conclusions Table ronde 1: produire et partager l information et les données

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "conclusions Table ronde 1: produire et partager l information et les données"

Transcription

1

2 MedFlood Solutions conclusions Table ronde 1: produire et partager l information et les données Crues torrentielles et inondations en Méditerranée : quelles solutions face aux risques?

3 Conclusions: 1. La récolte et la transmission des données et des informations constitue une étape fondamentale pour la gestion des crues torrentielles 2. L information doit être fiable, complète; compréhensible, réutilisable, partageable et élaborée à partir de différentes sources 3. Il faut établir depuis le début la chaîne des responsabilités pour la production et pour la transmission des informations, et les coûts qui y sont associés 4. Les collecteurs de données et les élaborateurs d informations doivent convenir préalablement avec la protection civile quels sont les informations nécessaires àla production des alertes

4 Conclusions (suite): 5. L information nécessaire ne se limite pas aux données hydro météorologiques mais inclut aussi l information géographique, socioéconomique, historique, les scénarios de risques, les produits de modélisation nécessaire pour lancer les alertes et les alertes ellesmêmes 6. Deux types d information doivent être produits: Le premier est constitué par une série de scénarios de risques avec des indicateurs de contrôle bien définis Le deuxième est constitué par le monitoring en temps réel visant à identifier dans quel scénario de risque on se trouve

5 Conclusions (suite): 7. On doit établir un processus de coopération entre pays pour l échange d information en particulier dans le cas des bassins transfrontaliers, ou dans le cas où l information produite par un pays se révèle essentielle pour la sécurité d un autre. Il faut néanmoins que l information soit comprise de manière univoque par les deux pays 8. Au delà de la transmission d informations spécifiques pour la gestion d événements de crues, on doit prévoir aussi une composante d information visant àla sensibilisation et la formation du grand public sur le risque de crues torrentielles

6 Recommandations : Production d un guide sur la transmission des informations liées au risque de crues torrentielles élaboré par un groupe de travail comprenant, entre autres, l OMM et le SEMIDE en collaboration étroite avec les services de protection civile Organisation d ateliers réguliers pour l échange d informations (retour d expériences, bonnes pratiques, comparaison des modèles, ), en profitant du Forum Méditerranéen de l Eau Promouvoir l adoption dans les pays du sud de la méditerranée (selon leurs possibilités) de la directive cadre européenne sur l évaluation et la gestion des risques liés aux inondations

7

8 MedFlood Solutions Atelier international Table Ronde/Round Table 2 Vivre avec le risque ou l éviter Living with risk or avoiditatallcost

9 Les constats / Facts 1 Il est impossible de lutter àtout prix Avoid at all cost is impossible 2 La population a du mal a apprécier le risque People don t understand the Risks Il faut donc déployer des mesures structurelles et non structurelles Both structural and nonstructural measures are needed

10 Thèmes des solutions 1. Politique Policy (HYOGO 1) 2. Education à la culture du risque (HYOGO 3) Educate to develop a risk culture 3. Partage des données (HYOGO 5) Information sharing

11 Politique / Policy Remettre le citoyen au cœur du processus Put thepeopleattheheartoftheprocess Créer un cadre institutionnel spécifique Create a specific institution Approche participative, intermédiaire entre les techniciens, les dirigeants et la population Participatory approach, intermediary between experts, decision makers and people

12 Politique / Policy Renforcer le cadre légal Renforcer les outils législatifs concernant l aménagement des sols/ Reenforce legal framework concerning zoning areas and regulation gestion par bassin hydrographique/ river catchment Informer la population des risques encourus To inform people of the potential risks

13 Education Développer une culture du risque / Develop a «risk culture» Intégration des notions de risques dans les programmes scolaires/ Integrate risk notions in curriculum Démocratiser la terminologie/simplify terminology Créer des plans de sauvegarde/ safety plans Faire des exercices de simulation / simulation exercices Memoire du risque / risk memory (street plates )

14 Education Développer une mémoire du risque Develop a «risk memory» Intégration des notions de risques dans les programmes scolaires/ Integrate risk notions in curriculum Démocratiser la terminologie/simplify terminology Créer des plans de sauvegarde/ safety plans Faire des exercices de simulation / simulation exercices

15 Partage des informations /sharing Data. Simplifier les modeles pour le public/ simply models.. Créer des cartes spécifiques / create maps. Intégrer la communauté dans une démarche participative / partcipatory approach Multiplier les moyens d information (documentations, internet, réseaux sociaux..) / multiple means of communication (papers, web, social networks, phone)

16 Partage des informations /sharing Data. Aspect sociologique / social aspect Pour évaluer l impact des mesures et l appropriation.

17 WS n 3 «Préparer le futur et répondre à l urgence»

18 Préparer le futur et répondre à l urgence 5 volets Prévention Systèmes d alerte précoce Formation et préparation des secours Préparation et engagement des acteurs Coopération opérationnelle et institutionnelle Retour àla normale Objectifs de la table ronde Préparer un catalogue déstructuré de solutions Produire des recommandations structurées

19 Préparation du futur CONSTATS METHODE SOLUTIONS Importance de la connaissance Plan de gestion de crise Cartographie des risques Notamment calques Métier : gestion / secours / sauvegarde Cartographie numérique Fond de carte commun / Normalisation Echelles pertinentes Enrichissement des éléments de connaissance par le public Retrouver l historique et la mémoire du risque dans la cartographie Mise àjour des données / fiabilité / véracité : organiser la remontée des données Intégration des actions par les différents organismes Elaborer les plans de gestion des crises à l échelon territorial pertinent Mise en commun / partage Usage de «Google Earth» Réseau commun avec partage de données (RIN)

20 Préparation du futur CONSTATS METHODE SOLUTIONS Culture du risque et formation Communicatio n et sensibilisation Recenser et établir les documents type : bons reflexes, bonnes pratiques, publications par des instances internationales, mallettes pédagogiques Mettre en place des commissions locales d information et de concertation des citoyens Dissémination des bonnes pratiques Formation des acteurs, y compris des enfants : exercices, simulations, organisés au niveau local Associer les médias dès la préparation des crises «Se connaître et travailler ensemble» Réseaux sociaux Information Simulateur de mortalité Commissions locales d information et de concertation des citoyens Réseau des écoles de formation des acteurs de protection civile mallettes pédagogiques Document d information des populations contre les risques majeurs qui les menacent Bornes interactives d information au risque inondation Campagne médiatique Utilisation de supports numériques pour la diffusion en masse d information Droit à l Information des acquéreurs à généraliser

21 Veille / information / vigilance / alerte CONSTATS METHODES SOLUTION 2 cibles Les professionnels / institutionnels / décideurs La population Organisation Signalisation des alerte Systèmes de mesures Quelle organisation du dispositif Veille / Vigilance / Alerte? La classification par couleur est elle pertinente en termes de crues? Approche départementale ou approche bassin versant? Fiabilité des prévisions Importance des prévisions météorologiques et hydrologiques Monitoring de suivi d événements et de phénomènes par la densification du réseau de mesure Matrice : prévu (O / N) et réalisé (O / N) Standardisation de la classification des alertes Produits intégrés Outils de transmission des images Radars et réseau pluviométrique synchrones Outil empirique et modèle de corrélation lame d eau / impact sur les bassins naturels Instrumentation (capteurs) des bassins à risque de crue à cinétique rapide sur le bassin méditerranéen Télémesure Mesure d activité électrique

22 Veille / information / vigilance / alerte CONSTATS METHODES SOLUTION Systèmes d alerte précoce Information et sensibilisation de la population sur les messages d alerte Etre capable d interpréter et de comprendre les informations techniques spécialisées Plateformes téléphoniques et appels en masse Nouveaux supports numériques : applications smartphones, tablettes Patrouilles Radios Réseaux sociaux

23 Répondre à l urgence CONSTATS METHODE SOLUTION Gestion des ouvrages Préparation et engagement des différents acteurs Equité amont aval Equité rive droite rive gauche (si digue) dimensionnement des réseaux Recensement des points noirs Interopérabilité des moyens, personnels et techniques d envoi Recensement et coordination des moyens Normes communes de travail Gestion de barrages (dont écréteurs) Répertorier les zones d embacle Recalibrage des rivières / aménagement des berges / entretien des rivières et curage de réseau pour la suppression des phénomènes d embacle Gestion dynamique des ouvrages d assainissement et pluvial Récupération d eau de pluie par les particuliers Plan ORSEC 2 niveaux : mise en alerte / pré positionnement et intervention Unicité du commandement Unités d intervention / secours interopérables Moyens de communication

24 Répondre à l urgence CONSTATS METHODE SOLUTION Secours / sauvegarde Point de situation et évaluation des dégâts humains et matériels Moyens de reconnaissance Rendre complémentaires les secours et les moyens de sauvegarde Déterminer les impacts par retour terrain Rapidité de l évaluation Valider la fiabilité de l information qui remonte des réseaux sociaux Outils de commandement Les moyens / renforts se mettent à disposition Disponibilité immédiate Reconnaissances Charte satellitaire espace et catastrophes Observateurs terrain Hélicoptères, drones, satellites Emergency Rapid Mapping Utilisation des réseaux sociaux avec une modération / validation des informations Minute numérique d information partagée àdes cibles définies

25 Retour àla normale CONSTATS METHODE SOLUTIONS Evaluation dégâts Indemnisation des victimes Ecoute victimes Retour d expérience Déclaration par l Etat de la «zone sinistrée» Principe de solidarité nationale pour le financement des indemnisations suite à catastrophe Naturelles Principe de Bonus Malus Proximité collecte des informations de la crise (niveaux, débits, vitesses, impacts, capitalisation et amélioration des processus Pour une utilisation pour la reconstruction Création d un fonds national des catastrophes naturelles Mise en place de systèmes d aide financière à l amélioration de la prévention Fonds d extrême urgence Analyses à chaud et àfroid Photos des intervenants Photos de la population Diffusion d images satellites et aériennes Horodatage des informations

26 Retour àla normale CONSTATS METHODE SOLUTIONS Maintenir en sécurité Gestion des déchets Faire respecter les dispositions réglementaires pour l aménagement et urbanisme collecte et élimination / stockage

27 RECOMMANDATIONS Gouvernance Mettre en place un réseau d information et de méthodologie interinstitutionnel (RIN) Retour d expérience Unicité de commandement et coordination des acteurs Développement de plans de gestion de crise adaptés àchaque bassin Outils Développer l information temps réel pour les réseaux de mesure hydro/météo Normaliser la cartographie Améliorer des prévisions hydro météo Mettre en place les guides méthodologiques Interopérabilité des moyens de secours Communication et formation Classification internationale des alertes (Demander àl OMM de créer une classification internationale des alertes?) Création d un réseau des écoles de formation Prise en compte des médias et des réseaux sociaux Information continue des populations

Risques et catastrophes naturels. Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009

Risques et catastrophes naturels. Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009 Risques et catastrophes naturels Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009 Contexte Les Etats membres de la COI sont particulièrement exposés et vulnérables

Plus en détail

Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008

Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008 Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008 COMMENT RÉUSSIR UNE COLLABORATION ENTRE ACTEURS ET FINANCEURS POUR MINIMISER LES RISQUES DE CRUE À LA POPULATION? L exemple du projet pilote du

Plus en détail

Gestion Durable des Risques Tarascon

Gestion Durable des Risques Tarascon Gestion Durable des Risques Tarascon www.tarascon.org http://www.tarascon.org/tarascon-en-provence/gestion-des-risques/risques-majeurs/risque-majeur.html André MONTAGNIER Montpellier le 05/10/2011 Contexte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

La gestion des risques au Canada

La gestion des risques au Canada La gestion des risques au Canada Préparation au climat de 2100 Fredericton (Nouveau-Brunswick) Le 17 novembre 2012 gestion des risques réseaux outils stratégies mesures 1 stratégies cadre stratégique Cadre

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

Restitution des deux ateliers de travail.

Restitution des deux ateliers de travail. Restitution des deux ateliers de travail. Animés par Nicolas Camphuis, directeur du CEPRI et Louis Hubert, directeur de la stratégie territoriale Agence de l eau Seine-Normandie. Nicolas Camphuis : Il

Plus en détail

Approche cindynique, préventive de la vulnérabilité des réseaux. d une collectivité aux évènements naturels extrêmes

Approche cindynique, préventive de la vulnérabilité des réseaux. d une collectivité aux évènements naturels extrêmes Approche cindynique, préventive de la vulnérabilité des réseaux d une collectivité aux évènements naturels extrêmes Jean-François Raffoux Délégué cindynique de l IMdR (Institut pour la Maîtrise des Risques)

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

1. Présentation générale du projet... 1

1. Présentation générale du projet... 1 1. Présentation générale du projet... 1 2. Comment monter un projet de sensibilisation au risque inondation 1. L adéquation entre ce type de projet et les programmes scolaires... 3 2. La formation des

Plus en détail

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com Gestion de projet Ce document propose de bonnes pratiques en gestion de projet afin d améliorer la gestion et l efficience des activités de médiation culturelle. Sous forme de listes à cocher, vous pourrez

Plus en détail

Le Document d Information Communal sur les risques majeurs (DICRIM)

Le Document d Information Communal sur les risques majeurs (DICRIM) Le Document d Information Communal sur les risques majeurs (DICRIM) Quand réaliser le DICRIM? Dès lors que la commune est concernée par les dispositions de l art. R125-10 du Code de l Environnement : P.P.I

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2015

PLAN D ACTION 2012-2015 VOLET FORMATION Des enseignants et d autres acteurs du milieu formés en santé et sécurité du travail (SST), soutenus par la gestion, pour un enseignement professionnel et technique intégrant les savoirs

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 Rapport présenté par Brigitte KONKOBO Adama GNANOU Juin 2015 1 INTRODUCTION Depuis 2010, les partenaires de Christian Aid que

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

HYDROTOP 2003, 2 et 4 avril LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DE LA SIAGNE. PROGRAMME DE MISE EN SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS

HYDROTOP 2003, 2 et 4 avril LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DE LA SIAGNE. PROGRAMME DE MISE EN SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS HYDROTOP 2003, 2 et 4 avril LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DE LA SIAGNE. PROGRAMME DE MISE EN SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS H Leroy, Président du S.I.S.A, Hôtel de Ville de Mandelieu BP 46 06212 Mandelieu

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE. Plan de communication de crise : repères. 29 novembre 2013

RADIOTHÉRAPIE. Plan de communication de crise : repères. 29 novembre 2013 RADIOTHÉRAPIE Plan de communication de crise : repères 29 novembre 2013 INDEX I. Préparation... 2 1. Direction... 2 2. Expertise... 2 3. Communication... 2 4. Information... 2 5. Support... 2 II. Plan

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2017. en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers

PLAN D ACTION 2014-2017. en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers PLAN D ACTION 2014-2017 en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers PLAN D ACTION 2014-2017 en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers Cette publication a été réalisée par la

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL

MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL MISSION D ETUDE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR ASSAINISSEMENT PLUVIAL Cahier des clauses particulières (Marché à procédure adaptée en application de l article 28 du Code des Marchés Publics) 1

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Matrice de proposition (Travaux de groupe 1) Portée, composition, fonctions et actions de la PN

Matrice de proposition (Travaux de groupe 1) Portée, composition, fonctions et actions de la PN Matrice de proposition (Travaux de groupe 1) Portée, composition, fonctions et actions de la PN Pourquoi avons-nous besoin d une PN de Prévention de risques et Gestion de Catastrophes Nationales 1. Pour

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D UNE PLATEFORME CARTOGRAPHIQUE D AIDE À LA GESTION DE CRISE INONDATION SUR L YERRES AVAL

DÉVELOPPEMENT D UNE PLATEFORME CARTOGRAPHIQUE D AIDE À LA GESTION DE CRISE INONDATION SUR L YERRES AVAL DÉVELOPPEMENT D UNE PLATEFORME CARTOGRAPHIQUE D AIDE À LA GESTION DE CRISE INONDATION SUR L YERRES AVAL EPTB SEINE GRANDS LACS PARIS 12 NOVEMBRE 2015 Direction des Services Techniques POLE RIVIERE/ LOÏCK

Plus en détail

NOUVEAU CADRE DE GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION

NOUVEAU CADRE DE GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION NOUVEAU CADRE DE GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION 13 mai 2014 Sous-secrétariat du dirigeant principal de l information Direction de l encadrement de la sécurité de l information TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875 Nations Unies A/AC.105/875 Assemblée générale Distr.: Générale 5 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport de

Plus en détail

Un dispositif d assistance à la préparation et la gestion de crise au niveau local

Un dispositif d assistance à la préparation et la gestion de crise au niveau local OSIRIS-Inondation Inondation et OSIRIS-Multirisques Un dispositif d assistance à la préparation et la gestion de crise au niveau local Gilles MOREL - Centre d Études Techniques Maritimes et Fluviales (MEEDDAT/CETMEF)

Plus en détail

Safety Reps Project. Health, Safety and Risk Prevention: towards better information, consultation and participation of workers within companies

Safety Reps Project. Health, Safety and Risk Prevention: towards better information, consultation and participation of workers within companies Safety Reps Project Health, Safety and Risk Prevention: towards better information, consultation and participation of workers within companies ETUI Comité pédagogique 20 février, 2014 1 2 H&S within the

Plus en détail

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 DP1

Plus en détail

Session zonale Gestion de crise territoriale

Session zonale Gestion de crise territoriale Session zonale Gestion de crise territoriale ZONE NORD Du lundi 5 au vendredi 9 décembre 2011 Lieu : Archives nationales du monde du travail 78 boulevard du Général Leclerc 59 100 Roubaix La session zonale

Plus en détail

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Synthèse Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Copie notée : 15/20 Objet : Le patrimoine numérique : enjeux et perspectives

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Master IPM 2010_12 EAD Equipe Amérique. 1. Hypothèses : Conduite de projet Cas Uneska / Page 1 sur 7

Master IPM 2010_12 EAD Equipe Amérique. 1. Hypothèses : Conduite de projet Cas Uneska / Page 1 sur 7 1. Hypothèses : Conduite de projet Cas Uneska / Page 1 sur 7 2. Dispositif de formation Composantes du dispositif pédagogique Publics Périodes Durées projet Environs 1000 secouristes 50 équipes 20 personnes

Plus en détail

Commission nationale consultative des gens du voyage

Commission nationale consultative des gens du voyage Commission nationale consultative des gens du voyage Quelques axes pour élaborer des recommandations sur le dispositif et la politique nationale des Gens du Voyage Gouvernance nationale Connaissance et

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire GESTION DE CRISE : Le rôle du maire Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique,

Plus en détail

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité Qu est-ce que l ICCROM? L ICCROM est la seule institution du genre dont le mandat est de promouvoir la conservation du patrimoine culturel sous toutes ses formes

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

9 décembre 2011. Commission Locale d Information

9 décembre 2011. Commission Locale d Information 9 décembre 2011 Commission Locale d Information Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) au sein du parc nucléaire EDF 2 1. Contexte et enjeux des Evaluations complémentaires de sûreté (ECS) Contexte

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes Les Organisations Internationales dans le cadre de la promotion et du développement d instruments de gestion de risques Schéma 1. La FAO et la Gestion de

Plus en détail

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence PROJET MASEN Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique Mission du 07 juin au 11 juin 2010 1. Présentation du projet Afin de s affranchir de la dépendance aux énergies fossiles,

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR Leaders mondiaux dans les systèmes de formation aux incidents NRBC/Matières Dangereuses ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR INTRODUCTION

Plus en détail

Anticiper et gérer les inondations

Anticiper et gérer les inondations Les actions de prévention Anticiper et gérer les inondations : La démarche et le logiciel Osiris inondation Osiris inondation -Un outil d aide à la réalisation du Plan Communal de Sauvegarde de la commune

Plus en détail

ELABORATION DU CURSUS DE FORMATION POUR UN MASTER PROFESSIONNEL EN PASTORALISME AU CENTRE REGIONAL AGRHYMET

ELABORATION DU CURSUS DE FORMATION POUR UN MASTER PROFESSIONNEL EN PASTORALISME AU CENTRE REGIONAL AGRHYMET Projet Régional d Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) Coordination Régionale TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR ELABORATION DU CURSUS DE FORMATION POUR UN MASTER PROFESSIONNEL

Plus en détail

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION. 8 avril 2015 Compte-rendu d atelier. Effectifs importants. Publié le 15/06/2015

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION. 8 avril 2015 Compte-rendu d atelier. Effectifs importants. Publié le 15/06/2015 SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Effectifs importants Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment sécuriser les grands événements organisés par les étudiants? Comment gérer l effet de masse? Comment

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU)

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Termes de références du consultant Objet : Appui à l élaboration de la suite

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE TYPE D'ACTION Programme ACCEDER pour l emploi de la population gitane NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE reproduite Page 1/12

Plus en détail

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE La MRC des Laurentides est située au cœur de la région du même nom. Elle s étale sur 2 500 km 2 et compte 20 villes et municipalités locales. Sa population de

Plus en détail

Deux grands objectifs sont mis en avant : la mise en valeur du patrimoine (naturel et culturel) le développement de la notion d'écocitoyenneté

Deux grands objectifs sont mis en avant : la mise en valeur du patrimoine (naturel et culturel) le développement de la notion d'écocitoyenneté Qu est-ce qu un CPIE? Le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) est un label d origine ministérielle, décerné par l union Nationale des CPIE, reconnue d utilité publique. Il est attribué

Plus en détail

1er septembre 2014 à 13 h 00

1er septembre 2014 à 13 h 00 Appel à projets pour la définition d une stratégie d adaptation aux changements climatiques : Du diagnostic de vulnérabilité à l élaboration du plan d action et de son système de suiviévaluation La Direction

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Prévention et lutte contre les inondations Appel à projets Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Pour une gestion innovante des eaux de ruissellement Le Conseil général s

Plus en détail

PLAN A MOYEN TERME 2011 2015

PLAN A MOYEN TERME 2011 2015 Saint Petersbourg, le 28 septembre 2010 AP/CAT (2010) 05 rév.2 Or. anglais ACCORD EUROPEEN ET MEDITERRANEEN SUR LES RISQUES MAJEURS (EUR-OPA) PLAN A MOYEN TERME 2011 2015 Travailler ensemble en Europe

Plus en détail

Le Campus Virtuel Marocain

Le Campus Virtuel Marocain Le Campus Virtuel Marocain Soutien à l Enseignement Supérieur Président de l Université Ibn Zohr; Agadir 1 Plan e-learning et enseignements supérieur CVM Réalisations et perspectives Projets GENIE et TICSUP

Plus en détail

DIRECTIVES À L INTENTION DES PREMIERS INTERVENANTS EN CAS D INCIDENT CBRN

DIRECTIVES À L INTENTION DES PREMIERS INTERVENANTS EN CAS D INCIDENT CBRN Civil Emergency Planning Plans civils d urgence Projet Directives non contraignantes et normes minimales pour les premiers intervenants en ce qui concerne la planification, la formation, les procédures

Plus en détail

Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse

Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse Atelier UNECE Convention de l Eau 19-20 mars 2015 Mme Marianne Gfeller Cheffe de projets Etat de Genève 14.04.2015 - Page

Plus en détail

Charte Sûreté Nucléaire

Charte Sûreté Nucléaire Charte Sûreté Nucléaire LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE UN IMPÉRATIF ABSOLU Le maintien du plus haut niveau de sûreté a toujours constitué pour AREVA un impératif absolu : il en est ainsi pour la sûreté de nos produits,

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

CONDUITE DE CRISE RÔLES ESSENTIELS

CONDUITE DE CRISE RÔLES ESSENTIELS CONDUITE DE CRISE RÔLES ESSENTIELS fiches de référence Mai 2000 1 I Mise en place de la cellule 2 1. Cellule : mise en place n par qui? le PC, le dirigeant saisi ou le premier averti : souplesse n fiche

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

Le Conseil ministériel,

Le Conseil ministériel, DÉCISION No 3/11 ÉLÉMENTS DU CYCLE DU CONFLIT LIÉS AU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DE L OSCE EN MATIÈRE D ALERTE PRÉCOCE, D ACTION RAPIDE, DE FACILITATION DU DIALOGUE ET DE SOUTIEN À LA MÉDIATION, AINSI

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

Devenir SST : Programme

Devenir SST : Programme Devenir SST : Programme Pré requis : Aucun Encadrement : La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à : Un organisme de formation habilité pour la formation de SST et le maintien/actualisation

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

Donnons une nouvelle dimension à votre recherche! Catalogue de Prestations de Services pour la valorisation des technologies 2015

Donnons une nouvelle dimension à votre recherche! Catalogue de Prestations de Services pour la valorisation des technologies 2015 Donnons une nouvelle dimension à votre recherche! Catalogue de Prestations de Services pour la valorisation des technologies 2015 1 LA SATT ET SES MISSIONS Société d Accélération du Transfert Technologique

Plus en détail

INSERTION.EMPLOI.NET: FAVORISER L ACCES AUX T.I.C. POUR TOUS. Présentation de la démarche et du bilan

INSERTION.EMPLOI.NET: FAVORISER L ACCES AUX T.I.C. POUR TOUS. Présentation de la démarche et du bilan INSERTION.EMPLOI.NET: FAVORISER L ACCES AUX T.I.C. POUR TOUS Présentation de la démarche et du bilan Comment s est construit le programme? A partir d une évaluation du PDI & de l appel à projet EQUAL le

Plus en détail

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE N 2012-001 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 11 bd des Récollets 31078 Toulouse Cedex 4 Objet de la consultation Production

Plus en détail