ci-dessous montre le découpage en semaines des compétences particulières et de la compétence générale «Appliquer les notions d organisation d entreprise de tourisme. Compétence Se situer par rapport à la profession et à la 1 semaine démarche de formation Compétence générale : appliquer les notions 9 semaines d organisation d entreprise de tourisme Utiliser les références courantes dans le 4 semaines domaine touristique Utiliser les référentiels des agences de voyage 15 semaines Conseiller le client 3 semaines Vendre le voyage 4 semaines Gérer l après vente 2 semaines Créer le voyage à forfait 6 semaines Gérer la billetterie 10 semaines Etablir des programmes d activité 2 semaines S intégrer dans la vie professionnelle 2 semaines Les compétences générales sont envisagées pour la plupart dans les blocs de cours techniques ou généraux. Elles sont exprimées par un verbe d action afin de mettre l accent sur l importance de pratiquer les notions des contenus associés ou opérationnels

6 Les compétences du processus de travail sont requises lors de l apprentissage de chaque compétence particulière. Qu apporte la matrice des objets de formation? La matrice propose une articulation des compétences entre elles. Il s agit d une autre manière de lire le profil de formation ou le programme. Elle donne également un ordre chronologique à l acquisition des compétences particulières. Enfin, et c est peut-être le point le plus important, la matrice favorise l interdisciplinarité. La possibilité est donnée aux enseignants, de se rencontrer régulièrement et de faire l état de la situation sur l acquisition des compétences en se basant sur la matrice des objets de formation. Quelle est la validité de la matrice des objets de formation? Lors de la construction de la matrice, nous avons regroupé un certain nombre de compétences du profil de formation afin de distinguer les compétences particulières, les compétences générales et le processus de travail Il apparaît dès lors important de vérifier si toutes les compétences du profil de formation se retrouvent dans les compétences de la matrice Ce tableau comparatif constitue le fascicule n

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

Technicien / Technicienne de l'automobile. Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil de test des ensembles ou des sous ensembles électriques

Technicien / Technicienne de l'automobile. Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil de test des ensembles ou des sous ensembles électriques Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : Technicien / Technicienne de l'automobile COMPETENCE PARTICULIERE VISEE Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Aide à la gestion du projet final ISN

Aide à la gestion du projet final ISN Aide à la gestion du projet final ISN 1 - La place du projet dans l ISN «Les activités des élèves sont organisées autour d une équipe de projet dont les tâches sont les suivantes : repérer le besoin ou

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Electricien automaticien Electricienne automaticienne

Electricien automaticien Electricienne automaticienne Projet : Ecole Compétences -Entreprise Industrie Secteur : 2 orientation d'études : Electricien automaticien Electricienne automaticienne COMPETENCE PARTICULIERE VISEE: CP2 Monter des ensembles électriques

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences La notion de tâche complexe TÂCHE COMPLEXE? La tâche présentée est-elle complexe? Pourquoi? 2 TÂCHE COMPLEXE? À partir de la lecture des différents documents,

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Formation à la prévention des risques électriques

Formation à la prévention des risques électriques Formation à la prévention des risques électriques PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL DES TÂCHES PROFESSIONNELLES LIÉES À L HABILITATION ÉLECTRIQUE POUR LA FORMATION DES ÉLÈVES DE LA FILIÈRE GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE

Plus en détail

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 LP Blaise Pascal COLMAR Retour d expériences Choisir 2 images qui témoignent de votre ressenti dans votre prise de fonction Restitution au groupe LE REFERENTIEL

Plus en détail

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 48 L évaluation du projet d alternance travail-études 1 permet de mesurer le degré d atteinte des résultats attendus et de cibler des actions en vue d

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Baccalauréat professionnel Aménagements paysagers Module : MP3 Organisation d un chantier d aménagement

Plus en détail

Ingénierie pédagogique et de la formation

Ingénierie pédagogique et de la formation UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Ingénierie pédagogique et de la formation Concevoir, piloter et animer des dispositifs de formation Descriptifs des modules de

Plus en détail

Ensemble documentaire

Ensemble documentaire Ensemble documentaire CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE ESTHETIQUE Contrôle en cours de formation DOCUMENT DE TRAVAIL IEN de l académie de VERSAILLES novembre 2009 1 AVANT PROPOS Ce document a pour

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

Certification t intermédiaire

Certification t intermédiaire Certification t intermédiaire BEP Métiers de la relation aux clients et aux usagers Bac Pro Commerce Bac Pro Services Bac Pro Vente LES ÉPREUVES DU BEP MRCU : 5 ÉPREUVES 4épreuvessur5sontenCCF Les épreuves

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

Product Life-Cycle Management

Product Life-Cycle Management Offre de prestations en Product Life-Cycle Management Contact : Pascal MORENTON CentraleSupélec 1, campus de Chatenay-Malabry 06 13 71 18 51 pascal.morenton@centralesupelec.fr http://plm.ecp.fr Nos formations

Plus en détail

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE en vue de l année 2015-2016 EDUCATION AUX MEDIAS

APPEL A CONCURRENCE en vue de l année 2015-2016 EDUCATION AUX MEDIAS CONSEIL DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE POUR LA FORMATION EN COURS DE CARRIERE (CECAFOC) APPEL A CONCURRENCE en vue de l année 2015-2016 EDUCATION AUX MEDIAS FICHES TECHNIQUES DU CAHIER DES CHARGES Contact

Plus en détail

Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be

Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be 013-014 Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be 3 e degré de l enseignement professionnel 7 e année P «Gestionnaire de Très Petites Entreprises» Sommaire Pages 1. Grille horaire.

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

CAP Employé de vente spécialisé UNITES CONSTITUTIVES DU REFERENTIEL DE CERTIFICATION

CAP Employé de vente spécialisé UNITES CONSTITUTIVES DU REFERENTIEL DE CERTIFICATION UNITES CONSTITUTIVES DU REFERENTIEL DE CERTIFICATION 63 Unités constitutives du domaine professionnel (OPTION A) Correspondance entre le référentiel de certification et les unités du domaine professionnel

Plus en détail

Janvier 2013 QUESTIONS/REPONSES RELATIVES A L AIDE MOBILI-JEUNE. Page 1

Janvier 2013 QUESTIONS/REPONSES RELATIVES A L AIDE MOBILI-JEUNE. Page 1 / RELATIVES A L AIDE MOBILI-JEUNE 1. Un jeune bénéficiant d une AIDE MOBILI-JEUNE qui change de formation doit-il déposer une nouvelle demande? 2. Un jeune bénéficiant déjà d une AIDE MOBILI-JEUNE qui

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES

APPROCHE PAR COMPÉTENCES APPROCHE PAR COMPÉTENCES GUIDE D ÉLABORATION DES ACTIVITÉS D APPRENTISSAGE Phase I Élaboration du programme d études local Louise Savard Conseillère pédagogique Hiver 2004 Table des matières 1. PROCÉDURE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 mars 2013 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de sage-femme NOR : ESRS1301419A

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie- présente des particularités

Plus en détail

Actions de formation 2015-16

Actions de formation 2015-16 Actions de formation 2015-16 PLAN DE FORMATION ÉTABLISSEMENTS DU 1 ER ET DU 2 D DEGRE DIRECTION DIOCESAINE 6 novembre 2015 L offre 2015-2016 témoigne de notre volonté de poursuivre l accompagnement des

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : DROIT ET MANAGEMENT DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Parcours Management Public) www.managementpublic.univ-cezanne.fr

Plus en détail

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an Pack 2015 Hôtels :...50 Membre Référencement mécène : privilégié... dans (montant) nos éditions papier et sur le site internet de l office de tourisme Intégration en priorité de votre établissement dans

Plus en détail

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS PROFESSEUR DES ÉCOLES PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS Éric SEGOUIN Denis BASCANS Une méthode et un outil d aide à la conception et à la programmation de séquences d enseignement pour l école primaire

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Tourisme Secteur Sciences humaines et sociales Domaine 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6 Implantation

Plus en détail

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS Année 2011 / 2012 Véronique MONMARON Bruno CHARMOILLE IEN Economie et Gestion Martine GIONTA Elisabeth

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Relations Publiques Fleurus Profil d enseignement 1 Contenu 1. Introduction L enseignement à la HELHa... 3 2. Finalités de la formation de bachelier en Relations Publiques...

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

Réforme du du BTS Comptabilité Gestion. Comptabilité Gestion. Jean-Charles Diry Nathalie Freydière Jean-Philippe Minier Amélie Zurita

Réforme du du BTS Comptabilité Gestion. Comptabilité Gestion. Jean-Charles Diry Nathalie Freydière Jean-Philippe Minier Amélie Zurita Réforme du du BTS Jean-Charles Diry Nathalie Freydière Jean-Philippe Minier Amélie Zurita 1 Bacs Généraux S & ES Retours d université Bacs Professionnels (notamment Gestion Administration) Bacs Technologiques

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Alexandre, contrôleur de gestion diplômé d un Master MASS Les métiers des Mathématiques Le domaine Sciences, Technologies, Santé Ce fascicule est centré sur le parcours universitaire

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche

Plus en détail

Foire aux questions enseignants stagiaires alternants. Dernière actualisation : lundi 8 décembre 2014

Foire aux questions enseignants stagiaires alternants. Dernière actualisation : lundi 8 décembre 2014 Foire aux questions enseignants stagiaires alternants Dernière actualisation : lundi 8 décembre 2014 1 - Question : Je suis professeur stagiaire, lauréat du concours externe 2014, et déjà titulaire d un

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

4 ème /3 ème MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS

4 ème /3 ème MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS Formation générale et professionnelle par alternance 38300 BOURGOIN JALLIEU 04.74.93.14.38 04.74.28.64.32 E-mail : mfr.mozas@mfr.asso.fr REFLEXION SUR LE PROJET PROFESSIONNEL

Plus en détail

GUIDE INTERPRÈTE LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : TOURISME. Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 19 s

GUIDE INTERPRÈTE LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : TOURISME. Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 19 s LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : TOURISME GUIDE INTERPRÈTE Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 19 s L'enseignement de découverte professionnelle fournit l'occasion

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse

DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse DIPLOME UNIVERSITAIRE «MANAGEMENT D UNE CARRIERE DE SPORTIF PROFESSIONNEL» Dossier de presse POURQUOI? Favoriser la poursuite d études ou de formations dans le but d assurer l équilibre du sportif en activité

Plus en détail

Cahier des charges CCF. Image : source Internet CCF. Baccalauréat Professionnel Esthétique Cosmétique Parfumerie

Cahier des charges CCF. Image : source Internet CCF. Baccalauréat Professionnel Esthétique Cosmétique Parfumerie Image : source Internet CCF Baccalauréat Professionnel Esthétique Cosmétique Parfumerie Document validé par Mme Robaglia IEN/ET SBSSA le 28 mars 2014 Les informations contenues dans ce dossier sont destinées

Plus en détail

Technicien / Technicienne de l'automobile

Technicien / Technicienne de l'automobile Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : Technicien / Technicienne de l'automobile COMPETENCE PARTICULIERE VISEE Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE Éducation thérapeutique de l enfant asthmatique et de sa famille en pédiatrie Juillet 2005 I. PROMOTEURS Association française de pédiatrie ambulatoire

Plus en détail

SEMINAIRES SPECIFIQUES

SEMINAIRES SPECIFIQUES 57, bd Abdelmoumen Résidence Al Hadi n B15 Tél 022 47 06 13 /15 - Fax 022 47 06 78/91 mailacf@acf.ma SEMINAIRES SPECIFIQUES AUX ENTREPRISES D ASSURANCES ET DE REASSURANCE MUTUELLES ET CAISSES DE RETRAITE.

Plus en détail

Partie II: GRH et Management Organisationnel

Partie II: GRH et Management Organisationnel Partie II: GRH et Management Organisationnel 1 Il y a des managers : Directifs / Participatifs / Laxistes Temps 1 Participatif Autoritaire Laissezfaire Entretien 40% 31 29 In situ 33% 34 31 Temps 2 après

Plus en détail

MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES

MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES OBJECTIF GÉNÉRAL Former des cadres capables de contribuer à la performance globale de l entreprise en participant à l élaboration et la mise

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

La visite d entreprise : outil de communication

La visite d entreprise : outil de communication La visite d entreprise : outil de communication au service de l économie et du territoire www.tistra.com www.visites-entreprises-rhone-alpes.fr Le réseau «TISTRA» Tourisme Industriel Scientifique et Technique

Plus en détail

Enseignement modulaire en Maintenance industrielle

Enseignement modulaire en Maintenance industrielle Enseignement modulaire en Maintenance industrielle Niveaux V et IV GUIDE DE MISE EN OEUVRE CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09! 04 72 19 80 21 -! 04 78

Plus en détail

Fiche 1 - Se connecter

Fiche 1 - Se connecter PRONOTE 0 > Guide de l enseignant > Le Mode Enseignant Fiche - Se connecter À SAVOIR : vous vous connectez en Mode Enseignant depuis un Client PRONOTE, installé sur un poste de l établissement ou sur un

Plus en détail

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE :

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE : Novembre 2009 Orient Asie N 14 Editorial Chers lecteurs, Pour ce numéro 14 d Orient Asie, nous commencerons à nous pencher sur les licences sélectives qu elle préparent ou non à un double diplôme. Ces

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

Complément en Maintenance d Equipements Techniques

Complément en Maintenance d Equipements Techniques Enseignement professionnel Septième de spécialisation 3 ème degré Complément en Maintenance d Equipements Techniques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Troisième degré Professionnel 7 ème Complément

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS de FORMATION

GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS de FORMATION 1 Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche C.A.P. Certificats d'aptitude professionnelle B.E.P. Brevets d'études professionnelles GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06)

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) PUBLIC & PREREQUIS - Tout public ne répondant pas à la condition d aptitude professionnelle requise pour l'immatriculation

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale (OMPr) 412.103.1 du 24 juin 2009 (Etat le 1 er octobre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 25, al. 5, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur

Plus en détail

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire»

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Des territoires de vignobles coopèrent pour prolonger leurs stratégies de développement oenotouristique et patrimonial

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience pour l obtention du titre MUSICIEN INTERPRÈTE DES MUSIQUES ACTUELLES

Validation des acquis de l expérience pour l obtention du titre MUSICIEN INTERPRÈTE DES MUSIQUES ACTUELLES Validation des acquis de l expérience pour l obtention du titre MUSICIEN INTERPRÈTE DES MUSIQUES ACTUELLES Titre de niveau IV, Nomenclature des niveaux de formation (1969) NSF133g, Enregistré au Répertoire

Plus en détail

Cet exposé s intègre dans les travaux développés par une Equipe en Projet INRP-IUFM,

Cet exposé s intègre dans les travaux développés par une Equipe en Projet INRP-IUFM, 15 Les nouvelles technologies et les stagiaires IUFM : une appropriation mal contrôlée Philippe Le Borgne IUFM de Franche-Comté philippe.leborgne@fcomte.iufm.fr PRÉSENTATION Cet exposé s intègre dans les

Plus en détail

DIFFERENCIATION ET TICE

DIFFERENCIATION ET TICE DIFFERENCIATION ET TICE 1ere partie Janvier- février 2015 Limoges 1 Nathalie Chabrely Garcia et Equipe Tice 87 Quelques définitions Il existe plusieurs sens de cette notion mais tous répondent à une même

Plus en détail

PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS

PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS PRECONISATIONS PEDAGOGIQUES PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS ET GRILLES DE CREDITS Considérations liminaires sur la répartition et l attribution des crédits ECTS Les grilles nationales de crédits ECTS, exposées

Plus en détail

LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE

LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE C1-1 : Prendre en charge la clientèle (C1-1.2, C1-1.3, C1-1.4, C1-1.5, C1-1.6, C1-1.7, C1-1.8) C1-3 : Vendre des prestations (C1-3.1, C1-3.3, C1-3.4,

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LIVRET DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Coller votre photo ici CAP COIFFURE LIVRET DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Nom et prénom de l élève :. Etablissement de formation : Année scolaire : 20 / 20.. Lettre aux tuteurs Madame, Mademoiselle,

Plus en détail

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc.

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. Plan La profession sage-femme Le baccalauréat Duo stage et maïeutique Évaluation

Plus en détail

Le 3 e cycle professionnel Conduite de projets culturels

Le 3 e cycle professionnel Conduite de projets culturels Le e cycle professionnel Conduite de projets culturels Une formation professionnalisante en 1 an après un master 1 ou dans le cadre d une reconversion professionnelle. Un titre certifié par l Etat au niveau

Plus en détail

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 1- Définition Le contrat local d accompagnement à la scolarité (CLAS) regroupe l ensemble des actions visant à offrir, aux côtés

Plus en détail

Epreuves Unités Coef Forme Durée Forme Durée Forme Durée

Epreuves Unités Coef Forme Durée Forme Durée Forme Durée III. ÉVALUATION RÈGLEMENT D'EXAMEN BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE (Prospection - Négociation - Suivi de clientèle) Candidat de la voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA

Plus en détail

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers Institut de Formation en Soins Infirmiers du C.H.R.U. de Montpellier Tableau ci-dessus rempli par le coordonnateur des stages Discipline IFSI : Etablissement : Mise à Jour LIVRET D'ACCUEIL Stage étudiants

Plus en détail

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?»

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Propriétés Description Intitulé court Proposition d'une activité d'exploration élève de type Micro-trottoir

Plus en détail

LE COMPTE ANNUEL DE GESTION DE TUTELLE

LE COMPTE ANNUEL DE GESTION DE TUTELLE LE COMPTE ANNUEL DE GESTION DE TUTELLE Lorsqu une mesure de tutelle est prononcée en faveur d une personne adulte en situation de handicap, le tuteur doit présenter chaque année, au greffier en chef du

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail :

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : collegelycee@st-sebastien.fr Site web : www.st-sebastien.fr L assurance

Plus en détail

HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DE TYPE

HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DE TYPE HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DE TYPE 1 PROGRAMME Technicien / technicienne en comptabilité 16 Périodes/semaine 5 e et 6 e années 3 e DEGRE TECHNIQUE DE QUALIFICATION

Plus en détail