Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) - 2015-2027"

Transcription

1 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND)

2 SOMMAIRE Le contexte Organisation de la gestion des déchets / Contexte juridique Contexte local / Définition du Plan 2 Les modalités d élaboration Procédure / Concertation / Etat des lieux / Démarche menée Le projet de plan Principes / Déchets ultimes / Priorités / Moyens mis en œuvre (mesures retenues, installations prévues) Les enjeux financiers Les impacts environnementaux Les perspectives Mise en œuvre et Suivi du Plan /Suite de la procédure

3 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) LE CONTEXTE

4 3 EPCI de collecte ORGANISATION DE LA GESTION DES DÉCHETS 4 1 EPCI de traitement tonnes de Déchets Non Dangereux habitants

5 CONTEXTE JURIDIQUE 5 Compétences Loi du 13/07/1992 chaque département couvert par un plan, Loi du 13/08/2004 transfère la compétence d élaboration aux Départements. Evolution normative Décret du 29/11/2005 Augmentation du recyclage des emballages, obligation d évaluation environnementale des plans ; Directive cadre européenne 2008 Hiérarchisation des modes de traitement, objectif de 50% de recyclage et réemploi en 2020 ; Loi du 12/07/2010 (Grenelle 2) Révision obligatoire des plans ; Ordonnance 17/12/2010 le PDEDMA devient PDPGDND; Décret du 11/07/2011 Définition du contenu et des périmètres des PDPGDND.

6 CONTEXTE LOCAL : Elaboration et adoption par l Etat du Plan Départemental d Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA) 2005 : Révision approuvée par l Etat du PDEDMA 2005 : Transfert de compétence au CG Martinique (CP du 13/10/2005) 2007 : Adoption des orientations de l Agenda 21, lancé en : Table Ronde Déchets initiée par le CG 2013 : Création d un syndicat unique (Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets : SMTVD) 2013 : Lancement de la procédure d élaboration du Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) par le CG (délibération du 19/07/2012)

7 LE PLAN DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES DÉCHETS NON DANGEREUX 7 Rôle : définir la stratégie départementale de gestion des déchets en matière de prévention, valorisation et traitement Périmètre : Déchets non dangereux = déchets des ménages, des collectivités, déchets non inertes des activités économiques (DAE) et ceux issus de l assainissement. Objectifs : à +6ans et +12 ans. Elaboration : concertation avec tous les acteurs de la gestion des déchets, respect des objectifs tant nationaux qu européens. Portée juridique : opposable aux personnes morales de droit public et à leurs concessionnaires (Art L du CEnv).

8 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) LES MODALITES D ELABORATION

9 LA PROCÉDURE 9 3 Phases : Elaboration du projet de plan (juillet 2013 mars 2015) Consultation administrative (27 mars au 12 mai 2015) Procédure enquête publique (juin aout 2015) Adoption du Plan (Sept.2015) Avis de la CCES (24/03/15) Approbation du Projet de Plan 21 Mai 2015

10 LA CONCERTATION 10 Comité de pilotage CG / ADEME/ CACEM/ CAESM/ CAP NORD/ SMTVD/ CR/ ETAT Ateliers thématiques Commission consultative d élaboration et de suivi (CCES) Composition : Collectivités locales, EPCI, Etat, Organisations professionnelles, Établissements consulaires, Associations de protection de l environnement et des consommateurs Présidence :CG Missions : Accompagner le CG dans l élaboration et le suivi Émettre un avis sur le plan et tout projet de sa compétence

11 L ETAT DES LIEUX 11 Points forts : Volonté politique : Table ronde déchets 2011, projet national «Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage», Programmes locaux de prévention et Plan de Réduction des déchets porté par le CG 972, Organisation optimisée : syndicat unique pour le traitement, Couverture du territoire : complète pour la collecte séparée des recyclables secs, partielle pour la collecte des biodéchets, Installations structurantes de traitement des déchets en place (UTVD, CVO, traitement des boues et matières de vidange), projets très avancés pour le tri des déchets occasionnels et des DAE, et pour le stockage en ISDND Points faibles : Décalage entre le taux de recyclage (14%) et les obligations réglementaires européennes (50% en 2020), Retards à rattraper d ici 2020 pour les équipements de tri et de compostage, la réhabilitation des décharges, la mise en place de la responsabilité élargie du producteur (REP), Contraintes foncières fortes.

12 LA DÉMARCHE 12 Etat des lieux Définition des objectifs aux horizons 2021 et 2027 Définition des priorités de prévention et de valorisation des déchets Etude des scenarii et choixduscénariole mieux adapté répondant : Aux obligations règlementaires Aux problématiques du contexte Martiniquais Elaboration du Plan Evaluation environnementale du Plan

13 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) LE PROJET DE PDPGDND

14 LES PRINCIPES DU PLAN 14 Respect de la hiérarchie des modes de traitement (art.4 de la DCE de 2008) Prévention Réparation réemploi Recyclage Valorisation énergétique Elimination Respect des dispositions de l art. R du C.Env : limite l incinération et l enfouissement à 85% maximum des déchets produits sur la zone du Plan. En Martinique, cette capacité est prévue à 62% pour Traitement des déchets résiduels produits sur la zone du Plan en priorité en Martinique Marge de sécurité pour la capacité de stockage autorisée en ISDND, en cas d événements imprévisibles Enfouissement en ISDNDuniquement des déchets ultimes définis par le Plan 14

15 LES DÉCHETS ULTIMES NON DANGEREUX EN MARTINIQUE 15 Ordures ménagères résiduelles (OMr) DAE et encombrants non valorisables Les refus des centres de tri, de prétraitement, de valorisation Déchets de traitement d eau et d assainissement Résidus non valorisables de voirie Gravats et inertes Mâchefers Plâtre (en alvéole spécifique)

16 LES PRIORITÉS DU PLAN 16 PREVENTION : réduire les quantités de déchets ménagers et assimilés 10 % (de 339 kg/hab en 2012 à 305 kg/hab en 2027) RECYCLAGE : augmenter les volumes collectés et les performances de recyclage matière et organique + 36 % ( t en 2012 à t en 2027) REDUCTION DE L ENFOUISSEMENT : privilégier la valorisation énergétique des déchets à l enfouissement en installation de stockage 51 % de déchets enfouis ( t en 2012 à t en 2027) COMMUNICATION : accompagner les changements de comportements

17 LES AXES D INTERVENTIONS POUR LA PRÉVENTION ET LA VALORISATION DES OMA * 17 Prévention Poursuite des opérations en cours Promotion de l éco consommation Eco exemplarité des collectivités Développement de la gestion de proximité des déchets organiques, de la lutte contre le gaspillage alimentaire et d actions innovantes Valorisation Biodéchets : Généralisation de la collecte auprès des ménages et de tous les gros producteurs Recyclables secs : Renforcement des collectes Textiles : Structuration de la collecte (Points Apports Volontaires) Verre : Renforcement des PAV (gros producteurs) * Ordures Ménagères et Assimilées

18 LES PRIORITÉS POUR LES DÉCHETS OCCASIONNELS DES MÉNAGES ET ASSIMILÉS ET POUR LES DAE Réemploi et réparation: Création de 3 recycleries Installation d un local sécurisé pour le réemploi sur les déchèteries Déchèteries: 12 nouvelles déchèteries 3 déchèteries professionnelles (1 par zone centre, nord, sud) Tri: Séparation des résiduels à valoriser énergétiquement Installations de bennes supplémentaires pour le bois, les plastiques, Passage en centre de tri des bennes des encombrants Développement du tri systématiques des Déchets d Activités Economiques Autres: Création de nouvelles filières de valorisation locales (bois, pneus, ) Gestion de proximité des déchets verts (plateformes décentralisées) Exemplarité des établissements publics et formation des agents des administrations 18 Application de la redevance spéciale aux producteurs non ménagers 18

19 LES PRIORITES POUR LES DÉCHETS DE L ASSAINISSEMENT 19 Le Plan ne retient pas d objectifs quantitatifs de prévention pour les déchets de l assainissement, leur production progressant avec l évolution de la population. Priorité au recyclage agricole des boues compostées (norme NFU ) Possibilité d augmenter la siccité des boues en vue d incinération Renforcement du réseau de dépotage et de traitement des matières de vidange (stations d épuration, unités de prétraitement et/ou traitement) Traitement des graisses dans l UTMV et en stations d épuration Acceptation des sables en ISDND Mélange des refus de dégrillage avec les OMr (UTVD) 19

20 LA COMMUNICATION : ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT DE COMPORTEMENTS 20 Principes de base Exemplarité de toutes les collectivités Dispositifs de communication «engageante» : facilitant l adoption par la population de comportements attendus par la collectivité, avec le concours au besoin de sociologues, d anthropologues, afin de mieux appréhender les représentations sociales et culturelles liées aux déchets, permettant de les faire évoluer et favoriser le passage à l acte. Actions de communication inscrites dans la durée Eco communication : réduire les impacts sur l environnement, par une diffusion privilégiant les TIC Education à l environnement dès le plus jeune âge

21 LES DÉCHÈTERIES 21 Existantes : 10 déchèteries Prévues : 12 déchèteries 3 déchèteries professionnelles 3 recycleries 21

22 LES INSTALLATIONS DE TRI 22 Existante : 1 centre de tri des recyclables secs (Ducos) Prévues : 6 Centres de tri : 4 encombrants/dae : Petit Galion, Trompeuse, Céron, zone centre, déchets d ameublement (zone centre) textiles (zone centre) PTMB Petit Galion pour les OMr

23 LES INSTALLATIONS DE VALORISATION 23 Existantes : broyage du verre (Trompeuse) recyclage de bouteilles plastiques (Fort de France) 3 plateformes de compostage et /ou méthanisation (CVO, Holdex, Terraviva), broyage de D. Verts (Trompeuse) Prévues : bois, pneus usagés broyage de D. Verts (Céron) compactage de cartons (Trompeuse) 2 plateformes de compostage (Sud et Nord Caraïbe)

24 LES INSTALLATIONS DE TRAITEMENT ET DE TRANSFERT 24 Existantes : 2 centres de transfert (Robert et François ) 1 unité de traitement des matières de vidange (MV) 1 incinérateur Projets : 3 centres de transfert (Trompeuse, Basse Pointe, Céron) extension de la station de transfert du François aux OMr traitement MV : 3 unités + 2 Step (Pontaléry et St Pierre) ISDND Petit Galion

25 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) LES ENJEUX FINANCIERS

26 Investissements publics prévention et collecte Budget Plan de Réduction des déchets de la Martinique (CG 972) Budget global du PLP de la CACEM (hors ressourcerie) Budget global du PLP de la CAESM (hors ressourcerie) Budget global du PLP de CAP NORD (hors ressourcerie) Points d'apport volontaire, verre + textiles notamment (1 000 à selon scénario) Ressourcerie La Trompeuse, zone Nord, zone Sud Etudes (tarification incitative, conteneurisation, filières de valorisation, ) Accompagnement au changement de comportement pour renforcer la prévention et la collecte séparée TOTAL Maître d'ouvrage Département CACEM CAESM CAP NORD CACEM, CAESM, CAP NORD SMTVD CACEM, CAESM, CAP NORD CACEM, CAESM, CAP NORD ( HT)

27 27 Libellé Investissements publics valorisation et traitement Maître d'ouvrage HT Plan d'urgence 2015 Réseau de déchèteries Centres de transfert Parc de La Trompeuse Complexe du Petit Galion CVO du Robert Plateforme de compostage Aménagement plate forme tri d'encombrants+ DAE sur le site de Céron, Poursuite de l'exploitation de l'isdnd de Céron juqu'à l'ouverture de l'isdnd de Petit Galion Unité de mise en balles d'ordures ménagères sur le site de La Trompeuse Plan de communication visant à détourner les déchets de l'enfouissement SMTVD Achèvement du réseau (12 sites nouveaux + 1 aménagement) SMTVD Céron Basse Pointe La Trompeuse Extension station de transfert du François Centre de tri d'encombrants + DAE ( t/an) Mise en balles cartons + plastiques et broyage déchets verts Centre de tri d'encombrants de t/an Unité de prétraitement mécano biologique des OM de t/an Optimisation du fonctionnement + traitement des sous produits animaux de catégorie 2 et 3 Zone Nord Zone Sud SMTVD SMTVD SMTVD SMTVD SMTVD UTVD Mise en conformité des mesures d'émissions atmosphériques SMTVD Valorisation Extension potentielle de l'utvd ou autre valorisation énergétique, SMTVD énergétique plafonnée à t/an ISDND de Petit ISDND de t/an sur 25 ans SMTVD Réhabilitation des ISDND Réhabilitation ISDND de La Trompeuse (2ème tranche) Réhabilitation ISDND de Céron Réhabilitation ISDND du Poteau SOUS TOTAL SMTVD

28 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

29 LES IMPACTS DU PLAN SUR L ENVIRONNEMENT 29 Réduction des incidences environnementales par rapport au scénario pessimiste: Diminution des émissions de GES: + 100% d évitements, Hausse de 130% des économies de matières premières, Hausse de 146% des évitements de consommation d énergie. Gains environnementaux dus aux objectifs ambitieux en matière de recyclage et à l orientation des résiduels vers des filières dédiées : Diminution de 36% du tonnage des déchets résiduels. Prévention Eviter la collecte, le transport et le traitement de milliers de tonnes de déchets.

30 Projet de Plan Départemental de Prévention et Gestion des Déchets Non Dangereux (PDPGDND) LES PERSPECTIVES

31 LA MISE EN ŒUVRE, LE SUIVI ET L ANIMATION DU PLAN 31 Mise en œuvre : Contrats d objectifs entre CG (CTM) et acteurs (EPCI, associations, ) Suivi : À partir d indicateurs de suivi définis, Par l Observatoire des Déchets de Martinique, Et par un Comité de suivi du Plan 31

32 LA CONSULTATION ADMINISTRATIVE mars 2015 : Approbation à l unanimité par la CCES 27 mars 2015 : Consultation administrative (art. R du CE) Transmission projet de plan et rapport environnemental : au Préfet, au Conseil Départemental de l Environnement, des Risques Sanitaires et Technologiques, au Président de Région, à la CCES du Plan Des Déchets Dangereux, aux EPCI (CACEM, CAPNORD, CAESM, SMTVD). AVIS FAVORABLES

33 LES PROCHAINES ÉTAPES 33 Mai 2015 Approbation du Projet de Plan (CG) Juin à Août 2015 Procédure enquête publique Septembre 2015 Approbation du Plan et de son évaluation environnementale (CG)

34

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Comité de pilotage Contrat d Objectif Territorial 23 juin 2010- Le Faou Ordre du jour Introduction Présentation des missions en cours Bilan quantitatif

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

Recueil des données Année 2013

Recueil des données Année 2013 Les rapports de l AREC LA PREVENTION ET LA GESTION DES DECHETS NON DANGEREUX EN CHARENTE Recueil des données Année 2013 AREC POITOU-CHARENTES www.arecpc.com dechets@arecpc.com 05 49 30 31 57 Sommaire Préambule...

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet»

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro gaspillage zéro déchet» Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires qui souhaitent être candidats à l

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

GESTION DES DECHETS EN CHARENTE

GESTION DES DECHETS EN CHARENTE Les synthèses de l AREC GESTION DES DECHETS EN CHARENTE Les chiffres pour comprendre Année 2008 POITIERS NIORT LA ROCHELLE ANGOULÊME 2008 En Charente 33 690 tonnes 97 kg/hab/an En Poitou-Charentes 174

Plus en détail

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes SOMMAIRE PREAMBULE... 7 1. Contexte réglementaire... 7 2. Historique de l élaboration du plan de prévention et de gestion des déchets

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Décret n 2000-404 du 11/05/00 relatif au rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination

Plus en détail

1 Mettre à niveau les réseaux et équipements collectifs de base

1 Mettre à niveau les réseaux et équipements collectifs de base 1 Mettre à niveau les réseaux et équipements collectifs de base 1-2 Traitement des déchets Objectifs o doter les collectivités d installations pérennes de traitement des déchets à des coûts raisonnables

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

Dossier de presse - 13 juin 2013

Dossier de presse - 13 juin 2013 Dossier de presse - 13 juin 2013 Rappel du contexte Étude d optimisation financée par Adelphe (diagnostic technico financier du service, diagnostic communication, enquête satisfaction habitants et élus)

Plus en détail

En 2009, en France, la performance de collecte sélective des encombrants est de 12 kg/habitant (pour la même année, le ratio est de 23 kg/habitant

En 2009, en France, la performance de collecte sélective des encombrants est de 12 kg/habitant (pour la même année, le ratio est de 23 kg/habitant Collecte OMR et collectes sélectives C11 - Performance de collecte Quantité moyenne de déchets collectés par habitant, sur la base de la population du territoire considéré Unité : kg/habitant Déclinaison

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

GESTION DES DECHETS EN VIENNE

GESTION DES DECHETS EN VIENNE Les synthèses de l AREC GESTION DES DECHETS EN VIENNE Les chiffres pour comprendre Année 2008 POITIERS NIORT LA ROCHELLE ANGOULÊME 2008 En Charente 33 690 tonnes 97 kg/hab/an En Poitou-Charentes 174 134

Plus en détail

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Jonathan DECOTTIGNIES Le Cercle National du Recyclage La nature association loi 1901 née en juin 1995 Paul DEFFONTAINE (Vice

Plus en détail

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015)

Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015) Cahier des charges de l appel à projets «Territoires zéro déchet zéro gaspillage» Deuxième vague de candidatures (été 2015) Présentation Le présent cahier des charges précise ce qui est attendu des territoires

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

SYNDICAT DÉPARTEMENTAL POUR L'ÉLIMINATION DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS DE LA HAUTE-VIENNE

SYNDICAT DÉPARTEMENTAL POUR L'ÉLIMINATION DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS DE LA HAUTE-VIENNE SYNDICAT DÉPARTEMENTAL POUR L'ÉLIMINATION DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS DE LA HAUTE-VIENNE 2 La CLIS (Commission Locale d Information et de Suivi) Créée par arrêté préfectoral du 18/10/2005, la CLIS

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Marchés et emplois. quel impact du Grenelle?

Marchés et emplois. quel impact du Grenelle? N 25-9 juillet 21 Stratégie & études Marchés et emplois des activités liées aux déchets en France: quel impact du Grenelle? L ADEME réalise annuellement depuis plus de 15 ans 1 une étude de conjoncture

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL DE PREVENTION DES DÉCHETS. Rapport annuel 2015 Bilan accord cadre de partenariat

PLAN DÉPARTEMENTAL DE PREVENTION DES DÉCHETS. Rapport annuel 2015 Bilan accord cadre de partenariat PLAN DÉPARTEMENTAL DE PREVENTION DES DÉCHETS Rapport annuel 2015 Bilan accord cadre de partenariat Commission consultative du PEDMA 25 novembre 2015 Rapport annuel Plan de prévention des déchets Actions

Plus en détail

Commission consultatvie de suivi du PGDMA de la Manche réunion d installation

Commission consultatvie de suivi du PGDMA de la Manche réunion d installation Commission consultatvie de suivi du PGDMA de la Manche réunion d installation Mardi 8 juillet 2014 Sommaire P.G.D.M.A. de la Manche 1-Introduction et contexte 2-PGDMA : généralités 3-PGDMA : les objectifs

Plus en détail

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier.

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier. Le Centre de Tri Le Centre de Tri a pour but de trier les emballages par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier) avant leur reprise par des industriels qui en assurent le recyclage.

Plus en détail

CONSEILS GENERAUX DE LA DROME ET DE L ARDECHE

CONSEILS GENERAUX DE LA DROME ET DE L ARDECHE CONSEILS GENERAUX DE LA DROME ET DE L ARDECHE Élaboration du Plan interdépartemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (appelé Plan déchets Drôme - Ardèche) CICES du 28 juin 2013 :

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Séminaire anniversaire Caen, le 22 novembre 2013. Présentée par Dominique Plumail, Hier voués à l élimination,

Plus en détail

CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES. UNIVALOM, le 24 mars 2010

CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES. UNIVALOM, le 24 mars 2010 CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES UNIVALOM, le 24 mars 2010 2CIMENT La Fabrication du ciment La Cimenterie de La Grave de Peille La Valorisation énergétique des encombrants Bilan du MAPA

Plus en détail

Le certificat d économie d énergie

Le certificat d économie d énergie Le certificat d économie d énergie L un des outils proposés par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique pour arriver à une maîtrise de la demande, est le certificat d économie

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Rapport annuel d activités. Contrat d Objectif Territorial. Année 4 (2012 2013)

Rapport annuel d activités. Contrat d Objectif Territorial. Année 4 (2012 2013) Rapport annuel d activités Contrat d Objectif Territorial Année 4 (2012 2013) Alineo Sommaire 1 La gestion globale des déchets du Finistère... 4 2 Les actions réalisées en 2013... 4 2.1 Optimisation de

Plus en détail

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE 30 juin 2014 Cette note présente le bilan des discussions du groupe

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU SERVICE DES DECHETS DE LA CCPG

PRESENTATION GENERALE DU SERVICE DES DECHETS DE LA CCPG PRESENTATION GENERALE DU SERVICE DES DECHETS DE LA Composition du service : Le Service Déchets de la Communauté de Communes du Pays Glazik () est organisé de la façon suivante: Un Directeur du service

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation»

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» (CET) d Oum Azza «Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» 24 Décembre 2013 Programme National de traitement des Déchets Ménagers (PNDM) 2012-2016 Quantités réceptionnées 2007-2012 Le PNDM, s inscrit

Plus en détail

416 avenue Charles-de-Gaulle - 01 330 VILLARS-LES-DOMBES Tél. : 04.74.98.47.15 - Fax : 04.74.98.43.82 E-mail : c.c.c.dombes@orange.

416 avenue Charles-de-Gaulle - 01 330 VILLARS-LES-DOMBES Tél. : 04.74.98.47.15 - Fax : 04.74.98.43.82 E-mail : c.c.c.dombes@orange. RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES - ANNEE 2008 416 avenue Charles-de-Gaulle - 01 330 VILLARS-LES-DOMBES Tél. : 04.74.98.47.15 -

Plus en détail

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement Sophie Taillefer Agente de développement industriel 11 septembre 2014 mission au cœur de l action pour une gestion

Plus en détail

Développer le recyclage

Développer le recyclage Développer le recyclage des granulats pour construire durablement Les granulats concourent à l aménagement du territoire, notamment à la construction de logements et d ouvrages d art, à l entretien des

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour le conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour le conseil régional JUIN 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PLAN REGIONAL DE REDUCTION DES DECHETS EN ILE- DE-FRANCE, PREDIF ACCORD

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

Complexe environnemental PETIT GALION Le Robert - Martinique DOSSIER. PRESSEde

Complexe environnemental PETIT GALION Le Robert - Martinique DOSSIER. PRESSEde Complexe environnemental PETIT GALION Le Robert - Martinique DOSSIER PRESSEde MERCREDI 29 AVRIL 2015 Le Syndicat Mixte facteur de cohérence territoriale et de mutualisation des moyens pour nos déchets

Plus en détail

PLU 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES. PLU arrêté le: 9 février 2012. Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012

PLU 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES. PLU arrêté le: 9 février 2012. Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012 PLU arrêté le: 9 février 2012 Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES PLU V i l l e d e N o i s y - l e - S e c P l a n L o c a l d U r b a n i s m e DÉPARTEMENT

Plus en détail

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM Caractérisation des encombrants Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM 26/04/2009 1/ Situation du gisement des encombrants en 2008 2/ Analyse des encombrants par : o Caractérisation visuelle o

Plus en détail

économique et social.

économique et social. RAPPORT ANNUEL 2012 Le tri sélectif des ordures ménagères est une question importante pour notre environnement, mais aussi sur le plan LE MOT DU PRÉSIDENT économique et social. Les ordures ménagères sont

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

STATION DE TRAITEMENT DE LIXIVIATS LIEU DIT LE POYET À AMBERT

STATION DE TRAITEMENT DE LIXIVIATS LIEU DIT LE POYET À AMBERT STATION DE TRAITEMENT DE LIXIVIATS LIEU DIT LE POYET À AMBERT INAUGURATION JEUDI 5 JUILLET 2012 DOSSIER DE PRESSE L INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS NON DANGEREUX Lieu dit Le Poyet 63600 Ambert Territoire

Plus en détail

La Roche-Blanche, Saint Bonnet Lès Allier, Billom, Celles sur Durolle, Ennezat, Saint André le Coq, Saint Clément de Regnat, Aigueperse, Combronde,

La Roche-Blanche, Saint Bonnet Lès Allier, Billom, Celles sur Durolle, Ennezat, Saint André le Coq, Saint Clément de Regnat, Aigueperse, Combronde, La Roche-Blanche, Saint Bonnet Lès Allier, Billom, Celles sur Durolle, Ennezat, Saint André le Coq, Saint Clément de Regnat, Aigueperse, Combronde, Vitrac, Châtel-Guyon, Peschadoires Intervention Samuel

Plus en détail

PLAN REVISE Décembre 2003

PLAN REVISE Décembre 2003 PLAN REVISE Décembre 2003 Avant propos La révision du Plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés de la Meuse a été élaborée sous maîtrise d'ouvrage du Conseil Général, sous la forme

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE. Résumé

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE. Résumé PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE Résumé Délibération de la Commission du 20 juin 2014 SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE DE L

Plus en détail

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12 Charte Qualité Gestion des déchets de chantier du Lot Entre les représentants des organismes signataires de cette charte, il a été convenu et arrêté ce qui suit: Article 1 : Objectifs du partenariat :

Plus en détail

Présentation du site Valréna

Présentation du site Valréna SITOM SUD GARD Présentation du site Valréna Présentation du SITOM Sud Gard Créé en 1997 et comptant actuellement 81 communes, le syndicat prend en charge le traitement et la valorisation des déchets ménagers.

Plus en détail

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l Allier. Projet de plan

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l Allier. Projet de plan Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l Allier Projet de plan modifié suite à la première phase de consultations septembre 2012 Après plus de deux ans de travaux et de concertation,

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir

Déchets : outils et exemples pour agir ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES ET PERCEPTION DES HABITANTS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN MATIERE DE DECHETS DANGEREUX - SYMEVAD Monographie complète Symevad (Nord-pas-de-Calais et Nord) Année 1 du PDP : 2010

Plus en détail

Le SIRTOM de la Région de Brive. page 3. Les ordures ménagères... page 7. Modes de collecte...page 7. La collecte sélective...

Le SIRTOM de la Région de Brive. page 3. Les ordures ménagères... page 7. Modes de collecte...page 7. La collecte sélective... RAPPORT ANNUEL 2014 SOMMAIRE Le SIRTOM de la Région de Brive. page 3 Territoire, missions...page 3 Les collectivités membres...page 4 Bilan financier global...page 5 Coût moyen par habitant...page 5 Bilan

Plus en détail

Collecte en déchèterie. D1 - Nombre de déchèteries 1 / 9. Catalogue des indicateurs de SINOE 22/06/2016

Collecte en déchèterie. D1 - Nombre de déchèteries 1 / 9. Catalogue des indicateurs de SINOE 22/06/2016 Collecte en déchèterie D1 - Nombre de déchèteries Nombre de déchèteries situées sur le territoire considéré Unité : Nombre de déchèteries Par typologie de collectivité : touristique ou commercial (très

Plus en détail

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages 9 décembre 2010 - ISSEANE Accueil - Introduction Hervé PERNIN ADEME IdF Anne-Sophie de KERANGAL

Plus en détail

Ensemble, trions nos déchets!

Ensemble, trions nos déchets! CONSEIL GENERAL HAUTES-PYRENEES jeudi 10 juillet 2013 Ensemble, trions nos déchets! «En mettant en place une Commission consultative du Suivi du Plan Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés, le

Plus en détail

"Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action"

Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action "Notre plus belle réussite, construire un groupe de dimension internationale qui place l homme au cœur de son action" Francis Pizzorno, Président fondateur de PIZZORNO Environnement Depuis sa création

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets. Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère

Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets. Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère Symeed état des lieux de la gestion des encombrants de

Plus en détail

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 Loi n 95-101 du 02/02/1995 Décret n 2000-404 du 11 mai 2000 CHIFFRES CLES en 2014 Rapport annuel sur

Plus en détail

Plan L ocal. d U rbanisme. Commune de SAINT- DONAT- SUR- HERBASSE. Département de la Drôme

Plan L ocal. d U rbanisme. Commune de SAINT- DONAT- SUR- HERBASSE. Département de la Drôme Département de la Drôme Commune de SAINT- DONAT- SUR- HERBASSE Plan L ocal d U rbanisme 5a - Annexes (Pièces écrites) 5a.1. Servitudes d Utilité Publique 5a.2. Eléments relatifs au réseau d eau potable

Plus en détail

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants 4 ème version Juillet 2013 Sébastien LOUIS-ROSE - Tél : +33 (0) 1 41 62 83 45 Sebastien.louisrose@afnor.org Patricia BENEDIKT - Tél : +33

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GENERALES

I. DISPOSITIONS GENERALES Commune de Chevilly Règlement régissant la collecte, le transport et le traitement des déchets I. DISPOSITIONS GENERALES BASE LEGALE Article 1er Le présent règlement régit la collecte, le transport et

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Boulangerie AURANT REST Coiffeur

Boulangerie AURANT REST Coiffeur Boula ngeri e ANT R TAU RES Coiffe ur Remerciements Étude réalisée par In Numeri : Laurence HAEUSLER, Anne-Gaelle MORO-GOUBELY, Guillaume BERTHOIN Coordination technique : Christian MATHERY et Pierre GALIO,

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Le Centre de Valorisation des Déchets NOIDANS-LE-FERROUX SYTEVOM Lieu dit «Les Fougères» 70 130 NOIDANS LE FEROUX Tél : 03.84.76.93.00 Fax : 03.84.76.39.00 www.sytevom.org sytevom@orange.fr

Plus en détail

Un territoire, une volonté RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS ANNEE 2010

Un territoire, une volonté RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS ANNEE 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TARDENOIS Un territoire, une volonté RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS ANNEE 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TARDENOIS Rue de

Plus en détail

LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS 2015 ANNEXE 1 A LA DECISION DU 9 mars 2015 LISTE DES TARIFS 2015 1) DÉCHÈTERIE ET CENTRE DE TRAITEMENT VILLECHIEN 1.1) COMPOST - imputation 7078 (TVA 10%) Tarif 2014 Proposition tarif 2015 Compost en sac de

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour le tri et le recyclage, un nouveau tarif Point Vert en 2012.

Une nouvelle ambition pour le tri et le recyclage, un nouveau tarif Point Vert en 2012. Une nouvelle ambition pour le tri et le recyclage, un nouveau tarif Point Vert en 2012. Eco-Emballages met en œuvre à partir du 1 er janvier 2012 un nouveau tarif Point Vert. Il vise à augmenter le recyclage

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE

DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Projet de Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets non Dangereux de la Martinique Résumé non technique du rapport d évaluation environnementale Juin 2015

Plus en détail

Schéma de gestion et d élimination des sous-produits de l assainissement du Rhône Réunion de présentation de l étude auprès des professionnels de l

Schéma de gestion et d élimination des sous-produits de l assainissement du Rhône Réunion de présentation de l étude auprès des professionnels de l Schéma de gestion et d élimination des sous-produits de l assainissement du Rhône Réunion de présentation de l étude auprès des professionnels de l assainissement - vidangeurs 13 mai 2009 Contexte du schéma

Plus en détail

DÉCHETS ÉDITION 2014. Coiffe

DÉCHETS ÉDITION 2014. Coiffe DÉCHETS ÉDITION 214 Boula ngeri e ANT R TAU RES Coiffe ur Remerciements Étude réalisée par In Numeri : Laurence HAEUSLER, Anne-Gaelle MORO-GOUBELY, Guillaume BERTHOIN Coordination technique : Christian

Plus en détail

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers Tableau de bord déchets d'emballages ménagers Version finale Données 214 ADEME/DECD/SPEM/SPa 1 sur 2 version finale - juillet 215 ADEME/DECD/SPEM/SPa 2 sur 2 version finale - juillet 215 chiffres clés

Plus en détail

Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages

Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages IMPACT DE LA LOGISTIQUE RETOUR SUR LA COLLECTE DES EMBALLAGES PERDUS EN CHD Publication octobre 2013 Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages 2 Synthèse La mise en place

Plus en détail

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION Direction de la Propreté et de l Eau 2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSÉ DES MOTIFS La

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets.

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Accompagnement et Formation Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Mode Opératoire I. Réalisation de l Audit interne. II. Elaboration du Projet d Optimisation. III. Mise en place et Suivi du Plan

Plus en détail

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule CDI Recyclage Agence Nord Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule Présentation CDI Recyclage intègre Paprec Group en juin 00 et profite désormais du maillage national et des savoir-faire du leader indépendant

Plus en détail