altona altona RealStar CMV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 04/2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr Hamburg Germany

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "altona altona RealStar CMV PCR Kit 1.0 always a drop ahead. 04/2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr. 12 22767 Hamburg Germany"

Transcription

1 altona DIAGNOSTICS altona DIAGNOSTICS RealStar CMV PCR Kit /2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstr Hamburg Germany phone fax always a drop ahead.

2 RealStar CMV PCR Kit 1.0 Pour utilisation avec Mx 3005P QPCR System (Stratagene) VERSANT kpcr Molecular System AD (Siemens) ABI Prism 7500 SDS and 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) LightCycler 480 Instrument II (Roche) Rotor-Gene 3000/6000 (Corbett Research) Rotor-Gene Q5/6 plex Platform (QIAGEN) 0483 Usage en diagnostic in vitro N o de produit: réactions MAN FR-02 Conserver à -25 C C Avril 2015 altona Diagnostics GmbH Mörkenstraße 12 D Hamburg

3 Sommaire 1. Usage prévu Composants du kit Interprétation des résultats Analyse qualitative Analyse quantitative Conservation Matériel requis non fourni Informations générales Description du produit Mises en garde et précautions Mode d emploi Préparation de l échantillon Préparation du Mastermix Préparation de la réaction Evaluation des performances Sensibilité analytique Sensibilité analytique indépendante de la méthode d extraction Sensibilité analytique considérant une méthode d extraction... particulière Spécificité analytique Linéarité Précision Evaluation en diagnostic Répétabilité Limitations et précautions Contrôle qualité Programmation des instruments de PCR en temps réel Paramètres Marqueurs de fluorescence (fluorophores) Profil de température et aquisition du fluorophore Analyse des données Validité du test de diagnostic Test de diagnostic valide (qualitatif) Test de diagnostic invalide (qualitatif) Test de diagnostic valide (quantitatif) Test de diagnostic invalide (quantitatif) Assistance technique Marques commerciales et avis de non-responsabilité Explication des symboles...35 Notes

4 1. Usage prévu Le kit est un test de diagnostic in vitro, basé sur la technologie de PCR en temps réel, pour la détection et la quantification de l ADN spécifique du cytomegalovirus (CMV) dans le plasma humain. Il convient d éviter des cycles répétés de congélation-décongélation (plus de deux fois) car cela peut affecter les performances du test. Les réactifs doivent être congelés en aliquote en cas d utilisation occasionnelle. La conservation à +4 C ne doit pas excéder une période de deux heures. Le Master A et le Master B doivent être conservés à l abri de la lumière. 2. Composants du kit 4. Matériel requis non fourni Couleur du couvercle Bleu Violet Vert Rouge Blanc Composants Master A Master B Nombres de tubes Contrôle interne 1 Étalons 2 Eau ultra-pure Volume [µl/tube] contrôle interne (CI), internal control (IC) 2 Le kit contient quatre étalons (QS1-QS4) 3 pour biologie moléculaire, PCR grade water Instrument adapté à la PCR en temps réel (Chapitre 6: Description du produit) Système ou kit approprié à l extraction des acides nucléiques Centrifugeuse de paillasse avec rotor pour tubes réactionnels de 2 ml Centrifugeuse avec rotor pour microplaques, si sont utilisées des plaques de 96 puits de réaction Vortex Plaques de 96 puits ou tubes de réaction avec matériel de fermeture (optique) correspondant Pipettes (réglables) Cônes avec filtres (jetables) Gants non talqués (jetables) 3. Conservation Le kit est expédié sous glace carbonique. Les composants du kit doivent arriver congelés. Si un ou plusieurs composants ne sont pas congelés à la réception, ou si l un des tubes a été endommagé pendant le transport, merci de contacter altona Diagnostics GmbH pour assistance. Tous les composants doivent être conservés à -25 C C dès leur réception. NOTE Merci de vous assurer que les instruments ont été installés, calibrés, vérifiés et entretenus selon les instructions et les recommandations du fabricant. 6 7

5 5. Informations générales Le cytomégalovirus humain (CMV) est un membre de la famille des Herpesviridae et appartient à la sous famille des Betaherpesvirinae. Il est composé d une capside icosaédrique à double brin d ADN d environ 230 kpb, d un tégument et d une enveloppe externe. Le CMV est présent partout dans le monde et infecte les hommes à tout âge, sans suivre un modèle saisonnier ou épidémique. La séroprévalence du CMV augmente avec l âge dans toutes les populations et s échelonne de 40 à 100%. Comme pour les autres infections par les virus de l herpes, une infection primaire par le CMV se manifeste par des infections latentes ou persistantes. La réactivation du virus peut se produire suite à différents stimuli, en particulier en cas d immunodépression. La grande majorité des infections par le CMV sont asymptomatiques ou subcliniques mais les infections congénitales et les infections chez les patients immunodéprimés peuvent être symptomatiques et sérieuses. Chez les hôtes immunodéprimés, comme les patients greffés, ceux atteints par le VIH ou par un cancer, une infection par le CMV ou sa réactivation peut être fatale. 6. Description du produit Le kit, basé sur la technologie de PCR en temps réel, est un test de diagnostic in vitro conçu pour la détection et la quantification de l ADN spécifique du CMV. Le kit comprend un système d amplification hétérologue (contrôle interne, internal control (IC)) afin d identifier d éventuelles inhibitions de la PCR et de confirmer l intégrité des réactifs du kit. Le test repose sur la technologie de PCR en temps réel, utilisant une réaction d amplification en chaîne par polymérase (PCR) pour l amplification de séquences de cibles spécifiques ainsi que des sondes spécifiques à ces cibles pour la détection de l ADN amplifié. Les sondes sont marquées par un reporter fluorescent et un quencher. Les sondes spécifiques à l ADN du CMV sont marquées par le fluorophore FAM. La sonde spécifique au contrôle interne (IC) est marquée par le fluorophore JOE. L utilisation de sondes associées à des fluorophores différents permet la détection en parallèle de l ADN spécifique du CMV et du contrôle interne (IC) dans les canaux correspondants de l instrument de PCR en temps réel. Le test consiste en deux processus réalisés dans un même tube réactionnel: l amplification par PCR de l ADN cible et du contrôle interne (IC) la détection simultanée des amplicons par des sondes marquées par fluorescence Le kit a été développé et validé pour être utilisé avec les instruments de PCR en temps réel suivants: Mx 3005P QPCR System (Stratagene) VERSANT kpcr Molecular System AD (Siemens) ABI Prism 7500 SDS and 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) LightCycler 480 Instrument II (Roche) Rotor-Gene 3000/6000 (Corbett Research) Rotor-Gene Q 5/6 plex Platform (QIAGEN) Le kit est composé de: Deux Masters (Master A et Master B) Un contrôle interne (IC) Quatre étalons (QS1 QS4) De l eau ultra-pure (pour biologie moléculaire) 8 9

6 Les réactifs du Master A et du Master B contiennent tous les composants nécessaires (tampon, enzymes, amorces et sondes) afin de réaliser en une seule étape l amplification par PCR et la détection spécifique de l ADN du CMV ainsi que le contrôle interne (IC). Les étalons contiennent des concentrations standardisées en ADN spécifique du CMV. Ces étalons ont été calibrés selon les standards internationaux de l OMS pour les techniques d amplification des acides nucléiques du CMV (code NIBSC: 09/162). Les étalons peuvent être utilisés soit individuellement comme contrôle positif soit tous ensembles pour la réalisation d une courbe d étalonnage afin de quantifier le virus CMV dans l échantillon. Les concentrations suivantes sont utilisées: 7. Mises en garde et précautions L utilisation de ce produit est limitée au personnel qualifié et formé aux techniques de PCR en temps réel et aux procédures de diagnostic in vitro. Manipuler les échantillons comme s ils étaient infectieux et/ou dangereux, en accord avec les procédures de sécurité en vigueur dans le laboratoire. Porter des gants jetables non talqués, une blouse de laboratoire et des lunettes de protection lors de la manipulation des échantillons. Eviter les contaminations microbiennes et nucléaires (par ADNase/ARNase) de l échantillon et des composants du kit. Toujours utiliser des pipettes à cônes jetables avec filtre, non contaminées par de l ADNase et de l ARNase. Toujours porter des gants de protection non talqués lors de la manipulation des composants du kit. Étalons QS1 QS2 QS3 QS4 Concentration [UI/µL] 1.00E E E E+01 Utiliser des zones de travail séparées les unes des autres pour les différentes activités de (i) préparation des échantillons, (ii) préparation de la réaction et (iii) les étapes d amplification/détection. Le sens de travail dans le laboratoire doit être unidirectionnel. Porter des gants dans chaque zone de travail et les changer avant d entrer dans une zone différente. Dédier des fournitures et du matériel pour chaque zone de travail et ne pas les déplacer d une zone à une autre. Conserver le matériel positif et/ou potentiellement positif séparément des autres composants du kit. Ne pas ouvrir les tubes/plaques de réaction après l amplification afin d éviter toute contamination par les amplicons. Des témoins additionnels peuvent devoir être testés selon les directives des organisations locales/gouvernementales ou des organismes d accréditation. Ne pas utiliser des composants au-delà de leur date d expiration. Eliminer les échantillons et les déchets de l essai conformément aux règles de sécurité

7 8. Mode d emploi 8.1 Préparation de l échantillon Pour toute information complémentaire ou assistance technique sur le prétraitement et la préparation des échantillons, merci de contacter notre support technique: L ADN extrait constitue l échantillon de départ pour le kit RealStar CMV PCR Kit 1.0. La qualité de l ADN extrait a un impact significatif sur les performances de l ensemble du test. Il est important de s assurer que le système d extraction des acides nucléiques utilisé est compatible avec la technologie de PCR en temps réel. Le kit d extraction des acides nucléiques suivant a été validé pour être utilisé avec le kit : QIAamp MinElute Virus Spin Kit (QIAGEN) Afin d augmenter la sensibilité du système, le protocole du kit QIAamp MinElute Virus Spin (QIAGEN) peut être modifié selon le tableau 3: Adaptation du protocole pour le kit QIAamp MinElute Virus Spin (QIAGEN) (page 24). téléphone: +49-(0) Préparation du Mastermix Tous les réactifs doivent être complètement décongelés, homogénéisés (par pipetage ou léger vortexage) et brièvement centrifugés avant utilisation. Le kit contient un contrôle interne (IC) hétérologue pouvant être utilisé soit comme contrôle d inhibition de la PCR soit comme contrôle de la préparation de l échantillon (extraction de l acide nucléique) et de l inhibition de la PCR. Si la préparation des échantillons s effectue sur une colonne comportant des tampons de lavage à l éthanol, une étape de centrifugation supplémentaire de 10 minutes à environ x g (~ tr/min), dans un nouveau tube à essai, est vivement recommandée avant l élution des acides nucléiques. NOTE Si le contrôle interne (IC) est utilisé comme contrôle d inhibition de la PCR, mais non comme contrôle de préparation de l échantillon, le Mastermix doit être préparé selon le schéma de pipetage suivant: Nombre de réactions 1 12 Master A 5 µl 60 µl L utilisation d ARN porteur (carrier) est crucial pour l efficacité de l extraction et la stabilité de l acide nucléique extrait. L éthanol est un fort inhibiteur de la PCR en temps réel. Si votre système de préparation des échantillons utilise des tampons de lavage à l éthanol, assurez vous d éliminer toute trace d éthanol avant de procéder à l élution de l acide nucléique. Master B 15 µl 180 µl Contrôle interne (IC) 1 µl 12 µl Volume de Mastermix 21 µl 252 µl 12 13

8 Si le contrôle interne (IC) est utilisé comme contrôle de préparation de l échantillon et d inhibition de la PCR, le contrôle interne (IC) doit être ajouté au moment de la procédure d extraction de l acide nucléique. Quelque soit la méthode ou le système utilisé pour l extraction de l acide nucléique, le contrôle interne (IC) ne doit jamais être ajouté directement à l échantillon. Il doit toujours être ajouté au mélange échantillon/tampon de lyse. Le volume du contrôle interne à ajouter dépend toujours et uniquement du volume d élution, dont il représente 10%. Par exemple si l acide nucléique doit être élué dans 60 µl de tampon d élution ou d eau, 6 µl du contrôle interne par échantillon doivent être ajoutés au mélange échantillon/tampon de lyse. NOTE Ne jamais ajouter le contrôle interne directement à l échantillon! 8.3 Préparation de la réaction Pipeter 20 µl de Mastermix dans chacun des puits nécessaires d une plaque 96 puits ou d un tube permettant les détections optiques. Ajouter 10 µl de l échantillon (éluat issu de l extraction des acides nucléiques) ou 10 µl des contrôles (étalons, contrôles positifs ou négatifs). Veiller à ce qu au moins un contrôle positif et un contrôle négatif soient utilisés par essai. Pour une analyse quantitative, tous les étalons (QS1 à QS4) doivent être utilisés. Homogénéiser avec soin les échantillons et les contrôles avec le Mastermix par pipettage. Couvrir la plaque de 96 puits avec un film adhésif transparent approprié et les tubes réactionnels à l aide des couvercles appropriés. Centrifuger les plaques de 96 puits à l aide d un rotor à microplaques pendant 30 secondes à environ 1000 x g (~ 3000 tr/min). Si le IC a été ajouté pendant la phase de préparation de l échantillon, le Mastermix doit être préparé selon le schéma de pipetage suivant: Nombre de réactions (rxns) 1 12 Préparation de la réaction Mastermix 20 µl Echantillon ou contrôle 10 µl Volume total 30 µl Master A 5 µl 60 µl Master B 15 µl 180 µl Volume de Mastermix 20 µl 240 µl 9. Programmation des instruments de PCR en temps réel Pour obtenir des informations générales sur la préparation et la programmation des différents instruments de PCR en temps réel, veuillez consulter les manuels d utilisation des instruments respectifs. Pour des instructions de programmation relative à l utilisation du kit avec un instrument de PCR en temps réel spécifique, merci de contacter notre support technique

9 9.1 Paramètres 10. Analyse des données Définir les paramètres suivants: Paramètres Volume de réaction 30 µl Pour des informations de base concernant l analyse des données sur un instrument de PCR en temps réel spécifique, merci de se référer au manuel concerné. Pour des informations détaillées concernant l analyse des données avec le kit sur différents instruments de PCR en temps réel, merci de contacter notre support technique. Taux de rampe Référence passive par défaut ROX 10.1 Validité du test de diagnostic 9.2 Marqueurs de fluorescence (fluorophores) Test de diagnostic valide (qualitatif) Définir les marqueurs de fluorescence (fluorophores): Détection Nom du marqueur Reporter Quencher ADN spécifique au CMV CMV FAM (aucun) Contrôle interne IC JOE (aucun) Pour qu un test de diagnostic qualitatif soit valide, les valeurs suivantes des contrôles doivent être obentues: Nom du contrôle Canal de détection FAM Canal de détection JOE Contrôle positif (QS) POSITIF POSITIF Contrôle négatif NEGATIF POSITIF 9.3 Profil de température et aquisition du fluorophore Définir le profil de température et l aquisition du fluorophore: Test de diagnostic invalide (qualitatif) Dénaturation Étape Nombre cycles Aquisition Temperature Durée Stationnaire C 10:00 min Amplification Cyclique C 0:15 min 58 C 1:00 min Un test de diagnostic qualtitatif est invalide, (i) si l essai n est pas complet ou (ii) si les différentes conditions de contrôle pour un test de diagnostic valide ne sont pas remplies. En cas d invalidité du test de diagnostic, répéter le test avec les acides nucléiques purifiés restants ou recommencer depuisc l échantillon de départ. 1 hold, 2 cycling 16 17

10 Test de diagnostic valide (quantitatif) 10.2 Interprétation des résultats Un test de diagnostic quantitatif est valide si toutes les conditions de validation des contrôles sont remplies (Chapitre : Test de diagnostic valide (qualitatif)). De plus, pour des résultats quantitatifs précis, il est nécessaire de s assurer de la validité de la courbe d étalonnage générée. Pour un test de diagnostic quantitatif valide, les paramètres de contrôles suivants doivent être obtenus: Analyse qualitative N de Canal de Canal de l échantillon détection FAM détection JOE Interprétation des résultats A POSITIF POSITIF* ADN spécifique au CMV détecté. Paramètres de contrôle Valeurs valides Pente / Efficacité de la PCR 85% / 115% R carré (R 2 ) > 0.98 B NEGATIF POSITIF C NEGATIF NEGATIF ADN spécifique au CMV non détecté. L échantillon ne contient pas de quantités détectables d ADN au CMV. Inhibition de la PCR ou défaillance des réactifs. Répéter le test à partir de l échantillon d origine ou bien prélever et tester un nouvel échantillon. NOTE Les différents instruments de PCR en temps réel n affichent pas tous les paramètres donnés par le logiciel. Pour des informations détaillées, merci de vous référer au manuel de votre instrument Test de diagnostic invalide (quantitatif) Un test de diagnostic quantitatif est invalide, (i) si l essai n est pas complet ou (ii) si les différentes conditions de contrôle pour un test de diagnostic valide ne sont pas remplies. * La détection du contrôle interne (IC) dans le canal de détection JOE n est pas requise pour des résultats positifs dans le canal de détection FAM. De hautes charges virales en CMV dans l échantillon peuvent conduire à des signaux absents ou très faibles pour le contrôle interne. Un résultat positif spécifique du CMV peut être attendu avec un taux supérieur à 95%, si l échantillon analysé contient au moins UI de CMV par ml d échantillon d origine (intervalle de confiance 95%: UI/mL). Ainsi que pour tout test de diagnostic, les résultats obtenus avec le kit RealStar CMV PCR Kit 1.0 doivent être interprétés en prenant en compte tous les symptômes cliniques et les résultats du laboratoire. En cas d invalidité du test de diagnostic, répéter le test avec les acides nucléiques purifiés restants ou recommencer depuis l échantillon de départ

11 Analyse quantitative NOTE Le kit fournit quatre étalons (QS). Afin de générer une courbe d étalonnage pour les analyses quantitatives, les QS doivent être définis comme des standards avec des concentrations appropriées (chapitre 6: description du produit). Pour l analyse quantitative, une courbe d étalonnage est générée à partir d étalons de concentration connue. C t = Cycle seuil C t = m log (N 0 ) + b m = Pente N o = Concentration initiale b = Ordonnée à l origine La concentration de l échantillon est affichée en UI/µL et se réfère à la concentration de l éluat. Afin de déterminer la charge virale de l échantillon d origine, la formule suivante doit être appliquée: Charge virale (échantillon) [UI/mL] = Volume (Eluat) [µl] x Charge virale (Eluat) [UI/µL] Volume d échantillon [ml] La concentration de l échantillon peut alors être déterminée comme suit: N 0 = 10 (Ct-b)/m 11. Evaluation des performances A B La performance analytique du kit a été évaluée à l aide de l ADN spécifique du CMV préalablement quantifié. Les étalons ont été calibrés en accord avec le 1 er standard international de l OMS concernant les techniques d amplification des acides nucléiques pour le CMV (code NIBSC: 09/162). Fluorescence Threshold Cycle Cycle Number Log Concentration Figure 1: (A) Etalons de quantification (en noir), un échantillon positif au CMV (en rouge) et un échantillon négatif (en bleu) affichés dans l écran d amplification; (B) analyse de la courbe d étalonnage 11.1 Sensibilité analytique La sensibilité analytique (ou limite de détection LoD) du kit RealStar CMV PCR Kit 1.0 est définie comme étant la concentration de molécules d ADN spécifique au virus CMV qui peuvent être détectées avec un taux supérieur à 95%. La sensibilité analytique peut être déterminée soit de manière indépendante de la méthode d extraction des acides nucléiques à partir d échantillons de concentration connue en ADN du CMV, soit en prenant en considération une méthode d extraction des acides nucléiques à partir d échantillons de plasma de concentration connue en ADN du CMV connue

12 Sensibilité analytique indépendante de la méthode d extraction Des dilutions en série de l ADN du CMV ont été réalisées de 1.21 UI/µL à nominal UI/µL et analysées en utilisant le kit en combinaison avec les instruments de PCR en temps réel suivants: Mx 3005P QPCR System (Stratagene) ABI Prism 7500 SDS and 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) LightCycler 480 Instrument II (Roche) Rotor-Gene 3000/6000 (Corbett Research) / Rotor-Gene Q 5/6 plex Platform (QIAGEN) Les essais ont été réalisés sur deux jours différents, chacun avec huit réplicats par concentration à chaque fois. Les résultats ont été déterminés par analyse probit. Tableau 1: Résultats de PCR pour le calcul de la sensibilité analytique du kit RealStar CMV PCR Kit 1.0 sur l instrument Mx 3005PTM QPCR System (Stratagene) [C] initiale [UI/µL] Nombre de cycles Nb de résultats positifs Taux de succès [%] Tableau 2: Sensibilité analytique indépendante de la méthode d extraction des acides nucléiques avec le kit déterminée par analyse Probit sur les différents instruments de PCR en temps réel. Instrument LoD (p 0.05) Intervalle de confiance (IC: 95%) ABI Prism 7500 Fast SDS UI/µL UI/µL Rotor-Gene 6000/Q 5/6 plex UI/µL UI/µL LightCycler 480 Instrument II UI/µL UI/µL Mx 3005P TM QPCR System UI/µL UI/µL Sensibilité analytique considérant une méthode d extraction particulière La sensibilité analytique considérant une méthode particulière d extraction des acides nucléiques a été déterminée en utilisant des dilutions en série selon le 1 er standard international de l OMS pour les techniques d amplification des acides nucléiques pour le CMV (code NIBSC: 09/162), soit de 316 UI/mL à 0.03 UI/mL dans des plasmas EDTA négatifs au CMV. Sur deux jours, huits aliquots par concentration ont été soumis à l extraction de l acide nucléique, en utilisant le kit QIAamp MinElute Virus Spin (QIAGEN). Le protocole du kit QIAamp MinElute Virus Spin (QIAGEN) a été adapté comme décrit dans le tableau 3 (page 24) NTC

13 Tableau 3: Adapations du protocole pour le kit QIAamp MinElute Virus Spin (QIAGEN) Protocole Qiagen [µl] Adaptation [µl] Echantillon Protease Tampon de lyse (AL) Ethanol 1 (abs.) Tampon de lavage (AW1) Tampon de lavage (AW2) Ethanol 2 (abs.) ajouté au mix échantillon/tampon de lyse 2 3 ème étape de lavage Chaque éluat a été analysé en utilisant le kit en combinaison avec les instruments de PCR en temps réel suivants: Tableau 4: Les résultats de PCR utilisés pour le calcul de la sensibilité analytique considérant la méthode d extraction des acides nucléiques du kit en combinaison avec l instrument LightCycler 480 Instrument II (Roche): [C] initiale [UI/mL] Nombre de cycles Nb de résultats positifs Taux de succès [%] NTC Mx 3005P QPCR System (Stratagene) ABI Prism 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) LightCycler 480 Instrument II (Roche) Rotor-Gene 6000 (Corbett Research) / Rotor-Gene Q 5/6 plex Platform (QIAGEN) Tableau 5: Sensibilité analytique considérant la méthode d extraction des acides nucléiques pour le kit déterminée par analyse Probit en combinaison avec les différents instruments de PCR en temps réel. Les résultats ont été déterminés par analyse Probit. Instrument LoD (p 0.05) Intervalle de confiance (I 95%) ABI Prism 7500 Fast SDS UI/mL UI/mL Rotor-Gene 6000/ Q 5/6 plex UI/mL UI/mL LightCycler 480 Instrument II UI/mL UI/mL Mx 3005P TM QPCR System UI/mL UI/mL 24 25

14 11.2 Spécificité analytique La spécificité analytique du kit est assurée par une sélection minutieuse des oligonucléotides (amorces et sondes). Les séquences de ces derniers ont été comparées aux séquences publiques disponibles afin de s assurer que toutes les souches intéressantes de CMV seront détectées. Plus d une centaine d échantillons de plasma négatifs au CMV ont été analysés avec le kit. Aucun n a présenté de signal positif spécifique au CMV, alors que tous ont montré un signal valide pour le IC. De plus, la spécificité du kit a été évaluée en testant un panel d ADN/ARN génomique extrait à partir d autres herpèsvirus ou d autres pathogènes importants chez des patients immunodéprimés. Tableau 6: Les organismes testés afin de démontrer la spécificité analytique du kit RealStar CMV PCR Kit 1.0 Organismes Canal FAM (CMV) Canal JOE (IC) Herpes simplex virus 1 Négatif Valide Herpes simplex virus 2 Négatif Valide Varicella-Zoster virus Négatif Valide Epstein-Barr virus Négatif Valide Human herpesvirus 6 A Négatif Valide Human herpesvirus 6 B Négatif Valide Human herpesvirus 7 Négatif Valide Human herpesvirus 8 Négatif Valide Parvovirus B19 Négatif Valide BK virus Négatif Valide JC virus Négatif Valide Simian virus 40 Négatif Valide Hepatitis A virus Négatif Valide Hepatitis B virus Négatif Valide Hepatitis C virus Négatif Valide Human immunodeficiency virus I Négatif Valide Le kit n a présenté aucune réaction croisée avec l un des organismes spécifiés ci-dessus

15 11.3 Linéarité La linéarité du kit a été évaluée par l analyse d une série de dilutions logarithmiques d ADN spécifique du CMV en utilisant des concentrations variants de 1.21 UI/µL à 1.21 x 10 9 UI/µL, avec les instruments de PCR en temps réel suivants: A Mx 3005P QPCR System (Stratagene) ABI Prism 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) LightCycler 480 Instrument II (Roche) Rotor-Gene 6000 (Corbett Research) / Rotor-Gene Q 5/6 plex Platform (QIAGEN) Chaque concentration a été analysée en huit réplicats par instrument de PCR en temps réel. Result [UI/µL] B y = 1.035x R 2 = Result [UI/µL] C y = 1.023x R 2 = Log 10 Nominal CMV DNA Input Concentration [UI/µL] Log 10 Nominal CMV DNA Input Concentration [UI/µL] Result [UI/µL] D y = 1.028x R 2 = Result [UI/ µl] E y = 1.041x R 2 = Log 10 Nominal CMV DNA Input Concentration [UI/µL] Log 10 Nominal CMV DNA Input Concentration [UI/µL] Figure 2: Courbes d amplification sur ABI Prism 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) [A] et de régression linéaire des dilutions en série sur ABI Prism 7500 Fast SDS (Applied Biosystems) [B], sur Mx 3005PTM QPCR System (Stratagene) [C], sur LightCycler Instrument 480 II (Roche) [D], et sur Rotor-Gene 6000 (Corbett Research) / Rotor-Gene Q 5/6 plex Platform (QIAGEN) [E]

16 11.4 Précision 11.5 Evaluation en diagnostic Les données de précision du kit ont été déterminées comme étant la variabilité intra-essai (variabilité au sein d une expérience), la variabilité inter-essai (variabilité entre différentes expériences) et la variabilité inter-lot (variabilité entre différents lots de production). La variabilité des données est exprimée en termes d écart type, de variance et de coefficient de variation. Les données sont basées sur l analyse quantitative d un contrôle positif fort (HPC: 121 UI/µL), sur la valeur du cycle seuil (C t ) d un contrôle positif faible (LPC: 1.8 UI/µL) et sur le contrôle interne (IC). Au moins huit réplicats par échantillon ont été analysés. Le kit a été évalué par une étude comparative avec un test de PCR en temps réel marqué CE de chez Abbott Diagnostics. 124 échantillons de plasma EDTA ont été évalués lors de tests de routine de dépistage du CMV. Le système d extraction des acides nucléiques utilisé est le m2000sp (Abbott Diagnostics). Les échantillons ont ensuite été analysés par le kit de détection du CMV par RT-PCR d Abbott Diagnostics, marqué CE, sur l instrument m2000rt (Abbott Diagnostics). Les éluats d ADN ont été conservés à -20 C puis réutilisés avec le kit sur l instrument m2000rt (Abbott Diagnostics). Tableau 7: Données de précision pour le kit en terme de coefficient de variation de la variance totale sur différents instruments de PCR en temps réel. Tableau 8: Resultats de l évaluation de la sensibilité et de la spécificité en diagnostic du kit. Instrument de PCR en temps réel Contrôle positif fort Variance totale / Coefficient de Variation (%) Contrôle positif faible Contrôle interne (IC) POSITIF NEGATIF ABI Prism 7500 Fast SDS LightCycler 480 Instrument II Rotor-Gene 6000 / Q 5/6 plex Mx 3005P TM QPCR System Abbott CMV PCR Kit POSITiF NEGATIF La sensibilité et la spécificité du kit comparée au kit de RT-PCR de détection du CMV d Abbott Diagnostic est de 99.04% et 100% respectivement

17 Log Results y = = 0.988x 0,988x R 2 = Log Log 10 Results 10 Results Abbott Abbott CMV CMV System System Figure 3: Corrélation des résultats de quantification du CMV entre le kit RealStar CMV PCR Kit 1.0 et le kit de PCR en temps réel d Abott. La corrélation est de R = Répétabilité La spécificité, la sensibilité et la précision du kit ont été évaluées à l aide de panel de compétence établis pour le CMV. Afin de s assurer de la répétabilité du kit, un panel de compétence ainsi que des échantillons cliniques caractérisés ont été analysés de manière régulière. 12. Limitations et précautions L utilisation de ces produits est limitée au personnel compétent et formé aux techniques de PCR en temps réel et aux procédures de diagnostic in vitro. Le respect des bonnes pratiques de laboratoire est essentiel pour garantir le bon fonctionnement de ce test. Une attention particulière doit être aportée à la préparation des échantillons afin de préserver la pureté des composants du kit. Tous les réactifs doivent faire l objet d une surveillance étroite afin d éviter impuretés et contaminations. Tout réactif suspect doit être éliminé. Il est nécessaire de respecter les procédures de prélèvement, de transport, de conservation et de traitement des échantillons afin d assurer les performances optimales du test. Ce test n est pas destiné à être réalisé directement sur l échantillon. Des méthodes appropriées d extraction des acides nucléiques doivent être employées avant son utilisation. La présence d inhibiteurs de PCR est susceptible d entraîner des résultats faussement négatifs ou erronés. De potentielles mutations dans les zones cibles du génome du virus couvertes par l amorce et/ou les sondes du test peuvent empêcher la détection de pathogènes. Le kit est un test de diagnostic. En conséquence, ses résultats doivent être interprétés en prenant en considération l ensemble des symptômes cliniques et des résultats obtenus en laboratoire

18 13. Contrôle qualité 16. Explication des symboles Conformément au système de management de la qualité d altona Diagnostics GmbH, certifié ISO EN 13485, chaque lot du est testé selon des spécifications prédéfinies afin de garantir une qualité constante des produits. 14. Assistance technique Pour obtenir une assistance sur nos produits, merci de contacter notre support technique: téléphone: +49-(0) Dispositif médical de diagnostic in vitro Référence produit Numéro de lot Contient suffisament pour réaliser n tests (rxns) Limites de température 15. Marques commerciales et avis de non-responsabilité RealStar (altona Diagnostics GmbH); Mx 3005P (Stratagene); ABI Prism (Applied Biosystems); HighPure, LightCycler (Roche); Rotor-Gene, QIAamp (QIA- GEN); VERSANT (Siemens). Version À utiliser avant le Les noms et marques déposés cités dans ce document, même si non mentionnés comme tels, ne doivent pas être considérés comme non protégés par la loi. Attention Le kit est un test de diagnostic in vitro, marqué CE conformément à la Directive européenne 98/79/CE relative aux dispositifs de diagnostic in vitro. Produit distribué dans certains pays uniquement. Lire les instructions d utilisation Fabricant 2015 altona Diagnostics GmbH; tous droits réservés

Notice d utilisation M5-01-002. Epigenomics AG, 10178 Berlin, Allemangne

Notice d utilisation M5-01-002. Epigenomics AG, 10178 Berlin, Allemangne Notice d utilisation Avant d utiliser ce kit, veuillez lire attentivement la notice et suivre scrupuleusement les instructions afin de garantir la fiabilité et la pertinence des résultats des tests. IFU

Plus en détail

Maxwell 16 Blood DNA Purification System

Maxwell 16 Blood DNA Purification System Manuel Technique Maxwell 16 Blood DNA Purification System Attention, cartouches à manipuler avec précaution, les bords scellés peuvent être tranchants. 2800 Woods Hollow Rd. Madison, WI USA Dispositif

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Isolement automatisé d ADN génomique à partir de culots de cellules sanguines à l aide de l appareil Tecan Freedom EVO -HSM Workstation

Isolement automatisé d ADN génomique à partir de culots de cellules sanguines à l aide de l appareil Tecan Freedom EVO -HSM Workstation PROTOCOLE AUTOMATISÉ Isolement automatisé d ADN génomique à partir de culots de cellules sanguines à l aide de l appareil Tecan Freedom EVO -HSM Workstation Mode d emploi des produits A1751 et A2751 Réservé

Plus en détail

PRINCIPES DE LA PROCÉDURE

PRINCIPES DE LA PROCÉDURE Simplexa CMV REF MOL2200 Rev. D Test PCR en temps réel pour la mesure in vitro du Cytomégalovirus (CMV). Pour diagnostic in vitro APPLICATION Le test Focus Diagnostics Simplexa CMV est conçu pour le dosage

Plus en détail

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage 2 HTS 3 Immunologie / Immunologie Informations Techniques 3 I 2 ELISA 96 Puits 3 I 4 ELISA 96 Puits en Barrettes 3 I 6 en Barrettes de 8 Puits 3 I 7 en Barrettes de 12 Puits 3 I 8 en Barrettes de 16 Puits

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 11 Détection quantitative du soja Roundup Ready par PCR en temps réel N. Foti WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL

Plus en détail

841 000 Capital Head Offices : 30 chemin des Mouilles 69290 GREZIEU LA VARENNE - FRANCE SIRET : 497 802 165 000 17 TVA intracee : FR 3649780216500017

841 000 Capital Head Offices : 30 chemin des Mouilles 69290 GREZIEU LA VARENNE - FRANCE SIRET : 497 802 165 000 17 TVA intracee : FR 3649780216500017 1 CATALOGUE MATERIALS ET CONSUMABLES May 2015 V6 841 000 Capital Head Offices : 30 chemin des Mouilles 69290 GREZIEU LA VARENNE - FRANCE SIRET : 497 802 165 000 17 TVA intracee : FR 3649780216500017 Tel

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

COBAS AmpliPrep/COBAS TaqMan CMV Test CMVCAP

COBAS AmpliPrep/COBAS TaqMan CMV Test CMVCAP COBAS AmpliPrep/COBAS TaqMan CMV Test DESTINÉ AU DIAGNOSTIC IN VITRO. COBAS AmpliPrep/COBAS TaqMan CMV Test CMVCAP 72 Tests P/N: 04902068 190 COBAS AmpliPrep/COBAS TaqMan Wash Reagent PG WR 5.1 Liters

Plus en détail

SERVICES DE SEQUENÇAGE

SERVICES DE SEQUENÇAGE MARCH 16, 2014 SERVICES DE SEQUENÇAGE Centre d innovation Génome Québec et Université McGill Services de Validation et détection de SNP Technologie de Séquençage de Nouvelle Génération Guide de l utilisateur

Plus en détail

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551 Sanquin Reagents Plesmanlaan 5 0 CX Amsterdam The Netherlands Phone: +.0.5.599 Fax: +.0.5.570 Email: reagents@sanquin.nl Website: www.sanquinreagents.com M55/ November 007 ELISA PeliClass human IgG subclass

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

SEQUENÇAGE LI-COR DNA 4200

SEQUENÇAGE LI-COR DNA 4200 SEQUENÇAGE LI-COR DNA 4200 Le gel de séquence contient 64 puits au maximum soit 16 clones traités en parallèle. Les oligos utilisés (modifiés en 5 ) fluorescent à 700/800 nm. Une amorce permet de séquencer

Plus en détail

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde 1 ETSL Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde TP 1 GABIN-GAUTHIER 13/11/2009 I. LA MALADIE... 2 II. TECHNIQUES QUALITATIVES... 2 1. PRINCIPE... 2 2. MODE OPERATOIRE... 3 2.1. WRST ou Waaler Rose

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY)

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) Lise Vézina, technicienne de laboratoire Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Direction de l innovation scientifique et technologique Au Laboratoire

Plus en détail

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Biochimie I Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1 Daniel Abegg Sarah Bayat Alexandra Belfanti Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Laboratoire

Plus en détail

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2 KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve 0. Instruments s et Microscopes GENERAL CATALOGUE 00/ Cuve à usage unique pour spectrophotomètre Cuve jetable, moulée en et en pour UV. Avec parois traitées Kartell ment pour une transparence optimale

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Test d immunofluorescence (IF)

Test d immunofluorescence (IF) Test d immunofluorescence (IF) 1.1 Prélèvement du cerveau et échantillonnage Avant toute manipulation, il est fondamental de s assurer que tout le personnel en contact avec un échantillon suspect soit

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Glossaire de termes relatifs à l assurance de la qualité et aux bonnes pratiques de laboratoire

Glossaire de termes relatifs à l assurance de la qualité et aux bonnes pratiques de laboratoire Glossaire de termes relatifs à l assurance de la qualité et aux bonnes pratiques de laboratoire Notre engagement: la qualité et l amélioration continue Photos Couverture: en haut à gauche; istockphoto.com/yegor

Plus en détail

RAPID Salmonella/Gélose 356-3961 356-3963 356-4705

RAPID Salmonella/Gélose 356-3961 356-3963 356-4705 356-3961 356-3963 356-4705 DOMAINE D APPLICATION La gélose RAPID Salmonella est un milieu chromogénique utilisé pour la recherche des Salmonella spp. lors de l'analyse des produits d alimentation humaine

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION

LD-P PRINCIPE ECHANTILLON. Coffret référence 442660. REVISION ANNUELLE Date. Date APPLICATION Systèmes SYNCHRON CX Mode d emploi Copyright 2007 Beckman Coulter, Inc. Lactate déshydrogénase Coffret référence 442660 Pour utilisation diagnostique in vitro REVISION ANNUELLE Revu par : Date Revu par

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

PIPETAGE INSTRUMENTATION BIOHIT SERVICE CENTER. Liquid Handling Products

PIPETAGE INSTRUMENTATION BIOHIT SERVICE CENTER. Liquid Handling Products BIOHIT SERVICE CENTER INSTRUMENTATION PIPETAGE 71 Son objectif est de fournir un niveau de prestation technique très professionnel en respect d une chartre qualité, qui répond aux exigences de nos clients.

Plus en détail

génomique - protéomique acides nucléiques protéines microbiologie instrumentation

génomique - protéomique acides nucléiques protéines microbiologie instrumentation génomique - protéomique acides nucléiques protéines microbiologie instrumentation Génomique, protéomique - Acides nucléiques Extraction d acides nucléiques ADN... Kit de filtration par colonnes... ADN

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille XVIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 12 octobre 2010 Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Méthodes de laboratoire Évaluation de structures mycologiques par examen microscopique

Méthodes de laboratoire Évaluation de structures mycologiques par examen microscopique Méthodes de laboratoire Évaluation de structures mycologiques par examen microscopique MÉTHODE ANALYTIQUE 360 Applicabilité Cette méthode est utilisée pour l évaluation semi-quantitative des structures

Plus en détail

Table des matières. Renseignements importants sur la sécurité 2. Nettoyage et élimination 4. Spécifications 4

Table des matières. Renseignements importants sur la sécurité 2. Nettoyage et élimination 4. Spécifications 4 Système FlashGel TM Lonza Rockland, Inc. www.lonza.com scientific.support@lonza.com Assistance scientifique : 800-521-0390 Service à la clientèle : 800-638-8174 Rockland, ME 04841 Table des matières Renseignements

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

5. Matériaux en contact avec l eau

5. Matériaux en contact avec l eau Monitoring de la qualité Microbiologique de l eau potable dans les réseaux de distributions Intérêt de l utilisation d un kit de mesure rapide de la flore totale UTLISATIONS 1. Surveillance de Réseau mixte

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Conclusions provisoires rapport du HCSP juillet 2011 Valeur prédictive positive des

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2 ! #"%$'&#()"*!(,+.-'/0(,()1)2"%$ Avant d effectuer le dosage en IR de la biotine, il est nécessaire de s assurer de la reconnaissance du traceur par la streptavidine immobilisée sur les puits. Pour cela,

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003)

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) Méthode OIV-MA-AS311-03 Méthode Type II Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette recommandation spécifie une méthode de dosage du fructose, du glucose et du

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

Apport de la biologie moléculaire au diagnostic des parasitoses

Apport de la biologie moléculaire au diagnostic des parasitoses Apport de la biologie moléculaire au diagnostic des parasitoses M-H H BESSIERES,, S. CASSAING, A. BERRY, R. FABRE, J-F.. MAGNAVAL Service de Parasitologie-Mycologie Diagnostic biologique d une d parasitose

Plus en détail

Spectrophotomètres. www.jenway.com

Spectrophotomètres. www.jenway.com Imlab Oude Vijvers 1 B-3370 Boutersem Spectrophotomètres www.jenway.com Bibby Scientific France - ZI du Rocher Vert - BP 79-77793 Nemours Cedex Tél. : 01 64 45 13 13 - Fax : 01 64 45 13 00 - email : bsf@bibby-scientific.fr

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

Rappel d un lot de réactif Wash Buffer II Utilisé sur les systèmes d Immunoanalyse Unicel DxI et DxC 880i Access

Rappel d un lot de réactif Wash Buffer II Utilisé sur les systèmes d Immunoanalyse Unicel DxI et DxC 880i Access TELECOPIE REPONSE Pouvez-vous retourner cette télécopie à : Beckman Coulter Int. S.A. A l attention de G. Sorde Fax N : 0848 850 810 Rappel d un lot de réactif Wash Buffer II Utilisé sur les systèmes d

Plus en détail

Parvo B19 IgG-ELISA medac. Français

Parvo B19 IgG-ELISA medac. Français Parvo B19 IgG-ELISA medac Immunoessai enzymatique pour la détection des anticorps IgG anti Parvovirus B19 Français VP-F-195.070202 FABRICANT medac Gesellschaft für klinische Spezialpräparate mbh Fehlandtstraße

Plus en détail

Scanner de film numérique

Scanner de film numérique HD-CR 35 NDT Le nouveau standard de la radiographie numérique avec la technologie TroisFocales Scanner de film numérique Données techniques HD-CR 35 NDT Taille ajustable des spots laser : 12,5-25 - 50

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

L investigation chez la personne infectée par le VIH

L investigation chez la personne infectée par le VIH P O U R Q U O I P A R L E R D U V I H E N 2 0 0 4? 2 L investigation chez la personne infectée par le VIH quand et comment utiliser les différents tests de laboratoire? par Harold Dion Paul, un homme de

Plus en détail

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques SVE 222 & PCL-442 Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Bassem Jamoussi & Radhouane Chakroun 1 Sommaire PCL 442/SVE222 - TP N 1 : Etude

Plus en détail

Solutions pour le calibrage et l entretien Gamme complète d accessoires indispensables

Solutions pour le calibrage et l entretien Gamme complète d accessoires indispensables Solutions laboratoires Solutions pour les laboratoires Tampons ph Étalons de conductivité Solutions de mesure redox et O 2 dissous Solutions de mesure ISE Solutions de maintenance Solutions pour le calibrage

Plus en détail

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES instrumentation III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES Spectrophotomètres UV/visibles 2 à 4 Spectrophotomètres visibles 5 à 7 0100100100100100011100110100100100100100 110100100100100100 011100110100100100100100 00100100100100011100110100100100100100

Plus en détail

MISE AU POINT D UNE TECHNIQUE DE QUANTIFICATION DES POPULATIONS BACTERIENNES ET ARCHAEA DE L ECOSYSTEME CAECAL DU LAPIN PAR PCR EN TEMPS REEL

MISE AU POINT D UNE TECHNIQUE DE QUANTIFICATION DES POPULATIONS BACTERIENNES ET ARCHAEA DE L ECOSYSTEME CAECAL DU LAPIN PAR PCR EN TEMPS REEL E C O L E N A T I O N A L E VETERINAIRE T O U L O U S E Master 2 Recherche «Elaboration de la Qualité et Sécurité Alimentaire» Directrice de stage : Mme Sylvie COMBES Mémoire bibliographique MISE AU POINT

Plus en détail

Science et technique. La température et la durée de stockage sont des facteurs déterminants. Viande bovine et micro-organisme pathogène

Science et technique. La température et la durée de stockage sont des facteurs déterminants. Viande bovine et micro-organisme pathogène Science et technique Viande bovine et micro-organisme pathogène La température et la durée de stockage sont des facteurs déterminants La contamination des carcasses lors des opérations d abattage et la

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

pour la détermination du COT dans l eau ultra pure être légèrement oxydées, certaines plus que d autres, les pharmacopées prescrivent

pour la détermination du COT dans l eau ultra pure être légèrement oxydées, certaines plus que d autres, les pharmacopées prescrivent Pharma Eau purifiée Perspectives dans l analyse des eaux purifiés 11 News THORNTON Leading Pure Water Analytics SST Test d adéquation du système pour la détermination du COT dans l eau ultra pure La détermination

Plus en détail

A-ESSE s.p.a. FICHE DE SÉCURITÉ

A-ESSE s.p.a. FICHE DE SÉCURITÉ A-ESSE s.p.a. USINE OXYDES de ZINC FICHE DE SÉCURITÉ Oxyde de zinc 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM DU PRODUIT: DÉNOMINATION COMMUNE, COMMERCIALE ET SYNONYMES: UTILISATION DE

Plus en détail

Insert System. BRANDplates. Un design intelligent et innovant jusque dans les moindres détails

Insert System. BRANDplates. Un design intelligent et innovant jusque dans les moindres détails Un design intelligent et innovant jusque dans les moindres détails BRANDplates Insert System H I G H - T E C H D I S P O S A B L E S Plaques de culture cellulaire et inserts innovants de BRAND pour la

Plus en détail

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF Dosage chronométrique PICT 1. PEFAKIT PICT Nombre de tests 8-505-01 coffret 80 3 flacons d activateur (2 ml) 3 flacons de réactif Start (2 ml) Mesure des anticoagulants par méthode chronométrique. 1 2

Plus en détail

GAMME UviLine 9100 & 9400

GAMME UviLine 9100 & 9400 Agro-alimentaire/Biotechnologie/Enseignement/Recherche/Santé/Industrie GAMME UviLine 9100 & 9400 Spectrophotomètres UV & Visible Une combinaison intelligente d innovations n Excellente précision de mesure

Plus en détail

DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES

DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires Procédure DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES Date de mise en application

Plus en détail

5.5.5 Exemple d un essai immunologique

5.5.5 Exemple d un essai immunologique 5.5.5 Exemple d un essai immunologique Test de grossesse Test en forme de bâtonnet destiné à mettre en évidence l'hormone spécifique de la grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hcg), une glycoprotéine.

Plus en détail

Dengue NS1 Antigen DxSelect Page 2

Dengue NS1 Antigen DxSelect Page 2 Dengue NS1 Antigen DxSelect (Français) REF EL1510 Rév. A Test d'immunoadsorption enzymatique (ELISA) pour la détection de l'antigène NS1 dans le sérum humain Pour diagnostic in vitro UTILISATION PRÉVUE

Plus en détail

WHA63.12 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins 4,5

WHA63.12 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins 4,5 WHA63/200/REC/ WHA63.2 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins... 9 WHA63.2 Disponibilité, innocuité et qualité des produits sanguins 4,5 La Soixante-Troisième Assemblée mondiale de la

Plus en détail

GAMME UVILINE 9100 & 9400

GAMME UVILINE 9100 & 9400 GAMME UVILINE 9100 & 9400 SPECTROPHOTOMÈTRES UV & VISIBLE NOUVEAU Sipper avec effet peltier Une combinaison intelligente d innovations EXCELLENTE PRÉCISION DE MESURE GRÂCE À UNE OPTIQUE HAUT DE GAMME Gain

Plus en détail

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas...

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... k étape 1 Vous venez d adhérer à GS1 France, Vous souhaitez connaître les démarches à suivre pour mettre en place un code à barres sur vos emballages. Ce guide

Plus en détail

MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application :

MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application : 1 / 14 Prénom / Nom Date, signature Rédacteur : Tony Jamault Vérificateur : Anthony Loussouarn Approbation : Isabelle Calard Table des matières 1 OBJECTIF DU MODE OPERATOIRE ET DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

Manuel d utilisation de l appareil Maxwell CSC

Manuel d utilisation de l appareil Maxwell CSC Manuel technique Manuel d utilisation de l appareil Maxwell CSC Ce manuel technique comporte le mode d emploi de l appareil Maxwell CSC (modèle numéro 9800-000, numéro de catalogue AS4000). Ce produit

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

La PCR quantitative (qpcr) et le guide de bonnes pratiques MIQE : adaptation et pertinence dans le contexte de la biologie clinique

La PCR quantitative (qpcr) et le guide de bonnes pratiques MIQE : adaptation et pertinence dans le contexte de la biologie clinique Synthèse Ann Biol Clin 2014 ; 72 (3) : 265-9 La PCR quantitative (qpcr) et le guide de bonnes pratiques MIQE : adaptation et pertinence dans le contexte de la biologie clinique Quantitative PCR (qpcr)

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 4 Extraction et purification de l ADN M. Somma WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE FOR EUROPE ORGANISATION

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

MAINTENANCE. Manuel d entretien et de. appareils de laboratoire. des. 2 e édition

MAINTENANCE. Manuel d entretien et de. appareils de laboratoire. des. 2 e édition Manuel d entretien et de MAINTENANCE des appareils de laboratoire 2 e édition Département technologies essentielles de la Santé Diagnostic et technologie de laboratoire Manuel d entretien et de MAINTENANCE

Plus en détail

CRYOPRÉSERVATION DE TISSUS, CELLULES ET LIQUIDES BIOLOGIQUES ISSUS DU SOIN

CRYOPRÉSERVATION DE TISSUS, CELLULES ET LIQUIDES BIOLOGIQUES ISSUS DU SOIN RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE CRYOPRÉSERVATION DE TISSUS, CELLULES ET LIQUIDES BIOLOGIQUES ISSUS DU SOIN RECOMMANDATIONS Septembre 2009 1 L argumentaire scientifique de cette évaluation est téléchargeable

Plus en détail

Evaluation d une nouvelle méthode pour le dosage des anticorps dirigés contre le virus Epstein-Barr

Evaluation d une nouvelle méthode pour le dosage des anticorps dirigés contre le virus Epstein-Barr Travail de diplôme Evaluation d une nouvelle méthode pour le dosage des anticorps dirigés contre le virus Epstein-Barr Ecole Supérieure de la Santé TAB 51 Département d immunologie Accompagnants : Mercedes

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

MYRIAD. l ADN isolé n est à présent plus brevetable!

MYRIAD. l ADN isolé n est à présent plus brevetable! MYRIAD La Cour Suprême des Etats-Unis revient sur plus de 30 ans de pratique : l ADN isolé n est à présent plus brevetable! Mauvaise passe pour les inventions en biotechnologies sur le territoire américain.

Plus en détail

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace Aperçu Page 2 de 28 Emballages appropriés Marquage et étiquetage Documentation exigée Exercice: emballage en présence de glace Page

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail