Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique."

Transcription

1 Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. La principale variable cardiovasculaire régulée est la pression artérielle moyenne (PAM), dans la circulation systémique. Cette pression est la force motrice d écoulement sanguin dans tous les organes, excepté les poumons. La pression artérielle systémique moyenne est le produit de deux facteurs : le débit cardiaque (DC) et les résistances périphériques totales (RPT). Ces RPT sont la somme des résistances au débit opposées par tous les vaisseaux sanguins systémiques. Ces deux facteurs règlent la PAM car ils déterminent le volume moyen de sang dans les artères systémiques au cours du temps, et c est ce volume sanguin qui fixe le niveau de pression. Le fait que les RPT soient un déterminant de la PAM peut s expliquer en reprenant le modèle physique de la relation entre pression artérielle, rayon artériolaire et distribution du débit sanguin précédemment établi. Le cœur expulse le sang dans les artères à un certain débit. A l équilibre, le sang quitte ces artères à ce même débit. Si on vient perturber l équilibre en modifiant par exemple le diamètre d une artériole, la quantité de liquide dans les artères (qui est la force motrice du débit ) va diminuer jusqu'à atteindre un nouvel équilibre. On constate donc bien que les résistances périphériques totales (que nous assimilons ici à la résistance artériolaire totale), ont une influence sur le volume moyen de sang dans les artères. Notons que la dilatation d un lit artériolaire peut être compensée dans une certaine limite par la constriction d autres lits, de telle sorte que la résistance totale au débit, l écoulement total de sortie et la pression du réservoir restent tous constants. Nous pouvons également expliquer pourquoi la PAM est le produit arithmétique de DC et RPT a partir de l équation : P = Débit. R Cette équation est valable pour la totalité du système, c està-dire des artères à l oreillette droite. Ainsi : P = PAM pression atriale droite Débit = DC R = RPT Comme la pression de l oreillette droite est proche de 0, elle peut être négligée. On obtient donc bien la formule désirée. Pour la circulation pulmonaire, une équation similaire peut etre établie : Pression artérielle pulmonaire moyenne = DC. Résistances vasculaires pulmonaires totales

2 Le DC étant le même pour les circulations pulmonaires et systémiques, on en déduit que les résistances pulmonaires sont plus faibles, étant donné que la pression artérielle pulmonaire moyenne est beaucoup plus faible que la systémique. La figure suivante est un résumé des facteurs qui déterminent la pression artérielle systémique moyenne : Baroréflexes Une modification de la pression artérielle va déclencher des réflexes homéostatiques tendant à faire varier le DC et/ou les RPT dans le sens d une atténuation de la variation initiale de la pression artérielle. A court terme (secondes à heures), ces adaptations sont assurées par des baroréflexes. Ces réflexes qui régulent la pression artérielle prennent naissance dans des récepteurs artériels qui répondent aux variations de pression : les barorécepteurs artériels. Ceux-ci sont constitués des barorécepteurs des sinus carotidiens et des barorécepteurs de l arc aortique. Ce sont des zones où les parois des artères sont plus fines et contiennent de nombreuses terminaisons nerveuses ramifiées. Ces dernières sont très sensibles à l étirement et à la distorsion qui sont directement liées à la pression artérielle. Les barorécepteurs artériels émettent des neurones afférents qui se dirigent vers le tronc cérébral et aux centres de contrôle cardiovasculaire. La fréquence de décharge des barorécepteurs artériels est proportionnelle a la pression artérielle moyenne et à la pression artérielle différentielle. Ce sont les neurones du centre cardiovasculaire bulbaire, situé dans le bulbe rachidien, qui reçoivent les influx provenant des divers barorécepteurs. Lorsque la pression artérielle augmente, la fréquence de décharge des barorécepteurs augmente également. Cela induit une augmentation de la décharge parasympathique vers le cœur et une baisse du tonus sympathique vers le cœur, les artérioles et les veines. Il en résulte une baisse du DC et des RPT. Par conséquent, la PAM diminue de même. Afin de réguler la PAM, la synthèse d angiotensine II et la sécrétion de vasopressine peuvent également être modifiées. Ces deux hormones influencent la constriction artériolaire.

3 Notons qu il existe également des barorécepteurs non artériels dans les veines systémiques, les vaisseaux pulmonaires et les parois cardiaques. Ils fonctionnent de manière analogue aux barorécepteurs artériels et apportent un degré supplémentaire de précision de la régulation. La baroréflexe fonctionne comme régulateur à court terme de la pression artérielle. Cependant, si la pression artérielle dépasse son point de réglage pendant plusieurs jours, les barorécepteurs s adaptent à ce nouveau niveau de pression, c est-à-dire que leur fréquence de décharge de potentiels d action diminue pour un niveau de pression donné. A long terme, il faut recourir à d autres types de régulation.

4 Volume sanguin et régulation a long terme de la pression artérielle Le volume sanguin est le principal facteur de régulation à long terme. En effet, nous avons vu qu une augmentation du volume sanguin provoque une augmentation de la pression artérielle. Cependant, il existe une autre chaîne de cause à effet en sens inverse : une augmentation de la pression artérielle diminue le volume sanguin en majorant l excrétion de sel et d eau par les reins. Ces deux chaînes constituent des boucles de rétrocontrôle négatif qui déterminent le volume sanguin et la pression artérielle. La pression artérielle influence le volume sanguin, mais ce dernier influence lui-même la pression artérielle. Cette dernière ne peut donc être stabilisée, à long terme, qu à une valeur de volume sanguin qui soit elle aussi stable. Autres réflexes et réponses cardiovasculaires Plusieurs autres stimuli agissant sur des récepteurs peuvent entraîner des modifications de la pression artérielle. Citons entre autres : augmentation de la concentration artérielle en oxygène, diminution de la concentration artérielle en CO 2, diminution du débit sanguin cérébral, ou encore la marche, l acte sexuel, le sommeil, l humeur du sujet. Ces modifications sont déclenchées par des influx provenant de récepteurs ou de centres cérébraux supérieurs vers le centre cardio-vasculaire bulbaire ou, parfois, par des voies distinctes provenant de ces centres.

5 Hémorragie Partie E : Réponses aux états physiologiques et pathologiques Le terme d hypotension signifie une tension trop basse, qu elle qu en soit la cause. Une de ces causes peut être une diminution du niveau du volume sanguin (ex : hémorragie). Les conséquences les plus sévères de l hypotension sont la diminution des débits sanguins cérébral et myocardique. Mécanisme compensateur 1 : le baroréflexe artériel. La figure ci-jointe montre l évolution temporelle de cinq variables en cas d hémorragie. Les valeurs des facteurs directement altérés par l hémorragie tendent à regagner leurs valeurs habituelles grâce au baroréflexe, mais sans se normaliser complètement. A l inverse, les valeurs qui sont altérées par la réponse réflexe à cette hémorragie passent au dessus de leurs valeurs pré-hémorragiques.

6 Mécanisme compensateur 2 : déplacement du liquide interstitiel dans les capillaires. Ce mécanisme est appelé autotransfusion. Il s explique par la chute de la pression artérielle, ainsi que par l augmentation de la constriction artériolaire qui diminuent la pression hydrostatique capillaire, favorisant l absorption de liquide interstitiel. Le mécanisme d autotransfusion peut pratiquement normaliser le volume sanguin en heures après une hémorragie modérée. La restauration du volume sanguin dépend alors de l expansion du volume plasmatique. Notons que l absorption du liquide interstitiel ne fait que redistribuer du liquide extracellulaire. Pour remplacer définitivement le liquide, il faut faire intervenir le contrôle de l ingestion de liquide et la fonction rénale. Ces processus de remplacement nécessitent plus de temps (jours à semaines). Une baisse de volume sanguin peut être provoquée par autre chose qu une hémorragie. Dans ce cas, la perte initiale porte sur les sels, en particulier le sodium et l eau. Cette perte peut avoir lieu au niveau cutané (brûlures, sudations intenses), ou encore dans l appareil gastrointestinal (vomissement, diarrhées). Les mécanismes compensatoires utilisés sont similaires à ceux d une hémorragie. D autres causes d hypotension sont : - La diminution de la fonction pompe du cœur (ex : infarctus du myocarde) - Une émotion forte : l activité sympathique vers le système cardiovasculaire est inhibée, augmentation de l activité parasympathique au cœur, avec diminution de la pression artérielle et du débit sanguin cérébral. Tout ce processus est appelé syncope vagale. - La libération de substances chimiques qui relâchent le muscle lisse artériolaire ( les RPT diminuent) Choc Le terme choc regroupe toutes les circonstances où une baisse de débit sanguin vers les organes et tissus provoque leur altération. Le choc hypovolémique est dû à une baisse du volume sanguin secondaire à une hémorragie ou a une perte liquidienne autre que le sang. Le choc d origine vasculaire est dû à une baisse des RPT par libération excessive de vasodilatateurs, comme au cours de certaines allergies ou infections. Le choc cardiogénique est dû à une chute extrême du débit cardiaque, de causes diverses (ex : infarctus du myocarde) Le système cardiovasculaire tolère mal un choc prolongé. Avec la détérioration cardiaque, la baisse du débit cardiaque s accentue, ce qui aggrave progressivement le choc. Le choc peut devenir irréversible.

7 Position debout Lorsqu un sujet se trouve à la verticale, on note une diminution du volume sanguin effectif dans l appareil circulatoire par rapport a la position couchée. Pour comprendre ce fait, nous devons considérer l effet de la pesanteur sur les longues colonnes continues de sang qui relient le cœur aux pieds. En effet, la pression intravasculaire est égale à la somme de la pression engendrée par la contraction cardiaque et de la pression de la colonne de sang entre le cœur et le point de mesure. Cette augmentation de pression induite par la pesanteur modifie le volume sanguin efficace de différentes manières : - L augmentation de pression dans les membres inférieurs, les fesses et la région pelvienne d une personne debout et immobile exerce une poussée vers l extérieur sur les veines très distensibles. Les veines sont alors étirées et il y a accumulation de sang dans celles-ci. - L augmentation de la pression capillaire induite par les forces de pesanteur augmente la filtration de liquide hors des capillaires vers l espace interstitiel ( gonflement des pieds quand on reste trop longtemps debout). Ces deux effets diminuent le volume sanguin efficace d une valeur équivalente à la baisse constatée au cours d une hémorragie modérée ( étourdissement quand on se lève trop vite). Les effets de la pesanteur peuvent être annulés par la contraction des muscles des membres inférieurs. Même de faibles contractions de ces muscles, sans déplacement, assurent une vidange complète et transitoire des veines des membres inférieurs. On ne retrouve plus de colonne de sang ininterrompue (sur le schéma, on voit que les muscles de la jambe gauche sont contractés, la pression due a la pesanteur est donc moindre). Il en résulte une baisse de l accumulation de sang, une diminution de la pression hydrostatique capillaire et une diminution de la filtration liquidienne hors des capillaires. La contraction des muscles est très importante pour contrer les effets de la pesanteur : évanouissement possible de personnes restées debout et trop immobiles pendant un temps assez long. Exercice (pas dans transparents mais dans les pages données par le prof) Lors d un exercice, le débit cardiaque peut passer de 5 L/min à 35 L/min chez les athlètes entraînés. L augmentation de ce débit cardiaque, par vasodilatation artériolaire, est principalement distribuée entre : - Les muscles mobilisés - Niveau cutané (dissipation de la chaleur) - Niveau cardiaque (nécessaire à couvrir le supplément de travail cardiaque lors de l exercice) Pour les muscles squelettique et cardiaque, la vasodilatation est médiée par des facteurs métaboliques locaux, tandis que la vasodilatation cutanée est induite par une diminution de la

8 fréquence de décharge des neurones sympathiques cutanés. Ces vasodilatations diminuent les RPT. Parallèlement, il y a une vasoconstriction rénale et intestinale, qui tend à remonter les RTP. Au total, les vasoconstrictions ne compensent pas totalement les vasodilatations, il y a donc une baisse des RPT. Rappelons que PAM = DC. RPT. Généralement lors d un exercice, DC augmente un peu plus que RPT ne baisse : la PAM augmente de manière modérée. En revanche, la pression différentielle augmente énormément (augmentation du volume d éjection systolique et de la vitesse de cette éjection). DC augmente à cause de facteurs agissant directement sur le cœur : - Accroissement important de la fréquence cardiaque (tachycardie) dû à - Baisse de l activité parasympathique vers le nœud SA - Majoration de l activité sympathique - Faible augmentation du volume d éjection due à : - Accroissement de la contractilité ventriculaire se manifestant par une augmentation de la fraction d éjection. Pour que DC augmente, il faut que parallèlement les mécanismes périphériques d augmentation du retour veineux soient activés à un degré équivalent. Ces facteurs sont : - Une augmentation de l activité de la pompe musculaire squelettique - Une augmentation de la profondeur et de la fréquence de l inspiration (pompe respiratoire) - Augmentation du tonus veineux médiée par le système sympathique - Facilitation de l écoulement du sang des artères vers les veines à travers les artérioles dilatées des muscles squelettiques. Qu est ce qui déclenche la diminution de l activité parasympathique vers le cœur et l augmentation de l activité sympathique dans la plupart des autres artérioles? Le contrôle de cette activité autonome au cours de l exercice constitue un exemple d une activité préprogrammée, modifiée par des afférences continues. Lors de l exercice, le cortex cérébral envoie des influx à différents centres de contrôle cérébraux. Les voies descendantes provenant de ces centres vers les neurones préganglionnaires autonomes appropriés sont alors activées et déclenchent le mode de décharge caractéristique de l exercice. Il s agit même d un système de contrôle anticipé car les centres commencent à «diriger la circulation» avant même que l effort ne commence. Quand l exercice est en cours, il peut y avoir une différence entre le débit et la demande métabolique. Des modifications chimiques locales peuvent alors apparaître dans le muscle, activant des chémorécepteurs musculaires. Il en résulte une augmentation supplémentaire de la fréquence cardiaque, de la contractilité myocardique et des résistances périphériques des organes non utilisés. Les mécanorécepteurs des muscles actifs peuvent aussi être stimulés. Les barorécepteurs jouent aussi un rôle dans le degré d activité autonome. Contrairement à ce qu on pourrait penser, ils augmentent la pression artérielle au-dessus de celle de repos. En effet, ils sont re-réglés à des niveaux supérieurs au début de l exercice, et réagissent donc comme s il y avait une hypotension. Lors d un exercice qui utilise des forces intenses soutenues et des contractions à faible vitesse de raccourcissement (ex : haltérophilie), on note quelques différences. Au cours des

9 contractions soutenues, le débit sanguin aux muscles est très diminué car le muscle comprime les vaisseaux qui le traversent. Les contractions ne peuvent donc n être maintenues que brièvement avant que n apparaisse une fatigue. De plus, une compression des vaisseaux induit une augmentation de des RPT et donc de la PAM.

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

LES VAISSEAUX SANGUINS

LES VAISSEAUX SANGUINS LES VAISSEAUX SANGUINS PLAN DU COURS: LES VAISSEAUX SANGUINS (chap.20) STRUCTURE ET FONCTIONS DES VAISSEAUX SANGUINS introduction structure des parois vasculaires réseau artériel capillaires réseau veineux

Plus en détail

Le Système Vasculaire

Le Système Vasculaire Le Système Vasculaire II/ Les différentes portions du système vasculaire 1. Les artères 2. Les capillaires 3. Les veines 4. Les lymphatiques : un système à part. LES ARTERES I. Anatomie des artères II.

Plus en détail

La pression artérielle rielle n est n grandeur strictement régulr

La pression artérielle rielle n est n grandeur strictement régulr La pression artérielle rielle n est n pas une grandeur strictement régulr gulée. Elle doit être à tout moment suffisante pour que le débit d local de chaque organe soit ajusté à ses besoins métaboliques.

Plus en détail

La régulation de la pression artérielle

La régulation de la pression artérielle 1ère année MASTER SVT La régulation de la pression artérielle Introduction La pression artérielle est générée par la pompe cardiaque et elle dépend à la fois de la masse sanguine et de la contraction cardiaque.

Plus en détail

Régulation de la pression artérielle

Régulation de la pression artérielle Régulation de la pression artérielle H.LEFEBVRE Introduction Pression artérielle = élément réglé Autres variables (notamment débit et résistance) s adaptent constamment Pression artérielle = Résistance

Plus en détail

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS.

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS. UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS. 1) LA PAROI VASCULAIRE. Les capillaires qui sont les vaisseaux les plus petits présentent une paroi simple qui est appelée endothélium. La paroi

Plus en détail

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles Problème:Comment est organisé l'appareil circulatoire pour apporter davantage de dioxygène et nutriments aux muscles lors d'un effort? III- L organisation de la circulation permet d approvisionne efficacement

Plus en détail

Quelles relations existe-t-il entre communication nerveuse et communication hormonale?

Quelles relations existe-t-il entre communication nerveuse et communication hormonale? 9 Quelles relations existe-t-il entre communication nerveuse et communication hormonale? Document 1 : la pression artérielle et ses facteurs de variation. La pression artérielle ou tension artérielle est

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

UE 13 Cardiologie. Physiologie de la circulation

UE 13 Cardiologie. Physiologie de la circulation UE 13 Appareil Cardio-vasculaire 08/02/12 à 13h30 Ronéotypeur : Vincent Marmouset Ronéolecteur : Pierre-Yves Meun Professeur Bonnin UE 13 Cardiologie Physiologie de la circulation 1 I. Organisation générale

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2 Sam BAYAT MCU-PH Le débit cardiaque et son contrôle Le débit cardiaque = Fréquence cardiaque x Volume d'éjection systolique : Q & = Fc Ves La Fc

Plus en détail

U 1 Université Montpellier 1

U 1 Université Montpellier 1 U 1 Université Montpellier 1 Le contrôle systémique de l appareil cardiovasculaire Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat Service d Exploration et Médecine Vasculaire Hôpital Carémeau - CHU de Nîmes Département

Plus en détail

17/12/2014. Plan du cours

17/12/2014. Plan du cours Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine Département de médecine La Pression artérielle et sa régulation 1ere Partie Année universitaire 2014-1515 Présentation Dr. S. FERHI Plan du cours Objectif

Plus en détail

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique.

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Chapitre 3 : Fonctionnement cardiaque et circulation sanguine. Nous avons vu qu au cours d un effort, on observait une augmentation du débit ventilatoire.

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire P.1

Le système cardio-vasculaire P.1 Le système cardio-vasculaire P.1 Date : 21/10/04 M. Bugnazet 1. Le cœur : A) Position du cœur : Le Cœur possède environ la taille et la forme d un point serré. Il occupe une position centrale dans la cage

Plus en détail

PRESSION ARTERIELLE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière 01 43 89 14 66

PRESSION ARTERIELLE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière 01 43 89 14 66 PRESSION ARTERIELLE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière 01 43 89 14 66 I. GENERALITES 1. Définition Lorsque, dans le langage courant, on parle de «tension artérielle»,

Plus en détail

Travaux pratiques : Variations de la pression artérielle en fonction de la position. Nicolas Rambier M1 S7 SPAPAS. N.Tordi

Travaux pratiques : Variations de la pression artérielle en fonction de la position. Nicolas Rambier M1 S7 SPAPAS. N.Tordi Nicolas Rambier M1 S7 SPAPAS Travaux pratiques : Variations de la pression artérielle en fonction de la position N.Tordi année 2011/2012 UFR STAPS Besançon Introduction : Au cours de se TP nous avons cherché

Plus en détail

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 13 Equilibre hydrique, électrolytique et acidobasique Fonction essentielle

Plus en détail

Professeur Patrick LEVY

Professeur Patrick LEVY Physiologie Chapitre 2 : Débit Sanguin Rénal et Filtration Glomérulaire Professeur Patrick LEVY MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Anatomie fonctionnelle

Plus en détail

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation Plan généralg Régulation de la pression arté DC 1 Module cardio-vasculaire 2011/12 J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1 1. Contexte 2. Établir la pression arté Régler la

Plus en détail

TD 3 Régulation de l activité cardiaque

TD 3 Régulation de l activité cardiaque Régulation de l activité cardiaque OBJECTIFS Connaître l anatomie de l innervation cardiaque et le fonctionnement de l arc réflexe cardiaque. Expliquer la réponse de l organisme à une augmentation de la

Plus en détail

UPMC / 2008-2009 LV340

UPMC / 2008-2009 LV340 UPMC / Licence des sciences et technologie mention «sciences de la vie», année universitaire 2008-2009 LV340 Physiologie Cardiovasculaire: Régulations de la pression artérielle Introduction : présentation

Plus en détail

Circulation artérielle

Circulation artérielle Circulation artérielle Plan 1- Caractéristiques générales 1-1 Anatomiques 1-2 Histologiques 1-3 Innervation et vasomotricité La circulation artérielle Circulation à haute pression Propagation du sang du

Plus en détail

Généralités sur la. circulation sanguine

Généralités sur la. circulation sanguine Généralités sur la circulation sanguine Le système circulatoire ACTEURS DU SYSTEME CIRCULATOIRE Pompe Cœur Fluide Sang Conduits Vaisseaux 1- Schéma général Plan 1-1 Circulations systémique et pulmonaire

Plus en détail

Titre de la séance : la régulation nerveuse de la pression artérielle

Titre de la séance : la régulation nerveuse de la pression artérielle Partie du programme : Corps humain et santé : l exercice physique. Niveau : seconde Titre de la séance : la régulation nerveuse de la EXTRAIT DU PROGRAMME La est une grandeur contrôlée par plusieurs paramètres.

Plus en détail

Régulation de. la Pression Artérielle

Régulation de. la Pression Artérielle Régulation de la Pression Artérielle 1- Rappels Plan Rappels ACTEURS DU SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Pompe Cœur Conduits Vaisseaux Fluide Sang Pression artérielle = PA Force appliquée par le sang sur la paroi

Plus en détail

TP12 : Régulation de la pression artérielle

TP12 : Régulation de la pression artérielle TP12 : Régulation de la pression artérielle - si on pince un sinus carotidien (doc.3, logiciel), on observe une hausse de la fréquence cardiaque et donc de la pression artérielle dans la circulation générale

Plus en détail

UE 2.2 C4 LES VAISSEAUX SANGUINS

UE 2.2 C4 LES VAISSEAUX SANGUINS UE 2.2 C4 LES VAISSEAUX SANGUINS I. STRUCTURE ET FONCTION Le sang est transporté dans l'organisme par un réseau de vaisseaux sanguins : ρ les artères envoient le sang hors du cœur, ρ les veines ramènent

Plus en détail

L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL

L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL L ORGANISATION DE L APPAREIL RESPIRATOIRE a-presentation -Présence de 2 poumons(droit et gauche) posés sur le diaphragme: -poumon droit divisé en 3 lobes( supérieur, moyen et inferieur) -poumon gauche

Plus en détail

Le système cardiaque

Le système cardiaque Le système cardiaque Plan Chap 1: Généralités Chap 2: Anatomie cardiaque Chap 3: L activité mécanique cardiaque Chap 4: Régulation de l activité cardiaque Chap 1: Généralité I.Organisation du système cardiovasculaire

Plus en détail

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Chapitre 7 : Circulation : Régulation de la pression artérielle. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 7 : Circulation : Régulation de la pression artérielle. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 7 : Circulation : Régulation de la pression artérielle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Programme du cours. Terminologie Médicale. A) Préfixes. B) Morphologie. C) Physique-Physiologie. D) Moyens d investigation. E) Méthodes thérapeutiques

Programme du cours. Terminologie Médicale. A) Préfixes. B) Morphologie. C) Physique-Physiologie. D) Moyens d investigation. E) Méthodes thérapeutiques Anatomie, Physiologie, Pathologie Humaine Programme du cours Introduction Terminologie Médicale A) Préfixes B) Morphologie. C) Physique-Physiologie D) Moyens d investigation E) Méthodes thérapeutiques

Plus en détail

Ambiances thermiques. La surveillance médicale

Ambiances thermiques. La surveillance médicale Ambiances thermiques La surveillance médicale 1. Quels sont les effets du travail au froid ou à la chaleur?...2 2. Quelle est la perte hydrique maximale sur une journée?...2 3. Qu'est-ce l'acclimatement

Plus en détail

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Monsieur Paul ROBACH Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs de ce symposium et

Plus en détail

Cardiologie Pr. BONIN 18/02/2008 Ronéotypeur : WOJCIESZKO Vincent REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE

Cardiologie Pr. BONIN 18/02/2008 Ronéotypeur : WOJCIESZKO Vincent REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Cardiologie Pr. BONIN 18/02/2008 Ronéotypeur : WOJCIESZKO Vincent REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE 1. Généralités 1.1. Système à haute pression 1.2. Pression artérielle 1.3. Grandeurs physiques du

Plus en détail

Thermorégulation et exercice physique

Thermorégulation et exercice physique Thermorégulation et exercice physique Généralités L activité physique en ambiance chaude ou froide augmente les charges pour l organisme Dans des conditions extrêmes, l organisme doit s adapter Mécanismes

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière INTRODUCTION Quelques définitions 1. Pression artérielle Lorsque, dans le langage courant, on

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

Le froid. JLH Cmas *** 1

Le froid. JLH Cmas *** 1 Le froid JLH Cmas *** 1 Plan Objectif Mécanisme La régulation thermique La neutralité thermique Les sources de chaleur Production de chaleur (thermogenèse) La déperdition de chaleur en plongée thermolyse)

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

Point de vue "physique": caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des

Point de vue physique: caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des v fluide constante L A B Il faut une pompe pour créer une P qui compense la chute. - si fluide non-visqueux: OK - si fluide visqueux il faut dépenser de l'énergie pour compenser la perte due à et définie

Plus en détail

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation La thermorégulation L homme est un homéotherme : capable de maintenir sa T centrale constante malgré les variations de T ambiante : 37 C Seuls les viscères profonds (foie, cerveau, sont a T constante.

Plus en détail

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel).

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). LES OEDEMES I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). = infiltration séreuse d'eau et de sodium, dans

Plus en détail

Adaptations cardio-vasculaires pendant l'exercice dynamique

Adaptations cardio-vasculaires pendant l'exercice dynamique Adaptations cardio-vasculaires pendant l'exercice dynamique Adaptations cardio-vasculaires pendant l'exercice Description des phénomènes - Exercice dynamique versus exercice statique - Augmentation du

Plus en détail

Devoir de contrôle N 3

Devoir de contrôle N 3 Devoir de contrôle N 3 M : Hakim 4 ème sciences expérimentales 2009-2010 Première partie : restitution des connaissances (12 points) A // QCM (4 points) Pour chacune des questions suivantes il peut y avoir

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Physiologie de la circulation coronaire

Physiologie de la circulation coronaire Physiologie de la circulation coronaire Dr. KERMICHE 1 Les objectifs du cours A la fin du cours l étudiant doit: Expliquer la raison d être de la circulation coronaire et de nommer les principales ramifications

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE METABOLISME RENAL Le rein est un organe complexe chargé de maintenir l homéostasie de l organisme en assurant l élimination de déchets produits par le métabolisme (urée, ammoniaque, acide urique ), le

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE PREMIER EXEMPLE : Vers l étape 1 DEUXIEME EXEMPLE : Vers l étape 3 Nathalie Bontempelli Olivier Hanecart Karine Voyer TÂCHES

Plus en détail

LE CONTROLE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE

LE CONTROLE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE LE CONTROLE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE L'Hypertension artérielle et les risques associés L'Hypotension artérielle et les risques associés Une hypertension artérielle est caractérisée par des chiffres

Plus en détail

Biophysique - Biophysique des parois vasculaires BIOPHYSIQUE. Cours 5 - Biophysique des parois vasculaires (Mécanique des fluides) Pr Éric VICAUT

Biophysique - Biophysique des parois vasculaires BIOPHYSIQUE. Cours 5 - Biophysique des parois vasculaires (Mécanique des fluides) Pr Éric VICAUT BIOPHYSIQUE Cours 5 - Biophysique des parois vasculaires (Mécanique des fluides) Pr Éric VICAUT I. Élasticité des vaisseaux A. Loi de Hooke simplifiée B. Tension superficielle C. Loi de Laplace appliquée

Plus en détail

LA PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr DASSIER HEGP

LA PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr DASSIER HEGP 1 LA PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr DASSIER HEGP LA PHYSIOLOGIE CARDIAQUE 1.1) La fonction cardiaque Le cœur est une pompe volumétrique, dont la fonction est d éjecter le sang dans la petite et la grande

Plus en détail

COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION

COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION I- Introduction COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION 1) Définition physiologie Physiologie = étude de la nature. Science qui étudie le fonctionnement normal d un organisme vivant et des

Plus en détail

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie.

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Public cible Ce cours fait partie du tronc commun obligatoire à toutes les thérapies Aperçu de la formation (Définition) L anatomie est la connaissance

Plus en détail

SYSTEME NERVEUX CENTRAL : Circulation Cérébrale, Barrière Hémato-Encéphalique & Liquide Céphalo-Rachidien

SYSTEME NERVEUX CENTRAL : Circulation Cérébrale, Barrière Hémato-Encéphalique & Liquide Céphalo-Rachidien SYSTEME NERVEUX CENTRAL : Circulation Cérébrale, Barrière Hémato-Encéphalique & Liquide Céphalo-Rachidien Professeur Laurent BAUD Mise à jour: Janvier 2005-1 - PLAN 1. CIRCULATION CEREBRALE 1.1. Anatomie

Plus en détail

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Pré-requis Notions de ph, acides, bases, ampholytes Mesure du ph, Physiologie des échanges gazeux respiratoire,

Plus en détail

LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ET LES FONCTIONS VITALES. Dr. Walter S. Marcantoni

LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ET LES FONCTIONS VITALES. Dr. Walter S. Marcantoni LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME ET LES FONCTIONS VITALES Dr. Walter S. Marcantoni OBJECTIFS Définir l homéostasie Expliquer comment l hypothalamus assure le contrôle homéostatique Décrire la fonction du système

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 8 : Circulation : Contrôle local du débit sanguin Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes Dissection du cœur de bœuf Démarche et principes Introduction (1) : Matériel requis Un grand couteau de cuisine bien aiguisé (un scalpel peut également être utile) Un bac à dissection, à défaut, une planche

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale TP1 : Le système cardio-vasculaire et respiratoire FONTAINE Lionel RADONDY Yoan Groupe :

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

MASSAGE ET CYCLISME. De la théorie... à la pratique

MASSAGE ET CYCLISME. De la théorie... à la pratique MASSAGE ET CYCLISME De la théorie...... à la pratique PLAN I.Préambule sur le massage sportif II.Théorie du massage - Anatomie - Physiologie - Installation et précautions III.Techniques de base du massage

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION. Dr Philippe CAMARASA Institut A.TZANCK Centre de Cardiologie Médico-Chirurgicale

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION. Dr Philippe CAMARASA Institut A.TZANCK Centre de Cardiologie Médico-Chirurgicale PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION Dr Philippe CAMARASA Institut A.TZANCK Centre de Cardiologie Médico-Chirurgicale Rappels (1) Missions cœur-poumons Mission partagée du système circulatoire et du système respiratoire

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

EVALUATION NORMATIVE S3

EVALUATION NORMATIVE S3 Date: dimanche 10 novembre 2013 Benjamin Beaugé PROCESSUS OBSTRUCTIF 2.8 EVALUATION NORMATIVE S3 Question 1: Expliquer le mécanisme physiopathologique de l embolie pulmonaire. /1 Question 2: Expliquer

Plus en détail

Exercices sur les échanges gazeux 1

Exercices sur les échanges gazeux 1 Exercices sur les échanges gazeux 1 1. ph 7.35-7.45 7.58 Alcalose pco2 35-45 23 Alcalose PO2 75-100 175 HCO3 21-28 30 alcalose Saturation artérielle 0.92-0.98 0.99 Glucose 3.9-6.0 5.5 1.1 Interprétez le

Plus en détail

DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE

DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE Uro-Néphrologie : cours numéro 1 Professeur MERCADIER Jeudi 13 novembre à 8h30 Ronéotypeur : WOJCIESZKO Vincent DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE PLAN 1- Principales fonctions des reins...

Plus en détail

Le débit sanguin cérébral

Le débit sanguin cérébral Le débit sanguin cérébral Dr Jean-François Vibert Département de Physiologie Faculté de Médecine P&M Curie, site Saint-Antoine M1 Neurophysiologie DSC 1 Introduction Le cerveau est l'une des parties du

Plus en détail

TD LA REGULATION HORMONALE

TD LA REGULATION HORMONALE TD LA REGULATION HORMONALE IDENTIFIER LES CARACTERISTIQUES DE LA REGULATION HORMONALE DE L EQUILIBRE HYDROMINERAL DU MILIEU INTERIEUR DOCUMENT 1 LES CONSEQUENCES DES VARIATIONS DE LA PRESSION OSMOTIQUE

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Nom: Prénom: Groupe: Date: 2 Tête Elle comprend : le crâne composé d os plats, disposés en voûte et immobiles qui protègent

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan Adaptations CardioVasculaire et Ventilatoire à L Exercice Musculaire Helmi BEN SAAD (MD, PhD) helmibensaad@rnstn Introduction Adaptation? Problème (1/2 intérieur, environnement) Réponses Physiologique

Plus en détail

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors :

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors : Ch. 5 ONDES ET IMAGERIE MEDICALE Objectifs : Connaître la définition et la distinction d une onde sonore et d une onde électromagnétique (domaines de fréquence ) Connaître les vitesses de propagation de

Plus en détail

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP [Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP Approche quantitative de l énergétique biologique : adaptation des fonctions respiratoire et cardiaque au cours d un exercice physique

Plus en détail

Le Sang La circulation sanguine

Le Sang La circulation sanguine 1 I.U.T. A Génie biologique 2002 1 ère Année. Le Sang La circulation sanguine J.P. PERRET 2 Le Sang 1 Quelques définitions p. 4 Sérum, plasma, rapport érythro-plasmatique 2 Les cellules sanguines - Formation

Plus en détail

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève LES TECHNIQUES DE RECUPERATION Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève Définition de la récupération : Période nécessaire après une

Plus en détail

Les déterminants de la pression artérielle

Les déterminants de la pression artérielle Les déterminants de la pression artérielle Vendredi 30 novembre 2012 Emmanuelle Vidal-Petiot Explorations fonctionnelles rénales - Bichat Plan du cours Rappels sur la circulation Mesure de la pression

Plus en détail

Bases de la cardiologie

Bases de la cardiologie Bases de la cardiologie Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie du coeur... 1 1. 1 Introduction... 1 1. 2 Anatomie externe...1 1. 3 Anatomie interne... 1 1. 3. 1 Circulation

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS Dérèglement thermique Hypothermie Hyperthermie Hyperthermie Hyperthermie Production de chaleur corporelle Exercice intense Elimination de chaleur corporelle Vague de chaleur Cadre iatrogène (syndr malin

Plus en détail

Compte rendu de TP : Mesure de la masse sanguine chez le Rat.

Compte rendu de TP : Mesure de la masse sanguine chez le Rat. Physiologie animale : les grandes fonctions Compte rendu de TP : Mesure de la masse sanguine chez le Rat. But : Dans ce TP, notre but sera de mesurer le volume de sang (déduit du volume plasmatique et

Plus en détail

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B Plan I. Structure du système respiratoire Système aérien et respiratoire Mécanisme de la ventilation Vascularisation pulmonaire Physiologie de la respiration II. Echanges gazeux Hématose - Rapport V/Q

Plus en détail

Entrainement sportif Le système cardiovasculaire

Entrainement sportif Le système cardiovasculaire Entrainement sportif Le système cardiovasculaire Pour que le corps assure ses différentes fonctions, chacune de ses cellules doit être approvisionnée de manière continue en oxygène. Cet apport est assuré

Plus en détail

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE

CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : la et son évolution au cours de l effort EXTRAIT DU PROGRAMME Au cours de l effort la est modifiée.

Plus en détail