Le cathéter artériel pulmonaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le cathéter artériel pulmonaire"

Transcription

1 Le cathéter artériel pulmonaire PLAN : Ø Paramètres mesurés Ø Pressions Ø Débit Ø SvO2 Ø Avantages Ø Inconvénients Ø Indica=ons Thierry Boulain Réanimation Médicale CHR Orléans

2 L auteur n a pas déclarer de conflit d intérêt

3 Le cathéter artériel pulmonaire standard lumière distale (AP) thermistance lumière du ballonnet lumière proximale (OD) veine cave (voie proximale) voie ventriculaire droite (pressions, pacing)

4 Cheminement du cathéter

5 Evolu3on du CAP lumière distale (AP) lumière du ballonnet distal lumière proximale (OD) fibres op=ques mesure con3nue SvO 2 Impulsions électriques mesure automa3que DC

6 Les paramètres mesurés par le CAP : Les pressions Ø pression veineuse centrale (PVC) Ø pression auriculaire droite (POD) Ø pression ventriculaire droite (PVD) Ø pression artérielle pulmonaire (PAP) Ø pression artérielle pulmonaire d occlusion (PAPO) Ø (pression distale bloquée) Ø pression capillaire pulmonaire Le Débit Cardiaque (La Frac=on d Ejec=on du Ventricule Droit) PvCO2, PvO2 et SvO2

7 Pressions POD cycle cardiaque a : systole auriculaire pression z : relâchement auriculaire (fermeture tricuspide) PAP c : bombement des valves dans l OD lors de la contrac=on PVD ventriculaire isovolumétrique a c v x :aarac=on des valvules tricuspides vers la pointe z x y temps POD v : correspondant à l afflux de sang veineux dans l oreilleae

8 pression (mmhg) gonflage du ballonnet gonflage du ballonnet PAP varia=ons respiratoires de la PAPO PAP "transitoire" de pression PAPO dégonflage du ballonnet PAPO temps

9 Pression Artérielle Pulmonaire d Occlusion flux sanguin CAP OG gonflage du ballonnet veine pulmonaire de gros calibre interrup=on du flux dans un secteur dépendant d une artère pulmonaire de gros calibre flux sanguin PAPO

10 La PAPO est une pression veineuse pulmonaire, reflètant la POG de façon amor3e et retardée donc non superposable à l OD : a : systole auriculaire z : relâchement auriculaire (fermeture tricuspide) a v PAPO c : bombement des valves dans l OD lors de la contrac3on ventriculaire isovolumétrique a c v POD x : aprac3on des valvules tricuspides vers la pointe z x y v : correspondant à l afflux de sang veineux dans l OD ( ou de sang veineux pulmonaire l OG) ECG

11 Condi3on de validité de la mesure de la PAPO : Con=nuité de la colonne sanguine artériolo- capillaro- veineuse alvéole P Alv. > P a > P v capillaires P a > P Alv. > P v AP OG P a > P v > P Alv. = Zone III de West flux sanguin

12 Non- con3nuité de la colonne sanguine : Zone I de West physiologique Hypovolémie Hauts niveaux de PEP Corner vessels Vérifica3on des condi3ons de Zone III de West : CAP au niveau ou en dessous de l OG radiographie de profil courbe de PAPO avec ondes «a» et «v» Δ PAPO/Δ PAP < 1,5 (Teboul et al. JCC 1992) Zone II de West

13 A quoi sert la PAPO? 1- Es=ma=on de la précharge VG (et seulement du VG) 2- Es=ma=on de la pression microvasculaire pulmonaire (et donc du risque d oedème pulmonaire)

14 Es=ma=on de la précharge du VG par la PAPO «Indicateurs du remplissage vasculaire au cours de l insuffisance circulatoire» PAPO PAPO POG POG PTDVG problème de la PEP (écrasement, é=rement des capillaires et veines) PTDVG VTDVG Valvulopathies (IM) VTDVG problème de la PEP (écrasement, é=rement des capillaires et veines) Problème de compliance et pressions extra- murales (Ven=la=on en pression posi=ve, PEP) = Valvulopathies (IM) Problème de compliance et pressions extra- murales (Ven=la=on en pression posi=ve, PEP) = précharge cardiaque précharge cardiaque Recommanda=ons d experts de la SRLF J.- L. Teboul, et le groupe d experts de la SRLF

15 Es3ma3on du risque d oedème pulmonaire PAPO = pression capillaire pulmonaire Pcp Gradient de pression dépendant de : OG PAPO débit cardiaque PEP IM aiguë hématocrite infla=on pulmonaire catécholamines cytokines, leucotriènes, prostaglandines, endotoxines etc.

16 Approche de la Pression Capillaire Pulmonaire Modélisa3on

17 pression (mmhg) gonflage du ballonnet Vidange rapide du secteur artériel (car élastance élevée, résistances d aval basses) PAP Remplissage rapide des capillaires et veines par le secteur artériel + vidange lente car compliance élevée PAPO "transitoire" de pression temps

18 Différentes méthodes : - Inspec=on visuelle - modèle monoexponen=el - Modèle biexponen=el Problèmes: - Inspec=on visuelle imprécise - repérage instant occlusion - acquisi=on du signal - différences entre occlusion en systole ou en diastole - Moins fiable si HTAP - faussé par respira=on

19

20 EVLW PaO2 3 techniques: - Pression onco:que - Pcp (simple occlusion) - - EVLW/double dilu:on 4x10 min 3x30 min 0 min? 2x30 min

21 Pulmonary capillary pressure during acute lung injury in dogs Pellen et al. Crit Care Med 2002 Intensive Care Med 2003 Pcp PAPO = 2 à 9 mmhg

22 PAPO 12 mmhg : «risque faible» Correspond à une Pcp possible de 14 à 21 mmhg

23 mesure du débit cardiaque par thermodilu3on mesure de la température dans l AP thermistance lumière proximale (OD) injec=on d un bolus de sérum salé froid

24 évolu=on de la température du sang dans l artère pulmonaire, après injec=on d un bolus froid injec3on T 0,2 C varia=ons en fonc=on du cycle respiratoire varia=ons en fonc=on du cycle cardiaque La précision de la mesure dépend du rapport signal/bruit

25 évolu=on de la température du sang dans l artère pulmonaire, après injec=on d un bolus froid La précision de la mesure dépend du rapport signal/bruit

26 Effet de l insuffisance tricuspide sur- es:ma:on de l aire totale sous- es:ma:on du DC Recircula:on précoce Kashtan HI et al.can J Anesth 1987,34:246 Balik M et al. Intensive Care Med 2002,28:1117 Important seulement si IT+++ : Balik M et al. Intensive Care Med 2002,28:1117

27 % de varia:on nécessaire pour affirmer qu une valeur de DC a changé??? Nilsson Acta Anaesth Scand 2004, 48:1322

28 «Two measurements, separated by time or intervention, must differ by 15% in AF patients and 9% in SR patients before one can be 95% confident that a real change has taken place.

29 Comparaison thermodilution /bolus froid et thermodilution par impulsion de chaleur lumière proximale (OD) thermistance impulsions de chaleur filament thermique IMPULSION RAPPORT SIGNAL/BRUIT PEU FAVORABLE impulsions électriques mesure automa=que du DC par thermodilu=on T 0,2 C varia=ons en fonc=on du cycle respiratoire injec3on varia=ons en fonc=on du cycle cardiaque Random sequence Filtrage des fréquences artéfactuelles Transforma:on de Fourrier Cross- correla:on La précision de la mesure dépend du rapport signal/bruit

30 Comparaison thermodilution /bolus froid et thermodilution par impulsion de chaleur IMPULSION RAPPORT SIGNAL/BRUIT PEU FAVORABLE T 0,2 C varia=ons en fonc=on du cycle respiratoire injec3on varia=ons en fonc=on du cycle cardiaque Random sequence Filtrage des fréquences artéfactuelles Transforma:on de Fourrier Cross- correla:on La précision de la mesure dépend du rapport signal/bruit

31 Délai de réponse important : Souvent supérieur à 4 minutes voire 10 minutes Siegel et al, Anesth Analg 1996

32 Le DC n est pas un paramètre constant il est censé être adapté aux besoins Il n y a pas de valeur normale Un index cardiaque < 2L/min/m 2 est probablement anormal Le DC n est qu un déterminant du TaO2 (avec Hb et SaO2) Idéalement, dans le contexte d insuffisance circulatoire le DC doit être interprété en fonc:on de la SvO2

33 U=lité de la mesure du débit cardiaque La mesure du DC n est pas u=le pour diagnos=quer le bas débit (clinique, SvO2) L effet du traitement visant à augmenter le DC se juge sur la clinique (marbrures, colora=on cutanée, état de conscience, diurèse, PA) et sur la SvO2 Il est intéressant de vérifier qu un traitement censé augmenter le DC l augmente effec:vement

34 Caractéris3ques du sang veineux mêlé accessibles par le CAP PvCO2... calcul du Δ (PvCO2 - PaCO2) PvO2 et SvO2... calcul de Δ (CaO2 - CvO2) Mesure con3nue de la SvO2... es=ma=on des varia=ons de EO2%

35 Principe de la mesure con=nue de SvO2 par spectrophotométrie de réflexion artère pulmonaire source lumineuse rouge et infrarouge héma:es réfléchissant la lumière lumière émise calculateur cathéter à fibres op:ques lumière réfléchie cellule photo- électrique

36 Principe de la mesure con=nue de SvO2 par spectrophotométrie de réflexion (suite) intensité lumineuse réfléchie (%) λ 1 HbR λ 2 HbO2 λ longueur d'onde (nm)

37 Facteurs susceptibles d influencer la valeur de la SvO 2

38 EO2 = VO2/TaO2 EO2 = (DC x (CaO2-CvO2) ) / (DC x CaO2) EO2 = (CaO2-CvO2)/CaO2 EO2 = ( ([ Hb x 1,34 x SaO2) + [0,003 x PaO2]) - ([ Hb x 1,34 x SvO2) + [0,003 x PvO2]) ) ([ Hb x 1,34 x SaO2) + [0,003 x PaO2]) EO2 ( ([ Hb x 1,34 x SaO2) + [0,003 x PaO2] ) - ([ Hb x 1,34 x SvO2) + [0,003 x PvO2] ]) ) ([ Hb x 1,34 x SaO2) + [0,003 x PaO2] ]) EO2 [ Hb x 1,34 x SaO2 ] - [ Hb x 1,34 x SvO2] [ Hb x 1,34 x SaO2] EO2 [ Hb x 1,34 ] x (SaO2 - SvO2) = SaO2 - SvO2 1 SvO2 [ Hb x 1,34 ] SaO2 SvO2 1 EO 2

39 L'étendue numérique des varia=ons de chaque déterminants détermine la varia=on numérique de la SvO 2 Inégalité de variabilité des 4 déterminants de la SvO 2 Dans un orde décroissant, VO 2 ou DC (déterminants majeurs), puis Hb puis SaO 2 (déterminants mineurs) SvO 2 = SaO 2 - VO 2 DC x Hb x 1.34 La mesure continue de la SvO 2 reflétera mieux les variations des déterminants «majeurs» : DC et VO 2 Les variations isolées d'un seul des déterminants de SvO 2 sont exceptionnelles voire inexistantes en clinique

40 la SvO 2 N'est pas physiologiquement régulée Permet d apprécier l'existence d'un déséquilibre entre les besoins et les apports en oxygène Est la seule méthode permemant d'évaluer de façon con:nue la finalité principale du DC : l apport d'o 2 aux :ssus N a pas de valeur «normale»

41 SvO 2 = reflet global de l oxygénation tissulaire ScvO2 SvO2 Mais ne renseigne ni sur la répar==on inter- organes ni sur la répar==on microcirculatoire du TaO2

42 SvO 2 (%) VO 2 : 110 ml/min/m 2 - SaO 2 : 95 % - Hb : 11 g/dl Ø Varia=on de SvO2 crédible : au moins 5% Ø Mauvais reflet de DC quand DC élevé Cardiac index (L/min/m 2 )

43 Pinsky MR, Vincent JL. Crit Care Med 2005, 33:1119

44 Dépendance VO2/TaO2 VO 2 sepsis SvO % 60% Quand la SvO2 est basse, le TaO2 est insuffisant, et ce quelle que soit la valeur absolue du Débit Cardiaque TaO2 cri=que TaO2 cri=que TaO2

45 2013 PAC is a diagnos=c and haemodynamic monitoring tool but not a therapeu=c interven=on. Our review concluded that use of a PAC did not alter the mortality, general ICU or hospital LOS, or cost for adult pa=ents in intensive care. The quality of evidence was high for mortality and LOS but low for cost analysis.

46 La Swan ça fait pas de mal!

47 Cathéter artériel pulmonaire / avantages 1- Accès à la PAPO, (et la pcp), et donc au risque d œdème pulmonaire : mesure précisément la pression minimale régnant dans les capillaires pulmonaires 2- Accès aux paramètres d'oxygéna:on: SvO 2, ΔPCO 2, et donc à l adéqua:on globale entre TaO2 et besoins 3- Possibilités de monitorage simultané de DC et SvO2, donc permet de faire la part entre modifica:ons de VO2 ou d extrac:on et modifica:ons de TaO2 4- Permet de vérifier l effet des traitements censés augmenter le DC 5- «Warning system» pra:que, automa:que

48 Intérêts et limites du double monitorage SvO2 + Débit Cardiaque q intérêt pratique évident q intérêt pour la compréhension physiopathologique q aucune information sur perfusion et oxygénation régionales q intérêt clinique (en terme de survie) non validé

49 Cathéter artériel pulmonaire / inconvénients 1- INVASIF, donc complica:ons 2- Temps d iner:e de la mesure du DCC 3- pas de mesure du VES bamement à bamement 4- Nécessite forma:on et appren:ssage

50 INDICATIONS DU CATHETER ARTERIEL PULMONAIRE Ø toutes les indica=ons sont discutables Ø l échographie cardiaque est obligatoire +++ Ø la clinique doit garder toute sa place : PA, diurèse, vascularisa=on des extrémités Ø jamais quand on ne sait pas faire (risques >>> bénéfices) Proposi:ons : Ø Sevrage de la VM et insuffisance cardiaque Ø Sepsis et cardiopathie ischémique Ø Choc de l infarctus du myocarde Ø SDRA et insuffisance circulatoire

51 Cas clinique SDRA / pneumonie Ischémie myocardique récente PaO2/FiO2 = 50 Oligurie, PA 72/42 mmhg, Lactate = 4 mmol/l Arythmie /fibrilla=on atriale ScvO2 ITV ssao E/Ea EVLW deltapp resp LJP PAPO = 8 mmhg SvO2 = 60% IC = 3,8 L/min/m 2 PAPO = 24 mmhg SvO2 = 62% IC = 2,4 L/min/m 2 PAPO = 16 mmhg SvO2 = 81% IC = 4.7 L/min/m 2 PAPO =? SvO2 =? IC =? perplexité CONFIANCE

Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010

Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010 Cas Clinique. Dr BOUSSELMI K Les Vendredis de la Réanimation. 30/4/2010 Patiente H.M âé âgée de 35 ans admise pour lésions bulleuses au niveau de deux jambes. ATCDS : dysthyroidie y (opérée pour nodule

Plus en détail

CARDIOTOXICOLOGIE RAPPELS DE PHYSIOLOGIE CARDIAQUE

CARDIOTOXICOLOGIE RAPPELS DE PHYSIOLOGIE CARDIAQUE CARDIOTOXICOLOGIE RAPPELS DE PHYSIOLOGIE CARDIAQUE DEA DE TOXICOLOGIE Toxicologie du médicament, Toxicologie d organes CARDIOTOXICITE Nicolas Deye Réanimation Médicale & Toxicologique Hôpital Lariboisière,

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

1970 par Swan et Ganz largement utilisé chez les. Les pressions auriculaires droites, artérielle

1970 par Swan et Ganz largement utilisé chez les. Les pressions auriculaires droites, artérielle Procédure de pose Types de CAP Avril 2011 CAP : outil d'exploration cardiovasculaire i décrit en 1970 par Swan et Ganz largement utilisé chez les patients en réanimation. Débit cardiaque (par thermodilution),

Plus en détail

M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010. Objectifs thérapeutiques de. sepsis

M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010. Objectifs thérapeutiques de. sepsis M.Griton, DESC Réanimation Médicale 24 Mars 2010 Objectifs thérapeutiques de l évaluation hémodynamique h dans le sepsis Surviving Sepsis Campaign 2008 Initial resuscitation (First 6 hours) Recommandations

Plus en détail

CATHÉTER ARTÉRIEL PULMONAIRE

CATHÉTER ARTÉRIEL PULMONAIRE CATHÉTER ARTÉRIEL PULMONAIRE OU SONDE DE SWAN-GANZ Pulmonary artery pressure Monitoring Key words Pul mo na ry ar tery cath e ter Ther mo di lu tion Car di ac out put Pul mo na ry ar tery pres sure Haemo

Plus en détail

Débit cardiaque : pourquoi et quand le mesurer?

Débit cardiaque : pourquoi et quand le mesurer? Débit cardiaque : pourquoi et quand le mesurer? P Vignon Réanimation Polyvalente CIC-P 0802 CHU Limoges Plan Déterminants du débit cardiaque Pourquoi le mesurer? Quand le mesurer? Quel but se donner? Conclusions

Plus en détail

Diagnostic et traitements médicamenteux du choc cardiogénique

Diagnostic et traitements médicamenteux du choc cardiogénique Diagnostic et traitements médicamenteux du choc cardiogénique COLLURA D, CRETEUR J, Unités de Soins Intensifs Polyvalentes CUB Hôpital Erasme Bruxelles Diagnostic du choc cardiogénique COLLURA D. Le Choc

Plus en détail

Monitorage hémodynamique

Monitorage hémodynamique Monitorage hémodynamique Dr Laurence GABILLET Service de Réanimation médicale EUROPHARMAT 18 Octobre 2007 Plan Objectif de la prise en charge hémodynamique d un patient Rappels physiologiques sur les indices

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire DELABRE Jean-Philippe Base physiopathologique [Frédéric Michard Crit Care 2000] Inspiration normale Diminution de la pression

Plus en détail

TECHNOLOGIES DU MONITORAGE HEMODYNAMIQUE

TECHNOLOGIES DU MONITORAGE HEMODYNAMIQUE TECHNOLOGIES DU MONITORAGE HEMODYNAMIQUE TECHNOLOGIES DU MONITORAGE HEMODYNAMIQUE LE CATHETER DE SWAN-GANZ R : L'HISTOIRE CHAUVEAU (1847) : FICK (1871) : FEGLER (1906) : FRANK-STARLING (1918) : STEWART-HAMILTON

Plus en détail

Diagnostic des états de choc

Diagnostic des états de choc Actualités en Réanimation Surveillance Continue & Urgences Graves Diagnostic des états de choc Martin COUR Lyon 2013 Définition Clinique Hypotension artérielle : - Pression artérielle systolique < 90 mmhg

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION. Dr Philippe CAMARASA Institut A.TZANCK Centre de Cardiologie Médico-Chirurgicale

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION. Dr Philippe CAMARASA Institut A.TZANCK Centre de Cardiologie Médico-Chirurgicale PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr Philippe CAMARASA Institut A.TZANCK Centre de Cardiologie Médico-Chirurgicale Rappels (1) Missions cœur-poumons Mission partagée du système circulatoire et du système respiratoire

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2 Sam BAYAT MCU-PH Le débit cardiaque et son contrôle Le débit cardiaque = Fréquence cardiaque x Volume d'éjection systolique : Q & = Fc Ves La Fc

Plus en détail

Echocardiographie en réanimation : pyramide des compétences. Dilatation du VD : quantification. Normal Dilatation modérée Dilatation majeure

Echocardiographie en réanimation : pyramide des compétences. Dilatation du VD : quantification. Normal Dilatation modérée Dilatation majeure Echocardiographie en réanimation : pyramide des compétences Dilatation du VD : quantification Normal Dilatation modérée Dilatation majeure STDVD/STDVG < 0,6 0,6 < STDVD/STDVG < 1 STDVD/STDVG > 1 Cholley

Plus en détail

Intérêt Optimiser la prise en charge Différencier i les états t de choc Evaluer le débit cardiaque Evaluer la volémie Evaluer les résistances Réponse

Intérêt Optimiser la prise en charge Différencier i les états t de choc Evaluer le débit cardiaque Evaluer la volémie Evaluer les résistances Réponse Monitorage hémodynamique Dr. A. Avenel Service de Réanimation CHU Jean Verdier Intérêt Optimiser la prise en charge Différencier i les états t de choc Evaluer le débit cardiaque Evaluer la volémie Evaluer

Plus en détail

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

MONITORAGE DE LA VOLÉMIE. Dr Merhabene Takoua- Dr Ben Romdhane Kais Réanimation respiratoire Ariana Collège de réanimation Juin 2013

MONITORAGE DE LA VOLÉMIE. Dr Merhabene Takoua- Dr Ben Romdhane Kais Réanimation respiratoire Ariana Collège de réanimation Juin 2013 MONITORAGE DE LA VOLÉMIE Dr Merhabene Takoua- Dr Ben Romdhane Kais Réanimation respiratoire Ariana Collège de réanimation Juin 2013 INTRODUCTION Volémie = déterminent majeur du retour veineux Influençant

Plus en détail

UTILISATION DE LA SONDE DE SWAN- GANZ EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION

UTILISATION DE LA SONDE DE SWAN- GANZ EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION UTILISATION DE LA SONDE DE SWAN- GANZ EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION Expertise collective - 1996 Texte résumé des recommandations EXPERTS Y Blanlœil (Nantes), N Bruder (Marseille), G Capellier (Besançon), JP

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Elisabeth Le Rumeur 2011-12 Introduction Mécanique ventilatoire Échanges gazeux respiratoires Transport des gaz respiratoires (oxygène et CO2) par le sang Échanges gazeux

Plus en détail

Évaluation de la fonction cardiaque Programme d anesthésie et de soins intensifs. Matériel didactique. Objectifs. Collaborateurs

Évaluation de la fonction cardiaque Programme d anesthésie et de soins intensifs. Matériel didactique. Objectifs. Collaborateurs Évaluation de la fonction cardiaque Programme d anesthésie et de soins intensifs Instabilité hémodynamique et pression de remplissage élevées Dysfonction systolique Dysfonction diastolique Onde V André

Plus en détail

Physiopathologie des états de choc

Physiopathologie des états de choc Physiopathologie des états de choc Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre xavier.monnet@aphp.fr Plan 1 2 3 4 Définition Adaptation à l étage de la macrocirculation Adaptation

Plus en détail

PiCCO Accademy CHR Citadelle

PiCCO Accademy CHR Citadelle PiCCO Accademy CHR Citadelle PiCCO : Pratiques infirmières Graulich B. S30 - Rentmeister S. S39 Sommaire! Matériel! Mise en place! Surveillances! Actions! Cas typiques et particularités! Questions! Pratique

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem

Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem Retentissement cardiaque de la ventilation mécaniquem P Vignon CHU Limoges Circulation pulmonaire = réserve de remplissage du cœur gauche Alimentée par l éjection du ventricule droit Tout évènement qui

Plus en détail

LA PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr DASSIER HEGP

LA PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr DASSIER HEGP 1 LA PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr DASSIER HEGP LA PHYSIOLOGIE CARDIAQUE 1.1) La fonction cardiaque Le cœur est une pompe volumétrique, dont la fonction est d éjecter le sang dans la petite et la grande

Plus en détail

HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires

HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires HTAP. Actualités sur la nouvelle classification et Méthodes de Mesure Pressions Artérielles Pulmonaires Olivier Axler Service de Cardiologie Centre Hospitalier Territorial Gaston Bourret Nouméa Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

Interactions Cardio-respiratoires

Interactions Cardio-respiratoires Interactions Cardio-respiratoires Dr. Marc Lilot Frédéric Gougain Hôpital Louis Pradel Hospices Civils de Lyon Plethysmography Waveform Airway Pressure Arterial Pressure Remerciements: Dr Bertrand Delannoy

Plus en détail

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale

PICCO2. PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012. Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale Hôpital de Bicêtre Département d'anesthésie-réanimation Réanimation Chirurgicale PICCO2 PROTOCOLE DE SERVICE Année 2010 MISE À JOUR 2012 1 PROTOCOLE PICCO2 DAR BICETRE DEPARTEMENT D ANESTHESIE REANIMATION

Plus en détail

Fonction Diastolique VG et Pressions de remplissage. Dr Elodie Masseret TUSAR 10 décembre 2015

Fonction Diastolique VG et Pressions de remplissage. Dr Elodie Masseret TUSAR 10 décembre 2015 Fonction Diastolique VG et Pressions de remplissage Dr Elodie Masseret TUSAR 10 décembre 2015 Plan de la présentation Définitions Applications en anesthésie / réanimation Rappel physiologique Evaluation

Plus en détail

Problèmes hémodynamiques au bloc opératoire- cas cliniques. Séminaire de physiologie Mardi 6 février 2007

Problèmes hémodynamiques au bloc opératoire- cas cliniques. Séminaire de physiologie Mardi 6 février 2007 Problèmes hémodynamiques au bloc opératoire- cas cliniques Séminaire de physiologie Mardi 6 février 2007 Cas clinique 1 Mr X 65 ans Fumeur, HTA, DNID Dyspnée à 2 étages Tt: loxen LP Changement PTH Bilan

Plus en détail

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan Adaptations CardioVasculaire et Ventilatoire à L Exercice Musculaire Helmi BEN SAAD (MD, PhD) helmibensaad@rnstn Introduction Adaptation? Problème (1/2 intérieur, environnement) Réponses Physiologique

Plus en détail

Circulation artérielle

Circulation artérielle Circulation artérielle Plan 1- Caractéristiques générales 1-1 Anatomiques 1-2 Histologiques 1-3 Innervation et vasomotricité La circulation artérielle Circulation à haute pression Propagation du sang du

Plus en détail

Mécanisme du ballon intra aortique

Mécanisme du ballon intra aortique Mécanisme du ballon intra Le gonflage en diastole augmente l'apport d'o2 au myocarde Contrepulsion intra- Mécanisme du ballon intra Le dégonflage en systole diminue la consommation d'o2 du myocarde Contrepulsion

Plus en détail

Kamilia Chtara ép El Aoud. Pr. Bouaziz. Collège de réanimation médicale MARS 2014

Kamilia Chtara ép El Aoud. Pr. Bouaziz. Collège de réanimation médicale MARS 2014 La pression artérielle invasive Kamilia Chtara ép El Aoud Service réanimationpolyvalentesfax Pr. Bouaziz Collège de réanimation médicale MARS 2014 physiologie de la PA utilisation clinique de la PA physiologie

Plus en détail

Le Système Vasculaire

Le Système Vasculaire Le Système Vasculaire II/ Les différentes portions du système vasculaire 1. Les artères 2. Les capillaires 3. Les veines 4. Les lymphatiques : un système à part. LES ARTERES I. Anatomie des artères II.

Plus en détail

: de la physiologie au monitorage

: de la physiologie au monitorage Hémodynamique : de la physiologie au monitorage Benoît TAVERNIER CHU de LILLE Session iades,, JLARMU 2006 Monitorage hémodynamique et Physiologie Anesthésie standard ECG, FC, PA, PetCO 2 Monitorage plus

Plus en détail

5) Intégration systémique A) Homéostasie circulatoire B) Interactions cœur/poumons

5) Intégration systémique A) Homéostasie circulatoire B) Interactions cœur/poumons Physiologie du cœur et des vaisseaux 1) Modélisation de la circulation et Morphologie fonctionnelle 2) Cellules cardiaques et Tissus du cœur 3) Fonctions cardiaques 4) Les vaisseaux A) Circulation systémique

Plus en détail

Point de vue "physique": caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des

Point de vue physique: caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des v fluide constante L A B Il faut une pompe pour créer une P qui compense la chute. - si fluide non-visqueux: OK - si fluide visqueux il faut dépenser de l'énergie pour compenser la perte due à et définie

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

L2 UE13 Physiologie 1. La Circulation. Pr Jean-Jacques Jacques MERCADIER

L2 UE13 Physiologie 1. La Circulation. Pr Jean-Jacques Jacques MERCADIER Faculté de Médecine M Paris Diderot Année e 2011 2012 L2 UE13 Physiologie 1 La Circulation Pr Jean-Jacques Jacques MERCADIER 1. Fonction de la circulation Transport des gaz et des nutriments Respiration

Plus en détail

Utilisation des catécholamines au cours du choc septique

Utilisation des catécholamines au cours du choc septique Utilisation des catécholamines au cours du choc septique (adultes - enfants) XV ème conférence de consensus de la SRLF - Résumé Jeudi 13 juin 1996 - Institut Gernez Rieux - CHU de Lille Cette conférence

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGUE : DÉFINITION, ÉPIDÉMIOLOGIE. Patrick KUETCHE

INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGUE : DÉFINITION, ÉPIDÉMIOLOGIE. Patrick KUETCHE INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGUE : DÉFINITION, ÉPIDÉMIOLOGIE Patrick KUETCHE v L insuffisance cardiaque (IC) est un syndrome clinique où les pa:ents présentent: ü Des symptômes et des signes d insuffisance

Plus en détail

Les Indicateurs de l oxygénation tissulaire

Les Indicateurs de l oxygénation tissulaire Les Indicateurs de l oxygénation tissulaire Dr Islem OUANES Service de Réanimation Polyvalente CHU Fattouma Bourguiba Monastir Collège de Réanimation Médicale Le 12/06/2013 Introduction L oxygène (O2)

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 27/03/2008 Réf.: CMUB-027 Pagination : 1 de 6 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 27 Rédacteurs Dr JM YEGUYAIAN (SAMU 21), Dr DIDIER HONNART (SRAU

Plus en détail

LES VAISSEAUX SANGUINS

LES VAISSEAUX SANGUINS LES VAISSEAUX SANGUINS PLAN DU COURS: LES VAISSEAUX SANGUINS (chap.20) STRUCTURE ET FONCTIONS DES VAISSEAUX SANGUINS introduction structure des parois vasculaires réseau artériel capillaires réseau veineux

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

EPREUVE DE REMPLISSAGE VASCULAIRE

EPREUVE DE REMPLISSAGE VASCULAIRE EPREUVE DE REMPLISSAGE VASCULAIRE FLUID CHALLENGE: QUAND ET COMMENT L ADMINISTRER Maurel Véronique et Ducos Guillaume DESC de Réanimation Médicale Module Cardiovasculaire DEFINITION Test diagnostique :

Plus en détail

Adaptations cardio-vasculaires à l exercice chronique.

Adaptations cardio-vasculaires à l exercice chronique. Adaptations cardio-vasculaires à l exercice chronique. I) Organisation générale de l appareil circulatoire. 1) La fonction circulatoire (de distribution) 2) Les grandeurs de la circulation a) Le débit

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle pulmonaire Pr. Abid Abdelfatteh XXIème Journée Nationale de Médecine Interne 30 Octobre 2010- Monastir Introduction L HTAP est caractérisée par anormale

Plus en détail

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE J. Cros CHU Limoges 63 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale. Bordeaux le 24 Mars 2010. INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

Plus en détail

UE 13 Cardiologie. Physiologie de la circulation

UE 13 Cardiologie. Physiologie de la circulation UE 13 Appareil Cardio-vasculaire 08/02/12 à 13h30 Ronéotypeur : Vincent Marmouset Ronéolecteur : Pierre-Yves Meun Professeur Bonnin UE 13 Cardiologie Physiologie de la circulation 1 I. Organisation générale

Plus en détail

Le système cardiaque

Le système cardiaque Le système cardiaque Plan Chap 1: Généralités Chap 2: Anatomie cardiaque Chap 3: L activité mécanique cardiaque Chap 4: Régulation de l activité cardiaque Chap 1: Généralité I.Organisation du système cardiovasculaire

Plus en détail

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960.

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. CONTREPULSION INTRA-AORTIQUE CHUM Thérapie de contrepulsion Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. La cathéter est positionné dans l aorte thoracique descendante 2 cm distale

Plus en détail

Insuffisance cardiaque du nourrisson : particularités étiologiques et physiopathologiques

Insuffisance cardiaque du nourrisson : particularités étiologiques et physiopathologiques Insuffisance cardiaque du nourrisson : particularités étiologiques et physiopathologiques Mouna KONTA DESC réanimation médicale Toulouse 10-11 juin 2009 Trajet de la majeure partie du sang -Veine ombilicale

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

Stratégie de prise en charge hémodynamique du choc septique

Stratégie de prise en charge hémodynamique du choc septique Stratégie de prise en charge hémodynamique du choc septique Dr Christian Roth Réanimation polyvalente CH Annemasse - Bonneville Journée Paramédicale de Réanimation - Sallanches - 23/05/06 Préambules Consensus

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE

SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE SURVEILLANCE DE LA CEC, MONITORAGE DU PATIENT, SURVEILLANCE HÉMODYNAMIQUE D. GAILLARD Fondation Hopital Saint-Joseph, Paris La surveillance hémodynamique en chirurgie cardiaque nécessite une réflexion

Plus en détail

«FONCTION DIASTOLIQUE» Diplôme Interuniversitaire d Echocardiographie 2008

«FONCTION DIASTOLIQUE» Diplôme Interuniversitaire d Echocardiographie 2008 «FONCTION DIASTOLIQUE» Diplôme Interuniversitaire d Echocardiographie 2008 Diastole: «définitions» CI: contraction isovolumique FM OAo FAo OM SA: systole auriculaire RI: relaxation isovolumique RR: remplissage

Plus en détail

BIOPHYSIQUE CARDIAQUE

BIOPHYSIQUE CARDIAQUE BIOPHYSIQUE CARDIAQUE I- Généralités Courbes pression-temps Cavités cardiaques : 1- Atrium/oreillette D 2- Ventricule D 3- Atrium/oreillette G 4- Ventricule G Valves (unidirectionelles!) a- TricuspiDe

Plus en détail

MONITEUR HEWLETT-PACKARD

MONITEUR HEWLETT-PACKARD MONITEUR HEWLETT-PACKARD Structure du moniteur : Module écran, module des paramètres, module processeur, clavier Mise en marche : Bouton à gauche pour mise en marche. Bouton à droite pour luminosité et

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Monitoring Hémodynamique en Anesthésie. Cariou Aude (DESAR) ILM, janvier 2015

Monitoring Hémodynamique en Anesthésie. Cariou Aude (DESAR) ILM, janvier 2015 Monitoring Hémodynamique en Anesthésie. Cariou Aude (DESAR) ILM, janvier 2015 La relagon de Frank- Starling nous explique que la fibre myocardique va avoir d autant plus de force pour se contracter qu

Plus en détail

Exercices sur les échanges gazeux 1

Exercices sur les échanges gazeux 1 Exercices sur les échanges gazeux 1 1. ph 7.35-7.45 7.58 Alcalose pco2 35-45 23 Alcalose PO2 75-100 175 HCO3 21-28 30 alcalose Saturation artérielle 0.92-0.98 0.99 Glucose 3.9-6.0 5.5 1.1 Interprétez le

Plus en détail

Journée de Médecine Critique 03/12/2015. Dr Thomas NGUYEN Service des Soins Intensifs Service de Cardiologie CHU Brugmann

Journée de Médecine Critique 03/12/2015. Dr Thomas NGUYEN Service des Soins Intensifs Service de Cardiologie CHU Brugmann Le fluid challenge Journée de Médecine Critique 03/12/2015 Dr Thomas NGUYEN Service des Soins Intensifs Service de Cardiologie CHU Brugmann Plan Définition Pourquoi faire un fluid challenge? Déterminants

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire Sam BAYAT MCU-PH Plan Introduction Rappel: organisation du système vasculaire La fonction vasculaire La fonction vasculaire Relations structure-fonction

Plus en détail

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière INTRODUCTION Quelques définitions 1. Pression artérielle Lorsque, dans le langage courant, on

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE

INSUFFISANCE CARDIAQUE INSUFFISANCE CARDIAQUE PHYSIOPATHOLOGIE Une anomalie du remplissage (insuffisance cardiaque diastolique à fonction systolique conservée) ou une faiblesse de l éjection ventriculaire (insuffisance cardiaque

Plus en détail

ICM Amélie Doherty, inf B.Sc. Annie Dore, MD Mars 2015

ICM Amélie Doherty, inf B.Sc. Annie Dore, MD Mars 2015 Amélie Doherty, inf B.Sc. Annie Dore, MD Mars 2015 Dispositif temporaire d assistance cardiaque conçu pour augmenter la perfusion coronarienne et diminuer la consommation d oxygène du myocarde Ballon qui

Plus en détail

Modalités d'utilisation des

Modalités d'utilisation des Modalités d'utilisation des inotropes et des drogues vasoactives. Dr Daniel Pic. Urgences Médicochirurgicales Adultes. Pr J. Schmidt. CHRU Clermont-Fd. Le traitement du choc : Principaux axes thérapeutiques

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang Transport des gaz dans le sang A Introduction : La fonction respiratoire du sang représente le transport des gaz respiratoires: du poumon aux tissus pour l oxygène, en sens inverse pour le dioxyde de carbone.

Plus en détail

Entrainement sportif Le système cardiovasculaire

Entrainement sportif Le système cardiovasculaire Entrainement sportif Le système cardiovasculaire Pour que le corps assure ses différentes fonctions, chacune de ses cellules doit être approvisionnée de manière continue en oxygène. Cet apport est assuré

Plus en détail

U 1 Université Montpellier 1

U 1 Université Montpellier 1 U 1 Université Montpellier 1 Le contrôle systémique de l appareil cardiovasculaire Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat Service d Exploration et Médecine Vasculaire Hôpital Carémeau - CHU de Nîmes Département

Plus en détail

12/12/2012. Insuffisance Respiratoire Chronique. Définitions et Physiopathologie. Définition de l insuffisance respiratoire chronique (IRC)

12/12/2012. Insuffisance Respiratoire Chronique. Définitions et Physiopathologie. Définition de l insuffisance respiratoire chronique (IRC) Définition de l insuffisance respiratoire chronique (IRC) Insuffisance Respiratoire Chronique Définitions et Physiopathologie IRC = faillite des mécanismes assurant l hématose Hypoxémie avec ou sans hypercapnie

Plus en détail

Système cardiovasculaire: le coeur

Système cardiovasculaire: le coeur UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Système cardiovasculaire: le coeur Marianne Zeller 1 Système cardiovasculaire Artères, circulation, réseau, voies, transport notre système de vaisseaux sanguins

Plus en détail

EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO

EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO Hémodynamique et monitorage en réanimation 347 EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO F. Michard, C. Richard, J-L. Teboul. Réanimation Médicale, CHU de Bicêtre, 78 rue du Général Leclerc, 94275

Plus en détail

Choc septique. DU Prise en charge des situations d urgences. Dr Julien Charpentier

Choc septique. DU Prise en charge des situations d urgences. Dr Julien Charpentier DU Prise en charge des situations d urgences Choc septique Dr Julien Charpentier Praticien hospitalier Réanimation médicale - Cochin julien.charpentier@aphp.fr Choc septique Fréquent: 10% admissions en

Plus en détail

L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêt avec cette présentation

L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêt avec cette présentation Atelier VO2 Alain COHEN SOLAL «Biomarkersand HeartFailure»INSERM U942 Research Unit Lariboisière Hospital, Cardiology Department Paris Diderot University L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêt

Plus en détail

Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque

Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque Déterminants et Techniques de Mesure du Débit Cardiaque Alain Combes Service de Réanimation Institut de Cardiologie Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 www.reamedpitie.com

Plus en détail

Doppler fondamental et pra.que

Doppler fondamental et pra.que Doppler fondamental et pra.que Dr Damien Coisne www.coeurplus.fr 1877 The Theory of Sound Chris.an Doppler 1803-53 Effet Doppler 1842 : ondes acous.ques HypolyCe Fizeau 1819-1896 Effet Doppler Fizeau 1948:

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» Gérard BLAYSAT. Grenoble

HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» Gérard BLAYSAT. Grenoble HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» Gérard BLAYSAT. Grenoble HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» EVALUATION «BIEN-ÊTRE FŒTALE» BONNE OXYGENATION

Plus en détail

VALVULOPATHIE GENERALITES (1)

VALVULOPATHIE GENERALITES (1) VALVULOPATHIE GENERALITES (1) Fonction d une valve : antireflux 4 valves : cœur gauche : valves mitrale et aortique cœur droit : valves tricuspide et pulmonaire Dysfonctions possibles : rétrécissement

Plus en détail

16/04/2008 ECOLE D IADE. REIMS. nnoy.

16/04/2008 ECOLE D IADE. REIMS. nnoy. 16/04/2008 ECOLE D IADE. REIMS D DEBIT CARDIAQUE ET MONITORAGE ENDOCAVITAIRE. EIADE 1ere année. T.Dutran nnoy. 1 Débit cardiaque et monitorage endocavitaire. 2 SOMMAIRE : Introduction. 1/Définitions. p4

Plus en détail

Les catécholamines Principales propriétés Exemples concrets d utilisation

Les catécholamines Principales propriétés Exemples concrets d utilisation Les catécholamines Principales propriétés Exemples concrets d utilisation Dr Christophe Faisy, Dr Brice Lortat-Jacob (Paris) Dr Christophe Lenclud (Mantes-La-Jolie) Dr Vincent Hubert (Amiens) Plan 1. Introduction

Plus en détail

HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE»

HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» 1 HEMODYNAMIQUE FŒTALE ET EVALUATION «D UN BIEN ÊTRE HEMODYNAMIQUE» EVALUATION «BIEN-ÊTRE FŒTALE» BONNE OXYGENATION BONNE HEMODYNAMIQUE

Plus en détail

Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC. VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale

Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC. VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale Monitoring de l Hypertension intra-crânienne: PIC, SvjO 2, DTC VMorando 11 juin 2008 DESC réanimation médicale Objectifs du Monitoring: -Diagnostiquer l HTIC -Evaluer le risque ischémique cérébral -Surveiller

Plus en détail

Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive. C Decoene PH CHRU Lille

Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive. C Decoene PH CHRU Lille Monitoring de l hémoglobine au bloc opératoire Place d une mesure continue non invasive C Decoene PH CHRU Lille objectif Le taux d hémoglobine intervient dans : Le transport d O2 L hémostase L équilibre

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

Strain longitudinal global : Une valeur de fonction systolique

Strain longitudinal global : Une valeur de fonction systolique Nouvelles techniques d imagerie Nouveautés en échographie en réanimation : 2D Strain - speckle tracking : echo de suivi des marqueurs acoustiques 2D strain, Speckle tracking Imagerie 3D et 4D Vignon, Huang.

Plus en détail

Échographie cardiaque et remplissage vasculaire

Échographie cardiaque et remplissage vasculaire Échographie cardiaque et remplissage vasculaire II Laurent Muller - Jean-Yves Lefrant L absence d influence sur la mortalité du cathéter artériel pulmonaire (CAP) après 30 ans d utilisation (1) et la mauvaise

Plus en détail

Mesure de la Pression veineuse centrale

Mesure de la Pression veineuse centrale MESURE DE LA PRESSION VEINEUSE CENTRALE 1 1 Mesure de la Pression veineuse centrale La mesure se fait par cathéter central. Définition: Pression régnant dans les gros troncs veineux intrathoraciques veines

Plus en détail

Fonction diastolique VG et sevrage du respirateur. Dr Frédéric Mignon Réanimation CHU Charleroi

Fonction diastolique VG et sevrage du respirateur. Dr Frédéric Mignon Réanimation CHU Charleroi Fonction diastolique VG et sevrage du respirateur Dr Frédéric Mignon Réanimation CHU Charleroi Echec de sevrage de la ventilation Fréquent: ~ 15-30% Morbi-mortalité mécanique Multifactoriel: - broncho-pulmonaire

Plus en détail