Insomnies en mer du Nord

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Insomnies en mer du Nord"

Transcription

1 25 1 er semestre 2012/HesaMag #05 Dossier spécial 14/28 Insomnies en mer du Nord Le travail sur les plates-formes offshore de pétrole ou de gaz est une activité éminemment périlleuse. Les horaires atypiques auxquels sont soumis les travailleurs de ce secteur contribuent à augmenter les risques d'accident. Seule la justice britannique semble ne pas en être convaincue. Rob Edwards Journaliste free-lance, Isolement et promiscuité: un paradoxe infernal pour les travailleurs offshore. Image: ImageGlobe

2 26 1 er semestre 2012/HesaMag #05 Dossier spécial 15/28 "Le jugement permettra aux employeurs qui ont volontairement octroyé à leurs travailleurs des pauses plus longues à terre de faire marche arrière, et il pourrait inciter à d'autres mesures de recul social." Jake Malloy est en colère. Assis dans son bureau exigu et récemment inondé, à proximité des docks daberdeen, il évoque les 20 années de la lutte menée au sein du syndicat pour réduire les horaires de travail des travailleurs du pétrole et du gaz en mer du Nord. La juridiction suprême du Royaume- Uni a récemment prononcé un jugement défavorable au syndicat. "Rien n'a changé, explique-t-il, les travailleurs offshore continuent de travailler douze heures par nuit dans des environnements périlleux, où les risques sont considérables." Malloy, délégué syndical pour le secteur de l'énergie offshore au sein de la National UnionofRail,MaritimeandTransportWorkers (RMT), a perdu une bataille juridique devant la Cour suprême de Londres en décembre2011.techniquement,lelitigeportait sur l'application aux travailleurs offshore de la directive de l'union européenne sur le temps de travail, et sur ce qu'il fallait entendre par droit aux jours fériés. La question portait aussi sur la manière dont les longs horaires de travail dégradent la qualitédelavie,menacentlasantédestravailleurs et, en n de compte, mettent des vies en danger. Les débats ont évoqué les formules de travail par équipes, les conditions de logement des travailleurs, et le danger des fuites et des accidents. À la base de ces arguments, on trouve des visions divergentes du type de vie au travail et du type de société que méritent les personnes vivant à l'ère industrielle moderne. Cette action en justice posait également la question d'un rééquilibrage entre pro ts réalisés pour les actionnaires et amélioration des conditions de travail. Pour beaucoup, le verdict a clairement montré que le secteur pétrolier britannique en mer du Nord avait encore un long chemin à parcourir pour garantir un emploi décent à ses travailleurs. Jake Malloy, travailleur dans le secteur offshore, a fondé en 1997 un syndicat indépendant, le Oil Industry Liaison Committee, quiadepuisfusionnéaveclarmt.ilestirrité parl'absencedesoutienapportéparlesautres syndicats à la cause des travailleurs dans ce dossier. Il est furieux contre les employeurs dont l'hostilité ne s'est jamais démentie, et ne cachepasuncertainméprisenverslesjuges qui ont rendu la décision nale. "La querelle s'est terminée avec cinq hommesn'ayantpaslamoindreidéedece qu'est réellement la vie sur une plate-forme offshore et qui ont décidé que nous n'avions pas le droit, juridiquement, de récupérer nos jours fériés", a-t-il déclaré. "Le jugement permettra aux employeurs qui ont volontairement octroyé à leurs travailleurs des pauses plus longues à terre de faire marche arrière, et il pourrait inciter à d'autres mesures de recul social, avertit-il. Il laisse des milliers de travailleurs dans une situation extrêmement vulnérable face à de nouvelles attaques contre leurs conditions de travail." Le représentant syndical est particulièrement ulcéré par le fait que les juges ont estimé que la situation des travailleurs du pétrole en mer du Nord était comparable à celle des enseignants ou des footballeurs professionnels et qu'ils n'avaient donc pas droit aux congés fériés. Cette position a également déchaîné la fureur des travailleurs qui ont envoyé des s à RMT pour protester contre la décision du tribunal. "De quelle planète viennent-ils?, s'interroge un travailleur offshore, Quon leur montre la vie que nous menons ici! Nous devons dormir sur une bombe à retardement, et pour rien. C'est à pleurer." "Je suis si furieux que j'ai du mal à trouver les mots", déclare un autre. "Un footballeur ou un professeur risquent-ils leur vie dans un environnement dangereux, jour après jour?, se demande un troisième. Je pense que non." Les juges ont été accusés de faire preuve "dun niveau effarant d'ignorance" au sujet du secteur offshore. "Ça me fait mal au ventre, aprèstoutescesannéesoùj'aiespéréquedes hommes et des femmes d'un rang élevé, très quali és, au sein de la plus haute instance judiciaire de notre pays, pourraient se ranger à notre position dans cette affaire", a commenté un travailleur. Parmi les différentes réactions qui ont accueilli la décision du tribunal, on relève destermestelsque'choquante','inacceptable', 'une honte'. "Cela montre que les employeurs se moquent de la santé et de la sécurité, il n'y aquelespro ts qui comptent", af rme un autre travailleur. Une longue bataille juridique La bataille juridique avait commencé en 1992, avec l'envoi à Bruxelles d'une délégation syndicale chargée de faire du lobbying auprèsduparlementeuropéenenfaveurde l'extension de la directive sur le temps de travail, pour y inclure les travailleurs offshore du Royaume-Uni. L'objectif du syndicat était que les employeurs britanniques abandonnent la formule deux semaines de travail / deux semaines de relâche, en faveur d'une formule deux semaines de travail et trois ou quatre semaines de relâche, à l'instar des travailleurs du secteur norvégien de la mer du Nord. Après la victoire du Labour aux électionsde1997,leroyaume-uniaadoptéles réglementations européennes en matière de temps de travail et, après des négociations prolongées, a accepté en 2003 que ces dispositions s'étendent aux travailleurs offshore. Mais ce n'était que le début de la lutte. Les employeurs de la mer du Nord ont lancé des actions en justice en prétendant que les règles ne s'appliquaient pas au-delà d'une limite de 12 miles des rivages. Pendant trois ans, ils ont défendu leur thèse devant un tribunal du travail, puis devant un tribunal d'appel du travail, qui les ont déboutés.

3 27 1 er semestre 2012/HesaMag #05 Dossier spécial 16/28 Ensuite, en 2007, les syndicats ont traîné les employeurs devant le tribunal du travail en exigeant deux semaines de congés payéschaqueannéeetilsontgagné."lacour a conclu que les plaignants avaient droit à 14 joursdecongésannuelsàprendreàunouà des moments où ils seraient sans cela en train de travailler offshore", a déclaré le tribunal. Les plaintes prétendant que les travailleurs offshore avaient été privés de leurs droits en raison des réglementations sur le temps de travail étaient jugées "fondées". Lesemployeursontfaitappeldecejugement et ont obtenu une décision en sens contraire, d'abord devant un tribunal d'appel puis devant la Cour suprême écossaise, la Court of Session, à Édimbourg et en n devant la Cour suprême de Londres l'an dernier. Les employeurs se voyaient reconnaître le droit, en vertu de la réglementation, d'obtenir que les travailleurs offshore "soient tenus de prendre leurs congés annuels rémunérés durant leurs périodes de récupération" suivant la conclusion des juges de la Cour suprême. Le résultat nal a été critiqué par le professeur Andrew Watterson, un expert en santé du travail de l'université de Stirling en Écosse. Lesoppositionsàladirectivesurletempsde travail ont été fortes au Royaume-Uni, bien quil soit prouvé que la santé physique et mentale se trouve améliorée par la réduction de la durée du travail, a-t-il expliqué. "Pourlestravailleursoffshore,dansun secteur qui présente certains des risques majeurs les plus élevés et qui est caractérisé par des régimes de temps de travail très concentrés, il est particulièrement décevant que les employeurs basés au Royaume-Uni continuent de refuser doctroyer aux travailleurs davantage de congés payés. Il s'agit d'un secteur qui réalise des pro ts gigantesques et dès lors n'est pas à court de liquidités et qui, de plus, a enregistré au cours des décennies écoulées un horrible record daccidents graves sur les plates-formes, causant de nombreux décès chez les travailleurs." La Cour suprême représentait, selon JakeMalloy"notredernièrecarte".Lesyndicat a dépensé jusqu'à livres en frais de justice, et tout cela pour voir la question résolue par "une simple mise en équation mathématique de la problématique des heures de travail", déclare-t-il. La Cour a considéré que les heures passées par les travailleurs sur les plates-formes, en dehors des 12 heures de leur tour de rotation, devaient être considérées comme du temps libre. "Tout le temps passé sur la plate-forme est du temps de travail, estime Jake Malloy. Vous avez beau être au lit, vous devez toujours rester disponible pour le travail, vous pouvez être appelé à tout moment, vous devez toujours répondre aux alertes et aux urgences. Pas le temps de souffler Mikey Craig aime jouer de la cornemuse. Mais quandiltravaillesuruneplate-formepétrolière en mer du Nord, il est impossible de s'adonner à sa passion, de crainte de déranger ses collègues. Dès lors, il enfile son bleu de travail, ses bottes et son casque, et il se dirige vers la zone d'atterrissage de l'hélicoptère, où, lorsque le temps le permet, il peut faire retentir les sons produits par l'instrument national écossais. Même alors, il doit affronter les critiques de ses camarades qui préfèrent apparemment le bruit des systèmes à haute pression et de peinture par pulvérisation au son aigu de la cornemuse. Mikey est un opérateur radio de 44 ans, originaire de Perth (est de l'écosse) et qui travaille en offshore depuis Il a témoigné devant le tribunal du travail d Aberdeen en 2007 pour soutenir l'action des syndicats en faveur d'une réduction des horaires de travail, et il a révélé ses problèmes de cornemuse. Il s'agissait seulement de l'un des exemples qu'il a donné des stress et des tensions d'un travail ininterrompu pendant 12 heures, de 7 h du matin à 7 h du soir, chaque jour, pendant trois semaines, en étant enfermé sur une plate-forme au milieu d'une mer agitée. Il doit parfois accomplir des heures supplémentaires, jusqu'à quatre heures de plus par jour, lorsque des hélicoptères arrivent en dehors des horaires prévus ou dans les cas d'urgence. Après avoir travaillé pendant tant d'heures d'affilée, Mikey a besoin de pouvoir dormir et se détendre, mais le sommeil et la détente sont souvent perturbés sur une plate-forme. Il peut être réveillé au milieu de la nuit pour rétablir une communication radio interrompue à cause du mauvais temps, ou pour faire face à une urgence, ou parfois suite à une fausse alerte. Il explique qu'il a du mal à retrouver ensuite le sommeil, "à cause de la poussée d'adrénaline". Les plates-formes constituent aussi des endroits très bruyants, même la nuit. Mikey, qui a fait office de représentant syndical élu pour les questions de sécurité, se rappelle comment le vacarme produit lors de l'apposition d'une nouvelle peinture l a tenu éveillé pendant plusieurs jours, lui et les autres. Le bruit et les vibrations des mouvements de l'ancre ou des lourds conteneurs en acier déchargés des navires assurant l'approvisionnement peuvent également être perturbants. Il a dû parfois partager sa cabine avec d'autres travailleurs, ce qu'il trouve très inconfortable. "J'ai souvent été réveillé toute la nuit parce que mon colocataire ronfle ou qu'il se rend aux toilettes, dit-il. Je suis aussi parfois réveillé par le bruit qui provient de l'extérieur de la cabine." Mikey affirme qu'il est impossible de vraiment se reposer lorsqu'on se trouve sur la plate-forme parce qu'on n'est jamais vraiment détaché du service. "Quand je suis sur la plate-forme, je me sens très isolé par rapport à la vie à la maison; en fait, je me trouve isolé de tout, excepté de la plateforme. Il n'y a absolument aucune échappatoire. "Mon épouse éprouve parfois des difficultés à devoir partager sans moi la charge de certains problèmes familiaux et domestiques. Cela peut mettre une pression sur notre relation quand elle doit assumer mon rôle de mari et de père en mon absence", nous confie-t-il. Après avoir travaillé pendant trois semaines, Mikey rentre chez lui dans sa famille durant trois semaines, mais cela prend du temps pour s'adapter : "Ma femme et moi, nous devons lutter pendant environ trois jours avant que je puisse vraiment déconnecter de ma vie sur la plateforme. "Une fois de retour à la maison, et quand je me suis réadapté, je peux profiter du même type de vie que n'importe quelle autre personne normale. J'aime passer du temps avec ma famille, sortir pour aller manger ou boire un verre avec des amis, marcher dans les collines autour de Perth, ou jouer une partie de golf. "Mais le plus important, c'est que je profite de l'agrément naturel de partager le lit de mon épouse et d'être un mari et un père de famille. Autant de choses que je ne peux avoir et que je ne pourrai jamais avoir quand je suis à des centaines de kilomètres, isolé sur une plate-forme de forage offshore."

4 28 1 er semestre 2012/HesaMag #05 Dossier spécial 17/28 1. Lauridsen Ø, Bjerkebaek E, Danielsen I (2007) Work hours and serious occupational injuries in the Norwegian offshore industry, 18th International Symposium on Shiftwork and Working Time, Yeppoon, Queensland, Australia. Vous restez sous le contrôle de votre employeur et vous ne disposez pas nécessairement de ces douze heures de récupération comme si elles étaient à vous." Malloy a soutenu que la longueur des horaires de travail offshore devait fatalement engendrer de la fatigue, porter préjudice à la santé des travailleurs et accroître les risques des accidents et des fuites de pétrole. C'est particulièrement vrai pour les 6000 à 7000 travailleurs du forage qui représentent à peu près un quart de la main-duvre britannique offshore, et qui travaillent dans l'environnement le plus dangereux et ont tendance à avoir moins de temps de récupération. "Ils effectuent les tâches les plus exigeantes, physiquement et mentalement, au sein du secteur et ils n'ont pas droit à la moindre réduction d'horaire. En réalité, le nombre des heures de travail augmente chaque année parce que les compétences et quali cations requises sont toujours plus exigeantes et qu'il faut davantage de formation, explique-t-il. Pour un travailleur du forage, une simple glissade peut provoquer de graves blessures. Quand vous avez des morceaux de métal qui volent sur un pont, ou lors d'un forage, vous devez être concentré à 100 % sur le travail. Vous ne pouvez vous permettre d'être distrait." Risque d'accident Le type de logement offert aux travailleurs et la quantité de sommeil dont ils béné cient sont des éléments essentiels. Alors que la plupart des travailleurs des plates-formes norvégiennes possèdent aujourd'hui leur cabine personnelle, de nombreux travailleurs britanniques doivent la partager avec un ou même plusieurs collègues. Ce qui peut signi er des conditions d'exiguïté, un manque d'espace de rangement et un sommeil souvent perturbé par les ron ements ou les allées et venuesdesautresoccupants. Malloy raconte toute une série d'histoires ahurissantes sur des toilettes qui débordent et des cabines envahies par les eaux dégout. C'est pire que d'être en prison, ditil. "Vous ne pouvez imaginer le stress que ces gens subissent. Le manque de sommeil, les alertes, les portes qui claquent: c'est impossibledevraimentgérertoutça.lestravailleurs ont besoin d'un espace privé et de plus de confort." Les syndicats sont appuyés par Colin MacFarlane, professeur émérite au département génie maritime de l'université de Strathclyde à Glasgow. "La fatigue, le manque de sommeil et les variations dans les horaires du travail posté sont corrélés de manière importante avec les accidents du travail, explique-til. La fatigue chronique et le manque de sommeil sont également corrélés à des problèmes de santé à plus long terme." Et de citer des recherches qui suggèrentquelerisquedemaladiecardiaque est plus élevé de 40 % chez les travailleurs postés. Il est établi que les longs horaires de travail sont la cause de douleurs physiques accrues, ainsi que d'un stress mental plus important. Il existe certaines indications selon lesquelles les pauses plus longues à terre, qui sont courantes en Norvège, pourraient faire baisser le nombre des accidents avec dommages corporels. Certaines études ont montré que le fait de rester éveillé pendant de longues périodes peut porter préjudice à la capacité des personnes à accomplir leurs tâches, exactement commesiellesétaientsousl'in uence de l'alcool. Une période de 17 heures successives de veille correspond à une teneur en alcool dans le sang de 0,05 %, et 19 heures de veille sont équivalentes à 0,1 % d'alcool. Le seuil légal pour conduire une voiture au Royaume-Uni est de 0,08 %. "Le travail sur installations offshore est effectué par des travailleurs dont les capacités de décision sont telles qu'elles en feraient des conducteurs très peu sûrs", indique MacFarlane. La fatigue conduit plus souvent les travailleurs à commettre des erreurs et à négliger des tâches importantes. "C'est ainsi que les garde-fous qui permettent d'éviter les accidents graves se dégradent, poursuit-il. En outre, la fatigue augmente le risque d'erreurs en cas de situation d'urgence. Nous avons Certaines études ont montré que le fait de rester éveillé pendant de longues périodes peut porter préjudice à la capacité des personnes à accomplir leurs tâches, exactement comme si elles étaient sous l'in uence de l'alcool.

5 29 1 er semestre 2012/HesaMag #05 Dossier spécial 18/28 2. Parkes KR (2010) Offshore working time in relation to performance, health and safety. A review of current practice and evidence, Health &Safety Executive, 80 p. À télécharger sur: rrpdf/rr772.pdf Quand la plate-forme ripe Lorsque les opérateurs en mer du Nord doivent riper la plate-forme de forage pour la repositionner vers d'autres puits de pétrole, John Price se réveille. "Le cabestan est directement placé derrière la cloison de ma cabine, et c'est très bruyant. Il n'y a pas que le bruit, mais aussi les vibrations qui vous jettent hors de votre lit", explique-t-il. Originaire d Ayr, au sud de Glasgow, John travaille en offshore depuis 1992, et il est foreur depuis Comme Mikey Craig, il a témoigné en 2007 devant le tribunal du travail d Aberdeen pour soutenir la demande des syndicats de réduire les horaires de travail. Ses horaires de travail sont cependant différents. Il travaille dans une équipe de jour pendant 12 heures, de 7 h du matin à 7 h du soir tous les jours pendant deux semaines, avant de bénéficier d'une pause de deux semaines à terre. Il retourne ensuite sur la plate-forme où il passe dans l'équipe de nuit pendant deux semaines, de 7 h du soir à 7 h du matin, avant de retrouver l'équipe de jour lors de son retour suivant sur la plate-forme. Tableau 1 Le sommeil perdu par les équipes de nuits Régime de travail posté en offshore Le sommeil quand on travaille en offshore est capital pour la santé et la sécurité mais John ne dort pas toujours suffisamment. C'est le côté aléatoire de l'attribution des cabines aux travailleurs qui joue, selon lui. "J'ai une des cabines les plus bruyantes de la plate-forme, directement placée en dessous de la plate-forme pour l'hélicoptère, ce qui signifie que lorsque vous avez deux hélicoptères par jour et que vous travaillez dans l'équipe de nuit, vous êtes réveillé deux fois sur la journée", explique-t-il. "Les tours de rôle sont longs et pénibles et je suis épuisé chaque fois à la fin, surtout si je suis de nuit et que je ne dors pas bien. Généralement je suis à bout à la fin de mes deux semaines passées sur la plate-forme", ajoute le travailleur. Le travail de nuit est le plus pénible: "Le travail de nuit m épuise vraiment. Quand je reviens à la maison après avoir travaillé la nuit, il me faut trois ou quatre jours pour m'adapter." Son travail est "très difficile" et "extrêmement stressant" parce qu'il fait face à une pression considérable. "Nous devons travailler par tous les temps, sous la pluie, la neige, des vents violents. Il peut faire extrêmement froid sur la plate-forme en hiver, et les conditions de travail sont loin d'être agréables." Perturbation de l horloge biologique ( jet lag ) Déficit de sommeil 14 journées d'affilée 14 heures 13 heures 14 nuits d'affilée 28 heures 16 heures 7 jours d'affilée suivis par 7 nuits d'affilée 26 heures 18 heures 7 nuits d'affilée suivies par 7 jours d'affilée 62 heures 20 heures Source: Offshoreworkingtimeinrelationtoperformance,healthandsafety:areviewofcurrentpracticeandevidence bytheuniversity of Oxford for the Health and Safety Executive (Parkes, 2010) assisté souvent à ce phénomène lorsque des situations anormales surviennent ou lorsque les travailleurs sont soumis à une pression intense liée à des enjeux commerciaux." Selon MacFarlane, les risques d'accident les plus importants liés à la fatigue se concentrent au niveau des équipes de nuit qui travaillent durant 12 heures d'af lée pendant 7 ou 14 jours. Une étude norvégienne de 2007 a indiqué que les accidents graves étaient plusfréquents,del'ordrede30%,parmiles équipesdenuitparrapportàcelledejour,en particulier chez les travailleurs chargés de l'entretien et de la construction. 1 Privation de sommeil Ce point est également mis en évidence par le docteur Kathy Parkes, psychologue de l'université d'oxford, qui a dirigé un rapport en 2010 à l'intention de l'administration britanniquechargéedelasantéetdelasécuritéau travail (Health and Safety Executive ou HSE), sur les conséquences des horaires de travail enmerdunord. 2 Même si les travailleurs offshore sont en meilleure condition physique que les travailleurs de la terre ferme parce qu'ils ont dû passer des tests médicaux plus sévères, "l'organisation des horaires de travail de jour et de travail de nuit pose des problèmes". "Maislesconséquencespourlasantéet la sécurité sont essentiellement dues aux besoins de notre horloge interne de sadapter autravaildenuit,enparticulierlorsquedes changements rapides entre le travail de jour et le travail de nuit sont requis, plutôt que par la longueur en elle-même des horaires de travail", précise la psychologue. Selon les chiffres de son rapport, travailler pendant 14 nuits d'af- léecorrespondàundécalagehorairede28 heures et se traduit par un "dé cit en sommeil" moyen de 16 heures. Travailler pendant 7 nuits puis pendant 7 jours correspond à un décalage horaire de 62 heures et à un dé cit en sommeil de 20 heures (voir tableau). Kathy Parkes recommande d'éviter autant que possible le système du rollover, soit sept nuits de travail qui suivent sept jours de travail. "Si l'on conserve un système de rollover, les risques supplémentaires pour la santé et pour la sécurité inhérents à un tel système doivent être reconnus et atténués par une réduction de la charge de travail et/ ou l'adjonction d'un membre supplémentaire dans l'équipe de la zone de travail concernée",

6 30 1 er semestre 2012/HesaMag #05 Dossier spécial 19/28 indiquent les conclusions de son rapport. Le secteur du gaz et du pétrole de la mer du Nord a reconnu que le bien-être des travailleurs était essentiel pour la sécurité et il a convenu de la nécessité de périodes de repos 'suf santes'. "En général, les tours de rotation en vigueur en offshore permettent plus de 26 semaines à terre, loin du travail, ce que la Cour suprême a récemment jugé comme allant bien au-delà de ce qu'exige la directive sur le temps de travail", défend pour sa part Alix Thom, responsable de la politique des quali cations et de l'emploi chez Oil & Gas UK, qui représente les employeurs. "De nombreux régimes de travail posté permettent déjà que les travailleurs passent plus de temps chez eux quen offshore, et certaines entreprises accordent des congés supplémentaires. Ces entreprises vont au-delà de ce qu'elles sont légalement obligées d'offrir, et rien ne laisse penser que les entreprises auraient l'intention de réduire ces avantages à la suite de la décision de la Cour suprême." Cette déclaration cependant ne réconforte guère Jake Malloy, alors qu'il tape sur son clavier dans son bureau des docks aux cloisons de planches. D'après son expérience, les problèmes que subissent les membres de son syndicat offshore ne font qu'empirer. Il énumère une série de plaintes récentes notamment celle d'un steward en proie à de graves accès de panique avant de s'embarquer dans un hélicoptère en direction d'une plate-forme. "Je n'ai jamais connu autant de cas de rupture des relations de travail. Je ne m'occupe pratiquement plus que de ça. C'est à cause du stress et des tensions liées au fait de seretrouvercoincéparrapportàdesconditions d'hébergement médiocres et avec une charge de travail qui s'accroît", explique-t-il. "Les travailleurs se plaignent de leurs collègues pour des choses qui autrefois n'auraient donné lieu quà des plaisanteries. L'amusement a totalement disparu dans le travail. L'ambiance est devenue à ce point tendue que vous pouvez faire l'objet d'une Sur une plate-forme, le danger est maximal à tout moment. Image: ImageGlobe sanction disciplinaire pour un simple lapsus. Cela crée énormément d'anxiété." Malloy rappelle que les travailleurs du secteur offshore, qui sont séparés de leurs conjoints pendant des semaines, af chent des taux de divorce plus élevés que dans n'importe quel autre secteur. "Ces travailleurs souffrent bien davantage d'anxiété, de problèmes de santémentale,decrisedepaniqueetdestress, explique-t-il. Tout simplement, ils n'arrivent plus à tenir le coup". La lutte pour réduire les horaires de travail continue. Pour en savoir plus National Union of Rail, Maritime and Transport Workers : Oil Industry Liaison Committee : Andrew Watterson: people/andrew-watterson.php Colin MacFarlane: na-me/people/profcolinmacfarlane Kathy Parkes:

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

Communiqué de presse. Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou

Communiqué de presse. Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou Communiqué de presse Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou De nombreuses personnes dépendantes de l alcool boivent pendant des années à leur place de travail sans que personne

Plus en détail

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général Depuis quand existe l'oit? Qu'est-ce que l'oit en chiffres? Qu'est ce que le Travail décent? Quels sont les principes et droits fondamentaux

Plus en détail

CRASH RIO-PARIS AF447, AUTRES CRASHS AERIENS ET CEDH

CRASH RIO-PARIS AF447, AUTRES CRASHS AERIENS ET CEDH Norbert Jacquet 13 avril 2015 CRASH RIO-PARIS AF447, AUTRES CRASHS AERIENS ET CEDH La Cour européenne des Droits de l'homme, qui déroule souvent le tapis rouge aux délinquants, dont les droits sont épluchés

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

Le contrat d apprentissage Tour d horizon

Le contrat d apprentissage Tour d horizon Le contrat d apprentissage Tour d horizon AIDE- MEMOIRE Situation : août 2008 www.sse-sbv-ssic.ch Le contrat d apprentissage est un contrat de travail d une durée limitée dont la particularité est qu il

Plus en détail

Code canadien du travail Partie II Santé et sécurité au travail

Code canadien du travail Partie II Santé et sécurité au travail Bureau d appel canadien en Canada Appeals Office on santé et sécurité au travail Occupational Health and Safety 165 Hôtel de Ville, Hull (Québec) K1A 0J2 Télécopieur : (819) 953-3326 Code canadien du travail

Plus en détail

Document de référence. Gestion du stress

Document de référence. Gestion du stress Document de référence Gestion du stress Table des matières Introduction 2 Définition du stress 2 Les causes du stress au travail 2 Les catégories de stress : le stress positif et le stress négatif 2 Les

Plus en détail

Café 2030 2 décembre. 24 heures dans la vie d un(e) nantais(e) en 2030? Restitutions orales. Café 2030 décembre 2011 - Ville de Nantes

Café 2030 2 décembre. 24 heures dans la vie d un(e) nantais(e) en 2030? Restitutions orales. Café 2030 décembre 2011 - Ville de Nantes Café 2030 2 décembre 24 heures dans la vie d un(e) nantais(e) en 2030? Restitutions orales Café 2030 décembre 2011 - Ville de Nantes p.1 1ère DISCUSSION Aujourd hui s il y avait une heure dans 24h de ma

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE Accord du 3 septembre 1985 Protocole d accord du 5 mars 1993 (classifications) Avenants des 19 juin 1995, 15 février et 24 avril 1996, 27 novembre

Plus en détail

TEXTE consolidé CONSLEG: 1993L0104 01/08/2000. produit par le système CONSLEG. de l Office des publications officielles des Communautés européennes

TEXTE consolidé CONSLEG: 1993L0104 01/08/2000. produit par le système CONSLEG. de l Office des publications officielles des Communautés européennes FR TEXTE consolidé produit par le système CONSLEG de l Office des publications officielles des Communautés européennes CONSLEG: 1993L0104 01/08/2000 Nombre de pages: 13 < Office des publications officielles

Plus en détail

GUIDE DE COVOITURAGE DESTINÉ À L EMPLOYEUR

GUIDE DE COVOITURAGE DESTINÉ À L EMPLOYEUR GUIDE DE COVOITURAGE DESTINÉ À L EMPLOYEUR Le covoiturage est une façon différente, économique et peu compliquée de se rendre au travail surtout dans les secteurs peu desservis par le transport en commun.

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Les défaillances du conducteur:

Les défaillances du conducteur: Les défaillances du conducteur: L accident est dû non pas à la fatalité mais dans 90 % des cas au conducteur luimême. Conduire demande une attention particulière afin de réagir efficacement. Cette attention

Plus en détail

Le marteau et l enclume

Le marteau et l enclume Sophie Ricoul Le marteau et l enclume Chroniques d une accidentée de la route 2 2 Les aires d accueils pour les gens du voyage ou Le marteau et l enclume Gérer des aires d accueils pour les gens du voyage

Plus en détail

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL!"

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM LA PAROLE AU PERSONNEL! Région Vaud Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL" 1. Commentaires généraux L'enquête "La parole au personnel" a été

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

Mémento Prévention routière

Mémento Prévention routière EOGN Mémento Prévention routière École des officiers Gendarmerie Nationale L'organisation d'un événement festif par une association n'est pas sans conséquence. Cette dernière possède une part de responsabilité,

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 6 octobre 2010 MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n V 09-68.962 Rejet Arrêt n 1881 F-D LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE

Plus en détail

INFORMATIONS JURIDIQUES 3 / F 66-2012

INFORMATIONS JURIDIQUES 3 / F 66-2012 INFORMATIONS JURIDIQUES 3 / F 66-2012 L absence du travailleur en raison de la maladie d un enfant Aux termes de l art. 36 al. 3 de la loi fédérale sur le travail (LTr), «l employeur doit, sur présentation

Plus en détail

d'électricité, des services de collecte des ordures ménagères ou des installations d'incinération; v) des industries dans lesquelles le processus de

d'électricité, des services de collecte des ordures ménagères ou des installations d'incinération; v) des industries dans lesquelles le processus de 32000L0034 Directive 2000/34/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 juin 2000 modifiant la directive 93/104/CE du Conseil concernant certains aspects de l'aménagement du temps de travail afin de

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

La Responsabilité de l éducateur sportif

La Responsabilité de l éducateur sportif La Responsabilité de l éducateur sportif I / Introduction La pratique sportive engendre des RISQUES et des ACCIDENTS. De nombreux procès surviennent afin de dégager la mise en jeu de la responsabilité

Plus en détail

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON 14-10-14 CD/12 1161 répondants 1098 OUI 31 NON Une convention établie sur 5 ans plutôt que sur 3 ans pourrait être proposée. Cette demande est raisonnable et on y tient (pas trop négocier à la baisse).

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : A. D. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 5 ENTRE : A. D. N o d appel : GE-13-1152 Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

Ouvrons le dial O gue. Alcool MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

Ouvrons le dial O gue. Alcool MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Ouvrons le dial O gue Alcool Pour arrêter faire le de point fumer MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Pour faire le point Votre médecin vous a proposé de faire le

Plus en détail

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations?

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? «Colloque Scientifique des Assises Sport Prévention Santé 2014» Session 1 «Performance : préparation mentale et santé du sportif» Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? ü Jean Fournier

Plus en détail

DUREE LIMITEE DE LA PROTECTION DU REPRESENTANT DES SALARIES

DUREE LIMITEE DE LA PROTECTION DU REPRESENTANT DES SALARIES LETTRE D INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE CE EN MAI? Au mois de mai le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - sur le rapport annuel d'ensemble sur l'activité de l'entreprise (rapport

Plus en détail

On distingue traditionnellement le licenciement pour motif personnel du licenciement pour motif économique.

On distingue traditionnellement le licenciement pour motif personnel du licenciement pour motif économique. Le licenciement Le licenciement est soumis à de nombreuses lois. Il convient de pouvoir distinguer les différents motifs justifiant l'engagement d'une procédure de licenciement ainsi que les droits et

Plus en détail

CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE

CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE Entreprise reconnue en difficulté/restructuration - Aperçu des conditions d âge et d ancienneté- Impact des nouvelles mesures gouvernementales Version au 07.01.2015

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

Plus d'un soignant sur 4 est touché dans sa carrière professionnelle par le burn-out!

Plus d'un soignant sur 4 est touché dans sa carrière professionnelle par le burn-out! Burn-out et Toucher-massage Plus d'un soignant sur 4 est touché dans sa carrière professionnelle par le burn-out! Le burn-out ou syndrome d'épuisement professionnel est non seulement un épuisement physique

Plus en détail

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Comment définir les RPS? Plus simple alors!!!! L agent demande, au travail aussi, à être considéré comme «une personne globale». La socialisation dans les relations

Plus en détail

Französisch Serie 2 (60 Min.)

Französisch Serie 2 (60 Min.) Aufnahmeprüfung 2008 Französisch Serie 2 (60 Min.) Hilfsmittel: keine Name... Vorname... Adresse...... Maximal erreichbare Punktzahl 100 Punkte - Leseverständnis 30 Punkte - Grammatik / Wortschatz 70 Punkte

Plus en détail

LE LICENCIEMENT. Présenté par: AITOUYHYANE Hamza ZAKI Ghita Encadré par: Mr Larhzal

LE LICENCIEMENT. Présenté par: AITOUYHYANE Hamza ZAKI Ghita Encadré par: Mr Larhzal LE LICENCIEMENT Présenté par: AITOUYHYANE Hamza ZAKI Ghita Encadré par: Mr Larhzal Introduction Votre qualité d'employeur vous autorise à sanctionner un salarié fautif. Cette sanction peut prendre la forme

Plus en détail

Transport routier en Australie : mieux protéger les travailleurs vulnérables et améliorer la sécurité

Transport routier en Australie : mieux protéger les travailleurs vulnérables et améliorer la sécurité 51 2 e semestre 2012/HesaMag #06 Actualité internationale 1/5 Transport routier en Australie : mieux protéger les travailleurs vulnérables et améliorer la sécurité Malgré la prédominance de l idéologie

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

BROCHURE D'INFORMATION SUR L'HYPERVENTILATION.

BROCHURE D'INFORMATION SUR L'HYPERVENTILATION. 1 D après Orlemans, H. & Van den Bergh, O. (1997). Phobies intéroceptives et phobies de maladies. Paris : PUF. BROCHURE D'INFORMATION SUR L'HYPERVENTILATION. Pourquoi respirons-nous? Grâce à la respiration

Plus en détail

Décision de la Cour de justice. du 2 juillet 2003

Décision de la Cour de justice. du 2 juillet 2003 VERSION CONSOLIDÉE Décision de la Cour de justice du 2 juillet 2003 établissant le régime applicable aux experts nationaux détachés (telle que modifiée par les décisions de la Cour de justice du 24 septembre

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Faut-il reculer l âge de la retraite? Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Entretien avec

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

L'ACCORD EPLA: UN JUGE EUROPÉEN POUR LE BREVET EUROPÉEN

L'ACCORD EPLA: UN JUGE EUROPÉEN POUR LE BREVET EUROPÉEN Intervention du Professeur Alain Pompidou, Président de l Office européen des brevets, lors du séminaire organisé par la Cour de Cassation et l'institut national de la propriété industrielle sur le thème

Plus en détail

52.- LA PROTECTION DES DROITS FONDAMENTAUX

52.- LA PROTECTION DES DROITS FONDAMENTAUX e n l a r g E d u c a t i o n V A L I S E P É D A G O G I Q U E " É L A R G I S S E M E N T D E L U N I O N E U R O P É E N N E " Cofinancée par l Union européenne VALISE PÉDAGOGIQUE "ÉLARGISSEMENT DE

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE Strasbourg, le 6 juillet 2010 CPT (2010) 69 (cf. point 29 de l ordre du jour de la 72e réunion) COMITE EUROPEEN POUR LA PREVENTION DE LA TORTURE ET DES PEINES OU TRAITEMENTS INHUMAINS OU DEGRADANTS (CPT)

Plus en détail

Communiqué du Point de contact national belge pour les Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales.

Communiqué du Point de contact national belge pour les Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales. Point de contact national belge pour les Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales. 24 septembre 2014 Communiqué du Point de contact national belge pour les Principes

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Techniques d'assurance E 5.2 Assurances de dommages - 2005 DOSSIER MARTIN ELEMENTS DE CORRIGE

Techniques d'assurance E 5.2 Assurances de dommages - 2005 DOSSIER MARTIN ELEMENTS DE CORRIGE Techniques d'assurance E 5.2 Assurances de dommages - 2005 DOSSIER MARTIN ELEMENTS DE CORRIGE PREMIER TRAVAIL (6 points) 1.1- Prise en charge des dommages matériels du véhicule de Nicolas MARTIN Au titre

Plus en détail

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Décision n o 99-002 CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Révision, en vertu de l'article 146 du Code canadien du travail, partie II, d'une instruction donnée par un agent de

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Congés payés. Date de création du document : 10/08/2011

Congés payés. Date de création du document : 10/08/2011 Congés payés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72 Tél. Koné

Plus en détail

Lettre d Information Juridique CFDT UTI Métropole N 34 - Août 2013

Lettre d Information Juridique CFDT UTI Métropole N 34 - Août 2013 254, Boulevard de l Usine 59000 LILLE Tél. : 03 20 88 36 20 - Fax : 03 20 53 21 44 Email : cfdt.metropole.lilloise@orange.fr Site : www.cfdt-metropolelilloise.fr Lettre d Information Juridique CFDT UTI

Plus en détail

Le pouvoir de percevoir et d'exiger le recouvrement des créances fiscales avant et après le décès

Le pouvoir de percevoir et d'exiger le recouvrement des créances fiscales avant et après le décès Le 7 juin 2004 Affaires juridiques et fiscales Les impôts n'expirent jamais et sont même héréditaires Le pouvoir de percevoir et d'exiger le recouvrement des créances fiscales avant et après le décès Hélène

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE,

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL PREAMBULE Le présent règlement a pour but de préciser quels sont les modes de fonctionnement adoptés par le CHSCT de l

Plus en détail

NUMERO SPECIAL ALCOOL ET DISCIPLINE. 7 avril 2015

NUMERO SPECIAL ALCOOL ET DISCIPLINE. 7 avril 2015 N 14 La rubrique Info du Pôle Conseil et Accompagnement statutaire du Centre Départemental de Gestion de Loir-et-Cher NUMERO SPECIAL ALCOOL ET DISCIPLINE 7 avril 2015 Le Pôle Conseil et accompagnement

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Allocation de repas - Guide pratique Tableau de gestion des absences

Allocation de repas - Guide pratique Tableau de gestion des absences Accident - Congé voir sous 'Raisons de Santé' n/a n/a Accompagnement - Congé Maximum 5 jours ouvrables par cas et par an. Le congé d'accompagnement est un congé spécial pour l'accompagnement d'une personne

Plus en détail

N 07/63 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/63 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/63 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. STOLTZ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Mickaela NIUMELE Chambre sociale Arrêt du 15 Novembre 2007 PARTIES EN CAUSE DEVANT LA COUR

Plus en détail

TITRE V : RÉMUNÉRATION

TITRE V : RÉMUNÉRATION TITRE V : RÉMUNÉRATION 18 Article V.1. - Égalité professionnelle TITRE V : RÉMUNÉRATION Tout employeur est tenu d'assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération

Plus en détail

University of Stirling (UK Scotland)

University of Stirling (UK Scotland) Compte-Rendu d'expérience ERASMUS University of Stirling (UK Scotland) http://www.stir.ac.uk/ alizee.dulliand@etudiant.univ-nancy2.fr Dossier d'inscription et choix des cours Après le dossier ERASMUS géré

Plus en détail

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT?

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT? Introduction : Le 17 décembre 2002, la Commission européenne a adopté un «rapport d'évaluation des stratégies nationales en matière de pensions adéquates et viables» (1). Ce rapport indique que «Le rythme

Plus en détail

LOCATION DE VOITURE FORMULAIRE DE RÉCLAMATION DE COLLISION/VOL ET/AU DOMMAGES ET EFFETS PERSONNELS

LOCATION DE VOITURE FORMULAIRE DE RÉCLAMATION DE COLLISION/VOL ET/AU DOMMAGES ET EFFETS PERSONNELS LOCATION DE VOITURE FORMULAIRE DE RÉCLAMATION DE COLLISION/VOL ET/AU DOMMAGES ET EFFETS PERSONNELS VOUS DEVEZ SOUMETTRE VOTRE RÉCLAMATION DANS LES 90 JOURS SUIVANT L INCIDENT. Étape 1 : Étape 2 : Remplir

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

RESPONSABILITE ET INDEMNISATION

RESPONSABILITE ET INDEMNISATION Adoption: 29 novembre 1969 Entrée en vigueur: 19 juin 1975 RESPONSABILITE ET INDEMNISATION Convention internationale de 1969 sur la responsabilité civile pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Les yeux vous piquent, vous bâillez à tout bout de champ? Arrêtez-vous et faites une turbosieste de 15 minutes. Seules

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit de la famille Les droits de mariage Les droits et les responsabilités Si vous êtes mariés ou si vous êtes dans une relation de conjoint de fait pour deux ans ou plus,

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7

Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7 Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7 4. LES INFRACTIONS ET LE NOMBRE DE POINTS RETIRES 9 5. LE PERMIS A POINTS PROBATOIRE 11 6. IMPACT DE LA

Plus en détail

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013

L anxiété à l école. Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 L anxiété à l école Présentation au colloque des TES 31 mai 2013 Par Jacinthe Beaulieu Conseillère pédagogique en adaptation scolaire Commission scolaire des Samares Objectifs de la rencontre Comprendre

Plus en détail

PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL

PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL La rupture met un terme définitif aux obligations des parties. La suspension entraîne un arrêt momentané à l'issu duquel le contrat reprend son cours. La rupture

Plus en détail

Session de formation sur le Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) Automne 2005 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale (CSQ)

Session de formation sur le Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) Automne 2005 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale (CSQ) Session de formation sur le Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) Automne 2005 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale (CSQ) Principales caractéristiques du RQAP Régime prévoyant le versement

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t. T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i v f e d e r a l

B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t. T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i v f e d e r a l B u n d e s g e r i c h t B u n d e s s t r a f g e r i c h t B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t B u n d e s p a t e n t g e r i c h t T r i b u n a l f é d é r a l T r i b u n a l p é n a

Plus en détail

FOCUS définition. Charteterritoriale. Vieillir et s épanouir AIDER UN PROCHE ÂGÉ. en Pays de Redon. la formule «aidants familiaux» reflète la grande

FOCUS définition. Charteterritoriale. Vieillir et s épanouir AIDER UN PROCHE ÂGÉ. en Pays de Redon. la formule «aidants familiaux» reflète la grande Vieillir et s épanouir en Pays de Redon AIDER UN PROCHE ÂGÉ Charteterritoriale En France, 3,4 millions de personnes apportent un soutien à un proche âgé. La présence d un aidant constitue souvent une condition

Plus en détail

Y a pas photo. Ce grand lycée comporte un lycée général, un lycée technique, un lycée professionnel, un secteur d apprentissage et un GRETA.

Y a pas photo. Ce grand lycée comporte un lycée général, un lycée technique, un lycée professionnel, un secteur d apprentissage et un GRETA. Y a pas photo Ce grand lycée comporte un lycée général, un lycée technique, un lycée professionnel, un secteur d apprentissage et un GRETA. Un cours d anglais dans une classe de Première de Bac professionnel.

Plus en détail

Statut du personnel. Les délégués du personnel sont désignés dans les mêmes conditions.

Statut du personnel. Les délégués du personnel sont désignés dans les mêmes conditions. Statut du personnel Dispositions générales Article 1 Un exemplaire de ce statut sera remis à tout agent dès son admission dans le personnel sus-visé. Article 2 Les membres du personnel ne doivent oublier

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Accord Groupe France sur la Prévention des Risques Psychosociaux par l amélioration de la Qualité de Vie au Travail

Accord Groupe France sur la Prévention des Risques Psychosociaux par l amélioration de la Qualité de Vie au Travail Accord Groupe France sur la Prévention des Risques Psychosociaux par l amélioration de la Qualité de Vie au Travail Préambule Cet accord de niveau groupe France vise à définir un cadre de référence pour

Plus en détail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail Code : PR-DRH-505-05 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des ressources humaines Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 7 mai 2015 Adoptée par le conseil d administration le : s. o.

Plus en détail

Congés. FEDERATION GENERALE DES EXPEDITIONNAIRES ET COMMIS DE L ETAT A.s.b.l. affiliée à la CGFP

Congés. FEDERATION GENERALE DES EXPEDITIONNAIRES ET COMMIS DE L ETAT A.s.b.l. affiliée à la CGFP Congés Tous les congés mentionnés dans cette rubrique sont annotés sur la fiche-congé de l agent. Ils sont accordés par le chef d administration ou son remplaçant, sauf pour les cas où la décision est

Plus en détail

CONVENTION GENERALE DE STAGE relative à la formation des élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec en milieu professionnel

CONVENTION GENERALE DE STAGE relative à la formation des élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec en milieu professionnel Lycée Professionnel Maritime du GUILVINEC Aue Jos QUINIOU B.P 32 29730 TREFFIAGAT tél : 02.98.58.96.00 fax : 02.98.58..32.16 mél : LPM-Le-Guilvinec @equipement.gouv.fr Internet :www.lycee-maritimeguilvinec.com

Plus en détail

SYNDICAT DES ÉTUDIANTES ET DES ÉTUDIANTS EMPLOYÉ(E)S DE L UQAC POLITIQUE FINANCIÈRE

SYNDICAT DES ÉTUDIANTES ET DES ÉTUDIANTS EMPLOYÉ(E)S DE L UQAC POLITIQUE FINANCIÈRE SYNDICAT DES ÉTUDIANTES ET DES ÉTUDIANTS EMPLOYÉ(E)S DE L UQAC POLITIQUE FINANCIÈRE Texte adopté en Assemblée générale le : 29 septembre 2015 Table des matières I PRÉAMBULE... 1 II DÉPENSES SYNDICALES...

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3/2014. Article premier Principes

RÈGLEMENT N 3/2014. Article premier Principes RÈGLEMENT N 3/2014 relatif au remboursement des frais de transport et au paiement des indemnités forfaitaires de voyage et de réunion pour les membres et suppléants du Comité des régions LE BUREAU DU COMITÉ

Plus en détail

LES NORMES DU TRAVAIL EN ALBERTA

LES NORMES DU TRAVAIL EN ALBERTA LES NORMES DU TRAVAIL EN ALBERTA POUR POUVOIR TRAVAILLER AU CANADA, QUELLES CONDITIONS DOIS-JE REMPLIR? Vous devez tout d abord obtenir un numéro d assurance sociale (NAS) auprès d un centre de Service

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 -------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 ------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 82 ------------------------------------------------------------------- Séance du mercredi 10 juillet 2002 ---------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

Le danger et l'infraction de se rabattre trop vite sur autoroute après un dépassement

Le danger et l'infraction de se rabattre trop vite sur autoroute après un dépassement Le danger et l'infraction de se rabattre trop vite sur autoroute après un dépassement Le syndrome de la file de gauche L'article R.414-10 du code dont la première version a été écrite il y a plus de 60

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail