Préparer et conduire un entretien semi-directif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparer et conduire un entretien semi-directif"

Transcription

1 Préparer et conduire un entretien semi-directif Séminaire du 10 Mai 2012 Organisé par Joëlle Kivits et Laurence Guignard Intervenante: T. Godfroid

2 I. Qu est-ce qu un entretien semi-directif? A. Les formes de l entretien B. Les places et usages de l entretien dans le type de recueil de données C. Les spécificités de l entretien semi-directif

3 A. Les formes de l entretien L entretien de face à face peut prendre différentes formes: Entretien directif Cadre strict, peu de liberté de parole Entretien libre Cadre non strict, grande liberté de parole Entretien semi-directif Liberté de parole dans un cadre relativement strict

4 B. Les places et usages de l entretien dans le type de recueil de données 1/2 L entretien peut avoir différentes places, non exclusives, dans la recherche: L entretien à usage exploratoire Il permet d explorer le terrain, de peaufiner le regard, il peut servir à construire le guide, il peut prendre la forme d entretiens auprès de personnes ressources.

5 B. Les places et usages de l entretien dans le type de recueil de données 2/2 L entretien à usage complémentaire Il s associe à une autre méthode de recueil de données, qualitative ou quantitative L entretien comme dispositif exclusif de recueil de données Il n est pas associé à une autre méthode de recueil, c est le principal mode de recueil de données

6 C. Les spécificités de l entretien semi-directif Il permet une préparation en amont (guide d entretien) et autorise une grande liberté de parole C est une méthode qui nécessite peu de matériel et facile d accès Mais qui nécessite également de faire attention aux idées préconçues (déjouer l image de la «bonne réponse», expliquer le but de l entretien)

7 II. Préparer son entretien A. Le choix de la population B. Solliciter un entretien C. Négocier les conditions d entretien D. Elaborer son guide d entretien

8 A. Le choix de la population Le choix de la population ne se fait pas au hasard: C est une démarche construite, qui dépend de la recherche initiée Et qui nécessite de faire attention à la facilité de la proximité (exemple de soignants rencontrant leurs propres patients)

9 B. Solliciter un entretien Solliciter un entretien implique également de: Se présenter et présenter la recherche Expliquer la démarche de l entretien Expliquer le choix de contacter cet interlocuteur Bien solliciter son entretien permet d éviter certains écueils (compréhension du rôle de chacun par exemple)

10 C. Négocier les conditions d entretien La date, quelques considérations d ordre pratique: définir une date relativement proche ou convenir d un rappel pour éviter les oublis La durée, indispensable à notifier mais toute relative: elle dépend finalement plus de l enquêté que de l enquêteur Le lieu, pas de règles précises mais des qualités indispensables: un lieu calme, où l on peut parler librement, où l enquêté se sent à l aise

11 D. Elaborer son guide d entretien 1/2 Qu est-ce qu un guide d entretien? Ce n est pas une liste de questions mais un outil qu il faut apprendre à utiliser et à adapter au contexte de l entretien. Comment construit-on un guide? Il est composé de toutes les thématiques devant être abordées.

12 D. Elaborer son guide d entretien 2/2 Il est généralement introduit par un rappel de l étude et de son déroulement. Les thématiques abordées (pouvant également contenir des sous thématiques) peuvent être rédigées sous forme de questions ouvertes. Chaque question ou thématique correspond à un objectif de compréhension ou de connaissance précis.

13 III. Conduire son entretien A. Les conditions d échange (utilisation du guide d entretien, conseils) B. La relation avec l interviewé C. Les attitudes de l enquêteur et les types de relance

14 A. Les conditions d échange 1/2 L utilisation du guide Si le guide présente de nombreux avantages (préparation à l avance de l entretien, gage de sérieux aux yeux de certains interrogés), il peut également présenter des inconvénients que l enquêteur doit anticiper pour s en prémunir: apprendre à se détacher du guide, expliquer son usage à l interlocuteur.

15 A. Les conditions d échange 2/2 La nécessité de l enregistrement La prise de note ne remplace jamais l enregistrement, bien plus précis. Il convient également d expliquer l utilité de l enregistrement auprès des enquêtés (respect de l anonymat maintenu et fidélité des propos).

16 B. La relation avec l interviewé Une attitude complexe qui ne va pas de soi L attitude de l enquêteur est basée sur trois dimensions interdépendantes: l empathie, l acceptation et la non directivité. Qui oscille entre distance et proximité Le rôle de l enquêteur oscille en permanence entre proximité (intérêt pour les propos de l interviewé, curiosité sans préjugé, engagement dans le discours) et distance (contrôle des émotions, des propos et de l attitude de l enquêteur)

17 C. Les types d intervention de l enquêteur 1/2 Afin de favoriser la production d un discours pertinent, l enquêteur dispose de diverses techniques d intervention: La nécessité des consignes _ pour introduire un nouveau thème _ pour recentrer l enquêté _ pour déterminer une nouvelle consigne (par exemple, «pouvez-vous me citer cinq mots qui vous font penser à?» ou encore «je vais vous lire un texte, pouvez-vous m expliquer comment vous le comprenez?»)

18 C. Les types d intervention de l enquêteur 2/2 Les types de relance A l inverse des consignes, les relances s inscrivent dans la continuité du discours de l enquêté. Il existe différents types de relances; les interventions complémentaires, les déductions partielles, les interventions interprétatives, les reformulations des questions, les relances d encouragement, les relances d introduction.

19 Conclusion La question de la validité des données qualitatives Les données recueillies sont issues d une méthode protocolisée. Diverses étapes sont mises en œuvre pour extraire des entretiens réalisés des données qui seront fiables et valides: le codage et la catégorisation, l analyse thématique et l analyse du sens, l interprétation des résultats. La fiabilité des données s évalue avant tout sur l ensemble de l étude.

Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise.

Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise. FICHE MÉTIER ASSISTANT(E) ADMINISTRATIF(VE) POLYVALENTE CHARCUTIER-TRAITEUR Il/Elle assiste le chef d entreprise dans la gestion au quotidien de l entreprise. Que doit-il savoir-faire? Réaliser le secrétariat

Plus en détail

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

Face à la crise (volet 3)

Face à la crise (volet 3) Face à la crise (volet 3) Face à la crise (volet 3) quelle prospection commerciale? quelle prospection commerciale? Animé par Anne-Marie GILLET Consultant Formateur en développement commercial Union Régionale

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien :

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien : NEXTEEM Préparation à l Entretien Client!! L entretien client est un exercice qui rappelle clairement que NOTRE métier, que VOTRE métier est un métier de services. Vous avez donc cette responsabilité,

Plus en détail

METHODOLOGIE DU TRAVAIL ECRIT DE FIN D ETUDES

METHODOLOGIE DU TRAVAIL ECRIT DE FIN D ETUDES METHODOLOGIE DU TRAVAIL ECRIT DE FIN D ETUDES LES OUTILS D ENQUETE Introduction 1/ Les outils méthodologiques d enquête : Généralités 2/ Approche comparative et critères de choix 3/ Le questionnaire d

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Annexe 1 : Illustration de la démarche :

Annexe 1 : Illustration de la démarche : Annexe 1 : Illustration de la démarche : ETAPE 1 : Travail sur les représentations des élèves. Capacités visées : Questionner un sujet, identifier une problématique, développer son esprit critique. Dossier

Plus en détail

CQPP Encadrement d équipe

CQPP Encadrement d équipe CQPP Encadrement d équipe OBJECTIFS ET PROGRAMME ASSOCIES (23 jours) COMPETENCE 1 (2 jours) Spécifique Organiser la production sur son périmètre d activité PROGRAMME : Contenu à finaliser (JCA) module

Plus en détail

L alliance thérapeutique

L alliance thérapeutique L alliance thérapeutique UE 4.2 S3 Le 5 septembre 2012 FC Un peu d histoire (1) Terme employé par FREUD dès 1913: Alliance forte entre patient et thérapeute indispensable dans le cadre d une psychothérapie

Plus en détail

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Journée sur le SCOT Autunois-Morvan Autun 25 septembre 2013

Plus en détail

Formation Vendeurs d excellence

Formation Vendeurs d excellence Formation Vendeurs d excellence Basé sur le concept de la préparation sportive, instrumentale ou théâtrale : Peu de théorie, de l entraînement INTENSIF, l apprentissage des bons réflexes! Le sportif, même

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée.

A travers nos formations, vous contribuez à votre valeur ajoutée. Depuis plus de 10 ans, nous proposons des solutions adaptées à votre entreprise en mettant à votre disposition ses compétences pour développer le talent de vos collaborateurs par des méthodes originales,

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

Les mobiles d achat. Apportez une preuve à ce que vous avancez. Sécurité Orgueil Nouveauté Confort Argent Sympathie

Les mobiles d achat. Apportez une preuve à ce que vous avancez. Sécurité Orgueil Nouveauté Confort Argent Sympathie La vente d une ITE Les mobiles d achat Votre entreprise regorge de forces et d atouts. Mettez en avant les atouts de votre entreprise qui répondront aux attente du client. A chaque client, ses attentes

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Entretien professionnel : Guide de l évaluateur

Entretien professionnel : Guide de l évaluateur Entretien professionnel : Guide de l évaluateur REFERENCES JURIDIQUES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale notamment l article 76-1,

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Service de la sûreté institutionnelle avec la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal Octobre 2010 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

Avec qui? La personne soignée Son entourage Entre professionnels assurant la prise en soins de la personne. 05/09/2012 IFSI Charles Fois

Avec qui? La personne soignée Son entourage Entre professionnels assurant la prise en soins de la personne. 05/09/2012 IFSI Charles Fois 26 Avec qui? La personne soignée Son entourage Entre professionnels assurant la prise en soins de la personne 27 Situations de négociation: Dans le cadre d'une démarche d'éducation thérapeutique Dans des

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Ateliers de formation

Ateliers de formation Ateliers de formation Donnez de la hauteur à vos managers et commerciaux! Efficacité managériale Efficacité individuelle Intelligence relationnelle Efficacité commerciale Efficacité managériale S ADAPTER

Plus en détail

APPROCHE MOTIVATIONNELLE

APPROCHE MOTIVATIONNELLE APPROCHE MOTIVATIONNELLE Comment aider nos patients à changer Fordd 2013 Dr Juan Lopez Dresse Joëlle Gaillard-Wasser Objectifs Présentation d une approche : validée / addictions complémentaire d autres

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

Se réaliser dans les relations entre associés Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne

Se réaliser dans les relations entre associés Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne Se réaliser dans les relations entre associés Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne Fiche 6 : Un système de communication qui fonctionne. - 2009 1 Rappel des points de vigilance pour de

Plus en détail

Je tente de régler moi-même mes conflits, de trouver une solution équitable.

Je tente de régler moi-même mes conflits, de trouver une solution équitable. Je tente de régler moi-même mes conflits, de trouver une solution équitable. J encourage les autres. Je leur dis des choses gentilles et je leur trouve des qualités. Je partage mes idées et mes opinions,

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

RECHERCHES QUALITATIVES : PLAN

RECHERCHES QUALITATIVES : PLAN RECHERCHES QUALITATIVES : PLAN Pour comprendre les besoins des usagers: ou l intérêt de rapprocher les logiques et les pratiques en Sciences humaines ( entretiens ethno-sociologiques=récits de vie) Entretiens

Plus en détail

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 Projets de formation validés par la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation et financés par Uniformation au titre du projet de branche des Régies de Quartier et de

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Modules de formations proposés

Modules de formations proposés Modules de formations proposés 1. La boîte à outils de l organisateur 2. Améliorer les performances par l approche processus 3. Réussir un diagnostic d organisation 4. Manager un projet jusqu au succès

Plus en détail

Catherine Lamboley IEN EG - Christiane Ribat et Dominique Vassal - IEN ET

Catherine Lamboley IEN EG - Christiane Ribat et Dominique Vassal - IEN ET Rénovation de la filière du tertiaire administratif Formation académique institutionnelle 28 mars 2012 Catherine Lamboley IEN EG - Christiane Ribat et Dominique Vassal - IEN ET 1 Rénovation de la filière

Plus en détail

Conseiller relation client niveau 2

Conseiller relation client niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Conseiller relation client niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Conseiller relation client niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien

Plus en détail

Les techniques d'entretien d'une vente

Les techniques d'entretien d'une vente d'une vente Il était une fois un commercial Thierry Piron Sommaire Introduction I/ Préparation d'un entretien de vente II/ Les phases d'un entretien de vente La prise de contact La recherche des besoins

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

MON ENFANT ENTRE EN 6 EME : QU EST-CE QUI VA CHANGER? De nouveaux interlocuteurs : Chef d établissement :

MON ENFANT ENTRE EN 6 EME : QU EST-CE QUI VA CHANGER? De nouveaux interlocuteurs : Chef d établissement : MON ENFANT ENTRE EN 6 EME : QU EST-CE QUI VA CHANGER? De nouveaux interlocuteurs : PERSONNEL Chef d établissement : Le Principal Chef d établissement- adjoint ROLE Responsable du collège, il prend les

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

TITRE : On est tous séropositif!

TITRE : On est tous séropositif! PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : On est tous séropositif! classe : 3 ème durée : 30 min I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Stérilisation des dispositifs médicaux : la conduite des cycles de stérilisation Décembre 2004 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF)

Plus en détail

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins Le Projet de soins c a l m e Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. L article L.6143-2 du CSP prévoit que le Projet d établissement «comporte un projet de prise en charge des patients

Plus en détail

Les éléments clés. 11/03/2015 Lucie André www.ho-resto-recrute.com 1

Les éléments clés. 11/03/2015 Lucie André www.ho-resto-recrute.com 1 Les éléments clés 11/03/2015 Lucie André www.ho-resto-recrute.com 1 SOMMAIRE I. Rôle du CV Objectifs Moyens II. III. Rédaction L analyse Le Titre La Personnalisation L ordre des informations Conseils et

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI ENTREPRISE : Structure associative membre du Service Publique de l Emploi, la Mission Locale de l Agglomération Havraise

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante?

Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante? Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante? Durée Compétence A l'issue de la formation, les tuteurs: 45-75 minutes Compétence 10 : Capacité à

Plus en détail

Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Inspection Académique de la Vendée

Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Inspection Académique de la Vendée Semaine Maternelle NIMES Octobre 2011 Thierry VASSE IEN Enseignement Pré-élémentaire et Politiques Educatives Territoriales Inspection Académique de la Vendée Spécificité historique d un partenariat à

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉDIGER une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen A quoi sert une lettre de motivation? Lorsque vous faites

Plus en détail

Assistant(e) de Gestion Client

Assistant(e) de Gestion Client CQP Certificat de Qualification Professionnelle Industries Alimentaires Janvier 2009 Validé par la Commission Paritaire Nationale de Branche «Emploi-Formation» le 03 juin 2008 1 Des CQP pour les salariés

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

Exprimer sa reconnaissance

Exprimer sa reconnaissance Atelier - le 30 juin 2010 dans le management au quotidien :, consultante RH Une rencontre organisée par Les principaux besoins par rapport au travail 1 TABLEAU RÉCAPITULATIF SUR LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Plus en détail

Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010

Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010 Construire et conduire un entretien individualisé Synthèse des travaux de groupe du 10 novembre 2010 1 Entretien d accueil (2 dont 1 avec questionnaire élève de préparation) 2 Entretien de positionnement

Plus en détail

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours

Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Témoignage méthodologique: le recueil et l analyse de discours Les savoirs écologiques paysans : connaissance, recueil et valorisation Du 22 au 26 mars 2010 Maya Leclercq Doctorante en ethnologie MNHN

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise Une copie

Plus en détail

L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE

L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE Hervé Fenneteau L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE 3 e édition Conseiller éditorial : Frédéric Poulon Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072234-1 Sommaire Avant-propos

Plus en détail

MC1: Communication et accueil à la clientèle

MC1: Communication et accueil à la clientèle 30 METIERS DE L ACCUEIL ET DU MARKETING MC1: Communication et accueil à la clientèle - Donner une image positive de son entreprise et développer ses capacités à informer et à communiquer avec un public

Plus en détail

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 Grégory GUILLAN Formateur I.F.S.I. Charles Foix Octobre 2011 1 Raisonnement et démarche clinique L infirmier(ère) comprend le problème de santé d un patient et

Plus en détail

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Le programme est adapté lors du positionnement précédant l action de formation. Il est alors soumis à l AGEFOS PME pour accord. Intitulé

Plus en détail

Comment faire connaître mon groupe local?

Comment faire connaître mon groupe local? + Séminaire de Formation Vendredi 7 mars 2009 Comment faire connaître mon groupe local? communication@jeunes-europeens.org Clotilde LARROSE + Communication Newsletter En Interne Relations presse En Externe

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE Prise en compte des capacités dans l orientation et l affectation post-troisième

FICHE DESCRIPTIVE Prise en compte des capacités dans l orientation et l affectation post-troisième Capacité A : Travailler en équipe (coopérer, adhérer, participer) Travailler en équipe repose sur un désir de collaborer avec les autres élèves de la classe ou d autres personnes impliquées dans une activité

Plus en détail

L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012

L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012 L exercice de la profession d infirmier(e) Paule Mique-Boulié IFSI 2012 La profession d infirmier(ière) La profession connait depuis 2001 un mouvement de contestation. Au travers de revendications liées

Plus en détail

Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21

Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21 Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21 Prendre contact avec les élèves et expliquer les objectifs du cours. Lire et observer une synthèse de documents Français, les épreuves du BTS, Nathan technique,

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

LE STAGE EN ENTREPRISE

LE STAGE EN ENTREPRISE LE STAGE EN ENTREPRISE 1. Le stage : un projet à part entière Le stage est un projet qui s étale sur une longue période d environ dix mois (de la recherche de l entreprise à la soutenance) avec des objectifs,

Plus en détail

Vente - Action commerciale

Vente - Action commerciale Relation client Management Vente - Action commerciale Développement personnel PROGRAMMES Vente - Action commerciale Trouver des clients en prospection directe et par téléphone Être efficace en prise de

Plus en détail

L ENTRETIEN INDIVIDUEL

L ENTRETIEN INDIVIDUEL L ENTRETIEN INDIVIDUEL 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L entretien individuel est une technique de recueil de l information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l évaluateur

Plus en détail

LE RÔLE RELATIONNEL DU DIRECTEUR D'ÉCOLE

LE RÔLE RELATIONNEL DU DIRECTEUR D'ÉCOLE Stage Directeurs d'école du 14 au 18/12/2009 LE RÔLE RELATIONNEL DU DIRECTEUR D'ÉCOLE Jean-Paul BURKIC I.E.N. - LE PORT Les trois grandes missions du directeur Le directeur d'école veille à la bonne marche

Plus en détail

La communication d informations par Internet

La communication d informations par Internet 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/12 TIC 5 - LA COMMUNICATION D INFORMATIONS PAR INTERNET PRESENTATION DE L ACTIVITE TRAVAIL A REALISER - Lire attentivement les documents ressources prêtés - Créer un

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

La recherche d'une entreprise d'accueil

La recherche d'une entreprise d'accueil La recherche d'une entreprise d'accueil Comment faire ses démarches par téléphone! Ce document vous apporte quelques conseils ainsi que la démarche générale pour prendre contact avec les entreprises et

Plus en détail

SÉMINAIRES DE FORMATION

SÉMINAIRES DE FORMATION SÉMINAIRES DE FORMATION Formations sur-mesure - inter et intra entreprises «Les deux choses les plus importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise: sa réputation et ses Hommes», Henry Ford. 2012-2013

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

PRESENTATION DE L ACTIVITE

PRESENTATION DE L ACTIVITE TP E Page 1 sur 6 Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Service marketing Concevoir le produit Bureau d étude Définir le produit Préparer la fabrication Bureau des méthodes Fabriquer

Plus en détail

FORMATION RESTAURANT VENTE EN SALLE

FORMATION RESTAURANT VENTE EN SALLE FORMATION RESTAURANT VENTE EN SALLE Selon les choix opérés parmi les Modules suivants : de 1 à 4 jrs de 7 heures Possibilité de privilégier et développer certains de ces modules et d'évoquer certains autres

Plus en détail

Support Administratif

Support Administratif 09 Support Administratif Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d optimiser le fonctionnement et l organisation de l entreprise par la gestion administrative et le traitement d informations

Plus en détail

Méthodologie de recherche en sciences sociales Séminaire UBO Automne 2009

Méthodologie de recherche en sciences sociales Séminaire UBO Automne 2009 Méthodologie de recherche en sciences sociales Séminaire UBO Automne 2009 Table des matières Table des matières...2 1. La notion de méthode qualitative... 3 1.1 Le concept de méthodes qualitatives est

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

Les études qualitatives

Les études qualitatives Chapitre 3 Les études qualitatives DÉFINITION ET BUT On l aura bien compris, l objectif de l étude qualitative est de mieux comprendre la cible visée par l étude de marché. Lors de l étude documentaire,

Plus en détail