Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique. Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique. Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux"

Transcription

1 Série de webinaires de l AIIC Progrès de la pratique Prenez une pause avant d afficher! Exploration de l éthique dans les médias sociaux Josette Roussel, inf aut. Infirmière conseillère, Association des infirmières et infirmiers du Canada Liette Clément, inf. aut. Directrice de la pratique Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2012

2 Lucie Vachon, inf. aut., BSc, CSIG(C) Infirmière-conseillère, Certification Pratique professionnelle et réglementation Association des infirmières et infirmiers du Canada Josette Roussel, inf. aut., M.Sc., M. Éd., CSIG(C) Infirmière-conseillère Pratique professionnelle et réglementation Association des infirmières et infirmiers du Canada Liette Clément, inf. aut. Directrice de la pratique Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick

3 Que sont les médias sociaux? Ce sont des groupes d intérêt qui utilisent des applications et la technologie Internet pour mettre les utilisateurs en contact, leur permettant ainsi de collaborer en ligne pour générer et partager de l information, des idées et des opinions. Il est difficile de leur attribuer une définition, car les médias évoluent.

4 Exemples LinkedIn, Facebook, Pinterest Moodle, Blackboard Podcasts, balados, fils RRS Flickr, Twitter, Youtube Blogues et courriel The Nurse s Social Media Advantage (Robert Fraser, inf.aut.)

5 Principaux enjeux Ce qui est public vs ce qui est privé Confidentialité des renseignements du patient et sécurité de la vie privée Les limites professionnelles

6 Autres points à considérer Les médias sociaux en eux-mêmes ne sont pas un problème, mais ils peuvent devenir une façon de documenter une conduite non professionnelle, contraire à la déontologie, même illégale, d une manière publique et permanente. Les médias sociaux sont une façon importante de se joindre, mais il faut bien y penser et faire attention.

7 L étiquette des médias sociaux Il faut bien encadrer les billets et les réponses de manière respectueuse. Parfois une plateforme en particulier n est pas le meilleur moyen de faire passer son message. Il ne faut pas accéder aux sites des médias sociaux et aux jeux durant les heures de travail. Il faut traiter les médias sociaux comme un appel téléphonique. Les médias sociaux ne remplacent pas les interactions en personne.

8 Enjeux et occasions L éducation L amélioration des soins au patient La justice sociale

9 L éducation Les médias favorisent la formation de base et la formation continue. C est une bonne occasion de se joindre et de partager de l information avec les étudiants et les collègues. Par l application professionnelle des médias sociaux en éducation, les problèmes éthiques peuvent être traités et des enjeux émergents identifiés.

10 L amélioration des soins au patient Les médias sociaux seront inévitablement intégrés dans la vie privée et la vie professionnelle. Les patients exigeront leur accès. Débouché important pour la synthèse et la dissémination des connaissances infirmières.

11 La justice sociale La «connectivité» est-elle un déterminant de la santé? Favorise la capacité chez les patients, dans les organisations, les communautés et en nous-mêmes. Voix collective pour aborder les iniquités.

12 Gérer l usage des médias sociaux Travailler ensemble pour veiller à un usage professionnel responsable des médias sociaux. Collaborer et saisir le contrôle de l usage des médias sociaux par les infirmières ou d autres le feront à notre place. Les médias sociaux sont une occasion pour l action collective au Canada et dans le monde.

13 Merci Merci au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) programme de bourse de doctorat

14 La déontologie et les médias sociaux Le point de vue d un organisme de réglementation infirmière

15 Mandat de l Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick L Association est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession infirmière. Elle veille à la promotion et au maintien de normes de formation et de pratique infirmières, et fait la promotion des politiques publiques favorables à la santé.

16 Démarche à trois volets Promotion d une bonne pratique Prévention d une pratique inacceptable Intervention lors de situations of de pratique inacceptable

17 Ce que nous savons? La pratique infirmière peut profiter des médias sociaux. L usage des médias sociaux n est pas qu un phénomène de la génération Y. Les médias font partie de notre vie personnelle et de notre vie professionnelle. Préoccupations de l usage des médias sociaux et le professionnalisme en milieu du travail.

18 Ce que nous savons Effet sur la relation infirmièreclient. Jugement de la cour et mesures disciplinaires contre des infirmières qui n ont pas fait un usage approprié des médias sociaux. Cas rapportés dans les médias du manque de respect de la vie privée et des renseignements personnels.

19 Caractéristiques du professionnalisme en soins infirmiers Intégrité et loyauté Compassion et respect des autres Responsabilité et sens du devoir Professionnalisme Travail d équipe et comportement professionnel Obligation et initiative Formation continue et croissance personnelle Autosoins et image professionnelle

20 Normes et code de déontologie Énoncés faisant autorité qui définissent la CONDUITE ou le RENDEMENT exigés de l infirmière autorisée. Les normes définissent les RESPONSABILITÉS établies dans les LOIS ET les RÈGLEMENTS. Le but est d identifier le NIVEAU DE RENDEMENT attendu de la pratique infirmière selon lequel le rendement sera mesuré. Les énoncés des normes offrent une RÉFÉRENCE sous laquelle le rendement n est PAS ACCEPTABLE.

21 Qu est-ce que les normes disent? de la vie privée et de la confidentialité de l obligation de respecter et de protéger la confiance du client des relations professionnelles collégiales du maintien des valeurs et des croyances de la profession infirmière de la relation thérapeutique infirmière-client et du maintien des limites appropriées avec le client de la responsabilité des gestes et des décisions de l infirmière

22 Vie privée et confidentialité La ligne de démarcation entre ce que nous croyons «privé» ou «public» s estompe quand on combine la technologie et les contacts sociaux. L information est permanente, la réputation entachée et la crédibilité professionnelle et organisationnelle réduite.

23 Le maintien des limites professionnelles «Les limites sont une démarcation qui différencie le comportement thérapeutique de tout comportement, issu de bonnes intentions ou non, qui réduit les bienfaits des soins infirmiers pour le client.»

24 Les médias sociaux et les opportunités infirmières Les médias sont des outils de partage des connaissances infirmières et d information. Ils sont une plateforme motivante pour la formation continue, l information et les politiques organisationnelles. C est un moyen de partager ce qu est le travail infirmier et son importance.

25 Déontologie pratique: Lorsque le privé devient public : Les défis éthiques et les possibilités liés aux médias sociaux Ethics_in_Practice_Feb_2012_f.pdf

26 Pour de plus amples renseignements Photo credits: istock Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2012

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Internet et promotion de la santé Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Plan Moyen incontournable : information et comportement Facteurs favorisant l utilisation d Internet Efficacité des interventions

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Politique encadrant l utilisation des médias sociaux au Collège de Rosemont

Politique encadrant l utilisation des médias sociaux au Collège de Rosemont 1410 C.A.310.VI.a Politique encadrant l utilisation des médias sociaux au Collège de Rosemont Responsabilité de gestion: Direction des affaires étudiantes et des communications Date d approbation : 2015

Plus en détail

CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX

CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX Service émetteur : Direction des ressources humaines Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Dernière

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX Page 4005-1 1.0 Contexte Présents depuis quelques années tant dans notre vie personnelle que dans notre vie professionnelle, les médias sociaux ont été très rapidement adoptés par les jeunes et les moins

Plus en détail

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière.

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière. DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Le champ d exercice de l infirmière (mai 2012) (1/11 ) Mission L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick est un organisme de réglementation professionnel

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Les médias sociaux une nouvelle réalité?

Les médias sociaux une nouvelle réalité? Les médias sociaux une nouvelle réalité? René Soucy MD CCFP Médecin-conseil, ACPM Montebello, QC Le 31 janvier 2014 Enseignant : Employé(e) de : Divulgation de l enseignant / du présentateur Dr René Soucy

Plus en détail

L usage du genre masculin inclut le genre féminin; il n est utilisé que pour alléger le texte.

L usage du genre masculin inclut le genre féminin; il n est utilisé que pour alléger le texte. COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 43 POLITIQUE PORTANT SUR L UTILISATION ET LE DÉVELOPPEMENT DES MÉDIAS SOCIAUX Adoptée le 23 avril 2014 CA-13-193-1612 L usage

Plus en détail

Guide relatif à l utilisation des médias sociaux

Guide relatif à l utilisation des médias sociaux Recueil de gestion GUIDE DE GESTION Code : 1535 Nombre de pages : 5 Guide relatif à l utilisation des médias sociaux Adopté par le Conseil d administration le 3 octobre 2012 (Résolution CA-3033) TABLE

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Les technologies au secours de la prévention du suicide

Les technologies au secours de la prévention du suicide Les technologies au secours de la prévention du suicide Webinaire sur la prévention du suicide : 11 février 2014 13 h à 13 h 40 (ET) Présenté par : La Commission de la santé mentale du Canada et Simon

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE DE COMMUNICATION MÉDIAS SOCIAUX RÉDIGÉ PAR LA DIVISION DES COMMUNICATIONS DE LA VILLE DE THETFORD MINES La présente politique de communication s adresse à toute personne qui désire utiliser ou

Plus en détail

Adapter votre pratique pour des soins à domicile adaptés aux ainés atteints de démence

Adapter votre pratique pour des soins à domicile adaptés aux ainés atteints de démence Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Adapter votre pratique pour des soins à domicile adaptés aux ainés atteints de démence Philippe Voyer Professeur titulaire, Responsable de la formation

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX 1- CONTEXTE Compte tenu de la popularité et de l influence grandissantes des médias sociaux comme véhicule d information, la présente politique a pour

Plus en détail

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009 L application des connaissances aux IRSC Avril 2009 L application des connaissances (AC) fait partie de notre mandat MISSION 4. IRSC a pour mission d exceller, selon les normes internationales reconnues

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique encadrant l utilisation COTE : DG 2013-01 des réseaux sociaux APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 En vigueur le 26 février

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE SOMMAIRE

CHARTE ETHIQUE SOMMAIRE CHARTE ETHIQUE SOMMAIRE AVANT PROPOS 3 I. POURQUOI UNE? 4 II. LES VALEURS COMMUNES ET REGLES 5 III GUIDES DE BONNE CONDUITE 7 IV. MISE EN ŒUVRE DE LA CHARTE 9 Mis à jour le 27/06/2013 2 AVANT PROPOS QUALITROPIC

Plus en détail

Ce webinaire débutera à 12 h HE.

Ce webinaire débutera à 12 h HE. Webinaire de l AIIC : Évitez l euthanasie: soyez mieux informés Après avoir choisi le lien dans votre courriel, vous devez joindre la portion audio du webinaire : Suivez les directives qui apparaissent

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

GUIDE ENCADRANT L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

GUIDE ENCADRANT L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX GUIDE ENCADRANT L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX Adopté par le comité de direction le 4 février 2014 TABLE DES MATIÈRES DÉFINITION DES MÉDIAS SOCIAUX... 3 UTILISATION FAITE PAR LE COLLÈGE... 5 Comptes

Plus en détail

Infirmière et infirmier autorisé prescripteur au Canada : Tracer la voie à suivre

Infirmière et infirmier autorisé prescripteur au Canada : Tracer la voie à suivre Infirmière et infirmier autorisé prescripteur au Canada : Tracer la voie à suivre Josette Roussel, inf. M.Sc.,M.Éd Infirmière-conseillère principale Association des infirmières et infirmiers du Canada

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE... Faculté de médecine Bureau de l éthique clinique CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...6 JUSTICE

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 5 PG-3 - Normes d utilisation des médias sociaux Septembre 2011

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 5 PG-3 - Normes d utilisation des médias sociaux Septembre 2011 NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 5 MISE EN CONTEXTE Les médias sociaux permettent aux gens de se réunir en ligne en fonction de leurs intérêts et de créer, partager ou prendre connaissance

Plus en détail

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005 MISSION L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession infirmière. Elle

Plus en détail

Cadre de référence pour un audit interne efficace Cadre de Référence International des Pratiques Professionnelles de l audit interne

Cadre de référence pour un audit interne efficace Cadre de Référence International des Pratiques Professionnelles de l audit interne Cadre de référence pour un audit interne efficace Cadre de Référence International des Pratiques Professionnelles de l audit interne Le nouveau CRIPP MISSION DE L AUDIT INTERNE Accroître et préserver la

Plus en détail

La diffusion de l information juridique à l ère des réseaux sociaux Congrès du Barreau 2012

La diffusion de l information juridique à l ère des réseaux sociaux Congrès du Barreau 2012 La diffusion de l information juridique à l ère des réseaux sociaux Congrès du Barreau 2012 Luc Boulanger-Milot, Coordonnateur communications et ventes Société québécoise d information juridique (SOQUIJ)

Plus en détail

L encadrement en santé : les infirmières et infirmiers des encadreurs naturels

L encadrement en santé : les infirmières et infirmiers des encadreurs naturels Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique L encadrement en santé : les infirmières et infirmiers des encadreurs naturels Mary Wheeler Partner, donnerwheeler Le 27 january 2015 Association

Plus en détail

Leg@l.IT 6.0 Nouveautés SOQUIJ

Leg@l.IT 6.0 Nouveautés SOQUIJ Leg@l.IT 6.0 Nouveautés SOQUIJ Luc Boulanger-Milot, Coordonnateur communications et ventes 2 avril 2012 SOQUIJ Fondée en 1976, la Société québécoise d'information juridique a pour mission : de recueillir,

Plus en détail

ÉNONCÉ DE DIVULGATION DES CONFLITS D INTÉRÊTS DOMAINE INVESTISSEMENTS DE MERCER JUIN 2014

ÉNONCÉ DE DIVULGATION DES CONFLITS D INTÉRÊTS DOMAINE INVESTISSEMENTS DE MERCER JUIN 2014 ÉNONCÉ DE DIVULGATION DES CONFLITS D INTÉRÊTS DOMAINE INVESTISSEMENTS DE MERCER JUIN 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. SENSIBILISATION AUX CONFLITS... 1 3. CONFLITS ENTRE MERCER ET SES CLIENTS...

Plus en détail

Comment remplir la demande en ligne

Comment remplir la demande en ligne Comment remplir la demande en ligne Vous allez remplir une demande en ligne de bourses de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada. Veuillez lire ce guide avant de remplir la demande. À noter

Plus en détail

pratique et Déontologie LORSQUE LE PRIVÉ DEVIENT PUBLIC : LES DÉFIS ÉTHIQUES ET LES POSSIBILITÉS LIÉS AUX MÉDIAS SOCIAUX

pratique et Déontologie LORSQUE LE PRIVÉ DEVIENT PUBLIC : LES DÉFIS ÉTHIQUES ET LES POSSIBILITÉS LIÉS AUX MÉDIAS SOCIAUX Déontologie pratique et pour infirmières infirmiers autorisés FÉVRIER 2012 NUMÉRO ISSN 1481-000X LORSQUE LE PRIVÉ DEVIENT PUBLIC : LES DÉFIS ÉTHIQUES ET LES POSSIBILITÉS LIÉS AUX MÉDIAS SOCIAUX Sonita,

Plus en détail

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca TITRE DE POSTE : RELÈVE DE : EN LIAISON AVEC: Responsable du marketing numérique

Plus en détail

Code de déontologie des infirmiers et infirmières auxiliaires autorisé(e)s au Canada

Code de déontologie des infirmiers et infirmières auxiliaires autorisé(e)s au Canada Code de déontologie des infirmiers et infirmières auxiliaires autorisé(e)s au Canada Avant-propos Le Conseil canadien de réglementation des soins infirmiers auxiliaires (CCRSIA) est une fédération composée

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

Code déontologique du CII pour la profession infirmière

Code déontologique du CII pour la profession infirmière Code déontologique du CII pour la profession infirmière Tous droits réservés, y compris la traduction en d'autres langues. Il est interdit de polycopier ou de photocopier cette publication, de l'enregistrer

Plus en détail

Les équipes interprofessionnelles de soins de santé devraient-elles devenir la norme au Canada?

Les équipes interprofessionnelles de soins de santé devraient-elles devenir la norme au Canada? Série de webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Les équipes interprofessionnelles de soins de santé devraient-elles devenir la norme au Canada? Josette Roussel Infirmière-conseillère, Association

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

Aspects déontologiques en santé mentale

Aspects déontologiques en santé mentale Aspects déontologiques en santé mentale Nancy Guilbeault Conseillère en soins infirmiers France Ouellet Conseillère clinicienne en soins infirmiers, Santé mentale Juin 2012 Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications NO 1 Adoption par la direction générale : Date : Le 1 er octobre 2003 Dernière révision : 01/10/03

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

Les soins infirmiers dans le monde: quelle est votre vision?

Les soins infirmiers dans le monde: quelle est votre vision? Webinaire de l AIIC : Les soins infirmiers dans le monde: quelle est votre vision? Une fois que vous avez appuyer sur le lien dans votre courriel, vous devez joindre la portion audio du webinaire : Suivez

Plus en détail

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité.

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. 24 janvier 2012 Page 2 Guide de rédaction Politique d

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE L OBSERVATOIRE DE PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNAIRE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE L OBSERVATOIRE DE PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNAIRE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE L OBSERVATOIRE DE PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNAIRE L Observatoire de psychologie évolutionnaire est l organe central des activités de la formation Le Créateur. L Observatoire

Plus en détail

Politique d utilisation des médias sociaux et des technologies de l information

Politique d utilisation des médias sociaux et des technologies de l information CA 06-02-2015 Annexe 10.1 Politique d utilisation des médias sociaux et des technologies de l information Janvier 2015 2 1. PRÉAMBULE La Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ) est une fédération

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF

PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF PROFIL DE COMPÉTENCES DU GROUPE DE SOUTIEN ADMINISTRATIF 00 Introduction Qu est-ce qu un profil de compétences? Les compétences sont des manifestations comportementales spécifiques des connaissances, des

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS RÉVISÉ ET APPROUVÉ en octobre 2002 1 CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS 1.0 ÉNONCÉ DU MANDAT DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION DES OUTILS ET SERVICES DU WEB 2.0 À LA VILLE DE QUÉBEC

POLITIQUE D UTILISATION DES OUTILS ET SERVICES DU WEB 2.0 À LA VILLE DE QUÉBEC POLITIQUE D UTILISATION DES OUTILS ET SERVICES DU WEB 2.0 À LA VILLE DE QUÉBEC Service des communications Service des technologies de l information et des télécommunications Mai 2014 POLITIQUE D UTILISATION

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Pourquoi et comment préparer les futures infirmières dans le contexte d informatisation du réseau de la santé?

Pourquoi et comment préparer les futures infirmières dans le contexte d informatisation du réseau de la santé? Pourquoi et comment préparer les futures infirmières dans le contexte d informatisation du réseau de la santé? Présentation par Sylvie Jetté, présidente de l AQIISTI dans le cadre du colloque de L Association

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Règlements, Politiques et Procédures Cégep de St-Félicien

Règlements, Politiques et Procédures Cégep de St-Félicien Page 1/5 Date : 2015-05-19 POLITIQUE ENCADRANT L UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX ADOPTEE AU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 19 MAI 2015 Dans ce document le masculin est utilisé à titre épicène 1. Préambule

Plus en détail

Comment remplir la demande en ligne

Comment remplir la demande en ligne Comment remplir la demande en ligne Vous allez remplir une demande en ligne de bourses de la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada. Veuillez lire ce guide avant de remplir la demande. À noter

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Déclaration de principe de l AIAANB Obligation de rendre compte

Déclaration de principe de l AIAANB Obligation de rendre compte Obligation de rendre compte Éclaircir des questions pertinentes pour la profession des soins Rappeler aux IAA leur obligation de respecter le Code de déontologie et les Normes de Informer les autres membres

Plus en détail

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Qui suis-je? ATTENTION! Référence :Profession entrepreneur : Gasse et d Amours. Avoir un potentiel d entrepreneur c est une chose,

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

L expert infirmier. Martin Jean-François

L expert infirmier. Martin Jean-François L expert infirmier Qu est-ce que c est l expert infirmier? Un expert est un professionnel d expérience, qui peut apporter à une personne tierce, des connaissances et un éclairage sur une situation que

Plus en détail

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché La norme nationale sur la santé et sécurité psychologiques au travail, la norme "Entreprise en santé" et la norme "Conciliation travail famille": Comment s'y retrouver et comment choisir? Présentée par:

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DES OFFICIELS

CODE DE DÉONTOLOGIE DES OFFICIELS CODE DE DÉONTOLOGIE DES OFFICIELS CODE DE DÉONTOLOGIE DES OFFICIELS OBJET DU DOCUMENT Le présent code de déontologie a été rédigé dans le but d aider à définir le rôle des officiels dans le contexte de

Plus en détail

CONTRAT PEDAGOGIQUE TRIPARTITE

CONTRAT PEDAGOGIQUE TRIPARTITE CONTRAT PEDAGOGIQUE TRIPARTITE Réunissant : Nom de l'étudiant 1 : Nom du praticien formateur: Nom du conseiller aux études : contact: contact: contact: Se déroulant à : (Coordonnées du lieu de formation

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Recommandation professionnelle

Recommandation professionnelle Recommandation professionnelle Utilisation des moyens de communication électroniques et des médias sociaux Le conseil de l Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario a approuvé la présente

Plus en détail

Auto-évaluation des organisations de l hémophilie

Auto-évaluation des organisations de l hémophilie Auto-évaluation des organisations de l hémophilie Introduction À l instar de nombreuses organisations bénévoles, les organisations de patients hémophiles ont parfois du mal à subvenir aux besoins de la

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Tendances sociologiques et générationnelles

Tendances sociologiques et générationnelles Tendances sociologiques et générationnelles 1 Qu est-ce qu une génération? Une cohorte qui fait l expérience des mêmes événements culturels et qui les interprète avec le même regard en fonction de son

Plus en détail

Les bonnes pratiques sur les médias sociaux LE GUIDE. Entrée

Les bonnes pratiques sur les médias sociaux LE GUIDE. Entrée direction de LA COMMUNICATION Les bonnes pratiques sur les médias sociaux LE GUIDE Entrée Ce document s adresse à vous, collaborateurs du Groupe La Poste, dès lors que : vous participez ou souhaitez participer

Plus en détail

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Robin Dumais, MSI, coordonnateur des ressources documentaires et informationnelles

Plus en détail

L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation?

L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation? L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation? Lucie Mottier Lopez, Ph.D. Université de Genève Marcelle Gingras, Ph.D. Université de Sherbrooke Les fonctions de l évaluation scolaire en Europe

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE

CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE Victoriaville CODE D ETHIQUE ET DE DEONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE VICTORIAVILLE Règlement numéro 986-2011 Adopté le 2011 Entrée en vigueur le 2011 ARTICLE 1 : TITRE Le titre

Plus en détail

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 TYPE DE POLITIQUE : TITRE DE LA POLITIQUE : Mode de gestion Communication Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 1. ÉNONCÉ Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) considère que la communication

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Stéphane Dubuc, Centre d expertise en santé de Sherbrooke

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Janvier 2014 KURMA PARTNERS 5/7 rue de Monttessuy F-75340 Paris cedex 07, France Agrément AMF n GP 09000027 Pour nous contacter Tel +33 (0)1 58 19

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Chargée de cours UQAC Maxime Sasseville, inf. M.Sc (c). Chargé de cours & Inf. Clinicien

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail