Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle"

Transcription

1 Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle Bertrand Arsenault, Ph.D. École de réadaptation, Université de Montréal et CRIR site Institut de réadaptation de Montréal

2 La pratique factuelle ou fondée sur les données probantes (EBP) «the conscientious, explicit, and judicious use of the best evidence in making decisions about the care of individual patients.» Sackett et al. BMJ 1996

3 Création et transfert/échange des connaissances Création de connaissances: Recherche Essaies cliniques Revues systématiques et méta analyses Transfert/échange des connaissances Guide de pratique clinique (GP)

4 Les essaies cliniques Randomized Control Trial (RCT) ECR les sujets sont attribués de façon aléatoires entre les groupes il y a un groupe contrôle (sans traitem.) pour mesurer la maturation un grand nombre de sujets et des mesures sensibles (effet) suivi des Ss dans le temps pour voir le maintient de l effet Randomized Clinical Trial (RCT)! pas de groupe contrôle (sans traitement) Clinical Control Trial (CCT) les sujets ne sont pas attribués de façon aléatoire

5 Randomized Control Trial (RCT) Kofotolis N et al. Effects of two 4-week proprioceptive neuromuscular facilitation programs on muscle endurance, flexibility and functional performance in women with chronic low back pain. Phys Ther 86: , 2006

6 Kofotolis et al (Endurance)

7 Randomized Clinical Trial (RCT) Pengel LHM et al. Physiotherapist-directed exercise, advice or both for subacute low back pain: a randomized trial. Ann Internal Med 146: , 2007

8 Pengel LHM et al (Pain)

9 Pengel LHM et al. (Roland-Morris)

10 Revues systématiques Fait une revue de la littérature Choisit des RCT de bonne qualité: idéalement un groupe contrôle Ss répartis de façon aléatoire mesures valides, fidèles & sensibles grand nombre de sujets suivis dans le temps tests statistiques de qualité Résume les résultats globalement concernant le niveau d évidence (faible, moyen, fort)

11 Revue systématique/méta analyse Kent P et al.* Does clinician treatment choice improve the outcomes of manual therapy for nonspecific low back pain? A metaanalysis J Manipulative Physiol Ther 28: *voir «Effect size»

12 Kent et al Comparer les études portant sur l effet des mobilisations vertébrales, dans le traitement des lombalgies, dans les cas où le thérapeute avait le choix/pas le choix de la thérapie Comparer ces études pour la douleur et la limitation des activités (court/long terme)

13 Kent et al. 2005

14 Lecteurs intéressés aux RS/MA Les cliniciens Les gestionnaires et les décideurs de soins Les clients Les payeurs («Third party»)* *Efficacité et efficience$

15 Niveaux de qualité de la littérature A :Generally consistent findings provided by (a systematic review of) multiple high quality randomised controlled trials (RCTs). B :Generally consistent findings provided by (a systematic review of) multiple low quality RCTs or nonrandomised controlled trials (CCTs). C :One RCT (either high or low quality) or inconsistent findings from (a systematic review of) multiple RCTs or CCTs. D:No RCTs or CCTs. &

16 Il faut lire: Recherche d articles! Google Scirus PEDro PubMed «Low Back Pain» AND «Physical Therapy»

17 «Low Back Pain» AND «Physical Therapy» Google: 357,000 documents en 0.15 sec Scirus: 42,755 dont 3,158 articles PEDro: 720 PractGuid, SR/MA et RCT PubMed: 1,176 articles 277 RCT 89 SystRev et 11 MetaAnal 4 Practice Guideline Bonne lecture!!!

18 Pour s en sortir et viser juste: le Guide de pratique (GP)

19 GP: Ce que c est! Des énoncés identifiant la problématique clinique de la clientèle cible Des suggestions d outils d évaluation de qualité pour le suivi de cette clientèle Un relevé des meilleurs évidences concernant le traitement de cette clientèle (SR/MA) Des recommandations pour le suivi clinique de cette clientèle lors de différentes étapes

20 GP: ce que ce n est pas! Un outil servant de contrôle pour fins de remboursement Un document à porté légale (protection) Un outil d évaluation de la pratique Des «recettes» de traitements Le jugement clinique doit toujours primer sur les décisions à prendre et ceci en consultation avec le client

21 Clinique des lombalgies interdisciplinaire en première ligne «Le guide CLIP a été conçu pour être un aide mémoire pratique au quotidien et un outil de formation pour tous les professionnels quelque soit leur discipline clinique»

22 La démarche Financement de l IRSST Recrutement de professionnels membres de la FMOP, OEG, OPPQ, FPPPQ, AQEPP Support de la Santé publique de Mtl (Dr Michel Rossignol) et du REPAR/FRSQ Plateforme technologique pour la consultation, focus groupes pour bilans et deux colloques Publication du guide Mises à jour à venir sur un site Web (REPAR/FRSQ)

23 Les modules du CLIP

24 Les niveaux de preuve

25 Les principes du module 1 et leurs énoncés (ex. pour 1.1)

26 1.3 Sur les stades de la lombalgie

27 Outils d évaluation proposés Modèle pronostique (Dionne 2005) Questionnaire RAMS (Dionne et al. 2005) Échelle d incapacité (Kopec et al. 1996) Échelle Tampa Kinesiophobie (Kori et al. 1990) Projection du patient (Waddell et al. 1993) Pensées catastrophiques (Sullivan et al. 1995) Voir Tableau 3.1 sur les Obstacles clés

28 Les principes du module 2 et leurs énoncés (ex. pour 2.1)

29 Messages clés du «Back Book»

30 Efficacité des traitements (aigu)

31 Efficacité des traitements (subaigu)

32 Les principes du module 3 et leurs énoncés (ex. pour 3.2)

33 Efficacité des traitement (12 sem et + : persistante)

34

35 Pratique factuelle en pht Herbert R et al. Practical Evidence-Based Physiotherapy Elsevier Butterwoth Heinemann, Edinburgh 2005

36 Nouveauté! Law M & MacDermid J (Eds) Evidence-Based Rehabilitation: A Guide to Practice (2 nd Ed.) Slack Inc. Thorofare, N.J

Education thérapeutique et Médecine Physique et Réadaptation

Education thérapeutique et Médecine Physique et Réadaptation Education thérapeutique et Médecine Physique et Réadaptation E Coudeyre 1,2 Cours national DES/DIU de MPR, Rouen 2009 1 Service de Médecine Physique et Réadaptation, CHU Clermont-Ferrand, Université d

Plus en détail

Marier l accessibilité, la continuité et la qualité des services offerts aux enfants dysphasiques: Un défi de taille!

Marier l accessibilité, la continuité et la qualité des services offerts aux enfants dysphasiques: Un défi de taille! Marier l accessibilité, la continuité et la qualité des services offerts aux enfants dysphasiques: Un défi de taille! Isabelle Meilleur, M.O.A, orthophoniste Agente de planification, programmation et recherche

Plus en détail

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Hôpital Cochin Samedi 1 er avril 2006 Forum Saint Jacques La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Dr Jean-Baptiste Fassier 1,2 Centre d Etude et

Plus en détail

CONTINUING EDUCATION AND TRAINING IN PHYSIOTHERAPY

CONTINUING EDUCATION AND TRAINING IN PHYSIOTHERAPY CONTINUING EDUCATION AND TRAINING IN PHYSIOTHERAPY 1 day (7 hours) Motor control and ankle joint protection Update on scientific knowledge and practical consequences for physiotherapists Pascal TOSCHI,

Plus en détail

Une offre de service. Approche auprès des personnes ayant un avec une lente évolution. TCC grave

Une offre de service. Approche auprès des personnes ayant un avec une lente évolution. TCC grave Julie Dionne, D. Psy, neuropsychologue Manon Voyer, ergothérapeute et leader de pratiques cliniques Une offre de service 10 e congrès AERDPQ Approche auprès des personnes ayant un avec une lente évolution

Plus en détail

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Journée de la préventions 2014 Atelier : «Repérer des actions de prévention : l exemple du tabac» Céline DEROCHE, Sandra KERZANET -

Plus en détail

La pratique infirmière fondée sur les données probantes

La pratique infirmière fondée sur les données probantes La pratique infirmière fondée sur les données probantes Qu en est-il dans les milieux de pratique des infirmières? Nicole Ouellet, Ph.D. UQAR La pratique basée sur les données probantes Quelques éléments

Plus en détail

LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES?

LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES? LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES? Marc Marty MD Service rhumatologie Hôpital H Mondor 94 000 Créteil France Section

Plus en détail

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Marie-Dominique Beaulieu, MD Chaire docteur Sadok Besrour en médecine m familiale Département de médecine m familiale Université de Montréal

Plus en détail

Guide de pratique. Clinique. des Lombalgies. Interdisciplinaire. en Première ligne

Guide de pratique. Clinique. des Lombalgies. Interdisciplinaire. en Première ligne lip Clinique Guide de pratique des Lombalgies Interdisciplinaire en Première ligne 2006 lip Guide de pratique Clinique des Lombalgies Interdisciplinaire en Première ligne Introduction 3 Module 1 L évaluation

Plus en détail

Qu avez-vous appris pendant cet exposé?

Qu avez-vous appris pendant cet exposé? Qu avez-vous appris pendant cet exposé? Karl VINCENT, DC IFEC 2010 Diplôme Universitaire de Méthodes en Recherche Clinique Institut de Santé Publique d Epidémiologie et de développement ISPED Bordeaux

Plus en détail

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Quiz de la radio-oncologie Rôle de l infirmière en radio-oncologie Mise en contexte (création des outils) Premier outils:

Plus en détail

Amélioration continue de la qualité de la prise en charge de la douleur postopératoire dans un CHU Pédiatrique.

Amélioration continue de la qualité de la prise en charge de la douleur postopératoire dans un CHU Pédiatrique. Amélioration continue de la qualité de la prise en charge de la douleur postopératoire dans un CHU Pédiatrique. Dr Olivier Gall Praticien Hospitalier, Anesthésie Réanimation Bénédicte Lombart Cadre de

Plus en détail

AGENCE EBP FORMATION DE KIERAN O SULLIVAN SUR LA THERAPIE FONCTION- NELLE COGNITIVE POUR LA LOMBALGIE CHRONIQUE

AGENCE EBP FORMATION DE KIERAN O SULLIVAN SUR LA THERAPIE FONCTION- NELLE COGNITIVE POUR LA LOMBALGIE CHRONIQUE AGENCE EBP 453 rte de Mazan 84330 MODENE SAS au capital de 4000 euros RCS Avignon 810 336 792 Code NAF 8559A FORMATION DE KIERAN O SULLIVAN SUR LA THERAPIE FONCTION- NELLE COGNITIVE POUR LA LOMBALGIE CHRONIQUE

Plus en détail

Section 3.5.5 Interventions informatiques

Section 3.5.5 Interventions informatiques Section 3.5.5 Interventions informatiques Samir Gupta, M.D., M.Sc., FRCPC Ann McKibbon, B.Sc., M. Bibl., Ph. D Thème principal : Sélectionner, adapter et mettre en place les interventions Introduction

Plus en détail

Technique Lumbaroll. Une histoire personnelle

Technique Lumbaroll. Une histoire personnelle Technique Lumbaroll Technique Lumbaroll Plan d intervention 1. Critères d exclusion 2. Critères d inclusion 3. Choix de la technique 4. Geste technique 5. Limites, risques et bénéfices de la technique

Plus en détail

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire?

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? R. Barbot 1, C. Le Marquand 1, J.-C. Pairon 2, C. Paris 3, B. Clin- Godart 4, A. Luc 5, P. Brochard 6, F. Laurent 7 1 Villenave d'ornon,

Plus en détail

NOTE TECHNOLOGIQUE (02-06) La contribution des orthophonistes et des diététistes dans l évaluation de la dysphagie ou des problèmes de déglutition

NOTE TECHNOLOGIQUE (02-06) La contribution des orthophonistes et des diététistes dans l évaluation de la dysphagie ou des problèmes de déglutition Direction de l évaluation, de la qualité, de l ingénierie et de la performance NOTE TECHNOLOGIQUE (02-06) La contribution des orthophonistes et des diététistes dans l évaluation de la dysphagie ou des

Plus en détail

Approche de reconstruction des capacités de travail Expérience au Québec. Marie-José Durand, PhD

Approche de reconstruction des capacités de travail Expérience au Québec. Marie-José Durand, PhD Approche de reconstruction des capacités de travail Expérience au Québec Marie-José Durand, PhD Quebec task force (Spitzer & al., 1987) Modèle de Sherbrooke 1991-1995 Appliquer les recommendations du Quebec

Plus en détail

17/11/2012. Place des comportements dans l approche multimodale. Approche multimodale * Publication princeps

17/11/2012. Place des comportements dans l approche multimodale. Approche multimodale * Publication princeps Place des comportements dans l approche multimodale Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Approche multimodale * Groupe de mesures d efficacité scientifiquement prouvée visant à améliorer

Plus en détail

Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge

Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge Nadine Jacqmin Inf., L.Sc., étudiante au doctorat en sciences infirmières (Université

Plus en détail

La pratique basée e sur les données probantes : améliorer la pratique pour être plus efficace. en collaboration avec

La pratique basée e sur les données probantes : améliorer la pratique pour être plus efficace. en collaboration avec La pratique basée e sur les données probantes : améliorer la pratique pour être plus efficace Brigitte Vachon, PhD(c), erg. en collaboration avec M-J Durand, PhD & J LeBlanc, PhD Plan de la présentation

Plus en détail

Approche comportementale et cognitive de la douleur chronique

Approche comportementale et cognitive de la douleur chronique Approche comportementale et cognitive de la douleur chronique Françoise LAROCHE Centre Evaluation et Traitement de la Douleur Hôpital Saint-Antoine Paris 43 Rationnel dans la douleur chronique nécessité

Plus en détail

Que savons-nous sur le partage des connaissances?

Que savons-nous sur le partage des connaissances? Programme in Policy en élaboration Decision-Making des décisions McMaster Université University McMaster 9 juillet 2013 Que savons-nous sur le partage des connaissances? Atelier SPARK Création de liens

Plus en détail

La gestion du changement. Tout ou rien ou un juste milieu?

La gestion du changement. Tout ou rien ou un juste milieu? La gestion du changement Tout ou rien ou un juste milieu? George Balouzakis jeudi, le 21 novembre 2013 Qui suis-je? George BALOUZAKIS IBM Services d affaires mondiaux Stratégie et transformation Conseiller

Plus en détail

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette "

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue Xavier Dufour Gilles Barette Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette " Définition" # Société Française de Rhumatologie! # Douleur allant de la charnière dorsolombaire au bassin pouvant irradier jusqu$au

Plus en détail

Expert(e) en Qualité/accréditation en Santé. Sénégal

Expert(e) en Qualité/accréditation en Santé. Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005

TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005 TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005 Tout DES or not tout Des Historique & Illustration Arguments (1), (2) et (3) Statistiques et illustrations Un peu d Histoire...

Plus en détail

Evidence-based medicine en français

Evidence-based medicine en français Evidence-based medicine en français MÉDECINE FACTUELLE (Office de la langue française) Médecine fondée sur des faits démontrés Médecine fondée sur des preuves Médecine fondée sur des données probantes

Plus en détail

La lecture critique des essais thérapeutiques

La lecture critique des essais thérapeutiques La lecture critique des essais thérapeutiques Michel Cucherat EA 643 Faculté de médecine Laennec Lyon La Lettre du pharmacologue 2002 ; 16 : 130-134 1 INTRODUCTION La lecture critique d un compte-rendu

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET

ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET ANTIVIRAUX ET NÉVRALGIE POST- HERPÉTIQUE: EN ZONA GRISE VIVIANE PHAN R1 UMF CITÉ DE LA SANTÉ SUPERVISEURE DRE NICOLE AUDET La névralgie post-herpétique Un problème assez fréquent Incidence de 4 à 11,8

Plus en détail

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Séminaire EHESP-ANFH Paris, 10 février 2015 La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Christophe Debout Inf,PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers

Plus en détail

Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis?

Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis? Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis? Dr Jean-Baptiste GRISOLI Service de médecine du sport Hôpital SALVATOR APHM Prise en charge du lombalgique, intérêt du bilan isocinétique? Dr GRISOLI Jean-Baptiste

Plus en détail

DÉFIS D IMPLANTATION D DOSSIERS DE SANTÉ ÉLECTRONIQUES DSE. El Kebir Ghandour PhD Sylvie Jetté PhD Jean-Paul Fortin MD, MBA, MPH,FRCP

DÉFIS D IMPLANTATION D DOSSIERS DE SANTÉ ÉLECTRONIQUES DSE. El Kebir Ghandour PhD Sylvie Jetté PhD Jean-Paul Fortin MD, MBA, MPH,FRCP DÉFIS D IMPLANTATION D DES DOSSIERS DE SANTÉ ÉLECTRONIQUES DSE El Kebir Ghandour PhD Sylvie Jetté PhD Jean-Paul Fortin MD, MBA, MPH,FRCP Plan Déterminants des TIC DSE Définition, Avantages, Impacts du

Plus en détail

Présentation des traductions françaises par la Société Française de Physiothérapie. Jean Mougel - Aurélie Morichon - Adrien Pallot - Nolwenn Poquet

Présentation des traductions françaises par la Société Française de Physiothérapie. Jean Mougel - Aurélie Morichon - Adrien Pallot - Nolwenn Poquet Présentation des traductions françaises par la Société Française de Physiothérapie Jean Mougel - Aurélie Morichon - Adrien Pallot - Nolwenn Poquet L EBP! Triptyque d une décision selon l Evidence- Based

Plus en détail

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l espace francophone 3 juin 2015 Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Anne-Marie Leclerc, inf.

Plus en détail

Se «tournée» vers le patient

Se «tournée» vers le patient Se «tournée» vers le patient Joane Boulanger, inf., M. Sc., Conseillère cadre secteur évaluation de la qualité, Direction des soins infirmiers et des regroupements clientèles (DSI-RC) Ariane Delisle, inf.,

Plus en détail

Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation

Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation Rencontres avec les acteurs des milieux cliniques Responsable: François Dubé, pht, M.Sc Un réseau thématique du Contexte États généraux de la recherche

Plus en détail

Les comparateurs (médicamenteux et non médicamenteux) pour l AMM, pour la Santé Publique, pour les payeurs et au niveau Européen

Les comparateurs (médicamenteux et non médicamenteux) pour l AMM, pour la Santé Publique, pour les payeurs et au niveau Européen Les comparateurs (médicamenteux et non médicamenteux) pour l AMM, pour la Santé Publique, pour les payeurs et au niveau Européen 4-6 octobre 2009 Philippe LECHAT (coord.) Driss BERDAI (comod.) Jean-Michel

Plus en détail

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Telemonitoring Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Télémédecine Teleconsultation ( with patient) Telediagnostics ( with data) Telemonitoring ( non invasive captation of physiological parameters) Telecare ( treatment

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 avril 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 avril 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 avril 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 30 décembre 2004 (JO du 12 janvier 2005) HYALGAN 20 mg/2 ml, solution

Plus en détail

Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI

Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI Anne-Marie Croteau, PhD Professeure agrégée en SI Chercheure associée au CEFRIO et au CETO Fellow, CIRANO anne-marie.croteau@concordia.ca Agenda Motivations

Plus en détail

I N S T I T U T M c K E N Z I E F r a n c e

I N S T I T U T M c K E N Z I E F r a n c e PROGRAMME 1 DETAILLE DE L ATELIER PREVENIR LA LOMBALGIE CHRONIQUE I- Orientations 1) Faciliter au quotidien les parcours de santé - Promouvoir les soins primaires, favoriser la structuration des parcours

Plus en détail

Travail de diplôme «entre défi et illusion» Maria José Eusébio Béatrice Chevrier SIDIIEF_05.2012_BC_MJE/CHUV

Travail de diplôme «entre défi et illusion» Maria José Eusébio Béatrice Chevrier SIDIIEF_05.2012_BC_MJE/CHUV Direction générale / Centre des formations Travail de diplôme «entre défi et illusion» Maria José Eusébio Béatrice Chevrier Nom de l'entité - Arial gras 11 1 Plan de la présentation Le panorama suisse

Plus en détail

Informations destinées aux patients sur les implants dentaires. Plus que de belles dents. Une nouvelle qualité de vie grâce aux implants dentaires.

Informations destinées aux patients sur les implants dentaires. Plus que de belles dents. Une nouvelle qualité de vie grâce aux implants dentaires. Informations destinées aux patients sur les implants dentaires Plus que de belles dents. Une nouvelle qualité de vie grâce aux implants dentaires. Plus qu une restauration. L option thérapeutique de référence

Plus en détail

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Par Chantal Sylvain, erg., Ph.D. Journée de la Chaire de recherche en réadaptation 12 novembre 2015

Plus en détail

Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote

Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote Ref interne EudraCT no Title of the Study Abbreviation Sponsor IMP (Repeat if necessary) NIMP (Repeat if necessary) Organisation

Plus en détail

Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches

Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches LES REVUES SYSTÉMATIQUES Projet financé par l Agence de la santé publique du Canada Affilié à l Université McMaster Donna

Plus en détail

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Lombalgie commune T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Objectifs Distinguer une lombalgie commune d une lombalgie spécifique Poser l indication

Plus en détail

Place de l'acupuncture en obstétrique

Place de l'acupuncture en obstétrique Place de l'acupuncture en obstétrique Dr Jean-Marc STÉPHAN Directeur de la revue «Acupuncture & Moxibustion» Coordinateur du DIU d Acupuncture Obstétricale de Lille 2 Chargé d Enseignement à la Faculté

Plus en détail

LE CLASSEMENT DE TYPES DE PUBLICATIONS POUR LES RECENSIONS

LE CLASSEMENT DE TYPES DE PUBLICATIONS POUR LES RECENSIONS LE CLASSEMENT DE TYPES DE PUBLICATIONS POUR LES RECENSIONS DES ÉCRITS : OUTIL DE RÉFÉRENCE POUR LES COURTIERS DE CONNAISSANCES France Fleury Courtier de connaissances Mars 2010 Version du 19 mars 2010

Plus en détail

L immunisation des adultes. Communiquer avec vos patients

L immunisation des adultes. Communiquer avec vos patients L immunisation des adultes Communiquer avec vos patients L immunisation des adultes Les vaccins sont recommandés à tous les stades de la vie. Un professionnel de soins de santé peut aider ses patients

Plus en détail

Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie

Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie (Kori et al., 1990, traduite par French et Roach) Nom :

Plus en détail

d évaluation des programmes de recherche en sciences sociales

d évaluation des programmes de recherche en sciences sociales Cadre d analyse et méthodologie d évaluation des programmes de recherche en sciences sociales Présentation préparée par Kaddour Mehiriz, agent de recherche et tdoctorant t Marie Paumier, agente de recherche

Plus en détail

Charte de la communauté virtuelle de pratique sur le syndrome douloureux régional complexe (CdP-SDRC)

Charte de la communauté virtuelle de pratique sur le syndrome douloureux régional complexe (CdP-SDRC) Charte de la communauté virtuelle de pratique sur le syndrome douloureux régional complexe (CdP-SDRC) Pour bien fonctionner, une communauté de pratique doit se donner un cadre clair d engagement mutuel.

Plus en détail

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014.

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. DUVEAU Nicolas Bibliographie janvier 2015 Maladie de l Appareil Digestif CHRU

Plus en détail

Pratique informée par

Pratique informée par Evidence-based practice Évidences Preuves Faits Données probantes Résultats probants Pratique factuelle Pratique exemplaire Pratique basée sur Pratique fondée sur Pratique informée par Quelques définitions

Plus en détail

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes :

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes : Inciter les professionnels de santé de première ligne à augmenter les références Fiche No 25 But de l intervention communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Ackermann RT, Deyo

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations fondées sur des études non expérimentales (observationnelles)

Document d orientation sur les allégations fondées sur des études non expérimentales (observationnelles) Document d orientation sur les allégations fondées sur des études non expérimentales (observationnelles) Janvier 2013 1 Liste de contrôle des allégations fondées sur des études non expérimentales N o Liste

Plus en détail

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale version 4 page 1/6 Référence : RSN/PR/REA.O/008/C Date de 1 ère mise en service : 10/05/2000 N Date de la version modification 1 13/03/2003 2 09/05/2004 3 07/06/2012 Suivi des modifications Objet de la

Plus en détail

La physiothérapie dans les plans d assurances collectives et en réadaptation

La physiothérapie dans les plans d assurances collectives et en réadaptation La physiothérapie dans les plans d assurances collectives et en réadaptation Par Pascal Gagnon pht Président Fédération cliniques privées de physiothérapie du Québec Mercredi le 21 juin 2017 Objectifs

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL du Reflux Gastro-oesophagien. Techniques et recommandations

TRAITEMENT CHIRURGICAL du Reflux Gastro-oesophagien. Techniques et recommandations TRAITEMENT CHIRURGICAL du Reflux Gastro-oesophagien Techniques et recommandations Traitement médical ou chirurgical? Mahon, Rhodes et al. Randomized clinical trial of laparoscopic Nissen fundoplication

Plus en détail

1.2. Focus sur les 7 étapes de la recherche documentaire

1.2. Focus sur les 7 étapes de la recherche documentaire Chapitre 3 Recherche documentaire Marielle Boissart 1. Étapes de la recherche documentaire Cette méthodologie de recherche documentaire (méthodologie inspirée de la méthodologie du SIDoc «Sciences Infirmières

Plus en détail

Étude pilote sur l insécurité alimentaire chez la clientèle atteinte de troubles mentaux graves*

Étude pilote sur l insécurité alimentaire chez la clientèle atteinte de troubles mentaux graves* Étude pilote sur l insécurité alimentaire chez la clientèle atteinte de troubles mentaux graves* Jeudi, 16 mai 2013 Gabrielle Massé, étudiante au baccalauréat en sciences biomédicales, 3 e année Sous la

Plus en détail

OBJECTIFS DE L EXERCICE

OBJECTIFS DE L EXERCICE SURVEILLANCE DU RENDEMENT, RAPPORTS ET ÉVALUATION : QUELLE EST L UTILITÉ DE FOURNIR TOUS CES RENSEIGNEMENTS AUX RCE? Commentaires des membres participants à la séance notes prises à l écran Table des matières

Plus en détail

Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique

Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique Par: Émilie Brouard et Jahelle Charette 29 mai 2015, UMF de Trois-Rivières Superviseurs: Dr J. Labbé et Dr N. Proulx Selon

Plus en détail

Principes des études diagnostiques

Principes des études diagnostiques Contexte Principes des études diagnostiques Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker symptômes 1 2 Démarche diagnostique Objectifs d une étude diagnostique Symptômes, histoire de la maladie, ATCD,

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Agence d évaluation des technologies et des modes d intervention en santé Le Programme d amélioration continue en traumatologie au Québec Présenté au 4 e Forum annuel des PDG organisé par la Fondation

Plus en détail

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M.

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. * Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. http://apps.who.int/rhl/fertility/abortion/pccom/en/ Réduit la mortalité maternelle

Plus en détail

Recherche et qualité de l information scientifique Dr Caroline Fonzo-Christe Pharmacie des HUG

Recherche et qualité de l information scientifique Dr Caroline Fonzo-Christe Pharmacie des HUG Recherche et qualité de l information scientifique Dr Caroline Fonzo-Christe Pharmacie des HUG 21.02.2002 CONTEXTE Evolution des connaissances Evaluation de nouvelles approches thérapeutiques, de nouvelles

Plus en détail

RÉHABILITATION. accompagnement individualisé

RÉHABILITATION. accompagnement individualisé RÉHABILITATION accompagnement individualisé Choisir un programme de RÉHABILITATION adapté à chaque situation de vos patients chroniques ENTRAINEMENT GÉNÉRALISÉ SUPPORTS ADDITIONNELS PROGRAMME SPÉCIFIQUE

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier 2009 Module 8 : Améliorer la communication Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012

Plus en détail

Le rôle de l ACP dans le processus Solvabilité 2

Le rôle de l ACP dans le processus Solvabilité 2 Le rôle de l ACP dans le processus Solvabilité 2 Université d été 2012 EURIA Marc Baran Cellule Modèles internes 1 Sommaire Cadre général Solvabilité 2 Focus sur les modèles internes Tests et standards

Plus en détail

L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT?

L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT? L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT? Dr Magali DEROIN, médecin généraliste Centre de Rééducation Fonctionnelle Provence-Bourbonne Conflit d intérêt Je n

Plus en détail

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant!

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! 2 e Swiss Congress for Health Professions Winterthur 1 juin 2012 La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation

Plus en détail

Acupuncture pour les douleurs chroniques?

Acupuncture pour les douleurs chroniques? Acupuncture pour les douleurs chroniques? Minerva 2013; 12(5): 58-59 Analyse de Vickers AJ, Cronin AM, Maschino AC, et al;; Acupuncture Trialists Collaboration. Acupuncture for chronic pain: individual

Plus en détail

Protocole: éléments pratiques

Protocole: éléments pratiques Protocole: éléments pratiques Qui le rédige? A quoi sert le protocole? Protocole Document de référence Elaboré par l investigateur principal Pour la partie scientifique En collaboration avec le promoteur,

Plus en détail

B. Lueza, G Le Teuff, J.P Pignon, D. De Ruysscher, C. Le Pechoux

B. Lueza, G Le Teuff, J.P Pignon, D. De Ruysscher, C. Le Pechoux Hétérogénéité inter et intra-sous groupes d essais pour explorer l hétérogénéité globale Un exemple de méta-analyse sur données individuelles dans le traitement des cancers bronchiques B. Lueza, G Le Teuff,

Plus en détail

Guy Bélanger, Ph.D. Guy_Belanger@uqar.ca

Guy Bélanger, Ph.D. Guy_Belanger@uqar.ca Guy Bélanger, Ph.D. Guy_Belanger@uqar.ca Le contexte : La complexité de la qualité; La complexité de la mesure et de l évaluation de la qualité des soins et des services; Le travail en silos d équipes

Plus en détail

L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire

L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire JNEP 2015, Lyon L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire C. Debout Inf PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Membre de la Chaire Santé Sciences-Po/IDS

Plus en détail

L ACTIVITÉ PHYSIQUE AMÉLIORE-T-ELLE LES SYMPTÔMES CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE FIBROMYALGIE?

L ACTIVITÉ PHYSIQUE AMÉLIORE-T-ELLE LES SYMPTÔMES CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE FIBROMYALGIE? L ACTIVITÉ PHYSIQUE AMÉLIORE-T-ELLE LES SYMPTÔMES CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE FIBROMYALGIE? PAR EMANUELLE BOULET DUPUIS ET KAROL-ANN DUPONT RÉSIDENTES 1 UMF SHAWINIGAN 30 mai 2014 Supervisé par: Dr Frédéric

Plus en détail

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Contexte Tumeurs larges ou localement avancées Pas de bénéfice en survie par rapport au traitement adjuvant,

Plus en détail

Surveillance postopératoire

Surveillance postopératoire Virginie Westeel CHU, Besançon France Surveillance postopératoire 1 Pourquoi? Why? Aim of follow-up : 6th edition of thetnm classification Goldstraw J Thorac Oncol 2007;2:706-14 2 Récidives et 2 èmes cancers

Plus en détail

Introduction à l'evidence-based nursing

Introduction à l'evidence-based nursing Tutoriel «Introduction à l Evidence-based nursing» 1 Introduction à l'evidence-based nursing Objectifs du module A la fin du module, vous devrez savoir définir : L Evidence-based nursing et son objectif

Plus en détail

INSULINE NPH OU LONGUE ACTION

INSULINE NPH OU LONGUE ACTION INSULINE NPH OU LONGUE ACTION QUESTION : Chez les patients diabétiques de type 2 ayant un contrôle sous-optimal de leurs glycémies avec les hypoglycémiants oraux, quelle insuline devrait-on privilégier

Plus en détail

Duloxétine un nouvel allié contre les lombalgies chroniques? LILIANE ISSA RÉSIDENTE 1 UMF DU CSSS DU SUD DE LANAUDIÈRE

Duloxétine un nouvel allié contre les lombalgies chroniques? LILIANE ISSA RÉSIDENTE 1 UMF DU CSSS DU SUD DE LANAUDIÈRE Duloxétine un nouvel allié contre les lombalgies chroniques? LILIANE ISSA RÉSIDENTE 1 UMF DU CSSS DU SUD DE LANAUDIÈRE Les lombalgies et le médecin de famille Prévalence à vie des lombalgies ad 60% Selon

Plus en détail

Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée?

Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée? Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée? Denis A. Roy MD, MPH, MSc, FRCPC Vice-président, science et gouvernance clinique, INESSS Professeur-adjoint de clinique,

Plus en détail

ACTIVITÉ PHYSIQUE ET CANCER DU SEIN. Présenté par Catherine Marier, Kinésiologue

ACTIVITÉ PHYSIQUE ET CANCER DU SEIN. Présenté par Catherine Marier, Kinésiologue ACTIVITÉ PHYSIQUE ET CANCER DU SEIN Présenté par Catherine Marier, Kinésiologue BIENFAITS DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE PRÉVENTION 30 minutes /jour d activité physique à intensité modérée 25 % risques de développer

Plus en détail

Évaluation des programmes de promotion de la santé

Évaluation des programmes de promotion de la santé Évaluation des programmes de promotion de la santé Objectifs d apprentissage : À la fin de la séance, vous pourrez faire ce qui suit : 1.Expliquer le but de chaque étape de notre modèle d évaluation 2.Décrire

Plus en détail

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Journées Santé au Travail dans le BTP -Limoges 27, 28 et 29 mai 2015 Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Dr Audrey

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Les thérapies de Masters et Johnson, leur place actuelle

Les thérapies de Masters et Johnson, leur place actuelle Lille, jeudi 26/03/2009 Les outils thérapeutiques appliqués au couple Les thérapies de Masters et Johnson, leur place actuelle Marie Chevret-Méasson Psychiatre, Sexologue Masters and Johnson:le challenge

Plus en détail

Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source.

Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source. Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source. GRAND TITRE Sous-titre 11 octobre 2007 Décideurs et Gestionnaires: Place à la prise

Plus en détail

Les Urgentistes devraient-ils utiliser la Procalcitonine?

Les Urgentistes devraient-ils utiliser la Procalcitonine? Les Urgentistes devraient-ils utiliser la Procalcitonine? Débat Pro-Con Yann-Erick Claessens Service d Urgences Adultes et Equipe Immunité Innée Hôpital Cochin, APHP, Université Paris Descartes, Inserm

Plus en détail

La thérapie à distance : Le cas Colour your life. Sofie Mertens Psychologue ISW Limits

La thérapie à distance : Le cas Colour your life. Sofie Mertens Psychologue ISW Limits La thérapie à distance : Le cas Colour your life Sofie Mertens Psychologue ISW Limits Introduction Les défis du secteur de la santé mentale «Le besoin de services psychologiques est énorme, mais seule

Plus en détail

Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi

Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi Colloque Santé,, SI, Télémédecine T et maillage du territoire 27 septembre 2006 Mr Avri ROSENBERG, Directeur de projet, STREAM CONSULTING

Plus en détail

Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris

Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris EMBASE Guillemette Utard Bibliothèque interuniversitaire de Santé - Paris Mars 2015 EMBASE : présentation 28 millions d articles de périodiques + 800 000 abstracts de congrès + littérature grise + articles

Plus en détail

INFORMATION : SOCIETE FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE (Juillet 2013)

INFORMATION : SOCIETE FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE (Juillet 2013) INFORMATION : SOCIETE FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE (Juillet 2013) DOSAGE DE LA VITAMINE D QUELLES INDICATIONS DE VALEURS SUR LES COMPTES-RENDUS De nombreuses études scientifiques observationnelles et interventionnelles

Plus en détail

GEIDE MSS /IGSS. The electronic document management system shared by the Luxembourg

GEIDE MSS /IGSS. The electronic document management system shared by the Luxembourg GEIDE MSS /IGSS The electronic document management system shared by the Luxembourg Social Security Ministry and IGSS Introduction: The administrative context IGSS missions Legal and international affairs

Plus en détail