Catalogue de. formations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue de. formations"

Transcription

1 Catalogue de 2014 formations GC Epsilim - 4, avenue de la Révolu on imoges - Tél Fax N agrément forma on

2

3 EITO adame, onsieur, e GC EPII propose à ses adhérents de développer des actions de formation et de contribuer ainsi, pour les professionnels des secteurs sanitaire, médico-social et libéral, à l acquisition et/ou à la consolidation de compétences. Ce catalogue de formations s inscrit dans la volonté du GC EPII d accompagner ses adhérents engagés dans le développement de démarches à même de répondre aux attentes des usagers, d une part, et aux objectifs nationaux et régionaux de santé, d autre part. Pour garantir une optimisation de la qualité de ses prestations et pour répondre au mieux à l exigence légitime de ses adhérents, le GC EPII fait appel, le cas échéant, à l expertise et aux compétences d intervenants externes. Par nature, ces actions de formation sont évolutives et s adapteront si nécessaire au contexte réglementaire et aux besoins des acteurs de santé. équipe du GC EPII reste à votre disposition pour recueillir vos observations et répondre à vos attentes. Gérard TURA, Administrateur du GC EPII 2 GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 3

4 ommaire PROGRAE E FORATION Annonce d un dommage associé aux soins (AA)...5 Bientraitance...6 Cartographie des risques...7 Certification 2014-Patient traceur...8 Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP)...9 Evènements Indésirables Graves liés aux soins (EIG). Comité de Retour d Expérience (CREX)...10 Fonctions du Coordonnateur des risques associés aux soins dans un établissement de santé...12 Identito-vigilance (IU)...13 Principes fondamentaux de l audit...14 Prise en charge médicamenteuse chez la personne âgée...15 Revue de ortalité-orbidité, Analyse de causes (R)...16 oins palliatifs-a prise en charge en fin de vie...17 PROGRAE E FORATION-ACTION Formation-action à l audit de la Check-ist du bloc opératoire...18 Formation-action à l audit du circuit du médicament...20 Formation-action à la carte...22 ANNEXE Calendrier de formations...25 Grille tarifaire...26 Conditions d inscription-formations inter-établissements...27 Conditions d inscription-formations intra-établissment...28 Bulletin d inscription...29 GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 4

5 1 Annonce d un dommage associé aux soins (AA) Intervenant Grégory CAERO Chef de projet qualité GC Epsilim Objectifs obiliser les relais de terrain pour qu ils sensibilisent et forment un grand nombre de professionnels sur le sujet. Professionnels concernés Tous les professionnels du secteur sanitaire Programme Présentation des préconisations du guide publié par la HA a méthode d annonce d un dommage lié aux soins es outils déployés par la HA information donnée aux patients suite à un dommage lié aux soins e soignant face à un dommage lié aux soins ise en application des grands principes du guide avec des ateliers d une vingtaine de personnes es trois méthodes de mise en pratique proposées par la HA e comparatif des trois types d ateliers proposés par la HA ise en pratique d un des ateliers odalités d organisation Tarifs Inter établissements 300 /participant Intra établissement sur devis urée 1/2 journée 1/2 journée ates 11 mars novembre h00-17h00 14h00-17h00 ieu GC Epsilim GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 5

6 2 Bientraitance Intervenant Grégory CAERO Chef de projet qualité GC Epsilim Objectifs éfinir le concept de «bientraitance». Identifier les situations et les facteurs ayant une influence sur la bientraitance. Évaluer les risques conformément au guide HA en vigueur. Présenter le guide et les outils déployés par la HA et la FORAP. Professionnels concernés Tous les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social Programme Approche générale de la bientraitance/maltraitance : état des lieux, définitions, aspects éthique et juridique Facteurs de risques propices à l instauration de rapports maltraitants : facteurs individuels, facteurs institutionnels es différents aspects de la bientraitance Écoute et disponibilité: soin relationnel Respect de la personne : de ses valeurs, de ses croyances, de ses choix de vie, de ses liens sociaux aintien et développement de l autonomie Recherche d un environnement adapté Exigence de professionnalisme Quels outils pour quels objectifs et quels besoins? Préparation de l établissement à un dispositif d évaluation externe Confrontation à des plaintes récurrentes liées au même sujet ou à une plainte inhabituelle Remobiliser les équipes odalités d organisation Tarifs Inter établissements 450 /participant Intra établissement sur devis urée 1 journée 1 journée ates 14 janvier juin h00-17h00 09h00-17h00 ieu GC Epsilim GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 6

7 3 Cartographie des risques Intervenant ophie GOINEAU Chef de projet gestion des risques GC Epsilim Objectifs Former les professionnels des établissements de santé à la démarche de gestion des risques a priori et a posteriori en s appropriant les outils de la Haute Autorité de anté (HA). Etre partie prenante d une culture de soins de qualité dans un environnement sécuritaire et sécurisé pour le patient. Professionnels concernés Tous les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social en charge de la gestion des risques et les professionnels participant aux instances en lien avec la gestion des risques. Par exemple : les coordonnateurs de gestion des risques, les responsables qualité, les responsables gestion des risques, les présidents des instances (CE, CIN, CU, CRUQPEC ), les professionnels médicaux et paramédicaux, les professionnels administratifs (personnel d accueil). Programme Présentation du guide «ettre en oeuvre la gestion des risques associés aux soins en établissement de santé» de la HA version 2012 e contexte a gestion des risques associés aux soins a coordination de la gestion des risques es démarches opérationnelles au sein des unités et groupes de travail es fiches techniques et outils Gestion des risques a posteriori (évènements indésirables, revue de mortalité/morbidité, audit de pratiques ) Alimenter la cartographie des risques à partir des risques a posteriori Gestion des risques a priori (identification des processus et de leurs activités) Identifier les processus liés à la gestion des risques éterminer les activités des processus identifiés Recenser les risques a priori des activités de chaque processus ise en œuvre d une cartographie des risques par processus en corrélation avec la gestion des risques a posteriori et a priori Réaliser une cartographie des risques éfinir les acteurs concernés éfinir la méthodologie de travail uivi des actions d amélioration identifiées au sein de la cartographie des risques Evaluer l efficacité des actions Actualiser la cartographie des risques Exemple de cartographie odalités d organisationinter établissements Tarifs 450 /participant urée 1 journée ates 06 février juin 2014 ieu GC Epsilim 09h00-17h00 09h00-17h00 Intra établissement sur devis 1 journée GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 7

8 4 Certification Patient traceur Intervenant Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim Objectifs Présenter la nouvelle approche des experts visiteurs pour la conduite des visites de certification 2014, le patient traceur. Appréhender les nouvelles modalités de la certification Professionnels concernés Tous les professionnels du secteur sanitaire Programme Introduction : Retour d expérience de la 2010 et évolution de la démarche pour la 4 ème itération. es perspectives pour les prochaines visites de certification es évolutions attendues - la visite de certification - les indicateurs - l approche du «Patient Traceur» - le projet PACTE e «patient traceur» dans l établissement es objectifs, les limites e «compte qualité» es attentes de la HA a mise en place de la méthode dans le cadre de la démarche d amélioration continue de la prise en charge des patients état des lieux du programme d amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins identification des traceurs prioritaires application aux différentes étapes de la démarche a réalisation d un audit de processus a mise en œuvre de la méthode du traceur individuel es professionnels concernés es outils d analyse (grilles d entretien avec le patient, avec l équipe et grilles d audit) odalités d organisation Tarifs Inter établissements 450 /participant Intra établissement sur devis urée 1 journée 1 journée ates 11 février septembre h00-17h00 09h00-17h00 ieu GC Epsilim GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 8

9 5 Evaluations des Pratiques Professionnelles (EPP) Intervenant Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim Objectifs Connaître les principes et acquérir les méthodes de l EPP. Contribuer à l élaboration d une politique d EPP intégrée à la politique d amélioration de la qualité et de la sécurité des soins de l établissement. avoir mettre en place et mener des démarches d EPP. Professionnels concernés Tous les professionnels de santé des secteurs sanitaire et médico-social Programme es enjeux de l Evaluation des Pratiques Professionnelles es attentes de la HA Réglementation : définition et législation a démarche d EPP en établissement es différentes méthodes d EPP es objectifs et les finalités des différentes méthodes d EPP ise en œuvre de l EPP au sein d un établissement es acteurs concernés e choix de la méthode e déroulement de la méthode e suivi de l EPP Place de l EPP dans le dispositif du eveloppement Professionnel Continu (PC) odalités d organisationinter établissements Tarifs 450 /participant urée 1 journée ates 15 avril septembre 2014 ieu GC Epsilim 09h00-17h00 09h00-17h00 Intra établissement sur devis 1 journée GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 9

10 6 Evènements Indésirables Graves (EIG) liés aux soins. Comité de Retour d EXpériences (CREX) Intervenant Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim Objectifs ettre en œuvre une démarche de signalement des EIG : politique, communication et formation/sensibilisation. Gérer et analyser les EIG : outils d analyse et de résolution de problèmes. ettre en place des REX : définition, déroulement et suivi. Créer un Comité de retour d expérience (CREX). Professionnels concernés Tous les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social Programme émarche de signalement des EIG Comment mettre en œuvre une démarche de signalement des EIG - implication de tous les professionnels - élaboration d une Charte de signalement des EIG objectifs de la Charte de signalement des EIG contenu de la Charte de signalement des EIG communication sur la Charte de signalement des EIG Formation/sensibilisation des professionnels sur les enjeux du signalement des EIG Gestion des EIG Comment centraliser les EIG signalés Qui centralise les EIG signalés Analyse de causes des EIG Création d un groupe de réflexion Utilisation des outils de résolution de problèmes - arbres des causes, QQOQCP, Ishikawa, ise en place d actions d amélioration (planification, délais) ise en œuvre de retours d expérience sur les EIG Comment mettre en œuvre des REX - définition des règles de fonctionnement choix des évènements acteurs participants fréquence et durée des REX compte-rendu des REX éroulement d un REX - analyse des causes profondes de l EIG - mise en place d actions d amélioration (planification, délais) GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 10

11 6 Evènements Indésirables Graves (EIG) liés aux soins. Comité de Retour d EXpériences (CREX) - suite Programme (suite) émarche de signalement des EIG Comment mettre en œuvre une démarche de signalement des EIG - implication de tous les professionnels - élaboration d une Charte de signalement des EIG objectifs de la Charte de signalement des EIG contenu de la Charte de signalement des EIG communication sur la Charte de signalement des EIG Formation/sensibilisation des professionnels sur les enjeux du signalement des EIG Gestion des EIG Comment centraliser les EIG signalés Qui centralise les EIG signalés Analyse de causes des EIG Création d un groupe de réflexion Utilisation des outils de résolution de problèmes - arbres des causes, QQOQCP, Ishikawa, ise en place d actions d amélioration (planification, délais) ise en œuvre de retours d expérience sur les EIG Comment mettre en œuvre des REX - définition des règles de fonctionnement choix des évènements acteurs participants odalités d organisationinter établissements Tarifs 450 /participant urée 1 journée ates 03 avril octobre 2014 ieu GC Epsilim 09h00-17h00 09h00-17h00 Intra établissement sur devis 1 journée GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 11

12 7 Fonctions du coordonnateur des risques associés aux soins dans un établissement de santé Intervenant ans le cadre d une coopération inter tructures Régionales d Evaluation, l équipe du CCECQA, Comité de Coordination de l Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine, animera cette formation. Objectifs Connaître l apport de la gestion des risques dans le management de la sécurité des soins aîtriser les fondamentaux de la gestion des risques Comprendre le rôle des différents acteurs et les facteurs clés de succès d une démarche de gestion des risques associés aux soins Connaître les principaux outils et méthodes de la gestion des risques associés aux soins utilisés en milieu hospitalier. Professionnels concernés Tous les professionnels de santé notamment coordonnateurs de gestion des risques associés aux soins, directeurs, présidents de CE, responsables qualité Programme e contexte, les concepts et les enjeux de la gestion des risques et de la sécurité des soins es éléments clés : la culture de sécurité, les structures dédiées à la gestion des risques avec le rôle et les missions du coordonnateur des risques associés aux soins, les étapes du processus de gestion des risques associés aux soins, les méthodes et les outils d analyse a priori et a posteriori des risques, les méthodes et les outils de réduction des risques, les indicateurs de sécurité des soins es facteurs de succès des démarches de gestion des risques et d amélioration de la sécurité des soins ises en situations, études de cas basées sur l expérience d établissements de santé odalités d organisationinter établissements Tarif 900 /participant urée 2 jours non consécutifs ate 1er semestre 2013 ieu GC Epsilim GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 12

13 8 Identito-vigilance (IU) Intervenant Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim Objectifs Présenter les enjeux et les risques liés à l Identito-vigilance en termes de sécurisation de l identification de l usager. Professionnels concernés Tous les professionnels du secteur sanitaire Programme Présentation des nouvelles directives Recommandations de l HA (certification 2014) Instruction de la GO du 7 juin 2013 Hôpital Numérique: indicateurs Présentation de la Charte Régionale Objectifs de la Charte Régionale Quels sont les professionnels concernés par la Charte Régionale? Comment appliquer la Charte Régionale au niveau des services administratifs et soignants? Recommandations sur la sécurisation de l identification de l usager Créer et rechercher une identité patient dans le I et dans un service de soins odifier une identité patient dans le I et dans un service de soins Gérer les cas particuliers Identifier le patient tout le long de son parcours de soins Communication auprès de l entourage et du patient Qui communique? Comment communiquer? Processus Identito-vigilance ignalement des incidents d Identito-vigilance ien avec la gestion des risques odalités d organisationinter établissements Tarif 450 /participant urée 1 journée ates 21 janvier octobre2014 ieu GC Epsilim 09h00-17h00 09h00-17h00 GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 13

14 9 Principes fondamentaux de l audit Intervenant Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim Objectifs Présenter les fondamentaux d un audit : définitions et généralités. Préparer un audit : choix du référentiel, plan d audit et communication. Réaliser un audit : aptitude et attitude de l auditeur. Elaborer un rapport d audit. uivre les résultats d un audit. Professionnels concernés Tous les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social Programme Présentation des principes fondamentaux de l audit Connaître les différentes phases de l audit Etre capable de repérer des écarts ou des non conformités Etre capable de rédiger de façon factuelle les écarts ou les non conformités Préparation de l audit Qui prépare l audit Quel référentiel choisir Comment préparer le plan d audit Comment communiquer sur la réalisation de l audit Réalisation de l audit Comment réaliser l audit Aptitude de l auditeur Attitude de l auditeur face aux personnes auditées (principes de comportement) Rapport de l audit Contenu du rapport Objectifs du rapport uivi de l audit Qui est concerné par le suivi de l audit Comment mettre en œuvre le suivi de l audit odalités d organisationinter établissements Tarifs 300 /participant urée 1/2 journée ates 11 mars novembre 2014 ieu GC Epsilim 09h00-12h00 09h00-12h00 Intra établissement sur devis 1/2 journée GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 14

15 10 Prise en charge médicamenteuse chez la personne âgée Intervenant Pr ANTOINE Responsable du pôle de gérontologie du CHU de imoges, membre du CRR Objectifs Compte tenu de l enjeu de santé publique que représente la iatrogénie médicamenteuse, des constats des études nationales ENEI et de l état des lieux régional mené en 2011 par l AR du imousin portant sur la qualité de la prise en charge médicale en EHPA, l objectif de cette formation est d améliorer les compétences des acteurs impliqués dans les circuits du médicament. Professionnels concernés Tous les professionnels de santé des secteurs sanitaire et médico-social Programme Introduction pécificités du patient âgé et ou polypathologique Notion de risque fonctionnel Evaluation gérontologique Intérêt de l évaluation gérontologique globale pluridisciplinaire pour le bien prescrire et prévenir la iatrogénie chez le sujet âgé Rôle des différents professionnels Au domicile du patient âgé ou en EHPA Education du patient odalités d organisation Inter établissements Tarif 300 /participant urée 1/2 journée ates 01 avril septembre 2014 ieu GC Epsilim 09h00-12h30 14h00-17h30 GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 15

16 11 Revue de ortalité/ orbidité (R)-Analyse de causes Intervenant Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim Objectifs Présenter le déroulement et la mise en œuvre de la procédure R. Utiliser les outils d analyse de causes appropriés à une R. Intégrer les actions d une R dans le processus de gestion des risques. Professionnels concernés Tous les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social Programme Présentation du guide R de la HA Qui met en œuvre une R Qui participe à une R Quels sont les cas qui font l objet d une R Enjeux des R Avantages et freins pour la mise en œuvre d une R ise en œuvre de la procédure R éroulement d une R - analyse d un cas - recherche de causes associées Traçabilité d une R ise en place des actions suite à une R uivi des actions mises en place Comment évaluer l efficacité des actions d une R Exemples de cas concrets en obstétrique, en chirurgie digestive et en médecine gastro-entérologique odalités d organisationinter établissements Tarifs 450 /participant urée 1 journée ates 20 mars juin 2014 ieu GC Epsilim 09h00-17h00 09h00-17h00 Intra établissement sur devis 1 journée GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 16

17 12 oins palliatifs - a prise en charge en fin de vie Intervenant r TERRIER ervice d Accompagnement et de oins Palliatifs du CHU de imoges, Président du Comité d Ethique du CHU de imoges, Responsable du U Ethique, Faculté de édecine de imoges Objectifs Permettre au professionnel d acquérir les compétences pour améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches, face aux conséquences des maladies graves, non seulement dans le contexte de la fin de vie mais également dans le cadre de la prise en soins, en général. Accéder aux différentes solutions disponibles ou à mettre en œuvre pour anticiper le déploiement d une démarche palliative intégrée à la pratique professionnelle. Communiquer à l apprenant les éléments fondamentaux de la démarche éthique. Professionnels concernés Tous les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social Programme éfinition et historique des soins palliatifs es différentes structures de soins palliatifs en fonction des besoins des patients a loi relative aux droits des patients et à la fin de vie : contenu, modalités, cas cliniques a démarche éthique pour les soignants : définitions, démarche, différentes structures de recours odalités d organisationinter établissements Tarif 300 /participant urée 1/2 journée ate 17 avril h00-17h00 ieu GC Epsilim GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 17

18 13 Formation-action à l audit du circuit du médicament Intervenants Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim ophie GOINEAU Chef de projet gestion des risques GC Epsilim Grégory CAERO Chef de projet qualité GC Epsilim Objectifs Former les professionnels de santé aux principes fondamentaux de l audit : - Préparer un audit : choix du référentiel, plan d audit et communication - Réaliser un audit : aptitude et attitude de l auditeur - Elaborer un rapport d audit - uivre les résultats d un audit ettre en pratique les acquis théoriques sur la thématique circuit du médicament : - Réaliser un audit selon une grille déjà prédéfinie - Exploiter les résultats de l audit - Restituer les résultats de l audit Professionnels concernés Tous les professionnels soignants des secteurs sanitaire et médico-social Programme Programme théorique : ½ journée Présentation des principes fondamentaux de l audit Connaître les différentes phases de l audit Etre capable de repérer des écarts ou les non conformités Etre capable de rédiger de façon factuelle les écarts ou les non conformités Préparation de l audit Qui prépare l audit Quel référentiel choisir Comment préparer le plan d audit Comment communiquer sur la réalisation de l audit Réalisation de l audit Comment réaliser l audit Aptitude de l auditeur Attitude de l auditeur face aux personnes auditées (principes de comportement) Rapport de l audit Contenu du rapport Objectifs du rapport odalités d organisation uivi de l audit Qui est concerné par le suivi de l audit Comment mettre en œuvre le suivi de l audit GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 18

19 13 Formation-action à l audit du circuit du médicament - suite Programme (suite) Travaux pratiques : 1 ½ jour ise en situation Communication auprès des services et des professionnels audités Préparation de l audit Réalisation de l audit Constitution du rapport d audit Restitution des résultats du rapport Retour d expérience sur la «mise en situation» Points forts du déroulement de l audit Points à améliorer sur le déroulement de l audit odalités d organisationintra établissement Tarif 2600 pour 2 jours, frais formateur inclus urée 2 jours GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 19

20 14 Formation-action à l audit de la check-list du bloc opératoire Intervenants Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim ophie GOINEAU Chef de projet gestion des risques GC Epsilim Grégory CAERO Chef de projet qualité GC Epsilim Objectifs Former les professionnels de santé aux principes fondamentaux de l audit : - Préparer un audit : choix du référentiel, plan d audit et communication - Réaliser un audit : aptitude et attitude de l auditeur - Elaborer un rapport d audit - uivre les résultats d un audit ettre en pratique les acquis théoriques sur la thématique Check-ist du bloc opératoire : - Réaliser un audit selon une grille déjà prédéfinie - Exploiter les résultats de l audit - Restituer les résultats de l audit Professionnels concernés Tous les professionnels soignants du secteur sanitaire Programme Programme théorique : ½ journée Présentation des principes fondamentaux de l audit Connaître les différentes phases de l audit Etre capable de repérer des écarts ou les non conformités Etre capable de rédiger de façon factuelle les écarts ou les non conformités Préparation de l audit Qui prépare l audit Quel référentiel choisir Comment préparer le plan d audit Comment communiquer sur la réalisation de l audit Réalisation de l audit Comment réaliser l audit Aptitude de l auditeur Attitude de l auditeur face aux personnes auditées (principes de comportement) Rapport de l audit Contenu du rapport Objectifs du rapport uivi de l audit Qui est concerné par le suivi de l audit Comment mettre en œuvre le suivi de l audit GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 20

21 14 Formation-action à l audit de la check-list du bloc opératoire - suite Programme (suite) Travaux pratiques : 1 ½ jour ise en situation Communication auprès des services et des professionnels audités Préparation de l audit Réalisation de l audit Constitution du rapport d audit Restitution des résultats du rapport Retour d expérience sur la «mise en situation» Points forts du déroulement de l audit Points à améliorer sur le déroulement de l audit odalités d organisationintra établissement Tarif 2300 pour 2 jours, frais formateur inclus urée 2 jours GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 21

22 15 Formation-action à la carte Intervenants Christelle NOZIERE Référent qualité GC Epsilim ophie GOINEAU Chef de projet gestion des risques GC Epsilim Grégory CAERO Chef de projet qualité GC Epsilim Objectifs Former les professionnels de santé aux principes fondamentaux de l audit : - Préparer un audit : choix du référentiel, plan d audit et communication - Réaliser un audit : aptitude et attitude de l auditeur - Elaborer un rapport d audit - uivre les résultats d un audit ettre en pratique les acquis théoriques sur la thématique Check-ist du bloc opératoire : - Réaliser un audit selon une grille déjà prédéfinie - Exploiter les résultats de l audit - Restituer les résultats de l audit Thématiques proposées Identito-vigilance Gestion des risques Traçabilité de la douleur Professionnels concernés Tous les professionnels soignants des secteurs sanitaire et médico-social Programme Programme théorique : ½ journée Présentation des principes fondamentaux de l audit Connaître les différentes phases de l audit Etre capable de repérer des écarts ou les non conformités Etre capable de rédiger de façon factuelle les écarts ou les non conformités Préparation de l audit Qui prépare l audit Quel référentiel choisir Comment préparer le plan d audit Comment communiquer sur la réalisation de l audit Réalisation de l audit Comment réaliser l audit Aptitude de l auditeur Attitude de l auditeur face aux personnes auditées (principes de comportement) Rapport de l audit Contenu du rapport Objectifs du rapport uivi de l audit Qui est concerné par le suivi de l audit Comment mettre en œuvre le suivi de l audit GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 22

23 15 Formation-action à la carte - suite Programme (suite) Travaux pratiques : 1 ½ jour ise en situation Communication auprès des services et des professionnels audités Préparation de l audit Réalisation de l audit Constitution du rapport d audit Restitution des résultats du rapport Retour d expérience sur la «mise en situation» Points forts du déroulement de l audit Points à améliorer sur le déroulement de l audit odalités d organisationintra établissement Tarif sur devis urée 2 jours GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 23

24 Annexes Calendrier de formations...25 Grille tarifaire...26 Conditions d inscription-formations Inter-établissements...27 Conditions d inscription-formations Intra-établissement...28 Bulletin d inscription...29 GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 24

25 ANIER FERIER AR ARI AI UIN UIET AOÛT EPTEBRE OCTOBRE NOEBRE ÉCEBRE Prise en charge médicamenteuse Evenements Indésirables Graves 3 3 Revue de ortali- té-orbidité Cartoraphie des risques Identito-vigilance AUIT AA Bientraitance EPP Evenements Indésirables Graves oins palliatifs AUIT AA Cartoraphie des risques Revue de ortalité-orbidité Cartoraphie des risques Identito-vigilance Prise en charge médicamenteuse Bientraitance EPP Calendrier de formations 2014 GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 25

26 Grille tarifaire Formations Annonce d un dommage associé aux soins (AA) Inter établissements Intra établissement tarif par participant 300 ur devis Bientraitance 450 ur devis Cartographie des risques 450 ur devis Certification 2014-Patient traceur 450 ur devis Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) 450 ur devis Evènements Indésirables Graves liés aux soins (EIG). Comité de Retour d Expérience (CREX) Fonctions du Coordonnateur des risques associés aux soins dans un établissement de santé 450 ur devis 900 Identito-vigilance (IU) 450 Principes fondamentaux de l audit 300 ur devis Prise en charge médicamenteuse chez la personne âgée Revue de ortalité-orbidité, Analyse de causes (R) ur devis oins palliatifs-a prise en charge en fin de vie 300 ur devis Formation-action à l audit du circuit du médicament Formation-action à l audit de la check-list du bloc opératoire Formation-action à la carte ur devis GC Epsilim - Catalogue de forma on version1 26

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

Qualité et gestion des risques

Qualité et gestion des risques formation 2007 Qualité et gestion des risques Qualité et certification HAS Démarche qualité Qualité et certification ISO Qualité en imagerie Qualité au laboratoire Management des risques Risques spécifiques

Plus en détail

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France ASCORA RISQUES MANAGEMENT CONSEIL AUDIT FORMATION 2015 Une démarche unique, globale et intégrée de management des risques créatrice de valeur Des prestations essentiellement effectuées au sein de votre

Plus en détail

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD Retour d expérience suite à la visite de certification V2014 Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD 1 Retour d expérience Présentation _Visite Certification du CH de Nontron_Janvier V2014_Centre Hospitalier

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES 2013-2017. Document validé le. Visa : Visa :

POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES 2013-2017. Document validé le. Visa : Visa : POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA GESTION DES RISQUES 2013-2017 Document validé le Nom : M. GROHEUX Nom : M. MATHIEU Fonction : Directeur Fonction : Président de la CME Visa : Visa : Page

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS

Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS Management de la qualité et Gestion des risques dans la Santé Vendredi 29 Mai 2009 à Strasbourg SCP Drs OLLU et

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

Compte Qualité. Maquette V1 commentée

Compte Qualité. Maquette V1 commentée Compte Qualité Maquette V1 commentée Élaborée suite à l expérimentation conduite par la Haute Autorité de santé au second semestre 2013 auprès de 60 établissements testeurs. Direction de l Amélioration

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. quizz 06/04/2012. Connaître la définition et les étapes de la gestion des risques associés aux soins

Objectifs pédagogiques. quizz 06/04/2012. Connaître la définition et les étapes de la gestion des risques associés aux soins La gestion des risques associés aux soins Théorie et pratique de l analyse approfondie des causes Staff santé publique 4 avril 2012 Virginie Migeot Objectifs pédagogiques Connaître la définition et les

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

La visite de certification(v2014)

La visite de certification(v2014) La visite de certification(v2014) Journée régionale CAPPS 12 juin 2015 Dr C. BOHEC UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Le CLCC et la certification Rappel Centre de Lutte contre le cancer

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Management des risques acteurs de la santé, du social et du médico-social «Enfin un assureur qui m accompagne dans la gestion des risques» Édito La mission de Sham

Plus en détail

La gestion des risques en hygiène hospitalière

La gestion des risques en hygiène hospitalière La gestion des risques en hygiène hospitalière Rappels des fondamentaux Dr J-L. Quenon Comité de Coordination de l Évaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine Séminaire de la SF2H, 19 novembre 2013,

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Management des risques acteurs de la santé, du social et du médico-social «Enfin un assureur qui m accompagne dans la gestion des risques» L information à disposition

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

DPC «ACTION EN SECURITE TRANSFUSIONNELLE»

DPC «ACTION EN SECURITE TRANSFUSIONNELLE» Programme de DPC «ACTION EN SECURITE TRANSFUSIONNELLE» Séance cognitive DPC Samedi 20 juin 2015 Journée Régionale d Hémovigilance ARS IDF Généralités Unprogramme de DPC est un ensemble d activités d évaluation

Plus en détail

2014-2018 CLINIQUE SAINT-JEAN DOC STRAT-PIL-15

2014-2018 CLINIQUE SAINT-JEAN DOC STRAT-PIL-15 2014-2018 CLINIQUE SAINT-JEAN DOC STRAT-PIL-15 [POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES, SECURITE DES SOINS, ENVIRONNEMENT] 1 ENGAGEMENTS QUALITÉ, SÉCURITÉ, GESTION DES RISQUES ET ENVIRONNEMENT Depuis sa

Plus en détail

Recommandations organisationnelles. Sécurité des patients en chirurgie ambulatoire Guide méthodologique. Pour comprendre, évaluer et mettre en œuvre

Recommandations organisationnelles. Sécurité des patients en chirurgie ambulatoire Guide méthodologique. Pour comprendre, évaluer et mettre en œuvre Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Pour comprendre, évaluer et mettre en œuvre Sécurité des patients en chirurgie ambulatoire Guide méthodologique

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Formation Continue 2014

Formation Continue 2014 Formation Continue 2014 Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés non lucratifs Sanitaires et Sociaux Management RH Comptabilité Gestion Tarification Vie & Pilotage des établissements & Services

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

PROJET QUALITE 2015-2019

PROJET QUALITE 2015-2019 PROJET QUALITE 2015-2019 [Texte] TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION 5 II. LES ORIENTATIONS 6 AXE 1 PERENISER UN SYSTÈME DE MANAGEMENT BIEN STRUCTURÉ DANS LEQUEL LES ACTEURS S IMPLIQUENT ACTIVEMENT 6 a.

Plus en détail

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF Tél. : 04 42 21 06 22 Fax : 04 42 21 27 04 Mail : if.conseil@wanadoo.fr Site : www.ifconseil.eu Un partenariat Basé sur la lecture attentive

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «Services et prestations des secteurs sanitaire et social» Septembre 2007 Arrêté portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Accompagnement des managers : la solution coaching

Accompagnement des managers : la solution coaching Accompagnement des managers : la solution coaching Dans sa circulaire DGOS/RH4/2013/295 du 19 juillet 2013, la Ministre des Affaires sociales et de la santé indique les axes et actions prioritaires à mettre

Plus en détail

Le DPC, les CHU et les professionnels

Le DPC, les CHU et les professionnels ONCOPACA Corse, 17 juin 2013, Aix en Provence. Le DPC, les CHU et les professionnels Dr Sylvia Benzaken Vice Présidente CME CHU Nice Chargée de la mission DPC conférence PCME CHU Membre consultatif de

Plus en détail

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE DANS LE SECTEUR SANITAIRE OU MÉDICO-SOCIAL Formation permettant l obtention d un certificat professionnel CPFFP SPÉCIALISATION EN MANAGEMENT D ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale

Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale 1 Charte des Maîtres de Stage des Universités (MSU), en médecine générale Préambule L objectif du stage de deuxième cycle en médecine générale est d appréhender les grands principes et les spécificités

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

FICHE DE POSTE Assistant chargé de mission qualité Direction de la recherche

FICHE DE POSTE Assistant chargé de mission qualité Direction de la recherche FICHE DE POSTE Assistant chargé de mission qualité Direction de la recherche Émetteur Direction recherche Version 1 0062-DI-RSH 010 Direction recherche RESSOURCES HUMAINES P : 1/5 I DENTI F I CATI O N

Plus en détail

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs?

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Aude Le Divenah Praticien hospitalier, chargée de mission, Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Les soins palliatifs se

Plus en détail

15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL

15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL 15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE ET DES OUTILS * Sébastien DOUTRELIGNE responsable diffusion nationale, suivi et évaluation Éléments constitutifs Une action nationale initiée

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition Energétique dans le Bâtiment» ENGAGEMENTS DE CONSTRUCTYS BRETAGNE

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie Bilan de la démarche de certification V 2010 Haute-Normandie Juin 2013 La certification V 2010 en Haute Normandie Bilan au 1 er juin 2013 Etat d avancement de la démarche Au 1 er juin 2013, 69 établissements

Plus en détail

Le partenaire de la gestion des risques des acteurs du social et du médico-social

Le partenaire de la gestion des risques des acteurs du social et du médico-social Le partenaire de la gestion des risques des acteurs du social et du médico-social Présentation de la société La société Sham Fondée en 1928 par des Directeurs d hôpitaux SHAM est une Société d Assurance

Plus en détail

Métier de Data Manager

Métier de Data Manager Formation Qualifiante au Métier de Data Manager Niveau II Nous Préparons les Talents de Demain ABSILON FORMATIONS Pôle de compétences d ABSILON Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 94 08529

Plus en détail

FMC, EPP et Accréditation : adieu! Bonjour le Développement Professionnel Continu

FMC, EPP et Accréditation : adieu! Bonjour le Développement Professionnel Continu FMC, EPP et Accréditation : adieu! Bonjour le Développement Professionnel Continu Bertrand Dureuil Pôle Réanimations R Anesthésie sie et SAMU CHU Rouen Fédération des Spécialit cialités s MédicalesM Absence

Plus en détail

Nous Préparons les Talents de Demain

Nous Préparons les Talents de Demain Formation Qualifiante au Métier de Data Manager Niveau I Nous Préparons les Talents de Demain FORMATIONS Pôle de compétences d Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 94 08529 94 30 rue de

Plus en détail

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution.

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. FORMATION CEFIEC Editorial La formation est par essence continue. Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. La technique, l informatique semblent

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

Faciliter l autonomie des dirigeants pour qu ils puissent piloter la démarche par eux-mêmes : UNE PÉDAGOGIE ADAPTÉE.

Faciliter l autonomie des dirigeants pour qu ils puissent piloter la démarche par eux-mêmes : UNE PÉDAGOGIE ADAPTÉE. POUR FAVORISER LA RÉUSSITE DE VOTRE PROJET ASSOCIATIF, IL EST INDISPENSABLE D ÉLABORER UNE STRATÉGIE. L URIOPSS DES PAYS DE LA LOIRE VOUS PROPOSE UN GUIDE D ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE ASSOCIATIVE QUI

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations progressons ensemble dans votre organisation et vos relations CONSEIL FORMATION MANAGEMENT - RH L entreprise est notre challenge Nous soutenons votre entreprise dans toutes les réalisations visant sa réussite.

Plus en détail

PROJET QUALITE / GESTION DES RISQUES 2007 2011

PROJET QUALITE / GESTION DES RISQUES 2007 2011 Mars 2007 PROJT QUALIT / GTION D RIQU 2007 2011 Tome II Chapitre 2 du projet d établissement 2007-2011 Page 1 sur 27 OMMAIR I INTRODUCTION P. 3 II L CADR D RFRNC P. 3 III L VALUR RAFFIRM DU PROJT QUALIT

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Convention constitutive

Convention constitutive Convention constitutive Entre les parties signataires, Vu les textes législatifs suivants : - l article L. 6321-1 du Code de Santé Publique relatif aux réseaux de santé - la loi n 2002-303 du 4 mars 2002

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la formation ainsi que sur le centre.

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la formation ainsi que sur le centre. - - 1 - - 2 - - 3 - - Vous apprendrez à devenir praticien en travaillant en toute sécurité, dans l écoute, le respect et la bienveillance et en respectant une certaine éthique. Le praticien Bien-Etre peut

Plus en détail

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale La hiérarchisation des risques, une aide à la décision 2 ème congrès de l Afgris 16 et 17 octobre 2003 Direction de l Hospitalisation

Plus en détail

Métier de Data Manager

Métier de Data Manager Formation Qualifiante au Métier de Data Manager Niveau II Nous Préparons les Talents de Demain ABSILON FORMATIONS Pôle de compétences d ABSILON Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 94 08529

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

PLAN CANCER 1 ET EVALUATION DE l INNOVATION Robert Launois

PLAN CANCER 1 ET EVALUATION DE l INNOVATION Robert Launois PLAN CANCER 1 ET EVALUATION DE l INNOVATION Robert Launois Correspondance : Pr Robert LAUNOIS 28 rue d Assas 75006 PARIS Email : launois.reesfrance@wanadoo.fr - Site internat : http://www.rees-france.com

Plus en détail

Date limite de dépôt de dossier : 24/07/2015

Date limite de dépôt de dossier : 24/07/2015 DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTRÉE À L INSTITUT DE FORMATION AIDE SOIGNANT de CARPENTRAS Date limite de dépôt de dossier : 24/07/2015 Session 2016 SOMMAIRE Constitution du dossier d inscription

Plus en détail

CERTIFICATIONS EN SANTE

CERTIFICATIONS EN SANTE CERTIFICATIONS EN SANTE INSTITUT CLAUDIUS REGAUD Délégation Qualité David VERGER 20-24, rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex 05-61-42-46-22 Verger.david@claudiusregaud.fr CLAUDIUS REGAUD, PÈRE

Plus en détail

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience Allocution d ouverture Claude Evin Directeur général, ARS Île-de-France 2 Allocution d ouverture Jean-Luc Harousseau Président, Haute Autorité de Santé 3 Plénière Sécurité du patient, des défis à relever

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

DE QUALITE GESTION DES RISQUES DEVELOPPEMENT DURABLE

DE QUALITE GESTION DES RISQUES DEVELOPPEMENT DURABLE PROJET DE QUALITE / GESTION DES RISQUES / DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Les «5 sens» de la certification V2014. Pr Philippe Michel Directeur Organisation, Qualité, Risques et Usagers Hospices Civils de Lyon

Les «5 sens» de la certification V2014. Pr Philippe Michel Directeur Organisation, Qualité, Risques et Usagers Hospices Civils de Lyon Les «5 sens» de la certification V2014 Pr Philippe Michel Directeur Organisation, Qualité, Risques et Usagers Hospices Civils de Lyon Cœur du réacteur Connaissez-vous les 10 risques pour le patient? Quels

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail