PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS"

Transcription

1 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou dispersés sur le territoire. Ils participent fortement à l identité des paysages; il convient donc de préserver ce patrimoine et de donner des prescriptions pour sa rénovation. Bâtiment avec façade latérale sur rue B - DÉMARCHE : Recenser et localiser les chais présentant un intérêt architectural dans le cadre d un P.L.U. ou d une A.V.A.P. Exemples d évolution possible du bâti Protéger le patrimoine identifié dans le cadre des P.L.U. : - plan de zonage : identification du patrimoine bâti sur le plan de zonage au titre de l article L du Code de l Urbanisme Donner des prescriptions : - dans le règlement du P.L.U. - dans le règlement et les recommandations de l A.V.A.P Identifier le chais situés en dehors des secteurs urbanisés qui ne sont plus utilisés et qui pourraient servir de nouveau. Identifier au plan de zonage du P.L.U., dans les zones agricoles, les bâtiments agricoles ayant un intérêt patrimonial qui pourraient faire l objet d un changement de destination, au titre de l article L du Code de l Urbanisme C - PRESCRIPTIONS : Gabarit - Volume Maintenir les hauteurs et les volumes Possibilité de démolition partielle des parties arrières des bâtiments, en conservant la façade sur rue. Les travées découvertes peuvent être transformées en cours extérieures ou en verrières. Cela permet la lecture d un volume continu tout en fractionnant les unités de vie.

2 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS Façades Éviter de créer de nouveaux éléments de façade (balcons, grilles, marquise,...) Bâtiment R+1 ou R+2 avec pignon sur rue et composition de façade symétrique Ne pas recouvrir les façades en pierre de taille. Les joints peuvent être repris. Enduire les façades en moellons. Seules les structures en pierre de taille (chaînages, entourages des ouvertures, bandeaux,...) restent apparentes. Les enduits doivent affleurer le nu des pierres, sans creux ni surépaisseur, ni faux joints. L aspect de l enduit sera lisse, taloché ou brossé. Ils sont constitués de chaux naturelle et de sable à granulométrie variée, de carrière, pas trop fin et non tamisé. Respecter l ordonnancement des façades Chais en rez-de-chaussée avec pignon sur rue Exemples d évolution possible du bâti Exemples d évolutions possibles du bâti

3 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS Le jeu des 7 erreurs : Ouvertures Maintenir la forme et les dimensions des ouvertures existantes, sauf pour retrouver un état antérieur connu ou améliorer l équilibre de la façade ou procéder à la transformation d une fenêtre en porte. En cas création de nouvelles ouvertures, respecter l ordonnancement et la hiérarchie de taille des ouvertures. Les nouvelles ouvertures doivent conserver ou créer un équilibre de composition. Elle reprennent les lignes de force existantes (allèges, linteaux, descente de charge, module de carreaux...) 1) Les linteaux métalliques apparents 2) Les murs de moellons non enduits 3) Des menuiseries mal adaptées au style architectural / style local 4) Les volets avec écharpe biaises et/ou équerres intérieures 5) Les menuiseries trop épaisses, sans petit bois (ex : PVC) 6) La transformation de la porte battante à lames verticales en bois en porte de garage à lames horizontales 7) Un linteau en arc bouché et les menuiseries rectangulaires Les volets s ajustent à l intérieur du cadre. Les pierres sont taillées ou un cadre en bois est posé pour bloquer les volets Menuiseries Respecter le type des menuiseries : sur rue, les menuiseries sont en bois peint avec des carreaux rectangulaires verticalement. Les petits bois doivent rester saillants sur la vitre. Les menuiserie non visibles depuis l espace public peuvent utiliser des matériaux contemporains Maintenir ou restituer les volets en bois peint : volets battants pleins à lames verticales, sans écharpe biaise Maintenir ou restituer les portes en bois peint : larges lames verticales, proportions, simplicité. Fenêtre courante : rectangulaire volets battants bien ajustés, équerre extérieure au nu du bois. Fenêtre typique de chais : les carreaux épousent la courbure de l arc Imposte décoratif fixe en rayons de soleil Cadre de 40 et petit bois de 20 mm Ouvrants vitrés : carreaux plus hauts que larges Toitures Maintenir les pentes de toiture Possibilité de créer des châssis de toiture (percements partiels ou sur plusieurs travées) pour permettre un apport de lumière naturelle et une optimisation du volume des chais. Battante en bois la plus courante Imposte vitrée et porte en bois Fenêtre ouvrée pour les bâtiments prestigieux

4 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS Capteurs solaires - photovoltaïques - photoélectriques Les panneaux solaires doivent être intégrés dans la composition de la couverture et concerner tout le pan de toiture Couleurs sortie de VMC dans la cheminée panneaux solaires intégrés dans la toiture voir nuancier Vue sur terrasse et verrière Loft à Rochefort, M. Malais, arch. Volume d un appartement Bordeaux, Les Chais Bernard Bühler, arch. Reconversion d atelier Bordeaux, Frederik Dain, arch. OUTILS : A.V.A.P. P.L.U. : - inscrire l objectif dans le PADD du PLU - Le règlement du PLU : article 11 (aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords) - Le zonage du PLU : application des articles L et L du Code de l Urbanisme Actions de formation à destination des professionnels de l aménagement, des bénévoles des associations de patrimoine,...) PARTENAIRES : CAUE 16 STAP 16 Réseau associatif (Via Patrimoine, Fondation du patrimoine, Maisons paysannes, Cognac Patrimone, Saint-Même Patrimoine, Vibrac Patrimoine...)

5 CONSTRUIRE SON HABITATION A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente est très attractif pour l installation de nouveaux arrivants. La réponse à cette demande se traduit le plus souvent par la construction de pavillons récents sans prise en compte de la structuration du paysage et de la trame urbaine existante, répondant à la seule logique de «chacun chez soi». Les dommages causés sont surtout le fait de volumes et d implantations inadaptés. Une attention particulière doit donc être portée sur les nouvelles constructions. Implantation à l alignement et sur les deux limites séparatives : un espace de jardin important à l arrière de la maison et préservé des vues depuis l espace public Implantation sur une limite séparative : mitoyenneté sur un côté (maisons jumelles), des espaces résiduels limités B - DÉMARCHE : Prendre connaissance des règles qui s appliquent : - la carte communale - le Plan Local d Urbanisme : zonage et règlement de la zone concernée. - le cahier des charges de lotissement Faire appel à un architecte lorsque cela est possible C - PRESCRIPTIONS : S implanter : L implantation du bâtiment doit tenir compte des lignes de force du paysage : - les voies d accès - les sens d implantation des bâtiments existants à proximité - les courbes de niveau du terrain naturel - les éléments paysagers structurants : haies, alignements bosquets, massifs boisés... L implantation du bâtiment doit tenir compte de la pente du terrain afin de réduire au maximum les déplacements de terre et les talus Orienter la façade principale de manière à bénéficier d un ensoleillement maximal. Implantation en milieu de parcelle : nombreux espaces résiduels sans intérêt, une place importante dédiée à la voiture, peu d espaces d intimité Implantation avec un faible recul et sur les deux limites séparatives : un jardin de présentation devant la maison, un espace de jardin d un seul tenant et protégé des covisibilités MITOYENNETÉ : économie d espace intérêt énergétique création d un front bâti intéressant depuis le rue maisons jumelles : l accès à l arrière de la parcelle est maintenu sur le côté.

6 CONSTRUIRE SON HABITATION Se protéger des vents dominants Suivre les règles d implantation édictées dans le document d urbanisme. S il n existe pas de document d urbanisme, éviter de s implanter au milieu de la parcelle. Privilégier des implantations qui ne créent pas d espaces résiduels et qui permettent de préserver au mieux l intimité : - à l alignement sur la rue - sur une limite de parcelle au moins - en recul (3 m sont suffisants) pour ménager un espace de représentation Volumétrie S inspirer des volumes des bâtiments traditionnels à proximité Privilégier les volumes simples : économie de matériaux, compacité énergétique, volumes traditionnels Toiture La toiture doit se trouver en harmonie avec les édifices voisins, en ce qui concerne la forme, les matériaux et les couleurs. Privilégier une composition générale simple, des volumes peu nombreux, à deux pans ou à deux pans et croupes. Le faîtage doit être parallèle ou perpendiculaire à l axe de la voie. La pente doit être comprise entre 28% et 30 %. VOLUME COMPLEXE : architecture non locale, formée de plusieurs volumes toiture complexe VOLUME SIMPLE : volume inspiré des maisons traditionnelles plus modestes possibilité de créer quelques avancées, reculs ou volumes abaissés façade principale ordonnancée mur pignon : ouvertures plus libres, répondant aux besoins des pièces VOLUME SIMPLE : volume inspiré des grandes maisons traditionnelles façades principale et secondaires ordonnancées toiture à 4 pans Utiliser des tuiles de terre cuite creuses. corniche Façades S adapter à l ordre et au rythme traditionnel concernant les ouvertures. Traiter les façades latérales et arrières, ainsi que les murs de soutènement, avec le même soin que la façade sur rue et en harmonie avec elle. Éviter les revêtements colorés de façon vive ou blanc pur. Préférer un ton pierre. jambages alignés hauteur linteaux hauteur allèges soubassement

7 CONSTRUIRE SON HABITATION Couleur : Voir nuancier Clôtures Pour les clôtures sur l espace public : S harmoniser avec les clôtures alentours, rechercher une unité d aspect avec les clôtures des propriétés voisines Privilégier les clôtures de type : - murs pleins de plus de 1,60 m et pouvant comporter un chapeau tuile ou pierre naturelle. Ces murs pourront être en pierre de taille ou en maçonnerie de parpaing enduite - murets surmontés de grilles (en métal) - grillages doublés de haies vives ÉTAT INITIAL : Un mélange de clôtures sans recherche d harmonie générale entre les propriétés : des murs bas surmontés de grillages des murs pleins des grillages sans haie d accompagnement des haies monospécifiques de thuyas des poteaux d entourage hétéroclites : avec ou sans chapiteaux, aux hauteurs variées... Les portails ne devront pas dépasser en hauteur, la hauteur des murs ou des poteaux d entourage. Pour les clôtures en limite séparative : Privilégier les clôtures de type : - murs pleins de moins de 1,80 m de hauteur. La hauteur pourra être plus importante dans le cas de prolongement d un mur existant - murets surmontés de grilles (en métal) - grillages doublés de haies vives Les abris jardins, les annexes Privilégier un implantation sur une limite de parcelle Matériaux : murs enduits ton pierre ou bardage bois pour les structures verticales. ÉTAT PROJETÉ : Une harmonisation des clôtures sur l ensemble de l opération des murs hauts enduits des portails simples qui ne dépassent pas les murs de clôture ÉTAT PROJETÉ : Une harmonisation des clôtures sur l ensemble de l opération des haies vives de type champêtre : mélanges d essences locales persistantes et caduques.

8 CONSTRUIRE SON HABITATION Les panneaux solaires : Encastrer les panneaux solaires dans la toiture existante sans dépasser du nu extérieur de la tuile Implanter au sol (dans le jardin, espace libre ). Installer les panneaux solaires verticaux sur les façades non vues de l espace public. Les panneaux photovoltaïques doivent couvrir l ensemble du pan de toiture Les panneaux thermiques être installés en s inspirant des modèles ci-contre Architecture contemporaine : Encourager les programmes de création contemporaine qui se distingueront par leur valeur exemplaire et leur bonne intégration paysagère. Possibilités d implantation des panneaux solaires OUTILS : P.L.U. : - Le règlement du PLU : article 11 (aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords) - Les Cahiers des charges de lotissement - délibération du Conseil municipal sur les clôtures MAISON TRADITIONNELLE : panneaux solaires intégrés dans la toiture sortie de VMC dans une cheminée volets roulants invisibles MAISON CONTEMPORAINE : panneaux solaires en attique les éléments techniques peuvent être masqués derrières des panneaux, structures... PARTENAIRES : CAUE 16

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation PA10 Département de LA MAYENNE Commune de LAVAL «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT Dossier 252L Dressé le 15/01/2010 Modifié le urbane Aménagement urbain - Conception Réalisation 72 Boulevard

Plus en détail

REGLEMENT DE L'ECO-HAMEAU-DURABLE. ARTICLE G 1- Désignation des terrains et origine de propriété

REGLEMENT DE L'ECO-HAMEAU-DURABLE. ARTICLE G 1- Désignation des terrains et origine de propriété REGLEMENT DE L'ECO-HAMEAU-DURABLE Chapitre I - DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE G 1- Désignation des terrains et origine de propriété Le présent règlement s applique au lotissement situé sur la commune de

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME»

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» La lettre d information municipale n 7 de mars 2005 vous a présenté et expliqué le pourquoi du Plan Local d Urbanisme (PLU).

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Parcelle : AR 11 5 boulevard Bara Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : m² Meulière, rocaille,

Plus en détail

Guide du. permis de. construire. www.petit-quevilly.fr

Guide du. permis de. construire. www.petit-quevilly.fr Guide du permis de construire www.petit-quevilly.fr permis de construire une maison individuelle (PCMI) Démarche à effectuer > > Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

CHAPITRE 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE A

CHAPITRE 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE A CHAPITRE 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE A La zone A correspond aux secteurs de la commune, équipés ou non, à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique des terres agricoles.

Plus en détail

Ensemble d habitations

Ensemble d habitations Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e Une démarche architecturale à l épreuve du temps Ces maisons furent construites au début de la seconde moitié du XX

Plus en détail

CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural

CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural Art. 417. En l absence de plan particulier d aménagement, de plan d alignement ou de permis de lotir dûment autorisé et non périmé,

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

TITRE VI ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS (ARTICLE 11)

TITRE VI ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS (ARTICLE 11) TITRE VI ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS (ARTICLE 11) 11.1 Prescriptions applicables aux constructions inscrites dans les périmètres de protection modifiée Par leur situation, leur architecture, leurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45 DOSSIER DE PRESSE Rénovation de la résidence Des Pins Lundi 23 février 2015 17 h 45 Résidence Des Pins sommaire

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N. Caractère de la zone N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N. Caractère de la zone N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone N Identification : La zone N, dite zone naturelle est forestière, correspond aux secteurs de la commune à protéger en raison soit de la qualité

Plus en détail

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades 1. Une prime? Il existe sur l entité montoise de nombreux bâtiments de qualité faisant partie

Plus en détail

Economies d énergies et bâti ancien

Economies d énergies et bâti ancien Economies d énergies et bâti ancien 1/ un réseau de professionnels Avant toute construction ou aménagement, il importe de consulter un architecte le plus en amont possible du projet architectural, urbain

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Petit guide du. bien construire. sur les balcons sud. de chartreuse

Petit guide du. bien construire. sur les balcons sud. de chartreuse Petit guide du bien construire sur les balcons sud de chartreuse c o n s u l t a n c e Un architecte conseiller à votre disposition Avant même d arrêter le choix du lieu de votre projet, avant les premières

Plus en détail

PROGRAMME D INCITATION A LA RESTAURATION ET AU RAVALEMENT DES FACADES D IMMEUBLES

PROGRAMME D INCITATION A LA RESTAURATION ET AU RAVALEMENT DES FACADES D IMMEUBLES PROGRAMME D INCITATION A LA RESTAURATION ET AU RAVALEMENT DES FACADES D IMMEUBLES Janvier 2012 1 PREAMBULE A l issue d un diagnostic urbain (2003), la ville d Angoulême s est engagée dans le projet urbain

Plus en détail

Cahier de recommandations

Cahier de recommandations FICHES DE RECOMMANDATIONS Cahier de recommandations Pour la mise en oeuvre de vos projets Commune de Beaulieu-lès-Loches, département de l Indre et Loire Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du

Plus en détail

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme?

Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Octobre 2007 : pourquoi la réforme des demandes d autorisation d urbanisme? Objectifs : prise en compte de l insatisfaction et de l attente des usagers réduire le nombre d autorisations simplifier les

Plus en détail

Règlement de la zone UD

Règlement de la zone UD Règlement de la zone Caractère de la zone Il s agit d une zone desservie partiellement par les équipements dans laquelle des constructions ont déjà été édifiées. Elle correspond soit à des hameaux qu il

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS L «Unicum» se justifie globalement par : - son intérêt architectural (volumes, matériaux, accessoires ) - son état de conservation (il va de soit qu un édifice

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Matières & couleurs du Parc

Matières & couleurs du Parc MONTS D ARDÈCHE Matières & couleurs du Parc Mémento Recommandations architecturales COULEURS ET MATIÈRES D HIER... L architecture traditionnelle des Monts d Ardèche s est construite avec des matériaux

Plus en détail

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager Schéma de restaurationvalorisation du petit patrimoine des communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager SOMMAIRE 1) ÉDIFICE PRÉSENTE... 3 A) DÉNOMINATION ET POSITION GÉOGRAPHIQUE...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN A retourner à : Monsieur le Maire de Dannemarie 1 Place de l Hôtel-de-Ville 68210 DANNEMARIE 03 89 25 00 13 mairie@dannemarie.fr

Plus en détail

PROVINCE DE NAMUR - COMMUNE DE SAINT-SERVAIS PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PROVINCE DE NAMUR - COMMUNE DE SAINT-SERVAIS PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PROVINCE DE NAMUR - COMMUNE DE SAINT-SERVAIS PLAN PARTICULIER D'AMENAGEMENT N 5 A.R. 15/05/51 PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES A. ZONE D'HABITATIONS CONTIGUES ORDINAIRES ART. 1. La zone dite d habitations contiguës

Plus en détail

Dossier de Permis de Construire

Dossier de Permis de Construire Dossier de Permis de Construire Dossier de permis de construire Page 1/10 PCMI 8 - Photo terrain dans son environnement lointain PCMI 7 - Photo terrain dans son environnement proche PCMI 6 - Document d'insertion

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Commune de Trey. Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions

Commune de Trey. Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions CHAPITRE I Dispositions générales Art. 1.- Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel du

Plus en détail

Bazicourt. Construire à

Bazicourt. Construire à Construire à Bazicourt Pour que notre commune conserve son identité architecturale, ce document devrait vous apporter une aide précieuse pour l amélioration ou la rénovation des constructions existantes

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

Commune de Seix. Recueil de références architecturales. D ARCHITECTURE D URBANISME et de L ENVIRONNEMENT L HOTEL CONSEIL

Commune de Seix. Recueil de références architecturales. D ARCHITECTURE D URBANISME et de L ENVIRONNEMENT L HOTEL CONSEIL Commune de Seix Recueil de références architecturales CONSEIL D ARCHITECTURE D URBANISME et de L ENVIRONNEMENT L de L ARIEGEL HOTEL du DEPARTEMENT - BP 23-09 001 FOIX CEDEX - tel-fax 05-61-02-09-50 email

Plus en détail

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations :

5. FACADES COMMERCIALES. Généralités : Les devantures A. Obligations : 5. FACADES COMMERCIALES. REGLES Généralités : Les devantures A. Obligations : Les prescriptions sur les devantures, vitrines stores et bannes s'appliquent aux constructions anciennes et neuves dans le

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines «industrielles» Zone UI. - Article UI 1 - Occupations et utilisations du sol interdites

TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines «industrielles» Zone UI. - Article UI 1 - Occupations et utilisations du sol interdites TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines «industrielles» Zone UI Caractère de la zone La zone UI est réservée à l implantation de bureaux ou d activités commerciales, artisanales et industrielles.

Plus en détail

Relance de la Campagne de ravalement. Guide de la campagne de ravalement

Relance de la Campagne de ravalement. Guide de la campagne de ravalement Guide de la campagne de ravalement Depuis de nombreuses années, les communes de Fontainebleau et Avon sont soucieuses de conserver et valoriser leur patrimoine urbain tout en améliorant le cadre de vie

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE ANNEXE DU REGLEMENT LITTERAL Patrimoine Bâti d Intérêt Local Commune de Cesson- Sévigné Plan Local d Urbanisme Arrêt du projet de Révision n 2 par DCM du

Plus en détail

Modifiant le règlement adopté par le Conseil général en date du 16 octobre 1973 Date d'entrée en vigueur : 30 décembre 1981 (seul le document original fait foi) Le Conseil général de la Commune de Gorgier,

Plus en détail

observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs

observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs Palette de couleurs pour une cohérence dans le bâti ancien La couleur est un élément chromatique du paysage qui change constamment. L aspect coloré

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU )

TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU ) TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU ) La zone AU couvre les espaces non équipés par les réseaux de viabilisation, que la commune souhaite réserver au développement de l urbanisation

Plus en détail

CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES.

CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES. CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES. Elle comprend le secteur UHa qui bénéficie de dispositions particulières à l article 10. SECTION 1 NATURE DE L OCCUPATION

Plus en détail

CHAPITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE ND

CHAPITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE ND CHAPITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE ND CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est constituée d espaces verts dont le maintien est la règle. Elle concerne les jardins du Château, des terrains d entraînement

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2. Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10

SOMMAIRE. Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2. Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10 SOMMAIRE Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2 Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10 Chapitre 3 : Dispositions applicables à la zone UC... 18 Chapitre 4 : Dispositions

Plus en détail

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012 Principes de déclinaison réglementaire des approches Patrimoine bâti, et paysages urbains Partenaires Associés 07Juin 2012 PATRIMOINE BATI ET PAYSAGES URBAINS TERRITOIRE Repérage patrimoine bâti et paysages

Plus en détail

Réussir ses plans. Henri Renaud. Groupe Eyrolles,2002 ISBN :2-212-11096-0

Réussir ses plans. Henri Renaud. Groupe Eyrolles,2002 ISBN :2-212-11096-0 Réussir ses plans Henri Renaud Groupe Eyrolles,2002 ISBN :2-212-11096-0 Chapitre 2 Étapes et lignes d avant-projet 1. Point de départ d un avant-projet 2. Recherche et étapes d élaboration en concertation

Plus en détail

L INTÉGRATION ARCHITECTURALE DES PANNEAUX SOLAIRES

L INTÉGRATION ARCHITECTURALE DES PANNEAUX SOLAIRES L INTÉGRATION ARCHITECTURALE DES PANNEAUX SOLAIRES Éditorial Lors de mon élection à la Présidence du Conseil général, j ai souhaité placer l environnement et le développement durable en tête de mes priorités,

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

restauration de façade

restauration de façade restauration de façade Des règles simples pour une rénovation réussie Petit guide des règles à respecter dans le cadre de la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager)

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

RÉGLEMENT ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN ET PAYSAGER C O M M U N E D E L A R E O L E DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

RÉGLEMENT ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN ET PAYSAGER C O M M U N E D E L A R E O L E DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Avril 2008 DEPARTEMENT DE LA GIRONDE C O M M U N E D E L A R E O L E ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN ET PAYSAGER RÉGLEMENT Délibération du Conseil Municipal Enquête publique Avis

Plus en détail

Guide de la déclaration préalable

Guide de la déclaration préalable Guide de la déclaration préalable www.petit-quevilly.fr MINISTÈRE CHARGÉ DE L URBANISME 1 En cas de besoin, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie Dpt Commune Année N o de dossier Cachet de la

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Définition de la maison C est l abri qui permet aux humains de vivre décemment. Elle se compose de 4 murs et d un toit qui nous apparaissent ainsi : -

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT

CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME DE MAISONS-ALFORT REGLEMENT : CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT AVERTISSEMENT Les définitions figurant dans le présent chapitre sont présentées sous l

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Commune de Limogne en Quercy Diagnostic bâtiment de la halle DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Lot Habitat partie nord rdc 41 m 2 Lot habitat partie sud rdc

Plus en détail

Avantages de l isolation par l extérieur

Avantages de l isolation par l extérieur Avantages de l isolation par l extérieur Isolation par l'extérieur : la solution la plus efficace En isolation extérieure, la mise en œuvre de est aisée, ils se maçonnent contre les façades existantes

Plus en détail

Article 2. Occupations et utilisations du sol soumises à

Article 2. Occupations et utilisations du sol soumises à Article 1. Occupations et utilisations du sol interdites Article 2. Occupations et utilisations du sol soumises à conditions particulières Article 1. Occupations et utilisations du sol interdites Outre

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

Chapitre 1er Titre VIII Livre V du code de l environnement. Règlement local de la publicité, des enseignes et des préenseignes

Chapitre 1er Titre VIII Livre V du code de l environnement. Règlement local de la publicité, des enseignes et des préenseignes Chapitre 1er Titre VIII Livre V du code de l environnement Règlement local de la publicité, des enseignes et des préenseignes Elaboré par le groupe de travail réuni les 12 février, 28 avril, 15 septembre

Plus en détail

SOMMAIRE TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES 2

SOMMAIRE TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES 2 SOMMAIRE TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES 2 Article 1 : Champ d application territorial... 3 Article 2 : Portées respectives du règlement à l égard des autres législations relatives à l occupation des

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Ville de Nemours. Approuvé en Conseil municipal

Ville de Nemours. Approuvé en Conseil municipal Ville de Nemours Ravalement de façades : Règlement d attribution des aides Année 2013 Approuvé en Conseil municipal SOMMAIRE LA DEMARCHE POUR REALISER UN RAVALEMENT Page 3-4 RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES

Plus en détail

cahier De recommandations ArcHITecTUrALeS

cahier De recommandations ArcHITecTUrALeS VILLe De TOULON cahier De recommandations ArcHITecTUrALeS Décembre 2011 SOMMAIRE Introduction 5 1/ LES CONSTRUCTIONS NEUVES 6 1.1 L implantation 6 A. La topographie du terrain B. L accès depuis la voie

Plus en détail

Le juge et l article R. 111-21 du code de l urbanisme ou l appréciation de la qualité du cadre de vie par les tribunaux

Le juge et l article R. 111-21 du code de l urbanisme ou l appréciation de la qualité du cadre de vie par les tribunaux Le juge et l article R. 111-21 du code de l urbanisme ou l appréciation de la qualité du cadre de vie par les tribunaux Aurélie TOURNIER, Parc naturel régional des Ballons des Vosges, juin 2006 a.tournier@parc-ballons-vosges.fr

Plus en détail

Définitions. Dans le cas d un terrain situé à l angle de voies, la bande de constructibilité s applique uniquement à la voie de référence.

Définitions. Dans le cas d un terrain situé à l angle de voies, la bande de constructibilité s applique uniquement à la voie de référence. Définitions ATTIQUE Etage supérieur d un édifice construit en retrait. Il peut s agir du ou des deux derniers niveaux droits placés au sommet d une construction. L attique ne constitue pas, au sens du

Plus en détail

CHAPITRE VIII - ZONE 1 AUE

CHAPITRE VIII - ZONE 1 AUE CHAPITRE VIII - ZONE 1 AUE Vocation de la zone : Zone à urbaniser à vocation d activités économiques où les voies publiques et les réseaux d'eau, d'électricité à la périphérie immédiate ont une capacité

Plus en détail

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges Regard sur le béton Maison «Mannaz» à Wasseiges La maison «Mannaz» s implante dans la campagne de la Hesbaye, ouverte sur son paysage et ancrée dans son patrimoine bâti. L architecte Yves Delincé traduit

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

DOCUMENT PROVISOIRE. Cahier des prescriptions. Architecture et paysage. Le Hameau Saint Gildas, Locqueltas. 18 mars 2014

DOCUMENT PROVISOIRE. Cahier des prescriptions. Architecture et paysage. Le Hameau Saint Gildas, Locqueltas. 18 mars 2014 DOCUMENT PROVISOIRE Cahier des prescriptions. Architecture et paysage Le Hameau Saint Gildas, Locqueltas 18 mars 2014 SOMMAIRE I. Le contexte du projet 1. Démarche de projet et objectifs à atteindre /

Plus en détail

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur semaine de l architecture contemporaine Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur Adresse : lotissement Les Logis de l Huisne, Yvré l Evêque Surface : 100 m2 Parti architectural :

Plus en détail

Chapitre 3. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Nh

Chapitre 3. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Nh Chapitre 3. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Nh La zone Nh est constituée de secteurs de taille et de capacité d'accueil limitées. Elle comprend les secteurs Nh1et Nh2 : Le secteur Nh1 : à l intérieur

Plus en détail

- Conférer une image positive et valorisante de l agriculture par la bonne insertion des bâtiments agricoles dans le contexte paysager local.

- Conférer une image positive et valorisante de l agriculture par la bonne insertion des bâtiments agricoles dans le contexte paysager local. CAHIER DES CHARGES REGIONAL "Insertion paysagère des bâtiments d élevage" en Franche-Comté L insertion paysagère des bâtiments d élevage Cette action s'inscrit dans un programme global visant à l'amélioration

Plus en détail

La Charte. Les enseignes Les stores et les bannes Les accès Les couleurs et les matériaux L éclairage Les accessoires mobiles Les fermetures...

La Charte. Les enseignes Les stores et les bannes Les accès Les couleurs et les matériaux L éclairage Les accessoires mobiles Les fermetures... La Charte de devantures commerciales Les enseignes Les stores et les bannes Les accès Les couleurs et les matériaux L éclairage Les accessoires mobiles Les fermetures... Le sommaire page 3. page 4. page

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE

ÉTUDE DE CAS VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE Association québécoise d urbanisme Le 27 octobre 2012 ÉTUDE DE CAS VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE Plan de la présentation 1. Le Village de la gare - Contexte de développement - Contrôle architectural - Entente-promoteur

Plus en détail

Extrait règlement (pièce écrite)

Extrait règlement (pièce écrite) Modification n 2 du Plan Local d Urbanisme de NEUVY-en-MAUGES (PLU approuvé le 5 septembre 2006 Modification n 1 approuvée le 4 mai 2010) PIECE N 4 Extrait règlement (pièce écrite) du MAI 2012 Vu pour

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES. Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural.

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES. Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural. CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 6.- Secteurs d'habitat à caractère rural. a) Les secteurs d'habitat à caractère rural sont destinés à recevoir des habitations, des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

PORNICHET PLAN LOCAL D URBANISME Modification N 3 22.12.2012

PORNICHET PLAN LOCAL D URBANISME Modification N 3 22.12.2012 PONICHET PLAN LOCAL D UBANISME Modification N 3 22.12.2012 DOSSIE Enquête publique ecensement du patrimoine local évision prescrite le: 11.04.2008 évision arrêtée le: 04.05.2009 évision approuvée le: 14.01.2010

Plus en détail

Un projet en neuf ou en re vation?

Un projet en neuf ou en re vation? Vérandas Fermetures & Stores Un projet en neuf ou en re vation? PRÉSENTATION GÉNÉRALE www.fermetures-ventoises.fr VÉRANDAS ALUMINIUM SUR MESURE 1986 1986 IMPLANTATION & FORMES Classique ou contemporaine,

Plus en détail

ZONES DE PUBLICITÉ RESTREINTE COMMUNE DE TOURLAVILLE

ZONES DE PUBLICITÉ RESTREINTE COMMUNE DE TOURLAVILLE ZONES DE PUBLICITÉ RESTREINTE COMMUNE DE TOURLAVILLE P.L.U. arrêté le : 28 mars 2007 Approuvé le : 19 décembre 2007 Modifié le : Mis en compatibilité le : Mis en révision le : Dernière mise à jour le :

Plus en détail

DEMANDE DE. PERMIS DE CONSTRUIRE pour des travaux non exemptés de permis de construire sur une maison individuelle existante.

DEMANDE DE. PERMIS DE CONSTRUIRE pour des travaux non exemptés de permis de construire sur une maison individuelle existante. COMMUNE DE Minzier (74270) MDME ET MONSIEUR SIEGELE NOTICE DE PRÉSENTTION Le projet concerne la construction d une maison individuelle située au centre du village de Minzier (Haute-Savoie). La façade principale

Plus en détail

LE SERVICE URBANISME DE LA C.C. LOIRE SEMÈNE. QUELLE AUTORISATION POUR QUELS TRAVAUX? p. 6 à 11. + SES MISSIONS p. 2 à 3

LE SERVICE URBANISME DE LA C.C. LOIRE SEMÈNE. QUELLE AUTORISATION POUR QUELS TRAVAUX? p. 6 à 11. + SES MISSIONS p. 2 à 3 LE SERVICE URBANISME DE LA C.C. LOIRE SEMÈNE + SES MISSIONS p. 2 à 3 DÉFINITIONS UTILES p. 4 LES DIFFÉRENTS TYPES DE DEMANDES p. 5 QUELLE AUTORISATION POUR QUELS TRAVAUX? p. 6 à 11 LE SERVICE URBANISME

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 7.- Secteur de faible densité. a) Les secteurs d'habitation de faible densité comprennent les parties du territoire communal réservées aux maisons d'habitation

Plus en détail

V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES

V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES EXTRAIT REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE DE LA VILLE DE LORIENT ARRETE LE 19/10/2007 V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES Article 1 : Portée du règlement Les enseignes sont admises sur l

Plus en détail

Comprendre le contexte de votre projet. Comprendre votre façade d immeuble. Composer votre projet. Quelques conseils pratiques importants

Comprendre le contexte de votre projet. Comprendre votre façade d immeuble. Composer votre projet. Quelques conseils pratiques importants Comprendre le contexte de votre projet Comprendre votre façade d immeuble Composer votre projet Quelques conseils pratiques importants Choisir vos couleurs : Gamme des tonalités commerciales Les façades

Plus en détail

FOURNES-EN-WEPPES Fournes-en-Weppes

FOURNES-EN-WEPPES Fournes-en-Weppes FOURNES-EN-WEPPES Correction d une erreur matérielle constatée au P.L.U. et du périmètre de l opération «Domaine du Chemin Vert» Complément au dossier Consultée sur les projets d ajustements du P.L.U.

Plus en détail

J organise le ravalement de ma maison

J organise le ravalement de ma maison J organise le ravalement de ma maison J organise le ravalement de ma maison Vous souhaitez entreprendre le ravalement de votre maison. C est l occasion de révéler sa beauté et sa personnalité ; pour votre

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail