Jahresbericht 2008 Rapport annuel 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jahresbericht 2008 Rapport annuel 2008"

Transcription

1 Jahresbericht 2008 Rapport annuel 2008

2 Impressum Redaktion/rédaction Elfriede Rabold, Geschäftsleiterin/directrice Texte/textes Martin Wiederkehr, Präsident, président Elfriede Rabold, Geschäftsleiterin/directrice Lisa Humbert-Droz, Präsidentin Spitex Verband des Kantons Bern/présidente de l association cantonale bernoise d ASAD Marianne Müller, Personalverantwortliche/responsable des ressources humaines Barbara Feller-Schwab, Verantwortliche Aus- und Weiterbildung/responsable formation Susanne Nydegger, Verantwortliche Qualität/responsable qualité Anja Steggink, Standortleiterin Lengnau/responsable de l antenne Lengnau Elisabeth von Allmen, Standortleiterin Pieterlen/responsable de l antenne Pieterlen Barbara Feller-Schwab, Standortleiterin ad interim Evilard/responsable d antenne ad interim Evilard Claudine Baumgartner, Mitarbeiterin Standort Evilard/employée de l antenne Evilard Birgit Dyla, Leiterin Kinderspitex Biel-Bienne Regio/responsable Spitex pour enfants Biel-Bienne Regio Irène Chapuis, Palliative care Prisca Rothen, Leiterin Finanzen/responsable des finances et de l administration Übersetzung/traduction SCRIBE, Biel-Bienne Druck und Layout/ impression et mise en page Stiftung Battenberg, Biel-Bienne Da bei der Spitex Biel-Bienne Regio vorwiegend Mitarbeiterinnen angestellt sind, wird im Jahresbericht meistens die weibliche Form gewählt. Le personnel de Spitex Biel-Bienne Regio étant majoritairement féminin, il a été convenu d utiliser systématiquement la forme féminine dans le présent rapport.

3 Inhaltsverzeichnis Sommaire Spitex Biel-Bienne Regio auf Topkurs 2 Spitex Biel-Bienne Regio suit le bon cap 3 Projekte initiieren den Wandel 4 Les projets sont initiateurs de changement 6 Was kostbar ist, kann teuer werden 8 Des soins précieux, des coûts plus élevés? 10 Das Jahr 2008 aus der Sicht der Personalverantwortlichen 12 L année 2008 vue par la responsable des ressources humaines 14 «Denn um klar zu sehen, genügt ein Wechsel der Blickrichtung» 16 Il suffit souvent de changer de perspective pour y voir plus clair 18 Qualitätsbericht für Rapport qualité Standort Evilard-Magglingen: Veränderungen noch und noch 22 ASAD Evilard-Macolin : du changement, encore du changement 23 Eine Stimme spricht für das ganze Team 24 Une voix pour le team 25 Der Standort Pieterlen stellt sich vor 26 L antenne Pieterlen se présente 27 Das interdisziplinäre Team vom Standort Lengnau 28 L équipe interdisciplinaire de l antenne de Lengnau 29 Kinderspitex erhält den Spitex-Förderpreis Spitex pour enfants reçoit le prix d encouragement Spitex Palliative Care im Alltag 32 Les soins palliatifs au quotidien 33 Jahresabschluss 2008/Bilan annuel Vereinsrechnung 2008 /Compte de l association Rückblick Finanzen Rétrospective des finances Vorstand Spitex Biel-Bienne Regio/Comité Spitex Biel-Bienne Regio 42 Spenderliste 2008/Liste des donateurs Spitex Biel-Bienne Regio 44

4 Spitex Biel-Bienne Regio auf Topkurs Nachdem bereits im vorletzten Jahr die Neuorganisation des Spitexbetriebes und des Vereins gemeinsam mit Pieterlen, Lengnau und Evilard vorbereitet wurde, war das Jahr 2008 geprägt von der Umsetzung der gesteckten Ziele sowie dem Umgang mit den neuen Strukturen, Funktionen und den damit verbundenen Unsicherheiten. Stabilität und Vertrauen waren jetzt von dem Vorstand und der Geschäftsleiterin gefordert. Der Vorstand, insbesondere der Präsident, stand der Geschäftsleiterin Elfriede Rabold beratend zur Seite. Im Rahmen der regelmässigen Vorstandssitzungen fand ein intensiver Austausch statt, so dass fortwährend die nötigen Beschlüsse gefällt werden konnten. Trotz diversen Herausforderungen wie Personalmangel, Besetzung von Kaderstellen, Kündigungen usw. gelang es mit gemeinsamen Kräften, die Organisation Spitex Biel- Bienne Regio in allen Belangen personell und finanziell auftragsgerecht auf Kurs zu halten. MERCI grossgeschrieben Allen Beteiligten, insbesondere der Geschäftsleiterin Elfriede Rabold und ihren Mitarbeiterinnen, gebührt an dieser Stelle ein grosses MERCI!!! Mit ihrem Engagement, ihrer Durchhaltekraft und ihrer Geduld haben sie an vorderster Front diesen Erfolg erst ermöglicht. Blick in die Zukunft : Neuer Standort Biel-Bienne Da der Mietvertrag der Räumlichkeiten an der Collègegasse in Biel Juni 2009 ausläuft, hat der Vorstand beschlossen, für die Zentrale in Biel einen neuen Standort zu suchen. Nach eingehender Evaluation diverser Objekte konnte in der ehemaligen Seifenfabrik «Schnyder» ein optimales Raumangebot gefunden werden, das auch finanziell attraktiv ist. Elektrobikes sehr beliebt Spitex ist viel unterwegs, meistens mit dem Auto. Der Vorstand möchte hier neue Wege beschreiten und hat aus einem Fonds Geld gesprochen, damit dem Personal Elektrobikes zur Verfügung gestellt werden können. Die ersten Elektrobikes werden rege gebraucht. So kann auch die Spitex Biel-Bienne Regio ihren Umweltbeitrag leisten. Der Verein und der neu formierte Vorstand Die Generalversammlung im Mai 2008 war eine aussergewöhnliche, da in einer ersten Runde die vier einzelnen Vereine (Spitex Biel, Spitex Magglingen-Evilard, Spitex Pieterlen und Spitex Lengnau) ihre Rechnungen und Jahresberichte genehmigen mussten. Anschliessend konnte der neu fusionierte Verein, bestehend aus allen Mitgliedern, die neuen Statuten genehmigen und die Mitglieder des neuen Vorstandes wählen. Neu im Vorstand sind seit Mai 2008 : Brigitte Raemy (Pieterlen), Christina Wüger (Lengnau), Markus Müller (Evilard) und Karin Thomas. Wiedergewählt wurde Marc R. Bercovitz, Dr. Heinz Walter, Ursula Boillat, Dora Suter und Monique Esseiva. Martin Wiederkehr wurde als Präsident wiedergewählt. Dora Suter hat im Berichtsjahr demissioniert, und ich danke ihr nochmals auf diesem Weg für ihre wertvolle Mitarbeit. Kantonale Zusammenarbeit Die Fusionierung von kleinen zu grösseren Spitexorganisationen geht im ganzen Kanton weiter. Eine Zusammenarbeit sowie der Austausch werden immer wichtiger. Gemeinsame Anliegen müssen aufgenommen und an die zuständigen Stellen weitergetragen werden. Auf der einen Seite besteht der Kantonale Verband als übergeordnetes Organ der Vereine, auf der anderen Seite wurde das Strategieforum, bestehend aus den Präsidien der 15 grössten Organisationen, gegründet. So soll von den Vereinen eine kantonale einheitliche Gesundheitsversorgung im Bereich Spitex angestrebt werden. Die Zusammenarbeit mit den Behörden, der kantonalen Verwaltung und der Politik ist stets im Interesse der Bevölkerung. Martin Wiederkehr Präsident Verein Spitex Biel-Bienne Regio 2

5 Spitex Biel-Bienne Regio suit le bon cap L année 2008 a vu la réalisation de tout ce qui avait été soigneusement planifié l année précédente, soit la réorganisation de l ASAD Bienne qui devenait avec les ASAD de Perles, de Longeau et d Evilard une ASAD régionale: cette année a donc été marquée par de nouveaux objectifs à réaliser, de nouvelles structures à intégrer et des incertitudes à surmonter. Du côté du comité et de la direction de Spitex Biel-Bienne Regio, la devise était la suivante : «bâtir la confiance et assurer la stabilité». Les membres du comité, et son président en particulier, ont été très présents aux côtés de la directrice, Mme Elfriede Rabold. Lors des régulières réunions du comité, les occasions ne manquèrent pas pour traiter certains thèmes en profondeur afin de prendre les bonnes décisions. Les défis ont donc été nombreux : manque de personnel, choix de nouveaux cadres, démissions, etc. Les collaboratrices qui sont restées au sein de la structure ont su, grâce à un beau travail d équipe, maintenir le «bateau» Spitex Biel- Bienne Regio sur le bon cap, que ce soit sur le plan du personnel ou des finances, comme cela avait été prévu. MERCI!!! Nous souhaitons adresser toute notre reconnaissance et un très grand merci à toutes celles et ceux qui, par leur engagement, leur ténacité et leur patience ont contribué à ce succès, et en particulier à la directrice, Mme Elfriede Rabold, et à son équipe de collaboratrices. En 2009, Spitex Biel-Bienne Regio déménage Le contrat qui liait Spitex Biel-Bienne Regio aux locaux de la Rue du Collège à Bienne prenait fin en juin 2009, le comité a donc décidé que c était l occasion de chercher de nouveaux bureaux. Après un examen détaillé des différentes possibilités présentes à Bienne, ce sont les locaux de l ancienne fabrique de savon Schnyder qui ont été retenus en raison de l espace optimal offert par les bâtiments et des conditions financières attractives. E-bikes Les employées de l ASAD, on le sait, bougent beaucoup pendant leurs journées de travail. En général, elles se déplacent en voiture. Le comité a voulu être innovant et a puisé dans ses fonds pour allouer une certaine somme d argent à l achat de vélos électriques pour le personnel de Spitex Biel-Bienne Regio. Les vélos sont très appréciés et Spitex Biel-Bienne Regio peut ainsi démontrer qu elle se soucie de l environnement. L association L assemblée générale qui s est tenue en mai 2008 a vraiment été une assemblé extraordinaire : dans un premier temps, les associations ASAD de Bienne, d Evilard-Macolin, de Longeau et de Pieterlen ont dû chacune approuver leurs comptes et leur rapport annuels, après quoi la nouvelle association Spitex Biel-Bienne Regio réunissant les quatre associations citées s est dotée des nouveaux statuts et d un nouveau comité. Ont été élus au comité : Mme Brigitte Raemy (Perles), Mme Christina Wüger (Longeau), M. Markus Müller (Evilard- Macolin) et Mme Karin Thomas. Les personnes réélues au comité sont : M. Marc R. Bercovitz, le Dr Heinz Walter, Mme Ursula Boillat, Mme Dora Sutter et Mme Monique Esseiva. M. Martin Wiederkehr a été reconduit à son poste de président. Mme Dora Suter a démissionné courant 2008 et je la remercie vivement pour son travail au sein du comité. Collaboration au niveau cantonal La fusion des petites associations d aide et soins à domicile (ASAD) en associations de plus grande taille est un phénomène en constante progression dans le canton de Berne. La coopération et l échange d informations deviennent essentiels. Les revendications communes doivent être transmises aux organes compétents, que ce soit l association cantonale des ASAD en tant qu association faîtière ou le Forum de stratégie récemment formé par les présidentes des 15 ASAD les plus importantes du canton. Le but pour les antennes est de promouvoir une prévention homogène de la santé dans tout le canton. La collaboration avec les autorités, l administration cantonale et les politiques en général doit se faire dans l intérêt de la population. Martin Wiederkehr Président de l association Spitex Biel-Bienne Regio 3

6 Projekte initiieren den Wandel Ein Veränderungsprojekt ist mehr als Logistik, als Kommunikation der Projektziele : Kommuniziert ist noch nicht verstanden, verstanden ist noch nicht einverstanden, einverstanden ist noch nicht umgesetzt. Die Umsetzung von Veränderungsprojekten passiert im Dialog mit den Mitarbeiterinnen und Mitarbeitern und im Bewusstsein, dass Veränderungsprojekte mehr sind als der Gedanke an Veränderung. 2008: Ein Projektjahr Anfang November 2007 begann die Umsetzung der Organisationsentwicklung : Die sechs interdisziplinären Teams wurden auf vier interdisziplinäre Teams reduziert. Und genau am 1. Januar 2008 wurde das Projekt «Regionalisierung» von Spitex Evilard-Magglingen, Spitex Lengnau und Spitex Pieterlen mit der Spitex Biel-Bienne umgesetzt. Die beiden Veränderungsprojekte stellten die neue «Spitex Biel-Bienne Regio» vor grosse Herausforderungen. Es erstaunt nicht, dass diese Doppelbelastung diverse Kündigungen zur Folge hatte. An dieser Stelle danke ich allen Mitarbeiterinnen und Mitarbeitern, die die Umsetzung der beiden Veränderungsprojekte mitgestaltet und mitgetragen haben ; dank ihrem grossen Einsatz konnte wegen der Personalknappheit der teilweise Leistungsstopp in den Standorten Biel-Bienne in Grenzen gehalten werden. Ende des Jahres kann Spitex Biel-Bienne Regio auf die gelungene Umsetzung der beiden grossen Veränderungsprojekte stolz zurückblicken. Bei Projektumsetzungen zählt die Unterstützung: «Freunde der Veränderung» Ohne Unterstützung wäre die Umsetzung der beiden grossen Projekte nicht so gut gelungen. Ich danke der Bildungs-, Sozial- und Kulturdirektion der Stadt Biel-Bienne, allen Gemeindevertretern der Gemeinden Evilard-Magglingen, Pieterlen und Lengnau, den Präsidentinnen und Betriebsleiterinnen der Spitexorganisationen Lengnau, Evilard-Magglingen und Pieterlen sowie dem Präsidenten der Spitex Biel- Bienne Regio für die sehr gute Zusammenarbeit. Ein besonderer Dank gilt Rudolf Frauchiger : Er hat als Finanzleiter mit einer glücklichen Hand das Teilprojekt EDV-Vernetzung der neuen Standorte Evilard-Magglingen, Pieterlen und Lengnau mit der Geschäftsstelle Spitex Biel-Bienne Regio umgesetzt und die Spartenrechnung erfolgreich aufgebaut. Der Trees AG, Risikoberatung und Versicherungsservice, danke ich für die verlässliche Versicherungsüberprüfung. Die Reluko Treu hand hat als Revisionsstelle mit dem Bericht über die Prüfung der Eröffungsbilanz per des Vereins Spitex Biel-Bienne Regio inklusive den per übernommenen Werten der Jahresrechnungen der ehemaligen Spitexorganisationen Evilard-Magglingen, Pieterlen und Lengnau zum erfolgreichen Ab schluss des Regionalisierungsprojekts beigetragen. Ebenfalls Esther Bohli, Bohliberatung, danke ich für die gute Wegbegleitung bei der Umsetzung der Organisationsentwicklung. Ich danke den Leiterinnen der neuen Standorte Lengnau und Pieterlen für ihren grossen Beitrag an die Erfolgsgeschichte. Ebenfalls danke ich Barbara Feller, Verantwortliche Aus- und Weiterbildung, für das grosse Engagement als Leiterin ad interim des neuen Standortes Evilard-Magglingen. Sie hat gemeinsam mit dem Team wertvolle Aufbauarbeit geleistet. Ich bin sicher, dass die Erwartungen und Wünsche der Mitarbeitenden nach Professionalität und Nachhaltigkeit mit der Konsolidierung der beiden grossen Veränderungsprojekte erfüllt werden. 4

7 Der Harmonisierungsprozess eine besondere Symphonie Die «Regionalisierung» der Spitex Biel-Bienne mit den drei Spitexorganisationen Evilard-Magglingen, Pieterlen und Lengnau ist eine Erfolgsgeschichte : Die Harmonisierung in diesem und in den nächsten Jahren zielt auf die Angleichung in Punkten ab, die als wesentlich erachtet werden. Basis der Harmonisierung bildet die sehr gute «Arbeitsbeziehungssymphonie», die mithilft, die Organisationskultur sorgfältig zu verändern, wobei das Bewährte gehütet und das Neue mit möglichst wenig Misstönen harmonisiert wird. Neubesetzung von Schlüsselstellen Die beiden Schüsselstellen die Leiterin Finanzen/Administration und die Personalverantwortliche konnten neu besetzt werden. Als neue Personalverantwortliche gelang es Marianne Müller mit Bravour, die offenen Stellen neu zu besetzen, während Prisca Rothen, neue Leiterin der Finanzen/Administration, mit grossem Engagement ihre neuen Aufgaben anpackte. Rudolf Frauchiger, ehemaliger Leiter Finanzen/Administration, freute sich auf seine Pensionierung. Zu meiner grossen Freude kann aber die Spitex Biel- Bienne Regio weiterhin auf seine Unterstützung (im Mandatsverhältnis) zählen. Kinderspitex mit Förderpreis 2008 geehrt Die Spitex Biel-Bienne Regio durfte am 28. April 2008 stolz den Förderpreis der Interkantonalen Spitex-Stiftung entgegennehmen. Der Preis wurde ebenfalls der Spitex Bern für ihren «Expressdienst» verleihen. An der Feier, die in den sehr schönen Räumen des Zentrums Paul Klee veranstaltet wurde, hielt Landammann Hans Hofer, Präsident der Stiftung, eine Laudatio; der Preis (5000 Franken) wurde uns von Dr. Josef Bucher, Direktor der Interkantonalen Spitex- Stiftung, überreicht. Diese Auszeichnung erfüllte das ganze Kinderspitexteam mit Stolz auf die gelungene Projektumsetzung «Kinderspitex Biel-Bienne Regio». Palliative Care Spitex Biel-Bienne Regio geht in die Umsetzungsphase Der Abschluss der Ausbildung von Barbara Schütz, Höfa I, Bereich Palliative Care, trägt zur Erweiterung des Projekts bei. Somit werden zwei Mitarbeiterinnen mit insgesamt 120 Stellenprozenten Klientinnen und Klienten während der letzten Lebensphase begleiten und den Mitarbeitenden in komplexen Situationen beratend zur Seite stehen. Während des ganzen Jahres wurden zusätzliche Standards erarbeitet, die die Qualität in der Palliativpflege unterstützen. An dieser Stelle danke ich insbesondere der Bernischen Krebsliga für die finanzielle Unterstützung. Spitex Biel-Bienne Regio: Geschäftsstelle, die Standorte Biel-Bienne und Evilard ziehen um Der Umzug der Geschäftsstelle Spitex Biel-Bienne Regio und der vier Standorte Biel-Bienne in die «Alte Seifenfabrik» an der Zentralstrasse 115, wird nächstes Jahr für alle ein Gewinn. Wir bleiben zusammen : Die grosszügigen Büroräumlichkeiten ermöglichen das Zusammenbleiben der Ge schäftsstelle mit den Standorten Biel-Bienne auf einer Etage. Das Alters- und Pflegeheim «La Lisière» in Evilard-Magglingen benötigt die Räumlichkeiten, die zurzeit dem Standort Evilard-Magglingen als Büro dienen. Der Standort wird nächstes Jahr in die Überbauung der Genossenschaft «Bonacasa Beau Site» in Evilard-Magglingen integriert. Ein gelungenes Jahresabschlussessen Mit einem gelungenen Jahresabschlussessen zum The ma «Gemütliches Zusammensein» drückte Spitex Biel-Bienne Regio allen Mitarbeitenden ihren grossen Dank für das Engagement aus. Elfriede Rabold, Geschäftsleiterin 5

8 Les projets sont initiateurs de changement Un projet de réorganisation est plus qu un simple processus logistique, plus que la communication des objectifs du projet Car communiquer n est pas synonyme de comprendre, comprendre n est pas synonyme d être d accord, et être d accord n est pas synonyme de mettre en pratique. La réalisation d un projet de réorganisation ne peut se faire qu en impliquant le personnel concerné et en étant conscient du fait que de tels projets ne se réalisent pas simplement en y croyant : L année du changement L introduction du nouvel organigramme a commencé début novembre 2007, comme prévu : les six équipes interdisciplinaires de Spitex Biel-Bienne ont fusionné en quatre équipes. De plus, le 1 er janvier 2008 a marqué la réalisation du projet de régionalisation de l ASAD d Evilard-Macolin et des Spitex Lengnau et Pieterlen avec l ASAD de Biel- Bienne. Ces deux projets de restructuration se sont révélés être un défi considérable pour la nouvelle association d ASAD qui se nomme désormais «Spitex Biel-Bienne Regio». Il n est dès lors pas étonnant qu il y ait eu des licenciements spontanés. Je tiens ici à remercier toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs qui se sont impliqués dans ce processus de changement. C est grâce à leur engagement remarquable que les antennes de Biel-Bienne ont pu si bien fonctionner malgré le manque de personnel. En fin d année, l association Spitex Biel-Bienne Regio a pu ainsi tirer un bilan positif de ses deux grands projets. Merci aux «amis du changement» Il me semble évident que la réalisation de ces deux grands projets n aurait pu se faire sans soutien. Ainsi, j aimerais remercier, en particulier, la direction de la formation, de la prévoyance sociale et de la culture, les représentants communaux d Evilard-Macolin, de Pieterlen et de Lengnau ainsi que le président de Spitex Biel-Bienne Regio pour leur excellente collaboration. Un grand merci aussi à Rudolf Frauchiger, notre responsable des finances, qui a su coordonner avec brio le projet partiel de l installation informatique des antennes et leur mise en réseau avec la cen- trale de Biel-Bienne ; de plus, il a établi le résultat ventilé par branche d activité. Merci aussi à Trees SA, agence de conseils en matière de risques et service d assurance, pour l analyse compétente des contrats d assurances, et à Reluko Treuhand, l organe de révision qui a rédigé le rapport sur le bilan d ouverture de l association Spitex Biel- Bienne Regio au 1 er janvier 2008, incluant également les valeurs au des exercices des anciennes associations Spitex d Evilard-Macolin, de Pieterlen et de Lengnau. J adresse également mes remerciements à Esther Bohli, Bohliberatung, pour nous avoir accompagnés et soutenus sur le chemin du changement et pour l aide qu elle nous a apportée lors de l introduction des nouvelles structures organisationnelles de Biel-Bienne. Je remercie aussi les responsables des nouvelles antennes de Lengnau et de Pieterlen pour leur soutien au projet de régionalisation. Et je remercie tout particulièrement Barbara Feller, responsable de la formation initiale et continue, pour son engagement en tant que responsable intérimaire de la nouvelle antenne Evilard -Macolin: elle et son équipe ont réalisé un travail formidable. Je suis persuadée qu avec ces deux grands projets les attentes et les désirs des collaboratrices d avoir des structures plus professionnelles et durables seront satisfaits. Le processus d harmonisation : une harmonie particulière La régionalisation de Spitex Biel-Bienne avec les trois associations ASAD d Evilard, de Perles et de Lengnau se révèle être une réussite : l harmonisation qui a été réalisée en 2008 et qui se poursuivra au fil des prochaines années a pour but de fournir des prestations harmonisées dans des secteurs considérés comme essentiels. La base de cette harmonisation est constituée par la très bonne «harmonie des rapports de travail» qui aide à modifier la culture organisationnelle en cherchant à garder ce qui a fait ses preuves et à introduire le changement pour former une unité avec le moins de fausses notes possible. 6

9 Réattribution des postes clé Les deux postes clé de Spitex Biel-Bienne Regio la responsable des finances et de l administration et la responsable du personnel ont pu être à nouveau attribués. La nouvelle responsable du personnel, Marianne Müller, a réussi l exploit d embaucher du personnel aux postes laissés vacants, tandis que Prisca Rothen, la nouvelle responsable des finances et de l administration, a pris ses fonctions avec enthousiasme. Rudolf Frauchiger, son prédécesseur, a pu ainsi partir tranquillement à la retraite. Mais je suis très heureuse d annoncer que Spitex Biel-Bienne Regio peut toujours compter sur son soutien et ses compétences (sur la base de mandats). Spitex pour enfants récompensé par le prix d encouragement 2008 Le 28 avril 2008, Spitex Biel-Bienne Regio a reçu le prix d encouragement de la Fondation de l Association intercantonale Spitex. Le prix à été également attribué à l ASAD de Berne pour son service express. La cérémonie s est déroulée dans les salles du Centre Paul Klee à Berne ; Hans Hofer, Landammann et président de la Fondation, a prononcé un discours élogieux, tandis que le prix (5000 francs en espèces) nous a été remis par Josef Bucher, directeur de la Fondation. Toute l équipe de Spitex pour enfants qui a réussi à mettre en place ce projet a accueilli cette distinction avec fierté. Palliative Care un nouveau service de Spitex Biel-Bienne Regio La formation achevée par Barbara Schütz, soignante professionnelle diplomée HES avec spécialisation dans les soins palliatifs, contribue à faire avancer le projet. Ainsi, deux collaboratrices à temps partiel (couvrant au total une activité de 120 %) accompagneront nos clientes et clients pendant la dernière phase de leur vie et seront aussi à côtés des collaboratrices pour les aider à faire face à des situations complexes. Des standards supplémentaires garants de la qualité des soins palliatifs ont été élaborés durant toute l année. J aimerais ici remercier la Ligue contre le cancer du canton de Berne pour son soutien financier. Spitex Biel-Bienne Regio et antenne d Evilard-Macolin : Changements d adresses Le déménagement de la Centrale de Spitex Biel-Bienne Regio et des antennes biennoises dans les locaux de l ancienne fabrique Schnyder de la rue Centrale 115 se fera l année prochaine et sera un enrichissement pour nous tous. Nous restons une unité car ces vastes bureaux nous permettent de rassembler la centrale administrative et les antennes biennoises sur un même étage. La maison de retraite médicalisée «La Lisière» à Evilard a besoin des locaux sousloués jusqu à présent à l antenne Evilard- Macolin : ces locaux seront intégrés dans le complexe immobilier de la coopérative «Bonacasa Beau Site». Un repas de fin d année bien mérité Enfin, c est lors d un repas de fin d année placé sous le thème «Etre ensemble en toute convivialité» que Spitex Biel-Bienne Regio a exprimé son immense gratitude à tout son personnel pour l engagement dont il a fait preuve tous les jours durant ces réorganisations. Elfriede Rabold, directrice 7

10 Was kostbar ist, kann teuer werden Das Leben ist kostbar. Eine der utopischen Visionen der Menschheit ist das ewige Leben. Die Lebenserwartung steigt nicht nur im dafür legendären Japan, sondern auch bei uns. Über jede nachweisbare höhere Anzahl der Lebensjahre wird positiv berichtet. Und gleichzeitig weiss die Politik nicht, wie sie die finanziellen Mittel für die Folgen des Älterwerdens aufbringen soll. Eines der schlimmsten Unwörter der jungen Vergangenheit ist die «Überalterung». Was dank Wohlstand Wirklichkeit wurde, wird als finanzielles Schreckgespenst bezeichnet, und das nicht nur in den Medien. Eine der grossen Herausforderungen unserer älter werdenden Gesellschaft ist das Gesundheitswesen. Der Bedarf steigt, die Kosten steigen, die Bedürfnisse an ärztlicher und pflegerischer Betreuung steigen, während die verfügbaren finanziellen Mittel von Privatpersonen und von der öffentlichen Hand gleich hoch bleiben. In der Grundversorgung stellen sich einige ethische Fragen, z.b. wer welche Leistung zu welchem Preis zugut hat. Die Frage stellt sich nicht nur aus der Sicht der bezahlten Prämie, sondern vermehrt auch nach dem Alter des Patienten. Es ist höchste Zeit, dass die Politik darüber offen diskutiert und die Fragen beantwortet. Ansonsten entsteht die Gefahr einer versteckten Rationierung von Leistungen. Die unterschied lichen Finanzierungssysteme bei Heimen, Spitälern, Ärzten und bei der Spitex sind dem gesamtheitlichen Denken nicht förderlich. Zu sehr überlegen wir nach engen betriebswirtschaftlichen statt nach volkswirtschaftlichen Kriterien. Was hat das mit Spitex zu tun? Sehr viel mehr, als auf den ersten Blick möglich scheint. Die Spitex ist im Gesundheitswesen ein vergleichsweise kleiner «Player». Sie beansprucht nur 2 % der gesamten Gesundheitskosten. Alle Studien belegen immer wieder: Die Menschen wollen möglichst rasch nach Hause kommen und möglichst lange zu Hause bleiben. Die stationäre Betreuung kann noch so gut sein: Zu Hause leben bedeutet Lebensqualität. Die Menschen bleiben in ihrem sozialen Netz integriert. Spitex ist in vielen Fällen gesamtheitlich und volkswirtschaftlich gerechnet auch günstiger als der Aufenthalt im Heim oder im Spital. Das hat der Kanton Bern erkannt. Er bekennt sich nicht nur zur Spitex, sondern er handelt auch entsprechend. Der Kanton Bern spielt eine Vorreiterrolle Die neue Pflegefinanzierung des Bundes wird weitere grosse Änderungen für das Gesundheitswesen und ganz besonders für die Spitex mit sich bringen. So regelt der Bund nicht, wer die von ihm nicht mehr bezahlten Beiträge an Spitexleistungen übernehmen soll. Er legt nur fest, dass die Spitexklientin ca. Fr. 15. pro Stunde an die Pflegeleistung bezahlen soll, zuzüglich Franchise und Selbstbehalt. Wenige Kantone haben bisher signalisiert, dass sie diese zusätzliche Belastung bis 40 Prozent für den Klienten als nicht zumutbar beurtei- 8

11 len. Ich bin sehr froh, dass der Kanton Bern dazugehört. Er steht zu seinen Verpflichtungen, die er in seinem Altersbericht eingegangen ist. Damit ist er anderen Kantonen voraus. Für die Spitex im Kanton Bern hat die Zukunft schon begonnen Der Kanton übernimmt die wegfallenden Bundessubventionen nicht aus reiner Sympathie für die Spitex, sondern im Wissen darum und im Vertrauen darauf, dass die Spitex alle Schritte unternimmt, um dem wachsenden Bedarf der ganzen Bevölkerung gerecht zu werden, denn Spitexleistungen stehen jedem Alter zu. Mit der Verabschiedung eigener, hoher Standards für Spitexleistungen durch die Mitglieder macht sich die öffentliche Spitex fit für die Zukunft. Am sichtbarsten sind die Veränderungen bei der Anzahl der Spitexorganisationen. Diese hat sich im Verlaufe der letzten sechs Jahre auf rund 70 Organisationen um fast die Hälfte reduziert. Die Spitex Biel-Bienne Regio gehört zu den grössten und wichtigsten Spitexorganisationen im Kanton Bern. Ihr Beitrag an die Gesundheit der Menschen in der Region und für die Spitexbranche im Kanton ist gross. Aufgrund der Zweisprachigkeit nimmt Spitex Biel-Bienne Regio zudem eine wichtige Brücken funktion zum französischsprachigen Berner Jura ein. Eine bedeutende Leistung hat Spitex Biel- Bienne Regio für schwerkranke Kinder erbracht. Die Auszeichnung durch die Interkantonale Spitex-Stiftung in Sarnen für die Kinderspitex von Biel-Bienne Regio hat mich ganz besonders gefreut. Die Spitex im Kanton Bern ist auf gutem Weg wir müssen aufmerksam und für weitere Entwicklungsschritte offen bleiben. Dazu wünsche ich der Spitex Biel-Bienne Regio alles Gute! Lisa Humbert-Droz, Präsidentin SPITEX Verband des Kantons Bern 9

12 Des soins précieux, des coûts plus élevés? La vie est un bien précieux. L une des utopies de l humanité est l atteinte de la vie éternelle. L espérance de vie augmente constamment : au Japon, connu pour la longévité de ses habitants, tout comme sous nos latitudes. Tout gain dans ce domaine est salué positivement dans les médias. Dans le même temps, le monde politique ne sait pas comment financer le surcoût découlant de l allongement continu de la vie. Apparu récemment, le terme de «excess of age» 1 (littéralement «survieillissement» non utilisé en français dans ce contexte) est des plus choquants. Fille de la prospérité, l augmentation de l espérance de vie est agitée comme un épouvantail financier, et pas seulement par les médias. Car l augmentation de l espérance de vie constitue sans conteste l un des plus grands défis posés au secteur de la santé. D un côté, tout augmente : coûts, besoins, attentes en matière de soins et de prestations médicales ; de l autre, les ressources financières des privés et des pouvoirs publics stagnent. La définition des soins de santé primaires soulève également un certain nombre de questions, par exemple : quel genre de prestations faut-il fournir à quel prix? Ces questions ne sont pas abordées seulement sous l angle des primes à payer, mais aussi en fonction de l âge des patients, ce qui leur donne une importance éthique. Il est grand temps que le monde politique entame une discussion sans tabous sur ces sujets et fournisse des réponses. Si rien n est fait, c est un rationnement rampant des prestations sanitaires qui finira par s imposer. Les différents systèmes de financement appliqués par les homes, les hôpitaux, les médecins et l association intercantonale Spitex/ ASAD (aide et soins à domicile) n encouragent pas l appréhension systémique des problèmes. Nos réflexions sont trop souvent guidées par des critères issus de l économie d entreprise au lieu de l économie nationale. En quoi cela concerne-t-il l ASAD? Bien plus qu il y paraît de prime abord. Dans le contexte de la santé, l ASAD n est de fait qu un acteur relativement mineur. Elle ne ponctionne que 2 % des coûts de la santé. Cependant, toutes les études le confirment : les gens souhaitent retourner le plus vite possible à la maison et y demeurer aussi longtemps que leur santé le leur permet. L excellence des soins hospitaliers n est pas en cause, mais pour les patients pouvoir retourner chez soi ou y rester est ressenti comme un facteur de qualité de vie important en raison du maintien dans leur milieu social. Par ailleurs, dans bien des cas, sur les plans global et économique, les prestations fournies par l ASAD sont en définitive meilleur marché qu un séjour en home ou en hôpital. Le canton de Berne en est bien conscient, raison pour laquelle il reconnaît l apport positif de l aide et des soins à domicile et soutient l ASAD en conséquence. Rôle de pionnier pour le canton de Berne Le nouveau système de financement des soins tel que conçu par la Confédération entraînera encore d autres modifications importantes dans le domaine de la santé en général et pour l aide et les soins à domicile en particulier. Toutefois, la Confédération ne désigne pas qui devra s acquitter à l avenir des cotisations pour les prestations fournies par l ASAD. Elle se contente de fixer le forfait (env. 15. CHF/h, franchise et retenues non comprises) que les patients soignés par les organisations ASAD devront débourser. À ce jour, seul un nombre restreint de cantons ont déclaré que cette charge financière supplémentaire, pouvant atteindre 40 %, n était dans les faits pas supportable pour les patients. Fort heureusement, le canton de Berne était de ceux-ci, dénonçant publiquement cette évolution néfaste et appliquant les directives contenues dans son rapport «Politique du 3 e âge dans le canton de Berne». Il endosse ainsi un rôle de pionnier par rapport à d autres cantons. 1 définit une tendance démographique portant sur une majorité de personnes d un certain âge 10

Manuel KOLIBRI Résumé

Manuel KOLIBRI Résumé Projet KOLIBRI Modèle de comptabilité analytique harmonisé Manuel KOLIBRI Résumé Projet KOLIBRI Modèle de comptabilité analytique harmonisé pour les cantons de la Confédération 1 Plan et sommaire du manuel

Plus en détail

Belinda Richle, Zürich

Belinda Richle, Zürich Chère Madame Märkli, J ai vraiment aimé apprendre à calculer grâce à vous. C était tellement bien que j aurais aimé rester un peu plus longtemps avec vous. Hannah Belinda Richle, Zürich Laura Richle, 3.

Plus en détail

NewCity. Box Storage Container & Caddy

NewCity. Box Storage Container & Caddy NewCity NewCity NewCity überzeugt auf der ganzen Linie. Eine klare Organisation, ein optimales Preis-Leistungs- Verhältnis und viel Spielraum für Individualität zeichnen dieses Konzept aus. Bringen Sie

Plus en détail

RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg. http://www.benevolat-fr.ch

RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg. http://www.benevolat-fr.ch RéseauBénévolatNetzwerk Tél 026 422 37 07 Rte St-Nicolas-de-Flüe 2 1700 Fribourg http://www.benevolat-fr.ch Formation pour bénévoles ou salariés dans une association ou fondation Fort / Weiterbildung für

Plus en détail

Barrierefreie Mobilität Mobilité pour tous

Barrierefreie Mobilität Mobilité pour tous Barrierefreie Mobilität Mobilité pour tous Behindertengerechte Fahrzeuge Véhicules adaptés au transport de personnes à mobilité réduite In Kooperation mit der Stiftung Cerebral En coopération avec la Fondation

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Assemblée des délégués du PEV. Delegiertenversammlung der EVP. Neuchâtel - 5 avril 2008. Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse

Assemblée des délégués du PEV. Delegiertenversammlung der EVP. Neuchâtel - 5 avril 2008. Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse Assemblée des délégués du PEV Delegiertenversammlung der EVP Neuchâtel - 5 avril 2008 Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse Projekt: Article constitutionnel sur la santé Datum: 05.04.2008

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE bloqué jusqu à l âge de 18 ans Bis zum 18. Lebensjahr gesperrtes SPARKONTO

COMPTE D ÉPARGNE bloqué jusqu à l âge de 18 ans Bis zum 18. Lebensjahr gesperrtes SPARKONTO COMPTE D ÉPARGNE bloqué jusqu à l âge de 18 ans Bis zum 18. Lebensjahr gesperrtes SPARKONTO Nombreuses sont les questions qui nous viennent à l esprit quand nous pensons à l avenir de nos enfants, petits-enfants,

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

Test d expression écrite

Test d expression écrite Name Klasse Schreiben F HT 2012/13 Schriftliche Reifeprüfung Haupttermin aus Französisch Haupttermin 08. Mai 2013 08. Mai 2013 Name Gesamtpunkte EXERCICE 1: Klasse von 40 Gesamtpunkte EXERCICE 2: von 40

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE

Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE Tout apprenti intéressé en formation initiale en école (FIE, par ex. écoles des métiers) Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale, dont l entreprise formatrice

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

GAS Goal Attainment Scaling

GAS Goal Attainment Scaling GAS Goal Attainment Scaling ------------------------------------- Présentation d un outil Vorstellung eines tools FC - 17 janvier 2009 - GAS GAS comme outil GAS comme instrument utilisé dans la démarche

Plus en détail

Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts

Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts DVSP Dachverband Schweizerischer Patientenstellen Transparence dans la qualité des soins Le patient n est pas un facteur de coûts Journée de travail de la Politique nationale de la santé, 17 novembre 2011,

Plus en détail

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à juillet 2007

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à juillet 2007 Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à juillet 2007 Enregistrement Totale 2273 100.0% Entreprise 878 38.6% Prestataire de services 431 19.0% Personne à

Plus en détail

Hauswartungen Service de conciergerie. Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés. Reinigung Nettoyage. Shop Boutique

Hauswartungen Service de conciergerie. Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés. Reinigung Nettoyage. Shop Boutique Hauswartungen Service de conciergerie Liegenschaftsunterhalt Entretien de propriétés Reinigung Nettoyage Shop Boutique Reinigung ist nicht gleich Reinigung! Jeder Kunde hat individuelle Wünsche & Ansprüche.

Plus en détail

Übergangsreglement. Règlement sur le régime transitoire. du 17 décembre 2012 vom 17. Dezember 2012

Übergangsreglement. Règlement sur le régime transitoire. du 17 décembre 2012 vom 17. Dezember 2012 Recueil systématique 4..0..9 Règlement sur le régime transitoire Übergangsreglement du 7 décembre 0 vom 7. Dezember 0 relatif à la modification du Règlement du 8 juin 006 (Etat le 7 décembre 0) des études

Plus en détail

Statuts Association SPITEX Biel-Bienne Regio

Statuts Association SPITEX Biel-Bienne Regio Statuts Association SPITEX Biel-Bienne Regio Biel Evilard-Macolin Leubringen-Magglingen Bienne Perles / Longeau Pieterlen / Lengnau Sommaire I. Nom. siège, but.........................................

Plus en détail

4. Collaborations intercantonales

4. Collaborations intercantonales 4. Collaborations intercantonales 1/16 Nombre de conférences régionales des directeurs cantonaux C4.30a 2008, Nombre de conférences régionales des directeurs cantonaux ( A finalité politique, composées

Plus en détail

Médias NVS, documentation 2014

Médias NVS, documentation 2014 Médias NVS, documentation 2014 Association Suisse en Naturopathie Associazione Svizzera di Naturopatia NVS Schützenstrasse 42 CH-9100 Herisau T +41 71 352 58 50 F +41 71 352 58 81 nvs@naturaerzte.ch www.naturaerzte.ch

Plus en détail

Aufnahmeprüfung an die naturwissenschaftliche Berufsmaturitätsschule Plantahof

Aufnahmeprüfung an die naturwissenschaftliche Berufsmaturitätsschule Plantahof Aufnahmeprüfung an die naturwissenschaftliche Berufsmaturitätsschule Plantahof Französisch Zeit: 60 Minuten (nach dem Lesen des Textes) Schreiben Sie mit Tinte oder Kugelschreiber, Bleistift ist nicht

Plus en détail

Votre artisan boulanger-pâtissier de qualité Spitzenqualität vom Bäcker-Konditormeister. w w w. l e p a i n. c h

Votre artisan boulanger-pâtissier de qualité Spitzenqualität vom Bäcker-Konditormeister. w w w. l e p a i n. c h Votre artisan boulanger-pâtissier de qualité Spitzenqualität vom Bäcker-Konditormeister w w w. l e p a i n. c h Les boulangeries-pâtisseries titulaires du Label Qualité sont fières de garantir un très

Plus en détail

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010 Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010 Enregistrement Totale 3766 100.0% Entreprise 1382 36.7% Prestataire de services 689 18.3% Personne à

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

Formation pour bénévoles ou salarié(e)s dans une association ou fondation. Fort / Weiterbildung für Freiwillige und Mitarbeiter(innen) von Vereinen

Formation pour bénévoles ou salarié(e)s dans une association ou fondation. Fort / Weiterbildung für Freiwillige und Mitarbeiter(innen) von Vereinen Formation pour bénévoles ou salarié(e)s dans une association ou fondation. Fort / Weiterbildung für Freiwillige und Mitarbeiter(innen) von Vereinen und Institutionen. Programme de cours 2ème semestre 2015

Plus en détail

Le PSN et la TIDN à l ASDD NCP und IDNT im SVDE

Le PSN et la TIDN à l ASDD NCP und IDNT im SVDE Nutridays 2014 Le PSN et la TIDN à l ASDD NCP und IDNT im SVDE Florine Riesen Membre du comité de l ASDD et membre du groupe de pilotage PSN/TIDN de l ASDD Vorstandsmitglied SVDE und Mitglied der Steuergruppe

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Service d information, de consultation et de rencontre E~F NEWS 5 2013. Nous vous souhaitons une bonne lecture!

Service d information, de consultation et de rencontre E~F NEWS 5 2013. Nous vous souhaitons une bonne lecture! Service d information, de consultation et de rencontre E~F NEWS 5 2013 Nous vous souhaitons une bonne lecture! 1 Espace~Famille INFORMATIONS Voici les dates de nos prochaines Soirées : 24 octobre 19h30

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau.

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau. Unternehmen L entreprise Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung in der Entwicklung und Herstellung von Reinigungsfahrzeugen im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik

Plus en détail

Histoires de vie-généalogie Parcours 11. Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale.

Histoires de vie-généalogie Parcours 11. Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale. Histoires de vie-généalogie Parcours 11 Les papiers parlent-les papiers se taisent. Cicatrices de la Deuxième Guerre mondiale Moi,, - _ Document 1a. ADBR 100 J 270 Document 1b. ADBR 100 J 270 Transcription

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

Schnittstelle A V2.4 für SOMED V2.4.1 Anhang für kantonale Daten. Interface A V2.4 pour SOMED V2.4.1 Annexe pour données cantonales

Schnittstelle A V2.4 für SOMED V2.4.1 Anhang für kantonale Daten. Interface A V2.4 pour SOMED V2.4.1 Annexe pour données cantonales Schnittstelle A V2.4 für SOMED V2.4.1 Anhang für kantonale Daten Interface A V2.4 pour SOMED V2.4.1 Annexe pour données cantonales V2.4 / 28.09.2015 A 1 / 7 Inhaltsverzeichnis / Table des matières Grundlegender

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite COMPTE RENDU D EXPERIMENTATION Domaine de travail : Entraînement à l expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite

Plus en détail

2. Quel est votre degré de satisfaction concernant le lieu et les horaires? Waren Sie mit dem Austragungsort und dem Zeitplan zufrieden?

2. Quel est votre degré de satisfaction concernant le lieu et les horaires? Waren Sie mit dem Austragungsort und dem Zeitplan zufrieden? Analyse des données du feedback général du Symposium 1. Qu'avez vous pensé de l'organisation en générale du symposium? Was haben Sie generell von der Organisation des Symposiums gehalten? Diversité Affichage

Plus en détail

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Zurich, le 7 septembre 2015 Monsieur le Conseiller fédéral Schneider-Ammann Nous vous vous

Plus en détail

Einstufungstest Französisch A1 bis C1

Einstufungstest Französisch A1 bis C1 1 Volkshochschule Neuss Brückstr. 1 41460 Neuss Telefon 02313-904154 info@vhs-neuss.de www.vhs-neuss.de Einstufungstest Französisch A1 bis C1 Wort kennen. Es reicht aus, wenn Sie den Satz sinngemäß verstehen.

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

le 16/17 novembre 2011

le 16/17 novembre 2011 Stratégie de la COHEP 2012-2016 2016 adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 16/17 novembre 2011 Formation initiale et continue des enseignantes et enseignants en tant que mandat principal des HEP

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

du 9 décembre 2013 vom 9. Dezember 2013 ALLGEMEINE BESTIMMUNGEN

du 9 décembre 2013 vom 9. Dezember 2013 ALLGEMEINE BESTIMMUNGEN Recueil systématique..8 Règlement cadre Rahmenreglement du 9 décembre 0 vom 9. Dezember 0 sur l assurance qualité à l Université de Fribourg über die Qualitätssicherung an der Universität Freiburg Le Sénat

Plus en détail

Aide-mémoire 19. Réseaux d entreprises formatrices

Aide-mémoire 19. Réseaux d entreprises formatrices Aide-mémoire 19 Réseaux d entreprises formatrices Qu est-ce qu un réseau d entreprises formatrices? Un réseau d entreprise formatrices est un groupement d entreprises qui, seules, ne pourraient pas assurer

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

bab.la Phrases: Personnel Meilleurs Vœux français-allemand

bab.la Phrases: Personnel Meilleurs Vœux français-allemand Meilleurs Vœux : Mariage Félicitations. Nous vous souhaitons à tous les deux tout le bonheur du monde. Herzlichen Glückwunsch Für Euren gemeinsamen Lebensweg wünschen wir Euch alle Liebe und alles Glück

Plus en détail

Faire une révision rapide des moyens de transport utilisables pour se rendre dans un pays étranger. a) Documents Fahrkarten

Faire une révision rapide des moyens de transport utilisables pour se rendre dans un pays étranger. a) Documents Fahrkarten L évaluation culturelle ne fait pas l objet de la mise en place d unités spécifiques. Elle s inscrit dans l acquisition linguistique et ne peut pas être dissociée de l évaluation linguistique (que ce soit

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde RAPPORT DES REPRESENTANTS DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde Les représentants des étudiants publient chaque année

Plus en détail

Merci de nous aider à offrir plus de bourses!

Merci de nous aider à offrir plus de bourses! Merci de nous aider à offrir plus de bourses! Campagne de financement auprès des parents 2013-2014 Quel est l objectif de la Fondation? Favoriser l engagement et la réussite des étudiants en attribuant

Plus en détail

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège STATUTS DE LA SOCIETE INTERNATIONALE E D D ANNOTATION ASSOCIATION DE DROIT SUISSE A BUT NON LUCRATIF Etat au 9 Décembre 2008; Révisé le 10 Septembre 2014 PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines Groupe Helvetia Politique en matière de ressources humaines Chères collaboratrices, chers collaborateurs Notre politique en matière de ressources humaines est basée sur la charte d entreprise «Les meilleurs

Plus en détail

rsa, Alg II, aide sociale : quels instruments pour la garantie du minimum vital en France en Allemagne et en Suisse

rsa, Alg II, aide sociale : quels instruments pour la garantie du minimum vital en France en Allemagne et en Suisse rsa, Alg II, aide sociale : quels instruments pour la garantie du minimum vital en France en Allemagne et en Suisse rsa, Alg II, Sozialhilfe: Mittel zur Sicherung des Existenzminimums in Frankreich, Deutschland

Plus en détail

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation Recommandations Thèses relatives à l accréditation Berne, le 17 décembre 2003 Seite 2 Recommandations aux hautes écoles spécialisées suisse 1. Accréditation et processus de Bologne Dans la Déclaration

Plus en détail

TRI-NEWS TRI-NEWS 3ième EDITION Septembre 2015

TRI-NEWS TRI-NEWS 3ième EDITION Septembre 2015 TRI-NEWS 2418-4241 TRI-NEWS 3ième Journal des Ateliers du Tricentenaire EDITION Septembre 2015 Faire mieux, ensemble, intelligemment et dans le bonheur Présentation des nouvelles boîtes de Pralines Vorstellung

Plus en détail

Formation. Position. Les défis

Formation. Position. Les défis Position Formation Outre le partenariat social, la formation est l un des plus importants facteurs du succès de l économie suisse. Elle a aussi un rôle clé lorsqu il s agit de combattre la pénurie de main-d

Plus en détail

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 1. Quel est le rôle du conseil en matière de stratégie par rapport à celui

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés,

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés, «Les constats du Protecteur du citoyen font écho à ceux du Vérificateur général, aux résultats de l étude de l Institut canadien d information sur la santé et aux opinions généralement admises par les

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

FORMATIONS PRÉPARATOIRES ET INITIALES

FORMATIONS PRÉPARATOIRES ET INITIALES FORMATIONS PRÉPARATOIRES ET INITIALES Formations Préparatoires et Initiales Grâce aux formations préparatoires, les étudiants améliorent leurs aptitudes d apprentissage et se préparent pour passer une

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP)

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP) Strategié de renforcement du potentiel de recherche dans les pays en développement via l octroi de bourses pour la formation à la recherche et pour la réintégration Bourses de Formation à la Recherche

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Formation pour bénévoles Programme de cours 2ème semestre 2013

Formation pour bénévoles Programme de cours 2ème semestre 2013 Formation pour bénévoles Programme de cours 2ème semestre 2013 Inscriptions par e-mail : info@benevolat-fr.ch ou sur notre formulaire en ligne ou en téléchargeant le formulaire d inscription sur notre

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Rapport de la directrice Assemblée générale du 13.05.2009

Rapport de la directrice Assemblée générale du 13.05.2009 Rapport de la directrice Assemblée générale du 13.05.2009 Mesdames et messieurs, chers amis du service, J aimerais, pour commencer, remercier chacune et chacun ici présent pour l intérêt porté à notre

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

NEWSletter 2014 WinBIZ - Buchhaltung

NEWSletter 2014 WinBIZ - Buchhaltung NEWSletter 2014 WinBIZ - Buchhaltung WinBIZ Buchhaltung Panipro wird das Programm WinBiz Buchhaltung in sein Softwarepaket aufnehmen. Ein professionelles und einfach zu benutzendes Werkzeug, das Ihnen

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Sehr geehrter Herr alt Regierungsrat und neuer Bundesrat

Sehr geehrter Herr alt Regierungsrat und neuer Bundesrat B u n d e s v e r s a m m l u n g A s s e m b l é e f é d é r a l e A s s e m b l e a f e d e r a l e A s s a m b l e a f e d e r a l a Es gilt das gesprochene Wort Der Generalsekretär CH-3003 Bern Grussbotschaft

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Adresse. Sierre, le 29 juin 2015. Championnats suisses des métiers 2016 pour ASSC

Adresse. Sierre, le 29 juin 2015. Championnats suisses des métiers 2016 pour ASSC Adresse Sierre, le 29 juin 2015 Championnats suisses des métiers 2016 pour ASSC Pourquoi ne pas essayer de prouver que vous êtes la meilleure assistante / le meilleur assistant en soins et santé communautaire

Plus en détail

Discours d Oley Dibba- Wadda, Secrétaire exécutive de l ADEA

Discours d Oley Dibba- Wadda, Secrétaire exécutive de l ADEA Ouverture officielle du deuxième Forum ministériel sur les sciences, les technologies et l innovation en Afrique Rabat, Maroc, 15 octobre 2014 Discours d Oley Dibba- Wadda, Secrétaire exécutive de l ADEA

Plus en détail

Gestion flexible du personnel dans le domaine public

Gestion flexible du personnel dans le domaine public Gestion flexible du personnel dans le domaine public Solutions sur mesure Ce qu il faut, c est une gestion du personnel moderne et flexible Pour maîtriser les défis du futur, les administrations publiques

Plus en détail

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière!

Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d études pour accélérer sa carrière! Régine Ferrère Présidente de la CNEP Membre de la 19 ème CPC de l Education NATIONALE Frédéric Lefret Président de la FFEEP Le nouveau BTS des Métiers de l Esthétique Cosmétique Parfumerie, 2 années d

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM Marie, 34 secrétaire utilise la BPM Parcel-Station de Howald. NEW BPM PARCEL STATION PLUSIEURES LOCATIONS À LUXEMBOURG Réceptionnez vos colis de tous services postaux et

Plus en détail

SOMMAIRE DOMICILIATION... 3 ORGANIGRAMME... 4 CONTEXTE... 5 MISSION... 6 POINTS FORTS... 7 IDENTITE VISUELLE... 8 DONNEES FINANCIERE...

SOMMAIRE DOMICILIATION... 3 ORGANIGRAMME... 4 CONTEXTE... 5 MISSION... 6 POINTS FORTS... 7 IDENTITE VISUELLE... 8 DONNEES FINANCIERE... SOMMAIRE DOMICILIATION... 3 ORGANIGRAMME... 4 CONTEXTE... 5 MISSION... 6 POINTS FORTS... 7 IDENTITE VISUELLE... 8 DONNEES FINANCIERE... 9 PERSPECTIVES D AVENIR.10 REMERCIEMENTS... 11 DOMICILIATION Je soussignée

Plus en détail

Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018

Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018 Travailler ensemble vers l excellence en santé et en bien-être Centre Sainte-Anne Planification stratégique 2013-2018 Sommaire exécutif Le 23 avril 2014 Table des matières Message de la présidente et de

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage.

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. PRÊT PRET À A L EMPLOi Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. Une campagne de l assurance-chômage en collaboration avec la Confédération

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

ESD École supérieure de droguerie Höhere Fachschule für Drogistinnen und Drogisten. Guide d études

ESD École supérieure de droguerie Höhere Fachschule für Drogistinnen und Drogisten. Guide d études ESD École supérieure de droguerie Höhere Fachschule für Drogistinnen und Drogisten Guide d études Avenir et perspectives Notre formation moderne et actuelle vous permet de devenir un cadre supérieur recherché,

Plus en détail

epd integrierte Versorgung auf dem Weg wohin?

epd integrierte Versorgung auf dem Weg wohin? epd 0.9 - integrierte Versorgung auf dem Weg wohin? Einleitung durch Serge Bignens, Professor Berner Fachhochschule Bern, Institute for Medical informatics Serge.bignens@bfh.ch #SBignens Exemple du Canton

Plus en détail

Le mot du président Jean-François Steiert, conseiller national, président

Le mot du président Jean-François Steiert, conseiller national, président Le mot du président L année 2013/2014 a été une année de stabilité pour les activités formatrices du Centre de formation continue (cfc), avec une offre de cours d une ampleur comparable aux années précédentes,

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald!

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Simple, pratique et écologique, le centre de recyclage «Drive-in» du Cactus Howald est un nouveau service pour nos clients. Il a été mis en place par le Ministère

Plus en détail

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Par Thierry GAHUNGU, Etudiant en master 2, politique et gestion des systèmes de santé Sous la supervision de Mr Thomas Rousseau,

Plus en détail