CA 125 II B2K452 SYSTEM CA 125 II /R4 2K45. Faire attention aux modifications R vision de mai 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CA 125 II B2K452 SYSTEM CA 125 II 49-1199/R4 2K45. Faire attention aux modifications R vision de mai 2009"

Transcription

1 SYSTEM CA 125 II fr CA 125 II 2K /R4 B2K452 Faire attention aux modifications R vision de mai 2009 Pour de plus amples informations, contacter le Service Clients Abbott. Suivre scrupuleusement les instructions de cette notice. La fiabilit des r sultats du dosage ne peut pas tre garantie si ces instructions ne sont pas strictement respect es. L gende des symboles utilis s R f rence Num ro de lot Dispositif m dical de diagnostic in vitro Conserver entre 2 et 8 C Date d'expiration Calibrateur (A - F) Contr le bas, moyen, haut (L, M, H) Consulter les instructions d'utilisation Num ro de s rie CD-ROM de dosages Cupules r actionnelles Godets chantillons Mandataire Fabricant Septum Bouchons de remplacement Lot de r actifs L'explication compl te des symboles utilis s pour la d nomination des composants se trouve la partie REACTIFS. 1

2 MISE EN GARDE : Les valeurs du dosage CA 125 obtenues par diff rentes m thodes d'analyse ne sont pas interchangeables en raison des diff rences dans les m thodes d'analyse et de la sp cificit des r actifs. Les r sultats communiqu s par le laboratoire au m decin devront indiquer la m thode de dosage CA 125 utilis e. Si, au cours du suivi du traitement d'une patiente, la m thode utilis e pour d terminer les concentrations en CA 125 en s rie est chang e, il conviendra de recommencer une s quence d'analyses suppl mentaire pour cette patiente. Avant de changer la m thode de dosage, le laboratoire DOIT confirmer les valeurs de base utilis es pour les patientes dont les concentrations en CA 125 sont d termin es en s rie. DENOMINATION ARCHITECT CA 125 II DOMAINE D'APPLICATION ARCHITECT CA 125 II est un dosage immunologique microparticulaire par chimiluminescence (CMIA) pour la d termination quantitative de l'antig ne d fini par l'anticorps OC 125 dans le s rum ou le plasma humain sur l'architect i. Le dosage ARCHITECT CA 125 II est utilis comme aide dans le suivi th rapeutique de patientes atteintes d'un cancer pith lial de l'ovaire. Les r sultats des dosages CA 125 II effectu s en s rie pour une patiente doivent tre utilis s conjointement avec d'autres m thodes cliniques employ es dans le suivi des cancers ovariens. RESUME ET EXPLICATION DU TEST Les valeurs du dosage CA 125 II sont d finies l'aide de l'anticorps monoclonal OC 125. L'OC 125 a t cr par hybridation de cellules de my lome de souris avec des cellules de rate provenant d'une souris immunis e avec une lign e cellulaire d'ad nocarcinome cystique s reux humain, appel e OVCA ARCHITECT CA 125 II est un dosage de deuxi me g n ration pour la d tection de l'antig ne d fini par l'anticorps OC 125. Le dosage utilise l'anticorps monoclonal OC 125 comme anticorps de capture. Les microparticules paramagn tiques recouvertes de cet anticorps se lient aux mol cules contenant les antig nes d finis par l'anticorps OC 125. Ces antig nes sont quantifi s l'aide des anticorps M11 marqu s l'acridinium. L'anticorps monoclonal OC 125 est r actif avec l'antig ne OC 125 exprim de fa on r p titive par un pourcentage lev de carcinomes ovariens non mucineux (s reux, endom trio des, cellules claires et d'histologies indiff renci es) et des lign es cellulaires de carcinome pith lial de l'ovaire. 1,2 Les antig nes d finis par l'anticorps OC 125 ont initialement t d tect s dans la pl vre, le p ritoine et le p ricarde d'adultes et de f tus. Chez le f tus, les antig nes d finis par l'anticorps OC 125 ont t localis s dans l' pith lium amniotique et ombilical et dans le tissu de l' pith lium m llerien. Chez l'adulte, leur localisation a t identifi e dans le tissu endocervical et endom trial, des kystes d'inclusion ovariens et des excroissances papillaires. Les antig nes d finis par l'anticorps OC 125 n'ont cependant pas t d tect s dans le tissu ovarien f tal ou d'autres tissus ovariens normaux chez l'adulte, ni dans des tumeurs ovariennes mucineuses b nignes. 3 Dans le s rum, les antig nes d finis par l'anticorps OC 125 sont associ s des glycoprot ines d'un poids mol culaire lev, de taille et de charge h t rog nes. La structure de la mol cule CA 125, y compris les pitopes adjacents r p titifs pour les anticorps OC 125 et M11, a t d crite. 4 Les valeurs s riques du dosage CA 125 II sont utiles pour le suivi de l' volution de la maladie chez les patientes atteintes d'un cancer pith lial invasif de l'ovaire. 5 Pour neuf tudes publi es, la corr lation globale enregistr e entre les concentrations s riques en CA 125 et l' volution de la maladie tait de 87 %. 6 Une augmentation continue des valeurs du dosage CA 125 peut tre associ e une maladie maligne et une faible r ponse th rapeutique, tandis qu'une diminution des valeurs du dosage CA 125 peut indiquer une r ponse th rapeutique favorable Dans le pass, l valuation de la r ponse th rapeutique pouvait tre r alis e par laparotomie exploratoire de deuxi me intention. Le b n fice de cette intervention a t r cemment remis en question en raison de la morbidit lev e et de la sensibilit r duite de cette technique d tecter les carcinomes r siduels ou r currents. 15 Chez des patientes atteintes de carcinome pith lial primaire de l ovaire, ayant suivi un traitement en premi re intention et candidates des proc dures de diagnostic de deuxi me intention, des valeurs du dosage CA 125 gales ou sup rieures 35 U/ml taient indicatives de la pr sence d'une tumeur r siduelle. 6,9,11,13 Toutefois, des valeurs du dosage CA 125 inf rieures 35 U/ml ne permettent pas d'exclure la pr sence d'un cancer ovarien r siduel puisque les valeurs du dosage CA 125 de patientes pr sentant des preuves histopathologiques de carcinome ovarien peuvent se situer dans le domaine de r f rence d'individus sains. 7,8 Une augmentation des valeurs du dosage CA 125 a t constat e chez environ 1 2 % des individus sains 6,7 et chez des individus pr sentant des affections ou tats cliniques non malins tels que la cirrhose, 16,17 l'h patite, 17,18 l'endom triose, le premier trimestre d'une grossesse, les kystes ovariens, 3,28 et les inflammations pelviennes. 10,25 Des valeurs lev es du dosage CA 125 ont galement t observ es pendant les menstruations. 23,29 Le carcinome endocervical, 30 du foie, 18 du pancr as, 18,31 des poumons, 18 du colon, 18,31 de l'estomac, 18,31 du syst me biliaire, 18,31 de l'ut rus, 17 des trompes de Fallope, 30 du sein 18 et de l'endom tre 30,32 comptent parmi les affections malignes non ovariennes pour lesquelles des valeurs du dosage CA 125 ont t enregistr es. Il n'est pas recommand d'utiliser le dosage CA 125 comme m thode de d pistage de masse du cancer ; l'utilisation des valeurs du dosage CA 125 constitue cependant une aide dans le suivi th rapeutique des patientes atteintes d'un cancer ovarien PRINCIPES BIOLOGIQUES DE LA METHODE ARCHITECT CA 125 II est un dosage immunologique en deux tapes pour la d termination de la pr sence de l'antig ne d fini par l'anticorps OC 125 dans le s rum ou le plasma humain, utilisant la technologie CMIA protocoles de dosage flexibles, appel e Chemiflex. Dans une premi re tape, l' chantillon et les microparticules paramagn tiques recouvertes d'anticorps OC 125 sont mis en pr sence. L antig ne d fini par l'anticorps OC 125 pr sent dans l' chantillon se lie aux microparticules recouvertes d'anticorps OC 125. Apr s lavage, le conjugu M11 marqu l'acridinium est ajout au cours de la deuxi me tape. Les solutions de pr activation et d'activation sont ensuite ajout es au m lange r actionnel ; la r action chimiluminescente qui en r sulte est mesur e en unit s relatives de lumi re (URL). Il existe une relation directe entre la quantit d'antig nes d finis par l'anticorps OC 125 pr sents dans l' chantillon et les URL d tect es par le syst me optique ARCHITECT i*. Pour de plus amples informations concernant le syst me et la technologie du dosage, se r f rer au Chapitre 3 du Manuel Technique ARCHITECT. * i = dosage immunologique REACTIFS Kit de r actifs, 100 tests/500 tests REMARQUE : Certains conditionnements ne sont pas disponibles dans tous les pays ou utilisables sur tous les analyseurs ARCHITECT i Systems. Contacter le distributeur local. Kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II (2K45) 1 ou 4 flacon(s) (6,6 ml pour le flacon de 100 tests/27,0 ml pour le flacon de 500 tests) de microparticules recouvertes d'anticorps anti-ca 125 (souris, monoclonal) dans du tampon TRIS contenant des stabilisants de prot ines (bovines). Conservateur : agent antimicrobien. 1 ou 4 flacon(s) (5,9 ml pour le flacon de 100 tests/ 26,3 ml pour le flacon de 500 tests) de conjugu d'anticorps anti-ca 125 marqu l'acridinium (souris, monoclonal) dans du tampon phosphate contenant des stabilisants de prot ines (bovines). Concentration minimale : 0,075 μg/ml. Conservateur : agent antimicrobien. Autres r actifs Solution de pr activation ARCHITECT i Solution de pr activation contenant 1,32 % (m/v) d'eau oxyg n e. Solution d'activation ARCHITECT i Solution d'activation contenant de l'hydroxyde de sodium 0,35 N. Tampon de lavage ARCHITECT i REMARQUE : La taille du flacon et le volume varient en fonction de la commande. Tampon de lavage contenant une solution saline tamponn e au phosphate. Conservateur : agent antimicrobien. Diluant de dosage Diluant manuel multi-dosages ARCHITECT i (7D82-50) 1 flacon (100 ml) de diluant manuel multi-dosages ARCHITECT i contenant une solution saline tamponn e au phosphate. Conservateur : agent antimicrobien. 2

3 PRECAUTIONS ET RESTRICTIONS D'EMPLOI Suivre scrupuleusement les instructions de cette notice. La fiabilit des r sultats du dosage ne peut pas tre garantie si ces instructions ne sont pas strictement respect es. Mesures de s curit ATTENTION : Ce produit n cessite la manipulation d' chantillons humains. Il est recommand de consid rer tous les produits d'origine humaine comme potentiellement infectieux et de les manipuler selon les r gles "OSHA Standard on Bloodborne Pathogens" 33. Les produits contenant ou susceptibles de contenir des agents infectieux doivent tre manipul s selon les r gles de bios curit de niveau 2 34 ou autres r gles de bios curit en vigueur 35,36. Les microparticules et le conjugu contiennent un m lange de 5-chloro-2-m thyl-4-isothiazoline-3-one et de 2-m thyl-4-isothiazoline- 3-one (3/1), un composant de ProClin 300, et sont classifi s selon les directives de la Communaut Europ enne (CE) comme : irritants (Xi). Les risques particuliers (R) et les conseils de prudence (S) attribu s ces substances sont les suivants : R43 Peut entra ner une sensibilisation par contact avec la peau. S24 Eviter le contact avec la peau. S35 Ne se d barrasser de ce produit et de son r cipient qu'en prenant toutes pr cautions d'usage. S37 Porter des gants appropri s. S46 En cas d'ingestion, consulter imm diatement un m decin et lui montrer l'emballage ou l' tiquette. Ce produit contient de l'azide de sodium. Au contact d'un acide, d gage un gaz tr s toxique. Ne se d barrasser de ce produit et de son r cipient qu'en prenant toutes pr cautions d'usage. Pour les produits non classifi s comme dangereux par la Directive europ enne 1999/45/EC (amend e), une fiche de donn es de s curit est disponible pour les professionnels sur simple demande. Pour de plus amples informations sur l' limination appropri e de l'azide de sodium et une explication d taill e des mesures de s curit lors du fonctionnement de l'analyseur, se r f rer au Chapitre 8 du Manuel Technique ARCHITECT. Pr cautions d'emploi Ne pas utiliser les kits de r actifs au-del de leur date d'expiration. Ne pas m langer les r actifs provenant de kits diff rents. Avant de charger le kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II sur l'analyseur pour la premi re fois, le flacon de microparticules doit tre homog n is afin de remettre en suspension les microparticules qui se sont d pos es pendant le transport. Pour de plus amples informations sur l'homog n isation des microparticules, se r f rer au paragraphe Proc dure du dosage de la partie PROCEDURE de cette notice. Des septums DOIVENT tre utilis s afin d'emp cher l' vaporation et la contamination des r actifs et d'assurer leur int grit. La fiabilit des r sultats du dosage ne peut pas tre garantie si les septums ne sont pas utilis s conform ment aux instructions de cette notice. Afin d' viter toute contamination, porter des gants propres lors de l'application d'un septum sur un flacon de r actif d bouch. Une fois qu'un septum a t plac sur un flacon de r actif ouvert, ne pas retourner le flacon afin d' viter toute fuite de r actif et de ne pas fausser les r sultats du dosage. Avec le temps, il se peut que des liquides r siduels s chent la surface du septum. Il s'agit de sels secs qui n'ont aucun effet sur la performance du dosage. Pour de plus amples informations sur les pr cautions d'emploi lors du fonctionnement du syst me, se r f rer au Chapitre 7 du Manuel Technique ARCHITECT. Conditions de conservation Le kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II doit tre conserv entre 2 et 8 C en position verticale et peut tre utilis imm diatement apr s sa sortie du r frig rateur (2 8 C). Les r actifs sont stables jusqu' leur date d'expiration s'ils sont conserv s et manipul s selon les indications du fabricant. Le kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II peut tre conserv bord de l'architecti pendant un maximum de 30 jours. Au-del de ce d lai, le kit de r actifs doit tre jet. Pour de plus amples informations sur le temps de conservation des r actifs bord de l'appareil, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. Les r actifs peuvent tre conserv s l'int rieur ou l'ext rieur de l'architect i. Si les r actifs sont retir s du syst me, les conserver entre 2 et 8 C (munis de septums et de bouchons de remplacement) en position verticale. Il est recommand de garder les r actifs conserv s l'ext rieur du syst me dans leur emballage d'origine afin de les maintenir dans une position verticale. Si l'un des flacons de r actif (muni d'un septum) ne reste pas en position verticale pendant sa conservation au r frig rateur l'ext rieur de l'analyseur, le kit de r actifs entier doit tre jet. Pour de plus amples informations sur le d chargement des r actifs, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. Indications d alt ration des r actifs Un contr le dont la valeur se situe en dehors des limites sp cifi es peut indiquer une alt ration des r actifs ou des erreurs de technique. Les r sultats des chantillons analys s dans la m me s rie ne sont pas valides et doivent tre r analys s. Une recalibration du dosage peut tre n cessaire. Pour de plus amples informations sur le d pannage, se r f rer au Chapitre 10 du Manuel Technique ARCHITECT. FONCTIONNEMENT DE L'APPAREIL Avant d'effectuer le dosage, le fichier du dosage ARCHITECT CA 125 II doit tre install sur l'architect i partir du CD-ROM de dosages ARCHITECT i Addition A. Pour de plus amples informations sur l'installation du fichier du dosage ainsi que sur la visualisation et la modification des param tres de dosage, se r f rer au Chapitre 2 du Manuel Technique ARCHITECT. Pour de plus amples informations sur l'impression des param tres de dosage, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. Pour une explication d taill e du fonctionnement du syst me, se r f rer au Manuel Technique ARCHITECT. PRELEVEMENT ET PREPARATION DES ECHANTILLONS POUR L'ANALYSE Le dosage ARCHITECT CA 125 II ne peut tre effectu que sur du s rum humain (y compris le s rum pr lev sur des tubes s parateurs de s rum [SST]) ou du plasma (pr lev sur EDTA tripotassique, h parinate de sodium ou h parinate de lithium). Aucun autre anticoagulant n'a t valid pour une utilisation avec le dosage ARCHITECT CA 125 II. Suivre les instructions du fabricant de tubes relatives l'utilisation des tubes de pr l vement. Lors de l' valuation de s ries d' chantillons, il est recommand d'utiliser le m me type d' chantillons pendant toute l' tude. L'ARCHITECT i n'est pas configur pour d tecter le type d' chantillon utilis pour le dosage. Il revient par cons quent l'utilisateur de v rifier que les types d' chantillons corrects sont utilis s dans le dosage ARCHITECT CA 125 II. Manipuler les chantillons patients avec pr caution afin d' viter toute contamination crois e. Il est recommand d'utiliser des pipettes ou des embouts usage unique. Ne pas utiliser d' chantillons fortement h molys s. Ne pas utiliser d' chantillons inactiv s par la chaleur. V rifier l'absence de bulles dans tous les chantillons. Si des bulles sont pr sentes, les liminer l'aide d'un b tonnet avant l'analyse. Utiliser un b tonnet neuf pour chaque chantillon afin d' viter toute contamination crois e. Les chantillons de s rum et de plasma ne doivent pas contenir de fibrine, de globules rouges ou d'autres particules en suspension. Pour les chantillons de s rum, s'assurer que le caillot s'est compl tement form avant de les centrifuger. Certains chantillons, en particulier ceux provenant de patients sous traitement anticoagulant ou thrombolytique, peuvent pr senter des temps de coagulation lev s. Si l' chantillon est centrifug avant la formation compl te du caillot, la pr sence de fibrine peut entra ner des r sultats erron s. 3

4 Si le dosage est effectu plus de 24 heures apr s le pr l vement, s parer le s rum ou le plasma du caillot, du s parateur de s rum ou des globules rouges. Les chantillons peuvent tre conserv s au maximum pendant 7 jours entre 2 et 8 C avant d' tre analys s. Si le dosage est effectu plus de 7 jours apr s le pr l vement, le s rum ou le plasma devront tre conserv s congel s une temp rature inf rieure ou gale -20 C. Eviter les cong lations et d cong lations r p t es. Les chantillons doivent tre homog n is s AVEC SOIN apr s d cong lation, en les passant au Vortex une vitesse FAIBLE ou en les retournant doucement, puis centrifug s avant emploi, de fa on liminer les globules rouges ou les particules en suspension et obtenir des r sultats coh rents. Effectuer le pr l vement au milieu du tube afin d' viter toutes particules de la surface ou du fond de l' chantillon. La performance de ce test n'a pas t tablie pour les fluides corporels autres que le s rum ou le plasma humain. Ne pas utiliser d' chantillons pr sentant une contamination microbienne vidente. Avant l'exp dition, il est recommand de s parer les chantillons du caillot, du s parateur de s rum ou des globules rouges. Ces chantillons doivent tre conditionn s et tiquet s conform ment la l gislation r gissant le transport des chantillons cliniques et des substances infectieuses. Les chantillons peuvent tre exp di s sur de la glace ou de la carboglace. PROCEDURE Mat riel fourni 2K45 Kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II Mat riel n cessaire mais non fourni Analyseur ARCHITECT i 3K50 ARCHITECT i - Version am ricaine - Addition A 3K52 ARCHITECT i - Version internationale ( l'exception des Etats-Unis) - Addition A 2K45-01 Calibrateurs ARCHITECT CA 125 II 2K45-10 Contr les ARCHITECT CA 125 II 7D82-50 ARCHITECT i Pipettes ou embouts de pipette (facultatif) pour la distribution des volumes sp cifi s dans l' cran Demande de patient ou Demande de contr le. Pour de plus amples informations sur le mat riel requis pour les proc dures de maintenance, se r f rer au Chapitre 9 du Manuel Technique ARCHITECT. Proc dure du dosage Avant de charger le kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II sur l'analyseur pour la premi re fois, le flacon de microparticules doit tre homog n is afin de remettre en suspension les microparticules qui se sont d pos es pendant le transport : Retourner le flacon de microparticules 30 fois. Examiner le flacon pour s'assurer que les microparticules sont remises en suspension. Si des microparticules restent encore coll es au flacon, continuer retourner ce dernier jusqu' ce qu'elles soient compl tement remises en suspension. Une fois les microparticules remises en suspension, retirer et jeter le bouchon. Mettre des gants propres pour retirer un septum de la pochette. Refermer le flacon en appliquant le septum d'un coup sec sur son ouverture. Si les microparticules ne sont pas remises en suspension, NE PAS LES UTILISER. Contacter le Service Clients Abbott. Programmer les analyses. Charger le kit de r actifs ARCHITECT CA 125 II sur l'architect i. V rifier que tous les r actifs requis sont pr sents. S'assurer que chaque flacon de r actif est recouvert d'un septum. Le volume minimum d' chantillon requis est calcul par le syst me et imprim sur le rapport Liste des demandes. Ne pas pr lever plus de 10 r pliques partir du m me godet chantillon. Afin de minimiser les pertes par vaporation, v rifier qu'un volume d' chantillon suffisant est pr sent dans le godet chantillon avant d'effectuer le dosage. Echantillon prioritaire : 75 μl pour le premier dosage CA 125 II, plus 25 μl pour chaque dosage suppl mentaire effectu sur le m me godet chantillon. Echantillon analys en routine dans les 3 heures qui suivent le chargement dans l'analyseur : 150 μl pour le premier dosage CA 125 II, plus 25 μl pour chaque dosage CA 125 II suppl mentaire effectu sur le m me godet chantillon. Echantillon de routine maintenu plus de 3 heures bord de l'analyseur : un volume suppl mentaire est requis. Pour de plus amples informations sur l' vaporation et les volumes des chantillons, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. En cas d'utilisation de tubes primaires ou aliquots, utiliser la jauge chantillon afin de s'assurer que le volume d' chantillon de patient est suffisant. Avant l'analyse, homog n iser les calibrateurs et contr les ARCHITECT CA 125 II en les retournant doucement. Pour obtenir le volume requis de 150 μl pour les calibrateurs et les contr les ARCHITECT CA 125 II, tenir les flacons la verticale et distribuer 4 gouttes de chacun des calibrateurs ou 4 gouttes de chacun des contr les dans les godets chantillons respectifs. Charger les chantillons Pour de plus amples informations sur le chargement des chantillons, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. Appuyer sur la touche LANCER. L'ARCHITECT i effectue les op rations suivantes : D place l' chantillon jusqu'au point d'aspiration Charge une cupule r actionnelle (CR) dans la couronne r actionnelle Aspire et distribue l' chantillon dans la CR D place la CR d'une position et distribue les microparticules dans la CR Homog n ise, incube et lave le m lange r actionnel Ajoute le conjugu dans la CR Homog n ise, incube et lave le m lange r actionnel Ajoute les solutions de pr activation et d'activation Mesure l' mission chimiluminescente pour d terminer la quantit d'antig nes OC 125 pr sents dans l' chantillon Evacue le contenu de la CR dans la poubelle pour d chets liquides et d charge la CR dans la poubelle pour d chets solides Calcule le r sultat Pour toute information sur la programmation des demandes d'analyse d' chantillons patients, de calibrateurs et de contr les, ainsi que sur les proc dures g n rales de fonctionnement, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. Il est important de suivre le programme de maintenance d crit au Chapitre 9 du Manuel Technique ARCHITECT. Si votre laboratoire exige une maintenance plus fr quente, se conformer cette exigence. Proc dures de dilution des chantillons Les chantillons dont les r sultats du dosage CA 125 II sont sup rieurs U/ml sont annot s > et peuvent tre dilu s l'aide du protocole de dilution automatique ou de la proc dure de dilution manuelle. Si l'on utilise le protocole de dilution automatique, le syst me effectue une dilution au 1/10 e de l' chantillon, puis calcule automatiquement la concentration de l' chantillon avant dilution et enregistre le r sultat. Les dilutions manuelles doivent tre effectu es de la mani re suivante : La dilution recommand e pour le dosage ARCHITECT CA 125 II est de 1/10 e. Une dilution suppl mentaire au 1/10 e peut tre effectu e en cas de besoin. Pour une dilution au 1/10 e, ajouter 50 μl d' chantillon de patient 450 μl de diluant manuel multi-dosages ARCHITECT i (7D82-50). Saisir le facteur de dilution dans l' cran Demande de patient ou Demande de contr le. Tous les dosages s lectionn s pour cette demande seront dilu s. Le syst me utilisera ce facteur de dilution afin de calculer automatiquement la concentration de l' chantillon avant la dilution et avant d'enregistrer le r sultat. La dilution doit tre effectu e de sorte que le r sultat pour l' chantillon dilu soit sup rieur 20 U/ml. Pour de plus amples informations sur les demandes de dilution, se r f rer au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. 4

5 Calibration Pour effectuer une calibration du dosage ARCHITECT CA 125 II, analyser les calibrateurs A, B, C, D, E et F en double. Un chantillon de tous les niveaux de contr les CA 125 II doit tre analys afin d' valuer la calibration du dosage. S'assurer que les valeurs des contr les du dosage se situent dans les limites de concentration sp cifi es dans la notice des contr les. Les calibrateurs doivent tre charg s en position prioritaire. Limites des calibrateurs : U/ml. Lorsque la calibration du dosage ARCHITECT CA 125 II est accept e et m moris e, tous les chantillons suivants peuvent tre analys s sans qu'une nouvelle calibration soit n cessaire, sauf si : un kit de r actifs portant un nouveau num ro de lot est utilis les valeurs des contr les se situent en dehors des limites sp cifi es. Pour de plus amples informations sur la proc dure de calibration d'un dosage, se r f rer au Chapitre 6 du Manuel Technique ARCHITECT. PROCEDURES DU CONTROLE DE QUALITE Le contr le de qualit recommand pour le dosage ARCHITECT CA 125 II consiste analyser un chantillon de chaque contr le une fois toutes les 24 heures chaque jour d'utilisation. Si les proc dures du contr le de qualit du laboratoire exigent une utilisation plus fr quente des contr les pour v rifier les r sultats d'analyse, se conformer ces exigences. S'assurer que les valeurs des contr les du dosage se situent dans les limites de concentration sp cifi es dans la notice. V rification des performances du dosage Pour de plus amples informations sur les protocoles de v rification des performances du dosage mentionn es dans la notice, se r f rer l'annexe B du Manuel Technique ARCHITECT. Le dosage ARCHITECT CA 125 II appartient au groupe 1. RESULTATS Calculs Le dosage ARCHITECT CA 125 II utilise une m thode de traitement des donn es par ajustement de la courbe logistique 4 param tres (4PLC, pond ration en Y) pour cr er une courbe de calibration. Annotations La rubrique Annotations peut contenir des informations sur certains r sultats. Une description des annotations qui apparaissent dans cette rubrique est fournie au Chapitre 5 du Manuel Technique ARCHITECT. Plage de mesure (domaine de mesure) La plage de mesure du dosage ARCHITECT CA 125 II est comprise entre 1,0 U/ml et U/ml. LIMITES DE LA METHODE Les r sultats doivent toujours tre utilis s conjointement avec d'autres donn es, savoir les sympt mes, les r sultats d'autres analyses, l'examen clinique, etc. Si les r sultats du dosage ARCHITECT CA 125 II ne correspondent pas l'observation clinique, il est recommand d'effectuer un dosage additionnel afin de confirmer le r sultat. Des anticorps h t rophiles pr sents dans le s rum humain peuvent r agir avec les immunoglobulines des r actifs, interf rant avec les dosages immunologiques in vitro. Les patients r guli rement en contact avec des animaux ou des produits contenant du s rum d'origine animale peuvent tre sujets cette interf rence et fournir de ce fait des valeurs anormales. 37 Pour tablir un diagnostic, de plus amples informations peuvent tre n cessaires. Les chantillons provenant de patients auxquels ont t administr es des pr parations d'anticorps monoclonaux de souris des fins diagnostiques ou th rapeutiques peuvent contenir des anticorps humains anti-souris (HAMA). De tels chantillons peuvent donner des r sultats faussement lev s ou abaiss s lorsqu'ils sont test s avec des kits de dosage qui utilisent des anticorps monoclonaux de souris. 38,39,40 Des informations cliniques ou diagnostiques suppl mentaires peuvent tre requises pour d terminer l' tat du patient. Il n'est pas exclu que les r sultats du dosage CA 125 de patientes ayant un carcinome ovarien confirm se situent, avant le d but du traitement, dans les limites des r sultats obtenus pour des sujets sains et que des concentrations lev es d'antig nes circulants d finis par l'anticorps OC 125 soient observ es chez des patientes pr sentant des maladies non malignes. Pour ces raisons, la valeur d'un dosage CA 125, quelque soit la concentration obtenue, ne doit pas tre utilis e comme crit re absolu d'absence ou de pr sence d'une maladie maligne. Les r sultats du dosage CA 125 doivent tre utilis s conjointement avec les informations fournies par l' valuation clinique et d'autres m thodes diagnostiques. Le dosage ARCHITECT CA 125 II ne doit pas tre utilis comme m thode de d pistage du cancer. Des donn es indicatives de la performance sont indiqu es aux parties RESULTATS ATTENDUS et CARACTERISTIQUES SPECIFIQUES. Les r sultats obtenus peuvent varier d'un laboratoire RESULTATS ATTENDUS La distribution des valeurs du dosage CA 125 II obtenues pour 811 chantillons est repr sent e dans le tableau ci-dessous. Distribution des valeurs du dosage ARCHITECT CA 125 II FEMMES APPAREMMENT SAINES Pourcentage (%) Nombre 35,1 65,1 de >100 sujets U/ml U/ml U/ml U/ml Femmes (Pr -m nopause) 99 89,9 6,1 4,0 0,0 Femmes (Post-m nopause) 97 99,0 1,0 0,0 0,0 AFFECTIONS MALIGNES Cancer ovarien ,9 14,3 4,8 32,8 Cancer du sein 50 80,0 20,0 0,0 0,0 Cancer colorectal 50 84,0 4,0 10,0 2,0 Cancer de l'endom tre 25 96,0 4,0 0,0 0,0 Cancer des poumons 50 60,0 18,0 10,0 12,0 AFFECTIONS NON MALIGNES Maladie ovarienne ,0 9,0 1,0 0,0 Affection urog nitale 49 83,7 14,3 2,0 0,0 Hypertension/CHD ,0 11,0 0,0 1,0 Endom triose b nigne 25 84,0 8,0 4,0 4,0 Dans cette tude, pour 94,4 % des femmes saines, les r sultats du dosage CA 125 II taient inf rieurs ou gaux 35,0 U/ml (moyenne = 16,4, E.T. = 13,0). Il est recommand chaque laboratoire d' tablir ses propres valeurs de r f rence pour les diff rentes populations desservies. Suivi de l' volution de la maladie chez des patientes pr sentant un carcinome ovarien diagnostiqu Toute modification des valeurs du dosage CA 125 effectu en s rie sur des chantillons d'une patiente atteinte de carcinome ovarien doit tre valu e conjointement avec les r sultats d'autres m thodes cliniques utilis es pour le suivi de ce type de cancer. L'efficacit du dosage ARCHITECT CA 125 II comme aide dans le suivi du stade de l'affection des patientes atteintes d'un carcinome ovarien a t d termin e lors d'une tude valuant les modifications des concentrations en CA 125 dans des s ries d' chantillons s riques de 63 patientes par rapport au stade de la maladie. Une tude comprenant au total 306 observations a t men e, le nombre moyen d'observations par patiente tait de 4,9. Une modification significative du taux de CA 125 correspondait une augmentation d'au moins 10,75 % de la valeur du dosage [soit 2,5 fois le % CV total du dosage (4,3 %)]. 77 % (85/111) des chantillons positifs taient corr l s une progression de la maladie alors que 61 % (81/132) des chantillons s riels ne pr sentant aucune modification significative des valeurs de CA 125 taient corr l s une absence de progression. La concordance totale dans cette tude est de 68 % ou 166/243. Le tableau suivant pr sente les donn es selon un sch ma de classification de 2 x 2. Modification du stade de la maladie par paire s quentielle Modification de la concentration en CA 125 Progression Pas de progression Total > 10,75 % < 10,75 % Total Le tableau suivant pr sente la distribution par patiente. 98 % (46/47) des chantillons s riels pr sentant des concentrations nettement lev es par patiente taient corr l s une progression de la maladie alors que 38 % (6/16) des s ries de s rums ne pr sentant aucune modification significative des taux de CA 125 taient corr l s une absence de progression. La concordance totale dans cette tude est de 83 % ou 52/63. Modification du stade de la maladie par patiente Modification de la concentration en CA 125 Progression Pas de progression Total > 10,75 % < 10,75 % Total

6 CARACTERISTIQUES SPECIFIQUES Reproductibilit La reproductibilit du dosage ARCHITECT CA 125 II est inf rieure ou gale 10 % (CV total). Une tude a t men e comme d crit dans le protocole EP5-A du National Committee for Clinical Laboratory Standards (NCCLS). 41 Un panel constitu de 3 chantillons base de plasma exempt de fibrine a t analys en double, sur 2 appareils distincts, en utilisant 2 lots de r actifs, 2 fois par jour, pendant 20 jours. Une seule courbe de calibration tait utilis e pour chaque lot de r actifs pendant toute l' tude. Les donn es de cette tude sont r sum es ci-apr s.* Echantillon Lot de Appa- Conc.moyenne Intra-s rie Total du panel r actifs reil n (U/ml) E.T. % CV E.T. % CV ,5 1,1 2,4 1,7 3, ,7 0,8 1,5 0,8 1, ,3 9,8 3,2 11,9 3, ,7 5,6 1,7 6,7 2, ,0 18,8 3,1 25,8 4, ,3 12,4 1,8 13,5 2,0 R cup ration La r cup ration moyenne du dosage ARCHITECT CA 125 II est de 100 ± 15 %. Une tude a t men e pour le dosage ARCHITECT CA 125 II conform ment aux proc dures d crites dans le document Tietz Textbook of Clinical Chemistry. 42 Des concentrations connues de l'antig ne d fini par l'anticorps OC 125 ont t ajout es des chantillons normaux de s rum humain. La concentration en CA 125 a t d termin e l'aide du dosage ARCHITECT CA 125 II et le pourcentage de r cup ration r sultant a t calcul. Des donn es indicatives de cette tude sont r sum es dans le tableau suivant.* Antig ne Valeur Valeur OC 125 CA 125 Pourcentage endog ne ajout observ e de Echantillon (U/ml) (U/ml) (U/ml) r cup ration a 1 36, , , , , , , , ,8 92 R cup ration moyenne obtenue pour deux concentrations surcharg es diff rentes indiqu es ci-dessus = 90 % Conc. observ e en CA 125 (U/ml) a % de r cup ration = x 100 Conc. endog ne en CA 125 (U/ml) + CA 125 ajout (U/ml) Parall lisme de dilution Le parall lisme de dilution du dosage ARCHITECT CA 125 II est de 100 ± 15 % selon une tude effectu e pour le dosage ARCHITECT CA 125 II conform ment au protocole EP6-P2 43 du National Committee for Clinical Laboratory Standards (NCCLS). Des chantillons pr sentant des concentrations lev es connues en CA 125 ont t dilu s avec le diluant manuel multi-dosages. La concentration en CA 125 a t d termin e pour chaque dilution et le pourcentage (%) de r cup ration a t calcul. Les donn es indicatives de cette tude sont r sum es ci-apr s.* Facteur R sultat R sultat Pourcentage de dilution attendu obtenu de Echantillon final (U/ml) (U/ml) r cup ration a 1 non dilu 846,4 846,4-1/1,4 604,6 631,4 104,4 1/2 423,2 468,2 110,6 1/3,3 256,5 282,8 110,3 1/5 169,3 182,8 108,0 1/10 84,6 92,7 109,5 1/20 42,3 46,0 108,7 Facteur R sultat R sultat Pourcentage de dilution attendu obtenu de Echantillon final (U/ml) (U/ml) r cup ration (%) 2 non dilu 903,8 903,8-1/1,4 645,6 631,6 97,8 1/2 451,9 446,4 98,8 1/3,3 273,9 274,0 100,1 1/5 180,8 186,7 103,3 1/10 90,4 95,4 105,5 1/20 45,2 47,5 105,0 3 non dilu 935,3 935,3-1/1,4 668,1 645,9 96,7 1/2 467,7 450,4 96,3 1/3,3 283,4 284,7 100,5 1/5 187,1 185,6 99,2 1/10 93,5 95,8 102,4 1/20 46,8 50,0 106,9 Pourcentage de r cup ration moyen de ces trois chantillons dilu s = 103,6 % R sultat obtenu x Facteur de dilution a % r cup ration = x 100 Concentration non dilu e Sensibilit analytique La sensibilit du dosage ARCHITECT CA 125 II est inf rieure ou gale 1,0 U/ml (n = 24 s ries en r pliques de 10). La sensibilit analytique correspond la limite sup rieure de l'intervalle de confiance de 95 % et repr sente la plus faible concentration en antig ne d fini par l'anticorps OC 125 pouvant tre distingu e de z ro. Sp cificit analytique La sp cificit moyenne du dosage ARCHITECT CA 125 II est inf rieure ou gale 12 %. Des tudes de r cup ration ont t men es pour comparer les chantillons s riques contenant les substances suivantes aux concentrations indiqu es ci-dessous avec des contr les s riques.* SUBSTANCE INTERFERENTE Substance analys e Concentration analys e Bilirubine 20 mg/dl H moglobine 500 mg/dl Prot ines totales 12 g/dl Triglyc rides 3 g/dl AGENTS CHIMIOTHERAPEUTIQUES Substance analys e Concentration analys e Carboplatine 500 μg/ml Cisplatine 165 μg/ml Clotrimazole 0,3 μg/ml Cyclophosphamide 500 μg/ml Dexamethasone 10 μg/ml Doxorubicine 1,16 μg/ml Leucovorine 2,68 μg/ml Melphalan 2,8 μg/ml M thotrexate 45 μg/ml Paclitaxel 3,5 ng/ml ETATS CLINIQUES POTENTIELLEMENT INTERFERENTS Le dosage ARCHITECT CA 125 II a t valu en analysant des chantillons contenant des HAMA et le facteur rhumato de (FR) pour une valuation suppl mentaire de la sp cificit du dosage. 5 chantillons positifs pour les HAMA et 5 chantillons positifs pour le FR ont t valu s pour d terminer le pourcentage de r cup ration en surchargeant chaque chantillon avec l'antig ne d fini par l'anticorps OC 125 pour atteindre 35 et 250 U/ml ; les r sultats obtenus pour le pourcentage de r cup ration moyen sont r sum s dans le tableau ci-apr s.* Etat clinique Nombre Pourcentage de d' chantillons r cup ration moyen (%) HAMA FR Effet de prozone L'effet de prozone est un ph nom ne par lequel des chantillons de tr s haute concentration peuvent avoir des r sultats compris dans le domaine de mesure du dosage. Pour le dosage ARCHITECT CA 125 II, aucun effet de prozone n'a t observ lors de l'analyse d' chantillons contenant jusqu' environ U/ml d'antig nes d finis par l'anticorps OC 125.

7 Comparaison des m thodes Le coefficient de corr lation de la m thode ARCHITECT CA 125 II est > 0,90 et la pente est de 1,0 ± 0,15 pour tout le domaine de mesure du dosage. Le dosage ARCHITECT CA 125 II a t compar au dosage Abbott AxSYM CA 125. Les r sultats de cette analyse sont indiqu s dans le tableau suivant.* ARCHITECT CA 125 II vs. Abbott AxSYM CA 125 Ordonn e M thode de Nombre Coefficient l'origine Pente r gression d' chantillons de corr lation (IC 99 %) (IC 99 %) Passing-Bablok 279** 0,985 4,0 1,06 (2,0 4,9) (1,03 1,11) 167*** 0,967 0,4 1,23 (-0,9 1,8) (1,16 1,30) ** Valeur des chantillons : 4, ,9 U/ml (ARCHITECT) ; 2, ,1 U/ml (AxSYM) *** Valeur des chantillons : 4,5 110,5 U/ml (ARCHITECT) ; 2,7 95,4 U/ml (AxSYM) M thode de r gression lin aire sans hypoth ses particuli res concernant la distribution des chantillons et des erreurs de mesure. 44 BIBLIOGRAPHIE 1. Bast RC Jr., Feeney M, Lazarus H, et al. Reactivity of a Monoclonal Antibody with Human Ovarian Carcinoma. J Clin Invest 1981; 68: Kabawat SE, Bast RC, Welch WR, et al. Immunopathologic Characterization of a Monoclonal Antibody that Recognizes Common Surface Antigens of Human Ovarian Tumors of Serous, Endometrioid, and Clear Cell Types. Am J Clin Pathol 1983;79: Kabawat SE, Bast RC Jr., Bhan AK, et al. Tissue Distribution of a Coelomic-Epithelium-Related Antigen Recognized by the Monoclonal Antibody OC125. Int J Gynecol Pathol 1983;2: O Brien TJ, Beard JB, Underwood LJ, et al. The CA 125 Gene: An Extracellular Superstructure Dominated by Repeat Sequences. Tumor Biol 2001;22: NIH Consensus Conference, Ovarian Cancer: Screening, Treatment, and Follow-up. JAMA 1995;273: Kenemans P, Yedema CA, Bon GG, et al. CA 125 in Gynecological Pathology-A Review. Eur J Obstet Gynecol and Reprod Biol 1993;49: Bast RC Jr., Klug TL, St. John E, et al. A Radioimmunoassay Using a Monoclonal Antibody to Monitor the Course of Epithelial Ovarian Cancer. N Engl J Med 1983;309: Bast RC Jr., Klug TL, Schaetzl E, et al. Monitoring Human Ovarian Carcinoma with a Combination of CA 125, CA 19-9, and Carcinoembryonic Antigen. Am J Obstet Gynecol 1984; 149: Niloff JM, Bast RC Jr., Schaetzl EM, et al. Predictive Value of CA 125 Antigen Levels in Second-Look Procedures for Ovarian Cancer. Am J Obstet Gynecol 1985; 151: Niloff JM, Knapp RC, Schaetzl E, et al. CA 125 Antigen Levels in Obstetric and Gynecologic Patients. Obstet Gynecol 1984;64: Atack DB, Nisker JA, Allen HH, et al. CA 125 Surveillance and Secondlook Laparotomy in Ovarian Carcinoma. Am J Obstet Gynecol 1986; 154: Schilthuis MS, Aalders JG, Bouma J, et al. Serum CA 125 Levels in Epithelial Ovarian Cancer: Relation with Findings at Second-Look Operations and Their Role in the Detection of Tumour Recurrence. Br J Obstet Gynaecol 1987;94: Berek JS, Knapp RC, Malkasian GD, et al. CA 125 Serum Levels Correlated with Second-Look Operations Among Ovarian Cancer Patients. Obstet Gynecol 1986; 67: Crombach G, Zippel HH, W rz H. Clinical Significance of Cancer Antigen 125 (CA 125) in Ovarian Cancer. Cancer Detect Prev 1985;8: Shih I, Sokoll LJ, Chan DW. Ovarian Cancer. In: Diamandis EP, Fritsche HA, Lilja H, Chan DW and Schwartz MK, editors. Tumor Markers: Physiology, Pathobiology, Technology, and Clinical Applications. Washington, DC: AACC Press 2002: Bergmann JF, Beaugrand M, Labadie H, et al. CA 125 (Ovarian Tumour- Associated Antigen) in Ascitic Liver Diseases. Clin Chim Acta 1986;155: Molina R, Ballesta AM, Casals E, et al. Value of CA 12.5 Antigen as Tumour Marker: Preliminary Results. In: Peeters H, ed. Protides of the Biological Fluids: Proceedings of the Thirty-second Colloquium, Oxford, U.K.: Pergamon Press; 1984; Ruibal A, Encabo G, Miralles EM, et al. CA 125 Seric Levels in Non Ovarian Pathologies. In: Peeters H, ed. Protides of the Biological Fluids: Proceedings of the Thirty-second Colloquium, Oxford, U.K.: Pergamon Press; 1984; Barbieri RL, Niloff JM, Bast RC Jr., et al. Elevated Serum Concentrations of CA-125 in Patients with Advanced Endometriosis. Fertil Steril 1986; 45: Pittaway DE. CA-125 in Women with Endometriosis. Obstet Gynecol Clin North Am 1989;16(1): Takahashi K, Kijima S, Yoshino K, et al. Serum CA 125 as a Marker for Patients with External Endometriosis. Int J Fertil 1989;34(2): Giudice LC, Jacobs A, Pineda J, et al. Serum Levels of CA-125 in Patients with Endometriosis: A preliminary report. Fertil Steril 1986;45(6): Masahashi T, Matsuzawa K, Ohsawa M, et al. Serum CA 125 Levels in Patients with Endometriosis: Changes in CA 125 Levels During Menstruation. Obstet Gynecol 1988;72(3): Malkasian GD Jr, Podratz KC, Stanhope CR et al. CA 125 in Gynecologic Practice. Am J Obstet Gynecol 1986; 155: Halila H, Stenman UH, Sepp l M. Ovarian Cancer Antigen CA 125 Levels in Pelvic Inflammatory Disease and Pregnancy. Cancer 1986; 57: Haga Y, Sakamoto K, Egami H, et al. Evaluation of Serum CA125 Values in Healthy Individuals and Pregnant Women. Am J Med Sci 1986;292(1): Takahashi K, Yamane Y, Yoshino K, et al. Studies on Serum CA125 Levels in Pregnant Women. Acta Obst Gynaec Jpn 1985;37(9): Pittaway DE, Fayez JA, Douglas JW. Serum CA-125 in the Evaluation of Benign Adnexal Cysts. Am J Obstet Gynecol 1987; 157: Pittaway DE, Fayez JA. Serum CA-125 Antigen Levels Increase During Menses. Am J Obstet Gynecol 1987; 156: Niloff JM, Klug TL, Schaetzl E, et al. Elevation of Serum CA125 in Carcinomas of the Fallopian Tube, Endometrium, and Endocervix. Am J Obstet Gynecol 1984; 148: Haga Y, Sakamoto K, Egami H, et al. Clinical Significance of Serum CA125 Values in Patients with Cancers of the Digestive System. Am J Med Sci 1986;292(1): Duk JM, Aalders JG, Fleuren GJ, et al. CA 125: A Useful Marker in Endometrial Carcinoma. Am J Obstet Gynecol 1986; 155: US Department of Labor, Occupational Safety and Health Administration, 29 CFR Part , Bloodborne pathogens. 34. US Department of Health and Human Services. Biosafety in Microbiological and Biomedical Laboratories. 5th ed. Washington, DC: US Government Printing Office; January World Health Organization. Laboratory Biosafety Manual. 3rd ed. Geneva: World Health Organization; Clinical and Laboratory Standards Institute. Protection of Laboratory Workers from Occupationally Acquired Infections; Approved Guideline - Third Edition. CLSI Document M29-A3. Wayne, PA. Clinical and Laboratory Standards Institute; Boscato LM, Stuart MC. Heterophilic Antibodies: a problem for all immunoassays. Clin Chem 1988; 34: Kinders RJ, Hass GM. Interference in Immunoassays by Human Anti- Mouse Antibodies. Eur J Cancer 1990;26: Schroff RW, Foon KA, Beatty SM, et al. Human Anti-Murine Immunoglobulin Response in Patients Receiving Monoclonal Antibody Therapy. Cancer Res 1985;45: Muto MG, Finkler NJ, Kassis AI, et al. Human Anti-Murine Antibody Responses in Ovarian Cancer Patients Undergoing Radioimmunotherapy with Murine Monoclonal Antibody OC-125. Gynecol Oncol 1990;38: National Committee for Clinical Laboratory Standards. Evaluation of Precision Performance of Clinical Chemistry Devices; Approved Guideline. NCCLS document EP5-A. Wayne, PA: NCCLS, Tietz NW. Tietz Textbook of Clinical Chemistry. 3rd Edition. Philadelphia, PA: W.B. Saunders Company, 1999; National Committee for Clinical Laboratory Standards. Evaluation of the Linearity of Quantitative Analytical Methods; Proposed Guideline- Second Edition. NCCLS Document EP6-P2. Wayne, PA: NCCLS, Passing H, Bablok W. A New Biometrical Procedure for Testing the Equality of Measurements from Two Different Analytical Methods. J Clin Chem. Clin Biochem. 1983;21: ARCHITECT est une marque commerciale d'abbott Laboratories dans plusieurs pays. CA 125 II est une marque commerciale de Fujirebio Diagnostics, Inc., dans plusieurs pays. Toutes les autres marques commerciales sont la propri t de leurs d tenteurs respectifs.

8 Abbott Laboratories Diagnostics Division Abbott Park, IL USA ABBOTT Max-Planck-Ring Wiesbaden Germany Produit par Fujirebio Diagnostics Inc., Malvern, PA 19355, USA pour Abbott Diagnostics Division Distribu par Abbott Laboratories Abbott Park, IL USA Mai , 2009 Abbott Laboratories 8

TESTOSTERONE B7K732 SYSTEM. Testosterone 56-9354/R1 7K73

TESTOSTERONE B7K732 SYSTEM. Testosterone 56-9354/R1 7K73 SYSTEM F Testosterone 7K73 B7K732 56-9354/R1 TESTOSTERONE Lire attentivement cette notice avant l emploi et suivre scrupuleusement les instructions d utilisation. La fiabilit des r sultats du dosage ne

Plus en détail

Total -hcg B7K782. ( -hcg totale) SYSTEM. Total -hcg 49-3678/R3 7K78. Faire attention aux modifications R vision de juin 2010

Total -hcg B7K782. ( -hcg totale) SYSTEM. Total -hcg 49-3678/R3 7K78. Faire attention aux modifications R vision de juin 2010 SYSTEM fr Total -hcg 7K78 49-3678/R3 B7K782 Total -hcg Faire attention aux modifications R vision de juin 2010 ( -hcg totale) Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur

Plus en détail

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement

GenoLyse VER 1.0. Notice d'utilisation IFU-51610-09. pour usage diagnostique in vitro uniquement GenoLyse VER 1.0 Notice d'utilisation IFU-51610-09 pour usage diagnostique in vitro uniquement 10/2012 GenoLyse Kit d Extraction d ADN Bactérien Veuillez lire attentivement la notice d utilisation dans

Plus en détail

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com. Légende des symboles utilisés

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com. Légende des symboles utilisés system fr 25-OH Vitamin D 3L52 49-8619/R01 B3L522 25-OH Vitamin D Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com Suivre scrupuleusement les instructions

Plus en détail

PRINCIPE. Coffret référence 442635 (200 tests par cartouche) Coffret référence 476836 (400 tests par cartouche) REVISION ANNUELLE Date.

PRINCIPE. Coffret référence 442635 (200 tests par cartouche) Coffret référence 476836 (400 tests par cartouche) REVISION ANNUELLE Date. Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2008 Beckman Coulter, Inc. Créatine kinase Coffret référence 442635 (200 tests par cartouche) Coffret référence 476836 (400 tests par cartouche) Pour utilisation

Plus en détail

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur CA 15-3 SYSTEM fr CA 15-3 2K44 49-1436/R4 B2K442 Faire attention aux modifications R vision de novembre 2009 Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com

Plus en détail

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour test diagnostique in vitro PI-TT.610-FR-V5 Instructions Utilisation visée

Plus en détail

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Pour utilisation diagnostique in vitro CL Chlorure Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17652 Coffret

Plus en détail

7900003 24 Tests Circulating Tumor Cell Control Kit

7900003 24 Tests Circulating Tumor Cell Control Kit 7900003 24 Tests Circulating Tumor Cell Control Kit 1 APPLICATION Pour usage in vitro Le kit CELLSEARCH Circulating Tumor Cell Control Kit est conçu pour être utilisé comme contrôle de dosage pour vérifier

Plus en détail

Testosterone EXPLORER DE NOUVEAUX DOMAINES. ARCHITECT 2nd Generation DOSAGE SENSIBLE ET EXACT. Put science on your side.**

Testosterone EXPLORER DE NOUVEAUX DOMAINES. ARCHITECT 2nd Generation DOSAGE SENSIBLE ET EXACT. Put science on your side.** EXPLORER DE NOUVEAUX DOMAINES ARCHITECT nd Generation Testosterone DOSAGE SENSIBLE ET EXACT * Une Promesse pour la Vie ** Mettre la science à vos côtés Put science on your side.** * Pourquoi doser la testostérone?

Plus en détail

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

PRINCIPE. Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17657. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Pour utilisation diagnostique in vitro K Potassium Coffret référence 472095 Coffret référence 450214 Coffret référence A17652 Coffret

Plus en détail

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Lactate déshydrogénase Coffret référence 442660 Pour utilisation diagnostique in vitro REVISION ANNUELLE Revu par : Date Revu par

Plus en détail

Ferritin B7K592. (Ferritine) SYSTEM. Ferritin /R4 7K59. Faire attention aux modifications R vision de mai 2010

Ferritin B7K592. (Ferritine) SYSTEM. Ferritin /R4 7K59. Faire attention aux modifications R vision de mai 2010 SYSTEM fr Ferritin 7K59 49-3626/R4 B7K592 Ferritin (Ferritine) Faire attention aux modifications R vision de mai 2010 Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com

Plus en détail

RUBELLA IgG. Utilisation

RUBELLA IgG. Utilisation RUBELLA IgG 34430 Utilisation Généralités Principe du test Le test Access Rubella IgG utilise une technique immunoenzymatique chimioluminescente à particules paramagnétiques pour la détermination qualitative

Plus en détail

BÜHLMANN fcal TM turbo

BÜHLMANN fcal TM turbo BÜHLMANN fcal TM turbo Dosage de la calprotectine par turbidimétrie Pour utilisation professionnelle Coffret de réactifs B-KCAL-RSET Revision date: 2015-11-05 BÜHLMANN LABORATORIES AG Baselstrasse 55 CH

Plus en détail

OV MONITOR. Précaution

OV MONITOR. Précaution OV MONITOR 386357 Précaution Avertissement Utilisation Pour les Etats-Unis uniquement, la loi fédérale restreint ce produit à la vente et à la distribution par ou sur l ordre d un médecin, ou à un laboratoire

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 300 C 1.0 Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Plus en détail

Marqueurs sériques. E.Roussel 14 juin 2013

Marqueurs sériques. E.Roussel 14 juin 2013 Marqueurs sériques E.Roussel 14 juin 2013 Les marqueurs dans la prise en charge des kystes ovariens présumés bénins Patientes avec kyste répondant aux critères échographiques de bénignité selon la classification

Plus en détail

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Le personnel de laboratoire travaillant en contact avec des agents infectieux peut contracter des infections par le biais

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

TVITD-ELISA Cisbio Bioassays - Novembre 2012 - Modèle 01

TVITD-ELISA Cisbio Bioassays - Novembre 2012 - Modèle 01 1. NOM ET DESTINATION Trousse de dosage immunoenzymatique pour la mesure quantitative in vitro de la 25 hydroxyvitamine D2 et D3 (25(OH)Vitamine D2 et 25(OH)Vitamine D3) dans le sérum. 2. INTRODUCTION

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml.

PROTEINE URINE (URP) DIMENSIONS KIT REF 39064 F360 Analyseur F560 Analyseur R1 3x100 ml Σ R1 3x100 ml Σ CAL 1x5 ml. PROTEINE URINE (URP) USAGE PREVU Pour la détermination quantitative in vitro des Protéines Totales dans l urine et le liquide cérébrospinal (CSF). Ce produit est destiné à l utilisation sur les instruments.

Plus en détail

Contrôle Interne de Qualité en Hématologie

Contrôle Interne de Qualité en Hématologie Guide pratique de Contrôle Introduction Contrôle Interne de Qualité en Hématologie Outre la compétence du biologiste et la validation des techniques (cf. guide SH GTA 04), l'utilisation et la correcte

Plus en détail

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 103 %TUV 1.0 Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm 2016-02-03 (révision

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

RÉACTIFS NOM : MESOMARK UTILISATION PRÉVUE RÉSUMÉ ET EXPLICATION DU TEST PRINCIPES BIOLOGIQUES DE LA PROCÉDURE

RÉACTIFS NOM : MESOMARK UTILISATION PRÉVUE RÉSUMÉ ET EXPLICATION DU TEST PRINCIPES BIOLOGIQUES DE LA PROCÉDURE TM NOM : MESOMARK UTILISATION PRÉVUE MESOMARK de Fujirebio Diagnostics, Inc. (FDI) est un dosage immuno-enzymatique par la méthode ELISA (Enzyme-Linked Immunosorbent Assay) pour la mesure quantitative

Plus en détail

Human Epo Immunoassay

Human Epo Immunoassay Quantikine IVD ELISA Human Epo Immunoassay Référence DEP00 Ce document contient le protocole de dosage qui doit impérativement être lu dans son intégralité avant utilisation du produit. Concernant les

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse PROTOCOLE POUR LA VALIDATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN CHIMIE DR-12-VMC Édition : 6 mars 2015

Plus en détail

Conserver tous les réactifs entre 2 et 8 C. Tous le s réactifs sont prêts à l emploi après avoir atteint la température ambiante du laboratoire.

Conserver tous les réactifs entre 2 et 8 C. Tous le s réactifs sont prêts à l emploi après avoir atteint la température ambiante du laboratoire. Méthode d Immunofluorescence en Générale NOTICE POUR PRODUITS DE DIAGNOSTICS IN VITRO (IVD) USAGE PREVU Les composants indiqués ci-dessous peuvent être utilisés pour la détection des anticorps dans le

Plus en détail

HIV Ag/Ab Combo (Ag/Ac VIH Combo)

HIV Ag/Ab Combo (Ag/Ac VIH Combo) SYSTEM fr HIV Ag/Ab Combo 4J27 48-3644/R4 B4J272 HIV Ag/Ab Combo (Ag/Ac VIH Combo) Faire attention aux modifications R vision de f vrier 2009 Pour de plus amples informations, contacter le Service Clients

Plus en détail

Anti-Tg B2K462 SYSTEM. Anti-Tg /R2 2K46

Anti-Tg B2K462 SYSTEM. Anti-Tg /R2 2K46 SYSTEM F Anti-Tg 2K46 B2K462 56-7031/R2 Anti-Tg Lire attentivement cette notice avant d'utiliser le dosage et suivre scrupuleusement les instructions. La fiabilit des r sultats du dosage ne peut pas tre

Plus en détail

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur Légende des symboles utilisés

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur  Légende des symboles utilisés system fr Syphilis TP 8D06 49-1266/R1 B8D0T2 Syphilis TP Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com Les instructions de cette notice doivent être

Plus en détail

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES...

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... 3 5. CONDITIONS SPÉCIALES À RESPECTER... 3 5.1 RESTRICTIONS

Plus en détail

Kit de test Synovasure PJI Lateral Flow Test

Kit de test Synovasure PJI Lateral Flow Test Kit de test Synovasure PJI Lateral Flow Test Test de détection des taux d'alpha-défensines pour le diagnostic de l'infection périprothétique articulaire Distribué par Pour des informations supplémentaires

Plus en détail

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 Réactif Beckman Coulter REF A53727 Le dosage immunologique QMS Tacrolimus est destiné à déterminer la quantité de tacrolimus dans le sang

Plus en détail

Stratégie de l ISO 2016-2020

Stratégie de l ISO 2016-2020 stratégie Stratégie de l ISO 2016-2020 Le monde va loin quand il s accorde L ISO est une organisation internationale non gouvernementale, inde pendante, compose e de 165 organismes nationaux de normalisation.

Plus en détail

TSH B7K622 SYSTEM TSH /R3 7K62. Faire attention aux modifications R vision de juin 2010

TSH B7K622 SYSTEM TSH /R3 7K62. Faire attention aux modifications R vision de juin 2010 SYSTEM fr TSH 7K62 49-5780/R3 B7K622 TSH Faire attention aux modifications R vision de juin 2010 Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com Suivre

Plus en détail

Notification technique Mesures immédiates requises

Notification technique Mesures immédiates requises ABBOTT AG Neuhofstrasse 23 6341 Baar Date 13 avril 2007 Notification technique Mesures immédiates requises Produit Analyseurs ARCHITECT i2000 et i2000 SR Références 8C8901 et 3M7401 Tous les numéros de

Plus en détail

Système BD Vacutainer - Tubes à prélèvement 1. Principaux formats de tubes

Système BD Vacutainer - Tubes à prélèvement 1. Principaux formats de tubes 1 Système BD Vacutainer - Tubes à prélèvement 1. Principaux formats de tubes Différents formats de tubes BD Vacutainer sont disponibles... 2 2. Bouchon sécurité BD Hemogard L utilisation du bouchon BD

Plus en détail

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Pour la purification de l ADN génomique des kits de prélèvements Oragene et ORAcollect. Pour tout protocole et

Plus en détail

CanAg NSE EIA. Prod. No. 420-10. UTILISATION Le Kit CanAg NSE EIA est destiné à la détermination quantitative du NSE dans le sérum humain.

CanAg NSE EIA. Prod. No. 420-10. UTILISATION Le Kit CanAg NSE EIA est destiné à la détermination quantitative du NSE dans le sérum humain. CanAg NSE EIA Prod. No. 420-10 Instructions d utilisation Kit de Test Immunoenzymatique 2009-11 Pour 96 déterminations UTILISATION Le Kit CanAg NSE EIA est destiné à la détermination quantitative du NSE

Plus en détail

Exigences en matière d aptitudes linguistiques pour l obtention du permis d exercice à titre de pharmacien au Canada

Exigences en matière d aptitudes linguistiques pour l obtention du permis d exercice à titre de pharmacien au Canada Exigences en matière d aptitudes linguistiques pour l obtention du permis d exercice à titre de pharmacien au Canada Exigences en matie re d'aptitudes linguistiques pour l'obtention du permis d'exercice

Plus en détail

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux

Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives. Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux Intérêt de la détection de l HPV en Gynécologie : Indications actuelles et perspectives Pr Claude Hocké Hôpital Saint-André CHU Bordeaux INTRODUCTION-CANCER DU COL Ces vingt dernières années, le CANCER

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ 1. PRODUCT AND COMPANY IDENTIFICATION Nom du produit Code du produit 60-8910 Utilisation recommandée: Détergent pour la lessive Distribué par: Access Business Group International

Plus en détail

INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. Analyzer and Influenza A+B FIA. Choisir le mode de l analyseur.

INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. Analyzer and Influenza A+B FIA. Choisir le mode de l analyseur. Eject Analyzer and Influenza FIA INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. PROCÉDURE DU TEST Tous les échantillons cliniques doivent être à température ambiante avant de commencer

Plus en détail

Validation des méthodes d'analyse. Journées Qualité et Chimie 2010 Une démarche qualité au service de la chimie Autrans - 14 octobre 2010

Validation des méthodes d'analyse. Journées Qualité et Chimie 2010 Une démarche qualité au service de la chimie Autrans - 14 octobre 2010 Validation des méthodes d'analyse Journées Qualité et Chimie 2010 Une démarche qualité au service de la chimie Autrans - 14 octobre 2010 Marie-Dominique Blanchin Laboratoire de Chimie Analytique Référentiels

Plus en détail

Cytokeratin Cocktail (AE1 & AE3)

Cytokeratin Cocktail (AE1 & AE3) Identification du Produit Réf. cat. Description 44575 Cytokeratin Cocktail 0,1 M (AE1&AE3) 44576 Cytokeratin Cocktail 1 M (AE1&AE3) 44277 Cytokeratin Cocktail RTU M (AE1&AE3) Définitions Des Symboles P

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Nobilis OR inac, émulsion injectable pour poulets. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Pour une dose de

Plus en détail

Hormones et cancer du sein: de la contraception à la ménopause

Hormones et cancer du sein: de la contraception à la ménopause Hormones et cancer du sein: de la contraception à la ménopause Céline Bouchard, MD, FRCSC Professeure agrégée de clinique Département d obstétrique & gynécologie 1 1 Objectifs En contraception hormonale,

Plus en détail

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Cours de Gé nie Logiciel. Management de Projet

Cours de Gé nie Logiciel. Management de Projet Cours de Management de Projet Introduction 2 1. Composante Acteurs 3 La maîtrise d ouvrage 3 La maîtrise d œ uvre 4 Le comitéde pilotage 4 Le groupe central de projet 5 Les comités technologiques 5 L assistance

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Dosage des médicaments - Digoxine - Lithium - Acide valproïque - Amikacine - Vancomycine - Ciclosporine Dosage des médicaments

Plus en détail

Sonde nitrate. Référence CI-6735. A utiliser avec la référence PS-2147. Page 1 sur 1

Sonde nitrate. Référence CI-6735. A utiliser avec la référence PS-2147. Page 1 sur 1 Sonde nitrate Référence CI-6735 A utiliser avec la référence PS-2147 Page 1 sur 1 Introduction IMPORTANT : TOUJOURS UTILISER DES GANTS ET DES LUNETTES DE PROTECTION POUR MANIPULER DES PRODUITS CHIMIQUES.

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 TP n 3 - Session 2000 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur :

Plus en détail

peuvent apparaitre, et c est pourquoi les résultats doivent être interprétés avec la plus grande prudence. Principes Et Procédures

peuvent apparaitre, et c est pourquoi les résultats doivent être interprétés avec la plus grande prudence. Principes Et Procédures Identification du Produit Réf. cat. Description 44805 TAG-72 0,1 M (B72.3) 44806 TAG-72 1 M (B72.3) 44393 TAG-72 RTU M (B72.3) Définitions Des Symboles P C A E S DIL DOC# DIS prêt à l emploi concentré

Plus en détail

Bayer Environmental Science FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au règlement (CE) N 1907/2006

Bayer Environmental Science FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au règlement (CE) N 1907/2006 MOSCIDE 1/6 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Informations sur le produit Nom commercial MOSCIDE Code du produit (UVP) 79367643 Utilisation Herbicide Société Bayer

Plus en détail

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation J Arnaud DBI, CHU de Grenoble CQE et assurance qualité Méthodes analytiques

Plus en détail

,A MOD LISATION DES D )'#

,A MOD LISATION DES D )'# ,A MOD LISATION DES D )'# -OD LE D UNE )'# 4YPOLOGIE DES )'# )MPTS DANS LES ORGANISATIONS,ES CHANGES INTERDOMAINES,A PROPAGATION DE LA CONFIANCE DE L )'# VERS L UTILISATEUR,O C "OURNON 3'$.3#33) $IVISION

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides»

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» LIGNE DIRECTRICE DE L OCDE POUR LES ESSAIS DE PRODUITS CHIMIQUES Adoptée : 12 mai 1981 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» (Méthode du flacon) 1. I N T R O D U C T I O N C o n n a i s s

Plus en détail

CEA B7K6R2 (ACE) SYSTEM CEA 7K /R1. Faire attention aux modifications R vision de septembre 2009

CEA B7K6R2 (ACE) SYSTEM CEA 7K /R1. Faire attention aux modifications R vision de septembre 2009 SYSTEM fr CEA 7K68 48-9198/R1 B7K6R2 CEA (ACE) Faire attention aux modifications R vision de septembre 2009 Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE.

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE. 1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE. 1.1. Identification de la préparation : Répulsif insectes prêt à l'emploi 1.2. Application (s) et / ou usage (s) : vaporiser sur les tissus

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE. Réactif VITROS Chemistry Products IgA

FEUILLET TECHNIQUE. Réactif VITROS Chemistry Products IgA FEUILLET TECHNIQUE Réactif VITROS Chemistry Products IgA IgA 680 1732 Application Pour usage in vitro. Le réactif VITROS Chemistry Products IgA permet d effectuer le dosage quantitatif de l immunoglobuline

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT HEXAMIDINE MYLAN à 1 POUR MILLE, solution pour application locale. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Hexamidine...

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Conforme au règlement européen CE 1907/2006 et à ses amendements P3-aquanta SI Code 109115E Version 3 Date de révision 16 Mars 2009 1. Identification du produit chimique et

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE. Plaques CK VITROS Chemistry Products

FEUILLET TECHNIQUE. Plaques CK VITROS Chemistry Products Plaques VITROS Chemistry Products 847 9396 847 8034 Application Pour usage in vitro uniquement. Les plaques VITROS Chemistry Products mesurent la concentration de créatine kinase () contenue dans le sérum

Plus en détail

Fidélité des méthodes analytiques (Résolution oeno 5/99)

Fidélité des méthodes analytiques (Résolution oeno 5/99) (Résolution oeno 5/99) Les données concernant la fidélité des méthodes analytiques déterminées par des études collaboratives sont applicables dans les cas suivants : ) Vérification de l'acceptabilité des

Plus en détail

SOFTSOAP LIQUID HAND SOAP PUMP ALOE VERA / SAVON HYDRATATANT POUR LES MAINS POMPE ALOÈS

SOFTSOAP LIQUID HAND SOAP PUMP ALOE VERA / SAVON HYDRATATANT POUR LES MAINS POMPE ALOÈS SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit : SOFTSOAP LIQUID HAND SOAP PUMP ALOE VERA / SAVON HYDRATATANT POUR LES MAINS POMPE ALOÈS Numéro de la FS 200000027089 No.-CAS : Sans

Plus en détail

La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants

La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants Dr. Lechevin Véronique Médecin du travail Dépt Surveillance médicale S.C.P.P. ULB - Erasme - Bordet A. Introduction

Plus en détail

Cisbio Bioassays HYAL-ELISA, pour le dosage de l Acide Hyaluronique

Cisbio Bioassays HYAL-ELISA, pour le dosage de l Acide Hyaluronique Cisbio Bioassays, pour le dosage de l Acide Hyaluronique Contenu du kit SYMBOLE DESCRIPTION QUANTITE MICROPLATE Microplaque de 96 puits recouverts de HABP 1 plaque 12 barrettes sécables de 8 puits (12

Plus en détail

CONCOURS GENERAL DES LYCEES

CONCOURS GENERAL DES LYCEES CONCOURS GENERAL DES LYCEES Spécialité : Biotechnologies SESSION 2014 Epreuve d admission Durée totale de l épreuve : 6 h 1. Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. DRAXIMAGE MD MDP Trousse pour la préparation du médronate de technétium Tc 99m injectable

FICHE SIGNALÉTIQUE. DRAXIMAGE MD MDP Trousse pour la préparation du médronate de technétium Tc 99m injectable FICHE SIGNALÉTIQUE DRAXIMAGE MD MDP Trousse pour la préparation du médronate de technétium Tc 99m injectable Date de révision : juillet 2011 Révision No.: 3 Section 1. Identification du produit chimique

Plus en détail

NOTICE. UVESTEROL D 5000 UI/ml, solution buvable Ergocalciférol

NOTICE. UVESTEROL D 5000 UI/ml, solution buvable Ergocalciférol NOTICE ANSM Mis à jour le : 06/08/2014 Dénomination du médicament UVESTEROL D 5000 UI/ml, solution buvable Ergocalciférol Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament

Plus en détail

Méthode d analyse Détermination de la conductivité dans les effluents; Méthode électrométrique

Méthode d analyse Détermination de la conductivité dans les effluents; Méthode électrométrique Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 115 Cond. 1.0 Édition : 1999-03-02 Révision : 2002-05-06 (2) Méthode d analyse Détermination de la conductivité dans les effluents; Méthode

Plus en détail

: Opalescence Go 6% HP (Tous parfums)

: Opalescence Go 6% HP (Tous parfums) Page 1/5 SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT/DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE 1.1. Identification du produit Code produit : SN/71162, 3I/1002795 Nom du produit : Opalescence Go 6% HP (Tous parfums)

Plus en détail

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses Phrases R et S Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses R1 Explosif à l'état sec R2 Risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres

Plus en détail

Décodage des objectifs fixés à nos VP (Vaporisateurs Personnels) et aux e-liquides par le projet de Directive sur les Produits du Tabac :

Décodage des objectifs fixés à nos VP (Vaporisateurs Personnels) et aux e-liquides par le projet de Directive sur les Produits du Tabac : Décodage des objectifs fixés à nos VP (Vaporisateurs Personnels) et aux e-liquides par le projet de Directive sur les Produits du Tabac : Préambules : tels que sont rédigés les textes de l'article 18 de

Plus en détail

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur

Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur SYSTEM ESTRADIOL fr Estradiol 7K72 49-1122/R3 B7K722 Faire attention aux modifications R vision de novembre 2009 Service Clients : Retrouvez le contact de votre Service Clients Abbott sur www.abbottdiagnostics.com

Plus en détail

: Ajax Je Nettoie Tout Fraîcheur Citron

: Ajax Je Nettoie Tout Fraîcheur Citron Date de publication : 17/10/2014 Date de révision : Version : 1.0 SECTION 1 : Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Forme du produit : Mélange

Plus en détail

NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999)

NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999) NIMP n 10 NORMES INTERNATIONALES POUR LES MESURES PHYTOSANITAIRES NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999) Produit par le Secrétariat

Plus en détail

TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES

TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES AVIS AU LECTEUR La pr sente publication reproduit le texte du

Plus en détail

VORTEX. Non Electrostatic Holding Chamber

VORTEX. Non Electrostatic Holding Chamber VORTEX Non Electrostatic Holding Chamber 1 B1 B2 C A 2 3 D 4 D 5 D 6 7 D 8 9 10 11 12 13 FR Notice d'utilisation Pour l'utilisation à l'hôpital et dans un cabinet médical FR La société PARI GmbH vous remercie

Plus en détail

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs du refus

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs du refus Annexe II Conclusions scientifiques et motifs du refus 4 Conclusions scientifiques Résumé général de l évaluation scientifique de Levothyroxine Alapis et noms associés (voir annexe I) Les indications proposées

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Identification de la substance ou de la préparation Utilisation de la substance / préparation Identification de la société

Plus en détail

CanAg ACE (CEA) EIA. Prod. No. 401-10

CanAg ACE (CEA) EIA. Prod. No. 401-10 CanAg ACE (CEA) EIA Prod. No. 401-10 Instructions d utilisation Kit de Test immunoenzymatique 2009-11 Pour 96 déterminations UTILISATION Le Kit CanAg ACE EIA est destiné à la détermination quantitative

Plus en détail

AIA-PACK TgAb MATERIEL NECESSAIRE MAIS NON FOURNI INDICATION PRESENTATION PRINCIPE DU DOSAGE MATERIEL FOURNI AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS

AIA-PACK TgAb MATERIEL NECESSAIRE MAIS NON FOURNI INDICATION PRESENTATION PRINCIPE DU DOSAGE MATERIEL FOURNI AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS EU rev. TGAB-010413 Attention : cette notice d'utilisation est conforme à la directive 98/79/CE relative aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro et est destinée à être utilisée par des clients

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981

NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981 CODEX STAN 41-1981 Page 1 de 5 1. CHAMP D'APPLICATION NORME CODEX POUR LES PETITS POIS SURGELES CODEX STAN 41-1981 La présente norme s'applique aux petits pois surgelés de l'espèce Pisum sativum L. tels

Plus en détail

Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses»

Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses» Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses» Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses (phrases

Plus en détail

Dosage du 2,4,6-trichloroanisole relargable dans le vin par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009)

Dosage du 2,4,6-trichloroanisole relargable dans le vin par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009) Méthode OIV-MA-AS315-16 Méthode Type IV Dosage du par les bouchons de liège (Résolution OIV-Oeno 296-2009) 1 DOMAINE D'APPLICATION : Contrôle de qualité des bouchons de liège destinés à fermer les bouteilles

Plus en détail

Numéro d'appelen cas d`urgence Tel.: 0041-43 - 399 42 22 Fax.: 0041-43 399 42 23. Renseignements en cas d'urgence : 0049/(0)6154/71-202 (Allemagne)

Numéro d'appelen cas d`urgence Tel.: 0041-43 - 399 42 22 Fax.: 0041-43 399 42 23. Renseignements en cas d'urgence : 0049/(0)6154/71-202 (Allemagne) Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise. Identification de la substance ou de la préparation.. Emploi de la substance / de la préparation Produit de peinture.

Plus en détail