ADIL 33 ETUDE. Locataires en difficulté en 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ADIL 33 ETUDE. Locataires en difficulté en 2014"

Transcription

1 ADIL 33 ETUDE Locataires en difficulté en 2014 Agence Départementale d Information Logement avenue Emile Counord BORDEAUX

2 Sommaire ADIL 33 - ETUDE Locataires en difficulté en 2014 Age moyen des locataires :... 3 Répartition par type de parc :... 3 Composition familiale des ménages par bailleur :... 3 Montant du loyer :... 3 Localisation géographique des ménages :... 4 Montant des ressources par situation familiale :... 4 Montant de la dette initiale :... 4 Origine principale des difficultés :... 5 Démarches conseillées par l ADIL :... 5 Agence Départementale d Information Logement avenue Emile Counord BORDEAUX 2/5

3 ETUDE : LOCATAIRES EN DIFFICULTE en 2014 Cette mission porte nom générique de «Poste 10»: Information et conseil des publics confrontés à des impayés Pour l année 2014, l analyse des profils et difficultés des locataires rencontrés par l ADIL33 a été réalisée à partir de 370 situations de ménages ayant fait l objet d un suivi spécifique ; cette analyse est représentative de l ensemble des situations relevant du «Poste 10». Age moyen des locataires : 43 ans pour Monsieur 41 ans pour Madame Age moyen des enfants : 13 ans Répartition par type de parc : 62% des ménages sont locataires du parc privé, 38% du parc public. Composition familiale des ménages par bailleur : Catégorie de ménage Parc privé Parc public Personnes seules 39% 26% Couples 23% 12% TOTAL 62% 38% Parmi ces ménages, 45% ont des enfants au foyer. Montant du loyer : Type de logement (hors charges) Secteur privé (charges comprises) (hors charges) Secteur public (charges comprises) T T T T T On observe encore une légère augmentation du loyer moyen des ménages locataires du secteur privé venus nous consulter, alors qu il reste globalement stable pour ceux du secteur public. Il s agit dans plus de 79% des cas de logements collectifs aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public. Près de 43% des locataires perçoivent une aide au logement : - 17% perçoivent l APL, le montant moyen de l aide est de % perçoivent l ALF ou l ALS, le montant moyen de l aide est de 250 Agence Départementale d Information Logement avenue Emile Counord BORDEAUX 3/5

4 Localisation géographique des ménages : Localisation % Bordeaux Métropole 85% Hors Bordeaux Métropole 15% La proportion des ménages de Bordeaux Métropole reste prépondérante. Elle reflète globalement la répartition des procédures sur le département ; en effet, au vu des données fournies par la Chancellerie, près de 78% des demandes d expulsion locative pour impayé de loyers en 2013 sont du ressort du Tribunal d Instance de Bordeaux.* Cependant, dans les territoires ruraux, les difficultés rencontrées par les habitants (chômage, exclusion, difficultés à se déplacer) sont souvent mal connues. L accès aux différents services publics se révèle également plus difficile. Nous pouvons penser que de nombreux ménages du monde rural rencontrant des difficultés locatives ne peuvent être recensés et donc conseillés. *Données 2013 : traitement judiciaire des demandes d expulsion locative pour impayé de loyers en 2013 au fond et en référé ; ensemble Gironde : décisions (+7%) ; Tribunal d Instance de Bordeaux : décisions. Montant des ressources par situation familiale : Situation familiale Moyenne des ressources Personnes seules : Isolés sans enfant Familles mono-parentales Couples : Couples sans enfant Couples avec enfant(s) Les ressources indiquées prennent en compte l ensemble des revenus des ménages, prestations familiales incluses, mais ne comprennent pas les aides au logement (APL/AL). Compte-tenu des situations familiales, la quasi-totalité des ménages rencontrés relève du PDALPD au regard de leur situation sociale et financière. Montant de la dette initiale : Catégorie de ménage Parc privé Parc public Personnes seules Couples Moyenne générale Le montant de la dette retenu est celui indiqué lors du premier contact avec le consultant. La dette moyenne tend à augmenter légèrement, sauf pour les personnes isolées dans le parc privé. Agence Départementale d Information Logement avenue Emile Counord BORDEAUX 4/5

5 Origine principale des difficultés : ORIGINE PRINCIPALE DES DIFFICULTES % Baisse / faiblesse des ressources 35% Surendettement 12% Changement de situation familiale (dont séparation, décès ) 12% Maladie / accident 11% Perte d emploi 11% Mauvaise gestion 7% Litige avec le bailleur 4% Autres 8% La baisse ou la faiblesse des ressources reste la principale cause de difficultés des locataires. Par ailleurs, les situations de surendettement rencontrées sont constituées bien souvent par l impossibilité de ces ménages à faire face à leurs charges courantes. Démarches conseillées par l ADIL : DEMARCHES CONSEILLEES % Plan d apurement 33% Surendettement 28% Relogement 11% Contact auprès des services sociaux 10% FSL 8% Saisine du Tribunal d Instance 1% Rappel d AL ou d APL 1% Dette soldée, pas de démarche 1% DALO 1% Contact auprès d organismes partenaires 1% Autres 5% Il convient de noter que lors de la première rencontre, 31% des ménages locataires n avaient engagé aucune démarche (30% en 2013) et seulement 16% avaient pris contact avec les services sociaux. Agence Départementale d Information Logement avenue Emile Counord BORDEAUX 5/5

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2013 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX Sommaire ADIL 33 - ETUDE en 2013 Accédants à la propriété

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2012. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2012. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2012 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX ETUDE en 2012 ACCEDANTS A LA PROPRIETE EN DIFFICULTE

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2011. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2011. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2011 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX ETUDE en 2011 ACCEDANTS A LA PROPRIETE EN DIFFICULTE

Plus en détail

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION»

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» 0 810 001 505 Année 2013 Des procédures d expulsions toujours plus nombreuses qui justifient de renforcer l information et l accompagnement

Plus en détail

et du Service de Médiation Locative Le 26 juin 2014

et du Service de Médiation Locative Le 26 juin 2014 Présentation de l ADIL ladil 24 et du Service de Médiation Locative Le 26 juin 2014 PRESENTATION DE L ADIL 24 Agence départementale d information sur le logement de la Dordogne Créée en 1984 sur volonté

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

Conseil Habitat Jeunes Nord Isère. Rapport d activité 2011

Conseil Habitat Jeunes Nord Isère. Rapport d activité 2011 22 impasse des 4 vents 38090 Villefontaine Tel : 06 09 83 22 65 - fax 04 74 27 87 62 - e mail : chj@umij.org www.umij.org Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes du Nord Isère Conseil Habitat

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE

RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE Rapport établi conformément à l article L.331-12 du Code de la consommation 1 La commission de surendettement de la Gironde est

Plus en détail

Loyers Hlm, droit au logement et mixité sociale

Loyers Hlm, droit au logement et mixité sociale Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées - avril 2012 Note établie à partir des données du Répertoire des logements locatifs des bailleurs sociaux, fournies par le Service de l observation

Plus en détail

Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf

Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf > >SOMMAIRE Pré des >l of Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf > La place de la Caf

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé...

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Bailleurs Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Rappel Vous venez de déclarer un impayé de loyer à la Caf, concrètement que va-t-il

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

GARD. développe les solidarités. Fonds Solidarité Logement. Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées.

GARD. développe les solidarités. Fonds Solidarité Logement. Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées. GARD développe les solidarités Le www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante «Ma volonté : tout mettre en oeuvre afin que chaque famille dispose d un logement convenable.» Damien ALARY Plan Départemental

Plus en détail

Inter Médiation Locative

Inter Médiation Locative C.A.I.O. Centre d Accueil d Information et d Orientation Inter Médiation Locative I.M.L Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Noviciat C.S 71343 33080 Bordeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94 polelogement@caio-bordeaux.fr

Plus en détail

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION Impact sur le budget des ménages 1 I - LA SOLVABILISATION DES MENAGES PAR DES PRESTATIONS LEGALES A - LES AIDES AU LOGEMENT 1. Un grand nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Prévention d impayés de loyer - Rapport d activité 2008

Prévention d impayés de loyer - Rapport d activité 2008 Logis de l agglomération Grenobloise : 04 76 49 84 29 logisdesiles2@wanadoo.fr D A N S C E N U M É R O : Nos missions et réponses 2 Commission 2 Caractéristiques des publics Intérêt du dispositif 3 4 Bilan

Plus en détail

LE LOGEMENT. Introduction

LE LOGEMENT. Introduction LE LOGEMENT Introduction Le logement est un facteur clé de la politique de lutte contre l exclusion. Aider les familles à bien vivre dans leur habitat (accès, maintien et amélioration du cadre de vie)

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE Les chiffres clés : 574 377 habitants en 21 1 (9,2% de la population Rhônalpine ;,9% de la population

Plus en détail

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers CR Comparaison logement - ménage : les aspects financiers La comparaison entre le logement et le ménage qui l occupe constitue une des dimensions supplémentaires proposées dans la note introductive à la

Plus en détail

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire?

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire? Acteurs du logement Conseil Général de la Creuse Pôle Jeunesse et Solidarités 13 Rue Joseph Ducouret BP 59 23011 GUERET Cedex 05 44 30 25 40 ADIL : Agence Départementale d Information sur le Logement 28

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION»

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» 8 1 55 5 années de fonctionnement Année 14 Plus de 5 ans après le lancement de la plateforme «Allô Prévention Expulsion» (8 1 55), le constat

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Hébergement logement

Hébergement logement Hébergement logement Réunion à la Fondation Abbé Pierre Boutique Solidarité Mardi, 1 mars 2016 Présents : Malika TOUNSI de MdM, Cécile BOUTIALI, Véronique ETIENNE, Martine HOERNER de la FAP, Claude DURAND

Plus en détail

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Transitoire pour les jeunes, le logement social constitue souvent la première étape d'un itinéraire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Département du Var DELEGATION GENERALE A LA SOLIDARITE ET A LA VIE SOCIALE Juin 2012 SOMMAIRE PREAMBULE...3 I. ADMINISTRATION DU FONDS DE SOLIDARITE

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES -PDALPD 2007-2009- PROCES VERBAL

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES -PDALPD 2007-2009- PROCES VERBAL PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES -PDALPD 2007-2009- PROCES VERBAL TABLEAU SYNTHETIQUE BILAN 2003-2006 PERSPECTIVES 2007-2009 du Comité de pilotage LA DEMANDE LOCATIVE

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Dispositions diverses

Dispositions diverses Loi n 2009-323 du 25 mars 2009 de mobilisation pour le logement et la lutte contre l exclusion Dispositions diverses 1- HEBERGEMENT L article 69 a pour objet : Plan départemental d accueil, d hébergement

Plus en détail

MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente. Les conditions de logement des ménages jeunes

MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente. Les conditions de logement des ménages jeunes Les conditions de logement des ménages jeunes Jean-Claude Driant (Creteil), Bénédicte Casteran (Insee), Sophie O Prey (Insee) MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente ans,

Plus en détail

HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT

HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT Direction Départementale des Territoires de la Lozère, 04 avenue de la gare BP132, 48005 Mende cedex Tel : 04.66.49.41.00 Télécopie

Plus en détail

Deuxième partie. Cahier 2. Les conditions de logement des ménages pauvres. Le logement des ménages pauvres à bas revenus

Deuxième partie. Cahier 2. Les conditions de logement des ménages pauvres. Le logement des ménages pauvres à bas revenus Deuxième partie Les conditions de logement des ménages pauvres Cahier 2 Le logement des ménages pauvres à bas revenus Les aides au logement: principales évolutions depuis 2001, Pierre Collinet, Chantal

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

Phase 2. Diagnostic actualisé des besoins et de l offre Orientations en vue de l élaboration du 3 ème PDALHPD ELABORATION DU 3EME PLAN DEPARTEMENTAL

Phase 2. Diagnostic actualisé des besoins et de l offre Orientations en vue de l élaboration du 3 ème PDALHPD ELABORATION DU 3EME PLAN DEPARTEMENTAL ELABORATION DU 3EME PLAN DEPARTEMENTAL D ACTIONS POUR LE LOGEMENT ET L HEBERGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES Phase 2 Diagnostic actualisé des besoins et de l offre Orientations en vue de l élaboration

Plus en détail

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires Direction de l Intégration* - Emploi/Logement * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité Nationale et du Développement Solidaire Département de l Asile et du Fonds

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 Adopté ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1499) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 8 N o CE624 Rédiger ainsi cet article : «I. Il est

Plus en détail

1/6 IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : CADRE RESERVE A L ASSOCIATION :

1/6 IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : CADRE RESERVE A L ASSOCIATION : 1/6 Service Logement 11 bis boulevard des Martyrs nantais 44200 NANTES 02.40.48.05.39-02.40.89.37.92 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : Nom.. Prénom. Adresse :...

Plus en détail

Chiffres clés du logement dans les Bouches-du-Rhône

Chiffres clés du logement dans les Bouches-du-Rhône Chiffres clés du logement dans les Bouches-du-Rhône ADIL 13 ADIL 13 - Juin 2014 Table des matières DÉMOGRAPHIE, PARC DE LOGEMENTS ET RESSOURCES DES HABITANTS DES BOUCHES-DU-RHÔNE 3 Évolutions démographiques

Plus en détail

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER :

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER : 1/5 Service Logement 21, route de la Côte d Amour 44600 SAINT-NAZAIRE - 02.49.14.80.83 - - 02.40.53.03.33 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION 1 LE(S) DEMANDEUR(S) 1 DEMANDEUR CONJOINT Nom(s)

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

Intermédiation Locative

Intermédiation Locative Intermédiation Locative La circulaire du 05/03/2009 pour la relance relative à l hébergement a incité à la mobilisation de logements privés par l intermédiation selon deux modalités : le mandat de gestion

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

brochure de synthèse

brochure de synthèse brochure de synthèse Les politiques sociales du logement, de l hébergement et de l accès aux droits : les mesures de la loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové février 2015 www.dihal.gouv.fr

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-179

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-179 Paris, le 08 octobre 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-179 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

En 2002, parmi les 24 millions de foyers1 pris

En 2002, parmi les 24 millions de foyers1 pris Ministère de l Emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la Santé et des Solidarités En 2002, environ 7 % des locataires ont connu des retards de paiement de leur loyer au cours des deux

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes en poste dans une Direction départementale de la cohésion sociale

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013. www.boutique-logement.fr

RAPPORT D ACTIVITE 2013. www.boutique-logement.fr RAPPORT D ACTIVITE 2013 www.boutique-logement.fr I. LE PUBLIC ACCUEILLI 696 dossiers ouverts = 832 personnes accueillies Les dossiers ouverts correspondent aux ménages qui viennent volontairement au 1

Plus en détail

Intermédiation locative Solibail

Intermédiation locative Solibail Intermédiation locative Solibail L intermédiation locative renvoie à deux formes de mobilisation du parc privé : le mandat de gestion et la location / sous-location. Le terme «intermédiation» renvoie

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

COHESION ENTRE LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS

COHESION ENTRE LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS Une partie de la population asnièroise connaît des difficultés croissantes, en matière d accès au logement et à l emploi. Cette évolution s aggrave, (voir la fiche Lutte contre les exclusions). La Ville

Plus en détail

Bailleurs et locataires face à l impayé Activité de conseil des ADIL en matière de prévention des expulsions

Bailleurs et locataires face à l impayé Activité de conseil des ADIL en matière de prévention des expulsions Novembre 2014 Bailleurs et locataires face à l impayé Activité de conseil des ADIL en matière de prévention des expulsions Noëmie Wagner, Nicole Maury, Maxime Chodorge ANIL / 2, boulevard Saint Martin

Plus en détail

LE DROIT des OCCUPANTS. En habitats indignes, frappés d une mesure de police administrative relative à la sécurité ou à la salubrité publiques

LE DROIT des OCCUPANTS. En habitats indignes, frappés d une mesure de police administrative relative à la sécurité ou à la salubrité publiques LE DROIT des OCCUPANTS En habitats indignes, frappés d une mesure de police administrative relative à la sécurité ou à la salubrité publiques Situations visées Sont spécifiquement protégés les occupants

Plus en détail

Réunion plénière de la CCAPEX 7 septembre 2012. Bilan. Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Réunion plénière de la CCAPEX 7 septembre 2012. Bilan. Direction Départementale de la Cohésion Sociale Réunion plénière de la CCAPEX 7 septembre 2012 Bilan Direction Départementale de la Cohésion Sociale La CCAPEX : Aboutissement d'un processus initié par la Loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre

Plus en détail

2 - L ADIL : un outil au service du public et des acteurs locaux de l habitat p. 9

2 - L ADIL : un outil au service du public et des acteurs locaux de l habitat p. 9 PREAMBULE SOMMAIRE 1 LE RESEAU ANIL/ADIL ET SES OUTILS DE FONCTIONNEMENT p. 5 1-1 La présence du réseau p. 5 1-2 Les principaux outils du conseil p. 6 2 - L ADIL : un outil au service du public et des

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

L Office Public de l habitat de la Corse du Sud et le développement du logement locatif social

L Office Public de l habitat de la Corse du Sud et le développement du logement locatif social L Office Public de l habitat de la Corse du Sud et le développement du logement locatif social L Office Public de l habitat de la Corse du Sud dans son contexte d intervention L office est le seul opérateur

Plus en détail

Conférence de presse sur la réforme du surendettement des ménages proposée par le gouvernement,

Conférence de presse sur la réforme du surendettement des ménages proposée par le gouvernement, Conférence de presse sur la réforme du surendettement des ménages proposée par le gouvernement, Présentation par Jean-Louis BORLOO de la «procédure de rétablissement personnel», s inspirant de la faillite

Plus en détail

Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER

Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER GIP Charente SolidaritéS Maison Départementale de l Habitat 57 rue Louis Pergaud 16000 Angoulême 05 45 24 46 46 www.charentesolidarites.org

Plus en détail

Laval Profil statistique. au Québec

Laval Profil statistique. au Québec Laval Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Laval Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point et

Plus en détail

2014 DLH 1149 Rapport d activité du Conseil du Patrimoine de la Ville de Paris Année 2013. Communication au Conseil de Paris

2014 DLH 1149 Rapport d activité du Conseil du Patrimoine de la Ville de Paris Année 2013. Communication au Conseil de Paris Direction du Logement et de l Habitat Sous-Direction de la Politique du Logement Service d administration d immeubles Bureau de la gestion locative, des ventes et transferts aux bailleurs sociaux 2014

Plus en détail

Les systèmes de sécurisation des propriétaires bailleurs de logements vacants. Mercredi 26 novembre 2008

Les systèmes de sécurisation des propriétaires bailleurs de logements vacants. Mercredi 26 novembre 2008 Les systèmes de sécurisation des propriétaires bailleurs de logements vacants Mercredi 26 novembre 2008 Louer à titre de résidence principale Logement vide meublé Législation Définition Forme du bail Logement

Plus en détail

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier :

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier : «CLÉ PRIMO ACCESSION» PRET A TAUX ZERO DE DOUARNENEZ COMMUNAUTE EN FAVEUR DE L ACCESSION A LA PROPRIETE, DANS L ANCIEN, DES JEUNES MENAGES A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n A compléter

Plus en détail

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées DEPARTEMENT DU PUY-DE-DOME Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées Règlement Intérieur du Fonds Solidarité Logement Approuvé par l Assemblée départementale du 26 juin 2012

Plus en détail

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE PRÉFECTURE DE LA LOZERE CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE Date de la saisine : Organisme à l'origine de la saisine : Nature de la saisine : Origine de la saisine : Bailleur Organisme payeur aides au logement

Plus en détail

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Préambule Conformément à l article R 441-9 du Code de Construction et de l Habitation, le Conseil d administration d IMMOBILIERE PODELIHA définit

Plus en détail

GuiDE LoGEmEnt Du SaLarié En contrat temporaire

GuiDE LoGEmEnt Du SaLarié En contrat temporaire Guide 1 Guide Sommaire Vous souhaitez louer un logement p.3 Vous changez de domicile pour des raisons professionnelles p.6 Vous rencontrez des difficultés financières liées au logement p.7 Logeo accompagne

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère adopté par la commission permanente du Conseil général de l Isère du 21 décembre 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION (page 4) CADRE GÉNÉRAL D

Plus en détail

LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT. DE LA CAF-Réunion. 1- NOV 2012 - N. de Bollivier

LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT. DE LA CAF-Réunion. 1- NOV 2012 - N. de Bollivier LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT DE LA CAF-Réunion 1- NOV 2012 - N. de Bollivier Le logement et l habitat : une mission dans laquelle la CAF-R investit légitimement les conditions de logement et

Plus en détail

La Conciliation de Justice

La Conciliation de Justice La Conciliation de Justice La résolution amiable des différends CODE de PROCEDURE CIVILE Livre V -Article 1528 Les parties àun différend peuvent, àleur initiative et dans les conditions prévues par le

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

La situation financière consolidée des organismes HLM 1Particularités des OLS de la région Nord

La situation financière consolidée des organismes HLM 1Particularités des OLS de la région Nord SOMMAIRE 1. Particularités des OLS de la région Nord 2. Plans de financement des programmes 3. Evolution des capacités d autofinancement 4. Conditions pour maintenir les programmes de construction de logement

Plus en détail

Connaissance des besoins en logements des populations en difficultés dans le Haut-Rhin

Connaissance des besoins en logements des populations en difficultés dans le Haut-Rhin Connaissance des besoins en logements des populations en difficultés dans le Haut-Rhin NOTE DE CONJONCTURE 2011 élaborée dans le cadre du PDALPD 2007-2011 Document élaboré conjointement par : dans le cadre

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

Les conditions de logement des populations immigrées en Gironde

Les conditions de logement des populations immigrées en Gironde DRE Aquitaine FAS Les conditions de logement des populations immigrées en Gironde DIAGNOSTIC EXPRESS - Etat des lieux des situations de logement des ménages immigrés - Prise en compte dans les politiques

Plus en détail

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine Avant Propos

Plus en détail

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans Logement En 1999, le parc des logements de l agglomération bordelaise est de 362 900, avec environ 7% de logements vacants, très peu de résidences secondaires, et 91 % d habitations principales. Parc des

Plus en détail

L exemple du Plan de sauvegarde de La Morée (2008/2012) Ville d Aulnay-sous-Bois

L exemple du Plan de sauvegarde de La Morée (2008/2012) Ville d Aulnay-sous-Bois Atelier 2 Quel accompagnement social pour faire converger les intérêts entre copropriétaires et favoriser une gestion collective du patrimoine commun? L exemple du Plan de sauvegarde de La Morée (2008/2012)

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES Juin 2015 SOMMAIRE 1. Précisions sur la cotation Banque de France et les statistiques présentées... 4 2. Statistiques 2015... 6 2.1. Discrimination

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Plan Départemental de l Habitat - PDH Observatoire départemental Décembre 2014 N 1 La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Panorama de la demande en logement social dans la Loire O ffrir

Plus en détail

DIAGNOSTIC COMPLÉMENTAIRE

DIAGNOSTIC COMPLÉMENTAIRE DIAGNOSTIC COMPLÉMENTAIRE 26 III Éléments de diagnostic complémentaires 1 Bilan des stationnements illicites 2008 et 2009 En complément de l évaluation sur les aires en fonctionnement, il a paru intéressant

Plus en détail

Les familles face à la pauvreté en Savoie : L impact de la pauvreté sur la vie familiale et sociale

Les familles face à la pauvreté en Savoie : L impact de la pauvreté sur la vie familiale et sociale SAVOIE Caisse d Allocations Familiales Conseil Général Union Départementale des de la Savoie de la Savoie Associations Familiales de Savoie Résultats de l enquête Les familles face à la pauvreté en Savoie

Plus en détail

Mesures d accompagnement social et budgétaire (MASP et MAJ)

Mesures d accompagnement social et budgétaire (MASP et MAJ) Mesures d accompagnement social et budgétaire (MASP et MAJ) Les mesures d accompagnement social et budgétaire, prévues dans le cadre de la réforme de la protection juridique des majeurs, sont destinées

Plus en détail

Rep.N 2011/1442 COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES. Règlement collectif de dettes Admissibilité. CH.H., domiciliée à [xxx],

Rep.N 2011/1442 COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES. Règlement collectif de dettes Admissibilité. CH.H., domiciliée à [xxx], 1e feuillet Rep.N 2011/1442 COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE EXTRAORDINAIRE DU 17 MAI 2011 12e Chambre Règlement collectif de dettes Admissibilité EN CAUSE DE : CH.H., domiciliée à

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE

ANIL HABITAT ACTUALITE Octobre 2011 ANIL HABITAT ACTUALITE PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATAIRES ET BAILLEURS FACE A L IMPAYE Béatrice Herbert 1 SOMMAIRE Eléménts de Synthèse... 3 Préambule... 5 PRESENTATION DE L ENQUETE ET DES

Plus en détail