Pathologie cardio-vasculaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pathologie cardio-vasculaire"

Transcription

1 BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS 1 re Année Année académique Pathologie générale et spéciale 1 Pathologie cardio-vasculaire Docteur Catfolis Institut Supérieur de Soins Infirmiers GALILEE rue Royale Bruxelles tél

2 Introduction La pathologie cardio-vasculaire est la pathologie du cœur et des vaisseaux. En raison de notre de mode de vie et du vieillissement de la population, cette pathologie est de plus en plus fréquente. Notre hygiène de vie favorise, en effet, l artériosclérose et son cortège de complications. La pathologie cardio-vasculaire peut avoir un retentissement important sur la qualité de vie des patients. Les infirmier(e)s ont un rôle important à jouer dans le suivi et la surveillance du traitement des patients ainsi que dans la détection des signes d urgence et dans l éducation des patients. 1

3 NOM ET COORDONNEES DE L ENSEIGNANT Docteur D. Catfolis RELATION AVEC LE PROGRAMME DE FORMATION Le cours de pathologie cardio-vasculaire fait partie du cours de pathologie générale et spéciale 1 OBJECTIFS SPECIFIQUES DU COURS A la fin du cours, l étudiant doit être capable de décrire en termes scientifiques et précis les pathologies cardio-vasculaires les plus fréquentes ; il doit pouvoir définir les pathologies, en décrire la physiopathologie, les symptômes principaux, les étiologies, les examens complémentaires et leurs objectifs et les traitements actuels PREREQUIS AU COURS Connaissance de l anatomie et de la physiologie du système cardio-vasculaire COMPETENCES EVALUEES Capacité de décrire les pathologies METHODES D EVALUATION Examen écrit NOMBRE DE CREDITS ECTS Le cours de pathologie générale et spéciale 1 vaut 6 crédits ECTS PLANIFICATION DES SEANCES ET ACTIVITES DE FORMATION 20 heures de cours ATTENTES DE L ENSEIGNANT(E) VIS-A-VIS DE L ETUDIANT Présence active et attentive au cours avec le syllabus. Poser les questions en cas d incompréhension Révision de la matière entre les cours afin de poser les questions éventuelles 2

4 1. 1. La dyspnée Définitions: 1. Principaux symptômes en pathologie cardio-vasculaire Dyspnée: sensation de respiration difficile, d essoufflement Polypnée ou tachypnée: respiration rapide Orthopnée: dyspnée survenant en position couchée et s améliorant en position assise ou debout Dyspnée paroxystique nocturne: accès aigus de dyspnée survenant aux premières heures de la nuit et pouvant annoncer un œdème aigu du poumon Causes physiologiques de dyspnée Effort physique Altitude Fièvre Causes de dyspnée pathologique Pathologies respiratoires Insuffisance cardiaque Modifications du sang: anémie, acidose Hyperventilation psychogène Atteintes des muscles respiratoires, certaines neuropathies, atteintes médullaires Atteinte de la paroi thoracique Dyspnée aux efforts importants Dyspnée aux efforts modérés Dyspnée au moindre effort Dyspnée de repos Classification de la dyspnée Syncope/lipothymie Définitions: La syncope est une perte de connaissance brusque, totale, brève, spontanément réversible en 1 à 2 minutes La lipothymie: est un malaise avec sensation de perte de connaissance imminente, souvent précédée de troubles de la vue et de l audition; elle peut précéder une syncope Etiologie des syncopes La syncope vasovagale: elle est causée par une augmentation du tonus vagal avec vasodilatation bradycardie et hypotension. 3

5 Les signes annonciateurs de la syncope (Prodromes) sont: pâleur, sueurs, sensation de chaud/froid, vue floue, étourdissement La perte de connaissance est brève avec hypotension, pouls faible, bradycardie Le traitement consiste à allonger le patient et à surélever ses jambes. Syncopes par hypotension: L hypotension orthostatique: est une chute de la tension artérielle lors du passage de la position couchée à la position assise ou debout. Elle est favorisée par la prise de médicaments hypotenseurs (diurétiques, bêta-bloquants, ). L hypovolémie (hémorragie, déshydratation) peut être responsable de syncope. Syncopes réflexes: -Douleur aiguë -Hypersensibilité du sinus carotidien: la compression du sinus carotidien, par un vêtement ou lors de certains mouvements du cou, entraîne une bradycardie, voire une asystolie. Cette affection se rencontre surtout chez les personnes âgées La miction peut provoquer une syncope chez les personnes âgées Syncopes d origine cardiaque: Ces syncopes sont dues à une chute du débit cardiaque et cérébral. Elles s observent en cas de troubles du rythme (bradycardie ou tachycardie sévère), en cas de décompensation cardiaque aiguë, de pathologies valvulaires aiguës, Syndrome d hyperventilation psychogène Hypoglycémie Accident ischémique transitoire Syncope hystérique 1.3. Les douleurs thoraciques Angine de poitrine ou angor: la douleur est provoquée par l ischémie du myocarde: Douleur précordiale constrictive déclenchée par l effort et cédant à l arrêt de l effort et à la prise de trinitrine Infarctus du myocarde: nécrose ischémique du myocarde: douleur angineuse très intense ne cédant pas à l arrêt de l effort et à la trinitrine Autres pathologies cardiaques: péricardite, Pathologies pulmonaires: pneumonie, pleurésie, pneumothorax, Embolie pulmonaire : migration d un embole dans l artère pulmonaire ou une de ses branches : douleur brutale de type point de côté, dyspnée, angoisse Autres: névralgies intercostales, fractures de côtes, ulcère gastrique, reflux gastro-oesophagien, 1.4. Les palpitations Définition: perception des battements cardiaques trop rapides ou irréguliers 4

6 Les palpitations peuvent être dues à des extrasystoles ou d autres troubles du rythme cardiaque Les œdèmes des membres inférieurs Définition Gonflement des tissus mous par infiltration d eau et de sel dans le milieu interstitiel Etiologies Insuffisance cardiaque droite: œdèmes mous, blancs, indolores, prennent le godet Causes non cardiologiques: hypoprotéinémie, compression veineuse ou lymphatique 1.6. La cyanose Coloration bleue de la peau et des muqueuses provoquée par l hypoxémie Etiologies: Ø Pathologies pulmonaires Ø Malformations cardiaques avec shunt droite-gauche Ø Haute altitude Ø Ralentissement de la circulation sanguine dans l insuffisance cardiaque, l état de choc 2. Examen clinique en pathologie cardio-vasculaire 2.1. Examen clinique général Recherche d une dyspnée et d une orthopnée Recherche d œdème: œdème des membres inférieurs, ascite Recherche d une hépatomégalie et d une splénomégalie Recherche d une cyanose périphérique ou généralisée 2.2. L auscultation cardiaque Foyers d auscultation: Ø Foyer aortique: 2 espace intercostal droit, à côté du sternum: valves aortiques et pulmonaire Ø Foyer pulmonaire: 2 espace intercostal gauche, à côté du sternum: valve pulmonaire Ø Foyer mitral: pointe du cœur: 5 espace intercostal, juste en dedans de la ligne médioclaviculaire Ø Foyer tricuspide: 5 espace intercostal gauche, à côté du sternum Chez un patient en rythme sinusal: Ø 1 bruit: B1: fermeture des valves auriculo-ventriculaires et début de la systole ventriculaire 5

7 Ø Silence: systole ventriculaire Ø 2 bruit: B2: fermeture des valves aortiques et pulmonaires et début de la diastole Ø Silence: diastole 2.3. L auscultation pulmonaire Recherche d un foyer infectieux Auscultation d un œdème pulmonaire: râles crépitants aux bases pulmonaires 2.4. La palpation des pouls périphériques La palpation des pouls périphériques permet d évaluer la fréquence et le rythme cardiaque, la force du pouls. On peut palper : Pouls radial : côté externe face de flexion du poignet Pouls cubital : côté interne de la face de flexion du poignet Pouls huméral ou brachial : situé dans le sillon entre le biceps et le triceps, au-dessus du coude Pouls fémoral : situé en profondeur, au-dessous de l'arcade crurale, à mi-chemin entre l'épine iliaque antéro-supérieure et la symphyse pubienne Pouls poplité : situé en profondeur dans le creux poplité, légèrement en dehors de la ligne médiane Pouls pédieux : situé sur la face dorsale du pied, juste en dehors du tendon de l'extenseur du gros orteil Pouls tibial postérieur : situé en arrière et légèrement au-dessous de la malléole interne de la cheville 2.5. La mesure de la pression artérielle La tension artérielle (TA) dépend de: La pression hydraulique générée par les contractions cardiaques Le tonus artériel Elle est maximale en systole et minimale en diastole La pression artérielle normale : Ø Adulte jeune: o Systolique: mm Hg o Diastolique: mm Hg Ø Sujet âgé: o Systolique: mm Hg o Diastolique: mm Hg La mesure de la TA tibiale se fait grâce à un brassard sur le mollet et une sonde Doppler au niveau de l artère tibiale postérieure. Elle permet de mettre en évidence une insuffisance artérielle du membre inférieur Rapport de Tiffeneau: TA tibiale/ TA brachiale 1 6

8 3. Principaux examens complémentaires en pathologie cardiovasculaire Renseignements apportés: 3.1. Radiographie du thorax Ø Rapport cardio-thoracique: rapport entre la plus grande largeur du cœur et la largeur du thorax: normal < 0,5 Ø Elargissement du médiastin: dissection ou anévrisme aortique, ganglions Ø Hypertrophie des hiles pulmonaires si dilatation des artères pulmonaires Ø Oedème pulmonaire en cas d insuffisance cardiaque gauche Ø Pneumonie, épanchement pleural, 3.2. Gaz du sang artériel Ponction de l artère radiale Mesures: PO2: normale 80 mm Hg PCO2: normale: 38 à 42 mm Hg ph (équilibre acido-basique): 7,38-7,42 Réserve alcaline: HCO3: mmole/l Saturation en O2: > 90 % 3.3. L électrocardiogramme L ECG consiste à enregistrer l activité électrique du cœur: dépolarisation des oreillettes puis des ventricules puis repolarisation Onde P = dépolarisation des oreillettes Complexe QRS = dépolarisation des ventricules Repolarisation des oreillettes cachée par le QRS Onde T = repolarisation des ventricules ECG normal 7

9 Les dérivations de L ECG L ECG est enregistré grâce à des électrodes placées à l extrémité des 4 membres et sur le thorax. Dérivations standards: D1, D2, D3 Dérivations unipolaires des membres: AVR, AVL, AVF Dérivations précordiales: V1 à V6: électrodes sur la face antérieure du thorax Dérivations supplémentaires: V7, V8, V9: activité paroi latéro-basale du VG V3R, V4R et VE: VD Les dérivations standard de l ECG Mesure de la différence de potentiel entre 2 membres D1: bras gauche - bras droit D2: jambe gauche - bras droit D3: jambe gauche - bras gauche Les dérivations unipolaires des membres Mesure des différences de potentiel de chaque membre séparément, grâce à une électrode indifférente, à potentiel constant et une électrode active AVR: bras droit AVF: bras gauche AVF: jambe gauche Les dérivations standard et unipolaires des membres permettent d étudier le même phénomène électrique de 6 points de vue différents 8

10 Les dérivations unipolaires précordiales Une électrode active précordiale + une électrode indifférente Electrodes pour les dérivations précordiales V1: 4 Espace intercostal droit V2: 4 EIC gauche V3: entre V2 et V4 V4: 5 EIC gauche, sous le mamelon V5: sur la même ligne horizontale que V4 V6: sur la même ligne horizontale que V5, à la verticale de l aisselle Territoires ECG Les dérivations permettent d analyser différents territoires du cœur : D2, D3, AVF : face inférieure du VG V1, V2, V3, V4 : Face antérieure du VG V5, V6, D1 : face latérale du VG V7 à V9 : face latéro-basale du VG V3R, V4R, VE : VD Objectifs de l ECG Détection Ø des troubles du rythme Ø des troubles de la conduction Ø d une ischémie myocardique Ø d une anomalie congénitale des voies de conduction: Wolff-Parkinson-White 3.4. Enregistrement Holter Enregistrement de l ECG durant 24H grâce à un appareil portable Indications: Recherche de troubles du rythme intermittents Recherche de signes d ischémie myocardique 3.5. Echographie cardiaque Les ultrasons sont des vibrations acoustiques L image échographique est construite à partir de la réflexion de ces ondes sur les différentes structures rencontrées. 9

11 L effet Doppler est la variation de fréquence des ultrasons lorsqu ils se réfléchissent sur des globules rouges en mouvement ; cela permet de calculer la vitesse du flux sanguin Echographie transthoracique Echographie du cœur réalisée à travers la paroi thoracique. Renseignements: Fonctionnement, taille et épaisseur des ventricules État des valves Mesure du débit cardiaque Péricarde Echographie transoesophagienne Echographie du cœur réalisée à travers l oesophage Méthode: introduction par la bouche d une sonde d échographie fixée à un fibroscope Renseignements: Visualisation précise des oreillettes (thrombus) Visualisation de la valve mitrale Visualisation de l aorte (dissection) Analyse des veines caves et artères pulmonaires Contre-indications: pathologies oesophagiennes: varices, sténoses ou diverticules Echographie de stress Echographie cardiaque réalisée lors d un effort ou de la stimulation cardiaque par de la dobutamine Cet examen permet de visualiser la contraction du VG, d analyser la viabilité du myocarde après infarctus et de détecter et localiser des zones d ischémie Cathétérisme droit 3.6. Cathétérisme cardiaque Technique Ponction d une grosse veine: jugulaire interne, sous-clavière (fémorale) Remontée du cathéter jusque dans les cavités droites et éventuellement l artère pulmonaire Introduction de la sonde de Swan-Ganz jusqu aux cavités droites sous contrôle radioscopique. Cette sonde est munie de capteurs de pression et permet de mesurer les pressions dans les cavités droites, l artère pulmonaire et les capillaires pulmonaires; elle permet aussi de mesurer le débit cardiaque Indications: Etude de l état hémodynamique en réanimation Bilan hémodynamique chez le patient valvulaire ou en insuffisance cardiaque 10

12 Complications Thrombose de la veine ponctionnée Perforation de l oreillette droite par la sonde Troubles du rythme Cathétérisme gauche Technique: Ponction de l artère fémorale ou de l artère radiale Mise en place d un Désilet Montée de sondes par voie artérielle jusqu aux ostiums coronaires et dans le ventricule gauche Objectifs Calcul des gradients de pression dans l aorte initiale et le VG Angiographie sus-sigmoïdienne (quantifier insuffisance aortique) ou ventriculaire gauche (contractilité du muscle, volume du VG, fuite mitrale) Coronarographie : opacification des artères coronaires et angioplastie éventuelle Complications Allergie à l iode R/ corticoïdes Hématome au point de ponction Dissection coronaire, infarctus Migration d une plaque d athérome ou d un thrombus AVC 3.7. Angiographie pulmonaire Objectif: visualisation de caillots dans l artère pulmonaire et ses branches Voie d abord: veine du bras Montée d un guide sur lequel on enfile une sonde d angiographie Injection de produit de contraste dans l artère pulmonaire 3.8. Epreuve d effort Enregistrement de l ECG au cours d un effort On utilise 2 types d appareillage : la bicyclette dont on augmente progressivement la charge et le tapis roulant dont on augmente progressivement la vitesse Durant le test, on évalue l état d essoufflement et de fatigue du patient, on surveille l apparition d une douleur thoracique, la tension artérielle, la fréquence cardiaque et l ECG Les critères d arrêt sont l apparition d une douleur d angine de poitrine avec des modifications de l ECG, une chute de la TA ou une hypertension, la survenue d extrasystoles ventriculaires nombreuses, l atteinte de la fréquence cardiaque maximale (220 l âge du patient) Objectif de l examen : Ø dépistage ou surveillance d une insuffisance coronarienne Ø recherche de troubles du rythme à l effort 11

13 3.9. La scintigraphie de perfusion du myocarde Injection IV d un traceur radioactif, le thallium, qui diffuse dans toute la circulation et se distribue dans de nombreux organes dont le cœur. La fixation du thallium au myocarde dépend du flux coronaire. En cas de sténose coronaire la fixation du thallium sera diminuée. L objectif de l examen est de comparer la fixation du traceur dans le myocarde au repos et à l effort afin de dépister des zones d hypoperfusion coronaire. 4. L insuffisance cardiaque 4.1. Définition Syndrome complexe observé quand le muscle cardiaque ne parvient plus à assurer un débit cardiaque suffisant aux besoins métaboliques des tissus. 1% des sujets de moins de 55 ans 10 % des sujets de plus de 80 ans 4.2. Epidémiologie 4.3. L insuffisance cardiaque gauche Physiopathologie de l insuffisance cardiaque gauche: Le ventricule défaillant est un ventricule qui présente une anomalie de remplissage ou une faiblesse d éjection. Cela entraîne une augmentation des pressions dans le ventricule, ellemême responsable d une augmentation des pressions en amont Augmentation de pression dans le VG Augmentation de pression dans l oreillette gauche Augmentation de pression dans les capillaires pulmonaires Irruption de plasma dans les alvéoles Dyspnée Evolution possible vers l insuffisance ventriculaire droite suite à l augmentation de pression dans les capillaires pulmonaires Si le ventricule pompe mal, cela entraîne une diminution du débit en aval, une diminution de la perfusion des tissus et une hypoperfusion rénale responsable d une insuffisance rénale fonctionnelle et d une oligurie Il existe des insuffisances cardiaques à débit élevé: les ventricules sont submergés par un débit sanguin anormalement élevé: hyperthyroïdie, insuffisance rénale 12

14 Etiologies de l insuffisance ventriculaire gauche Anomalies de la contraction du myocarde et de la fonction systolique Séquelle d un infarctus du myocarde Sénescence: diminution du nombre de cellules myocardiques Cardiomyopathies : maladies du muscle cardiaque Troubles métaboliques: hypothyroïdie, insuffisance rénale Augmentation de la résistance à l éjection du ventricule gauche Rétrécissement de la valve aortique Hypertension artérielle Artériosclérose: diminution de l élasticité artérielle Augmentation du volume de sang que le ventricule gauche doit éjecter Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Communication interventriculaire Insuffisance VG secondaire à une diminution de l efficacité des contractions cardiaques Troubles du rythme et de la conduction électrique responsables d une diminution de l efficacité du coeur Symptômes de l insuffisance ventriculaire gauche Fatigue Tachycardie Tachypnée: fréquence respiratoire > 20 / Min au repos Dyspnée d effort Orthopnée Dyspnée nocturne paroxystique: crise de dyspnée survenant la nuit pouvant annoncer l œdème aigu du poumon Les différents stades de dyspnée Stade 1: pas de dyspnée Stade 2: dyspnée pour des efforts inhabituels Stade 3: dyspnée pour des efforts de la vie courante (se laver, s habiller) Stade 4: dyspnée permanente et de repos Examen clinique Bruit de galop présystolique à l auscultation : 3 bruit (B3) Tension artérielle pincée : diminution de la tension artérielle systolique et diminution de la différentielle entre la pression systolique et diastolique Pouls rapide Râles crépitants aux bases pulmonaires secondaires à l œdème pulmonaire 13

15 Oligurie Examens complémentaires -RX thorax: cardiomégalie, stase pulmonaire, accentuation des vaisseaux pulmonaires -ECG: signes d hypertrophie du VG ; parfois signes d infarctus ou d insuffisance coronarienne -Echographie cardiaque: dilatation et baisse de contractilité du VG, maladie valvulaire, cardiomyopathie, -Ventriculographie isotopique: Objectif : mesure de la fraction d éjection du VG (normal: %) Principe: injection IV d un traceur isotopique qui se fixe sur les globules rouges Photographie des ventricules en systole et diastole et calcul du volume éjecté = fraction d éjection du ventricule -Scintigraphie de perfusion du myocarde: permet de visualiser une ischémie myocardique Objectif: évaluer la perfusion du myocarde Principe: injection d un traceur faiblement radioactif: le thallium Le thallium se distribue par voie vasculaire à de nombreux organes Sa distribution aux cellules myocardiques est dépendante du flux coronaire En cas d hypoperfusion du myocarde, on observe un défaut de fixation du thallium Traitement de l insuffisance ventriculaire gauche - Le repos doit être limité au minimum ; dès que possible, le patient entamera une réentraînement physique à l effort - Traitement de l hypertension artérielle si nécessaire - Restriction de l apport alimentaire en sel: éviter les aliments très salés, cuisine peu salée, ne pas resaler à table - Traitement médicamenteux 1 choix: inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine: IEC Les IEC inhibent la transformation de l angiotensine I en angiotensine II, active ; ils diminuent ainsi la synthèse de l aldostérone et diminuent la rétention hydro-sodée Ils ont une action vasodilatatrice Ils sont indiqués dans l hypertension artérielle, l insuffisance cardiaque et l infarctus du myocarde Leurs effets secondaires principaux sont l hypotension, la toux, l hyperkaliémie, Produits: captopril, Capoten R, enalapril, Renitec R En cas de toux importante avec les IEC, utiliser les sartans: Ces médicaments bloquent les récepteurs de l angiotensine II; ils ont les mêmes effets que les IEC Indications: hypertension, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde Produits: candésartan ciléxétil, Atacand, losartan, Cozaar, Les diurétiques augmentent le débit urinaire et l élimination d eau et de sel ; ils permettent de lutter contre la rétention hydrosodée et l œdème pulmonaire. 14

16 Les bêta-bloquants: diminuent l activité sympathique souvent augmentée dans l IVG; ils diminuent le travail du cœur en diminuant la fréquence cardiaque et la force de contraction du cœur. Il faut augmenter prudemment les doses; ils améliorent la survie; ils sont contre-indiqués en cas d hypotension, de bradycardie et de bronchospasme Digitaliques Ils augmentent la force de contraction du cœur et ralentissent la fréquence cardiaque, surtout en cas de fibrillation auriculaire Ils sont contre-indiqués en cas de bloc auriculo-ventriculaire, de cardiomyopathie hypertrophique, de syndrome de Wolff-Parkinson-White Effets secondaires : nausées, troubles gastro-intestinaux, arythmies, fatigue, troubles visuels Les risques d intoxication sont accrus en cas d hypokaliémie. L hypokaliémie est favorisée par la prise de diurétiques Leurs indications sont limitées : fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque Produits: digoxine, Lanoxin, métidigoxine, Lanitop 4.4. L œdème aigu du poumon (OAP) Définition L œdème aigu du poumon est un état asphyxique aigu dû à l inondation des alvéoles pulmonaires par du plasma. Il est provoqué par une insuffisance cardiaque gauche aiguë. Celleci entraîne une augmentation brutale de la pression dans les capillaires pulmonaires, responsable du passage du plasma dans les alvéoles Symptômes de l OAP L OAP se déclenche souvent aux 1 heures de la nuit. Le patient souffre d une orthopnée sévère ; il est assis dans son lit et ne supporte pas de se coucher. Il présente une polypnée, de la toux avec des expectorations abondantes, mousseuses, saumonées Le patient est souvent en sueur et cyanosé. Il est très angoissé Examen clinique Auscultation pulmonaire: râles crépitants bilatéraux, montant des bases vers les sommets Auscultation cardiaque: FC élevée ; le rythme cardiaque peut être irrégulier en cas de trouble du rythme. La tension artérielle est variable: pincée ou augmentée si l OAP est dû à une hypertension paroxystique Examens complémentaires -RX thorax: œdème pulmonaire diffus -Gaz du sang: PO2 effondrée, PCO2 élevée dans les formes graves -ECG: recherche d un infarctus ou d un trouble du rythme Etiologies de l OAP 15

17 L insuffisance cardiaque gauche aiguë peut être due à : -Infarctus du myocarde: aigu ou séquelle -Une poussée d hypertension artérielle -Les cardiopathies hypertrophiques, la sténose aortique -Ecart de régime sans sel ou interruption de traitement -Trouble du rythme -Surinfection respiratoire -Mauvaise tolérance à un nouveau traitement (bêta-bloquant) Les causes non cardiogéniques d un OAP sont : -L augmentation de la perméabilité capillaire : d origine allergique (anaphylaxie) ou toxique (liquide gastrique, ) -Hypervolémie secondaire à une transfusion excessive ou une insuffisance rénale -Syndrome de détresse respiratoire aigu Le patient doit être placé aux soins intensifs Traitement de l OAP d origine cardiogénique -Patient assis, jambes abaissées pour diminuer le retour veineux -Administration d O2: 4-8 l/min jusqu à obtenir une PO2 > 60 mm Hg ; ensuite l oxygénothérapie est adaptée aux gaz du sang. Une intubation et ventilation peuvent être indiquées en cas d épuisement respiratoire -Une voie veineuse est posée, des prélèvements sanguins sont réalisés -Surveillance des gaz du sang -Sonde urinaire: surveillance de la diurèse et bilan hydrique -Pose d un cathéter veineux central dès que possible -Furosémide, Lasix : mg IV : diurétique utilisé pour diminuer la rétention hydro-sodée et diminuer l œdème pulmonaire -Dérivés nitrés: ils diminuent le retour veineux et le travail cardiaque grâce à leur effet vasodilatateur: dinitrate d isosorbide, Cedocard sublinguale ou IV; il faut être prudent en cas d hypotension -Morphine : 2,5-5 mg IV : ils diminuent l angoisse et l agitation ; ils sont contre-indiqués si la fréquence respiratoire est inférieure à 12/min. -Si la tenson artérielle est très basse, des sympathicomimétiques sont indiqués : ils augmentent la contractilité cardiaque : dopamine ou dobutamine + noradrénaline au pousse-seringue -Hémodialyse ou hémofiltration si la diurèse est insuffisante -Traitement en fonction de la cause : infarctus du myocarde, trouble du rythme, tamponnade péricardique, embolie pulmonaire, arrête cardiocirculatoire 4.5. L insuffisance cardiaque droite (IVD) Définition L insuffisance cardiaque droite est une défaillance du ventricule droit Etiologies 16

18 L insuffisance cardiaque droite est souvent provoquée par une augmentation de la résistance vasculaire pulmonaire. Celle-ci s observe dans différentes pathologies : Ø L insuffisance ventriculaire gauche Ø L insuffisance respiratoire chronique Ø Les embolies pulmonaires Les autres causes d insuffisance cardiaque droite sont : Ø L infarctus du ventricule droit Ø Certaines cardiopathies congénitales (communication inter-auriculaire) Ø Les anomalies des valves tricuspide et pulmonaire Physiopathologie de l IVD Le mauvais fonctionnement du ventricule droit entraîne une stase en amont du ventricule droit et une hyperpression au niveau des veines caves et de la circulation veineuse périphérique. Celleci est responsable d une exsudation de plasma hors des capillaires et de l apparition d oedèmes périphériques Symptômes de l IVD -Asthénie -Hépatalgies secondaires à la distension de l enveloppe hépatique -Oedèmes des membres inférieurs : oedèmes mous prenant le godet Examen clinique dans l IVD -Turgescence des veines jugulaires -Hépatomégalie avec reflux hépato-jugulaire : quand le patient est couché, lorsqu on pousse sur le foie, cela entraîne un reflux de sang du foie dans les veines jugulaires et un gonflement de celles-ci -Oedème des membres inférieurs -Parfois cyanose et subictère Examens complémentaires dans l IVD -RX thorax: cardiomégalie, pneumopathie, dilatation de la veine cave supérieure, -ECG: séquelle d infarctus, fibrillation auriculaire, signes d hypertrophie, -Echographie cardiaque afin de visualiser une anomalie valvulaire ou une cardiopathie congénitale -Examens de laboratoire: élévation des enzymes hépatiques en cas de stase hépatique sévère élévation de l urée et de la créatinine polyglobulie en cas de cœur pulmonaire chronique Traitement de l IVD -Traitement causal: trouble du rythme, trouble métabolique, insuffisance ventriculaire gauche, -Diurétiques -Régime pauvre en sel 17

19 18

20 Cas Cliniques CAS 1 M.A., 65 ans est hospitalisé pour aggravation d une dyspnée d effort et d œdèmes des membres inférieurs depuis 2 semaines. Dans ses antécédents, on retrouve un infarctus du myocarde 7 ans auparavant, un diabète non insulinodépendant et une hypertension artérielle. L examen clinique montre un rythme cardiaque régulier à 110/min, des râles crépitants aux 2 bases pulmonaires ; il existe un reflux hépato-jugulaire franc : lorsqu on comprime le foie cela provoque un reflux de sang dans les veines jugulaires. Il y a également un œdème des membres inférieurs, prenant le godet et remontant jusqu aux genoux. La tension artérielle est de 90/70 mm Hg. Le bilan biologique montre une insuffisance rénale (baisse de la fonction rénale) L échographie cardiaque montre un ventricule gauche dilaté avec une hypokinésie sévère (diminution de la contractilité) ; il existe une atteinte modérée de la valve mitrale de type insuffisance (la valve se ferme mal en systole). Le traitement initial comporte des diurétiques en IV (Lasix ), un vasodilatateur veineux, de l oxygène nasal et de la Fraxiparine (0,3 ml SC/j) qui est une héparine de bas poids moléculaire. Après 48 H de ce traitement et en l absence d amélioration, le patient est transféré en unité de soins intensifs pour un traitement à la dobutamine. Il s ensuit une nette amélioration clinique avec remontée de la tension artérielle à 110/75 mm Hg, FC à 80/min et une reprise de la diurèse. Questions (sur base du syllabus et de vos expériences vécues en stage) 1/ Quels sont les symptômes présentés par le patient? Définissez chacun d eux. 2/ Connaissez-vous d autres causes de dyspnée que la décompensation cardiaque gauche? 3/ Recherchez dans l histoire du patient et dans les examens complémentaires, 2 éléments qui pourraient être à l origine de cette décompensation cardiaque 4/ Sur le schéma de la circulation, indiquez en rouge les phénomènes observés dans la décompensation cardiaque gauche et en bleu les phénomènes observés dans la décompensation cardiaque droite. Expliquez par le schéma la physiopathologie des différents symptômes. 19

21 20

22 5/ En vous basant sur le schéma et les mécanismes de la décompensation cardiaque expliquez la physiopathologie : Ø Des râles crépitants aux 2 bases pulmonaires Ø De la dyspnée Ø Du reflux hépato-jugulaire Ø De l œdème des membres inférieurs Ø De l insuffisance rénale 6/ Recherchez les différentes causes de décompensation cardiaque gauche. Définissez chacune d elles. 7/ Recherchez les causes de décompensation cardiaque droite. Définissez-les. 8/ Recherchez les différents médicaments prescrits et notez leur nature et l objectif de leur prescription en vous basant sur la physiopathologie de la décompensation cardiaque. 9/ Quels peuvent être les effets secondaires du Lasix? CAS 2 M. G., 79 ans souffre d une dyspnée d aggravation rapide, apparue le matin. Le patient est assis dans son lit ; il respire rapidement ; il tousse et crache une expectoration mousseuse. Dans ses antécédents, on note une hypertension et une hypercholestérolémie traitées depuis 6 ans, ainsi qu une insuffisance cardiaque globale traitée par diurétiques et digitaliques (Lanoxin ). Il a, en outre, subi une cholécystectomie en A l examen clinique, son pouls est rapide et irrégulier à environ 100/Min, sa tension artérielle est de 90/40 mm Hg et sa peau est moite. Le médecin évoque un œdème aigu du poumon. Questions 1/ Définissez l œdème aigu du poumon. Quel type de décompensation cardiaque en est responsable? Expliquez-en la physiopathologie sur un schéma. 2/ Quels sont les symptômes évocateurs d œdème aigu du poumon chez ce patient? 3/ Quels sont les facteurs déclenchant de l œdème aigu du poumon? Le patient présente-t-il un de ces facteurs? 21

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE

INSUFFISANCE CARDIAQUE INSUFFISANCE CARDIAQUE PHYSIOPATHOLOGIE Une anomalie du remplissage (insuffisance cardiaque diastolique à fonction systolique conservée) ou une faiblesse de l éjection ventriculaire (insuffisance cardiaque

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Sémiologie cardio-vasculaire

Sémiologie cardio-vasculaire Sémiologie cardio-vasculaire Q-1 A quoi sert la classification NYHA? Décrivez la. Q-2 Décrire la douleur d angor d effort. Citez les principaux éléments sémiologiques recueillis à l interrogatoire qui

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

DOULEUR THORACIQUE. Pr Martial Hamon. Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen

DOULEUR THORACIQUE. Pr Martial Hamon. Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen DOULEUR THORACIQUE Pr Martial Hamon Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen Avenue Côte de Nacre 14033 Caen cedex INTRODUCTION La douleur thoracique est une

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Le Système Vasculaire

Le Système Vasculaire Le Système Vasculaire II/ Les différentes portions du système vasculaire 1. Les artères 2. Les capillaires 3. Les veines 4. Les lymphatiques : un système à part. LES ARTERES I. Anatomie des artères II.

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

Favretto Manon 4 ème pédiatrique LES CARDIOPATHIES CONGENITALES

Favretto Manon 4 ème pédiatrique LES CARDIOPATHIES CONGENITALES Favretto Manon 4 ème pédiatrique LES CARDIOPATHIES CONGENITALES Année scolaire 2007 2008 1 A. Rappel embryologique La formation du cœur commence 18 jours après la fécondation et se termine vers le 42éme

Plus en détail

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME

Plus en détail

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Conduite

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 INSUFFISANCE CARDIAQUE École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 I. DÉFINITION L'insuffisance cardiaque (IC) est l incapacité du coeur à assurer, dans les conditions normales,

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

SOUFFLE CARDIAQUE CHEZ L ENFANT D. SIDI (Paris) C. ALMANGE (Rennes)

SOUFFLE CARDIAQUE CHEZ L ENFANT D. SIDI (Paris) C. ALMANGE (Rennes) SOUFFLE CARDIAQUE CHEZ L ENFANT D. SIDI (Paris) C. ALMANGE (Rennes) INTRODUCTION Les souffles cardiaques sont extrêmement fréquents chez l enfant (présents chez 80 % des nouveau-nés ou prématurés et chez

Plus en détail

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP I Définition L'insuffisance cardiaque droite (IVD) se traduit par une augmentation des pressions de remplissage télédiastolique du ventricule droit (VD). Le

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL Docteur Wolff V., Docteur Bindila D., Unité Neuro-vasculaire, HUS En France, il y a 130 000 nouveaux cas d accident vasculaire cérébral (AVC) par an. Avec 40 000 décès, il

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

EVALUATION NORMATIVE S3

EVALUATION NORMATIVE S3 Date: dimanche 10 novembre 2013 Benjamin Beaugé PROCESSUS OBSTRUCTIF 2.8 EVALUATION NORMATIVE S3 Question 1: Expliquer le mécanisme physiopathologique de l embolie pulmonaire. /1 Question 2: Expliquer

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES L hypertension artérielle (HTA) est une élévation anormale de la pression artérielle au repos. Son origine est multifactorielle, faisant intervenir des facteurs individuels et des facteurs d environnement.

Plus en détail

Les Inotropes. Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker

Les Inotropes. Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker Les Inotropes Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker Inotropes un des piliers du traitement de l insuffisance cardiaque Quand mettre un patient avec CMD sous inotropes? Bonne perfusion

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Référentiel : A. Définition L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est définie comme l obstruction

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle pulmonaire Pr. Abid Abdelfatteh XXIème Journée Nationale de Médecine Interne 30 Octobre 2010- Monastir Introduction L HTAP est caractérisée par anormale

Plus en détail

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Système cardio-vasculaire Anatomie Physiologie Physiopathologie

Système cardio-vasculaire Anatomie Physiologie Physiopathologie Thème 05 Système cardio-vasculaire Anatomie Physiologie Physiopathologie N d article 1401 CSauv Thème 05 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Infarctus Généralités Lors d un infarctus du myocarde, le muscle

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

Un cardiologue vous parle

Un cardiologue vous parle Un cardiologue vous parle Martine Montigny, MD, M.Sc. Toutes les images de cette présentation ont été extraites sur Google et appartiennent à leur auteur Histoire vécue Monsieur Denis Faillant a 69 ans.

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Angor d effort Introduction L angine de poitrine est un syndrome douloureux thoracique en rapport avec une insuffisance du débit coronaire

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE DEFINITION L AAP est une dilatation avec perte de parallélisme des parois de l artère poplitée atteignant au moins 2 fois le diamètre de l artère saine sus jacente, le diamètre

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

UE Cardio-Vasculaire

UE Cardio-Vasculaire Année Universitaire 2012-2013 Sujet 1 Une patiente de 32 ans est hospitalisée pour une douleur thoracique. Initialement modérée, cette douleur est maintenant violente et inhibe la respiration. La patiente

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes.

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. Notice Du diagnostic au traitement des maladies cardio-vasculaires DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. L objectif du vidéogramme est de visualiser les manifestations de l activité cardiaque

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

Cardiopathies ischémiques

Cardiopathies ischémiques AU PROGRAMME Cardiopathies ischémiques Processus obstructif Notions essentielles 1. Définition Les cardiopathies sont des malformations du cœur : soit acquises, survenant au cours de la vie (cardiopathies

Plus en détail

C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST

C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST 30/03/15 Battista Jennifer D1 CR : Claire MARIE Système Cardiovasculaire Dr Pons 10 pages Cas clinique Plan A. Cas clinique 1 B. Algorithmes décisionnels C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique.

Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. La principale variable cardiovasculaire régulée est la pression artérielle moyenne (PAM), dans la circulation systémique. Cette pression est

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes Dissection du cœur de bœuf Démarche et principes Introduction (1) : Matériel requis Un grand couteau de cuisine bien aiguisé (un scalpel peut également être utile) Un bac à dissection, à défaut, une planche

Plus en détail

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque?

LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LA FEMME Pourquoi sont-elles plus à risque? Jean-Philippe BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Mourad DERGUINI Hôpital de Kouba - Alger SAERM, Alger 2015 Le risque

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire P.1

Le système cardio-vasculaire P.1 Le système cardio-vasculaire P.1 Date : 21/10/04 M. Bugnazet 1. Le cœur : A) Position du cœur : Le Cœur possède environ la taille et la forme d un point serré. Il occupe une position centrale dans la cage

Plus en détail

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Médicaments de l insuffisance coronaire Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Mécanismes physiopath apports O 2 sténose athéromateuse=angor d effort Spasme = angor de repos Normalement,

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière INTRODUCTION Quelques définitions 1. Pression artérielle Lorsque, dans le langage courant, on

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE Physiopathologie / signes d alerte

INSUFFISANCE CARDIAQUE Physiopathologie / signes d alerte Physiopathologie / signes d alerte Syndrome du à l incapacité du cœur à fournir un débit sanguin suffisant pour satisfaire les besoins métaboliques de l organisme. Selon la cavité atteinte de façon exclusive,

Plus en détail

Insuffisance cardiaque et OAP

Insuffisance cardiaque et OAP Insuffisance cardiaque et OAP Dr Ghislain Malapert Service de chirurgie cardio-vasculaire Anatomie insuffisance cardiaque Définition Incapacitédu cœur àassurer un débit suffisant pour couvrir les besoin

Plus en détail

Exercices sur les échanges gazeux 1

Exercices sur les échanges gazeux 1 Exercices sur les échanges gazeux 1 1. ph 7.35-7.45 7.58 Alcalose pco2 35-45 23 Alcalose PO2 75-100 175 HCO3 21-28 30 alcalose Saturation artérielle 0.92-0.98 0.99 Glucose 3.9-6.0 5.5 1.1 Interprétez le

Plus en détail

N 131 : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DE L'AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS

N 131 : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DE L'AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS N 131 : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DE L'AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS 131A : Diagnostiquer une AOMI L AOMI est l atteinte par l athérosclérose de la paroi des artères vascularisant les membres inférieurs,

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel).

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). LES OEDEMES I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). = infiltration séreuse d'eau et de sodium, dans

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients FIBRILLATION AURICULAIRE Informations destinées aux patients INTRODUCTION Votre médecin a constaté que vous présentez une arythmie cardiaque appelée fibrillation auriculaire. Mais qu est-ce qu une arythmie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT.

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. Régulation Phase pré-hospitalière. Accueil des Urgences. UHCD. I- REGULATION OBJECTIFS : Type d intervention

Plus en détail

L accident Vasculaire Cérébral «AVC»

L accident Vasculaire Cérébral «AVC» L accident Vasculaire Cérébral «AVC» Conception-Rédaction : Dr Ludovic MORIN, service de neurologie, C. H. Sainte Anne - 75 674 Paris Relecture : Pr Jean-Louis MAS, Dr Catherine LAMY, Dr Valérie DOMIGO,

Plus en détail

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle)

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Crée par - Pr Pierre HAUSFATER Relecture - Pr Jean CHASTRE - Pr Pierre HAUSFATER - Pr Olivier

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX

IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX IMAGERIE DU SYSTEME VEINEUX Imagerie normale et pathologique - Variations Dr Viviane Ladam-Marcus Service de Radiologie - HRD Système Veineux du membre supérieur Céphalique Basilique Thrombose 2 veines

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Pathologies et médicaments cardiovasculaires

Pathologies et médicaments cardiovasculaires Pathologies et médicaments cardiovasculaires 2 12 2015 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1-INSERM U 1099 Activité physique et espérance de vie chez le cardiaque Cohorte de Framingham 5209

Plus en détail

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 SCORE DE GOLDMAN: Turgescence jugulaire (ou galop droit, correspond HTAP 18 mmhg) 11 IDM< 6 mois 10 Ryhtme non sinusal ou ESSV 7 >5 ESV /min 7 Age >70 ans

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE Muret Elise Ranson Charlotte Lambinet Denis Jung Emmanuelle Gangloff Sébastien DEFINITIONS LA SERINGUE AUTO-POUSSEUSE est un appareil électrique permettant d administrer

Plus en détail

Les chirurgies les plus fréquentes

Les chirurgies les plus fréquentes Chirurgie cardiaque Chirurgies rencontrées Les chirurgies les plus fréquentes Pontages aorto-coronarien (PAC) et mammarocoronarien (PMC) Remplacement de la valve mitrale (RVM) et aortique (RVA) Plastie

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail