Tableau de bord emploi formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau de bord emploi formation"

Transcription

1 N 57 - Juin 201 Tableau de bord emploi formation Le Contrat d'objectifs territorial (COT) Bâtiment et Travaux Publics, conclu pour la période 201 /2020, est le quatrième signé en Poitou-Charentes pour ce secteur. Les trois générations de COT précédentes (1 995, 2000 et 2007) ont permis la mise en œuvre d actions en faveur du développement de la formation professionnelle, de l amélioration de l information et de la communication autour des métiers, du renforcement de la gestion des ressources humaines Aujourd hui ce nouveau COT, signé par les branches professionnelles du secteur, l Etat et la Région Poitou-Charentes, prend en compte les évolutions économiques, conjoncturelles et sociétales et vise à : Sécuriser les parcours professionnels en développant la formation professionnelle des salariés et des demandeurs d emploi Accompagner les entreprises dans l anticipation des mutations économiques, sociales et environnementales Améliorer les conditions de travail et le dialogue social dans le secteur Répondre aux enjeux environnementaux Afin de permettre aux partenaires du COT de disposer d une vision globale et actualisée du secteur, la réalisation d un tableau de bord sur l emploi et la formation a été confiée par l Etat et la Région aux outils d observation et de prospective de la branche, la Cellule Economique Régionale de la Construction (CERC) et le CCCA BTP, et à l Observatoire Régional Emploi Formation (OREF) de l ARFTLV. Outil d aide à la décision, il agrège et analyse les données relatives aux ressources humaines et aux évolutions de la relation emploi-formation et permet un suivi régulier, avec une actualisation annuelle. Outil mis à la disposition du partenariat, cette publication est construite afin de faciliter la réalisation d un diagnostic partagé. C est une amorce du travail que les acteurs locaux peuvent engager en confrontant les analyses statistiques proposées aux réalités locales. Ce travail complémentaire viendra enrichir les analyses, parfois les corriger, et surtout les mettre en perspective. Ce document est téléchargeable depuis le site de l ARFTLV ( Etudes et stat OREF). Toute utilisation des informations doit porter la mention suivante «Extrait de Convergences, la publication de l ARFTLV» et doit citer les sources des données. Nos dernières publications : Convergences n 56 : Le bois Convergences n 55 : La filière cognac en Charente Convergences n 5 : Saint Jean d'angely

2 Le secteur de la construction, de multiples réalités économiques Le BTP : un secteur porteur d'enjeux Les travaux publics : poursuivre l impulsion par la construction de la LGV Tours - Bordeaux Conditions de travail et santé au travail Des actifs couvrant de nombreux corps de métiers et statuts Les salariés du BTP Les artisans Féminisation des actifs Un recours important à l intérim Des besoins en main d œuvre importants L offre de formation professionnelle Une offre de formation professionnelle initiale diversifiée L apprentissage : une voie privilégiée La réussite aux examens L'insertion professionnelle des sortants de formation initiale La formation continue pour l'adaptation des salariés et des demandeurs d emploi Le BTP et le marché du travail Les effectifs de demandeurs d emploi Répartition des effectifs en formation (voie scolaire et apprentissage) par domaine, niveau de formation et formation 18 Liste des codes pris en compte par la branche pour définir le BTP 21 Les activités des entreprises (Code NAF) Le marché du travail (Code ROME) Les formations (liste non exhaustive reprenant les formations actives en Poitou-Charentes en 201 3) Agence Régionale de la Formation Tout au Long de la Vie Poitou-Charentes 1 5, rue Alsace Lorraine La Rochelle Cedex

3 Ce document a été élaboré en partenariat avec la Cellule Economique Régionale de la Construction (CERC). La CERC est une association à but non lucratif dont l'objectif est de créer un lieu de concertation, d'information et de prospective regroupant à l'échelon régional l'ensemble des partenaires dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics. Site internet de la CERC : Le secteur de la construction, de multiples réalités économiques Quelques indicateurs présentés par la CERC dans son édition 2013 «Les indicateurs emploi formation», permettent d apprécier le poids du secteur du BTP dans l économie régionale (données 2012). Volume estimé de production du Bâtiment : 2,99 Milliards d euros Volume estimé de production des Travaux publics : 1,07 Milliards d euros logements mis en chantier dont logements individuels Plus de m² de bâtiments non résidentiels mis en chantier (bâtiments agricoles, commerces et bureaux ). Si dans le bâtiment la tendance de l activité est à la stabilisation, la construction de la LGV Tours - Bordeaux et les travaux consécutifs à la tempête Xynthia ont permis un développement des activités dans les travaux publics. Il est à noter que plus d un logement sur deux se construit en Charente-Maritime. En 2012, avec plus de salariés et près de entreprises, le secteur du BTP est structurant pour l emploi (Source : CERC Les indicateurs emploi formation édition 2013). Il représente ainsi 7,2 % de l emploi salarié total et 9,6 % des établissements implantés en Poitou-Charentes (Source : INSEE, CLAP 2011, traitement ARFTLV). 23,3 % des entreprises sont positionnés sur des activités de gros œuvre, 7,3 % sur les travaux publics et 69, % sur le second œuvre. Le tissu économique régional est composé d une majorité de petites structures (moins de 5 salariés). Ainsi Poitou-Charentes compte entreprises artisanales dont près de 71 % relèvent des activités du second œuvre. 3 % de ces entreprises ont leur siège en Charente-Maritime. INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques 3

4 Le BTP : un secteur porteur d'enjeux A une longue période de croissance succède en 2009 une période plus délicate au cours de laquelle de nombreux chantiers vont être stoppés, des projets non réalisés. Les défaillances d entreprises sont importantes. Mais de nouvelles perspectives s offrent à ce secteur d activités. Habitat : maintenir le rythme de construction actuel et réduire la précarité énergétique Les besoins en construction sont importants. 2 récentes études étayent ce propos. La publication du Décimal n 317 de juin 2012, issu d un partenariat INSEE DREAL 5, souligne qu il faudrait «construire plus de logements par an d'ici 200, pour répondre aux besoins potentiels des ménages picto-charentais». Nombre de logements mis en chantier Source : Extrait du tableau de bord édité en 2013 par la CERC Poitou-Charentes Sur l existant, dans sa publication Décimal n 321 d octobre 2012, l Insee constate qu en Poitou-Charentes, 15 % des ménages pictocharentais, soit ménages, seraient potentiellement exposés à la précarité énergétique. Ces logements devraient être réhabilités pour répondre aux enjeux portés par le Grenelle de l environnement et par le projet de loi de programmation sur la transition énergétique. «En Poitou-Charentes, les maisons individuelles représentent 80,6 % des résidences principales, sont occupées par leurs propriétaires (Source FILOCOM ).» 7 5 DREAL : Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement 6 FILOCOM : Fichier du logement communal 7 CERC DREAL, «La rénovation thermique des maisons individuelles occupées par leurs propriétaires en Poitou-Charentes», Juin 2012

5 Le «non résidentiel» : réhabilitation énergétique et accessibilité «Sur le marché de la construction neuve non résidentielle, les mises en chantier sont globalement à la baisse. Seules les surfaces des bâtiments agricoles, et celles du secteur public (culture, loisir, enseignement, santé et transports) sont à la hausse» (Extrait du tableau de bord édité en 2013 par la CERC Poitou- Charentes). Les enjeux attachés à l excellence environnementale ont également des applications sur le «non résidentiel». A titre d illustration, pour les rénovations très lourdes de bâtiments de plus de m², achevés après 198, la réglementation définit un objectif de performance globale pour le bâtiment rénové. Ces bâtiments doivent aussi faire l objet d une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie préalablement au dépôt de la demande de permis de construire. Enfin, le vieillissement de la population et les politiques de maintien à domicile des personnes âgées, voire dépendantes, supposent parfois de réaliser des transformations de l habitat existant. Les perspectives connues concernant l accroissement des «plus de 80 ans» et de la dépendance laissent à penser à l augmentation des chantiers d amélioration de l accessibilité des logements et plus généralement de maintien à domicile.. Les deux axes pour le développement durable : rénovation et construction BBC 8 Le secteur du bâtiment est engagé depuis quelques années dans une démarche intégrant plus fortement les démarches éco-responsables. Le Règlement REACH 9, à partir de 2007, rend les employeurs directement responsables de l évaluation et de la gestion des risques présentés par les substances chimiques. Les salariés français les plus exposés à des produits toxiques sont ceux du bâtiment (66 %) 10. La directive-cadre révisée relative aux déchets du 19 novembre 2008 constitue le nouveau texte de référence de la politique de gestion des déchets au sein de l Union européenne. Elle fixe de nouveaux objectifs de «valorisation matière» que les États membres devront atteindre d ici 2020, notamment les déchets de construction et de démolition devront être valorisés à 70 %. Les mesures prévues dans le cadre du Grenelle Environnement contribueront à l atteinte de l objectif défini par la directive 11. La réglementation thermique, dite RT 2012, s applique à tous les bâtiments neufs depuis le 1er janvier La RT 2012 impose des normes élevées en matière d isolation et de système énergétique, et elle exige aussi une réduction des besoins dès la conception du projet avec des objectifs à atteindre en matière de conception bioclimatique et de confort d été. A noter que la RT 2020 devrait poursuivre la réduction de la consommation énergétique des bâtiments, voire les inscrire en tant que bâtiments à énergie positive. 8 BBC : Bâtiment basse consommation 9 REACH : Registration Evaluation Authorization and Restriction of Chemicals enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits chimiques 10 Extrait de 11 Extrait de 5

6 Au 1er septembre 201 entrera en vigueur l «eco-conditionnalité des aides publiques» destinées aux ménages souhaitant profiter de l éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) et au 1er janvier 2015, le crédit d impôt développement durable (CIDD) permettra d avoir recours à des artisans et des entreprises bénéficiant du label «Reconnu Garant de l Environnement (RGE)». A noter que le label RGE fédère les appellations suivantes : «Eco Artisan», «Pros de la performance énergétique», «Qualif élec», «Qualit ENR» et «Qualibat». Le plan national de rénovation énergétique de l habitat : «J éco-rénove, j économise» présente deux objectifs : rénover logements par an d ici à 2017 et diminuer de 38 % la consommation d énergie dans le secteur du bâtiment à horizon «Depuis 200, la Région conduit une politique ambitieuse et volontariste en faveur de l'énergie durable autour de 3 axes : la maîtrise de l'énergie, l'efficacité énergétique, le développement des énergies renouvelables. Les objectifs visent à réduire la consommation d'énergie de 20 %, à tripler la part des énergies renouvelables dans la consommation régionale et à réduire de 30 % à l'horizon 2020 les émissions de gaz à effet de serre.» Les dispositifs mis en place par la Région portent sur «Isolation toitures», le micro crédit «0 % Energie Verte» qui permet de mener des travaux de maîtrise de l'énergie, l évaluation thermique des logements, la réhabilitation thermique des logements sociaux et le soutien au développement des énergies renouvelables. (Source : Conseil régional Poitou-Charentes - Les travaux publics : poursuivre l impulsion par la construction de la LGV Tours - Bordeaux Le Plan national de rénovation urbaine et la construction de la LGV Tours Bordeaux ont contribué fortement au développement économique des entreprises présentes en région. Déjà se prépare la fin de la partie terrassement et les professionnels n ont que peu de lisibilité sur les axes de développement d activités. Toutefois des perspectives sur le moyen terme peuvent déjà être évoquées. En effet, les activités d enfouissement des fibres optiques et des réseaux électriques ou encore la construction du Center Parc devraient être porteurs de développement économique dans les années à venir. 201 est l année de lancement du CPER et du plan Rénovation urbaine II. Conditions de travail et santé au travail La DIRECCTE Poitou-Charentes a publié en janvier 2011 le «Plan régional de Santé au Travail en Poitou- Charentes ( )». Ce plan, qui décline son plan d actions en 5 objectifs, distingue trois secteurs à forte sinistralité dont le BTP (le BTP, la grande distribution et l intérim - Dans une étude 12 de la Dares 13, on peut lire qu «avec % des salariés ayant été absents pour maladie, le BTP est davantage touché que les autres secteurs» par l absentéisme. Le Conseil Régional Poitou-Charentes lance un appel à manifestation d'intérêt intitulé «Usine du Futur en Poitou-Charentes», destiné à accompagner une centaine de PME et d'eti régionales dans leurs démarches d'amélioration d'outils, d'organisation industrielle et de compétitivité. L'innovation sociale et la qualité de vie au travail : santé et sécurité au travail, ergonomie, formation et développement des compétences, égalité professionnelle... (Source : Conseil régional Poitou-Charentes - /aides/detail/58) 12 Les absences au travail des salariés pour raisons de santé : un rôle important des conditions de travail, février 2013, 13 DARES : Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques 6

7 Des actifs couvrant de nombreux corps de métiers et statuts Les salariés du BTP Groupe de métiers Effectifs en 2011 Âge moyen Maçonnerie ,6 Menuiserie ,3 Charpente 69 35,5 Couverture ,3 Plomberie 89 37, Chauffage ,9 Peinture ,1 Plâtrerie ,3 Carrelage , Métallerie ,9 Electricité ,1 Monteur de réseaux ,6 Conduite d'engins ,5 Mécanique d'engins Canalisateur 81 36,3 Constructeur d'ouvrages d'art 216 1, Constructeur de routes Ouvrier VRD ,5 Terrassier 90 1,1 Divers production ,9 Total Production ,8 Chef de chantier 92 2,7 Conducteur de travaux ,9 Dessinateur métreur 6 35,7 Géomètre topographe 1 35,9 Technicien Ingénieur 259 1,7 Divers technique 22 5 Total Technique et encadrement 515 0,1 Concernant les effectifs salariés, la CERC en recense qu elle classe selon trois catégories : les métiers de la production regroupent 7,5 % des effectifs, les fonctions techniques et d encadrement de chantiers représentent environ 10,9 % des effectifs et les autres fonctions 1,6 %. Les effectifs sont répartis tel que ci-après par groupe de métiers (Source : UCF/CCCA-BTP in, Les indicateurs emploi formation, CERC, Edition 2013) salariés exercent leurs activités dans des entreprises des travaux publics et salariés sont dans le secteur du bâtiment. La structure par âge de l emploi salarié semble satisfaisante, situation confirmée par les travaux réalisés par l Insee 1. Les «Moins de 25 ans» représentent 12, % des effectifs en 2011 contre 10 % en Les artisans Selon le «panorama économique» issu d un travail du Comité inter consulaire, le secteur du bâtiment accueillerait près d un artisan sur deux. Ce document pointe «le défi de la transmission d entreprise pour l artisanat». Le nombre des entreprises artisanales du BTP est de , effectif en augmentation de +13 % entre 2008 et Les corps de métiers les plus présents dans ces entreprises sont le gros œuvre (22,9 %), la peinture (17,5 %), la menuiserie (1 %) et l électricité (12,6 %). Ces activités regroupent plus des 2/3 des entreprises artisanales. Administratif 868 1,9 Commercial 589 0,1 Divers 96 3,7 Total Administratif et commercial ,8 1 Décimal 303, Insee Poitou-Charentes Direccte Comité interconsulaire, mars

8 Féminisation des actifs Le taux de féminisation régional s accentue dans des professions où elles demeurent minoritaires. Selon les données du recensement de l Insee éditées en 2013, elles représentent près 16,6 % des cadres du bâtiment et des travaux publics et 15, % des professions intermédiaires. Sur les fonctions administratives et commerciales, elles représentent entre 80 et 90 % des salariés. En revanche, sur le statut d ouvrier, elles ne pèsent que 2,1 % des salariés. 8, % des salariés du gros œuvre sont des femmes, 10,1 % pour le second œuvre, 9,2 % dans les travaux publics. A titre de comparaison, sur l ensemble des actifs, 7,8 % sont des femmes. Un recours important à l intérim Evolution du nombre de contrats d intérim signés par le secteur de la construction et de son poids (En Equivalent temps plein - ETP) Source : DARES, in «Les indicateurs emploi formation», CERC, Edition 2013 Première variable d ajustement, l intérim est un indicateur de tendance. Après une chute de 28 % entre 2008 et 2009, et après un rebond de % en 2010, l intérim repart à la baisse : - 5,3 % entre 2010 et Si l intérim a pu profiter du regain d activité dû au chantier LGV Tours - Bordeaux, il subit en revanche les contrecoups de la crise, notamment dans le gros œuvre. Des besoins en main d œuvre importants Pour l année 2011 et selon les statistiques diffusées par la CERC, le nombre de salariés entrants pour la première fois dans le secteur du BTP est estimé à environ individus. Cela représente environ 8 % des recrutements. A noter que près d un recrutement sur deux concerne les jeunes de moins de 25 ans. En termes de projections, selon les projections réalisées par la DARES 15 et le CAS 16, et adaptées au niveau régional par l ARFTLV, les besoins du secteur s établiraient en valeur moyenne aux alentours de DARES : Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques 16 CAS : Centre d analyse stratégique devenu en avril 2013 le Commissaire général à la stratégie et à la prospective (CGSP) 8

9 entrants par an. Ces estimations sont à prendre avec précaution compte tenu d un contexte économique peu enclin à fournir une visibilité sur le moyen terme. Estimation des départs en retraite et des postes à pouvoir en moyenne annuelle pour la période Départs en fin de carrière en moyenne par an Postes à pourvoir en moyenne par an ( ) selon la méthode de poursuite de tendances Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, des travaux publics, du béton et de l'extraction Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction Ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment Conducteurs d'engins du bâtiment et des travaux publics Techniciens et agents de maîtrise du bâtiment et des travaux publics Cadres du bâtiment et des travaux publics Source : Convergences n 52, juillet 2013, ARFTLV A titre d exemple, auprès de Pôle emploi, les entreprises du secteur auront déposé offres d emploi entre octobre 2012 et septembre 2013 inclus. 39,6 % sont des offres durables. Groupes de métiers Nombre d offres d emploi enregistrées par Pôle emploi Nombre d'offres déposées entre octobre 2012 et septembre 2013 inclus Part des offres durables (contrat de plus de 6 mois) Maçon % Carreleur 12 26% Menuisier % Charpentier 75 32% Couvreur % Plombier-Chauffagiste % Peintre % Platrier 25% Métallier 66 27% Electricien 38 2% Monteur de réseau 105 % Conducteur d'engins % Mécanicien d'engins % Canalisateur 76 7% Constructeur d'ouvrages d'art 589 1% Constructeur de routes % Divers production % Technique et encadrement de chantier % Ensemble du COT BTP Source : Pôle emploi Poitou-Charentes Direccte Poitou-Charentes * Cet effectif important inclut un nombre important d offres d emploi déposées par COSEA, constructeur de la LGV 9

10 Pôle emploi a réalisé, en 2013, un diagnostic identifiant les métiers offrant des opportunités d emploi en Poitou-Charentes. Plusieurs métiers du secteur de la construction figurent dans ce document : Plâtrier Menuisier et ouvrier qualifié de l'agencement et de l'isolation installateur en chauffage - climatisation- sanitaire et énergies renouvelables Conducteur de travaux Charpentier bois (maison ossature bois) Couvreur Métreur du bâtiment Zingueur Electricien domotique Technicien dessinateur projeteur Des métiers du BTP sont également cités par la préfecture de Région dans son arrêté n 296 en date du 18 août 2013, ( portant définition de la liste des métiers en tension et des formations associées susceptibles d ouvrir droit à la rémunération de fin de formation. Le renouvellement des postes les plus qualifiés peut bénéficier des mobilités professionnelles constatées dans le secteur. Ainsi, selon l étude 17 réalisée par l Insee et l ARFTLV sur les mobilités professionnelles, le domaine «bâtiment, travaux publics» fait partie des plus propices aux mobilités professionnelles en Poitou- Charentes. Ces activités accueillent de nombreux arrivants, notamment via l apprentissage, permettent les mobilités inter et intra entreprises, mouvements propices aux changements de catégorie socioprofessionnelle (de non qualifié à qualifié ou d ouvrier à artisan). Les compétences acquises par les salariés sont également transférables à d autres domaines tels que l industrie pour les compétences en électricité ou les sociétés de service et de maintenance. La densité d entreprises facilite ces mobilités car elles n imposent pas de mobilité géographique. 17 Décimal n 316, mars 2012, Insee Poitou-Charentes - ARFTLV 10

11 L offre de formation professionnelle La formation professionnelle initiale est interpellée dans sa capacité à intégrer les évolutions réglementaires en amont de leur entrée en vigueur. Ainsi, l Education nationale s est engagée, par la modification des référentiels de formation, dans un processus permettant la prise en compte des exigences du Grenelle de l environnement. L arrêté du 29 mai 2013 paru au Journal Officiel du 8 juin 2013 en précise les contours et liste un ensemble de CAP 1, BEP 1 et mentions complémentaires concernés. A titre d illustration, les évolutions apparues dans les référentiels des formations ont pour but d indiquer les objectifs des principaux engagements pour lutter contre le réchauffement climatique, le comparer l évolution des coûts de plusieurs combustibles, d identifier le type d impact environnemental lié à une activité. Une offre de formation professionnelle initiale diversifiée Tableau synthétique sur la formation professionnelle initiale préparant aux métiers du BTP Domaine de formation Effectifs en formation Part de l'apprentissage Part des femmes Part en dernière année de cycle de formation Part des effectifs retenus par le CCCA-BTP Canalisateur ,0% 0,0% 5,1% 100,0% Carreleur ,0% 3,8% 59,6% 100,0% Charpentier 231 7,5% 1,3% 60,6% 96,1% Chauffagiste 852 6,2% 1,1% 5,9% 70,% Conducteur d'engins 10 53,8% 0,0% 50,0% 100,0% Couvreur ,0% 1,3% 57,0% 100,0% Electricien 1 85* 31,2% 1,2% 0,2% 27,9% Encadrement de chantier ,5% 1,7% 9,9% 29,% Etudes 717 7,9% 3,5% 5,7% 31,1% Géomètre topographe ,6% 5,0% 38,8% 100,0% Maçon 938 8,9% 0,2% 9,9% 98,8% Mécanicien d'engins ,0% 2,% 35,0% 100,0% Menuisier ,8% 2,5% 7,0% 97,3% Métallier 217 5,2% 1,% 3,0% 100,0% Monteur de réseau 29 82,8% 0,0% 35,5% 100,0% Peintre ,1% 5,8% 100,0% 100,0% Plâtrier ,0% 3,3% 7,9% 100,0% Plombier ,2% 0,5% 55,% 100,0% Total général ,3% 1,9% 8,1% 69,7% Sources : Rectorat, Région - Année scolaire 2012/2013 * Cet effectif doit être interprété avec prudence. En effet, une partie parfois significative des sortants de ces formations se dirigent vers des secteurs d activités autres que ceux du BTP, telle que la filière industrielle pictocharentaise très présente. Ces effectifs pointent l importance de l effort de formation avec une couverture géographique complète. 58 établissements composent la carte des formations aux savoirs du BTP. Si les effectifs se concentrent fortement sur les premiers niveaux de formation, 35,5 % au niveau V et, % au niveau IV, on constate depuis quelques années le développement des formations sur le supérieur court et long. 11

12 Répartition des effectifs en dernière année de cycle de formation par niveau et par département Charente Charente-Maritime Deux-Sèvres Vienne Poitou-Charentes Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Total Sources : Rectorat, Région - Année scolaire 2012/2013 L apprentissage : une voie privilégiée Le secteur de la construction est celui qui a le plus recours à l apprentissage. Cette modalité a été une des solutions mobilisées par les employeurs pour répondre à une double problématique : l accès à l emploi suppose la maitrise de savoirs professionnels dont l acquisition demande du temps et de la pratique. Une lecture complémentaire de ces effectifs par niveau permet de mettre en évidence le développement de l apprentissage sur l ensemble de l offre régionale de formation. En effet, si la part des effectifs en apprentissage représente 83,3 % des niveaux V, ce taux est de 3, % pour le niveau IV, de 36 % pour le niveau III et de 13,3 % pour les niveaux «II et I». Taux de maintien en apprentissage Domaine de formation Nombre de ruptures de contrat d'apprentissage Taux de maintien en apprentissage Canalisateur 6 57,1% Carreleur 32 67,1% Charpentier 15 95,1% Chauffagiste 10 85,1% Conducteur d'engins - - Couvreur 2 79,3% Electricien 8 82,2% Encadrement de chantier - - Etudes 6 88,0% Géomètre topographe - - Maçon ,3% Mécanicien d'engins - - Menuisier ,% Métallier - - Monteur de réseau - - Peintre 89 80,0% Plâtrier 2 68,8% Plombier 37 82,0% Total BTP ,% Toutes formations ,1% Source : Région Poitou-Charentes 2013 Traitement ARFTLV mission OREF 12

13 Avec un taux moyen de 80, %, le niveau de maintien en apprentissage dans le secteur du BTP est supérieur à la moyenne constatée au niveau régional. Notons cependant des taux bien inférieurs dans les formations de Carreleur ou de Plâtrier. Les informations par diplôme permettent de pointer par exemple le CAP Maçon qui a été le sujet de 170 ruptures de contrat pour un taux de maintien de 69 %. C est pourtant un métier en tension. La réussite aux examens Selon les informations délivrées par le tableau ci-contre, les taux de réussite aux examens sont compris dans une fourchette allant de 3,9 % à 8,6 %. Une lecture par diplôme permet d identifier des taux relativement bas, tels que le Brevet professionnel Maçon (2 % de réussite) ou encore le Bac pro «Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques» (58 %). Domaine de formation Nombre d admis à la session 2012 Taux de réussite aux examens Canalisateur 57,1% Carreleur 58 68,2% Charpentier ,6% Chauffagiste 11 76,7% Conducteur d'engins - - Couvreur 36 66,7% Electricien ,0% Encadrement de chantier 9 65,3% Etudes 13 86,5% Géomètre topographe 65 3,9% Maçon ,2% Mécanicien d'engins - - Menuisier 26 76,9% Métallier 22 73,3% Peintre 296 8,6% Plâtrier 83,0% Plombier ,6% Total général ,3% Source : Rectorat Ces exemples illustrent le fait que le taux de réussite aux examens de niveau IV est plus faible que les autres : 66 % pour 79, % pour les niveaux V et 7,1 % pour les BTS. L insertion professionnelle des sortants de formation initiale La mesure de l insertion dans l emploi est réalisée grâce à une enquête annuelle nommée IVA IPA 18. Les données montrent clairement, tant pour les formations du gros œuvre que pour celles relatives au second œuvre, que le taux d insertion pour les jeunes ayant suivi une formation par apprentissage est supérieur à celui constaté pour les formés par la voie scolaire. Si pour le gros œuvre l écart est de 8 points (62,8 % pour 18 Le ministère de l'education nationale réalise chaque année une enquête sur la situation des jeunes, quelques mois après qu'ils aient quitté le système éducatif. 13

14 5,9 %), il est bien plus important pour le second œuvre (6,2 % pour 26 %). Soulignons tout de même qu il s agit des taux constatés en pleine crise économique. Si on se concentre sur l apprentissage et sur les diplômes les plus obtenus, les taux d insertion constatés font apparaitre de fortes disparités. Ces chiffres semblent tout de même confirmer que le seuil d accès à l emploi s élève progressivement pour atteindre le niveau IV (Baccalauréat). Taux d insertion par grand domaine de formation (pour les apprentis) Intitulé du diplôme Nombre estimé de sortants 19 de formation en Poitou-Charentes Taux d insertion dans l emploi CAP Préparation et réalisation d ouvrages électriques 39 38,5% CAP Peintre Applicateur de revêtement 92 7,8% CAP Menuisier Fabricant de menuiserie, mobilier et agencement 70 55,7% CAP Maçon 155 7,1% CAP Installateur thermique 50 6,0% CAP Installateur sanitaire 38,7% Brevet professionnel Menuisier36 9,% Brevet Professionnel Maçon 66 87,9% Bac Pro Electrotechnique Energie Equipements communicants 60 78,3% Source : Rectorat, Région, IPA 2011 La formation continue des salariés et des demandeurs d emploi La mobilisation pour la formation continue des salariés et demandeurs d emploi repose sur un ensemble d acteurs, de qualifications et/ou de certifications accessibles par la voie de la formation continue. Les Commissions Paritaires Nationales de l Emploi et de la Formation (CPNEF) conjointes du Bâtiment et des Travaux Publics recensent 63 certificats de qualification professionnelle (CQP) dont inscrites au RNCP et 7 certificats de maitrise professionnelle. Il faut à ces certifications ajouter les titres du Ministère en charge de l emploi, le titre de Conducteur de travaux délivré par l IRFB Poitou-Charentes, celui de Gestion d'entreprise artisanale du bâtiment (GEAB) pour lequel la CAPEB est certificateur et les Brevets Techniques des Métiers et BTM supérieur délivrés par l APCMA. Cette liste non exhaustive montre la palette disponible pour la formation continue des salariés. La formation continue des salariés Constructys, OPCA de la branche, recense sur 2012 plus de 5 00 départs en formation. Les domaines de formation ayant accueilli le plus de stagiaires sont la conduite d engins (997 stagiaires représentant 19,8 % du total), la sécurité BTP (957 ; 19 %), Sécurité hors BTP (581 ; 11,5 %). La mise en place du chantier de la LGV peut justifier une partie de ces volumes. 19 Les sortants de lycée et les sortants d apprentissage Sont considérés comme sortants les jeunes inscrits dans un lycée ou un CFA une année donnée, mais non repérés comme inscrits l année suivante, et qui déclarent à l enquête menée au 1er février ne pas poursuivre d études, que ce soit sous statut scolaire ou d apprenti. 1

15 Répartition des salariés formés par taille d entreprise Sections Nombre de salariés ayant bénéficié d une formation % Entreprises Bâtiment et Travaux publics< % Entreprises bâtiment 10 à 9 salariés % Entreprises TP 10 à 9 salariés 92 10% Entreprises bâtiment 50 et plus 225 % Entreprises TP 50 salariés et plus 175 3% TOTAL % Source : Constructys, 2012 Si le recours à la VAE est modeste, il aura tout de même permis à 10 individus d obtenir une certification professionnelle. Les certificateurs mobilisés en 2012 étaient la Direccte, le DAVA et le CNAM. Sur le dispositif de l alternance, et en complément du paragraphe sur l apprentissage, en 2012, selon les services de la Direccte Poitou-Charentes, 22 contrats de professionnalisation ont été signés par les entreprises du secteur, dont 18 concernant des savoirs professionnels éponyme aux activités du BTP. Sur les autres savoirs techniques, 12 contrats de pro concernaient le BTS «Négociation et relation clients». La formation professionnelle des demandeurs d emploi Depuis le 1er janvier 2013, la Région Poitou-Charentes est le financeur principal des formations longues et s appuie sur le SPRF-PRF 20. Les POEC (Préparations Opérationnelles à l'emploi Collectives) sont financées par les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) et Pôle emploi devient le financeur principal des formations individuelles courtes (notamment AFPR et POEI). L'Agefiph apporte son financement aux formations suivies par des personnes handicapées. La Région a permis à plus de 830 demandeurs d emploi d entrer en formation qualifiante dans le cadre du SPRF en Les principaux flux auront concerné la préparation aux professions d électriciens (160 entrées en formation en 2012), de plombier-chauffagiste (17), de maçon (109) et de peintre (102). En 2012, la Région a également proposé, dans le cadre du PRF, formations de niveau V pour les demandeurs d emploi, avec une capacité d accueil plus de 550 stagiaires. La formation «Grands chantiers» représente plus de 30 places et celle de Coffreurs canalisateurs 100 places. Constructys a identifié plus de 818 personnes passées par la formation et issues de dispositifs spécifiques tels que le contrat de sécurisation professionnelle (CSP), la préparation opérationnelle à l emploi (POE individuelle et collective) ou le droit individuel à la formation (DIF) portable. En 2012, c est le domaine de formation à la conduite d engins qui aura accueilli le plus de personnes (58). Pôle emploi aura en 2012 participé à la formation de plus de 75 demandeurs d emploi relevant du champ de ce Contrat d'objectifs territorial. 19 auront suivi une formation en conduite d engins et 29 dans un des métiers du second œuvre. 20 Le Service Public Régional de la Formation (SPRF) complète le Programme Régional de Formation (PRF) 15

16 Le BTP et le marché du travail L'importance du secteur, sa présence dans l'ensemble des territoires, la médiatisation de ses besoins en main d œuvre font que de nombreux demandeurs d'emploi se positionnent sur des professions du BTP. Les effectifs de demandeurs d emploi Au 30 septembre 2013, il y avait près de demandeurs d emploi de catégorie A inscrits à Pôle emploi sur l un des codes Rome recensés par la profession. Cet effectif représente plus de 9,1 % des inscrits à Pôle emploi. familles professionnelles rassemblent à elles seules 53, % des demandeurs d emploi. Métiers Effectifs DEFM (cat A) au 30 septembre 2013 Poids de la famille dans le total BTP Maçon % Carreleur 217 3% Menuisier % Charpentier 161 2% Couvreur 2 3% Plombier-Chauffagiste 599 8% Peintre % Plâtrier 21 0% Métallier 52 1% Electricien % Monteur de réseau 8 1% Conducteur d'engins 383 5% Mécanicien d'engins 66 1% Canalisateur 16 0% Constructeur d'ouvrages d'art 75 1% Constructeur de routes 73 1% Divers production % Technique et encadrement de chantier % Ensemble du COT BTP Source : Pôle emploi Poitou-Charentes Direccte Poitou-Charentes Les codes Rome en Maçonnerie (F1703), en Peinture en bâtiment (F1606) et en Préparation du gros œuvre et des travaux publics (F170) recensent les effectifs les plus importants avec respectivement 1 086, et 856 demandeurs d emploi de catégorie A. Si la part des femmes dans la demande d emploi est faible ( %) quelques métiers recueillent la demande d emploi des femmes, relevant tous de la famille «Technique et encadrement de chantier». Quelques taux à titre d illustration : Dessin BTP 27 %, métré de la construction 20 % ou encore ingénierie et études du BTP 12 %. La part des moins de 26 ans dans la DEFM est en valeur moyenne de 28 %, 22 % pour l ensemble des demandeurs d emploi. Les métiers sur lesquels les jeunes représentent une part importante des demandeurs sont la maintenance d engins de chantier (I1603 ; 2 %), le montage de réseau (F1605 ; 38 %) et l installation d'équipements sanitaires et thermiques (F1603 ; 38 %). Face à ces effectifs importants, il semble essentiel de préciser s il s agit de personnes formées ou bénéficiant d une première expérience professionnelle d une durée supérieure ou égale à 3 ans. 16

17 Métiers Part de DE avec formation en relation avec le métier Part des DE rapidement employables** Maçon 0,0% 77,7% Carreleur 39,5% 70,5% Menuisier 22,1% 66,3% Charpentier 11,2% 52,2% Couvreur 18,% 65,2% Plombier-Chauffagiste 57,% 72,1% Peintre 32,% 60,9% Platrier 1,7% 79,2% Métallier 1,1% 61,1% Electricien 33,2% 65,5% Monteur de réseau 10,2% 61,0% Conducteur d'engins 3,6% 5,1% Mécanicien d'engins 7,1% 59,2% Canalisateur 0,0% 65,0% Constructeur d'ouvrages d'art 12,1% 69,2% Constructeur de routes 3,9% 60,8% Divers production 2,1% 31,8% Technique et encadrement de chantier 13,1% 6,1% Ensemble du COT BTP 25,0% 61,8% Source : Pole emploi Poitou-Charentes, octobre 2013 ** Demandeurs d'emploi dont le métier principal est dans le BTP ET demandeurs d'emploi déclarant être prêts à exercer dans le BTP, disposant d'une formation en relation avec le métier recherché ou au moins 3 ans d'expérience Au niveau de la formation, 25,0 % des demandeurs d emploi ont une formation en relation avec le métier recherché et 17,8 % ont un diplôme sur une formation en relation avec leur métier. Cette part est particulièrement élevée sur les métiers de «Maçon» (25,2 %), de «Carreleur» (27,8 %), de «Plâtrier» (33,3 %) et surtout de «Plombier-Chauffagiste» (7,0 %). En revanche, les demandeurs d emploi sont faiblement diplômés sur les métiers de «Métallier» (1,1 %), de «Divers production» (0,7 %), de «Constructeur de routes» (2,9 %) et de «Conducteur d engins» (2,8 %). Sur le métier de «Canalisateur», aucun des demandeurs d emploi inscrit n est diplômé. Globalement, 61,8 % des DE inscrits sur les métiers du BTP sont «rapidement employables» soit en raison de leur diplôme, soit en raison de leur expérience sur le métier. Les métiers sur lesquels les proportions de demandeurs d emploi «rapidement employables» sont les plus élevées sont : «Plâtrier» (79,2 %), «Maçon» (77,7 %), «Plombier-Chauffagiste» (72,1 %) et «Carreleur» (70,5 %). A l inverse, la proportion de demandeurs d emploi «rapidement employables» est faible sur les métiers de «Mécaniciens d engins» (59,2 %), «Conducteur d engins» (5,1 %), «Charpentier» (52,2 %) et surtout «Divers production» (31,8 %). 17

18 Répartition des effectifs en formation (voie scolaire et apprentissage) par domaine, niveau de formation et formation Métier Niveau Libelle diplôme Libelle Formation Canalisateur 5 Carreleur Charpentier Chauffagiste Conducteur d'engins Couvreur CAP TITRE PROFESSIONNEL BREVET PROFESSIONNEL CONSTRUCTEUR EN CANALISATIONS DES TRVAUX PUBLICS CONSTRUCTEUR PROFESSIONNEL EN VOIRIE ET RESEAUX Effectif total 2012/2013 CARRELAGE MOSAIQUE 9 5 CAP CARRELEUR MOSAISTE 95 5 BAC PRO TECHNICIEN CONSTRUCTEUR BOIS 7 BREVET PROFESSIONNEL CAP FORMATION COMPLEMENTAIRE 3 BTS 5 BAC PRO BAC TECHNO BREVET PROFESSIONNEL MENTION COMPLEMENTAIRE CAP MENTION COMPLEMENTAIRE 5 CAP 5 BREVET PROFESSIONNEL CHARPENTIER 26 CHARPENTIER BOIS 7 CONSTRUCTEUR BOIS 8 ECO CONSTRUCTION 9 FLUIDES ENERGIES ENVIRONNEMENT OPT C GENIE FRIGORIFIQUE FLUIDES ENERGIES ENVIRONNEMENT OPT D MAINTENANCE ET GESTION SYSTEMES FLUIDIQUES ET ENERGETIQUES TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES (TMSEC) TECHNICIEN DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L'AIR TECHNICIEN EN INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES (TISEC) STI2D ENERGIES ET ENVIRONNEMENT 89 STI2D ENERGIES ET ENVIRONNEMENT EURO MONTEUR DEPANNEUR FROID & CLIMAT. 29 MONTEUR INSTALLATIONS GENIE CLIM. 98 TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES OPT. B ENERGIE THERMIQUE FROID ET CLIMATISATION INSTALLATEUR THERMIQUE 119 MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS CONDUCTEUR D'ENGINS : TRAVAUX PUBLICS ET CARRIERES COUVREUR 3 CAP COUVREUR 101 MENTION COMPLEMENTAIRE ZINGUERIE 5 Electricien 3 BTS DOMOTIQUE

19 Encadrement de chantier Etudes 5 BAC PRO BREVET PROFESSIONNEL MENTION COMPLEMENTAIRE CAP MENTION COMPLEMENTAIRE 1 TITRE CESI 2 LICENCE PRO 3 DUT BTS ELECTROTECHNIQUE 227 ELECTROTECHNIQUE, ENERGIE, EQUIPEMENTS COMMUNICANTS INSTALLATION ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES OPT. A ENERGIE ELECTRIQUE PREPARATION ET REALISATION D'OUVRAGES ELECTRIQUES TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES OPT. A ENERGIE ELECTRIQUE RESPONSABLE CHANTIER EN INSTALLATION ELECTRIQUE RESPONSABLE DE CHANTIER DU BATIMENT 29 TRAVAUX PUBLICS ENCADREMENT DE CHANTIERS DUT GENIE CIVIL 192 DUT GENIE THERMIQUE ET ENERGIE 126 BATIMENT 29 TRAVAUX PUBLICS 6 BAC PRO TRAVAUX PUBLICS 1 1 FORM. ING. DOCTORAT UNIVERSITAIRE GENERAL MASTER LMD 2 LICENCE PRO INGENIEUR DIPLOME DE L'ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'INGENIEURS DE POITIERS DE L'UNIVERSITE DE POITIERS, SPECIALITE EAU ET GENIE CIVIL GENIE CIVIL 23 GENIE ELECTRIQUE 7 SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE : SCIENCES POUR L'INGENIEUR : INGENIERIE DU BATIMENT, MECANIQUE ET GENIE CIVIL LIC PRO BATIMENT ET CONSTRUCTION : BATIMENTS BOIS BASSE CONSOMMATION ET PASSIFS LIC PRO GENIE CIVIL ET CONSTRUCTION ENVIRONNEMENT ET CONSTRUCTION LIC PRO ENERGIE ET GENIE CLIMATIQUE GESTION DE CHANTIER ET SECURITE EN GENIE CLIMATIQUE LIC PRO ENERGIE ET GENIE CLIMATIQUE VALORISATION DES ENERGIES RENOUVELABLES ET TECHNIQUES ENERGETIQUES BTS BAC PRO BAC TECHNO BATIMENTS BOIS BASSE CONSO ET PASSIFS 6 ENERGIE ET GENIE CLIMATIQUE SPEC REHABILITATION PATRIMOINE BATI ETUDES ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION TECHNICIEN D'ETUDES DU BATIMENT OPT A ETUDES ET ECONOMIE STI2D ARCHITECTURE CONSTRUCTION 60 STI2D ARCHITECTURE CONSTRUCTION EURO Géomètre 3 BTS GEOMETRE TOPOGRAPHE

20 topographe BAC PRO TECHNICIEN GEOMETRE-TOPOGRAPHE 8 INTERVENTIONS SUR LE PATRIMOINE BATI 9 BAC PRO TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE (TORGO) 88 Maçon Mécanicien d'engins Menuisier Métallier Monteur de réseau Peintre 5 BREVET PROFESSIONNEL CAP FORMATION COMPLEMENTAIRE 3 BTS BAC PRO 5 CAP 3 BTS MACON 17 METIERS DE LA PIERRE 7 CONSTRUCTEUR EN BETON ARME DU BATIMENT MACON 553 TAILLEUR DE PIERRE-MARBRIER DU BATIMENT ET DE LA DECORATION TRAVAUX BATIMENT SUR CORDES 11 MAINTENANCE ET APRES-VENTE DES ENGINS DE TRAVAUX PUBLICS ET DE MANUTENTION MAINTENANCE DES MATERIELS OPT B TRAVAUX PUBLICS ET MANUTENTION MAINTENANCE DES MATERIELS OPT MATERIELS DE TRAVAUX PUBLICS ET DE MANUTENTION SYSTEMES CONSTRUCTIFS BOIS ET HABITAT BAC PRO TECHNICIEN MENUISIER AGENCEUR 301 BREVET PROFESSIONNEL 5 CAP BAC PRO BREVET PROFESSIONNEL MENUISIER 88 MENUISIER FABRICANT DE MENUISERIE, MOBILIER ET AGENCEMENT MENUISIER INSTALLATEUR 89 OUVRAGES DU BATIMENT : ALUMINIUM, VERRE ET MATERIAUX DE SYNTHESE OUVRAGES DU BATIMENT : METALLERIE 22 SERRURERIE-METALLERIE 12 5 CAP SERRURIER METALLIER 12 5 Plâtrier 5 Plombier MENTION COMPLEMENTAIRE MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN MONTEUR RESEAU 2 TECHNICIEN EN RESEAUX ELECTRIQUES 5 BAC PRO AMENAGEMENT ET FINITION DU BATIMENT 117 BREVET PROFESSIONNEL 5 CAP PEINTURE REVETEMENTS 103 PEINTRE-APPLICATEUR DE REVETEMENT 296 SOLIER-MOQUETTISTE 19 CAP PLATRIER-PLAQUISTE 80 MENTION COMPLEMENTAIRE 3 BTS PLAQUISTE 12 FLUIDES ENERGIES ENVIRONNEMENT OPT A GENIE SANITAIRE ET THERMIQUE 5 CAP INSTALLATEUR SANITAIRE 201 Sources : Rectorat, Région - Année scolaire 2012/

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» Mai 2010 Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Nord-Pas-De- Calais

Plus en détail

Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Perspectives à horizon 2019

Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté. Perspectives à horizon 2019 OBSERVATOIRE REGIONAL PROSPECTIF EMPLOI FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en FRANCHE COMTE Tableau de bord prospectif Activité-Emploi-Formation du Bâtiment et des Travaux Publics en Franche-Comté

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

2012 Ile-de-France 1

2012 Ile-de-France 1 2012 1 PREAMBULE Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics sont aujourd hui confrontés, à l instar de l ensemble de l économie française et européenne, à des changements profonds d ordre techniques,

Plus en détail

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13)

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13) BATIMENT BOUCHES DU RHONE (13) C.F.A. BTP MARSEILLE Impasse de la Montre 13011 MARSEILLE Tél : 04.91.87.98.00 Fax : 04.91.87.98.01 Mail : cfabtp.marseille@ccca-btp.fr Site : www.formation-btp-paca.com

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE

CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE 2014 2015 CARTOGRAPHIE DES FORMATIONS PAR TERRITOIRE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE (AFPA, CCI, CMA, CNAM, DRAAF, GRETA et Universités) REGION ALSACE DIRECTION DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Service

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Note de synthèse 2012

Note de synthèse 2012 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

Les métiers de la maintenance industrielle

Les métiers de la maintenance industrielle L A L E T T R E D E L o r e f Bulletin d information de l Observatoire Régional Emploi-Formation Décembre 2007 n 20 Les métiers de la maintenance industrielle La Région Réunion définit, au travers du Plan

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Enseigner la santé et la sécurité au travail

Enseigner la santé et la sécurité au travail Enseigner la santé et la sécurité au travail Évolution des formations aux habilitations associées aux différents diplômes Conséquences de l évolution de la nouvelle règlementation (NF C 18-510, UTE C 18-550).

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS VILLE DATE FORMATIONS CFA DINAH DERYCKE 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D ASCQ Tél : 03 20 19 66 81 22 mars 2013 23 mars 2013 CAP employé de vente

Plus en détail

Contrat d étude prospective

Contrat d étude prospective Contrat d étude prospective Synthèse septembre 2014 «Les besoins en emplois et compétences liés aux travaux du Nouveau Grand Paris et aux enjeux de la Transition énergétique dans le Bâtiment en ÎledeFrance»

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS CFA DINAH DERYCKE VILLE DATE FORMATIONS 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE Tél : 03 20 19 66 62 / 03 20 19 66 61 / 03 20 19 66 67 ufa.derycke@ac-lille.fr

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE SOMMAIRE MARCHÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE...

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

ANALY ANAL S Y E S PR

ANALY ANAL S Y E S PR ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS AUDA BATIMENT MÉTIERS DE LA PLOMBERIE NOVEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 086 plombiers en 20122 soit 4% des salariéss de la production du

Plus en détail

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE de nouvelles exigences... Le respect de l'environnement est désormais au cœur de tous les métiers du bâtiment. Chaque professionnel-le doit maîtriser les nouvelles normes et

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT

LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT goodluz / Fotolia.com LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT ÉCONOMISTE CONDUCTEUR DE TRAVAUX INGÉNIEUR CHARGÉ D AFFAIRES DES CHALLENGES À RELEVER introduction [ Le Bâtiment, plusieurs métiers, une

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Maison de l emploi du territoire de Plaine Commune

Maison de l emploi du territoire de Plaine Commune Maison de l emploi du territoire de Plaine Commune Etude «De l analyse des marchés de la construction et de la rénovation durable au diagnostic de la montée en compétences dans les métiers du bâtiment

Plus en détail

Y:\AVE 2010\Jou... Nationale...

Y:\AVE 2010\Jou... Nationale... De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014 sur 30 territoires 13 es Assises de l énergie Dunkerque

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr

recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr Gagnez du temps dès le recrutement > un employeur unique, interface entre demandeurs d emploi et entreprises du BTP Les artisans

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

2.871 ALPES-MARITIMES

2.871 ALPES-MARITIMES 2.871 ALPES-MARITIMES LES METIERS DU BTP : DU CAP AU BAC PRO PARUTION : OCTOBRE 2014 Ce document est un complément régional Côte d Azur à la fiche ACTUEL CIDJ à laquelle nous vous renvoyons pour de plus

Plus en détail

Sommaire. Introduction... 4

Sommaire. Introduction... 4 Contrat d étude prospective «Les besoins en emplois et compétences liés aux travaux du Nouveau Grand Paris et aux enjeux de la Transition énergétique dans le Bâtiment en Ile-de-France» Rapport final Juin

Plus en détail

Certifications, Diplômes et habilitations

Certifications, Diplômes et habilitations Offre de formation réseau des Greta formation Certifications, Diplômes et habilitations continue http://greta-bretagne.ac-rennes.fr Certifications, diplômes, et habilitations Le réseau des de l académie

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Construction. État des lieux du secteur. Franche-Comté. juillet 2013. emploi formation insertion

Construction. État des lieux du secteur. Franche-Comté. juillet 2013. emploi formation insertion État des lieux du secteur juillet 2013 emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur Plus d'infos (1) définitions et méthodes de la nomenclature d'activités françaises Naf sur le site

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

BATIMENT, TRAVAUX PUBLICS. Côte d'or. Bâtiment, Travaux publics. Actions courtes qualifiantes. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP)

BATIMENT, TRAVAUX PUBLICS. Côte d'or. Bâtiment, Travaux publics. Actions courtes qualifiantes. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) BATIMENT, TRAVAUX PUBLICS Côte d'or Actions courtes qualifiantes ACTION COURTE QUALIFIANTE MAINTENANCE ET DEPANNAGE DE CHAUDIERE 2014! Lieu : Lycée Fontaine à Dijon et Lycée Antoine à Chenôve (21) Dates

Plus en détail

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ Mieux maîtriser les enjeux de la construction et de la rénovation durables Engagé dans une démarche éco-volontaire depuis ses débuts, Raboni lance le programme R+. Son objectif

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

Des métiers du bâtiment

Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment page 1 / 16 Des métiers du bâtiment page 2 / 16 Travail n 1 Lisez le document n 1 pour complétez le tableau suivant. Document n 1 En France, le bâtiment

Plus en détail

Offre de formation des ERP de l'onac 2011/2012 au personnel de la défense :

Offre de formation des ERP de l'onac 2011/2012 au personnel de la défense : Offre de des ERP de l'onac 2011/2012 au personnel de la défense : (peut Grisé : stages programmés qui ne seront ouverts que si un nombre minimum de candidatures est assuré 3 mois avant le 1er du mois du

Plus en détail

JORF n 0048 du 26 février 2011

JORF n 0048 du 26 février 2011 JORF n 0048 du 26 février 2011 ARRETE Arrêté du 23 décembre 2010 modifiant l'arrêté du 20 juillet 2009 relatif aux certificats d'aptitude professionnelle et aux brevets d'études professionnelles prévus

Plus en détail

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de déroulement de la formation. UN CONTRAT DE TRAVAIL UN

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017)

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) LOT INTITULE DU PARCOURS DEPARTEMENT PLACES /AN TYPE DE CERTIFICATION TYPE DE CERTIFICATION INTITULE CERTIFICATION

Plus en détail

Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009)

Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009) Travaux d amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments existants (2007-2009) Marché de l entretien-amélioration des bâtiments en 2007 Commissariat général au développement durable - Service

Plus en détail

Mise de jeu 2 La certification des formations

Mise de jeu 2 La certification des formations Mise de jeu 2 La certification des formations Une formation certifiante délivre un diplôme reconnu par le RNCP Le plus souvent, les formations certifiantes ou qualifiantes sont celles qui mènent à «un

Plus en détail

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments Janvier 2015 Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments (CITE, TVA à taux réduit, Eco-PTZ) INTRODUCTION La loi de finances pour 2015 introduit un certain nombre de mesures

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

L offre de formation. des Lycées. Professionnels. de l Essonne. Cliquez ici pour voir la carte des formations. CIO Evry, janvier 2014

L offre de formation. des Lycées. Professionnels. de l Essonne. Cliquez ici pour voir la carte des formations. CIO Evry, janvier 2014 L offre de formation Cliquez ici pour voir la carte des formations des Lycées Professionnels de l Essonne Cio Evry, janvier 2014 LP Henry Poincaré Palaiseau LP Jean Perrin Longjumeau LP Clément Ader Athis-Mons

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

ALPES-MARITIMES 2.871 LES METIERS DU BTP : DU CAP AU BAC PRO ANTIBES CENTRE DE FORMATION D'APPRENTIS DU BATIMENT DES ALPES-MARITIMES (CFA)

ALPES-MARITIMES 2.871 LES METIERS DU BTP : DU CAP AU BAC PRO ANTIBES CENTRE DE FORMATION D'APPRENTIS DU BATIMENT DES ALPES-MARITIMES (CFA) 2.871 LES METIERS DU BTP : DU CAP AU BAC PRO PARUTION : OCTOBRE 2013 Ce document est un complément régional Côte d Azur à la fiche ACTUEL CIDJ à laquelle nous vous renvoyons pour de plus amples renseignements.

Plus en détail

Sources. évolution et nouvelles technologies. au sommaire. un document de la CHAMBRE régionale DE MÉTIERS et de l artisanat DU LIMOUSIN

Sources. évolution et nouvelles technologies. au sommaire. un document de la CHAMBRE régionale DE MÉTIERS et de l artisanat DU LIMOUSIN Sources évolution et nouvelles technologies 1 «Focal INSEE Limousin n 21» décembre 2005 2 «Repère le Mémento Habitat Logement et Construction en Limousin édition 2007» DRE Limousin 3 «Repère le Mémento

Plus en détail

Programme régional d évolution de l offre de formation professionnelle dans le secteur du bâtiment et des travaux publics en Languedoc-Roussillon

Programme régional d évolution de l offre de formation professionnelle dans le secteur du bâtiment et des travaux publics en Languedoc-Roussillon formation professionnelle Programme régional d évolution de l offre de formation professionnelle dans le secteur du bâtiment et des travaux publics en Languedoc-Roussillon édito Christian BOURQUIN Président

Plus en détail

Diagnostic Métiers-formations éco-construction et performance énergétique

Diagnostic Métiers-formations éco-construction et performance énergétique Diagnostic Métiers-formations éco-construction et performance énergétique Document de travail pour la 2 ème édition des «Ateliers pour la formation et la qualification» 10 mars 2011 * L objectif de ce

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008 11111 Employé de ménage à domicile 42079 11112 Intervenant à domicile 43437 44019 44026 44028 11113 Intervenant auprès d'enfants 44030 44041 44042 44051 11122 Agent de service de collectivité 42069 42093

Plus en détail

Accord collectif national du 19 septembre 2013 relatif au contrat de génération dans le Bâtiment

Accord collectif national du 19 septembre 2013 relatif au contrat de génération dans le Bâtiment Accord collectif national du 19 septembre 2013 relatif au contrat de génération dans le Bâtiment PRÉAMBULE : Le présent accord s inscrit dans le cadre de l Accord National Interprofessionnel du 19 octobre

Plus en détail

ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE

ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE désignée ci-après par le sigle AOCDTF Le ministère de l'éducation nationale,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour ACCORD entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour et à la migration circulaire de professionnels (ensemble deux annexes), signé à Paris le 12 novembre

Plus en détail

contrat d objectifs sectoriel

contrat d objectifs sectoriel contrat d objectifs sectoriel bâtiment travaux publics CPRDFP Nord Pas de Calais Contrat d objectifs sectoriel Bâtiment et Travaux Publics Entre : L ETAT Représenté par Le Préfet de région, Monsieur Dominique

Plus en détail

Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES

Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS D AGENT DE MAÎTRISE TERRITORIAL Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES INTITULE REGLEMENTAIRE DE L EPREUVE (décret n 2002-1049

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

l apprentissage, un métier à construire!

l apprentissage, un métier à construire! l apprentissage, un métier à construire! livret d information 2014-2015 n Dieppe n Evreux n Le Havre n Rouen Lanfry 2 le batiment et les travaux publics >4 les formations Dans un souci permanent de pédagogie

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin

Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Bâtiment et ENR : Diagnostic «marché emploi - formation» sur le bassin de Lens-Liévin- Hénin-Carvin Synthèse des données produites par la CERC (Cellule Economique Régionale de la Construction) 1 Premiers

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE.

AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. AVEC L ALTERNANCE, METTEZ UN PIED CHEZ SNCF ET DEVENEZ UNE POINTURE. SNCF RECRUTE SUR SNCF.COM/FR/ALTERNANCE L ALTERNANCE EST POSSIBLE CHEZ SNCF Soit dans le cadre de dispositifs de formation organisés

Plus en détail

Notice pour le contrat de professionnalisation

Notice pour le contrat de professionnalisation Notice pour le contrat de professionnalisation Avant de conclure un contrat de professionnalisation, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues

Plus en détail

De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2017

De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2017 De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2017 Novembre 2013 1 2 Le territoire d analyse correspond

Plus en détail

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes Objectif et méthodologie La réglementation thermique 2012 impose aux bâtiments d être étanches à l air. La contribution des entreprises de bâtiment à cette étanchéité réside essentiellement dans une mise

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

«Une Entreprise entre deux Entreprises» PRO ACTIF. LISTE DES OFFRES, INFORMATIONS, STAGES ET PROFILS COLLECTÉS MIGRATION 2009 Jeudi 24 septembre

«Une Entreprise entre deux Entreprises» PRO ACTIF. LISTE DES OFFRES, INFORMATIONS, STAGES ET PROFILS COLLECTÉS MIGRATION 2009 Jeudi 24 septembre 1 LISTE DES OFFRES, INFORMATIONS, STAGES ET PROFILS COLLECTÉS MIGRATION 2009 Jeudi 24 septembre 1. D 48-1 Secrétaire de Direction polyvalente, formation en entreprise d'imprimantes & copieurs CDI 10 à

Plus en détail