CEE : les nouvelles modalités de prise du repos quotidien de 11 heures

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CEE : les nouvelles modalités de prise du repos quotidien de 11 heures"

Transcription

1 ANIMATION / Statuts spécifiques S3-044 CEE : les nouvelles modalités de prise du repos quotidien de 11 heures La loi du 22/03/2012 de simplification du droit rappelle les obligations de respect, pour les salariés en contrat d engagement éducatif (CEE), des règles de repos quotidien de 11 heures consécutives, hebdomadaire de 24 heures consécutives, et la durée maximale de travail de 48 heures par semaine (cf. fiche S3-043 d avril 2012). Remarque : le repos de 24h s entend tous les consécutifs de présence du salarié en CEE et non durant la semaine civile comme nous l avions écrit dans la fiche S S agissant du repos quotidien, le principe rappelé par la loi du 22/03/2012 est que les salariés en CEE ont droit, comme tout autre salarié, pour chaque jour de travail à 11h de repos. Toutefois, la loi ouvre la possibilité d un aménagement de ce repos, aménagement dont les modalités viennent d être fixées par décret n du 26 avril 2012 Remarque : la rédaction de ce décret pouvant poser sur certains points des interrogations, nous vous apportons la lecture qui nous semble la plus logique et appropriée, sachant qu une circulaire administrative devant interpréter ce texte a été annoncée pour début juin. Le décret prévoit ainsi que ce repos peut être donné au salarié pour partie à la fin du séjour, dès lors qu une autre partie est donnée en cours de séjour. Il donne deux options de dérogation à l employeur : Option 1 : ne pas donner de repos tous les jours mais assurer un repos minimal cumulé en une seule ou plusieurs fois durant le séjour, et le reliquat en fin de contrat ; Option 2 : donner un repos quotidien réduit fixé entre 8 et 11h par jour, une autre partie cumulée en cours de séjour, et le reliquat en fin de contrat. Rappel : ces aménagements du repos quotidien des salariés en CEE ne concernent pas par principe les salariés travaillant en accueil de loisirs sans hébergement, sauf lorsqu ils sont amenés à être présents durant la nuit (veillées ). 1. Comment doit être donné le repos quotidien? L employeur peut opter pour l une des 3 formules suivantes : 1) Repos de 11 heures consécutives intégralement attribué tous les jours au salarié Cette formule correspond à l obligation stricte du code du travail sans aménagement. Le salarié en CEE bénéficie d un repos de 11h consécutives entre deux journées de travail. 2) Repos non attribué tous les jours C est l option prévue par le nouvel article D du code de l action sociale et des familles (CASF) : «Art. D Lorsque l'organisation de l'accueil a pour effet de supprimer la période minimale de repos prévue au premier alinéa de l'article L , la personne titulaire d'un contrat d'engagement éducatif bénéficie d'un repos compensateur dont la durée est égale à onze heures pour chaque période de vingt-quatre heures, octroyé dans les conditions suivantes : 1/8

2 «pour chaque période d'accueil de sept jours, ce repos est accordé, d'une part, pendant cette période pour une durée minimale de seize heures, pouvant être fractionnées par périodes d'au moins quatre heures consécutives, d'autre part, pour le surplus, à l'issue de l'accueil ou, si celui-ci dure plus de vingt et un jours, à l'issue d'une période de vingt et un jours ; «pour chaque période d'accueil ou fraction de période d'accueil égale à quatre, cinq ou six jours, ce repos est accordé, d'une part, pendant cette période pour une durée minimale, respectivement, de huit heures, de douze heures et de seize heures, pouvant être fractionnées par périodes d'au moins quatre heures consécutives, d'autre part, pour le surplus, à l'issue de l'accueil ; «pour chaque période d'accueil ou fraction de période d'accueil inférieure ou égale à trois jours, ce repos est accordé à l'issue de l'accueil.» Dans cette option, le salarié ne bénéficie pas d un repos quotidien tous les jours de la semaine. En revanche, il doit bien bénéficier globalement d un repos égal à 11h pour toutes les séquences de travail de 24h, une partie de ce repos, selon la durée du séjour, devant être donné en cours de séjour, et l autre partie en fin de séjour. Séjour de 2 à Le repos quotidien, à accorder en cours et en fin de contrat, doit être donné de la manière suivante : Durée du séjour A (en jours civils entamés) Repos à donner pour chaque «période» de séjour de 1 à Repos total quotidien B (RTQ) à donner (en cours ou fin de contrat) 1 1 0h (ou 11h si ce jour accolé à une période de ) 2 Soit 1x 24h 3 Soit 2x 24h 4 Soit 3x 24h Repos quotidien cumulé à donner en cours de séjour (RQCS) (repos par tranches de 4h minimum C ) 0h Repos quotidien reporté en fin de contrat (RQR) si le repos donné en cours de contrat correspond au minimum 0h (ou 11h si jour accolé à une période de ) Durée du contrat en CEE D si le repos donné en cours de contrat correspond au minimum 11h 0 11h 11h 22h 0 22h 22h 33h 8 heures données : - en 1 fois (8h) - ou en 2 fois (2 x 4h) 33h 8h = 25h 25h 5 Soit 4x 24h 44h 12 heures donnés : - en 1 fois (12h) - ou en 2 fois (2 x 6h) - ou en 3 fois (3 x 4h) 44h 12h = 32h 32h 6 Soit 5x 24h 55h 16 heures donnés : - en 1 fois (16h) - ou en 2 fois (2 x 8h) - ou en 3 fois (2 x 6h + 4h) - ou en 4 fois (4x 4h) 55h 16h = 39h 39h 7 Soit 6x 24h 1 RH 55h 2 16 heures donnés : - en 1 fois (16h) - ou en 2 fois (2 x 8h) - ou en 3 fois (2 x 6h + 4h) - ou en 4 fois (4x 4h) + 1RH 3 55h 16h = 39h 39h 1 Un séjour ne peut pas compter qu un seul jour civil, cette ligne n est indiquée que lorsque le séjour compte une ou plusieurs tranches de + 1 jour, l addition de ce jour occasionnant dans ce cas un repos de 11h. 2 Le repos total quotidien d une période de n augmente pas par rapport à celui d une période de 6 jours car le jour de plus correspond à un jour de repos hebdomadaire (qui ne donne pas droit à 11h de repos en plus). 3 RH : repos hebdomadaire 2/8

3 A) Ce nombre de jours tient compte des jours de repos hebdomadaire et des heures de repos quotidien accordées durant le séjour (RQCS), mais pas du repos quotidien reporté en fin de séjour (RQR). On part de l hypothèse que le salarié réalise la totalité du séjour. A défaut, il faut prendre le nombre de jours du contrat comme référence. Attention, il ne faut pas confondre durée du séjour en jours civils entamés et le nombre de tranches de 24h (donnant droit chacune à 11h de repos). Exemple : un séjour de 3 jours civils (début de l accueil le lundi 8h au mercredi 12h) compte en réalité non pas 3x24h mais 2x24h, soit un repos total quotidien de 22h. B) Le repos quotidien total de 11h dû au salarié est décompté par tranche de 24h grâce au calcul indiqué dans l encadré ci-après. C) Les repos donnés au cours du séjour doivent toujours avoir une durée minimum de 4 heures consécutives, les horaires de ces repos étant décidés librement par l employeur (jour ou nuit). Ces repos peuvent tous avoir une durée différente les uns des autres dès lors que la règle des 4H minimum est respectée et que le quota d heures données en cours de période est respecté. Exemple : pour une période de 5 jours, l employeur peut donner les 12h en 2 fois correspondant à 8h et 4h (et non pas forcément 2x6h). D) La durée du contrat est ainsi calculée en accolant en fin de séjour le repos quotidien non pris en cours de séjour (RQR), indiqué dans la colonne précédente du tableau. Attention : le repos hebdomadaire de 24 heures consécutives applicable pour toute période de doit être donné impérativement au cours de cette période de, et ne peut être reporté à la fin du contrat. Calcul du RTQ repos total quotidien (en 2 temps) : 1) Calcul du nombre de séquences de 24h = Nombre d heures de présence exigées par l employeur entre le début de l accueil et la fin de l accueil* / 24 (résultat arrondi à l inférieur**) *Dans ce calcul, il ne faut pas déduire les heures de repos quotidien qui sont prises en cours de séjour ; mais il faut déduire les jours des repos hebdomadaire (RH) (cf. exemples ci-après). Rappel : 1 jour de RH est dû pour toute période de consécutifs entiers (exemple : si le contrat dure 12 jours, un seul repos de 24h sera dû durant la première période de ). **Le résultat est arrondi à l inférieur car nous estimons que toute période de présence de moins de 24 heures ne donne pas droit au repos de 11 heures dans la mesure où l article D parle de «durée égale à onze heures pour chaque période de vingt-quatre heures» (ce qui peut être le cas le premier ou dernier jour de séjour). 2) Repos total quotidien = Nombre de séquences de 24h x 11h Exemples : - Un séjour sans repos hebdomadaire qui commence le lundi 8h et se termine le vendredi à 12h. Nombre de séquences de 24h = (100h / 24) = 4.17, arrondi à l inférieur, soit 4. Repos total quotidien = 4 x 11h = 44h Tableau illustrant le décompte du repos total quotidien (en découpant les tranches de 24h) Lundi 8h au mardi 8h Donne droit à un repos de 11h Mardi 8h à mercredi 8h Donne droit à un repos de 11h Mercredi 8h à jeudi 8h Donne droit à un repos de 11h Jeudi 8h à vendredi 8h Donne droit à un repos de 11h Vendredi de 8h à 12h = 4h (< à 24h) Pas de repos quotidien - Un séjour qui commence le lundi 10h et se termine le lundi suivant à 17h (avec repos hebdomadaire le dimanche). Nombre de séquences de 24h = (151h / 24) = 6.29, arrondi à l inférieur, soit 6 (on ne tient pas compte du dimanche qui est un jour de repos hebdomadaire). Repos total quotidien = 6 x 11h = 66h Tableau illustrant le décompte du repos total quotidien (en découpant les tranches de 24h) Lundi 10h au mardi 10h Donne droit à un repos de 11h Mardi 10h à mercredi 10h Donne droit à un repos de 11h Mercredi 10h à jeudi 10h Donne droit à un repos de 11h Jeudi 10h à vendredi 10h Donne droit à un repos de 11h Vendredi 10h à samedi 10h Donne droit à un repos de 11h Samedi 10h à dimanche 10h Donne droit à un repos de 11h Dimanche 10h à lundi 10h * REPOS Pas de repos quotidien Lundi 10h à 17h = 7h (< à 24h) Pas de repos quotidien 3/8

4 *Le fait que le salarié ait un repos qui ne corresponde pas à ce séquencement entre dimanche 10h et lundi 10h (par exemple, repos entre 14h et 14h) est indifférent. Ce tableau est réalisé de sorte de comprendre comment compter le nombre de séquences de 24h, et de penser à déduire le jour de repos, quel que soient les heures de début et fin de ce repos. Séjour de 8 jours et plus Exemples de Séjours de plus de Durée du séjour A (en jours civils entamés) 8 (soit 7x 24h 1 RH) Repos total quotidien B (RTQ) à donner (en cours ou fin de contrat) 66h Tranches à cumuler + 1 jour Repos quotidien cumulé à donner en cours de séjour (RQCS) (repos par tranches de 4h minimum C ) 4 0h Repos quotidien reporté en fin de contrat (RQR) ou au terme de 21 jours si le repos donné en cours de contrat correspond au minimum 66h-16h=50h en fin de contrat Durée du contrat en CEE D si le repos donné en correspond au minimum 50h 12 (soit 11x 24h 1 RH) jours 12h = 82h en fin de contrat 82h 15 (soit 14x 24h 2 RH) jour 0h = 100h en fin de contrat 100h 18 (soit 17x 24h 2 RH) jours 8h = 125h en fin de contrat 125h 21 (soit 20x 24h 3 RH) = 139h Au terme des 21 jours 139h A) Ce nombre de jours tient compte des jours de repos hebdomadaire et des heures de repos quotidien accordées durant le séjour (RQCS), mais pas du repos quotidien reporté en fin de séjour (RQR). On part de l hypothèse que le salarié réalise la totalité du séjour. A défaut, il faut prendre le nombre de jours du contrat comme référence. Attention, il ne faut pas confondre durée du séjour en jours civils et le nombre de tranches de 24h (donnant droit chacune à 11h de repos). Exemple : un séjour de 3 jours civils (début de l accueil le lundi 8h au mercredi 12h) compte en réalité non pas 3x24h mais 2x24h, soit un repos total quotidien de 11h. B) Le repos quotidien total de 11h dû au salarié est décompté grâce au calcul indiqué dans l encadré en page précédente «Calcul du RTQ repos total quotidien». Attention, ce calcul ne peut pas se faire en additionnant les montants de RTQ du tableau de la page 2 entre eux, car il manquerait un repos de 11h entre chaque période. C) Les repos donnés au cours du séjour doivent toujours avoir une durée minimum de 4 heures consécutives, les horaires de ces repos étant décidés librement par l employeur (jour ou nuit). Ces repos peuvent tous avoir une durée différente les uns des autres dès lors que la règle des 4H minimum est respectée et que le quota d heures données en cours de période est respecté. Exemple : pour une période de 5 jours, l employeur peut donner les 12h en 2 fois correspondant à 8h et 4h (et non pas forcément 2x6h). D) La durée du contrat est ainsi calculée en accolant en fin de séjour (ou pour les séjours de plus de 21 jours, au terme de 21 jours de séjour), le repos quotidien non pris en cours de séjour (RQR), indiqué dans la colonne précédente du tableau. 4 RH : repos hebdomadaire 4/8

5 Il faut toujours prendre la période la plus longue possible à laquelle on rajoute le reliquat. Exemple : un séjour de 9 jours correspond à + 2 jours. Nous estimons qu il n est pas possible d opérer une répartition différente (exemple : 9 jours = jours) pour obtenir des règles permettant de reporter plus de repos à la fin du séjour. Exemple 1 : Séjour de 5 jours. Départ le lundi 8 heures (début de l accueil) Retour le vendredi 20 h (fin de l accueil) 4 tranches de 24h donc 44 heures de repos quotidien. Durant ces 5 jours, le CEE devra bénéficier de 12 heures de repos, par tranche minimale de 4 heures qui peuvent par exemple être de 2 x 4 heures ou 1 fois 8 heures. Resteront donc 32 heures de repos à l issue du séjour. Le contrat prendra donc fin le dimanche à 4 heures (vendredi 20h + 32 heures). Exemple 2 : Séjour de 18 jours. Départ le lundi 2 juillet 8 heures (début de l accueil) Retour le jeudi 19 juillet 20 heures 2 tranches de et 1 tranche de 4 jours Lundi 8h au mardi 8h Mardi 8h à mercredi 8h Mercredi 8h à jeudi 8h Jeudi 8h à vendredi 8h Vendredi 8h à samedi 8h Samedi 8h à dimanche 8h Dimanche 8h à lundi 8h Lundi 8h au mardi 8h Mardi 8h à mercredi 8h Mercredi 8h à jeudi 8h Jeudi 8h à vendredi 8h Vendredi 8h à samedi 8h Samedi 8h à dimanche 8h Dimanche 8h à lundi 8h Lundi 8h au mardi 8h Mardi 8h à mercredi 8h Mercredi 8h à jeudi 8h Période de 24h complète RH à donner durant le séjour RH de 24h à accorder durant les 7 jours RH de 24h à accorder durant les 7 jours Repos de 11h acquis par le salarié 11h x (7 tranches de 24h 1RH) = 66h 11h x (7 tranches de 24h 1RH) = 66h 11h x 3 tranches de 24h = 33h Jeudi 8h à jeudi 20h = 12h rien TOTAL RQR = 50h+50h+25h = 125h à accoler à la fin du séjour NB : Ce tableau peut servir de modèle à l organisation des repos au cours d un séjour. Répartition du Repos quotidien (RQCS et RQR) RQCS = 16h durant cette période RQR = 66h-16h=50h à la fin du séjour RQCS = 16h durant cette période RQR = 66h-16h=50h à la fin du séjour RQCS = 8h durant cette période RQR = 33h-8h=25h à la fin du séjour 7 premiers jours : le CEE durant ces 7 premiers jours doit avoir obligatoirement 24 heures de repos hebdomadaire et bénéficie de 16 heures de repos en cours de séjour (sur les 66h auxquelles il ouvre droit : 11h x (7 tranches de 24h 1RH) = 66h) Les 16 heures de repos compensateur : en une fois ou qui peuvent être fractionnées par tranche de 4 heures minimum : par exemple, 2 x 8 heures ou 4 x 4 heures au cours de ces. Repos hebdomadaire : 24 heures consécutives à donner du lundi 8h au lundi suivant 8h. 50 heures à prendre à l issue du séjour (66 16) suivants : identique aux 7 premiers jours 4 derniers jours : le CEE durant ces 4 jours bénéficie de 8 heures de repos quotidien (sur les 33 auxquelles il ouvre droit puisque 3 x 11 = 33, la tranche de 24h s arrêtant au jeudi 8h), qui peuvent être données en 2 x 4 heures ou 1 fois 8 heures. 25 heures à prendre à l issue du séjour (33-8) 5/8

6 Total de RQR : = 125 heures à prendre à l issue du séjour. Le séjour se terminant le jeudi 20h, le contrat prend donc fin le mercredi suivant à 1 h (jeudi 20h + 125h). Attention, pour tous les séjours dépassant 21 jours, le décret précise bien que, pour les séjours de plus de, le RQR est pris à l issue du séjour «ou, si celui-ci dure plus de vingt et un jours, à l'issue d'une période de vingt et un jours». Cela signifie donc concrètement, que pour un séjour de 28 jours par exemple, le même titulaire de CEE ne pourra faire la totalité du séjour puisque après 21 jours, il devra bénéficier immédiatement de 8 jours de repos. Cela signifie également qu une association souhaitant enchaîner 2 séjours de 21 jours devra respecter, entre les 2 séjours, un délai de 8 jours sans pouvoir faire appel à un titulaire de CEE qui aurait fait l intégralité du 1 er séjour. 3) Repos donné quotidiennement mais réduit C est l option décrite par l article D du CASF : «Art. D Lorsque l'organisation de l'accueil a pour effet de réduire la période minimale de repos prévue au premier alinéa de l'article L , la personne titulaire d'un contrat d'engagement éducatif bénéficie d'un repos compensateur dont la durée est égale à la fraction du repos quotidien dont il n'a pu bénéficier, octroyé dans les conditions suivantes : «pour chaque période d'accueil ou fraction de période d'accueil de quatre à sept jours, ce repos est accordé, d'une part, pendant cette période pour un tiers de sa durée, sans pouvoir être fractionné, d'autre part, pour le surplus, à l'issue de l'accueil ou, si celui-ci dure plus de vingt et un jours, à l'issue d'une période de vingt et un jours ; «pour chaque période d'accueil ou fraction de période d'accueil inférieure ou égale à trois jours, ce repos est accordé à l'issue de l'accueil.» Dans cette option, le salarié bénéficie d un repos quotidien tous les jours de la semaine, mais ce repos est réduit. Ce repos, dont la durée est fixée par l employeur peut s échelonner entre 8 et 11h par jour. Le différentiel permettant d atteindre le repos de 11h toutes les séquences de 24h est attribué pour partie au cours du contrat et pour partie à la fin du contrat, comme indiqué dans le tableau suivant : Durée du séjour A (en jours civils entamés) Repos à donner pour chaque «période» de séjour de 1 à Repos total quotidien B (RTQ) à donner (en cours ou fin de contrat) 1 5 0h (ou 11h si ce jour accolé à une période de ) 2 Soit 1x 24h 3 Soit 2x 24h 4 Soit 3x 24h 5 Soit 4x 24h 11h 22h 33h 44h Repos quotidien cumulé à donner en cours de séjour (RQCS) + 1/3 du reliquat donné en une fois obligatoirement + 1/3 du reliquat donné en une fois obligatoirement Repos quotidien reporté en fin de contrat (RQR) 0h (ou si ce jour est accolé à une période de : reliquat du repos donné en cours de séjour) Repos non donné en cours de séjour Repos non donné en cours de séjour 2/3 du reliquat si 1/3 donné en 2/3 du reliquat si 1/3 donné en 5 Un séjour ne peut pas compter qu un seul jour civil, cette ligne n est indiquée que lorsque le séjour compte une ou plusieurs tranches de + 1 jour, l addition de ce jour occasionnant dans ce cas un repos de 11h. 6/8

7 6 Soit 5x 24h 55h + 1/3 du reliquat donné en une fois obligatoirement 2/3 du reliquat si 1/3 donné en 7 Soit 6x 24h - 1 RH 55h 6 A) Ce nombre de jours tient compte des jours de repos hebdomadaire et des heures de repos quotidien accordées durant le séjour (RQCS), mais pas du repos quotidien reporté en fin de séjour (RQR). On part de l hypothèse que le salarié réalise la totalité du séjour. A défaut, il faut prendre le nombre de jours du contrat comme référence. Attention, il ne faut pas confondre durée du séjour en jours civils et le nombre de tranches de 24h (donnant droit chacune à 11h de repos). Exemple : un séjour de 3 jours civils (début de l accueil le lundi 8h au mercredi 12h) compte en réalité non pas 3x24h mais 2x24h, soit un repos total quotidien de 11h. B) Le repos quotidien total de 11h dû au salarié est décompté grâce au calcul indiqué dans l encadré en page 3. Attention : seul le repos quotidien peut être en partie reporté en fin de contrat. Le repos hebdomadaire de 24 heures consécutives applicable pour toute période de doit être donné impérativement au cours de cette période. Pour les séjours supérieurs à, faute de précision claire du décret, nous considérons qu il faut additionner les périodes indiquées ci-dessus entre elles en cumulant les règles applicables à chacune. Exemple de séjour de 3 jours : Départ le lundi 8 heures (début de l accueil) Retour le mercredi 20 h (fin de l accueil) 2 tranches de 24h donc 22 heures de repos quotidien. Il en est attribué 8 chaque nuit. Reste un reliquat de 6 heures à l issue du séjour. Le contrat prendra donc fin le jeudi à 2 heures du matin. Exemple de séjour de 5 jours : Départ le lundi 8 heures (début de l accueil) Retour le vendredi 20 h (fin de l accueil) 4 tranches de 24h donc 44 heures de repos quotidien. 8 heures de repos quotidien sont attribuées chaque jour. Reste donc un reliquat de = 12 heures. 1/3 de ces 12 heures (donc 4h) sont à attribuer durant le séjour, en une fois. Le reliquat (8h) à la fin du séjour. Le contrat prendra donc fin le samedi à 4h du matin. Exemple de séjour de 18 jours : Départ le lundi 2 juillet 8 heures (début de l accueil) Retour le jeudi 19 juillet 20 heures 2 tranches de et 1 tranche de 4 jours. 8 heures de repos attribuées quotidiennement 7 premiers jours : le CEE durant ces 7 premiers jours doit avoir obligatoirement 24 heures de repos hebdomadaire. Il aura également 48 heures de repos quotidien attribuées sur er reliquat de 18 heures (66 48). 6 heures (1/3) à attribuer durant ces (en plus donc des 8 heures de repos quotidien). 12 heures à prendre à l issu du séjour. suivants : identique aux 7 premiers jours + 1/3 du reliquat donné en une fois obligatoirement + 1RH 7 2/3 du reliquat si 1/3 donné en 6 Le repos total quotidien d une période de n augmente pas par rapport à celui d une période de 6 jours car le jour de plus entre les deux périodes est obligatoirement un jour de repos hebdomadaire qui ne donne pas droit à 11h de repos en plus. 7 RH : repos hebdomadaire 7/8

8 4 derniers jours : le CEE durant ces 4 jours aura 24h de repos quotidien (sur les 33 auxquelles il ouvre droit puisque 3 x 11 = 33, la tranche de 24h s arrête au jeudi 8h). 1 er reliquat de 9 heures (33-24). 3 heures (1/3) à attribuer durant ces 4 jours, en une fois. 6 heures à prendre à l issu du séjour. Total de RQR : = 30 heures à prendre à l issue du séjour. Dans notre exemple, le séjour se termine le jeudi 19 juillet à 20h, horaire auquel il faut ajouter le repos de 30h. Le contrat prendra donc fin le samedi à 2h du matin. 2. Le traitement du repos attribué en fin de contrat Lorsque l employeur choisit l option 2 ou 3, une partie du repos est reportée à la fin du contrat en CEE. Cela signifie que le terme du contrat de travail est reporté d autant : l employeur doit donc désormais penser dès la rédaction du contrat de travail - à ajouter à la fin du séjour le cumul des heures de repos, de façon à les inclure dans le contrat (cf. les exemples précédents et le modèle de contrat CEE mis à jour). Le salarié et l employeur doivent respecter cette obligation de repos : l employeur ne doit pas faire travailler le salarié durant cette période, et le salarié ne doit pas travailler durant cette période (la responsabilité de l employeur se limitant à l interdiction d emploi en interne durant cette période, et ne peut être étendue à d éventuelles activités salariées extérieures de son ex-salarié). En l état actuel du texte, il n est pas prévu de rémunération supplémentaire pour ce repos accordé en fin de contrat ou au terme de 21 jours. 8/8

DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PRINCIPE DE L ANNUALISATION

DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PRINCIPE DE L ANNUALISATION Circulaire n 2014-6 du 02 juillet 2014 Maison des Communes - 4 rue Marie Laurencin 03400 YZEURE Téléphone 04 70 48 21 00 Télécopie 04 70 44 85 61 DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des sections de techniciens supérieurs Vu la délibération du conseil d administration du lycée en date du 29 mai 2007 approuvant la convention-type

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N

L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des Sections de Techniciens Supérieurs Vu le décret 2006-1093 du 29 août 2006 (J.O. du 31.08.2006), Vu

Plus en détail

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES CONVENTION RELATIVE AUX PÉRIODES DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Pour les étudiants de... Vu le code du Travail, notamment ses articles L 4153-1, R. 4153-41 à R. 4153-44 et R. 4153-46, Vu le code de l

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103 PARIS, le 09/07/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES ORIENTATIONS DU RECOUVREMENT DIROR LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103 OBJET : Mise en oeuvre de la nouvelle réglementation relative à l'évaluation des

Plus en détail

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans :

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE SEQUENCE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DE L OPERATION «BRAVO LES ARTISANS de Charente-Maritime» Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

Social. Précisions ministérielles. Avantages en nature et frais professionnels

Social. Précisions ministérielles. Avantages en nature et frais professionnels Avantages en nature et frais professionnels Précisions ministérielles L administration vient de diffuser une troisième série de questions/réponses. S agissant des avantages en nature, elle revient notamment

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI PREAMBULE Pour répondre à la continuité du service que l entreprise doit assurer à ses clients, certaines activités pour certains rôles ou fonctions, recourent à

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES LES POINTS CLE DE LA GESTION DU TEMPS DE TRAVAIL

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES LES POINTS CLE DE LA GESTION DU TEMPS DE TRAVAIL 1/29/MS Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Fiches statut REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES LES POINTS CLE DE LA GESTION DU TEMPS DE TRAVAIL Le décret n 2013-77

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT Entre les soussignés l'entreprise... (dénomination sociale),... (siège social/adresse) représentée par... (prénom)... (nom) en qualité de... (qualité/fonction/profession) d'une

Plus en détail

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT La réglementation relative au temps de travail s applique à tous les agents des collectivités territoriales et de leurs établissements

Plus en détail

La validité du CET était limitée à 10 ans, courant à partir de la date où le compte comportait 20 jours.

La validité du CET était limitée à 10 ans, courant à partir de la date où le compte comportait 20 jours. LE NOUVEAU RÉGIME DU COMPTE ÉPARGNE-TEMPS Paris, le 13 décembre 2012 Pour analyser le décret relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière, paru au Journal officiel du 8 décembre

Plus en détail

L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA POLICE NATIONALE

L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA POLICE NATIONALE L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA POLICE NATIONALE Instruction n INT/C/02/00190C du 18.10.2002 Arrêté du 9 mars 2009 portant règlement général d emploi de la police nationale La multitude des missions

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ

CONVENTION DE STAGE SALARIÉ CONVENTION DE STAGE SALARIÉ AVERTISSEMENT Les personnes qui sollicitent le bénéfice d une convention de stage doivent être obligatoirement inscrites et participer réellement à un cycle de formation ou

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps section temps de travail LES CONGES ET TITRE I : LES TITULAIRES DEUXIEME PARTIE : LES CONGES ET CHAPITRE 2 : LE COMPTE EPARGNE-TEMPS (CET) Dernière mise à jour : Avril 2012 TEXTES APPLICABLES - Décret

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 COMPTE EPARGNE-TEMPS En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 PRESENTATION GENERALE DU DISPOSITIF SOMMAIRE I. CADRE GENERAL

Plus en détail

STATUT LE TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

STATUT LE TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE STATUT LE TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Fiche statut 7 novembre 2013 Références: - Directive européenne n 93-104/CE du 23 novembre 1993 - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant

Plus en détail

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS C.C.A.S PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS Vu : - le décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au c ompte-épargne temps dans la Fonction Publique Territoriale, modifié par le décret n 2010-531 du 20

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2015 0000045

LETTRE CIRCULAIRE n 2015 0000045 LETTRE CIRCULAIRE n 2015 0000045 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1;010;04 Montreuil, le 12/08/2015 12/08/2015 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION REGLEMENTATION

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS DIRECTION DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE SOUS-DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DES RELATIONS SOCIALES (SDRHRS) LE COMPTE EPARGNE TEMPS Bureaux RH3 et RH4 / Août 2005 Compte Epargne-Temps

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 8 VINCENNES SAINT-DENIS DOSSIER DE CANDIDATURE A UN EMPLOI ADMINISTRATIF À L'INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE (IED)

UNIVERSITE PARIS 8 VINCENNES SAINT-DENIS DOSSIER DE CANDIDATURE A UN EMPLOI ADMINISTRATIF À L'INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE (IED) UNIVERSITE PARIS 8 VINCENNES SAINT-DENIS DOSSIER DE CANDIDATURE A UN EMPLOI ADMINISTRATIF À L'INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE (IED) VACATAIRE POUR LA MISSION DE SURVEILLANCE DES EXAMENS DE JUIN ET SEPTEMBRE

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ACCUEIL Bilan trimestriel du 1 er janvier au 31 mars 2014

TABLEAU DE BORD ACCUEIL Bilan trimestriel du 1 er janvier au 31 mars 2014 TABLEAU DE BORD ACCUEIL Bilan trimestriel du 1 er janvier au 31 mars 2014 Sources : base de données Tourinsoft, Google Analytics. Ce tableau de bord trimestriel réuni l ensemble des données et propose

Plus en détail

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE En contrepartie de l ouverture de l Emplacement le dimanche, l Enseigne s engage à développer sur le long terme une politique d embauche qui

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Objet : Question-Réponse relatif à la mise en œuvre de la journée de solidarité. Le Ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale

Objet : Question-Réponse relatif à la mise en œuvre de la journée de solidarité. Le Ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Le Ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Direction des relations du travail Sous-direction de la négociation collective

Plus en détail

Accueil familial de jour

Accueil familial de jour Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Service de protection de la jeunesse Directives pour l accueil de jour des enfants Accueil familial de jour Cadre de référence et référentiels

Plus en détail

Praticiens Hospitaliers et Réduction du Temps de Travail Compte Epargne Temps

Praticiens Hospitaliers et Réduction du Temps de Travail Compte Epargne Temps Syndicat National Des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateurs Élargi Membre adhérent et fondateur de l intersyndicale «Avenir Hospitalier» Membre adhérent de la Fédération Européenne des Médecins

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT. Paris, le 18 janvier 2012

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT. Paris, le 18 janvier 2012 MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT Paris, le 18 janvier 2012 Le ministre de la fonction publique La ministre du budget, des comptes publics

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION

REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION Vu le code de l Education, Vu le code général des collectivités territoriales, Vu la loi n 809 du 13 Août 2004 et notamment l article 82,

Plus en détail

Les assistants maternels. employès par des particuliers

Les assistants maternels. employès par des particuliers Les assistants maternels employès par des particuliers Sommaire Références 1 - OBLIGATIONS GÉNÉRALES 2 2 - LE CONTRAT DE TRAVAIL 3 et 4 3 - PÉRIODE D ESSAI 4 4 - DURÉE DE L ACCUEIL 5 5 - RÉMUNÉRATION

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

L actualité statutaire En brèves. Du 24 au 30 octobre 2011

L actualité statutaire En brèves. Du 24 au 30 octobre 2011 L actualité statutaire En brèves Du 24 au 30 octobre 2011 Sommaire Disponible sur le site... 2 Ils ne sont toujours pas publiés!... 3 Action sociale... 5 «Prise en charge par la collectivité d un appareil

Plus en détail

Vous êtes engagé dans une formation qui permet d obtenir le BAFD et d exercer les

Vous êtes engagé dans une formation qui permet d obtenir le BAFD et d exercer les LIVRET DE FORMATION BREVET D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR EN ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS N 12063*02 Vous êtes engagé dans une formation qui permet d obtenir le BAFD et d exercer les fonctions

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

Dossier 1 : L'organisation du service et la maîtrise des flux de clientèle

Dossier 1 : L'organisation du service et la maîtrise des flux de clientèle Management et Gestion- des Unités Commerciales BTS BLANC 2008 CORRIGÉ LA POSTE «LES MARVILLONS» Dossier 1 : L'organisation du service et la maîtrise des flux de clientèle 1.1. Planning horaire de travail

Plus en détail

services à la personne

services à la personne Novembre 2012 ADRESSES UTILES DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI (DIRECCTE) Unité territoriale du Rhône 8/10 rue du Nord 69100 Villeurbanne

Plus en détail

Le Contrat d engagement éducatif. CDDP 2 février 2012

Le Contrat d engagement éducatif. CDDP 2 février 2012 Le Contrat d engagement éducatif CDDP 2 février 2012 1 SOMMAIRE 1 Le CEE Kézako? 2 La Directive Européenne 3 La Jurisprudence (CJCE et CE) 4 Conséquences et perspectives 5 Questions diverses 2 Le CEE 1

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

Journée de solidarité

Journée de solidarité Pégase 3 Journée de solidarité Dernière révision le 21/03/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...4 Mention sur le bulletin...4 Salariés concernés...4 Particularité des

Plus en détail

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Comité Technique Paritaire Réunion du 28 septembre 2010 Annexe 1 REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Règles d ouverture, de fonctionnement, de gestion et de fermeture du Compte Epargne-Temps (art 10 du décret

Plus en détail

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement.

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale : Votre rémunération sera le résultat

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N Articles L.5135-1 et D.5135-1 et suivants du code du travail L ORGANISME PRESCRIPTEUR 13912*02 Dénomination

Plus en détail

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels Etab=MK3, Timbre=G430, TimbreDansAdresse=Vrai, Version=W2000/Charte7, VersionTravail=W2000/Charte7 Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels

Plus en détail

I - OUVERTURE DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS :

I - OUVERTURE DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS : Amiens, le 8 décembre 2014 Rectorat Division des Personnels d Administration et d Encadrement FG/FL n 14-435 Affaire suivie par : Fabienne GERARD Chef du bureau DPAE3 Gestion des personnels administratifs

Plus en détail

Accord instituant un Compte Épargne Temps

Accord instituant un Compte Épargne Temps Préambule...2 Article 1 Bénéficiaires...2 Article 2 Alimentation du compte...2 2-1 Des congés payés annuels...2 2-2 Des jours de repos ARTT...2 2-3 Nombre maximum de jours cumulables au titre des congés

Plus en détail

1 - LE COMPTE EPARGNE-TEMPS... 2

1 - LE COMPTE EPARGNE-TEMPS... 2 Fiche d information Page 1 sur 12 OBJET Le présent document a pour objet de vous présenter les grands principes du compte épargne-temps (CET) mis en place au sein de notre ministère depuis 2003. Il aborde

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE des jeunes travailleur-euse-s et apprenti-e-s Ce qu il faut savoir... Conseil interprofessionnel pour la formation Département de l instruction publique Office pour l orientation,

Plus en détail

Le ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

Le ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE Paris, le 27 août 2003 NOR/INT/C/03/00088/C Le ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Compte épargne temps 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 9 mars 2010 Mise à jour du 1 er juin 2010 Références

Plus en détail

Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015

Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015 ADDITIF AU GUIDE PRATIQUE SUR LES NOUVEAUX RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE Vendredi GUIDE PRATIQUE LES NOUVEAUX RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil A. Utilité Le Règlement d Ordre Intérieur proposé informe chaque partie des différents aspects

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Arrêté du 21 décembre 2012 relatif à l agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements et services du secteur social et

Plus en détail

BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Convention de projet

BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Convention de projet BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT Convention de projet Etablie en exécution des prescriptions : de la loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 Article 1 La présente convention règle les rapports de l entreprise

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés Peut-on imposer aux salariés de travailler un jour férié? Comment organiser les ponts dans l entreprise? Comment

Plus en détail

I La conservation des dossiers médicaux répond à un triple intérêt :

I La conservation des dossiers médicaux répond à un triple intérêt : mai 2009 DOSSIERS MEDICAUX CONSERVATION ARCHIVAGE Article 45 (article R.4127-45 du code de la santé publique) «, le médecin doit tenir pour chaque patient une fiche d'observation qui lui est personnelle

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

3. DONNEES STATISTIQUES DE LA FREQUENTATION 1 DES BU ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-12

3. DONNEES STATISTIQUES DE LA FREQUENTATION 1 DES BU ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-12 Horaires d ouverture des 3. DONNEES STATISTIQUES DE LA FREQUENTATION 1 DES ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-12 Service commun de la documentation Bibliothèques universitaires (SCD ) Juin 2013 1 Ces données statistiques

Plus en détail

Charte des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles

Charte des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles Charte des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles Cette charte vise à clarifier les rôles de chacun au sein des écoles maternelles et plus particulièrement les missions de l ATSEM. Elle

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-23

Plus en détail

Nom Prénom :... Baby-sitters

Nom Prénom :... Baby-sitters Nom Prénom :... Baby-sitters DOSSIER D INSCRIPTION 2012/2013 Charte «baby-sitting» Pour le Bureau Information Jeunesse De TARBES Avant propos Cette présente charte détermine l ensemble des rôles et engagements

Plus en détail

Section 1. Actions de formation organisées ou agréées par l administration en vue de la préparation aux concours et examens professionnels

Section 1. Actions de formation organisées ou agréées par l administration en vue de la préparation aux concours et examens professionnels section temps de travail LES AUTORISATIONS D ABSENCE LIEES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE DEUXIEME CHAPITRE : LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Mode d emploi de l outil de classification des collaborateurs soumis à la convention collective de travail dans le secteur social parapublic vaudois

Mode d emploi de l outil de classification des collaborateurs soumis à la convention collective de travail dans le secteur social parapublic vaudois Mode d emploi de l outil de classification des collaborateurs soumis à la convention collective de travail dans le secteur social parapublic vaudois Av. de la Vallombreuse 51 1004 Lausanne Tél. 021 621

Plus en détail

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Le régime Complémentaire frais de santé prend effet au 1 er janvier 2010 et comprend : Les pourcentages indiqués

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

Livret de Stage en entreprise

Livret de Stage en entreprise Livret de Stage en entreprise Votre dossier est composé - de la présente notice explicative - d une convention de stage - d une fiche d évaluation NOTICE EXPLICATIVE POUR UN STAGE A- LA CONVENTION DE STAGE

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNES :

ENTRE LES SOUSSIGNES : AVENANT A L ACCORD SUR L AMENAGEMENT, L ORGANISATION ET REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL ENTRE LES SOUSSIGNES : La société DHL EXPRESS, Stéphane CORTHIER dûment mandaté aux fins des présentes D une part,

Plus en détail

Foire aux Questions Application de gestion des conventions de stage Pstage

Foire aux Questions Application de gestion des conventions de stage Pstage Foire aux Questions Application de gestion des conventions de stage Pstage Contacts en fin de document Comment demander et créer une convention de stage? Vous devez faire la demande en ligne via votre

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65, Rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX - : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 : www.cdg85.fr : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE NON TITULAIRES Note d'information N 2012-32 du 18 juin 2012 AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des

Plus en détail

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! Le guide juridique www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! sommaire Contexte de l évolution de la «Loi Fillon»... 3 Comment bénéficier des avantages de la «Loi Fillon»?... La participation de

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-3-04 N 124 du 4 AOÛT 2004 MUTATIONS A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. EVALUATION DES BIENS. PRINCIPE. OBLIGATIONS DES REDEVABLES. DELAIS POUR

Plus en détail

Section Gestion comptable publique n 15-0002

Section Gestion comptable publique n 15-0002 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Section Gestion comptable publique n 15-0002 NOR : FCPE1508019J Instruction du 24 mars 2015 CALENDRIERS DES SYSTEMES DE PAIEMENT ET JOURNEES PARTICULIERES DE FERMETURE

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

DECLARATION DU SALARIE(E)

DECLARATION DU SALARIE(E) Plaquette réalisée en partenariat avec : INFORMATIONS POUR LES JEUNES ET LES PARENTS SUR LE BABY-SITTING. Ce document a été réalisé pour donner quelques informations pratiques aux utilisateurs du service

Plus en détail

Annexe I Préconisation pour le travail sur écran

Annexe I Préconisation pour le travail sur écran ANNEXES I Annexe I Préconisation pour le travail sur écran Aucun texte réglementaire ne régit précisément les temps de pause par rapport au travail sur écran ; toutefois, conformément au Décret du 14 mai

Plus en détail

AVENANT N 3 À L ACCORD SUR L AMÉNAGEMENT ET LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DU 29 JUIN 1999

AVENANT N 3 À L ACCORD SUR L AMÉNAGEMENT ET LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DU 29 JUIN 1999 AVENANT N 3 À L ACCORD SUR L AMÉNAGEMENT ET LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DU 29 JUIN 1999 ooo Après quatre ans d application de l Accord sur l Aménagement et la Réduction du Temps de Travail, les partenaires

Plus en détail

Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction publique de l État

Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction publique de l État RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

Ville de Comines -59560- CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 26 JANVIER 2011

Ville de Comines -59560- CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 26 JANVIER 2011 Ville de Comines -59560- CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 26 JANVIER 2011 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 2011 L'An Deux Mil Onze, le Vingt-six Janvier 2011, à Dix Neuf Heures,

Plus en détail

Formulaire d abonnement au service e-bdl

Formulaire d abonnement au service e-bdl FORMULAIRE [1] : ENREGISTREMENT DU CLIENT ABONNE N d abonné :.... Raison sociale si Entreprise Sinon, Nom & Prénom : N de téléphone fixe : N de téléphone portable : Adresse postale : Client : Entreprise

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Circulaire n 25/2010 Cl. C 4212 Colmar, le 03 août 2010 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Les congés de maternité, paternité et adoption

Les congés de maternité, paternité et adoption MINISTERE DE LA JUSTICE Les congés de maternité, paternité et adoption Guide des congés de maternité, paternité et adoption des fonctionnaires et des agents non titulaires de la direction de la protection

Plus en détail

REGLEMENTATION PEDAGOGIQUE DES STAGES A L UNIVERSITE PARIS DESCARTES

REGLEMENTATION PEDAGOGIQUE DES STAGES A L UNIVERSITE PARIS DESCARTES REGLEMENTATION PEDAGOGIQUE DES STAGES A L UNIVERSITE PARIS DESCARTES Le présent règlement s appuie sur les lois, décrets et circulaires sur les stages publiés depuis 2006 et «La charte des stages» rédigée

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail