ÉVALUATION DE LA DISPONIBILITÉ FORESTIÈRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉVALUATION DE LA DISPONIBILITÉ FORESTIÈRE"

Transcription

1 THÈME 2. CONNAISSANCE DE LA RESSOURCE ET DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ÉVALUATION DE LA DISPONIBILITÉ FORESTIÈRE DES FORÊTS PUBLIQUES DE LORRAINE ANDRÉ RICHTER Avec une récolte annuelle de plus de 3 millions de m 3 debois, les forêts publiques de Lorraine représentaient, àla fin des années 1990, près de 80%de l approvisionnement des industries du bois de larégion. De ce fait, toute réflexion sur l avenir de cette filière, premier employeur de la région, nécessitait que l on s intéresse àl évolution de cette offre de bois àmoyen terme. L Office national des Forêts aainsi mené, en 1997 et 1998, une étude visant àapprécier l évolution des disponibilités forestières des forêts publiques de Lorraine au cours des dix prochaines années. Elle a débouché sur la conception d un outil informatique permettant de simuler ces évolutions en fonction de différents paramètres sylvicoles. L ÉLABORATION D UNE BASE DEDONNÉES L originalité de laméthode réside dans le fait qu elle utilise des données de l Inventaire forestier national (IFN) complétées par des données tirées des aménagements forestiers. Les données de l IFN proviennent du troisième cycle d inventaire réalisé dans les quatre départements lorrains entre 1989 et 1993, àsavoir : les coordonnées géographiques de chacun des points d inventaire et leur surfa c e d extension (qui mesure la représentativité statistique au sein de l échantillon) ; les principales mesures dendrométriques réalisées sur quelque arbres répertoriés par essence : hauteur totale, diamètre à 1,30 m, accroissement radial sur les 5 ans précédant l inventa ire ( I R 5 ), a c c roissement en ha uteur sur les 5 a ns préc éd a nt l inventa ire ( L 5 ), ces données permettant d appréhender volume et production des peuplements ; les tarifs de cubage utilisés par l IFN (tarifs à deux entrées) ainsi que l estimation de la qu a lit é de chaque arbre. L inventaire de Meurthe-et-Moselle ayant été réalisé entre septembre 1989 et août 1990, il afallu tenir compte des conséquences des tempêtes de l hiver 1990 qui ont occasionné d importants dégâts dans la région. Pour cela, la densité des placettes mesurées avant les tempêtes et touchées par des chablis (soit 6 % du nombre total) aété réduite en proportion de ladensité moyenne des placettes mesurées après chablis. L es d onnées d es a ména gements forestiers en vigueur en 1997 concernent l essence dominante, le régime et le traitement sylvicole (futaie, taillis-sous-futaie ) ainsi que le groupe (régénération ou amélioration) des parcelles où un point IFN a été inventorié. Pour cela, il a fallu localiser Rev. For. Fr. LIII

2 A NDRÉ R ICHTER géographiquement chaque point d inventaire en fonction de ses coordonnées Lambert et des cartes de terrain mises àdisposition par l IFN. Ce travail, certes fastidieux, permet de connaître à l échelle de la région la composition des grands types de peuplements selon leur classement en amélioration ou régénération. LA MÉTHODE DE CALCUL Détermination de domaines d étude départementaux (DED) Dans un premier temps, les points d inventaire ont été regroupés pour chaque département en domaines d étude, homogènes du point de vue des données des aménagements et du type de propriétaire (forêts domaniales, forêts communales). Il a ainsi été individualisé, dans chaque département, les domaines suivants : futaie de Hêtre, taillis-sous-futaie de Hêtre en conversion, futaie de Chêne, taillis-sous-futaie de Chêne en conversion, futaie de résineux. Afin de garantir sa validité statistique, il a été admis que chaque domaine d étude devait comporter au minimum 30 points d inventaire. Une distinction entre futaie de Sapin/Épicéa et futaie d autres résineux a ainsi pu être prise en compte pour les départements de Moselle et des Vosges. Principes généraux En dénommant ressource le capital sur pied et disponibilité la quantité de bois mobilisable dans une année donnée, nous pouvons écrire que : Ressource de l année n + accroissement de l année n disponibilité de l année n = ressource de l année n + 1 La ressource à la date de l inventaire est calculée à partir des arbres échantillon, en rappelant qu un point d inventaire IFN est formé de trois cercles concentriques de rayon 6 m, 9 m,15 m sur lesquels sont comptés et mesurés respectivement les petits bois, les bois moyens, les gros bois ainsi que les souches, chablis et arbres morts (figure 1, p. 325). Il en résulte que, au niveau d une placette, un petit bois compte pour 88,5 tiges à l hectare (respectivement 39,3 tiges àl ha pour les bois moyens et 14,1 tiges àl ha pour les gros bois), résultat à multiplier par lasurface d extension de laplacette pour avoir la représentativité réelle d un arbre échantillon. L a c c roissement est donné par lacroissance de chaque arbre inventorié. Celle-ci est modélisée en considérant que le diamètre à1,30 m et la hauteur totale mesurés àla date de l inventaire augmentent chaque année respectivement de (2 x IR5)/5 et de (L5)/5, ce qui permet de déterminer son accroissement en volume. Étant donné la courte période de la simulation et le peu d impact sur les prélèvements en amélioration, le passage àla futaie annuel aété négligé. Pour chaque point d un domaine d étude, on applique par itération les mêmes hypothèses de prélèvement annuel suivant que le point d inventaire aété classé dans le groupe amélioration 324 Rev. For. Fr. LIII

3 Thème 2. Connaissance de la ressource et développement industriel ou régénération. Ces prélèvements sont calculés en nombre de tiges, ce qui permet d exprimer la disponibilité en volume commercial ONF ou volume IFN selon les tarifs de cubage utilisés. Les informations portées par l IFN sur la qualité des arbres échantillon permettent de surcroît de distinguer le bois d œuvre du bois d industrie. Actualisation de l inventaire Les points de l IFN ont été reliés aux données des aménagements forestiers en Il a donc fallu au préalable actualiser les données des inventaires réalisés 4 à 7 ans plus tôt, en tenant compte des accroissements radiaux et en appliquant des prélèvements en amélioration ou régénération. D une part, il aété considéré qu une fraction des placettes classées en régénération en 1997 se trouvait encore en amélioration au moment des inventaires. D autre part, les arbres inventoriés sur des placettes totalement régénérées en 1997 font l objet d une récolte entre la date d inventaire et Enfin, des coefficients correcteurs (par département et type de propriétaire) ont été appliqués aux surfaces d extension pour obtenir les surfaces totales des forêts domaniales et communales répertoriées par l ONF en Les prélèvements en amélioration Les prélèvements en amélioration ont été estimés àpartir d un échantillon de plus de fiches de martelage (hors chablis) complétées entre 1995 et 1997, classées par domaines d étude départementaux. En connaissant la rotation moyenne des coupes, il est possible de déterminer un prélèvement moyen annuel par hectare en nombre de tiges, par essence et par classe de diamètre, et ceci pour chaque domaine d étude. Ce prélèvement est ramené àla ressource caractérisée par les points IFN pour obtenir unratio de prélèvement annuel en % du nombre de tiges par classe de diamètre, qui sera appliqué sur toute la durée de la simulation (figure 2, p. 326). Ce ratio n intégrant pas les chablis récoltés tous les ans, le résultat est majoré de 5%pour les feuillus et de 20 % pour les résineux (pourcentages obtenus d après les statistiques de récoltes ONF. Par ailleurs, l échantillon de fiches de martelage apermis de calculer, par département et pour les principales essences, les tarifs de cubage commerciaux moyens utilisés par l ONF (tarifs à une entrée, le diamètre à1,30 m) et qui ont été utilisés pour exprimer la disponibilité en volume. FIGURE 1 POINT D INVENTAIRE DE L IFN GROS BOIS 1tige inventoriée =14,1 tiges/hectare 6m 9m 15 m BOIS MOYENS 1tige inventoriée =39,3 tiges/hectare PETITS BOIS 1tige inventoriée =88,5 tiges/hectare Rev. For. Fr. LIII

4 A NDRÉ R ICHTER FIGURE 2 Nombre de tiges/ha ÉTUDE DE DISPONIBILITÉ FORESTIÈRE ONF CALCUL DU PRÉLÈVEMENT EN AMÉLIORATION Petits Bois Bois Moyens Gros Bois Diamètre à1,30 m(diamètre compensé en cm) Densité àl hectare calculée d après les données de l IFN Prélèvement annuel àl hectare :nombre de tiges martelées/surface martelée/rotation FIGURE 3 ÉTUDE DE DISPONIBILITÉ FORESTIÈRE ONF CALCUL DU PRÉLÈVEMENT EN RÉGÉNÉRATION N = nombre d arbres dans les placettes IFN classées en régénération Dreg = durée de présence dans le groupe de régénération (Dreg = durée de l aménagement x surface classée en régénération / surface de laforêt) T(1-3/Dreg) T(1-2/Dreg) T(1-1/Dreg) T Dreg Prélèvement en 1997 :P97 = Dreg x () = T La somme du nombre de tiges est égale àn T+T(1 1/Dreg) +T(1 2/Dreg) =N x (T +(T 1)+(T 2) )=N T x (Dreg +1) /2 = N d où T = 2N/(Dreg +1)=P97 P98 =P97 etc. 326 Rev. For. Fr. LIII

5 Thème 2. Connaissance de la ressource et développement industriel Les prélèvements en régénération Les prélèvements en régénération sont estimés en calculant, d après les aménagements forestiers, la durée (Dreg) de présence moyenne d une parcelle dans le groupe de régénération de la manière suivante : D reg = d urée d e l a ména gement x surfa c e c la ssée en régénéra tion / effort d e régénéra tion. Une valeur moyenne est calculée pour chaque domaine d étude en pondérant par lasurface de chaque série (ces valeurs se situent entre 18 et 30 ans). La difficulté réside dans le fait que l on ne connaît pas l état d avancement, en 1997, de chaque parcelle en régénération où un point IFN a été localisé, ce qui a conduit à formuler deux hypothèses : l ensemble des points d inventaire comptant N arbres en 1997 est divisé en Dreg parties, chaque partie ayant une ancienneté différente dans le groupe de régénération. La densité (et donc le nombre d arbres) dans chacune de ces parties est différente ; un prélèvement est réalisé annuellement dans chaque partie définie ci-dessus, il est considéré constant. Soit Tle nombre de tiges de lapartie qui est pour lapremière année dans le groupe de régénération. Le prélèvement constant à réaliser est de. Le nombre de tiges de lapartie qui est dans sa deuxième année de régénération sera de T, soit T(1 1/Dreg). Le prélèvement sur l ensemble du point est ainsi de Dreg x() = T. Par ailleurs, la somme du nombre de tiges de toutes les parties constituant un point est égale à N, donc : T + T(1 1/Dreg) + T(1 2/Dreg) +.+ = N, ce qui peut s écrire : Tx(Dreg +1)/2 =N. Le prélèvement en régénération pour l année 1997 est donc égal àt= 2N/(Dreg + 1)(figure 3, p. 326). D une part, au cours de la simulation, le prélèvement diminue d une année sur l autre d une valeur de. D autre part, la ressource des groupes de régénération vaen diminuant au fur et à mesure des prélèvements. Il adonc été nécessaire de prévoir un basculement des placettes classées en amélioration vers la régénération en déterminant une probabilité de passage en régénération de la manière suivante : Preg = effort de régénération annuel / surface classée en amélioration (données aménagements ONF). Ce coefficient s applique annuellement à toutes les placettes classées en amélioration, la fraction ainsi obtenue étant soumise à un prélèvement du type régénération (c est-à-dire T /Dreg, T étant le nombre de tiges au moment du passage en régénération) pour ladurée restante de la simulation. RÉSULTATS ETCONCLUSIONS Les résultats de cette étude ne sont volontairement ni présentés, ni commentés ici :leur intérêt, quoique grand, ne dépasse guère le niveau régional. Rev. For. Fr. LIII

6 A NDRÉ R ICHTER Les hypothèses de prélèvement ainsi que laméthodologie ont pu être validées puisque ladisponibilité calculée est proche de l offre moyenne réelle pour les années 1995 à1999. Bien évidemment, la tempête du 26 décembre 1999 ne permettra pas de vérifier le résultat des simulations àmoyen terme En pratique, seul le volume ONF a été utilisé afin de pouvoir comparer les résultats de l étude à la récolte réelle. De plus, les tarifs de cubage ONF ne font pas intervenir la hauteur des arbres, l accroissement en hauteur L5 étant considéré comme une donnée peu fiable. L outil informatique développé àcette occasion présente comme intérêt : d être facilement actualisable lorsque les données du quatrième cycle de l inventaire seront disponibles. La réalisation concomitante d une nouvelle enquête aménagement permettra alors de ne pas avoir àactualiser les données des inventaires ; de mesurer l incidence sur l offre forestière et sur la ressource d une modification des prélèvements liée àl évolution supposée de lasylviculture. Pour cela, il est possible de modifier les ratios de prélèvement en amélioration selon les catégories de bois (petits bois, bois moyens, gros bois), la durée de régénération et le rythme de mise en régénération. Les données dendrométriques de l IFN sont des éléments précieux à l échelle des forêts publiques d une région comme la Lorraine. Utilisées avec des données des aménagements forestiers, elles permettent de caractériser avec précision les peuplements en ayant cependant à l esprit que les surfaces d extension correspondent à une stratification précise des peuplements par l IFN, qui n est pas exactement celle utilisée pour cette étude. André RICHTER Service départemental de Meurthe-et-Moselle OFFICE NATIONAL DES FORÊTS 5, rue Girardet F NANCY CEDEX 328 Rev. For. Fr. LIII

Etude de la ressource forestière et des disponibilités en bois en Normandie

Etude de la ressource forestière et des disponibilités en bois en Normandie N. Site Année Direction de la Valorisation B.P. 11 152 rue de Cantaben - Maurin 34972 LATTES CEDEX Tél. 4.67.7.8.86 Télécopie : 4.67.7.8.91 e-mail : dv@ifn.fr Etude de la ressource forestière et des disponibilités

Plus en détail

10 GIGA- OCTETS DE DONNÉES EN LIGNE

10 GIGA- OCTETS DE DONNÉES EN LIGNE 10 GIGA- OCTETS DE DONNÉES EN LIGNE JEAN WOLSACK L Inventaire forestier national (IFN) a pour principale mission l inventaire permanent des forêts métropolitaines publiques et privées. Cet inventaire,

Plus en détail

Pôle Gestion Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran

Pôle Gestion Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran Pôle Gestion Atelier technique «forêt» Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran Vendredi 6 novembre 2015 La forêt de Chambaran 800 ha de hêtraie charmaie autour d un champ

Plus en détail

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN GIP Ecofor Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN P. Riou-Nivert (IDF) avec J.-C. Hervé (Engref/IFN), B. Piton (Engref), T. Belouard, J.-P. Renaud, C. Cluzeau, A. Colin

Plus en détail

Modèle de calcul de la possibilité forestière

Modèle de calcul de la possibilité forestière République Démocratique du Congo MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, CONSERVATION DE LA NATURE, EAUX ET FORETS ------------------------------------------- SERVICE PERMANENT D INVENTAIRE ET D AMENAGEMENT FORESTIERS

Plus en détail

Visite des peuplements de pin maritime des Cévennes ardéchoises

Visite des peuplements de pin maritime des Cévennes ardéchoises Le pin maritime en région méditerranéenne Visite des peuplements de pin maritime des Cévennes ardéchoises par Frédérique CHAMBONNET et Maurice BELVAL Pour compléter les journées varoises, une tournée a

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE 2 ÉDITO C R C - M C Daniel BEGUIN Jean-Marie HARAUX Jean-Pierre RENAUD Henri PLAUCHE GILLON 3 SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 PARTIE 1 : DESCRIPTION DE L ESPÈCE

Plus en détail

Formations forêt-bois : catalogue 2014

Formations forêt-bois : catalogue 2014 Communes forestières de Lorraine Formations forêt-bois : catalogue 2014 version janvier 2014 Ce document est réalisé dans le cadre du programme de formation du réseau des associations de communes forestières,

Plus en détail

Apport de données auxiliaires pour améliorer la précision d inventaires (statistiques)

Apport de données auxiliaires pour améliorer la précision d inventaires (statistiques) FORESEE : Colloque de restitution 14 novembre 2014 FCBA Paris Apport de données auxiliaires pour améliorer la précision d inventaires (statistiques) J.-P. Renaud (ONF), T. Bélouard (DSF), N. Py (IGN) D

Plus en détail

Gestion patrimoniale des massifs forestiers

Gestion patrimoniale des massifs forestiers MF 1 Objectif(s) concerné(s) III.2.3 Milieux forestiers Gestion patrimoniale des massifs forestiers Favoriser une gestion sylvicole intégrant les enjeux de biodiversité et assurant la pérennité des habitats

Plus en détail

Pour bien comprendre les résultats publiés

Pour bien comprendre les résultats publiés RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER MÉTHODOLOGIE Pour bien comprendre les résultats publiés Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 Ce document peut être reproduit ou diffusé à des fins non commerciales

Plus en détail

D UN DOCUMENT DE GESTION DE L A PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE dans le cadre de la certification PEFC au Luxembourg FIR EIS BËSCHER VU MUER

D UN DOCUMENT DE GESTION DE L A PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE dans le cadre de la certification PEFC au Luxembourg FIR EIS BËSCHER VU MUER Mireille Feldtrauer-Molitor I N S T R U C T I O N S P O U R L É L A B O R AT I O N D UN DOCUMENT DE GESTION DE L A PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE dans le cadre de la certification PEFC au Luxembourg FIR EIS BËSCHER

Plus en détail

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier Le programme carbone Forêt privée Les forestiers privés impliqués depuis longtemps sur le thème du carbone : - FPF et le CNPF membres fondateurs

Plus en détail

Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie

Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie Compte-rendu d expérimentation Service Développement économique des

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

Bref rappel du contexte et des objectifs

Bref rappel du contexte et des objectifs NOTICE POUR LA MISE EN PLACE ET LA SAISIE DES DONNEES DU PROTOCOLE DE SUIVI DENDROMETRIQUE DES RESERVES FORESTIERES Bref rappel du contexte et des objectifs La survie de plus de 20% des espèces forestières

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Marteloscope Gounamitz 2

Marteloscope Gounamitz 2 Marteloscope Gounamitz 2 Description du dispositif Michel Soucy et André Cyr Faculté de foresterie, Université de Moncton, Campus d Edmundston Jean-Martin Lussier Centre canadien sur la fibre de bois,

Plus en détail

Tableaux personnalisés

Tableaux personnalisés Tableaux personnalisés Documentation d aide http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique18 2 SOMMAIRE 1. Choix des résultats à calculer...4 Principe général... 4 Étape 1 : choix d un domaine

Plus en détail

L IFN : UN OUTIL ESSENTIEL POUR DRESSER

L IFN : UN OUTIL ESSENTIEL POUR DRESSER THÈME 1. GESTION DURABLE DES FORÊTS L IFN : UN OUTIL ESSENTIEL POUR DRESSER DES COMPTES ÉCONOMIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX DE LA FORÊT AUDE TESSIER -JEAN-LUC PEYRON Par son champ national, sa rigueur statistique

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013. Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique Weber

Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013. Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique Weber Effectuer des relevés dendrométriques avec son smartphone Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013 Clotilde Gollut (clotilde.gollut@bfh.ch), Christian Rosset, Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique

Plus en détail

Protocole d inventaire de la ressource

Protocole d inventaire de la ressource Protocole d inventaire de la ressource L inventaire L inventaire se réalise en trois étapes qui consistent en : 1. L analyse cartographique du territoire à inventorier et la première visite sur le terrain

Plus en détail

CASDAR Agroforesterie 2009-2011

CASDAR Agroforesterie 2009-2011 CASDAR Agroforesterie 2009-2011 «Améliorer l Efficacité Agro-environnementale des Systèmes Agroforestiers» Responsable : Agroof Développement Groupe de Travail 5 Réglementations et communication Délivrable

Plus en détail

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE)

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) P. Durlet EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) PIERRE DURLET CAROLE ZAKIN Après la Seconde Guerre mondiale, l État français a encouragé

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides»

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Le contexte 1 La réalisation du projet de retenue de Sivens sur le bassin

Plus en détail

HARMONISATION DES DONNÉES FORESTIÈRES EUROPÉENNES :

HARMONISATION DES DONNÉES FORESTIÈRES EUROPÉENNES : n 22, 2 e trimestre 2009 HARMONISATION DES DONNÉES FORESTIÈRES EUROPÉENNES : L INVENTAIRE FRANÇAIS IMPLIQUÉ DANS DES ACTIONS DÉTERMINANTES La plupart des pays européens dispose d un service d inventaire

Plus en détail

L optimisation au service de la planification opérationnelle

L optimisation au service de la planification opérationnelle L optimisation au service de la planification opérationnelle Sylvain Dallaire ing.f. Congrès annuel de l Ordre des ingénieurs forestiers du Québec 24 septembre 2015 Plan de la présentation Mise en contexte

Plus en détail

Laurent Gagné Luc Lavoie

Laurent Gagné Luc Lavoie Comparaison des caractéristiques dendrométriques, du panier de produits et des coûts d opération de différentes modalités d éclaircie commerciale mécanisée en plantation dans le Bas-Saint-Laurent Laurent

Plus en détail

Analyse de la rentabilité d une entreprise acéricole à la Forêt de l Aigle et de la compatibilité avec la production de bois d œuvre

Analyse de la rentabilité d une entreprise acéricole à la Forêt de l Aigle et de la compatibilité avec la production de bois d œuvre Analyse de la rentabilité d une entreprise acéricole à la Forêt de l Aigle et de la compatibilité avec la production de bois d œuvre Rapport produit et rédigé par : Philippe Nolet, M.Sc. Régis Pouliot,

Plus en détail

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier «La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014 Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier Spécificités forestières : Phases d investissements lourdes et longues Risques (sanitaires,

Plus en détail

Une forêt en extension

Une forêt en extension Une forêt en extension En 2005, la forêt (1) franc-comtoise s étend sur 713 300 hectares, soit 43,7% du territoire régional. La Franche-Comté se place au 2 e rang des régions les plus boisées de France

Plus en détail

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés L IFN vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site Internet contenant encore plus d informations, disponibles en téléchargement gratuit. Nouveautés Le site Internet de l IFN : une mine de

Plus en détail

Titre de la publication (8 pts, gras) Directives sur les paiements du programme d investissement dans les forêts traitées par coupes partielles

Titre de la publication (8 pts, gras) Directives sur les paiements du programme d investissement dans les forêts traitées par coupes partielles Titre de la publication (8 pts, gras) Directives sur les paiements du programme d investissement dans les forêts traitées par coupes partielles Saison 2015-2016 Rédaction et coordination Jacques Gravel,

Plus en détail

SIMMEM. Aide / description / références. Sommaire

SIMMEM. Aide / description / références. Sommaire SIMMEM Aide / description / références Sommaire 1 Présentation... 2 1.1 Entrées... 2 1.2 Sorties... 4 1.3 Scenarii sylvicoles... 4 2 Description des modèles... 4 2.1 Modèle Fagacée-Sylvestris... 4 2.1.1

Plus en détail

ANNEXE N 1 PRESENTATION DU PROJET EN VUE DE. 1. Contexte (figures 1 et 2) L OBTENTION D UNE SUBVENTION FEDER

ANNEXE N 1 PRESENTATION DU PROJET EN VUE DE. 1. Contexte (figures 1 et 2) L OBTENTION D UNE SUBVENTION FEDER ANNEXE N 1 PRESENTATION DU PROJET EN VUE DE L OBTENTION D UNE SUBVENTION FEDER PORTEUR DU PROJET : Christophe Drénou INTITULE DU PROJET : Les conséquences du changement climatique sur les chênaies en Midi-Pyrénées.

Plus en détail

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine 1 er octobre 2014 Colloque Mobilisons-nous, mobilisons mieux! MOVAPRO Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire

Plus en détail

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs Movapro Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs État des lieux d actions concrètes d animations territoriales et mise

Plus en détail

Le régime forestier mis en œuvre par l office national des forêts dans les forêts des collectivités

Le régime forestier mis en œuvre par l office national des forêts dans les forêts des collectivités Le régime forestier mis en œuvre par l office national des forêts dans les forêts des collectivités DÉCEMBRE Mai 2015 2014 Claire HUBERT Max MAGRUM Hélène PELOSSE Marie-Astrid RAVON-BERENGUER Inspection

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Planification forestière opérationnelle Solutions optimisées par LiDAR

Planification forestière opérationnelle Solutions optimisées par LiDAR Planification forestière opérationnelle Solutions optimisées par LiDAR Département foresterie Secteur Secteur Frazie Environnement UAF 31-53 Québec an de la présentation. Mise en contexte général. Sapinière

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

La conversion des taillis de châtaignier

La conversion des taillis de châtaignier La conversion des taillis de châtaignier 18.04.2014 Conception et animation Gilles PICHARD CRPF Bretagne 1 Le taillis, régime de production des petits bois Le taillis repose sur les facultés de régénération

Plus en détail

Programme Agroforesterie 2006/08. Groupe de Travail GT1

Programme Agroforesterie 2006/08. Groupe de Travail GT1 Mission DAR Année et N du projet : 2005 N 321 Programme Agroforesterie 2006/08 Groupe de Travail GT1 Outils d aide à la décision en agroforesterie Responsable de groupe : Christian Dupraz (INRA) R 1.2

Plus en détail

EVALUATION DE COMPUTREE,

EVALUATION DE COMPUTREE, 2010-2011 MASTER FAGE Biologie et Ecologie pour la Forêt, l Agronomie et l Environnement Spécialité Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes EVALUATION DE COMPUTREE, LOGICIEL D INVENTAIRE FORESTIER A

Plus en détail

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière Estimation des stocks de carbone Exemple des concessions forestières de Bétou et Missa - Congo 595 948 ha Février 2010 FICHE D IDENTITÉ DES CONCESSIONS BÉTOU ET MISSA Unités Forestières d Aménagement situées

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

Michaël Rivoire Fleur Longuetaud Laurent Saint-André Patrick Vallet François Morneau Alain Bouvet Alice Gauthier Christine Deleuze

Michaël Rivoire Fleur Longuetaud Laurent Saint-André Patrick Vallet François Morneau Alain Bouvet Alice Gauthier Christine Deleuze Une base de données unique en France de cubages d arbres individuels (volumes, biomasses) au service d une modélisation générique de la ressource en bois énergie Michaël Rivoire Fleur Longuetaud Laurent

Plus en détail

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

fsiata Actualisation des données alsaciennes du Schéma Régional Climat Air Energie Volet biomasse bois Rapport final Novembre 2013

fsiata Actualisation des données alsaciennes du Schéma Régional Climat Air Energie Volet biomasse bois Rapport final Novembre 2013 fsiata Actualisation des données alsaciennes du Schéma Régional Climat Air Energie Volet biomasse bois Rapport final Novembre 2013 Avec le financement de : La Direction Régionale de l Alimentation, de

Plus en détail

GESTION FORESTIÈRE INFORMATISÉE : LE DISPOSITIF DE LA MAISON DE LA FORET EN AQUITAINE

GESTION FORESTIÈRE INFORMATISÉE : LE DISPOSITIF DE LA MAISON DE LA FORET EN AQUITAINE GESTION FORESTIÈRE INFORMATISÉE : LE DISPOSITIF DE LA MAISON DE LA FORET EN AQUITAINE Y. LESGOURGUES - P. BOSSUT RAPPELS La Maison de la Forêt, sise dans le prestigieux quartier XVlll e du théâtre, à Bordeaux,

Plus en détail

Étude sur le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement

Étude sur le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement Étude sur le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement Réunion de rendu final: les principaux résultats et recommandations 2 juillet 2013 Objectifs de l étude Caractériser les modes d

Plus en détail

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France?

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Fiche de synthèse dans le cadre de la Loi d Orientation Agricole Assemblée Permanente des Chambres d Agriculture Fabien Liagre - Mars 2005 1 Sommaire

Plus en détail

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Le projet de recherche européen FlexWood («Flexible wood supply chain»)

Plus en détail

Le fascicule de gestion forestier

Le fascicule de gestion forestier Institut National de la Recherche Forestière Arboretum de Bainem BP 37 Cheraga. Alger Le fascicule de gestion forestier Hamani A Plan I. Introduction II. Etats du fascicule de gestion III. Intitulé des

Plus en détail

FLUX, STOCKS DE BOIS EN AQUITAINE ET SEQUESTRATION DU CARBONE

FLUX, STOCKS DE BOIS EN AQUITAINE ET SEQUESTRATION DU CARBONE Les documents de recherche du GREThA FLUX, STOCKS DE BOIS EN AQUITAINE ET SEQUESTRATION DU CARBONE Etat de référence avant la tempête de janvier 2009 Jean Jacques MALFAIT Réalisé avec le soutien financier

Plus en détail

La directive INSPIRE pour le partage des données géographiques

La directive INSPIRE pour le partage des données géographiques DRAAF Bourgogne Avril 2013 La directive INSPIRE pour le partage des données géographiques La directive INSPIRE INfrastructure for SPatial InfoRmation in Europe Directive européenne qui vise à fixer les

Plus en détail

Atelier technique BIOMADI n 1

Atelier technique BIOMADI n 1 Atelier technique BIOMADI n 1 Evaluation des ressources forestières et des niveaux de prélèvement à différentes échelles SOMMAIRE I. Evaluation de la biomasse forestière et des disponibilités supplémentaires

Plus en détail

Etude de faisabilité visant à mettre en place un entrepôt de données sur les données de l IFN. Analyser et Explorer avec une grande interactivité

Etude de faisabilité visant à mettre en place un entrepôt de données sur les données de l IFN. Analyser et Explorer avec une grande interactivité Établissement chargé de réaliser l inventaire permanent du patrimoine forestier sur tout le territoire métropolitain indépendamment de toute question de propriété. Parmi ces objectifs: Connaissance de

Plus en détail

Les coûts résultant des transactions commerciales du Sapin-Épicéa dans le massif des Vosges*

Les coûts résultant des transactions commerciales du Sapin-Épicéa dans le massif des Vosges* ACTIVITÉS, PRODUITS ET MARCHÉS Les coûts résultant des transactions commerciales du Sapin-Épicéa dans le massif des Vosges* Vania Tranquart -Sandrine Costa -Solen Guégan Il a souvent été souligné que l

Plus en détail

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE N 14350-01 BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE conforme à l arrêté du Ministre chargé des forêts AGRT1100970 A du 23 février 2011 pris en application du décret n 2010-523 du 19 mai

Plus en détail

LA SYLVICULTURE PRO SILVA EN WALLONIE. Mesures et recommandations du DNF. Christine Sanchez Forêt Wallonne asbl

LA SYLVICULTURE PRO SILVA EN WALLONIE. Mesures et recommandations du DNF. Christine Sanchez Forêt Wallonne asbl LA SYLVICULTURE PRO SILVA EN WALLONIE Mesures et recommandations du DNF Document en complément à la circulaire n 2718 du 24.09.2013 relative aux mesures sylvicoles à suivre pour une gestion selon la sylviculture

Plus en détail

TAUX DE PLACEMENT A UTILISER EN FUTAIE JARDINÉE RÉSINEUSE

TAUX DE PLACEMENT A UTILISER EN FUTAIE JARDINÉE RÉSINEUSE 672 REVUE FORESTIÈRE FRANÇAISE TAUX DE PLACEMENT A UTILISER EN FUTAIE JARDINÉE RÉSINEUSE Application au calcul des valeurs devenir et des dommages-intérêts Les problèmes d'évaluation des forêts ou d'estimation

Plus en détail

RAPPORT D INVENTAIRE D EXPLOITATION DE L ASSIETTE ANNUELLE DE COUPE (AAC) 3 2 DE LA FORET COMMUNALE DE DIMAKO (491 ha)

RAPPORT D INVENTAIRE D EXPLOITATION DE L ASSIETTE ANNUELLE DE COUPE (AAC) 3 2 DE LA FORET COMMUNALE DE DIMAKO (491 ha) RAPPORT D INVENTAIRE D EXPLOITATION DE L ASSIETTE ANNUELLE DE COUPE (AAC) 3 2 DE LA FORET COMMUNALE DE DIMAKO (491 ha) Association des Communes Forestières du Cameroun (ACFCAM) Centre Technique de la Forêt

Plus en détail

CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts

CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts AVRIL 2011 Service Infoeco-Fichier-Tic 10/12 avenue Foch - BP 70330-57016 METZ CEDEX Tél. : 03 87 52 31 00 - Fax : 03 87 52 31

Plus en détail

4. Verdissement, une PAC plus verte

4. Verdissement, une PAC plus verte 4. Verdissement, une PAC plus verte Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB Trois obligations à respecter : 1. Diversification des assolements 2. Maintien des prairies permanentes 3.

Plus en détail

IGN / DIRNE / DNP. ign.fr

IGN / DIRNE / DNP. ign.fr IGN / DIRNE / DNP ign.fr MISE À JOUR DES RÉFÉRENTIELS GÉOGRAPHIQUES DIRECTION INTERRÉGIONALE NORD-EST 20 JANVIER 2015 IGN / DIRNE / DNP ign.fr PLAN DE LA PRÉSENTATION MISSIONS ET ORGANISATION PROCESSUS

Plus en détail

Table des matières. 23.1 champ d application. 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon

Table des matières. 23.1 champ d application. 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon Dispositions particulières aux usages industriels Table des matières 23.1 champ d application 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon 23.3 sites d extraction 23.3.1 nouveaux

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

L évolution des aides directes et fiscales àla forêt privée :le cas du Loiret

L évolution des aides directes et fiscales àla forêt privée :le cas du Loiret POLITIQUES ET INSTITUTIONS L évolution des aides directes et fiscales àla forêt privée :le cas du Loiret Benoît Généré -Jonas Baudry Une des missions des Directions départementales de l Agriculture et

Plus en détail

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière et le SIG Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière Le terme «gestion forestière» regroupe toutes les interventions de conseils, de besoins administratifs, de travaux forestiers,

Plus en détail

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Un outil pratique de gestion des haies destinée aux agriculteurs ayant des travaux d entretien du bocage et souhaitant valoriser leur bois Favoriser

Plus en détail

From research to application: scenario for the French Forestry Office

From research to application: scenario for the French Forestry Office FORESEE Workshop - Forestry applications of remote sensing technologies 8-10 October 2014 - INRA Champenoux - France From research to application: scenario for the French Forestry Office Anne JOLLY, Alexandre

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Cultiver les feuillus précieux pour récolter du bois de qualité : intensification de leur(s) sylviculture(s) par Géry van der Kelen, ing.f, M.B.A. École doctorale RP2E Laboratoire d Études Forêt-Bois École

Plus en détail

ANALYSE DU BASSIN D APPROVISIONNEMENT DE BANGUI

ANALYSE DU BASSIN D APPROVISIONNEMENT DE BANGUI Appuiàlaformulationd unestratégienationaleetd unprogrammedeforesterieurbaineetpériurbaineàbangui ANALYSEDUBASSIND APPROVISIONNEMENT DEBANGUI DÉFINITIONPRÉLIMINAIREDUBASSIND APPROVISIONNEMENT Le bassin

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre CCNUCC Logiciel d inventaire des GES (parties NAI) Secteur UTCATF Étude de cas La «République mondiale» Version 2, avril 2012

Plus en détail

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Le défi de l'ae au BSL: Concevoir des modalités d'aménagement qui tiennent compte des effets créés par les processus qui ont dynamisé

Plus en détail

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014)

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014) Orientation no. 1 Développer et maintenir une efficace et des mécanismes de suivi comme cadre légal de gestion de la forêt urbaine - Développer des mécanismes pour appliquer la à l échelle d une propriété

Plus en détail

GUIDE DES OUTILS D AIDE À L UTILISATION DU LOGICIEL PATCHWORKS POUR LA PLANIFICATION FORESTIÈRE EN FORÊT FEUILLUE

GUIDE DES OUTILS D AIDE À L UTILISATION DU LOGICIEL PATCHWORKS POUR LA PLANIFICATION FORESTIÈRE EN FORÊT FEUILLUE GUIDE DES OUTILS D AIDE À L UTILISATION DU LOGICIEL PATCHWORKS POUR LA PLANIFICATION FORESTIÈRE EN FORÊT FEUILLUE Rapport produit et rédigé par : Éric Forget, Ing. f., M.Sc. Frédérik Doyon, Ing.f., Ph.

Plus en détail

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas)

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Nelson Fréchette, ing.f., biol., Responsable du volet

Plus en détail

STATION FORESTIÈRE OUTILS ET MÉTHODES

STATION FORESTIÈRE OUTILS ET MÉTHODES OUTILS ET MÉTHODES STATION FORESTIÈRE ET VÉGÉTATION SPONTANÉE D ACCOMPAGNEMENT : PERSPECTIVES POUR LA DIVERSIFICATION DES JEUNES PINERAIES DE L ORLÉANAIS RICHARD CHEVALIER -LAURENT BERGÈS -JEAN-MICHEL

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.20/2008/3 12 février 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS Réunion

Plus en détail

Potentiel d utilisation du système MSCR pour aménager les forêts feuillues et mélangées

Potentiel d utilisation du système MSCR pour aménager les forêts feuillues et mélangées Photo : L. Gaboriaul Potentiel d utilisation du système MSCR pour aménager les forêts feuillues et mélangées Bruno Boulet, ing. f. 85 e congrès de l OIFQ Hôtel Chéribourg, 27-29 septembre 2006 Plan Problématique

Plus en détail

La planification de la gestion des forêts. Benjamin PITON DRAAF Champagne-Ardenne Benjamin.piton@agriculture.gouv.fr Février 2012

La planification de la gestion des forêts. Benjamin PITON DRAAF Champagne-Ardenne Benjamin.piton@agriculture.gouv.fr Février 2012 La planification de la gestion des forêts Benjamin PITON DRAAF Champagne-Ardenne Benjamin.piton@agriculture.gouv.fr Février 2012 Les bases de la planification (1/3) Gérer pour mieux produire - enjeu économique,

Plus en détail

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

AMÉNAGEMENT FONCIER FORESTIER

AMÉNAGEMENT FONCIER FORESTIER Agir ensemble pour diminuer le nombre de petites parcelles forestières et faciliter la gestion des boisements AMÉNAGEMENT FONCIER FORESTIER 1 SOMMAIRE Etat des lieux La Vienne, une forêt productive et

Plus en détail

La Composition du Bureau a été modifiée en 2010, pour une durée de 3 ans.

La Composition du Bureau a été modifiée en 2010, pour une durée de 3 ans. C OMITE PEFC A QUITAINE PEFC/10-21-7 COMPTE RENDU ANNUEL D'ACTIVITE DU COMITE PEFC AQUITAINE 2010 1 ) La Structure de l Entité Régionale Le Comité PEFC Aquitaine a renouvelé l ensemble de ses membres lors

Plus en détail

Formulaire d'adhésion PEFC

Formulaire d'adhésion PEFC Formulaire d'adhésion PEFC Acte d'engagement du propriétaire dans la démarche de certification par portage proposée par la Coopérative Provence Forêt I Présentation La certification PEFC doit permettre

Plus en détail

L ACV de la fenêtre en bois

L ACV de la fenêtre en bois L ACV de la fenêtre en bois FCBA a réalisé une étude sur l analyse du cycle de vie (ACV) de la fenêtre bois fabriquée par les entreprises adhérentes à la FFB (Fédération française du bâtiment, charpente-menuiserie-parquets)

Plus en détail

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance?

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Denis Cormier, ing.f., M.Sc. et Udaya Vepakomma, PhD Colloque 2015, Ass. forestière Vallée du St-Maurice 5 mai 2015, Golf Le Mémorial, Shawinigan Agenda

Plus en détail

CONSULTATION D ENTREPRISES POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DE RENATURATION DE COURS D'EAU ET DE CREATION DE MARES

CONSULTATION D ENTREPRISES POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DE RENATURATION DE COURS D'EAU ET DE CREATION DE MARES CONSULTATION D ENTREPRISES POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DE RENATURATION DE COURS D'EAU ET DE CREATION DE MARES Section I - Nom ou raison sociale et adresse Nom ou raison sociale de l'acheteur : Office

Plus en détail

Dans quel pays l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région va-t-il percevoir sa retraite?

Dans quel pays l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région va-t-il percevoir sa retraite? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Dans quel pays l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région va-t-il percevoir sa retraite? Janvier 2012 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01 PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01 POUR LA PÉRIODE DU 1 er avril 2000 au 31 mars 2025 DÉTENTEURS DE CAAF UNITÉS D AMÉNAGEMENT 3742989 Canada inc. (Industries Franc Bois le texte).

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 26 LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996

Plus en détail