2000 Nouveau domaine.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2000 Nouveau domaine."

Transcription

1 Aujourd hui Didier Letourneur BIOMATERIAUX Conception de systèmes 3D pour l ingénierie tissulaire Futur? BIOMATERIAUX Médecine Régénératrice/réparatrice Problèmes après 60 années de recherche et de développement! Implants intra-occulaires (25% de reinterventions)! Prothèses de hanche (10-15 ans)! Implants dentaires (infections)! Prothèses vasculaires (pas d endothélialisation)! Valves cardiaques (calcifications ou thromboses)! Implants mammaires (contraction capsulaire) Matériaux, Biomatériaux, Ingénierie tissulaire 2000 Nouveau domaine. Biomaterials!!! «Biomaterials» and «Tissue Engineering»! United States National Library of Medicine! 4000! 3500! 3000! 2500! 2000! 1500! 1000! 500! 0! 1984! 1988! 1992! 1996! 2000! Years! 800! 700! 600! 500! 400! 300! 200! 100! 0! Tissue Engineering! 1

2 Nicolas L Heureux, Cytograft, CA, USA Arteriovenous shunt in humans 1st clinical trial of a tissue-engineering bladder in USA Atala et al, The Lancet, 2006, 367: 1241 Nature Medicine 2006 collagen/ PLGA SMCs Lancet 2009 Urothelial cells Principe thérapeutique général Avec un support (scaffold) Cellules&souches& Cellules Localisation anatomique des cellules souches dans différents tissus. Construction 3D Biocompatible, biodégradable. Trois tissus ont un renouvellement rapide (1-2 mois): Les cellules souches y fonctionnent ainsi en permanence pour renouveler les cellules de la peau (et du système pileux), des villosités intestinales et du système hématopoétique. Biology STEM CELLS Chemistry SCAFFOLD 2

3 Grellier et al, Trends Biotechnology, 2009, 27:526 Nanoscale Nanoscale (nm) => Nanomedicine Macro-scale (cm) Human-scale (m) Cell-scale (µm) How&to&do&?& A cellularized 3D Scaffold 3

4 Bea1ng&areas&on&scaffolds& Cellules Souches Embryonnaires Humaines Day 11 Day 18 hes-derived cardiomyocytes Bea1ng&areas&in&3D&scaffolds& Formes et tailles multiples : Matrices 3D 0.3 mm Epaisseur 0.6 mm 0.8 mm 1 mm 2 mm 4 mm 6 mm 8 mm Diamètres*2*et*4mm* Diamètre*20*mm* Diametre Matrices poreuses à base de polysaccharides hes-derived cardiomyocytes retain their contractility in 3D conditions for weeks Hamidi S, Tissue Eng, 2014 Formes*variées* 2 brevets 2010 Composites* MATRICES FOR TISSUE REGENERATION STRUCTURE*OF*A*BLOOD*VESSEL* Bone Regeneration Osteoinduction / osteoconduction Animal models : mice, rat, goat Skin Regeneration Burns, irradiations (rat) and healing (pig) empty Fibroblasts* Media* Smooth*Muscle*Cells* Funding ANR Emergence ANR Tecsan Matrix Funding Jour 4 Jour Fondation de l Avenir Collaboration Collaboration Inserm U1026 (Bordeaux) CRSSA (Grenoble) IMMATIS, SAS Fricain JC, Biomaterials, Endothelial*Cells* Blood* 4

5 3D&VASCULAR&ENGINEERING&& STRUCTURE*OF*A*BLOOD*VESSEL* Volume 22, Number 11 ISSN E-ISSN: CELL TRANSPLANTATION The Regenerative Medicine Journal CoIculture:*progenitors*endothelial*cells*+*mesenchymal*stem*cells* Fayol et al, Cell Transplant 2013 Fayol et al, Nov Cover Cell Transplantation Nano/micro porous systems Morphology of freeze-dried microspheres analyzed by scanning electron microscopy Fluorescent hydrated microspheres prepared with FITC-dextran observed with a confocal microscope 24*hours* cells* cells* Beads* After hydratation Patent, 31/08/2011 Hydratation with cells Ø&200I300*µm,*beadsIFITC,*SC* Histology,&SC* Tissue&engineering& From%preclinical%models%to%clinical%applica0ons% Materials Tissue** Engineering* Di*Maggio*N*et*al.,*Biomaterials*2011,*32:321* Preclinical evaluation From small to large animals 5

6 Tissue&engineering& Preclinical%models,%industrializa0on%and%clinical%applica0ons% Preclinical evaluation From small to large animals? Clinical evaluation M A R K E T Research Polymer Chemistry Characterizations 3D Matrices & Cell assemblies Chemistry Engineering Polymer Chemistry Engineering Biology In vitro In vivo Medical imaging for tissue engineering Medicine Engineering Biology Cell Biology Molecular Biology Medicine In vivo Experiments Medical imaging Aujourd hui Merci de votre attention Quand? 6

Les Biotherapies Généralités Pr François LEMOINE

Les Biotherapies Généralités Pr François LEMOINE Les Biotherapies Généralités Pr François LEMOINE Laboratory I 3 of Immunology-Immunopahtology- Immunotherapy CNRS-UMR7211 / INSERM U959 Hôpital de la Pitié Salpêtrière - CERVI 83, Boulevard de l Hôpital

Plus en détail

DEVELOPMENT OF A TRIDIMENSIONAL CELL CULTURE SYSTEM TO ORIENT MICROVESSEL FORMATION

DEVELOPMENT OF A TRIDIMENSIONAL CELL CULTURE SYSTEM TO ORIENT MICROVESSEL FORMATION Faculté de génie Département de génie chimique et de génie biotechnologique DEVELOPMENT OF A TRIDIMENSIONAL CELL CULTURE SYSTEM TO ORIENT MICROVESSEL FORMATION DÉVELOPPEMENT D'UN SYSTÈME TRIDIMENSIONNEL

Plus en détail

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL***

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 85 Séance de travail Mercredi 7 février 2001 Nouvelles stratégies thérapeutiques expérimentales dans la régénération osseuse et cartilagineuse Jean-Michel SAUTIER*,

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

Usure de Matériel et infection: l exemple des prothèses articulaires. L Bernard, CHU Tours 12 ème journée Maurice RAPIN Jeudi 13 octobre 2011

Usure de Matériel et infection: l exemple des prothèses articulaires. L Bernard, CHU Tours 12 ème journée Maurice RAPIN Jeudi 13 octobre 2011 Usure de Matériel et infection: l exemple des prothèses articulaires L Bernard, CHU Tours 12 ème journée Maurice RAPIN Jeudi 13 octobre 2011 LES BIOMATERIAUX ORTHOPEDIQUES Surface métallique (1) Plus ou

Plus en détail

Thérapie cellulaire: Dispositif médical ou médicament

Thérapie cellulaire: Dispositif médical ou médicament Thérapie cellulaire: Dispositif médical ou médicament Jean-François Brunet Centre de Production cellulaire du Chuv Concept simple: Produire des cellules ou des tissus in vitro pour remplacer des cellules

Plus en détail

Ingénierie tissulaire du Ligament Croisé Antérieur (LCA)

Ingénierie tissulaire du Ligament Croisé Antérieur (LCA) /0/ Ingénierie tissulaire du Ligament Croisé Antérieur (LCA) Ingénierie tissulaire du Ligament Croisé Antérieur (LCA) Cédric Laurent Directeurs de thèse Jean-François Ganghoffer (LEMTA, Nancy) Rachid Rahouadj

Plus en détail

Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète.

Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète. Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète. Plus que des produits. Une gamme complète de produits. Les indications particulières, les objectifs de traitement et l'état du patient varient;

Plus en détail

Thierry DELZESCAUX. «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France. Thierry.Delzescaux@cea.

Thierry DELZESCAUX. «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France. Thierry.Delzescaux@cea. Thierry DELZESCAUX «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France Thierry.Delzescaux@cea.fr Thierry DELZESCAUX Ingénieur chercheur CEA Experience Since 2008:

Plus en détail

LIPOSOMES SUPERPARAMAGNETIQUES POUR L IMAGERIE MEDICALE ET LA VECTORISATION DE PRINCIPES ACTIFS

LIPOSOMES SUPERPARAMAGNETIQUES POUR L IMAGERIE MEDICALE ET LA VECTORISATION DE PRINCIPES ACTIFS UNIVERSITÉ PARIS-SUD CENTRE D'ÉTUDES PHARMACEUTIQUES Physico-Chimie - Pharmacotechnie - Biopharmacie UMR CNRS 8612 LIPOSOMES SUPERPARAMAGNETIQUES POUR L IMAGERIE MEDICALE ET LA VECTORISATION DE PRINCIPES

Plus en détail

Matériaux médicaux implantables : quel contrôle qualité assurer dans l avenir?

Matériaux médicaux implantables : quel contrôle qualité assurer dans l avenir? Parole d expert Matériaux médicaux implantables : quel contrôle qualité assurer dans l avenir? Xavier DE CUYPER Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé Christian GRANDFILS ULg - Centre

Plus en détail

Research and Technology for Health

Research and Technology for Health Research and Technology for Health University Industry Some Connections in just 4 Slides Université de Bordeaux April 2016 Tomsk & Novosibirsk Teaching and Research Master Degree Research Institute PhD

Plus en détail

Biomatériaux en verre et vitrocéramiques. Laurent Gremillard, Marlin Magallanes-Pedromo, Sylvain Meille, Jérôme Chevalier et Leila Lefèbvre

Biomatériaux en verre et vitrocéramiques. Laurent Gremillard, Marlin Magallanes-Pedromo, Sylvain Meille, Jérôme Chevalier et Leila Lefèbvre Biomatériaux en verre et vitrocéramiques Laurent Gremillard, Marlin Magallanes-Pedromo, Sylvain Meille, Jérôme Chevalier et Leila Lefèbvre Plan Introduction: enjeux sociétaux et scientifiques des biomatériaux

