Plan national de numérotation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan national de numérotation"

Transcription

1 Plan national de numérotation Partie 1, numérotation téléphonique avril /21

2 Plan national de numérotation Partie 1, numérotation téléphonique 1. Généralités Introduction Objectifs Gestion du plan de numérotation Champs d application Préfixe des numéros internationaux Format des numéros nationaux «2 à 9» Signification des premiers chiffres 5 2. Structure du plan Numéros des plages «2 à 9» Numéros géographiques plage «2» et plage «3» Numéros d'accès universel plage «3» Numéros mobiles plage «6» Numéros personnels plage «7» Numéros "libre appel" plage «800» Numéros "coûts partagés" plage «801» Autres numéros de la plage '8' Numéros "revenus partagés" plages «900», «901», «905» Autres numéros de la plage '9' Autres numéros et codes téléphoniques Numéros commençant par '0' Numéros commençant par '1' Remarques relatives aux numéros commençant par '0' ou '1' Mesures additionnelles 19 Annexe 1 Annexe 2 Dérogations relatives à la longueur fixe de 8 chiffres pour les numéros géographiques 20 Affectation de numéros géographiques pour les PABXs à sélection directe à l'arrivée 21 2/21

3 1. Généralités 1.1. Introduction L évolution vers une société de l information et de la communication amène de nouveaux services de télécommunications. Aujourd'hui le secteur des télécommunications possède un potentiel de croissance économique prometteur. Le nombre d'opérateurs offrant des services de télécommunication est en augmentation. De nouvelles offres de services ont déjà permis aux utilisateurs de percevoir les premiers effets bénéfiques de la libéralisation du marché Objectifs Le plan de numérotation a comme objectif de constituer une structure de numérotation simple, évitant autant que possible la pénurie de numéros et les distorsions de la concurrence. Il doit également permettre l introduction de nouveaux services. Le plan tient compte de l effort d harmonisation tant au niveau européen que mondial. Les exigences essentielles du plan national de numérotation sont les suivantes : mise en place d une structure de plan standardisée et orientée sur les standards internationaux ; encouragement de la concurrence sur le marché des télécommunications libéralisé ; non discrimination entre opérateurs de services de télécommunications au Luxembourg et transparence dans l attribution de numéros ; identification facile des services de télécommunications ; création de réserves afin de permettre le développement de nouveaux services de télécommunications. 3/21

4 1.3. Gestion du plan de numérotation Selon l article 33 de la loi du 21 mars 1997 sur les télécommunications, l Institut Luxembourgeois des Télécommunications détermine les règles relatives à la numérotation et au changement du plan de numérotation, établit et gère le plan national de numérotation. Afin de ne pas devoir prévoir des numéros excessivement longs pour les nouveaux services et les nouveaux opérateurs, une réduction de la proportion de capacité utilisée pour les numéros géographiques s'impose. Cette réduction sera concrétisée par une réduction du nombre de plages. Ceci ne peut se faire que moyennant une migration des numéros géographiques actuels vers des numéros plus longs Champs d application Tous les services de télécommunications accessibles par des numéros d'appels visibles par les abonnés sont adressés par des numéros des plages '1' à '9'. La plage commençant par le chiffre '0' sera réservée aux utilisations spéciales par les opérateurs pour la gestion interne des réseaux Préfixe des numéros internationaux Le préfixe international «00» permet, comme par le passé d identifier les chiffres suivants comme étant l indicatif de pays pour une communication internationale Format des numéros nationaux «2 à 9» Les nouveaux numéros des plages '2' à '9' ont tous une longueur uniforme de 8 chiffres. Par nouveau numéro, on entend tout numéro affecté par l'ept après le 1er mai 1999 et tout numéro affecté par un autre opérateur après la mise en vigueur de la présente. 4/21

5 1.7. Signification des premiers chiffres 00 Préfixe international 0 Utilisations spéciales 1 Numéros courts 2 Numéros géographiques services réseaux fixes 3 Numéros géographiques services réseaux fixes et numéros d accès universel 4 Réserve 5 Réserve 6 Numéros pour services mobiles 7 Numéros pour services personnels 8 Numéros libre appel et numéros à coûts partagés 9 Numéros à revenus partagés La présente énumération sert comme ligne de conduite lors de l'attribution de numéros. Elle ne représente pas la situation des numéros existants lors de l'entrée en vigueur de la présente. 5/21

6 2. Structure du plan 2.1. Numéros des plages «2 à 9» Numéros géographiques plage «2» et plage «3» Les numéros géographiques sont utilisés pour adresser directement ou indirectement des points de terminaison, des équipements ou des services raccordés à un réseau de télécommunications public fixe. Tout nouveau numéro géographique commence par les chiffres '2' ou '3' et a une longueur fixe de 8 chiffres (y compris la sélection directe). Une affectation de nouveaux numéros porte toujours sur des numéros à 8 chiffres. Après l'affectation initiale, l'institut peut autoriser des dérogations à la longueur fixe de 8 chiffres (voir annexe 1). Pour adresser des PABXs à sélection directe à l'arrivée, l'affectation se fait en fonction des besoins initiaux de l'usager en séries de 10, 100, 1.000, ou numéros (voir annexe 2). La racine du nouveau numéro est raccourcie de façon à respecter la longueur totale de 8 chiffres. Les numéros géographiques sont attribués aux opérateurs en blocs de 10'000 numéros. Chaque attribution est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Les blocs des plages '20', '30' et '31' sont réservés pour des extensions futures éventuelles. Tant que les numéros des plages 021 et 028 pour le service GSM / DCS1800 sont en service, les plages '21' et '28' ne sont pas attribuables. La portabilité entre opérateurs doit être garantie par tout opérateur à partir du 1er juillet 2000 au plus tard. Elle est fortement recommandée dès à présent. 6/21

7 Avant la disponibilité de la portabilité, et à la demande d'un abonné qui change d'opérateur, l'ancien opérateur doit procéder au transfert vers le nouveau numéro des appels destinés à cet abonné. Ces règles sont applicables aux opérateurs à partir de la date d adoption du plan par la Direction de l Institut. L'EPT peut continuer, pendant une période transitoire allant jusqu'au 1er mai 1999, à affecter des numéros à 6 chiffres contenus dans des blocs de numéros déjà en service. Les numéros affectés qui sont issus de nouveaux blocs de numéros comprennent obligatoirement 8 chiffres. Pour de nouveaux opérateurs, la plage de numéros '27' est utilisée. D'autres plages seront ouvertes en fonction des besoins. La plage '23' est réservée pour reloger les numéros existants de l'ept. Lorsque des besoins objectifs de relogement surgissent, l'ilt décidera, en concertation avec tous les opérateurs des services de téléphonie, sur les modifications nécessaires. A la fin de ces modifications, chaque numéro téléphonique, y compris les numéros avec extensions pour la sélection directe, devra en principe, sauf dérogation, avoir une longueur fixe de 8 chiffres. A la date d entrée en vigueur de ce plan, les blocs de la plage 23, nécessaires pour reloger les numéros existants, sont attribués à l'ept. Les "anciens" blocs d'une longueur de 6 chiffres ne seront pas attribués. Leur date de mise hors service sera déterminée en fonction des besoins. Les blocs suivants sont à libérer au courant de l'année 1999 selon les modalités et aux dates convenues entre l'ept et l'institut: 23, 26, 68. L'EPT peut demander l attribution de blocs à 10'000 numéros de la plage '26' pour adresser de nouveaux abonnés et/ou reloger des numéros existants à sélection directe dont la longueur dépasse ou va dépasser la longueur de 8 chiffres. Ces numéros sont à affecter avec la longueur fixe de 8 chiffres au plus tard à partir du 1er mai Numéros d'accès universel plage «3» Les numéros d'accès universel sont utilisés pour adresser directement ou indirectement des points de terminaison, des équipements ou des services d'un même abonné aux réseaux publics fixes de télécommunications. Des numéros d'un même bloc peuvent adresser des points de terminaison, des équipements ou des services connectés à différents commutateurs des réseaux fixes de télécommunications. 7/21

8 Tout numéro d'accès universel commence par le chiffre '3' et a une longueur fixe de 8 chiffres (y compris la sélection directe, voir annexe 1). Les numéros d'accès universel sont attribués aux opérateurs en blocs de 10'000 numéros. Chaque attribution est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. La portabilité entre opérateurs doit être garantie par tout opérateur à partir du 1er juillet 2000 au plus tard. Elle est fortement recommandée dès à présent. Avant la disponibilité de la portabilité, et à la demande d'un abonné qui change d'opérateur, l'ancien opérateur doit procéder au transfert vers son nouveau numéro des appels destinés à cet abonné. Etant donné qu à la date d entrée en vigueur du présent plan, les réserves de numéros disponibles sont très limitées dans cette plage, de tels numéros ne pourront être attribués que de façon limitée. La seule plage partiellement disponible lors de l'entrée en vigueur de la présente est la plage commençant par '38' Numéros mobiles plage «6» Les numéros mobiles sont utilisés pour adresser directement ou indirectement des points de terminaison, des équipements ou des services raccordés à un réseau public de mobilophonie ou de radiomessagerie. Tout nouveau numéro mobile commence par le chiffre '6' et a une longueur fixe de 8 chiffres (exceptions: numéros GSM/DCS1800 des réseaux LuxGSM et Tango). Les numéros mobiles sont attribués aux opérateurs en blocs de 10'000 numéros. Chaque attribution de blocs est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités 8/21

9 de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Des blocs de la plage '60' et '61' ne sont pas attribués. La portabilité entre opérateurs est fortement recommandée dès à présent. Tout nouveau service mobile est adressé par des numéros de la plage '68'. Les numéros mobiles actuellement en service ne vont pas être modifiés à ce stade. Le besoin de reloger les numéros GSM et DCS1800 existants sera évalué durant l'année 2001 et visera spécialement l'introduction obligatoire future de la portabilité de ces numéros entre différents opérateurs Numéros personnels plage «7» Les numéros personnels sont utilisés pour adresser des points de terminaison, des équipements ou des services raccordés à un réseau public de télécommunications, qu'il s'agisse d'un réseau mobile ou fixe, et indifféremment de la localisation géographique. Le service inclut la possibilité pour l'abonné de modifier la destination des appels lui adressés par ce numéro personnel et ceci en fonction de sa localisation géographique actuelle. Tout numéro personnel commence par le chiffre '7' et a une longueur fixe de 8 chiffres. Les numéros personnels sont attribués aux opérateurs en blocs de 10'000 numéros. Chaque attribution est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Des blocs de la plage '70' et '71' ne sont pas attribués. La portabilité entre opérateurs de ces numéros doit être garantie par tout opérateur dès l'entrée en vigueur de la présente. 9/21

10 Vu le manque actuel de capacité dans la plage '7', cette ressource ne pourra pas être attribuée en quantités importantes. La seule plage partiellement disponible en ce moment est la plage commençant par '73' Numéros "libre appel" plage «800» Les numéros "libre appel" sont utilisés pour adresser des points de terminaison, des équipements ou des services raccordés à un réseau public de télécommunications, qu'il s'agisse d'un réseau mobile ou fixe, et indifféremment de sa localisation géographique. Les appels vers ces numéros ne sont pas facturés à l'appelant. Tout numéro "libre appel" commence par les chiffres '800' et a une longueur fixe de 8 chiffres. Les numéros "libre appel" sont attribués aux opérateurs en blocs de 1'000 numéros. L'attribution de numéros individuels est possible. Chaque attribution est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Des blocs de la plage '8000' et '8001' ne sont pas attribués. La portabilité entre opérateurs doit être garantie par tout opérateur à partir du 1er juillet 2000 au plus tard. Elle est fortement recommandée dès à présent. Les numéros '0800' existants de l'ept sont relogés dans la plage '8002'. Les anciens numéros devront être mis hors service au plus tard le 31 décembre Tout nouveau numéro affecté après le 1er mars 1999 doit commencer par '800' Numéros "coûts partagés" plage «801» Les numéros "coûts partagés" sont utilisés pour adresser des points de terminaison, des équipements ou des services raccordés à un réseau public de télécommunications, qu'il s'agisse d'un réseau mobile ou fixe, et indifféremment de sa localisation géographique. Les appels vers ces numéros sont facturés à l'appelant à un prix égal ou inférieur au prix d'un appel vers les numéros géographiques. 10/21

11 Tout numéro "coûts partagés" commence par les chiffres '801' et a une longueur fixe de 8 chiffres. Les numéros "coûts partagés" sont attribués aux opérateurs en blocs de 1'000 numéros. L'attribution de numéros individuels est possible. Chaque attribution est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Des blocs de la plage '8010' et '8011' ne sont pas attribués. La portabilité entre opérateurs doit être garantie par tout opérateur à partir du 1er juillet 2000 au plus tard. Elle est fortement recommandée dès à présent Autres numéros de la plage '8' L'utilisation de numéros contenus dans des plages autres que '800' et '801' sera déterminée en fonction des besoins et disponibilités Numéros "revenus partagés" plages «900», «901», «905» Les numéros "revenus partagés" sont utilisés pour adresser des points de terminaison, des équipements ou des services raccordés à un réseau public de télécommunications, qu'il s'agisse d'un réseau mobile ou fixe, et indifféremment de sa localisation géographique. Les appels vers ces numéros peuvent être facturés à l'appelant à un prix supérieur au prix d'un appel vers les numéros géographiques. Tout numéro "revenus partagés" commence par les chiffres '900', '901' ou '905' et a une longueur fixe de 8 chiffres. Les numéros "revenus partagés" sont attribués aux opérateurs en blocs de 1'000 numéros. L'attribution de numéros individuels est possible. Chaque attribution est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. 11/21

12 Des blocs des plages '9000', '9001', '9010', '9011', '9050' et '9051' ne sont pas attribués. La portabilité entre opérateurs doit être garantie par tout opérateur à partir du 1er juillet 2000 au plus tard. Elle est fortement recommandée dès à présent. L Institut recommande aux opérateurs d attribuer des numéros dans ces plages suivant différents types de services. En outre l opérateur doit informer ses clients quels types de numéros ont été attribués à quel type de service. Il est recommandé de différencier les services d'information, d'amusement et d'adultes. Les numéros '0898' existants de l'ept sont relogés dans les plages '9007', '9017' et '9057' respectives. Les anciens numéros devront être mis hors service au plus tard le 31 décembre Tout nouveau numéro affecté après le 1er mars 1999 commence par '900', '901' ou '905' Autres numéros de la plage '9' L'utilisation de numéros contenus dans des plages autres que '900', '901' et '905' sera déterminée en fonction des besoins et disponibilités. Tant que les numéros des plages 091 et 098 pour le service GSM/DCS1800 sont en service, les numéros contenus dans les blocs '91 et '98' ne sont pas attribuables Autres numéros et codes téléphoniques Numéros commençant par '0' Le préfixe international '00' est maintenu. L'ancien numéro d'appel d'urgences '012' peut être utilisé jusqu au 31 décembre Après cette date seul le numéro d appel d urgence 112 sera en vigueur. D'autres numéros commençant par '0' peuvent être utilisés pour des fins internes aux réseaux et ne doivent jamais être composés par un abonné. 12/21

13 Plage '01' libre à partir du 1er janvier 2002 Plage '02' libre à partir du 1er janvier 2002 (exceptions éventuelles: '021' et '028') Plage '03' test Cette plage peut être utilisée par chaque opérateur pour effectuer des essais dans son propre réseau. Les numéros de cette plage ne sont pas coordonnés entre opérateurs. Il n'y a pas lieu de router ces numéros entre différents réseaux. Leur utilisation est libre de toutes taxes et redevances. Plage '04' numéros de routage Cette plage est utilisée pour le routage de télécommunications entre différents réseaux. La longueur des numéros est de 12 chiffres. Ces numéros sont attribués gratuitement à la demande des opérateurs fournissant des services soumis à licence en vertu de la Section 1 du Titre II de la loi du 21 mars 1997 sur les télécommunications. L'attribution se fait en blocs de 10'000'000 numéros sous la forme '04xy0'. Chaque opérateur fournissant des services soumis à licence a droit a un seul bloc à condition de justifier le besoin. 'xy' identifie l'opérateur. En ce moment les plages '04xy1' à '04xy9' restent libres jusqu'à la détermination des procédures de portabilité de numéros entre opérateurs. Dans des situations où l'utilisation de numéros avec un premier chiffre '0' s'avérait impossible, les opérateurs peuvent se faire attribuer un bloc des numéros géographiques à utiliser pour le routage. 13/21

14 Plages '05' et '06' routage dans un même réseau Ces plages peuvent être utilisées par chaque opérateur pour effectuer le routage dans son propre réseau. Les numéros de ces plages ne sont pas coordonnés entre opérateurs. Il n'y a pas lieu de router ces numéros entre différents réseaux. Leur utilisation est libre de toutes taxes et redevances. Plage '07' libre à partir du 1er janvier 2002 Plage '08' libre à partir du 1er janvier 2002 Plage '09' libre à partir du 1er janvier 2002 (exceptions éventuelles: '091' et '098') Numéros commençant par '1' Plage '10' Le numéro du service "résultats sportifs" est à mettre hors service pour le 31 décembre Le service est à reloger dans les plages '800' ou '900'. Cette plage reste alors réservée pour une harmonisation européenne éventuelle des codes de sélection du transporteur de télécommunications. Plage '11' 112 est attribué gratuitement à la Protection Civile. 113 est attribué gratuitement à la Force Publique. La plage '118', services de renseignements téléphoniques: Ces numéros sont utilisés pour adresser des services de renseignements téléphoniques d'un opérateur. Tout numéro commence par les chiffres '118' et a une longueur fixe de 5 chiffres. 14/21

15 Ces numéros sont attribués individuellement aux opérateurs. Chaque attribution de numéros est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Chaque opérateur peut se faire attribuer un maximum de 2 numéros. Les numéros commençant par '1180' ne sont pas attribués. Plage '12' Ces numéros sont utilisés pour adresser des services accessoires des opérateurs de télécommunications. Tout numéro commence par les chiffres '12' et a une longueur fixe de 5 chiffres. Ces numéros sont attribués individuellement aux opérateurs. Chaque attribution de numéros est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Les numéros commençant par '120', '121' et '123' ne sont pas attribués. Les numéros existant dans la plage '123' peuvent, à ce stade, rester en service. Sont à considérer comme services accessoires de télécommunications, les services suivants, sous condition d'être fournis par un opérateur: le bureau manuel, le service de télégrammes, le réveil automatique (sans intervention d'un opérateur), les passerelles télématiques (vers Internet, vers réseau X.25, ), le service de dérangement, de réactivation de lignes, de facturation, etc, l'horloge parlante 15/21

16 Ne sont pas à considérer comme un tel service: tous services d'annonces automatiques, les services de renseignements téléphoniques, l'accès vers des réseaux privés, des services de vente ou de commercialisation, etc. L'annonce automatique de l'horloge est tolérée dans cette plage. L'Institut se réserve le droit de revoir cette décision en fonction de l'évolution du marché. Plage '13' Ces numéros sont utilisés pour adresser des services avec une grande affluence d'appels dont seulement une petite partie est répondue par l'appelé (p.ex.: jeux radio). Le nombre d'appels vers ces numéros pourra être limité par les réseaux. Tout numéro commence par le chiffre '13' et a une longueur fixe de 4 chiffres. Ces numéros sont attribués individuellement aux opérateurs et aux intéressés pouvant justifier un besoin. Chaque attribution de numéros est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Les numéros commençant par '137' et '139' ne sont pas attribués. Plage '14' Le numéro du service "résultat loto" est à mettre hors service pour le 31 décembre Le service est à reloger dans les plages '800' ou '900'. La plage '14' sera alors réservée pour étendre la capacité de la plage '12'. Plage '15' Ces numéros sont utilisés pour sélectionner -appel par appel- un autre transporteur de télécommunications. Tout numéro commence par le chiffre '15' et a une longueur fixe de 5 chiffres. Ce numéro est un préfixe et sera suivi du numéro d'appel du destinataire. 16/21

17 Ces numéros sont attribués individuellement aux opérateurs. Chaque attribution de numéros est soumise aux redevances conformément au règlement grand-ducal en vigueur fixant le montant et les modalités de paiement des redevances pour l établissement et l exploitation de réseaux et/ou de services de télécommunications. Les numéros commençant par 152 ne sont pas attribués. La présélection du transporteur de télécommunications devra être garantie par tout opérateur à partir du 1er juillet 2000 au plus tard. Elle est fortement recommandée dès à présent. La présélection doit permettre à l'appelant de faire diriger automatiquement ses appels vers des destinations internationales via un autre opérateur offrant des services de transport de la voix soumis à licence en vertu de la section 1 du Titre 2 de la loi du 21 mars 1997 sur les télécommunications. Plage '16' La plage 16 est à mettre hors service pour le 31 décembre 2000 étant donné que des services offerts dans cette plage sont ouverts à la concurrence. Pour les services accessoires contenus dans cette plage, des numéros de la plage '12' sont à utiliser. Les autres services sont à reloger dans les plages '800' ou '900'. La plage 16 restera alors libre. Plage '17' Le numéro du service "dérangements" est à mettre hors service pour le 31 décembre Le service est à reloger dans la plage 12. La plage 17 restera alors libre. Plage '18' La plage '18' est à mettre hors service pour le 31 décembre 2000 étant donné que tous les services offerts dans cette plage sont ouverts à la concurrence. Des numéros des plages '800' ou '900' sont à utiliser. La plage 18 restera alors libre. Plage '19' Le numéro du service "horloge parlante" est à mettre hors service pour le 31 décembre Le service est à reloger dans la plage '12'. La plage 19 restera alors libre. 17/21

18 Remarques relatives aux numéros commençant par '0' ou '1' Dès que le taux des appels vers un des "anciens" numéros descend en dessous de 8% de tous les appels vers le service visé, le numéro est à mettre sur annonce vocale. L'annonce vocale peut rester en service jusqu'à la date de mise hors service prévue. Si à la date de la mise hors service, telle qu'elle est prévue dans le présent document, le nombre des appels vers l'"ancien" numéro est supérieur à 8% de tous les appels vers le service visé, le délai sera prolongé de 6 mois. Pendant cette période une annonce vocale doit inviter l'appelant à composer le bon numéro. Le taux du trafic est mesuré par mois de calendrier. A la demande justifiée, l'institut peut prolonger les délais pour la mise hors services des numéros pour les passerelles informatiques. La décision éventuelle ne peut considérer que les impossibilités techniques pour les utilisateurs du service visé et ne tiendra pas compte d'adaptations techniques, administratives ou organisationnelles auprès de l'opérateur. 18/21

19 3. Mesures additionnelles L'EPT doit entreprendre toute mesure appropriée afin de faciliter à ses abonnés la migration de leurs numéros actuels vers le nouveau plan. A cette fin, l'ept va encourager ses clients de reloger leurs numéros actuels vers la plage 23. Lors de chaque modification d'un raccordement d'un abonné qui comporte une modification du numéro d'appel, le numéro doit obligatoirement être adapté au nouveau format. Les modifications dans les plages '0' et '1' prennent effet le 1er mai A partir de cette date, l EPT ne publie plus les anciens numéros de ces plages. Elle n'utilisera aucunement les "anciens" numéros pour promouvoir des services et elle avisera les clients des modifications retenues par la présente et des services concernés par les modifications. L'annuaire téléphonique 1999/2000 doit tenir compte des modifications. 19/21

20 Annexe 1 Dérogations relatives à la longueur fixe de 8 chiffres pour les numéros géographiques L'Institut Luxembourgeois des Télécommunications peut, à la demande motivée d'un usager, autoriser de déroger à la règle générale qui fixe la longueur de tout nouveau numéro géographique à 8 chiffres. La longueur maximale de nouveaux numéros géographiques ne peut en aucun cas dépasser 10 chiffres. Les situations suivantes sont considérées comme étant justifiées sous réserve de notification à l'institut: 1 Lorsqu'un usager d'un système à sélection directe à l'arrivée désire augmenter la longueur des numéros d'extensions internes à un PABX. 2 Lorsqu'un raccordement ordinaire est converti en raccordement à sélection directe à l'arrivée. Cette dérogation est autorisée dès que la portabilité des numéros est possible. Avant la disponibilité de la portabilité, et à la demande d'un usager qui change d'opérateur, l'ancien opérateur doit garantir la déviation des numéros ainsi rallongés vers les numéros auprès de l'autre opérateur. La longueur des numéros géographiques ainsi modifiés ne peut en aucun cas dépasser 10 chiffres pour les numéros géographiques suivant le nouveau plan et de 8 chiffres pour les anciens numéros. 20/21

21 Annexe 2 Affectation de numéros géographiques pour les PABXs à sélection directe à l'arrivée Afin de déterminer la longueur du numéro principal (racine) à affecter initialement à un raccordement à sélection directe à l'arrivée, il y a lieu de considérer les besoins initiaux de l'usager. La longueur d'une affectation initiale est toujours de 8 chiffres (y compris les extensions pour la sélection directe, et à l'exception du standard qui peut être adressé par un numéro plus court). Par après, l'institut Luxembourgeois des Télécommunications peut autoriser des dérogations à la longueur de 8 chiffres (voir annexe 1). De façon générale, des racines de numéros à sélection directe d'une longueur de 7 ou 6 chiffres sont à affecter à la demande de l'usager pour permettre des numéros d'extensions à 1 respectivement à 2 chiffres. Lorsque l'usager demande des racines plus courtes, leur longueur est déterminée comme suit: Lors de la conversion (volontaire) d'un ancien numéro à sélection directe à l'arrivée en un nouveau numéro, la racine est à affecter de telle façon qu'une modification de la numérotation interne au PABX ne doit pas être imposée, tout en respectant la règle générale qui fixe la longueur à 8 chiffres. Lorsqu'il s'agit d'un nouveau raccordement, l'usager a le droit aux longueurs de racines suivantes: raccordement entre 30 et 59 circuits racine de 5 chiffres, extensions de 3 chiffres raccordement de 60 circuits ou plus racine de 4 chiffres, extensions de 4 chiffres Sur demande justifiée de l'usager, l'institut Luxembourgeois des Télécommunications peut lui certifier qu'il est en droit de se faire affecter des racines plus courtes que celles déterminées par ces règles générales. Les opérateurs peuvent facturer aux usagers, les numéros leurs affectés. 21/21

Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000. Portabilité de numéros téléphoniques

Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000. Portabilité de numéros téléphoniques Décision 00/36/ILT du 23 mai 2000 Portabilité de numéros téléphoniques Vu la loi du 21 mars 1997 sur les télécommunications et notamment l'article 33; Vu le règlement grand-ducal du 22 décembre 1997 fixant

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE Octobre 2007. Calendrier de restitution des états comptables sur la période 2008-2010

CONSULTATION PUBLIQUE Octobre 2007. Calendrier de restitution des états comptables sur la période 2008-2010 CONSULTATION PUBLIQUE Octobre 2007 Calendrier de restitution des états comptables sur la période 2008-2010 Projet de décision soumis à consultation publique portant sur la définition du calendrier de restitution

Plus en détail

vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 93, vu la proposition de la Commission ( 1 ),

vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 93, vu la proposition de la Commission ( 1 ), L 15/24 DIRECTIVE 2001/115/CE DU CONSEIL du 20 décembre 2001 modifiant la directive 77/388/CEE en vue de simplifier, moderniser et harmoniser les conditions imposées à la facturation en matière de taxe

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ;

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ; Décision n 2008-0512 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 6 mai 2008 modifiant la décision n 05-1085 du 15 décembre 2005 fixant l utilisation des catégories

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation

N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation L objectif de l'ordonnance du 25 mars 2016, prise en vertu de de la loi n

Plus en détail

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives à la solution technique pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts 1. Nom a. Fonds Désigne le Fonds de développement durable de l AÉÉTS. b. Comité Désigne le comité de gestion composé des personnes

Plus en détail

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle.

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle. Commune d Uccle Service du Logement Règlement d attribution des logements communaux de la commune d Uccle. Préambule La commune d Uccle a été une des toutes premières en Région de Bruxelles- Capitale à

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1/6 NOTE JURIDIQUE LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1. Les enjeux. En principe, les associations relevant de la loi du 1er juillet 1901, et plus généralement les organismes à but non

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch

Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch 1. OBJET Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après les «CGV») définissent les relations juridiques entre l utilisateur et BUYECO Sàrl (ci-après

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-181 DU 11 DECEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-181 DU 11 DECEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-181 DU 11 DECEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

Circulaire du 15 novembre 2010 relative à l évolution de la réglementation relative aux jeux de casino

Circulaire du 15 novembre 2010 relative à l évolution de la réglementation relative aux jeux de casino ministère de l intérieur, DE l outre-mer et des collectivités territoriales Direction des libertés publiques et des affaires juridiques Circulaire du 15 novembre 2010 relative à l évolution de la réglementation

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS POUR TOUTE MODIFICATION PROPOSÉE AUX PROGRAMMES DÉSIGNÉS EN VERTU DE LA LOI SUR L ATTRIBUTION DE GRADES UNIVERSITAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK CONTENTS

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2008-0091 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 24 janvier 2008 portant sur la définition du calendrier de restitution des états comptables imposé

Plus en détail

Liste de vérification en cas de changement de logiciel : guide destiné aux FSS qui envisagent changer de logiciel. Projets d évaluation commune

Liste de vérification en cas de changement de logiciel : guide destiné aux FSS qui envisagent changer de logiciel. Projets d évaluation commune Liste de vérification en cas de changement de logiciel : guide destiné aux FSS qui envisagent changer de logiciel Projets d évaluation commune Avis de non-responsabilité Les présents documents pédagogiques

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 1. Objet...2 2. Interprétation...3 3. Champ d application...3 4. Définition...3 CHAPITRE II MESURES...3 Section I : Comité de sélection...3

Plus en détail

La voie publique se compose, d une part, de la voirie de l Etat et, d autre part, de la voirie communale (chiffre 1. de l article 5 précité).

La voie publique se compose, d une part, de la voirie de l Etat et, d autre part, de la voirie communale (chiffre 1. de l article 5 précité). Commission de circulation de l'etat réf. : cce/coper/avis/06/art5 Avis de la Commission de circulation de l Etat concernant l application de l article 5 de la loi modifiée du 14 février 1955 concernant

Plus en détail

AVIS (A)040205-CDC-247

AVIS (A)040205-CDC-247 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél.: 02/289.76.11 Fax: 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ AVIS (A)040205-CDC-247

Plus en détail

TRANSPORT DE PERSONNES MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES

TRANSPORT DE PERSONNES MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES TRANSPORT DE PERSONNES MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES CAHIER DES CHARGES MAITRE D'OUVRAGE Mairie de VERNAISON 24 Place du 11 novembre 1918 et du 8 mai 1945 69390 VERNAISON Mairie de Vernaison Direction générale/marché

Plus en détail

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015 relatif à l'infrastructure publique liée à la mobilité électrique. Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015

Plus en détail

944.3. Loi fédérale sur les voyages à forfait. du 18 juin 1993 (Etat le 1 er juillet 1994)

944.3. Loi fédérale sur les voyages à forfait. du 18 juin 1993 (Etat le 1 er juillet 1994) Loi fédérale sur les voyages à forfait 944.3 du 18 juin 1993 (Etat le 1 er juillet 1994) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les articles 31 sexies et 64 de la constitution fédérale 1 ;

Plus en détail

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

SFR. Offre de référence d accès de gros aux services d itinérance internationale sur le réseau mobile SFR (roaming in)

SFR. Offre de référence d accès de gros aux services d itinérance internationale sur le réseau mobile SFR (roaming in) SFR Offre de référence d accès de gros aux services d itinérance internationale sur le réseau mobile SFR (roaming in) Offre d itinérance sur le réseau mobile de SFR applicable au 1 er janvier 2013 1 SOMMAIRE

Plus en détail

C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX

C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX FOR02 v. 4 d u 15.05.2012 DG2/DPR/CRE 2007-2013 Proj. XXXX-XX-XXX CO XX-2012 (Gestionnaires du projet) C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX «Compétitivité régionale et emploi» 2007-2013 Relative à la

Plus en détail

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes.

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Conditions spécifiques Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Article 1 Conditions générales applicables Les présentes conditions spécifiques relèvent des conditions générales

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS COMMUNICATION DU CONSEIL DE L IBPT DU 23 NOVEMBRE 2012 CONCERNANT LA VÉRIFICATION DU RESPECT PAR LES OPÉRATEURS DE DISPOSITIONS DE LA LOI RELATIVES

Plus en détail

Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion»

Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion» NORMES ET PRATIQUES DE GESTION, Tome II, Répertoire Expéditeur La sous-ministre adjointe à la Direction générale du personnel réseau et ministériel Date 2013-01-23 Destinataires (*) Les directrices générales

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ATLANTIQUE VENDEE

CREDIT AGRICOLE ATLANTIQUE VENDEE CREDIT AGRICOLE ATLANTIQUE VENDEE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : Route de PARIS 44949 NANTES Cedex 9 Siret 44 242 469 11 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE)

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE) COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final 2015/0239 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur les statistiques européennes concernant les prix du gaz

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

5)44 $ 0RINCIPES DIRECTEURS APPLICABLES LA TAXATION ET LA COMPTABILIT DES SERVICES ASSUR S SUR LE R SEAU INTELLIGENT

5)44 $ 0RINCIPES DIRECTEURS APPLICABLES LA TAXATION ET LA COMPTABILIT DES SERVICES ASSUR S SUR LE R SEAU INTELLIGENT UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 5)44 $ SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT (07/96) SÉRIE D: PRINCIPES GÉNÉRAUX DE TARIFICATION Principes généraux de tarification Tarification

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 TITRE DE LA POLITIQUE : N o : Politique sur le remboursement

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation

Conditions générales d'utilisation Conditions générales d'utilisation Article 1 : Présentation Le site besoinde.fr est la propriété de la société DBB design, dont le siège est situé au : 75011 Paris France. En cours d immatriculation au

Plus en détail

accès : défense Manuel de téléconférence Réseau vidéo pour la justice pénale

accès : défense Manuel de téléconférence Réseau vidéo pour la justice pénale Ministère du procureur général Ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels Services technologiques pour la justice Réseau vidéo pour la justice pénale accès : défense Manuel de

Plus en détail

UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES

UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES DIRECTIVE 94/47/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL, DU 26 OCTOBRE 1994, CONCERNANT LA PROTECTION DES ACQUEREURS POUR CERTAINS ASPECTS DES CONTRATS PORTANT SUR L'ACQUISITION

Plus en détail

Tunisie Web Services Hosting Solutions

Tunisie Web Services Hosting Solutions CONTRAT REVENDEUR 1. La Société TUNISIEWEB HOSTING SOLUTIONS La société TUNISIEWEB HOSTING SOLUTIONS est un prestataire spécialisé dans la fourniture de services d'accès aux informations et aux ressources

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-86 DU 11 JUIN 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE PAR LA

Plus en détail

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Bill Wigglesworth Directeur général adjoint, Offtel, R-U 1984-94 (Directeur général par intérim 1992-93) Processus de réforme des télécoms

Plus en détail

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de Rachat d actions

Synthèse des principales caractéristiques de l opération Programme de Rachat d actions Gemplus International S.A. Société Anonyme au capital de 128.567.713,34 Euros Siège social : 46A, Avenue John F. Kennedy, L - 1855 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B 73 145 Note d information établie dans

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles un assujetti exempté est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles un assujetti exempté est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Assujettis qui effectuent uniquement

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1827 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 123 16 juin 2011 S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES Texte

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

Avis de préinformation relatif à un contrat de service public 1

Avis de préinformation relatif à un contrat de service public 1 Publication du Supplément au Journal officiel de l Union européenne 2, rue Mercier, 2985 Luxembourg, Luxembourg ojs@publications.europa.eu Informations et formulaires en ligne: http://simap.europa.eu Avis

Plus en détail

Décision 70/243/CECA, CEE, Euratom du Conseil relative au remplacement des contributions financières par des ressources propres (21 avril 1970)

Décision 70/243/CECA, CEE, Euratom du Conseil relative au remplacement des contributions financières par des ressources propres (21 avril 1970) Décision 70/243/CECA, CEE, Euratom du Conseil relative au remplacement des contributions financières par des ressources propres (21 avril 1970) Légende: Décision du Conseil, du 21 avril 1970, relative

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-41 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA

DELIBERATION N 2015-41 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA DELIBERATION N 2015-41 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES

Plus en détail

Contrat d affiliation avec le site marchand FITNESSBOUTIQUE.COM

Contrat d affiliation avec le site marchand FITNESSBOUTIQUE.COM Contrat d affiliation avec le site marchand FITNESSBOUTIQUE.COM Le,à. ENTRE LES SOUSSIGNES, éditrice du site domiciliée représentée par en sa qualité de E-Mail : et, Tél. (ci-après dénommée l affilié )

Plus en détail

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives aux modalités pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

MANAO Conditions générales de vente au 01/11/2012

MANAO Conditions générales de vente au 01/11/2012 Préambule 1.1 Les Conditions Générales de vente de la société MANAO comprennent 3 titres qui sont indissociables : Titre 1 : Contrat commercial Titre 2 : Licence d utilisation des logiciels MANAO Titre

Plus en détail

Contrat de concession exclusive de vente

Contrat de concession exclusive de vente infos@droitbelge.net Contrat de concession exclusive de vente Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? 1. Processus d intervention en protection de la jeunesse

LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? 1. Processus d intervention en protection de la jeunesse LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? Jean Labbé, MD, FRCPC Professeur titulaire Département de pédiatrie Université Laval; Consultant pédiatrique en protection de

Plus en détail

Les documents du marché sont disponibles gratuitement en accès direct non restreint et complet, à l'adresse: https://marches.maximilien.

Les documents du marché sont disponibles gratuitement en accès direct non restreint et complet, à l'adresse: https://marches.maximilien. Avis de concession Directive 2014/23/UE Section I: Pouvoir adjudicateur I.1) Nom et adresses Nom officiel : Ville de Paris Adresse postale: 17 bd Morland - PARIS Code NUTS: FR101 Code postal : 75004 Pays

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

POLITIQUE DES VOYAGES

POLITIQUE DES VOYAGES POLITIQUE DES VOYAGES INTRODUCTION Cette politique vient préciser les principes des voyages organisés par l École Polyvalente des Îles. Elle vise également à définir les modalités de réalisation des activités

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

RÈGLEMENT (UE) N o 1163/2014 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 22 octobre 2014 sur les redevances de surveillance prudentielle (BCE/2014/41)

RÈGLEMENT (UE) N o 1163/2014 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 22 octobre 2014 sur les redevances de surveillance prudentielle (BCE/2014/41) 31.10.2014 L 311/23 RÈGLEMENT (UE) N o 1163/2014 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 22 octobre 2014 sur les redevances de surveillance prudentielle (BCE/2014/41) LE CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA BANQUE

Plus en détail

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA COMPRENDRE VOTRE APPROVISIONNEMENT EN GAZ NATUREL Au Manitoba, à titre de consommateur de gaz naturel, vous avez plusieurs options à votre disposition en matière d achat de gaz naturel pour votre domicile

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE [BÉNÉFICIAIRE UNIQUE] III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

Concours «Trouvez 1000$ sur votre relevé» Règlement

Concours «Trouvez 1000$ sur votre relevé» Règlement Concours «Trouvez 1000$ sur votre relevé» Règlement DURÉE DU CONCOURS Le concours «Trouvez 1000$ sur votre relevé» est organisé par la Fédération des caisses Desjardins du Québec (ci-après «l Organisateur»)

Plus en détail

Préavis municipal no 15-2012

Préavis municipal no 15-2012 Municipalité Servion, le 22 mai 2012 Servion Au Conseil communal 1077 Servion Préavis municipal no 15-2012 concernant : - L'abrogation du Règlement communal sur la distribution de l'eau des Cullayes -

Plus en détail

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Formule T1 Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Directives Section A : Quand utiliser cette formule.. p. 1 Section B : Comment remplir cette formule p. 2

Plus en détail

LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE

LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE ST ROMAIN EN JAREZ Arrondissement de Saint Etienne Canton de Sorbiers LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE COLLECTIVITE

Plus en détail

Article 1 Conditions générales applicables. Article 2 Objet des conditions spécifiques. Article 3 Conditions de fourniture et Définition de l Offre

Article 1 Conditions générales applicables. Article 2 Objet des conditions spécifiques. Article 3 Conditions de fourniture et Définition de l Offre Conditions Spécifiques Offre Déménagement multi-lignes lignes IP pro Article 1 Conditions générales applicables Les présentes Conditions Spécifiques relèvent des Conditions Générales de l Abonnement au

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-3. Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses

CIRCULAIRE NO. DG-3. Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses CIRCULAIRE NO. DG-3 Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses En vigueur : le 30 novembre 2005 LA PRÉSENTE MÉTHODE EST RECOMMANDÉE AUX

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Règlement modifiant le Règlement sur l immatriculation des routiers Régime d immatriculation international Société de l assurance automobile du Québec 22 septembre 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail

Ces règles générales et spécifiques sont conçues pour un consommateur moyen, c'est-à-dire, normalement informé, raisonnablement attentif et avisé.

Ces règles générales et spécifiques sont conçues pour un consommateur moyen, c'est-à-dire, normalement informé, raisonnablement attentif et avisé. PUBLICITE DE PRIX Le Code sur les pratiques de publicité et de communication commerciale de l ICC (Chambre de commerce internationale) contient des dispositions générales, reconnues par l ensemble des

Plus en détail

Contrat - Recouvrement de TVA de Mastercard

Contrat - Recouvrement de TVA de Mastercard Contrat - Recouvrement de TVA de Mastercard The Company (dénommé la «Société») souhaite engager Meridian VAT Processing (International) ("Meridian") en qualité d'agent de recouvrement de TVA pour son compte.

Plus en détail

L ACCES INDIVIDUEL A LA FORMATION PROFESSIONNELLE

L ACCES INDIVIDUEL A LA FORMATION PROFESSIONNELLE R - 108 L ACCES INDIVIDUEL A LA FORMATION PROFESSIONNELLE Règlement grand-ducal du 30 mars 2006 portant déclaration d obligation générale d un Accord en matière de dialogue social interprofessionnel relatif

Plus en détail

Association Nationale des guides COnférenciers

Association Nationale des guides COnférenciers Association Nationale des guides COnférenciers des Villes et pays d'art et d'histoire PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ Texte et commentaires PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ

Plus en détail

CONTRAT DE COPRODUCTION

CONTRAT DE COPRODUCTION CONTRAT DE COPRODUCTION ENTRE LES SOUSSIGNEES : 1. Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social est situé à immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de sous le n N TVA intracommunautaire

Plus en détail

TVA Modifications fiscales pour les véhicules de fonction de salariés résidant à l étranger. INFO Janvier 2014

TVA Modifications fiscales pour les véhicules de fonction de salariés résidant à l étranger. INFO Janvier 2014 INFO Janvier 2014 TVA Modifications fiscales pour les véhicules de fonction de salariés résidant à l étranger Depuis le 30/06/2013, la détermination du lieu de référence a changé pour la location de longue

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Recueil des actes administratifs 2013_Aout _Edit_Sp_1_Intégral.odt 1 PREFECTURE DE L AISNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Édition Spéciale partie 1 du mois d'août 2015 210 ème année 2015 Mensuel - Abonnement

Plus en détail

Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge de jeunesse Adoption de principe

Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge de jeunesse Adoption de principe Communauté d Agglomération du Pays de Morlaix Conseil de Communauté du 02 mai 2005 Nom du Rapporteur : Monsieur Jean-René PERON N : D 05-082 Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge

Plus en détail

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention :

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1002191L PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre la France et la Suisse en vue d éviter

Plus en détail

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne.

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Av. de la porte de Hal, 5-8, B-1060 Bruxelles Tél.: +32(0)2/542.72.00 Email : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/542.72.12 http://www.privacy.fgov.be/

Plus en détail

ANNONCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE PROCEDURE FORMALISEE

ANNONCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE PROCEDURE FORMALISEE ANNONCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE PROCEDURE FORMALISEE CONTENU DE L'AVIS AVIS DE MARCHE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) Nom, adresses et point(s) de contact : MSA du Limousin 1 Impasse

Plus en détail

Nouveau régime pour l importation, le transit et l exportation de substances radioactives. Arrêté royal du 24 mars 2009.

Nouveau régime pour l importation, le transit et l exportation de substances radioactives. Arrêté royal du 24 mars 2009. Nouveau régime pour l importation, le transit et l exportation de substances radioactives. Arrêté royal du 24 mars 2009. 1/11. Introduction... 3 Champ d application de l A.R.... 3 Enregistrement de l importateur...

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE

POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE POLITIQUE SUR LES BANQUES DE DONNÉES ET DE MATERIEL BIOLOGIQUE À DES FINS DE RECHERCHE Adoptée par le Comité d éthique de la recherche et le Conseil d administration du CHU Sainte-Justine le 16 juin 2004

Plus en détail

Ordonnance sur l énergie

Ordonnance sur l énergie Ordonnance sur l énergie (OEne) Modification du 13 mai 2015 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 7 décembre 1998 sur l énergie 1 est modifiée comme suit: Art. 1, let. g Ne concerne que le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel

Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel L'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie a été engagée dès 1996,

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Introduction 17 Seuils relatifs à l examen 20 Généralités 24 Par Shanon Grauer INTRODUCTION Lois sur les investissements étrangers 19 La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E. Mai 2008

C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E. Mai 2008 C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E Mai 2008 Convention relative à l installation, la gestion et la maintenance de lignes a très haut débit en fibre optique dans l immeuble Projet soumis à consultation

Plus en détail

Avons arrêté et arrêtons:

Avons arrêté et arrêtons: Arrêté grand-ducal du 28 novembre 1929 concernant le service téléphonique. - base juridique: L du 20 février 1884 (Mém. A - 11 du 07 mars 1884, p. 93) - cité par: AGD du 26 novembre 1947 (Mém. A - 53 du

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F Horeca - Interdiction de fumer A2 Bruxelles, le 17 octobre 2011 MH/EDJ/JP 668.2011 AVIS sur LES CONSEQUENCES DE L ARRET DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SUR

Plus en détail

Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357

Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357 Politique réglementaire de radiodiffusion et de télécom CRTC 2015-357 Version PDF Référence : 2015-115 Ottawa, le 6 août 2015 Modifications aux Règles de pratique et de procédure du Conseil de la radiodiffusion

Plus en détail

Traité instituant la CEE - Articles concernant les transports (25 mars 1957)

Traité instituant la CEE - Articles concernant les transports (25 mars 1957) Traité instituant la CEE - Articles concernant les transports (25 mars 1957) Source: Mémorial du Grand-Duché de Luxembourg. 03.12.1957, n 69. Luxembourg: Service central de législation. Copyright: Tous

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 222 1 er décembre 2015. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 222 1 er décembre 2015. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4791 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 222 1 er décembre 2015 S o m m a i r e Règlement ministériel

Plus en détail

CONCOURS «COUREZ LA CHANCE DE GAGNER UN FORFAIT DÉTENTE»

CONCOURS «COUREZ LA CHANCE DE GAGNER UN FORFAIT DÉTENTE» CONCOURS «COUREZ LA CHANCE DE GAGNER UN FORFAIT DÉTENTE» 1. DURÉE DU CONCOURS RÈGLEMENT 1.1. Le concours «COUREZ LA CHANCE DE GAGNER UN FORFAIT DÉTENTE» est organisé par le Regroupement Loisir et Sport

Plus en détail