Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre"

Transcription

1 Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre François Facchini Professeur Agrégé des Universités, UP11 et économiste associé au Centre d Economie de la Sorbonne (UP1) Université d Automne de l Ecole Autrichienne (ESC Troyes, 05 Octobre 2013)

2 INTRODUCTION Les conséquences de la crise en France Faible croissance? Fort taux de chômage? Désintérêt pour la politique (abstention)

3 Faible croissance : la thèse du déclin Figure A.1 Evolution du PIB en France par rapport à l année précédente en % (1950/mi 2013) 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,0-2,0-4, Taux de croissance de la production en volume (Source : INSEE, comptes nationaux annuels, base 2005)

4 Fort taux de chômage : pas nécessairement Figure A.2 Evolution du taux de chômage au sens du BIT Ensemble Données CVS France métropolitaine et DOM (1996/2013) Taux de chômage au sens du BIT - Ensemble - Données CVS - France métropolitaine + DOM (Source : 2/affichageSeries.action?idban k= &page=export&c odegroupe=688&recherche=c riteres)

5 Montée de l abstention Figure A.3 Evolution du taux d abstention aux élections législatives (1876/2012) ABSTENTION % aux élections législatives Chambre Basse (Source : Guiffran (1967), Les elections francaise de 1789 a nos jours, Les cahiers de l histoire,64 et pour les années récentes France politique Website

6 INTRODUCTION : DEFINITION Définition de la crise Crise structurelle versus cycle? Turbulence dans une économie prospère versus nécessité de réguler le capitalisme?

7 INTRODUCTION : QUESTIONS Deux questions Expliquer la crise (retour sur la crise) Evaluer les politiques mise en œuvre face à la crise (retour sur les politiques publiques)

8 INTRODUCTION : PLAN Retour sur la crise Une interprétation de la crise fondée sur la théorie autrichienne contemporaine des cycles Une critique de l hypothèse de fragilité du système financier de Minski Retour sur les politiques mises en œuvre Des politiques monétaires inadaptées Des politiques budgétaires inappropriées Une crise de la dette publique qui est porteuse d une instabilité financière encore plus grande

9 Une croissance économique artificielle Inciter à l investissement par une politique de taux d intérêt bas pour relancer la croissance. 1- une politique conduite en une politique conduite en 2008 Croissance artificielle car fondée : 1- sur des anticipations fausses 2- sur le crédit et non l accumulation de capital (épargne) Qui prend le risque de l inflation Figure 1 Evolution du Taux d intérêt de la Banque centrale Américaine (1999/2013) 7,00 6,00 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0, Effective Federal Funds Rate (Source : Board of Governors of the Federal Reserve System,http://research.stlouis fed.org/fred2/series/fedfund S/downloaddata?cid=118) Figure 2 Evolution du taux d inflation aux Etats-Unis 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 0 Taux d'inflation USA (Source : ale.org/indicateur/ny.gdp.de FL.KD.ZG)

10 Une croissance par la dette et non l accumulation de capital (épargne) Dette des ménages Dette publique Figure 4 Dette des ménages américains (1999/2013) 16000, , , , , , , ,00 0, Dette des ménages américains en milliards de $ (Source : fred2/graph/?id=cmdebt) Figure 5 Evolution du ratio dette publique sur PIB (1940/2017) 140,0 120,0 100,0 80,0 60,0 40,0 20,0 0, Ratio dette publique sur PIB (Source : Source: Gouvernement américain Federal Debt at the End of Year: )

11 Le moment de la crise : la décision de réajuster les taux d intérêt à la hausse Les raisons de la hausse des taux d intérêt La hausse du prix du pétrole Approfondie les discoordinations intertemporelles Les investisseurs n ont plus besoin de crédit pour investir Il y a des tensions inflationnistes Inflation cachée Hausse du prix du pétrole Figure 6 Evolution du prix du pétrole sur la période 1990/ ,0 140,0 120,0 100,0 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0 avr-91 juil-92 oct-93 janv-95 avr-96 juil-97 oct-98 janv-00 avr-01 juil-02 oct-03 janv-05 avr-06 juil-07 oct-08 janv-10 avr-11 juil-12 Cours en dollar du Pétrole (Brent) doinnées mensuelles (Source : INSEE, Série Longue)

12 Une situation qui pourrait se reproduire Depuis 2008 la Fed traite une crise de crédit par l octroi de crédit supplémentaire L endettement public et privé reste fort La menace est d autant plus importante que la tentation est grande pour la Fed de ne jamais prendre le risque de réajuster ses taux Conséquence attendue : une crise plus profonde, des crises plus nombreuses

13 L autre message de la théorie autrichienne des cycles La thèse de la fragilité financière du capitalisme régulé La mise en évidence de l incomplétude de l hypothèse post-keynésienne de Minski Une croissance à crédit n est possible que dans un cadre institutionnel particulier Le régime de banque libre garantit une croissance fondée sur l accumulation du capital L absence de prudence des investisseurs n est pas indépendante de l aléa moral produit par l existence d un prêteur en dernier ressort.

14 L hypothèse de Minski Minski (1982, 1986 Chapitre 10) : la fragilité systémique du capitalisme La thèse de l avidité des capitalistes Structure financière spéculative Structure financière à la PONZI Le moment Minski Ce moment où les investisseurs surendettés sont contraints de vendre en masse leurs actifs pour faire face à leur besoin de liquidité. Il déclenche ainsi la spirale de la récession.

15 Capitalisme régulé et instabilité financière Subprime et politique d accès à la propriété Banque centrale et aléa moral Renforce les risques de défaut de paiement Généralise la pratique de la couverture partielle ou des réserves fractionnaires Une pratique de la couverture partielle qui est marginale dans un régime de banque libre : illégale, chambre de compensation, loi de l offre et de la demande de monnaie Une pratique de la couverture partielle qui se généralise dans un régime de banque centrale : légale, aléa moral et impôt, cours légal

16 Retour sur les politiques mises en œuvre pour rétablir la croissance et prévenir les crises Des politiques inadaptées et inappropriées fondées sur un diagnostic erronées Des résultats décevants Le risque d une crise encore plus profonde?

17 Solutions issues de la théorie autrichienne des cycles J. Huerta de Soto (2011, Chapitre 9) 1) rétablir le coefficient de réserve de 100%, 2) démanteler les banques centrales 3) et remettre en place d un système d étalon or capable de fournir une base monétaire non manipulable par les pouvoirs publics et de discipliner les désirs inflationnistes de plusieurs agents et des banques en particulier.

18 Les instruments de sortie de crise utilisés et préconisés Organiser les plans de sauvetage des banques via la recapitalisation ou le cantonnement de créances douteuses dans des badbanks Mettre en place des politiques économiques plutôt expansionnistes comme la baisse des taux d intérêt et le soutien de la demande par la dépense publique Renforcement des réglementations qui s appliqueraient aux intermédiaires financier Renouvellement des dispositifs prudentiel i.e. un Bâle III

19 Conséquences probables de ces politiques Une logique de contournement des politiques de réglementaires (Voir N. Janson 2011) Politique de bas taux : la menace d une crise encore plus profonde Politique de soutien par la dépense publique : une politique inappropriée (BAR Curve). Endettement public : réduit les marges de manœuvre de l Etat, hypothèque la croissance future, crée de l instabilité financière

20 Politique de bas taux Gérer une crise d excès du crédit par l octroi de crédits supplémentaires (incohérent) Ne pas prendre le risque de réajuster les taux à la hausse Un risque de stagflation Un risque de crise encore plus profonde Une crise systématique : éclatement du capitalisme régulé (fuite devant les monnaies à cours forcé?)

21 La politique de soutien de la croissance par la dépense publique La dépense publique a un effet positif sur l activité économique, mais elle a aussi toujours un effet négatif, car un euro public c est un euro privé non dépensé. Lorsque les bénéfices d un euro public en termes de production deviennent inférieurs à leurs coûts en termes de croissance, une politique de soutien par la dépense publique devient inappropriée. C est le cas pour la France. Figure 8 Relation entre le ratio dépenses publiques sur PIB et le taux de croissance de la production en France sur la période 1929/2008 Croissance 6 5,5 5 4, , , ,5 1 0, Dépenses publiques Source : Facchini et Melki (2013)

22 Des politiques budgétaires qui conduisent à la croissance de l impôt et à l endettement public Retour sur la croissance de la dette publique et la crise de la dette souveraine

23 Crise de la dette souveraine Une crise liée à la crise mais pas seulement. Une crise ancienne des Etats providence Une dette qui hypothèque la croissance future (dépense aujourd hui ce qui l aurait été demain) Figure 8 Evolution du ratio dette publique sur PIB en France (1870/2010) 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0, Une dette qui entretient l instabilité des marchés financiers et la dépendance aux administrations publiques des banques (via les obligations publiques).

24 CONCLUSION «Plus un modèle de croissance artificielle est longuement entretenu plus la récession qui s en suit est longue et intense» (Mises, 1971, pp ). Mises, L. (1971). The Theory of Money and Credit, New York: Foundation for Economic Education

Le renouveau de la conception de la politique monétaire : le cas de la Turquie

Le renouveau de la conception de la politique monétaire : le cas de la Turquie Le renouveau de la conception de la politique monétaire : le cas de la Turquie Irem Zeyneloglu * L article présente le nouveau mode d intervention adopté par la Banque centrale turque en 2010 et le compare

Plus en détail

Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre

Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre 1 Retour sur la crise et les politiques mises en œuvre François Facchini Professeur Agrégé des Universités, UP11 et économiste associé au Centre d Economie de la Sorbonne (UP1) La crise de 2007 est généralement

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Réforme monétaire: par où commencer?

Réforme monétaire: par où commencer? Réforme monétaire: par où commencer? Troisième université d automne de l économie autrichienne 4-6 Octobre 2013, Troyes Nikolay Gertchev Chargé de cours à l'ichec Brussels Management School Plan de l'exposé

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro

Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro Crise de la dette souveraine et fragilité du secteur bancaire dans la zone euro EAS FSEG Mahdia Tunis - BCT- 29 novembre 2011 1-0rigine de la crises 2 - Spécificités de cette crise par rapport à la crise

Plus en détail

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI UNE APPROCHE PEDAGOGIQUE DE L EVOLUTION DES AGREGATS MACROECONOMIQUES ET FINANCIERS Page 2. Le Risque de change dans les pays émergents Page 3. Les Rôles des Taux d Intérêts des Banques Centrales Page

Plus en détail

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Nikolay Gertchev Deuxième Université d automne de l économie autrichienne 5-7 Octobre 212, Troyes Eléments essentiels des systèmes bancaires contemporains

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

WORKING PAPER SERIES 2014-EQM-01

WORKING PAPER SERIES 2014-EQM-01 January 2014 WORKING PAPER SERIES 2014-EQM-01 La forte chute des revenus d intérêts des ménages belges en raison de la gestion de la crise financière Eric Dor IESEG School of Management (LEM-CNRS) IESEG

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Juillet N. Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Les gouvernements européens et les autorités européennes ont mis en place une pratique de «mutualisation rampante»,

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

GENÈVE, LE 25 MARS 2015

GENÈVE, LE 25 MARS 2015 BANQUE PRIVÉE BENOIT CLIVIO DIRECTEUR, RESPONSABLE DU MARCHÉ SUISSE GENÈVE, LE 25 MARS 2015 EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) S.A. BANQUE PRIVÉE BRUNO JACQUIER CHEF ÉCONOMISTE EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE)

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale JOURNEES DE L ECONOMIE DE LYON UNE CRISE À FACETTES MULTIPLES Session Histoire des crises financières 21 novembre 28 Comment caractériser la crise financière internationale de 27-28?! Crise immobilière

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. iii

TABLE DES MATIERES. iii RAPPORT DU COMITE DE POLITIQUE MONETAIRE N 1/2014 ii TABLE DES MATIERES LISTE DES ACRONYMES... iv RESUME ANALYTIQUE... v 1. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL... 1 1.1. Croissance du PIB mondial...

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très

Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très FICHE PAYS JAPON : CROISSANCE EN SURSIS Département analyse et prévision Au Japon, le premier semestre 2012 a été marqué par une très forte reprise de la croissance, notamment au premier trimestre (+1,3

Plus en détail

Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée?

Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée? Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée? Résumé En période de crise, les entreprises et les ménages endettés auraient pour priorité de rembourser leur stock de dettes pour renforcer

Plus en détail

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE Plan : 1) La structure du système bancaire européen 2) Les objectifs de la BCE Licence professionnelle Bancassurance 2010-2011 3) Les instruments de la politique monétaire

Plus en détail

Mai 2012. Service Analyse du marché

Mai 2012. Service Analyse du marché Mai 2012 Mise en garde : cet article traite d'un sujet complexe et n'a pas la prétention d'aborder de manière exhaustive tous les points sur la question. Il tente plutôt d'en présenter les principaux enjeux.

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Ralentissement économique Des entreprises handicapées par la lenteur des réformes

Ralentissement économique Des entreprises handicapées par la lenteur des réformes PANORAMA RISQUE PAYS Les publications économiques de Coface Automne 212 FOCUS INDE Par Nina Delhomme et Constance Boublil - Achevé de rédiger le 18 octobre 212 Ralentissement économique Des entreprises

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 1) Qu est ce qu une dette souveraine? A) A l origine de la dette: les déficits publics B) Quelle dette prendre en compte: la dette brute ou

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014 Rétrospective 2014 Comme attendu, l année 2014 n a pas été de tout repos pour les investisseurs. Une fois de plus les bonnes et surtout les moins bonnes surprises auront mis nos nerfs à rude épreuve en

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Pas d alternative à la solution Merkel Schäuble

Pas d alternative à la solution Merkel Schäuble Paris, le 24 mai 2012 Pas d alternative à la solution Merkel Schäuble La chancelière allemande et son ministre des finances ont clairement défini leur position et il est difficile d imaginer une alternative

Plus en détail

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013 Les stratégies de sortie de crise Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 213 S endetter est facile se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/7/211 ECO/EIS

Plus en détail

Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière

Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière Les grandes étapes de la crise financière Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière (Banque de France, février 2009), qui a pour objet d expliquer le passage d une crise

Plus en détail

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle?

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Colloque Groupama AM CEPII La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Table ronde 1 : la stabilité et l unité du système financier européen vont- elles être rétablies? Patrick Goux et Christophe h Morel

Plus en détail

Germain Belzile. Institut économique de Montréal

Germain Belzile. Institut économique de Montréal La situation économique Germain Belzile Directeur de la recherche Institut économique de Montréal L ÉTAT LÉTAT DE LA SITUATION 2 1.5 1 0.5 0 0.5 0 1 1.5 2 La croissance Canada USA Canada U.S. 2001 2001

Plus en détail

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie.

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Journées de conférences organisées par le programme de formation des enseignants d économie

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

La situation économique

La situation économique La situation économique Assemblée Générale U.N.M.I Le 2 octobre 2013 J-F BOUILLON Directeur Associé La situation économique en 2013 3 AG UNMI 2 Octobre 2013 La croissance Les chiffres des principaux pays

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l

Plus en détail

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir?

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Dominique Plihon Université Paris Nord Conseil Scientifique d Attac Membre des Economistes Atterrés 29 août 2015 Plan de la présentation 1/

Plus en détail

I. ACTIVITES. 1. Administration

I. ACTIVITES. 1. Administration I. ACTIVITES 1. Administration Au cours de l année 2010, les organes de la Banque ont continué d exercer leurs missions conformément à la Loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant Statuts de la Banque de la

Plus en détail

La crise des dettes souveraines en Europe

La crise des dettes souveraines en Europe La crise des dettes souveraines en Europe Renaud Fillieule (Université Lille 1) Université d automne en économie autrichienne ESC Troyes, septembre 2012 La zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre

Plus en détail

WORKING PAPER SERIES 2011-ECO-07

WORKING PAPER SERIES 2011-ECO-07 November 211 WORKING PAPER SERIES 211-ECO-7 Les prêts gigantesques de la Bundesbank aux banques centrales des pays en détresse de la zone euro Eric Dor IESEG School of Management (LEM-CNRS) IESEG School

Plus en détail

Business Meeting AFTE Finance active

Business Meeting AFTE Finance active Business Meeting AFTE Finance active Lyon 28 Avril 2015 1. EUR/USD : actualités et perspectives 2 Le dollar atteint des records USD: cours de change 1,45 1,40 1,35 1,30 EUR/USD USD/JPY (rhs inv.) 80 85

Plus en détail

Réponse des politiques économiques à la crise: mesures prises et défis restants

Réponse des politiques économiques à la crise: mesures prises et défis restants Réponse des politiques économiques à la crise: mesures prises et défis restants Cédric Tille Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement, and Center for Economic Policy Research (CEPR)

Plus en détail

Productivité, croissance économique, emploi (1)

Productivité, croissance économique, emploi (1) 1 http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques Productivité, croissance économique, emploi (1) Pierre Tabatoni de l Institut Les variations de la productivité jouent un rôle clef dans

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU Freetown, juillet 2008 2 La situation économique

Plus en détail

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 23 octobre 214 1 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 1. Croissance mondiale contrastée 2. ZE : croissance et inflation revues en baisse 3.

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Une crise du crédit. La crise financière: Les causes et les implications. Conférence ASDEQ. Ottawa Le 27 octobre 2008

Une crise du crédit. La crise financière: Les causes et les implications. Conférence ASDEQ. Ottawa Le 27 octobre 2008 La crise financière: Les causes et les implications Conférence ASDEQ Ottawa Le 27 octobre 2008 Clément Gignac Économiste en chef, Banque Nationale Premier Vice-président et stratège, FBN Une crise du crédit

Plus en détail

La crise de la dette dans la zone euro vue par l Association suisse des banquiers (ASB)

La crise de la dette dans la zone euro vue par l Association suisse des banquiers (ASB) La crise de la dette dans la zone euro vue par l Association suisse des banquiers (ASB) A. Questions relatives aux répercussions pour la Suisse 1 Dans quelle mesure la Suisse est-elle touchée par la crise

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

CYCLE FINANCIER, POLITIQUE MONÉTAIRE, DETTE PUBLIQUE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CYCLE FINANCIER, POLITIQUE MONÉTAIRE, DETTE PUBLIQUE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CYCLE FINANCIER, POLITIQUE MONÉTAIRE, DETTE PUBLIQUE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii A partir des années 1980, la recherche de la BRI montre que la dynamique financière est radicalement

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque (Sem 29, 17 juillet 15) Hemve 31. La Grèce sous tutelle Fin temporaire du feuilleton grec pour les marchés?

Le CAC vu de Nouillorque (Sem 29, 17 juillet 15) Hemve 31. La Grèce sous tutelle Fin temporaire du feuilleton grec pour les marchés? Le CAC vu de Nouillorque (Sem 29, 17 juillet 15) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La Grèce sous tutelle Fin temporaire du feuilleton grec pour les marchés? La

Plus en détail

La crise financière : rappel des faits

La crise financière : rappel des faits La crise financière : rappel des faits Les Jeunes de l'ump Origines de la crise : politique du crédit facile aux États-Unis et «subprimes» Suite aux attentats du 11 septembre, la Banque centrale américaine

Plus en détail

La fin des crises dans les pays émergents?

La fin des crises dans les pays émergents? http://www.asmp.fr Académie des sciences morales et politiques. La fin des crises dans les pays émergents? Intervention de M. Jacques de Larosière lors d un séminaire organisé par le CEPII sur le thème

Plus en détail

QUELQUES REFLEXIONS SUR L EVOLUTION DU SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL par Jacques de Larosière

QUELQUES REFLEXIONS SUR L EVOLUTION DU SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL par Jacques de Larosière 16/11/1999 QUELQUES REFLEXIONS SUR L EVOLUTION DU SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL par Jacques de Larosière Concours du Meilleur Mémoire Financier - 1999 Paris, Novembre 1999 Ayant assisté, depuis plus

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

173 000t d or pour relancer l économie mondiale!

173 000t d or pour relancer l économie mondiale! Suivi du marché de l or n 19 3 avril 2009 173 000t d or pour relancer l économie mondiale! Le président de la Fed, Ben Bernanke en plein travail! 173 000t d or, c est l équivalent en or (au prix de $900

Plus en détail

Crises bancaires et financières: causes, effets et politiques de prévention et de régulation. Plan

Crises bancaires et financières: causes, effets et politiques de prévention et de régulation. Plan Crises bancaires et financières: causes, effets et politiques de prévention et de régulation Paul Reding Beyrouth, Mai 2013 www.unamur.be Plan Partie I : Les crises bancaires Les crises financières: aperçu

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE?

QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE? QUEL AVENIR POUR LE FRANC SUISSE? GENÈVE, LE 11 AVRIL 2013 BRUNO JACQUIER BANQUE PRIVÉE PARTIE 1 LA PARITÉ DES POUVOIRS D ACHAT BANQUE PRIVÉE EDMOND DE ROTHSCHILD S.A. 2 EXPLICATION THÉORIQUE ÉQUILIBRE

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Epargne et Investissement

Epargne et Investissement Epargne et Investissement L économie française est minée par un paradoxe classique en période de «déflation» : la consommation baisse et l épargne augmente. On accuse «la crise internationale» d être la

Plus en détail

Extract from. Etudes et Dossiers No. 351. The AXA MPS Annual Forum 2008. Rome, 10 October 2008

Extract from. Etudes et Dossiers No. 351. The AXA MPS Annual Forum 2008. Rome, 10 October 2008 International Association for the Study of Insurance Economics Études et Dossiers Extract from Etudes et Dossiers No. 351 The AXA MPS Annual Forum 2008 Rome, 10 October 2008 11 th Meeting of The Geneva

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

Point de vue VERSION 1. sur les finances sur publiques le marché provinciales

Point de vue VERSION 1. sur les finances sur publiques le marché provinciales VERSION 1 sur les finances sur publiques le marché provinciales du pétrole Mai 2015 Finances publiques provinciales : peut-on faire mieux dans les circonstances? Le paysage budgétaire provincial s est

Plus en détail

Le Comité de Bâle vous souhaite une belle et heureuse année 2013 Adoption du ratio de liquidité LCR

Le Comité de Bâle vous souhaite une belle et heureuse année 2013 Adoption du ratio de liquidité LCR David Benamou +33 1 84 16 03 61 david.benamou@axiom-ai.com Philip Hall +33 1 44 69 43 91 p.hall@axiom-ai.com Adrian Paturle +33 1 44 69 43 92 adrian.paturle@axiom-ai.com Le Comité de Bâle vous souhaite

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Federica Sbergami et Nicolas Maystre Juin 2015

Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Federica Sbergami et Nicolas Maystre Juin 2015 Nom: Prénom: N étudiant : A Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Federica Sbergami et Nicolas Maystre Juin 2015 Nombre de pages au total: 13 pages + 1 grille réponse Durée de l examen:

Plus en détail

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL Janvier 2013 CGIAR Climate AFTP4 Région Afrique Banque mondiale Sommaire Préambule... 3 RESUME... 4 1. Contexte politique... 5 2. Situation économique en 2012... 5 Croissance...

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE

Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE Partie I- Généralités Définitions Contexte général Evolutions Définitions

Plus en détail

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur!

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Qu est-ce que la dette publique? Les causes et les conséquences de la hausse de la dette publique? Quelles solutions pour la réduire? crise Soutenabilité

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail