ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUÊTE SUR L OCCUPATION"

Transcription

1 ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015

2 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour : l ensemble du département chaque unité urbaine d au moins habitants en distinguant les données situées en Zones Urbaines Sensibles (ZUS) et celles situées en Zones de Revitalisation Rurale (ZRR) Le parc de logements soumis à l enquête est composé par : les logements locatifs sociaux appartenant aux organismes d HLM ou gérés par eux, ayant bénéficié du concours financier de l état, conventionnés ou non les logements conventionnés des organismes privés, personnes morales les logements des SEM A partir de 2012, la périodicité passe à deux ans 2 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

3 Le parc social concerné Une analyse basée sur les données de la quasi totalité des bailleurs transmises par 25 bailleurs sociaux sur logements locatifs sociaux (vacants ou occupés), soit 98,7% des logements offerts à la location au 1 er janvier 2014 (source : RPLS 2014) 2 niveaux d analyse produits L échelle régionale et départementale Les 15 grands EPCI retenus (Communautés d Agglomération, Communautés urbaines, une Métropole et 1 Communauté de Communes) 23 % de l offre étudiée est située en ZUS 25% dans le Nord et 20% dans le Pas de Calais 3 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

4 Le parc social concerné Territoires étudiés Nord CA de Cambrai CA de la Porte du Hainaut Pas de Calais CA de Béthune Bruay Noeux et Environs CA de Lens Liévin CA du Douaisis CA d'hénin Carvin CA Maubeuge Val de Sambre CA du Boulonnais CA Valenciennes Métropole CA du Calaisis CU de Dunkerque CA de Saint Omer Métropole Européenne de Lille CU d'arras CC Coeur d'ostrevent 4 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

5 5 Les éléments de cadrage de l enquête Un taux de non réponses stable à l échelle de la région Mais une hausse dans le Pas de Calais Un taux de non réponses nettement plus important en ZUS 21% des ménages logés en ZUS en 2014 n ont pas répondu à l enquête Territoires étudiés % des ménages n'ayant pas répondu à l'enquête OPS en 2014 % des ménages n'ayant pas répondu à l'enquête OPS en 2012 % des ménages n'ayant pas répondu à l'enquête OPS en 2009 Total logements dont ZUS Total logements Total logements Département du Nord 15% 21% 14% 15% Département Pas de Calais 15% 23% 11% 11% Région Nord Pas de Calais 15% 21% 14% 13% 5 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

6 Les éléments de cadrage de l enquête Le poids des départements Le département du Nord pèse pour 63% dans les résultats Un poids encore plus important en ZUS Répartition par département des ménages ayant répondu à l'enquête Répartition par département des ménages en ZUS ayant répondu à l'enquête Dépt 62 37% Dépt 62 30% Dépt 59 63% Dépt 59 70% 6 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

7 La composition du parc et les indicateurs de gestion

8 8 Les résultats à l échelle régionale Les indicateurs de gestion Moyenne Région La part de logements sociaux 23% source RPLS 2014/RP Insee 2011 Les logements vacants 1,7 % source RPLS 2014 La mobilité 10,2 % source RPLS 2014 Pression de la demande 3,9 source SNE fin déc Logements individuels (ensemble des logements) 45 % source RPLS 2014 Les petites typologies (T1 T2) 22 % source RPLS 2014 Logements mis en service depuis % source RPLS Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

9 Une offre importante en grands logements, individuels Plus de 4 logements sur 10 sont de grands logements Il s agit davantage de logements individuels. Les types 4 et plus représentent 64% des logements individuels alors qu ils ne représentent que 30% des logements collectifs Les grands logements sont davantage localisés dans le Pas de Calais On observe légèrement moins de grands logements en ZUS 9 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

10 10 Une offre importante en grands logements, individuels La CC Cœur d'ostrevent, la CU de Dunkerque et la CA Hénin Carvin disposent de plus de 50% de grands logements A l inverse, pour la CU Arras et la Métropole Européenne de Lille, les grands logements ne représentent qu un tiers des logements 10 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

11 Un taux de vacance extrêmement faible Un niveau de vacance très faible, inférieur à la moyenne nationale 1,7% contre 3,2% en France métropolitaine (source RPLS 2014) Un taux de vacance plus élevé dans le Pas de Calais 11 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

12 12 Un taux de vacance extrêmement faible 3 EPCI se détachent avec un taux de vacance un peu plus élevé (en lien avec les projets de renouvellement urbain?) : Les CA du Boulonnais et du Calaisis, essentiellement dû au fort taux en ZUS (les taux de vacance hors ZUS sur ces deux territoires sont de 2,9 % et 3,1 %) La CA de Saint Omer dispose du plus fort taux de vacance Une vacance plus faible dans les ZUS du Nord, à l exception de la CA de Maubeuge 12 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

13 Un niveau de mobilité «classique» Les taux d entrées diffèrent peu d un territoire à l autre 10,2% en région contre 9,7 % à l échelle nationale (RPLS au 1/1/2014) Les taux de mobilité sont proches entre départements et entre territoires ZUS/hors ZUS 13 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

14 14 Un niveau de mobilité «classique» La CA du Calaisis a le taux de mobilité le plus faible La CA du Calaisis se caractérise par un faible taux de mobilité, essentiellement dû au taux en ZUS. Hors ZUS, le taux est de 9,1% Les CA de Maubeuge Val de Sambre, Saint Omer et du Douaisis se distinguent par les taux de mobilité les plus élevés 14 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

15 Une pression de la demande proche de la moyenne nationale (Hors Ile de France) La pression de la demande (nombre de demandes par logement libéré) est importante dans la région, Elle est comparable à celle observée en France (hors Ile de France) 4,7 échelle nationale et 4,1 hors Ile de France (Source SNE fin déc. 2014) Une pression de la demande un peu plus faible dans le Pas de Calais 15 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

16 Une pression de la demande proche de la moyenne nationale (Hors Ile de France) Une forte pression sur la Métropole Européenne de Lille Une pression de la demande importante (proche de 4) sur les CA de Saint Omer, Cambrai et Porte du Hainaut 16 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

17 Le profil socio-démographique des ménages

18 18 Les résultats à l échelle régionale La structure familiale Moyenne Région Les ménages sans enfant 53% Les ménages monoparentaux 19% Les familles nombreuses (3 enfants ou +) 12% Indice de jeunesse 2,32 Les jeunes chefs de ménage : moins de 30 ans 11% Les chefs de ménages âgés de 75 ans et plus 11% Les occupants mineurs 27% 18 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

19 Plus d un ménage sur 2 sans enfant 53% de ménages sans enfant Une part plus importante de ménages avec enfants que sur le plan national Peu de différences entre les départements 47% de ménages avec enfants contre 43 % au niveau national (OPS 2012) Taille moyenne des ménages : 2,4 personnes (2,3 dans le Nord et 2,4 dans le Pas de Calais) 19 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

20 Plus d un ménage sur 2 sans enfant Un profil plus familial pour la CC Cœur d'ostrevent et la CA du Calaisis et moins familial pour la CU d Arras En ZUS, un profil légèrement plus familial, à l exception des CA de Béthune Bruay, Lens Liévin et Hénin Carvin et la CC Cœur d Ostrevent 20 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

21 Une part de familles monoparentales identique au national Une proportion importante de familles monoparentales sur la région, comme dans le parc locatif social en France (19%) Contre 9% parmi l ensemble de la population française (INSEE RP 2012) Les taux sont proches par département, en Zus et en dehors Une part très légèrement plus importante dans les Zus du Pas de Calais 21 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

22 22 Une part de familles monoparentales identique au national Une part relativement comparable sur l ensemble des EPCI, mais : Une part moindre dans la CA de Lens Liévin (17%) Plus importante dans les Cade Cambrai et de Maubeuge (24%) En ZUS, les écarts sont faibles : un seul EPCI avec un écart de 3 points (Lens Liévin) 22 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

23 Des locataires plus jeunes dans le Pas-de-Calais Une part importante de «30 50 ans» 11% ont 75 ans ou plus sur la région Des locataires plus jeunes en ZUS Un indice de jeunesse légèrement supérieur dans le Pas de Calais Une tendance au vieillissement : Un indice de jeunesse en baisse (3,15 en 2012 et 2,32 en 2014), pour la région et les deux départements 23 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

24 Des locataires plus jeunes dans le Pas-de-Calais Les locataires les plus âgés habitent la CA du Boulonnais : la plus forte part de titulaires âgés de plus de 75 ans (13 %) Des occupants plus jeunes dans la CC Cœur d'ostrevent avec les taux le plus élevé et la CA de Saint Omer Les ZUS sont des territoires plus jeunes, à l exception des CA du Douaisis, Maubeuge, Béthune Bruay, Hénin Carvin et du Boulonnais 24 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

25 Le profil socio-économique des ménages

26 26 Les résultats à l échelle régionale La situation socio économique Moyenne Région Les ménages aux revenus inférieurs à 60% du plafond PLUS 65% Les ménages aux revenus inférieurs à 40% du plafond PLUS 42% Les ménages percevant une aide au logement 55% Les adultes ayant un emploi stable (hors inactifs) 59% Les adultes au chômage (hors inactifs) 28% Les adultes sans emploi 46% 26 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

27 Des ménages aux ressources faibles Une part de ménages en dessous de 40% des plafonds PLUS plus importante qu à l échelle nationale 42% contre 38% en France (OPS 2012) Peu de différences entre les départements En revanche, les ménages en ZUS disposent de ressources nettement plus faibles 27 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

28 Des ménages aux ressources faibles Quatre territoires «moins» fragiles la CA de Cambrai (territoire totalement hors ZUS) la CU de Dunkerque, la Métropole Européenne de Lille et la CU d Arras Inversement, la situation la plus fragile concerne la CA Maubeuge Des ressources plus faibles dans toutes les ZUS, notamment sur la CU d Arras 28 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

29 Une situation face à l emploi fragile Une situation plus précaire que sur le plan national Parmi les majeurs, près de 30% sont au chômage (hors inactifs) Contre 19% sur le plan national (OPS 2012) Là encore peu de différences par département Une situation plus précaire en ZUS, dans les deux départements 29 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

30 Une situation face à l emploi fragile La CC Cœur d'ostrevent et la CA de Maubeuge sont les territoires les plus fragiles Seuls territoires avec une part supérieure à 35% de chômeurs Alors que la CU d Arras et la Métropole Européenne de Lille sont les EPCI les moins fragiles Mis à part la CA d Hénin Carvin, une situation plus fragile dans toutes les ZUS, notamment pour la CU d Arras et la CA du Calaisis 30 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

31 Davantage de bénéficiaires de l APL en ZUS Plus de la moitié des locataires bénéficient d une aide au logement La part des ménages du Pas de Calais est légèrement plus élevée Davantage de ménages perçoivent l APL dans les ZUS 31 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

32 Davantage de bénéficiaires de l APL en ZUS Les CA de Calaisis, de Maubeuge et de Saint Omer se distinguent par une plus forte part de bénéficiaires d une aide au logement A l inverse, les ménages sont proportionnellement moins nombreux à bénéficier d une aide au logement sur la Métropole Européenne de Lille 32 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

33 Synthèse des indices de vigilance

34 34 Synthèse des indices de vigilance L indice de fragilité du patrimoine est construit à partir : Du taux de mobilité Du taux de vacance De la part de logements HLM livrés avant 1975 L indice de vigilance sociale est construit à partir : De la part des ménages ayant des revenus inferieurs à 40% des plafonds PLUS De la part des majeurs inactifs De la part des familles monoparentales avec 3 enfants ou plus L indice global de fragilité est calculé à partir de l ensemble de ces indicateurs La valeur 100 correspond à la valeur de l indice calculé pour la région Nord Pas de Calais. Plus l indice est élevé, plus la vigilance doit être importante. En beige, les territoires du département du Nord En bleu, les territoires du département Pas de Calais La grosseur des bulles est fonction du nombre de logements du territoire 34 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

35 35 Synthèse des indices de vigilance Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

36 Synthèse des indices de vigilance Le poids du Nord sur les résultats de la région (63% des réponses) et de la Métropole Européenne de Lille sur le département du Nord (47% des réponses), expliquent leur positionnement proche : de la moyenne régionale pour le département Nord du département pour la Métropole Européenne de Lille sur le département du Nord Les EPCI les plus «préservés» La CU d Arras, la Métropole Européenne de Lille et la CU de Dunkerque présentent d un point de vue patrimonial ou social des indices de fragilité plus faibles comparativement à la référence régionale 36 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

37 37 Synthèse des indices de vigilance Les EPCI les plus fragiles Les CA du Boulonnais, du Calaisis et de Saint Omer se différencient par des indices de vigilance «patrimonial» ou «social» plus élevés, notamment les indices de fragilité patrimoniale (la CA Saint Omer dispose d un indice de patrimoine de 185 (expliqué par une vacance 3,5 plus importante que la région) et d un indice social de 110) La CA de Maubeuge Val de Sambre dispose de l indice de vigilance sociale le plus élevé La CA du Douaisis (indice de vigilance patrimoniale élevé), la CC Cœur d'ostrevent (indice social élevé) 37 Enquête sur l Occupation du Parc Social en région Nord Pas de Calais Présentation des résultats Octobre 2015

ENQUETE SUR L OCCUPATION EXPLOITATION DES RESULTATS ANALYSE PAR DEPARTEMENT ET PAR EPCI DU PARC SOCIAL EN REGION NORD-PAS-DE-CALAIS

ENQUETE SUR L OCCUPATION EXPLOITATION DES RESULTATS ANALYSE PAR DEPARTEMENT ET PAR EPCI DU PARC SOCIAL EN REGION NORD-PAS-DE-CALAIS ENQUETE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN REGION NORD-PAS-DE-CALAIS EXPLOITATION DES RESULTATS AU 1 ER JANVIER 2014 ANALYSE PAR DEPARTEMENT ET PAR EPCI OCTOBRE 2015 Octobre 2015 2 SOMMAIRE PREAMBULE 4

Plus en détail

ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES

ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES EXPLOITATION DES RESULTATS AU 1 ER JANVIER 2009 ANALYSE DES SOUS QUARTIERS DU GRAND PROJET DE VILLE DE RILLIEUX-LA-PAPE PR 20090206 Juillet

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %)

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %) L Les infirmiers e Nord Pas-de-Calais compte, au 1 er janvier 2003, 20 347 infirmiers. Ils ne représentent que 4,9 % des effectifs nationaux alors que la population de la région équivaut à 7 % de celle

Plus en détail

Les masseurskinésithérapeutes

Les masseurskinésithérapeutes L Les masseurskinésithérapeutes es 3 639 masseurs-kinésithérapeutes que compte la région représentent 6,4 % de l'effectif national (56 924 professionnels). Cette proportion est légèrement inférieure au

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Accession sociale à la propriété en région Nord Pas-de-Calais Bilan 2008-2010 du PTZ et impacts 2011 du PTZ+

Accession sociale à la propriété en région Nord Pas-de-Calais Bilan 2008-2010 du PTZ et impacts 2011 du PTZ+ Accession sociale à la propriété en région Nord Pas-de-Calais Bilan 2008-2010 du PTZ et impacts 2011 du PTZ+ Ministère de l'écologie, Liberté Égalité du Développement Fraternité RÉPUBLIQUE durable, FRANÇAISE

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012

Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012 Eléments de connaissance sur les copropriétés présentant des facteurs de fragilité Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012 Catherine Cousaert Olivier Dussart Ludovic Rosiers CETE RDT DUHF Eléments

Plus en détail

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social LE LOGEMENT SOCIAL SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU CALAISIS I II Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social Les chiffres clés de la

Plus en détail

Les projets de rénovation urbaine. Parcours des ménages concernés par le relogement L UNION SOCIALE POUR L HABITAT CONGRÈS 2011 27-29 SEPTEMBRE

Les projets de rénovation urbaine. Parcours des ménages concernés par le relogement L UNION SOCIALE POUR L HABITAT CONGRÈS 2011 27-29 SEPTEMBRE Les projets de rénovation urbaine Parcours des ménages concernés par le relogement CONGRÈS 11 27-29 SEPTEMBRE L UNION SOCIALE POUR L HABITAT Introduction...2 1. Profil des ménages relogés...4 Poids plus

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

LE LOGEMENT. Introduction

LE LOGEMENT. Introduction LE LOGEMENT Introduction Le logement est un facteur clé de la politique de lutte contre l exclusion. Aider les familles à bien vivre dans leur habitat (accès, maintien et amélioration du cadre de vie)

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

observatoires de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer LOUER SOMMAIRE

observatoires de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer LOUER SOMMAIRE Observatoire Partenarial de l Habitat du Pays de Saint-Omer observatoires Les de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer OBSERVATOIRE PARTENARIAL DE L HABITAT DU PAYS DE SAINT-OMER

Plus en détail

ASSOCIATION R.A.F.H.A.E.L. Espace International 299 boulevard de Leeds 59777 EURALILLE

ASSOCIATION R.A.F.H.A.E.L. Espace International 299 boulevard de Leeds 59777 EURALILLE ASSOCIATION R.A.F.H.A.E.L. Espace International 299 boulevard de Leeds 59777 EURALILLE DU 01/01/2004 AU 31/12/2004 ASSOCIATION R.A.F.H.A.E.L. Espace International 299 boulevard de Leeds 59777 EURALILLE

Plus en détail

OPS Enquête triennale sur l'occupation du parc social Au 1 er Janvier 2006

OPS Enquête triennale sur l'occupation du parc social Au 1 er Janvier 2006 Enquête triennale sur l'occupation du parc social Au 1 er Janvier 2006 Mai 2007 PRÉAMBULE L'analyse présentée repose sur les données issues de l'enquête triennale de l'occupation du parc social au 1 er

Plus en détail

Formulaire relatif à l enquête annuelle sur l application du SLS (supplément de loyer de solidarité) à renseigner par les bailleurs sociaux

Formulaire relatif à l enquête annuelle sur l application du SLS (supplément de loyer de solidarité) à renseigner par les bailleurs sociaux Ministère chargé du Logement Formulaire relatif à l enquête annuelle sur l application du SLS (supplément de loyer de solidarité) à renseigner par les bailleurs sociaux Texte de référence : article L.441-10

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

Enquête sur le Parc Locatif Social (EPLS) 1 er janvier 2005 (2)

Enquête sur le Parc Locatif Social (EPLS) 1 er janvier 2005 (2) Midi-Pyrénées Le parc social - 104 256 de logements sociaux - 8 180 : capacité d accueil logements-foyers Personnes âgées - 8 369 : capacité d accueil logements-foyers Etudiants - 85,47 % des logements

Plus en détail

GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales

GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales GéoLife, la data géomarketing d Orange Advertising au service de vos campagnes digitales GéoLife : la segmentation géomarketing propriétaire d Orange Conçue et utilisée par les équipes «Connaissance Clients»

Plus en détail

Ateliers-débats/2.12.2014

Ateliers-débats/2.12.2014 / Ateliers-débats I 2 décembre 2014 I Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? I 2 Ateliers-débats/2.12.2014 Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? PRÉSIDENCE : M. Henri HASSER, Président du SCoTAM PRÉSENTATION

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Les chirurgiensdentistes

Les chirurgiensdentistes E Les chirurgiensdentistes n France métropolitaine, on dénombre 40 648 chirurgiens-dentistes au 1 er janvier 2003. Le Nord Pas-de- Calais en compte à cette date 1 926 ; ce qui représente près de 5 % de

Plus en détail

âgées et la ville Rapport final Mai 2007 É t u d e r é a l i s é e p a r l e Direction Régionale de l Equipement Nord - Pas-de-Calais

âgées et la ville Rapport final Mai 2007 É t u d e r é a l i s é e p a r l e Direction Régionale de l Equipement Nord - Pas-de-Calais SCH COUV 050970:SCH COUV 050970 5/06/07 19:04 Page 1 Les personnes âgées et la ville É t u d e r é a l i s é e p a r l e Rapport final Août 2006 Cette étude a été financée dans le cadre de l ORHA par :

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Plan Départemental de l Habitat de l Eure

Plan Départemental de l Habitat de l Eure Département de l Eure Direction du Développement Economique et de l'aménagement du Territoire Plan Départemental de l Habitat de l Eure Fiche territoriale SCOT de la CA Seine Eure - Forêt de Bord SCOT

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

ADIL 33 ETUDE. Locataires en difficulté en 2014

ADIL 33 ETUDE. Locataires en difficulté en 2014 ADIL 33 ETUDE Locataires en difficulté en 2014 Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX Sommaire ADIL 33 - ETUDE Locataires en difficulté en 2014 Age moyen

Plus en détail

Les dynamiques du peuplement du parc social des Coteaux

Les dynamiques du peuplement du parc social des Coteaux Les dynamiques du peuplement du parc social des Coteaux Etude Janvier 2015 Peuplement du parc social des Coteaux Sommaire Améliorer la connaissances des dynamiques du peuplement du parc social Les enseignements

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011 Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement Jeudi 10 Novembre 2011 L Observatoire du Financement du Logement de CSA en quelques

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Chiffres et statistiques :

Chiffres et statistiques : DREAL Nord Pas de Calais Service Connaissance Division Stratégie des Études et Statistiques Chiffres et statistiques : Décembre 2014 Le Parc Locatif Social en Nord Pas de Calais au 1 er janvier 2014 Le

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés FICHE SIGNALETIQUE CA Hénin-Carvin Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr L EPCI a été créé le 26 décembre 2000 et comporte 14 communes au 1 er janvier 2010. L EPCI appartient au Scot de Lens-Liévin

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE Les chiffres clés : 574 377 habitants en 21 1 (9,2% de la population Rhônalpine ;,9% de la population

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans Logement En 1999, le parc des logements de l agglomération bordelaise est de 362 900, avec environ 7% de logements vacants, très peu de résidences secondaires, et 91 % d habitations principales. Parc des

Plus en détail

Enquête sur l'occupation du parc social 2014 Département du Loiret

Enquête sur l'occupation du parc social 2014 Département du Loiret Enquête sur l'occupation du parc social 2014 Département du 1. Données de cadrage Région Centre Population municipale 2011 : 659 587 2 556 835 Nombre de résidences principales 2011 : 282 624 1 121 838

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

L ors des élections municipales de 2008,

L ors des élections municipales de 2008, L ors des élections municipales de 2008, l abstention régionale est restée plus élevée qu en France prolongeant ainsi le décrochage mesuré en 2002. Pour ce type d élection locale, les abstentionnistes

Plus en détail

Construction neuve : 710 logements par an

Construction neuve : 710 logements par an Le point mort de 1999 à 2007 : récapitulatif de l affectation des logements neufs Construction neuve : 710 logements par an Renouvellement 121 logements par an (17% de la construction neuve) Evolution

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L'OCCUPATION DES LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX AU 1er JANVIER 2014 ( OPS 2014 )

ENQUÊTE SUR L'OCCUPATION DES LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX AU 1er JANVIER 2014 ( OPS 2014 ) ANNEXE II : Formulaire de déclaration destiné aux organismes bailleurs pour répondre en 2014 à l'enquête statistique relative à l'occupation du parc social et à son évolution. ENQUÊTE SUR L'OCCUPATION

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

Observatoire de l habitat. Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012

Observatoire de l habitat. Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012 Observatoire de l habitat Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012 décembre 2013 Territoire de l Entente en 2013 Communauté d agglomération Chalon - Val de Bourgogne Communauté urbaine -

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène SEPTEMBRE 2010 Étude réalisée par l'insee Rhône-Alpes

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

Logement social dans les Yvelines

Logement social dans les Yvelines Logement social dans les Yvelines bilan 2014 des aides à la pierre et perspectives 2015 04 mai 2015 PRÉFET DES YVELINES DDT DES YVELINES 1 -Offre nouvelle 2014 : maintien du dépassement des 3 000 LLS/an

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

Note D2DPE n 31. Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030.

Note D2DPE n 31. Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030. Note D2DPE n 31 Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030. Mars 2010 Résumé Selon les projections réalisées par l Insee, la population régionale devrait rester stable

Plus en détail

Les profils des ménages du bassin de vie de Rouen

Les profils des ménages du bassin de vie de Rouen 02 2013 Les profils des ménages du bassin de vie de Rouen Au cours des dernières décennies, un renforcement des spécificités socio-spatiales a été observé au sein des aires urbaines françaises. Il résulte

Plus en détail

conférence permanente du bassin minier

conférence permanente du bassin minier les travaux du pôle observation-prospective de la mission bassin minier conférence permanente du bassin minier Diagnostic territorial du bassin minier mars 2013 SOMMAIRE Un ralentissement de la baisse

Plus en détail

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement!

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! Ilike - Fotolia.com Vous êtes étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! édition 2010 Les aides au logement Vous allez peut-être quitter votre famille pour aller suivre des études dans

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

La primo-accession en Drôme et en Ardèche

La primo-accession en Drôme et en Ardèche La primo-accession en Drôme et en Ardèche Analyse sur la période 2007-2011 à partir des données du Prêt à Taux Zéro Réunion de lancement de l observatoire de l habitat de l Ardèche Le 3 décembre 2013 3

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole?

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Portes ouvertes AGURAM pour ses partenaires techniques 18 février 2014 Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Marie-Charlotte DEVIN et Emmanuelle BIANCHINI Agence d Urbanisme

Plus en détail

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Annexes méthodologiques et statistiques La communauté d'agglomération

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat Communauté d Agglomération du Pays Viennois Observatoire de l Habitat -données 2012- Groupe de Direction du CLH du 4 juillet 2013 Sommaire 1. Développement résidentiel 2. Les marchés immobiliers : ventes

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de

LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de Les conditions de logement des ménages pauvres et très modestes Michel Mouillart (université Paris X, Nanterre) LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de logement dégradées: ils

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain DREAL LORRAINE Service Connaissance, Évaluation et Stratégie du Développement Durable juillet 213 n 48 LE PARC DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN LORRAINE AU 1ER JANVIER 212 Faible renouvellement locatif

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES

MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES MUTUELLE NEGOCIEE ET SOLIDAIRE PRINCIPAUX RESULTATS DES QUESTIONNAIRES I. PROFIL DES PERSONNES INTERROGEES Au 2/8/24 234 questionnaires traités 2 8 74 6 4 2 8 6 4 2 27 agent de la mairie résidant mornantais

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION Impact sur le budget des ménages 1 I - LA SOLVABILISATION DES MENAGES PAR DES PRESTATIONS LEGALES A - LES AIDES AU LOGEMENT 1. Un grand nombre de bénéficiaires

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Population et ménages

Population et ménages PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Population et ménages 1/19 Une population vieillissante qui diminue depuis 1990 Repères (données INSEE-RP 2007 et 2012) Cher Centre -Val de Loire

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Mode d emploi d utilisation des données Afin de faciliter la réalisation du diagnostic, indispensable

Plus en détail