Plus en détail

Introduction à la biomécanique et la mécanobiologie

Introduction à la biomécanique et la mécanobiologie Introduction à la biomécanique et la mécanobiologie INTRODUCTION L'espérance de vie croissante dans les pays développés a impliqué une demande croissante de nouveaux dispositifs médicaux, médicaments et

Plus en détail

Redéfinissons la membrane Straumann MembraGel

Redéfinissons la membrane Straumann MembraGel Redéfinissons la membrane Straumann MembraGel Une membrane de pointe qui établit de nouvelles normes en matière de régénération osseuse guidée (ROG) En matière de ROG, il est indispensable d éviter toute

Plus en détail

FRAP & FLIP. Dossier technique. M1 VRV 2011 Université de Strasbourg

FRAP & FLIP. Dossier technique. M1 VRV 2011 Université de Strasbourg Adrien Paoli Aurore Strugala FRAP & FLIP Technique FRAP Technique FLIP Avantages & inconvénients Exemples d application Alternatives Adrien Paoli Aurore Strugala Introduction > Technique FRAP > Technique

Plus en détail

Etat de l art l. (RF et pulses) Philippe LEVEQUE, Delia ARNAUD-CORMOS. philippe.leveque@unilim.fr

Etat de l art l. (RF et pulses) Philippe LEVEQUE, Delia ARNAUD-CORMOS. philippe.leveque@unilim.fr Etat de l art l en matière de dosimétrie expérimentale (RF et pulses) Philippe LEVEQUE, Delia ARNAUD-CORMOS XLIM, Université of Limoges - CNRS, Limoges, France Research conducted in the scope of the EBAM

Plus en détail

Mise en place d une plateforme de gestion de matériels biologiques : quels avantages pour les chercheurs?

Mise en place d une plateforme de gestion de matériels biologiques : quels avantages pour les chercheurs? Mise en place d une plateforme de gestion de matériels biologiques : quels avantages pour les chercheurs? Dr Xavier Manival, Laboratoire IMoPA, CR, CNRS Françoise Tisserand-Bedri, Documentaliste, Inist-CNRS

Plus en détail

Nouvelle Commission Mixte Matériaux pour la Santé

Nouvelle Commission Mixte Matériaux pour la Santé Nouvelle Commission Mixte Matériaux pour la Santé Mo7va7ons / Objec7fs Périmètre scien7fique Fonc7onnement Partenaires actuellement impliqués Manifesta7ons 2015 et au delà Jérôme Chevalier, président commission

Plus en détail

l innovation à la mesure de vos recherches www.labtech.fr

l innovation à la mesure de vos recherches www.labtech.fr l innovation à la mesure de vos recherches www.labtech.fr GAMME PRODUITS Une ligne complète de réactifs de transfection dédiés aux chercheurs. BioCellChallenge est une société innovante qui créé, développe

Plus en détail

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Gestion simplifiée d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Zircone-Titane Régis NEGRE* Introduction La pose d implant nécessite parfois, pour répondre aux critères de pérennité

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Laurence DUBREIL Responsable Microscopie confocale UMR 703 INRA Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes laurence.dubreil@vet-nantes.

Laurence DUBREIL Responsable Microscopie confocale UMR 703 INRA Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes laurence.dubreil@vet-nantes. Préparation des échantillons pour l immunohistochimie Application à la microscopie confocale Microscopie confocale : Principe et Pratique Formation permanente INSERM ADR Grand Ouest 19-22 mai 2008 Laurence

Plus en détail

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO Présentation Introduction I. Matériel et Méthode II. Résultats III. Discussion Comparaison avec d autres

Plus en détail

Cas clinique / Clinical case

Cas clinique / Clinical case Cas clinique / Clinical case Utilisation de MATRI BONE et COVA MAX: EXTRACTION DE 24 ET 27 ET ÉLÉVATION DE SINUS EN 25 ET 26 APRÈS LA PERTE D UN BRIDGE DENTO-PORTE Use of MATRI BONE and COVA MAX: EXTRACTION

Plus en détail

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux Leem Direction des Affaires scientifiques pharmaceutiques et médicales 11 décembre 2008 Le plan d études du Leem Les segments

Plus en détail

Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique

Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique GENOTOUL 2009 GénômeS, Biologie, Société Développements récents et nouveaux enjeux sociétaux Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d

Plus en détail

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Les Applications industrielles et commerciales s cellules souches Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Matthieu COUTET, Responsable du Pôle Jean-François RAX, Business Analyst 1 Plan Cellules souches

Plus en détail

Notre expérience de l Apligraf:

Notre expérience de l Apligraf: Notre expérience de l Apligraf: Dr.Neda Barouti, Dr. Christa Prins Service de dermatologie HUG Ulcères chroniques des membres inférieurs: Définition : plaie cutanée qui n a pas cicatrisé après six semaines

Plus en détail

Applications des nanotechnologies à la médecinem

Applications des nanotechnologies à la médecinem Applications des nanotechnologies à la médecinem Étude sur la compétitivité et l attractivité de la France Horizon 2025 Mars 2009 1 Résumé Exécutif Le champ d application de la présente étude est circonscrit

Plus en détail

Dispositif Implantable. Déséquilibre Ligamentaire. développement d un. pour la correction du. Andrea Collo soutenance: 27 octobre 2014.

Dispositif Implantable. Déséquilibre Ligamentaire. développement d un. pour la correction du. Andrea Collo soutenance: 27 octobre 2014. développement d un Dispositif Implantable pour la correction du Déséquilibre Ligamentaire présenté par Andrea Collo soutenance: 27 octobre 2014 encadrants Chafiaa Hamitouche, Eric Stindel, Philippe Poignet

Plus en détail

SFHH 2014 Marseille Jacky Charasse spécialiste clinique

SFHH 2014 Marseille Jacky Charasse spécialiste clinique SFHH 2014 Marseille Jacky Charasse spécialiste clinique Accès vasculaire périphérique et central : Prévention des infections et thromboses Nouvelles perpectives pour 2014 Document à destination des professionnels

Plus en détail

PLAN. Intérêt des cellules souches exogènes (hématopoïétiques ou mésenchymateuses) dans la réparation/régénération

PLAN. Intérêt des cellules souches exogènes (hématopoïétiques ou mésenchymateuses) dans la réparation/régénération Cellules souches & appareil respiratoire : Perpectives thérapeutiques Pr Carole Planès Physiologie SMBH Bobigny EA 2363, UFR SMBH, Université Paris 13 carole.planes@avc.aphp.fr Master 2 B2PCR Respiration

Plus en détail

Utilisation de l'imagerie bi-modalepour l'étude du mécanisme de régénération osseuse

Utilisation de l'imagerie bi-modalepour l'étude du mécanisme de régénération osseuse Utilisation de l'imagerie bi-modalepour l'étude du mécanisme de régénération osseuse UMR Physiologie de la Reproduction et des Comportements Centre INRA Val de Loire Hans ADRIAENSEN, PhD I. Introduction

Plus en détail

L impression 3D appliquée à l ingénierie tissulaire Concept, applications potentielles, évaluation de la biocompatibilité des matrices

L impression 3D appliquée à l ingénierie tissulaire Concept, applications potentielles, évaluation de la biocompatibilité des matrices L impression 3D appliquée à l ingénierie tissulaire Concept, applications potentielles, évaluation de la biocompatibilité des matrices Dr Sylvain CATROS, MCU-PH UFR d Odontologie et Inserm U1026 Université

Plus en détail

Technologie de pointes. Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel

Technologie de pointes. Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel Technologie de pointes Dr. Laure Aeschimann NanoWorld AG, Neuchâtel Technologie de pointes NanoWorld AG Headquarters NanoWorld AG, Rue Jaquet Droz 1 2000 Neuchâtel Données de la société Fondée en juin

Plus en détail

BPA / BPA subtitutes effects. and the species-specific issue (BPActions)

BPA / BPA subtitutes effects. and the species-specific issue (BPActions) BPA / BPA subtitutes effects in the human fetal testis and the species-specific issue (BPActions) Porteur du projet : Dr Bernard Jégou Inserm- IRSET U185 Université de Rennes 1, France Plusieurs études

Plus en détail

Microscopie électronique en biologie

Microscopie électronique en biologie Microscopie électronique en biologie Objectif de la microscopie en biologie Imager des structures, Co-localiser les protéines ou certaines molécules Acquisition In vivo A haute résolution Microscopie électronique

Plus en détail

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION Dr. Mohamed SENNOUR Responsable de la plate-forme JOURNÉE PLATES-FORMES EVRY, GÉNOCENTRE 25 juin 2013 Contexte et historique 2000 : constitution du

Plus en détail

Granules Poreux de Titane. Pour régénération osseuse

Granules Poreux de Titane. Pour régénération osseuse Granules Poreux de Titane Granules Poreux de Titane Pour régénération osseuse EGALEMENT DISPONIBLE EN BLANC i n t e l l i g e n t p o r o u s t i ta n i u m g r a n u l e s La Méthode Tigran La méthode

Plus en détail

Problématique de l irradiation α suite à une contamination. interne: calculs des doses à l échelle cellulaire

Problématique de l irradiation α suite à une contamination. interne: calculs des doses à l échelle cellulaire Problématique de l irradiation α suite à une contamination interne: calculs des doses à l échelle cellulaire M. Elbast 1, F. Petitot 2, A. Saudo 1, V. Holler 3, A. Desbrée 1 1 DRPH/ SDI/ LEDI BP 17-92262

Plus en détail

thérapies et maladies neurodégératives:cellules souches et microrna pathologie moléculaire 23Février 2010

thérapies et maladies neurodégératives:cellules souches et microrna pathologie moléculaire 23Février 2010 thérapies et maladies neurodégératives:cellules souches et microrna pathologie moléculaire 23Février 2010 Qu est-ce qu une cellule souche? Une cellule souche a la capacité unique de: s auto-renouveler

Plus en détail

Ces matériaux qui réparent le corps...

Ces matériaux qui réparent le corps... Ces matériaux qui réparent le corps... Article rédigé par Xavier Müller (Journal du CNRS) à partir des travaux de Bruno Bujoli (Unité Chimie et Interdisciplinarité : synthèse, analyse, modélisation, Université

Plus en détail

TRAITEMENT DE SURFACE BCP

TRAITEMENT DE SURFACE BCP Bio-compatibilité. Propreté. Ostéo-intégration TRAITEMENT DE SURFACE BCP Pure like nature* *Une pureté naturelle 2 LA VOIE DU SUCCÈS IMPLANTAIRE! Encourager une ostéo-intégration rapide et saine en optimisant

Plus en détail

Cartographie Brevets. France Innovation Scientifique et Transfert S.A.

Cartographie Brevets. France Innovation Scientifique et Transfert S.A. Cartographie Brevets France Innovation Scientifique et Transfert S.A. Présentation et expertise Filiale du et de Création en 1992 Équipe : 47 personnes Produits Et Services Evaluation et transfert de technologies

Plus en détail

Cas clinique. Utilisation de MATRI BONE et COVA : COMBLEMENT POST-EXTRACTIONNEL Use of MATRI BONE and COVA : POST-EXTRACTION FILLING

Cas clinique. Utilisation de MATRI BONE et COVA : COMBLEMENT POST-EXTRACTIONNEL Use of MATRI BONE and COVA : POST-EXTRACTION FILLING Cas clinique Utilisation de MATRI BONE et COVA : COMBLEMENT POST-EXTRACTIONNEL Use of MATRI BONE and COVA : POST-EXTRACTION FILLING Dr Y. GALLERAS, Pau, France 1 Présentation du cas clinique/ Clinical

Plus en détail

Les biomatériaux: unehistoire de 7000 ans, des premières prothèsesà la médecinerégénératrice

Les biomatériaux: unehistoire de 7000 ans, des premières prothèsesà la médecinerégénératrice Les biomatériaux: unehistoire de 7000 ans, des premières prothèsesà la médecinerégénératrice Pr. D. Hartmann Faculté de Pharmacie - ISPB UMR CNRS 5510 Université C. Bernard-Lyon1 Les BIOMATERIAUX Qu est-ce

Plus en détail

A.R. 27.3.2012 + A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 En vigueur 1.7.2012

A.R. 27.3.2012 + A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 En vigueur 1.7.2012 A.R. 27.3.2012 + A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 En vigueur 1.7.2012 Modifier Insérer Enlever Article 28 FOURNISSEURS D IMPLANTS A.R. 8.5.2012 M.B. 30.5.2012 1 er. Sont considérés comme relevant de la compétence

Plus en détail

Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps

Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps Les Nanofitines, substituts d anticorps Journée Anticorps, Nantes, décembre 2012 Contact : Mathieu CINIER, mathieu@affilogic.com AFFILOGIC: start up sur le site de la faculté des sciences faculté des sciences

Plus en détail

Modèles animaux de cancérogenèse

Modèles animaux de cancérogenèse INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE isabelle.dhennin@u-picardie.fr Modèles animaux de cancérogenèse I- Généralités sur le cancer 1- Données épidémiologiques Hommes Femmes

Plus en détail

TPN thérapie? Thérapeutique pression négative

TPN thérapie? Thérapeutique pression négative TPN thérapie? Thérapeutique pression négative QU EST CE QUE LA THERAPIE V.A.C.? Vacuum Assisted Closure Le V.A.C. est une méthode de cicatrisation active, non invasive qui fait usage d une pression négative,

Plus en détail

Inserm U1066, MIcro et Nanomédicines biomimétiques (MINT) Director : Pr J.-P. Benoit

Inserm U1066, MIcro et Nanomédicines biomimétiques (MINT) Director : Pr J.-P. Benoit Angers Institut de Recherche en Ingénierie de la Santé Inserm U1066, MIcro et Nanomédicines biomimétiques (MINT) Director : Pr J.-P. Benoit Laboratoire INSERM U1066 (MINT) Bâtiment IBS IRIS CHU rue des

Plus en détail

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones d Angéiologie 8 Janvier 2010 Historique 1550 Falloppio

Plus en détail

Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille Biocapteurs & e-santé : innovation & usages

Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille Biocapteurs & e-santé : innovation & usages Développement et évaluation des dispositifs médicaux. De l idée au marché : Quelle place pour les structures hospitalo-universitaires? Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille

Plus en détail

Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire

Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire S'il vous plaît lisez l'ensemble du sujet avant de commencer. Les questions 1-8 et 12-14 sont des questions de biologie générale. Dans les questions

Plus en détail

Traitement des dystrophies rétiniennes: artificielle

Traitement des dystrophies rétiniennes: artificielle Traitement des dystrophies rétiniennes: r la rétine r artificielle JL Guyomard, S Picaud, JF Charlin, JA Sahel INSERM U592 CHNO Quinze-Vingt CHU Rennes Anatomie fonctionnelle Les dégénérescences des photorécepteurs:

Plus en détail

Insert System. BRANDplates. Un design intelligent et innovant jusque dans les moindres détails

Insert System. BRANDplates. Un design intelligent et innovant jusque dans les moindres détails Un design intelligent et innovant jusque dans les moindres détails BRANDplates Insert System H I G H - T E C H D I S P O S A B L E S Plaques de culture cellulaire et inserts innovants de BRAND pour la

Plus en détail

Marcel de Merre Prize. 22nd May 2013, UCL

Marcel de Merre Prize. 22nd May 2013, UCL Marcel de Merre Prize 22nd May 2013, UCL Professeur Bruno Delvaux recteur de l UCL Monsieur Jean-Charles de Cordes, Ami de Monsieur Pierre De Merre Marcel de Merre Prize 22nd May 2013, UCL Professeur

Plus en détail

Enquête nationale de recensement des constructions bois 2èmes Rencontres Bois Construction du Limousin 26 novembre 2012

Enquête nationale de recensement des constructions bois 2èmes Rencontres Bois Construction du Limousin 26 novembre 2012 Enquête nationale de recensement des constructions bois 2èmes Rencontres Bois Construction du Limousin 26 novembre 2012 Dont : Objectif et méthode Objectif de cette étude : - connaître la part de la construction

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Journée CAQSIS Nancy 7-9 Avril 2015. RReShar. Regeneration and Resource Sharing. Nicolas Donès, Philippe Balandier, François de Coligny

Journée CAQSIS Nancy 7-9 Avril 2015. RReShar. Regeneration and Resource Sharing. Nicolas Donès, Philippe Balandier, François de Coligny Journée CAQSIS Nancy 7-9 Avril 2015 RReShar Regeneration and Resource Sharing Nicolas Donès, Philippe Balandier, François de Coligny Nicolas DONES Objectifs Contexte Contexte général : Alternatives aux

Plus en détail

WHAT IS CURRENT PRACTICE OF FASO? PHARMACOVIGILANCE IN BURKINA. Dr Kiema Bérenger. MOH/Burkina Faso. Chef Service Logistique, Approvisionnement

WHAT IS CURRENT PRACTICE OF FASO? PHARMACOVIGILANCE IN BURKINA. Dr Kiema Bérenger. MOH/Burkina Faso. Chef Service Logistique, Approvisionnement WHAT IS CURRENT PRACTICE OF PHARMACOVIGILANCE IN BURKINA FASO? Dr Kiema Bérenger Chef Service Logistique, Approvisionnement et Maintenance PEV_Burkina Direction de la Prévention par la Vaccination MOH/Burkina

Plus en détail

PARTIE. Organisation générale du corps humain

PARTIE. Organisation générale du corps humain PARTIE 1 Organisation générale du corps humain CHAPITRE 1 Les bases d'étude du corps humain L'ESSENTIEL Les définitions fondamentales en biologie, une science qui étudie l'organisme vivant dans un ordre

Plus en détail

EFFET DE LA PRESENCE DE CHARGES MINERALES SUR LA PHOTOPOLYMERISATION D UNE RESINE ACRYLIQUE

EFFET DE LA PRESENCE DE CHARGES MINERALES SUR LA PHOTOPOLYMERISATION D UNE RESINE ACRYLIQUE EFFET DE LA PRESENCE DE CHARGES MINERALES SUR LA PHOTOPOLYMERISATION D UNE RESINE ACRYLIQUE Laurence Lecamp & Philippe Lebaudy INSA de ROUEN Laboratoire Polymères Biopolymères Surfaces (PBS) UMR CNRS 627

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIES DE L INFECTION SUR PROTHESE ARTICULAIRE

PHYSIOPATHOLOGIES DE L INFECTION SUR PROTHESE ARTICULAIRE PHYSIOPATHOLOGIES DE L INFECTION SUR PROTHESE ARTICULAIRE Louis Bernard, Unité des Maladies Infectieuses, CHU R. Poincaré, Garches APHP, UVSQ Bordeaux 09 Juin 2006 JNI-Bordeaux INFECTION HOTE -âge -terrain

Plus en détail

METHODES D EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL

METHODES D EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL CHEOPS 4 Novembre 2010 METHODES D EVALUATION DE L ETAT NUTRITIONNEL Dr Michel BUGEON CRRF André LALANDE 23300 NOTH ETATS D AGRESSION (traumatisme, infections, inflammation) anorexie Dépenses énergétiques

Plus en détail

La physique pour la santé : du diagnostique à la thérapie e2phy Villeurbanne 26-29 Août 2002

La physique pour la santé : du diagnostique à la thérapie e2phy Villeurbanne 26-29 Août 2002 La physique pour la santé : du diagnostique à la thérapie e2phy Villeurbanne 26-29 Août 2002 Frédéric Pain (pain@ipno.in2p3.fr) Université Paris XI - Institut de Physique Nucléaire d Orsay I - Qu est ce

Plus en détail

France Innovation Scientifique et Transfert

France Innovation Scientifique et Transfert France Innovation Scientifique et Transfert 20 ans d expérience en Analyse et en Transfert de Technologies 1 Sommaire Présentation générale de FIST SA Activités de FIST SA en Propriété Industrielle - Quelques

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

JEUDI. Session 1: Biomatériaux Chair: JM. Devoisselle

JEUDI. Session 1: Biomatériaux Chair: JM. Devoisselle Groupe De Recherche GRIMIT «Matériaux et Microenvironnement du Tissu de Soutien» JEUDI 8H30 : Accueil - C. Jorgensen and J. Guicheux 9H00 : Keynote lecture - A. Bennaceur-Griscelli (Inserm UMR 935, Villejuif)

Plus en détail

CEA-TECH ADDRESSING CHALLENGES FOR BIOLOGY AND HEALTH

CEA-TECH ADDRESSING CHALLENGES FOR BIOLOGY AND HEALTH CEA-TECH ADDRESSING CHALLENGES FOR BIOLOGY AND HEALTH 08 APRIL 2014 CEA, A MAJOR ACTOR IN RESEARCH & INNOVATION Direction of CEA Technology Defense Security Military Applications Division Nuclear Energy

Plus en détail

HOSPITAL INSURANCE SERVICES ACT LOI SUR L ASSURANCE- HOSPITALISATION DÉCRET 2005/213 LOI SUR L ASSURANCE-HOSPITALISATION

HOSPITAL INSURANCE SERVICES ACT LOI SUR L ASSURANCE- HOSPITALISATION DÉCRET 2005/213 LOI SUR L ASSURANCE-HOSPITALISATION HOSPITAL INSURANCE SERVICES ACT Pursuant to section 9 of the Hospital Insurance Services A c t, the Commissioner in Executive Council orders as follows 1. The annexed Charges for In-Patient High Cost Procedures

Plus en détail

Scopus - BICFB. Février 2012

Scopus - BICFB. Février 2012 Scopus - BICFB Février 2012 2 Une base de données unique pour mesurer la recherche actuelle Nombre de titres actifs : 19 099-6 429 éditeurs représentés Une couverture documentaire validée par un comité

Plus en détail

Assises nationales de la recherche en odontologie Faculté de chirurgie dentaire, 1 place de l Hôpital, 67000 Strasbourg

Assises nationales de la recherche en odontologie Faculté de chirurgie dentaire, 1 place de l Hôpital, 67000 Strasbourg ASSISES NATIONALES DE LA RECHERCHE EN ODONTOLOGIE 19 octobre 2007 Faculté de Chirurgie Dentaire de Strasbourg ALLOCUTION DE BIENVENUE Youssef HAIKEL Doyen de la Faculté de Chirurgie Dentaire de Strasbourg

Plus en détail

Les exigences des Directives Européennes Spécifiques aux Dispositifs Médicaux

Les exigences des Directives Européennes Spécifiques aux Dispositifs Médicaux Les exigences des Directives Européennes Spécifiques aux Dispositifs Médicaux HOPITECH 2007 Michel BREQUIGNY C.H. de LISIEUX Les Directives Européennes Un peu d histoired En 1985, la communauté Européenne

Plus en détail

Angiographie 3D sur arceau

Angiographie 3D sur arceau Advanced Medical Applications GE Healthcare! #"$&%(' Angiographie 3D sur arceau Acquisition d une sé que nce d im a g e s e n r ota tion R e constr uction 3 D Vues de surfaces Contrôle après traitement

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005

TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005 TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005 Tout DES or not tout Des Historique & Illustration Arguments (1), (2) et (3) Statistiques et illustrations Un peu d Histoire...

Plus en détail

LOOK, FEEL AND LIVE BETTER. Soins topiques de la peau

LOOK, FEEL AND LIVE BETTER. Soins topiques de la peau LOOK, FEEL AND LIVE BETTER Soins topiques de la peau Pycnogenol pour soins topiques de la peau Pycnogenol est largement utilisé en application locale ainsi que par voie orale dans diverses indications

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

UN PETIT GESTE * QUI TIENT DE GRANDES PROMESSES

UN PETIT GESTE * QUI TIENT DE GRANDES PROMESSES UN PETIT GESTE * QUI TIENT DE GRANDES PROMESSES CONTRÔLE DES HÉMORRAGIES MOYENNES À MODÉRÉES (3) Capillaires ou veineuses (2) ADAPTÉ À LA PLUPART DES CHIRURGIES - Interventions cardiaques, abdo-viscérales,

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

IMPLANTS MAMMAIRES ETAT DES LIEUX. Dr Jean Luc BARON Chirurgie Plastique Reconstructrice & esthétique

IMPLANTS MAMMAIRES ETAT DES LIEUX. Dr Jean Luc BARON Chirurgie Plastique Reconstructrice & esthétique IMPLANTS MAMMAIRES ETAT DES LIEUX Dr Jean Luc BARON Chirurgie Plastique Reconstructrice & esthétique UNE ACTUALITÉ BRÛLANTE L affaire PIP et le «préjudice» de la perte de confiance (le Monde 27 avril 2013)

Plus en détail

Année académique 2009-2010 http://bachelor.epfl.ch/materiaux Faculté des Sciences et techniques de l ingénieur (STI) Science et génie des matériaux Bachelor 180 crédits Master 90 crédits ECTS Diplôme:

Plus en détail

ADAPT «La nouvelle génération en matière d'ingénierie tissulaire régénératrice»

ADAPT «La nouvelle génération en matière d'ingénierie tissulaire régénératrice» ADAPT «La nouvelle génération en matière d'ingénierie tissulaire régénératrice» Admedus est un groupe de santé diversifié tourné vers le développement, la commercialisation et la distribution de technologies

Plus en détail

Mesure de la pression de Contention

Mesure de la pression de Contention Mesure de la pression de Contention La solution à vos mesures de pression Capteurs adaptés aux essais in vivo et in vitro Un capteur à la hauteur de votre besoin X3 : LE NOUVEAU SYSTEME DE CARTOGRAPHIE

Plus en détail

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires Pierre-Noël Lirsac Président de CellforCure 30/01/13 INNOVER POUR LA MÉDECINE DE DEMAIN 1 Les bases de la «médecine

Plus en détail

D. Letourneur. Partie 1 : Biomatériaux Partie 2 : Ingénierie tissulaire BIOMATERIAUX BIOMATERIAUX BIOMATERIAUX

D. Letourneur. Partie 1 : Biomatériaux Partie 2 : Ingénierie tissulaire BIOMATERIAUX BIOMATERIAUX BIOMATERIAUX U 698 D. Letourneur Partie 1 : Biomatériaux Partie 2 : Ingénierie tissulaire CHU X. Bichat Paris Institut Galilée Villetaneuse Selon la définition de Chester (1981), il s'agit de tout matériau non vivant

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

Evaluation d une vis d interférence composite à base de verre bioactif

Evaluation d une vis d interférence composite à base de verre bioactif Evaluation d une vis d interférence composite à base de verre bioactif Elodie PACARD et Rachid ZENATI 2e Rencontres Régionales Recherche Industrie - Clinique Matériaux et Implants, Tissus et Substituts

Plus en détail

Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP?

Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP? Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP? Régulation thermique des outillages Focus Chaud/Froid 04 oct 2012 J. Feigenblum RocTool Une offre globale Brevets & Licences

Plus en détail

APPLICATIONS DE LA MICROSCOPIE CONFOCALE A L ENDOSCOPIE DIGESTIVE. Thierry BARRIOZ CHU de POITIERS

APPLICATIONS DE LA MICROSCOPIE CONFOCALE A L ENDOSCOPIE DIGESTIVE. Thierry BARRIOZ CHU de POITIERS APPLICATIONS DE LA MICROSCOPIE CONFOCALE A L ENDOSCOPIE DIGESTIVE Thierry BARRIOZ CHU de POITIERS 3 L endomicroscopie confocale est une nouvelle technique d endoscopie diagnostique, faisant partie des

Plus en détail

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes)

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Sténose initiale Modifications hémodynamiques Resténose après angioplastie Destruction cellulaire Augmentation du débit

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

La LASERTHERAPIE. Lasertherapie à l Institut Jules Bordet. Dr. M-T Genot

La LASERTHERAPIE. Lasertherapie à l Institut Jules Bordet. Dr. M-T Genot La LASERTHERAPIE Lasertherapie à l Institut Jules Bordet G Dr. M-T Genot Laser = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation Laser de basse énergie ou Laser froid ou LLL( low level laser) Propriétés:

Plus en détail

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES LES NOUVELLES TECHNOLOGIES De quelle manière et dans quelle mesure l évolution des technologies de pointe peut-elle influer sur notre vie? Călin Daria-Maria Ciolan Daniel Andrei Crînguş Beatrice Farah

Plus en détail

Fabrication Additive et Centre de Fabrication à Polytechnique

Fabrication Additive et Centre de Fabrication à Polytechnique Fabrication Additive et Centre de Fabrication à Polytechnique PRÉSENTATION DE : Jean-Philippe Carmona Candidat à la M.Sc.A en génie mécanique LE GÉNIE EN PREMIÈRE CLASSE Mise à jour novembre 12013 CONTENU

Plus en détail

Une renaissance en médecine régénérative TisXell

Une renaissance en médecine régénérative TisXell Une renaissance en médecine régénérative TisXell 20bis, rue du chapitre 30150 ROQUEMAURE FRANCE Tel : 003 466 82 82 60 Fax : 0033 466 90 21 10 Email : contact-info@celld.com Web : www.celld.com Le nouveau

Plus en détail

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA)

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) F. Hidden-Lucet Pitié-Salpétrière francoise.hidden-lucet@psl.aphp.fr Avril 2015

Plus en détail

Etude de l organisation spatiale de territoires chromosomiques dans le noyau trisomique 21

Etude de l organisation spatiale de territoires chromosomiques dans le noyau trisomique 21 Etude de l organisation spatiale de territoires chromosomiques dans le noyau trisomique 21 MASTER 1 présenté le 16/09/2014 Par Natasha OLLIER Maître de stage : Stéphan KEMENY Chef de Service : Philippe

Plus en détail