Soins infirmiers. Centre de Formation des Professions de Santé Programme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soins infirmiers. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 37"

Transcription

1 Soins infirmiers Centre de Formation

2 18 e journée scientifique infirmière des Hôpitaux de Toulouse Les objectifs et les programmes sont à l étude. Ils seront arrêtés en novembre 2011 et communiqués sur demande Hôtel-Dieu - Toulouse 1 jour (date à déterminer) Le 24 janvier /stagiaire Les inscriptions doivent parvenir à la Direction de la formation,, Toulouse Cedex, Non déterminés à ce jour Nouveau Se former à l éducation thérapeutique Consacrée par la loi HPST, l éducation thérapeutique part du principe que les comportements nécessaires pour vivre le mieux possible avec une maladie chronique peuvent être structurés avec les patients, par des processus d apprentissage intégrés dans le parcours de soins. La formation des professionnels de santé à l éducation thérapeutique est un des moyens principaux de développement des pratiques éducatives dans le suivi à long terme des personnes atteintes de maladies chroniques. TRONC COMMUN Permettre à tout acteur ou coordonateur de l Education Thérapeutique d acquérir ou renforcer des compétences pédagogiques, de concevoir ses propres outils et de s inscrire dans une démarche globale de projet d éducation. Connaître les fondements, principes et objectifs de l Education Thérapeutique du patient. Appréhender le contexte psychologique et socio-culturel du patient : la dynamique de l acceptation de la maladie, la motivation, les stades du changement (Prochaska), les représentations mentales et les croyances de santé. Mener un diagnostic éducatif Acquérir des outils conceptuels, méthodologiques et pédagogiques permettant de planifier, conduire, coordonner et évaluer des actions d éducation. Apprendre à utiliser les outils existants de manière pertinente. Concevoir des outils, séances ou programmes éducatifs au cours d ateliers pratiques, selon la spécialité et le projet de chaque participant. Percevoir la nécessité des relations d interdisciplinarité dans la démarche éducative : communication, coordination, complémentarité, attentes, enjeux. Évaluer l acquisition de compétences chez les patients. S auto évaluer. Tout professionnel de santé médical et paramédical, acteur ou coordonateur de l ETP, de structure publique ou privée Centre de formation des Professions de Santé avenue de Grande-Bretagne /dates 6 jours 3 Groupes (dates à déterminer) par participant FORMATION DE 40 HEURES Décret n du 2 août 2010 Avec possibilité de modules optionnels facultatifs sur les pratiques professionnelles dans différentes spécialités. 38 Centre de Formation 2013

3 J 1 matin Définition et objectifs de l ETP. Les aspects psychologiques et socio-familiaux, les représentations mentales, les réactions à la maladie. (apports théoriques et exemples concrets) ap.-midi La démarche éducative, les différentes étapes J 2 J 3 J 4 matin ap.-midi matin ap.-midi matin ap.midi Le diagnostic éducatif L outil de recueil des données : l entretien (élaboration d une grille d entretien en travail de groupe à partir d un cas concret + exploitation) Les objectifs, les micro-projets et compétences attendues (apport théorique + travaux de groupe sur cas concrets) Les méthodes, les outils, la communication Evaluation d une séquence d éducation Evaluation du soignant formateur La démarche de projet appliquée à l ETP. Introduction aux ateliers pratiques de l après-midi Ateliers pratiques : conception d outils, de séances ou de programmes éducatifs personnalisés, en fonction de la spécialité et du projet de chaque intervenant J 5 J 6 matin Ateliers pratiques (suite) ap.-midi Ateliers pratiques (suite et fin) matin La multiprofessionnalité dans l éducation thérapeutique ap.-midi Etude d un cas concret - Évaluation Cadre de santé formateur Rangueil DU d ETP Mastère en Education pour la Santé Infirmière tabacologue en Pneumologie DU d ETP et DIU de Tabacologie Référente soignante du programme d Aide au Sevrage Tabagique Ergothérapeute - Formée à l ETP Réadaptation Fonctionnelle des maladies ostéo-articulaires Diététicienne au CHU DU d ETP Psychologue - Formée à l ETP - Service de Transplantation d organes et de néphrologie Infirmière, Formatrice en éducation thérapeutique à l IPCEM, Formation IPCEM, - DU d ETP - module animation de groupe, du master Paris XIII Cadre de Santé en Pédiatrie DU d ETP. Responsable soignante de tous les programmes d ETP en Pédiatrie Kinésithérapeute - Formée à l ETP Réadaptation Fonctionnelle des maladies ostéo-articulaires IDE service de Diabétologie DU d ETP Médecin en Cardiologie DU d Education en Santé. Responsable médicale des programmes d ETP des patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire (EPARIC) et des patients coronariens (EPARIC / EPACOR). Consultante dans plusieurs programmes d ETP nationaux. Enseignante vacataire en ETP à l UFR STAPS (Mastère 2) Infirmière Coordonatrice en Pneumologie DU d ETP et DIU de tabacologie. Référente soignante des programmes d ETP des patients porteurs de BPCO et des patients Asthmatiques. Intervenante dans le programme d aide au sevrage tabagique. Psychologue - Formée à l ETP Réadaptation Fonctionnelle des maladies ostéo-articulaires. Infirmière DU d ETP - Coordinatrice de réseau des patients VIH Cadre de Santé en Cardiologie DU d ETP Formations à l INPES et EduSANTE. Responsable soignante des programmes d ETP des patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire (EPARIC), des patients coronariens (EPARIC / EPACOR), des patients insuffisants cardiaques (CEPIC). Consultante dans plusieurs programmes d ETP nationaux. Patient expert en cardiologie (Alliance du Cœur) Formé à l ETP (Em-Patient). Centre de Formation

4 LES MODULES OPTIONNELS FACULTATIFS Personnels médicaux et paramédicaux après participation au tronc commun ou à une formation équivalente (modules de dermatologie, neurologie, cancérologie) ou possibilité d inscription de manière indépendante (modules de cardiologie, diabétologie, médecine vasculaire et médecine interne HTA) * Renseignements auprès de la Formation Permanente : DERMATOLOGIE Nouveau Connaître et apprendre à gérer les différentes problématiques rencontrées en dermatologie (contraintes des soins locaux, corticophobie, fausses croyances). Découvrir / utiliser / créer des outils d éducation thérapeutique en dermatologie. Concevoir et animer une séance individuelle et/ou collective d éducation thérapeutique en dermatologie. Tout professionnel de santé intéressé par l éducation thérapeutique en Dermatologie Lieu Hôpital Larrey Toulouse Service dermatologie 1 jour - 3 sessions (dates à déterminer) 202 par jour et par participant Organiser et animer une séance individuelle en dermatologie : cadrage, techniques d entretien, entretien motivationnel Mener un entretien de diagnostic éducatif, avec comme objectifs d évaluer les besoins du patient, repérer les croyances de santé et les représentations de la maladie des patients Animer une séance individuelle d apprentissage/d évaluation : démonter la corticophobie, astuces pour favoriser l observance des soins locaux Organiser et animer une séance collective : cadrage, répartitions des tâches des intervenants, contenu en fonction du thème choisi (ex : «l eczéma à l école» ; «connaître mon eczéma et mon traitement» ; «vivre avec le psoriasis au quotidien») Créer des outils en dermatologie : quelles questions se poser avant de vouloir créer un outil Découvrir et utiliser des outils déjà existants. Etude de cas concrets Observation Echange interactif d expérience Médecin Infirmière Pharmacienne Psychologue NEUROLOGIE L exemple de la sclérose en plaques Nouveau Découvrir les outils de l éducation thérapeutique en neurologie Actualiser ses connaissances sur la Sclérose en Plaques Acquérir des connaissances pratiques concernant la prise en charge globale de la Sclérose en Plaques (compétence en auto soins du patient). Découvrir la pratique du travail en réseau pour la prise en charge des patients atteints de la Sclérose en Plaques Réfléchir à la démarche d éducation dans le cadre d une maladie neurologique chronique Psychologue, cadres de santé, infirmiers Lieu Centre de formation des Professions de Santé avenue de Grande-Bretagne 1 jour (date à déterminer) 202 par jour et par participant La sclérose en plaques : épidémiologie, physiopathologie, aspects cliniques et diagnostiques, - Le parcours de soin du patient SEP : une approche médicamenteuse et psychosociale, - Retentissement psycho-affectif d une maladie neurologique chronique : de l annonce du diagnostic au vécu quotidien, - Comment acquérir des compétences en auto-soins : la place d un réseau de santé dans l éducation thérapeutique. L exemple du réseau MIPSEP (MIdi-Pyrénées Sclérose en Plaques). 40 Centre de Formation 2013 Apports théoriques, vidéos, photos, démonstrations, échanges. Médecin du service Neurologie Réseau MIPSEP : Médecin coordinateur, Psychologue et Infirmiers

5 CANCÉROLOGIE Nouveau Identifier le contexte spécifique de l éducation thérapeutique en cancérologie. Mener une réflexion sur la démarche éducative auprès de patients atteints de cancer. Tout professionnel de santé intéressé par l éducation thérapeutique en Cancérologie Professionnels ayant suivi le tronc commun Lieu Institut Claudius Regaud Salle de conférence 20 rue du Pont Saint-Pierre Toulouse (métro St-Cyprien) 1 jour - 3 sessions (dates à déterminer) 202 par jour et par participant En partenariat avec Le module de formation est prévu sur une journée et utilise une pédagogie active alternant des temps de travaux en groupe et des échanges. Ce module s articule autour d une pédagogie centrée sur le professionnel de santé en vue de renforcer la maîtrise des concepts et méthodes mobilisés dans la démarche d éducation thérapeutique vue au cours des modules de formation généralistes antérieurs. Le module se déroule sur 6h30 avec 1 pause de 15 minutes le matin et l après midi, une pause repas d 1h30. La formation commence à 9h00 pour se termine à 17h30. Synthèse des objectifs- de la journée : - Organiser les réflexions et représentations complexes des professionnels de santé à propos du cancer au regard de la mise en place de la démarche éducative en cancérologie. - Appréhender le contexte législatif de la cancérologie et de l Education Thérapeutique du Patient. - Présenter les particularités du parcours de soins en cancérologie. - Se questionner sur l intérêt de l Education Thérapeutique du Patient en cancérologie. - Présenter les concepts de compétences patients en cancérologie. - Identifier les domaines de l Education Thérapeutique du Patient en cancérologie. - Formaliser les principes d intervention en Education Thérapeutique du Patient en cancérologie autour d une thématique choisie. - Présenter succinctement la méthodologie de développement de programme d Education Thérapeutique du Patient en cancérologie. Évaluation Une auto évaluation pré et post enseignement en lien avec les objectifs d apprentissage annoncés ci-dessus. Cadre de Santé Institut Claudius Regaud, DU Education thérapeutique Toulouse Cadre de Santé Institut Claudius Regaud, Master Education Santé Paris 13. Centre de Formation

6 PÔLE CARDIOVASCULAIRE ET MÉTABOLIQUE : CARDIOLOGIE, DIABÉTOLOGIE, MÉDECINE INTERNE HTA, MÉDECINE VASCULAIRE* Nouveau Acquérir ou approfondir les connaissances de base nécessaires à la mise en place d une démarche d éducation thérapeutique sur l une des pathologies cardiovasculaires et métaboliques. Acquérir ou approfondir les connaissances pratiques concernant les techniques pédagogiques utilisées dans l éducation thérapeutique des patients atteints de la pathologie concernée. S approprier le programme éducatif présenté afin de le transposer et/ou l adapter à sa pratique personnelle. S interroger sur sa propre pratique dans une recherche d amélioration de la qualité. Tous professionnels de santé des secteurs public et privé, qu ils soient acteurs ou coordonateurs, souhaitant s inscrire dans un projet d éducation thérapeutique de l une des pathologies cardiovasculaires et métaboliques : mise en place d un programme ou amélioration d un programme existant. Lieu CHU Toulouse, Rangueil 202 par jour et par participant sauf pour Diabétologie (2,5 à 5 jours) - 5 jours diabète type jours diabète type 2 insuliné jours insulinothérapie fonctionnelle 835-2,5 jours diabète type jours diabète/pompe à insuline Méthode Stage pratique d immersion pendant les séances de groupe des programmes d éducation thérapeutique des patients atteints de l une des pathologies cardiovasculaires et métaboliques. L équipe éducative multi professionnelle du service concerné : médecin, infirmières, diététicienne, kinésithérapeute, enseignante en activité physique adaptée, infirmière sophrologue, patient-expert. différentes selon thématique se référer à chaque modules (voir ci-contre) (dates à déterminer) * Possibilité d inscription de manière indépendante du tronc commun. Cardiologie* 1) Se former à l Education Thérapeutique des Patients Insuffisants Cardiaques : 1 jour x2 (à 1 mois d intervalle) - 9h à 17h (Calendrier à déterminer avec le service de Cardiologie) Connaissance de la maladie, surveillance des signes cliniques, traitements médicamenteux et non médicamenteux (DAI multisite), l alimentation limitée en sel, l activité physique adaptée, sophrologie, développement des compétences psycho-sociales, formulation d objectifs personnalisés, évaluation des connaissances et des compétences des patients. 42 Centre de Formation ) Se former à l Education Thérapeutique des Patients à Risque Cardiovasculaire et des Patients atteints de Maladie Coronarienne : 1 jour x 3 (à 15jours d intervalle) - 9h à 17h ( Calendrier à déterminer avec le service de Cardiologie) J1 : Sensibilisation au risque cardiovasculaire Qualité de vie et facteurs de risque, conséquences des facteurs de risque, activité physique adaptée, physiopathologie et conséquences de la plaque d athérome, atelier diététique. J2 : Mise en place d un projet pour réduire les risques Formulation des projets personnels, atelier diététique, auto- surveillance des paramètres physiologiques et biologiques, évaluation des acquis et mise en situation. J3 : Connaissance spécifique de la maladie coronaire La douleur coronarienne et les équivalents douloureux, les médicaments après l accident coronaire, les traitements invasifs de la maladie coronaire. * Informations complémentaires (dates, programme, etc.) au Diabétologie* : Cf. chaque thématique Calendrier à déterminer avec le Service de Diabétologie (Infos supp. au ) 1) Education du patient diabétique de type 1 : nouveaux repères (5 jours) 2) Education du patient diabétique de type 2 et cicatrisation des plaies chroniques du pied (2,5 jours + 2,5 jours) 3) Education d une personne ayant un diabète de type 2 : DNID (2,5 jours) 4) La mise en place d une pompe à insuline : approche thérapeutique et éducative (5 jours) 5) L insulinothérapie fonctionnelle : approche thérapeutique et éducative du patient diabétique type I (5 jours) Médecine Interne HTA* : 1/2 J (4h) Calendrier à déterminer avec le Service de Médecine interne HTA. (Infos supp. au ) Sensibilisation aux facteurs de risque, recommandations alimentaires et hygiène de vie, apprentissage de l automesure tensionnelle. Médecine Vasculaire* : 1 journée pour chaque thématique 8h30 à 16h Calendrier à déterminer avec le Service de Médecine Vasculaire (Infos supp. au ) 1) Education thérapeutique des patients sous anti vitamine K Objectif : réduire les accidents hémorragiques chez les patients sous anticoagulant tout en conservant une bonne qualité de vie. 2) Education thérapeutique des patients présentant une artériopathie oblitérante des membres inferieurs : Autonomisation du patient au reconditionnement vasculaire et à la prise en charge des facteurs de risques influençant l évolution de l artériopathie. 3) Education thérapeutique des patients porteurs d un lymphoèdeme des membres : autonomiser les patients dans la prise en charge thérapeutique en leur permettant de vivre mieux leur maladie chronique 4) Education thérapeutique des patients porteurs de troubles trophiques secondaires à une insuffisance veineuse chronique sévère : diminuer le risque de récidive de l ulcère veineux et de ses complications.

7 Bilan podologique du patient diabétique Acquérir des connaissances sur la prise en charge des troubles trophiques chez le patient diabétique (lésions neuropathiques, lésions artériopathiques) dans le cadre d une équipe multidisciplinaire Se sensibiliser à l exploration de l artériopathie Être capable de détecter et de prévenir tout risque lésionnel Aider à la mise en place des mesures de prévention Mettre à jour ses connaissances sur l évaluation du risque lésionnel Pédicures-podologues DE Centre de Cicatrisation des Plaies Chroniques du Pied Service prévention Hôpital Rangueil Toulouse (Tél. : ) 2 journées de stage Dates : sur rendez-vous avec le service 438 /stagiaire Suivi de la consultation au sein du CCPC (encadrement : médecin + IDE) diagnostic étiologique de la plaie techniques de soin (pansements) appareillage de décharge Consultation de prévention (encadrement : podologue + kiné + médecin) bilan podologique définition du risque lésionnel définition des mesures de prévention communication avec les correspondants Stage pratique Médecin, IDE Kinésithérapeute Pédicure-podologue Hôpitaux de Toulouse N d enregistrement : P Tél. : Les SIIPS pour le personnel soignant Acquérir une méthodologie afin de mesurer la charge de travail Aider le personnel soignant à mettre en adéquation l offre de soin et la demande de soin Permettre aux agents d élaborer un document pouvant conduire à l analyse de la charge en soins Infirmiers Centre de Formation 330 avenue de Grande-Bretagne 3 jours (dates à déterminer) 441 /stagiaire Tarif groupe (nous consulter) Evaluation quantitative et qualitative : définition, différence entre évaluation quantitative et qualitative, but et utilisation de l évaluation de la charge de travail en soins infirmiers Les différentes fonctions dans les services de soins : les textes législatifs, les différentes fonctions de l infirmière Dimension et niveaux de qualité des soins : les dimensions du soin, les soins directs, indirects, donnés, requis La méthode des SIIPS : les groupes homogènes de malades, classification. Elaboration de l outil : construction des grilles de relevés Vidéos Echanges Intervenant Cadre supérieur de santé, membre du club des utilisateurs SIIPS Centre de Formation

8 Prise en charge du patient laryngectomisé Objectif Assurer une prise en charge pluridimensionnelle du patient laryngectomisé Infirmiers Centre Hospitalier de Larrey, service ORL et de chirurgie cervico-faciale 24 chemin de Pourvouville Toulouse Module 1 Théorie : 0,5 jour (date à déterminer) Module 2 Stage : 1 jour (date à déterminer) Module 1 : 100 /stagiaire Module 2 : 140 /stagiaire Module 1 : Théorie Laryngectomie indications diagnostic pronostic traitements chirurgicaux et autres prise en charge à domicile Module 2 : Stage Présentation des patients sur dossier Suivi de soins, prise en charge dans le service Grille d évaluation, transmission, retour d informations Méthode Cours et ateliers pratiques Médecin Orthophoniste Kinésithérapeute Cadre de Santé Infirmière L électrocardiographie et la surveillance scopique Maîtriser la réalisation d un ECG et la surveillance scopique en fonction du rôle propre de l infirmière Analyser les bases théoriques et pratiques du tracé électrocardiographique et intervenir de façon adaptée devant les modifications de tracés annonciateurs de pathologies cardiaques à pronostic vital immédiat Développer la confiance en soi dans son exercice professionnel Infirmiers, kinésithérapeutes Sages-Femmes Manuipulateur d électroradiologie médicales 6 groupes de 12 stagiaires Centre de Formation 2 jours 6 groupes : dates à déterminer 384 /stagiaire Éléments théoriques de l ECG Cadre législatif et champ de compétence L électrocardiogramme : définitions les dérivations : place des électrodes les différents critères et éléments de lecture le tracé de base et la signification des éléments méthodologie de lecture notions d axe électrique du cœur Éléments pratiques et manipulations L électrocardiographie les appareils utilisés le matériel de réalisation : électrodes, papier, gel le patient : préparation la technique de réalisation problèmes de fonctionnement et remèdes Les moniteurs de surveillance cardiaque principes de fonctionnement fonctions et réglages principes d utilisation optimale Les modifications du tracé électrocardiographique Les grandes familles de pathologie cardiaque la pathologie coronarienne les troubles du rythme cardiaque les troubles de la conduction cardiaque les dysfonctionnements de stimulateurs cardiaques Les conduites à tenir : devant l urgence devant la non-urgence Mise en application des connaissances acquises Exercices individuels de lecture de tracés réels Démonstrations sur simulateur de troubles du rythme Étude de cas concrets à travers différents tracés Le défibrilateur principe de fonctionnement fonctions et réglages utilisation et précautions d usage entretien et vérifications du bon fonctionnement démonstration et utilisation d un défibrilateur semi-automatique Informations pratiques de la RCP Démonstration Études de cas Exercices individuels Cassette magnéto DSA + RCP d une équipe de nuit (IDE, AS) Intervenant Infirmier manipulateur ECG 44 Centre de Formation 2013

9 Perfectionnement de l IDE et de l AS en hématologie adulte Approfondir les connaissances en hématologie Développer des compétences professionnelles face aux thérapies nouvelles Maîtriser l hygiène et la sécurité nécessaires dans cette spécialité pour le patient et le soignant Améliorer la qualité de vie du patient Savoir relayer les informations et rassurer les patients, et comprendre à quel point le travail du soignant impacte celui de ses collègues ARC Cadres infirmiers Infirmiers affectés en hématologie 1 groupe de 15 à 20 stagiaires Centre de Formation 7 jours (3 j + 4 j) /stagiaire Module 1 Anatomie, physiologie et symptomologie hématologique Pathologies hématologiques Intérêt diagnostique et pronostic des examens spécifiques à l hématologie La chimiothérapie : surveillance et prévention des effets secondaires ; conseils pratiques Rôle propre et collaboration IDE/AS L hémovigilance, le dossier transfusionnel et le rôle de l IDE Greffe de moelle osseuse : Allogreffe, autogreffe HLA, chimérisme, immunosuppresseurs, facteurs de croissance Programmation de la greffe Soins aux greffés Equipe mobile de soins palliatifs : Les soins de support : évaluation de l état buccal (mucite), soins de bouche La douleur : évaluation et prise en charge Evaluation de l état cutané Problèmes digestifs associés (la constipation, les antiémétiques) Accompagnement des patients en fin de vie Difficultés et aménagements psychologiques des patients : techniques de communication, écoute, relation d aide, relation soignant/soigné Intérêt individuel et collectif des essais cliniques, définition des essais de phase 1 à 4 et autres définitions, aspects réglementaires et un peu de «vécu», par l ARC La chimiothérapie : indications, voies d administration, règles de prescription, toxicité Les soins infirmiers auprès des patients en aplasie, pendant le séjour et hors du CHU Les soins infirmiers Le parcours du patient Les risques infectieux, anémiques Module 2 Annonce du diagnostic Assistance aux Malades Ambulatoires (AMA) Psychologie : spécificité du patient en hématologie Le rôle de la diététicienne et de l officière en hématologie Evaluation de l état nutritionnel du malade (protocole) L aide sociale en hématologie Précautions standard, Hygiène des mains, tenue Isolement protecteur Air, eau, mesures préventives, hygiène alimentaire Hygiène des locaux, préparation cutanée préopératoire, voies veineuses centrales, déchets La sophrologie en hématologie Le vécu du patient L image corporelle, les soins socio-esthétiques Le rôle des associations dans la prise en charge du malade en hématologie Cours théoriques Étude de cas Polycopiés Table ronde Médecin chef de service Médecins spécialisés Psychologues Diététicienne Cadres de santé et infirmiers Pharmacien Représentant d Association de malades Centre de Formation

10 Annoncer les mauvaises nouvelles A toutes les étapes d une maladie grave des mauvaises nouvelles doivent être annoncées au patient et à ses proches. Annoncées progressivement, clairement et positivement elles permettent au patient et à ses proches de les comprendre et de les accepter. Cette révélation provoque des émotions et des réactions qui doivent être analysées pour aider le patient et ses proches à y faire face. Connaître et comprendre la problématique de l annonce et son cadre juridique Reconnaître et traduire les réactions du patient, de ses proches aux mauvaises nouvelles Comprendre et repérer la dynamique familiale Situer la place et la fonction de l équipe soignante face au malade, ses proches, au sein de l équipe Savoir gérer la relation d aide au patient et sa famille et maintenir la bonne distance Professionnels de santé Médico-techniques et rééducations Centre de Formation des Professions de Santé 330, Avenue de Grande Bretagne 3 jours (dates à déterminer) 573 /stagiaire La mauvaise nouvelle : définition, cadre juridique L organisation de la consultation lors de l annonce (annonce déléguée, l annonce faite aux enfants de parents malades, etc) Les mécanismes de défenses et d adaptation Les différents systèmes familiaux L équipe soignante : sa dynamique, sa fonction La communication assertive Les bases de la relation d aide, la bonne distance Méthode Pédagogie de groupe fondée sur la participation active de chacun Exposées théoriques et exploitation de documents Analyse de situations Jeux de rôles Exploitation de films Echange d expériences Psychologue Infirmière Soins palliatifs et accompagnement Appréhender le soin palliatif dans toutes ses dimensions (aspects psychologiques et médicaux) Aider, accompagner le malade et sa famille Soulager la douleur Analyser sa pratique professionnelle Tous grades des services de soins 3 groupes de 15 stagiaires Centre de Formation 9 jours (5 j + 2 j + 2 j) /stagiaire Les objectifs de la formation Les étapes du mourir Concept et démarche de soins palliatifs Le vécu du patient et de la famille face à une maladie grave Consigne pour les entretiens L écoute dans la relation soignant/ soigné Rôle du soignant devant les symptômes de fin de vie Anthropologie de la mort Rites funéraires Organisation du dépositoire au sein du CHU : accueil des familles, présentation du corps, possibilité de recueillement. Présentation de l Arthérapie La douleur Son expression, son évaluation, son traitement Mise en situation professionnelle (Entretien dans un service de soins) Exploitation des entretiens Poursuite exploitation des entretiens Souffrance des soignants Ethique, acharnement thérapeutique Euthanasie Symptômes de fin de vie : cas cliniques Bénévoles de l ASP Socio-esthétique Travail de deuil Réponse aux interrogations des soignants Approfondissement de la prise en charge des patients en fin de vie : aspects psychologiques aspects médicaux Études de cas Mise en situation professionnelle et entretiens Médecin Psychologues Infirmiers Cadre de santé Formateur IFSI Aumônier du CHU 46 Centre de Formation 2013

11 Éducation et prise en charge thérapeutique des patients sous anticoagulants Actualiser ses connaissances sur les anticoagulants Se sensibiliser à la démarche éducative des patients sous anticoagulants Apprendre à utiliser le logiciel d adaptation thérapeutique Développer la pratique du travail en réseau pour la prise en charge des patients sous anticoagulants Médecins, pharmaciens, biologistes, IDE, formateurs IFSI 1 groupe de 4 personnes Lieu Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil Toulouse (Tél. : ) 2 jours consécutifs Dates : sur rendez-vous avec le service 397 /stagiaire élaboré par le Service de Médecine Vasculaire Rangueil Présentation de la clinique des anticoagulants Participation à la séance de groupe avec les patients (éducation de groupe) Participation à la gestion des INR Visualisation de séquences filmées de différentes consultations Sensibilisation à la démarche éducative Actualisation des connaissances sur les anticoagulants Mise en situation Travaux de groupe : exploitation de cas cliniques avec les patients (diaporama) Entretien avec les professionnels de santé prenant en charge les patients sous anticoagulants Visualisation de séquences de consultations filmées Psychologues Médecins Infirmières Hôpitaux de Toulouse N d enregistrement : P Tél. : Hygiène bucco-dentaire : pourquoi et comment? Comprendre l intérêt de l hygiène bucco-dentaire Adapter sa pratique aux besoins et à l état du patient Soignants Cette formation peut être adaptée pour un groupe donné, selon qu il s agit d intervenir auprès d une population ciblée : personnes âgées, enfants Centre de Formation 1 jour 186 /stagiaire La bouche : physiologie et pathologie Pratique des soins d hygiène buccodentaire adaptés à l état du patient Apports pratiques Intervenant Médecin Centre de Formation

12 Troubles de la déglutition : du bilan à l organisation de la prise en charge Développer les moyens diagnostiques d une dysphagie dans le but de permettre la mise en place d un programme de prise en charge adapté Apporter les connaissances générales nécessaires, concernant : la physiopathologie les axes de l évaluation : dépistage d un trouble de la déglutition, évaluation des mécanismes physiopathologiques, sévérité du trouble les indications des moyens spécifiques de prise en charge à partir de l évaluation Orthophonistes, kinésithérapeutes, infirmiers, aides soignants, médecins Service ORL Hôpital Larrey Toulouse 4 jours (2 j + 2 j) 750 /stagiaire L organisation de la prise en charge des troubles de la déglutition Physiologie de la déglutition Sémiologie Atelier Vidéoradioscopie Atelier Nasofibroscopie Atelier mécanisme physiopathologique Les différentes parties du bilan Le mécanisme physiopathologique et les indications thérapeutiques Atelier : La réalisation de l essai de déglutition Atelier : Les exercices de rééducation Organisation de la prise en charge en fonction des étiologies L aspect multidisciplinaire de la prise en charge Atelier : L évaluation pluridisciplinaire du trouble Atelier : Organisation de la prise en charge en fonction du mode de vie Bilan de patients Observation de repas Atelier : organisation pratique après les observations (réflexion des stagiaires) Exposés théoriques Ateliers Travaux pratiques Échanges Médecin ORL phoniatre Orthophoniste Masseur kinésithérapeute Diététicienne Infirmière Sensibiliser et optimiser la prise en charge des ulcères de jambe d'origine vasculaire Nouveau Apporter les connaissances nécessaires pour prendre en charge un ulcère de jambe Respecter les recommandations de la Haute Autorité de Santé pour la partie clinique Améliorer la qualité des soins Créer un lien avec les différents professionnels de santé Avoir le même langage Infirmier, aide-soignant Lieu de la formation Centre de formation 2 jours 252 /stagiaire Problèmes rencontrés Recueil des attentes Etat des lieux : le constat Processus de cicatrisation Bilan d un ulcère : local, régional, général Déterminer l étiologie de l ulcère de jambe (examens cliniques et para cliniques) Classement des différents pansements Traitement de l ulcère de jambe (déroulement du soin, mesures associées, traçabilité) Ateliers mise en situation, Haute Autorité de Santé, recommandations Cas cliniques Etude de cas concrets Observation Echanges interactif d expérience Infirmier DU plaies et cicatrisation 48 Centre de Formation 2013

13 Prévention et traitement des escarres Actualiser ses connaissances sur la physiopathologie des escarres Être capable : d évaluer les facteurs de risque de mettre en place des actions de prévention et/ou des actions curatives en application des protocoles validés, d en évaluer le résultat Directeur de maison de retraite Médecins, pharmaciens, cadres de santé, infirmiers, aides-soignants Lieu de la formation Centre de formation 3 jours 480 /stagiaire Physiopathologie Facteurs de risques, évaluation Prévention Description des différents stades Prise en charge spécifique pansements protocoles évaluation du suivi prévention Nutrition Installation du patient au lit Matériel spécifique Kinésithérapie Chirurgie Prospectives Études de cas concrets Échanges Pratique Médecins Gérontologues Infirmière Cadre soignant kinésithérapeute Tuteur de stage étudiant en soins infirmiers Acquérir les compétences nécessaires à l accompagnement des étudiants en soins infirmiers lors des stages Permettre aux infirmiers des services de soins accueillant des étudiants en soins infirmiers d assurer un encadrement de stage de qualité Favoriser l apprentissage en milieu professionnel dans un dispositif d alternance Infirmier(e)s Lieu de la formation Centre de formation 3 jours 581 /stagiaire Tarif groupe (nous consulter) Connaissance du programme en soins infirmiers les 10 compétences, le référentiel de formation, l articulation entre référentiel de formation et compétences le portfolio la place de l étudiant, du maître de stage et du tuteur de stage Définir sa pratique professionnelle en tant que tuteur de stage, savoir la transmettre et l évaluer identifier la mission du tuteur de stage dans la structure auquel il appartient élaborer le livret d accueil et le projet d encadrement assurer l évaluation des mises en situation professionnelles pendant le stage formaliser sa pratique et la mettre en mot pour la transmettre savoir se positionner en tant que tuteur (relation de confiance, observer, orienter, accompagner) favoriser l autonomie de l étudiant en tenant compte du semestre de formation et de ses acquis Études de cas Formateurs IDE Centre de Formation

14 Actualisation des connaissances en radioprotection Acquérir les connaissances sur les risques liés à l exposition aux rayonnements ionisants Connaître les procédures générales de radioprotection à mettre en œuvre Manipulateurs Infirmières Aides-soignants Toutes personnes exposées aux rayonnements ionisants Centre de Formation des Professions de Santé 330, Avenue de Grande Bretagne 1 jour 217 /stagiaire/module Tarif groupe (nous consulter) Risques liés à l exposition aux rayonnements ionisants rayonnements ionisants en milieu hospitalier (quoi et où) risques liés aux rayonnements Procédures générales de radioprotection mises en œuvre dans l établissement : règlements intérieurs surveillance dosimétrique équipements de protection Règles de prévention et de protection principes (Temps, Distance, Blindage) optimisation analyse de poste Procédures particulières de radioprotection touchant au poste de travail médecine nucléaire radiologie et scanographie radiologie interventionnelle retour des patients dans le service Règles de conduite à tenir en cas de situation anormale : radio mobile en locaux particuliers contamination radioactive Cas particuliers : femme enceinte, allaitante et mineurs Evaluation de la formation Etudes de cas Radio physicien Cadres d imagerie Manipulateurs d électro-radiologie La formation «Actualisation des connaissances en radioprotection» peut être couplée avec la formation «Radioprotection des patients exposés aux rayonnements ionisants». 50 Centre de Formation 2013

15 Formation aux aspirations endo-trachéales Objectif Au terme de la formation, les participants auront acquis une qualification leur permettant d effectuer des aspirations endo-trachéales en toute sécurité, auprès des personnes trachéotomisées depuis au moins 3 semaines Agents, non IDE, qui font du maintient à domicile : AS, aides à domiciles, familles Lieu de la formation Centre de formation 2 jours théoriques + 3 jours de stage d enseignement clinique dans un service prenant en charge des patients trachéotomisés 813 /stagiaire Tarif groupe (nous consulter) Jour 1 Le secret professionnel : rappel de la législation notion de confidentialité Hygiène (apport de connaissances et travaux pratiques) : hygiène corporelle lavage des mains : pourquoi, technique, quand, avec quoi, comment Répercussions sociales et psychologiques de l insuffisance respiratoire et de la trachéotomie Anatomie : les voies respiratoires. Schémas annotés avec emplacement de la trachéotomie et des canules les poumons. Schémas annotés et localisation des infections les organes annexes. Œsophage et voies digestives hautes (les situer par rapport aux risques de fausses routes) physiologie. Cheminement de l air et les conséquences en cas d obstacles. Libération des voies aériennes supérieures notions sur les principales pathologies de l appareil respiratoire. Insuffisance respiratoire aiguë et chronique : signes cliniques et complications. Analyse explicative du cas de la personne trachéotomisée (l analyse de chaque situation orientera le «choix» du service où sera suivi l enseignement clinique) Jour 2 Apport de connaissances : cf. protocoles élaborés par les CLIN et liens avec l anatomie, la physiologie, les pathologies et l hygiène Présentation du matériel d aspiration et des différents types de sondes d aspiration utilisés à domicile Entretien du matériel d aspiration : lavage, décontamination, élimination des déchets Signes d alertes et incidents Entraînement gestuel aux techniques d aspiration sur mannequin Utilisation des appareils aspiratifs Gestion du matériel propre et du matériel souillé Élimination des déchets Cours magistraux Travaux dirigés, pédagogie interactive Analyse de situations Démonstrations Travaux pratiques Entraînement aux techniques d aspiration sur mannequin Cadres infirmiers En fin de formation, chaque personne formée bénéficiera : d un document de procédure type et adaptation au cas par cas de cette procédure, car il s agit d une formation individuelle et personnelle d un lexique de terminologie de schémas annotés Centre de Formation

16 Prise en charge des allergies Développer ses connaissances en allergologie, physiologie, dépistage, traitement Améliorer la prise en charge du malade allergique Infirmiers Centre de Formation 330 avenue de Grande-Bretagne 1 jour 186 /stagiaire Le patient allergique chronique : les grandes maladies atopiques, Connaissances sur l atopie et l allergie : les symptômes classiques, les risques d évolution vers la gravité, Les techniques d explorations allergologiques et les conditions d exploration (arrêt anti H1), L Urgence allergique : description des urgences, prise en charge des urgences allergiques et prévention des réactions allergiques, Le malade allergique hospitalisé : le malade allergique connu, le malade qui dit être allergique, le malade qui développe une allergie en cours d hospitalisation. ATELIERS : DEP, Prick tests, Patch tests, IDR, Protocoles alimentaires, systèmes d inhalation B2-mimétiques, application des dermocorticoïdes, aérosols/inhalateurs, le plateau d urgence. Vidéos, photos Démonstrations Échanges Médecins Allergologues Cadre de Santé Infirmiers Prise en charge de la douleur adulte Explorer le champ de la douleur dans ses aspects physiques et psychologiques Acquérir des compétences en matière d évaluation de la douleur et du traitement Améliorer la relation soignant-soigné «douloureux» Infirmiers Lieu de la formation Centre de formation 5 jours 827 /stagiaire Bases neurophysiologiques et anatomie de la douleur Evaluation de la douleur aïgue et chronique Techniques non médicamenteuses et chirurgicales Médicaments de la douleur Sophrologie, hypnose, respiration dirigée, imagerie mentale Douleur, sujet âgé et patient non communiquant Cas particuliers dans la gestion de la douleur Douleur aïgue en urgence Législation et obligations Douleur, cancer et fin de vie Douleur induite par les soins Psychologie de la douleur Supports de cours Ateliers pratiques Médecins Pharmacien Cadre de Santé Kinésithérapeute Psychologue Infirmier Sophrologue Infirmiers Anesthésistes 52 Centre de Formation 2013

17 Hypnoalnagésie Objectif Permettre aux membres de l équipe mobile de prendre en charge la douleur aigüe et d acquérir les connaissances de base de l hypno-analgésie, afin d utiliser cette technique dans le cadre de leur activité Infirmiers Lieu de la formation Centre de formation 3 jours 441 /stagiaire Qu est-ce que l hypnose ; évolution dans le temps, apparition de l hypnose en médecine, son utilisation dans le soin? Les théories de la communication hypnotique, la séance d hypnose et les signes de l état hypnotique Principe de la douleur et de l hypnose utilisée à des fins analgésiques L hypnose conversationnelle et l approfondissement des inductions en pratique soignante Pratiquer l hypnose : quelle attitude avec le patient, l équipe et soi-même L hypnose appliquée à la douleur de l enfant Adaptation face aux situations d urgence Exercices pratiques, Vidéos, photos, Démonstrations, Echanges Médecins Anesthésistes Réanimateurs et algologues / Hypnothérapeutes Infirmiers Anesthésistes (missions douleur) Ventilation non invasive Objectif Etre capable de participer à la mise en place et à la surveillance d une ventilation non invasive Personnel soignant Lieu de la formation Amphithéâtre Hôpital LARREY Toulouse 1 jour 2 sessions 168 /stagiaire Les indications de la VNI dans l IRC obstructive et restrictive Le syndrome d apnée du sommeil et le syndrome obésité/hypoventilation Les indications de la VNI dans l IRA Comment mettre en place la VNI, en situation aigüe et en situation chronique Machines, interfaces, réglages Education thérapeutique Ateliers Vidéos Echanges Médecins Centre de Formation

18 Actualisation des pratiques des infirmiers diplomés d état Présentation du nouveau programme Rappels concernant les pratiques de soins et cadre législatif (CLIN) Produits et matériels Infirmiers Lieu de la formation IFSI Rangueil - Toulouse 1, avenue Jean Poulhès Toulouse cedex 9 Contacts : Mme JAULENT - Mr BARNIER IFSI Rangueil jour 207 /stagiaire (nous contacter pour prix de groupe) Situer (a) leur activité dans le nouveau référentiel et (b) leur demande dans les activités à visée préventive, diagnostique, thérapeutique Techniques de soins et d isolement : Hygiène des mains (SHA), lavage simple des mains, précautions standard, réalisation du pansement simple, utilisation d un set, réalisation d un pansement avec plaie septique, règles d hygiène à observer lors du contrôle de la glycémie, le cathéter veineux périphérique Protection du personnel : Accidents par exposition au sang et aux liquides biologiques Présentation des normes de prélèvement biologique Les antiseptiques chez l adulte Supports pédagogiques, port folio Travaux pratiques Vidéos Démonstration de produits Formateurs IFSI Rangueil Cadre Supérieur de Santé Cadre de Santé 54 Centre de Formation 2013

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement... 5 a) Introduction... 5 b) Liens avec la profession... 5 c) Acquis d apprentissage terminaux...

Plus en détail

Hypnose et Douleurs Aiguës. Dr Claude VIROT - depuis 1994 PROGRAMME 2015 PARIS. !Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences

Hypnose et Douleurs Aiguës. Dr Claude VIROT - depuis 1994 PROGRAMME 2015 PARIS. !Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences PROGRAMME 2015 PARIS Programme détaillé formation HDAA 2015 PARIS - Emergences 1 1. OBJECTIFS" 1. Savoir" 1. Acquérir un savoir validé sur la relation thérapeutique, l hypnose médicale appliquée à la douleur

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

Livret d accueil des stagiaires

Livret d accueil des stagiaires Livret d accueil des stagiaires SOMMAIRE : I/ Présentation du service II/Le métier de manipulateur III/ Modalités d encadrement IV/ Votre stage V/ Bilan global de votre stage I/ Présentation du service

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises.

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises. Créé en 2005, l Institut Mots pour Maux est une association d accompagnement et d aide à la personne. Son objectif est de favoriser et de développer l amélioration de la condition de l être humain et son

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE Éducation thérapeutique de l enfant asthmatique et de sa famille en pédiatrie Juillet 2005 I. PROMOTEURS Association française de pédiatrie ambulatoire

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

Master en Kinésithérapie

Master en Kinésithérapie Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Master en Kinésithérapie Catégorie Paramédicale HELHa Montignies-sur-Sambre 134 Rue Trieu Kaisin 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tél :

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement.

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Toute l équipe de MédiHAD vous souhaite la bienvenue. Nous vous remercions d avoir choisi notre structure d Hospitalisation A Domicile pour votre prise en charge médicale

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI Information PACES 20 Septembre 2012 Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI 1 Institut de Formation de Manipulateurs d Electroradiologie Médicale

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT!

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! Douleur induite Douleur induite Douleur de courte durée, causée par le soignant ou une thérapeutique dans des circonstances de survenue prévisibles et susceptibles

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS Filière : APS et Bachelor en soins infirmier Nom de l institution : CHUV Nom de l

Plus en détail

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES DOSSIER D ADMISSION 1/6 Date d'admission souhaitée : Date de la demande : Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES Renseignements administratifs

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique MASTER Education thérapeutique du patient Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Education et santé publique Organisation : Faculté de Médecine Cohabilitation : EHESP de Rennes, Université Blaise

Plus en détail

Formations et développement professionnel continu 2015

Formations et développement professionnel continu 2015 Formations et développement professionnel continu 2015 Droit et réglementation Hygiène et prévention des risques Relations Humaines et Communication Situations cliniques et Soins Management-Encadrement-Organisation

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

Droits des personnes malades en fin de vie

Droits des personnes malades en fin de vie R S L S Droits des personnes malades en fin de vie Dr. R. Mislawski Médecin coordonnateur, Docteur en droit Sommaire Introduction 1 Domaine de la loi 2 Conditions de fond de mise en œuvre de la loi 3 Critères

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Référence : DG/SOIN/MED/MAN/32 V1 Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Cardiologie (USIC) & Centre de la Douleur Thoracique Mars 2013 Mars 2013 1 Mot d accueil de Mme PRONOST

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES _ SANTÉ Professions de santé Arrêté du 23 septembre 2014 relatif à la création d une annexe «Supplément au diplôme» pour les formations

Plus en détail

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016 avec les Formations Continues du CFPP Programme 20 2016 CQP Dermo-Cosmétique Pharmaceutique CQP Vente conseil de produits cosmétiques & d hygiène en officine (ouvert aux salariés non diplômés) La Phytothérapie

Plus en détail

Urgences Blocs opératoires Réanimation Soins intensifs. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 85

Urgences Blocs opératoires Réanimation Soins intensifs. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 85 Urgences Blocs opératoires Réanimation Soins intensifs Centre de Formation des Professions de Santé 2013 85 Tutorat des étudiants IADE Formation en «e-learning» Acquérir les compétences nécessaires à l

Plus en détail

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique?

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? Caterina REGIS IFH Infirmière Ressource Douleur CETD CHU Montpellier Déclaration publique d intérêts Je soussignée

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour CENTRE HOSPITALIER de BOURG-EN-BRESSE CS 90401 900 route de Paris 01012 BOURG-EN-BRESSE CEDEX 04 74 45 44 08 Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Vous venez de présenter une thrombose cérébrale et vous êtes hospitalisé. Il y a beaucoup de questions que vous vous posez sur ce qui s est passé et sur ce qui va arriver

Plus en détail

PROJET DE MEDECINE A. HISTOIRE ET PROJET DE L ETABLISSEMENT ET DU SERVICE

PROJET DE MEDECINE A. HISTOIRE ET PROJET DE L ETABLISSEMENT ET DU SERVICE 1 PROJET DE MEDECINE A. HISTOIRE ET PROJET DE L ETABLISSEMENT ET DU SERVICE Le Centre Hospitalier de SOMAIN a achevé sa restructuration en 1999 avec la fermeture de plusieurs services actifs (maternité,

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

FICHE 3 Situations les plus fréquentes devant lesquelles l étudiant pourra se trouver Notions de situations clés, prévalentes

FICHE 3 Situations les plus fréquentes devant lesquelles l étudiant pourra se trouver Notions de situations clés, prévalentes LIVRET «ACCUEIL ET RESSOURCES» DU TERRAIN DE STAGE UNITE DE SOINS INTENSIFS DE CARDIOLOGIE Institut de Formation en Soins Infirmiers DES ETUDIANTS ENNFIRMIERS GUIDE D ELABORATION FICHE 1 Identification

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Calendrier des formations 2015

Calendrier des formations 2015 Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux Secrétariat : ANMTEPH - 83, Bd Poniatowski - 75012 Paris Tél. : 01 43 41 08 63 - Fax : 01 43 41 04 59 secretariat@anmtph.fr

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

CLINIQUE DE LA PART-DIEU

CLINIQUE DE LA PART-DIEU ACTIVITE(S) : Médecine Chirurgie Obstétrique () Lutte contre les infections nosocomiales Source : TBIN Reflet global de la lutte contre les infections nosocomiales Score agrégé activités 2012 Cet indicateur

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier nnexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins infirmiers : Date d entrée dans la formation : Nom

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine LICENCE 2013-2014 Mention Administration économique et sociale (AES) Parcours Santé Soins Infirmiers BAC + 1 2 3 4 5 Domaine 1. Editorial du responsable La licence AES-santé s'inscrit dans la perspective

Plus en détail

Cancer de la thyroïde

Cancer de la thyroïde LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE ALD 30 Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer de la thyroïde Actualisation juillet 2011 Ce document est

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN MASSAGE, KINESITHERAPIE, REEDUCATION DE NANTES 54, RUE DE LA BAUGERIE 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE

INSTITUT DE FORMATION EN MASSAGE, KINESITHERAPIE, REEDUCATION DE NANTES 54, RUE DE LA BAUGERIE 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE INSTITUT DE FORMATION EN MASSAGE, KINESITHERAPIE, REEDUCATION DE NANTES PROJET PEDAGOGIQUE 2010-2011 54, RUE DE LA BAUGERIE 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE SOMMAIRE 1. LA FINALITE DE LA FORMATION p. 3

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue

Formation Professionnelle Continue Formation Professionnelle Continue 58bis Allée des Grands Champs - 33470 GUJAN MESTRAS Tél : +33 (0)5.56.22.28.23 - Fax : +33 (0)5.56.66.70.04 Mail : contact@macsformation.com Site Internet : www.macsformation.com

Plus en détail