La légionellose : approche du risque et prévention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La légionellose : approche du risque et prévention"

Transcription

1 La légionellose : approche du risque et prévention Mélanie BARRAULT - Bio hygiéniste - CHM Eric TRICOT - Cadre hygiéniste coordonnateur - CHM - Réseau LUTIN 72 Journée des correspondants paramédicaux en hygiène - 5 décembre 2014

2 La légionellose Forme grave d infection pulmonaire causée par la bactérie : Legionella pneumophila Plus de cas de légionellose par an en France (11% de décès en 2009) La gravité de l infection dépend de plusieurs facteurs : la virulence de la souche contractée la vulnérabilité de l individu (tabagisme, âge, personne immunodéprimée, coexistence d une maladie chronique )

3 La Légionellose Symptômes : Généralement similaires à ceux d une grippe : fièvre, frissons, toux, difficultés respiratoires (parfois nausée, confusion ) Apparaissent au bout de 2 à 10 jours après la contamination par les légionelles (en moyenne 5 à 6 jours) Diagnostic de légionellose : tests urinaires (rapides) tests réalisés sur des prélèvements pulmonaires («PCR - culture») tests sanguins (2 tests sont nécessaires à 3-4 semaines d intervalle)

4 La Légionellose : le traitement Traitement par antibiotiques Evolution favorable si diagnostic précoce et traitement débuté tôt.

5 La Légionellose Essentiellement due à l inhalation d aérosols provenant d eau contaminée par la bactérie Mise en cause des douches (aérosols) Pas de contamination interhumaine Patients à risques : personnes âgées, immunodéprimés

6 La bactérie : Legionella Bactérie d origine hydrique Prolifération entre 24 C et 45 C Mode de contamination : essentiellement par voie aérienne inhalation de d eau contaminée par aérosols

7 La bactérie : Legionella Egalement concernés : bains à remous (spas), appareils d oxygénothérapie

8 Objectif des moyens de prévention Adopter des mesures pour limiter la prolifération des légionelles dans les installations à risque d aérosols essentiellement sur la conception réseaux d eau chaude sanitaire et l entretien des installations (bains à remous, spas, tours aéroréfrigérantes )

9 Moyens de prévention Actions au niveau des réseaux d eau chaude sanitaire : Eviter la stagnation et assurer une bonne circulation de l eau Lutter contre l entartrage et la corrosion (conception et entretien adaptés à la qualité de l eau et aux caractéristiques de l installation) Maîtriser la température de l eau dans les installations, depuis la production et tout au long des circuits de distribution

10 Moyens de prévention Purger l eau froide et l eau chaude au moins 2 fois par semaine au niveau des points d eau qui sont peu utilisés (évier, lavabos, douche, etc.) Détartrer et désinfecter régulièrement des embouts de robinetterie (brise-jets, pommeaux de douches...) Ne pas utiliser d eau du réseau pour la préparation des aérosols ou les appareils biomédicaux (nettoyage et remplissage des appareils d oxygénothérapie ou de ventilation artificielle), mais de l eau stérile ou du sérum physiologique Surveiller la température de l eau chaude sur l ensemble du réseau d eau chaude

11 Quoi faire en cas de Legionella pneumophila dans le réseau d eau? En cas de niveau d alerte : Informer le CLIN, l équipe opérationnelle d hygiène, les services techniques et les services concernés Comprendre l origine des écarts avec les résultats des analyses antérieures et rechercher les causes de la prolifération Évaluer l étendue de la contamination du réseau Mettre en œuvre les mesures nécessaires à la maîtrise de la concentration en légionelles (détartrage, purge, réglage de la température, travaux...) Renforcer la surveillance des paramètres physiques et microbiologiques

12 Quoi faire en cas de Legionella dans le réseau d eau? En cas de niveau d action : Suspendre l utilisation des installations exposant aux aérosols (bains bouillonnants, douches ) Mettre en place des filtres terminaux anti-légionelles ou mettre en œuvre des moyens permettant de limiter l exposition aux aérosols (lavage au gant, bain...) Mettre en œuvre les actions curatives nécessaires (nettoyage et désinfection, purge, montée en température de l eau...) Suivre l efficacité des mesures mises en œuvre recontrôle

13 Quoi faire en cas de Légionelles dans le réseau d eau? Cas particulier des patients immunodéprimés Plan à définir dans chaque établissement Définir des mesures lorsqu il n est pas possible en permanence d assurer une concentration en Legionella pneumophila inférieure au seuil de détection dans l eau alimentant les points d usage à risque (en particulier les douches) Par exemple, pour les services accueillant régulièrement des patients à haut risque possibilité de créer de secteurs équipés de «points d usage sécurisés» avec possibilité de mise en place de : - microfiltres terminaux constitués d une membrane à 0,2 μm, - dispositif de production autonome et instantanée d eau chaude - traitement spécifique de l eau, etc. Le nombre d installations et leur localisation seront définis en fonction de la taille, de l organisation et du recrutement de l établissement

14 Quoi faire en cas de Légionelles dans le réseau d eau? Cas particulier des patients immunodéprimés Dans l impossibilité de réaliser ces mesures, il est possible de mettre en place simultanément : - Information des patients à haut risque du danger de l utilisation de points d usage à risque (notamment des douches) non équipés de microfiltres - Proposition d alternatives aux douches pour éviter que les patients soient en contact avec un aérosol : lavage au gant, retrait du pommeau de douche, bain...

15 Quelques exemples de filtres anti-légionelles

16 Risque lié à l eau Faire attention : Aux eaux stagnantes (bras mort, absence de purges ) Vigilance lors de la définition des besoins : création de point d eau justifiée? Vigilance lors de fermetures de services => purges des points d eau 2 min 2 fois par semaine Vigilance lors de sorties temporaires de résidents Vigilance sur locaux occupés occasionnellement (salon de coiffure, bureaux de médecins ) Au tartre À la température de l eau chaude qui doit être supérieure à 55 C en tous points du réseau Pensez à signaler : les bras morts, les températures d eau anormales, l importance des purges

17 Des questions?

GESTION DU RISQUE LEGIONELLES Réseaux d eau. Christophe LESTREZ CHRU de Lille Délégation Management des Risques. Légionelles

GESTION DU RISQUE LEGIONELLES Réseaux d eau. Christophe LESTREZ CHRU de Lille Délégation Management des Risques. Légionelles GESTION DU RISQUE LEGIONELLES Réseaux d eau Christophe LESTREZ CHRU de Lille Délégation Management des Risques Légionelles Présence dans les milieux aquatiques naturels ou artificiels Conditions favorables

Plus en détail

Maintenance et surveillance des installations d eau chaude sanitaire

Maintenance et surveillance des installations d eau chaude sanitaire Maintenance et surveillance des installations d eau chaude sanitaire Risques sanitaires liés aux légionelles Infections de type grippal Infections respiratoires graves Légionelloses - Symptômes : 2 à 10

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE LIE AUX LEGIONELLES DANS UN RESEAU D EAU CHAUDE SANITAIRE? Juin 2006 Drass des Pays de la Loire 1

COMMENT GERER LE RISQUE LIE AUX LEGIONELLES DANS UN RESEAU D EAU CHAUDE SANITAIRE? Juin 2006 Drass des Pays de la Loire 1 COMMENT GERER LE RISQUE LIE AUX LEGIONELLES DANS UN RESEAU D EAU CHAUDE SANITAIRE? Juin 2006 Drass des Pays de la Loire 1 Plan de l intervention Un préalable : bien connaître son installation Les 3 principes

Plus en détail

Réseau Régional d Hygiène de Basse-Normandie

Réseau Régional d Hygiène de Basse-Normandie Page : 1 / 9 Page : 2 / 9 Généralités - Définitions Legionella et risques : Legionella est un bacille intracellulaire Gram négatif qui est responsable de 0,5 à 5% des pneumonies communautaires nécessitant

Plus en détail

Légionelle, un nouveau défi...

Légionelle, un nouveau défi... Laboratoire Départemental d Analyses Légionelle, un nouveau défi... Le Laboratoire Départemental d Analyses du Département de la Lozère - LDA 48 vous propose de faire le point Légionelles, un nouveau défi

Plus en détail

A propos d un cas de légionellose nosocomiale

A propos d un cas de légionellose nosocomiale A propos d un cas de légionellose nosocomiale Dr. Mathé médecin hygiéniste HPGM (91) C. Houmaire, Ingénieur d Etudes Sanitaires (ARS DT 91) Prévention du risque infection en EHPAD 02 avril 2015 1 Légionellose

Plus en détail

Comment gérer le risque infectieux lié à l eau en établissement de santé?

Comment gérer le risque infectieux lié à l eau en établissement de santé? Comment gérer le risque infectieux lié à l eau en établissement de santé? AM Rogues Hygiène Hospitalière CHU de Bordeaux En moyenne 750 litres d eau par jour et par lit Soit la consommation de 5 habitants

Plus en détail

LE RISQUE LEGIONELLOSE DANS L INDUSTRIE

LE RISQUE LEGIONELLOSE DANS L INDUSTRIE LE RISQUE LEGIONELLOSE DANS L INDUSTRIE Qu est-ce que la légionellose? La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries appelées «legionella pneumophila» ou «légionelles». Ces

Plus en détail

Contexte et réglementation Arrêté du 1er février 2010

Contexte et réglementation Arrêté du 1er février 2010 Établissements de Santé et Environnement Jeudi 31 Mai 2012 Béatrice Bresson Ingénieur Biomédical Direction Qualité Performance Contexte et réglementation Arrêté du 1er février 2010 Plan d intervention

Plus en détail

Légionelles. Catherine Boutet Direction de la santé publique Département Santé Environnement

Légionelles. Catherine Boutet Direction de la santé publique Département Santé Environnement Légionelles Catherine Boutet Direction de la santé publique Département Santé Environnement La bactérie: évaluation des dangers Bacille gram - : 50 espèces, 64 sérogroupes naturellement présentes dans

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T6.2 : Analyser l installation, diagnostiquer Compétence C1.1-10 : Identifier des règles d'hygiène Thème : S4 : Approche scientifique et technique

Plus en détail

La légionellose DOSSIER

La légionellose DOSSIER Référence : La légionellose DOSSIER Sommaire : 1. Quand parle-t-on de légionellose? 2. Comment diagnostique-t-on l infection? 3. Existe-t-il un traitement? 4. Y a-t-il des mesures de prévention à prendre

Plus en détail

ANTENNE REGIONALE AQUITAINE

ANTENNE REGIONALE AQUITAINE ANTENNE REGIONALE AQUITAINE GESTION DU RISQUE LIE AUX LEGIONELLES DANS LES EHPAD MANUEL D EVALUATION 2011 SOMMAIRE Liste des abréviations... 3 Objectif du manuel d évaluation... 4 Fiche établissement...

Plus en détail

LEGIONELLA Comment prévenir la contamination

LEGIONELLA Comment prévenir la contamination LEGIONELLA Comment prévenir la contamination Daniel Bonnotte Ingénieur CHU de Nice 29/10/03 CHU 1 LEGIONELLA Légionella - bactérie pathogène opportuniste milieu colonisé, niveau de concentration suffisant,

Plus en détail

Gestion du risque légionelle

Gestion du risque légionelle Les légionelles dans les établissements de santé et les établissements d hébergement pour personnes âgées Maîtrise du risque dans les réseaux d eau sanitaire Expérience du centre hospitalier du Pays d

Plus en détail

Prévention des risques sanitaires liés aux légionelles Réunion DRIRE / DSDS CCIG mardi 9 novembre 2004

Prévention des risques sanitaires liés aux légionelles Réunion DRIRE / DSDS CCIG mardi 9 novembre 2004 Prévention des risques sanitaires liés aux légionelles Réunion DRIRE / DSDS CCIG mardi 9 novembre 2004 09/11/04 DSDS DE GUYANE 1 sommaire 1/ présentation de la légionelle et historique des épidémies de

Plus en détail

Les mesures de prévention du risque infectieux. Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau. Philippe BERTHELOT

Les mesures de prévention du risque infectieux. Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau. Philippe BERTHELOT Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau Philippe BERTHELOT Unité d Hygiène inter-hospitalière Service des Maladies Infectieuses et laboratoire de microbiologie, CHU de Saint-Etienne Professeur

Plus en détail

Eau du réseau. Différents d usages de l eau : Consommation Bains, douches Rinçage d équipement médical Lavage des mains du personnel

Eau du réseau. Différents d usages de l eau : Consommation Bains, douches Rinçage d équipement médical Lavage des mains du personnel Le 16 novembre 2007 (Société PALL SYSTEM ) Le réseau d eau, source d infections nosocomiales Eau du réseau Facteurs de dégradation de la qualité microbiologique Germes pathogènes détachés et entraînés

Plus en détail

II - L EXPOSITION AUX LÉGIONELLES... suite III - LES MOYENS DE PRÉVENTION. 1. Bien concevoir les réseaux d eau Bâtiments neufs

II - L EXPOSITION AUX LÉGIONELLES... suite III - LES MOYENS DE PRÉVENTION. 1. Bien concevoir les réseaux d eau Bâtiments neufs FICHE 9 Les Légionelles Environnement intérieur - EAU I - LES DANGERS LIÉS AUX LÉGIONELLES La légionelle (nom scientifique Legionella) est une bactérie qui se développe dans l eau et les milieux humides

Plus en détail

Légionellose: danger de contamination sur les chantiers souterrains

Légionellose: danger de contamination sur les chantiers souterrains Division médecine du travail suva Version août 2011 Factsheet Légionellose: danger de contamination sur les chantiers souterrains Irène Kunz, Marcel Jost Agent pathogène La legionella pneumophila est l'agent

Plus en détail

Fiche d information Prévention des Risques Professionnels Septembre 2013. - Prévention des Risques professionnels - Les risques liés aux légionelles

Fiche d information Prévention des Risques Professionnels Septembre 2013. - Prévention des Risques professionnels - Les risques liés aux légionelles Fiche d information Prévention des Risques Professionnels Septembre 2013 - Prévention des Risques professionnels - Les risques liés aux légionelles La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant

Plus en détail

Actions de prévention de la légionellose en EHPAD

Actions de prévention de la légionellose en EHPAD Actions de prévention de la légionellose en EHPAD 16 décembre 2014 Corinne CHANTEPERDRIX DD26 Audrey COMTE DD01 2ème rencontre des Equipes Mobiles d Hygiène - Centre hospitalier Lyon Sud LES MISSIONS DES

Plus en détail

PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012

PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012 PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D CHAUDE SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012 Valérie Boyer : Infirmière Hygiéniste Catherine Foucou : Praticien en Hygiène PROLIFERATION

Plus en détail

Prévention en unité de soins

Prévention en unité de soins 38èmes Journées Régionales d Hygiène Hospitalière Mars 2016 LA LÉGIONELLOSE ASSOCIÉE AUX SOINS Prévention en unité de soins Véronique PEDRON IDE Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux 1 Contexte (1/2)

Plus en détail

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut Les micro-organismes de l eau impliqués dans les infections nosocomiales Depuis 2001 chez Pall, en charge de l information scientifique et réglementaire dans les domaines d applications couverts par la

Plus en détail

La production d eau chaude à partir de l énergie solaire

La production d eau chaude à partir de l énergie solaire La production d eau chaude à partir de l énergie solaire Prévenir les risques sanitaires en Etablissements de santé Etablissements sociaux et médico-sociaux d hébergement pour personnes âgées Eau et santé

Plus en détail

Juin 2006: Réseau National Biofilm. Quelles techniques de traitement des légionelles en réseau d eau chaude sanitaire? 1

Juin 2006: Réseau National Biofilm. Quelles techniques de traitement des légionelles en réseau d eau chaude sanitaire? 1 Juin 2006: Réseau National Biofilm Quelles techniques de traitement des légionelles en réseau d eau chaude sanitaire? 1 Les légionelles: quelques rappels Bactéries Gram -, origine naturelle hydrotellurique,

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

LA LEGIONELLOSE : UN RISQUE POTENTIEL EN MILIEU INDUSTRIEL FICHE DE SYNTHESE

LA LEGIONELLOSE : UN RISQUE POTENTIEL EN MILIEU INDUSTRIEL FICHE DE SYNTHESE LA LEGIONELLOSE : UN RISQUE POTENTIEL EN MILIEU INDUSTRIEL FICHE DE SYNTHESE LA SITUATION En France, la légionellose est une maladie à déclaration obligatoire depuis 1987. En 2008, 1243 cas de légionellose

Plus en détail

Mise en service d un réseau neuf

Mise en service d un réseau neuf Gestion des risques liés à l eau lors de l ouverture d un bâtiment Aile Ouest Aile Est Aile SUD ICASS ARROJA Marie-Agnès, cadre hygiéniste ICS MOREAU Nathalie, infirmière hygiéniste Mise en service d un

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE A N N E X E

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE A N N E X E A N N E E GUIDE D INFORMATION POUR LES GESTIONNAIRES D ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIONS DE L ARRÊTÉ DU 1 er FÉVRIER 2010 RELATIF À LA SURVEILLANCE DES LÉGIONELLES

Plus en détail

Le ministre de la santé et des solidarités, le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées

Le ministre de la santé et des solidarités, le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées Circulaire DGS/SD7A-DHOS/E4-DGAS/SD2 n o 2005-493 du 28 octobre 2005 relative à la prévention du risque lié aux légionelles dans les établissements sociaux et médicosociaux d hébergement pour personnes

Plus en détail

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires Rédaction cahier des clauses techniques particulières (CCTP) Phase Travaux Opération préalable à la réception des installations (OPR)

Plus en détail

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux Etablissements de santé : recommandations actuelles sur la qualité de l eau Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les usages de l eau alimentation : boisson, préparation des

Plus en détail

N 373 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 373 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 26 février 2008 N 373 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 7 novembre 2007. PROPOSITION

Plus en détail

Evolution rubrique 2921

Evolution rubrique 2921 Association Française des Professionnels pour la maîtrise des risques Cliquez sanitaires pour des modifier réseaux le d'eau style du titre légionelles, Pseudomonas, bactéries aérobies revivifiables. iifibl

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la santé Sous-direction «Prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation» Bureau «Qualité des

Plus en détail

Guide de gestion du risque lié aux légionelles en EHPAD - 0 -

Guide de gestion du risque lié aux légionelles en EHPAD - 0 - Guide de gestion du risque lié aux légionelles en EHPAD - 0 - SOMMAIRE GLOSSAIRE CONTEXTE SANITAIRE EPIDEMIOLOGIE PROBLEMATIQUE DES RESEAUX D'EAU CHAUDE SANITAIRE RESPONSABILITE DES ETABLISSEMENTS PARTIE

Plus en détail

La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser?

La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser? La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser? Docteur Fabien SQUINAZI Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Le biofilm des réseaux

Plus en détail

Risque Legionella dans les établissements de santé

Risque Legionella dans les établissements de santé Risque Legionella dans les établissements de santé * Surveillance de l environnement hospitalier : - une priorité nationale en matière de lutte contre les infections nosocomiales (100 recommandations )

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU

ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU Sommaire ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU 1. Réseau d eau... 2 2. Rapport d analyse Qualité sanitaire de l eau... 3 3. Eaux pluviales... 6 4. Revêtements spéciaux... 7 5. Analyse de l eau... 7 5.1 Arrêté

Plus en détail

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes

La Légionelle à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes à la centrale thermique de Dégrad Des Cannes Historique Situation avant 1ères analyses : - obligation préfectorale de surveillance annuelle depuis 07/03 - traitement anti corrosion fer et cuivre en continu

Plus en détail

ANNEXE 1. LEGIONELLES ET LEGIONELLOSE. 1.1. Contexte sanitaire - Epidémiologie

ANNEXE 1. LEGIONELLES ET LEGIONELLOSE. 1.1. Contexte sanitaire - Epidémiologie ANNEXE GUIDE D INFORMATION POUR LES GESTIONNAIRES D ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIONS DE L ARRETE DU 1 ER FEVRIER 2010 RELATIF A LA SURVEILLANCE DES LEGIONELLES

Plus en détail

Conduite à tenir devant une situation à risque infectieux

Conduite à tenir devant une situation à risque infectieux Conduite à tenir devant une situation à risque infectieux Patrice BLONDEL Colette BRUNEL H. HAOUCHINE I. DECASTRO P. BOISTARD Centre Hospitalier de SAINT-DENIS Hôpital DELAFONTAINE : - Court séjour M.C.O.

Plus en détail

Procédure de maintenance. des réseaux d eau. Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE /GDR Nombre de page : 5

Procédure de maintenance. des réseaux d eau. Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE /GDR Nombre de page : 5 Procédure de maintenance des réseaux d eau Référence BM : Environnement Ref. Service : Eau Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE /GDR Nombre de page : 5 1. OBJET Cette procédure vise, dans le

Plus en détail

Contrôle de chlore sur tours de refroidissement. Sébastien Crozet Responsable Produits Analyse liquide. Légionelles, Legionella pneumophila= Bactéries

Contrôle de chlore sur tours de refroidissement. Sébastien Crozet Responsable Produits Analyse liquide. Légionelles, Legionella pneumophila= Bactéries Contrôle de chlore sur tours de refroidissement Sébastien Crozet Responsable Produits Analyse liquide LA LEGIONELLOSE Légionelles, Legionella pneumophila= Bactéries La légionelle vit dans l eau. Elle est

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

LA LEGIONELLOSE. En bref : Les bactéries légionelles sont naturellement présentes dans la flore aquatique. responsable de plus de 90 % des cas

LA LEGIONELLOSE. En bref : Les bactéries légionelles sont naturellement présentes dans la flore aquatique. responsable de plus de 90 % des cas Société GIFFARD Etudes et Conseil - Installations thermiques et fluides - Sécurité contre l incendie - Installations électriques LA LEGIONELLOSE La légionellose est une maladie respiratoire infectieuse

Plus en détail

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers 1 Colloque annuel du comité énergie et gestion technique, 22 mars 2013 Votre partenaire

Plus en détail

Investigation d une épidémie de légionellose en Ehpad Ivana Novakova Infirmière hygiéniste

Investigation d une épidémie de légionellose en Ehpad Ivana Novakova Infirmière hygiéniste 38 ème journées régionales Hygiène hospitalière et prévention des IAS 24-25 mars 2016 Investigation d une épidémie de légionellose en Ehpad Ivana Novakova Infirmière hygiéniste Un Ehpad en Ile-de-France

Plus en détail

SYSTEM O. Contrôler la température sur l ensemble de votre réseau...

SYSTEM O. Contrôler la température sur l ensemble de votre réseau... SYSTEM O Contrôler la température sur l ensemble de votre réseau... Contexte réglementaire La prévention des risques sanitaires est une priorité pour les maitres d ouvrage en particulier dans les Etablissements

Plus en détail

La légionellose Agent infectieux, épidémiologie. Coclinor 16 juin 2015

La légionellose Agent infectieux, épidémiologie. Coclinor 16 juin 2015 La légionellose Agent infectieux, épidémiologie Coclinor 16 juin 2015 1 LA LEGIONELLOSE Historique 1976 Philadelphie réunion de 4 500 anciens combattants 149 participants et 72 spectateurs du défilé atteints

Plus en détail

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales :

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales : HYGIENE HOSPITALIERE INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS LIEES OU ASSOCIEES AUX SOINS? Par Monsieur Diène BANE, Ingénieur qualité et Gestion des Risques, Master en Ingénierie des Systèmes de Santé et

Plus en détail

CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau

CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau 1 Note introductive (chapô) La mise en place d une démarche globale de gestion de la qualité de l eau consiste à assurer la maîtrise des risques sanitaires liés

Plus en détail

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Coqueluche Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Définition et mode de transmission La coqueluche est une infection bactérienne peu ou pas fébrile de l'arbre respiratoire

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

CARNET SANITAIRE EHPAD La Bastide

CARNET SANITAIRE EHPAD La Bastide GR-CS-PR-01 CARNET SANITAIRE EHPAD La Bastide Nom de l établissement : EHPAD La Bastide Adresse : Lieu-dit «Le Pré Commun «31 360 BEAUCHALOT Nom du Responsable : Mme Sylvie LACOSTE-MANS Téléphone : 05.61.97.83.00.

Plus en détail

Les risques sanitaires

Les risques sanitaires PRÉVENTION ET TRAITEMENT DE L HABITAT INDIGNE Les risques sanitaires fiche pratique N 6 LE MONOXYDE DE CARBONE Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore mais mortel. L'intoxication aiguë

Plus en détail

Afsset Rapport «Legionella CNPE» Saisine n 2004/015. Annexe 1 : Saisine. février 2006 page 61/67

Afsset Rapport «Legionella CNPE» Saisine n 2004/015. Annexe 1 : Saisine. février 2006 page 61/67 Annexe 1 : Saisine février 2006 page 61/67 février 2006 page 62/67 février 2006 page 63/67 février 2006 page 64/67 Annexe 2 : Fond documentaire Première série de documents accompagnant la saisine : - Projet

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE EPIDEMIE D INFECTIONS NOSOCOMIALES

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE EPIDEMIE D INFECTIONS NOSOCOMIALES CONDUITE A TENIR DEVANT UNE EPIDEMIE D INFECTIONS NOSOCOMIALES Epidémiologie GIRARD R, Pierre Bénite Mai 2004 Objectif L objectif prioritaire est de stopper l épidémie en cours et de mettre en place des

Plus en détail

La légionellose. Qu est-ce que la légionellose?

La légionellose. Qu est-ce que la légionellose? La légionellose Qu est-ce que la légionellose? RISQUES La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries vivant dans l eau douce appelées légionelles qui prolifèrent entre 20 C

Plus en détail

Cas de legionellosenosocomiale en Psychiatrie

Cas de legionellosenosocomiale en Psychiatrie Cas de legionellosenosocomiale en Psychiatrie L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Philippe GLORION, responsable des Services Techniques Dr Stéphanie EDOUARD, Praticien Hygiéniste CoCLINNOR Mardi

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR.

CE QU IL FAUT RETENIR. Juin 2014 Professionnels de l hébergement de tourisme LEGIONELLE ET LEGIONELLOSE : CE QU IL FAUT RETENIR. Délégation Territoriale de l Essonne 6/8 rue Prométhée -Tour Lorraine - 91035 - Evry Cedex Standard

Plus en détail

Volet santé-environnement des conventions tripartites ARS EHPAD CG. Notice à l attention des établissements

Volet santé-environnement des conventions tripartites ARS EHPAD CG. Notice à l attention des établissements ANNEXE 4 Volet santé-environnement des conventions tripartites ARS EHPAD CG Notice à l attention des établissements Ce volet couvre le champ de la prévention des risques légionelles, amiante, radon et

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Prélèvement pour recherche de Légionelles Pré requis Laboratoire accrédité pour le paramètre légionelles par le Comité Français d accréditation (COFRAC)

Plus en détail

CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D EAU

CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D EAU CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D EAU Indiquer le nom de l établissement Agence Régionale de Santé Nord - Pas-de-Calais Qu est ce que le carnet sanitaire? Le carnet sanitaire constitue le référentiel

Plus en détail

Pandémie grippale et continuité d activité

Pandémie grippale et continuité d activité Pandémie grippale et continuité d activité I. Les notions Modes de transmission En Alsace Entreprises concernées Grippe A / H1N1 Infection humaine par un virus grippal d origine porcine. Ce virus appartient

Plus en détail

DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS DIRECTION GENERALE DE LA SANTE

DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Sous-direction de la gestion des risques des milieux DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

PROCEDURE D ALERTE EN CAS DE LEGIONELLOSE NOSOCOMIALE ACTIONS A REALISER :

PROCEDURE D ALERTE EN CAS DE LEGIONELLOSE NOSOCOMIALE ACTIONS A REALISER : PROCEDURE D ALERTE EN CAS DE LEGIONELLOSE NOSOCOMIALE Page 1/7 ACTIONS A REALISER : I. ALERTE : Le Bactériologiste, prévient sans délai : - Le médecin du patient infecté, - Le Président du CLIN, le médecin

Plus en détail

Une réglementation spécifique, issue de la

Une réglementation spécifique, issue de la EAU Par Armelle SANDRIN Avocat à la Cour Shearman & Sterling LLP BDEI 404 Prévenir le risque légionelle Les bactéries «légionelles» se développent dans l eau, et peuvent causer des infections pulmonaires

Plus en détail

Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS

Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS XVII ème Congrès national de la Société d Hygiène Hospitalière Nantes 1 er et 2 juin 2006 Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS G. Beaucaire, Président du CTINILS Service de gestion

Plus en détail

Risque lié aux légionelles

Risque lié aux légionelles fiche n 1 DDASS-DRASS Midi-Pyrénées Février 2007 Risque lié aux légionelles QU EST-CE QU UNE LÉGIONELLOSE? La légionellose est une infection provoquée par des bactéries vivant dans l eau du genre Legionella,

Plus en détail

Risque légionelles dans les réseaux d eau prévention et gestion. 6 octobre 2016 Journée de prévention du Risque Infectieux en FAM MAS IME

Risque légionelles dans les réseaux d eau prévention et gestion. 6 octobre 2016 Journée de prévention du Risque Infectieux en FAM MAS IME Risque légionelles dans les réseaux d eau prévention et gestion 6 octobre 2016 Journée de prévention du Risque Infectieux en FAM MAS IME Sommaire 1. Legionella et Légionellose 2. La réglementation 3. La

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

SYSTEM O. Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire

SYSTEM O. Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire SYSTEM O Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire CONCEPTION, CHOIX DES MATÉRIAUX ET MAINTENANCE : La sécurité des réseaux passe par une bonne conception,

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

LE RISQUE DE CONTAMINATION A PSEUDOMONAS AERUGINOSA A L OUVERTURE D UN ETABLISSEMENT DE SANTE

LE RISQUE DE CONTAMINATION A PSEUDOMONAS AERUGINOSA A L OUVERTURE D UN ETABLISSEMENT DE SANTE H LE RISQUE DE CONTAMINATION A PSEUDOMONAS AERUGINOSA A L OUVERTURE D UN ETABLISSEMENT DE SANTE Architecture BERNET C, LAPRUGNE-GARCIA E, SAINT GENIS LAVAL Juillet 2009 Pseudomonas aeruginosa ou bacille

Plus en détail

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Grippe A/H1N1 Situation actuelle et circuit de prise en charge. VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Grippe A/HN Situation actuelle et circuit de prise en charge VU HAI Vinh Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Dynamique de l épidémie pour la semaine du 4 au 20 sept 2009 -En médecine de ville

Plus en détail

L HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT (prévention surveillance) L eau à l hôpital EOH_PSL_2012 1

L HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT (prévention surveillance) L eau à l hôpital EOH_PSL_2012 1 L HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT (prévention surveillance) L eau à l hôpital EOH_PSL_2012 1 QUEL ENVIRONNEMENT? EAU HYGIENE SURFACES AIR opourquoi? Parce qu ils sont tous des vecteurs potentiels EOH_PSL_2012

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du travail, de l emploi et de la santé Secrétariat d Etat à la Santé Direction générale de la Santé Sous-direction de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation Bureau

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

N o 622 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N o 622 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N o 622 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 février 2003. PROPOSITION DE LOI visant à réglementer l entretien

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

HYGIÈNE DE L EAU Journée de formation de l ARATH

HYGIÈNE DE L EAU Journée de formation de l ARATH HYGIÈNE DE L EAU Journée de formation de l ARATH Monica Attinger - Infirmière HPCI - SSP 26 avril 2012 - Clarens Eau potable : définition L eau qui, à l état naturel ou après traitement, convient à la

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Objectif. CCLIN Sud-Est juillet 2012 1/8

Objectif. CCLIN Sud-Est juillet 2012 1/8 FFi icchhee Prraat tiqquuee Outil de suivi et d''évaluation de la qualité du réseau Objectif Pour éviter le développement de Pseudomonas aeruginosa dans l eau froide des réseaux alimentant les établissements

Plus en détail

des réseaux (ECS) Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires w w w. s o g o b a. c o m

des réseaux (ECS) Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires w w w. s o g o b a. c o m Equilibrage & Maintenance des réseaux (ECS) Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires G R K N E T E v o l u t i o n La solution

Plus en détail

Sommaire. L analyse de risques

Sommaire. L analyse de risques Prévention du risque Legionella dans les tours de refroidissement : L analyse de risques Antoine SEREN ROSSO Responsable secteur légionelles IRH Agence Centre Est Sommaire Fondements réglementaires Enjeux

Plus en détail

Installations de refroidissement Avantages/ Inconvénients

Installations de refroidissement Avantages/ Inconvénients Phote françoise Ricordel M. Merchat KoSAMTI Formations: «Légionelles et refroidissement : gestion du risque» Expertises et tierce expertise Appui technique du MEDDTL merchatm@yahoo.fr Climespace Responsable

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Congrès de la SF2H - 9 Juin 2011 S. Coudrais Biohygiéniste Unité d Hygiène et Epidémiologie - Groupement

Plus en détail

CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D'EAU

CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D'EAU CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D'EAU (Indiquer le nom de l installation) Directions Régionale et Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales du Nord-Pas-de-Calais Ministère de l emploi,

Plus en détail

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie)

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Cette évaluation s est réalisée sur le mois d aout 2013. Un groupe de travail a été formé avec le médecin coordonateur, l infirmière coordinatrice,

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

AES du 29 septembre L entretien du réseau et de ses équipements : un moyen de prévention indispensable

AES du 29 septembre L entretien du réseau et de ses équipements : un moyen de prévention indispensable AES du 29 septembre L entretien du réseau et de ses équipements : un moyen de prévention indispensable Prise en charge (1) Analyse du type de réseau sanitaire: HT avec mitigeurs locaux, HT avec mitigeurs

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

VANNE D ÉQUILIBRAGE POUR RÉSEAU D EAU CHAUDE SANITAIRE. Manuelle. Motorisée. Prévention et lutte. contre les légionelles

VANNE D ÉQUILIBRAGE POUR RÉSEAU D EAU CHAUDE SANITAIRE. Manuelle. Motorisée. Prévention et lutte. contre les légionelles VANNE D ÉQUILIBRAGE POUR RÉSEAU D EAU CHAUDE SANITAIRE Manuelle Motorisée Prévention et lutte contre les légionelles GRK NET PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES LÉGIONELLES LA SOLUTION POUR LA MAINTENANCE DES

Plus en détail