Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du 29 09 11) Page 1"

Transcription

1 Maison au service du public et de l action sociale- 5 rue de la maternité Pamiers Tel : Mairie de Pamiers - Place du Mercadal - BP PAMIERS CEDEX - Tél : Fax : Web : Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 1

2 Sommaire Pourquoi un conseil des jeunes à Pamiers?... 3 Des objectifs clairs pour un projet solide Permettre aux jeunes d exprimer leurs idées et leurs propositions pour la ville de Pamiers et réfléchir avec eux aux améliorations à apporter Enrichir la politique jeunesse de la ville avec les propositions des jeunes Exercer les jeunes à une citoyenneté active et leur permettre l accès à la responsabilité et à l autonomie... 4 Le rôle des acteurs adultes au sein du conseil des jeunes... 5 Le conseil municipal... 5 Le Maire... 5 L élue en charge du conseil... 5 Les maires adjoints :... 5 Les conseillers municipaux :... 6 Le comité d éthique... 6 L animateur-coordonnateur... 6 Les animateurs des commissions et de projets... 6 Les services de la mairie... 6 Les partenaires du comité d éthique... 6 La constitution... 7 La composition... 7 La candidature... 7 Les critères d éligibilité... 7 Le choix des candidats... 7 Le fonctionnement... 8 Les commissions... 8 Les réunions de coordination... 8 Les assemblées plénières... 8 La charte et le règlement intérieur... 8 La formation des jeunes conseillers... 9 La communication... 9 Avant la mise en place du conseil de jeunes... 9 Pendant la durée du mandat... 9 L évaluation Une approche dynamique et participative Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 2

3 Pourquoi un conseil des jeunes à Pamiers? Depuis mai 2010 dans le cadre de sa politique enfance jeunesse globale la commune de Pamiers a défini de nouvelles orientations concernant la jeunesse. Le service enfance jeunesse est chargé de proposer des actions en direction des jeunes de ans. Une des actions est la mise en place d une instance consultative des jeunes pour écouter et accompagner leurs demandes. Le Conseil des Jeunes Appaméens peut être cet outil et il est complémentaire aux outils déjà existants «On décide de ne plus faire pour mais avec les jeunes». Le Conseil de Jeunes Appaméen relève d un double concept politique et pédagogique. Il s appuie sur : Une volonté de reconnaitre au jeune la capacité d exprimer des opinions utiles pour la collectivité et d agir sur son cadre de vie. Une pédagogie visant à former le citoyen d aujourd hui et pour demain. La mise en œuvre de moyens permettant de prendre en compte la parole du jeune et de l accompagner vers un résultat concret (l action en direction des habitants). Le Conseil des Jeunes constitue un lieu d apprentissage de l engagement individuel et collectif ainsi que de la démocratie. Il apporte aux jeunes une connaissance de la vie locale et des institutions grâce à une réflexion et une collaboration avec les services municipaux, le groupe de réflexion «formation et éducation au développement durable des jeunes de 15 à 25 ans» du Conseil de Développement Durable et les associations locales. En outre, le Conseil des Jeunes Appaméens favorise le rapprochement entre les générations et le dialogue entre les citoyens et les élus locaux. De par les propositions des jeunes, le CJA permet également une amélioration de la politique pour la jeunesse et pour la collectivité toute entière. Des objectifs clairs pour un projet solide Nous nous donnons trois objectifs qui combinent à la fois la politique jeunesse, la reconnaissance des droits de l enfant et du jeune, la politique éducative et la démocratie locale. 1- Permettre aux jeunes d exprimer leurs idées et leurs propositions pour la ville de Pamiers et réfléchir avec eux aux améliorations à apporter. Cet objectif fait référence à la Convention Internationale des Droits de l Enfant et du jeune qui préconise la création de lieux d expression adaptés. Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 3

4 2- Enrichir la politique jeunesse de la ville avec les propositions des jeunes. De l échange et de la discussion jailliront une politique jeunesse plus attentive aux jeunes et à leur place dans la ville. Les jeunes trouveront ainsi dans Pamiers toutes les conditions nécessaires pour s épanouir. 3- Exercer les jeunes à une citoyenneté active et leur permettre l accès à la responsabilité et à l autonomie. Il s agit de leur donner une place dans la ville sur laquelle ils ont des idées à apporter, des choses à dire. Parce que la parole et l action qu il induit contribue à la vie du jeune au présent et à l apprentissage de la citoyenneté pour le futur. A ces trois objectifs doivent correspondre des objectifs opérationnels et des indicateurs afin que le Conseil des Jeunes Appaméens ne reste pas qu au niveau des intentions. Permettre aux jeunes d exprimer leurs idées et leurs propositions pour la ville de Pamiers et réfléchir avec eux aux améliorations à apporter. Objectifs opérationnels Indicateurs/outils Leur permettre de s exprimer. Dans quels lieux? Sous quelles formes, avec quelles règles? Faire que cette parole soit entendue. Par qui?, et pour quelles raisons? où? avec quel support? avec qui? Concevoir un fonctionnement qui Se doter de repères pour garantir la liberté d expression permette la prise en compte de la (la convention des droits de l enfant) et travailler le parole. rôle des animateurs, des élus, des jeunes. Réfléchir au fonctionnement des commissions, des séances plénières, de l autonomie de gestion du budget (ou non) Quels seront les aboutissements possibles? actions, enrichissement de la politique jeunesse, et /ou des projets de la collectivité. Si cela échoue, en repérer les raisons avec les jeunes. Enrichir la politique jeunesse de la ville avec les propositions des jeunes. Objectifs opérationnels Recenser et identifier les besoins et les attentes des jeunes. Réfléchir avec les jeunes conseillers aux améliorations à apporter. Renforcer le réseau de partenaires locaux en direction de la jeunesse. Indicateurs/outils Questionnaire / sondage / forum / interviews Etat des lieux (diagnostic participatif)/ Visite de sites dédiés aux activités jeunesse (Le chapeau rouge associé au service jeunesse «le 35» à Carcassonne et du Florida espace culturel jeunesse de la ville d Agen) Participation des partenaires locaux en faveur de la politique jeunesse à travers le conseil de développement durable. Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 4

5 Exercer les jeunes conseillers à une citoyenneté active et leur permettre l accès à la responsabilité et à l autonomie. Objectifs opérationnels Obtenir les points de vue des jeunes qu il s agisse de l emploi/formation, de la santé/prévention, du logement, de l agenda 21, de la culture, de l offre globale de sports/loisirs, le transport Encourager les jeunes à participer, à émettre des idées et à concrétiser leurs projets pour la ville. Indicateurs/outils Il s agit pour les adultes d apprendre à tenir compte des avis des jeunes, d accepter de modifier des projets en fonction de cet avis, leur donner l envie d intervenir par la suite. Il s agit d instaurer un nouveau type de rapport entre les adultes et les jeunes. Engagement dans des groupes de travail du conseil de développement durable. Le rôle des acteurs adultes au sein du conseil des jeunes Le conseil municipal approuve la création du conseil des jeunes, vote le règlement intérieur, décide des conditions d installation, approuve les projets peut allouer un budget pour le fonctionnement et pour les actions Le Maire Est le garant du bon fonctionnement du conseil des jeunes Est présent lors des temps forts et symboliques du conseil de jeunes pour discuter avec les jeunes, écouter leurs propositions, faire le lien avec la politique jeunesse, recentrer, donner son avis, encourager, inaugurer des réalisations, valoriser, animer les séances plénières du conseil. Est à l écoute des propositions du maire adjoint, de l animateur-coordonateur et des jeunes. L élue en charge du conseil A la responsabilité générale du conseil, par délégation du maire, est garante du bon fonctionnement du conseil. Définit (ou aide à définir) les orientations et les objectifs du conseil avec l animateurcoordonateur et les partenaires. Assure l interface avec le maire et ses collègues élus qu elle sollicite selon les besoins. Transmet les orientations à l équipe d animation du conseil, qu elle rencontre régulièrement, les encourage et les aide à prendre du recul. Forme un tandem avec l animateur-coordonnateur. Débat et partage avec les jeunes conseillers, les écoute, les éclaire et leur transmet des informations. Elle est l interlocutrice essentielle, plus présente que Mr le Maire. Mobilise ses collègues, les sollicite, ainsi que les services municipaux et assure une partie des relations publiques. Les maires adjoints : Doivent être impliqués dans le partage des objectifs du conseil et la forme choisie. Sont présents aux réunions plénières. Répondent aux sollicitations pour venir débattre avec les jeunes, écouter, expliquer. Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 5

6 Consultent les jeunes sur telle ou telle question, et tiennent compte de leur avis. Les conseillers municipaux : Se tiennent à l écoute du conseil. Viennent discuter avec les jeunes à leur demande sur telle ou telle commission. Peuvent être pour les jeunes, en fonction de leurs compétences, des personnesressources. Le comité d éthique Il est une émanation du groupe de réflexion «formation et éducation au développement durable des jeunes de ans» crée dans le cadre du Conseil de Développement Durable. Il est co-piloté par l élue en charge de l enfance et de la jeunesse et par la coordinatrice enfance jeunesse de la ville de Pamiers. Il est garant du bon fonctionnement du conseil de jeunes et valide les candidatures. L animateur-coordonnateur C est le responsable du fonctionnement du conseil et le référent pour l ensemble des acteurs. Est la cheville ouvrière du conseil, il est le responsable opérationnel du conseil. Organise le conseil avec l aide du personnel administratif et d animation. Assure la bonne marche du dispositif, anime les réunions avec les animateurs de commissions et de projets. Fait circuler l information et sollicite les personnes nécessaires à l avancée du conseil. Echange régulièrement avec son responsable de service et l élue en charge de la jeunesse. Fait le va et vient entre les objectifs, les modalités de fonctionnement et propose en cours de route des réajustements. Soutient les jeunes. Participe à l évaluation et au bilan. Les animateurs des commissions et de projets Ce sont un ensemble d acteurs locaux identifiés pour leurs compétences en fonction des thématiques des commissions. animent des temps de travail du conseil et soutiennent la réflexion des jeunes (commissions, montage de projets, rencontres, formation, visite, communication). organise ou aident à organiser les réunions, facilitent, recentrent, reformulent, suggèrent des méthodes et des partenaires. Sont attentifs à l ambiance, à la place de chacun, à la production du groupe. Utilisent des méthodes adaptées à l âge des jeunes et aux projets du conseil. Mettent en commun leurs questionnements et leur savoir-faire dans des réunions avec l animateur coordonnateur. Les services de la mairie Collaborent étroitement avec le comité d éthique et les jeunes conseillers. Apportent leur aide pour la conception de projets et pour certaines manifestations. Conseillent, informent, se tiennent informés. Les partenaires du comité d éthique Participent au suivi du conseil, dans la réflexion, la réalisation et l évaluation des projets tout en favorisant l autonomie et la prise de responsabilité/initiative des jeunes conseillers. Facilitent la sensibilisation au conseil au sein de la collectivité ainsi que le lien entre les jeunes conseillers et les partenaires. Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 6

7 La constitution La composition Nombre de représentant proposé : 33 jeunes conseillers. Le mandat est de deux ans avec évaluation annuelle. Les critères prioritaires : - Un ou deux représentants par lycées (les 5 lycées représentés) : 5 à 10 candidats - Parité : 16 ou 17 filles et 16 ou 17 garçons Les conditions de composition du conseil de jeunes au minimum : - jeunes non scolarisés : 5 - jeunes travailleurs : 5 - jeunes résidents appaméens : 16 à 17 - jeunes de : -21 ans 16 à 17 - jeunes de 22 à 25 ans : 16 à 17 Les chiffres pourront être modifiés en fonction du nombre de candidature mais ils permettent au jury d avoir des indicateurs de choix. Les candidats répondent à plusieurs critères. La candidature Le mode de désignation par volontariat a été choisit par les membres du groupe de réflexion et les jeunes. Les personnes intéressées pour participer au Conseil de Jeunes vont postuler en remplissant un formulaire et/ou avec une lettre de candidature. Ensuite un entretien sera proposé aux candidats qui seront reçus par un jury composé de jeunes non candidats et de représentants du groupe de réflexion «formation et éducation au développement durable des jeunes de ans» du Conseil de Développement Durable. Les critères d éligibilité - Etre résident appaméen ou scolarisé sur Pamiers ou membre d une association appaméenne ou jeune travailleur sur Pamiers - Etre âgé de 15 à 25 ans Ces critères conditionnent la recevabilité de la candidature. Le choix des candidats - Motivation exprimée par le candidat pour s impliquer dans la vie de la cité - Connaissance sur Pamiers - Projets proposés Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 7

8 Le fonctionnement Les commissions Le CJA fonctionnera par projet(s) en créant des commissions thématiques permettant ainsi d organiser le travail tout au long de l année. Ces commissions se réunissent autant de fois que nécessaire. Elles sont liées au fonctionnement des commissions municipales Tous les membres du CJA sont libres de s exprimer : l écoute et le respect des opinions de chacun sont indispensables au bon fonctionnement des commissions. Le CJA devra veiller à inscrire ses projets dans les champs de compétences de la collectivité. Une articulation entre les commissions du CJA et les commissions municipales devra être posée dans le règlement intérieur du conseil de jeunes appaméens. Les réunions de coordination Les réunions de coordination sont des séances non publiques, où les conseillers du CJA peuvent : - préparer leurs assemblées plénières, - avoir des formations ou des informations, - coordonner le déroulement de leurs actions et le travail des commissions. La présence du comité d éthique peut être sollicitée soit par les jeunes conseillers, soit par l animateur-coordonnateur. Les assemblées plénières Le CJA se réunit en séance plénière 1 fois par trimestre, présidée par Monsieur le Maire et l élue enfance jeunesse, dans la salle du Conseil municipal pour valider le travail des commissions, faire le point sur les actions menées et définir les prochaines. La première a lieu après les nominations des jeunes conseillers, où s y déroule l investiture du CJA. Ces assemblées plénières seront publiques et les débats seront menés par un porte-parole du CJA désigné pour chaque assemblée par ses pairs. Au cours des autres assemblées, les jeunes conseillers du CJA approuvent le bilan des commissions, les actions à mener et les budgets alloués à ces actions. A la demande du CJA une assemblée extraordinaire peut être convoquée. Les dates et les ordres du jour des assemblées plénières sont fixés avec les jeunes élus qui reçoivent une convocation à leur domicile et par internet ou sms cinq jours francs. Peu de temps avant l assemblée une répétition générale est organisée lors d une réunion de coordination. Les assemblées plénières se dérouleront en salle du Conseil Municipal, en général le samedi matin en présence du comité d éthique. A ces séances publiques sont conviés la presse, les élus, et les chefs des services municipaux. Un procès verbal sera rédigé par l animateur-coordonnateur et consultable par tous jeunes qui le désirent. La charte et le règlement intérieur Une charte de déontologie sera créée avec les jeunes conseillers après l investiture du CJA. Elle regroupera les droits et les devoirs des jeunes conseillers du CJA. Les jeunes conseillers s engageront à respecter la charte et ils devront se conformer aux exigences du règlement intérieur. Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 8

9 Le règlement intérieur définira le fonctionnement interne du CJA. Il sera adopté par le CJA à l occasion de l assemblée plénière d installation et validé par le conseil municipal de la ville de Pamiers par délibération. La formation des jeunes conseillers Les jeunes conseillers apprennent en agissant. Mais au détour de l action les jeunes ont besoin à certain moment de connaissances. Pour cette raison il est indispensable d expérimenter des temps de formation pour les jeunes conseillers sur les connaissances requises au cours d un mandat concernent notamment : - Une réflexion sur le rôle du jeune conseiller et des missions d un conseil ; - Une connaissance des autres conseillers, des spécificités de la collectivité ; - Une approche des valeurs républicaines et de la notion de démocratie ; - Des connaissances en communication. Les animateurs jeunesses du service enfance jeunesse pourront dispenser cette formation avec le soutien de l association nationale des conseils de jeunes (ANACEJ). La communication Avant la mise en place du conseil de jeunes Deux actions distinctes sont à envisager. > La première concerne l information de la population et les médias à partir de la prochaine délibération du conseil municipal (jeunes, services municipaux, associations, établissements scolaires, centres sociaux, clubs sportifs ). Cette phase d information générique favorise la connaissance du projet et la mobilisation des uns et des autres. > Il s agit dans la seconde action de sensibiliser les jeunes. Un travail a déjà été mené dans ce sens à travers le travail du groupe de réflexion CDD. Aller à la rencontre des jeunes afin d expliquer le projet (établissements scolaires, MJC, foyer inter-génération, clubs sportifs ) Pendant la durée du mandat Tout au long de leurs activités les membres élus seront amenés à réfléchir à la communication de leur action tout en suivant. Un cahier des charges est élaboré au préalable avec les jeunes conseillers. Il est important de prévoir des temps de formation sur les médias et la communication en général. L association des jeunes à la communication déjà existante de la collectivité est à encourager (page sur l Appaméen, le site internet ). Différents outils de communication sont à disposition des jeunes élus : - Plaquette d information avec un volet détachable d appel à candidature - Réseaux sociaux : créer un site/blog ou une page «facebook» et constituer un binôme de modérateurs : jeune et adulte - Radio; oxygène FM - Article de presse - SMS - Site internet de la ville Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 9

10 L évaluation Une approche dynamique et participative «L évaluation a pour objet d apprécier l efficacité d une action, d un projet, d une politique en comparant ses résultats aux objectifs assignés et aux moyens mis en œuvre» (décret du 18 novembre Conseil National de l Evaluation). Les différentes méthodes d évaluation mise en place permettront de répondre à un certain nombre de questions relatives aux actions et à l organisation du conseil de jeunes, sa mise en œuvre et ses effets. Le questionnement est organisé selon cinq niveaux : - la cohérence - l efficacité - l efficience - l impact - la pertinence. Le Conseil d éthique aura la charge de mettre en place des temps de travail spécifiques afin de mesurer l écart entre les résultats attendus et ceux réalisés. Création du conseil de jeunes appaméens (conseil municipal du ) Page 10

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

Conseil Citoyen : Cadre de référence

Conseil Citoyen : Cadre de référence Conseil Citoyen : Cadre de référence Préambule : Des principes généraux guidant l activité de Conseils Citoyens Les principes généraux qui guident l action des conseils citoyens sont inscrits dans la loi

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

CHARTE. Conseils de QUARTIER

CHARTE. Conseils de QUARTIER CHARTE Conseils de QUARTIER SOMMAIRE PREAMBULE 3 CHARTE DES CONSEILS DE QUARTIER 5 I. Nombre et périmètre des conseils de quartier 5 II. Missions et fonctions des conseils de quartier 5 III. Durée du mandat

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

CHARTE DES CONSEILS CITOYENS

CHARTE DES CONSEILS CITOYENS CHARTE DES CONSEILS CITOYENS La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine prévoit la création de Conseils Citoyens sur les territoires de la géographie prioritaire dans le cadre des nouveaux

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre)

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Le plan régional d insertion des travailleurs handicapés (PRITH)

Plus en détail

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 DECLARATION Nous, femmes parlementaires de Côte d Ivoire, Conscientes de notre rôle de représentantes des femmes et des hommes ivoiriens,

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Lancement du budget participatif 1 ère année d expérimentation

Lancement du budget participatif 1 ère année d expérimentation Refonder la démocratie locale à Grenoble Lancement du budget participatif 1 ère année d expérimentation «J ai une idée, je partage un projet Je choisis des projets pour ma ville». DOSSIER DE PRESSE JEUDI

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne

Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne Montant du projet : 6617 Montant du soutien du projet : 2300 MPT MJC HARTELOIRE 39 AVENUE CLEMENCEAU BP 18311 29283 BREST CEDEX TEL :

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

Le conseil municipal des enfants

Le conseil municipal des enfants Le conseil municipal des enfants Le conseil municipal des enfants (CME) répond à la volonté de la municipalité d écouter les jeunes Donois et leur permettre ainsi d exprimer leurs désirs. Le CME est un

Plus en détail

Installation et fonctionnement des Conseils Citoyens : des conditions de réussite...

Installation et fonctionnement des Conseils Citoyens : des conditions de réussite... Installation et fonctionnement des Conseils Citoyens : des conditions de réussite... Éléments de contexte Cette intervention est le fruit d'un travail collectif porté par le Groupe de Travail Participation

Plus en détail

STATUTS DU COLLECTIF REGIONAL POUR L'ÉTUDE ET LE DEVELOPPEMENT DES INITIATIVES SOLIDAIRES CREDIS

STATUTS DU COLLECTIF REGIONAL POUR L'ÉTUDE ET LE DEVELOPPEMENT DES INITIATIVES SOLIDAIRES CREDIS MODIFICATION DES STATUTS DE CREDIS AG EXTRAORDINAIRE 18 NOVEMBRE 2014 STATUTS DU COLLECTIF REGIONAL POUR L'ÉTUDE ET LE DEVELOPPEMENT DES INITIATIVES SOLIDAIRES CREDIS Les présents statuts modifiés lors

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr La Validation des Acquis de l Expérience avec l IFPASS www.ifpass.fr Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS est au service des professionnels de l assurance, qu ils

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Charte du Conseil des enfants

Charte du Conseil des enfants Juillet 2014 Charte du Conseil des enfants Notre monde actuel connaît une révolution technologique sans précédent, marquée notamment par des modifications fondamentales de nos moyens de communication et

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Les Conférences de Territoire

Les Conférences de Territoire Les Conférences de Territoire Conférences de Territoire de Bretagne Guide de présentation onférence erritoire Rennes - Redon Fougères - Vitré 2 Les différentes parties du guide Présentation du guide...4

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire»

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Certificat National de Compétence Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Cette formation complémentaire est visée par la loi n 2007-308 du 5 mars

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 CAF TOURAINE ACTION SOCIALE Service Développement territorial TSA 47444-37929 TOURS Cedex 9 APPEL A PROJET QUINZAINE DE LA PARENTALITE 2016 du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 «Grandir avec son enfant» http://caftouraine.eklablog.com

Plus en détail

VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016

VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016 VENDÉE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES JEUNES MANDAT 2014-2016 Première Partie Etre élu, c est s engager et être responsable Les élections, c est : élire des représentants (élus), qui représentent tous les citoyens,

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL (CADDEL) 1 Ce Cahier des Charges définit

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

CHARTE DE L ACTION SOCIALE

CHARTE DE L ACTION SOCIALE CHARTE DE L ACTION SOCIALE Préambule En adhérant au CNAS, votre collectivité ou établissement a choisi de mettre en place une politique d action sociale pour son personnel conformément aux dispositions

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil des sages et de déterminer les obligations de ses membres. Il fait référence

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23

Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23 Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23 Préambule Construisons ensemble une relation partenariale : c est la volonté de la Ville largement partagée avec les

Plus en détail

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT Pôle Vie Publique Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service communication du territoire 19DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Les personnes en situation de handicap : des citoyens actifs

Les personnes en situation de handicap : des citoyens actifs APPEL A PROJETS ACTIONS DE PARRAINAGE DE L AWIPH Les personnes en situation de handicap : des citoyens actifs 1 1. Objet de l appel à projet Dans le cadre de son action de parrainage 2012, l Agence Wallonne

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE)

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) DU SAGE DE LA DOLLER - * REGLES DE FONCTIONNEMENT * - ADOPTE PAR LA CLE LE JOUR MOIS ANNEE MODIFIEE LE Remarque préliminaire : le décret d application de la Loi sur l Eau

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE

GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DEFINITION Le Conseil Municipal des Jeunes est un dispositif de participation à la vie locale

Plus en détail

GREP (10) 2 FR FR FR

GREP (10) 2 FR FR FR FR GREP (10) 2 FR FR REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR DUGROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES POSTAUX (GREP) LE GROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES

Plus en détail

Comité international Éléments / axes du développement durable Partenariats Travaux préparatoires au Lancement national

Comité international Éléments / axes du développement durable Partenariats Travaux préparatoires au Lancement national Conseils pour la préparation des lancements nationaux et d activités pour la Décennie des Nations Unies sur l Éducation en vue du Développement Durable Contexte Beaucoup de pays ont montré un intérêt pour

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant :

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : - une présidence confiée au préfet de la région Île-de-France et au

Plus en détail

REGLEMENT D ORGANISATION DE

REGLEMENT D ORGANISATION DE REGLEMENT D ORGANISATION DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FORMATION DES ENSEIGNANTS Conformément au principe constitutionnel de l égalité des sexes, toute désignation de personne, de statut ou de fonction

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Hôtel Hospitalier : Préparation à l expérimentation prévue par la loi de financement 2015 sur le territoire francilien

APPEL A CANDIDATURE. Hôtel Hospitalier : Préparation à l expérimentation prévue par la loi de financement 2015 sur le territoire francilien APPEL A CANDIDATURE Hôtel Hospitalier : Préparation à l expérimentation prévue par la loi de financement 2015 sur le territoire francilien LE MODELE THEORIQUE Sommaire APPEL A CANDIDATURE... 2 1- Contexte...2

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION Ce document de travail (provisoire) doit vous permettre de prendre connaissance de la définition et des modalités de fonctionnement d une Junior

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Le comité de programme

Le comité de programme Le comité de programme U n des concepts fondamentaux qui a servi au Renouveau de l enseignement collégial est ce qu il est convenu d appeler l approche programme. Le renouvellement de la convention collective

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail