GUIDE METHODOLOGIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE METHODOLOGIQUE"

Transcription

1 GUIDE METHODOLOGIQUE AIDE A LA MISE EN PLACE D UNE POLITIQUE «QUALITE ET RISQUES» EN ETABLISSEMENT DE SANTE Février 2006 Direction des Activités Médicales et de la Qualité Cellule Qualité, Risques et Vigilances Centre Hospitalier - 1 Rue Combarel RODEZ Cedex

2 PREAMBULE Ce guide a été élaboré par la cellule qualité risques et vigilances du Centre Hospitalier de Rodez, à la suite de la construction de sa propre politique Qualité et Risques. Ce document, issu des travaux de la cellule, réalisé en collaboration avec la Générale d Innovation et le soutien de l Agence Régionale d Hospitalisation, résume la méthodologie adoptée pendant l année de structuration de la démarche de Rodez. Il vise à proposer à d autres établissements le cadre méthodologique utilisé, afin de les aider à structurer et coordonner leurs démarches qualité et risques

3 SOMMAIRE PAGE INTRODUCTION A- La réforme hospitalière B- Environnement sécuritaire et développement de la certification et de l évaluation des pratiques C- Un cadre législatif général cohérent D- Finalité du guide méthodologique ère partie : OBJECTIF DE LA DEMARCHE DE MISE EN PLACE D UNE POLITIQUE QUALITE ET RISQUES CLAIRE ET PARTAGEE A- L hôpital, une structure complexe B- Développant des activités à risques C- Justifiant le développement d une politique claire et partagée ème partie : METHODOLOGIE DE STRUCTURATION DE LA POLITIQUE QUALITE - RISQUES A- Les bases de la méthodologie proposée B- Le principe général de la méthodologie à développer Etape 1 : Faire un état des lieux en matière de qualité et gestion des risques Etape 2 : Construire l architecture des processus Etape 3 : Analyser et synthétiser les cartographies et fiches processus Etape 4 : Finaliser la structuration de la politique qualité et risques de l établissement Etape 5 : Piloter la démarche ème partie : SYNTHESE DE LA DEMARCHE 18 BIBLIOGRAPHIE 20 ANNEXE 1 : ANNEXE 2 : ANNEXE 3 : ANNEXE 4 : ANNEXES GUIDE DE LECTURE DES FICHES PROCESSUS GUIDE DE LECTURE DES CARTOGRAPHIES LOGIGRAMME DE SYNTHESE DE LA METHODOLOGIE TRAMES DES 7 FICHES PROCESSUS ET EXEMPLES DE CARTOGRAPHIES

4 INTRODUCTION Aujourd hui, le système de santé se caractérise par trois évolutions majeures en cours touchant : - La réforme hospitalière - L'environnement sécuritaire - Le développement de la certification et de l évaluation des pratiques Le dispositif conduisant cette évolution repose sur des textes législatifs successifs complémentaires fixant ainsi un cadre général cohérent. Le présent guide se veut être un outil à la disposition des établissements de santé, afin de construire une politique qualité et risques adaptée à ce contexte. A- La réforme hospitalière. La réforme hospitalière ( ordonnance n du 2 mai 2005 simplifiant le régime juridique des établissements de santé) donne une place majeure à la démarche d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans le management, et ce à plusieurs niveaux : - sur un plan institutionnel, avec le rôle du conseil d administration et de la commission médicale d établissement (par le biais de la sous commission spécialisée) en charge de l élaboration de la politique qualité et risque (article L61431 article L61441) - au niveau des secteurs d'activité L organisation des établissements par pôles d activités (contractualisation, délégation de gestion, projet de pôle ) oblige la prise en compte de la qualité et de l évaluation, comme outil de management interne. Les projets de pôles devront obligatoirement comporter un volet relatif à la qualité et à l évaluation des soins et des objectifs d évaluation des pratiques professionnelles

5 B- L environnement sécuritaire et le développement de la certification et de l évaluation des pratiques. La démarche de certification de la Haute Autorité de Santé (H.A.S.), insiste sur l aspect politique et de mise en œuvre des démarches qualité et de gestion des risques coordonnées et structurées. Elle met l'accent sur : 1. le renforcement de la dimension politique et du rôle des dirigeants (directeurs, président de CME, chefs de pôles..) ; l importance d impliquer les responsables notamment médicaux dans le développement et le suivi des démarches d évaluation et d amélioration de la qualité. 2. l' approche systémique sur les fonctions transversales, avec l'organisation : : - de la qualité et la gestion des risques liées aux soins, - des ressources humaines, logistiques, hôtelières et du système d information. 3. l appréciation de la qualité du service médical rendu au patient ; l implication de l ensemble des professionnels des secteurs d activité ; la mise en oeuvre de la politique qualité au sein de ces secteurs. 4. l'obligation de développer une politique institutionnelle d'évaluation des pratiques et d'instaurer une démarche qualité recouvrant l'ensemble des activités (par type de prise en charge, par ressources transversales ressources humaines, logistique ) - 5 -

6 C- Un cadre législatif général cohérent Les enjeux de qualité et de sécurité des soins, et l'évolution des mentalités ont amené le législateur à intervenir de manière volontariste en ces domaines, construisant ainsi un cadre législatif réglementaire et cohérent : loi n du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de soins. Elle consacre 5 titres : à la solidarité envers les personnes âgées, à la démocratie sanitaire qui développe les droits du patient, à la qualité du système de santé, à la réparation des risques sanitaires et aux dispositions relatives à l outre mer. loi n du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Elle définit la politique de santé selon des objectifs pluriannuels (tous les 5 ans), elle complète la loi du 4 mars Elle définit sous plusieurs angles la prévention, l éducation, la qualité des soins et la sécurité mais aussi la dimension d organisation du système de santé. loi n du 13 août 2004 relative à l assurance maladie. Elle détermine l organisation de l offre de soins et la maîtrise des dépenses de santé : coordination et continuité des soins ( dossier médical personnalisé), qualité des soins (création de la haute autorité de santé), création de nouveaux instituts. décret n du 14 avril 2005 relatif à l évaluation des pratiques professionnelles. Elle précise les modalités d organisation de l évaluation par la H.A.S. Ces quatre lois s'adossent à la démarche d'accréditation (1996) et de certification (2004)

7 Certification V2 Loi du 4 mars 2002 Droits du malade et qualité du système de soins Chapitres 2-3 PATIENT Chapitres 1-4 Ordonnance 2 mai 2005 Nouvelle gouvernance Loi du 9 août 2004 et loi du 13 août 2004 Politique de santé publique et assurance maladie Décret du 14 avril 2005 Evaluation des pratiques professionnelles Schéma 1 : interactions entre les divers textes réglementaires Ce contexte fait apparaître la nécessité de structurer la démarche de gestion qualité et risques des établissements de santé. D- Finalité du guide méthodologique. Ce guide méthodologique a pour objectif : - d apporter des outils permettant de s adapter aux nouvelles dispositions réglementaires et de certification version 2 - de clarifier le rôle et les missions : de chaque structure "gestion qualité et risques" en place ou à créer dans les établissements des différents acteurs - de coordonner les activités qualité, risques et vigilances La mise en œuvre de cette démarche repose sur l appropriation par chaque acteur de sa contribution au système qualité et risques

8 1 ère PARTIE OBJECTIF DE LA DEMARCHE MISE EN PLACE D'UNE POLITIQUE QUALITE ET RISQUES CLAIRE ET PARTAGEE - 8 -

9 Garantir la qualité des soins et de la prise en charge est un impératif. A- L'hôpital, une structure complexe La complexité des processus, en particulier de soins, la diversité de l offre de soins, la variabilité des pratiques, la nécessité de maîtriser les risques et enfin la dimension économique des soins rendent indispensable une démarche structurée d évaluation et d amélioration de la qualité. B- Développant des activités à risques Les missions principales d un établissement de santé, à savoir fournir à des patients en toute sécurité des soins de haute qualité, sont renforcées par une approche globale de la gestion des risques qui s étend à toutes les activités de l établissement. Les différents domaines de risques pour les établissements de santé sont : 1. les activités : risques liés au cœur même de l activité de l hôpital, incluant les risques associés aux pratiques médicales et autres sites de dispensation de soins 2. les ressources humaines : document unique sur les risques professionnels, mais aussi les risques associés tels que les compétences, l absentéisme, 3. la stratégie : risques liés à la croissance d un établissement (SROSS, COM ), 4. les finances : risques financiers notamment l impact de la tarification à l activité (T2A), 5. le domaine juridique et réglementaire : l influence des normes, textes réglementaires, certification sur les établissements 6. la technologie : risques liés aux nouvelles technologies et à leur maintenance

10 C- Justifiant le développement d'une politique claire et partagée Cela nécessite de placer dès maintenant la gestion de la qualité risques et évaluation au cœur des pratiques managériales des responsables. Ces exigences nous conduisent à : dépasser la dimension organisationnelle de la qualité (structures qualité) et impliquer l ensemble des composantes organisationnelles de l établissement (secteurs d activité, directions fonctionnelles, secteurs d activité) positionner l évaluation comme mission au même titre que la coordination des démarches qualité et de gestion des risques Dans ce contexte, la construction du présent outil a été motivée par la volonté de : rendre lisible par tous la politique qualité risques et évaluation, et permettre ainsi à chacun de se positionner de façon pertinente comme acteur des processus qualité risques, structurer et constituer un pilotage institutionnel de la qualité - risques et de l évaluation, mieux organiser les interfaces entre les démarches qualité et gestion des risques. L objectif final est l appropriation par chaque responsable de sa contribution au système qualité risques et évaluation

11 2 ème PARTIE METHODOLOGIE DE STRUCTURATION DE LA POLITIQUE QUALITE ET RISQUES CONSTRUCTION DE L'OUTIL

12 A- Les bases de la méthodologie proposée. La politique qualité et risques concerne trois domaines : 1. la démarche d amélioration continue de la qualité, 2. la gestion des risques, 3. et les vigilances sanitaires. qui se décomposent en activités transversales, interactives entre elles, appelées «processus». Ces processus, au nombre de sept, et couvrant l ensemble des secteurs d activités, sont à priori adaptables quelle que soit la situation organisationnelle et opérationnelle de l établissement et nécessitent une gestion institutionnelle et pragmatique (de terrain). Processus 1 Amélioration continue de la qualité Il s appuie sur le plan d amélioration de la qualité (PAQ) issu souvent de la première accréditation. Il exprime la politique globale de la qualité au sein de l établissement Processus 2 Gestion des démarches qualité sectorielles Il détermine l organisation générale des démarches qualité spécifiques (services techniques, restauration, blanchisserie, stérilisation, laboratoires ). Processus 3 Gestion des risques Il définit le système de gestion des événements indésirables (à posteriori) et la prévention des risques (à priori). Elle peut inclure le document unique sur les risques professionnels Processus 4 Processus 5 Processus 6 Processus 7 Gestion des vigilances sanitaires Evaluation des pratiques Evaluation satisfaction des patients Gestion de crise Il s appuie sur le système de déclaration et de la coordination des vigilances Elément incontournable de toute démarche qualité, il recouvre l ensemble des secteurs d activité. Il alimente les démarches d amélioration continue de la qualité. Il est important d évaluer la perception par le patient de la qualité des prestations dispensées et du respect de ses droits. Il décrit les conditions d organisation de la gestion des crises en dehors des plans réglementaires (plan blanc, plan bleu, plan rouge )

13 B- Le principe général de la méthodologie à développer. Le schéma ci-dessous présente la démarche globale de structuration de la politique. Elle reprend les 4 phases du principe de l amélioration continue : - PLAN = PLANIFIER : phase d analyse du fonctionnement actuel de l hôpital, des exigences réglementaires, et de croisement de toutes ces informations. - DO = FAIRE : Définition des organisations à mettre en place et mise en œuvre de plans d actions - CHECK = EVALUER : Evaluer l efficacité des actions mises en place - ACT = REAJUSTER : Améliorer en fonction des résultats obtenus EXIGENCES REGLEMENTAIRES Organisations actuelles Identification de 3 domaines - QUALITE - RISQUES - VIGILANCES Définition de processus 1- Amélioration continue de la qualité 2- Gestion des démarches qualité sectorielles 3- Gestion des risques 4- Gestion des vigilances sanitaires 5- Evaluation des pratiques 6- Evaluation satisfaction des patients 7- Gestion de crise Organisations futures SECTEURS D ACTIVITE : besoins, démarches d amélioration cartographies Fiches processus Schéma 2 : Méthodologie de structuration de la politique qualité et risques et évaluation

14 Il s agit, à partir de la structuration proposée (3 domaines et 7 processus) : Etape de réaliser un état des lieux : Bilan sur le fonctionnement de ces trois domaines dans l établissement, identification des points forts et les points à améliorer détermination d objectifs propositions d amélioration et des bénéfices attendus et ce pour chaque processus Etape de formaliser les organisations envisagées futures au travers de cartographies et de fiches processus Etape de définir un plan d actions Etape de procéder à une validation et une communication institutionnelle Etape de piloter la démarche et d évaluer son fonctionnement et son efficacité L annexe 3 présente un logigramme de synthèse de cette méthodologie

15 1- Réaliser un Etat des lieux 2- Formaliser les organisations futures 3- Définir un plan d actions 4- Validation et communication institutionnelle 5- Piloter et évaluer ETAPE Faire l'état des lieux en matière de qualité, gestion des risques et vigilances dans l établissement. Ce travail nécessite la constitution d un groupe de travail pluridisciplinaire et opérationnel ; il peut s appuyer sur des structures déjà existantes comme une cellule qualité par exemple. Le groupe devra : Dans un premier temps analyser l existant, en répertoriant notamment : 1. l organisation générale de l établissement en matière de management, orientations stratégiques, politique qualité - risques, 2. l organisation spécifique de l établissement : présence des commissions réglementaires et leurs fonctionnements, structures qualité - risques en place et leur pilotage interne, présence d une coordination des vigilances, 3. le niveau de formation à la qualité, gestion des risques et vigilances de l établissement 4. le degré de culture de sécurité dans l établissement, 5. le degré de culture de l évaluation dans l établissement, 6. le degré du système de communication et d information propre à l établissement 7. les comptes rendus d accréditation, fiches sécurité de l HAS (gestion des risques liée à l environnement) 8. les outils qualité - risques que l établissement disposent (système organisé et maîtrisé de gestion de la documentation interne, logiciels, documents..), 9. les documents propres à chaque établissement (contrats d objectifs, projets institutionnels, plan d amélioration de la qualité ) 10. les retours des différentes enquêtes de satisfaction ou résultats d évaluation 11. les documents externes : documents des organismes (HAS, AFFSAPS ) et tutelles Dans un deuxième temps rapprocher et constater l'écart entre la situation de l'établissement et les exigences réglementaires et de certification (cf. introduction) Cet état des lieux est à recadrer dans le découpage du système : par processus

16 1- Réaliser un Etat des lieux 2- Formaliser les organisations futures 3- Définir un plan d actions 4- Validation et communication institutionnelle 5- Piloter et évaluer ETAPE Construire l'architecture des processus (élaboration des cartographies et fiches processus) A- Décrire le fonctionnement optimal pour chaque processus, rédiger la cartographie. Chaque processus, au regard de l existant, doit faire l objet d une réflexion sur l organisation souhaitable pour un fonctionnement optimal. Chaque organisation est alors formalisée au travers de cartographies. 10 voir annexes 2 et 4«exemple de cartographie» «guide de lecture d'une cartographie» Les cartographies sont construites selon la logique de construction de la certification V2 (les quatre chapitres du référentiel) : 1. Politique et qualité du management 2. Ressources transversales 3. Prise en charge du patient 4. Evaluation et dynamique d amélioration La cartographie d un processus : - décrit l enchaînement des étapes de l activité transversale de l établissement - Identifie les responsables (acteurs ou structures) - Identifie les éléments d entrée qui déclenchent le déroulé du processus

17 B- Identifier les actions d amélioration à mettre en place pour chaque processus Un parallèle est fait entre le fonctionnement optimal qui vient d être décrit et le fonctionnement actuel. Chaque action ou étape du processus décrit fait l objet d une analyse avec constat des écarts. Les écarts font l objet de propositions d amélioration concrètes et précises. C- Rédiger la synthèse (fiche processus). Tous les éléments analysés sont repris à l intérieur des sept rubriques de la «fiche processus». voir annexe 1 «guide de lecture d'une fiche processus». Elle résume de façon concise : - la définition du processus, - les éléments déclenchants, - les exigences à satisfaire, - le fonctionnement actuel, - les bénéfices attendus - les objectifs d amélioration proposés, - les moyens envisagés pour la mesure de l efficacité du processus. La fiche processus constitue une synthèse des activités transversales ou «processus» décrits dans les cartographies et de l analyse qui en a été faite.! Chaque cartographie et fiche est propre à chaque établissement. Seules les rubriques "définition", "éléments déclenchants", "exigences à satisfaire" sont communes à tous les établissements. Le contenu des cartographies figurant dans ce guide est à titre d'exemple

18 1- Réaliser un Etat des lieux 2- Formaliser les organisations futures 3- Définir un plan d actions 4- Validation et communication institutionnelle 5- Piloter et évaluer ETAPE Analyser et synthétiser les cartographies et fiches processus A partir des cartographies et fiches processus, l analyse va permettre : d identifier des actions prioritaires d ordre institutionnel ou de conduite opérationnelle de définir les modalités d implication des secteurs d activités dans la démarche qualité risques, c est à dire la place de la qualité et risques dans le management des pôles de fournir et utiliser les outils nécessaires à la mise en place des nouveaux fonctionnements des processus identifiées. Les actions ou les plans d actions sont issus, soit des objectifs d amélioration proposés dans les fiches processus à la rubrique «6», soit d une synthèse de ces mêmes objectifs

19 1- Réaliser un Etat des lieux 2- Formaliser les organisations futures 3- Définir un plan d actions 4- Validation et communication institutionnelle 5- Piloter et évaluer ETAPE Finaliser la structuration de la politique qualité et risques de l'établissement Un document final résumant le positionnement de l établissement, de ces objectifs, des résultats fournis et des actions prioritaires, sera formalisé et présenté pour la validation institutionnelle avant sa mise en oeuvre. Il peut être construit selon le découpage suivant : Contexte de la démarche Objectif de la démarche : mise en place d une politique claire et partagée au sein de l établissement Méthodologie de structuration de la politique qualité-risques Résultats de l analyse ; fiches processus et cartographies Conclusion : proposition d un plan d actions

20 1- Réaliser un Etat des lieux 2- Formaliser les organisations futures 3- Définir un plan d actions 4- Validation et communication institutionnelle 5- Piloter et évaluer ETAPE Piloter la démarche et l évaluer Avant sa mise en œuvre, cette démarche doit faire l'objet d'un pilotage institutionnel : Validation et appui de la direction Présentation et discussion au conseil exécutif Validation par les instances. Les promoteurs de ce document final doivent assurer la communication des décisions finales (plan de communication) à l ensemble de l établissement afin d'engager une mobilisation collective autour de la politique définie. La mise en œuvre est ensuite intégrée dans les démarches de management sectoriel. Une évaluation du fonctionnement devra être assurée afin de mesurer l efficacité du système

21 3 ème PARTIE SYNTHESE DE LA DEMARCHE UNE POLITIQUE QUALITE ET RISQUE CLAIRE ET AFFICHEE

22 La validation et la mise en place des actions prioritaires proposées au travers d un document final permettront de structurer la démarche qualité de façon cohérente : - Les besoins de l établissement et les exigences réglementaires seront pris en compte, - Les activités qualité et risques seront coordonnées, conduisant à la mise en œuvre de l ensemble des actions d amélioration définies dans les fiches processus. Il restera ensuite à évaluer périodiquement ce fonctionnement et faire évoluer le système en conséquence. SYNTHESE STRUCTURATION DE LA POLITIQUE QUALITE RISQUES Eléments d'entrée Chapitre 1: Politique et qualité du management Chapitre 2: Ressources transversales Chapitre 3: Prise en charge du patient Chapitre 4: Evaluations et dynamiques d'amélioration Eléments de sortie Réglementation, manuel d'accréditation, audits, projets indicateurs PR1: Amélioration continue de la qualité Axes de la Politique Qualité e Risques Réglemantation, manuel d'accréditation, declaration d'événments indésirables, vigilance PR2: Gestion des démarches qualité sectorielles PR3: Gestion des risques PR4: Gestion des vigilances sanitaires PR7: Gestion de crise Organisation de la politique Qualité Risques Réglemantation, manuel d'accréditation, declaration d'événments indésirables, vigilance PR2: Gestion des démarches qualité sectorielles PR3: Gestion des risques PR4: Gestion des vigilances sanitaires PR7: Gestion de crise Mise en œuvre de la politique Qualité Risques Manuel d'accréditation, decret EPP, exigence norme, besoins patients services PR5:Evaluation des pratiques PR6: Evaluation de la sastisfaction des patients Evaluation de la politique Qualité Risques Schéma 3 : synthèse de structuration de la politique qualité et risques

23 BIBLIOGRAPHIE Haute autorité de santé. Manuel d accréditation des établissements de santé. Deuxième procédure d accréditation, Septembre Haute autorité de santé. Guide d aide à la cotation. Deuxième procédure de certification des établissements de santé (V2), Novembre Loi n du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Loi n du 13 août relative à l assurance maladie. Décision du 13 avril 2005 relative à la procédure de certification des établissements de santé. Ordonnance n du 2 mai 2005 simplifiant le régime juridique des établissements de santé. Décret n du 14 avril 2005 relatif à l évaluation des pratiques professionnelles Loi n du 4 mars 2002 relative aux droits des patients et à la qualité des soins Ministère de la santé, de la famille, des personnes handicapés. DHOS. Recommandations pour l élaboration et la mise en œuvre d un programme de gestion des risques dans les établissements de santé. Haute autorité de santé. Principes méthodologiques pour la gestion des risques en établissements de santé, Janvier Haute autorité de santé. L évaluation des pratiques professionnelles dans le cadre de l accréditation des établissements de santé, Juin

24 ANNEXES SOMMAIRE DES ANNEXES ANNEXE 1 : GUIDE DE LECTURE DES FICHES PROCESSUS ANNEXE 2 : GUIDE DE LECTURE DES CARTOGRAPHIES ANNEXE 3 : LOGIGRAMME DE SYNTHESE DE LA METHODOLOGIE ANNEXE 4 : TRAMES DES 7 FICHES PROCESSUS ET EXEMPLES DE CARTOGRAPHIES

25 ANNEXE 1 GUIDE DE LECTURE DES FICHES PROCESSUS FICHE PROCESSUS RUBRIQUE CONTENU DE LA RUBRIQUE Définition Périmètre de l'activité - processus Eléments déclenchants Reprise des éléments d entrée de la cartographie, qui alimentent l activité, et pouvant être d origine diverses (réglementation, indicateurs, résultats d audits, projets institutionnels ) Exigences à satisfaire résultats attendus du processus, issus d obligations réglementaires et de la certification. Bénéfices attendus Résultats attendus de la mise en place et du fonctionnement optimal du processus. Fonctionnement actuel Décline les points forts et points à améliorer du fonctionnement actuel Objectifs d amélioration proposés Proposition d amélioration à valider par les structures ou responsables concernés Mesure de l efficacité du processus Eléments permettant de juger de la pertinence des actions d amélioration mises en place

26 ANNEXE 2 GUIDE DE LECTURE DES CARTOGRAPHIES Les cartographies décrivent : - les éléments déclenchant l activité décrite. - l enchaînement des différentes étapes de l activité - les acteurs en charge de la réalisation de chacune des actions Cette présentation permet à chaque responsable et à chaque composante de l organisation de : comprendre globalement le processus mieux se situer en terme de positionnement et de contributions attendues Eléments déclenchant l activité Découpage selon le manuel de certification V2 Acteur, responsable de chaque action Action, étape de l activité enchaînement des actions Schéma : Méthode de lecture d une cartographie

27 ANNEXE 3 LOGIGRAMME DE SYNTHESE DE LA METHODOLOGIE QUI? QUOI? COMMENT? PRE-REQUIS ETAPE 1- Constitution d'un groupe de travail 1- Méthodologie de gestion de projet Groupe de travail multidisciplinaire avec l'apport d'une structure qualité PHASE D'ANALYSE DES PROCESSUS ETAPE 2- Analyse de l'existant 3- Etablir un parallèle avec les exigences réglementaires 4- Formaliser un fonctionnement optimal adapté à l'établissement CARTOGRAPHIES 5- Cibler les points à améliorer et définir des actions d'amélioration 2- analyse des organisations, état des lieux, rencontre personnes ressources 4- Décrire toutes les étapes du fonctionnement optimal des 7 processus pour l'établissement 5- Définir les axes d'amélioration au regard de chaque étape des processus 6- Formaliser le tout dans les FICHES PROCESSUS 6- Rédiger 7 fiches processus à partir de l'ensemble des éléments cidessus Groupe de travail et personnes compétentes en fonction du processus PHASE D'AMELIORATION DES PROCESSUS ETAPE 7- Analyse de l'ensemble des actions d'amélioration 8- Construire un plan d'actions 9- Mettre en place le plan d'actions 7- Cibler les actions prioritaires parmi toutes celles identifiées PHASE D'EVALUATION DU FONCTIONNEMENT DES PROCESSUS ETAPE 10- Evaluer l'efficacité des mesures mises en place et réajuster si nécessaire

28 ANNEXE 4 FICHES PROCESSUS ET CARTOGRAPHIES TRAMES DES 7 FICHES PROCESSUS EXEMPLES DE CARTOGRAPHIES Les fiches processus et cartographies des 7 processus identifiés sont présentées dans les pages suivantes à titre d'exemples. Un guide méthodologique de lecture est disponible en annexes 1 et

29 PROCESSUS 1 AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE

30 Cellule Qualité, Risques, Vigilances AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE FICHE PROCESSUS 1 Page 1/2 DEFINITION La définition d orientations stratégiques et d une politique qualité claire et partagée par l ensemble de l établissement constitue un préalable à la mise en œuvre d une politique d amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Elle s appuie sur le plan d amélioration de la qualité (PAQ) et son développement au sein de chaque secteur d activité. Elle prend en compte les résultats des évaluations des activités. Elle nécessite un engagement institutionnel et une implication des responsables et dirigeants dans l ensemble des organisations de l établissement. ELEMENTS DECLENCHANTS Réglementation Manuel d accréditation version 2 Projets institutionnels, de services et de pôles Audits, enquêtes de satisfaction, indicateurs Incident, événements indésirables, déclaration de vigilances EXIGENCES A SATISFAIRE Manuel d accréditation version 2 : 15 références sur 53 références. Référence 6 : Définir une politique d amélioration de la qualité et de la gestion des risques. Référence 13 : Mettre en place un système de management de la qualité. Référence 25 : Implication des services d activité dans l amélioration continue de la qualité. Référence 50 : Evaluer le programme d amélioration continue de la qualité et ses résultats. Références associées : Loi n du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de soins. Titre II : Démocratie sanitaire Chapitre 4 : Responsabilités des professionnels de santé : Article 23 (obligation de déclaration). Titre II : Démocratie sanitaire Chapitre 6 : Organisation régionale de la santé : Article 35 ( besoins de santé de la population). Titre III : Qualité du système de santé Chapitre 1 : Compétence professionnelle Article 49 ( évaluation de la qualité de la prise en charge) Loi n du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Titre III : Modernisation du système de veille, d alerte et gestion des situations d urgence sanitaire : Articles 15 à 22 ( Veille et alertes, prévention et gestion des menaces sanitaires graves et situations d urgences)

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale La hiérarchisation des risques, une aide à la décision 2 ème congrès de l Afgris 16 et 17 octobre 2003 Direction de l Hospitalisation

Plus en détail

Compte Qualité. Maquette V1 commentée

Compte Qualité. Maquette V1 commentée Compte Qualité Maquette V1 commentée Élaborée suite à l expérimentation conduite par la Haute Autorité de santé au second semestre 2013 auprès de 60 établissements testeurs. Direction de l Amélioration

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CRF DE SAINT BLANCARD

RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CRF DE SAINT BLANCARD RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CRF DE SAINT BLANCARD - 32140 - Saint Blancard JUILLET 2012 SOMMAIRE PREAMBULE 4 1. Les objectifs de la certification des établissements de santé 5 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services hospitaliers. Ce projet d amélioration de la qualité porte

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ

GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ GESTION DES RISQUES Cartographie COVIRISQ PLAN Préambule Historique de la démarche Cartographie Organigramme Situation actuelle Constat Préambule OVE comprend : Un secteur social Un secteur médico-social

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

Développement spécifique d'un système d information

Développement spécifique d'un système d information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Développement spécifique d'un système d information Référence : CNRS/DSI/conduite-proj/developpement/proc-developpement-si

Plus en détail

Rencontres ACADAM 25-26 juin 2014

Rencontres ACADAM 25-26 juin 2014 Rencontres ACADAM 25-26 juin 2014 Démarche Qualité Certification Iso 9001 V2008 et bientôt V2015 Recherche clinique (CRC-Biostatistiques) 1 Etat des lieux La recherche clinique (RC) occupe une place forte

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

CERTIFICATIONS EN SANTE

CERTIFICATIONS EN SANTE CERTIFICATIONS EN SANTE INSTITUT CLAUDIUS REGAUD Délégation Qualité David VERGER 20-24, rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex 05-61-42-46-22 Verger.david@claudiusregaud.fr CLAUDIUS REGAUD, PÈRE

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

2014-2018 CLINIQUE SAINT-JEAN DOC STRAT-PIL-15

2014-2018 CLINIQUE SAINT-JEAN DOC STRAT-PIL-15 2014-2018 CLINIQUE SAINT-JEAN DOC STRAT-PIL-15 [POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES, SECURITE DES SOINS, ENVIRONNEMENT] 1 ENGAGEMENTS QUALITÉ, SÉCURITÉ, GESTION DES RISQUES ET ENVIRONNEMENT Depuis sa

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD Retour d expérience suite à la visite de certification V2014 Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD 1 Retour d expérience Présentation _Visite Certification du CH de Nontron_Janvier V2014_Centre Hospitalier

Plus en détail

Plan de communication

Plan de communication Plan de communication Politique d établissement émis le : Avril 2007 Par Direction de la communication Table des matières 1 Etat des lieux 3 1.1 Le cadre et les définitions 3 1.2 Le contexte extérieur

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

L analyse de processus au service de la gestion des risques

L analyse de processus au service de la gestion des risques L analyse de processus au service de la gestion des risques 1. Pourquoi faire? 2. L analyse des processus : une notion clé Définition Typologie et cartographie Niveaux d approche 3. Une approche pour identifier

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

Re c o m m a n da t i o n s d e b o n n e s. L évaluation interne : repères pour les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Re c o m m a n da t i o n s d e b o n n e s. L évaluation interne : repères pour les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes Re c o m m a n da t i o n s d e b o n n e s pratiques professionnelles L évaluation interne : repères pour les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes INTRODUCTION... 5 L évaluation

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES

La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES Gilbert Mounier 1 La SoFGRES association loi 1901 à but non

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Agadir-Maroc 15 décembre 2007 Thierry LONGEAU www.alcantis.fr Thierry LONGEAU Dirigeant du cabinet Alcantis Experts en systèmes d informations et de gestion

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE DE SOINS SPECIALISE LE CHÂTEAU DU BOY. Lanuéjols 48000 MENDE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE DE SOINS SPECIALISE LE CHÂTEAU DU BOY. Lanuéjols 48000 MENDE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE DE SOINS SPECIALISE LE CHÂTEAU DU BOY Lanuéjols 48000 MENDE SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p. 3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «Services et prestations des secteurs sanitaire et social» Septembre 2007 Arrêté portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

PROJET QUALITE / GESTION DES RISQUES 2007 2011

PROJET QUALITE / GESTION DES RISQUES 2007 2011 Mars 2007 PROJT QUALIT / GTION D RIQU 2007 2011 Tome II Chapitre 2 du projet d établissement 2007-2011 Page 1 sur 27 OMMAIR I INTRODUCTION P. 3 II L CADR D RFRNC P. 3 III L VALUR RAFFIRM DU PROJT QUALIT

Plus en détail

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE Les propositions de réponse à cet appel d'offres devront être adressées par voie postale ou électronique à l attention du chargé

Plus en détail

Qualité et gestion des risques

Qualité et gestion des risques formation 2007 Qualité et gestion des risques Qualité et certification HAS Démarche qualité Qualité et certification ISO Qualité en imagerie Qualité au laboratoire Management des risques Risques spécifiques

Plus en détail

Apsydia. Centres de Service. Auteurs : Christophe Dauphin / Philippe André Version : v1.2 septembre 2011. Module de Formation : GE1

Apsydia. Centres de Service. Auteurs : Christophe Dauphin / Philippe André Version : v1.2 septembre 2011. Module de Formation : GE1 Apsydia Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage Centres de Service Présentation de la démarche Apsydia Auteurs : Christophe Dauphin / Philippe André Version : v1.2 septembre 2011 Module

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

MANUEL QUALITE RESUME

MANUEL QUALITE RESUME CNDA Centre National de Dépôt et d'agrément MANUEL QUALITE RESUME 515, chemin du Mas de Rochet 34170 Castelnau le Lez France 04.67.02.30.00 www.cnda-vitale.fr Version 1 1 / 8 21 avril 2010 PRESENTATION

Plus en détail

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience Allocution d ouverture Claude Evin Directeur général, ARS Île-de-France 2 Allocution d ouverture Jean-Luc Harousseau Président, Haute Autorité de Santé 3 Plénière Sécurité du patient, des défis à relever

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Processus Gestion de Projet

Processus Gestion de Projet Processus Gestion de Projet 1 / 11 Contenu 1 Introduction... 3 2 Le cycle de vie du projet... 4 2.1 Présentation... 4 2.2 Cycle de vie d un projet... 5 2.3 Les livrables... 5 3 Les étapes du management

Plus en détail

Programme Hôpital numérique

Programme Hôpital numérique Programme Hôpital numérique Boite à outils pour l atteinte des pré-requis Fiches pratiques Octobre 2012 Direction générale de l offre de soins Sommaire 1. LE PROGRAMME HOPITAL NUMERIQUE... 3 2. LE SOCLE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Organisation MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

PROJET QUALITE 2015-2019

PROJET QUALITE 2015-2019 PROJET QUALITE 2015-2019 [Texte] TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION 5 II. LES ORIENTATIONS 6 AXE 1 PERENISER UN SYSTÈME DE MANAGEMENT BIEN STRUCTURÉ DANS LEQUEL LES ACTEURS S IMPLIQUENT ACTIVEMENT 6 a.

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie

Caisse Nationale de l'assurance Maladie Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mesdames et Messieurs les Médecins Conseils Régionaux Date : Monsieur le Médecin Chef de La Réunion

Plus en détail

DE QUALITE GESTION DES RISQUES DEVELOPPEMENT DURABLE

DE QUALITE GESTION DES RISQUES DEVELOPPEMENT DURABLE PROJET DE QUALITE / GESTION DES RISQUES / DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie)

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Cette évaluation s est réalisée sur le mois d aout 2013. Un groupe de travail a été formé avec le médecin coordonateur, l infirmière coordinatrice,

Plus en détail

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (2ième édition)

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (2ième édition) Chapitre 1 Introduction et généralités d'itil V3 A. Introduction 26 1. Le contexte 26 2. Des réponses à ce contexte 27 B. Les bonnes pratiques ITIL V3 28 1. Les bonnes pratiques 28 a. Introduction 28 b.

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

En 2008, le CHU de Rouen a fait certifier ses Etablissements par les visiteurs de l HAS et ainsi confirmé son rôle Primordial d acteur de la Santé au

En 2008, le CHU de Rouen a fait certifier ses Etablissements par les visiteurs de l HAS et ainsi confirmé son rôle Primordial d acteur de la Santé au En 2008, le CHU de Rouen a fait certifier ses Etablissements par les visiteurs de l HAS et ainsi confirmé son rôle Primordial d acteur de la Santé au sein de la région. Les activités de maintenance de

Plus en détail

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (3ième édition)

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (3ième édition) Chapitre 1 Introduction et généralités d'itil V3 A. Introduction 26 1. Le contexte 26 2. Des réponses à ce contexte 27 B. Les bonnes pratiques ITIL V3 28 1. Les bonnes pratiques 28 a. Introduction 28 b.

Plus en détail

Santé durable et responsable

Santé durable et responsable Santé durable et responsable Je suis verteux! Qui le dit et comment je le mesure? Dossier de presse, 11 juin 2015 Présentation du guide d'évaluation RSE santé selon le modèle AFAQ 26000 à l usage des établissements

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Fédérer, responsabiliser votre personnel autour d un projet commun. Un outil intelligent de management. Séminaire démarche qualité en hôtellerie, 23/01/07

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1.1. Pays bénéficiaire... 1 1.2. Autorité contractante... 1 2. CONTEXTE...

Plus en détail

La démarche qualité. Un nouveau mode de management pour l hôpital

La démarche qualité. Un nouveau mode de management pour l hôpital La démarche qualité Un nouveau mode de management pour l hôpital Quelques définitions La qualité selon la norme ISO La qualité selon la définition de l'oms L'assurance qualité selon la norme ISO Le management

Plus en détail

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence 1992 L agenda 21 1992 2001 Rapport Européen 1997 La déclaration de Rio 2003 1999 Prév. 2009 Le Pacte Mondial L

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

La pratique de l ITSM. Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle

La pratique de l ITSM. Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle La pratique de l ITSM Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle Création : avril 2012 Mise à jour : avril 2012 A propos A propos du document Ce document pratique est le résultat

Plus en détail

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Sommaire 1. Présentation d IDS Scheer et de ses Partenaires «Santé» 2. Modélisation par les métiers des processus et données clés dans le secteur «Santé»

Plus en détail

Maîtriser les processus de l entreprise

Maîtriser les processus de l entreprise Michel CATTAN Nathalie IDRISSI Patrick KNOCKAERT Maîtriser les processus de l entreprise Préface de Vincent MAUREL Président d AREVA NP Sixième édition, 1998, 1999, 2001, 2003, 2006, 2008 ISBN : 978-2-212-54160-1

Plus en détail

Préparer et. conduire votre. démarche de. certification V2010. Guide pratique. Photo HAS : Philippe GROLLIER Architecture : cabinet A.

Préparer et. conduire votre. démarche de. certification V2010. Guide pratique. Photo HAS : Philippe GROLLIER Architecture : cabinet A. Préparer et conduire votre démarche de certification V2010 Guide pratique Photo HAS : Philippe GROLLIER Architecture : cabinet A. BÉCHU Janvier 2009 Tous droits de traduction, d adaptation et de reproduction

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon 8 avril 2015 DGOS Rodrigue ALEXANDER 1 Le CH Compiègne-Noyon Territoire de santé Oise-Est (Picardie) issu d une fusion au 1/01/2013 1195litsetplaces(MCO,SSR,HAD,USLD,EHPAD)

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP)

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) ANNEXE 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) La mise en accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) de l'état passe par le lancement de différentes actions,

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France ASCORA RISQUES MANAGEMENT CONSEIL AUDIT FORMATION 2015 Une démarche unique, globale et intégrée de management des risques créatrice de valeur Des prestations essentiellement effectuées au sein de votre

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Intitulé de la formation

Intitulé de la formation Intitulé de la formation La fonction managériale dans les structures du spectacle vivant : parcours de formation comprenant 4 modules. Module 1 Construire et porter une vision de structure : y faire adhérer

Plus en détail

MANUEL QUALITE. 14 septembre 2011. Version I MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20. ELP V : Manuel Qualité Version I 14 septembre 2011 1/19

MANUEL QUALITE. 14 septembre 2011. Version I MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20. ELP V : Manuel Qualité Version I 14 septembre 2011 1/19 MANUEL QUALITE Version I 14 septembre 2011 MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20 1/19 DIFFUSION Classeur des originaux MODIFICATIONS Edition Date Nature de la modification A 3/05/2005 Création du document

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail