Marketing direct. Les enseignements clés des tests BehaviorScan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marketing direct. Les enseignements clés des tests BehaviorScan"

Transcription

1 Une nouvelle étude transversale pour partager notre expérience publicité TV La puissance des écrans a-t'elle un effet sur les ventes à court terme? Une étude exclusive TF1 Publicité - MarketingScan étude Marketing direct Les enseignements clés des s BehaviorScan L'année 2001, caractérisée par un contexte économique difficile, a vu les investissements média reculer en Europe en général et en France en particulier, alors que dans le même temps les dépenses hors média (plus singulièrement le marketing direct et la promotion) progressaient pour atteindre 59 % du total des dépenses publicitaires en Europe et 66 % en France *. Ces résultats illustrent les tendances d'arbitrage entre ces deux types d'actions marketing (investissement média ou marketing direct) qui se posent aux directions marketing des annonceurs lors de la construction des budgets marketing des marques. Ces deux actions doivent-elles s'opposer ou se compléter? Quelle est l'efficacité réelle des actions de marketing direct et leur mécanisme de développement des marques? L'évolution des dépenses hors média sur l'année 2001 illustre l'importance des actions promotionnelles et de marketing direct dans le budget marketing des annonceurs. Cette importance se traduit de manière directe dans le nombre de s BehaviorScan réalisés en France et en Allemagne sur ce type de problématique. Il est apparu nécessaire de réaliser notre troisième étude transversale* sur la base de données BehaviorScan sur ce thème pour identifier précisément l'efficacité des opérations de marketing direct. Nous vous présentons les résultats de cette étude dans ce nouveau numéro de la Lettre de MarketingScan. Même si la majorité des opérations de marketing direct sont réalisées aujourd'hui par courrier, le développement d'internet a permis le développement de ce nouveau mode d'action qu'est l' . MarketingScan publie les nouveaux résultats de son Baromètre Internet. Cette nouvelle étude est réalisée auprès d'un échantillon unique d'e-panélistes dont nous mesurons les comportements d'achat et qui nous ont communiqué leurs adresses personnelles. Cet échantillon de e-panélistes a permis la réalisation des premiers s d' ing. Marketing direct, internet et télévision sont les trois thèmes que nous aborderons dans cette nouvelle lettre, et je vous souhaite une très bonne lecture. * Les deux études précédentes ont respectivement concerné l'efficacité de la publicité lors des lancements de produits et l'élasticité au prix. N 21. sept C'est pour répondre entre autres à ces questions que nous avons analysé l'ensemble des s BehaviorScan consacrés au marketing direct au sein de notre base de données française et allemande. Celle-ci a été construite en réunissant l'ensemble des 101 s réalisés en France (57 s) depuis 1995 et en Allemagne (44 s) depuis Les deux grands secteurs alimentaire (51 %) et entretien, hygiène, beauté (49 %) sont répartis de façon équivalente. Cette base de données est également composée pour 36 % d'opérations réalisées sur des nouveaux produits et pour 64 % d'actions concernant des marques existantes. (suite page suivante) * les dépenses hors média ont progressé de 2,7 % en 2001 alors que les dépenses média régressaient de 4,8 % (source Irep - France Pub - UDA) BehaviorScan et TVScan sont des marques déposées.

2 Efficacité du marketing direct Les enseignements clés de l'expérience Behavi Une proportion de identique en France et en Allemagne 58% des opérations de marketing direct ées sont efficaces et permettent à la marque soutenue de progresser d'au moins 10 % grâce à l'action * ( pour la France et 59 % pour l'allemagne). Ce résultat signifie que dans 4 cas sur 10 l'action de marketing direct n'a pas d'effet significatif sur la part de marché de la marque. Même si la probabilité d' d'une opération reste élevée, le gain moyen pour la marque est significatif. Sur l'ensemble des opérations mesurées, une action de marketing direct permet à la marque soutenue de progresser de 34 % en moyenne sur une période d'environ 6 mois (la durée moyenne des s est de 25 semaines). Nous observons une efficacité plus forte en France + 40 %) par rapport à l'allemagne (+ 26 %) qui peut provenir de la nature des opérations mesurées sur les deux pays (poids des opérations avec coupons pour la France). Il est également très intéressant de comprendre le mécanisme de progression de la part de marché. Le gain observé provient principalement d'un développement de la pénétration (+ 38 % d'acheteurs en moyenne pour le exposé à l'action, indice normé 138), alors que le niveau de consommation n'évolue que très faiblement (indice normé 103). Ce résultat signifie qu'une action de marketing direct a d'abord un effet sur le recrutement en permettant à la marque de gagner de nouveaux acheteurs. Son efficacité est beaucoup plus aléatoire auprès des fidèles, ce que confirme l'analyse du taux de réachat. Marketing direct : une forte probabilité de pour les nouveaux produits Nous avons ensuite analysé les résultats d'efficacité selon le type de marque (nouveau produit ou marque existante). Nous observons des différences très importantes sur la probabilité de de l'opération. Pour les nouveaux produits, 88 % des opérations ées ont permis un développement significatif du produit, contre seulement 42 % des actions pour les marques existantes. Ce qui signifie que dans près de 6 cas sur 10, l'opération de marketing direct ne permet pas à la marque existante de développer ses performances. Ce résultat illustre l'importance d'une validation par un avant la réalisation nationale de l'opération. Même si le risque est élevé pour la marque établie, le gain moyen généré par l'action reste important (+ 19 % de gain de part de marché sur la période de 25 semaines). De plus, il provient également d'un élargissement de la clientèle (+ 22 % pour le nombre d'acheteurs) alors que ces opérations ont très peu d'effet sur le niveau de consommation (indice normé 101). Ce résultat confirme la forte efficacité d'une opération de marketing direct auprès des non acheteurs d'une marque ou des acheteurs occasionnels, car elle permet à la marque d'élargir significativement sa clientèle. Ce résultat est particulièrement important pour aider les annonceurs à cibler de façon plus efficace leurs actions de marketing direct. Il convient également de s'interroger sur la capacité à faire progresser significativement les acheteurs fidèles d'une marque par ce type d'opération. Pour un nouveau produit, le gain de part de marché reste élevé (+ 66 %) et s'effectue fort logiquement à travers un effet recrutement. La prime aux coupons L'analyse de la base de données marketing direct met en avant la prédominance de la distribution d'échantillons (par mailing adressé ou non adressé) qui représente 60 % des opérations ées, devant les s de consumer magazine de marques (18 %) et les coupons (13 %). Ce dernier type d'opération bénéficie d'un poids plus élevé en France car le coupon de réduction était inexistant sur le marché allemand jusqu'à l'année L'analyse du taux de par type d'opération met en avant la prédominance des envois de coupons (adressés ou non adressés) qui bénéficient d'un dans 89 % des cas et d'un indice de gain en part de marché de 221. Ce des coupons de réduction s'explique également par le

3 orscan en France et en Allemagne (suite) fait que ces opérations sont le plus souvent adressées avec un mailing publicitaire (ou une plaquette) soutenant le produit. Les coupons vont donc réduire le plus souvent le nombre d'acheteurs occasionnels et les non acheteurs d'une marque en réduisant le prix à payer lors de l'essai du produit. Ce recrutement n'est pas ponctuel car nos analyses montrent que le taux de réachat de ces nouveaux acheteurs gagnés grâce à un coupon est identique à ceux recrutés "naturellement". Le taux de des coupons est loin devant les consumer magazines () et les échantillons (43 %), qui par ailleurs bénéficient d'un gain de + 24 % sur la part de marché. Les envois d'échantillons, qui bénéficient d'une efficacité moyenne plus faible que les envois de coupons, sont plus utilisés en Allemagne, ce qui explique l'écart d'efficacité global que nous observons entre les deux pays. Le soutien média renforce l'efficacité du marketing direct Nous terminons cette étude par la mesure de l'efficacité des opérations de marketing direct selon qu'elles sont réalisées avec ou sans soutien média. Seulement 30 % des opérations de marketing direct sont ées avec un soutien média réalisé sur la période d'étude. Cependant, le soutien média permet d'accroître très fortement le taux de de ces opérations : - une opération de marketing direct avec soutien média est efficace dans 80 % des cas. - une opération de marketing direct sans soutien média est efficace dans 49 % des cas. Ce premier résultat en faveur de la complémentarité entre les deux types d'actions est renforcé par le gain moyen de part de marché. De + 20 % en moyenne sans soutien média, le gain moyen de part de marché d'une opération de marketing direct passe à + 66 % lorsque ce type d'opération est réalisé avec un soutien média sur la marque. Ce résultat conforte l'importance d'actionner ces deux types d'opérations sur la marque car leur complémentarité respective les renforce. Le soutien publicitaire à travers une campagne dans les médias va augmenter la probabilité de d'une opération de marketing direct et le gain de part de marché additionnel. Le frein auquel les annon-ceurs vont se trouver confrontés est bien évidemment le coût que peuvent représenter les deux opérations réalisées simultanément sur une même marque. Même si ce coût est plus important qu'une seule opération, la probabilité d'efficacité s'en trouve renforcée et sans doute aussi la probabilité d'assurer un payback suffisant. Mais l'augmentation des enjeux renforce également la nécessité de er ces programmes avant de les implanter au national. Cette première étude BehaviorScan sur l'efficacité du marketing direct nous a permis de mieux comprendre les forces de ce type d'opérations, leurs mécanismes d'efficacité et l'interaction entre le marketing direct et le média. Le marketing direct bénéficie d'une image favorable auprès des équipes marketing des annonceurs comme l'illustre l'évolution des dépenses média et hors média, mais les résultats de cette première étude franco-allemande illustre la nécessité de valider en amont l'efficacité de ce type de programmes. Par ailleurs, le marketing direct permet le plus souvent à la marque de recruter de nouveaux acheteurs ou de faire revenir des acheteurs occasionnels ; son efficacité est moins évidente auprès des acheteurs fidèles. La complémentarité avec le soutien média est sans doute l'une des conclusions les plus importantes de cette étude, mais elle nécessite de s'assurer de l'efficacité de ce type d'opérations couplées, car les budgets marketing nécessaires à leur mise en œuvre seront élevés. * Le gain de part de marché est calculé en comparant les performances de la marque entre le exposé à l'opération de marketing direct et le non exposé. France 42 % Selon le type d'opération MD total coupons Taux de consumer magazines échantillons 43 % 89 % Part de marché (indice moyen vs ) total coupons consumer magazines échantillons Taux de Allemagne 41 % Part de marché (indice moyen vs ) Pénétration (nombre d'acheteurs) %

4 BehaviorScan Trois zones- en Europe Marketing direct avec soutien média * avec soutien média 20 % Lancement * 80 % avec soutien média Taux de 120 Taux de 159 sans soutien média 51 % sans soutien média Marque existante * 12 % 42 % 88 % Part de marché (indice moyen vs ) * résultats France + Allemagne 49 % Effet sur la part de marché (indice moyen vs ) * résultats France + Allemagne Le marché BehaviorScan est une méthodologie d'étude unique et innovante, utilisé aujourd'hui par les annonceurs de la grande consommation dans trois pays : Etats- Unis, Allemagne et France. En Europe, trois zones accueillent ce dispositif qui a été utilisé pour réaliser plus de 700 études, apportant des réponses précises à des problématiques aussi diverses que le lancement d'un nouveau produit, la modification d'un élément du mix marketing d'une marque existante, le d'une nouvelle stratégie média ou la mesure de l'efficacité d'une opération de marketing direct. Dans chacune des trois villes le marché BehaviorScan développe un double dispositif, composé :! d'un panel distributeurs couvrant 95% du commerce de grande consommation de chaque ville. Sur les villes d'angers et du Mans, ce panel est composé de 9 grandes surfaces par ville (6 hypermarchés et 3 supermarchés), représentant à chaque fois plus de m² de surface de vente.! d'un panel consommateurs représentatif de foyers (3 000 sur Hassloch). Chaque foyer est équipé d'une ou plusieurs cartes à codes barres (il est distribué autant de cartes qu'il y a de membres du foyer réalisant les achats) qu'il présente à chacun de ses passages aux caisses de l'un des magasins de la ville. L'adaptation du système de caisse du magasin au logiciel MarketingScan permet l'identification de l'ensemble des achats du foyer panéliste. Par ailleurs, dans chaque ville, un studio TV raccordé à la tête de réseau du câble opérateur ou de l'émetteur hertzien permet la diffusion de campagnes publicitaires ou l'occultation de campagnes publicitaires nationales. Cette intervention est réalisée sur les principales chaînes de télévision (9 chaînes participent au dispositif en Allemagne, 14 chaînes participent au dispositif français, dont les 6 chaînes généralistes TF1, France 2, France 3, Canal +, France 5 et M6). La méthodologie BehaviorScan, c'est aussi la procédure du matching qui permet la construction au sein du panel consommateurs de s de foyers parfaitement appariés avant le démarrage du. Le plan d'expérience ci-dessous illustre cette méthodologie à travers la construction de deux s appariés en termes de consommation de la catégorie (même nombre d'acheteurs entre les deux s, même niveau de consommation sur le marché, la marque et les marques concurrentes), en termes de profil socio-démographique et en termes de fréquentation des magasins (le poids des magasins et des enseignes est identique dans chaque, ce qui évite qu'une action promotionnelle n'influence différemment le et le ). Cette procédure de matching permet la construction de deux s parfaitement identiques avant le démarrage du. La différence de comportement observée à la fin de l'étude sera donc intégralement liée à la question. Une méthodologie unique pour quantifer l'efficacité du marketing direct Exemple de plan de ( % DV pour le produit et promotions identiques) La procédure du matching permet la création de deux s au sein du panel consommateurs. Chaque est exposé à la campagne TV. Le recevra un échantillon adressé par courrier à domicile. matching Groupe Contrôle foyers Groupe Test foyers Semaine 1 Semaine 21 TV TV TV TV TV TV TV TV Echantillons par courrier La comparaison des comportements d'achats de chaque permettra de définir avec précision les performances de l'opération de marketing direct.

5 étude La puissance des écrans a-t'elle un effet sur les ventes à court terme? Une étude exclusive TF1 Publicité - MarketingScan A quoi sert d'acheter des écrans puissants? En d'autres termes, un écran puissant peut-il être remplacé par deux écrans peu puissants? A cette question, MarketingScan apporte une réponse grâce à une exploitation inédite de sa base de bilans de campagne TVScan. La puissance des écrans a un effet amplificateur sur les ventes à court terme Cette exploitation a consisté à constituer des classes de campagnes en fonction de la proportion de GRP générés par les écrans puissants achetés dans le cadre de chacune d'entre elles. Trois classes ont ainsi été définies, de la classe comportant les campagnes utilisant le moins d'écrans puissants à celle comportant les campagnes en utilisant le plus. Dans la première, moins de 45 % des GRP sont délivrés par des écrans puissants, dans la deuxième de 45 % à 55 % et dans la troisième plus de 55 % (cf page suivante encadré Méthodologie de l'étude). Que constatons-nous? Inconablement, plus la proportion de GRP délivrés par des écrans puissants est élevée, plus l'efficacité de la campagne sur les ventes est importante. Sur l'ensemble des bilans exploités, l'indice d'efficacité moyen de la dernière classe est supérieur de 33 % à celui de la première (cf graphique). Le différentiel est encore plus important en ce qui concerne les campagnes ciblant les ménagères ans (+ 59 %). On observe aussi ce phénomène pour les campagnes des secteurs alimentationboisson et, plus encore, pour celles des secteurs entretien et hygiène - beauté. De la même façon, ce phénomène est vérifié quelle que soit la position de la marque dans son marché. Le différentiel s'établit à +12 % pour les campagnes de marques leader et à +53 % pour celles de marques challenger. Enfin, fait intéressant, lorsqu'on constitue des s de campagnes aux budgets homogènes (terciles), on constate qu'au sein de chaque, l'efficacité augmente avec la proportion de GRP générés par les écrans puissants. Quel que soit le budget, le fait d'acheter des écrans puissants a un effet positif sur les ventes. C'est d'ailleurs sur le premier tercile qui re les campagnes dont le budget est le moins important que les variations d'indices d'efficacité sont les plus importantes (+ 46 % sur le tercile 1, + 23 % sur le tercile 2 et + 18 % sur le tercile 3). Evolution de l'efficacité des campagnes TV selon la proportion de GRP générés par les écrans puissants Indice de progression de l'indice d'efficacité TVScan Campagnes dont le % de GRP délivrés par les écrans puissants est... Antoine Audit directeur adjoint des Etudes Marketing TF1 Publicité de moins de 45 % de 45 % à moins de 55 % de 55 % ou plus Question à... Jean-Bernard Ichac directeur général adjoint TF1 Publicité La Lettre de MarketingScan : Comment expliquez-vous que les écrans puissants puissent avoir un effet sur les ventes à court terme? Jean-Bernard Ichac : La principale raison me semble être l'écoute familiale, c'est-à-dire le fait de regarder la télévision à plusieurs au sein d'un même foyer. Grâce à plusieurs études menées par la régie TF1 Publicité, on sait que l'écoute familiale favorise la mémorisation des messages publicitaires. Cela tient au fait que, dans une telle configuration d'écoute, le zapping est moins fréquent et que des réactions collectives et des échanges ont lieu à propos des messages diffusés. Il faut noter aussi que ces situations d'écoute familiale accentuent la prescription en réunissant, au sein du foyer et devant l'écran, prescripteurs, utilisateurs finaux et acheteurs lorsqu'il s'agit de personnes différentes. Impact et prescription accrus génèrent alors un bonus d'efficacité sur les achats de la famille. Or, la puissance, c'est à la fois un plus grand nombre de postes de TV allumés sur la chaîne, mais également un plus grand nombre d'individus ensemble devant chaque poste de TV. A ce titre, on constate que le nombre moyen de personnes devant le poste TV augmente de façon linéaire avec la pénétration des écrans. La boucle est alors bouclée : écoute familiale de la télévision, puissance des écrans et efficacité sur les ventes sont les maillons d'une même chaîne. retrouvez page suivante le dispositif et la méthodologie TVScan >>>

6 TVScan l'unique outil de mesure des effets d'une campagne TV sur les comportements d'achat TVScan, la seule single source achats / audience TV Le dispositif TVScan, mis en place dans la zone d'angers, collecte auprès d'un panel de foyers représentatifs, l'ensemble des achats de grande consommation (grâce à la présentation, au moment de régler les achats, d'une carte d'identification à code-barre aux caisses des magasins partenaires) et l'audience TV grâce à un dispositif audimétrique (présence d'audimètres recueillant l'audience des foyers panélisés). TVScan est donc un outil "single-source" puisqu'il collecte et analyse simultanément les comportements d'audience et d'achat des mêmes foyers. En conséquence, cet outil permet de produire des bilans de campagne à l'attention des annonceurs en établissant le rapport existant entre exposition publicitaire et modification du comportement d'achat. Aujourd'hui, et à l'issue de sept années d'existence, MarketingScan dispose d'une base de 150 bilans TVScan concernant des campagnes des secteurs alimentation, boisson, entretien et hygiène - beauté. Méthodologie de l'étude TF1 Publicité / MarketingScan : une démarche en 4 temps La 1 re étape a consisté à définir ce qu'est un écran puissant. Sont considérés comme écrans puissants, les écrans permettant de toucher instantanément un grand nombre d'individus. Ces écrans se situent plus particulièrement en prime time sur TF1, France 2, France 3 et M6 mais aussi à l'heure du déjeuner et en seconde partie de soirée sur TF1 exclusivement. A cela s'ajoutent les après-midi de week-end de cette même chaîne qui présentent des caractéristiques d'auditoire proches de celles du prime time (présence de cibles difficiles à toucher ainsi que disponibilité matérielle et psychologique des individus). C'est en effet dans ces tranches horaires que les écrans sont les plus puissants car ils sont diffusés à des moments de présence importante au domicile et de forte disponibilité pour regarder la télévision. L'audience de ces écrans, au nombre de 50 environ par jour sur un total de 180, est 4 fois supérieure à celle des autres écrans (6,4 % contre 1,6 % sur cible Ménagères ans - Source : Médiamat Médiamétrie janvier - juin 2002). 20 s BehaviorScan % Depuis son lancement en janvier 2002, le dispositif BehaviorScan % a déjà donné lieu à 20 s exposant % de l'agglomération angevine aux campagnes TV. Ce dispositif associe le réseau câblé et la diffusion hertzienne sur 4 des plus grandes chaînes nationales (TF1, France 2, France 3 et M6) et a été développé en partenariat avec leurs régies publicitaires, Télédiffusion de France et France Telecom Cable. Il permet une lecture à très court terme des performances d'une campagne TV sur les ventes du produit par une exposition exhaustive de la zone de chalandise du panel distributeurs (9 magasins, plus de m² de surface de vente). Baromètre Internet 2002 Publié en juin dernier, le Baromètre Internet MarketingScan 2002 montre comment le boom des s (55 % des internautes en reçoivent plus de 5 par semaine, soit une croissance de 31 % vs 2001), accompagne l'essor du e-marketing. Ce dernier s'illustre par l'évolution des s à vocation marketing : ils représentent désormais 50 % des messages électroniques reçus contre 38 % il y a un an. Le Baromètre Internet MarketingScan s'appuie sur une enquête réalisée auprès du e-panel MarketingScan, composé de foyers. L'adresse de ces foyers a été collectée et chacun dispose d'une carte à code-barres recueillant leurs achats dans les magasins des 2 marchés MarketingScan. Le e-panel permet ainsi de construire des s mesurant l'efficacité des opérations de e-marketing sur les comportements d'achat. Pour en savoir plus...! Frédéric Basseto, directeur commercial " ! Virginie Delvert, directrice du Développement des Ventes " ! Kalya Ousmane directrice de Clientèle " ! Antoine Audit directeur adjoint des Etudes Marketing TF1 Publicité " Les trois autres étapes ont consisté à :! renseigner la base TVScan avec l'audience sur la cible média des écrans achetés dans le cadre de chaque campagne.! constituer des classes de campagnes en fonction du pourcentage de GRP délivrés par des écrans puissants. Trois classes ont été définies, représentatives des stratégies d'investissement des secteurs étudiés dans la base TVScan : - moins de 45 % ; - 45 % à moins de 55 % ; - 55 % ou plus.! calculer un indice d'efficacité moyen par classe de campagne.! Le Baromètre Internet MarketingScan et son analyse complète sont disponibles sur le site rubrique news. Nouveau site internet Très prochainement, MarketingScan accueillera les internautes sur son tout nouveau site L'objectif : permettre une recherche plus rapide d'une information enrichie, apporter un éclairage plus complet sur les métiers de MarketingScan et les bénéfices de ses dispositifs, tout cela dans un environnement graphique plus agréable, car plus moderne. Le site internet est aussi pour MarketingScan l'occasion de vous tenir informés régulièrement de l'actualité de ses marchés- et de l'efficacité publicitaire et promotionnelle. A ajouter à vos favoris...

TVScan et BrandSimulator TVScan passe à 9 000 foyers

TVScan et BrandSimulator TVScan passe à 9 000 foyers marchés-test, efficacité publicitaire et promotionnelle, modélisation L'innovation Les critères de succès des innovations sur les marchés de PGC : l'expertise BehaviorScan en France et en Allemagne La

Plus en détail

Auchan Consumer Zoom 600 000 clients pour mesurer et optimiser vos actions marketing. Une offre unique au service des industriels.

Auchan Consumer Zoom 600 000 clients pour mesurer et optimiser vos actions marketing. Une offre unique au service des industriels. marchés-test, efficacité publicitaire et promotionnelle, modélisation Auchan Consumer Zoom 600 000 clients pour mesurer et optimiser vos actions marketing. Une offre unique au service des industriels.

Plus en détail

YouTube. De la stratégie de marque à l achat en magasin

YouTube. De la stratégie de marque à l achat en magasin YouTube De la stratégie de marque à l achat en magasin INTRODUCTION En 203, dans un contexte de ralentissement économique, la technologie, elle, continue d étendre sa présence dans nos vies : selon Médiamétrie

Plus en détail

Access Tranche horaire allant de 19hOO heures à 20hOO heures

Access Tranche horaire allant de 19hOO heures à 20hOO heures 1 Access Tranche horaire allant de 19hOO heures à 20hOO heures Actifs/Inactifs Actifs : ensemble composé de personnes exerçant une activité professionnelle. Les inactifs sont donc les retraités, femmes

Plus en détail

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes CLEAR CHANNEL MONITOR ou L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes Mieux comprendre le média, réussir vos campagnes! Fort de partenaires référents dans

Plus en détail

2 nouveaux magasins sur le dispositif d'angers. BehaviorScan renforce sa précision avec son modèle de baselining

2 nouveaux magasins sur le dispositif d'angers. BehaviorScan renforce sa précision avec son modèle de baselining édito Une double évolution des dispositifs BehaviorScan Nous l'évoquions dans notre dernière lettre, l'année 2003 nous permettra d'intégrer de nouvelles approches méthodologiques et une couverture encore

Plus en détail

Lancements de produits

Lancements de produits édito Fiabilité et précision : les clés de vos décisions marketing L'année 2003 a démarré depuis plus de deux mois sans apporter beaucoup de visibilité aux conjoncturistes. Les incertitudes internationales

Plus en détail

LA LETTRE. sommaire. édito Chers clients et partenaires, Entretien avec. BehaviorScan Pharma avec. Affinités média. Publicité TV. News MarketingScan

LA LETTRE. sommaire. édito Chers clients et partenaires, Entretien avec. BehaviorScan Pharma avec. Affinités média. Publicité TV. News MarketingScan marchés-test, efficacité publicitaire, comportement du shopper LA LETTRE N 36 Avril 2008 sommaire entretien Entretien avec Stéphane BIOT Directeur du magasin Cora Hagueneau et Responsable de la file C4

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

Communication Emmanuel AYUK AYUK dans COM NEWS

Communication Emmanuel AYUK AYUK dans COM NEWS Communication Emmanuel AYUK AYUK dans COM NEWS Le coût par contact : Un indicateur d'appréciation des supports pas toujours pris en compte par les Stratèges Média et Média Planer au Cameroun... La pertinence

Plus en détail

L ARRIVÉE DE L AUDIMETRIE SUR LES CHAÎNES THÉMATIQUES EN FRANCE BILANS & PERSPECTIVES

L ARRIVÉE DE L AUDIMETRIE SUR LES CHAÎNES THÉMATIQUES EN FRANCE BILANS & PERSPECTIVES JEUDI 9 DÉCEMBRE 2010 - CASABLANCA L ARRIVÉE DE L AUDIMETRIE SUR LES CHAÎNES THÉMATIQUES EN FRANCE BILANS & PERSPECTIVES IMPACTS, CONSÉQUENCES ET ADAPTATIONS DEMANDEZ PLUS À LA PUB JEUDI 9 DÉCEMBRE 2010

Plus en détail

Horizontalement. Verticalement. Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité. Difficulté

Horizontalement. Verticalement. Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité. Difficulté Spécial BTS Communication Réviser en mots croisés Grille n 1 Thème : Veille opé- publicité Horizontalement 1. Procédure d'enquête en face a face, au moyen d'un ordinateur portable (acronyme anglais) Messages

Plus en détail

PLAN. COURS DE MARKETING / Cours n 5 : La politique de communication --> MSG / IAE --> Décembre 2005 1

PLAN. COURS DE MARKETING / Cours n 5 : La politique de communication --> MSG / IAE --> Décembre 2005 1 COURS N 5 : LA POLITIQUE DE COMMUNICATION COURS DE MARKETING / Cours n 5 : La politique de communication --> MSG / IAE --> Décembre 2005 1 PLAN --> Introduction --> La stratégie de communication --> Publicité

Plus en détail

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Présentation du 31 mars 2010 Baromètre UDA / OpinionWay 2010 de l e-marketing page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats Expertise

Plus en détail

C O M M U N I Q U E. Contact presse : Stéphane Martin T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1

C O M M U N I Q U E. Contact presse : Stéphane Martin T. +33 (0)1 41 41 4 3 2 1 C O M M U N I Q U E Boulogne-Billancourt, le 29 décembre 2009 Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-après le Communiqué de Presse du SNPTV relatif au bilan de l audience TV et de la publicité TV

Plus en détail

S intéresser à «l audience des sites Internet des offices de tourisme», des outils de suivi. Quels outils de suivi de son audience?

S intéresser à «l audience des sites Internet des offices de tourisme», des outils de suivi. Quels outils de suivi de son audience? S intéresser à «l audience des sites Internet des offices de tourisme», des outils de suivi Quels outils de suivi de son audience? Qu est-ce qu une bonne audience pour un site Internet d office de tourisme?

Plus en détail

Baromètre de la TV en ligne - Bilan 2012 La consommation bondit de 45% grâce aux terminaux mobiles, à la TV connectée et aux programmes Live

Baromètre de la TV en ligne - Bilan 2012 La consommation bondit de 45% grâce aux terminaux mobiles, à la TV connectée et aux programmes Live Communiqué de presse 18/02/2013 Baromètre de la TV en ligne - Bilan 2012 La consommation bondit de 45% grâce aux terminaux mobiles, à la TV connectée et aux programmes Live Canal+ Régie, France Télévisions

Plus en détail

NetLetter n 11 Janvier 2015

NetLetter n 11 Janvier 2015 NetLetter n 11 Janvier 2015 Sommaire [Edito] Toute l équipe de Médiamétrie//NetRatings et Internet vous souhaite une excellente année 2015. [Tendance du net] Pinterest, le réseau social qui a doublé son

Plus en détail

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média

Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média Le courrier publicitaire, l indispensable de votre mix média En préambule Des résultats qui s'inscrivent dans le cadre d'une réflexion entamée depuis 1997 > La dernière étude remonte à 2002 Un double objectif

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES

DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE : UNE PRÉOCCUPATION CONSTANTE DE LA RÉGIE Grande consommation

Plus en détail

NetLetter n 10 Octobre 2014

NetLetter n 10 Octobre 2014 NetLetter n 10 Octobre 2014 Sommaire [Edito] La NetLetter de Mediametrie//NetRatings fait peau neuve! [Tendances du net] BlaBlaCar, ça roule! [Actualités] Cibles+ pour valoriser l audience des critères

Plus en détail

Le Programmatique en Télévision Le contexte particulier du marché français 08/10/2015

Le Programmatique en Télévision Le contexte particulier du marché français 08/10/2015 Le contexte particulier du marché français 08/10/2015 Le potentiel du programmatique en Télévision Particulièrement la qualification des inventaires et les spots personnalisés Dépend de 2 facteurs Les

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

Qui est Smart AdServer?

Qui est Smart AdServer? Qui est Smart AdServer? Smart AdServer développe et commercialise l'une des principales technologies d'adserving pour la gestion des campagnes en ligne pour les agences média et les éditeurs. Créée en

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

Les Prévisions des Ventes d un Nouveau Produit

Les Prévisions des Ventes d un Nouveau Produit Les Prévisions des Ventes d un Nouveau Produit Ce module aborde les notions de hiérarchie des effets, la notoriété, la disponibilité (DV%), le tau d essai, le réachat, et la conversion des déclarations

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Offre - consommation - usages Décembre 2013 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) décembre 2013 15 300 heures disponibles en décembre 2013 (+21,4

Plus en détail

BAROMETRE PRÉ-KIDS' MIRROR. Les années Pré-school et Maternelle Terrain : Février 2014

BAROMETRE PRÉ-KIDS' MIRROR. Les années Pré-school et Maternelle Terrain : Février 2014 BAROMETRE PRÉ-KIDS' MIRROR Les années Pré-school et Maternelle Terrain : Février 2014 Objectifs de Pré-Kids Mirror : Mettre à jour les tendances et les chiffres clés de l'univers des 1-6 ans, dans le but

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

Bienvenue dans ce deuxième numéro de Novatris News! Bonne lecture à tous! L actualité des études online Numéro 2 Avril 2006

Bienvenue dans ce deuxième numéro de Novatris News! Bonne lecture à tous! L actualité des études online Numéro 2 Avril 2006 L actualité des études online Numéro 2 Avril 2006 Bienvenue dans ce deuxième numéro de Novatris News! Le succès du premier numéro de notre newsletter confirme, s'il en était besoin, l'intérêt grandissant

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Les Français et la télévision : une consommation record

Les Français et la télévision : une consommation record Les Français et la télévision : une consommation record Comment les Français regardent-ils la télévision? Quels sont leurs programmes préférés? Leur équipement? Réponses avec les chiffres-clés issus du

Plus en détail

Les stratégies d investissements cross media des marques

Les stratégies d investissements cross media des marques Les stratégies d investissements cross media des marques Eric Trousset Nicolas Cour 16 avril 2008 Comment la presse magazine s inscrit-elle dans les approches cross media? Presse magazine et internet :

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

ÉTUDES QUANTITATIVES. Collection MCAM Identifiant : ENQUÊTE. Jean-Claude BORDICHINI. Publication le 14 octobre 2013 Version 1.b

ÉTUDES QUANTITATIVES. Collection MCAM Identifiant : ENQUÊTE. Jean-Claude BORDICHINI. Publication le 14 octobre 2013 Version 1.b ÉTUDES QUANTITATIVES Collection MCAM Identifiant : ENQUÊTE Jean-Claude BORDICHINI Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 LES DERNIERES TENDANCES MEDIAS ET NUMERIQUES Département Télécoms Cinéma et Comportements Médias Sommaire Contexte et Objectifs...3 Contenu du dossier...4

Plus en détail

UNE DÉMONSTRATION DE L EFFICACITÉ DE LA PUBLICITÉ SUR LES CHAÎNES THÉMATIQUES

UNE DÉMONSTRATION DE L EFFICACITÉ DE LA PUBLICITÉ SUR LES CHAÎNES THÉMATIQUES UNE DÉMONSTRATION DE L EFFICACITÉ DE LA PUBLICITÉ SUR LES CHAÎNES THÉMATIQUES E-MOTE : UN DOUBLE OBJECTIF Mettre en avant la diversité des programmes des chaînes thématiques de manière originale, surprenante

Plus en détail

MASTER MARKETING VENTE, SPÉCIALITÉ MARKETING STRATÉGIQUE DES PRODUITS ET DES MARQUES

MASTER MARKETING VENTE, SPÉCIALITÉ MARKETING STRATÉGIQUE DES PRODUITS ET DES MARQUES MASTER MARKETING VENTE, SPÉCIALITÉ MARKETING STRATÉGIQUE DES PRODUITS ET DES MARQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Les

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

Troisième édition 2 e trimestre 2012

Troisième édition 2 e trimestre 2012 Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Troisième édition 2 e trimestre 2012 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université Paris-Dauphine, sous la direction

Plus en détail

5,7M de vidéonautes uniques dont 57% d exclusifs

5,7M de vidéonautes uniques dont 57% d exclusifs CGV 2016 1 P 02 francetvpublicité une audience puissante, exclusive et engagée francetélévisions 1 er groupe audiovisuel en 2015 en tête des audiences chaque mois 29,3% de part d audience 4 ans et plus

Plus en détail

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN

EJCM - NOMIC 2007 Martine PUTZKA Wenjing ZHU Zhen ZHOU Zhengyang CHEN 5 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T II. L enfant cible de la publicité A. La publicité cible les enfants La publicité, en tant qu'un des phénomènes sociaux les plus variables, a joué un rôle de plus

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

MA Strategy Radar 2011

MA Strategy Radar 2011 MA Strategy Radar: Faciliteur et accélérateur de la prise de décisions stratégiques La REMP publie depuis l automne 2008 l étude MA Strategy Radar, qui vient compléter les études déjà existantes MACH Radar

Plus en détail

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013

2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 2013 : les attentes des annonceurs en marketing digital 18 avril 2013 Charles-Henri d Auvigny, Directeur délégué général OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

CIM Radio 2013W3. CIM-chiffres d audience sept-déc 2013 2013W3. Les résultats de la 3ème Vague de 2013

CIM Radio 2013W3. CIM-chiffres d audience sept-déc 2013 2013W3. Les résultats de la 3ème Vague de 2013 CIM-chiffres d audience sept-déc 2013 2013W3 CIM Radio 2013W3 Le média radio a clôturé l'année 2013 en beauté, c'est-à-dire en affichant des résultats CIM stables. Au cours des cinq dernières années, la

Plus en détail

Questions pour un Champion La bonne réponse pour votre marque

Questions pour un Champion La bonne réponse pour votre marque Questions pour un Champion La bonne réponse pour votre marque Les téléspectateurs se passionnent pour les jeux TV Les jeux TV, un divertissement apprécié de tous Etes-vous intéressé par les jeux télévisés?

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Benchmark Accès Internet

Benchmark Accès Internet Benchmark Accès Internet Préambule La qualité mesurée des performances des fournisseurs d'accès haut débit réalisée par Witbe ne vaut naturellement que pour la période de temps concernée et ne présage

Plus en détail

Marketing International

Marketing International Marketing International Licence générale Semestre 6 Gestion commerciale Professeur de la matière: MR. Soulaimane LAGHZAOUI Groupe de travail: BELKBAB Asmae BOUNIA Nadia KHILAL Ahmed SBAI EL-IDRISSI Outmane

Plus en détail

NetLetter n 12 Mai 2015

NetLetter n 12 Mai 2015 NetLetter n 12 Mai 2015 Sommaire [Edito] L innovation au cœur des projets Internet de Médiamétrie : la nouvelle mesure d audience Internet 3 écrans est lancée! [Tendance du net] L essor de Demotivateur.fr

Plus en détail

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances 1 Présentation du groupe Maximiles «Le leader européen de la fidélisation en ligne» Naissance 1999 Nationalité France, Angleterre,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Étude barométrique sur la communication multicanal auprès des décideurs et des consommateurs Vague 2 Mars 2009 TNS Sofres 138, Avenue Marx Dormoy 92129 Montrouge

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision 28 juillet 2015 2 STRUCTURE DE L ÉTUDE Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage.

Plus en détail

OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00. Étude sur la numérotation des chaînes TNT

OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00. Étude sur la numérotation des chaînes TNT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00 Étude sur la numérotation des chaînes TNT Méthodologie Méthodologie Dispositif général Méthodologie : Étude quantitative en ligne

Plus en détail

La crise n'a pas entamé la générosité des belges

La crise n'a pas entamé la générosité des belges INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable Chaussée de Chastre, 113 B-5140 Sombreffe Tél : 0484.109.764 E-mail : idd@iddweb.be La crise n'a pas entamé la générosité des

Plus en détail

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE Le simple fait de pouvoir consulter votre site Web sur un mobile ne signifie pas qu il est adapté aux mobiles. Les sites pour mobile doivent

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail

FAVOR I 2012 PRIX DES INTERNAUTES

FAVOR I 2012 PRIX DES INTERNAUTES Paris, le 23 novembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Election des meilleurs sites e-commerce de l année Résultats de la 6 ème cérémonie de remise des prix Favor i 2012 La Fevad (Fédération du e-commerce et

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 73

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section M Division 73 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section M Division 73 73 PUBLICITÉ ET ÉTUDES DE MARCHÉ Cette division comprend la création de campagnes publicitaires et la diffusion de la publicité ainsi créée

Plus en détail

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation SEP 2B juin 20 12 Guide méthodologique de calcul du coût d une Sommaire Préambule 3 Objectif et démarche 3 1 Les objectifs de la connaissance des coûts 4 2 Définir et identifier une 5 Calculer le coût

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

La mesure d audience de l Internet Global 3 écrans

La mesure d audience de l Internet Global 3 écrans La mesure d audience de l Internet Global 3 écrans Coralie Fourmentraux, Directeur pôle marketing/projets/production Bertrand Krug Directeur Adjoint Au sommaire 1. Contexte 2. Périmètre de la mesure 3.

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

+ La planification d une campagne

+ La planification d une campagne + La planification d une campagne publicitaire Le processus publicitaire n Les rôles et responsabilités de l annonceur n définit le besoin de publicité de sa marque n élabore un «briefing» n adopte un

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN E-COMMERCE 2006 :

COMMUNIQUE DE PRESSE BILAN E-COMMERCE 2006 : MINISTRE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 25 janvier 2007 BILAN E-COMMERCE 2006 : Les ventes sur internet portées

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Média digital de proximité

Média digital de proximité Média digital de proximité implanté dans les points de vente Presse & Tabac membre de communiquer sur le 1er réseau de points de vente français avec BimediaTV un écran digital (12 à 15 ) relié au terminal

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Le géomarketing - Page 1 sur 7

Le géomarketing - Page 1 sur 7 Le géomarketing - Page 1 sur 7 LES DOSSIERS MADWATCH.net méthodes Le Géomarketing Novembre 2003 Nb de pages : 7 Le géomarketing - Page 2 sur 7 Créé dans les années 80, la plupart des applications du géomarketing

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

Conclusions générales de l étude

Conclusions générales de l étude COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, jeudi 18 avril 2013 JCDecaux, Clear Channel et GfK Panel Services mènent une étude exclusive sur les effets de la publicité out-of-home pour les produits FMCG. Les campagnes

Plus en détail

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Hommes 54% Femmes 46% 18-24 ans 18% 25-34 ans 25% 35-44 ans 23% 45-54 ans 18% 55+ ans 16% Faible fréquence

Plus en détail

Mettez en scène votre stratégie de communication

Mettez en scène votre stratégie de communication Optimiser sa communication en choisissant les bons médias Mettez en scène votre stratégie de communication Nathalie BARRERE ANDRIEU // agence nbcommunication Quelques rappels Le plan média ou la stratégie

Plus en détail

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS

Réduire les coûts de communication. Votre guide SMS Réduire les coûts de communication Votre guide SMS Le SMS face à l e-mail Rentabiliser la communication est un enjeu important pour les entreprises, qu il s agisse de multinationales ou de PME. Le défi

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public mars 2015 16 200 heures de programmes disponibles en mars 2015 (+5,4 % sur un an) En mars 2015, l offre des nationales gratuites

Plus en détail

http://www.kiss.esc-toulouse.fr/modules/kiss/pages/m2c%20-%20etudiant%20-%20fic...

http://www.kiss.esc-toulouse.fr/modules/kiss/pages/m2c%20-%20etudiant%20-%20fic... Page 1 sur 10 Fiche de poste Site réalisé par: Lisa Clodi Votre mail Nom Poste Société Le métier Maxime Maton Conseiller des programmes- Direction des magazines TF1-1 quai du Point du Jour- Boulogne Billancourt

Plus en détail

Les formats de la publicité en ligne

Les formats de la publicité en ligne INTRODUCTION Internet, une valeur sûre dans le mix-média L'intégration d'internet dans une stratégie média est quelque chose d'irréversible. Le site web de l'entv est là pour vous permettre d'accroître

Plus en détail

Chapitre 1 : Le plan média (media planning)

Chapitre 1 : Le plan média (media planning) Chapitre 1 : Le plan média (media planning) Introduction Cela consiste à sélectionner les médias et à définir leurs modes d utilisation. Objectif : rechercher l efficacité maximum des médias dans la contrainte

Plus en détail

Sommaire. SCHOLE MARKETING Page 1 AVANT-PROPOS ...

Sommaire. SCHOLE MARKETING Page 1 AVANT-PROPOS ... Médianalyses Panorama mondial des technologies audiovisuelles Réseaux, équipements et services Allemagne, Corée du Sud, Espagne, États tats-unis France, Italie, Japon, Royaume-Uni. mai 2011 Sommaire AVANT-PROPOS...

Plus en détail

ETUDES ET SONDAGES, AUDIT ET CONSEIL, FORMATIONS.

ETUDES ET SONDAGES, AUDIT ET CONSEIL, FORMATIONS. ETUDES ET SONDAGES, AUDIT ET CONSEIL, FORMATIONS. ACCOMPAGNER COMPRENDRE CONNAITRE Présentation. Une équipe au service de votre projet Plus qu un cabinet d études et de sondages, GECE et son équipe se

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F

Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F 3 Projet du 2l août 20 13 Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F Au cours de l'année 2008 et à la suite des

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 01 165 de l'autorité de régulation des télécommunications en date du 9 février 2001 sur les décisions tarifaires n 2000396 et n 2001423 relatives au prix des communications à destination de certains

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

EFFICACITE DE LA PRESSE : QUEL IMPACT SUR LES ACHATS DE MARQUE GRANDE CONSO? Media Way 1

EFFICACITE DE LA PRESSE : QUEL IMPACT SUR LES ACHATS DE MARQUE GRANDE CONSO? Media Way 1 2013 EFFICACITE DE LA PRESSE : QUEL IMPACT SUR LES ACHATS DE MARQUE GRANDE CONSO? 1 SOMMAIRE A. Quel apport de la Presse sur les achats? B. Comment optimiser son mix media TV + Presse? C. Comment booster

Plus en détail