Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD"

Transcription

1 Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation

2 CONFLICTS OF INTEREST Part Time: Air Liquide Medical Systems SAU Emergency and ICU department Annecy France Research from our laboratory in Geneva was supported: VYGON MAQUET (NAVA) COVIDIEN (PAV+) DRAGER (SmartCare) GE (FRC)

3 OBJECTIFS " Savoir prioriser les paramètres à monitorer au cours du SDRA " Connaître les moyens simples et fiables et les plus récents et complexes " Connaître les limites pratiques des mesures physiologiques au lit du malade " Etre capable de choisir une stratégie de monitorage efficace et faisable en routine selon son matériel

4 MONITORING DU SDRA: Les incontournables, pas si simple! Vt Pplat PEEPi

5 End-inspiratory alveolar pressure End-expiratory alveolar pressure

6 P plateau = 30 cmh 2 0 P plateau = 40 cmh 2 0

7

8 Distribution différente si l on considère le poids idéal ou le poids réel

9 16 15 Tidal volume/pbw Tidal volume/actual weight Tidal volume/weight (ml/kg) BMI < > 35 ALL

10 MONITORING DU SDRA: Pression trans pulmonaire: Mieux que Vt et Pplat mais pas simple non plus!

11 Assist-control Ventilation Volume vs. Pressure- targeted modes: what s the difference? Volume-control: TransPulmonary Pressure is controlled Pressure-control: TransPulmonary Pressure is NOT controlled

12

13 Pression pleurale (Ppl) pression œsophagienne (Pœso) Sonde intra-œsophagienne Perte de précision selon le tonus œsophagien, élastance du ballon, la position du patient Artéfacts liés aux battements cardiaques Technique délicate et peu appliquée en pratique courante VT 400 ml, PEEP 18 cmh2o

14

15

16

17 LA PRESSION DE PEEP TOTALE TRANSPULMONAIRE Ptp = Pao - Poes

18

19 Grasso et al. ICM 2012

20 MONITORING DU SDRA: Evaluation du recrutement

21 68 patients with ALI / ARDS Whole lung CT at 5, 15 and 45 cmh 2 O Gattinoni et al. NEJM 2006

22 Rationnel physiologique de l étude EXPRESS Low potential of recruitment High potential of recruitment Volume (ml) Vt 6 ml/kg PBW Pel (cm H 2 O) Volume (ml) Vt 6 ml/kg PBW Pel (cm H 2 O) PEEP Mercat et al. JAMA 2008; 299:

23

24 MONITORING DU SDRA: Stress:

25 Stress Index Volume contrôlé Débit inspiratoire constant Patient passif (curarisé) Analyse de la pente de la courbe de Paw inspiratoire Paw = (V x R) + (V x E) + PEP Pente proportionnelle à l élastance du système resp. Ranieri et al. AJRCCM 1994

26

27

28

29

30 SDRA focaux (n = 15), VT 6 ml/kg PBW PEEP : «ARDSnet» vs «stress index» Périodes de 12 h, ordre randomisé PEEP «stress index» : 0,9 < SI < 1,1 ARDSnet Stress index ARDSnet Stress index

31 Limitation Stress Index Modélisation «forcée» de la courbe de pression Courbe convexe puis concave (SI = 1) Hétérogénéité de distribution de l aération Recrutement et distension : phénomènes continus et conjoints Rôle de la paroi thoracique non pris en compte

32 MONITORING DU SDRA: Mesure directe des volumes pulmonaires:

33 Comment est mesurée la CRF? Techniques classiques de mesure: DiluBon à l Helium (sous esbmabon) Plethysmographie (sur esbmabon) Rinçage de l azote N2 Prise en compte uniquement du poumon venblé exclusion de l espace mort dans la mesure du volume de CRF Volume et concentration d azote N2 capturés Changement de la concentration d O2 Détermination du changement en N2 Calcul de la FRC par le module de métabolisme O2 FiO2 =N2 washout FiO2 =N2 washin O2 FRC FRC FRC? FRC? N 2? O 2? FRC?? N 2? O 2?

34 Product Overview Recruitabilit A GE tool for bedside Lung Protection GE imagination at work

35 - ARDS (n = 30), 2 levels of PEEP [low and high (ExPress)] - Estimated recruitment = ΔEELV [(high PEEP low PEEP) x Cstat low PEEP] Dellamonica et al. ICM 2011

36 How to measure recruitment at the bedside? Use of EELV from PEEP 5 to PEEP 15 Dellamonica J. ATS 2010

37 MONITORING DU SDRA: Nouveautés

38 Hager AJRCCM 2005

39 ARDS (n = 1892) ALI non ARDS (n = 404)

40

41 Driving Pressure Driving pressure = Pression de plateau - PEP totale Pression Driving Pressure PEP totale

42

43

44

45 LES PRINCIPAUX MESSAGES " Vt et pressions sont incontournables à surveiller, ils font partie intégrante de la stratégie de ventilation du SDRA " L évolution de la mécanique respiratoire et du recrutement permet d adapter les réglages et d appréhender l évolution " Les nouveaux outils de monitorage présents sur les ventilateurs peuvent être intégrés à la stratégie de service si ils sont utilisables en routines simplement

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA:

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS: Medical

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

VENTILATION PENDANT LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE: DU CONCEPT A LA PRATIQUE

VENTILATION PENDANT LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE: DU CONCEPT A LA PRATIQUE VENTILATION PENDANT LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE: DU CONCEPT A LA PRATIQUE Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network

Plus en détail

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE:

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS:

Plus en détail

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA Stratégies ventilatoires au cours du SDRA DESC Réanimation Médicale Lyon 26 Janvier 2010 C. Guérin Réanimation Médicale, Hôpital de la Croix-Rousse Université de Lyon Inserm 630 LYON, France 1 Introduction

Plus en détail

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur F. Vargas G. Hilbert Département de Réanimation Médicale CHU Pellegrin-Tripode - Bordeaux DESC de Réanimation Médicale Toulouse 15 et 16 mars 2007

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

Les recommandations des experts de la SRLF

Les recommandations des experts de la SRLF Réanim Urgences 2000 ; 9 : 407-12 2000 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés Les recommandations des experts de la SRLF Champ n 1 Définition et fiabilité des paramètres

Plus en détail

Monitorage: Les courbes pression-volume. Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille

Monitorage: Les courbes pression-volume. Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille Monitorage: Les courbes pression-volume Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille Système mécanique ventilatoire et différences de pressions mesurables P dynamique = P VA -P ALV P tt = P Pl

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

SDRA: prise en charge des 48 premières heures.

SDRA: prise en charge des 48 premières heures. SDRA: prise en charge des 48 premières heures laurent.papazian@gmail.com Evolution mortalité Phua et al. AJRCCM 2009 Correction de l hypoxémie Préservation du parenchyme pulmonaire PaO2/FIO2 et mortalité

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011 PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Pr. André DENJEAN 2011 Physiologie de la Respiration Comprend l étude de : La ventilation (commande, effecteurs, mécanique, contrôle) Des échanges gazeux et des transports

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE Principes généraux Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais Ventilation Mécanique Prise en charge du Travail inspiratoire du patient AMELIORATION

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

VNI pour décompensation aigue de BPCO

VNI pour décompensation aigue de BPCO VNI pour décompensation aigue de BPCO Jean-Michel Arnal Sce de réanimation polyvalente et hyperbare Hôpital Font Pré. Toulon jean-michel@arnal.org Rationnel De l obstruction à l hyperinflation Conséquences

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Ventilation artificielle

Ventilation artificielle Ventilation artificielle généralités Objectifs et principes Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités VENTILATION ARTIFICIELLE généralités OBJECTIFS ET PRINCIPES Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Quelques concepts de physiopathologie lors l insuffisance respiratoire aiguë. Définition

Quelques concepts de physiopathologie lors l insuffisance respiratoire aiguë. Définition Quelques concepts de physiopathologie lors l insuffisance respiratoire aiguë Dr H.Rozé Réanimation MHL Unité Thoracique Définition Incapacité du poumon à assurer une oxygénation satisfaisante et/ou de

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie Dr S. Welschbillig La machine d'anesthésie sie Plan La machine d'anesthésie Alimentation Anatomie Les circuits d'anesthésie Circuit ouvert Circuit fermé La ventilation Ventilation contrôlée Ventilation

Plus en détail

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 5 : Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

Les modes de ventilation contrôlée

Les modes de ventilation contrôlée Les modes de ventilation contrôlée Martin Lessard m.d. Service de soins intensifs Hôpital de l Enfant-Jésus 8 mars 2012 PLAN Classification des modes de ventilation Paramètres de la ventilation contrôlée

Plus en détail

Nourrisson, pédiatrique, adulte

Nourrisson, pédiatrique, adulte Nourrisson, pédiatrique, adulte En soins intensifs, vous cherchez plus que des performances ventilatoires de classe mondiale. Vous recherchez des ventilateurs capables de fournir des données fiables et

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

Modes Standards. Modes Avancés

Modes Standards. Modes Avancés Modes Standards VC-VAC Lors de la disparition de la sédation, afin d éviter une désadaptation du patient, HORUS 4 adapte le débit insufflé à la demande du patient. VACI Ce mode associe cycles contrôlés

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Dr Lennart Magnusson, PD & MER Médecin associé Service d Anesthésiologie CHUV-BH-10.303 CH - 1011 Lausanne Tél : +41-21 - 314.20.06 Tél. secrét. : +41-21 -314.20.07

Plus en détail

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012 La ventilation chez l enfant Particularités Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières Serge Dalmas, JLAR 2012 1 Physiologie respiratoire

Plus en détail

PEEP et auto-peep. Dr Marilyn Fortin, MD, FRCPC Anesthésiste-intensiviste Hôtel-Dieu de Lévis 18 Novembre 2010

PEEP et auto-peep. Dr Marilyn Fortin, MD, FRCPC Anesthésiste-intensiviste Hôtel-Dieu de Lévis 18 Novembre 2010 PEEP et auto-peep Dr Marilyn Fortin, MD, FRCPC Anesthésiste-intensiviste Hôtel-Dieu de Lévis 18 Novembre 2010 Objectifs Définir PEEP et auto-peep Connaître des stratégies pour minimiser l auto-peep Connaître

Plus en détail

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs Physiologie de la ventilation mécanique Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA 12 mars 2009 Équation du mouvement de l'air (Equation of motion) Résistance

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail

Mécanique ventilatoire 2

Mécanique ventilatoire 2 Mécanique ventilatoire 2 "Comment le poumon est maintenu et déformé dans la cage thoracique pour assurer la ventilation alvéolaire" L2 - UE Respiratoire Sam Bayat Plan Pressions dans la cavité thoracique

Plus en détail

EXPLORATION EXPLORATION FONCTION- NELLE SOUS VENTILATION ARTIFICIELLE- RESPIRATOIRE

EXPLORATION EXPLORATION FONCTION- NELLE SOUS VENTILATION ARTIFICIELLE- RESPIRATOIRE EXPLORATION EXPLORATION FONCTION- NELLE SOUS VENTILATION ARTIFICIELLE- RESPIRATOIRE GUY ANNAT Lyon Seules seront examinées ici les données d exploration fonctionnelle obtenues à partir des signaux de pression

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique (VM)

Principes de la ventilation mécanique (VM) Principes de la ventilation mécanique (VM) INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE: aspects thérapeutiques Traitement de fond broncho-dilatateurs antidotes antibiotiques anticoagulants chimiothérapie... Traitement

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB- Pagination : 1 de 9 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 41 Rédacteurs Dr V.HAMELIN, urgentiste Chenôve ; Dr L. QUEUDET, urgentiste Dijon

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES 28 janvier 213 Dr Christophe Denantes Fonctions et réglages d un ventilateur

Plus en détail

SERVO-air Ventilateur à turbine. Libérer les performances

SERVO-air Ventilateur à turbine. Libérer les performances SERVO-air Ventilateur à turbine Libérer les performances Libérer les performances La ventilation peut être complexe, mais le ventilateur n a pas à l être. Chez Maquet, nous élaborons des ventilateurs parmi

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Monitorage de la ventilation au cours du SDRA : de la pression de plateau à la pression motrice

Monitorage de la ventilation au cours du SDRA : de la pression de plateau à la pression motrice Le Congrès Médecins. Conférence d Actualisation 2016 Sfar. Tous droits réservés. Monitorage de la ventilation au cours du SDRA : de la pression de plateau à la pression motrice Hadrien Rozé 1* ; Jean-Christophe

Plus en détail

Défaillance VD au cours du SDRA

Défaillance VD au cours du SDRA Défaillance VD au cours du SDRA D Demory Réanimation polyvalente CH Toulon Font-Pré HEMODYNAMIQUE / SDRA ARDS mechanical ventilation : 3704 références ARDS PEEP : 1666 références ARDS tidal volume : 721

Plus en détail

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009 Physiologie respiratoire III & IV 28 janvier 2009 Objectifs et plan Objectifs Comprendre la compression dynamique des bronches Connaître le rôle de la plèvre dans la mécanique ventilatoire Connaître le

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

Monitorage sous ventilation invasive

Monitorage sous ventilation invasive Servo I Engström Dräger XL PB 840 Monitorage sous ventilation invasive Ferron Fred version 2014 Avéa Galiléo 1 1 ITernIS Base Monitorage des pressions des voies aériennes ( Paw ). Définitions. Pression

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire DELABRE Jean-Philippe Base physiopathologique [Frédéric Michard Crit Care 2000] Inspiration normale Diminution de la pression

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

L appareil d anesthésie

L appareil d anesthésie L appareil d anesthésie (principe de fonctionnement, composants, circuits, ventilateurs, évaporateurs) Dr Yannaël COISEL Département d Anesthésie et Réanimation B ; Hôpital Saint Eloi Pr Samir JABER INSERM

Plus en détail

Apports du scanner au cours du SDRA

Apports du scanner au cours du SDRA Apports du scanner au cours du SDRA DELABRE Jean-Philippe DESC réanimation médicale 6 février 2008 JP Delabre (Réanimation métabolique) TDM et SDRA 6 février 2008 1 / 49 Pourquoi faire un TDM dans le SDRA?

Plus en détail

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983 Ventilation intelligente Hamilton Medical La ventilation intelligente depuis 1983 Intelligent Ventilation since 1983 Nous nous efforçons de développer des systèmes intelligents pour servir au mieux les

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente.

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Médecin référent : Dr GEORGES Bernard Equipe IDE : VENTURA P., GUIRAL L., HERVIOU

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

Physiologie du Système Respiratoire. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires

Physiologie du Système Respiratoire. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires. Les volumes pulmonaires Physiologie du Système Respiratoire Les volumes pulmonaires COURS 3 Ventilation pulmonaire: 2. Volumes et capacités pulmonaires 3. 4. Distribution régionale de la ventilation Sandrine Launois-Rollinat

Plus en détail

Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie

Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie A Eghiaian (IGR), JE Bazin, JL Bourgain, X Combes, S Jaber, P Michelet, M Panczer, F Servin, K Nouette

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

COLLAPSUS DE REVENTILATION

COLLAPSUS DE REVENTILATION COLLAPSUS DE REVENTILATION Entre mes poumons, mon coeur balance! Y.Yordanov @YordaYou COLLAPSUS DE REVENTILATION Chute de la pression artérielle dans les suites immédiates de la mise en route d une ventilation

Plus en détail

Ventilateur pulmonaire pour soins intensifs, réanimation et premier secours. 360 x 245 x 300 mm (sans moniteur) Cycle à temps et volume constant

Ventilateur pulmonaire pour soins intensifs, réanimation et premier secours. 360 x 245 x 300 mm (sans moniteur) Cycle à temps et volume constant SIARETRON 3000 ICU Ventilateur pour soin intensif code: 960136 Rev. 1-01/01/2009 CARACTERISTIQUES PRINCIPALES Destination d usage Ventilateur pulmonaire pour soins intensifs, réanimation et premier secours.

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

PNEUMOPATHIE A HERPES EN REANIMATION

PNEUMOPATHIE A HERPES EN REANIMATION PNEUMOPATHIE A HERPES EN REANIMATION SAINT-LEGER MélanieM Réunion inter-régionale de Réanimation R MédicaleM PNEUMOPATHIE A HSV DE L IMMUNOCOMPETENT EN REANIMATION Mythe ou réalitr alité? SAINT-LEGER MélanieM

Plus en détail

Variations du volume pulmonaire au cours de la ventilation mécanique : modes ventilatoires et manœuvres positionnelles

Variations du volume pulmonaire au cours de la ventilation mécanique : modes ventilatoires et manœuvres positionnelles Variations du volume pulmonaire au cours de la ventilation mécanique : modes ventilatoires et manœuvres positionnelles Jean Dellamonica To cite this version: Jean Dellamonica. Variations du volume pulmonaire

Plus en détail

Ventilation artificielle De la physiologie à la pratique

Ventilation artificielle De la physiologie à la pratique CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Ventilation artificielle De la physiologie à la pratique j a n v i e r o c t o b re 2 0 1 3 p r o g r a m m e e n c o u r s d e m p

Plus en détail

SDRA: les critères de Berlin. N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil

SDRA: les critères de Berlin. N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil SDRA: les critères de Berlin N de Prost Réanimation Médicale Hôpital Henri Mondor, Créteil SDRA: critères de Berlin Historique Qu est-ce que le SDRA? Définition actuelle Critères de Berlin Objectifs et

Plus en détail

Physiopathologie des échanges gazeux appliquée à la réanimation respiratoire

Physiopathologie des échanges gazeux appliquée à la réanimation respiratoire Physiopathologie des échanges gazeux appliquée à la réanimation respiratoire Pr J.-L. Diehl Faculté de Médecine, Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité UMR_S 1140 Innovations thérapeutiques en

Plus en détail

Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires

Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires Gilles Lebuffe Pôle d Anesthésie-Réanimation de l Hôpital Huriez, CHU de Lille, 59037, Lille cedex Correspondance : Pr Gilles Lebuffe, Pôle

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

SDRA pour l interniste. Martin Albert M.D. FRCPC Interniste-Intensiviste Professeur agrégé de clinique UdeM Chercheur régulier CRHSCM Mai 2014

SDRA pour l interniste. Martin Albert M.D. FRCPC Interniste-Intensiviste Professeur agrégé de clinique UdeM Chercheur régulier CRHSCM Mai 2014 SDRA pour l interniste Martin Albert M.D. FRCPC Interniste-Intensiviste Professeur agrégé de clinique UdeM Chercheur régulier CRHSCM Mai 2014 Conflit d intérêt Heureusement pour vous mais malheureusement

Plus en détail

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide

Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Ventilation non conventionnelle: De l OHF à la ventilation liquide Table ronde: Détresses respiratoires aiguës Dr Rambaud CCA réanimation pédiatrique et néonatale Hôpital Armand-Trousseau Cet intervenant

Plus en détail

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval Les modes de ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 Ventilation contrôlée vs spontanée Ventilation contrôlée

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

Barotraumatisme lors de la ventilation mécanique Barotrauma during mechanical ventilation

Barotraumatisme lors de la ventilation mécanique Barotrauma during mechanical ventilation Réanimation 14 (2005) 133 139 http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ Barotraumatisme lors de la ventilation mécanique Barotrauma during mechanical ventilation A. Thille *, F. Lellouche, L. Brochard

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL

L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL L ORGANISATION DE L APPAREIL RESPIRATOIRE a-presentation -Présence de 2 poumons(droit et gauche) posés sur le diaphragme: -poumon droit divisé en 3 lobes( supérieur, moyen et inferieur) -poumon gauche

Plus en détail

Objectifs. Minimiser le risque baro-volotraumatique. Optimiser le recrutement alvéolaire. Séparer dès que possible le patient du respirateur

Objectifs. Minimiser le risque baro-volotraumatique. Optimiser le recrutement alvéolaire. Séparer dès que possible le patient du respirateur SDRA lié à la grippe A (H1N1)-2009 Recommandations pour l assistance respiratoire A. Mercat, J-C.M. Richard, A. Combes, J. Chastre, J.D. Ricard, D. Dreyfuss, L. Brochard Pour le Réseau de Recherche en

Plus en détail

Physiologie respiratoire

Physiologie respiratoire Physiologie respiratoire Structure et fonctions de l appareil respiratoire Mécanique ventilatoire Équilibre et mouvement du système thoraco-pulmonaire Propriétés statiques Propriétés dynamiques Expiration

Plus en détail

Techniques de désencombrement respiratoire

Techniques de désencombrement respiratoire Techniques de désencombrement respiratoire Cours DES MPR Février 2011, Reims Professeur FC Boyer Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Reims Hôpital Sébastopol, France, fboyer@chu-reims.fr

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012?

Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012? Défibrillation cardiaque Quoi de neuf en 2012? Pierre MOLS Services des Urgences CHU Saint-Pierre, ULB SEMINAIRES IRIS Séminaire urgence IRIS 7 février 2012 Sommaire Recommandations 2010-15 DEA Défibrillation

Plus en détail

Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem

Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem P Vignon CHU Limoges Circulation pulmonaire = réserve de remplissage du cœur gauche Alimentée par l éjection du ventricule droit Tout évènement qui

Plus en détail

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Paul OUELLET PhD RRT FCCM Professeur associé Université de Sherbrooke Faculté de médecine Consultant clinique Régie régionale de santé vitalité

Plus en détail

Ventilation au bloc : Les incontounables. Bourgain JL Service d anesthésie Département du bloc opératoire

Ventilation au bloc : Les incontounables. Bourgain JL Service d anesthésie Département du bloc opératoire Ventilation au bloc : Les incontounables Bourgain JL Service d anesthésie Département du bloc opératoire Introduction L actualité : La baisse des volumes pulmonaires et l augmentation des pressions d insufflation

Plus en détail

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire système respiratoire Au cours d'une anesthésie au chloroforme, la respiration est parfois due au seul diaphragme tandis que les JF. BRICHANT CHU de Liège muscles intercostaux sont paralysés John Snow,

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

Physiologie respiratoire. Structure et fonctions de l appareil respiratoire Mécanique ventilatoire

Physiologie respiratoire. Structure et fonctions de l appareil respiratoire Mécanique ventilatoire Physiologie respiratoire Structure et fonctions de l appareil respiratoire Mécanique ventilatoire Équilibre et mouvement du système thoraco-pulmonaire Propriétés statiques Propriétés dynamiques Expiration

Plus en détail

HUMIDIFICATION DES GAZ AU COURS DE LA VENTILATION MECANIQUE

HUMIDIFICATION DES GAZ AU COURS DE LA VENTILATION MECANIQUE HUMIDIFICATION DES GAZ AU COURS DE LA VENTILATION MECANIQUE François Lellouche, MD, PhD Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec CONFLITS D INTERÊT - Dépôt de brevet pour l optimisation

Plus en détail

7 ème JRKR / 28 Juin 2014 Hôpital Cochin Paris

7 ème JRKR / 28 Juin 2014 Hôpital Cochin Paris Evalua&on des effets de l Augmenta&on du Flux Expiratoire (AFE) chez les pa&ents de réanima&on ven&lés et sédatés 7 ème JRKR / 28 Juin 2014 Hôpital Cochin Paris Anne FREYNET & Guillaume GOBAILLE Masseur-

Plus en détail

Stress et strain : application au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë

Stress et strain : application au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë Réanimation (2014) 23:412-419 DOI 10.1007/s13546-014-0906-9 MISE AU POINT / UPDATE DOSSIER Stress et strain : application au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë Stress and Strain in Acute

Plus en détail