Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012"

Transcription

1 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

2 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil des primo-accédants A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 3- Acheter oui : mais pour quel usage? 4- Pouvoir d achat par tranche d âge et par CSP 5- Bilan 2012 et perspectives

3 Profil des acquéreurs En 2011, Immoprêt a contribué à accompagner le rêve immobilier de familles en leur facilitant l accès au prêt. - L acquéreur a 36 ans, 1 enfant - Emprunt : avec un apport de Montant moyen des acquisitions : (hors frais de notaire, frais bancaires et travaux) - Durée du prêt: 229 mois - Revenu moyen mensuel (net): En 2012, Immoprêt a contribué à accompagner le rêve immobilier de familles en leur facilitant l accès au prêt. - L acquéreur a 34 ans, 1 enfant - Emprunt : avec un apport de Montant moyen des acquisitions : (hors frais de notaire, frais bancaires et travaux) - Durée du prêt: 245 mois - Revenu moyen mensuel (net):

4 Profil des acquéreurs: analyse On remarque que la durée du prêt augmente: + 16 mois Dans un contexte de taux bas, l acheteur n hésite pas à utiliser des durées longues compte tenu du faible coût de l argent. De plus, cette baisse de taux n a pas compensé la baisse des revenus constatée cette année. L acheteur privilégie sa qualité de vie & son pouvoir d achat quitte à allonger la durée de son prêt. De nombreux prêts proposent l option «modulation à la hausse», ce qui permet à l emprunteur par la suite d en réduire la durée (évolution des revenus). L emprunt moyen baisse quant à lui de 3.6%, ce qui s explique par un apport plus élevé (+7.6%) et d un prix de transaction légèrement à la baisse (-2.79%). 4

5 Profil des acquéreurs: en couple 2011 : 69.5% des familles accompagnées par Immoprêt. 36 ans, avec un enfant. Empruntent Apport: Durée: 230 mois Revenu moyen mensuel (net): : 69.9% des familles accompagnées par Immoprêt. 34 ans, un enfant. Empruntent Apport : Durée du prêt: 245 mois. Revenu moyen mensuel (net): L analyse On retrouve ici la même analyse que précédemment : une durée du prêt qui augmente (+ 15 mois), ce qui s explique par un contexte de taux bas et la volonté de privilégier sa qualité de vie. L emprunt moyen baisse de 2.9% : compte tenu d un apport plus élevé (+5.3%) et d un prix de transaction légèrement à la baisse (-2.79%). 5

6 Profil des acquéreurs : célibataires & familles monoparentales 2011: 30.43% des familles accompagnées par Immoprêt 37 ans Empruntent Apport : Durée: 227 mois Revenu moyen mensuel (net): : 30.13% des familles accompagnées par Immoprêt 34 ans Empruntent Apport : Durée: 244 mois Revenu moyen mensuel (net): L analyse Une baisse de l âge moyen : dans un contexte de crise, on préfère acheter plus jeune pour se sécuriser sur l avenir. L incertitude vis-à-vis des retraites joue également un rôle important : on achète plus tôt des petites surfaces, destinées ensuite à la location, ce qui permet de se constituer un capital retraite. Notons que la famille monoparentale est peu représentée en raison d un faible pouvoir d achat et d un prix de l immobilier qui reste très élevé. 6

7 L endettement des ménages En 2012, 39.5% des familles accompagnées par Immoprêt ont un crédit à la consommation (37.5% en 2011). En moyenne, la durée du crédit restant à rembourser est de 54 mois (25 en 2011). Le remboursement mensuel s élève à 308 (305 en 2011). Répartition des crédits à la consommation 2011 (%) 2012 (%) Auto Personnel Travaux Revolving L analyse Les prêts personnels, comme les crédits immobiliers, ont vu leur durée se rallonger. Leurs charges mensuelles restent sensiblement identiques. Le prêt auto reste le crédit majoritaire chez toutes les familles. Les autres prêts baissent, ce qui s explique par la Loi Lagarde qui commence à avoir ses premiers effets. 7

8 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil des primo-accédants A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 3- Acheter oui : mais pour quel usage? 4- Pouvoir d achat par tranche d âge et par CSP 5- Bilan 2012 et perspectives

9 Zoom sur les primo-accédants 2011 : les primo-accédants représentent 74.6% des familles accompagnées. 34 ans, 1 enfant. Emprunt de avec un apport: Durée du prêt: 236 mois Revenu moyen mensuel (net): : les primo-accédants représentent 72% des familles accompagnées 32 ans, 1 enfant. Emprunt de avec un apport de Durée du prêt: 258 mois Revenu moyen mensuel (net): L analyse De nouveau, on constate une baisse de l âge moyen: besoin de se sécuriser sur l avenir. La durée augmente, dûe aux taux bas et à la possibilité de moduler son prêt à la hausse par l avenir. L emprunt moyen baisse quant à lui de 4.5%, ce qui s explique par un apport plus élevé (+5.2%) et d un prix de transaction légèrement à la baisse (-2.79%). 9

10 Zoom sur les primo-accédants Les primo-accédants sont 68% en 2012 à acheter en COUPLE (stable en 2011). Primo accédants Les primo-accédants sont 32% en 2012 à acheter SEUL (stable en 2011). Primo accédants Age Emprunt Durée 237 mois 261 mois Apport Age Emprunt Durée 234 mois 254 mois Apport Revenu moyen mensuel (net) Revenu moyen mensuel (net) Le constat Les primo-accédants n échappent pas à la tendance générale, qu ils achètent seuls ou en couples : - une baisse de l âge, significative pour les personnes achetant seules - une baisse de l emprunt moyen, une hausse de l apport - une durée d emprunt qui s allonge fortement: +24 mois pour les couples - des revenus en baisse. 10

11 Acheter sans apport en 2012? C est possible! Part des primo accédants ayant acheté sans apport Avec apport Sans apport % 52.79% % 58.31% Le constat On constate très nettement que la part des acheteurs n ayant pas d apport a augmenté. Emprunter à 110% est encore possible, notamment auprès de certains établissements bancaires comme la Caisse d Epargne, le Crédit Agricole, le Crédit Foncier La Henin, GE Money Bank, BNP Personnal Finance, La Banque Postale Cela reste encore difficile pour des réseaux comme la Banque Populaire, le LCL, la Société Générale et impossible ou très rare pour le Crédit du Nord, CIC, Crédit Mutuel, HSBC, Boursorama Banque. NB : cela peut différer d une région à une autre. 11

12 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil des primo-accédants A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 3- Acheter oui : mais pour quel usage? 4- Pouvoir d achat par tranche d âge et par CSP 5- Bilan 2012 et perspectives

13 2012 : un dernier trimestre placé sous le signe de la renégociation 2011: 2.32% du volume annuel Opération moyenne: : 5% du volume annuel Opération moyenne: Série1 13

14 Acheter: pour quel usage? Résidence principale Résidence secondaire Locatif Autre % 0.78% 9.01% 4.82% % 0.86% 6.7% 6.51% Résidence principale Primo-accédants Résidence secondaire Locatif Autre % 0.25% 4% 4.3% % 0.3% 3% 6.02% L analyse Baisse des investissements locatifs : avec les présidentielles en 2012, les investisseurs ont été plus attentistes afin d avoir une meilleure visibilité sur les réformes fiscales. La résidence secondaire confirme son manque d attractivité. 14

15 Acheter : neuf, ancien, avec ou sans agence immo? Proportion % frais d agence Frais d agence Proportion % frais d agence Frais d agence 2011: tous acquéreurs confondus Acquisition (dont acquisition + travaux) 78.91% 39.78% : tous acquéreurs confondus 75.59% 36.63% Terrain + construction (neuf, VEFA, CCMI) 11.99% 11.88% % 12.72% L analyse Le neuf confirme son manque d attractivité, compte tenu de prix très élevés. La part des acquéreurs faisant appel à une agence immobilière a baissé : les acquéreurs privilégiant le PAP afin de minimiser les frais, au détriment du conseil. L apparition de nouveaux acteurs dans l immobilier tels que les agences à frais réduits ainsi que les mandataires immobilier, conjugué avec un marché plus difficile pour les professionnels de l immobilier, ont contribué à faire baisser le montant moyen des frais d agence. 15

16 Les revenus locatifs En 2012, 12.02% des acheteurs avaient des revenus locatifs, à hauteur de /mois. Les primo-accédants étaient quant à eux 6.98% à percevoir en moyenne par mois de revenus locatifs: ce sont des locataires de leur résidence principale qui investissement dans un logement à louer. Qui sont ces primo-accédants qui investissent dans le locatif? Des locataires dans des zones où les prix sont trop élevés pour leur permettre d acheter (Exemples: Paris centre, Paris 1 ère couronne, Lyon, Lille, Annecy, etc.), des expatriés, des célibataires, des fonctionnaires ou salariés du privé qui bénéficient d un logement de fonction (militaires, gendarmes, enseignants, etc). Les prêts relais Alors qu en 2011 ils ne représentaient que 1.51% du volume total de dossiers traités, cette proportion n a guère augmenté sur 2012 : 1.88% des dossiers réalisés sont des prêts relais. On remarque toujours une méfiance du client sur ce type de prêt alors que les banques, de nouveau, suivent facilement ce genre de projets. 16

17 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil des primo-accédants A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 3- Acheter oui : mais pour quel usage? 4- Pouvoir d achat par tranche d âge et par CSP 5- Bilan 2012 et perspectives

18 Pouvoir d achat: les 30 ans 2011 Montant du prêt Apport Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) Nombre d enfants - 30 ans Primo -30 ans Montant du prêt Apport Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) Nombre d enfants -30 ans (variation ) (-5.2%) (+6.6%) (-3.7%) 0.34 Primo -30 ans (variation ) (-5%) (+5.9%) (-4.2%)

19 Pouvoir d achat : les ans 2011 Montant du prêt Apport Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) Nombre d enfants ans Primo ans Montant du prêt ans (variation ) Primo ans (variation ) (-0.8%) (-2.52%) Apport (+2.37) (+6.76%) Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) (-0.4%) (-0.7%) Nombre d enfants

20 Pouvoir d achat : les ans 2011 Montant du prêt Apport Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) Nombre d enfants ans Primo ans Montant du prêt ans (variation ) Primo ans (variation ) (-5.4%) (-7.2%) Apport (+4.9%) (+4.9%) Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) (-6.24%) (-3.24%) Nombre d enfants

21 Pouvoir d achat : les + 60 ans 2011 Montant du prêt Apport Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) Nombre d enfants + 60 ans Primo +60 ans Montant du prêt Apport Durée du prêt (mois) Revenu mensuel (net) Nombre d enfants + 60 ans (variation ) Primo + 60 ans (variation )

22 Pouvoir d achat par CSP en 2012 : tout acheteur confondu % 2011 % 2012 Age Montant du prêt (variation 11-12) Apport (varia ) Durée du prêt en mois (varia ) Revenu mensuel net (varia ) Nombre d enfants Employés (-4.6%) (+5.4%) 255 (+17) (-1.2%) 0.83 Cadres et pro. Libérales (-0.07%) (+4.9%) 221 (+23) (+12.5%) 0.89 Ouvriers (0.7%) (-16.8%) 269 (+11) (+0.4%) 1 Prof. Intermédiaires (+0.4%) (+26%) 238 (+16) (+4.4%) 0.79 Artisans, commerçants, chefs d ent (-3.5%) (-9.5%) 225 (+9) (-1.7%) 1.08 Retraités (-18%) (+35%) 145 (+11) (-12.9%)

23 Pouvoir d achat par CSP en 2012 : les primo-accédants % 2011 % 2012 Age Montant du prêt (variation 11-12) Apport (varia ) Durée du prêt en mois (varia ) Revenu mensuel net (varia ) Nombre d enfants Employés (-4.9%) (+8.3%) 264 (+1) (-0.6%) 0.72 Cadres et pro. Libérales (-2.5%) (+4.3%) 234 (+37) (-0.6%) 0.63 Ouvriers (-1.2%) (-13%) 278 (+15) (+1.9%) 0.91 Prof. Intermédiaires (+1.8%) (+37%) 250 (+20) (+1.9%) 0.61 Artisans, commerçants, chefs d ent (-7.1%) (-12.7%) 249 (+28) (-2.5%) 0.88 Retraités (-18.5%) (-1.2%) 179 (+16) (-10.1%)

24 Pouvoir d achat par CSP : analyse Apports en baisse chez les «ouvriers» Ils sont en première ligne de la crise : suppression des heures supplémentaires, chômage partiel dans l industrie Apports en baisse chez les «artisans, commerçants, chefs d entreprises». Ils subissent également la crise de plein fouet. A l inverse, les professions intermédiaires, voient leur apport augmenter de façon significative Les prêts familiaux sont très importants dans ces catégories : absence d inquiétude de la famille sur leur avenir professionnel. Ils sont plus confiants en leur retraite et n ont pas besoin d épargner : peuvent investir dans leur résidence principale. Concernant la catégorie «retraités», on constate un allongement de la durée du prêt : aujourd hui, des solutions d assurances permettent de couvrir les emprunteurs jusque 85 ans. 24

25 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil des primo-accédants A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 3- Acheter oui : mais pour quel usage? 4- Pouvoir d achat par tranche d âge et par CSP 5- Bilan 2012 et perspectives

26 1- Profil des acquéreurs : tous dossiers confondus. A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple, etc. 2- Profil des primo-accédants. A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple, etc. 3- Destination des prêts et des biens. 4- Pouvoir d achat par tranche d âge et par CSP. 5- Bilan 2012 et perspectives

27 Bilan 2012 & perspectives 2013 Bilan 2012: «Dans un marché en recul, Immoprêt a su accompagner le rêve immobilier de familles, essentiellement sur le marché de l ancien. Nous avons continué à soutenir les primo-accédants, Ulrich Maurel, fondateur d Immoprêt notamment en trouvant des solutions auprès des partenaires bancaires pour des financements sans apport. Les taux d emprunt, qui ont baissé sur 2012, ont permis également à de nombreuses familles de devenir propriétaires. En effet, le marché du neuf ne permet pas l accession aux primo-accédants, compte tenu d un prix du foncier et d un prix de construction trop élevé par rapport à leur pouvoir d achat. Nous saluons le dispositif Lagarde en matière d assurance d emprunt, ce qui a permis de faire diminuer les tarifications des assurances proposées par les banques, et de gagner en moyenne 22 / mois pour chaque acheteur. L année 2012 marque l acceptation de la crise : côté acheteurs, avec plus de préparation pour leurs projets et donc plus d apport, côté banques, qui ont stabilisé leurs critères d octroi des prêts, côté marché de l immobilier, avec des prix qui sont restés raisonnables et plutôt stables. Notons la coupure en milieu d année: un 1er semestre attentiste, en raison des présidentielles, et un 2ème semestre assez tonique.» 27

28 Bilan 2012 & perspectives 2013 Perspectives 2013: «Sauf évènement majeur, l année 2013 devrait confirmer que l ensemble des acteurs du marché de l immobilier ont fait leur deuil des années euphoriques de Le seul marché qui n a pas encore intégré cette nouvelle donne est sûrement celui du neuf, qui doit impérativement se réinventer : - avec l effort des promoteurs et des constructeurs, sur leurs gammes, - et surtout une prise de conscience des pouvoirs publics qui pourraient changer la tendance sur les prix s ils se décidaient à appliquer un cycle de plus-value inversée sur les terrains. Cela permettrait un afflux massif de terrains, donc une baisse généralisée du foncier et donc une baisse du prix moyen de la construction. Si les deux acteurs que sont les pouvoirs publics et les promoteurs-constructeurs ne prennent pas les décisions efficaces, ce marché continuera de dévisser. À l inverse, le marché de l ancien reste pour sa part soutenu. Il répond à un besoin primaire de tout à chacun: se loger. En effet, dans un contexte économique difficile, avec une incertitude sur l avenir, l immobilier reste une valeur refuge et un élément de reconnaissance sociale fondamental. Certes, sur ce marché de l ancien, aucune aide n est disponible : nous déplorons d ailleurs le manque d aide sur l ancien, en particulier l absence de prêt à taux 0 qui aurait pu aider de nombreux primoaccédants à acheter. Pour ce marché de l ancien, la demande reste trop soutenue pour envisager une baisse significative et encore 28 moins une chute importante.»

29 Bilan 2012 & perspectives 2013 «En conclusion cette année devrait être conforme à l année 2012 : pour cela il faut que l ensemble des parties prenantes du marché intègrent les nouvelles mesures fiscales de fin d année, qui sont encore peu lisibles (Duflot, Plus Value, prêt à taux 0 neuf ). On assistera durant les trois 1ers mois à une hausse technique des taux (0.2cts), pour une re-détente jusqu à la fin du 1èr semestre, et enfin une stabilisation jusque septembre. Du côté des courtiers, l application de la réglementation devrait institutionnaliser ce métier et le crédibiliser auprès du grand public. La vraie question sera la capacité des petits indépendants à s adapter à cette nouvelle donne. Pour sa part Immoprêt se fixe comme objectif d accompagner familles, d ouvrir 12 agences de plus et de recruter 118 nouveaux collaborateurs.» Ulrich Maurel, fondateur Immoprêt 29

30 Contacts Presse Agence Hopscotch Capital Delphine Sibony Angélique Dell Ova

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

La primo accession à la propriété en Lot-et-Garonne (avec PTZ) de 2002 à nos jours

La primo accession à la propriété en Lot-et-Garonne (avec PTZ) de 2002 à nos jours La primo accession à la propriété (avec PTZ) de 22 à nos jours ADIL 47 Etude réalisée en avril 213 par l ADIL 47 1 Historique de l accession aidée Depuis 1995 (en substitution des prêts PAP), le Prêt à

Plus en détail

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012!

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Deux expertises, deux éclairages" Les taux du crédit immobilier! Les prix de l immobilier!

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe

Plus en détail

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011 Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement Jeudi 10 Novembre 2011 L Observatoire du Financement du Logement de CSA en quelques

Plus en détail

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER PRÊTS PRÊT CLÉ DE SOL Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque,

Plus en détail

La Banque Postale, une banque «pas comme les autres»

La Banque Postale, une banque «pas comme les autres» La Banque Postale, une banque «pas comme les autres» Direction Marketing crédit 2011 Plan de l intervention Le financement de l accession, perspectives 2012 Présentation de la Banque Postale L offre crédit

Plus en détail

Mardi 30 juin 2015. Conférence de presse

Mardi 30 juin 2015. Conférence de presse Mardi 30 juin 2015 Conférence de presse STRATÉGIE Les principales orientations Développement - Relation Client - Conformité Résultats distribution des prêts immobiliers 2014 Crédits 31 000 DOSSIERS 5.8

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

Après avoir fait baisser les prix de l immobilier,

Après avoir fait baisser les prix de l immobilier, Après avoir fait baisser les prix de l immobilier, ORPI augmente le pouvoir d achat de ses acheteurs pour faciliter leurs projets immobiliers et continuer à fluidifier le marché Alors que nous constatons

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE Vous Conseiller Le Financement L Accompagnement Le Marché Un contexte économique et sociale fragile Le constat actuel pour les primo accédant, et notamment les jeunes ménages

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 Dossier semestriel CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 BILAN DE L ANNÉE 2012 : Évolution mensuelle des taux en 2012 : baisse de 0,8 % du taux d intérêt sur 20 ans Évolution des taux depuis

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs.

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs. Regard sur le marché immobilier Les prix immobiliers 2014-juillet 2015 L ACCESSION A LA PROPRIETE Le Plan de Relance La primo-accession PTZ et l accession sociale PAS en 2014 Résultats et évolution Les

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE Qui sommes nous? La franchise AKERYS : AKERYS Immobilier SOMMAIRE Le Marché de l immobilier en France Devenez «courtier en immobilier» Toute une vie à construire

Plus en détail

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 3 ème trimestre 2014 Les données caractéristiques selon le type de marché Au 3 ème

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

et transmettre son patrimoine immobilier» Réunion thématique 08-10 novembre 2011

et transmettre son patrimoine immobilier» Réunion thématique 08-10 novembre 2011 «Constituer, Gérer G et transmettre son patrimoine immobilier» Constituer, Gérer G et transmettre son patrimoine immobilier INTRODUCTION I INVESTIR DANS L IMMOBILIER L : BIEN PREPARER SON PROJET II DES

Plus en détail

Le Pass foncier. La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier

Le Pass foncier. La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier Le Pass foncier Le cadre règlementairer La convention du 20 décembre 2006 entre l'etat, l'uesl et la CDC sur le développement de l'accession sociale par portage foncier Organise la mise en place d un nouveau

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

Crédit Immobilier de France

Crédit Immobilier de France Crédit Immobilier de France L exp expérience qui donne vie aux projets de vos clients 1 1 Plan de financement personnalisé 2 Plan de financement personnalisé Utilisation de la calculette financière : Montant

Plus en détail

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

19 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com

19 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com 19 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 1 3 m a i 2 0 1 4 P a v i l l o n L e d o y e n 2 0 1 4 : A C H E T E R T O U J O U R S, R E N É G O C I E R E N C O R

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES

LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES Enquête complémentaire mentaire de mars 2009 LES FACTEURS DE FRAGILITE DES MENAGES présentée par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mercredi 22 juillet 2009 -

Plus en détail

La primo-accession en Drôme et en Ardèche

La primo-accession en Drôme et en Ardèche La primo-accession en Drôme et en Ardèche Analyse sur la période 2007-2011 à partir des données du Prêt à Taux Zéro Réunion de lancement de l observatoire de l habitat de l Ardèche Le 3 décembre 2013 3

Plus en détail

POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER?

POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER? Retraite Épargne Prévoyance Transmission Fiscalité Aréas Immobilier Une nouvelle façon d investir AFFRANCHIR AU TARIF EN VIGUEUR POURQUOI INVESTIR DANS L IMMOBILIER? Aréas Immobilier 49 rue de Miromesnil

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN

Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN Avec le PASS TERRAIN, la Coopérative Vendéenne du Logement concoure aux Trophées des Opérations remarquables, Catégorie Innovation

Plus en détail

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître.

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître. ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Prêt Logement 92 05/08 Dans le cadre de sa politique en faveur de l accession à la propriété, le Conseil Général des Hauts de Seine a mis en place depuis novembre

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET DOSSIER DE FINANCEMENT Monsieur et Madame :... PROJET Acquisition d une résidence principale Acquisition d une résidence secondaire Acquisition d une résidence locative Acquisition «Loi ROBIEN» Acquisition

Plus en détail

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour Le déroulement du contrat de prêt Le prêteur émet une offre de crédit valable 30 jours Cette offre est adressée obligatoirement par courrier à l emprunteur et à la caution éventuelle (personne physique)

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref Bourse ZA février 2015 1 partenaires du Crédit Foncier Agenda > Le Crédit Foncier en bref > Règles générales d acceptation > Nos formules spécifiques > Nos points forts > Contacts 2 2 partenaires du Crédit

Plus en détail

15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER

15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER 15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER Avec la participation de Roland Tripard, Président du directoire de SeLoger.com Conférence de Presse Paris, le 12 mars 2012 Hervé Hatt Directeur général de meilleurtaux.com

Plus en détail

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE 1 SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE Le parcours résidentiel des salariés L Alternance LOUER Parc social Parc privé Meublés ACHETER Neuf Ancien HLM Accession Sociale FAIRE

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel»

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel» CILOGER HABITAT 5 Les photos concernent des investissements finalisés par d autres SCPI de CILOGER qui ne préjugent pas des investissements futurs, et sont données à titre d exemples. SCPI d immobilier

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

En collaboration avec. Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014

En collaboration avec. Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014 En collaboration avec Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014 Lux-Residence.com Une marque éditée par Concept Multimédia, groupe Spir Communication Un portail d annonces immobilières leader

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES présenté par le professeur Michel Mouillart - Mercredi 12 avril 2006-1 Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Président du Conseil Scientifique

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2011. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2011. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2011 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX ETUDE en 2011 ACCEDANTS A LA PROPRIETE EN DIFFICULTE

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 N 110582 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Laure Bonneval laure.bonneval@ifop.com Octobre 2012 1 La méthodologie 1 Note

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Terrain à bâtir le clos du papillon à Sainte-Maxime Date de réception :. (à remplir par la SEMA) Nom :.. Prénom :... Date de naissance : Lieu de naissance :. Nationalité :.. Profession

Plus en détail

LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008

LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008 Agence Nationale pour la Participation des Employeurs à l effort de Construction LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008 Mai 2010 GMV Conseil 25 rue Titon F- 75011

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) Document strictement réservé aux professionnels

Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) Document strictement réservé aux professionnels Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) Direction Marketing Dans un contexte difficile de resserrement du marché immobilier et de disparition du PTZ + dans l ancien, le Prêt à l Accession Social (PAS) peut

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

Sujet. Quelle politique du logement?

Sujet. Quelle politique du logement? Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Gaël Giraud et Pierre-Cyrille Hautcœur Sujet Quelle politique du logement? Dossier documentaire Document 1 : La politique du logement

Plus en détail

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 La baisse des taux des crédits au logement distribués par les établissements de crédit s est poursuivie tout au long de l année 1998, après le tassement

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail