Sans données mesurées, rien n est possible!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sans données mesurées, rien n est possible!"

Transcription

1 Sans données mesurées, rien n est possible!

2 Des exigences élevées sont posées aux gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion des données mesurées 2009 sera l année de la nouveauté pour le marché suisse de l électricité. En effet, tous les clients affichant une consommation annuelle de plus de kwh pourront dès lors choisir librement leur fournisseur. A cette fin, le secteur suisse de l électricité a défini à l échelle nationale de nouveaux processus, qui sont déjà des normes dans le reste de l Europe. L utilisation correcte des données mesurées revêt à cet égard une importance capitale. Quels aspects doivent principalement être pris en compte dans ce contexte? LApEI Avec l entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l approvisionnement en électricité (LApEI), les principes légaux vont devenir des directives concrètes que le secteur suisse de l électricité devra mettre en œuvre simultanément de manière autonome. L ouverture du marché de l électricité impose à toutes les entreprises d approvisionnement des tâches supplémentaires et nouvelles, en particulier en matière d exploitation du réseau de distribution. Citons notamment la gestion des changements de fournisseurs, la mise à disposition des données de mesure, la comptabilisation du réseau, le décompte de l utilisation du réseau, le calcul des montants de couverture ou encore l établissement et l exécution des contrats. Cette situation contraint de nombreuses entreprises à se préparer avec soin sur les plans organisationnels et techniques et à former leurs collaborateurs. Mais quels sont les points principaux liés à la gestion des données mesurées? Les prescriptions légales sont réglées dans la loi sur l approvisionnement en électricité (LApEI) et l ordonnance sur l approvisionnement en électricité (OApEI). En vertu de l art. 12 LApEI, tous les gestionnaires de réseau de distribution sont tenus de mettre à disposition les données de mesure nécessaires à l exploitation du réseau de manière transparente et dans les temps. Des groupes spécialisés étudient ces sujets depuis des années déjà. Ainsi, des normes compatibles à l échelle européenne sur les nouveaux processus mis en œuvre sur un marché de l électricité ouvert ont été élaborées dans le cadre du projet Merkur Access II. Le Metering Code suisse récapitule pour sa part les principales découvertes relatives à la mesure et au traitement des données mesurées. Quant au document d application de l AES intitulé «Standardisierter Datenaustausch für den Strommarkt Schweiz» (échange de données standardisé pour le marché suisse de l électricité), il définit, sur le modèle des directives du «European forum for energy Business Information exchange» (ebix), des normes sectorielles sur la mise à disposition des données de mesure, les processus de changement et les formats de données. 2

3 Préparatifs nécessaires à la mesure et à la mise à disposition des données Cela semble plutôt simple: les directives élaborées par les groupes et les organismes spécialisés doivent être mises en œuvre d ici l ouverture du marché. Une attention toute particulière est accordée à la mesure de la courbe de charge avec télélecture des signaux. En conséquence, afin notamment de solder le réseau et de présenter correctement la somme des groupes bilan, un tel système de mesure de la courbe de charge avec télélecture doit être installé aux points de raccordement des clients qui veulent changer de fournisseur ainsi qu aux points d échange vers d autres réseaux. Désormais, tous les gestionnaires de réseau de distribution concluront également un contrat pour la livraison des données mesurées avec l exploitant du réseau de transport swissgrid (voir illustration 1). Le groupe de travail AES «Echange de données» a, en décembre 2007, achevé la définition des formats de données pour l échange de données commun sur le marché libéralisé de l électricité. Ces formats sont consultables sur le site Lorsque les dispositions de l Ordonnance sur l approvisionnement en électricité auront été définitivement adoptées, Swissgrid enverra les premiers contrats aux gestionnaires de réseau de distribution. Depuis le 2 juin 2008, swissgrid met gratuitement à la disposition de tous les acteurs du marché une plateforme de tests de processus et de formats pour l échange de données (centre de tests). Vous recevrez une invitation à effectuer le test et des explications en écrivant un à l adresse suivante: Point important à cet égard: les données mesurées chaque mois doivent être communiquées à swissgrid par les gestionnaires de réseau de distribution d ici au 10 e jour ouvrable du mois suivant. Ainsi, swissgrid attend toutes les données mesurées pour le début du mois d octobre Le groupe de travail «Echange de données» a fait une synthèse de toutes les exigences portant sur la gestion des données mesurées sur le marché libéralisé de l électricité dans un manuel clair destiné aux professionnels. Tous les documents peuvent être téléchargés sur le site Internet de l AES (www.vse.ch). Aperçu du flux d informations entre les exploitants de réseau Energie brute du réseau propre Energie brute totale Points d échange Gestionnaire du réseau de transport Source: VSE Premier gestionnaire du réseau de distribution Second gestionnaire du réseau de distribution Gestionnaire du réseau de distribution GRD voisin l attribution des coûts report des coûts décompte des groupes bilan 3

4 Tout faire soi-même, coopérer ou acheter? L application des prescriptions légales exige de tous les acteurs du marché qu ils s intéressent de près aux rôles, processus et obligations liés à un marché libéralisé de l électricité. Outre des nouveautés sur l échange de données, il convient de prendre également en considération certaines perspectives économiques. En effet, en fonction de leur taille, de leurs activités et de leur structure, toutes les entreprises de réseau de distribution n ont pas à satisfaire seules à ces exigences. Il se peut au contraire qu une entreprise souhaite, pour des raisons stratégiques, ne pas se charger ellemême de la gestion des données mesurées. L ApEI a pris en considération ces aspects: conformément à l art. 9, al. 1, il est possible de céder à des tiers, c est-à-dire à des prestataires externes, des services dans le cadre du comptage et de l information. De plus, un gestionnaire de réseau de distribution peut intégralement transférer l exploitation du réseau à un exploitant de réseau en amont. De cette manière, le gestionnaire de réseau n est plus qu un simple propriétaire de réseau. Une autre possibilité consiste à exploiter les réseaux de plusieurs propriétaires de réseaux au sein d une organisation commune. Dans le premier cas, le propriétaire individuel n a plus de contact avec les autres acteurs du marché. Dans le second cas, l organisation faîtière assume toutes les tâches et obligations liées à l information et au mesurage. La décision concernant le principe de subsidiarité prévu par le législateur incombe ici aux gestionnaires de réseau. Aperçu du flux d informations entre les acteurs dans le système de gestion du bilan Echange des données mesurées Point de mesure A définir de manière bilatérale Solde ZR Exploitant du réseau de transport (ERT) par F/P, par GB Source: VSE Responsable d un groupe bilan (RGB) Négociant Niveau de coordination par GB Gestionnaire du réseau de distribution (GRD) Fournisseur (F) Valeurs de mesure individuelles par F/P Unité de production Consommateur final Producteur (P) Niveau d'approvisionnement Réseau Groupe bilan 4

5 L essentiel en bref Une bonne gestion des données énergétiques répond aux exigences en matière de décompte énergétique et de prévisions de report et d attribution des coûts ainsi que de décompte des bilans d ajustement et permet de procéder sans problème à un changement de fournisseur. Les données mesurées agrégées doivent être transmises à swissgrid d ici au 10 e jour ouvrable du mois suivant. Conseils et échéances Il est essentiel de respecter les échéances prescrites pour réussir l introduction des procédures sur le marché libéralisé de l électricité. Toutes les entreprises d approvisionnement sont invitées à garantir le respect de la nouvelle LApEI et à mettre en œuvre les mesures correspondantes suffisamment tôt. L Association des entreprises électriques suisses (AES) a élaboré, en guise d aide technique, différents documents de recommandation de la branche et d application en collaboration avec des spécialistes, qu elle a publiés sur son site Ces documents contiennent par ailleurs des interlocuteurs offrant des prestations sur mesure pour l application des normes proposées. L ouverture du marché constitue non seulement une étape nécessaire pour assurer un approvisionnement en électricité durable en Suisse, mais aussi une grande chance de concrétiser de nouvelles idées et de nouveaux produits. Enfin, le client gagnera considérablement en importance sur un marché de l électricité concurrentiel avec des lignes directrices légales claires. Contact swissgrid ag Gestion des données Werkstrasse 12 CH-5080 Laufenburg Téléphone Fax Source: Bulletin SEV/AES 2/ FR

Newsletter sur l'échange de données standardisé pour le marché du courant électrique suisse

Newsletter sur l'échange de données standardisé pour le marché du courant électrique suisse Page 1 / 5 A l attention de toutes les entreprises d'approvisionnement d'énergie de la zone de réglage suisse 14. Juli 2008 Newsletter sur l'échange de données standardisé pour le marché du courant électrique

Plus en détail

Gestion des données énergétiques GDE (EDM)

Gestion des données énergétiques GDE (EDM) Fiche produit Gestion des données énergétiques GDE (EDM) 1. Généralités Cette fiche produit fait partie intégrante du contrat. Les dispositifs de mesure utilisés pour la facturation de nos prestations

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Echange de données standardisé pour le marché du courant électrique CH

Echange de données standardisé pour le marché du courant électrique CH Recommandation de la branche pour le marché de l électrique Echange de données standardisé pour le marché du courant électrique CH Document d application pour les processus standardisés d échange de données

Plus en détail

1.3 Modifications par rapport au modèle de groupe-bilan-programme précédent

1.3 Modifications par rapport au modèle de groupe-bilan-programme précédent Page 1 sur 13 Introduction du modèle de groupe-bilan (MGB) 1 Modèle de groupe-bilan Dans le cadre de la mise en œuvre de la LApEl en Suisse, il est prévu d introduire un modèle de groupebilan, une procédure

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

PAR UN SEUL ET MARCHÉ DE L ÉNERGIE SYSTEME MÊME FOURNISSEUR

PAR UN SEUL ET MARCHÉ DE L ÉNERGIE SYSTEME MÊME FOURNISSEUR Relevé mobile des données des compteurs Télélecture des compteurs Gestion des données énergétiques Décompte d énergie/crm Business Process Management MARCHÉ DE L ÉNERGIE SYSTEME PAR UN SEUL ET MÊME FOURNISSEUR

Plus en détail

DÉCOMPTE D ÉNERGIE: LE POSTE

DÉCOMPTE D ÉNERGIE: LE POSTE Relevé mobile des données des compteurs Smart Metering Télélecture des compteurs Gestion des données énergétiques Décompte d énergie/crm Business Process Management DÉCOMPTE D ÉNERGIE EA Le décompte des

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

Guide du marquage de l électricité

Guide du marquage de l électricité Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Economie Guide du marquage de l électricité Aide à l exécution,

Plus en détail

Recommandation de la branche pour le marché de l électricité Echange de données standardisé pour le marché du courant électrique, Annexe 2

Recommandation de la branche pour le marché de l électricité Echange de données standardisé pour le marché du courant électrique, Annexe 2 Recommandation de la branche pour le marché de l électricité Echange de données standardisé pour le marché du courant électrique, Annexe 2 Annulation et interruption de processus SDAT CH, A2, Edition Juillet

Plus en détail

- B U S I N E S S E N E R G P O R T A I

- B U S I N E S S E N E R G P O R T A I Relevé mobile des données des compteurs Smart Metering Télélecture des compteurs Gestion des données énergétiques Décompte d énergie/crm Business Process Management BUSINESS PROCESS Management BPM Nous

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

2008 Règles de conduite pour négociants en valeurs mobilières. applicables à l exécution d opérations sur titres

2008 Règles de conduite pour négociants en valeurs mobilières. applicables à l exécution d opérations sur titres 008 Règles de conduite pour négociants en valeurs mobilières applicables à l exécution d opérations sur titres Table des matières Préambule... 3 A Directives générales... 4 Art. Base légale... 4 Art. Objet...

Plus en détail

prestataires de services

prestataires de services ABACUS AbaProject Produktportrait Gestion de project/prestations pour fiduciaires, prestataires de services et sociétés de conseil AbaProject est le logiciel ABACUS pour la gestion de projets et de prestations.

Plus en détail

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE Dans son bilan annuel 2012 RTE dresse ce constat : RTE distingue deux modes d'échanges (source RTE 2011) : LES ECHANGES

Plus en détail

Your Power Energie de traction

Your Power Energie de traction Your Power Energie de traction Table de matière 1. Qu est-ce que l énergie de traction? 3 1.1 Du producteur au train 1.2 Avantages 1.3 Energie, tension ou courant 1.4 Transport et distribution 1.5 Fourniture

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010

FONDATION RETRIBUTION À PRIX COÛTANT DU COURANT INJECTÉ (RPC) COMPTES ANNUELS 2010 Themen in dieser Ausgabe: Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Stellen Sie hier kurz das Thema vor. Überschrift Nebenartikel FONDATION

Plus en détail

Manuel E-facture. 499.41 fr (pf.ch/dok.pf) 04.2015 PF. Manuel E-facture Version avril 2015 1/79

Manuel E-facture. 499.41 fr (pf.ch/dok.pf) 04.2015 PF. Manuel E-facture Version avril 2015 1/79 Manuel E-facture 499.41 fr (pf.ch/dok.pf) 04.2015 PF Manuel E-facture Version avril 2015 1/79 Service clientèle e-facture PostFinance SA Mingerstrasse 20 3030 Berne www.postfinance.ch/e-facture Conseil

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Charte des fournisseurs de gaz naturel

Charte des fournisseurs de gaz naturel Charte des fournisseurs de gaz naturel dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 Débat présidé par M. André Merlin sur le thème : «Quelle articulation souhaitable avec

Plus en détail

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau»

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» 2 Formation continue en relation avec l exploitation des réseaux

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du xxx 2004

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du xxx 2004 Circ.-CFB 0X/.. Obligation de déclarer Projet Décembre 2003 Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du xxx 2004

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

Communiqué de lancement SAGE Paie & RH Génération i7

Communiqué de lancement SAGE Paie & RH Génération i7 Communiqué de lancement SAGE Paie & RH Génération i7 1 Sommaire Communiqué de lancement Introduction... 3 Les ambitions de Sage paie & RH Génération i7... 4 La stratégie...4 Sage Paie & RH Génération i7...6

Plus en détail

Mobileaccess. Votre liaison directe avec votre Cornèrcard. Enregistrez-vous maintenant! Plus d informations à la page 4.

Mobileaccess. Votre liaison directe avec votre Cornèrcard. Enregistrez-vous maintenant! Plus d informations à la page 4. Mobileaccess. Votre liaison directe avec votre Cornèrcard. Enregistrez-vous maintenant! Plus d informations à la page 4. Sécurité et contrôle renforcés via téléphone portable Grâce à ses différentes fonctions

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

Smart Energy & Power Quality Solutions. www.energy-portal.com. La solution Cloud pour votre gestion d Energie

Smart Energy & Power Quality Solutions. www.energy-portal.com. La solution Cloud pour votre gestion d Energie Smart Energy & Power Quality Solutions www.energy-portal.com La solution Cloud pour votre gestion d Energie ENERGY-PORTAL Energy-Portal Vos avantages La solution cloud développée spécifiquement pour les

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

Portail EDL. Energiedienstleistung

Portail EDL. Energiedienstleistung Energiedienstleistung Portail EDL Portail EDL 2.0 Energiedienstleistung EDL signifie «EnergieDienstLeistung» et peut être traduit par «prestations de services énergétiques». Le portail internet EDL accessible

Plus en détail

Libéralisation du marché du gaz et de l électricité

Libéralisation du marché du gaz et de l électricité Libéralisation du marché du gaz et de l électricité CPAS de Comines-Warneton Rue de Ten Brielen,160 7780 Comines Que signifie «Libéralisation du marché de l énergie»? La libéralisation du marché signifie

Plus en détail

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités DECRYPTAGE Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités conseil en stratégie opérationnelle DECRYPTAGE Introduction Lorsqu un particulier allume son téléviseur

Plus en détail

LA SOLUTION BUSINESS POUR LA PETITE ENTREPRISE

LA SOLUTION BUSINESS POUR LA PETITE ENTREPRISE LA SOLUTION BUSINESS POUR LA PETITE ENTREPRISE > COMPTABILITÉ FINANCIÈRE LIGHT 5 > COMPTABILITÉ DES SALAIRES LIGHT 7 > FACTURATION ABAWORX 9 > CONTRÔLE DES DÉBITEURS 11 > ABASHOP E-COMMERCE 13 > ELECTRONIC

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID»

MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID» MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID» La Suisse est-elle prête pour la concurrence et pour l Europe? Urs Meister, Avenir Suisse Document de discussion Ce document

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

Le projet Chorus a été conçu pour doter. Chorus : résultats et perspectives

Le projet Chorus a été conçu pour doter. Chorus : résultats et perspectives Danièle LAJOUMARD Inspecteur Général des Finances Chorus : résultats et perspectives Le projet Chorus destiné à permettre la mise en œuvre intégrale de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF)

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité (Oform) 281.31 du 5 juin 1996 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral

Plus en détail

JANVIER 2014. Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux

JANVIER 2014. Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux JANVIER 2014 Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux Nous sommes là pour vous aider lorsque vous cherchez des informations ou avez besoin d assistance.

Plus en détail

MARCHE DE REGIE PUBLICITAIRE ET D IMPRESSION DU PLAN TOURISTIQUE

MARCHE DE REGIE PUBLICITAIRE ET D IMPRESSION DU PLAN TOURISTIQUE Marchés publics de services ou de fournitures OFFICE DE TOURISME DE LOURDES Place Peyramale 65100 LOURDES Tél. : 05 62 42 77 40 Fax : 05 62 94 60 95 E-mail : communication@lourdes-infotourisme.com www.lourdes-infotourisme.com

Plus en détail

Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer

Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer Ordonnance sur le cautionnement de prêts pour financer des navires suisses de haute mer 531.44 du 14 juin 2002 (Etat le 1 er juillet 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 22, al. 1, et 52 de la

Plus en détail

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility

Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility www.snf.ch Wildhainweg 3, Case postale 8232, CH-3001 Berne Tél. +41 (0)31 308 22 22 Division Carrières Bourses de mobilité Bourses de mobilité pour doctorantes et doctorants Doc.Mobility Directives pour

Plus en détail

Foresters Viefamille Le guide du conseiller

Foresters Viefamille Le guide du conseiller Foresters Viefamille Le guide du conseiller Assurance vie entière à participation Ce guide a pour but de répondre à vos questions, de vous fournir des idées pour vous aider à vendre Viefamille de Foresters

Plus en détail

Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées :

Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées : Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées : Guide pour la formation de vos employés en vertu de l article 7 www.verslaccessibilite.ca Août 2013 Avertissement La présente ressource de formation

Plus en détail

Avril 2014 FC 153/6. Cent cinquante-troisième Session. Rome, 12-14 mai 2014. Rapport annuel du Comité d'audit

Avril 2014 FC 153/6. Cent cinquante-troisième Session. Rome, 12-14 mai 2014. Rapport annuel du Comité d'audit Avril 2014 FC 153/6 F COMITE FINANCIER Cent cinquante-troisième Session Rome, 12-14 mai 2014 Rapport annuel du Comité d'audit Pour toute question relative au contenu du présent document, prière de s'adresser

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION

POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION Affaires intergouvernementales Division des affaires acadiennes et francophones C.P. 58 Wellington (PE) C0B 2E0 Téléphone : 902-854-7442 Télécopieur : 902-854-7255

Plus en détail

Schéma de calcul des coûts pour les gestionnaires de réseau de distribution CH

Schéma de calcul des coûts pour les gestionnaires de réseau de distribution CH Recommandation de la branche pour le marché de l électricité suisse Schéma de calcul des coûts pour les gestionnaires de réseau de distribution CH Systématique de la branche pour la détermination des coûts

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Sage Paie & RH GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE.

Sage Paie & RH GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE. Sage Paie & RH Gestion de la Paie et des Ressources Humaines GESTION DU WORKFLOW LE MARCHÉ DU MANAGEMENT DE PROCESSUS MÉTIER MONTE EN PUISSANCE EN FRANCE. 63% des entreprises se disent être intéressées

Plus en détail

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration du 1 er juillet 2015 Le Conseil fédéral suisse édicte les directives suivantes: 1 Dispositions générales 1.1 Objet

Plus en détail

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario 333, rue Bay Bureau 1250 Toronto ON M5H 2R2 416 927-1641 téléphone 416 927-0541 télécopieur Note de service Destinataire : Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité

Plus en détail

MODULE GESTION. La gestion des points de vente autrement!

MODULE GESTION. La gestion des points de vente autrement! MODULE GESTION La gestion des points de vente autrement! PRESENTATION SmartSell Technologies est une entreprise spécialisée dans la conception de solutions dans le domaine des Technologies de l Information

Plus en détail

Titre trentième: Du registre du commerce

Titre trentième: Du registre du commerce Titre trentième: Du registre du commerce A. But et organisation I. En général Art. 927 1 Chaque canton doit posséder un registre du commerce. 2 Les cantons sont libres d instituer des registres par district.

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite

Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 À QUI S ADRESSE CE GUIDE?... 3 AVANT DE DÉBUTER... 4 SERVICE DE

Plus en détail

Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées

Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées Effectuez vos opérations bancaires à domicile Indépendance, rapidité et sécurité Bienvenue sur Baer Online e-banking! Flexible et sûr, ce service

Plus en détail

I N S T I T U T QUELLES CONTRIBUTIONS AU SMART METERING? AFTERWORK ENERGY 21.05.2015

I N S T I T U T QUELLES CONTRIBUTIONS AU SMART METERING? AFTERWORK ENERGY 21.05.2015 I N S T I T U T QUELLES CONTRIBUTIONS AU SMART METERING? AFTERWORK ENERGY 21.05.2015 FIL CONDUCTEUR Le eenergy Center en quelques mots Le Smart Meter : contexte et définition L apport de l eenergy Center

Plus en détail

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES REALISATION DU JOURNAL

Plus en détail

LES 5 ÉTAPES POUR BIEN CONSTRUIRE

LES 5 ÉTAPES POUR BIEN CONSTRUIRE LES 5 ÉTAPES POUR BIEN CONSTRUIRE Cher candidat bâtisseur, Faire construire sera probablement l une des décisions les plus importantes de votre vie. Afin d éviter que cette belle aventure ne soit le parcours

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Investir dans le pétrole et le gaz à travers une stratégie éprouvée Indices stratégiques de Vontobel Juillet 2014 Page 2 Les prix de l énergie augmentent Les prix de nombreuses

Plus en détail

Academy Sage Start Sage 50

Academy Sage Start Sage 50 Academy Sage Start Sage 50 Formation 2 ème semestre 2014 Formation 2 ème semestre 2014 Table des matières Sage 50 (Sesam) Comptabilité Cours de base 4 Cours de bouclement de fin d année 4 Débiteurs & créanciers

Plus en détail

Organiser la sécurité: une tâche primordiale pour chaque entreprise

Organiser la sécurité: une tâche primordiale pour chaque entreprise Organiser la sécurité: une tâche primordiale pour chaque entreprise En tant que chef, vous devez organiser votre entreprise de manière à y assurer la sécurité et la protection de la santé. La présente

Plus en détail

Transférer son installation photovoltaïque à un nouvel occupant

Transférer son installation photovoltaïque à un nouvel occupant Transférer son installation photovoltaïque à un nouvel occupant Document pour les puissances inférieures ou égales à 250 KVA Ce guide est conçu pour vous aider à réaliser les démarches nécessaires lorsque

Plus en détail

Einlagensicherung der Schweizer Banken und Effektenhändler Garantie des dépôts des banques et négociants en valeurs mobilières suisses

Einlagensicherung der Schweizer Banken und Effektenhändler Garantie des dépôts des banques et négociants en valeurs mobilières suisses Einlagensicherung der Schweizer Banken und Effektenhändler Garantie des dépôts des banques et négociants en valeurs mobilières suisses Version 2012 Convention des banques et négociants en valeurs mobilières

Plus en détail

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ].

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ]. Annexe 14: Règles entre Elia et le Gestionnaire du Réseau Fermé de Distribution raccordé au Réseau Elia, pour organiser l accèsdes Utilisateurs de ce Réseau Fermé de Distribution Cette Annexe fait intégralement

Plus en détail

Procédures et lignes directrices en cas de cessation des activités d un programme

Procédures et lignes directrices en cas de cessation des activités d un programme ecap MC Education Completion Assurance Plan (régime d assurance pour l achèvement des études) SEAF Student Education Assurance Fund (fonds d assurance études pour les étudiants) Procédures et lignes directrices

Plus en détail

CPG marchés boursiers enregistrés Conditions générales REER

CPG marchés boursiers enregistrés Conditions générales REER CPG marchés boursiers enregistrés Conditions générales REER Les conditions qui suivent sont les conditions générales (les «conditions générales») s appliquant à tous les certificats de placement garanti

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Objectif Les produits sont définis dans le Cadre pour la préparation et la présentation des états financiers 1 comme les accroissements

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1")

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1) Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1") 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance-maladie

Ordonnance sur l assurance-maladie Ordonnance sur l assurance-maladie (OAMal) Modification du 22 juin 2011 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie 1 est modifiée comme suit: Art. 105b Procédure

Plus en détail

Le réseau fermé de distribution raccordé au réseau Elia: processus opérationnels spécifiques liés à l accès

Le réseau fermé de distribution raccordé au réseau Elia: processus opérationnels spécifiques liés à l accès Accès Le réseau fermé de distribution raccordé au réseau Elia: processus opérationnels spécifiques liés à l accès Quand un utilisateur de réseau raccordé au réseau Elia devient gestionnaire d un réseau

Plus en détail

Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises

Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises Roger Nordmann Conseiller National, membre de la Commission de l environnement, de l aménagement du territoire et de l énergie du Conseil national

Plus en détail

Statistique sur l encours des crédits

Statistique sur l encours des crédits Statistique sur l encours des crédits COMMENTAIRES I. CARACTÉRISTIQUES DE L ENQUÊTE OBJET DE L ENQUÊTE L enquête englobe tous les crédits et limites accordés au secteur non bancaire. Les opérations sur

Plus en détail

APERÇU DU FONDS Fonds Iman de Global, série A au 13 avril 2015

APERÇU DU FONDS Fonds Iman de Global, série A au 13 avril 2015 APERÇU DU FONDS Fonds Iman de Global, série A au 13 avril 2015 Ce document contient des renseignements essentiels sur le Fonds Iman de Global que vous devriez connaître. Vous trouverez plus de détails

Plus en détail

Ordonnance concernant la convention de double imposition américano-suisse du 2 octobre 1996

Ordonnance concernant la convention de double imposition américano-suisse du 2 octobre 1996 Ordonnance concernant la convention de double imposition américano-suisse du 2 octobre 1996 672.933.61 du 15 juin 1998 (Etat le 30 novembre 2011) Le Conseil fédéral suisse, vu l arrêté fédéral du 22 juin

Plus en détail

Cahier spécial des charges pour un marché de services : conclusion d'emprunts pour le financement du service d'investissements de l'exercice 2006

Cahier spécial des charges pour un marché de services : conclusion d'emprunts pour le financement du service d'investissements de l'exercice 2006 Centre Public d'action Sociale de Jette Rue de l'eglise 47-49 1090 Bruxelles Cahier spécial des charges pour un marché de services : conclusion d'emprunts pour le financement du service d'investissements

Plus en détail

Invest Manager III. Généralités

Invest Manager III. Généralités Invest Manager III Généralités Conçu par des professionnels du secteur, Invest Manager III est un logiciel qui répond aux besoins multiples des sociétés d investissement (dont la cible est constituée de

Plus en détail

Cotisations à l assurance-chômage

Cotisations à l assurance-chômage 2.08 Cotisations Cotisations à l assurance-chômage Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-chômage (AC) est une assurance sociale obligatoire en Suisse au même titre que l assurance-vieillesse

Plus en détail

Conférence sur les meilleures pratiques dans l administration publique, Lisbonne, 10 au 12 Mai 2000

Conférence sur les meilleures pratiques dans l administration publique, Lisbonne, 10 au 12 Mai 2000 Conférence sur les meilleures pratiques dans l administration publique, Lisbonne, 10 au 12 Mai 2000 EUROPAplus, l intranet de la Commission Européenne Du partage de l information à la gestion des connaissances

Plus en détail

Business Les avantages pour vos voitures de fonction

Business Les avantages pour vos voitures de fonction Business Les avantages pour vos voitures de fonction Les clients flottes profitent chez Mercedes-Benz d offres et de prestations particulières dès la première unité. En fonction de la taille du parc automobile

Plus en détail

Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document.

Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document. Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document. 21.12.2012 1 Termes et abréviations... 3 2 Réglementation concernant les nouveaux

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION ET CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES LOCATION MAINTENANCE D APPAREILS DE REPROGRAPHIE

REGLEMENT DE CONSULTATION ET CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES LOCATION MAINTENANCE D APPAREILS DE REPROGRAPHIE REGLEMENT DE CONSULTATION ET CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES LOCATION MAINTENANCE D APPAREILS DE REPROGRAPHIE Le présent document comporte 6 feuilles numérotées de 1 à 6 OBJET DU MARCHÉ

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Circulaire 2015/1 «Comptabilité banques»

Circulaire 2015/1 «Comptabilité banques» Foire aux questions (FAQ) Circulaire 2015/1 «Comptabilité banques» (Dernière modification : 22 juillet 2015) 1. Comment faut-il traiter les provisions, constituées initialement pour des limites de crédit

Plus en détail

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurances multirisques) Catégorie : Comptabilité N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice

Plus en détail

Contrat de bail pour appartements de vacances meublés/ maisons de vacances meublées à usage privé (3 mois max.)

Contrat de bail pour appartements de vacances meublés/ maisons de vacances meublées à usage privé (3 mois max.) Contrat de bail pour appartements de vacances meublés/ maisons de vacances meublées à usage privé (3 mois max.) Données sur le partie contractantes Bailleur Nom/prénom... Adresse... NPA/localité... Portable.

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Les paiements et le trafic des paiements Dossier destiné aux écoles de l enseignement secondaire

Les paiements et le trafic des paiements Dossier destiné aux écoles de l enseignement secondaire Les paiements et le trafic des paiements Dossier destiné aux écoles de l enseignement secondaire Auteur: Vera Friedli, Berne Le réseau des médias pédagogiques interactifs Sommaire Eléments de base: Les

Plus en détail

SITUATION INITIALE...2

SITUATION INITIALE...2 Département fédéral de l environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Berne, le 4 août 2008 Rapport sur les résultats de l audition relative à la modification de la loi sur

Plus en détail

Votre brochure du régime d épargne-retraite collectif

Votre brochure du régime d épargne-retraite collectif Rémunération totale Régime de retraite Avantages sociaux Rémunération et primes Santé et mieux-être Votre brochure du régime d épargne-retraite collectif Bienvenue à votre régime d épargne-retraite collectif

Plus en détail

Réussir votre migration à SEPA. Mode d emploi à destination des entreprises

Réussir votre migration à SEPA. Mode d emploi à destination des entreprises Réussir votre migration à SEPA Mode d emploi à destination des entreprises Migrer à SEPA : c est indispensable! Après le passage des marchés financiers (1999) et de la monnaie (2002) à l euro, l Europe

Plus en détail