Réussir son installation domotique et multimédia

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réussir son installation domotique et multimédia"

Transcription

1 La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN :

2 Étude de cas Figure Schéma de principe de l installation audiovisuelle. Le son est diffusé dans toutes les pièces grâce à quinze haut-parleurs encastrés dans les plafonds et à deux enceintes invisibles situés dans le salon. Les sources vidéos sont visibles sur tous les écrans et, comme le sources audio, sont pilotables localement grâce à trois claviers de sous-zone, cinq claviers à écran LCD et un écran tactile sion ou à distance par Internet. La possibilité d accéder à toutes les informations liées aux consommations énergétiques et de modifier le contenu des scénarios de vie sans faire appel à l installateur est déterminante dans le choix du logiciel Sairbere. Ces solutions répondent à toutes les fonctionnalités prévues dans la première phase du projet et permettront par la suite de faire évoluer l installation conformément aux besoins exprimés pour la seconde phase. 351

3 Figure Exemples de pages du tableau de bord accessibles depuis les ordinateurs, les TV et les écrans tactiles de la maison. À partir de la page d accueil, il est possible de commander tous les équipements domotiques et audiovisuels, de modifier les scénarios de vie, de visualiser les caméras, de superviser le puits canadien ou de connaître les consommations énergétiques en instantané ou sous forme d historique (source DomoConsulting) Mise en œuvre de l installation La figure donne un aperçu du déroulement du projet. Les plans d implantation ont été modifiés une dernière fois sur place après l élévation des murs, de façon à optimiser le placement des équipements et tenir compte des systèmes d éclairage finalement choisis : lampes sur prises commandées, variation d éclairage dans le salon et la chambre principale, éclairage en trichromie, LED encastrés dans le plancher du sous-sol (voir figure 13.28). Le projet domotique ^ Figure Principales étapes de déroulement du projet 352

4 Étude de cas Figure Système de LED encastrés dans le plancher du sous-sol ( P. Kozlowski) Le traçage des gaines de passage de câble est alors effectué, et les plans de câblage sont validés par toutes les parties. Cela permet à l électricien de réaliser l installation électrique de façon totalement autonome. Le rôle de DomoConsulting se limite pendant cette période à coordonner, au côté de l architecte, les interventions des entreprises concernées. Certaines finitions, comme la pose des stores, la fabrication des meubles audiovisuels, l intégration du téléviseur dans le miroir de la salle de bains ou l intégration de l écran d ordinateur motorisé dans le bureau de la chambre principale nécessitent une synchronisation entre plusieurs corps d état (voir figure 13.29). Compte tenu du nombre important d équipements, la phase de mise en service est particulièrement délicate. L électricien, véritable intégrateur, assure l essentiel du paramétrage domotique, de la programmation des écrans et de la mise en œuvre de l installation audiovisuelle sur la base du cahier des charges. Certains fabricants assurent ponctuellement le support technique et DomoConsulting sert d interface dans le dialogue, la mise au point et la prise en main par les différents membres de la famille. 353

5 Figure La mise en œuvre de certains équipements, comme l écran motorisé, l écran miroir de la salle de bains, l écran tactile de la cuisine ou le home cinéma du sous-sol ont nécessité une synchronisation de touts les instants entre les différents corps d état ( P. Kozlowski) Le projet domotique 354

6 La réception des travaux permet de valider la conformité de l installation avec les spécifications du cahier des charges. Il est important de noter que la programmation finale des scénarios n est effectuée qu après l emménagement, de façon à optimiser leur fonctionnement en fonction de l utilisation réelle de la maison. La flexibilité du système permet de déplacer quelques points de commande et de modifier l affectation de certaines prises VDI. La figure montre l écran tactile de la cuisine permettant de contrôler l ensemble de l installation. La mise en place de tous ces systèmes n a pas d impact sur la date de livraison de la maison. L installation électrique prend évidemment plus de temps que pour une maison traditionnelle, mais, tout comme la phase de mise en service et de paramétrage, elle ne perturbe ni le planning ni l intervention des autres corps d état. Étude de cas Figure L écran tactile de la cuisine donne accès à la centralisation des commandes, à la supervision de l installation ainsi qu à la visualisation des sources vidéo et des caméras et permet la commande de la diffusion sonore et l accès à Internet ( P. Kozlowski) 355

7 Analyse budgétaire Le projet domotique La mise en place des différentes fonctions innovantes a nécessité la fourniture d équipements supplémentaires et un surplus de main-d œuvre dans de nombreux domaines. Le tableau 13.2 donne une estimation du surcoût engendré par ces différents postes. Le surcoût de l installation communicante par rapport à une installation traditionnelle, beaucoup moins riche en fonctionnalités, peut être évalué à environ 4 % du budget total de réhabilitation de la maison. Les équipements et fonctions optionnels, comme les écrans tactiles, les télécommandes, les caméras, les détecteurs de sécurité, la lustrerie, la variation d éclairage et la supervision à distance, représentent 6 % du budget total Le surcoût doit être nuancé dans la mesure où les époux M. avaient de toute façon prévu la mise en place de fonctions de sécurité, de réseau informatique, de centralisation de volets et de home cinéma. L étude préalable a permis de les inclure dans la phase initiale de construction, ce qui a permis de rationaliser l installation et de réduire le coût total des différents systèmes. Le choix du puits canadien, de la VMC double flux et de la régulation domotique a même évité de lourds investissements liés au choix initial de climatiser la maison. Plus globalement, toutes les évolutions liées aux futurs besoins des clients, comme la mise en location éventuelle de la maison, le changement de destination de certaines pièces ou l intégration de nouveaux équipements, seront facilitées et ne nécessiteront pas de lourds travaux. Après un an d utilisation de la maison, une analyse du bureau d études NRGYS Domotic montre que l intégration des fonctions de régulation, de programmation et d automatismes offre un gain supplémentaire de 10 % par rapport aux hypothèses initiales du bureau d étude thermique en ce qui concerne les performances énergétiques, soit 30 % en dessous des maximas de la réglementation thermique Les fonctions domotiques permettent en outre de réduire notablement les émissions de gaz à effet de serre, comme le montre la figure Au-delà du surplus de confort, de sécurité et d évolutivité, la mise en place des fonctions domotiques et multimédias, du puits canadien, de la VMC double flux, des capteurs solaires, des doubles vitrages, d une isolation de qualité, des scénarios de vie et de la régulation du chauffage et des éclairages génère au final chaque année des économies d énergie, tout en valorisant la maison en cas de revente. 356

8 Tableau 13.2 Surcoûts d intégration des fonctions communicantes (en euros HT) Projet initial Installation communicante Équipements optionnels Terrassement Maçonnerie/élévation Charpente Couverture Menuiseries/ouvertures Plomberie Électricité Éclairage Konnex/tableau domotique 240 Variation d éclairage Réseau VDI Coffret de communication munication/rj Actif TV Appareillage électrique Kallysta Konnex/détecteurs 340 Boutons IR/radio Luminaires Automatismes Centralisation stores KNX Lift écran Chauffage Station météo/régulation 640 Capteurs T Peinture intérieure Cuisine Poêle àbois Jardin Gestion arrosage Sécurité Centrale Konnex et écran tactile 430 Détecteurs de fumée Contrôle d accès Code/lecteur biométrique Accueil des visiteurs Vidéophone Konnex modulaire Renvoi vers téléphone et TV Vidéosurveillance 200 Précâblage 900 Caméras/serveur Escalier Aspiration centralisée VMC double flux Interface Konnex Puits canadien Carrelage Placards/dressing Informatique 220 Switch 16 ports/wi-fi 900 UMPC Diffusion sonore Précâblage/HP/claviers Claviers/HP/centrale audio/tuner Diffusion vidéo 200 Précâblage Modulateur/centrale vidéo Home cinéma 250 Précâblage Home Cinema Plasma/système 5.1/DVD Centralisation 300 Boutons scénarios Passerelle résidentielle Écran tactile 200 Précâblage Écrans 3,8, 7 et 15 Programmation/paramétrage Paramétrage Konnex Intégration domotique/multimédia Études architectes et BET Étude multimédia/domotique Conception Suivi/Coordination Étude de cas Total Surcoût/projet initial 4,28 % 6,51 % 357

9 Figure Conclusions de l étude NRGYS Domotic après un an d utilisation de la maison. Pour chaque étiquette, le chiffre du bas correspond aux performances qui auraient été obtenues avec une approche traditionnelle. Le chiffre intermédiaire correspond aux améliorations apportées grâce au choix du type de chauffage, de l isolation, de la VMC, du puits canadien, etc. Le chiffre du haut tient compte des fonctions domotiques de régulation et de programmation mises en œuvre. L approche innovante a permis de minimiser les consommations énergétiques et de limiter les émissions de gaz à effet de serre (source NRGYS Domotic) Le projet domotique Pour en savoir plus Pour tous les détails de ce projet, l étude complète de la société NRGYS Domotic ainsi que deux autres études de cas (construction d une maison dans le sud de la France et rénovation d un appartement en Bretagne) sont disponibles sur le site dédié à l ouvrage, à l adresse Un livre détaillant toute la conception et la construction de la Maison A et du Studio B, ainsi que leurs aspects environnementaux, domotiques et multimédias, est paru en même temps que le présent ouvrage dans la collection «Construire, rénover, habiter», coéditée par les éditions Eyrolles et Architectures à vivre. 358

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments au service de l efficacité énergétique. lundi 20 juin 2011

La gestion intelligente des bâtiments au service de l efficacité énergétique. lundi 20 juin 2011 La gestion intelligente des bâtiments au service de l efficacité énergétique 1 Les impacts de la technologie dans la conception d'un bâtiment? 2 Conseils et ingénierie en domotique et technologies de l

Plus en détail

Étude de cas. 3731_3_16_C13.indd 327 15/10/07 11:24:15

Étude de cas. 3731_3_16_C13.indd 327 15/10/07 11:24:15 13 Étude de cas Plutôt que de décrire la maison du prochain millénaire, nous présentons dans ce chapitre un projet exemplaire regroupant un grand nombre de fonctions innovantes que nous pouvons réaliser

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

La maison communicante

La maison communicante La maison communicante François-Xavier JEULAND avec la contribution de Olivier Salvatori Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11429-X Avant-propos Le développement du télétravail et l arrivée des 35 heures,

Plus en détail

, guide de visite. Un projet de : parrainé par :

, guide de visite. Un projet de : parrainé par : , guide de visite Un projet de : parrainé par : Hager et les maisons be-green, des objectifs communs Inaugurées au salon Batimat de Paris en novembre 2009, les maisons be-green d Architectures à vivre

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE 1- GROS ŒUVRE Etanchéité Isolation: Terrassements généraux. Fondations béton

Plus en détail

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent Economies d énergie & Confort Les applications de la domotique dans l habitat intelligent AquaSolAir 280, rue Edouard Daladier 84200 Carpentras Tel: 04 90 60 80 30 Fax: 04 90 60 66 26 Mail: contact@aquasolair.com

Plus en détail

Applications. tebis.quicklink

Applications. tebis.quicklink Applications tebis.quicklink Hager démocratise la domotique! tebis.quicklink désigne l offre domotique Hager basée sur un nouveau mode de configuration : le mode quicklink! Ne nécessitant ni formation,

Plus en détail

En classe de quatrième

En classe de quatrième En classe de quatrième La classe de quatrième permet à l élève d aborder les six approches du programme sur le domaine d application du confort et domotique. Les différents centres d intérêt prennent appui

Plus en détail

Les principes d une VMC Double Flux

Les principes d une VMC Double Flux Les principes d une VMC Double Flux Les principes d une VMC Double Flux 1 I. Approche Technique 2 1. Optimiser les échanges de chaleur 2 2. Qu est-ce qu une VMC à double Flux? 2 3. Principes de la VMC

Plus en détail

www.france-air.com/habitat

www.france-air.com/habitat www.france-air.com/habitat Rue des Barronnières - BEYNOST - 01708 Miribel Cedex Fax : 04 78 55 25 63 www.france-air.com/habitat www.traitdunion-com.fr X E Un nouvel air éco-durable O N I U Q E Le premier

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL «ELEEC» Electrotechnique-Energie-Equipements Communicants TD N 1. Gilles LEROY LPO G BAUMONT Saint Dié Des Vosges

BAC PROFESSIONNEL «ELEEC» Electrotechnique-Energie-Equipements Communicants TD N 1. Gilles LEROY LPO G BAUMONT Saint Dié Des Vosges BAC PROFESSIONNEL «ELEEC» Electrotechnique-Energie-Equipements Communicants TD N 1 Gilles LEROY LPO G BAUMONT Saint Dié Des Vosges - FICHE CONTRAT - BAC PRO ELEEC Titre : Repère : TH3 TD N 1 Niveau : SECONDE

Plus en détail

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 Mitech: rappel des cibles du projet Une cible : les maisons construites entre 1945 et 1975 (aucune isolation thermique) Un objectif : mettre en place une

Plus en détail

Solutions Laboratoires

Solutions Laboratoires Solutions Laboratoires Créons le Bien-Être Solutions Laboratoires Des espaces de travail sûrs et fonctionnels pour les professionnels des laboratoires. 2 Les solutions Halton Vita offrent une gestion intelligente

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS»)

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») ILOT 1 : REGLEMENTATION THERMIQUE La réglementation thermique 2005 vise à maîtriser les consommations d énergie et à limiter l émission de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Atout Coeur. Notice descriptive sommaire. Un programme signé

Atout Coeur. Notice descriptive sommaire. Un programme signé Atout Coeur Notice descriptive sommaire Un programme signé PRÉSENTATION TECHNIQUE GROS ŒUVRE Fondations en béton armé suivant étude de sol, prescriptions et calculs du bureau d étude de structure et règlement

Plus en détail

MES CAPTEURS TABLEAU DE BORD RT 2012. Les solutions domotiques Somfy. conformes à la RT 2012 pour le résidentiel

MES CAPTEURS TABLEAU DE BORD RT 2012. Les solutions domotiques Somfy. conformes à la RT 2012 pour le résidentiel MES CAPTEURS Total TABLEAU DE BORD RT 2012 Les solutions domotiques Somfy conformes à la RT 2012 pour le résidentiel La réglementation thermique 2012 est applicable pour tous les permis de construire déposés

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

Mode d emploi de l espace UTILISATEUR

Mode d emploi de l espace UTILISATEUR Référence contrôleur RXC E.CONNECT1 Mode d emploi de l espace UTILISATEUR GUIDE D UTILISATION EC1U32 02 01 2016 Sommaire Introduction 3 Mode d emploi de l espace Utilisateur 4 Rubrique «PIECES & EQUIPEMENTS»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

LOCATION ACCESSION PSLA CATALOGUE. DEVENEZ PROPRIÉTAIRE d un pavillon neuf avec Vendée Habitat

LOCATION ACCESSION PSLA CATALOGUE. DEVENEZ PROPRIÉTAIRE d un pavillon neuf avec Vendée Habitat DEVENEZ PROPRIÉTAIRE d un pavillon neuf avec Vendée Habitat PSLA CATALOGUE LOCATION ACCESSION ACCESSION De la location à l accession, Vendée Habitat vous accompagne dans vos projets immobiliers et sécurise

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE

REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE Date d ouverture : lundi 2 mars 2015 Date limite de dépôt des projets: vendredi 29 mai 2015 Comité de sélection :

Plus en détail

VDI CONSEIL prend en charge votre réseau électrique de sa conception à sa réalisation et assure les démarches administratives auprès d EDF ainsi que

VDI CONSEIL prend en charge votre réseau électrique de sa conception à sa réalisation et assure les démarches administratives auprès d EDF ainsi que ELECTRICITE VDI CONSEIL prend en charge votre réseau électrique de sa conception à sa réalisation et assure les démarches administratives auprès d EDF ainsi que les contrôles APAVE. VDI s occupe également

Plus en détail

La qualité de l air intérieur Zehnder ComfoFond Puits canadiens

La qualité de l air intérieur Zehnder ComfoFond Puits canadiens La qualité de l air intérieur Zehnder ComfoFond Puits canadiens Un système idéal pour le renouvellement d air : Le renouvellement d air des ambiances intérieures est indispensable pour garantir l hygiène,

Plus en détail

La ventilation résidentielle par Lindab

La ventilation résidentielle par Lindab La ventilation résidentielle par Lindab why? Près de 40% de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en Europe proviennent du secteur résidentiel. Or, en moins de 10 ans, tous

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

Projet d agencement d une zone dédiée Formation Continue Automobile CFA de la Chambre de Métiers - Rodez REDACTEURS

Projet d agencement d une zone dédiée Formation Continue Automobile CFA de la Chambre de Métiers - Rodez REDACTEURS REDACTEURS NOM FONCTION SERVICE Martial DUPONT Pilote de Projet Coordination de la Formation HISTORIQUE DE DOCUMENT N VERSION DATE D'APPLICATION NATURE DES MODIFICATIONS V1 29 MAI 2012 Cahier des charges

Plus en détail

Concept unique. Haute technologie. Air technologie

Concept unique. Haute technologie. Air technologie Concept unique Haute technologie Air technologie G-P-F Concept-Management SA 34, Rue Plantamour 1201 Genève Suisse Tél : + 41 22 908 35 49 info@airkel.com Espace fumeur au concept unique Pourquoi installer

Plus en détail

Présentation de SOGEX

Présentation de SOGEX Présentation de SOGEX GROUPE SOGEX Etudes et installation Bureau d études Installation Réseaux Chauffage/Climatisation Service exploitation et maintenance Génie Thermique Genie Climatique Génie Electrique

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE. 79 Avenue du bon repos (83700 SAINT-RAPHAËL) S.C.C.V. ROYAL PALM

NOTICE DESCRIPTIVE. 79 Avenue du bon repos (83700 SAINT-RAPHAËL) S.C.C.V. ROYAL PALM NOTICE DESCRIPTIVE 79 Avenue du bon repos (83700 SAINT-RAPHAËL) S.C.C.V. ROYAL PALM NOTICE DESCRIPTIVE Résidence ROYAL PALM PERMIS DE CONSTRUIRE ET ARCHITECTURE : L Architecture a été réalisée par le Cabinet

Plus en détail

BTS ELECTROTECHNIQUE. Titre : Nombre d étudiants : 4

BTS ELECTROTECHNIQUE. Titre : Nombre d étudiants : 4 Académie : Aix-Marseille Session : 2012 BTS ELECTROTECHNIQUE Etablissement : Lycée Fourcade Epreuve E5 Projet technique industriel Equipe pédagogique : - Sophie ESCOLANO - Jean-Pierre GALEY - Christophe

Plus en détail

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou 30000 NÎMES NOTICE DESCRIPTIVE Descriptif sommaire Immeuble BBC de 5 étages comprenant 14 appartements 5 P2 et 8P3. et 1 P4 Parking

Plus en détail

Une domotique d exception. www.homezoom.fr

Une domotique d exception. www.homezoom.fr Une domotique d exception www.homezoom.fr Présentation générale Une Domotique d exception Nos Références Partenariat La presse en parle Nous contacter 2 Présentation générale : La Société ISACOM, spécialiste

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

Plaquette réalisée par christine.audouin@latout-ca.com

Plaquette réalisée par christine.audouin@latout-ca.com Plaquette réalisée par christine.audouin@latout-ca.com PRESENTATION DE L ENTREPRISE TYM Création le 12 février 2010 par Tara DERGUECH Numéro d indentification : 520 146 515 RCS BOBIGNY Société à responsabilité

Plus en détail

Solutions sans fil selon le protocole Easywave

Solutions sans fil selon le protocole Easywave Solutions sans fil selon le protocole Easywave Solutions sans fil La commutation sans aucune limitation Celui qui rénove le remarque tous les jours. Étendre un câblage électrique traditionnel, cela signifie

Plus en détail

LES BERGES DU CENTRE. Wasquehal

LES BERGES DU CENTRE. Wasquehal LES BERGES DU CENTRE Wasquehal LES BERGES DU CENTRE Wasquehal La sérénité au cœur du projet, Entourée d eau et de verdure, la résidence Les Berges du Centre est une invitation au bien-être. UNE RÉSIDENCE

Plus en détail

ZETTLER Identification des personnes

ZETTLER Identification des personnes INFORMATION DE PRODUIT ZETTLER Identification des personnes Medicall 800 pour maisons de repos et maisons de retraite médicalisées Aperçu des caractéristiques de ZETTLER Medicall 800 : Identification des

Plus en détail

IIIIIIKITIIIIIIIIIIIIIIIIIIII VIDEOIMESUREIII IIIIIIETIGESTIONIIII ENERGIEIIIIIIIIIIIIIIII

IIIIIIKITIIIIIIIIIIIIIIIIIIII VIDEOIMESUREIII IIIIIIETIGESTIONIIII ENERGIEIIIIIIIIIIIIIIII IIIIIIKITIIIIIIIIIIIIIIIIIIII VIDEOIMESUREIII IIIIIIETIESTIONIIII ENERIEIIIIIIIIIIIIIIII visiophonie chauffage 133 31.0k 6 12 1 0 2 électricité eau chaude gaz 1.70 1.00 0.0 31.0 6 12 1 0 2 Planux Manager,

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

25 C 18 C 25 C 30 C. Eco-Habitat&Solutions - ecohabitatsolutions@yahoo.fr

25 C 18 C 25 C 30 C. Eco-Habitat&Solutions - ecohabitatsolutions@yahoo.fr 25 C 30 C 25 C 18 C 1 LE PUITS CANADIEN Le principe Il est établi que la température en soussol, vers deux mètres de profondeur, est proche de 14 C et ne varie que de quelques degrés tout au long de l'année.

Plus en détail

A B C a g e n c e. b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000. Chaussée de Willemeau N 50, B-7500 TOURNAI.

A B C a g e n c e. b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000. Chaussée de Willemeau N 50, B-7500 TOURNAI. A B C a g e n c e b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000 Chaussée de Willemeau N 50, Description résumée du bien Type : Maison Statut : A vendre Entité : Tournai Localité : Tournai Prix

Plus en détail

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat Conférence technique Comment une collectivité peut elle financer ses travaux avec les CEE? Les différentes solutions et retours d expériences Synthèse des acteurs et du fonctionnement du dispositif Font

Plus en détail

Système d alarme sans fil GUIDE SOMFY

Système d alarme sans fil GUIDE SOMFY Système d alarme sans fil GUIDE SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit. La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL Corseaux, le 18 avril 2005 LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL Préavis no 06-2005 Demande de crédit pour la réfection du Collège 1960 Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, 1. OBJET DU

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation.

BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction et exploitation. BAUJET Gabrielle KOÇA Enea LANÇON Louis SONNET Benjamin TOPI Blerim B3 2014-2015 Groupe 37 BIM : Le bâtiment à l ère de la Big-Data, intégration interprofessionnelle des processus de conception, construction

Plus en détail

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation construction traditionnelle - grandes structures - rénovation QUI sommes nous? Fondée en 1994, l entreprise générale de construction BALFROID-MAG- NÉE réalise tous types de projets immobiliers : constructions

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

Verlaine Plaza CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR

Verlaine Plaza CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR Verlaine Plaza CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR A quelques minutes de la capitale des Ducs de Bourgogne, Chevigny-Saint-Sauveur vous accueille et vous invite à découvrir une ville à taille humaine, où le terme qualité

Plus en détail

Il s agit donc de favoriser l amélioration globale de la qualité visant les trois priorités suivantes :

Il s agit donc de favoriser l amélioration globale de la qualité visant les trois priorités suivantes : Schéma régional de développement touristique 2012-2016 AIDE AUX INVESTISSEMENTS SPECIFIQUES POUR LES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES A STATUT PRIVE NON ASSOCIATIF Objectif Les hébergements constituent un élément

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE

Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Date de création : 1970 Siège social : Saint Avertin (Indre

Plus en détail

Séminaire du 29 septembre

Séminaire du 29 septembre 3 e appel à projet de recherche de la FBE Séminaire du 29 septembre Projet IPPI Intégration et Planification pour la réduction des GES d un Patrimoine Immobilier DETRY & LEVY SARL D ARCHITECTURE 1 Quelques

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

COMMUNE DE MIEGE VS LA BOVIRE PROJET DE CONSTRUCTION TROIS VILLAS GROUPEES

COMMUNE DE MIEGE VS LA BOVIRE PROJET DE CONSTRUCTION TROIS VILLAS GROUPEES COMMUNE DE MIEGE VS LA BOVIRE PROJET DE CONSTRUCTION TROIS VILLAS GROUPEES 1 2 PROJET Cette nouvelle promotion est située à Miège, dans la partie supérieure du village, à environ 5 minutes à pied du centre

Plus en détail

À NANTES - QUARTIER DE LA CRÉATION INSPIRATIONS - VOGUE & SYMBOLE

À NANTES - QUARTIER DE LA CRÉATION INSPIRATIONS - VOGUE & SYMBOLE Cœur de ville et innovations pour encore plus de bien-être À NANTES - QUARTIER DE LA CRÉATION INSPIRATIONS - VOGUE & SYMBOLE Une résidence innovante ouverte sur une agréable voie privée, piétonne et arborée

Plus en détail

Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement.

Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement. Principe Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement. Il profite de la température quasi constante du sol pour réchauffer ou refroidir cet air de

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Seine Ecopolis, l atout éco-construction de la CREA

DOSSIER DE PRESSE. Seine Ecopolis, l atout éco-construction de la CREA DOSSIER Mardi 28 janvier 2014 Avec la CREA soutenue par la Région Haute-Normandie et l Etat souhaite développer la filière éco-construction. La pépinière et hôtel d entreprises va pouvoir accueillir des

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC :

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : JANVIER 2013 RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : QU'EST-CE-QUE LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE? La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique

Plus en détail

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

«VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges

«VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges «VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES EQUIPEMENTS ET PRESTATIONS INTERIEURS MAITRE D OUVRAGE SCCV

Plus en détail

Maisons passives : la construction en direct

Maisons passives : la construction en direct Maisons passives : la construction en direct HISTORIQUE DU PROJET La construction d un habitat de type passif à Auzet est proposée en 2007 par un Auzétan, aujourd hui conseiller municipal en charge du

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail

CHAFFOTEAUX FAIT ÉVOLUER SES SOLUTIONS MULTI-ÉNERGIES ET ÉCO-PERFORMANTES

CHAFFOTEAUX FAIT ÉVOLUER SES SOLUTIONS MULTI-ÉNERGIES ET ÉCO-PERFORMANTES NOUVEAUTÉS SEPTEMBRE 2012 Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX FAIT ÉVOLUER SES SOLUTIONS MULTI-ÉNERGIES ET ÉCO-PERFORMANTES DOSSIER DE PRESSE Juin 2012 AVEC LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX, MAÎTRISEZ LE

Plus en détail

AUTREMENT HABITER LE CLOS MEUNIER. L habitat grandeur nature BESSANCOURT IMMO BILIER

AUTREMENT HABITER LE CLOS MEUNIER. L habitat grandeur nature BESSANCOURT IMMO BILIER HABITER AUTREMENT LE CLOS MEUNIER BESSANCOURT L habitat grandeur nature IMMO BILIER BESSANCOURT Mairie de Bessancourt Église Saint Gervais et Saint Protais Pont du Diable, forêt de Montmorency Parc du

Plus en détail

Brochure de Présentation

Brochure de Présentation Brochure de Présentation Logiciel de supervision domotique mono et multi-centrales Varuna HESTIA FRANCE S.A.S. 2, rue du Zécart 59242 TEMPLEUVE 03 20 04 43 68 03 20 64 55 02 hestia@hestia-france.com Site

Plus en détail

Architecture d un laboratoire d expérimentation sur l habitat. Philippe Mabilleau ing. D O M U S

Architecture d un laboratoire d expérimentation sur l habitat. Philippe Mabilleau ing. D O M U S Architecture d un laboratoire d expérimentation sur l habitat Philippe Mabilleau ing. D O M U S Laboratoire d expérimentation sur l habitat Pour quoi faire? Contexte de l expérimentation avec un habitat

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE

RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résidence VILLA MARINE / ARES (*)Hors préconisations d améliorations techniques et qualitatives recommandées par les bureaux d étude

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures Oreha Rénovation Energétique de votre Habitat Faites réaliser votre projet Énergies renouvelables Aménagements intérieurs de rénovation Menuiseries extérieures Isolation des combles Chauffage et ventilation

Plus en détail

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Le projet POLIS (identification et mobilisation du potentiel solaire

Plus en détail

UN ESPACE DE VIE OU DE TRAVAIL ERGONOMIQUE À GRANDE FENESTRATION RÉPONDANT AUX PLUS HAUTES NORMES ENVIRONNEMENTALES DU MARCHÉ

UN ESPACE DE VIE OU DE TRAVAIL ERGONOMIQUE À GRANDE FENESTRATION RÉPONDANT AUX PLUS HAUTES NORMES ENVIRONNEMENTALES DU MARCHÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE ENFIN AU QUÉBEC! communiqué UNE APPROCHE DE CONSTRUCTION NOVATRICE, INTELLIGENTE, DESIGN ET ÉCOLOGIQUE UN ESPACE DE VIE OU DE TRAVAIL ERGONOMIQUE À GRANDE FENESTRATION RÉPONDANT

Plus en détail

sport nature équitation Centre Equestre et Poney-club Présentation de la réalisation Le bâtiment d accueil 1. Réflexion de départ.

sport nature équitation Centre Equestre et Poney-club Présentation de la réalisation Le bâtiment d accueil 1. Réflexion de départ. Créé de toutes pièces en 2001, par Yanka Nadobny et Gilles Coladon, à Nages et Solorgues (30), Kalinka est un centre équestre et un poney club où l on prend le temps de découvrir et comprendre les poneys

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre AGENCE de DIJON Parc Technologique 1, rue Louis de Broglie 21000 - DIJON Tél : 03.80.78.70.50 Fax : 03.80.74.26.63 Nature de l ERP : Services administratifs Année de construction : 1963 Adresse : 1.02

Plus en détail

semaines, habitez! DOSSIER DE PRESSE CONCEPT

semaines, habitez! DOSSIER DE PRESSE CONCEPT CONCEPT innovant semaines, habitez! DOSSIER DE PRESSE Rapide à construire, lumineuse, équipée, innovante, éthique, écologique, garantie. Maison individuelle HQE à construction modulaire bois et acier éligible

Plus en détail

Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA

Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA Le confort d été des bâtiments en bois a fait l objet, fin 2011, de quatre journées en région PACA (Provence - Alpes

Plus en détail

APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT»

APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT» APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT» 1. Objectif Le photovoltaïque connecté au réseau a connu ces dernières années un essor très important en France, notamment sur

Plus en détail

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique Efficacité énergétique Documentations ressources: HAGER; ISOVER; KONNEX; LEGRAND. G.LEROY LPO G BAUMONT SOMMAIRE Etude de cas d un pavillon Le Grenelle 1 et la RT 2012 Perméabilité du bâtiment et traitement

Plus en détail

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5 19, avenue du Maréchal Foch BP 200 77508 Chelles CEDEX : 06 35 50 23 93 : njcdiagimmo@hotmail.fr Dossier N 1411111638NOULETMILOUDI- DPEELECERNT Date 14/11/2011 Page 1/5 RAPPORT DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE

Plus en détail

La déclinaison du Grenelle en Haute-Savoie. MARNAZ «Zac de la Forêt»

La déclinaison du Grenelle en Haute-Savoie. MARNAZ «Zac de la Forêt» La déclinaison du Grenelle en Haute-Savoie MARNAZ «Zac de la Forêt» HALPADES, entreprise sociale pour l habitat créée en 1957, a pour objet de construire et de gérer des logements aidés pour accompagner

Plus en détail

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Les différents rapports d enquête sur la canicule 2003 ont souligné que le rafraîchissement des

Plus en détail

CTE de Tours : C. VOLKMER

CTE de Tours : C. VOLKMER Raccordement au réseau public de distribution des installations de production photovoltaïque de puissance 36 kva CTE de Tours : C. VOLKMER 2 variantes d achat Variante A dite de l achat du surplus où le

Plus en détail

Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction

Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière Guide à destination des acteurs de la construction Juin 2012 3 Introduction En 2011, ARCENE initiait une dynamique

Plus en détail

L ensemble d outils logiciels pour contrôler et maîtriser l ingénierie d un poste électrique

L ensemble d outils logiciels pour contrôler et maîtriser l ingénierie d un poste électrique L ensemble d outils logiciels pour contrôler et maîtriser l ingénierie d un poste électrique La norme CEI 61850 s impose sur le marché de l électricité dans le domaine des postes de transport et de distribution.

Plus en détail

Votre maison aux portes de Nouméa

Votre maison aux portes de Nouméa Votre maison aux portes de Nouméa Këcho 2 est un projet de construction porté par la SIC. Il regroupe 81 logements en R+1 maximum sur des parcelles qui se déploient dans la longueur. Idéalement situé sur

Plus en détail

Production de chaleur et de froid solaire

Production de chaleur et de froid solaire Production de chaleur et de froid solaire 1 Présentation de l entreprise Technologies de production de chaleur et de froid pour le bâtiment JEI crée en mai 2011 pour apporter une réponse ambitieuse aux

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration

Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration * RESIDENTIEL PETIT TERTIAIRE Solution Chauffage & Climatisation Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration Solution Je veux un confort optimal quelle que soit

Plus en détail

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME N FICHE ACTION Intitulé 1 Réaliser un agenda ou un cahier de texte sur l'éco-citoyenneté en lien avec le recyclage des

Plus en détail