EDESS. 1 Démarche générale principes 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDESS. 1 Démarche générale principes 2"

Transcription

1 EDESS ESPPADOM Echanges financeurs prestataires pour les services à domicile auprès des personnes en perte d'autonomie Programme soutenu par la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie Guide d'implémentation V 1.0 décembre 2014 Le présent document accompagne les livrables d'esppadom. Il est avant tout le fruit du travail dans les départements pilotes et résulte des questions posées par les utilisateurs et développeurs au cours des travaux. Il sera amené à se développer et à évoluer au fur et à mesure des déploiements et de la généralisation du standard. Ce sera un des outils importants de la communauté en création. La version 1.0 en est la première instance. Le document s'organise en deux parties. La première fournit des informations communes aux troix flux Plan d'aide, Facture, Télégestion. Ils traitent en effet principalement des mêmes données. La deuxième partie représente des réponses à des questions pratiques sur les flux et leur "mapping" avec les normes UN CEFACT qui les structurent. Les mappings précisent quelle donnée (qui plus est en français) occupe telle place dans le message. Ces mappings sont nécessaires pour chaque secteur et chaque langage, chaque donnée se rattachant à un concept général, comme par exemple un rôle (client, destinataire, adresse de livraison etc.). 1 Démarche générale principes Origine des choix techniques d ESPPADOM Accès à l information Listes de codes Nomenclature des prestations 3 2 Règles d'ensemble pour le standard et les trois flux Caractères XML Contraintes (0,1) Comment savoir si on est sur une création, modification Taille des champs (par ex. pour un identifiant) Commande et lots de commandes Commande et transaction Quelle différence à faire entre le numéro de transaction et le numéro de commande? 2.7 Tarifs, référence externe Bloc instruction de livraison Instructions optionnelles pour l exécution des services : Recurrence Rule Quelle différence à faire entre le plan d aide et la prise en charge Dates Gestion des factures Gestion des décimales Changement de prise en charge 7 3 Notes particulières pour les développeurs sur les mappings Order et Delivery Mapping Order Delivery 9 4

2 1 Démarche générale principes 1.1 Origine des choix techniques d ESPPADOM ESPPADOM s appuie sur des standards internationaux. Trois flux ont été identifiés (plan d aide, facture et télégestion), en commençant en particulier par la facture, sur un modèle international et européen, conforme aux recommandations du ministère des Finances : INVOICE. Puis ce sont ORDER et DELIVERY. Les modèles ont été écrits en UML et les messages en XML. Ils sont donc basés sur des standards présents dans tous les domaines de l industrie et des services en France et en Europe. Il s'agit de standards (cependant INVOICE est en cours de normalisation européenne). S'il y a besoin de faire évoluer Esppadom vers une norme, il faudra passer par la filière AFNOR, CEN et ISO. Esppadom ne traite ni des applicatifs internes, ni des aspects d infrastructure et de sécurité. Il considère les données échangeables, le modèle des échanges et la structure des messages. 1.2 Accès à l information Les documents en rapport avec le projet sont disponibles sur après identification. Sur la gauche, aller sur groupe de travail Esppadom à Phase 1 à les livrables. On peut alors trouver les trois flux et en dessus les exemples descriptif des XSD (définition de la structure des schémas XML) de chacun des flux. 2

3 1.3 Listes de codes Le standard ne fournit pas, dans son périmètre actuel, les nomenclatures et codes à utiliser. Ce ne sera jamais le cas, sauf pour celles des données qui font ou feraient l'objet de norme française obligatoire. Des interdictions peuvent aussi exister (comme pour l'utilisation du NIR "n SS"). Aujourd'hui, il est essentiel de conserver les référentiels utilisés dans les échanges, en général définis par le Conseil général et souvent en référence aux normes et standards de l'administration lorsqu'il en existe. A terme, Esppadom, comme tout standard d'échange, devra fournir des codes par défaut. C'est à l'ensemble des utilisateurs, en accord avec les tutelles du secteur, d'identifier ces codes par défaut. Par ailleurs, l'évolution vers des codes standard est souhaitable, pour faciliter le travail des uns et des autres et les comparaisons et regroupements. Il sera aussi nécessaire pour tous les utilisateurs d'esppadom de pouvoir se relier à un site fournissant les différents référentiels, car en tout état de cause, des évolutions seront inévitables. 1.4 Nomenclature des prestations Comme les autres, cette nomenclature est libre. En fait, l'unicité n'est pas recherchée systématiquement. Des spécificités, des accords locaux peuvent apporter par exemple un détail plus fin. En revanche une nomenclature pivot apparaît indispensable et Edess a commencé d'y travailler. La version de mai 2014 est sur le site Edisanté-Edess. 2 Règles d'ensemble pour le standard et les trois flux 2.1 Caractères XML Une liste des caractères spéciaux en XML, notamment le é et le è (utiles pour les noms et prénoms), peut être trouvée à cette adresse : 2.2 Contraintes (0,1) Ce qui est noté obligatoire sur papier est noté 1 dans le format, c est une notion obligatoire. 0 : facultatif, avec 0 n lorsqu'il peut y avoir plusieurs occurrences. 2.3 Comment savoir si on est sur une création, modification Le type de code : champ typecode, qui permet de dire si l on est sur une création ou une modification. Le flux Order est un peu compliqué. En effet, il faut distinguer le flux de données (le véritable objet) mais prendre en compte le flux d échange de documents. Or, ceux-ci ne sont pas listés, mais ils font partie de la vie de la commande. 2.4 Taille des champs (par ex. pour un identifiant) On ne fixe pas la taille des champs dans l EDI et en particulier en XML c'est une arborescence logique. 2.5 Commande et lots de commandes Conformément à la norme européenne, il n y a qu un seul fichier par commande donc autant de fichiers XML. 3

4 2.6 Commande et transaction Quelle différence à faire entre le numéro de transaction et le numéro de commande? Le numéro de transaction est unique et correspond à l envoi d un lot de commandes (l enveloppe de transmission). La transaction est l'équivalent du cachet de la poste. Le n de transaction est porté par tous les messages qui ont été envoyés au cours de la session correspondante. C'est important pour tracer les messages. Chaque commande porte son propre numéro de commande. Le numéro de commande correspond à une commande à une date et heure données. Si l on constate une erreur dans le corps de la commande, on crée un nouveau numéro de commande qui se trouvera dans un envoi suivant donc avec un nouveau numéro de transaction. Seul, celui qui émet le message peut faire référence du n de transaction dans la suite du processus pour la traçabilité. Le numéro de commande est un numéro de plan d aide. 2.7 Tarifs, référence externe. Le catalogue est une référence de tarif qui peut être différent selon le prestataire. On émet la commande en fonction de la révision de prix et on ne révise pas toutes les commandes. Le prix doit être indépendant de la commande. Par exemple, aujourd hui beaucoup font des révisions de prix en fonction de chaque prestataire. On peut imaginer envoyer un bon de commande avec une prise en charge, (qui fait référence au tarif décrit dans une référence externe) de par exemple 20 heures plafonné à 400 euros. On n a donc pas à rééditer les commandes, chaque fois que l on change un prix. Comment on prend en compte le Ticket Modérateur? La prise en charge est de 20 h avec une référence à un tarif avec un plafond de 400 euros. Il y a alors deux solutions possibles : - - On peut définir la règle pour faire varier le nombre d heures par exemple 20h00 à 20 euros plafonné à 400 euros, et on applique le calcul avec le prix négocié dans la référence externe. On peut aussi fixer la règle que la prise en charge est toujours de 20 heures avec un plafond de 400 euros, et lorsque l on on fait varier le prix le montant attribué change et le TM avec. Soit le prix est dans la ligne de commande, soit il est en dehors de la commande. C est au choix. C est par exemple le CG ou la CARSAT qui définit la table des prix et qui la diffuse. C est le catalogue des tarifs que l on trouve dans l industrie. 2.8 Bloc instruction de livraison. On définit la nature du contrat à cet endroit. 2.9 Instructions optionnelles pour l exécution des services : Recurrence Rule Bloc instructions optionnelles pour l exécution des livraisons avec un champ libre avec du texte. Utilisation de la norme Recurrence Rule, standard utilisé par tous les agendas. Il faut définir un champ spécifique "RRULE". C est un seul champ texte qui permet de définir l ensemble. Les noms des jours et des mois sont totalement codifiés. 4

5 Comme on le voit sur le format est défini ainsi : rrule = "RRULE" rrulparam ":" recur CRLF rrulparam = *(";" xparam) Par exemple, pour 10 occurrences d une prestation hebdomadaire: DTSTART;TZID=US-Eastern: T RRULE:FREQ=WEEKLY;COUNT=10 ==> (1997 9:00 AM EDT)September 2,9,16,23,30;October 7,14,21 (1997 9:00 AM EST)October 28;November 4 De nombreux exemples pour des cas différents et très spécifiques sont disponibles sur le site, où l on trouvera notamment le code des jours et des mois. RRULE doit être spécifié à deux endroits : la règle attendue pour le mois et en dessous, pour le détail de la mise en œuvre des heures dans la semaine et la journée. On peut toutefois spécifier uniquement le détail en champ texte sans faire référence à RRULE Quelle différence à faire entre le plan d aide et la prise en charge Le plan d aide, c est la définition de ce que l on va apporter au bénéficiaire. La prise en charge, c est ce que l on demande à un prestataire en particulier de faire (pour tout ou partie du plan d aide). Un plan d aide pour un unique bénéficiaire peut donc correspondre à plusieurs prises en charge, l une d un mandataire et l autre d un prestataire par exemple ; il est donc nécessaire de séparer les deux bons de commande Dates Les dates sont toujours au même format international. (HH, MM, SS) 2.12 Gestion des factures Une facture pour chaque prise en charge : c'est la norme européenne. Il faut distinguer les récap. En général, le prestataire envoie une récap. des factures, alors que le message Invoice envoie une facture par bénéficiaire. En fait, toutes les factures vont être envoyées dans une transaction. La récap c'est la liste des factures de la transaction. C'est aux SI de le faire pour ceux qui le veulent. C'est inévitable en pratique car le volume de factures, (et en particulier si on doit avoir du papier), serait trop grand. Donc, ce qu'esppadom appelle "Facture" est une ligne dans ce que les acteurs actuels papier appellent "Facture". Récap = transaction, Ligne = numéro de facture Il n y a pas de problème d intégration des factures une à une dans un logiciel métier du CG, pas plus qu un fichier récapitulatif des factures. Le logiciel métier doit pouvoir faire le nécessaire pour reconstituer un ordre de paiement «proforma» correspondant au prestataire (avec le code «N de transaction» regroupement de factures du prestataire). 5

6 Le principe retenu par Esppadom est de dissocier d une part l émission d une facture (le document d échange) dans laquelle, il doit y avoir la granularité la plus grande des informations et d autre part, le traitement des données et la forme de la restitution de l information qui interviennent ensuite dans le logiciel médico-social du CG. La dématérialisation électronique permet cela sans les inconvénients de recevoir tous les mois au Conseil général une pile de factures papier. La fonction «vérification du service fait» par rapprochement de la facture du plan d aide est en aval de la transmission. Le repérage dans le SI peut être la concaténation numéro de Transaction - numéro de facture Lorsqu il y a une anomalie sur une facture dans une transaction (groupe de factures), seule la facture incriminée est rejetée et renvoyée au prestataire. Il n y a pas de réémission de la même facture (même numéro de facture) mais la production d une nouvelle facture avec un nouveau numéro de facture Gestion des décimales A nouveau, ESPPADOM s appuie sur les normes internationales. Il convient de rappeler trois règles de ces normes : Décimales (Règle 9) Prix/Tarif avec 4 décimales. Quantité avec 3 décimales Montant avec 2 décimales, donc uniquement des centimes Taux de TVA en pourcentage avec 2 décimales Calcul du prix unitaire (Règle 8) Le prix net doit être égal au prix du prestataire moins le montant du ticket modérateur. "Net price (INV075) SHOULD equal gross price (INV077) less price discount (INV076) amount." Exemple : Si le tarif est de de l'heure, et que le ticket modérateur est de 10% à charge du bénéficiaire, le prix unitaire doit être exprimé en euro et sera choisi par le donneur d'ordre: Soit 1.98 pour le bénéficiaire et pour le donneur d'ordre Soit 1.97 pour le bénéficiaire et pour le donneur d'ordre /... 6

7 Calcul de la facture (Règle 2) Exemple 1 les arrondis ( avec montant maximum fixé dans l Arrêté de plan d aide à 300,00 euros avec la TVA calculée en dedans sur le montant pied de facture à deux décimales) Exemple d'arrondis sur une facture mensuelle pour un bénéficaire Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 1ère ligne détail prix unitaire (tarif N 1) 18, , ,0000 1ère ligne détail quantité 4,999 5,000 5,001 1ère ligne détail de prestation du mois 89,98 90,00 90,02 2ème ligne détail prix unitaire (tarif N 2) 21, , ,0000 2ème ligne détail quantité 9,999 10,000 10,001 2ème ligne détail de prestation du mois 209,98 210,00 210,02 3ème Ligne 3ème Ligne 3ème Ligne Montant total ou net de l'ensemble des prestations 299,96 300,00 300,04 dont Montant HT 272,69 272,73 272,76 dont TVA (10%) 27,27 27,27 27,28 Exemple 2 Quantité Prix unitaire Tx TVA Total Ligne Ligne facture 1 25,5 19,75 5,5 503,63 Ligne facture 2 12,5 19,75 5,5 246,88 Ligne facture 3 13,3 19,75 5,5 262,68 1 Somme des lignes détail sans TVA 1013,19 2 Somme des TVA 55,72 3 Arrondi des lignes détail 4 Total facture TTC Déjà payé (Ticket Modérateur) -0, ,89 100,00 6 A payer : , Changement de prise en charge Lors d un changement de prise en charge (ex : une révision de tarif), le principe retenu est de produire deux lignes séparées dans la facture correspondante au bénéficiaire. Pour les régularisations d Arrêté de prestations faites en anticipation (accord oral) par exemple sur le mois précédant alors que les droits n ont pas été ouverts dans le logiciel métier du CG. Les rapprochements sont difficiles à mettre en œuvre dans le logiciel métier (pour éviter les anomalies, l Arrêté doit être précis dans sa notification sur la date réelle et effective du début de prise en charge). 7

8 3 Notes particulières pour les développeurs, sur les mappings Order et Delivery Les questions posées jusqu'ici sur la facture sont les mêmes, celle-ci résultant du plan d'aide et des données de télépointage. 3.1 Mapping Order En-tête : o le champ «0..1» signifie qu il peut y avoir plusieurs valeurs pour ce champ ; il est donc facultatif. o Le champ nommé en-tête correspond à la version actuellement utilisée de la norme ESPPADOM Contexte générale o Numéro ou référence de transaction : il est affecté par les systèmes. Il est au début du SpecifiedTransactionID. C est la date au format «Ymdhis» de l exécution de la génération. o 4 e l. CommitteeDateTime : Date à laquelle la commission est réunie Identification du document o 2 e l. numéro de commande : il est généré (par l éditeur du CG) o 4 e l. état de la demande : il peut y avoir deleted, modified, created. o 5 e l. date du bon de commande : c est bien la date d émission, et pas la date de création. o 10 e l. date de début et de fin de validité : ce sont les bornes du plan d aide du bénéficiaire Accord entre les intervenants o 3 e l. référence du prestataire : c est un fichier du CG7 o Donneur d ordre : c est le département. Les CG peuvent avoir un SIRET, mais pas forcément. o Code pays : voici une liste du code de tous les pays o Cadre d intervention : le schemeid correspond à une référence personnelle et le schemeagencyname à un label. C est vrai partout où ces attributs sont utilisées. Il ne peut y avoir d espace dans le schemeid. Instructions de livraison o 2 e l. destinataire : l ID du bénéficiaire est toujours obligatoire, le SIRET est facultatif. o 10 e l. date de naissance : les dates sont au format américain. Si la date n est pas connue, laisser par défaut. o Nom du destinataire postal : comme son nom l indique, c est le nom du destinataire postal (qui peut différencier du nom du bénéficiaire) o GIR : il n existe pas dans le cadre d une intervention PCH, il est donc optionnel o Montant maximum prise en charge : le token indiqué correspond uniquement à la monnaie utilisée (Dollar, euro ) Détail de services produits o 3 e l. numéro de ligne de commande : c est le service. Il peut en effet y avoir plusieurs services, donc plusieurs lignes, mais il peut aussi n y avoir qu un service global, donc renseigné sur une seule ligne. o 12 e l. prix unitaire : c est celui convenu avec le prestataire 8

9 o o o Quantité plafond : Il peut y avoir un plafond à ne pas dépasser, il est renseigné là. Motif de l ajustement : C est une valeur qui doit être fixé à 30 ; et fixé à 77 pour le flux Invoice Code du service : ce n est pas forcément le même pour le comptable 3.2 Delivery Identification du document o 2 e l. numéro de bon de livraison : il est défini par le CG et il correspond à la prestation o Date du bon de livraison : c est la date à laquelle on l envoie (qui ne correspond pas forcément à la date de la commande, si le prestataire n est pas connecté) Information de livraison o Description de l événement : la listagencyname est le nom de la structure à laquelle le récepteur se réfère. 9

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien à domicile DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 SOMMAIRE Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien

Plus en détail

Groupe de travail médico-social. Projet ESPPADOM

Groupe de travail médico-social. Projet ESPPADOM Groupe de travail médico-social Projet ESPPADOM Echanges financeurs prestataires pour les services à domicile auprès des personnes en perte d'autonomie 12 janvier 2011 Union nationale des associations

Plus en détail

Pégase 3 L AEM EDI. Dernière révision le 05/02/2007. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 L AEM EDI. Dernière révision le 05/02/2007. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 L AEM EDI Dernière révision le 05/02/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définition...3 Paramétrage dans Pégase...4 Nouveau numéro d agrément... 4 Paramétrage complémentaire...

Plus en détail

VILLE DE FROUARD. Acquisition de fournitures de bureau pour les services municipaux CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD. Acquisition de fournitures de bureau pour les services municipaux CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD Acquisition de fournitures de bureau pour les services municipaux CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) Marché N 2009.01.01 Article 1 Objet de la consultation Dispositions

Plus en détail

MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Acquisition de véhicules neufs ou d occasion pour la Ville de LORMONT Année 2007 CAHIER DES CHARGES Préambule :

Plus en détail

Marché public passé selon l article 27 du code des marchés publics

Marché public passé selon l article 27 du code des marchés publics MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Acquisition de véhicules neufs ou d occasion pour la Ville de LORMONT Année 2007 CAHIER DES CHARGES Marché public

Plus en détail

CSP Comptabilité Fournisseurs. Cahier des charges Fournisseurs

CSP Comptabilité Fournisseurs. Cahier des charges Fournisseurs CSP Comptabilité Fournisseurs Cahier des charges Fournisseurs Formalisme des factures adressées à la SNCF Suivi des modifications Date de la modification Version Commentaires 10/09/2009 1 Rédaction du

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Guide Utilisateur ACQUIT : Anomalies issues du Guichet XML

Guide Utilisateur ACQUIT : Anomalies issues du Guichet XML Guide Utilisateur ACQUIT : Anomalies issues du Guichet XML Rappel du processus : Lorsque l ordonnateur adresse à la DGFiP un flux PES V2 pour intégration dans l application Hélios, le point d accès à Hélios

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES

MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d Ouvrage Sancy Artense Communauté Rue de la Pavade 63 680 La Tour d'auvergne Date et heure limites de remise des offres 9 Avril 2008 à

Plus en détail

Support de Formation

Support de Formation Support de Formation Les Commandes ASTRE GF Support de Formation : Les Commandes Page 1/13 Table des matières TABLE DES MATIERES... 2 1.1 SCHEMA DES ELEMENTS CONSTITUTIFS D UN BON DE COMMANDE (CAS GENERAL)...

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE DC3 NOTICE Le formulaire DC3 peut être utilisé

Plus en détail

I DIFACT. COGESTIB SA I DIFACT (Facturation Diverse) Page 1 / 22

I DIFACT. COGESTIB SA I DIFACT (Facturation Diverse) Page 1 / 22 I DIFACT 1. Choix de la société de travail... 2 2. Saisie d une facture diverse... 3 2.1. Sélection du client à facturer... 3 2.2. La saisie de facture : les différentes zones obligatoires... 6 2.3. Recherche

Plus en détail

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE»

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE» Mise en œuvre de la directive 2008/9/CE du 12 février 2008 Dématérialisation de la procédure de remboursement de TVA supportée dans un autre État membre. Fiche n 4 bis : Les modalités de dépôt d une deman

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Marché N 01/2015

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Marché N 01/2015 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Marché N 01/2015 ACHAT ET LIVRAISON DE FOURNITURES DE BUREAU, PAPIER ET CONSOMMABLES INFORMATIQUES Date et heure limites de réception des offres : Lundi

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

CONCOURS INTERNE POUR L ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE

CONCOURS INTERNE POUR L ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE J. 13 1419 CONCOURS INTERNE POUR L ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE ANNÉE 2014 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 2 Durée :

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLES 30 ET 40 DU CMP)

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLES 30 ET 40 DU CMP) Cahier des charges FPL centres de : Intitulé de la formation : Virtualisation de serveurs, l état de l art. Bordeaux Clermont Ferrand Jouy-en-Josas Montpellier MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLES 30 ET

Plus en détail

Technologie pour gérer efficacement les services de soins à domicile des personnes âgées

Technologie pour gérer efficacement les services de soins à domicile des personnes âgées Technologie pour gérer efficacement les services de soins à domicile des personnes âgées EDENRED - mardi 26 juin 2012 1 Atelier n xx Dans une Europe vieillissante, les pouvoirs publics sont confrontés

Plus en détail

Achat Windows GUIDE D ACCOMPAGNEMENT

Achat Windows GUIDE D ACCOMPAGNEMENT Achat Windows GUIDE D ACCOMPAGNEMENT FORMATRICE : RINA GAGNÉ JUIN 2003 TABLE DES MATIÈRES Fenêtre d accès à Achat Windows... Page 1 Fenêtre à l ouverture d Achat Windows... Page 2 Ouvrir une commande

Plus en détail

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE MAISON DES VIGNERONS ET DU TERROIR CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Gratuité Navigo pour les stagiaires de la formation continue en Ile-de-France. Site d inscription www.transports-jeunes-insertion.

Gratuité Navigo pour les stagiaires de la formation continue en Ile-de-France. Site d inscription www.transports-jeunes-insertion. Gratuité Navigo pour les stagiaires de la formation continue en Ile-de-France. Site d inscription www.transports-jeunes-insertion.fr Mode d emploi Cette note, destinée aux organismes de formation, rappelle

Plus en détail

Solutions web : instructions aux développeurs

Solutions web : instructions aux développeurs Solutions web : instructions aux développeurs INFORMATIONS GÉNÉRALES L inscription aux services en ligne permet d utiliser le système de transmission des informations de paiement par Internet (TIP-I) de

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES Entre les Soussignées : La société IMDEO, Société par Actions Simplifiée au capital de 150.000 Euros, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 479 045 288, dont le siège est

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune d Arzon Direction Administration Générale Tél: 0297534460 FOURNITURE DE BUREAU ET CONSOMMABLE Date et heure limites de réception des offres

Plus en détail

Déploiement national de la carte d achat au CNRS

Déploiement national de la carte d achat au CNRS Déploiement national de la carte d achat au CNRS Délégations pilotes 18 septembre 2007 Délégation Paris B Qu est-ce que la Carte d achat? La carte d achat est un moyen de paiement confié à certains agents

Plus en détail

Guide Utilisateur Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie

Guide Utilisateur Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie Guide Utilisateur Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie www.bnc.nc Aide en ligne Pour plus d informations, écrivez à contact@bnc.nc 1 TABLE DES MAT IERES COMMENT ACCEDER A MES COMPTES?... 3 SYNTHESE

Plus en détail

ETUDE D OPPORTUNITE DE MIGRATION VERS DES LOGICIELS LIBRES ET DEFINITION D UNE DEMARCHE «INFORMATIQUE VERTE» POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME

ETUDE D OPPORTUNITE DE MIGRATION VERS DES LOGICIELS LIBRES ET DEFINITION D UNE DEMARCHE «INFORMATIQUE VERTE» POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME MARCHES PUBLICS D ETUDES DEPARTEMENT DE LA SOMME DIRECTION DE L INFORMATIQUE ET DES TELECOMMUNICATIONS 43, rue de la République B.P. 32615-80026 AMIENS Cedex 1 : 03 22 71 82 02 : 03 22 71 82 19 Marché

Plus en détail

Les fonctionnalités détaillées

Les fonctionnalités détaillées Les fonctionnalités détaillées Les éléments de base Les civilités La civilité peut être indiquée sur chaque contact. Cette information est utilisée notamment dans les différents courriers. Les civilités

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES VERSION 6.03 1, rue de la Martinerie 78610 LE PERRAY EN YVELINES SUPPORT TECHNIQUE Tél. : +33-(02).99.73.52.06 Adresse e-mail : support@euroid.fr Site

Plus en détail

avec Europ Act 2007 / 2013

avec Europ Act 2007 / 2013 avec Europ Act Programme européen d appui et de coordination technique GUIDE DU BENEFICIAIRE 2007 / 2013 Programme opérationnel 2007-2013 Adopté par la Décision n C (2007) 6691 du 17 décembre 2007 de la

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Adoptés le 8 avril 2014 Date d entrée en vigueur : 8 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 8 avril 2014 Date d entrée en vigueur : 8 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D ADRESSAGE FOURNIS PAR L OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

Les factures dématérialisées

Les factures dématérialisées ANNEXE 8 Les factures dématérialisées Les sources de droit en matière de factures. Deux sources de droit définissent la facture : le Code de commerce et le Code général des impôts. Article 441-3 du Code

Plus en détail

Format texte standard Import en comptabilité

Format texte standard Import en comptabilité ComptabilitéExpert à partir de la version 7.0.1.0 DiaCompta à partir de la version 4.9.0 Dernière révision du document : 19/11/2013 Format texte standard Import en comptabilité Import des journaux de :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Marché public de Services N 2015M004-01. Personne Publique : VILLE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE. Objet de la Consultation :

CAHIER DES CHARGES. Marché public de Services N 2015M004-01. Personne Publique : VILLE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE. Objet de la Consultation : CAHIER DES CHARGES Marché public de Services N 2015M004-01 Personne Publique : VILLE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE Objet de la Consultation : MAINTENANCE DU PARC INFORMATIQUE DE L'ECOLE ELEMENTAIRE PAUL BERT,

Plus en détail

DEPÔTS SUBORDONNES AU VERSEMENT D UN DROIT D ENREGISTREMENT LA PERCEPTION DES TAXES

DEPÔTS SUBORDONNES AU VERSEMENT D UN DROIT D ENREGISTREMENT LA PERCEPTION DES TAXES DEPÔTS SUBORDONNES AU VERSEMENT D UN DROIT D ENREGISTREMENT LA PERCEPTION DES TAXES Source juridique Article 1635 bis AE du code général des impôts Principes généraux Le dépôt de demandes (AMM, enregistrement,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH Guide d utilisation WebEDI IXPath Page 1 sur 20 GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH SOMMAIRE 1. Objet... 2 2. Introduction... 2 3. Processus d échange entre OCP et un fournisseur... 4 4. Exploitation WebEDI

Plus en détail

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS

NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS NOTICE TELESERVICES : Déclarer la liasse IS Sommaire Sommaire... 1 Objet de la notice... 2 A qui s adresse cette notice?... 2 Pré-requis... 2 Le guide pas à pas pour saisir et transmettre une déclaration

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Procédure adaptée Prestations de formation continue 11 janvier 2012 10 janvier 2014 CMA de l AVEYRON Procédure Marché Public Page 1 sur 5 1 - L acheteur

Plus en détail

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures Pour un contrôle efficace des factures La solution pour contrôler efficacement les factures Activité première de tout assureur, le contrôle des factures est un élément essentiel pour maîtriser les coûts

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Centre Communal d Action Sociale de CARNOULES Département du Var Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES AHI MARCHE PUBLIC

Plus en détail

Manuel e-catalogue IMES

Manuel e-catalogue IMES Manuel e-catalogue IMES 1. S enregistrer et s identifier Sur la page d acceuil, appuyez sur le lien CREATION DE COMPTE. Ensuite vous pourrez entrer votre numéro de client ou votre numéro de TVA.. Le système

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ONEMA Direction Générale Service des Marchés Publics Immeuble "Le Péricentre" 94132 Fontenay sous Bois cedex Tél: 01 45 14 36 36 FOURNITURE ET MISE

Plus en détail

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne)

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne) MARCHES PUBLICS : GUIDE DE PROCEDURE INTERNE RAPPEL CODE DES MARCHES PUBLICS Textes de référence : - Code des Marchés Publics (D 2006-975 du 1er août 2006) - Règlement Intérieur CCIT de l ARIEGE - Règlement

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Systèmes de tarification

AURELIE Gestion Commerciale Systèmes de tarification Table des matières Objet :... 2 Calculs de base :... 2 Forçage sur le hors taxe :... 2 Forçage sur le montant toutes taxes :... 2 Forçage sur le prix unitaire TTC :... 3 1ère possibilité :... 3 2 ème possibilité

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES Tél.: 03 21 36 92 80 ACQUISITION D UN CAMION BENNE Date et heure limites de réception des

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Les opérations courantes de l entreprise

Les opérations courantes de l entreprise Chapitre 4 Les opérations courantes de l entreprise Au terme de ce chapitre, vous saurez : 1. définir une opération courante ; 2. enregistrer comptablement un achat et une vente ; 3. définir les différentes

Plus en détail

Marché de fourniture de périodiques français et étrangers dans leurs versions imprimées ou couplées imprimées/numériques

Marché de fourniture de périodiques français et étrangers dans leurs versions imprimées ou couplées imprimées/numériques École normale supérieure 45, rue d Ulm 75230 Paris cedex 05 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) Marché de fourniture de périodiques français et étrangers dans leurs versions imprimées

Plus en détail

Fonds de financement de la transition énergétique

Fonds de financement de la transition énergétique Fonds de financement de la transition énergétique Convention particulière de mise en œuvre de l appui financier au projet «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» Entre La ministre de l

Plus en détail

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation 1. Rappel Recommandations pour la passation de marché de fournitures de fruits et légumes frais (en l état, préparés, tranchés, parés), 4 ème gamme

Plus en détail

Guide d'utilisation du CFEnet Local, version 2 1 / 8

Guide d'utilisation du CFEnet Local, version 2 1 / 8 Livrable Automate de Transmission des Fichiers CFEnet, version 2 : Guide d'utilisation Version Auteur Validation Date de diffusion Destinataires Version de travail Thierry Mallard Thierry

Plus en détail

Appel à concurrence dans le cadre d une procédure adaptée N 65. Fourniture d azote liquide et de matériels de transport et de stockage d azote liquide

Appel à concurrence dans le cadre d une procédure adaptée N 65. Fourniture d azote liquide et de matériels de transport et de stockage d azote liquide Appel à concurrence dans le cadre d une procédure N 65 Fourniture d azote et de matériels de transport et de stockage d azote Année 2010 N 65 Page : 2/12 S O M M A I R E 1. L objet de l appel à concurrence...

Plus en détail

GUIDE DU BENEFICIAIRE

GUIDE DU BENEFICIAIRE 2014-2020 GUIDE DU BENEFICIAIRE Votre projet bénéficie d un financement européen FEDER-FSE accordé dans le cadre du programme opérationnel national d'assistance technique interfonds EUROP'ACT 2014-2020.

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE PARIS LA VILLETTE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURES DE TITRES DE TRANSPORT

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE PARIS LA VILLETTE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURES DE TITRES DE TRANSPORT ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE PARIS LA VILLETTE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURES DE TITRES DE TRANSPORT Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières comporte

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES 62137 COULOGNE Tél: 03 21 36 92 80 MODIFICATION DU SYSTEME D ALARME INCENDIE ET POSE D UN LIMITATEUR DE BRUIT A LA

Plus en détail

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs Qualiac et la dématérialisation des factures Dématérialisation des factures fournisseurs Dématérialisation des factures Sommaire Les sources de la LAD (Lecture Automatique de Document) et Gestion Electronique

Plus en détail

PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/6

PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/6 GTG 2007 - GT1 V1 du 4 octobre 2006 PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/6 A- OBJET Cette procédure décrit les modalités de traitement, par le fournisseur et/ou le GRD, d une réclamation client adressée

Plus en détail

Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Procédure adaptée Marché à bons de commande Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

Document de vente en automobile

Document de vente en automobile Document de vente en automobile Introduction Le guide de la réparation automobile signé avec le ministère de la consommation le 21/01/1993 a défini plusieurs points qui sont des devoirs du réparateur.

Plus en détail

ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES

ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES ORGANISATION D UN PROGRAMME DE RENDEZ-VOUS B TO B OPERATION PROVENCE PRESTIGE A BRUXELLES CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT ACTE D ENGAGEMENT Marché passé selon une procédure adaptée (articles 28

Plus en détail

Avis d Appel Public à la Concurrence Marché public de services (code 09) Procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics

Avis d Appel Public à la Concurrence Marché public de services (code 09) Procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics Avis d Appel Public à la Concurrence Marché public de services (code 09) Procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics 1/ Identification du pouvoir adjudicateur Centre hospitalier de Sarreguemines

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Création d un fichier XML pour la domiciliation européenne SEPA B2B à partir d un fichier.csv en Telelink6. Version mars 2014. ing.

Création d un fichier XML pour la domiciliation européenne SEPA B2B à partir d un fichier.csv en Telelink6. Version mars 2014. ing. Financial Supply Chain SEPA Création d un fichier XML pour la domiciliation européenne SEPA B2B à partir d un fichier.csv en Telelink6 Version mars 2014 ing.be/sepa 1. INTRODUCTION 3 2. COMMENT CRÉER UN

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE SERVICES Ville de Masseube - Service Marchés Publics Place François Mitterrand 32140 MASSEUBE Tél: 0562660009 SOUSCRIPTION DES CONTRATS D ASSURANCE DE LA VILLE DE MASSEUBE Date et heure

Plus en détail

Recette Présentation du processus standard de la recette

Recette Présentation du processus standard de la recette Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Recette Présentation du processus standard de la recette Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble

Plus en détail

ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE MARSEILLE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR FORMATION 80 RUE BROCHIER 13354 MARSEILLE CEDEX 05

ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE MARSEILLE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR FORMATION 80 RUE BROCHIER 13354 MARSEILLE CEDEX 05 ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE MARSEILLE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SECTEUR FORMATION 80 RUE BROCHIER 13354 MARSEILLE CEDEX 05 CONVENTION - MARCHE - en application de l article 30 du code des marchés

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 - SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 - Destinataires : Les correspondants Documentation déclarés. Paris, le 09 juillet 2009 Madame, Monsieur, Nous vous adressons, ci-joint, la note technique N 49. Elle a pour

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. POUR ACCEDER A MES COMPTES...p.2. SYNTHESE DE VOS COMPTES... p.3. CONSOLIDATION...p.4. MESSAGES..p.5. ENCOURS CARTES...p.

TABLE DES MATIERES. POUR ACCEDER A MES COMPTES...p.2. SYNTHESE DE VOS COMPTES... p.3. CONSOLIDATION...p.4. MESSAGES..p.5. ENCOURS CARTES...p. 1 GUIDE UTILISATEUR BANQUE EN LIGNE TABLE DES MATIERES POUR ACCEDER A MES COMPTES.....p.2 SYNTHESE DE VOS COMPTES....... p.3 CONSOLIDATION......p.4 MESSAGES..p.5 ENCOURS CARTES.......p.6 VIREMENTS XPF

Plus en détail

Groupement de commande du Comminges. Marché public de fruits, légumes et pommes de terre

Groupement de commande du Comminges. Marché public de fruits, légumes et pommes de terre Marché public de fruits, légumes et pommes de terre RC Procédure adaptée - Marché à bons de commande n 7/2016 Passé en application de l article 28 du Code des Marché Publics Dates limites de remise des

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET LES FICHES PRATIQUES DE LRSET Mise à jour le 29 Mars 2013 LES FACTURES 1. factures / mentions obligatoires Tout professionnel est tenu de s assurer qu une facture est émise en double exemplaire, par lui-même,

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

La dissolution d une asbl

La dissolution d une asbl FICHE PRATI QUE La dissolution d une asbl La dissolution d une association sans but lucratif est un acte qui a pour but de mettre juridiquement fin à son existence. Pouvant résulter d une action volontaire

Plus en détail

PROCEDURE SYNCHRONISATION DES RENDEZ-VOUS GAZ ET ELECTRICITE

PROCEDURE SYNCHRONISATION DES RENDEZ-VOUS GAZ ET ELECTRICITE GTG 2007 GT1 V1 du octobre 2006 PROCEDURE SYNCHRONISATION DES RENDEZ-VOUS GAZ ET ELECTRICITE Page : 1/5 A- OBJET Cette procédure décrit les différentes étapes qui permettent de rechercher la synchronisation

Plus en détail

ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES ------------------------- MARCHE EN PROCÉDURE ADAPTEE

ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES ------------------------- MARCHE EN PROCÉDURE ADAPTEE ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES ------------------------- MARCHE EN PROCÉDURE ADAPTEE EN APPLICATION DE L ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS MAPA 2012-01 ----------------------------- CODE

Plus en détail

Les spécifications des systèmes de comptabilisation en application de l article L.5-2, 6 du code des postes et des communications électroniques

Les spécifications des systèmes de comptabilisation en application de l article L.5-2, 6 du code des postes et des communications électroniques C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E Mai 2007 Les spécifications des systèmes de comptabilisation en application de l article L.5-2, 6 du code des postes et des communications électroniques Synthèse

Plus en détail

Quick Business V4.2 Nouveautés

Quick Business V4.2 Nouveautés Quick Business V4.2 Nouveautés Edition du 5 septembre 2007 By SOMMAIRE I. Introduction 4 II. Les achats 4 II.1. Les consultations fournisseurs 4 II.2. La fiche produit 4 II.2.1. Gestion des numéros de

Plus en détail

Monsieur le Président Communauté d Agglomération Bar le Duc Sud Meuse 12, rue LAPIQUE BP 60559 55012 BAR LE DUC CEDEX 03 29 79 56 31-03 29 79 67 68

Monsieur le Président Communauté d Agglomération Bar le Duc Sud Meuse 12, rue LAPIQUE BP 60559 55012 BAR LE DUC CEDEX 03 29 79 56 31-03 29 79 67 68 AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1 - Nom et adresse officiels de la personne publique : Monsieur le Président Communauté d Agglomération Bar le Duc Sud Meuse 12, rue LAPIQUE BP 60559 55012 BAR LE DUC

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

MARCHE PUBLICS DE FOURNITURES ET DE SERVICES FOURNITURE DE LIENS ET D ACCES A INTERNET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P)

MARCHE PUBLICS DE FOURNITURES ET DE SERVICES FOURNITURE DE LIENS ET D ACCES A INTERNET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P) MARCHE PUBLICS DE FOURNITURES ET DE SERVICES FOURNITURE DE LIENS ET D ACCES A INTERNET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P) Procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE LOCATION ET MAINTENANCE DE MATERIELS DE REPROGRAPHIE AVEC FOURNITURE DE CONSOMMABLES INFORMATIQUES

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE LOCATION ET MAINTENANCE DE MATERIELS DE REPROGRAPHIE AVEC FOURNITURE DE CONSOMMABLES INFORMATIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE LOCATION ET MAINTENANCE DE MATERIELS DE REPROGRAPHIE AVEC FOURNITURE DE CONSOMMABLES INFORMATIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Date et heure limite de réception des offres : Le

Plus en détail

DU DEVIS A LA FACTURE : MENTIONS OBLIGATOIRES ET BONNES PRATIQUES

DU DEVIS A LA FACTURE : MENTIONS OBLIGATOIRES ET BONNES PRATIQUES DU DEVIS A LA FACTURE : MENTIONS OBLIGATOIRES ET BONNES PRATIQUES NB : Cette synthèse est une évocation rapide générale et non exhaustive de la thématique. Il s agit d une sensibilisation sur les risques

Plus en détail

FACTURE RÉPARTITEURS - FABRICANTS

FACTURE RÉPARTITEURS - FABRICANTS FACTURE RÉPARTITEURS - FABRICANTS 1 SOMMAIRE Principes généraux concernant la facture Description de la facture type Facture EDI Les avantages 4 8 3 Principes généraux concernant la facture 1 - Facture

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim UNION EUROPEENNE CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim Date limite de remise des offres : 01 juin 2015 1. Contexte et objectifs généraux La Mission

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR FOURNITURES PLOMBERIE-ROBINETTERIE-SANITAIRE

CAHIER DES CHARGES POUR FOURNITURES PLOMBERIE-ROBINETTERIE-SANITAIRE Préambule : CAHIER DES CHARGES POUR FOURNITURES PLOMBERIE-ROBINETTERIE-SANITAIRE La procédure de consultation utilisée est une procédure adaptée en vertu de l article 28 du Code des Marchés Publics. Le

Plus en détail

FirstW@ve. Comptabilité financière

FirstW@ve. Comptabilité financière FirstW@ve Comptabilité financière ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences nécessaires

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSISTANCE GENERALE A LA DIRECTION ET A LA GESTION DE LA SOCIETE CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE 1. ADHESION A UN RESEAU PROFESSIONNEL... 4 1.1. VEILLE ET TRANSFERT D'INFORMATIONS...

Plus en détail

Le prélèvement SEPA. Optimisez la mise en recouvrement de vos créances avec le prélèvement SEPA

Le prélèvement SEPA. Optimisez la mise en recouvrement de vos créances avec le prélèvement SEPA Le prélèvement SEPA Optimisez la mise en recouvrement de vos créances avec le prélèvement SEPA QU EST-CE QUE LE PRÉLÈVEMENT SEPA? Vous émettez des prélèvements SEPA afin que vos clients vous règlent automatiquement

Plus en détail