Gelsoft Plus LA SEULE PROTHESE VASCULAIRE AU MONDE EN POLYESTER A STRUCTURE TRICOTEE KOPER IMPREGNEE DE GELATINE, RESISTANT A LA DILATATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gelsoft Plus LA SEULE PROTHESE VASCULAIRE AU MONDE EN POLYESTER A STRUCTURE TRICOTEE KOPER IMPREGNEE DE GELATINE, RESISTANT A LA DILATATION"

Transcription

1 Gelsoft Plus LA SEULE PROTHESE VASCULAIRE AU MONDE EN POLYESTER A STRUCTURE TRICOTEE KOPER IMPREGNEE DE GELATINE, RESISTANT A LA DILATATION Structure tricotée Köper exclusive offrant: - une dilatation significativement réduite - une excellente maniabilité Fixation possible d antibiotique tel que la Rifampicine Gamme complète disponible

2 DILATATION SIGNIFICATIVEMENT REDUITE FAITS ETABLIS La dilatation d une prothèse tricotée peut être associée à une augmentation du taux de faux anévrismes 1, 2, 3 La structure tricotée Köper Gelsoft Plus réduit significativement la dilatation 4, 5 Dans un essai clinique randomisé prospectif, incluant un suivi à mois, les prothèses Gelsoft Plus... se dilatent significativement moins que les prothèses tricotées déformables (p<0,05). 5 % Dilatation 5 Structure tricotée Köper Gelsoft Plus Structure tricotée conventionelle 0 1 Durée (Jours) Test de pression pulsée (Pulsation à 0 et 1 mmhg, 0 battements/minute)

3 Gelsoft Plus FIXATION POSSIBLE D ANTIBIOTIQUE TEL QUE LA RIFAMPICINE (Rifadine ) FAITS ETABLIS L infection de prothèse est l une des complications les plus courantes en chirurgie vasculaire Lorsque les prothèses imprégnées de gélatine Vascutek sont imprégnées de Rifampicine, le risque d'infection et les phénomènes liés sont minimisés Les prothèses imprégnées de gélatine et de Rifampicine sont... significativement plus résistantes à l infection bactérienne que les prothèses en polyester avec une imprégnation d argent / collagène... Type de prothèse Gelsoft Plus TM imprégnée de gélatine Prothèse enduite de collagène Gelsoft Plus TM imprégnée de gélatine et de Rifampicine Prothèse enduite d argent / collagène Prothèses infectées 3 / 3 3 / 3 0 / 5 / * *p < 0,01 contre les prothèses imprégnées de gélatine avec fixation de Rifampicine. La fixation de Rifampicine sur la gélatine modifiée unique de Vascutek a l approbation CE 9 et est renforcée par plus de 35 publications et ans d expérience. Publications disponibles sur demande.

4 FAITS ETABLIS Equi-Flo TM UNE NOUVELLE CONFIGURATION SYMETRIQUE DE LA BIFURCATION Les prothèses traditionnelles ayant un angle à 90 ont une perméabilité plus faible à long terme Equi-Flo améliore de façon significative le degré de perméabilité de la prothèse à long terme L originalité de la configuration de la prothèse axillobifémorale Equi-Flo apporte : une répartition équivalente du flux dans les deux jambages de la prothèse 11 une perméabilité nettement améliorée par rapport aux modèles à angle droit (p<0,0001) Configuration Equi-Flo à angle droit Comparaison du degré de perméabilité de la prothèse au bout de 2 ans de suivi % de perméabilité Une gamme complète de prothèses droites, à renfort externe, fémoro-fémorales et axillo-bifémorales avec angle à 90 est aussi disponible.

5 Références (1) Clagett G.P. et al. Dilation of knitted Dacron aortic prostheses and anastomotic false aneurysms: etiologic considerations. Surgery (2) Lundqvist B. et al. Deterioration and dilatation of Dacron prosthetic grafts. Acta Chir Scand Suppl (3) Nunn D.B. et al. Postoperative dilation of Dacron knitted aortic grafts. J Vasc Surg (4) Walker D. et al. Novel structure for a polyester vascular prosthesis with improved mechanical properties. Society for Biomaterials March 1995 (5) Goëau-Brissonnière O. et al. Can knitting structure affect dilation of polyester bifurcated prostheses? A randomized study with the use of helical computed tomographic scanning. J Vasc Surg () Hayes P.D. et al. In situ replacement of infected aortic grafts with Rifampicinbonded prostheses: the Leicester experience (1992 to 199). J Vasc Surg () Vicaretti M. et al. An increased concentration of Rifampicin bonded to gelatin-sealed Dacron reduces the incidence of subsequent graft infections following a staphyloccocal challenge. Cardiovasc Surg () Goëau-Brissonnière O. et al. Comparison of the resistance to infection of Rifampin-bonded gelatin-sealed and silver / collagen-coated polyester prostheses. J Vasc Surg (9) Rinsing of gelatin sealed prostheses with Rifampicin and heparin. BSI EQ# 09 () Wittens C.H.A. et al. European prospective randomised multi-centre axillobifemoral trial. Eur J Vas Surg (11) How T.V. et al. Assessment of pressure drop flowrate relationship of axillobifemoral bypass grafts. Proceedings of the Institute of Mechanical Engineers

6 Gelsoft TM Plus GAMME DE PROTHESES VASCULAIRES Droites Bifurquées interne mm 30P 30P 30P 30P 30P 30P 12 x 14 x 1 x 1 x 9 x 22 x x 12 31P 31P 31P 3109P 3P 32211P 32412P 30P 30P 30P Axillo-fémorales droites interne mm 30P 30P P 0P 30P ERS droites (Renfort externe) P 3P 3P 312P 312P 312P 314P 314P 314P 31P ERS Fémoro-fémorales P 000P 000P 00P 00P 0P 1 31P 0P 1 31P 0P P 0P P 31P ERS Equi-Flo Axillo-bifémorales bifurquées à renfort externe P 3P 3P 31222P 322P 322P 31224P 324P 324P x x x x 90 x 90 x 0 x 0 x 35 x x 35 x x ERS Axillo-bifémorales* Angle à 90º avec branche de cm * Non renforcée également disponible 900AP 90AP 900P 9P VASCUTEK France Succursale de Vascutek Deutschland GmbH Bâtiment Uranus Rue Hélène Boucher - 1 Parc Ariane 24 GUYANCOURT Cedex France Tél.: Fax Gelsoft Plus, Gelsoft Plus ERS et Equi-Flo sont des produits de Vascutek Ltd. Gelsoft Plus est une marque déposée de Vascutek Ltd. au Royaume-Uni et dans les autres pays. Procédure d'enregistrement en cours dans d'autres pays. Equi-Flo est une marque de Vascutek Ltd. VASCUTEK, a TERUMO Company Newmains Avenue, Inchinnan Renfrewshire PA4 9RR, Ecosse, Royaume-Uni Tél: (+44) Fax: (+44) B03/1

PROTHESES VASCULAIRES eptfe

PROTHESES VASCULAIRES eptfe PROTHESES VASCULAIRES eptfe Droite Abord Vasculaire paroi standard Dégressive Armature avec armature Indications Plus grande résistance à l écrasement Armature avec armature en PTFE SOLID avec Construction

Plus en détail

Dilatations / Stents : du nouveau?

Dilatations / Stents : du nouveau? Dilatations / Stents : du nouveau? Les indications 1 ) Les abords prothétiques : sténose et re-sténose de l anastomose veineuse.. Vascular access surveillance: case study of a false paradigm Paulson W

Plus en détail

Prévention du risque d ischémie médullaire

Prévention du risque d ischémie médullaire Prévention du risque d ischémie médullaire Philippe Piquet, Jean-Michel Bartoli Services de Chirurgie Vasculaire et d imagerie médicale Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR L

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

Aortic reconstruction with graft materials resistant to bacterial

Aortic reconstruction with graft materials resistant to bacterial COMMUNICATION Matériaux de reconstruction aortique résistants à la contamination bactérienne Mots-clés : Maladies de l aorte. Prothèses et implants. Infections dues aux prothèses. Bactéries à Gram positif.

Plus en détail

2 examens de MN en pratique courante. - TEP-TDM au 18 Fluoro-deoxyglucose (FDG) - Scintigraphie aux leucocytes marqués

2 examens de MN en pratique courante. - TEP-TDM au 18 Fluoro-deoxyglucose (FDG) - Scintigraphie aux leucocytes marqués 2 examens de MN en pratique courante - TEP-TDM au 18 Fluoro-deoxyglucose (FDG) - Scintigraphie aux leucocytes marqués - Scintigraphie au Citrate de Gallium 67 Principes, avantages et inconvénients 2 Mécanisme

Plus en détail

2/3 3/27/2013. DIUE / Capacité d'angiologie / DESC Médecine Vasculaire UFR Médecine Montpellier-Nîmes

2/3 3/27/2013. DIUE / Capacité d'angiologie / DESC Médecine Vasculaire UFR Médecine Montpellier-Nîmes Méthodologie, évaluation des paramètres hémodynamiques VSM = 104+/-25 cm/sec RRA = 1,19+/-0,36 VSM = 93 +/-19 cm/sec RRA = 1,08 +/- 0, 34 Echo Doppler des Artères Rénales Jean Pierre Laroche (Avignon,

Plus en détail

Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète.

Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète. Plus qu une régénération osseuse. Une solution complète. Plus que des produits. Une gamme complète de produits. Les indications particulières, les objectifs de traitement et l'état du patient varient;

Plus en détail

Conçu pour une cicatrisation rapide et efficace Traitement des plaies par pression négative

Conçu pour une cicatrisation rapide et efficace Traitement des plaies par pression négative APERÇU DE LA TECHNOLOGIE Conçu pour une cicatrisation rapide et efficace Traitement des plaies par pression négative Les avantages cliniquement prouvés du système intégré V.A.C. Therapy La V.A.C. Therapy,

Plus en détail

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Drainage du LCR Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Service de Chirurgie Vasculaire Pôle Cardio-Thoracique et Vasculaire Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR

Plus en détail

Préparation colique avant chirurgie colorectale: pour ou contre?

Préparation colique avant chirurgie colorectale: pour ou contre? Préparation colique avant chirurgie colorectale: pour ou contre? Charvin Marion DESC SCVO, TOURS juin 2009 Etre pour une préparation colique préopératoire ou plutôt ne pas être contre la Préparation Mécanique

Plus en détail

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer?

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Mémoire DES Pédiatrie Rhône-Alpes Lyon Promotion 2003 Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Fleur Cour-Andlauer 23 Octobre 2008 ANDLAUER Fleur 1 Méningites Bactériennes en

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

Infiltration cicatricielle continue. Chirurgie gynécologique

Infiltration cicatricielle continue. Chirurgie gynécologique Strasbourg 13-15 Octobre 2009 Infiltration cicatricielle continue Chirurgie gynécologique 9CD502-Oct 2009 1/39 Agenda Historique Principes Bénéfices Cas particulier de la chirurgie gynécologique Césarienne

Plus en détail

Systèmes de réchauffement du patient adaptés à toutes les situations cliniques. Une technologie innovante pour le bien du patient

Systèmes de réchauffement du patient adaptés à toutes les situations cliniques. Une technologie innovante pour le bien du patient Systèmes de réchauffement du patient adaptés à toutes les situations cliniques Une technologie innovante pour le bien du patient L amélioration du réchauffement du patient - de meilleurs résultats cliniques

Plus en détail

Plan. Mise en contexte. Objectifs. Intérêts de l étude. Méthodes. Issues

Plan. Mise en contexte. Objectifs. Intérêts de l étude. Méthodes. Issues Plan Mise en contexte Objectifs Intérêts de l étude Méthodes Issues Mise en contexte Recommandations ACC/AHA pour bilan préopératoire des chirurgies de l aorte ascendante Angioscan aorte thoracique synchronisé

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

Excellent Minerals Solutions CAVEX. Hydrocyclones à Spirale Laminaire MINERALS

Excellent Minerals Solutions CAVEX. Hydrocyclones à Spirale Laminaire MINERALS CAVEX Excellent Minerals Solutions Hydrocyclones à Spirale Laminaire MINERALS Hydrocyclones CAVEX à spirale laminaire Meilleure Récupération Haute Définition Coûts Exploitations Plus faibles WEIR MINERALS

Plus en détail

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014.

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. DUVEAU Nicolas Bibliographie janvier 2015 Maladie de l Appareil Digestif CHRU

Plus en détail

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique J. ALLAIN Institut Du Rachis CHU Henri Mondor Créteil - UPEC Série de l Institut Du Rachis

Plus en détail

iliaque ZENITH abdomina aortique ale) 244 février 2015 : COOK France Demandeur Les modèles Indications retenues : Service Attendu (SA) :

iliaque ZENITH abdomina aortique ale) 244 février 2015 : COOK France Demandeur Les modèles Indications retenues : Service Attendu (SA) : COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 244 février 2015 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA SPIRAL Z, jambage abdomina ale) Demandeur : COOK France

Plus en détail

Dossier d information Euro Pharmat

Dossier d information Euro Pharmat Aiguille Hypodermique sécurisée Surguard 2 1. Renseignements administratifs concernant l entreprise Date de mise à jour : Mars 2011 1.1 Nom : Terumo France 1.2 Adresse complète : Bâtiment Uranus Rue Hélène

Plus en détail

Mécanismes des plaies du pied diabétique. Agnès Hartemann-Heurtier Hal Pitié-Salpêtrière Paris

Mécanismes des plaies du pied diabétique. Agnès Hartemann-Heurtier Hal Pitié-Salpêtrière Paris Mécanismes des plaies du pied diabétique Agnès Hartemann-Heurtier Hal Pitié-Salpêtrière Paris Différents types de plaies chroniques du pied diabétique Le diabète favorise l infection? Les plaies c est

Plus en détail

JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré)

JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré) Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré) Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels

Plus en détail

Traiter l herpès? Pierre MARES - Renaud de TAYRAC Vincent LETOUZEY - Jean-Marc BOHBOT

Traiter l herpès? Pierre MARES - Renaud de TAYRAC Vincent LETOUZEY - Jean-Marc BOHBOT Traiter l herpès? Pierre MARES - Renaud de TAYRAC Vincent LETOUZEY - Jean-Marc BOHBOT Consultations initiales pour herpès génital 1. ARMSTRONG GL,et al. Incidence of herpes simplex virus type 2 infection

Plus en détail

La dialyse péritonéale 14 mars 2013 Docteur Martial MOONEN

La dialyse péritonéale 14 mars 2013 Docteur Martial MOONEN La dialyse péritonéale 14 mars 2013 Docteur Martial MOONEN Service de Néphrologie Immunologie Maladies Infectieuses CHR de la Citadelle - Liège La suppléance rénale Hémodialyse - centre - auto-dialyse

Plus en détail

PREVALENCE DE L ANÉVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE PROTOCOLE D UNE ÉTUDE EN COURS

PREVALENCE DE L ANÉVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE PROTOCOLE D UNE ÉTUDE EN COURS PREVALENCE DE L ANÉVRYSME DE L AORTE ABDOMINALE PROTOCOLE D UNE ÉTUDE EN COURS C. Ouarab CHU Béni Messous 6 journées d enseignement de médecine vasculaire 14-15 Novembre 2015 INTRODUCTION Les AAA sont

Plus en détail

17/11/2012. Place des comportements dans l approche multimodale. Approche multimodale * Publication princeps

17/11/2012. Place des comportements dans l approche multimodale. Approche multimodale * Publication princeps Place des comportements dans l approche multimodale Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Approche multimodale * Groupe de mesures d efficacité scientifiquement prouvée visant à améliorer

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

place de la radiologie interventionnelle dans le traitement des endofuites

place de la radiologie interventionnelle dans le traitement des endofuites Prothèses couvertes de l aorte l abdominale: place de la radiologie interventionnelle dans le traitement des endofuites R. Loffroy (1), E. Steinmetz (2), B. Kretz (2), B. Guiu (1), R. Brenot (2), F. Ricolfi

Plus en détail

Oscar Maleti. LEV versus chirurgie classique: revue de la litterature

Oscar Maleti. LEV versus chirurgie classique: revue de la litterature LEV versus chirurgie classique: revue de la litterature Oscar Maleti Chief in Vascular Surgery Department of Cardiovascular Surgery Hesperia Hospital - Modena www.chirurgiavascolaremodena.it Faculty Disclosure

Plus en détail

La solution de. l hydrogel en chirurgie orbito-palpébrale. Implants expansifs

La solution de. l hydrogel en chirurgie orbito-palpébrale. Implants expansifs La solution de l hydrogel en chirurgie orbito-palpébrale Implants expansifs Les implants expansifs d osmed sont constitués à partir d un hydrogel spécialement élaboré qui utilise le principe de l osmose

Plus en détail

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Dispositif: CDI 100 et 101 Système de Monitorage hématocrite/saturation en Référence: FSN106 2010-12 [FR] Action: Information Produit A l attention de: L Ingénieur Biomédical

Plus en détail

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes)

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Sténose initiale Modifications hémodynamiques Resténose après angioplastie Destruction cellulaire Augmentation du débit

Plus en détail

Incidence et facteurs de risques d infection sur dérivations ventriculaires externes

Incidence et facteurs de risques d infection sur dérivations ventriculaires externes Incidence et facteurs de risques d infection sur dérivations ventriculaires externes Marini H (1), Derrey S (2), Lebaron C (1), Proust F (2), Langlois O (2), Merle V (1), Fréger P (2), Czernichow P (1).

Plus en détail

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA)

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA) Quelle est la dose de Mifépristone nécessaire pour une interruption de grossesse avant 49 jours d aménorrhée en association avec 2 comprimés de Misoprostol? Une revue de la littérature Philippe Faucher

Plus en détail

Traitement chirurgical «hybride» des thromboses des

Traitement chirurgical «hybride» des thromboses des Traitement chirurgical «hybride» des thromboses des accès s d hémodialyse d C Sessa, A De Lambert, S Guigard, O Pichot, P Palacin Chirurgie vasculaire - CHU de Grenoble 19 ème Cours Congrès s de la SFAV.

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Orthoss Collagen, qu est-ce que c est? Orthoss Collagen est un minéral osseux naturel hautement purifié, combiné à du collagène natif, destiné à la régénération osseuse en orthopédie.

Plus en détail

Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels

Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels Contrôle Écho Doppler des angioplasties et des pontages artériels JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier (Pr. Isabelle Quéré) 2 ème Partie Pontages périphériques prothétiques sus inguinaux

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LA STENOSE SON DEGRE SA NATURE SON RETENTISSEMENT G.FRANCO PARIS

TOUT SAVOIR SUR LA STENOSE SON DEGRE SA NATURE SON RETENTISSEMENT G.FRANCO PARIS TOUT SAVOIR SUR LA STENOSE SON DEGRE SA NATURE SON RETENTISSEMENT G.FRANCO PARIS UNE STÉNOSE EST LE RÉTRÉCISSEMENT D'UN VAISSEAU SANGUIN PAR ACCUMULATION DE SUBSTANCES DANS LA LUMIÈRE ÉPAISSISSEMENT DE

Plus en détail

Infections de prothèses vasculaires

Infections de prothèses vasculaires Infections de prothèses vasculaires C. AUBOYER. DAR CHU de SAINT ETIENNE Les infections sur prothèses vasculaires sont rares, de l'ordre de 3 %, mais sont d une extrême gravité. La mortalité se situe entre

Plus en détail

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters Le pansement idéal pour cathéters IV3000 diminue sensiblement le risque d infection en maintenant sec le site de ponction. IV3000 est jusqu à 8 fois plus efficace en terme d évaporation d humidité que

Plus en détail

Surveillance postopératoire

Surveillance postopératoire Virginie Westeel CHU, Besançon France Surveillance postopératoire 1 Pourquoi? Why? Aim of follow-up : 6th edition of thetnm classification Goldstraw J Thorac Oncol 2007;2:706-14 2 Récidives et 2 èmes cancers

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

CORAIL. Gamme de prothèses de hanche. Technique opératoire

CORAIL. Gamme de prothèses de hanche. Technique opératoire CORAIL Gamme de prothèses de hanche Technique opératoire optimiser la fonction augmenter la longévité accélérer la récupération Intelligent Surgery L offre Intelligent Surgery pour la chirurgie de la hanche

Plus en détail

Traitement Endovasculaire des Anévrysmes de l Aorte Abdominale

Traitement Endovasculaire des Anévrysmes de l Aorte Abdominale Traitement Endovasculaire des Anévrysmes de l Aorte Abdominale Marc SIROL, MD, PhD Service de Radiologie Vasculaire Interventionnelle Imagerie Cardiaque Hôpital Lariboisière Paris Aucuns Conflits d intérêts

Plus en détail

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête castémoi Ludovic Lassel, Marion Olivier, Gilles Antoniotti, Anne Carbonne, Pascal Astagneau. CCLIN Paris Nord Qu est ce qu une médiastinite?

Plus en détail

Biomatériaux et technologies vasculaires

Biomatériaux et technologies vasculaires Biomatériaux et technologies vasculaires Pr Nabil CHAKFE Service de Chirurgie Vasculaire - GEPROVAS Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg Société Française d Angéiologie 2012 Paris, 28 janvier 2012 Quoi de

Plus en détail

Infections de prothèses vasculaires Rôle du chirurgien. dr D Elia dr Martin-Gonzalez Service Chirurgie Vasculaire Ch Tourcoing

Infections de prothèses vasculaires Rôle du chirurgien. dr D Elia dr Martin-Gonzalez Service Chirurgie Vasculaire Ch Tourcoing Infections de prothèses vasculaires Rôle du chirurgien dr D Elia dr Martin-Gonzalez Service Chirurgie Vasculaire Ch Tourcoing Matériaux utilisés en chirurgie vasculaire eptfe moins poreux, hydrophobe,

Plus en détail

RÔLE DES FAUX PLAFONDS

RÔLE DES FAUX PLAFONDS LES FAUX PLAFONDS RÔLE DES FAUX PLAFONDS Décoratif Création d un espace libre invisible pour le passage de câbles de gaines Apport d une correction acoustique Protection incendie Etc. VOCABULAIRE o s

Plus en détail

Tuiles et toits céramiques

Tuiles et toits céramiques Tuiles et toits céramiques On pourrait penser que, en ce que concerne à tuiles et toits tout a été inventé Mais pas du tout. Il manquait une tuile jeune et courtoise, rénovatrice et traditionnelle, créative

Plus en détail

Venus Bulk Fill Moins de stress Plus d épaisseur.

Venus Bulk Fill Moins de stress Plus d épaisseur. Venus Bulk Fill Moins de stress Plus d épaisseur. La santé bucco-dentaire entre de bonnes mains. Moins de stress Plus d épaisseur. Pour plus d efficacité en secteur postérieur. Dans votre travail de tous

Plus en détail

Tél : 33 (0)3 20 02 23 60 Fax : 33 (0)3 20 02 23 50

Tél : 33 (0)3 20 02 23 60 Fax : 33 (0)3 20 02 23 50 1, Rue Leuridan Noclain Parc du beck 59150 Wattrelos Tél : 33 (0)3 20 02 23 60 Fax : 33 (0)3 20 02 23 50 clinibed@clinibed.com www.clinibed.com www.clinibed.com pour matelas clinique en PVC 15/ 100 M1

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Plus rapide et en toute sécurité sur le chemin critique avec Siempelkamp heures dans le monde entier >>> www.siempelkamp-tensioning.com

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

KlickFix système d étanchéité par déploiement successif pour l industrie du papier

KlickFix système d étanchéité par déploiement successif pour l industrie du papier KlickFix système d étanchéité par déploiement successif pour l industrie du papier Consommation d énergie réduite Ne necessite qu un flush minimal Anticipation totale en utilisation Augmente sensiblement

Plus en détail

TEXI-SOFT GAINE TEXTILE 05/06/2013. Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu

TEXI-SOFT GAINE TEXTILE 05/06/2013. Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu Diffusion totale ou partielle par porosité du tissu 05/06/2013 SOUS RÉSERVE DE MODIFICATION SANS PRÉAVIS AÉRAULIQUE THERMIQUE INDUSTRIE BÂTIMENT 13 rue Gustave Eiffel BP 28103 44981 S te Luce/Loire Cedex

Plus en détail

Paradyl Protection de l étanchéité des joints plats de dilatation. Notice de Pose

Paradyl Protection de l étanchéité des joints plats de dilatation. Notice de Pose Paradyl Protection de l étanchéité des joints plats de dilatation Notice de Pose Paradyl Le kit L outillage nécessaire Notice de pose Paradyl Kit Paradyl pour 1 m 2 x platines support Outillage nécessaire

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s.

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s. COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 9 septembre 2014 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA, endoprothèse aortique thoracique Demandeur : COOK

Plus en détail

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

L anévrisme. de l aorte abdominale. Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri

L anévrisme. de l aorte abdominale. Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri Traiter les maladies vasculaires L anévrisme de l aorte abdominale Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri 5 M. X, 70 ans, revient vous voir après son échographie abdominale. Il a des cholélithiases, mais,

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Cancer du Rectum RADIOCHIMIOTHERAPIE JOURNEES DES 28/11/14 Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Plan Généralités (épidémiologie, diagnostic, bilan d extension) PEC néoadjuvante PEC adjuvante PEC métastatique

Plus en détail

STENOSES BILIAIRES OU DUODENALES : CHIRURGIE OU ENDOSCOPIE. Alain SAUVANET

STENOSES BILIAIRES OU DUODENALES : CHIRURGIE OU ENDOSCOPIE. Alain SAUVANET STENOSES BILIAIRES OU DUODENALES : CHIRURGIE OU ENDOSCOPIE Alain SAUVANET Service du Prof. Fekete Hôpital Beaujon 100, Bld du Général Leclerc 92118 CLICHY CEDEX alain.sauvanet@bjn.ap-hop-paris.fr 52 Les

Plus en détail

Économise de l énergie

Économise de l énergie Arrête l infiltration d eau de pluie Économise de l énergie Améliore la résistance aux inondations Crème de protection pour façades Crème de protection pour façades Stormdry Lorsque la façade est humide,

Plus en détail

Antihypertenseurs et Rétinopathie Diabétique

Antihypertenseurs et Rétinopathie Diabétique 11 e Rencontres des Amicales des Médecins de Paris Paris, le 25 novembre 2008 Antihypertenseurs et Rétinopathie Diabétique Ramin TADAYON Hôpital Lariboisière λ Université Paris 7 Epidémiologie et FDR de

Plus en détail

Anévrismes de l aorte abdominale en consultation de cardiologie ambulatoire

Anévrismes de l aorte abdominale en consultation de cardiologie ambulatoire Anévrismes de l aorte abdominale en consultation de cardiologie ambulatoire Georges Le Corff Réunion Echosud 08 janvier 2013 1- Qu est-ce qui est anormal? 2- Le dépistage: pour qui et avec quelles limites?

Plus en détail

BIOVALS. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : de la valve. ascendante valvulopathie. Pathologies. Comparateu retenu : Amélioration.

BIOVALS. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : de la valve. ascendante valvulopathie. Pathologies. Comparateu retenu : Amélioration. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 03 juin 2014 CONCLUSIONS BIOVALS SALVA, conduit aortique valvé Demandeur : VASCUTEK France (France)(

Plus en détail

Comportement mécanique d un Assemblage Prothétique Dentaire

Comportement mécanique d un Assemblage Prothétique Dentaire Comportement mécanique d un Assemblage Prothétique Dentaire K. SHINDO a, E. VENNAT a, L. TAPIE b, c, P. MORENTON d, N. CHICHE c, N. SCHMITT e a. Laboratoire Mécanique des Sols, Structures et Matériaux-UMR

Plus en détail

Jennifer Margier Economiste de la santé Cellule d évaluation médico-économique CHU Grenoble Jmargier@chu-genoble.fr

Jennifer Margier Economiste de la santé Cellule d évaluation médico-économique CHU Grenoble Jmargier@chu-genoble.fr Jennifer Margier Economiste de la santé Cellule d évaluation médico-économique CHU Grenoble Jmargier@chu-genoble.fr 1 Contexte (1) Contexte économique Croissance faible + Augmentation constante des dépenses

Plus en détail

Les tondeuses chirurgicales de 3M

Les tondeuses chirurgicales de 3M Les tondeuses chirurgicales de 3M Partenaire de la prévention des infections nosocomiales NOUVEAU Tondeuse chirurgicale 3M 9671 à tête fixe Tondeuse chirurgicale 3M 9661 à tête pivotante Santé 3M Infection

Plus en détail

Prolongateur VGA Video sur Câble RJ45 Cat5

Prolongateur VGA Video sur Câble RJ45 Cat5 ST121UTPEP Manuel d Instruction Prolongateur VGA Video sur Câble RJ45 Cat5 Prolongateur VGA Video sur Câble RJ45 Cat5 - Point à Point Manual Revision:03/02/2011 For the most up-to-date information, please

Plus en détail

M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept 2011 Chirurgie cardiaque 1

M1 Science des matériaux - matériaux pour la médecine - D. Bazin - Sept 2011 Chirurgie cardiaque 1 Chirurgie cardiaque 1 M1 Science des matériaux Matériaux pour la médecine Chapitre 1.E.19.4 Chirurgie cardiaque Science des mat ériaux Techniques de caractérisation Biomat ériaux Médecine D. Bazin Laboratoire

Plus en détail

3M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique. L innovation dans les sutures cutanées. 3Santé. L innovation en action

3M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique. L innovation dans les sutures cutanées. 3Santé. L innovation en action M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique L innovation dans les sutures cutanées L innovation en action Santé M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique Une suture à effectuer? M Precise Prête à l

Plus en détail

Sténose aortique sévère: Prévalence: Attitude chez le patient asymptomatique. Status: Mme A.S, 1938

Sténose aortique sévère: Prévalence: Attitude chez le patient asymptomatique. Status: Mme A.S, 1938 Mme A.S, 1938 Sténose aortique sévère: Attitude chez le patient asymptomatique Pte en BSH, consulte la VO pour une BPN lobaire. Status : EF à 38,5 : TA 160/80, pouls 100/, choc de pointe sp. B1 sp, B2

Plus en détail

Prothèses Hybrides de la Crosse

Prothèses Hybrides de la Crosse Prothèses Hybrides de la Crosse Emmanuel CHOUKROUN Service Chirurgie Cardiaque et Vasculaire Pr Xavier ROQUES Hôpital Cardiologique du Haut-Lévèque Symposium 8 Décembre 2011 Introduction Chirurgie de la

Plus en détail

Architecte : Bruno Marques Photographe : AFFP Filipe Pombo TOPAZE LE COULISSANT CONTEMPORAIN

Architecte : Bruno Marques Photographe : AFFP Filipe Pombo TOPAZE LE COULISSANT CONTEMPORAIN Architecte : Bruno Marques Photographe : AFFP Filipe Pombo TOPAZE LE COULISSANT CONTEMPORAIN 2 Architectes : Lacaton & Vassal Architectes Associés Photographe : Philippe Rualt TOPAZE, sobriété, simplicité

Plus en détail

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer Promold study Consulting Services Customer Reduce weight of material with the simulation By Dr. LUYE jean- François (Imug Presentation) www.promold.fr 1 Goal Reduce cost of material Minimal weight =? Initial

Plus en détail

Dossier d information Euro Pharmat

Dossier d information Euro Pharmat Adaptateur Luer VENOJECT Monté sur corps de prélèvement 1. Renseignements administratifs concernant l entreprise Date de mise à jour : Janvier 2012 1.1 Nom : Terumo France 1.2 Adresse complète : Bâtiment

Plus en détail

Dossier d information Euro Pharmat

Dossier d information Euro Pharmat Unité de prélèvement avec protecteur de sécurité Surshield 1. Renseignements administratifs concernant l entreprise Date de mise à jour : Mars 2012 1.1 Nom : Terumo France 1.2 Adresse complète : Bâtiment

Plus en détail

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace Un BIA à fibre-optique hautement efficace SENSATION PLUS est une innovation dans le domaine de l assistance hémodynamique. Il offre tous les avantages

Plus en détail

COMPENSATEURS DE DILATATION EURODILA DESCRIPTIF TECHNIQUE

COMPENSATEURS DE DILATATION EURODILA DESCRIPTIF TECHNIQUE 17 rue de Habsheim FR 68170 RIXHEIM Tél. +33 (0)3 89 62 58 58 Fax +33 (0)3 89 62 58 59 Web: http://www.eurodila.com Courriel: eurodila@eurodila.com Sàrl au capital de 8000 Siret: 37882057500041 APE 2550B

Plus en détail

Schick electronic SA présente. Le nouveau concept de détection frontal SP2-115

Schick electronic SA présente. Le nouveau concept de détection frontal SP2-115 Schick electronic SA présente Le nouveau concept de détection frontal SP2-115 Les avantages du SP2-115 Réduction des coûts de 30% environ en comparaison avec l installation d un système de guidage traditionnel.

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

Le traitement des sténoses par radiologie interventionnelle: quoi de neuf?

Le traitement des sténoses par radiologie interventionnelle: quoi de neuf? Le traitement des sténoses par radiologie interventionnelle: quoi de neuf? Pr Hélène Kovacsik Radiologie Hopital A de Villeneuve CHU Montpellier Aucun conflit d intérêt Avec l industrie Àdéclarer SFAV

Plus en détail

RAPPORT INTERMEDIAIRE. Publication : Avril 2009

RAPPORT INTERMEDIAIRE. Publication : Avril 2009 EVALUATION DES ENDOPROTHESES AORTIQUES ABDOMINALES UTILISEES POUR LE TRAITEMENT DES ANEVRISMES DE L AORTE ABDOMINALE SOUS-RENALE RAPPORT INTERMEDIAIRE Publication : Avril 2009 Afssaps 143/147 boulevard

Plus en détail

point de vue d un chirurgien clinicien

point de vue d un chirurgien clinicien Les anévrismes de l aorte thoracique et abdominale : point de vue d un chirurgien clinicien L anévrisme aortique, thoracique ou abdominal, est une lésion létale qui peut demander un traitement chirurgical.

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

Membrane Intégra. Technique

Membrane Intégra. Technique Membrane Intégra V. Casoli Les méthodes dites «simples» de couverture des pertes de substance cutanée de la main et des doigts, en dehors des lambeaux, sont représentées essentiellement par la technique

Plus en détail

La revascularisation myocardique est assurée depuis

La revascularisation myocardique est assurée depuis Sténose tritronculaire et plus : faut-il opérer? Multi-coronary vessels disease: should we operate? P. Leprince*, S. Aubert*, A. Pavie*, I. Gandjbakhch* POINTS FORTS MAIN POINTS Chez les patients comparables

Plus en détail

gants CHIRURGICAUX Le gant de chirurgie standard 6 Le gant de chirurgie particulièrement fin 6 Le gant en latex purifié 7

gants CHIRURGICAUX Le gant de chirurgie standard 6 Le gant de chirurgie particulièrement fin 6 Le gant en latex purifié 7 Gants chirurgicaux gants CHIRURGICAUX sommaire Gant GANTS stériles STERILES EN en LATEX latex Le gant de chirurgie standard 6 Le gant de chirurgie particulièrement fin 6 GANTS STERILES EN LATEX PURIFIE

Plus en détail

HEMORROIDES. 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001)

HEMORROIDES. 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001) HEMORROIDES 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001) 2) Comparaison de 2 techniques chirurgicales: Milligan-Morgan (technique conventionnelle) Vs Longo (anopexie par agrafage circulaire).

Plus en détail

Insufflation de CO2 en endoscopie: simple, sûre, confortable

Insufflation de CO2 en endoscopie: simple, sûre, confortable Insufflation de CO2 en endoscopie: simple, sûre, confortable Dr. M. Geyer 1,2 1 Dpt. Gastroenterology/Hepatology, University Hospital, Basel 2 Gastroenterologie Wettingen Résumé Insuflation d air ambiant:

Plus en détail

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT -

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT - Version n 4 du 07/03/2011 Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude - Protocole n 10 137 01 PROTOCOLE DE RECHERCHE BIOMEDICALE

Plus en détail

SOFARTHRO.com. Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt

SOFARTHRO.com. Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt N.Alidrissi, J.North, M.Elyaacoubi, A.Elbardouni, MS.berrada, D.Bledea,

Plus en détail

PRÉGY CHRONO RÉNO. Système isolant autoportant. Le doublage qui révolutionne la rénovation FRANCE FABRIQUÉ EN

PRÉGY CHRONO RÉNO. Système isolant autoportant. Le doublage qui révolutionne la rénovation FRANCE FABRIQUÉ EN PRÉGY CHRONO RÉNO Le doublage qui révolutionne la rénovation Système isolant autoportant FABRIQUÉ EN FRANCE PRÉGY CHRONO RÉNO Un système complet de mise en œuvre Avec le système PRÉGY CHRONO RÉNO, vous

Plus en détail