Mesure non invasive du débit cardiaque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure non invasive du débit cardiaque"

Transcription

1 Mesure non invasive du débit cardiaque Pr. Jean-Luc Fellahi Pôle Réanimations Anesthésie SAMU/SMUR, CHU de Caen, France UFR de Médecine, EA 4650, UCBN, France

2 Déclara'on de conflits d intérêt Edwards Lifesciences S.A.S. ConMed Pulsion Medical Systems Baxter S.A.S. Fresenius Kabi Bmeye B.V. Nihon Kohden Masimo

3 Critères de qualité d une méthode de monitorage du débit cardiaque La moins invasive et iatrogène possible Information continue et instantanée Automatisée, sans calibration (Plug and Play) Précise, reproductible et indépendante de l opérateur Absence de courbe d apprentissage Coût raisonnable

4 Nouvelles techniques de monitorage du débit cardiaque Moniteur Technique Mesure Caractère Calibration Hemosonic Cardio-Q Waki NICO Doppler œsophagien Semi-invasive continue Opérateur dépendant Principe de Fick appliqué au CO 2 Non invasive discontinue Opérateur indépendant Non Non PiCCO Thermodilution transpulmonaire et pulse contour calibré Invasive discontinue et continue Opérateur indépendant Oui Niccomo Physioflow ECOM Vigileo Pulsioflex Bioimpédancemétrie thoracique ou endotrachéale Non invasive continue Opérateur indépendant Pulse contour non calibré Invasive continue Opérateur indépendant Non Non Fellahi, Webanesthésie 2008 Nexfin Photopléthysmographie digitale Non invasive continue Opérateur indépendant Non

5 Doppler œsophagien

6 Doppler œsophagien Variabilité inter-observateur < 10% Variabilité intra-observateur 8% Courbe d apprentissage 10 examens

7 Limites Répartition constante 70/30 du flux aortique Flux aortique spiralé pendant la systole Angulation du capteur /axe aortique variable

8 Minimally invasive measurement of cardiac output during surgery and critical care. A meta-analysis of accuracy and precision Peyton, Anesthesiology 2010

9 Minimally invasive measurement of cardiac output during surgery and critical care. A meta-analysis of accuracy and precision Peyton, Anesthesiology 2010

10 NICO : un moniteur cardiorespiratoire DC = ΔVCO 2 / (S. ΔetCO 2 ) Principe de Fick appliqué au CO 2 : Qc = V CO2 (Cv CO2 - Ca CO2 ) Circuit permettant une ré-inhalation partielle du CO 2 Mesures discontinues (3min) Fiable si stabilité hémodynamique en VAC Variable avec le shunt intra-pulmonaire

11 Minimally invasive measurement of cardiac output during surgery and critical care. A meta-analysis of accuracy and precision Peyton, Anesthesiology 2010

12 Minimally invasive measurement of cardiac output during surgery and critical care. A meta-analysis of accuracy and precision Peyton, Anesthesiology 2010

13 Mesure discontinue du débit sanguin pulmonaire participant aux échanges gazeux (approximation du DC) NICO vs. ETO Corrélation y=0.83x+0.97 ; r=0.63 Concordance Biais=0.14L/min, LOA=[-2.7,+3.0] Interchangeabilité Percentage error = 56% (Eustratiades, SFAR 2003)

14 Bioimpédancemétrie thoracique Niccomo Medis Physioflow Manatec Bioz.com CardioDynamics

15 Principe: Bioimpédancemétrie cardiothoracique Etudier les variations systole/diastole d impédance électrique du thorax en réponse à un courant alternatif (faible amplitude, haute fréquence) appliqué à la base du thorax et recueilli au cou.

16 De très nombreuses publications PubMed: Impedance cardiography = 2051 références 2 méta-analyses (Fuller 1992, Raaijmakers 1999) Des résultats très contradictoires selon les études Différentes générations de moniteurs (modélisation, équation) Différentes méthodes de références (CAP, échographie) Différents profils de patients (volontaire sain, ICC) Différents outils statistiques (corrélation, régression linéaire, Bland et Altman, Critchley et Critchley, polar plot) Un succès d estime en pratique pour l anesthésie et la réanimation

17 Minimally invasive measurement of cardiac output during surgery and critical care. A meta-analysis of accuracy and precision Peyton, Anesthesiology 2010

18 Minimally invasive measurement of cardiac output during surgery and critical care. A meta-analysis of accuracy and precision Peyton, Anesthesiology 2010

19 Noninvasive assessment of cardiac index in healthy volunteers: a comparison between thoracic impedance cardiography and Doppler echocardiography N = 25 volontaires sains Fellahi, Anesth Analg 2009

20 Noninvasive assessment of cardiac index in healthy volunteers: a comparison between thoracic impedance cardiography and Doppler echocardiography Percentage error 53% Fellahi, Anesth Analg 2009

21 Bioimpédancemétrie endotrachéale ECOM, ConMed, Utica, N.Y., USA

22 Endotracheal cardiac output monitor (Wallace, Anesthesiology 2000)

23 ECOM: 6 études de valida'on clinique chez l homme (N = 169) First Author Year of Publica3on Se6ng Number of Pa3ents Reference Method Ball 2010 Cardiac surgery 40 TD Maus 2011 Cardiac surgery 29 TD/TEE Fellahi 2012 Cardiac surgery 25 TP- TD Moller- Sorenson 2012 Cardiac surgery 25 TD Fellahi 2012 Cardiac surgery 25 PCA Van der Kleij 2012 Cardiac surgery 25 TD

24 ECOM: résultats des études de phase II Faible corrélation avec les méthodes de référence sur les valeurs absolues et les variations spontanées ou induites du débit cardiaque (posture, remplissage vasculaire, phenylephrine) Faible agrément et absence d interchangeabilité Résultats divergents sur l utilisation comme moniteur de tendance (4 études positives, 1 étude négative) Pourrait prédire la réponse au remplissage vasculaire via SVV et ΔIC lors d une épreuve de LJP Etude de phase III

25 A comparison of ECOM and transpulmonary thermodilution in cardiac surgery patients PPV 1 ROC AUC = 0.86 ( ) 0,9 P < Cut-off value = 10% SVV ECOM ROC AUC = 0.89 ( ) P < True positive rate (Sensitivity) 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 P = No discrimination PPV SVV Cut-off value = 11% 0,2 0, ,2 0,4 0,6 0,8 1 False positive rate (1 - Specificity) Fellahi, JCVA 2012

26 ECOM and pulse contour analysis in cardiac surgery patients ROC AUC ΔCI PC = 0.72 ( ) ROC AUC ΔCI ECOM = 0.81 ( ) Fellahi, Ann Intensive Care 2012

27 Photopléthysmographie digitale Nexfin, BMEYE B.V., Amsterdam, Pays- Bas

28 CI TD- TP versus CI Nexfin ( ) vs ( ) ; P=0.898 r 2 = 0.33 ; P < Biais = 0.01 L/min/m 2 LOA L/min/m 2 Pourcentage d erreur = 50% 99% des varia'ons de l IC sont à L/min/m 2 (20%) des LOA Fischer, BJA 2012

29 N = 38 r 2 = 0.31 P < (Crit Care 2012;16:R212)

30 The clinical u3lity of Nexfin to assess rapid changes in cardiac index and to predict fluid responsiveness: a compara3ve study with transpulmonary thermodilu3on N = 37 r = 0.39 P = PPV PiCCO GEDVi ΔCI NF (%) PPV NF SVV NF ΔCI TP-TD (%) Fischer, Acta Anaesth Scand 2013: in press

31 Conclusions Le monitorage du DC doit mettre en balance les bénéfices attendus (optimisation hémodynamique) et les risques propres encourus (iatrogénie) Chaque équipe doit établir des choix cohérents en tenant compte des spécificités locales et privilégier les techniques les moins invasives La simplicité d utilisation est vraisemblablement la rançon du succès

Pourquoi et comment monitorer le débit cardiaque?

Pourquoi et comment monitorer le débit cardiaque? Pourquoi et comment monitorer le débit cardiaque? Professeur Jean-Luc Fellahi Service d Anesthésie-Réanimation, Hôpital cardiologique et pneumologique Louis Pradel, Hospices Civils de Lyon, 59 boulevard

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque

Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque Alain Combes Service de Réanimation Institut de Cardiologie Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 www.reamedpitie.com

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE

SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE D. GAILLARD Fondation Hopital Saint-Joseph, Paris La surveillance hémodynamique en chirurgie cardiaque nécessite une réflexion

Plus en détail

Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive. C Decoene PH CHRU Lille

Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive. C Decoene PH CHRU Lille Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive C Decoene PH CHRU Lille objectif Le taux d hémoglobine intervient dans : Le transport d O2 L hémostase L équilibre

Plus en détail

EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO

EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO Hémodynamique et monitorage en réanimation 347 EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO F. Michard, C. Richard, J-L. Teboul. Réanimation Médicale, CHU de Bicêtre, 78 rue du Général Leclerc, 94275

Plus en détail

Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions?

Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions? Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions? Laurent ARGAUD Réanimation Médicale Groupement Hospitalier Edouard Herriot laurent.argaud@chu-lyon.fr Incidents lors des relais de seringues

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Innovation. de la température centrale. en matière de surveillance. 3M SpotOn. Système non-invasif de surveillance de la température centrale

Innovation. de la température centrale. en matière de surveillance. 3M SpotOn. Système non-invasif de surveillance de la température centrale 3M SpotOn Système non-invasif de surveillance de la température centrale Innovation en matière de surveillance de la température centrale 3M, Partenaire de la Prévention de l Hypothermie 3M SpotOn Le dispositif

Plus en détail

Nourrisson, pédiatrique, adulte

Nourrisson, pédiatrique, adulte Nourrisson, pédiatrique, adulte En soins intensifs, vous cherchez plus que des performances ventilatoires de classe mondiale. Vous recherchez des ventilateurs capables de fournir des données fiables et

Plus en détail

Monitorage hémodynamique

Monitorage hémodynamique Monitorage hémodynamique Dr Laurence GABILLET Service de Réanimation médicale EUROPHARMAT 18 Octobre 2007 Plan Objectif de la prise en charge hémodynamique d un patient Rappels physiologiques sur les indices

Plus en détail

Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010

Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010 Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010 Patiente H.M âé âgée de 35 ans admise pour lésions bulleuses au niveau de deux jambes. ATCDS : dysthyroidie y (opérée pour nodule

Plus en détail

Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire

Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire 1 de 5 Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire Si vous préférez obtenir cet article en version pdf, cliquez ici,.s il vous plaît. Le sevrage de la ventilation mécanique est un moment important

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale PICCO2 PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012 1 PROTOCOLE PICCO2 DAR BICETRE DEPARTEMENT D ANESTHESIE REANIMATION

Plus en détail

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia.

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia. Medication Management Ability Assessment (MMAA) Patterson TL, Lacro J, McKibbin CL, Moscona S, Hughs T, Jeste DV. (2002) Medication management ability assessment: results from a performance based measure

Plus en détail

Référentiel de compétences du perfusionniste. Document de travail

Référentiel de compétences du perfusionniste. Document de travail Référentiel de compétences du perfusionniste 1 Document de travail Élaboré par : La Société Française de Perfusion La Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire La Société Française

Plus en détail

Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque

Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque Alain Combes, MD, PhD, Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP Inserm UMRS 1166, ican, Institute of Cardiometabolism and Nutrition Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Dysphagia Risk Assessment for the Community-dwelling Elderly

Dysphagia Risk Assessment for the Community-dwelling Elderly DYSPHAGIA RISK ASSESSMENT FOR THE COMMUNITY-DWELLING ELDERLY (DRACE) Miura, H., Kariyasu, M., Yamasaki, K., & Arai, Y. (2007). Evaluation of chewing and swallowing disorders among frail community-dwelling

Plus en détail

Evaluation de la fonction systolique ventriculaire gauche par Doppler tissulaire à l anneau mitral Effets de variation de précharge

Evaluation de la fonction systolique ventriculaire gauche par Doppler tissulaire à l anneau mitral Effets de variation de précharge Evaluation de la fonction systolique ventriculaire gauche par Doppler tissulaire à l anneau mitral Effets de variation de précharge Mémoire de DESC de Réanimation R Médicale M Limoges le 3 octobre 2007

Plus en détail

Enderby P, Crow E (1996). Frenchay Aphasia Screening Test: validity and comparability. Disability and Rehabilitation 18 (5): 238-240.

Enderby P, Crow E (1996). Frenchay Aphasia Screening Test: validity and comparability. Disability and Rehabilitation 18 (5): 238-240. FRENCHAY APHASIA SCREENING TEST (FAST) Enderby P, Crow E (1996). Frenchay Aphasia Screening Test: validity and comparability. Disability and Rehabilitation 18 (5): 238-240. Abréviation FAST Auteur Enderby

Plus en détail

Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82.

Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82. MOTHER-BABY ASSESSMENT SCALE Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82. Instrument de Mother-Baby Assessment scale mesure

Plus en détail

APPRENTISSAGE DE L'ECHOCARDIOGRAPHIE PAR L'ANESTHESISTE REANIMATEUR. Charles Grégoire 26 novembre 2011

APPRENTISSAGE DE L'ECHOCARDIOGRAPHIE PAR L'ANESTHESISTE REANIMATEUR. Charles Grégoire 26 novembre 2011 APPRENTISSAGE DE L'ECHOCARDIOGRAPHIE PAR L'ANESTHESISTE REANIMATEUR Charles Grégoire 26 novembre 2011 PLAN Introduction Historique, évolution des pratiques La formation à l échocardiographie Pour les cardiologues

Plus en détail

Intérêt Optimiser la prise en charge Différencier i les états t de choc Evaluer le débit cardiaque Evaluer la volémie Evaluer les résistances Réponse

Intérêt Optimiser la prise en charge Différencier i les états t de choc Evaluer le débit cardiaque Evaluer la volémie Evaluer les résistances Réponse Monitorage hémodynamique Dr. A. Avenel Service de Réanimation CHU Jean Verdier Intérêt Optimiser la prise en charge Différencier i les états t de choc Evaluer le débit cardiaque Evaluer la volémie Evaluer

Plus en détail

Optimisation hémodynamique péri-opératoire

Optimisation hémodynamique péri-opératoire Optimisation hémodynamique péri-opératoire Les anciens débats Historique Un constat Une idée, un concept Des évolutions Le niveau de preuve Les limites Bloc vs Réa Applicabilité? Perspectives d amélioration

Plus en détail

Medication management capacity in highly functioning community living older adults: detection of early deficits.

Medication management capacity in highly functioning community living older adults: detection of early deficits. Drug Regimen Unassisted Grading Scale (DRUGS) Edelberg HK, Shallenberger E, Wei JY (1999) Medication management capacity in highly functioning community living older adults: detection of early deficits.

Plus en détail

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Dr Franck Lagneau Service d anesthésie-réanimation CHU Henri MONDOR, Créteil Deux manières d aborder le sujet Apprentissage

Plus en détail

Sessions posters flash

Sessions posters flash Réanimation (2010) 19S, S208 S216 ABSTRACT Sessions posters flash SPF001 Prédiction de la réponse à l expansion volémique par une mesure non invasive de la pression artérielle lors du choc septique. Comparaison

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Moniteur de chevet. A l a p o i n t e d e l a T e c h n o l o g i e d u M o n i t o r a g e d e P a t i e n t

Moniteur de chevet. A l a p o i n t e d e l a T e c h n o l o g i e d u M o n i t o r a g e d e P a t i e n t Moniteur de chevet A l a p o i n t e d e l a T e c h n o l o g i e d u M o n i t o r a g e d e P a t i e n t Plus flexible, plus de fonctionnalités et... facile à utiliser Les applications médicales exigent

Plus en détail

Kyle, G., Prynn, P., Oliver, H., & Dunbar, T. (2005). The Eton Scale: a tool for risk assessment for constipation. Nurs Times, 101, 50-51.

Kyle, G., Prynn, P., Oliver, H., & Dunbar, T. (2005). The Eton Scale: a tool for risk assessment for constipation. Nurs Times, 101, 50-51. Eton Scale OR Norgine Risk Assessment Tool for constipation Kyle, G., Prynn, P., Oliver, H., & Dunbar, T. (2005). The Eton Scale: a tool for risk assessment for constipation. Nurs Times, 101, 50-51. Instrument

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation. Réalisation. Echographie de l Aorte Abdominale. Sessions Echographie 3 au 6 Février 2014

Intérêt. Intérêt. Réalisation. Réalisation. Echographie de l Aorte Abdominale. Sessions Echographie 3 au 6 Février 2014 Séminaire Echographie du patient aigu UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

MONITORAGE DE LA VOLÉMIE. Dr Merhabene Takoua- Dr Ben Romdhane Kais Réanimation respiratoire Ariana Collège de réanimation Juin 2013

MONITORAGE DE LA VOLÉMIE. Dr Merhabene Takoua- Dr Ben Romdhane Kais Réanimation respiratoire Ariana Collège de réanimation Juin 2013 MONITORAGE DE LA VOLÉMIE Dr Merhabene Takoua- Dr Ben Romdhane Kais Réanimation respiratoire Ariana Collège de réanimation Juin 2013 INTRODUCTION Volémie = déterminent majeur du retour veineux Influençant

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

L analyse ROC en agronomie

L analyse ROC en agronomie RMT Modelia, Paris, 16 novembre 2009 L analyse ROC en agronomie David Makowski makowski@grignon.inra.fr Pourquoi s intéresser aux erreurs des modèles? Pourquoi s intéresser aux erreurs des modèles? i.

Plus en détail

Moniteurs de chevet série BSM-6000

Moniteurs de chevet série BSM-6000 Moniteurs de chevet série BSM-6000 U n e d i f f é r e n c e é v i d e n t e Un seul standard Life Scope TR Chaque patient mérite une attention médicale optimale. Tous les moniteurs de la gamme Life Scope

Plus en détail

Y a-t-il une place pour la planche à masser dans la prise en charge des arrêts cardiaques? Marc FOURNIER SAMU 13 AP-HM

Y a-t-il une place pour la planche à masser dans la prise en charge des arrêts cardiaques? Marc FOURNIER SAMU 13 AP-HM Y a-t-il une place pour la planche à masser dans la prise en charge des arrêts cardiaques? Marc FOURNIER SAMU 13 AP-HM Les recommandations de l ERC l MCE précoce l DSA précoce l Priorité au MCE par rapport

Plus en détail

Médecine péri-opératoire : 1. Pourquoi optimiser le débit cardiaque?

Médecine péri-opératoire : 1. Pourquoi optimiser le débit cardiaque? Médecine péri-opératoire : pourquoi et comment optimiser le débit cardiaque? Marc Olivier Fischer (1), Jean-Luc Hanouz (1, 2), Jean-Luc Fellahi (1, 2) (1) Pôle Réanimations-Anesthésie-SAMU/SMUR, CHU de

Plus en détail

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI?

Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Faut-il administrer systématiquement de l oxygène en SSPI? Dan BENHAMOU Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital Antoine Béclère Université Paris-Sud France Introduction Surveillance obligatoire en

Plus en détail

HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires

HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires Olivier Axler Service de Cardiologie Centre Hospitalier Territorial Gaston Bourret Nouméa Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

Intelligent Ventilation. ...nouvelles fonctions intelligentes

Intelligent Ventilation. ...nouvelles fonctions intelligentes Intelligent Ventilation...nouvelles fonctions intelligentes En soins intensifs, soins subaigus et même en soins à domicile, vous cherchez davantage que des performances techniques de classe mondiale. Vous

Plus en détail

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer?

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Mémoire DES Pédiatrie Rhône-Alpes Lyon Promotion 2003 Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Fleur Cour-Andlauer 23 Octobre 2008 ANDLAUER Fleur 1 Méningites Bactériennes en

Plus en détail

Évaluation de la fonction cardiaque Programme d anesthésie et de soins intensifs. Matériel didactique. Objectifs. Collaborateurs

Évaluation de la fonction cardiaque Programme d anesthésie et de soins intensifs. Matériel didactique. Objectifs. Collaborateurs Évaluation de la fonction cardiaque Programme d anesthésie et de soins intensifs Instabilité hémodynamique et pression de remplissage élevées Dysfonction systolique Dysfonction diastolique Onde V André

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE D ANGERS. Polycopié de cours pour les 1 e et 2 e cycles des études médicales Préparation à l examen national classant

FACULTE DE MEDECINE D ANGERS. Polycopié de cours pour les 1 e et 2 e cycles des études médicales Préparation à l examen national classant FACULTE DE MEDECINE D ANGERS Polycopié de cours pour les 1 e et 2 e cycles des études médicales Préparation à l examen national classant Année scolaire 2007-2008 SANTE PUBLIQUE ET MEDECINE SOCIALE Responsable

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP DIUMUS 2014 2015 UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE 2014 2015 Techniques

Plus en détail

DU Lyon 2015. Méthodes de mesure. Louvain: - Glycémie artérielle (GDS) NICE-SUGAR : - Glycémie artérielle ou capillaire ou laboratoire

DU Lyon 2015. Méthodes de mesure. Louvain: - Glycémie artérielle (GDS) NICE-SUGAR : - Glycémie artérielle ou capillaire ou laboratoire Méthodes de mesure Précision inégale Louvain: - Glycémie artérielle (GDS) Comparaison de la glycémie capillaire versus laboratoire Réanimaiton polyvalente (80 patients sur 4 mois) NICE-SUGAR : - Glycémie

Plus en détail

Introduction. Indications de l échocardiographie en Anesthésie. Spécificités périopératoires. Matériel bien différent.

Introduction. Indications de l échocardiographie en Anesthésie. Spécificités périopératoires. Matériel bien différent. Introduction Omniprésente dans l environnement de l Anesthésie et Indications de l échocardiographie en Anesthésie Pr Alexandre OUATTARA Service d Anesthésie Réanimation II, Hôpital du Haut-Lévêque, Pôle

Plus en détail

Docteur Eric DEFLANDRE Anesthésiste-Réanimateur

Docteur Eric DEFLANDRE Anesthésiste-Réanimateur Docteur Eric DEFLANDRE Anesthésiste-Réanimateur Contacts eric.deflandre@gmail.com Diplômes : Docteur en médecine, chirurgie et accouchements ULg - 2002 Diplômes complémentaires spécialisation Diplôme de

Plus en détail

Kamilia Chtara ép El Aoud. Pr. Bouaziz. Collège de réanimation médicale MARS 2014

Kamilia Chtara ép El Aoud. Pr. Bouaziz. Collège de réanimation médicale MARS 2014 La pression artérielle invasive Kamilia Chtara ép El Aoud Service réanimationpolyvalentesfax Pr. Bouaziz Collège de réanimation médicale MARS 2014 physiologie de la PA utilisation clinique de la PA physiologie

Plus en détail

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011-

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2011- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

Monitoring Hémodynamique en Anesthésie. Cariou Aude (DESAR) ILM, janvier 2015

Monitoring Hémodynamique en Anesthésie. Cariou Aude (DESAR) ILM, janvier 2015 Monitoring Hémodynamique en Anesthésie. Cariou Aude (DESAR) ILM, janvier 2015 La relagon de Frank- Starling nous explique que la fibre myocardique va avoir d autant plus de force pour se contracter qu

Plus en détail

X1 = Cash flow/ Dette totale. X2 = Revenu net / Total des actifs au bilan. X3 = Actif réalisable et disponible / Passif courant

X1 = Cash flow/ Dette totale. X2 = Revenu net / Total des actifs au bilan. X3 = Actif réalisable et disponible / Passif courant EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES Cet exemple a pour objectif d étudier la faillite d entreprises. Les données proviennent de l ouvrage de R.A.Johnson et D.W Wichern : Applied Multivariate Statistical Analysis»,

Plus en détail

The functional living index cancer

The functional living index cancer The Functional Living Index Cancer Schipper, H., Clinch, J., McMurray, A., & Levitt, M. (1984). Measuring the quality of life of cancer patients: the Functional Living Index Cancer: development and validation.

Plus en détail

: de la physiologie au monitorage

: de la physiologie au monitorage Hémodynamique : de la physiologie au monitorage Benoît TAVERNIER CHU de LILLE Session iades,, JLARMU 2006 Monitorage hémodynamique et Physiologie Anesthésie standard ECG, FC, PA, PetCO 2 Monitorage plus

Plus en détail

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux

Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux. Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Evaluation péri-opératoire de la tolérance à l effort chez le patient cancéreux Anne FREYNET Masseur-kinésithérapeute CHU Bordeaux Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation

Plus en détail

Tout patient qui est admis dans une unité de soins à l hôpital. L instrument peut être utilisé dans tout hôpital général (Cichero et al. 2009).

Tout patient qui est admis dans une unité de soins à l hôpital. L instrument peut être utilisé dans tout hôpital général (Cichero et al. 2009). ROYAL BRISBANE AND WOMEN S HOSPITAL (RBWH) DYSPHAGIA SCREENING TOOL Instrument de Royal Brisbane and Women s Hospital (RBWH) Dysphagia Screening Tool mesure Abréviation RBWH Dysphagia Screening Tool Auteur

Plus en détail

available at www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/

available at www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ Réanimation 16 (2007) 156 162 available at www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ MISE AU POINT Les nouvelles techniques de monitorage du débit cardiaque : gadgets

Plus en détail

L Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration

L Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration L Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration Dr Marc BEAUSSIER Dépt Anesthésie-Réanimation. Hôpital St-Antoine - Paris TD Egan. Anesthesiology 2003 Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration

Plus en détail

Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN

Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN Le salon des radiofréquences, des hyperfréquences, du wireless, de la CEM et de la Fibre Optique CNIT - Paris La Défense

Plus en détail

Évaluation de la fonction cardiaque III Programme d anesthésie et de soins intensifs. Postcharge et résistance. Neosynephrine. André Denault MD FRCPC

Évaluation de la fonction cardiaque III Programme d anesthésie et de soins intensifs. Postcharge et résistance. Neosynephrine. André Denault MD FRCPC Évaluation de la fonction cardiaque III Programme d anesthésie et de soins intensifs Postcharge et résistance Ce que le myocarde doit vaincre pour produire un débit Calibre du lit vasculaire POSTCHARGE

Plus en détail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Elisabeth BOUVET, Dominique Abiteboul GERES Tuberculose infection et tuberculose maladie Contact BK= TM Infection latente 95% Infection = 30% des

Plus en détail

The Mini-Cog : a cognitive «vital signs» measure for dementia screening in multilingual

The Mini-Cog : a cognitive «vital signs» measure for dementia screening in multilingual Mini-COG Borson S, Scanlan J, Brush M, et al. (2000) The Mini-Cog : a cognitive «vital signs» measure for dementia screening in multilingual elderly. Instrument de mesure Abréviation Auteur Thème Objectif

Plus en détail

1970 par Swan et Ganz largement utilisé chez les. Les pressions auriculaires droites, artérielle

1970 par Swan et Ganz largement utilisé chez les. Les pressions auriculaires droites, artérielle Procédure de pose Types de CAP Avril 2011 CAP : outil d'exploration cardiovasculaire i décrit en 1970 par Swan et Ganz largement utilisé chez les patients en réanimation. Débit cardiaque (par thermodilution),

Plus en détail

Journée de Médecine Critique 03/12/2015. Dr Thomas NGUYEN Service des Soins Intensifs Service de Cardiologie CHU Brugmann

Journée de Médecine Critique 03/12/2015. Dr Thomas NGUYEN Service des Soins Intensifs Service de Cardiologie CHU Brugmann Le fluid challenge Journée de Médecine Critique 03/12/2015 Dr Thomas NGUYEN Service des Soins Intensifs Service de Cardiologie CHU Brugmann Plan Définition Pourquoi faire un fluid challenge? Déterminants

Plus en détail

Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC. VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale

Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC. VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale Objectifs du Monitoring: -Diagnostiquer l HTIC -Evaluer le risque ischémique cérébral -Surveiller

Plus en détail

Evaluation d un test diagnostique - Concordance

Evaluation d un test diagnostique - Concordance Evaluation d un test diagnostique - Concordance Michaël Genin Université de Lille 2 EA 2694 - Santé Publique : Epidémiologie et Qualité des soins michaelgenin@univ-lille2fr Plan 1 Introduction 2 Evaluation

Plus en détail

Marine Lorent, Yohann Foucher, Magali Giral. 13 Décembre 2012. Di at EA-4275

Marine Lorent, Yohann Foucher, Magali Giral. 13 Décembre 2012. Di at EA-4275 Courbes ROC nettes dépendantes du temps : méthode d évaluation de la capacité d un marqueur à prédire la mortalité liée à l insuffisance rénale terminale chez des patients transplantés rénaux. Marine Lorent,

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

Société Française de Cardiologie

Société Française de Cardiologie Observatoire «Recherche de facteurs pronostiques de l hypertension pulmonaire post-capillaire dans l insuffisance cardiaque». PH-HF STUDY Guide pratique pour la saisie des données INTRODUCTION A l inclusion

Plus en détail

Faut-il monitorer la curarisation?

Faut-il monitorer la curarisation? XXIX ème journée d Anesthésie-Réanimation de Picardie 20 juin 2012 Faut-il monitorer la curarisation? Dr Thibault LOUPEC Pr Bertrand DEBAENE Département d Anesthésie-Réanimation CHU de Poitiers Conflits

Plus en détail

Modalités d'utilisation des

Modalités d'utilisation des Modalités d'utilisation des inotropes et des drogues vasoactives. Dr Daniel Pic. Urgences Médicochirurgicales Adultes. Pr J. Schmidt. CHRU Clermont-Fd. Le traitement du choc : Principaux axes thérapeutiques

Plus en détail

Faire et analyser un graphique de Bland-Altman pour évaluer la concordance entre deux instruments ou plus

Faire et analyser un graphique de Bland-Altman pour évaluer la concordance entre deux instruments ou plus Faire et analyser un graphique de Bland-Altman pour évaluer la concordance entre deux instruments ou plus Par Marie-Pierre Sylvestre Contexte On désire comparer deux instruments qui mesurent le même concept.

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 12 février 2010 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Comparaison de deux techniques fonctionnelles d'imagerie non invasives pour l'étude du retour veineux cérébral chez des volontaires sains

Comparaison de deux techniques fonctionnelles d'imagerie non invasives pour l'étude du retour veineux cérébral chez des volontaires sains Comparaison de deux techniques fonctionnelles d'imagerie non invasives pour l'étude du retour veineux cérébral chez des volontaires sains Plan Introduction Rappels imagerie de flux échographie Doppler

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RCP 2010 OPTIMISATION DU MCE Fréquence: 100/min Compression : 4 5cm Pas de balancement du tronc Main toujours en place Durée compression = relâchement 30 compressions / 2 insufflations

Plus en détail

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE P. Beuret Réanimation polyvalente C.H. Roanne AER 11/2014 LESIONS SOUVENT ASSOCIEES Pneumothorax Contusion pulmonaire Hémothorax Fractures costales

Plus en détail

Qu'apportent les nouveaux anesthésiques siques locaux

Qu'apportent les nouveaux anesthésiques siques locaux Qu'apportent les nouveaux anesthésiques siques locaux Jean Xavier Mazoit Département et laboratoire d'anesthésie UPRES EA 3540 Hôpital et Faculté de Médecine du Kremlin-Bicêtre JX Mazoit Bicêtre Qu'apportent

Plus en détail

HENDRICH FALL RISK MODEL (HFRM)

HENDRICH FALL RISK MODEL (HFRM) HENDRICH FALL RISK MODEL (HFRM) Hendrich, A. L., Bender, P. S., & Nyhuis, A. (2003). Validation of the Hendrich II Fall Risk Model: a large concurrent case/control study of hospitalized patients. Appl.Nurs

Plus en détail

Optimisation des ressources des produits automobile première

Optimisation des ressources des produits automobile première EURIA EURo Optimisation produits automobile première Pauline PERROT promotion 2011 EURIA EURo 1 ère partie : contexte MMA (FFSA) MAAF (GEMA) SGAM : COVEA (AFA) GMF (GEMA) MMA : Plus 3 millions clients

Plus en détail

Module 2 29 Décembre 2009 Intervenant: Dhuin STATISTIQUES

Module 2 29 Décembre 2009 Intervenant: Dhuin STATISTIQUES STATISTIQUES I. Séries statistiques simples... 1 A. Définitions... 1 1. Population... 1 2. Caractère statistique... 1 B. Séries classées / représentations graphiques.... 2 1. Séries classées... 2 2. Représentations

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

Modes Standards. Modes Avancés

Modes Standards. Modes Avancés Modes Standards VC-VAC Lors de la disparition de la sédation, afin d éviter une désadaptation du patient, HORUS 4 adapte le débit insufflé à la demande du patient. VACI Ce mode associe cycles contrôlés

Plus en détail

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description Spirométrie De quoi s agitil? La spirométrie est un examen indolore, très reproductible et fort simple qui reste le principal test de fonction respiratoire. C est un outil essentiel du suivi de la mucoviscidose

Plus en détail

réponse au remplissage au cours d un état de choc?

réponse au remplissage au cours d un état de choc? Comment évaluer la précharge et la réponse au remplissage au cours d un état de choc? Dr Sami ALAYA Service Réanimation Médicale. H BIZERTE Vendredi 30 Avril 2010 Comment évaluer la précharge et la réponse

Plus en détail

M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010. Objectifs thérapeutiques de. sepsis

M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010. Objectifs thérapeutiques de. sepsis M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010 Objectifs thérapeutiques de l évaluation hémodynamique h dans le sepsis Surviving Sepsis Campaign 2008 Initial resuscitation (First 6 hours) Recommandations

Plus en détail

Peut-on prédire la survenue du choc septique au cours des pyélonéphrites aiguës de l adulte?

Peut-on prédire la survenue du choc septique au cours des pyélonéphrites aiguës de l adulte? Peut-on prédire la survenue du choc septique au cours des pyélonéphrites aiguës de l adulte? A. Toumi, C. Loussaïef, H. B. Brahim, F.B. Romdhane, N. Bouzouaia, M. Chakroun. Service de Maladies Infectieuses

Plus en détail

Comparaison de deux méthodes de monitorage pour l évaluation du débit. cardiaque et la prédiction de la réponse au remplissage vasculaire chez

Comparaison de deux méthodes de monitorage pour l évaluation du débit. cardiaque et la prédiction de la réponse au remplissage vasculaire chez Académie de Paris Année 2012-2013 MEMOIRE Pour l obtention du DES d Anesthésie-Réanimation Coordonnateur : Mr le Professeur Didier Journois Par Charles Vidal Présenté et soutenu le 6 septembre 2013 Comparaison

Plus en détail

Détection et Mesure du Flux Sanguin par Ultrasonographie

Détection et Mesure du Flux Sanguin par Ultrasonographie Détection et Mesure du Flux Sanguin par Ultrasonographie Michel Dauzat, Antonia Pérez-Martin, Iris Schuster, Gudrun Böge, Jean-Pierre Laroche Service d Exploration & Médecine Vasculaire - CHU de Nîmes

Plus en détail

Coupe apicales 2 et 3 cavités

Coupe apicales 2 et 3 cavités Coupe parasternale grand axe Coupe parasternale petit axe Coupe apicale 4 cavités Coupe apicale 4 cavités Coupe sous costale veine cave inf Coupe sous costale 4 cavités Coupe apicales 2 et 3 cavités Coupes

Plus en détail

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE J. Cros CHU Limoges 63 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale. Bordeaux le 24 Mars 2010. INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

Analyse de données longitudinales continues avec applications

Analyse de données longitudinales continues avec applications Université de Liège Département de Mathématique 29 Octobre 2002 Analyse de données longitudinales continues avec applications David MAGIS 1 Programme 1. Introduction 2. Exemples 3. Méthodes simples 4.

Plus en détail

«PHLÉBOSTHÈNE : OUTIL D'ÉVALUATION DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE»

«PHLÉBOSTHÈNE : OUTIL D'ÉVALUATION DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE» JOURNÉE DE RECHERCHE TRANSLATIONNELLE SUR LES SYSTÈMES BIOMÉDICAUX CARDIO-VASCULAIRES - BIOMÉDICAL DEVICES «PHLÉBOSTHÈNE : OUTIL D'ÉVALUATION DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE» par Florent VEYE Michel DAUZAT,

Plus en détail

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes d intubation endotrachéale chez l enfant. Gaëlle Vottier 1,3 (Sous la direction du Pr Stéphane Dauger 1,3 ) (En

Plus en détail

Le cathéter artériel pulmonaire

Le cathéter artériel pulmonaire Le cathéter artériel pulmonaire PLAN : Ø Paramètres mesurés Ø Pressions Ø Débit Ø SvO2 Ø Avantages Ø Inconvénients Ø Indica=ons Thierry Boulain Réanimation Médicale CHR Orléans L auteur n a pas déclarer

Plus en détail

Moniteurs de chevet série BSM-3000. Extrême simplicité d utilisation

Moniteurs de chevet série BSM-3000. Extrême simplicité d utilisation Moniteurs de chevet série BSM-3000 Extrême simplicité d utilisation Idéal pour votre site Écran large, format compact Grand choix de paramètres Spécifications parfaitement adaptées à la plupart des besoins

Plus en détail

Approches Statistiques et Visuelles de l analyse de la Sécurité du Médicament et Médecine Personnalisée. Dr. Valérie Nedbal

Approches Statistiques et Visuelles de l analyse de la Sécurité du Médicament et Médecine Personnalisée. Dr. Valérie Nedbal Approches Statistiques et Visuelles de l analyse de la Sécurité du Médicament et Médecine Personnalisée Dr. Valérie Nedbal Le challenge de la revue des essais cliniques est l inefficacité de l analyse

Plus en détail

NÉCROSECTOMIE PANCRÉATIQUE QUAND ET COMMENT? Michel Robaszkiewicz CHU de Brest

NÉCROSECTOMIE PANCRÉATIQUE QUAND ET COMMENT? Michel Robaszkiewicz CHU de Brest NÉCROSECTOMIE PANCRÉATIQUE QUAND ET COMMENT? Michel Robaszkiewicz CHU de Brest Pancréatite aiguë sévère Le pronostic d'une pancréatite aiguë dépend de 2 facteurs la défaillance d'un organe la nécrose pancréatique

Plus en détail