nouvelles questions sur l application du décret du 8 nov. 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "nouvelles questions sur l application du décret du 8 nov. 2011"

Transcription

1 12 nouvelles questions sur l application du décret du 8 nov > guide pratique La Protection sociale complémentaire des agents territoriaux > guide pratique SANTÉ et PRÉVOYANCE GARANTIES LABELLISÉES de SMACL Santé pour la famille territoriale

2 12 nouvelles questions sur l application du décret du 8 nov > guide pratique La protection sociale complémentaire des agents territoriaux LLes échéances fixées par le décret n du 8 novembre 2011 ont été respectées et depuis le 1er Septembre 2012, les agents peuvent souscrire des offres labellisées et les collectivités territoriales signer des conventions de participation. S il n existe pas de chiffrage officiel des effets du décret sur l ensemble du territoire, nous pouvons toutefois formuler certaines observations : 1 Robert CHICHE Président du Conseil d administration de SMACL Santé Un nombre important de collectivités se sont lancées dans des démarches de convention de participation. Il y a ainsi eu en 2012 plus de 150 mises en concurrence. Ce chiffre est important si l on tient compte des délais très courts de mise en œuvre pour les collectivités. L offre de contrat labellisée est par ailleurs fournie et diversifiée (*) :. 210 Contrats frais de santé (dont 99 % par des mutuelles du code de la mutualité). 29 Contrats de prévoyance (dont 93 % par des mutuelles du code de la mutualité). 9 Contrats «mixtes» frais de santé et de prévoyance (dont 100 % par des mutuelles du code de la mutualité). Cela fait 248 contrats présentés par 144 organismes d assurances (139 mutuelles et 5 compagnies d assurances).

3 Nous pouvons ainsi en tirer un double constat : - les agents ont un réel choix s ils décident de souscrire un contrat labellisé ; - les collectivités souhaitant faire bénéficier leurs agents des avantages d un contrat collectif (par la signature d une convention de participation) n ont pas été freinées par la procédure de mise en place bien que celle-ci soit apparue complexe de prime abord. Après avoir publié, il y a un an, une première brochure «Le décret du 8 novembre 2011 en 12 questions», le présent document prend la mesure des premières mises en place et permettra, nous l espérons, d apporter aux agents, aux collectivités et aux partenaires sociaux des réponses précises aux principales questions qu ils se posent. Des réponses à des questions très concrètes : Connaître les avantages auxquels j ai droit quand je suis retraité, savoir comment éviter une pénalité de 2 % par an, savoir ce que devient mon contrat si je dois quitter ma collectivité, comment est pris en compte mon régime indemnitaire, etc., autant de questions qui nous parviennent de plus en plus fréquemment. Nous y apportons ici des réponses issues de notre analyse des textes et des pratiques. Des choix éthiques : S assurer du bénéfice d une couverture sociale efficace revient à comprendre le contrat qui est proposé et la qualité de l assureur. Certaines de nos réponses vous invitent à vous poser les bonnes questions. Quel est l intérêt économique recherché par une mutuelle, que devient mon contrat si je dois quitter ma collectivité? La lecture d un contrat n est pas chose aisée ; l identification des valeurs et des objectifs poursuivis par les différentes entreprises d assurance (mutuelle ou compagnie d assurances) selon leur forme juridique non plus. Cette brochure, nous l espérons, vous aidera à y voir plus clair. La nécessité d une expertise : Sous le vocable «le décret» s appliquent une loi, un décret, quatre arrêtés et une circulaire (une autre est à venir pour les sapeurs pompiers). Plus que jamais il y a nécessité de s entourer de spécialistes qui sauront allier compétence et proximité. C est la raison d être de SMACL Santé, Mutuelle du Code de la Mutualité, créée et administrée exclusivement par des fonctionnaires territoriaux. Toutes les composantes de cette fonction publique y sont représentées : agents, cadres de direction, élus, partenaires sociaux. C est ainsi que sont pris en compte dans leur ensemble les particularités et les intérêts de chacun pour aboutir à des contrats éthiques et solidairement responsables. Je vous souhaite une bonne lecture du présent document et vous invite à vous rapprocher de mes collaborateurs pour tout complément d information : smacl-sante.fr - Tél. : Je vous prie de croire en mes salutations mutualistes les plus dévouées. Robert CHICHE *Source :http://www.dgcl.interieur.gouv.fr/sections/les_collectivites_te/fonction_publique_te/protection_sociale/complementaire/ 2

4 1 Qu appelle-t-on «Protection sociale complémentaire»? Le terme «Protection sociale complémentaire» regroupe deux types de couverture sociale complémentaire : 1.La complémentaire santé. Elle couvre tout ou partie des dépenses qui ne sont pas prises en charge par la Sécurité Sociale. Seront ainsi remboursés par ce contrat : le «ticket modérateur» (partie non prise en charge sur un acte médical ou un médicament), éventuellement les dépassements d honoraires (spécialistes, hospitalisation, prothèse dentaire, orthodontie,..) et des forfaits (optique, chambre particulière, ) 2.Une garantie «prévoyance». Elle permet à l agent de maintenir son traitement lorsqu il est en arrêt de travail. En effet, lorsqu un agent est en arrêt de travail, son employeur (collectivité territoriale, établissement public,.) lui assure le paiement de la totalité de son traitement de base durant les 90 premiers jours. Ensuite, il ne perçoit plus que la moitié de son traitement. La garantie «prévoyance» permet de compléter tout ou partie du traitement qui n est plus versé par la collectivité lors de ses arrêts temporaires «incapacité» ou définitifs «invalidité»; cette garantie peut aussi prévoir la prise en charge partielle ou totale de son régime indemnitaire ainsi que le versement d un capital en cas de décès. Le décret concerne bien les deux garanties. S il y a participation de la collectivité, elle peut concerner la complémentaire santé ou la garantie «prévoyance» (maintien du traitement) ou les deux. S il n y a pas de participation financière de l employeur, l agent a intérêt à souscrire dès que possible (et avant le 1/1/14) une offre labellisée. Bien que cette offre labellisée n ait pas fait l objet d une négociation sur le niveau de la garantie avec les partenaires sociaux (comme c est le cas dans les conventions de participation), l agent sera certain de ne pas être assujetti à la pénalité d adhésion «de retard» prévue par le décret. 3

5 Suis-je pénalisé si je n adhère pas à un contrat de santé ou à un contrat de prévoyance? 2! Il convient de distinguer les régimes auxquels sont soumises les garanties prévoyance et Santé : Pour la prévoyance Aucune pénalité n est prévue si vous n adhérez pas à une offre labellisée ou à une convention de participation pour les garanties de prévoyance (maintien du traitement en cas d arrêt de travail). Vous avez intérêt à y souscrire car selon le choix de la collectivité : Si votre collectivité a choisi une convention de participation négociée avec les partenaires sociaux, cette convention vous permet de bénéficier, sans formalité médicale les 6 premiers mois, d un contrat à un tarif négocié «collectif». Si votre collectivité a choisi de vous proposer des produits labellisés, ce contrat labellisé est habilité à recevoir une participation de votre employeur. Pour la santé Des pénalités sont prévues si vous adhérez «tardivement» à un contrat labellisé ou à une convention de participation. Qui est concerné? Les agents actifs de plus de 30 ans et les agents retraités Date d application des pénalités : dès le 1 er Janvier 2014 Quels contrats sont concernés? Les contrats «de référence» : contrat labellisé. Les modalités d application de ces pénalités posent un certain nombre de questions et de difficultés, notamment auprès des mutuelles qui relèvent du code de la mutualité et qui ne peuvent pas à ce titre (article L du Code de la mutualité) appliquer des différences de cotisations pour un même niveau de prestations. >> 4

6 >> Le code ne leur permet de le faire que dans des circonstances précises : en fonction des critères d âge, du niveau de revenus, de sa durée d appartenance à la mutuelle, de son régime obligatoire de sécurité sociale, du nombre d ayants droit, ou de son lieu de résidence. Or, les pénalités n entrent pas de ce champ d application. SMACL Santé s opposera ainsi dans toute la mesure du possible à l application de ces pénalités. Toutefois, qu elles participent ou non à la complémentaire santé, les collectivités auraient tout intérêt à avertir leurs agents des conséquences pour eux de ne pas souscrire une complémentaire santé labellisée afin de ne pas s exposer au risque d un défaut d information. Quatre hypothèses peuvent se présenter : 1 - La collectivité propose une convention de participation en santé ou 2 - La collectivité propose aux agents de souscrire une garantie santé en les invitant à choisir des produits labellisés : Règles de calcul des pénalités Soit l agent était dans la fonction publique au 8 novembre Dans ce cas, l organisme enregistrant l adhésion à un contrat «de référence» appliquera une pénalité de 2 % par année non cotisée sur un contrat «de référence». Exemple 1 : Monsieur Dupont décide de souscrire un contrat labellisé le 1 er Janvier Il n a jamais adhéré à un contrat de «référence». Le taux de pénalité sera de 2 % x par 4 années (écart entre 2018 et 2014) soit 8% du montant de la cotisation en plus. Cette pénalité sera conservée durant toute la durée de son adhésion. Exemple 2 : La collectivité de Monsieur Durand met en place une convention de participation au 1 er Janvier Monsieur Durand, couvert par la Mutuelle de son conjoint, n a jamais souscrit de contrat «de référence». Le taux de pénalité sera de 2% x 1 année (écart entre 2015 et 2014) soit 2%. Dans ces deux situations avec participation financière de l employeur, ce dernier devrait communiquer largement auprès des agents qui n ont pas adhéré en les informant de ce risque de pénalité au delà du 1/1/ La collectivité a sélectionné une offre santé pour les agents, sans participation financière : A la recommandation d information précédente (avant le 1/1/14) s ajoute la préconisation suivante : cette offre doit être labellisée pour ne pas exposer les agents à un risque de pénalité. 4 - La collectivité n a pris aucune disposition particulière sur l offre de complémentaire Santé pour ses agents. Elle doit informer ses agents, en les invitant à souscrire une offre labellisée nationalement même si celle-ci n a fait l objet d aucun accord sur la procédure avec les partenaires sociaux dans le cadre du décret ou d aucune négociation sur le niveau de garantie comme le permet la convention de participation. Débat ouvert sur facebook et twitter. Soit l agent n était pas dans la fonction publique au 8 novembre Dans ce cas, il dispose de 2 années à compter de son entrée dans la fonction publique pour adhérer à une offre «de référence». L organisme enregistrant son adhésion à un contrat de «référence» appliquera une pénalité de 2 % par année non cotisée sur un contrat «de référence» passée cette franchise de 2 années. Exemple : Madame Martin entre dans la fonction publique le 1 er janvier Elle souscrit un contrat labellisé le 1 er janvier L écart entre l adhésion au contrat et sa date d entrée dans la fonction publique est de 2 ans, il y n y a pas de pénalité. Si Madame Martin avait adhéré en 2018, son taux aurait été de 2%. 5

7 3 Je suis retraité, quels sont mes droits? Les retraités ne sont pas concernés par le volet «prévoyance» (maintien du traitement en cas d arrêt de travail) qui est réservé aux actifs. seul LE volet «frais de santé» du décret les concerne. Ils peuvent se trouver dans l une des trois situations suivantes : 1 - Ils sont déjà adhérents ou souscripteurs auprès d un organisme d un contrat labellisé. Dans ce cas, ils peuvent y rester sans aucune démarche particulière à effectuer. Ils peuvent toutefois avoir intérêt à mettre en concurrence leur actuel contrat. 2 - Ils choisissent un contrat ou à un règlement «labellisé» leur liste est publiée sur le site internet * depuis le 31 août 2012 ; les retraités peuvent y adhérer directement en prenant contact avec l organisme de leur choix. *http://www.dgcl.interieur.gouv.fr/sections/les collectivites te/fonction publique te/protection sociale/complementaire/ Si le retraité choisit de ne pas souscrire pour le 1 er Janvier 2014 une offre labellisée ou d adhérer à une convention de participation, il risque de devoir s acquitter d une pénalité s il adhère plus tard à ce type de contrat (voir la question 2 sur ce sujet). 3 - Ils adhèrent à une «convention de participation» conclue par leur dernière collectivité employeur lorsqu ils ont été admis à la retraite. Il leur appartient de se rapprocher de leur dernière collectivité employeur pour savoir si elle a conclu une convention de ce type. 6

8 Retrouvez nos offres : smacl-santé.fr 4 Pour un conseil personnalisé, contactez nos conseillers : Comment choisir le meilleur produit labellisé? 7 Bien choisir une offre labellisée frais de santé La comparaison entre les différents contrats n est pas facile. Tous les contrats labellisés satisfont à minima à certains critères : ce sont des contrats «responsables», la tarification la plus élevée n excède pas 3 fois le tarif d un adhérent de plus de 30 ans, etc. Toutefois, certains postes doivent plus particulièrement attirer votre attention : les postes de consommation les plus usuels doivent avoir été renforcés comme suit : pharmacie (remboursement des vignettes blanches, bleues mais aussi orange) et spécialistes (prise en charge des dépassements d honoraires). les postes de consommation moins fréquents mais très coûteux doivent offrir de vrais remboursements : optique, prothèses dentaires, orthodontie et hospitalisation. : Il est très important de vérifier en premier lieu le bon niveau de remboursement des soins pour évaluer l adéquation du tarif proposé et éviter les mauvaises surprises ultérieures. Et, bien sûr, choisissez en priorité une mutuelle, une mutuelle spécialisée dans la connaissance du statut de la Fonction Publique Territoriale (voir question 11). Bien choisir une offre labellisée de prévoyance Le décret n impose pas un socle minimum de qualité aux offres de prévoyance labellisées. Un bon contrat de prévoyance doit, selon nous, revêtir les qualités suivantes : vous couvrir dès le 1er jour où vous passez à mi-traitement et prendre en charge les arrêts de travail en discontinu ; prendre en charge tout ou partie du traitement de base (et les cas échéant la Nouvelle Bonification Indiciaire) ; prendre en charge tout ou partie du régime indemnitaire ; ne pas comporter de franchise (il existe des offres ne vous couvrant pas la 1 ère année de votre contrat) ; poursuivre votre couverture si vous passez en invalidité ; vous proposer des services annexes (assistance) ; Et, bien sûr, choisissez en priorité une mutuelle (voir question 11).

9 L adhésion est toujours facultative, mais dans le cadre de la convention de participation, comment convaincre mes collègues d adhérer? 5 Le décret ne permet pas à une collectivité qui met en place une convention de participation de choisir plusieurs organismes ; seule l offre la mieux placée peut être retenue. Les points forts d une offre performante sont les suivants : La procédure de mise en concurrence est stricte et aboutit de facto à la meilleure offre : c est celle qui conjugue au mieux les intérêts de l agent, le tarif, le niveau des prestations et les services qui y sont associés (tiers payant, assistance, délais de règlement, ). C est le contenu même de l offre qui fait l objet d une négociation possible avec les partenaires sociaux. Les conditions d adhésion sont très avantageuses (pas de sélection médicale pendant un temps déterminé, pas de limite d âge à l adhésion,.) Si l agent n adhère pas à la convention de participation, il ne peut pas percevoir de participation financière de son employeur La convention est signée pour 6 années ; cela rend le contrat pérenne, à la différence des contrats individuels (3 ans dans le cadre de la Labellisation) qui peuvent être remis en cause chaque année. : Cette question est importante car de nombreux agents sont habitués à leur mutuelle et hésitent à en changer, quand bien même leur intérêt à le faire est évident. Il revient donc à l employeur, aux partenaires sociaux et à la mutuelle choisie dans le cadre d une convention de participation de bien expliquer le contenu du contrat le mieux classé à l issue de la mise en concurrence. Dans le cadre d une convention de participation, chaque année, l organisme assureur qui a été retenu a l obligation de rendre compte de sa gestion et des résultats financiers du contrat. Il y a donc un suivi effectif de celui-ci par les agents via leur collectivité. L écart de tarif entre les actifs et les retraités est, le plus souvent, très nettement inférieur sur une convention de participation que sur les contrats individuels. Ce sont donc des contrats plus solidaires. 8

10 6 Comment les partenaires sociaux peuvent-ils être associés à une négociation collective? Si la collectivité n a pas pris la décision de participer financièrement à la Protection sociale complémentaire de ses agents (frais de santé ou prévoyance). Il est dans les missions des partenaires sociaux de s intéresser à la couverture complémentaire des agents tant pour leurs frais de santé que pour la prévoyance. Les partenaires sociaux doivent être force de proposition pour : Inciter à la mise en place d une convention de participation pour promouvoir un contrat collectif et solidaire au sein de la collectivité. Etre force de proposition sur la qualité des prestations et des services que devront comporter les contrats. Si la collectivité a pris la décision de participer financièrement à la Protection sociale complémentaire de ses agents (frais de santé ou prévoyance). Les partenaires sociaux peuvent être force de proposition dans les deux situations suivantes : 1. La collectivité opte pour la labellisation Dans ce cas, le Comité Technique de la Collectivité (ou, s il n y en a pas, celui de son centre de gestion) est consulté sur la participation projetée par la collectivité. Le décret ne précise pas la nature de cette consultation. L intervention des partenaires sociaux peut toutefois porter sur le montant et les modalités de calcul de la participation et sur le choix de la garantie donnant lieu à participation : frais de santé et/ou prévoyance.. 9

11 La question des grands enjeux de la Protection Sociale pour les agents territoriaux a donné lieu à une conférence organisée par SMACL Santé, la Gazette et AG2R La Mondiale le 22 Mars C est une question qui fait débat et vous retrouverez les principales interventions en ligne. Comme l a précisé le Président de SMACL Santé durant son intervention, «en fait une seule question se pose, une seule question qui est importante : l accès aux soins des fonctionnaires territoriaux est-il facilité par ce dispositif? FPT, 80% sont des agents de catégorie C et que 60% de ces agents ne disposent pas de couverture prévoyance. La réponse à cette question est incontestablement OUI, le décret de 2011 a permis d initier ou de relancer la concertation au sein des collectivités territoriales sur la protection sociale des agents. Les partenaires sociaux ont toute leur place dans le nouveau dispositif. Cette question est d autant plus importante que nous savons que sur 1,8 millions d agents de la 2. La collectivité opte pour la convention de participation a - Délégation à son centre de gestion Les collectivités peuvent déléguer au centre de gestion la possibilité d initier une mise en concurrence en vue de souscrire une convention de participation. Dans ce cas, le Comité Technique (de la collectivité ou du centre de gestion) est sollicité : > Une première fois lorsque la collectivité prend la décision de participer financièrement ; de la même manière qu évoqué plus haut dans le paragraphe «la collectivité opte pour la labellisation». > Ensuite le Comité Technique est sollicité sur les réponses à la mise en concurrence reçues par la collectivité et l adhésion par la collectivité à la convention de participation qui sera signée par le centre de gestion. b - Pas de délégation à son centre de gestion Dans ce cas, le Comité Technique (de la collectivité ou du centre de gestion) est sollicité : > Une première fois lorsque la collectivité prend la décision de participer financièrement : de Les représentants des différents syndicats présents à la conférence du 22 mars 2013 la même manière qu évoqué plus haut dans le paragraphe «la collectivité opte pour la labellisation». > Une deuxième fois sur les réponses à la mise en concurrence reçues par la collectivité. Il nous semble nécessaire d ouvrir la discussion collective sur le contenu de l offre et sa pérennité - ce que permet la convention de participation - sans réduire le rôle des partenaires au choix d une procédure. (ce qui est le cas dans le choix de la Labellisation). SMACL Santé propose la création d un comité de pilotage qui a pour objectif: Le suivi des adhésions périodiques > Une communication auprès des adhérents > Le suivi économique du contrat par une présentation annuelle du compte de résultat technique permettant d engager des discussions sur la vie du contrat. > L affectation du résultat du contrat et de la provision d égalisation 10

12 7 Si je change de collectivité, que se passe-t-il pour mon contrat, puis-je le conserver? La question de savoir s il est ou non possible à l agent de conserver son contrat est très importante. La réponse est différente selon que vous avez souscrit un contrat labellisé ou adhéré à une convention de participation. Si vous avez souscrit un contrat labellisé : Dans ce cas, vous n avez aucune démarche à effectuer si vous changez de collectivité. Vous conservez votre contrat aux mêmes conditions de tarif et de prestations. Il vous faudra toutefois vous informer auprès de votre nouvel employeur pour savoir s il participe ou non financièrement à votre contrat. Si la collectivité a mis en place une convention de participation, vous pouvez adhérer à ce contrat ou conserver votre contrat labellisé ; toutefois si vous conservez votre contrat labellisé, vous ne pourrez pas prétendre à une participation de votre employeur. (Dans une même collectivité, l employeur ne peut pas participer financièrement dans le cadre de deux procédures différentes). Si votre collectivité d origine avait fait le choix d une convention de participation : Dans ce cas, votre contrat prend fin lorsque vous quittez la collectivité, sauf disposition particulière de l assureur (voir ci-après avis de SMACL Santé). Si votre nouvelle collectivité a mis en place une convention de participation, vous pouvez adhérer à ce contrat. Nous invitons donc vivement la collectivité qui a choisi la procédure «convention de participation» à s assurer que l organisme retenu prévoit la poursuite du contrat sa portabilité pour l agent quittant sa collectivité - pendant la durée de la convention de participation. 11

13 Mon conjoint est dans le secteur 8 privé et je bénéficie de sa protection sociale, est-il nécessaire que je prenne celle qui est proposée par ma collectivité?! Attention, cette question ne peut porter que sur les garanties «frais de santé». En effet, les garanties de prévoyances couvrant les agents territoriaux ne peuvent pas être assurées par le contrat de votre conjoint. Il faut prendre en compte le seul intérêt de votre famille. A court terme, les contrats collectifs du secteur privé qui sont à adhésion obligatoire peuvent paraître plus attrayants. Mais les conditions changent radicalement lors du départ à la retraite. Par ailleurs, ceux proposés par votre collectivité présentent des avantages importants : Ils bénéficient d une participation de votre employeur. Si vous pouvez bénéficier d une convention de participation (ce qui relève du choix de la collectivité après avis du CTP), ces contrats ont fait l objet d une mise en concurrence et l opérateur retenu l a été sur des bases objectives et incontestables. Si votre collectivité a choisi la «convention de participation», le contrat retenu par votre collectivité a une durée garantie de 6 ans. Le contrat «employeur privé» de votre conjoint peut être remis en cause chaque année. Or, les contrats négociés dans le cadre d une convention de participation ont pris en compte les spécificités propres aux agents territoriaux et vous garantissent des garanties adaptées à votre statut. Si vous adhérez au contrat «employeur privé» et que vous décidez de le quitter pour adhérer ensuite à un contrat labellisé ou une convention de participation, vous devrez acquitter une pénalité (voir la question n 2). En cas de séparation, vous perdez le bénéfice du contrat «employeur privé» de votre conjoint et vous devez acquitter une pénalité pour adhésion tardive à un contrat labellisé ou à une convention de participation (voir la question 2). 12

14 J ai déjà une 9 complémentaire santé qui n est pas celle choisie par mon employeur, la participation modique de mon employeur justifie-t-elle le changement? La participation de l employeur est certes très importante. Et elle permet à de nombreux agents un accès facilité au contrat. Toutefois, l adhésion à un contrat émanant d une convention de participation comporte de nombreux autres avantages : L assurance du choix de la meilleure offre. En effet, les procédures de sélection du contrat qui vous est proposé sont rigoureuses et seul le meilleur contrat peut vous être proposé. L assurance de garanties adaptées à votre situation dans la collectivité, puisqu elles sont le résultat d un cahier des charges élaboré par votre collectivité et dont les partenaires sociaux ont pu discuter ; gage de sérieux et de de compétence. La duré de 6 ans du contrat. Le contrat est conclu pour une durée de 6 années, à la différence de tous les autres contrats : contrats individuels (labellisés ou non) ou émanant d un contrat collectif «privé». La collectivité dispose d un droit de regard sur le contrat et des comptes doivent lui être remis chaque année. Il y a ainsi un suivi effectif du contrat par l employeur. Le suivi effectif sur la qualité du contrat. Chaque année, l organisme retenu devra présenter à la collectivité un bilan quantitatif et qualitatif de sa gestion. En fonction de celui-ci, les ajustements nécessaires pourront être initiés. L agent doit prendre en compte l ensemble des avantages du contrat qui lui sont proposés et la pérennité de ceux-ci sur une durée de 6 années, si la collectivité a choisi une convention de participation. 13

15 Je ne m absente jamais, pourquoi souscrirais-je un contrat de prévoyance? 10 Votre statut est protecteur pour les «petits arrêts» (moins de 90 jours sur 12 mois). Toutefois, en ne souscrivant pas une garantie de prévoyance, vous vous exposez à deux types de risque. Passé 90 jours d arrêt (en continu ou discontinu sur une année glissante), vous ne percevrez plus que la moitié de votre traitement. Votre situation personnelle peut-elle vous permettre de vivre décemment avec une telle perte de revenus? Le calcul des 90 jours s effectuera sur une année glissante (par exemple, si vous êtes en arrêt de travail le 10 Avril 2013, les 90 jours seront comptés à compter du 10 Avril 2012). Vous n êtes donc pas à l abri de petits arrêts successifs dont le cumul sur 12 mois glissants entraine la mise en demi-traitement. Dans un certain nombre de cas, le régime indemnitaire n est plus assuré par votre employeur dès les premiers jours d arrêt. Ce manque à gagner, en cas d arrêt de travail, peut représenter, pour certains agents, plusieurs centaines d euros. Par ailleurs, le fait de n être pas ou très rarement en arrêt de travail ne vous garantit, hélas, pas une parfaite santé jusqu à votre retraite. Et statistiquement, plus un agent avance en âge, plus les risques sont importants. Même les plus jeunes sont aussi concernés : une blessure lors d un match de foot, une grossesse pathologique, un accident de moto peuvent les immobiliser plus de 3 mois. Aucun agent ayant souscrit cette garantie et bénéficiant d une indemnisation ne pensait en avoir besoin un jour Enfin, les garanties de prévoyance surtout si elles sont souscrites par une convention de participation sont relativement peu onéreuses au regard de ce qu elles apportent. A titre d exemple, pour une collectivité qui participerait à hauteur de 10 par mois, la cotisation d un agent ayant de revenu brut mensuel serait inférieure à 5 par mois. Le risque de perdre la moitié de son salaire en cas d arrêt de travail existe. Dans cette situation, l agent ne pourra dans la plupart des cas plus subvenir à ses besoins et ceux de sa famille. La souscription à une garantie «prévoyance» est ainsi une nécessité économique et sociale. Par ailleurs, un agent qui voit son traitement divisé par deux ne peut généralement plus régler sa complémentaire santé, ce qui contribue à accroître ses difficultés.. 14

16 11 Si toutes les offres se valent, pourquoi choisir une mutuelle? Pour des raisons éthiques et économiques. Parce que les mutuelles sont des entreprises de personnes. Elles n ont pas d actionnaires qui exigent une rentabilité. Or, cette rentabilité ne peut s obtenir qu en majorant les cotisations, en diminuant les prestations ou en limitant les services rendus au souscripteur. Les mutuelles n ont pas cette contrainte et n ont pas vocation à rechercher des profits. Elles gèrent les cotisations qui leur sont confiées dans l intérêt de leurs adhérents sans sacrifier la qualité des prestations ni des services et cela au coût le plus juste. Opter pour SMACL Santé c est choisir une «vraie» mutuelle et plus encore pour une mutuelle exclusivement dédiée aux territoriaux. Ajoutons que SMACL Santé crée des sections mutualistes sur tous les territoires ou dans toutes les collectivités importantes pour permettre aux adhérents qui le souhaitent de faire de notre mutuelle leur outil de protection sociale. Parce qu adhérer à une mutuelle n est pas un acte de consommation. Etre adhérent c est pouvoir participer aux décisions qui sont prises par la mutuelle, soit directement si l on est un élu, soit par l intermédiaire des délégués des adhérents élus à l assemblée générale. Au-delà des termes du contrat qui engage la mutuelle, leur approche est différente. A titre d exemple, nombreuses d entre elles ont une commission sociale qui aide les agents en grande difficulté, l agent n est pas considéré comme un client mais est reconnu et respecté dans sa qualité d adhérent. A savoir : Les mutuelles sont reconnaissables à l indication dans leur document de la mention «mutuelle appartenant au Livre II du Code de la Mutualité». 15

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire L analyse de la MNT sur le projet de décret Patrick DOS Vice-Président de la MNT Participation des employeurs

Plus en détail

LA PARTICIPATION FINANCIERE DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE LEURS AGENTS

LA PARTICIPATION FINANCIERE DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE LEURS AGENTS PROTECTION SOCIALE LA PARTICIPATION FINANCIERE DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE LEURS AGENTS REFERENCES JURIDIQUES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions

Plus en détail

Agents des collectivités de VENDEE

Agents des collectivités de VENDEE Réunion d information Agents des collectivités de VENDEE Contrat prévoyance «maintien de salaire» Le groupe SMACL, leader sur la marché de l assurance des collectivités SMACL Santé: mutuelle Régie par

Plus en détail

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents Rencontres du 2 et 3 mai 2012 1 CDG 42 Mai 2012 Plan I. Protection sociale complémentaire

Plus en détail

Protection sociale complémentaire

Protection sociale complémentaire Protection sociale complémentaire Convention de participation «Prévoyance» Mise à jour au 24/09/2013 La problématique étant complexe et les élus souhaitant que l accès à une garantie «prévoyance» soit

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Référence Santé Prévoyance

Référence Santé Prévoyance Référence Santé Prévoyance La seule couverture santé et prévoyance référencée par le Ministère du Développement durable*. Référence Santé Prévoyance (RSP) est la couverture santé et prévoyance des agents

Plus en détail

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents Le dispositif La loi de modernisation de la fonction publique du 2 février 2007,

Plus en détail

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES GRANDS PRINCIPES 1 L OBLIGATION DE GÉNÉRALISATION 2 L obligation de généralisation Etapes de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des agents

La protection sociale complémentaire des agents CIRCULAIRE N 2012-22 Châlons-en-Champagne, le 10 mai 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux La

Plus en détail

CIG petite couronne. Maintien de salaire. Recommandé par le. CIG petite couronne. Réservé aux collectivités du. Participation financière employeur

CIG petite couronne. Maintien de salaire. Recommandé par le. CIG petite couronne. Réservé aux collectivités du. Participation financière employeur Mutuelle des agents territoriaux Convention de participation Prévoyance CIG petite couronne Participation financière employeur Recommandé par le CIG petite couronne Maintien de salaire Réservé aux collectivités

Plus en détail

Mutuelle Obligatoire : attention à bien vérifier la conformité de votre contrat

Mutuelle Obligatoire : attention à bien vérifier la conformité de votre contrat N U M E R O 2 - M A R S 2 0 1 5 LEGISLATION Mutuelle Obligatoire : attention à bien vérifier la conformité de votre contrat Dans le cadre de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013, les

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

prévoyance offre Protection sociale complémentaire réservée aux collectivités adhérentes à la convention de participation

prévoyance offre Protection sociale complémentaire réservée aux collectivités adhérentes à la convention de participation Mutuelle des agents territoriaux Protection sociale complémentaire offre prévoyance réservée aux collectivités adhérentes à la convention de participation Interiale, aujourd hui c est Une mutuelle experte

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PROTECTION SOCIALE Note d information N 2012-22 du 6 avril 2012 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (Journal officiel

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE Vivez bien protégés avec la MMJ 1 CHOISIR VOTRE PROTECTION EN TOUTE LIBERTÉ POURQUOI ADHÉRER? La MMJ s engage à faire vivre des

Plus en détail

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés

Régime frais de santé conventionnel HCR. Questions/Réponses Salariés Régime frais de santé conventionnel HCR Questions/Réponses Salariés 1/ Ce régime est-il obligatoire? LE CARACTERE OBLIGATOIRE DU REGIME Oui. Ce régime s applique à tous les salariés des entreprises relevant

Plus en détail

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord :

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord : Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Date de création : 31/03/2014 Date de mise à jour : 25/09/2014 SOMMAIRE : Questions sur la négociation de l accord : LEGENDE : rouge : question

Plus en détail

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME

SIMPLE, ADAPTÉE AUX TPE-PME entreprise LA SANTÉ DANS MON ENTREPRISE UNE MUTUELLE SIMPLE ET AVANTAGEUSE POUR TOUS LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE LA BRANCHE COURTAGE DU GROUPE Dans le cadre de la loi de Sécurisation de l Emploi du 14

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CIRCULAIRE CDG90 07-13 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION DU 11 SEPTEMBRE 2014

RÉUNION D INFORMATION DU 11 SEPTEMBRE 2014 CONVENTION DE PARTICIPATION : PRÉVOYANCE COMPLÉMENTAIRE DU PERSONNEL TERRITORIAL RÉUNION D INFORMATION DU 11 SEPTEMBRE 2014 Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Charente-Maritime

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Santé et Prévoyance Votre statut d expatrié rend votre protection en santé et prévoyance facultative. Pour conserver les mêmes avantages qu en France,

Plus en détail

La Protection Sociale Complémentaire

La Protection Sociale Complémentaire La Protection Sociale Complémentaire Mode d emploi TEXTES DE REFERENCE Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale Décret n 2011-1474 du

Plus en détail

PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CV Réf. : II-13-1-5 Pôle des services Date : 15.09.2012 services@cdg81.fr Ref : 7-9 Références : - Loi n 83-634 du 13

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

UNE MONTAGNE D AVANTAGES... CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Vos prestations 2012 UNE MONTAGNE D AVANTAGES...

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES PROTECTION SOCIALE MUTUELLES FICHE TECHNIQUE Références Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE

LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE LE CONTRAT RESPONSABLE CONFORME CONTRAT RESPONSABLE SOMMAIRE 1 - CONTEXTE P.03 2 - LEXIQUE ET QUESTIONS / RÉPONSES P.14 2 1 - CONTEXTE 3 UNE DYNAMIQUE QUI S INSCRIT DANS LE TEMPS Loi du 4 mars 2002 La

Plus en détail

LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE. Précisions sur le régime CCNS applicable au 1 er janvier 2016

LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE. Précisions sur le régime CCNS applicable au 1 er janvier 2016 LA COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE Précisions sur le régime CCNS applicable au 1 er janvier 2016 LE CONTEXTE LEGAL Article 1 er de la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi (LOI n

Plus en détail

Collectivités Territoriales

Collectivités Territoriales Complémentaire Santé Collectivités Territoriales Pour votre mutuelle, choisissez un professionnel PRESENT SUR LE TERRAIN! CONTRAT LABellISÉ Une présence territoriale depuis 1837 Le 10 novembre 2011 est

Plus en détail

L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire :

L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire : L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire : fiscalité et cotisations de Sécurité sociale La protection sociale professionnelle est une création continue Souhaitant encourager

Plus en détail

Mutuelle santé Foire aux questions

Mutuelle santé Foire aux questions Mutuelle santé Foire aux questions Adhésion des agents vacataires ou en activité accessoire : Les agents vacataires et les agents accessoires ne sont pas inscrits sur les listes des collectivités, ils

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

vivre l esprit plus léger avec unéo

vivre l esprit plus léger avec unéo SANTÉ PRÉVENTION ACCOMPAGNEMENT SOCIAL Face à un arrêt de travail, Édition 2015 vivre l esprit plus léger avec unéo RÉSERVÉE AUX ADHÉRENTS ET À LEUR CONJOINT, CONCUBIN OU PARTENAIRE LIÉ PAR UN PACS Mutuelle

Plus en détail

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 Les changements concernant la protection sociale complémentaire Les dates clés 11 janv. 2013 : Signature de l Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Prémi Santé. assurer l essentiel

Prémi Santé. assurer l essentiel M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Prémi Santé assurer l essentiel 2015 Vos prestations* Prémi Santé vous rembourse les actes les plus

Plus en détail

La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir!

La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir! La complémentaire santé pour tous : chef d entreprise, ce que vous devez savoir! AGAMY 25/06/15 Par Philippe BARRAUD, Inspecteur Collectives AXA ENTREPRISES & Dominique THIERY, Agent AXA Patrimoine & Prévoyance

Plus en détail

ENTREPRISES EMPLOYEURS ET SALARIÉS TOUT SAVOIR SUR LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

ENTREPRISES EMPLOYEURS ET SALARIÉS TOUT SAVOIR SUR LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISES S ET SALARIÉS TOUT SAVOIR SUR LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISES S ET SALARIÉS SOMMAIRE BIEN COMPRENDRE LA RÉFORME 2016 Vous êtes chef d entreprise ou salarié, la loi

Plus en détail

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents Jeudi 10 mai 2012 Mardi 15 mai 2012 Mercredi 23 mai 2012 Introction Les enjeux de

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Découvrez Votre régime complémentaire de remboursement de Frais de santé

Découvrez Votre régime complémentaire de remboursement de Frais de santé santé Convention Collective Nationale des Entreprises de Prévention et Sécurité Découvrez Votre régime complémentaire de remboursement de Frais de santé 2 Votre régime complémentaire frais de santé Les

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

MUTUELLE DU MINISTERE DE LA JUSTICE. Agents TERRITORIAUX. Etre bien. protégé, c est. essentiel

MUTUELLE DU MINISTERE DE LA JUSTICE. Agents TERRITORIAUX. Etre bien. protégé, c est. essentiel MUTUELLE DU MINISTERE DE LA JUSTICE Agents TERRITORIAUX Etre bien protégé, c est essentiel OFFRE L ABELLISÉE LES ENGAGEMENTS DE LA MMJ Fondée en 1944 et animée par et pour les agents du ministère de la

Plus en détail

NOUVELLES GARANTIES SANTÉ,

NOUVELLES GARANTIES SANTÉ, 3 mois gratuits ** CAISSE MUTUELLE DE PREVOYANCE DU PERSONNEL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES La mutuelle Santé et Prévoyance des agents territoriaux de Haute-Savoie 2012 Votre garantie Santé......à partir

Plus en détail

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés.

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés. Contact Octobre 2013- N 17 Lettre d information du Régime de Prévoyance de l Industrie Pharmaceutique En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000

Plus en détail

ANIMATION / Prévoyance

ANIMATION / Prévoyance ANIMATION / Prévoyance C5-012 Remplace C5-010 et C5-011 La mise en place de la complémentaire santé dans la branche Animation La loi du 14 juin 2013 de Sécurisation de l emploi a généralisé la couverture

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la Convention collective Nationale des Acteurs du LIen Social et FAmilial (ALISFA) : centres sociaux et

La complémentaire santé des salariés de la Convention collective Nationale des Acteurs du LIen Social et FAmilial (ALISFA) : centres sociaux et La complémentaire santé des salariés de la Convention collective Nationale des Acteurs du LIen Social et FAmilial (ALISFA) : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants,

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

ÉDITION 2014. En cas de décès, l avenir de

ÉDITION 2014. En cas de décès, l avenir de ÉDITION 2014 En cas de décès, incapacité de travail, invalidité, protegez l avenir de votre famille Mutuelle santé prévoyance AUTONOMIE retraite Aujourd hui, êtes-vous sûr(e) d être bien protégé(e) en

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE CCN HPA

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE CCN HPA FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE CCN HPA Mise à jour du 3 décembre 2015 PREMIERE PARTIE : INFORMATION GENERALE SUR LA MISE EN PLACE DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS TOUTES

Plus en détail

Universit 2014. Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales

Universit 2014. Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales Universit niversités s des maires 2014 Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales De la réponse aux attentes des agents à la généralisation

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 Programme 2 ATELIER RH PAIE 2015 MUTUELLE PREVOYANCE : NOUVEAUTES 2016 OBJECTIFS - Faire le point sur les règles en la matière - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 - Mettre en place les différents régimes

Plus en détail

RAPPORTN 12.172 PARTICIPATION DU DEPARTEMENTA LA PROTECTIONSOCIALE COMPLEMENTAIREDESAGENTS

RAPPORTN 12.172 PARTICIPATION DU DEPARTEMENTA LA PROTECTIONSOCIALE COMPLEMENTAIREDESAGENTS RAPPORTN 12.172 PARTICIPATION DU DEPARTEMENTA LA PROTECTIONSOCIALE COMPLEMENTAIREDESAGENTS COMMISSION: FINANCESET PATRIMOINE DIRECTIONGENERALEDESSERVICES DEPARTEMENTDESRESSOURCESHUMAINESET MODERNISATION

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H.

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. 34 GUIDE PRATIQUE MISE EN PLACE D UN REGIME DU FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES HCR A

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de l Animation

La complémentaire santé des salariés de l Animation La complémentaire santé des salariés de l Animation Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN de l animation L avenant 154 du 19 mai 2015 (complété par l avenant 155) instaure un

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire PLAN :

La participation au financement de la protection sociale complémentaire PLAN : La participation au financement de la protection sociale complémentaire PLAN : I/ Le contexte législatif et réglementaire II/ Les agents concernés III/ Les risques couverts IV/ Les procédures de participation

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL SUR LE REGIME COMPLEMENTAIRE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE PREAMBULE

ACCORD PROFESSIONNEL SUR LE REGIME COMPLEMENTAIRE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE PREAMBULE ACCORD PROFESSIONNEL SUR LE REGIME COMPLEMENTAIRE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE PREAMBULE Le présent accord a pour objet de mettre en place un régime conventionnel complémentaire relatif au remboursement

Plus en détail

Santé - Prévoyance Entreprise

Santé - Prévoyance Entreprise Santé - Prévoyance Entreprise Pourquoi mettre en place ou faire évoluer votre dispositif de couverture sociale? Répondre à un besoin indispensable en santé et prévoyance pour vos salariés et leur famille

Plus en détail

Convention de participation

Convention de participation Convention de participation Décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 relatif à la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics au financement de la protection sociale complémentaire

Plus en détail

LE PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER la Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise

LE PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER la Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise LE PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER la Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise 1-PRESENTATION L Accord National Interprofessionnel (ANI) 2013 a prévu de généraliser la complémentaire

Plus en détail

Protection Sociale Complémentaire du personnel territorial des collectivités et établissements publics du ressort géographique du CDG 59

Protection Sociale Complémentaire du personnel territorial des collectivités et établissements publics du ressort géographique du CDG 59 CDG59 Protection Sociale Complémentaire du personnel territorial des collectivités et établissements publics du ressort géographique du CDG 59 Lille 20 juin 2013 Nathalie BOUBEKER Chargée d études boubeker@france-prevoyance.fr

Plus en détail

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir

Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir Mutuelle d'entreprise obligatoire : tout ce qu'il faut savoir 7 Juillet 2015 - CEEI Provence 1 Pierrick DUPERRON Agent Général d assurance exclusif AXA Prévoyance et Patrimoine 1 Le sommaire 1 Présentation

Plus en détail

La protection sociale dans l entreprise

La protection sociale dans l entreprise (r) assurez-vous sur La protection sociale dans l entreprise livre blanc «assuré d entreprendre» - n 2 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE Intro La protection sociale connaît en France une vraie mutation.

Plus en détail

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié VOTRE PARTENAIRE SANTé privilégié QUI SOMMES-NOUS? JUST EN FAMILLE, née en 2010, réunit sous la même entité les valeurs communes de deux mutuelles, Just ensemble et En Famille, et apporte à tous ses adhérents

Plus en détail

REUNION «MAIRE EMPLOYEUR» MAIRES ET NOUVEAUX ELUS MEUSIENS 26 SEPTEMBRE 2014

REUNION «MAIRE EMPLOYEUR» MAIRES ET NOUVEAUX ELUS MEUSIENS 26 SEPTEMBRE 2014 REUNION «MAIRE EMPLOYEUR» MAIRES ET NOUVEAUX ELUS MEUSIENS 26 SEPTEMBRE 2014 La MUTUELLE NATIONALE TERRITORIALE dans la MEUSE 940 adhérents en Complémentaire Santé 1 900 adhérents en Garantie Maintien

Plus en détail

Circulaire d'informations N 2012/02 du 19 janvier 2012

Circulaire d'informations N 2012/02 du 19 janvier 2012 Circulaire d'informations N 2012/02 du 19 janvier 2012 LA PARTICIPATION DES EMPLOYEURS TERRITORIAUX AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Textes de référence : - Loi n 83-634 du 13 juillet

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE (Personnel intérimaire)

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION OBJET : Participation à la protection sociale des agents municipaux Rapporteur : Philippe Laurent Suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique, le décret

Plus en détail

Présente L ANI. «Accord National Interprofessionnel»

Présente L ANI. «Accord National Interprofessionnel» Présente L ANI «Accord National Interprofessionnel» Carole GUANTI Juriste associée Ardisson conseils Ou comment faire d un cadre légal national un dispositif sur-mesure adapté aux exigences de l entreprise

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS

Plus en détail

Assurance Santé et Prévoyance. PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence.

Assurance Santé et Prévoyance. PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence. Assurance Santé et Prévoyance PACK PRO ENTREPRISE Exigez la référence. CIPRÉS vie Pack Pro Entreprise TNS Les solutions Prévoyance et Santé à la hauteur de vos ambitions. Ne choisissez plus entre performance

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE DES AGENTS TERRITORIAUX

SANTÉ ET PRÉVOYANCE DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire n 23/2012 Cl. C 451 / C 456 Colmar, le 05 juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Santé et Prévoyance. Offre individuelle Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Santé et Prévoyance En tant qu expatrié, votre couverture Santé et Prévoyance devient facultative. Pour vous permettre de conserver les mêmes avantages

Plus en détail

Protection sociale complémentaire

Protection sociale complémentaire le groupe de protection sociale de l audiovisuel, de la communication, de la presse et du spectacle Protection sociale complémentaire RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ EPARGNE 1% LOGEMENT ACTION SOCIALE CRÉATEURS

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire

La participation au financement de la protection sociale complémentaire F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 La participation au financement de la protection sociale complémentaire L E S S E N T I E L Le décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 (JO du 10 novembre 2011) pris pour

Plus en détail

Montbéliard, le 16 mars 2012. Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président

Montbéliard, le 16 mars 2012. Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président Montbéliard, le 16 mars 2012 Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président Pôle carrière, retraite, action sociale Affaire suivie par : Laurent THOMAS Tel. : 03 81 99 36 36 Fax : 03 81 32 23

Plus en détail

PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS

PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez de souscrire un régime de prévoyance pour vos salariés cadres. Le PLAN CADRES

Plus en détail

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP Contexte dans le BTP Une nouvelle réglementation De nouvelles obligations pour les entreprises Qui est concerné? Les entreprises sans complémentaire santé Les entreprises avec complémentaire santé Dispenses

Plus en détail

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable

ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ. Une approche mutualiste responsable ACTIVANCE ANI : SOLUTIONS MUTUELLE SANTÉ FESP SANTÉ Une approche mutualiste responsable LE MOT DU PRÉSIDENT Chères Adhérentes, Chers Adhérents, Vous, chefs et dirigeants d entreprise, et vos salariés constituez

Plus en détail

C I R C U L A I R E 6.2012 - janvier 2012 PARTICIPATION AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS

C I R C U L A I R E 6.2012 - janvier 2012 PARTICIPATION AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS C I R C U L A I R E 6.2012 - janvier 2012 PARTICIPATION AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS Références : - décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 relatif à la participation

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE L'EMPLOYEUR ASSEMBLEE GENERALE SECTION ISOLES INTERCO DROME ARDECHE 15 MARS 2012 GUILHERAND GRANGES

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE L'EMPLOYEUR ASSEMBLEE GENERALE SECTION ISOLES INTERCO DROME ARDECHE 15 MARS 2012 GUILHERAND GRANGES PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE L'EMPLOYEUR ASSEMBLEE GENERALE SECTION ISOLES INTERCO DROME ARDECHE 15 MARS 2012 GUILHERAND GRANGES Il aura fallu plus de quatre ans pour qu'émerge le dispositif réglementaire

Plus en détail

Centre de Gestion du Finistère

Centre de Gestion du Finistère Centre de Gestion du Finistère PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 9 et 10 octobre 2012 SOMMAIRE 1 - Introduction 2 Présentation du groupement conjoint 3 Qu est ce que la prévoyance 4 Garanties proposées

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail