Modalités d évaluation en Simulation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modalités d évaluation en Simulation"

Transcription

1 Modalités d évaluation en Simulation

2 Définition de l évaluation n Evaluation en pédagogie = «analyse systémique de la qualité de l enseignement et de l apprentissage» (Mac Dougall 2010)

3 Le cercle vertueux de la pédagogie Evaluation des besoins Objectifs pédagogiques Débriefing Simulation

4

5 Le cercle vertueux de l évaluation en simulation Soins aux patients Evaluation des besoins Objectifs pédagogiques Débriefing Simulation Optimiser la pédagogie pour améliorer les soins

6 Démarche d amélioration continue Expert Compétent Capable Novice

7 Comment optimiser la pédagogie? n Les apprenants n Les formateurs n Les programmes n Les structures

8 Comment évaluer les structures n Comment : Référentiel «guide de bonne pratique» n Qui : Incitation à l autoévaluation / référentiel Avis d étudiants Experts visiteurs : certification

9 Comment évaluer les programmes n Comment : Adéquation avec l ordre de formation : n Qui : n Programme national n Programme local (ex. EIG) n Programme déposé pour le DPC Avis des formateurs Avis des étudiants Performance des formateurs Performance des étudiants

10 Comment évaluer : les formateurs n Avis des étudiants mais biais+++ n Avis des formateurs : Autoévaluation Hétéroévaluation : n Avis post débriefing n Vidéo de la session de simulation

11 Comment évaluer les étudiants? n Sanctionnante n Formative Auto Pairs Formateurs

12 Evaluation Sanctionnante

13 Évaluation Sanctionnante Buts : n sanctionner une fin d apprentissage «note» n situer le niveau de connaissance de l élève à un moment de son apprentissage. Note/moyenne Classement entre les étudiants

14 Évaluation Formative Expert Compétent Capable Novice Buts : n Examiner les aptitudes et les compétences de l élève, afin de faire ressortir ses points forts. n diagnostiquer d éventuelles difficultés dans l apprentissage.

15 Grilles d évaluation n Que peut-on évaluer? n Qui peut évaluer? Savoir/savoir- faire/savoir- être Auto/Pairs/Formateurs n Les critères d une bonne évaluation Reproduc8bilité, Simplicité/ Exhaus8vité

16 Exemples de re-certifications - USA, NEW-YORK, Anesthésistes ayant eu une période d interruption de soins avant d autoriser leur reprise de travail (1) (nombreuses demandes de postes) - Europe : Chirurgie vasculaire (2) - MG (3) (différences entre les professionnels) 1) Rosenblatt MA, Abrams KJ, for the New York State Society of Anesthesiologists, Inc; Committee on Continuing Medical Education and Remediation; Remediation Sub-Committee. The use of a human patient simulator in the evaluation of and devt velopment of a remedial prescription for an anesthesiologist with lapsed medical skills. Anesth Analg 2002;94: ) Bergqvist D, Liapis C, Wolfe JNH. The developing European Board Vascular Examination. Eur J Vasc Surg 2004;27: ) Hagen MD, Summer W, Roussel, Rovinelli R, Xu J. Computerbased testing in family practice certification and recertification. J Am Board Fam Pract 2003;16:

17

18 Exemples d évaluation sanctionnante : Israel, Anesth réa Critères d évaluation Evaluation : items. 2 examinateurs différents en direct Validation si > 70% des items (checklist) Impression generale de 1 à 4 Autre score utilisé si proche de 70% 6 sessions en 6 ans, les 2 premières optionnelles et les 4 autres nécessaires avant examen oral final Résultats : Bonne acceptation par les étudiant, pas de corrélation entre résultats des OSCE et examen oral Amélioration des résultats au fur et à mesure des années

19 Exemples de connaissances de base/gestes : - Évaluation préopératoire du patient, - Vérification du matériel - Demande et interprétation d examens de labo - Management des VAS et intubation - Traitement en accord avec Advanced Cardiac Life Support (ACLS) and Advanced Trauma Life Support (ATLS) - Conduite à tenir face à une modification tensionnelle ou de Pression pendant intervention, - Réglage et surveillance de ventilateur - Description blocs d ALR Seulement quelques critères CRM connaissances avancées et comportements : - Acquisition de toutes les informations disponibles - Anticipation et planification - Réévaluation de la situation - Priorisation - Communication - Travail d équipe (trauma et resuscitation team)

20 ACRM n ACRM principles that can be trained using simulation : Know the environment Anticipate and plan Call for help early Exercise leadership and followership Distribute the workload Mobilize all available resources Communicate effectively Use all available information Prevent and manage fixation errors Cross (double) check Use cognitive aids Re-evaluate repeatedly Use good teamwork Allocate attention wisely Set priorities dynamically n Rall M et Gaba DM, in: Miller, Anesthesia 6th Ed 2005 Formation de formateur en Simulation Médicale - François Lecomte - Guillaume Der Sahakian

21 Un référentiel pour l évaluation en France?

22 Evaluation (rapport de Mission HAS, PR Granry) Évaluation (mesure des résultats) - Observation de la performance des participants, mais biais. - Evaluation écrite des participants soit par l'intermédiaire de QCM, soit par celui d'un rapport écrit. Cette évaluation est souvent de meilleure qualité que la simple observation des pratiques. - Mesure objective des performances comme par exemple l'utilisation de capteurs au niveau de certaines régions anatomiques d'un mannequin Pugh CM, Domont ZB, Salud LH, Blossfield KM. A simulation-based assessment of clinical breast examination technique: do patient and clinician factors affect clinician approach? Am J Surg 2008;195(6):

23 «Indépendamment de l évaluation formative, notamment dans le cadre du DPC, la simulation pourrait être utilisée pour l évaluation des compétences et la certification ou la re-certification des structures et/ou des professionnels de santé sous réserve du développement des outils docimologiques.»

24 Synthèse de l évaluation sanctionnante n Difficulté de sélection des critères n Difficulté de mise en place d une évaluation sanctionnante

25 Evaluation Formative

26 Pendant l évaluation formative (1) n Apprenant actif ó Retour sur prestation Autoévaluation Évaluation par les pairs Formateurs

27 Pendant l évaluation formative (2) n Apprenants non actifs : Se mettre à la place de l étudiant n Formateurs : Comparaison / déroulé attendu du scénario Comparaison / référentiel(s) Comparaison / objectifs pédagogiques

28 Ex. d évaluation formative «Formateur» n Objectifs d apprentissage :.. Heure Evénement Objectifs CRM médicaux.. Autres

29 Ex. de grille d évaluation «étudiants non actifs» Heure Événement Action faite Action attendue

30 Fin d évaluation formative n Feuille de route : Quoi : n Point de vue de l étudiant : Ce que je veux (/dois) faire dans un proche (/moyen) avenir n Point de vue du formateurs : Ce que l étudiant(/doit) faire dans un proche (/moyen) avenir Comment : n Cours magistraux/e-learning/ task trainer / HF

31 Quand évaluer? n Proche de la formation = évaluation de la formation Résultats aux examens Evaluation de la formation n A distance de la formation = évaluation centrée sur le patient Marqueurs cliniques Satisfaction du patient

32 En conclusion n Nécessité pédagogique de l évaluation n Évaluation Formative majoritairement employée en simulation n Difficulté de mise en place d une évaluation sanctionnante mais nécessaire travail de mise en place

Evaluation en Simulation. Dr François LECOMTE Urgences-SMUR-UMJ Cochin-Hôtel Dieu Université Paris Descartes

Evaluation en Simulation. Dr François LECOMTE Urgences-SMUR-UMJ Cochin-Hôtel Dieu Université Paris Descartes Evaluation en Simulation Dr François LECOMTE Urgences-SMUR-UMJ Cochin-Hôtel Dieu Université Paris Descartes Plan Evaluation en simulation en France Formateurs Structures Programmes Apprenants Evaluation

Plus en détail

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Dr Franck Lagneau Service d anesthésie-réanimation CHU Henri MONDOR, Créteil Deux manières d aborder le sujet Apprentissage

Plus en détail

L observation des aspects non techniques d une simulation

L observation des aspects non techniques d une simulation L observation des aspects non techniques d une simulation Dr François LECOMTE Praticien Hospitalier Urgences SMUR UMJ CHU Cochin Hôtel Dieu Université Paris Descartes francois.lecomte@cch.aphp.fr Mettre

Plus en détail

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2013-2014

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2013-2014 DU FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2013-2014 Jeudi 7 Novembre 2013 Module 1 J1 : Pédagogie/Erreur 9H30 10h30 Accueil Présentation 11H00 12h30 Intérêt de la Simulation

Plus en détail

PLACE DE LA SIMULATION DANS LA FORMATION A LA GESTION DES ACCOUCHEMENTS A RISQUE POINTS ESSENTIELS

PLACE DE LA SIMULATION DANS LA FORMATION A LA GESTION DES ACCOUCHEMENTS A RISQUE POINTS ESSENTIELS Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s d urgence 2012 Sfar. Tous droits réservés. PLACE DE LA SIMULATION DANS LA FORMATION A LA GESTION DES ACCOUCHEMENTS A RISQUE F. Lecomte, Y. Croguennec, M. Deborne 1

Plus en détail

Compétences non techniques. Sécurité du patient

Compétences non techniques. Sécurité du patient Compétences non techniques Et Sécurité du patient 26 octobre 2015 Symposium GLIAL Christian Balmer Médecin Adjoint Service anesthésie et réanimation CHCVS Le défi Les réponses possibles Compétences non

Plus en détail

Apprentissage par Simulation curité des pratiques

Apprentissage par Simulation curité des pratiques Apprentissage par Simulation et sécurits curité des pratiques Jean-Claude Granry Pôle Anesthésie Réanimation CHU Angers Développement de la Simulation Aéronautique Industrie nucléaire Armées Services de

Plus en détail

Débriefing et Simula1on : les buts Réunion AFSARMU Club SFAR 21 Septembre 2011

Débriefing et Simula1on : les buts Réunion AFSARMU Club SFAR 21 Septembre 2011 Débriefing et Simula1on : les buts Réunion AFSARMU Club SFAR 21 Septembre 2011 Dr François LECOMTE UrgencesSMURUMJ Hôpital CochinHôtel Dieu Université Paris Descartes www.medesim.fr Plan Débriefing Un

Plus en détail

Depuis la parution du rapport État de l art (national

Depuis la parution du rapport État de l art (national QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : UN ENJEU POUR LA FORMATION 21 La simulation : un facteur de développement des compétences professionnelles M.-C Moll 1, J.-C. Granry 2 1- Gestion des risques associés aux

Plus en détail

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1 C E N T R E H O S P I T A L I E R U N I V E R S I T A I R E D ' A N G E R S Simulation en santé Outil de gestion des risques 1 La Simulation : définition 2 Le terme «simulation en santé» correspond à l

Plus en détail

L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli

L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli Du CRM au CRM Aviation: 70 % des accidents proviennent d erreurs humaines Cockpit Crew Company Resource Management

Plus en détail

Un atelier avec trois C

Un atelier avec trois C Un atelier avec trois C Concepts de Base en docimologie. Concevoir une QCM type A. Comment évaluer nos pratiques docimologiques. 1 Concepts de base en docimologie Guedjati Mohamed Ridha 2 Que signifie

Plus en détail

ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES. Développement professionnel continu. Simulation en santé. Fiche technique méthode

ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES. Développement professionnel continu. Simulation en santé. Fiche technique méthode ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES Développement professionnel continu Simulation en santé Fiche technique méthode Cette fiche technique décrit la participation des professionnels à une session de

Plus en détail

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015 DU FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015 Jeudi 13 Novembre 2014 Module 1 J1 : Pédagogie/Erreur 9H30 10h30 Accueil Présentation 11H00 12h30 Intérêt de la Simulation

Plus en détail

Objectifs - Plan. Identifier quelques concepts concernant debriefing et feed back. Définir la place de l émotionnel dans la simulation

Objectifs - Plan. Identifier quelques concepts concernant debriefing et feed back. Définir la place de l émotionnel dans la simulation COMMENT FAIRE UN BON DEBRIEFING? Tony Hosmans Master/DEA Sciences de la Santé Publique DAR CHU-Université de Liège Centre de Compétence et de Formation en Aide Médicale Urgente (CeCoFAMU) Objectifs - Plan

Plus en détail

LA SIMULATION AMELIORE T'ELLE LA PRISE EN CHARGE CLINIQUE DES PATIENTS?

LA SIMULATION AMELIORE T'ELLE LA PRISE EN CHARGE CLINIQUE DES PATIENTS? LA SIMULATION AMELIORE T'ELLE LA PRISE EN CHARGE CLINIQUE DES PATIENTS? Jean-Claude Granry, Jérôme Berton, Guillaume Bouhours CHU et Université d'angers Centre de Simulation en Santé I. INTRODUCTION L

Plus en détail

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Plan de présentation 2 Vous avez dit simulation? La simulation est une technique d enseignement

Plus en détail

Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers

Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers Qu est-ce que la pédagogie par simulation Pr Denis Oriot Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers L erreur humaine est ubiquitaire et inévitable Helmreich 1999 To Err Is Human Prévention des risques

Plus en détail

Enseignant. Pr Denis Oriot. Plan. Simulation = 1 des 4 modes d apprentissage. Enjeu? Les types d enseignement Plan 06/02/2013

Enseignant. Pr Denis Oriot. Plan. Simulation = 1 des 4 modes d apprentissage. Enjeu? Les types d enseignement Plan 06/02/2013 Simulation: gadget ou outil pédagogique indispensable Comment évaluer l impact de la simulation? Pr Denis Oriot Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers Plan Quels enjeux? Qualité et amélioration Place

Plus en détail

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Déclaration de conflits d intérêts! Aucun conflits d

Plus en détail

L apport de la simulation sur l amélioration de la sécurité des patients

L apport de la simulation sur l amélioration de la sécurité des patients L apport de la simulation sur l amélioration de la sécurité des patients R. Doureradjam - Chargé de formation 1 Formation spécialisée en soins d anesthésie EPD ES Définitions Conditions indispensables

Plus en détail

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2012-2013

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2012-2013 DU FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2012-2013 Jeudi 15 Novembre 2012 Module 1 J1 : Pédagogie /Erreur 9H30 10h30 Accueil Présentation 11H00-12H30 Intérêt de la Simulation

Plus en détail

La sécurité une affaire de culture et d'équipe!

La sécurité une affaire de culture et d'équipe! La sécurité une affaire de culture et d'équipe! Influences de l équipe sur la sécurité des soins 01 Résultats de l enquête ENEIS 2010 EIG survenus pendant l hospitalisation Entre 270 000 et 390 000 EIG

Plus en détail

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2010 2011. (Version : 18 Octobre 2010 )

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2010 2011. (Version : 18 Octobre 2010 ) DU FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2010 2011 (Version : 18 Octobre 2010 ) Jeudi 18 Novembre 2010 Module 1 - J1 : Pédagogie / Erreur Hôpital Hôtel Dieu - Amphithéâtre

Plus en détail

Développement de la simulation

Développement de la simulation XXIIIe Journée Annuelle Sud Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins & de formation en hygiène Jeudi 19 mars 2015 Lyon SIMULATION EN SANTE Société Francophone de Simulation

Plus en détail

Inter&professionnalité&et& simulation& Pourquoi&et&quand&?& François&LECOMTE&=&Yvon&CROGUENNEC&

Inter&professionnalité&et& simulation& Pourquoi&et&quand&?& François&LECOMTE&=&Yvon&CROGUENNEC& Inter&professionnalité&et& simulation& Pourquoi&et&quand&?& François&LECOMTE&=&Yvon&CROGUENNEC& 1! Liens&d intérêt& & Yvon&CROGUENNEC&:&néant& & François&LECOMTE&:&AFSARMU,& SFMU,&Sanofi=Aventis,&BMS=UPSA,&

Plus en détail

Jean- Claude Granry Jérôme Berton. CHU et Université Angers

Jean- Claude Granry Jérôme Berton. CHU et Université Angers Jean- Claude Granry Jérôme Berton CHU et Université Angers La Simula)on : défini)on Le terme «simulation en santé» correspond à l utilisation d un matériel (comme un mannequin ou un simulateur procédural),

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

Gestion du risque opératoire: Rôle du facteur humain

Gestion du risque opératoire: Rôle du facteur humain Gestion du risque opératoire: Rôle du facteur humain Domizio SUVA Domizio.suva@hcuge.ch Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Hôpitaux Universitaires de Genève Introduction

Plus en détail

Développer le travail collaboratif IDE / AS par la formation en simulation

Développer le travail collaboratif IDE / AS par la formation en simulation Développer le travail collaboratif IDE / AS par la formation en simulation Catherine Dupuy-Maribas, Catherine Millet, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette Plan! Présentation de l IFSI! Historique du

Plus en détail

Utilisation de la simulation en santé en formation d auxiliaires de puériculture. Delphine Boulier, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette

Utilisation de la simulation en santé en formation d auxiliaires de puériculture. Delphine Boulier, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette Utilisation de la simulation en santé en formation d auxiliaires de puériculture Delphine Boulier, Marie-Jeanne Pommier, Sophie Prissette Plan 1. Présentation de L IFSI Paris Saint-Joseph 2. La simulation

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

Parcours certifiants LES PARCOURS CERTIFIANTS

Parcours certifiants LES PARCOURS CERTIFIANTS Parcours certifiants LES PARCOURS CERTIFIANTS Parcours métier certifiant management de projets 10 Parcours métier certifiant planificateur 12 Certification planificateur 14 Parcours métier certifiant Pilote

Plus en détail

Session d EPP au cours d un congrès

Session d EPP au cours d un congrès Basée sur les pratiques FMC et EPP sont indissociables Quels outils d évaluation des pratiques des participants? PrJacques Barrier, Président de la FSM Paris 23 janvier 2005 Planification Etape 1: choix

Plus en détail

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 DEROULE DE LA JOURNEE - Accueil et présentation - Appropriation des documents du formateur SST : présentation et explicitation des nouveautés

Plus en détail

Le laboratoire Laerdal, leader du marché du matériel de simulation adhère à ce projet et se propose d en être le principal partenaire.

Le laboratoire Laerdal, leader du marché du matériel de simulation adhère à ce projet et se propose d en être le principal partenaire. Page 1 sur 12 Introduction Il y a 75 ans..les premiers simulateurs aéronautiques arrivaient. Aujourd hui ils sont :. Une obligation réglementaire pour les compagnies aériennes Maintien des compétences

Plus en détail

Les techniques de simulation pour aider à apprendre Y. CROGUENNEC 1, 2, M. JAFFRELOT 1, 2

Les techniques de simulation pour aider à apprendre Y. CROGUENNEC 1, 2, M. JAFFRELOT 1, 2 Chapitre 118 Les techniques de simulation pour aider à apprendre Y. CROGUENNEC 1, 2, M. JAFFRELOT 1, 2 Points essentiels Les activités de simulation reposent sur les choix pédagogiques stratégiques des

Plus en détail

«Principes de gestion des situations de crise (CRM) et compétences nontechniques

«Principes de gestion des situations de crise (CRM) et compétences nontechniques DU Formateurs à l Enseignement de la Médecine sur Simulateur Université Paris Descartes 6-7 décembre 2012 «Principes de gestion des situations de crise (CRM) et compétences nontechniques en simulation»

Plus en détail

Niveau débutant/beginner Level

Niveau débutant/beginner Level LE COFFRE À OUTILS/THE ASSESSMENT TOOLKIT: Niveau débutant/beginner Level Sampler/Echantillon Instruments d évaluation formative en français langue seconde Formative Assessment Instruments for French as

Plus en détail

La simulation en formation initiale infirmière: UNE PROMESSE POUR L APPRENTISSAGE

La simulation en formation initiale infirmière: UNE PROMESSE POUR L APPRENTISSAGE La simulation en formation initiale infirmière: UNE PROMESSE POUR L APPRENTISSAGE F. GIRARD Présidente ANdEP Administrateur de la SoFraSims Co-pilote d un groupe de travail Groupe de travail Cadres formateurs

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

De la formation initiale des sagesfemmes. à l interprofessionnalité. Picchiottino Patricia Sage-femme, CE Responsable adjointe CIS

De la formation initiale des sagesfemmes. à l interprofessionnalité. Picchiottino Patricia Sage-femme, CE Responsable adjointe CIS De la formation initiale des sagesfemmes à l interprofessionnalité Picchiottino Patricia Sage-femme, CE Responsable adjointe CIS Le CiS, un centre conjoint Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale

Plus en détail

La simulation en santé au sein des Instituts de Formation du CHIVA

La simulation en santé au sein des Instituts de Formation du CHIVA La simulation en santé au sein des Instituts de Formation du CHIVA Christine STERVINOU Directrice des soins, IFSI-IFAS Solange GONCALVES cadre de santé chargé de formation 1 la simulation en santé Le terme

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Formateur(trice) Professionnel(le) d'adultes Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours B-1 COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE MODULE DE FORMATION : LA PREPARATION DES ENTRETIENS DE VENTE Durée : 3 jours Rassembler les informations sur

Plus en détail

Conférence invitée Anne-Sophie Nyssen

Conférence invitée Anne-Sophie Nyssen Conférence invitée Anne-Sophie Nyssen Validité et fidélité de la simulation comme outil de formation et de recherche : l'exemple de l'anesthésie et de la robotique chirurgicale Fidélité et Validité Le

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

simulation c est [parfois] formidable

simulation c est [parfois] formidable La simulation c est [parfois] formidable Thierry PELACCIA Faculté de médecine de Strasbourg SAMU - CESU 67 La simulation c est [parfois] formidable Thierry PELACCIA Faculté de médecine de Strasbourg SAMU

Plus en détail

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT Score au MMSE et capacité à conduire SANDRA DEMERS, R1 UMF ST-HUBERT Quelques statistiques Accidents automobiles chez les 75 ans et plus: 9,7% des accidents avec décès au Québec 8% des accidents avec blessés

Plus en détail

Cinq années d expérience

Cinq années d expérience Formation e-learning, DPC et Simulation en sécurité transfusionnelle (1) Cinq années d expérience Dr Jean-Jacques Cabaud Département Enseignement et Formation L Institut National de la Transfusion Sanguine

Plus en détail

Certificat encadrant opérationnel d équipe

Certificat encadrant opérationnel d équipe Certificat encadrant opérationnel d équipe Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) : Encadrant Opérationnel

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en matière de simulation en santé

Guide de bonnes pratiques en matière de simulation en santé Évaluation et amélioration des pratiques Guide de bonnes pratiques en matière de simulation en santé Décembre 2012 Préambule Programme de simulation Analyse de la situation Mise en place du programme de

Plus en détail

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques B. Dureuil, PG. Yavordios, A. Steib Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (Absence de conflits d intérêts sur le sujet)

Plus en détail

TR 23. Ensemble, améliorons la qualité en santé

TR 23. Ensemble, améliorons la qualité en santé TR 23 Ensemble, améliorons la qualité en santé Check-list "Sécurité du patient au bloc opératoire" : Modérateur : Philippe CABARROT Haute Autorité de Santé Ensemble, améliorons la qualité en santé 2 Les

Plus en détail

Status of PBN Implementation in France

Status of PBN Implementation in France Ministère de l'écologie, Ministère de l'énergie,du de l'écologie, Développement de l'énergie, durable Développement et de l'aménagement durable et du de territoire la Mer ICAO EUR PBN TF/6 (Paris, France

Plus en détail

L évaluation des technologies innovantes: Pour la pérennité d un système de santé ouvert aux changements

L évaluation des technologies innovantes: Pour la pérennité d un système de santé ouvert aux changements Montréal, le 5 juin 2014 Sommet sur les soins de santé personnalisés Reiner Banken M.D. M.Sc. Conseiller du PDG alliances et réseaux INESSS reiner.banken@inesss.qc.ca L évaluation des technologies innovantes:

Plus en détail

La simulation : Intérêt pédagogique

La simulation : Intérêt pédagogique La simulation : Intérêt pédagogique Plan de la présentation orale Généralités Définition Différents exemples d interfaces Types d apprentissage Intérêt pédagogique Cycle de Kolb Pratique Réflexive Trace

Plus en détail

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee SEMINAIRE DE L IFE Un système de management environnemental basé sur ISO 14001 Presenté par Manoj Vaghjee Qu est-ce que l Environnement? INTRODUCTION - ISO 14001 Pourquoi le management environnemental?

Plus en détail

DIRECTIVES ET RESCRIPTIONS

DIRECTIVES ET RESCRIPTIONS DIRECTIVES ET RESCRIPTIONS EXAMEN PRATIQUE EP - 1 - Remarques générales Conformément aux dispositions réglementaires pour l obtention du Master en Pédagogie Spécialisée / Enseignement Spécialisé, les étudiant-e-s

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Séminaire européen du SIDIEEF

Séminaire européen du SIDIEEF Séminaire européen du SIDIEEF Préparation aux stages : un défi de l universitarisation Secteur Formation Pratique :Christophe Boraley, Anne-Laure Thévoz Contexte suisse Dispositif formation pratique Impact

Plus en détail

Simulation en santé Passons à l action

Simulation en santé Passons à l action IX èmes JOURNEES MARTINIQUAISES PREVENTION des INFECTIONS ASSOCIEES aux SOINS 10 11 décembre 2015 Simulation en santé Passons à l action Daniel Zaro-Goni CCLIN Sud Ouest Bordeaux ... Il y a quelques années

Plus en détail

Formation continue BNF // Programme des cours 2015

Formation continue BNF // Programme des cours 2015 Formation continue BNF // Programme des cours 2015 Du 03 septembre 2015 Août Molecular Biology // Widely used methods in research laboratories Introduction and history / Principles, methods and applications

Plus en détail

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue Intitulé de la formation Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue FICHE SIGNALETIQUE Présentiel /à distance Sur site 6 modules de 3h Théorie & Pratique Finalité

Plus en détail

IDENTIFICATION DU PRODUIT : IDENTIFICATION DE L EXPERIMENTATEUR

IDENTIFICATION DU PRODUIT : IDENTIFICATION DE L EXPERIMENTATEUR - Grille d évaluation - IDENTIFICATION IDENTIFICATION DU PRODUIT : Titre du produit : MEDIA-FINANCE Nom de l éditeur : MEDIARMOR MULTIMEDIA Version analysée : 99.1 Date d évaluation : 11/12 1999 IDENTIFICATION

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Janvier 2006 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF). Haute Autorité de santé (HAS). II. SOURCE Agence nationale d accréditation et

Plus en détail

LA SIMULATION: INTERETS EN FORMATIION MEDICALE CONTINUE. C Assouline

LA SIMULATION: INTERETS EN FORMATIION MEDICALE CONTINUE. C Assouline LA SIMULATION: INTERETS EN FORMATIION MEDICALE CONTINUE C Assouline Principes «Human error is the price we pay for intelligence» 3 buts principaux de la simulation : détecter les erreurs éviter les erreurs

Plus en détail

Dossier de Presse. Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé. Mercredi 4 novembre 2015. Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN

Dossier de Presse. Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé. Mercredi 4 novembre 2015. Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN Dossier de Presse Inauguration de l Institut Toulousain de Simulation en Santé Pavillon U 2000 Hôpital PURPAN Mercredi 4 novembre 2015 1 Un centre à visée régionale, nationale, voire internationale L apprentissage

Plus en détail

Predisposing factors of burn out among Parisian General Practitioners Trainees. A longitudinal study

Predisposing factors of burn out among Parisian General Practitioners Trainees. A longitudinal study Predisposing factors of burn out among Parisian General Practitioners Trainees. A longitudinal study Pr Eric GALAM ; Dr Camille VAULOUP-SOUPAULT EAPH Barcelona April 21th, 2015 egalam@hotmail.com 1 Burn

Plus en détail

COLLOQUE TIC SANTE2015 ACTEURS DE SANTE, TOUS CONNECTES! 3 et 4 février 2015. E Pour une culture numérique partagée

COLLOQUE TIC SANTE2015 ACTEURS DE SANTE, TOUS CONNECTES! 3 et 4 février 2015. E Pour une culture numérique partagée COLLOQUE TIC SANTE2015 ACTEURS DE SANTE, TOUS CONNECTES! E Pour une culture numérique partagée 3 et 4 février 2015 ETAPE FINALE DU Cap Conférences GMF à Levallois Perret Association FORMATICSanté Session

Plus en détail

Présentation du projet d environnements avec simulateurs patients pour l apprentissage ESPA-Montréal Congrès annuel du RCCFC, Hôtel Lord Elgin, 3

Présentation du projet d environnements avec simulateurs patients pour l apprentissage ESPA-Montréal Congrès annuel du RCCFC, Hôtel Lord Elgin, 3 Présentation du projet d environnements avec simulateurs patients pour l apprentissage ESPA-Montréal Congrès annuel du RCCFC, Hôtel Lord Elgin, 3 octobre 2014 Viviane Fournier, inf., B.Sc., M.Éd. Coordonnatrice

Plus en détail

Cadre européen et évaluation

Cadre européen et évaluation Cadre européen et évaluation 1. Introduction 1 Master 1: 2015-2016 Présentation 2 Introduction: du Niveau Seuil au CECR Le CECR dans l évaluation de l oral Evaluation des langues en Europe Tâches de production

Plus en détail

La gestion du risque : un objectif primordial pour la sécurité des patients

La gestion du risque : un objectif primordial pour la sécurité des patients Hôpitaux Universitaires de Genève La gestion du risque : un objectif primordial pour la sécurité des patients F Clergue Lille, 22 juin 2006 Comment arrive un accident d anesthésie? Ce que nous disent

Plus en détail

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES DOSSIERS PÉDAGOGIQUES Les dossiers pédagogiques comprennent des outils pour faciliter la tâche d enseignement d un professeur. 1. PLANIFICATION PÉDAGOGIQUE Yvon Brunet, inf., M. Éd. Ce dossier pédagogique

Plus en détail

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Scénarios des activités pédagogiques en ligne Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Intervenants Équipe e-learning Christiane Mathy, collaboratrice mais aussi: Enseignante en informatique de gestion Maître

Plus en détail

HYGIENE ET SIMULATION

HYGIENE ET SIMULATION HYGIENE ET SIMULATION XXIIIème Journée Annuelle Sud-Est Lyon 19 Mars 2015 C. Avril F. Raymond La simulation en santé C est l utilisation d une (haute) technologie Pour les gestes techniques (faire bien)

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS. Guide d accompagnement pédagogique

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS. Guide d accompagnement pédagogique BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS Guide d accompagnement pédagogique BAC PRO ARCU 1/43 SOMMAIRE Pages 1. La structure du référentiel de certification 3 2. Les principes pédagogiques

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

La collaboration interprofessionnelle: le futur c est maintenant!

La collaboration interprofessionnelle: le futur c est maintenant! 20 e Journée Romande d Hygiène 27 novembre 2014 La collaboration interprofessionnelle: le futur c est maintenant! Diane MORIN, inf., PhD diane.morin@unil.ch Mots clés de la présentation D abord merci!!!

Plus en détail

Simulation en aviation

Simulation en aviation Hôpitaux Universitaires de Genève Intérêt de la simulation en pharmacotechnie Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef JFSPH 23 avril 2015 Etre les premiers pour vous Simulation en aviation 2 1 Simulation en

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

Vision du paramédic québécois de demain

Vision du paramédic québécois de demain CHCD-SLD Le Paramédic québécois de demain Vision du paramédic québécois de demain Daniel Lefrançois md, CSPQ (mu) Directeur médical national, SPU MSSS Contexte de l intervenant SPU dans les systèmes non

Plus en détail

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord)

LE PLAN DE TRAVAIL. Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) LE PLAN DE TRAVAIL Animation pédagogique Mercredi 3 octobre 2012 Claire BEY (CPC TOURS Nord) Document réalisé par Claire BEY CPC Tours Nord - 2012 Programme de la matinée : PARTIE THEORIQUE : Historique

Plus en détail

_COURSES SPRING SEMESTER 2011

_COURSES SPRING SEMESTER 2011 _COURSES SPRING SEMESTER 2011 Spring semester from January 3 rd to July 2 nd 2011 (exact dates of the semester depends on the courses taken, please refer to the calendar per school and year) Important

Plus en détail

FORMATION DE COACH FORMATEUR CERTIFIÉ PARCOURS COMPLET

FORMATION DE COACH FORMATEUR CERTIFIÉ PARCOURS COMPLET FORMATION DE COACH FORMATEUR CERTIFIÉ PARCOURS COMPLET Les publics ciblés : Toute personne souhaitant intégrer le métier de coach et de formateur auprès des particuliers (coaching de vie), dans les Entreprises

Plus en détail

USAGES CONTRASTÉS D ECAMPUS À L ULG

USAGES CONTRASTÉS D ECAMPUS À L ULG USAGES CONTRASTÉS D ECAMPUS À L ULG Béatrice Lecomte et Patrick Schaffer, ecampus, IFRES Université Paris-Dauphine, 10 avril 2014 L Université de Liège Université publique complète Fondée officiellement

Plus en détail

Former n est pas jouer.

Former n est pas jouer. Former n est pas jouer. Pour quels objectifs et à quelles conditions miser sur la pédagogie ludique? Emmanuelle ROHOU, Consultante-experte en Sciences de l Education 1. Le principe de l utilisation du

Plus en détail

EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010

EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010 EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010 1 REGLEMENT D EXAMEN (Epreuves professionnelles) EP1 Techniques esthétiques Coefficient : 8 (dont 1 pour

Plus en détail

La simulation en pédiatrie

La simulation en pédiatrie La simulation en pédiatrie Philippe Roulleau Service d'anesthésie-réanimation, Hôpital de Bicêtre - 78 rue du Général Leclerc, 94270 Le Kremlin Bicêtre. I. Intérêt de la simulation en anesthésie pédiatrie

Plus en détail

NB : les documents de la journée seront déposés sur le site du CRM (ressources communes + travaux de synthèse de la journée.

NB : les documents de la journée seront déposés sur le site du CRM (ressources communes + travaux de synthèse de la journée. PRISE DE NOTES Journée Nationale BTS M.U.C. 11/02/2014 INTRODUCTION Le BTS MUC est toujours d actualité (attentes globales et professionnelles) mais il a besoin d évoluer après 5 ans de mise en œuvre.

Plus en détail

Commission Pédagogie Numérique

Commission Pédagogie Numérique Commission Pédagogie Numérique Synthèse des travaux sur les compétences attendues par les entreprises en termes de SHS et de «Savoir être» des jeunes Ingénieurs Association Pasc@line 16 janvier 2015 Commission

Plus en détail

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services 69 Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services M. Bakhouya, J. Gaber et A. Koukam Laboratoire Systèmes et Transports SeT Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Plus en détail

Le développement des compétences en raisonnement clinique par la simulation : un outil au service du degré d exactitude des diagnostics infirmiers?

Le développement des compétences en raisonnement clinique par la simulation : un outil au service du degré d exactitude des diagnostics infirmiers? Le développement des compétences en raisonnement clinique par la simulation : un outil au service du degré d exactitude des diagnostics infirmiers? I. De Geest et J. Laurent SIDIIEF 20/11/2014 plan Définition

Plus en détail

AGROCUA "Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi.

AGROCUA Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi. Leonardo da Vinci PARTNERSHIPS 2012-2014 Project AGROCUA "Vers la certification par unités d'apprentissage dans les formations européennes du secteur agronomique, s'y préparer : un défi." «Towards Certification

Plus en détail

Liste des nouveautés

Liste des nouveautés Liste des nouveautés Formation professionnelle Juin et juillet 2009 Précisions Voici comment distinguer les modifications majeures et mineures apportées aux épreuves. Une modification majeure (maj.) est

Plus en détail

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Université Laval MBA Laval Faculté des sciences de l administration Gestion pharmaceutique Département de marketing Hiver 2006 MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Chargé de cours : 450-622-5725 1 OBJECTIFS

Plus en détail

La recherche en simulation

La recherche en simulation La recherche en simulation Pr Denis Oriot Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers Recherche en simulation Pourquoi faire? Moyen d évaluer ce que l on fait OUI Ethiquement facile : pas de dépôt de dossier

Plus en détail