TRANSPORT ET TRAITEMENT DES DECHETS DANGEREUX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSPORT ET TRAITEMENT DES DECHETS DANGEREUX"

Transcription

1 TRANSPORT ET TRAITEMENT DES DECHETS DANGEREUX De quoi parle-t-on? Données 2010 Selon la règlementation 1, «sont considérés comme dangereux les déchets qui présentent une ou plusieurs des propriétés énumérées en annexe 1 du décret» : Explosif, comburants, inflammable, irritant, Nocif, Toxique, Cancérogène, Corrosif, Infectieux, Toxique pour la reproduction, mutagène, écotoxique Ainsi, ces déchets, qui contiennent des polluants, doivent faire l objet d un tri spécifique et doivent être traités dans des filières dédiées. Ces filières peuvent être très différentes mais peuvent être regroupées sous 2 catégories : - Des filières d extraction de la pollution dudit déchet : ce sont généralement des opérations de valorisation de la matière où les éléments indésirables sont extraits par des procédés physico-chimiques ou biologiques plus ou moins complexes et spécifiques à chaque déchet. C est le cas par exemple de la régénération de solvants ou d huiles usés, du traitement biologique des terres polluées, Les polluants ainsi extraits, s ils ne peuvent pas être eux même valorisés, doivent être détruits. - Des filières de traitement ou d élimination du déchet (ou de la pollution qui en est extraite) : incinération ou stockage de déchets dangereux. Par exemple, certaines terres polluées, les mâchefers d incinération de déchets dangereux, qui ne trouvent aujourd hui pas d autres filières sont ainsi détruits. A noter que les filières d incinération de déchets dangereux peuvent permettre une valorisation énergétique. 1 Directive du 12 décembre 1991 et le décret n du 18 avril 2002 Transport et traitement des déchets dangereux p. 1

2 A - Les déchets dangereux produits en Rhône-Alpes Quantités et lieux de traitement En 2010, c est tonnes de déchets dangereux qui ont été produits en Rhône- Alpes 2. 52% d entre eux sont traités en Région, soit tonnes. QUELLE EVOLUTION? En 2006, c était 59% de déchets dangereux qui étaient traités en région, pour une production totale de tonnes Figure 1 : Indicateur i52- Taux de déchets dangereux de Rhône-Alpes traités hors région, en 2010 (hors terres polluées et DASRI) 2 Selon les déclarations des éliminateurs de déchets dangereux, à la DREAL. Ce gisement ne tient pas compte des déchets rejoignant des exutoires non autorisés (filières déchets non dangereux, réseaux d assainissement.). Ce gisement ne comprend pas les terres polluées (décrites plus loin dans ce document), les DASRI (ceux-ci font l objet d une synthèse spécifique) et les Véhicules Hors d Usage. Ces derniers ne sont pas pris en compte dans les tonnages totaux car ils peuvent l augmenter de façon artificielle : en effet, la part de déchets dangereux contenue dans chaque VHU est très faible par rapport au poids total et ne reflète donc pas une réelle production. Les VHU sont toutefois bien pris en compte dans la planification. Transport et traitement des déchets dangereux p. 2

3 En 2010, en dehors de la région Rhône-Alpes, c est la région des Pays-de-la-Loire qui était la plus sollicitée pour le traitement des déchets dangereux du territoire. Celle-ci recevait plus 38% des déchets traités à l extérieur. Figure 2 : Indicateur i51- Typologies et quantités de déchets dangereux de Rhône-Alpes traitées hors région, par régions réceptrices, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) Transport et traitement des déchets dangereux p. 3

4 Figure 3 : Indicateur i53- Distances parcourues par les déchets dangereux produits en Rhône-Alpes, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) Ainsi, en 2010, plus de 55% des déchets dangereux produits en Rhône-Alpes parcourent moins de 250 km pour être traités. Il s agit essentiellement (à 46%) de déchets incinérés ou valorisés énergétiquement. Par contre, 29% d entre eux parcourent plus de 500km. Il s agit essentiellement (à 66%) de déchets qui sortent de la région pour être stockés. Toutefois, comme précisé ciaprès, plus de 40% d entre eux sont transportés par mode alternatif. Les distances parcourues sont très variables selon les natures de déchets. Ainsi, 88% des REFIOM 3, REFIDI 4 et autres résidus d'opération thermique parcourent plus de 500 km pour être stockés dans les Pays-de-la-Loire. Figure 4 : Distances parcourues par les déchets dangereux produits en Rhône-Alpes, en 2010, par nature de déchets 3 REFIOM : Résidus d Epuration des Fumées d Incinération des Ordures Ménagères 4 REFIDI : Résidus d Epuration des Fumées d Incinération des Déchets Industriels Transport et traitement des déchets dangereux p. 4

5 En Rhône-Alpes, 9 plateformes multimodales (indicateur i56) sont identifiées dont : - 4 plateformes Rail-route - 5 plateformes fleuve-route Figure 5 : Cartes de plate-formes multimodales Transport et traitement des déchets dangereux p. 5

6 Ainsi, en 2010, près de tonnes de déchets dangereux (i54) ont été transportées par transport alternatif. Il s agit de MIDD 5 transportées depuis l Isère jusqu en Pays-de-la- Loire, par voie ferrée Indicateurs i54 et i55 Modes de traitement des déchets dangereux produits en Rhône-Alpes Sur l ensemble des déchets produits : - près 26% des déchets dangereux font l objet d une valorisation matière (y compris valorisation matière, traitement physicochimique et valorisation organique) - tandis que 42% sont incinérés en centre spécialisés (avec ou sans valorisation énergétique) dont 7% en cimenteries. - et 32% sont stockés (en ISDD 6 ). QUELLE EVOLUTION? En 2006, c était 28% de déchets dangereux qui étaient valorisés, pour une production totale de tonnes Figure 6 : Indicateur i46- Répartition des déchets d origine Rhône-Alpes, par filières de traitement, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) Les déchets incinérés (toutes filières d incinération confondues y compris en cimenteries) sont constitués en grande partie de déchets de préparations chimiques, de boues, dépôts et résidus chimiques et comportent une part significative de solvants et d huiles usagées. A noter que près de 40% des déchets entrants en cimenteries sont des huiles usées. Les déchets stockés sont, majoritairement, des REFIOM, REFIDI et autres résidus d'opération thermique (63%). 5 Mâchefers d Incinération de Déchets Dangereux 6 Installation de Stockage de Déchets Dangereux Transport et traitement des déchets dangereux p. 6

7 Le graphique ci-dessous illustre les filières de traitement suivies selon les natures de déchets produites. Figure 7 : Ventilation des filières de traitement, selon les natures de déchets d origine Rhône- Alpes, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI On note que dans ces tonnes de déchets produits en Rhône-Alpes, près de tonnes sont produits et traités dans des installations de traitement internes 7. Ainsi, les tonnages traités en interne, étant faibles par rapport aux tonnages produits en région (4% de la production régionale), ils ne remettent pas en cause l équilibre de la situation rhônalpine. Indicateur i87 7 Les installations de traitement internes sont des installations de traitement des déchets dangereux situées sur des unités de production de biens (par exemple : industries chimiques, pharmaceutiques, établissement de soins, ) et utilisées uniquement par celle-ci, pour leurs propres déchets. Dans le cadre de la planification, il est important de prendre en compte les tonnages traités sur ces installations, ceux-ci pouvant être orientés sur des installations collectives, en cas de fermeture. Transport et traitement des déchets dangereux p. 7

8 Zoom sur les déchets traités en dehors de la région Sur l ensemble des déchets produits en Rhône- Alpes et traités à l extérieur : - plus 54% des déchets dangereux sont stockés (en ISDD). - tandis que 32% font l objet d une valorisation matière (y compris valorisation matière, traitement physicochimique et valorisation organique) Figure 8 : Indicateur i46- Répartition des déchets d origine Rhône-Alpes et traités hors région, par filières de traitement, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) - et 14% sont incinérés en centre spécialisés (avec ou sans valorisation énergétique) dont 7% en cimenteries. Cette répartition tend à illustrer la spécificité des installations de traitement des déchets dangereux : la région Rhône-Alpes est historiquement orientée vers l import de déchets dangereux en vue de leur incinération sur des installations spécifiques, puisque plus de la moitié des déchets traités en région sont originaires d autres régions (cf. chapitre B, p11). En revanche, elle n est pas équipée pour le stockage des déchets d incinération (REFIDI, MIDD,..). Ces déchets, qui doivent être stockés, sont alors orientés vers d autres régions dotées de telles capacités. Transport et traitement des déchets dangereux p. 8

9 Zoom sur les solvants En 2010, près de tonnes de solvants ont été produits dont 33% qui ont été valorisés énergétiquement et 21% qui ont été régénérés. QUELLE EVOLUTION? En 2006, c était 20% de solvants qui étaient régénérés, pour une production totale de tonnes. Figure 9 : Indicateurs i39 et i44- Quantités de solvants régénérés et valorisés énergétiquement Zoom sur les huiles usagées noires En 2010, près de tonnes d huiles ont été produites dont 42% qui ont été valorisées énergétiquement et 18% qui ont été régénérées. Figure 10 : Indicateurs i41 et i45- Quantités d huiles régénérés et valorisés énergétiquement Transport et traitement des déchets dangereux p. 9

10 B- Le traitement des déchets dangereux sur les installations rhônalpines Sites de traitement des déchets dangereux en Rhône-Alpes La région Rhône-Alpes compte environ une quarantaine d installations collectives de traitement des déchets dangereux. Indicateur i48 La carte ci-dessous présente ces installations : Figure 11 : Carte des installations de traitement des déchets dangereux Transport et traitement des déchets dangereux p. 10

11 En 2010, tonnes de déchets dangereux ont été accueillis sur ces installations dont tonnes qui ont été produites en dehors de la Région, soit 55%. QUELLE EVOLUTION? En 2006, c était tonnes de déchets dangereux qui étaient traités en Rhône-Alpes dont 50% en provenance de l extérieur Figure 12 : Indicateur i95- Quantités de déchets traités sur les installations Rhône-Alpes produits en Région et hors région, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) Ainsi, la Région traite plus de déchets dangereux qu elle n en produit et est importatrice nette de déchets dangereux ( t importées, t exportées) Les déchets entrant en Région pour y être traités proviennent de toute la France métropolitaine mais aussi des DOM et de l étranger (compris dans les origines non spécifiées 8 ). Cette tendance est notamment liée à la présence d installation de traitement des déchets dangereux spécialisée, sur le territoire (traitement des PCB, incinération des déchets dangereux, ). 8 A chaque déchet est attribué un code à 6 chiffres (nomenclature européenne), les 2 premiers chiffres indiquant une activité d origine. Pour ces déchets, le code ne prévoit pas de rattachement à une origine. Transport et traitement des déchets dangereux p. 11

12 Régions limitrophes Origine non renseignée / étranger Autres Régions Figure 13 : Quantités de déchets dangereux traitées en Rhône-Alpes, par région émettrice, en 2010 (hors Terres polluées, VHU et DASRI) En 2010, plus de 53% des déchets dangereux produits en Rhône-Alpes parcourent plus de 500 km pour être traités (dont 83% pour être incinérés). Selon le graphique ci-dessous, ce sont les filières de valorisation énergétique et d incinération qui semblent attirer le plus de déchets de l extérieur. Figure 14 : Distances parcourues par les déchets dangereux produits hors Rhône-Alpes et traités en région, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) Transport et traitement des déchets dangereux p. 12

13 Sur l ensemble des déchets traités en région, près de 70% sont incinérés en centre spécialisés (avec ou sans valorisation énergétique) ; illustrant là encore, la typologie des installations rhônalpines. Cette répartition montre également qu une part importante des déchets produits en Rhône-Alpes est issue de l incinération de déchets dangereux, importés pour traitement. Figure 15 : Indicateur i46- Répartition des déchets d origine Rhône-Alpes, par filières de traitement, en 2010 (hors terres polluées, VHU et DASRI) C - Zoom sur les terres polluées En plus des tonnes de déchets dangereux produits en Rhône-Alpes en 2010, près de tonnes de terres polluées à caractère dangereux ont été excavées et traitées en tant que déchets dangereux. La production de ces déchets est très variable d une année sur l autre et c est pourquoi ils ne sont pas comptabilisés avec le gisement global des autres déchets dangereux. Environ 65% de ces terres sont traitées sur la région et 35%, soit tonnes sont traitées à l extérieur. Figure 16 : Indicateur i86 et i89- Quantités de terres polluées à caractère dangereux produites en Rhône-Alpes et traités en France, en 2010 En 2010, plus de tonnes de terres polluées (i54) ont été transportées par voie fluviale dont 70% de Lyon (Port Edouard Herriot) à Arles (13) et 30% de Lyon à Pagny-la- Ville (21). Indicateurs i54 et i55 Transport et traitement des déchets dangereux p. 13

14 Pour aller plus loin D autres fiches de synthèse sont disponibles dans la rubrique SINDRA «les déchets dangereux- détail» : - La Prévention des déchets dangereux - Les déchets dangereux diffus - Les DEEE - Les impacts des déchets dangereux sur l environnement et la santé - Les déchets d activités de soins - Synthèse générale La liste et la définition des indicateurs utilisés pour la synthèse sont présentées ci-après : Transport et traitement des déchets dangereux p. 14

15 Axe 1 : Réduire la production de déchets dangereux et leur nocivité Transport et traitement des déchets dangereux p. 15

16 Axe 3 : Favoriser la valorisation des déchets dangereux Transport et traitement des déchets dangereux p. 16

17 Axe 4 : Optimiser le regroupement des déchets dangereux et réduire les distances parcourues en incitant à une gestion de proximité Transport et traitement des déchets dangereux p. 17

18 Axe 5 : Privilégier les modes de transport alternatifs Transport et traitement des déchets dangereux p. 18

Transport et Traitement des Déchets Dangereux

Transport et Traitement des Déchets Dangereux DONNÉES 2011 Transport et Traitement des Déchets Dangereux De quoi parle-t-on? Selon la règlementation 1, «sont considérés comme dangereux les déchets qui présentent une ou plusieurs des propriétés énumérées

Plus en détail

LES DECHETS DANGEREUX EN REGION RHONE-ALPES

LES DECHETS DANGEREUX EN REGION RHONE-ALPES LES DECHETS DANGEREUX EN REGION RHONE-ALPES Données 2010 Qu est ce qu un déchet dangereux? La notion de déchet est définie dans le code de l environnement comme «tout résidu d'un processus de production,

Plus en détail

Transport et Traitement des Déchets Dangereux

Transport et Traitement des Déchets Dangereux DONNÉES 2012 Transport et Traitement des Déchets Dangereux De quoi parle-t-on? Selon la règlementation 1, «sont considérés comme dangereux les déchets qui présentent une ou plusieurs des propriétés énumérées

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 615 Mars 2015 Bilan 2012 de la production de déchets en France OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Conformément à la règlementation européenne, la

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

La gestion des REFIOM des UIOM françaises

La gestion des REFIOM des UIOM françaises ENQUÊTE! Série Technique DT 42 Mars 2012 La gestion des REFIOM des UIOM françaises Réalisé avec le soutien financier de : Remerciements : Nous remercions les collectivités et les exploitants qui ont répondu

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques

Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques Projet de règlement modifiant le Règlement sur les redevances exigibles

Plus en détail

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM Caractérisation des encombrants Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM 26/04/2009 1/ Situation du gisement des encombrants en 2008 2/ Analyse des encombrants par : o Caractérisation visuelle o

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Afth. Rejets des boues DÉCHET : DISTINCTION DES DÉCHETS :

Afth. Rejets des boues DÉCHET : DISTINCTION DES DÉCHETS : Réglementation sur le rejet des boues Argicur, Thierry FERRAND Installation de traitement des boues Aix les Bains, M. BIENVENU Installation de recyclage des boues Neris, M. JEANNOT Codef, J.B. BARDET DÉCHET

Plus en détail

Bilan général Rhône-Alpes

Bilan général Rhône-Alpes Bilan général RhôneAlpes 42 Loire 69 Rhône 01 Ain 38 Isère 74 HauteSavoie 73 Savoie 07 Ardèche 26 Drôme Edition décembre 2005 données 2004 Tonnage global de déchets traités en 2004 en RhôneAlpes : 4 695

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE Les différents déchets Est considéré comme un déchet : «tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation, toute substance, matériau,

Plus en détail

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département de la Vienne

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département de la Vienne Observatoire Régional des Déchets Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP dans le département de la Vienne Année 2012-2013 Contexte Dans le cadre de l élaboration prochaine des Plans de Prévention

Plus en détail

Densité d établissements industriels à risque

Densité d établissements industriels à risque Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels Densité d établissements industriels à risque par

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP en région Poitou-Charentes

Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP en région Poitou-Charentes Observatoire Régional des Déchets Etat des lieux de la gestion des déchets du BTP en région Poitou-Charentes Année 2012-2013 Contexte Dans le cadre de l élaboration prochaine des Plans de Prévention et

Plus en détail

Sites contaminés, entre passé et futur.

Sites contaminés, entre passé et futur. Sites contaminés, entre passé et futur. Maîtrise des sites pollués CFF. Assainissement des sites contaminés: la mission de la Confédération. 3 En novembre 1999, le Département fédéral des finances (DFF)

Plus en détail

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3.

Cette plate-forme est aménagée en deux zones distinctes, une zone conteneurs et une zone de vrac, elle-même divisée en trois : Vrac n 1, n 2 et n 3. A B INTRODUCTION La société Carrières et Ballastières de Picardie (société en nom collectif dont les associés sont les sociétés CEMEX Granulats et HOLCIM France) souhaite exploiter par campagne une installation

Plus en détail

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Comité de pilotage Contrat d Objectif Territorial 23 juin 2010- Le Faou Ordre du jour Introduction Présentation des missions en cours Bilan quantitatif

Plus en détail

[ Plateforme de regroupement et de prétraitement des déchets dangereux pour l'environnement ] Recycler et valoriser. Faciliter et réorienter

[ Plateforme de regroupement et de prétraitement des déchets dangereux pour l'environnement ] Recycler et valoriser. Faciliter et réorienter [ Plateforme de regroupement et de prétraitement des déchets dangereux pour l'environnement ] Recycler et valoriser Faciliter et réorienter Regrouper et prétraiter Optimiser et traiter www.ortec.fr Services

Plus en détail

Bilan sur le gisement de Mâchefers en Île-de-France

Bilan sur le gisement de Mâchefers en Île-de-France Direction territoriale Ile-de-France Bilan sur le gisement de Mâchefers en Île-de-France Sylvie Nouvion Dupray /Cerema/Dter Ile-de-France Enquête nationale 2014 de la DTer Centre Est Maîtrise d œuvre Agathe

Plus en détail

Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets. Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère

Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets. Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère Symeed état des lieux de la gestion des encombrants de

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement Service des Risques Technologiques et Environnement Industriel Division Prévention des Impacts sur la Santé et

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Le Centre de Valorisation des Déchets NOIDANS-LE-FERROUX SYTEVOM Lieu dit «Les Fougères» 70 130 NOIDANS LE FEROUX Tél : 03.84.76.93.00 Fax : 03.84.76.39.00 www.sytevom.org sytevom@orange.fr

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Projet de construction

Projet de construction Assainissement définitif de la décharge industrielle de Bonfol Projet de construction Synthèse des réponses aux exigences E1/Commentaires sur les E2 Annexe 10 Rapport technique 6 15 novembre 2006 Institut

Plus en détail

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17

Les déchets inertes. Les installations de stockage de déchets inertes ISDI. 1 er et 2 décembre 2014. DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Les installations de stockage de déchets inertes ISDI 1 er et 2 décembre 2014 DDTM 64 SDREM 1 er et 2 décembre 2014 1 / 17 Les déchets inertes Références règlementaires : Directive

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER Révision de la nomenclature des installations classées du secteur du traitement des déchets Eric GAUCHER Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Numéro - Installation ou activité

Numéro - Installation ou activité Diagnostic de classement «environnement» Secteur d activité : Assainissement, voirie et gestion des déchets Classe 3 : déclaration environnementale Classe 2 : demande de permis d environnement Classe 1

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC

L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC L étiquetage des produits chimiques : décryptage Marie-Hélène LEROY - UIC Quelques définitions Les dangers La classification L étiquetage 2 Les produits chimiques se trouvent sous la forme de substances

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS

PLAN DE RECEPTION DE TRAITEMENT DES DECHETS Port départemental de Dahouët PLAN DE RECEPTION ET DE TRAITEMENT DES DECHETS DU PORT DE PÊCHE Etabli conformément à la directive 2000/59/CE et approuvé par le Conseil Portuaire de Dahouët en date du 27

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

Charte du Laboratoire de Photographie

Charte du Laboratoire de Photographie Charte du Laboratoire de Photographie La Charte du laboratoire de photographie (salle T107) a pour objectif de faciliter le fonctionnement et l utilisation du labo-photo de l ENS LSH dans l intérêt de

Plus en détail

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM fonctionnement des déchèteries ARTICLE 1 : DÉFINITION D UNE DECHETERIE. La déchèterie est un espace clos et gardienné où les particuliers

Plus en détail

Les Déchets dangereux pour l eau : Le 9ème Programme (2007-2012)

Les Déchets dangereux pour l eau : Le 9ème Programme (2007-2012) Les Déchets dangereux pour l eau : Le 9ème Programme (2007-2012) 2012) Cette présentation est sous réserve de la Décision finale des Administrateurs de l Agence Présentation du jeudi 14 septembre 2006

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Pôle Santé / Sécurité NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Fiche pratique Version 0 Mars 2010 Nb de pages : 8 REGLEMENTATION Dans le but d harmoniser les étiquetages de produits chimiques à l échelle

Plus en détail

Le transport de matières dangereuses

Le transport de matières dangereuses 1/5 Définitions > Une matière dangereuse est une substance qui par ses caractéristiques physicochimiques, toxicologiques, ou bien par la nature des réactions qu elle est susceptible de produire, peut présenter

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE. Rapport de l étude Version Finale

CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE. Rapport de l étude Version Finale CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE Etude du gisement des déchets dangereux et actualisation de l'inventaire des installations de traitement sur le territoire aquitain. Rapport de l étude Version Finale Avril

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Réunion d information 2 décembre 2015

Réunion d information 2 décembre 2015 Réunion d information 2 décembre 2015 Séché Environnement : acteur de référence des métiers du déchet Une «success story» entrepreneuriale Un Groupe familial né en 1985 de la vision d un entrepreneur,

Plus en détail

Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT

Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT 3 types de peinture Peintures solvantées Composées de liants alkydes, vinyls, acryliques,

Plus en détail

Guide des déchets d entreprise

Guide des déchets d entreprise Guide des déchets d entreprise 1 Sommaire page 3 > Qui collecte mes déchets? page 4 > Lexique des déchets page 5 > Qu est ce que la redevance spéciale page 6 > Faire appel à un prestataire privé pour collecter

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule CDI Recyclage Agence Nord Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule Présentation CDI Recyclage intègre Paprec Group en juin 00 et profite désormais du maillage national et des savoir-faire du leader indépendant

Plus en détail

COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011. Les déchets, en prendre soin

COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011. Les déchets, en prendre soin COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011 Les déchets, en prendre soin Estelle HAGMEYER Référent Développement Durable Hôpitaux Universitaires de Strasbourg DECHETS HOSPITALIERS

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Commune de Saint Chamond. 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement

Commune de Saint Chamond. 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement Commune de Saint Chamond 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement 1 Le service assainissement collectif concerne la collecte des eaux usées et pluviales de la commune de SAINT CHAMOND et la dépollution

Plus en détail

Permis unique pour un centre logistique à Vaulx (TOURNAI) - Construction et exploitation d un centre logistique bimodal

Permis unique pour un centre logistique à Vaulx (TOURNAI) - Construction et exploitation d un centre logistique bimodal AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1127 Date : Permis unique pour un centre logistique à Vaulx (TOURNAI) 1. DONNEES DE BASE Demande : - Permis unique - Rubrique : 61.20.03 Projet : - Construction et exploitation

Plus en détail

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l Allier. Projet de plan

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l Allier. Projet de plan Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux de l Allier Projet de plan modifié suite à la première phase de consultations septembre 2012 Après plus de deux ans de travaux et de concertation,

Plus en détail

PREAMBULE. Le Plan Régional d Elimination des Déchets Dangereux de la région Centre a été élaboré conformément à la réglementation.

PREAMBULE. Le Plan Régional d Elimination des Déchets Dangereux de la région Centre a été élaboré conformément à la réglementation. PLAN REGIONAL D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX de la région Centre Décembrre 2009 PREAMBULE Le Plan Régional d Elimination des Déchets Dangereux de la région Centre a été élaboré conformément à la réglementation.

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 5-152 RÈGLEMENT RELATIF À LA VIDANGE DES FOSSES SEPTIQUES ET DE RÉTENTION

RÈGLEMENT NUMÉRO 5-152 RÈGLEMENT RELATIF À LA VIDANGE DES FOSSES SEPTIQUES ET DE RÉTENTION PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 21 juillet 2015 RÈGLEMENT NUMÉRO 5-152 RÈGLEMENT RELATIF À LA VIDANGE

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Accident de la centrale nucléaire Fukushima Dai-Ichi - Décontamination et gestion des déchets - Point de la situation en mars 2015

Accident de la centrale nucléaire Fukushima Dai-Ichi - Décontamination et gestion des déchets - Point de la situation en mars 2015 9 mars 2015 Accident de la centrale nucléaire Fukushima Dai-Ichi - Décontamination et gestion des déchets - Point de la situation en mars 2015 L accident de la centrale de Fukushima Dai-Ichi (F-1), survenu

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes

Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes Plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux des Landes SOMMAIRE PREAMBULE... 7 1. Contexte réglementaire... 7 2. Historique de l élaboration du plan de prévention et de gestion des déchets

Plus en détail

Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes. Synthèse des principaux résultats

Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes. Synthèse des principaux résultats Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes Synthèse des principaux résultats Dans le cadre du projet européen CO 2 NeutrAlp (www.co2neutralp.eu)

Plus en détail

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France)

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) 2007 Holcim/Switzerland Les Avantages du Process Cimentier: le Co-processing Nous réalisons

Plus en détail

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09 Pilot Project on E-Waste Senegal CONTEXTE Nombre considérable d ordinateurs et de téléphones portables en circulation annuellement et demande

Plus en détail

Guides d applications MA en TR

Guides d applications MA en TR Guides d applications MA en TR MIDND et matériaux de la déconstruction du BTP Cerema / DTecITM Nies BOUSSIOUF Trame des guides d application DÉCHET Non Dangereux élaboration description du déchet et de

Plus en détail

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5.

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5. VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER d P L U lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES P.L.U. APPROUVE D.C.M. 19 juillet 2004 Modification n 1 D.C.M.

Plus en détail

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier.

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier. Le Centre de Tri Le Centre de Tri a pour but de trier les emballages par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier) avant leur reprise par des industriels qui en assurent le recyclage.

Plus en détail

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel

injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel injection de biogaz épuré dans Le réseau de gaz naturel Financé par Le groupe de travail sur l injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel www.injectionbiomethane.fr réuni sous l égide de L

Plus en détail

Recueil des données Année 2013

Recueil des données Année 2013 Les rapports de l AREC LA PREVENTION ET LA GESTION DES DECHETS NON DANGEREUX EN CHARENTE Recueil des données Année 2013 AREC POITOU-CHARENTES www.arecpc.com dechets@arecpc.com 05 49 30 31 57 Sommaire Préambule...

Plus en détail

GESTION DES DECHETS EN CHARENTE

GESTION DES DECHETS EN CHARENTE Les synthèses de l AREC GESTION DES DECHETS EN CHARENTE Les chiffres pour comprendre Année 2008 POITIERS NIORT LA ROCHELLE ANGOULÊME 2008 En Charente 33 690 tonnes 97 kg/hab/an En Poitou-Charentes 174

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ASA/LF/BOURGOIS/GUILLAC/EDD/2013.372 Déchetterie de GUILLAC (56) Résumé page 1 PRESENTATION DU SITE La déchetterie de Guillac est localisée sur le territoire

Plus en détail

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 LES RUBRIQUES 4000 À qui s adresse cette plaquette? À toute ICPE susceptible d utiliser, fabriquer ou stocker des produits dangereux ( substances, mélanges ou déchets

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

N CAMAC Commune : District : Adresse : N parcelle (s) : Secteur (s) de protection des eaux : [_] A [_] B [_] C [_] S

N CAMAC Commune : District : Adresse : N parcelle (s) : Secteur (s) de protection des eaux : [_] A [_] B [_] C [_] S 1 EAUX RESIDUAIRES, MATIERES DANGEREUSES, DECHETS SPECIAUX 64 Industrie, artisanat et commerce Service responsable (eaux résiduaires, déchets spéciaux) Nombre d'exemplaires : 3 Département de la sécurité

Plus en détail

BTS Métiers des Services à l Environnement

BTS Métiers des Services à l Environnement BTS Métiers des Services à l Environnement Programme de la formation Connaissance des milieux professionnels 1 - Définitions générales 2 - Organisation administrative de la France ; les pouvoirs publics

Plus en détail

Liste des douze établissements pilotes... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître... 3 Quelques chiffres... 4

Liste des douze établissements pilotes... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître... 3 Quelques chiffres... 4 Gestion éco-responsable des déchets dans les collèges des Bouches-du-Rhône Annexes Liste des douze établissements pilotes............................... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître..........................

Plus en détail

Réaménagement de la soute à produits chimiques

Réaménagement de la soute à produits chimiques Réaménagement de la soute à produits chimiques CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique 28 rue

Plus en détail

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

Dossier de presse. Accord environnemental relatif à la gestion des véhicules hors d usage (VHU) Ministère de l'environnement

Dossier de presse. Accord environnemental relatif à la gestion des véhicules hors d usage (VHU) Ministère de l'environnement Dossier de presse Accord environnemental relatif à la gestion des véhicules hors d usage () Ministère de l'environnement Mercredi, le 15 mars 2006 1 Cadre légal Directive 2000/53/CE du Parlement et du

Plus en détail

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Royaume du Maroc Ministère de la Santé المملكة المغربية الصحة وزارة STRATEGIE DE GESTION DES Déchets Médicaux et Pharmaceutiques 1 PLAN 2 INTRODUCTION CADRE REGLEMENTAIRE SITUATION DE LA GESTION DES DECHETS

Plus en détail

Risque chimique : NOUVELLE REGLEMENTATION et NOUVEL ETIQUETAGE applicables au 1 er décembre 2010,

Risque chimique : NOUVELLE REGLEMENTATION et NOUVEL ETIQUETAGE applicables au 1 er décembre 2010, NOTE D INFORMATION CG Réf. : 5-2 Service Prévention 01/03/2010 Tel : 05 63 60 16 64 Ref : Hygiène et sécurité/r.chimique prevention@cdg81.fr Nouvelle réglementation Risque chimique : NOUVELLE REGLEMENTATION

Plus en détail

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Si vous ne pouvez pas être relié au réseau du tout-à-l égout, vous devez disposer d un système d assainissement autonome pour traiter vos eaux

Plus en détail

Guide technique sur les Matières de Vidange issues de l assainissement non collectif : Caractérisation, collecte et traitements envisageables.

Guide technique sur les Matières de Vidange issues de l assainissement non collectif : Caractérisation, collecte et traitements envisageables. Document technique N 37 Guide technique sur les Matières de Vidange : Caractérisation, collecte et traitements envisageables. 1 Coordinateur : J.P. Canler Document technique n 37 Guide technique sur les

Plus en détail

Plan régional d élimination des déchets dangereux de Midi-Pyrénées Actualisation 2006 Intégration des déchets des activités de soins

Plan régional d élimination des déchets dangereux de Midi-Pyrénées Actualisation 2006 Intégration des déchets des activités de soins PREDD Plan régional d élimination des déchets dangereux de Midi-Pyrénées Actualisation 2006 Intégration des déchets des activités de soins PLAN REGIONAL D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX DE MIDI-PYRENEES

Plus en détail