Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris"

Transcription

1 Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier l approche de la prise en charge thérapeutique : le passage de la bithérapie à la trithérapie.

2 CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ERUPTION CUTANEE SURVENANT AU COURS DU TRAITEMENT PART LE TELAPREVIR

3 Objectif : Comment prendre en charge les effets secondaires dermatologiques pour qu'ils ne soient pas forcement un obstacle à la poursuite du traitement

4 EFFETS SECONDAIRES CUTANES LIES A L INTERFERON

5 Manifestations cutanées induites par l Interferon fréquence : 10% réactions aux points d injection :75% (nécroses rares < à4%) érythème, séchresse cutanée, prurit :6 à 9% troubles des phanères :modifications de la structure, alopécie lichen plan psoriasis vitiligo granulomes et sarcoidose J hepatol

6 Manifestations cutanées induites par la Ribavirine dermatite eczématiforme fréquence : 28% apparition : 1er mois = 50% des cas siège : tronc, extrémités, zones de friction (nuque) à distance des sites d injection de l INF` érythème et xérose généralisée prurit diffus généralisé : > à 23% lésions eczématiformes: craquelées aggravation : la dermatite eczématiforme diffuse prurigo, multiples excoriations mal limitées lésions érythémato vésiculeuses

7 Manifestations cutanées induites par la Ribavirine dermatite eczématiforme Non spécifique, très subjective Compatible avec la poursuite de la Ribavirine TT symptomatique : éducation du patient +++ Dermocorticoides : intermittents le plus souvent topique classe III Emollients : quotidiens : 15g/j réduisent l utilisation des corticoides Antihistaminiques Guérison à l arrêt du TT : 67% NON réponse au TT symptomatique : avis dermatologique

8 Autres manifestations cutanées induites par la Ribavirine Syndrome de Stevens-Johnson éruptions lichénoides pigmentations

9 Manifestations cutanées induites par le Télaprevir données: 3000 patients essais : phases 2 et 3 fréquence : 54 % 2 aspects: Dermatite eczématiforme SCAR : «severe cutaneous adverse reactions»

10 Incidence of Rash Events:* Placebo-Controlled Phase 2 and 3 Studies 100 During telaprevir phase, by 4 week periods 100 During overall phase, by 12 week periods Patients (%) Patients (%) T12/PR (750mg q8h) Placebo/PR T12/PR (750mg q8h) Placebo/PR *Reported within a special search category Data on file: TVR/DoF/January2011/EMEA01

11 Eruption au Telaprevir Données phases 2 et 3 Incidence of rash (%) Telaprevir arms 33 Control arms Incidence of rash (%) >90% léger ou modéré Aspects Plus de 90% : intensité légères à modérés Dermatose prurigineuse et eczématiforme atteinte <30% SC Aggravation peu fréquente (<10%) Début des lésions 50% des cas les 4 premières semaines Possibilité de survenue toute la durée du TT

12 Manifestations cutanées induites par le Télaprevir dermatite eczématiforme 90% : présentation homogène 70% érythème et xérose généralisée prurit diffus généralisé lésions eczématiformes: craquelées 20% eczéma diffus mal limité prurigo, multiples excoriations lésions érythémato vésiculeuses Histologie : spongiose, infiltrat lymphocytaire, oédème

13 Manifestations cutanées induites par le Télaprevir dermatite eczématiforme survenue: 22 jours après le début du TT (médiane) durée: 44 jours (médiane) aggravation: rare SC atteinte < à 30% 90% des cas particularités : Présentation = INF et Ribavirine Fréquence = 55% : très élevée / toxidermie Sévérité > à INF, Riba : 7% grade 3 Arret = 7% Durée = longue / toxidermie` Eczéma ou toxidermie vraie?

14 SCAR: Severe Cutaneous Adverse Reaction Collective term for severe drug-related skin conditions that can be associated with significant morbidity 3 SJS 1 cas 11 S après l arrêt du TT) DRESS 11 cases of suspected (0.4%), 3 cas confirmation histologique DRESS also called drug-induced hypersensitivity syndrome (DIHS); SJS and TEN may be considered as variants of single disorder Roujeau JC, Stern RS. N Eng J Med 1994;331: ; Roujeau JC, et al. Dermatol Sinica 2009;27:203 9

15 Manifestations cutanées induites par le Télaprevir SCAR Severe Cutaneous Adverse Reactions Ensemble de manifestations regroupant 1- DRESS syndrome : Drug Reaction Eosinophiles Systémic Symptoms 11 cas (0,4%), 0 décès 2- Stevens Johnson Syndrome : 3 cas, 0 décès nécrose épidermique SC < à 10% (Lyell > à 10%)

16 Manifestations cutanées induites par le Télaprevir SCAR Severe Cutaneous Adverse Reactions DRESS Syndrome éruption érythèmateuse extension progressive SC > 50% possibilités de bulles et vésicules oédème facial atteinte organique : foie, reins, poumons Ganglions, T, altération de l état général Biologie:hyperéosinophilie, s inflammatoire Survenue : entre S6 et S10 Suspicion: progression de l éruption,t, GG >2 sites Histologie : pas d eczema, infiltrat lymphocytaire, atypies cellulaires

17 Manifestations cutanées induites par le Télaprevir SCAR Severe Cutaneous Adverse Reactions Stevens Johnson Syndrome éruption cutanéo muqueuse bulles, érosions décollements cutanéo muqueux T et signes généraux

18 Éruption pendant le traitement au Télaprevir phases 2 et 3 Pooled placebo-controlled Phase 2 and 3 studiest12/pr (N=1346) Proportion (%) of patients with: Incidence of rash during telaprevir/placebo treatment period: Telaprevir/PR vs Placebo/PR Severity Mild Grade 1 Moderate Grade 2 Severe Grade 3/4 55 vs Permanent stop of telaprevir 6 The median time to onset of the first rash event during the telaprevir treatment phase in the T12/PR group of the pooled placebo-controlled Phase 2/3 studies was 25 days (range days)

19 Phases 2 et 3: arrêt du traitement Telaprevir seul Ensemble des TT Discontinuations (%) Telaprevir arms 0 Control arms Discontinuations (%) Amélioration après arrêt du Télaprévir Disparition lente plusieurs semaines Data on file: TVR/DoF/January2011/EMEA01

20 CONDUITE PRATIQUE NE PAS PERDRE LES CHANCES D UNE GUERISON NE PAS PRENDRE DE RISQUES

21 Estimation de la surface corporelle atteinte 9% 9% 1% DEVANT 18% DOS 18% 9% 18% 18% Adulte Surface corporelle bras 9% tête 9% cou 1% membre inf 18% face ant tronc 18% face post tronc 18% Hettiaratchy S, et al. BMJ 2004;329:101 3

22 Conduite à tenir devant une éruption apprécier Etendue : % SC Caractéristiques : homogénéité érythème hétérogénéité papules vésicules ulcérations purpura Evolution: stabilité ou progression Signes associés: GG, T, état général Biologie: NFS, LDH, ALAT

23 Gravité de l éruption cutanée Grade 1 (léger): (37%) éruption localisée et ou éruption peu étendue, avec ou sans prurit Grade 2 (modéré): (14%) éruption diffuse atteignant jusqu à 50% SC + ou - desquamation, prurit, ou atteinte muqueuse pas d ulcération Grade 3 (sévère): (5%)SCatteinte > à 5O% et/ou1 critère : présence de vésicules ulcérations muqueuse superficielle décollement épidermique lésions atypiques purpura infiltré Data on file: TVR/DoF/January2011/EMEA01

24

25

26

27

28 Suspicion de DRESS Eruption tardive (6 10 semaines) Fièvre prolongée Oedème facial Ganglions Dyspnée Que faire? Recherche d anomalies Biologiques Hyper-eosinophilie Lymphocytes atypiques Augmentation ALAT, créatinine Suspiction de DRESS: Arrêt de tout traitement Hospitalisation

29

30

31

32 Suspicion : SJS / Lyell Survenue S1-8 après le début du traitment Fièvre Symptome muqueux (douleurs, brulures, érosions) Eruption diffuse: Douleurs sans prurit, vesicules, signe de Nikolski Evolution rapide Que faire? Arrêt de tous les traitements Hospitalisation spécialisée TEN: toxic epidermal necrolysis; SJS: Stevens Johnson syndrome

33

34

35

36 Indication de l arrêt du Telaprévir L arrêt du TELAPREVIR est définitif Grade 1 Telaprevir : pas d interruption Eruption Grade 2 Grade 3 SJS 0/Lyell 0/ DRESS 0/ PEA 0 Telaprevir : pas d interruption sauf si extension progressive (consultation dermato) Arrêt du telaprevir en premier absence d améliortation 7 jours après l arrêt ou aggravation : arrêt de la Ribavirine Arrêt immediat du Telaprevir absence d améliortation 7 jours après l arrêt ou aggravation : arrêt de la Ribavirine SCARs SJS /Lyell / DRESS / PEA Arrêt de tout le traitement Data on file: TVR/DoF/January2011/EMEA01

37 Prise en charge des grades 1 et 2 Grade 1 Interruption du Telaprevir généralement non necessaire éruption Grade 2 Interruption du Telaprevir généralement non necessaire Interuption du Telaprevir: si extention (consultation dermato) J 7 absence d amélioration ou aggravation: arrêt de la ribavérine Traitement de l éruption légère ou modérée: suivi rapproché Dermo-corticoïdes antihistaminiques éventuellement Pas d exposition solaire ni à la chaleur Emollients, et vêtements souples En cas de corticothérapie per OS: Stopper tous les traitements Data on file: TVR/DoF/January2011/EMEA01

38 Dermocorticoïdes ou Corticoïdes topiques cutanés d activité modérée Tridesonit (crème) Locapred (crème) Epitopic 0,02% (crème, pommade) d activité forte Diprosone (crème, pommade, lotion) Efficort (crème) Flixovate (crème, pommade) Nerisone (crème, pommade) Locoïd (crème,lotion, pommade,emulsion) Betneval crème,pommade,lotion) d activité très forte Dermoval (crème,gel) Diprolene (crème, pommade) Clobex (shampoing)

39 Prise en charge du grade 3 et SCAR Grade 3 (Severe): éruption difffuse >50% SC; OU association à: Vesicules Ulceration muqueuse Décollement Epidermique Lésions atypiques Purpura infiltré éruption Grade 3 Non SJS/TEN/ EM/DRESS/ AGEP Telaprevir: arrêt immédiat J 7 absence d amélioration ou aggravation: arrêt de la ribavérine SCARs SJS/TEN/ EM/DRESS/ AGEP Arrêt définitif de tous les traitements Absence de réintroduction du TELAPREVIR Data on file: TVR/DoF/January2011/EMEA01

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge?

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? A rash under telaprevir, how to manage? N. Dupin 1, B. Milpied 2, L. Allanore 3, N. Wallet-Faber 1, V. Mallet 4, S. Pol 4 ( 1 Service de dermatologie, hôpital

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Expression cutanée des reactions médicamenteuses

Expression cutanée des reactions médicamenteuses Expression cutanée des reactions médicamenteuses Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

Plus en détail

10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES

10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie Effets cytotoxiques dose-dépendants : Eruptions disséminées Erythème acral Mucite Anomalies unguéales Syndrome main-pied Réactions d hypersensibilité

Plus en détail

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie?

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie? PEMPHIGOÏDE BULLEUSE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENPEMPHIGOIDE BULLEUSE Deuxième fiche d information pour les malades PREMIERE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENTS Les fiches d'informations ont été rédigées

Plus en détail

Avis 17 octobre 2012

Avis 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 octobre 2012 BETESIL 2,25 mg, emplâtre médicamenteux Boite de 8 emplâtres médicamenteux en sachets (CIP : 34009 377 977 4 0) Laboratoire GENEVRIER DCI Code ATC (2012)

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

Dermatoses allergiques eczémas, urticaires, toxidermies, photo dermatoses. Gérard Tilles

Dermatoses allergiques eczémas, urticaires, toxidermies, photo dermatoses. Gérard Tilles Dermatoses allergiques eczémas, urticaires, toxidermies, photo dermatoses Gérard Tilles Dermato allergies Eczémas de contact Urticaire chronique Toxidermies Allergies solaires Urticaire Lésion élémentaire

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail

Les anti-egfr. Toxicité cutanée des anti-egfr. La folliculite. La folliculite 23/03/2011

Les anti-egfr. Toxicité cutanée des anti-egfr. La folliculite. La folliculite 23/03/2011 E.P.U. TECHNIQUES DÉDIÉES EN RADIOTHERAPIE Toxicité cutanée des anti-egfr Dr M. BEZIER Service de Dermatologie 24/03/2011 Les anti-egfr Utilisés dans le traitement des carcinomes digestifs et ORL métastatiques,

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN CONDUITE A TENIR DEVANT «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN MOTIFS DE RECOURS Contact avec un allergène connu Eruption cutanée, bulles Œdème de la face Gène respiratoire, détresse

Plus en détail

Les eczémas: l approche au cabinet

Les eczémas: l approche au cabinet Les eczémas: l approche au cabinet Dr H. Brandstätter Dr J. Sommer-Bülher Prof. V. Piguet Plan Comment analyser une lésion? Différentes formes d eczémas Traitement Quand référer chez le dermatologue? 1

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES I ECZEMA ET LESIONS ECZEMATIFORMES II LICHEN PLAN III LICHEN SCLERO-ATROPHIQUE IV MALADIE LUPIQUE V PSORIASIS VI AUTRES Parapsoriasis Kératodermies

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes Évaluez vous 40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes IFMT IFMT-MS-2006-dermatologie 1 1 Impetigo (pyoderma) Enfant Localisation IFMT-MS-2006-dermatologie 2 2 eczema atopique Enfant Localisation

Plus en détail

Tests immunobiologiques dans le DRESS

Tests immunobiologiques dans le DRESS Tests immunobiologiques dans le DRESS PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Maculo-papular exanthema (MPE) Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS) Mortality 10% Toxic epidermal

Plus en détail

Le syndrome main-pied (SMP) Hand and Foot Syndrom (HFS)

Le syndrome main-pied (SMP) Hand and Foot Syndrom (HFS) Le syndrome main-pied (SMP) Hand and Foot Syndrom (HFS) Réseau Onco 28 Soirée de formation avril 2012 Dr David Solub, service oncologie CH Louis Pasteur Dr Laetitia Vandame, dermatologue Définition = érythrodysesthésie

Plus en détail

Brochure réalisée avec la collaboration de la FONDATION POUR LA DERMATITE ATOPIQUE RECHERCHE ET ÉDUCATION

Brochure réalisée avec la collaboration de la FONDATION POUR LA DERMATITE ATOPIQUE RECHERCHE ET ÉDUCATION Merci aux équipes d éducation thérapeutique en dermatologie de Lyon, Nantes, Nancy, Montpellier pour les élèments qui nous ont permis de construire cette documentation. Brochure réalisée avec la collaboration

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Eczé-crème, une nouvelle crème émolliente dans la prise en charge de la dermatite atopique

Eczé-crème, une nouvelle crème émolliente dans la prise en charge de la dermatite atopique DOSSIER DE PRESSE Jeudi 19 janvier 2012 Eczé-crème, une nouvelle crème émolliente dans la prise en charge de la dermatite atopique NOUVEAU DISPOSITIF MEDICAL Contacts presse Laurence Mertz-Goussu Sophie

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT TRIDESONIT 0,05 POUR CENT, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Mis à jour : 08/06/2012 Desonide... 0,050 g Pour 100 g de

Plus en détail

Peau sèche et sa prise en charge : quelle utilité en gériatrie?

Peau sèche et sa prise en charge : quelle utilité en gériatrie? Peau sèche et sa prise en charge : quelle utilité en gériatrie? MH Tarteaut ISC Plaies et Cicatrisation Forum - 22 septembre 2009 Département Réhabilitation et Gériatrie La peau Bases physiologiques Les

Plus en détail

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille Psoriasis Nouvelles thérapeutiques Dr Franck Delesalle Clinique i Dermatologique CHRU Lille Traitements locaux Thérapeutiques usuelles Émollients, Eucérin, Psoriane, Kératolytiques urée 10 % Eucérin, Ac

Plus en détail

tourne sur elle-même Au fur et à mesure que la molécule avance vers le spectateur, on découvre les textes sur les atomes Vue d ensemble de la molécule

tourne sur elle-même Au fur et à mesure que la molécule avance vers le spectateur, on découvre les textes sur les atomes Vue d ensemble de la molécule Description Animation Aperçu Apparition d une molécule en 3D constituée de 5 atomes La molécule vient du fond de l écran et tourne sur elle-même «Schering-Plough» (sur l atome centrale) «Psoriasis en plaques»(sur

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A172 A178 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie.

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Orientation diagnostique devant une ulcération ou érosion des muqueuses orales et génitales (343) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie

Plus en détail

L érythème fessier du nourrisson

L érythème fessier du nourrisson L érythème fessier du nourrisson Problématique : Comment traiter un érythème fessier? Comment faire la différence entre un érythème fessier? -dermite irritative -candidosique Quels traitements? Mots Clefs

Plus en détail

I. Dermatite (ou eczéma)

I. Dermatite (ou eczéma) I. Dermatite (ou eczéma) 1. Dermatite atopique Définition : lésion chronique prurigineuse. Epidémiologie : forte prédisposition génétique souvent associée à l asthme ou la rhinite petite enfance dans 60

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Prescription et surveillance d un traitement dermocorticoïde

Prescription et surveillance d un traitement dermocorticoïde Examen National Classant Module transdisciplinaire 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Prescription et surveillance d un traitement dermocorticoïde Item n o 174 : Prescription et surveillance des anti-inflammatoires

Plus en détail

La pemphigoïde bulleuse

La pemphigoïde bulleuse La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur la pemphigoïde

Plus en détail

PATHOLOGIES DE LA PEAU CHEZ. Joëlle OTZ

PATHOLOGIES DE LA PEAU CHEZ. Joëlle OTZ PATHOLOGIES DE LA PEAU CHEZ Joëlle OTZ SOMMAIRE Introduction Examen dermatologique Cas cliniques INTRODUCTION médecine générale est telle que seules les plus fréquente seront traitées dans ce diaporama

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :...

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... PATIENT : Nom :... Date de naissance :... Age :...ans Poids :...kg Profession :... Origine ethnique:... Sexe : M F Taille :...cm PLAINTES

Plus en détail

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte

Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Examen National Classant Module transdisciplinaire 8 : Immunopathologie. Réactions inflammatoires Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte Dermatite atopique A. TAIEB (Bordeaux), Y. DE PROST

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012)

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) POINT SUR LA GALE (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) Une forte recrudescence de la gale Le HCSP rappelle l augmentation du nombre de cas de gale. L incidence

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

Visite 7 Mois 30 Questionnaire médecin ID:

Visite 7 Mois 30 Questionnaire médecin ID: 1. Anamnèse intermédiaire Date: Depuis le dernier entretien, y a-t-il eu chez le patient des changements dans le type clinique du psoriasis? non oui si oui, type clinique actuel? Psoriasis des ongles oui

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Lamisil 1% crème chlorhydrate de terbinafine

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Lamisil 1% crème chlorhydrate de terbinafine NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lamisil 1% crème chlorhydrate de terbinafine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques 28 février 2013 Denis Comte Chef de clinique Service d immunologie et allergie CHUV Introduction 75 millions d examens radiologiques avec injections

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Simon Nigen, MD, FRP, Université de Montréal as n 1 e patient se plaint d un prurit occasionnel empiré lorsqu il se gratte. e patient souffre de dermographisme. ette condition

Plus en détail

Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses. l adulte : Dermatite (ou eczéma) atopique

Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses. l adulte : Dermatite (ou eczéma) atopique Item 114 : Allergies cutanéomuqueuses chez l enfant et l adulte : Dermatite (ou eczéma) atopique Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte : dermatite (ou eczéma) atopique

Item 114 Allergies cutanéo-muqueuses chez l enfant et l adulte : dermatite (ou eczéma) atopique Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F80 F87 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 8 : Immunopathologie, réaction inflammatoire Item 114

Plus en détail

Recommandations des centres de référence des maladies bulleuses auto-immunes pour le diagnostic et la prise en charge de la pemphigoïde bulleuse

Recommandations des centres de référence des maladies bulleuses auto-immunes pour le diagnostic et la prise en charge de la pemphigoïde bulleuse Annales de dermatologie et de vénéréologie (2011) 138, 247 251 BULLES Recommandations des centres de référence des maladies bulleuses auto-immunes pour le diagnostic et la prise en charge de la pemphigoïde

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Vous pouvez les photocopier à loisir ou les télécharger sur le site de la Société Française de Dermatologie (www.sfdermato.net) au format PDF.

Vous pouvez les photocopier à loisir ou les télécharger sur le site de la Société Française de Dermatologie (www.sfdermato.net) au format PDF. PHOTODERMATOL OGIE Cher(e) ami(e), La Société Française de Dermatologie travaille conjointement avec divers groupes et sociétés thématiques pour mettre au point des fiches d information aux patients. Vous

Plus en détail

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie Compte rendu d hospitalisation hépatite C À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS HOPITAL DU BON SECOURS Service d HEPATHOLOGIE du Professeur

Plus en détail

PEMPHIGUS. Deuxième fiche d information pour les malades

PEMPHIGUS. Deuxième fiche d information pour les malades PEMPHIGUS Deuxième fiche d information pour les malades Les fiches d'informations ont été rédigées en collaboration par les 2 centres de référence des maladies bulleuses auto-immunes et l'association de

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Toxidermies A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Introduction Médicament Effet thérapeutique recherché Effets indésirables (tous organes++) Le médicament fait partie de quasiment toutes les listes

Plus en détail

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Une hépatite est une inflammation du foie causée soit par des substances toxiques (médicaments,

Plus en détail

Impact de la socio-esthétique

Impact de la socio-esthétique Prise en charge des effets secondaires cutanés observés chez des patients ayant reçus des thérapies ciblées pour le traitement de leur cancer. Impact de la socio-esthétique Docteur Marion Deslandres, Oncologue

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

Les condylomes acuminés

Les condylomes acuminés Les condylomes acuminés Epidémiologie Les condylomes acuminés (appelés aussi papillomes, végétations vénériennes ou plus communément crêtes de coq) sont secondaires à une affection virale par le Human

Plus en détail

L éruption d Aymeric (9 ans)

L éruption d Aymeric (9 ans) L éruption d Aymeric (9 ans) Une lésion érythémateuse annulaire non prurigineuse constatée la veille Une petite papule en son centre? Aucun signe général L éruption d Aymeric (9 ans) QU EST-CE QUE C EST?

Plus en détail

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par le présent site web! Un merci spécial à FatimZahra! Erythème

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson En partenariat avec la fondation pour la dermatite atopique L eczéma atopique, appelé aussi dermatite atopique, est une maladie fréquente puisqu

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011. STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en seringue pré-remplie B/1 (CIP : 374 848-9)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011. STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en seringue pré-remplie B/1 (CIP : 374 848-9) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juin 2011 STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en flacon B/1 (CIP : 392 586-2) STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en seringue pré-remplie B/1 (CIP :

Plus en détail

Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement. Mathias VIDON

Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement. Mathias VIDON Reflux Gastro Oesophagien : diagnostic et traitement Mathias VIDON Définition Passage d une partie du contenu gastrique dans l oesophage En pratique clinique : symptômes ou lésions oesophagienne en rapport

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

KMF Itani, 1 J Weigelt, 2 DL Stevens, 3 MS Dryden, 4 H Bhattacharyya, 5 M Kunkel, 5 A Baruch 5

KMF Itani, 1 J Weigelt, 2 DL Stevens, 3 MS Dryden, 4 H Bhattacharyya, 5 M Kunkel, 5 A Baruch 5 Efficacité et tolérance du linézolide (LZD) versus vancomycine dans le traitement des infections compliquées de la peau et des tissus mous (ICPTM) documentées à SARM KMF Itani, 1 J Weigelt, 2 DL Stevens,

Plus en détail

Cancer du sein et Radiothérapie

Cancer du sein et Radiothérapie Cancer du sein et Radiothérapie Indications et Effets secondaires Valérie Théberge MD FRCPC Radio-Oncologue CHU de Québec L Hôtel-Dieu de Québec Indications de la radiothérapie Mastectomie partielle Après

Plus en détail

Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée

Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée Boutons, plaques, prurit & Grossesse Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée Objectifs Connaitre l évolution des dermatoses préexistantes à la grossesse Connaitre les étiologies d un prurit au cours de

Plus en détail

Gale Retour d expérience. UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013

Gale Retour d expérience. UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013 Gale Retour d expérience UHLIN hôpital Saint Antoine novembre 2013 Un service Service de médecine spécialisée rhumatologie 27 lits, 7 chambres doubles Personnel médical, paramédical, kinésithérapeute,

Plus en détail

Presse thermale et climatique 2000; 137: 59-67 DERMATOLOGIE

Presse thermale et climatique 2000; 137: 59-67 DERMATOLOGIE DERMATOLOGIE Pr Daniel WALLACH Faculté de Médecine Cochin, Paris En dermatologie, le thermalisme est concerné par 2 entités : les brûlures et les maladies de peau. Les maladies de peau qui sont considérées

Plus en détail

Importance de la brivudine dans le traitement antiviral du zona: Moyens actuels de combattre le virus et les complications du zona

Importance de la brivudine dans le traitement antiviral du zona: Moyens actuels de combattre le virus et les complications du zona 17.10.2003 Prof. Dr. med. Sawko Wassilew Deutschland Importance de la brivudine dans le traitement antiviral du zona: Moyens actuels de combattre le virus et les complications du zona Keywords: Herpes

Plus en détail

Récit d une situation complexe en ambulatoire Mémoire de fin de stage

Récit d une situation complexe en ambulatoire Mémoire de fin de stage Récit d une situation complexe en ambulatoire Mémoire de fin de stage Matthieu Crétinon Interne de médecine générale Troisième semestre (novembre 2008-avril 2009) Maître de stage : Dr Marc André Guerville

Plus en détail

Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey.

Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey. Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey. Introduction : Les Corticostéroïdes inhalés(csi) sont

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014 Psoriasis Rapport du Secrétariat 1. Le Conseil exécutif, à sa cent trente-troisième session,

Plus en détail

Item 329 Prurit CEDEF 1,2 III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT. Objectifs pédagogiques. Définition. Disponible en ligne sur. www.sciencedirect.

Item 329 Prurit CEDEF 1,2 III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT. Objectifs pédagogiques. Définition. Disponible en ligne sur. www.sciencedirect. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A227 A232 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT Item 329 Prurit CEDEF 1,2 Disponible sur Internet le

Plus en détail

CARCINOME BASO CELLULAIRE

CARCINOME BASO CELLULAIRE CARCINOMES CARCINOME BASO CELLULAIRE Développé au dépend des kératinocytes En France :70 cas/100 000 hab/an.facteur causal= exposition solaire+++, 85% surviennent sur des zones photoexposées Ne métastase

Plus en détail

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Service d Hépatologie Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires Paris Saint Antoine HAI - Prise en

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

PSEUDOMONAS ET INFECTIONS CUTANÉES

PSEUDOMONAS ET INFECTIONS CUTANÉES Presse therm climat 2002; 139: 23-28 PSEUDOMONAS ET INFECTIONS CUTANÉES Emmanuelle Tancréde-Bohin Service de dermatologie. Hôpital St. Louis Pseudomonas aeruginosa ou bacille pyocyanique est un bacille

Plus en détail

Les eczémas. des entités distinctes à ne pas confondre. Par Christian Lefebvre, M.D., FRCPC. «Eczéma» est plutôt un terme descriptif

Les eczémas. des entités distinctes à ne pas confondre. Par Christian Lefebvre, M.D., FRCPC. «Eczéma» est plutôt un terme descriptif des entités distinctes à ne pas confondre «Eczéma» est un terme descriptif qui permet de classifier une éruption cutanée dans une catégorie de maladies cutanées. Le clinicien évitera de se contenter d

Plus en détail

Les classifications endoscopiques des MICI et leur utilité en période aigue et lors des traitements d entretien.

Les classifications endoscopiques des MICI et leur utilité en période aigue et lors des traitements d entretien. Les classifications endoscopiques des MICI et leur utilité en période aigue et lors des traitements d entretien. Yoram Bouhnik, Xavier Treton Gastroentérologie, MICI et Assistance Nutritive Université

Plus en détail

Dermocorticoïdes. Introduction. B. Lebrun-Vignes, O. Chosidow

Dermocorticoïdes. Introduction. B. Lebrun-Vignes, O. Chosidow 98-900-A-10 Dermocorticoïdes B. Lebrun-Vignes, O. Chosidow Les dermocorticoïdes ont transformé la thérapeutique dermatologique depuis le début de l utilisation topique de l hydrocortisone dans les années

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Dr Nelly Contet-Audonneau et Isabelle Glatz Parasitologie- Mycologie n.contet-audonneau@chunancy.fr Dr Jean-Philippe Schurra Dermatologue Dr M-F

Plus en détail

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes

Plus en détail

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest LA GALE Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest Jeudi 11 juin 2015 LE SARCOPTE DE LA GALE Définition Parasite de l ordre des acariens qui vit dans l épiderme humain

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

Module Dermatologie : Soins infirmiers. Ulcère de jambe Érysipèle. Présentation du patient. Motif d hospitalisation. 24 avril 2008

Module Dermatologie : Soins infirmiers. Ulcère de jambe Érysipèle. Présentation du patient. Motif d hospitalisation. 24 avril 2008 Module Dermatologie : Soins infirmiers 24 avril 2008 Ulcère de jambe Érysipèle Présentation du patient Femme de 52 ans, 100 kgs Mariée 3 enfants Assistante maternelle Ne travaille plus depuis 2 ans Motif

Plus en détail

Mécanisme des réactions inflammatoires

Mécanisme des réactions inflammatoires 01/04/2014 THOMASSIN Guillaume L2 Revêtement Cutané Dr. Sophie Deplat-Jégo Relecteur 4 8 pages Revêtement cutané Mécanisme des réactions inflammatoires cutanés Mécanisme des réactions inflammatoires Plan

Plus en détail

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Capacité de gérontologie clinique Vendredi 6 mai 2011 Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Dr H Gil Praticien Hospitalier Centre de Compétences des maladies systémiques et auto-immunes rares de

Plus en détail

I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE :

I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE : 1/Définition : ECZEMA CONSTITUTIONNEL ET DE CONTACT I / ECZEMA CONSTITUTIONNEL = DERMATITE ATOPIQUE : La dermatite atopique désigne l ensemble des manifestations cutanées qui surviennent chez un sujet

Plus en détail