MEMOIRE DE STAGE. "La mutualisation, un outil de coopération?"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEMOIRE DE STAGE. "La mutualisation, un outil de coopération?""

Transcription

1 Master 2 Professionnel en Economie sociale et solidaire Entrepreneuriat des projets socio-économiques Emmanuelle BERNE Sous la direction de Jérôme BLANC MEMOIRE DE STAGE "La mutualisation, un outil de coopération?" Etude de Locaux Motiv', un espace de mutualisation en construction dans le quartier de la Guillotière Université Lumière Lyon 2 Année 2011/2012

2 Remerciements Je remercie tous les membres du collectif Locaux Motiv', résidents, usagers, sympathisants, fondateurs et stagiaires, pour leur accueil chaleureux et leur disponibilité lors de ces quatre mois de stage au 10 bis, rue Jangot, ainsi que pour les éléments de réflexion qu'ils m'ont apporté lors des entretiens. Je remercie par ailleurs l'ensemble des acteurs du monde associatif, ainsi que des espaces de coworking, que j'ai pu rencontrer et questionner sur le fonctionnement de leur structure, pour leur coopération et l'intérêt porté à ma recherche. Je remercie tout particulièrement Elise Cagne, chargée de la coordination de Locaux Motiv' et Audrey Vozel, ma tutrice de stage, pour leur accompagnement et leur écoute. Enfin, je remercie Jérôme Blanc, mon tuteur universitaire, pour son encadrement en terme de méthodologie et ses éclairages précieux lors de la rédaction de ce mémoire de stage. 1

3 Résumé Le principe de mutualisation est au coeur du projet de l'association Locaux Motiv', comme le moyen d'atteindre ses objectifs de coopération et de dynamisation de son territoire d'implantation qu'est le quartier de la Guillotière. Le présent mémoire de stage va s'attarder sur cette notion de mutualisation, au sens de mise en commun de moyens matériels et immatériels, comme outil au service d'un projet collectif et de territoire, et tenter d'en analyser le fonctionnement et les enjeux et son articulation avec la notion de coopération. A partir d'une présentation du projet Locaux Motiv' dans ses différentes étapes et d'autres initiatives existantes, il s'agira de répondre, dans un premier temps, à la problématique suivante : En quoi la démarche de mutualisation peut-elle générer et construire des dynamiques de coopération, que ce soit dans un espace partagé comme Locaux Motiv' et à l'échelle d'un territoire comme le quartier? Nous chercherons, dans un second temps, à étudier les divers aspects de la dimension d'innovation sociale du projet Locaux Motiv', puis le rôle du capital social dans la constitution de son collectif et de sa dynamique. Enfin, nous confronterons les modèles proposés par l'économie sociale et solidaire à ceux émergents de la consommation dite collaborative, que l'on retrouve dans des démarches telles que le co-working et le couch-surfing. 2

4 Introduction Avant de devenir une association et de s'installer au 10 bis, rue Jangot dans le 7e arrondissement de Lyon en novembre 2011, le projet Locaux Motiv' part d'une démarche collective initiée deux années auparavant. Cette démarche est motivée par le besoin commun d'associations lyonnaises des secteurs de l'éducation populaire, de la culture et de l'économie sociale et solidaire, intervenant notamment sur le quartier de la Guillotière, de trouver des locaux où développer leurs activités tout en participant à la vie de ce territoire. Dans sa phase de montage, le projet comporte deux espaces bien distincts géographiquement et spécifiques quant à leur usage. L'un correspond au lieu actuel du 10 bis, rue Jangot, avec pour vocation de proposer des espaces mutualisés de bureaux et des salles de réunion aux associations. Le second se trouve au 110, Grande rue de la Guillotière au sein d'un immeuble qui devait être dédié à la création artistique, en fournissant des espaces de répétition et des ateliers de bricolage. L'investissement de ce second lieu n'a pas abouti et le projet Locaux Motiv' s'est alors recentré sur le "10 bis". L'idée d'un second lieu n'a cependant pas été abandonnée par le collectif et il est toujours question à terme d'ouvrir un espace qui puisse également accueillir des activités artistiques. Cet axe correspond en effet à une attente de certains membres du collectif, en particulier des compagnies de théâtre et de danse et également à une demande de la part de structures désireuses d'intégrer le collectif pour y développer une activité de création ou en lien avec le spectacle vivant. Outre le projet collectif de se regrouper dans le cadre d'un espace commun, les structures fondatrices de Locaux Motiv' ont eu dés le départ pour envie collective de mutualiser leurs moyens matériels et leurs compétences, mais aussi de s'impliquer en tant qu'acteurs au niveau du quartier situé dans l'ilôt dit Mazagran, en lien avec les autres associations locales et les habitants. Après plus de six mois d'existence locale, l'association Locaux Motiv' a pour particularité de poursuivre la construction de son projet, que ce soit sur le plan de sa vie interne, de son mode de gouvernance et de ses statuts ou encore de son modèle économique, et ce dans un quartier en transition par la présence de nombreux délaissés urbains réinvestis en jardins nomades et partagés. Ce quartier est également marqué par un contexte socio-économique et sanitaire complexe et difficile de par la grande précarité d'une partie de la population, dont des personnes sans abris et des familles Roms. 3

5 De par cet ancrage territorial, le collectif se trouve inscrit dans une dynamique locale qui anime déjà le périmètre du quartier, de manière parfois spontanée, et ce grâce à la présence de nombreuses associations, de collectifs informels ainsi que d'habitants mobilisés, notamment sur la question de l'aménagement en perspective de l'ilôt Mazagran. Les composantes fortes de ce quartier, à savoir son tissu associatif et l'esprit d'initiative et de citoyenneté qui y règnent, sont par ailleurs génératrices d'un important capital social et le terreau de synergies et de coopérations potentielles. En tant qu'association Locaux Motiv' compte depuis le mois de janvier 2012 une personne salariée, chargée de la coordination, Elise Cagne. Son rôle est d'animer la vie du collectif, de relayer l'information entre les diverses structures résidentes et usagères et d'initier des dynamiques internes et externes, que ce soit dans le cadre de Locaux Motiv' et à l'extérieur auprès d'autres associations du quartier. Son poste comporte également un volet administratif de gestion et de comptabilité. Mes missions de stage ont été définies autour de trois grands axes et en concertation avec ma tutrice de stage, Audrey Vozel, à ce moment-là salariée de l'assocation de cinéma indépendant Les Inattendus, ainsi qu'avec Emmanuelle Jouas, alors salariée de l'atelier des friches et présidente de l'association Locaux Motiv' et Elise Cagne. Ma première mission a été de venir en soutien au travail d'elise Cagne sur des tâches administratives et ayant trait au suivi de trésorerie de l'association. Nous avons ainsi établi des tâches prioritaires à effectuer au cours des quatre mois dès le démarrage du stage. Des réunions à intervalles réguliers ont de plus été organisées avec Elise Cagne et Audrey Vozel pour faire le point sur les tâches en cours et à venir, ainsi que sur le bon déroulement du stage et du travail de recherche en vue du mémoire. Ma deuxième mission de stage a concerné l'exploration des initiatives de mutualisation proches de Locaux Motiv' à travers un travail de veille d'information. Cette recherche avait un double objectif : nourrir la réflexion du collectif, en particulier sur la gouvernance et le modèle économique afin d'améliorer le fonctionnement interne, l'implication des structures dans Locaux Motiv', et également d'apporter des éléments de comparaison en vue de la rédaction du mémoire de stage. L'étape suivante a été, après l'identification de ces modèles grâce à un travail de recherche essentiellement via Internet, de démarrer une enquête auprès des structures présentes à Lyon à travers une série d'entretiens. 4

6 Plusieurs responsables et personnes chargées de la coordination de structures allant d'espaces de co-working à des espaces de mutualisation inter-associatifs ou encore de maisons des associations et de MJC, ont été rencontrés et interrogés sur leurs projets et leurs valeurs, leur fonctionnement, leur mode de gouvernance et leur modèle économique : Yoann et Delphine Duriaux, respectivement fondateur de l'association Zoomacom et de la Scop Openscop, qui gère et anime le Comptoir numérique et coordinatrice du Comptoir numérique, espace de co-working basé à Saint-Etienne. Amélie Garban, coordinatrice de l'espace inter-associatif La Miete (Maison des initiatives, de l'échange, du troc et de l'engagement) à Villeurbanne. Michael Schwartz, co-fondateur et président de l'espace de co-working La Cordée à Villeurbanne. Alexandre Edo, traducteur et membre de l'espace de co-working associatif L'Atelier des médias à Lyon. Anne Bais, chargée de mission de la vie associative au centre culturel le CCO à Villeurbanne. Jacques Raynaud, directeur de la Maison des Rancy, maison pour tous basée à Lyon. Jean-François Grillet, directeur de la maison des associations Rezo 1901 à Lyon. Des éléments d'informations ont également été demandés et transmis par mail, comme c'est le cas pour la Maison des solidarités basée à Caen. Ces entretiens ont été décisifs pour collecter des éléments concrets sur d'autres modes de gouvernance, de fonctionnement interne, de modèle économique ou encore de financement. Ils ont apporté un éclairage précieux et permis de confronter le fonctionnement de Locaux Motiv' à d'autres expériences et de le questionner. Ils ont de plus fourni la matière pour entamer une étude comparée des diverses initiatives. Cette exploration du champ des initiatives similaires s'est traduite par la réalisation d'un tableau synthétique. Ce tableau sert désormais de support ressources en interne et est accessible aux membres de Locaux Motiv' par sa mise à disposition sur une plateforme de partage de fichiers en ligne. Ce tableau a par ailleurs apporté des éléments d'informations sur la gouvernance d'autres structures "cousines" et facilité le travail de refonte des statuts mené par la commission juridique. Ce tableau a également servi de matrice de travail pour synthétiser ma recherche liée au mémoire de stage. 5

7 Ma troisième mission du stage s'est articulée autour de la participation à la vie interne du collectif et à l'animation du lieu. J'ai dans ce cadre participé à la préparation de l'assemblée générale extraordinaire, qui s'est tenue fin mars, et à l'organisation de la journée d'inauguration de Locaux Motiv', le 30 mars. L'organisation de l'assemblée générale extraordinaire a été un temps fort de la vie de l'association. J'ai été chargée de la rédaction et de la mise en page d'un prowerpoint en support de la présentation du rapport moral et du bilan d'activités aux adhérents de l'association. En perspective de l'inauguration, ma participation a par ailleurs consisté en diverses tâches liées à la communication et à l'administratif : communiqué de presse, conception d'affiches de présentation de la structure, préparation d'envois postaux, etc. Le jour de l'inauguration, j'ai fait partie de l'équipe d'accueil du public, chargée d'orienter les visiteurs dans le lieu et de répondre à leurs questions. Durant toute la durée du stage, j'ai de plus été impliquée dans plusieurs commissions : ponctuellement dans la commission juridique lors du travail de refonte des statuts et régulièrement dans la commission communication, en particulier pour la rédaction du contenu du site Internet et la conception d'une newsletter. J'ai également eu l'occasion d'assister et de prendre part aux diverses instances de débat et de décision de l'association, que ce soit dans le cadre de réunions plénières et du conseil d'administration Cette implication dans la structure elle-même a également été importante pour mieux en saisir les enjeux. Enfin, le lieu devant faire l'objet de plusieurs aménagements, j'ai également pris part aux chantiers prévus à cet effet, notamment lors de travaux de démolition et de réalisation de la signalétique interne. Ces quatre mois de stage au sein de l'association Locaux Motiv' m'ont permis de découvrir le fonctionnement d'une initiative expérimentale en pleine structuration, ainsi que ses problématiques émergentes et liées au passage de la phase de conception du projet à l'entrée dans sa phase opérationnelle sous forme associative, puis lors de l'installation dans ses locaux. En termes de méthodologie, c'est tout d'abord l'observation et la consultation des ressources internes de l'association telles que ses statuts 1, son manifeste 2 ou encore son dossier de présentation 3 qui m'ont permis d'acquérir une meilleure connaissance de l'historique du projet Locaux Motiv'. Dans un second temps, ce sont les entretiens menés auprès des structures 1 Statuts de Locaux Motiv'. 2 Manifeste de Locaux Motiv'. 3 Dossier de présentation de Locaux Motiv'. %C3%A8v-2012-v21.pdf 6

8 "cousines" et en interne auprès des membres de Locaux Motiv' qui m'ont permis d'enrichir mon travail de recherche. Cette double approche, d'immersion dans la structure et d'enquête à l'extérieur, m'a permis de questionner le principe même de la mutualisation, tout en faisant ressortir plusieurs modes de gouvernance et de modèles économiques. Après avoir réalisé cette première série d'entretiens durant la période de stage auprès de plusieurs structures lyonnaises, il est apparu important de questionner les membres de Locaux Motiv' sur cette même question. J'ai ainsi mené une nouvelle série d'entretiens au cours du mois de juillet auprès d'une vingtaine de membres de Locaux Motiv' autour d'une dizaine de questions, afin d'interroger l'articulation entre mutualisation et coopération et également d'illustrer le propos développé dans le mémoire de manière vivante et d'en enrichir le contenu par la variété des points de vue. Ce mémoire de stage va ainsi s'attarder sur la notion de mutualisation, au sens de mise en commun de moyens matériels et de compétences, comme outil au service d'un projet collectif et de territoire, et tenter d'en analyser le fonctionnement et les enjeux et son articulation avec la notion de coopération. Il s'agira de croiser l'expérience de Locaux Motiv' avec celles d'autres initiatives de mutualisation étudiées parallèlement, en particulier les espaces de co-working, d'analyser la spécificité du projet associatif de Locaux Motiv' en tant que projet inscrit dans le champ de l'économie sociale et solidaire (ESS), d'interroger sa dimension innovante et d'observer le rôle joué par le capital social dans sa construction et sa dynamique. Il s'agira de chercher à répondre à la problématique suivante : En quoi la démarche de mutualisation peut-elle générer et construire des dynamiques de coopération, que ce soit dans le cadre d'un espace partagé comme Locaux Motiv' et à l'échelle d'un territoire comme le quartier? La première partie de ce mémoire de stage sera dédiée à une présentation générale du projet Locaux Motiv', tel qu'il a été pensé lors de sa phase de conception et de montage par les membres du collectif d'associations fondatrices, à travers ses valeurs et ses objectifs, son mode de gouvernance, son modèle économique et son lien au territoire d'implantation. La deuxième partie sera quant à elle consacrée aux diverses problématiques rencontrées par Locaux Motiv', en tant qu'association, depuis l'entrée du collectif dans les lieux, l'intégration de nouveaux membres et le démarrage de la phase opérationnelle du projet associatif. 7

9 En troisième partie, il s'agira de présenter différentes démarches de mutualisation à travers une sélection d'initiatives similiaires choisies parmi des espaces inter-associatifs, des espaces de coworking et des clusters ou pôles de coopération, puis de définir la spécificité de Locaux Motiv' dans le champ de l'économie sociale et solidaire, et ce sous l'angle de l'innovation sociale et du capital social. Le mémoire se concluera sur le questionnement de deux modèles économiques bien distincts : le champ de la coopération dans lequel se trouve Locaux Motiv' et le champ de la consommation dite collaborative telle qu'il se développe depuis quelques années, via l'émergence de démarches comme le couch-surfing, l'autopartage ou le co-working. 8

10 Sommaire Remerciements Résumé Introduction Partie I / Locaux Motiv' : Une initiative collective en construction A / Valeurs fondatrices et projet associatif B / Un mode de gouvernance partagé C / Un modèle économique hybride D / Un ancrage territorial fort Partie II / Du projet à l'association Locaux Motiv' : Utopie et réalité A / Des statuts et une gouvernance à l'épreuve de la pratique B / Un modèle économique qui se cherche C / Une vie interne et une ouverture au quartier à construire D / Un collectif en mutation Partie III / La mutualisation : Initiatives, innovation, capital social et modèles A / Initiatives "cousines" : Espaces inter-associatifs, co-working et clusters B / Locaux Motiv' : Un projet de mutualisation innovant? C / Le rôle du capital social dans Locaux Motiv' D / Coopération et consommation collaborative : Deux modèles divergents Conclusion Bibliographie Annexes Table des matières 9

11 Partie I / Locaux Motiv' : Une initiative collective en construction Cette première partie est consacrée à une présentation de la genèse du projet Locaux Motiv', tel qu'il a été conçu initialement, à travers ses valeurs fondatrices et les objectifs développés dans son manifeste et ses statuts, ainsi que son mode de gouvernance et son modèle économique et le lien entretenu avec son territoire d'implantation. A / Valeurs fondatrices et projet associatif 1. Sous le signe d'un manifeste Outre leurs besoins communs en espaces de travail et salles de réunion, les associations parties prenantes du projet Locaux Motiv' et membres du collectif initiateur ont rapidement élaboré un manifeste 4 faisant état de leurs valeurs. Cette charte a été façonnée à partir de la diversité des structures en présence et d'une démarche de mise à plat de leurs valeurs respectives lors d'ateliers et d'échanges collectifs. Ce manifeste formalise l'ensemble des valeurs autour desquelles les associations adhérentes se reconnaissent et se constituent en tant que collectif et qu'elles entendent porter et diffuser au sein de Locaux Motiv' et à l'échelle du quartier par le biais de leurs actions. Les valeurs posées sont ainsi celles de "partage, de recherche du bien commun, de transparence, d'ouverture d'esprit, de respect et de solidarité". De cet ensemble de valeurs communes découle les objectifs exprimés dans le troisième paragraphe du manifeste et articulés autour de la notion de "mieux-vivre ensemble". Le collectif établit alors quatre objectifs principaux : "Rendre et se rendre acteur dans la société" ; "Favoriser l'action collective" ; "Proposer des alternatives pour le territoire" ; "Questionner la société". 2. Mutualisation et coopération La mutualisation, de moyens matériels, de savoirs ou de compétences, est le principe fondateur de Locaux Motiv', le moyen utilisé pour réaliser son objet associatif qui est celui d'être un "outil de développement local" 5 et de favoriser le "mieux vivre ensemble". Ce principe est ainsi 4 Manifeste de Locaux Motiv' / 5 Article 2 des statuts de Locaux Motiv' pdf 10

12 mis en avant dans le manifeste et les statuts de l'association de la manière suivante : "Afin de mener à bien ses objectifs, l'association Locaux Motiv' s'appuie sur un principe de mutualisation qui repose sur la coopération, l'entraide et le partage des connaissances ainsi que des moyens matériels et immatériels entre ses membres ". Soulignons que ce principe de mutualisation va de paire avec le fait que les membres adhérents de l'association et du collectif sont à la fois les bénéficiaires et les acteurs impliqués bénévolement dans la structure selon le principe de la "double qualité", inhérent au secteur associatif et coopératif. Ce principe de mutualisation permet aux membres de Locaux Motiv', qu'ils soient des personnes morales ou physiques, à savoir des associations et des entreprises individuelles, résidentes, usagères des lieux ou sympathisantes, d'avoir accès à des espaces de bureau partagés, à des salles de réunion et à du matériel, comme un photocopieur, par le biais de leur adhésion annuelle et de leur cotisation mensuelle pour la mise à disposition de services. Il y a de plus dans le terme même de mutualisation, dont l'étymologie renvoie à la notion de réciprocité, l'idée d'un partage des risques et des dépenses 6. Comme le confirme cette citation extraite de L'Atlas 2012 de l'ess (Rousseau, 2012, p.181) : "Associer, c'est mettre ensemble, coopérer, c'est agir conjointement, mutualiser c'est prendre des risques réciproques et simultanés de façon solidaire". Les acteurs de Locaux Motiv', interrogés sur la notion de mutualisation, en ont donné leur définition, dont voici quelques extraits. Ainsi, pour Pierre-Yves Gosset 7, délégué général et salarié de l'association Framasoft, membre résidente de Locaux Motiv', il s'agit de : "Mettre à disposition ou utiliser des ressources qui appartiennent ou co-appartiennent à des organismes de façon à éviter de la redondance de biens ou de services. C'est de l'échange soit permanent ou ponctuel, qui permet de partager des biens ou des informations". 6 D'après la définition du verbe mutualiser dans le dictionnaire Le Petit Larousse Illustré Annexes. Entretien avec Pierre-Yves Gosset p.66 11

13 Stéphanie Lucien-Brun 8, formatrice-conseil dans le cadre de son entreprise individuelle La Fabrique à liens, membre résidente de Locaux Motiv', considère quant à elle que la mutualisation consiste en l'action suivante : "Mettre en commun des ressources qui correspondent à des besoins essentiels ou marginaux pour des structures, sans utiliser toutes ces ressources. La mutualisation permet de les optimiser". Pour Josselin Laslande 9, membre de l'association Les Vers Solidaires, initiatrice et porteuse du projet Locaux Motiv' : "C'est un outil qui vient en complément d'autres outils qu'un groupe peut mobiliser pour générer de la dynamique. Ça ne peut pas être une fin en soi. C'est de la mise en commun de moyens pour atteindre une économie d'échelle, qui peut être monétaire et générer un gain de cadre de vie et de qualité". Comme énoncé dans l'article 2 des statuts de Locaux Motiv', cité ci-dessus, les notions de mutualisation et de coopération sont étroitement liées. La mutualisation précède la coopération, dont elle est le socle, la coopération étant consécutive de la mutualisation en tant que dynamique. Jean-Baptiste André Godin, fondateur du Familistère et du mouvement coopératif en France, cité par Jean-François Draperi 10, explicite en ces termes la notion de coopération : "C'est l'entente entre un certain nombre de personnes pour produire, acheter, vendre ou consommer, enfin pour entreprendre toute chose pour un but d'utilité commune par l'union des intelligences, le concert des volontés, des forces et des intérêts". Dans son sens littéral, il y a dans la notion de coopération, l'idée d'opérer ensemble, "d'agir conjointement" 11 et ce dans une visée commune. Dans le contexte de Locaux Motiv', cette coopération renvoie à la genèse même du projet, qui est parti d'une démarche collective, et à son montage, puis à l'ensemble des collaborations internes, que ce soit en mettant en commun des compétences pour s'entraider ou en mettant ses compétences au service du collectif. 8 Annexes. Entretien avec Stéphanie Lucien-Brun p.69 9 Annexes. Entretien avec Josselin Laslande p Jean-François Draperi, Godin, inventeur de l'économie sociale. Mutualiser, coopérer, s'associer, p Définition de coopérer. Le Petit Larousse Illustré

14 Comme le rappelle Emmanuelle Jouas 12, membre fondatrice de Locaux Motiv' et ancienne présidente de l'association : "La coopération s'est faite dès le départ par la réflexion collective, notamment lors de la rédaction du manifeste. Ce travail a permis de se rencontrer entre structures associatives et de se rendre compte des valeurs partagées. [...]. Le projet est vraiment en cours de développement grâce au travail de chacun." Né d'un collectif rassemblant plusieurs structures fondatrices, l'association Locaux Motiv' a en effet progressivement intégré dans sa phase de montage, puis lors de l'installation dans ses locaux du 10 bis, rue Jangot, de nouveaux membres, associations, coopératives ou entreprises individuelles. L'implication dans le projet a généré des collaborations spontanées entre plusieurs structures en présence, qui ont décidé de partager leurs savoirs-faire soit pour travailler ensemble sur un projet commun ou pour développer leur activité, soit pour s'entraider sur des questions précises. Certains membres du collectif sont par ce biais devenus "partenaires" ponctuels, voire réguliers. Une autre dimension de la coopération dans le cadre de Locaux Motiv' concerne le mode d'implication des acteurs dans la vie du collectif à travers les diverses instances de travail, de réflexion ou de décision. Pour la plupart des membres interrogés du collectif, cette coopération passe en particulier par la participation aux commissions de travail, destinées à faire avancer le projet associatif, tant sur le plan de la communication, que de sa vie interne, des financements, des relations aux partenaires ou encore de l'arrivée de nouvelles structures. Dimension que confirme Audrey Vozel 13, membre de la commission juridique et co-secrétaire de Locaux Motiv' : "Le travail de commission est important et permet de s'emparer du projet en faisant quelque chose que l'on aime. Les moments informels permettent également de s'impliquer dans le projet par le biais des rencontres humaines. Le simple fait d'être dans les locaux génère de l'implication, la gestion de la vie au quotidien". 12 Annexes. Entretien avec Emmanuelle Jouas p Annexes. Entretien avec Audrey Vozel p.67 13

15 L'initiation de projets avec d'autres structures actives dans le quartier de la Guillotière est également un axe fort de cette dimension de coopération, et comme le précise les statuts 14 :"Par l'animation citoyenne d'un territoire et le renforcement des liens entre les habitants et les participants au projet". En effet, l'environnement du quartier, où sont présents de nombreux acteurs, représente un capital social fertile pour l'émergence de projets communs. Une initiative collective et transversale a dans cet esprit de coopération déjà vu le jour en juillet dernier, avec le lancement de la première édition du festival culturel baptisé le Maza'Grand Evènement 15. Cette manifestation de quartier a associé une dizaine de structures associatives locales, pour certaines membres de Locaux Motiv', et permis de co-organiser durant quatre jours plusieurs temps forts autour de la musique, de la danse, d'atelier d'arts plastiques et d'écriture, de projections de cinéma en plein air, de balades urbaines, d'un bal populaire et de repas partagés. Pour Adrien Lasserre 16, membre de l'association Les Vers Solidaires, initiatrice du projet Locaux Motiv' : "Le Maza'Grand Evènement est [...] une coopération imbriquée entre différentes structures et associations dans le cadre d'un objectif commun. Chacun a pris en charge différents volets au service de l'ensemble". Cet évènement a mobilisé de manière bénévole l'ensemble des acteurs impliqués, qu'ils soient issus du collectif de Locaux Motiv', membres de structures participantes ou encore habitants du quartier ou sympathisants. Pour les membres de Locaux Motiv', cette co-organisation autour d'un premier événement a par ailleurs contribué à souder le collectif en le fédérant autour d'un projet ouvert sur le quartier. 14 Article 2 des statuts Annexes. Entretien avec Adrien Lasserre p.79 14

16 B / Un mode de gouvernance partagé 1. Organisation initiale Le mode de gouvernance de Locaux Motiv' a été initialement pensé autour de plusieurs instances de réflexion, de décision et de travail. Destinée à susciter la réflexion grâce au débat, la plénière, dont les réunions ont été fixées toutes les deux semaines dans la première phase opérationnelle, a également pour vocation d'informer les membres de l'association sur les questions en cours au sein du collectif. Ces réunions sont parfois dédiées à un thème soumis au collectif en vue de générer le débat et de poursuivre la co-construction du projet. Elles ont souvent précédé les réunions du conseil d'administration, également organisées toutes les deux semaines. Le conseil d'administration a ainsi été initialement l'instance-clé de Locaux Motiv', considéré comme l'organe exécutif, habilité à prendre les décisions relatives aux choix stratégiques de l'association, à ses finances ou encore à l'intégration de nouveaux membres. Les problématiques et divers sujets urgents, soulevés en réunion plénière lui étaient ainsi transmise directement en vue d'une prise de décision ou du moins d'une position tranchée. La gouvernance de Locaux Motiv' a été au départ conçue autour des trois collèges suivants 17 : le collège des résidents ; le collège des usagers ; le collège des coopérateurs ou sympathisants. Le conseil d'adminstration a ainsi été, jusqu'en mars 2011, constitué de trois représentants, que ce soit des personnes morales et des personnes physiques, de chaque collège, avec respectivement, 3 voix, 2 voix et une voix. Quant au bureau, il était composé d'un président, d'un trésorier et d'un secrétaire. Les sept commissions de travail juridique, finances, nouveaux entrants, communication, coopération, relations institutionnelles et technique sont quant à elles animées, selon les compétences en interne, par des membres du collectif. Ces groupes de travail, qui interviennent depuis le début du projet, permettent de faire avancer le collectif sur de nombreux chantiers et parfois également de "faire remonter" des questions dans le cadre des plénières et des réunions du conseil d'administration. 17 Article 7 des statuts. 15

17 2. Prise de décisions et co-responsabilité Cette phase transitoire de la gouvernance, liée à l'entrée dans les lieux et à l'arrivée de nouvelles structures, dont des entreprises individuelles, a fait émerger une problématique liée à la question du partage de l'engagement et des responsabilités en termes de prise de décisions entre les structures membres de Locaux Motiv'. Le conseil d'administration, qui devait être représentatif de l'ensemble des membres de Locaux Motiv', s'est retrouvé au fil des mois animé par le même "noyau dur", composé des représentants de seulement quelques structures, en majorité des structures fondatrices. Ce constat a été à l'origine d'un important débat interne au sein du collectif, qui a abouti au démarrage d'un travail de réflexion mené par la commission juridique en vue de repenser le mode de gouvernance. Cette démarche a fait l'objet d'une proposition de nouveaux statuts, adoptée lors de l'assemblée générale ordinaire. L'objectif de cette refondation du mode de gouvernance était d'impliquer l'ensemble des structures résidentes dans le processus de décision, avec une présence "automatique" au conseil d'adminstration. C / Un modèle économique hybride 1. Une part d'autofinancement Le modèle économique de Locaux Motiv' a été conçu dès le départ du projet sur la base d'une hybridation des ressources, avec une part d'autofinancement et une part de financements publics. Ce modèle économique a été choisi avec pour objectif de permettre à l'association, grâce à sa part d'autofinancement, de prendre en charge le coût du loyer, dont le montant annuel s'élève à Précisons que les locaux, qui abritaient auparavant les services du Trésor Public, représentent une superficie de près de 600 m2 et appartiennent à un particulier. Cette part d'autofinancement devait initialement être à la fois issue du versement des cotisations mensuelles liées à la mise à disposition de services aux adhérents (bureaux partagés, espaces de stockage, salles de réunion), des adhésions annuelles des membres résidents, usagers et sympathisants, ainsi que d'une mise à disposition de ces services mutualisés à la Ville de Lyon. 16

18 2. Des aides publiques Quant aux financements publics, ils devaient être constitués de subventions issues des collectivités locales et de fondations, et être dédiés au fonctionnement de l'association, aux investissements et au développement de projets d'animation du territoire. Locaux Motiv' pensait en effet mettre en place un Espace Public Numérique (EPN) et un centre de ressources documentaires sur les initiatives citoyennes, destiné aux associations, aux entreprises du secteur de l'économie sociale et solidaire, ainsi qu'aux porteurs de projet et aux étudiants. Dans les statuts de l'association 18, outre les cotisations et les subventions, il est également fait état des ressources suivantes : "Des dons manuels ; des dons d'établissements d'utilité publique ; des prix des biens vendus par l'association ou des prestations des services rendus ; des capitaux provenant des économies réalisées ; des intérêts et revenus des biens et valeurs appartenant à l'association". D / Un ancrage territorial fort 1. Le choix du quartier de la Guillotière L'installation de Locaux Motiv' dans le quartier de la Guillotière et dans cet ilôt dit Mazagran a été un choix de la part des associations fondatrices du projet Locaux Motiv' 19. L'environnement du quartier est en effet propice à une dynamique locale grâce à la présence d'un tissu associatif actif. Le quartier compte un jardin partagé à proximité, animé par l'association Brind'Guill, le bar restaurant coopératif Le Court-Circuit et de nombreuses associations intervenant dans les domaines de l'insertion et de la lutte contre la précarité, de la solidarité intergénérationnelle, de l'éducation populaire ou de l'animation culturelle, telles que le Foyer de Notre-Dame-des-Sans-Abris, l'arche 18 Article 6 des statuts de Locaux Motiv'. Motiv-2012.pdf 19 Dossier de présentation de Locaux Motiv' / %C3%A8v-2012-v21.pdf 17

19 de Noë, le Patio des Ainés, la Boulangerie du Prado, ainsi que de nombreuses associations culturelles espagnole, africaine, kurde, etc. Le quartier est de plus marqué par un contexte social difficile, avec la présence de nombreuses personnes sans abris, dans une grande précarité tant sur le plan socio-économique que sanitaire, ainsi que de familles Roms vivant dans des logements insalubres et"squattés". Cette mixité sociale et culturelle est à la fois la richesse du quartier, de par la diversité des personnes qui l'habitent et par le réseau d'acteurs qui en font aussi un espace propice aux initiatives citoyennes, mais également ce qui en fait un territoire complexe, de par la multiplicité des attentes et des besoins de la population. 2. Services aux habitants et développement local C'est dans cette intention de s'investir localement que le projet Locaux Motiv' a choisi son ancrage sur ce territoire en transition. L'ambition des acteurs fondateurs du projet s'est construite autour de l'envie de contribuer à la vie du quartier en proposant des services aux habitants et en prenant en compte ce contexte social et économique difficile. Il était également question pour Locaux Motiv' d'être un lieu ressources pour les habitants ou pour les autres associations, en pouvant à la fois fournir une sorte de boite à outils pour d'autres projets et faire le lien entre les divers acteurs du quartier. L'objet du projet associatif de Locaux Motiv' est de plus d'être un "outil de développement local" 20 et ce principalement par le biais des moyens suivants : l'administration et la gestion de locaux ; de services ; l'hébergement de personnes morales ; l'animation de son territoire d'implantation. D'après Stéphanie Lucien-Brun 21 : "Il s'agit de redéfinir ce que l'on met derrière outil et développement local. A mon sens, le développement local est ce qui permet localement aux acteurs du territoire de développer des interactions qui contribuent à faire croitre la richesse du territoire sur le plan culturel, économique, social, patrimonial, etc." 20 Article 2 des statuts de Locaux Motiv'. Motiv-2012.pdf 21 Annexes. Entretien avec Stéphanie Lucien-Brun p.69 18

20 Pour Elise Cagne 22, chargée de la coordination et membre fondatrice de Locaux Motiv', il y a plusieurs axes à développer : "En fournissant un meilleur accueil aux associations du quartier et aux collectifs formels et informels. Un point ressources pour les habitants sur ce qui se passe dans le quartier et à l'intérieur de Locaux Motiv'. Par des actions de type Maza'Grand Evènement [...] dans une visée d'animation et d'interculturalité. Créer des moments de convivialité et d'échanges, faire se rencontrer des acteurs associatifs et des habitants. Soutenir des initiatives de quartier". 22 Annexes. Entretien avec Elise Cagne p.82 19

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv'

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Chaque adhésion engage le nouveau membre à participer à la vie associative via son implication dans une commission. Forces vives de l association,

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail

Assemblée Générale ordinaire tenue le 24/11/2014

Assemblée Générale ordinaire tenue le 24/11/2014 Association Les Arpents de la Prairie École La prairie 1bis rue des Néfliers 31400 Toulouse Assemblée Générale ordinaire tenue le 24/11/2014 Objectifs de l'ag Ordinaire Définition générique : L'assemblée

Plus en détail

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 1 Introduction Ce document présente le projet associatif de la Maison des Jeux de Nantes revu en 2011. Il décrit les objectifs opérationnels et

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court

DUO. Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court DUO Un Dispositif d'accompagnement personnalisé et une Résidence pour la musique de film court En partenariat avec le CNC, la SACEM, et les écoles de Cinéma et de composition de musique de film. Depuis

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?"

Réunion publique Quel avenir pour la salle de la Cité? Réunion publique "Quel avenir pour la salle de la Cité?" Le jeudi 25 juin à 20h Informations générales Lieu: Salle de la Cité Organisateur: La Ville de Rennes Nombre de participants: une trentaine de participants

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

CHARTE DES CONSEILS CITOYENS

CHARTE DES CONSEILS CITOYENS CHARTE DES CONSEILS CITOYENS La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine prévoit la création de Conseils Citoyens sur les territoires de la géographie prioritaire dans le cadre des nouveaux

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Préambule «Le voyage est pourtant d'abord une rencontre humaine, un cheminement vers soi et une quête de l'autre grâce au détour de l'ailleurs.

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Comité de la Jeunesse au plein air des Landes Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Notre objectif : informer et sensibiliser les élus et les professionnels pour l'accueil d'un enfant

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme Projet d espace de coworking À Combronde / Puy-de-Dôme CONTACT Si vous souhaitez nous rejoindre dans ce projet, nous sommes à votre disposition pour en discuter et vous apporter tout complément d information.

Plus en détail

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 comportement des personnes, des organisations et des institutions et politiques publiques, changements qui sont devenus indispensable pour faire face à la crise

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Le Réseau des Cantines et Lieux Associés STATUTS D'ASSOCIATION

Le Réseau des Cantines et Lieux Associés STATUTS D'ASSOCIATION Le Réseau des Cantines et Lieux Associés STATUTS D'ASSOCIATION PRÉAMBULE «La Cantine» est une marque déposée par l association Silicon Sentier (INPI déposé le 22/07/ 09 n dépôt : 08 35 90 331). Les Cantines

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor Janvier 2013 Contexte et objectifs généraux Le Programme

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

JOURNEES DE RENCONTRES ET D'ECHANGES PROFESSIONNELS 22 et 23 JUIN 2015

JOURNEES DE RENCONTRES ET D'ECHANGES PROFESSIONNELS 22 et 23 JUIN 2015 JOURNEES DE RENCONTRES ET D'ECHANGES PROFESSIONNELS 22 et 23 JUIN 2015 «POLITIQUES CULTURELLES PUBLIQUES A LA REUNION : CONSTATS D'AUJOURD'HUI ET PERSPECTIVES DE DEMAIN POUR LE SPECTACLE VIVANT. QUELLE

Plus en détail

L'achat de prestations d'insertion et l'évaluation du coût de l'insertion

L'achat de prestations d'insertion et l'évaluation du coût de l'insertion L'achat de prestations d'insertion et l'évaluation du coût de l'insertion I / Les prestations d'insertion On rappellera que l'achat de prestations d'insertion est destiné à favoriser le retour ou l'accès

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Champ de Manœuvre Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Février 2015 La mobilisation effective d une cinquantaine de personnes 24 répondants 23 lors

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

BILAN MORAL DE L'ACTION REFERENCEE SOUS LE NUMERO 13 012059 01 - KAZ008

BILAN MORAL DE L'ACTION REFERENCEE SOUS LE NUMERO 13 012059 01 - KAZ008 BILAN MORAL DE L'ACTION REFERENCEE SOUS LE NUMERO 13 012059 01 - KAZ008 PRESENTATION Créé en mars 2013, le «Kaz Kabar» est une SCIC (Société Coopérative d Intérêt Collectif) qui a pour mission de contribuer

Plus en détail

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

FORMATIONS DES BENEVOLES

FORMATIONS DES BENEVOLES 2015 Agir pour la Solidarité FORMATIONS DES BENEVOLES Administrateurs et bénévoles des associations du secteur de l insertion sociale et professionnelle 2015 Sommaire Le paysage institutionnel du secteur

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Le Mois de l'ess est coordonné et soutenu au niveau régional par : L'économie sociale et solidaire, des

Plus en détail

PRATIQUES COLLABORATIVES ET ENGAGEMENT CITOYEN

PRATIQUES COLLABORATIVES ET ENGAGEMENT CITOYEN ULTRA ÉDITIONS 55 bld Léopold Maissin. www.editions-ultra.org FORMATION CIVIQUE ET CITOYENNE PRATIQUES COLLABORATIVES ET ENGAGEMENT CITOYEN Session 1 : Jeudi 19 novembre et vendredi 20 novembre 2015 Session

Plus en détail

Maison des Associations de Tourcoing

Maison des Associations de Tourcoing - Validées, à l unanimité, par le Conseil d Administration du 19 juin 2013 Maison des Associations de Tourcoing 100, rue de Lille 59200 TOURCOING tel. 03 20 26 72 38 fax 03 20 11 15 04 contact@mda-tourcoing.fr

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes CONCOURS INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes ************* REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000 POITIERS REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : le

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

Comment organiser et animer. Jeudi 1 er Juin 2006

Comment organiser et animer. Jeudi 1 er Juin 2006 une Assemblée e Générale G Jeudi 1 er Juin 2006 L Assemblée e Générale G : Une corvée e Une cérémonie c Un spectacle L assemblée e générale g est le moment oùo l ensemble de ceux qui ont passé convention

Plus en détail

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association.

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Règlement intérieur OHCYCLO 1/ Préambule Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Le présent règlement intérieur est transmis à l ensemble des membres ainsi qu à chaque

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

LES OUTILS COLLABORATIFS DANS LES PROJETS COLLECTIFS Les 1 et 8 Octobre 2013 à Marseille

LES OUTILS COLLABORATIFS DANS LES PROJETS COLLECTIFS Les 1 et 8 Octobre 2013 à Marseille LES OUTILS COLLABORATIFS DANS LES PROJETS COLLECTIFS Les 1 et 8 Octobre 2013 à Marseille Contexte Vous travaillez en équipe, animez des réseaux et vous avez besoin de partager des informations et des documents?

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Click to edit Master title style Séminaire mise en réseau des espaces de Coworking jeudi 17 avril 2014 1 Périmètre de l étude Synthèses des interviews des espaces de coworking La Cordée Présentation générale

Plus en détail

Conseil Citoyen : Cadre de référence

Conseil Citoyen : Cadre de référence Conseil Citoyen : Cadre de référence Préambule : Des principes généraux guidant l activité de Conseils Citoyens Les principes généraux qui guident l action des conseils citoyens sont inscrits dans la loi

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE ET LOGEMENT PUBLIC 8 points de repère pour l action communautaire* Concerner un réseau Habitants, professionnels, élus, institutions. Se définit autour d un espace géographique,

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE D ANIMATEUR TERRITORIAL SESSION 2013 EPREUVE Rédaction d une note à partir des éléments d un dossier

Plus en détail

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire

FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire FONDS SOCIAL EUROPEEN Appel à projets permanent Dispositif 3 de la subvention globale du Département de Maine-et-Loire Renforcer la coordination et l animation du partenariat territorial dans le cadre

Plus en détail

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014!

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! vous invitent aux Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! Les premières Rencontres Nationales de la Démocratie Participative, organisées par le Département du Val de Marne en 2011, ont rassemblé

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

à l'économie sociale et solidaire

à l'économie sociale et solidaire Guide des aides à l'économie sociale et solidaire en Haute-Normandie L'édito du président ÉDITO 2 Désireuse de redynamiser un tissu économique territorial parfois fragilisé, tout en encourageant localement

Plus en détail

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin»

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» CAHIER DES CHARGES Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

L évaluation de la formation des bénévoles

L évaluation de la formation des bénévoles L évaluation de la formation des bénévoles Février 2015 Les associations sont des acteurs incontournables dans la société française, mais sujettes à un manque de visibilité certain : qui sait qu'en Rhône-Alpes,

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

«Et si on partageait la culture?»*

«Et si on partageait la culture?»* Projet événementiel de l'association Cultures du Cœur HN Période de réalisation : octobre 2013 «Et si on partageait la culture?»* * Titre d'un livre de Serge Saada, responsable de la formation à la médiation

Plus en détail

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique PROJET PEDAGOGIQUE ANNUEL 2014 C.L.J. police nationale BEZIERS du 01/01/2014 au 31/12/2014 PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL 1) Historique En 2012 les policiers formateurs, moniteurs en activités physiques

Plus en détail

les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart :

les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart : Prix de la créativité Initiés en 2006, les prix de la créativité en 2012 marquaient leur 7ème édition. 65 dossiers (dont 7 dossiers hors concours) ont été reçus. Ils ont permis de récompenser 5 jeunes

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

«La brouette et le panier»

«La brouette et le panier» «La brouette et le panier» Association intercommunale pour la mise en place et le maintien de systèmes alimentaires locaux, autonomes et de qualité respectant l Environnement et les Hommes STATUTS I PRESENTATION

Plus en détail

Offre de stage. Niveau Master 2 Formation par alternance

Offre de stage. Niveau Master 2 Formation par alternance Offre de stage Niveau Master 2 Formation par alternance - Les pratiques collaboratives, leviers de modes de vie durables et écologiquement soutenables sur les territoires? Table des matières Mise en contexte...2

Plus en détail

d'animations Catalogue Mars-Avril-Mai 2014

d'animations Catalogue Mars-Avril-Mai 2014 Catalogue d'animations Mars-Avril-Mai 2014 ADESS Pays de Brest 7 rue de Vendée, 29200 Brest Tél : 02 98 42 42 76 Mail: laboussol@adesspaysdebrest.infini.fr Faite le plein d'informations et de rencontres

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr EUROPE & INTERNATIONAL VOS CONTACTS : Nadège WADOUX Conseillère Formation Domaines Affaires juridiques, Finances et Europe nadege.wadoux@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

#GEN2 : Vous aurez encore + le GEN numérique

#GEN2 : Vous aurez encore + le GEN numérique #GEN2 : Vous aurez encore + le GEN numérique #GEN2 le 2ème rendez vous des professionnels du numérique en Grande Région. Organisé par l association Grand Est Numérique, l'événement se déroulera sur une

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Travaillez avec HESPUL pour répondre aux enjeux climat et énergie de votre territoire

Travaillez avec HESPUL pour répondre aux enjeux climat et énergie de votre territoire Travaillez avec HESPUL pour répondre aux enjeux climat et énergie de votre territoire Plan d'actions 2015 p. 2 Objectifs de l'association - Organisation et moyens p. 3 Missions et actions sur le département

Plus en détail

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES»

PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 1 PROJET DE L ASSOCIATION «LES DEUX RIVES» 2 SOMMAIRE. I. Une Histoire...3 II. Les principes fondamentaux...3 III. Les objectifs...4 IV. Les actions...4 Actions envers les jeunes...4 Actions envers les

Plus en détail

STATUTS DU COLLECTIF REGIONAL POUR L'ÉTUDE ET LE DEVELOPPEMENT DES INITIATIVES SOLIDAIRES CREDIS

STATUTS DU COLLECTIF REGIONAL POUR L'ÉTUDE ET LE DEVELOPPEMENT DES INITIATIVES SOLIDAIRES CREDIS MODIFICATION DES STATUTS DE CREDIS AG EXTRAORDINAIRE 18 NOVEMBRE 2014 STATUTS DU COLLECTIF REGIONAL POUR L'ÉTUDE ET LE DEVELOPPEMENT DES INITIATIVES SOLIDAIRES CREDIS Les présents statuts modifiés lors

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail